Techniques de désencombrement respiratoire Part II

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Techniques de désencombrement respiratoire Part II"

Transcription

1 Techniques de désencombrement respiratoire Part II Cours DES MPR Février 2011, Reims Professeur FC Boyer Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Reims Hôpital Sébastopol, France,

2 Techniques de drainage non instrumentales (principales) Expiration forcée Inspiration forcée Expiration lente Inspiration lente

3 Techniques de drainage non instrumentales : expirations lentes 1. Expirations lentes prolongées + TP 2. Pompage trachéal expiratoire 3. Pompage valléculaire 4. Drainage autogène 5. Expirations lentes en infralatéral (ELTGOL)

4 Expiration lente prolongée ELPr Accompagner la fin d une expiration pour dépasser VRE jusque dans le VR Est passive en décubitus dorsal Pression conjointe abdominale et thoracique (à la fin expi) S oppose à 2 ou 3 tentatives inspiratoires Nourisson, petit enfant Déflation pulmonaire en évitant collapsus Epuration préférentielle des VA distales + TP

5 Pompage trachéal expiratoire PTE Pression glissé trachéale extrathoracique par le pouce Est passive décubitus dorsal proclive, cou en hyperextension + pression VRE Associé à la glosso pulsion rétrograde GPR Surveillance Sa O2 Nourisson, petit enfant < 2 à 5 ans Epuration préférentielle des VA proximales Indiqué si pas de Toux provoquée +++

6 Pompage valléculaire PVal Pression glissé majeur annulaire du triangle entre trachée et bord post SCM au bord inférieur de la mandibule inférieure Est passive décubitus latéral du patient du côté à traiter, thérapeute au dos Souleve la tête et la tourne vers lui Patient non coopérant aux trouble de déglutition Vérification du pouls (sinus carotidien)

7 Drainage Autogène DA Toilette bronchique utilisant inspirations lentes et expirations lentes en position assise d abord dans VRE (décollement bronches moyennes) puis dans VRI (VA proximales) Dos droit, patient assis, main G et Dte partie haute thorax (résonnateur) Inspiration lente nasale, arrêt téléinspiratoire, VA ouverte, puis expiration nasale lente (soupir) jusqu au niveau désiré

8 Drainage Autogène DA 3 modes ventilatoires Ventilation bas volume (décoller les sécrétions distales) Ventilation moyen volume (rassembler sécrétions dans les VA moyennes) Ventilation haut volume (évacuer les sécrétions VA centrales) Expiration d autant plus courte que secretions proximales, longues si pas de sécrétions proximales (passive, active, R)

9 Drainage Autogène DA Après 5-6 ans, auto-rééducation Mucoviscidose ++ pluriquotidien ELTGOL + DA : épuration sélective Coopération, 30 minutes, 20 h éducation

10 Expiration lente totale glotte ouverte en infralatéral ELTGOL Expiration lente démarrée à la CRF poursuivie jusqu au VR Région encombrée sur le plan d appui en infralatéral Invalide effet gravité et expiration forcée Epuration anti-gravitationnelle des sécrétions VA moyennes et distales

11 Expiration lente totale glotte ouverte en infralatéral ELTGOL Activo-passif ou actif (main abdo infralatérale et main supralatéral grill costal) Poussée vers épaule controlatérale = déflation maximale du poumon infralatéral Technique trés sélective Si infralateral pas possible ELTGO (drain, post-op ) en décubitus dorsal Indications si dyskinésies trachéobronchiques, patients broncho-réactifs

12 Expiration lente totale glotte ouverte en infralatéral ELTGOL Auto-toilette bronchique chez les chroniques (auto-réalisation+++) 10 à 15 minutes à Dte et à Gche tous les matins avant le lever Ecoute des bruits respiratoires à la bouche CI : encombrements cavitaires (DP), pas d intérêt jusqu à ans, précautions en cas d atteinte pulmonaire unilatérale (ventilatoire, perfusion,pleurale = SpO2), patients décompensés cardiaques

13 Techniques de drainage non instrumentales (principales) Expiration forcée Inspiration forcée Expiration lente Inspiration lente

