4. Network of SPOCs. Lausanne, 19 novembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4. Network of SPOCs. Lausanne, 19 novembre 2010"

Transcription

1 4. Network of SPOCs Lausanne, 19 novembre

2 Programme Actualités de Swissgrid Pierre-Alain Graf, CEO Swissgrid Projekt GO! Mohamed Benahmed, responsable de la stratégie Swissgrid Marché de l électricité Attractivité de la Suisse? Walter Müller, directeur de GGS Thése concernant l ouverture du marché Michael Wider, responsable du département énergie Suisse Alpiq SA Table ronde Pause Les défis du réseau de distribution Dominique Gachoud, directeur distribution énergie Groupe-E Conduite du réseau Andreas John, responsable de la conduite du système Swissgrid Evolution du marché SDL Paul Niggli, responsable du département de service-systèmes Swissgrid Fin de la rencontre autour d un verre de vin NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 2

3 Swissgrid News Avec de l énergie pour l avenir Pierre-Alain Graf CEO swissgrid ag Lausanne, 19. Novembre

4 Swissgrid News Swissgrid est représentée en Romandie Swissgrid en route Développements suisses et européennes 4

5 Swissgrid est représentée en Romandie swissgrid ag 12 Place de la Gare 1003 Lausanne Suisse Davide Orifici, Relations publiques Olivier Barthe, Account Manager

6 Swissgrid en route Indicateurs de performence Mai Jun Jul Aug Sept Okt Disponibilité du système Contrôle de la qualité du réglage Sécurité N-1 Arrêt spontané de l exploitation Service-système 6

7 Développements suisses et européens Opera: L actuel système de conduite du réseau de Swissgrid arrive en fin de parcours et va être remplacé. Transfert des responsabilités des installations de Alpiq à Swissgrid. Market Coupling 2010: Par la fusion des marchés en Europe de l'ouest et du nord en résulte la création du plus grand parc de marché électrique commun d'europe. CASC (Capacity Allocation Service Company S.A.): Le 10 Novembre 2010, Swissgrid a signé sa prise de participation officielle à CASC. La représentation des intérêts de la Suisse en Europe au travers de Swissgrid est garantie. 7

8 Avec de l énergie pour l avenir 8

9 Projet GO! Transfert du réseau de transport suisse Etat d'avancement du projet Mohamed Benahmed Responsable stratégie Asset Management Lausanne, 19 novembre

10 Contenu 1. Qu'est-ce que GO! 2. Objectifs du projet 3. Organisation du projet 4. Les 6 sous-projets de GO! NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 10

11 GO! = Grid Ownership NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 11

12 Qu'est-ce que GO! GO! est un projet commun entre Swissgrid et les propriétaires du réseau de transport suisse (PRT) Le projet a pour objectif de transférer à Swissgrid le réseau de transport suisse Il s'appuie sur loi sur l'approvisionnement en électricité: ce transfert doit être réalisé au plus tard pour le 1 er janvier 2013 NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 12

13 Propriétaires actuels du réseau de transport NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 13

14 Future attribution de prestations à des tiers Asset Management Planification à long et moyen terme Projets Actifs CHF t Détail des mesures y X Attribution par appels d'offres et & SLA Projets de construction Exécution de la construction Entretien Suppression des dérangements (y compris piquet) Asset Service Planification des travaux & des ressources Principes & stratégie y 1. Prestataires Exécution NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM Analyse & optimisation - Evaluation des mesures Feed-back & réception Rapports et procès-verbaux Documents et données concernant les actifs Documentation des mesures = Swissgrid = prestataires 14

15 Objectifs du projet Le projet GO! a pour objectif le transfert de propriété du réseau de transport à Swissgrid d'ici le 1 er janvier 2010, soit un an avant l'expiration du délai légal. Objectifs supérieurs 1 Garantir l'égalité de traitement de tous les PRT 2 Assurer le bon déroulement, dans les délais impartis, des transactions opérationnelles, techniques, financières et juridiques 3 Assurer un transfert sans anicroches des actifs NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 15

16 Les sous-projets de GO! 1 Contrats 2 Due Diligence 3 Financement / évaluation 4 Communication 5 Gestion sans interruption / exploitation sûre 6 Convention relative au personnel / transfert du personnel NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 16