14 Techniques de drainage non instrumentales inspiratoires (principales) 1. Spiromètrie incitative - SI 2. Exercices à débits inspiratoires contrôlés EDIC (SI positionnelle) Étirement du parenchyme pulmonaire (lieu de l élastance) Avantage inflation et épuration distale Lutte contre SD restrictif

15 Spiromètrie incitative SI Inspiration lente, profonde et apnée téléinspiratoire Post-op thoracique et abdominale (1971) Microatélectasie, syndrome restrictif Réduction CV 40% et CRF 70% (perop) shunt AV, hypoxémie Ventilation de type costale Hyperinflation prévenant ou traitant atélectasie

16 Spiromètrie incitative SI Notion de capacité de fermeture, ventilation au delà de la CRF, fermeture des petites VA (mm) Inspirations profondes lentes par repère visuel (biofeeback) par spiromètre incitatif = 2 à 3 Vt Apnée téléinspiratoire 2 à 3 secondes Suivi périodique utilisation correcte +++ et des progrés réalisés 4 à 5 fois / jour de 20 exercices respiratoires

17 Spiromètrie incitative SI Volume Voldyne Volumetric Exerciser, = permette de contrôler débit lent et mesure V

18 Spiromètrie incitative SI Volume Portex DHD-Coach 2 Volumetric Exerciser (+ accessoire PEP possible) = permette de contrôler débit lent et mesure V

19 Spiromètrie incitative SI Volume + anti-retour Certains appareils disposent d une valve anti-retour (air stacking) = repos intermittent, inspirations douloureuses +15%

20 Spiromètrie incitative SI Débit Triflow Incentive Deep Breathing Exercicer = pas adapté au principe d inspiration lente, pas d indication du volume inspiré Hudson, Triflow II

21 Spiromètrie incitative SI Entrainement préopératoire ++++ Position assise, couchée, mise en supralatérale region malade Toilettes bronchiques par expirations lentes (hypersécrétions+inhibition MC) Indications : post op, BPCO, MNM, para, tétra P-Flex permet renforcement inspi

22 Spiromètrie incitative SI CI : asthme instable +++, compréhension, collaboration, douleur, CV inférieure à 10 ml/ kg, CI < 1/3 théorique Facteurs limitants : fatigue, bronchospasme: mettre une CPAP Déclenchement SD hyperventilation

23 Exercices à débits inspiratoires contrôlés - EDIC Inspirations lentes et profondes, poumon à traiter en supralatéral (hyperinflation & augmentation du diamètre transversal du thorax) Effets locaux-régionaux ciblés Parenchyme pulmonaire est volume inspiratoire dépendant Réseau bronchique est débit expiratoire dépendant

24 Exercices à débits inspiratoires contrôlés - EDIC Durée apnée téléinspiratoire plus longue Position du tronc differente selon atteinte postero-basale ou antéro-latérale Durée 30 minutes de TTT Indications : pneumopathie, atélectasie

25 Techniques de drainage (adjuvantes) Techniques positionnelles Ventilation à PEP Compléments mécaniques Vibrations manuelles et instrumentales Pleurs et exercice physique

26 Techniques de drainage (adjuvantes) 1. Nébulisations, hydradations 2. Pressions manuelles 3. Drainage postural 4. Percussions, Vibrations, oscillations (manuelles, instrumentales) 5. PEP instrumentales

27 Nébulisations/Hydradation Fluidifier les sécrétions Accroitre les apports hydriques (6 à 8 verres par jour sf CI cardiaques ou rénales) Utiliser des nébulisateurs aux US ou ttt aérosols Prescrire des bains chauds Boire des liquides chauds ( cup of tea ) Bronchodilatateurs 20 à 30 minutes avant drainage

28 Techniques de drainage (adjuvantes) Techniques positionnelles (Drainage P) Ventilation à PEP Compléments mécaniques Vibrations manuelles et instrumentales Pleurs et exercice physique