17 Sous-projet 1: contrats Projets de contrats, négociation de la documentation contractuelle, accompagnement de la signature, réalisation de la transaction Derniers résultats Harmonisations internes en cours entre les PRT pour la conclusion de l'accord de principe (GSV) Etapes ultérieures Début des négociations relatives au GSV entre les PRT et Swissgrid Défis Feed-back PRT concernant le GSV et les annexes NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 17

18 Sous-projet 2: Due Diligence Vérification juridique, financière, fiscale et technique des 25 sociétés «Grid-SA» et de Swissgrid Derniers résultats Kick-off avec les prestataires de Due Diligence Début de l établissement du Dataroom pour les premières Grid-SA Etapes ultérieures Achèvement des formations relatives au Dataroom Début de l établissement du Dataroom pour toutes les Grid-SA Défis Achèvement de l'élaboration du Dataroom chez les premières sociétés Grid Intégration des petits PRT Elaboration d un registre d'installation NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 18

19 Sous-projet 3: financement / évaluation Définition de la structure de financement du modèle Grid SA et de la méthode d'évaluation. Derniers résultats Les négociations en vue du financement ont débuté Etapes ultérieures Défis Le concept d'évaluation est achevé et a été envoyé aux PRT Concertation avec les représentants des PRT Conduite des négociations GSV relatives aux questions financières Discussion relative à la structure du capital avec l'elcom Acceptation de la méthode d'évaluation NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 19

20 Sous-projet 4: communication Assurer le flux d'informations et le dialogue avec les parties prenantes, traiter les contenus. Derniers résultats Communication de la nouvelle organisation GO! Etapes ultérieures Préparation des informations en cours sur gridownership.ch Planification des dates clés pour la communication 2011 Préparation d'une autre Newsletter sur l'avancement du projet Défis - NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 20

21 Sous-projet 5: gestion sans interruption / exploitation sûre Garantie de la continuité de l'exploitation avant et après le transfert: entretien, projets, transfert des données Derniers résultats Mandat de projet partiel approuvé par SA Harmonisation de la méthodologie avec l'équipe du sous-projet Etapes ultérieures Ateliers programmés, 2 ateliers sur 5 réalisés Elaboration du calendrier sommaire Réalisation d'autres ateliers Défis NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM Définition de l'interface entre UBI et les projets internes de Swissgrid ainsi qu'avec le centre de conduite du réseau 21

22 Sous-projet 6: convention relative au personnel / transfert du personnel Elaboration avec les propriétaires de réseau de transport de concepts de formation pour les collaborateurs de Swissgrid. Derniers résultats Etapes ultérieures Suspendu, étant donné qu après analyse, il n y a pas lieu de procéder à un transfert collectif des collaborateurs Elaboration d'un concept de formation et de perfectionnement dans le cadre du sousprojet (5) (décision SA du ) - Défis - NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 22

23 Marché de l électricité avantage de la place suisse? Swissgrid SPOC 19 novembre 2010 Lausanne

24 Programme Prix du marché fixation et évolution Réseau de transport utilisation / réalité des coûts Stratégie d actionnaire des régies de l Etat Le marché de l électricité fonctionne-t-il? Enjeux et revendications Le Groupe Gros Clients d Electricité totalise une consommation finale de quelque 8 TWh, soit à peu près l équivalent de la production de la centrale nucléaire de Gösgen.

25 Turbines à gaz Coûts marginaux Coûts de production Merit Order Centrale électrique: âge et type Prix eau / combustibles Emissions de CO2 Demande 2 Demande 1 Offre Prix du marché 2 Prix du marché 1 Hydraulique Nucléaire Lignite Disponibilité Météo / saisonnalité Houille CCCG Capacité de production [MW]

26 EUR/MWh Merit Order I-D-F Disponibilités, saisonnalités, demande Merit-Order Allemagne France Italie Types de centrales Prix des combustibles CO GW

27 D où provient l électricité? Stormproduktion Deutschland Frankreich Schweiz Italien Rest Wind Water Gas Coal Nuke

28 Evolution du prix depuis 2006 /MWh EEX - F1BY; Ausführungspreis für Lieferung jeweils im Folgejahr Volumen MWh Settlement Preis Strom MWh 12'000'000 10'000' Le prix s établit en fonction du Merit Order, les centrales à gaz en déterminent le niveau. 8'000'000 6'000' '000' «Prévisions prix 06» Coûts de production CH «Prévisions prix 07» seuil. «Prévisions Handelstag prix «Prévisions prix 08» 09» Malgré la gravité de la crise économique, le prix ne descend pas au-dessous d un certain «Prévisions prix 10» 2'000'000 0

29 Corrélation prix électricité / gaz /MWh EEX - Terminmarkt Strom und Erdgas; Lieferung jeweils im Folgejahr Settlement Preis Strom Settlement Preis Erdgas Corrélation: 0, Handelstag

30 CHF/MWh Prix électricité baseload call %! B2011 [CHF]

31 Rp/kWh Comparaison des prix 2009 Gros clients 14 Industriestrompreis inkl. Steuern/Abgaben, ohne MWST 70GWh < Typ IF < 200GWh; BFS Typ GEK 20 GWh ungefähre Bandbreite der Industriestrompreise in der Schweiz Pour les entreprises à forte consommation d électricité, la Suisse est Sources: aujourd hui Eurostat, plus chère BFS, que Enerprice l Italie. Partners AG; 1.41 CHF/ Enerprice Partners AG

32 Rp/kWh Comparaison des prix 2009 PME 30 Gewerbestrompreis 2009 inkl. Steuern/Abgaben, ohne MWST 20MWh < Typ IB < 500MWh; BFS mengengewichtete Typen C2-C ungefähre Bandbreite der KMU-Strompreise in der Schweiz Sources: Eurostat, BFS, Enerprice Partners AG; 1.41 CHF/ Enerprice Partners AG

33 Prix de l électricité: conclusions Le prix du gaz conditionne le «prix du marché» pour l année suivante. Les coûts de production en Suisse restent bien en deçà de ce niveau. Les prix pour les PME et l industrie ne sont pas avantageux.

34 Rôle du réseau de transport Transit vers IT Production domestique = consommation domestique importation = exportation = utilisation du réseau Lundi, le 4 octobre 2010; vers 8h30

35 Importation et transit vers IT Production domestique < consommation domestique importation = exportation + production domestique - consommation domestique exportation = transit 22 septembre 2010; vers 16h00

36 EPEX Spot 9h00 10h00: 1242,9 MWh à /MWh Volume: /h Exportation et transit vers IT Production domestique > consommation domestique importation = transit exportation = importation + production domestique - consommation domestique 22 septembre 2010; vers 9h00

37 Exportation et transit vers IT & FR Production domestique > consommation domestique importation = transit exportation = importation + production domestique - consommation domestique 27 septembre 2010; vers 13h00

38 Exportation et transit vers DE et IT Production domestique > consommation domestique importation = transit exportation = importation + production domestique - consommation domestique 22 septembre 2010; vers 19h30

39 Coûts du réseau de transport Consommation domestique finale: 57 TWh Coûts selon l angle de vue: mio. CHF (directives de l ElCom du 4 mars 2010) ct./kwh; à la charge des consommateurs finaux suisses

40 Echange transfrontalier d électricité Stat. électr. CH 2009 Mrd. kwh Mio. CHF ct./kwh Ausfuhr Einfuhr Saldo Exportation Importation Solde Landeserzeugung Endverbrauch Verluste * (* 2008) 14.6* Production nationale Consommation finale Pertes Winter 08/09 Ausfuhr Einfuhr Saldo Landeserzeugung Endverbrauch Verluste Mrd. kwh Hiver 08/09 Exportation Importation Solde Production nationale Consommation finale Pertes

41 Partage des coûts du réseau de transport Utilisation du réseau de transport: 163 TWh Consommation finale domestique: 57 TWh Importation: 54 TWh Exportation: 52 TWh Coûts mio. CHF ct./kwh; à la charge des utilisateurs du réseau de transport Coûts importation/exportation: mio. CHF

42 Réseau de transport: conclusions La réalité des coûts n est pas respectée. Coûts à la charge des consommateurs finaux avantages des centrales électriques régionales

43 Rapports de propriété Source: Avenir Suisse / aveniraktuell +, mai 2010

44 Monopole des entreprises d Etat Qui fixe le cap à suivre? Quelles sont les stratégies de propriété poursuivies? Maximisation du bénéfice ou attractivité de la place? Swisscom Stromwirtschaft 20% 43% 57% 80% Gemeinwesen CH Diverse Private und Ausland Gemeinwesen CH Diverse Private und Ausland