29 Pressions manuelles F1 et F2 déflation Pression Abdominale Ppl F2 Pression thoracique Pél R PA = Ppl + Pel F1 PA Abd E Th Plan dur Rörher (1925); P (transpulmonaire) = R D(bouche) + E V + I accélérationv Pression pleurale doit vaincre pression Résistive, Elastique et Inertielle

30 Techniques de drainage (adjuvantes) Techniques positionnelles Ventilation à PEP Compléments mécaniques Vibrations manuelles et instrumentales Pleurs et exercice physique

31 Drainage postural Définition Utilise la pesanteur dans le but de favoriser l écoulement des sécrétions des bronches segmentaires, vers les bronches de gros calibres puis la trachée Description Postures déduites de l orientation des territoires à drainer et donc des bronches à drainer Partie distale à drainer doit être au dessus de la partie proximale Préalable : volume des sécrétions bronchiques est important, encombrement au niveau des grosses bronches, viscosité basse, posture suffisamment longue = min minimum

32 Drainage postural Indications Encombrement difficile à drainer Atélectasies, bouchons mucus Mucoviscidose, DDB, pathologie pulmonaire cavitaire Corps étranger intrabronchique Contres indications Absolues Fractures cervicales instables Hémorragies actives, instabilité hémodynamique Relatives PIC >20 mmhg Chirurgie spinale récente Empyème Fistule bronchopleurale Oedeme aigu du poumon Epanchement pleural important Déclive et RGO

33 Techniques de drainage (adjuvantes) Techniques positionnelles Ventilation à PEP Compléments mécaniques Vibrations manuelles et instrumentales Pleurs et exercice physique

34 Vibrations Sensé modifier la rhéologie des sécrétions Faire progresser les sécrétions vers les grosses VA DEP 20 à 30(cycles / secondes) 20 à 30 (Hz) Une oscillation fine combinée à une pression thoracique légère Pendant l expiration pour accroitre la vitesse et les turbulences des gaz expirés

35 Percussions :Clapping???? CI : Ostéoporose Ostéomyélite PL récente Greffe de peau récente Infections, brûlures thx Emphysème ss cutané Hémorragies pulmonaires bronchospasme Pas plus de 8 Hz!! Il faut > 13 Hz

36 Oscillations à hautes fréquences intra-thoraciques appliqué sur la paroi thoracique, compression thoraciques à hautes fréquences Promouvoir la clairance mucociliaire Change la viscosité du mucus Favorise le battement ciliaire

37 Techniques de drainage instrumentales (adjuvantes) Techniques positionnelles Ventilation à PEP Compléments mécaniques Vibrations manuelles et instrumentales Pleurs et exercice physique

38 Pressions expiratoires positives PEP : Pression Expiratoire Positive Favorise la mobilisation du mucus par accroissement de la ventilation collatérale et en ouvrant les VA occluses par les sécrétions. (Anderson 1979) prévient le collapsus pendant l expiration (Falk 1984) Mobilise les sécretions du réseau aérien périphérique

39 Pressions expiratoires positives Auto-RRF +++ Pressions continues TheraPEP, PEPmask, Treshold expiratoire ou PariPEP Inspiration lente puis pause en DH instrument 15 à 20 expirations 3 à 5 séries = 20 min entre 10 et 20 cmh20 Puis TEF +/- toux Pressions discontinues Flutter, Acapella, RC Cornet Fréquence 10 à 25 Hz 15 séries soit min Inspiration lente puis pause en DH instrument Puis expiration dans instrument 3 sec Puis TEF +:- toux!! Orientation Flutter

40 Pressions expiratoires positives Pressions continues TheraPEP, PEPmask, Treshold expiratoire ou PariPEP CI : saignements nasal PEP peut être associée aux manœuvres positionnelles +++ Pressions discontinues Flutter, Acapella, RC Cornet CI : Pneumothorax Tuberculose sévère Hémoptysie Instabilité hémodynamique Perforation tympanique RC Cornet : grossesse, insuffisance coronarienne aigue, nausées, anévrysme, hernie hiatale