45 Les bénéfices et leur distribution Source: Statistique suisse de l électricité 2009

46 Mio. CHF Mio. CHF Mio. CHF 1' Distribution des bénéfices aux propriétaires (2008) - Alpiq Axpo BKW EWZ Gewinne Gewinn 2008 Mio. CHF Gewinn Rp/kWh (rechte Skala) Gewinnverteilung Axpo Kt. ZH EKZ Kt. AG AEW SAK EKT Kt. SH Kt. GL Kt. ZG Gewinnverteilung Alpiq Gewinnverteilung BKW Konsortium CH Minderheiten EOS Holding EDF A2A Streubesitz (Romande E, Groupe E, SIL, FMV, SIG) (AIL, EBM, EBL, IBAarau, Kt. SO, WWZ) 10 0 Kt. BE E.On Energie AG Groupe E AG Übrige

47 Missions du secteur de l électricité Art. 89, al. 1 de la Constitution: Dans les limites de leurs compétences respectives, la Confédération et les cantons s emploient à promouvoir un approvisionnement énergétique suffisant, diversifié, sûr, économiquement optimal et respectueux de l environnement, ainsi qu une consommation économe et rationnelle de l énergie. art. 4 al. 2 LEne L approvisionnement énergétique relève des entreprises de la branche énergétique. La Confédération et les cantons instaurent les conditions générales permettant à ces entreprises d assumer leurs tâches de manière optimale dans l optique de l intérêt général. Le système d approvisionnement en électricité doit servir les intérêts de l économie Essentiellement aux mains des pouvoirs publics, il nous appartient à nous tous. Il assume une mission d approvisionnement: fournir aux consommateurs finaux suisses à tout moment assez d électricité, dans la qualité voulue et à un prix raisonnable!

48 Importance du secteur de l électricité Comparé à la population active totale en Suisse, soit près de 3,3 millions d individus, le secteur de l électricité joue, avec actifs (0,6%), un rôle plutôt secondaire comme employeur. La quasi totalité des secteurs dépendent d un approvisionnement en électricité fiable, à prix abordable. Le secteur de l électricité tient une place centrale dans l économie, non tant comme employeur, mais à cause de l importance capitale que revêt le produit qu est l électricité. Même le secteur de la «Fabrication d appareils électriques pour la production d électricité» emploie en Suisse davantage de personnel que le secteur de l électricité. Avec un bénéfice de 2 milliards de CHF pour un chiffre d affaires de près de 9 milliards de CHF par an, le système d approvisionnement en électricité est une véritable vache à lait pour ceux qui le détiennent. Et c est sans compter les taxes, les redevances hydrauliques, les redevances de concessions et les réserves latentes.

49 Landesverbrauch Strom (1980 = 1) 1.7 Korrelation zwischen BIP und Stromverbrauch y = x R² = BIP real (1980 = 1) Bei einem realen BIP-Anstieg von 1% steigt der Stromverbrauch in der Schweiz im Durchschnitt um 1% an.

50 Stratégie de propriété: conclusions Une perspective commune fait défaut. La maximisation du gain par les entreprises étatiques se fait au détriment de l attrait de la place suisse pour l industrie et les PME. L absence de stratégie de propriété pénalise l évolution future de l approvisionnement électrique (critiques dans les projets de lignes, mise aux voix de la construction de nouvelles centrales)

51 Le marché de l électricité fonctionne-t-il? (1) Infrastructure amortie = faibles coûts de production L infrastructure de l approvisionnement électrique en Suisse a été amortie dans une grande mesure sous le régime du monopole financée par les clients indigènes faibles coûts de production Les centrales à gaz déterminent le prix sur le marché Le prix de l énergie en ruban à la bourse EEX est conditionné par le prix du gaz naturel. Les coûts marginaux de la production suisse sont nettement inférieurs au prix en bourse. En Suisse, les centrales cycle combiné au gaz (CCCG) en propre ne sont pas autorisées. Congestions enchères transfrontalières cloisonnement du marché Les transits et les échanges transfrontaliers alourdissent la charge du réseau. La réserve de capacités de ligne pour le transport transfrontalier réduit l offre librement disponible.

52 Le marché de l électricité fonctionne-t-il? (2) Le marché recèle-t-il des offres intéressantes? Les offres sur le marché suisse prennent pour repère la bourse EEX et les enchères transfrontalières, même si la fourniture s effectue à partir de la Suisse peu d offres intéressantes. Les offres en dehors de la zone de desserte traditionnelle relèvent plutôt de l exception (monopoles régionaux; «absence d énergie excédentaire») Les avantages du système d approvisionnement national coûts de production faibles, énergie d ajustement bon marché, excellente intégration au réseau transfrontalier ne servent (plus) à rien aux consommateurs finaux. Les consommateurs finaux n ont aucun motif de quitter l approvisionnement de base.

53 Conditions idéales Mauvais résultat L approvisionnement électrique appartient aux pouvoir publics donc à nous tous. La production domestique est un mélange idéal entre énergie en ruban et énergie de pointe. L intégration au réseau transfrontalier est excellente. L ouverture du marché est prétexte à une hausse des prix. Le monopole de réseau revient trop cher. Le marché est cloisonné du fait des enchères transfrontalières. Les consommateurs supportent les coûts les producteurs retirent les avantages. Les avantages pour le consommateur ne sont pas clairs.

54 Enjeux L approvisionnement en électricité se trouve à la croisée des chemins: Restera-t-il en main suisse et demeurera-t-il fidèle à sa mission de garantie de l approvisionnement? De puissants oligopoles vont-ils se former comme en Allemagne? Accorde-t-on davantage de poids au cash que procure le secteur de l électricité qu à l avantage de la place suisse, c est-à-dire à l avantage global pour l économie? La situation de plaque tournante au cœur du réseau électrique européen recèle un gros potentiel. L optimum pour l économie est atteint si autant les producteurs, les distributeurs et les consommateurs profitent de la situation dans la même mesure. Cette stratégie commune n existe pas la consultation ainsi que le soutien des consommateurs finaux et de l électorat sont absolument nécessaires.

55 Cahier de revendications du GGS Un approvisionnement suffisant et à bon prix est un avantage pour les entreprises et l industrie qu il convient de développer. La position stratégique de l approvisionnement électrique suisse devrait être exploitée au profit de l économie suisse. Les gains d opportunités que procure l ouverture du marché appartiennent aux consommateurs finaux, car ils ont déjà payé l infrastructure sous le régime monopolistique.

56 Network of SPOCs, Lausanne automne 2010 Lorsque le consommateur devient aussi producteur Dominique Gachoud, Directeur Distribution Energie, Groupe E SA 19 novembre 2010 Diapositive n 1

57 Sommaire 1. Situation actuelle 2. Les défis du Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) 3. Le réseau de demain 4. Conclusions 19 novembre 2010 Diapositive n 2

58 Sommaire 1. Situation actuelle 2. Les défis du Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) 3. Le réseau de demain 4. Conclusions 19 novembre 2010 Diapositive n 3

59 Politique énergétique fédérale 2008 basée sur 4 piliers, avec volonté de promouvoir les énergies renouvelables Amélioration de l efficacité énergétique Promotion des énergies renouvelables Remplacement des grandes centrales électriques existantes Renforcement de la collaboration internationale Objectif: production de GWh d ici 2030 à partir des nouvelles énergies renouvelables (art. 1 LEne) Pour la Suisse 250 GWh Pour Groupe E 19 novembre 2010 Diapositive n 4

60 Le réseau d aujourd hui Gestionnaire du réseau de transport GRT Gestionnaires du réseau de distribution GRD Production centralisée de l énergie Production décentralisée de l énergie: marginale 19 novembre 2010 Diapositive n 5 Source : AES / VSE

61 Sommaire 1. Situation actuelle 2. Les défis du Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) 3. Le réseau de demain 4. Conclusions 19 novembre 2010 Diapositive n 6

62 Les défis techniques La prolifération des installations de production d énergie décentralisée (IPD) place le GRD devant de nombreux défis techniques. Il s agit notamment de garantir 1. le niveau de tension 2. la qualité de la tension 3. la gestion des flux d énergie 4. le bon fonctionnement des organes de protection 19 novembre 2010 Diapositive n 7

63 1) Garantir le niveau de tension alors que ce dernier varie en fonction du nombre d IPD raccordées et du type de réseau (urbain, rural) Réseau urbain Réseau rural Source : Cired paper novembre 2010 Diapositive n 8

64 2) Garantir la qualité de la tension alors que l injection d énergie des IPD - a pour conséquence une augmentation du taux d harmoniques (nécessité d installer des filtres) - provoque un déséquilibre de la tension lorsque l injection se fait sur une seule phase (asymétrie de tension) - peut perturber les signaux de la télécommande centralisée 19 novembre 2010 Diapositive n 9

65 Exemple: Asymétrie de tension provoquée par une installation photovoltaïque monophasée Source : RE-AES novembre 2010 Diapositive n 10