41 PEP continues 15 à 20 expirations contre 15 à 20 cm H2O 3 à 5 séries 20 minutes

42 Flutter PEP discontinue Acapella 15 à 20 expirations de 3 secondes 3 à 5 séries 20 minutes

43 Drainage bronchique Critères d efficacité Augmente les sécrétions des crachats (en terme de volume) Améliore le murmure vésiculaire (stétho) Restaure les signes vitaux (normalise les GDS ou la SpO2, FR..) Nettoie une RX anormale Perception subjective bènefique du TTT (EVA)

44 Conclusion Volumes expiratoires lents = déflation VA moyennes et distales infralatérale Volumes inspiratoires lents = hyperinflation supralatérale voies distales Débits expiratoires forcés = VA proximales Débits inspiratoires forcés = VA extrathoraciques Röhrer 1925 P = D*R + V*E

Techniques de désencombrement respiratoire

Techniques de désencombrement respiratoire Techniques de désencombrement respiratoire Cours DES MPR Février 2011, Reims Professeur FC Boyer Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Reims Hôpital Sébastopol, France, fboyer@chu-reims.fr

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011 PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Pr. André DENJEAN 2011 Physiologie de la Respiration Comprend l étude de : La ventilation (commande, effecteurs, mécanique, contrôle) Des échanges gazeux et des transports

Plus en détail

«Nourrisson, enfant quelles techniques à quels âges?» V. GENINASCA A.GUILLIER 4 ème JPKRP

«Nourrisson, enfant quelles techniques à quels âges?» V. GENINASCA A.GUILLIER 4 ème JPKRP «Nourrisson, enfant quelles techniques à quels âges?» V. GENINASCA A.GUILLIER 4 ème JPKRP Paris 2016 Voies Aériennes Supérieures Particularités du Nourrisson Grosse tête / corps Petites narines Grosse

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire. Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire. Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues Chirurgie du rachis Rééducation post-opératoire immédiate Centre des Massues Service chirurgie : Dr Roussouly Dr Nouvel Kinésithérapie : N.Zeizig, M.Pagés, P.Pommerol Lyon Octobre 2003 Différents types

Plus en détail

MECANIQUE VENTILATOIRE. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY

MECANIQUE VENTILATOIRE. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY MECANIQUE VENTILATOIRE Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY DEFINITIONS 4 étapes : Ventilation pulmonaire : mouvements d air entre l atmosphère et l alvéole (Convection) Mécanique

Plus en détail

Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson

Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson Indications Toutes les pathologies respiratoires sécrétantes du nourrisson : Bronchiolite Asthme Dysplasie bronchopulmonaire Mucoviscidose

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

La toux Kiné / Réa. Pr. Vincent Castelain. Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg

La toux Kiné / Réa. Pr. Vincent Castelain. Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg La toux Kiné / Réa Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg UDS_LOGO.jpg Définition o Mécanisme physiologique d épuration des voies aériennes. o Rare chez

Plus en détail

L appareil respiratoire. Claudine Fabre

L appareil respiratoire. Claudine Fabre L appareil respiratoire Claudine Fabre 1 I. INTRODUCTION Ventilation = processus se schématisant en 5 phases 1. Mvt d entrée et de sortie de l air des poumons 2. Echange O 2 et CO 2 entre l air des poumons

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

JE SUIS SÛR QUE VOUS SAVEZ:

JE SUIS SÛR QUE VOUS SAVEZ: JE SUIS SÛR QUE VOUS SAVEZ: Comment ça marche.. La respiration? LE BILAN RESPIRATOIRE 1 - interrogatoire état civil, âge Dyspnée profession douleur domicile fatigue tabac maux de tête alcool poids, taille

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Mécanique ventilatoire 2

Mécanique ventilatoire 2 Mécanique ventilatoire 2 "Comment le poumon est maintenu et déformé dans la cage thoracique pour assurer la ventilation alvéolaire" L2 - UE Respiratoire Sam Bayat Plan Pressions dans la cavité thoracique

Plus en détail

Interprétation des EFR

Interprétation des EFR Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Réadaptation dans les pathologies cardio-vasculaires et respiratoires Interprétation des EFR Gaëtan Deslée Service de