66 3) Assurer la gestion des flux d énergie alors que la production maximale raccordable en un point (dans le respect du niveau de tension) dépend du point de raccordement au réseau et du rapport production/consommation (taux de pénétration) en ce point Source : Cired 2009-paper novembre 2010 Diapositive n 11

67 4) Assurer le bon fonctionnement des organes de protection dans un environnement plus complexe Source : Cired 2009-paper novembre 2010 Diapositive n 12

68 Le risque financier La prolifération des IPD peut nécessiter un renforcement des réseaux amont dont le coût devrait être pris en charge en principe par le fond pour la Rétribution à Prix coûtant du Courant injecté (RPC) 19 novembre 2010 Diapositive n 13

69 En résumé, le GRD doit Assurer une exploitation de son réseau conforme aux normes dans des conditions plus complexes Planifier son réseau (extension, renforcement, réserve de capacité) en prenant en considération la prolifération des IPD Mesurer et différencier l énergie injectée dans un contexte caractérisé par des risques financiers 19 novembre 2010 Diapositive n 14

70 Sommaire 1. Situation actuelle 2. Les défis du Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) 3. Le réseau de demain 4. Conclusions 19 novembre 2010 Diapositive n 15

71 Le réseau de demain: «le Smartgrid» Le «Smartgrid» ou «Réseau actif» : réseau électrique qui intègre et influence les actions de tous les utilisateurs qui y sont connectés, c'est-à-dire: les producteurs d'énergie les consommateurs et/ou la combinaison producteurs & consommateurs Assure de manière efficiente et fiable l acheminement, la reprise et le stockage de l'énergie Permet aussi de sensibiliser la population à sa consommation, ce qui est un premier pas vers une utilisation plus rationnelle de l énergie 19 novembre 2010 Diapositive n 16

72 Exemple de Smartgrid 19 novembre 2010 Diapositive n 17 Source : plateforme technologique européenne Smart Grid

73 Des micro-réseaux capables de fonctionner occasionnellement de façon autonome 19 novembre 2010 Diapositive n 18 Source : Soerensen-Energienet DK

74 Les USA montent aussi dans le train des réseaux de demain Objectif d un projet initialisé par l administration Obama: Rendre le réseau électrique, colonne vertébrale de l économie, «intelligent» Concrètement: Renforcer et étendre le réseau électrique actuel Intégrer les nouvelles productions locales décentralisées Doubler la part d énergie verte dans les 3 ans (10%) Réduire les pertes et la consommation de 5 à 6% Améliorer la fiabilité en cas de rupture de charge 19 novembre 2010 Diapositive n 19

75 Sommaire 1. Situation actuelle 2. Les défis du Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) 3. Le réseau de demain 4. Conclusions 19 novembre 2010 Diapositive n 20

76 Conclusions Les réseaux d énergie devront s adapter à la prolifération de la production décentralisée Ils devront de ce fait devenir plus actifs, plus observables, bref plus «intelligents» De nouveaux standards et solutions techniques devront être déterminés Ce développement présente des analogies avec le développement du réseau Internet Il appartiendra aux régulateurs de fixer des conditionscadres permettant le financement de cette (r)évolution dans le domaine des réseaux d énergie 19 novembre 2010 Diapositive n 21

77 Merci de votre attention!

78 Exploitation du système petit tour d horizon Planification opérationnelle jusqu à l exploitation en temps réel Andreas John Responsable Gestion système 23

79 Programme Planification opérationnelle jusqu à l exploitation en temps réel Impressions fondées sur l exploitation du système NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 24

80 N-1 Sécurité Critère central dans toute l Europe Pour éviter que la défaillance d une ligne ou d un transformateur isolé ne menace la totalité de l exploitation, le critère de sécurité n-1 s applique dans toute l Europe à l exploitation du réseau à très haute tension. En cas de défaillance d une ligne, l exploitation du réseau est assurée, les clients sont approvisionnés et la production peut être transportée. Les estimations et les calculs liés au réseau sont automatiquement effectués dans des laps de temps de NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 1 à 5 minutes. 25