Plus en détail

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009 Physiologie respiratoire III & IV 28 janvier 2009 Objectifs et plan Objectifs Comprendre la compression dynamique des bronches Connaître le rôle de la plèvre dans la mécanique ventilatoire Connaître le

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

Physiothérapie respiratoire en pratique de ville

Physiothérapie respiratoire en pratique de ville " Tonton, pourquoi tu tousses?! " Physiothérapie respiratoire en pratique de ville 20 novembre 2014 Michèle Noguier physiothérapeute indépendante membre du comité physiogenève coordinatrice des groupes

Plus en détail

Les recommandations des experts de la SRLF

Les recommandations des experts de la SRLF Réanim Urgences 2000 ; 9 : 407-12 2000 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés Les recommandations des experts de la SRLF Champ n 1 Définition et fiabilité des paramètres

Plus en détail

TECHNIQUES INSTRUMENTALES

TECHNIQUES INSTRUMENTALES TECHNIQUES INSTRUMENTALES EN KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE Dominique DELPLANQUE Les techniques instrumentales Ce sont des outils d aide au Diagnostic kinésithérapique Traitement kinésithérapique Utiliser

Plus en détail

Evaluation Fonctionnelle Respiratoire et techniques de kiné respiratoire utiles dans la réhabilitation respiratoire d un patient BPCO. A.

Evaluation Fonctionnelle Respiratoire et techniques de kiné respiratoire utiles dans la réhabilitation respiratoire d un patient BPCO. A. 18/01/0718/01/07 Evaluation Fonctionnelle Respiratoire et techniques de kiné respiratoire utiles dans la réhabilitation respiratoire d un patient BPCO Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation

Plus en détail

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Conférence du 11 janvier 2006 avec : - Dr Michel RUDELIN, pédiatre en cabinet libéral et attaché au CHRO, - Christophe MILLET, kinésithérapeute en service pédiatrie au CHRO,

Plus en détail

Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY

Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY } Définition } Indications } Contre-indications } Avantages de la trachéotomie } Inconvénients de la trachéotomie } Les différentes techniques de trachéotomie

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE Principes généraux Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais Ventilation Mécanique Prise en charge du Travail inspiratoire du patient AMELIORATION

Plus en détail

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts mètres (feet) 16 150 53 000 Altitude Le 1er problème c est

Plus en détail

Physiologie du Système Respiratoire. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires

Physiologie du Système Respiratoire. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires Physiologie du Système Respiratoire Les volumes pulmonaires COURS 3 Ventilation pulmonaire: 2. Volumes et capacités pulmonaires 3. 4. Distribution régionale de la ventilation Sandrine Launois-Rollinat

Plus en détail

ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI. 1 ère journee du GREPI

ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI. 1 ère journee du GREPI ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI 1 Aér : air Sol : solution Des médicaments dans les nuages 2 Aérosol : Suspension stable de particules ou de gouttelettes dans un gaz (tombant à moins de 0,5 m/ sec).

Plus en détail

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Quelle place pour le kinésithérapeute F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Antiquité: Massage thoracique et gymnastique respiratoire XIXème: Mobilisations précoces contre

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 B ILAN et ALERTE Formation Continue Secouristes 2005-2006 Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 1 B ilan s ur le terrain : pourquoi? Plan d examen de la victime (éviter les oublis)

Plus en détail

LE SYNDROME DES PETITES VOIES AERIENNES (S.P.V.A)

LE SYNDROME DES PETITES VOIES AERIENNES (S.P.V.A) LE SYDROME DES PETITES VOIES AERIEES (S.P.V.A) Dr Dominique Faucon Maître de Conférences des Universités Praticien Hospitalier Service de Médecine du Travail Hôpital ord CHU de Saint Etienne 42 055 Saint

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire A Introduction : La mécanique ventilatoire correspond à l étude de l ensemble des éléments ou phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement de l air alvéolaire, elle

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

Ventilation pulmonaire (2) Le cycle respiratoire

Ventilation pulmonaire (2) Le cycle respiratoire UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 3 : Ventilation pulmonaire (2) Le cycle respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

MECANIQUE VENTILATOIRE. Mécanique Ventilatoire Fac Med Batna. Plan du cours

MECANIQUE VENTILATOIRE. Mécanique Ventilatoire Fac Med Batna. Plan du cours Université Hadj Lakhdar Faculté de médecine Département de médecine MECANIQUE VENTILATOIRE Année universitaire 2014-1515 Présentation Dr. S. FERHI 1 Plan du cours I. Introduction II. Composants anatomo-fonctionnels

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille FACTEURS D ÉXACERBATION DE L ASTHME VIRUS ++++ Allergènes Stress, hypersécrétion Pollution atmosphérique

Plus en détail

MECANIQUE RESPIRATOIRE. Dr O. Mahiddine

MECANIQUE RESPIRATOIRE. Dr O. Mahiddine MECANIQUE RESPIRATOIRE Dr O. Mahiddine MECANIQUE VENTILATOIRE 1- GENERALITES * Echanges gazeux =indispensables pour l organisme support gazeux =air : 78% N ;21% O2 ;1% CO2,H2O etc * Respiration = échange

Plus en détail

MK et chir abdo. 1. Définition. 2. Objectifs. 3. Physiopatho de la chir abdo. 3.1. Effet de l anesthésie :

MK et chir abdo. 1. Définition. 2. Objectifs. 3. Physiopatho de la chir abdo. 3.1. Effet de l anesthésie : MK et chir abdo 1. Définition. Chir qui concerne l abdomen pas ses incisions (laparotomie ou laparoscopie = perforation de l abdomen pour introduire un endoscope.) Expl : chir digestive, voies urinaires,

Plus en détail

Technologie gymnique travail des abdominaux

Technologie gymnique travail des abdominaux 1 - Pourquoi renforcer Pour améliorer la respiration, avec une meilleure expiration Pour modifier la statique rachidienne, par rétroversion du bassin et limiter les appuis sur les arcs postérieurs, Pour

Plus en détail

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs Physiologie de la ventilation mécanique Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA 12 mars 2009 Équation du mouvement de l'air (Equation of motion) Résistance

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA TOUX

LES MEDICAMENTS DE LA TOUX LES MEDICAMENTS DE LA TOUX Les médicaments de la toux sont avant tout représentés par les antitussifs et les fluidifiants bronchiques. I PHYSIOLOGIE DE LA TOUX Définition de la toux C est une réaction

Plus en détail

Conduite des traitements MPR en pathologie respiratoire obstructive

Conduite des traitements MPR en pathologie respiratoire obstructive Conduite des traitements MPR en pathologie respiratoire obstructive Cours DES MPR Février 2011, Reims Professeur FC Boyer Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Reims Hôpital Sébastopol, France,

Plus en détail

Les mouvements respiratoires

Les mouvements respiratoires Objectifs Les mouvements s H. Lefebvre Etre capable de décrire un cycle Connaître la terminologie en physiologie Comprendre la genèse des bruits s Connaître la fréquence des espèces domestiques et les

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

M.A. PLANCHE. Cadre de Santé Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Nancy-Brabois Adultes, IRR Nancy 2010

M.A. PLANCHE. Cadre de Santé Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Nancy-Brabois Adultes, IRR Nancy 2010 M.A. PLANCHE Cadre de Santé Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Nancy-Brabois Adultes, IRR Nancy 2010 INTRODUCTION OBJECTIFS kinésithérapiques! Prévenir les complications précoces : pulmonaires

Plus en détail

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Drainage thoracique Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Plan Rappels anatomiques Indications et leur diagnostic Types de drainages Réalisation Surveillance

Plus en détail

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé :

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé : Indications des examens d imageried en pathologie thoracique Partie 1 M El Hajjam et P Lacombe La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

ASTHME ET SPORT. JP GRIGNET DENAIN avril 2005

ASTHME ET SPORT. JP GRIGNET DENAIN avril 2005 ASTHME ET SPORT JP GRIGNET DENAIN avril 2005 Qu est ce que l asthme? L asthme est une maladie inflammatoire chronique (durable) des bronches Les manifestations peuvent être: - La toux souvent sèche, quinteuse,

Plus en détail

Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)?

Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)? Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)? Document réalisé en collaboration avec le Docteur Marie-Laure Simon-Rigaud, pneumo-allergologue, service des explorations fonctionnelles

Plus en détail

Détresse respiratoire aiguë

Détresse respiratoire aiguë Détresse respiratoire aiguë 1 I. PHYSIOPATHOLOGIE DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUË II. DIAGNOSTIC, BILAN ET RECHERCHE D UNE ÉTIOLOGIE III. CONDUITE À TENIR INITIALE DEVANT UNE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

Physiologie ventilatoire et respiratoire

Physiologie ventilatoire et respiratoire Physiologie ventilatoire et respiratoire Cours n 2 Olivier HENNEBERT Ensemble des phénomènes qui concourent à assurer les échanges gazeux Entre le milieu ambiant (air) et la cellule Rôle de l appareil

Plus en détail

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE P. Beuret Réanimation polyvalente C.H. Roanne AER 11/2014 LESIONS SOUVENT ASSOCIEES Pneumothorax Contusion pulmonaire Hémothorax Fractures costales

Plus en détail

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 5 : Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Chantal Karila Hôpital Necker Enfants malades, Paris CP 2 A - 2009 Dyspnée d effort Symptôme fréquent, qui peut prendre différentes expressions Une

Plus en détail

Toux chronique de l enfant

Toux chronique de l enfant Toux chronique de l enfant «Les 10 questions indispensables» F.Amsallem Définition «Toux > 4 à 6 semaines ou Episodes de toux > 2 mois / an» En pratique toute toux > 3 semaines doit être explorée Principales

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Guillaume CARTEAUX Service de Réanimation Médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr DES de pneumologie 05-04-2013 Ventilateurs

Plus en détail

LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL

LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL Dr Dominique Faucon Maître de conférences des Universités Praticien Hospitalier Service de Médecine du Travail Hôpital Nord CHU de Saint Etienne 42 055 Saint Etienne

Plus en détail

RESPIRATION EN PLONGEE

RESPIRATION EN PLONGEE RESPIRATION EN PLONGEE PLAN Dr B LEMMENS 1. PHYSIOLOGIE NORMOBARIQUE 2. MODIFICATION EN HYPERBARIE 3. CONSEQUENCES SUR LE PLONGEUR PHYSIOLOGIE EN NORMOBARIE L INSPIRATION Phénomène actif par contraction

Plus en détail

Ventilation et Respiration

Ventilation et Respiration Ventilation et Respiration Ensemble des mécanismes physiques et biochimiques permettant l accomplissement des échanges gazeux. La ventilation assure le renouvellement de l air. La respiration assure les

Plus en détail

Exploration de la Ventilation Pulmonaire

Exploration de la Ventilation Pulmonaire 133 Exploration de la Ventilation Pulmonaire OBJECTIFS - Connaître les bases de mécanique ventilatoire - Savoir conduire l examen clinique de l appareil respiratoire - Connaître les principes de l exploration

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

Bronchopneumopathies Chroniques Obstructives BPCO االلتهاب القصبي االنسداد ي المزمن

Bronchopneumopathies Chroniques Obstructives BPCO االلتهاب القصبي االنسداد ي المزمن Bronchopneumopathies Chroniques Obstructives BPCO االلتهاب القصبي االنسداد ي المزمن M. El Biaze Unité de sommeil CHU Hassan 2 Fès www.facebook.com/elbiazem INTRODCUTION DEFINITION Selon le GOLD (Global

Plus en détail

SONDES DE SPÉCIALITÉS

SONDES DE SPÉCIALITÉS SONDES DE SPÉCIALITÉS SONDES DE SPECIALITES 2 SONDES MICROLARYNGEES Utilisation, service rendu: Anesthésie ORL (pour les chirurgies du larynx) : encombrement minimal pour ne pas gêner le chirurgien Spécificités

Plus en détail

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description Spirométrie De quoi s agitil? La spirométrie est un examen indolore, très reproductible et fort simple qui reste le principal test de fonction respiratoire. C est un outil essentiel du suivi de la mucoviscidose

Plus en détail

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge.