81 Que se passe-t-il dans la planification opérationnelle? Afin d optimiser la disponibilité totale du système relatif au réseau de transport, toutes les mises hors service «souhaitées» de moyens d exploitation, centrales et transformateurs du réseau de distribution sont listées jusqu à cinq ans avant leur survenance. Détermination de la NTC y-1, problèmes de congestion incl. Indication à EC y-1 TSOE 5 ans maxi. Indication à EC m-1 Problèmes de congestion m-1 EC 5 ans maxi. Indication à EC w-1 Indication à EC d-2 GRD 5 ans maxi. Limitation EC d-1 NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 26

82 Problèmes de congestion sur le réseau suisse! Problèmes de congestion NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 27

83 Extension de la capacité de production: les projets de centrales > 4000 MW d ici 2020 Cornaux P: 400 MW Linthal P: ± 1000 MW Chavalon P: 400 MW Nant de Drance P: ± 700 MW NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM KWO+ P: ± 400 MW MW Valposchiavo P: ± 1000 MW 28

84 Injections en Valais Centrales 220/380kV Gabi / Gondo 58 Mattmark 259 Bitsch 340 Chamoson GD 684 Chamoson CD 1200 Riddes 393 Bâtiaz 140 Vallorcine 186 Sous-total 3260 MW Centrales 50/60/110kV Chandoline 166 Région Chippis 705 St.Triphon 66 Fiesch 158 Riddes 94 Mörel 108 Sous-total 1297 MW NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM Total 4557 MW 29

85 Processus d échange d énergie sur le réseau Négoce Activ. de négoce, vente aux enchères de capacités Annonces progr. prévisionnels Modifications progr. prévisionnels Analyse de la veille Paiement pour écart Mois préc. Mois précédent Semaine préc. Avant-hier Hier Aujourd hui Demain Semaine suivante t Capacité annuelle et allocation Capacité mensuelle et allocation Mises hors service Harmonis. quotidienne des capacités et allocation Sécurité du réseau selon planification Sécurité du réseau en ligne Décompte selon mesure Compensation Exploitation du système NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 30

86 Programme Planification opérationnelle jusqu à l exploitation en temps réel Impressions fondées sur l exploitation du système NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 31

87 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 32

88 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 33

89 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 34

90 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 35

91 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 36

92 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 37

93 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 38

94 Rapport du mois de septembre - extrait NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 39

95 Synthèse Septembre est un mois calme Le réseau fonctionne à la limite de sa capacité peu de marge de manœuvre Les partenaires se conforment aux directives et apprécient les situations de collaboration constructive Les ressources nécessaires pour assurer la sécurité de l approvisionnement sont de plus en plus importantes à l échelon national et international Une sécurité de l approvisionnement à 100% est assurée depuis que Swissgrid en assume la responsabilité Merci de votre soutien!! Vos questions sont les bienvenues!! NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 40

96 Evolutions sur le marché SDL (prestations de services système) Paul Niggli Lausanne, le 19 novembre

97 Programme 1. Résultats des mesures de réduction des coûts 2. Nouveaux produits 3. Evolution des prix 4. Développement du marché SDL NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 42

98 Mesures de réduction des coûts / 1 Adaptation de la procédure d'adjudication 1 er juillet 2009 au 30 juin 2010, price caps => plafonnement des coûts maximums 1 er juillet 2009, principe du prix seuil -> principe du prix de l'offre => réduction des coûts en cas de divergences importantes dans le prix des offres 1 er janvier 2010, réduction procédure du marché sur la 1 re adjudication => totalité de la liquidité vers l'adjudication; concept d'urgence -> procédure d'attribution NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 43

99 Mesures de réduction des coûts / 2 Adaptations à l'échelle des produits 1er février 2010, produits mensuels -> produits hebdomadaires (PRL, SRL) => possibilité de participer malgré la révision 1er février 2010, produits journaliers du marché TRL => possibilité de participation des fournisseurs industriels; 2 produits TRL négatifs (lents/rapides) 1er février 2010, taille min. de l'offre 5 MW pour SRL et TRL => possibilité de participation des petits fournisseurs NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 44

100 Mesures de réduction des coûts / 3 Incitations pour les acteurs du marché 1er juillet 2009, augmentation du prix de l'énergie d'ajustement => meilleures prévisions de production et de consommation, réduction de la réserve de puissance 1er juillet 2010, introduction du programme prévisionnel de compensation relatif aux rampes des centrales => maintien des rampes lors du changement de programme prévisionnel, réduction de la réserve de puissance Attrait du produit et marché concurrence accrue et augmentation des liquidités NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 45

101 Fluctuations dans le programme prévisionnel lors du changement d'heure avant le 1er juillet /- 400