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. 1- Risque de thrombose veineuse 2- Risque d encombrement bronchique 3- Risque de constipation 4- Risque d escarre 5- Risque

Plus en détail

Dossier n 4 : questions

Dossier n 4 : questions Dossier n 4 : questions Dossier n 4 Énoncé Un homme de 65 ans, plombier à la retraite, est adressé aux urgences d un hôpital général, pour hémoptysie. Ses antécédents sont marques par un tabagisme estimé

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail

Formation Niveau GP. Anatomie du système ventilatoire

Formation Niveau GP. Anatomie du système ventilatoire Formation Niveau GP Anatomie du système ventilatoire Plan But du cours Schéma de principe Anatomie du système ventilatoire Les Voies Aériennes Supérieures Les Voies Aériennes Inférieures La mécanique ventilatoire

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

LE DRAINAGE THORACIQUE

LE DRAINAGE THORACIQUE 14,15 et 16 octobre 2008 Sylvain Dumarchat Smiths Medical France 1 LE DRAINAGE THORACIQUE 14,15 et 16 octobre 2008 Sylvain Dumarchat Smiths Medical France 2 DRAINAGE THORACIQUE RAPPELS CLINIQUES Anatomie

Plus en détail

Infirmier Collection dirigée par L. LE

Infirmier Collection dirigée par L. LE Carnet Pratique Infirmier Collection dirigée par L. LE Guide hospitalier de poche pour l infirmière Charles DELALE PNEUMOLOGIE 99 bd de l Hôpital Editions Vernazobres-Grego 75013 PARIS - Tél. 01 44 24

Plus en détail

Terminologie médicale

Terminologie médicale Auteur : Dominique Heren L'APPAREIL RESPIRATOIRE Cours sur l'appareil respiratoire. CUEEP/USTL Introduction...2 La respiration...3 Le pharynx...4 Le larynx...4 La trachée...6 Les poumons...8 La plèvre...9

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique E. DELANDE, O.HANAFIA ET A.MOYON INTERNES EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE ANNÉE 2014-2015 Sommaire Généralités du drainage thoracique Les drains thoraciques

Plus en détail

Le POUMON DE L ENFANT

Le POUMON DE L ENFANT Le POUMON DE L ENFANT ML CHOUKROUN, Exploration Fonctionnelle Respiratoire Hôpital Pellegrin, Laboratoire de Physiologie, Université Bordeaux II. 33076 Bordeaux cedex. France L appareil respiratoire de

Plus en détail

Pleurésie et mouvement. Rôle du kinésithérapeute dans le traitement

Pleurésie et mouvement. Rôle du kinésithérapeute dans le traitement Rôle du kinésithérapeute dans le traitement La plèvre est un espace virtuel cons1tué par deux feuillets et rempli de liquide Lors d une pleurésie, l augmenta1on de liquide doit être drainé Soit par une

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS Le Drainage Pleural Biltereyst M., Ruiz Patino M., Sokolow Y., Rondelet B., Cappello. M. Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme Drainage thoracique Introduction et rappel anatomique Indications

Plus en détail

Asthme aigu grave. Arnaud Chiche Anesthésie et Réanimation Polyvalente Centre hospitalier de Tourcoing

Asthme aigu grave. Arnaud Chiche Anesthésie et Réanimation Polyvalente Centre hospitalier de Tourcoing Asthme aigu grave Arnaud Chiche Anesthésie et Réanimation Polyvalente Centre hospitalier de Tourcoing PLAN Introduction Epidémiologie Physiopathologie Etiologies Critères de gravité Traitement Introduction

Plus en détail

Les solutions en Kiné Respiratoire par Portex. Améliorer la qualité de vie THÉRAPIE RESPIRATOIRE

Les solutions en Kiné Respiratoire par Portex. Améliorer la qualité de vie THÉRAPIE RESPIRATOIRE Les solutions en Kiné Respiratoire par Portex TM Améliorer la qualité de vie THÉRAPIE RESPIRATOIRE Améliorer la qualité de vie La nécessité d une réhabilitation efficace des patients à la suite de complications

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail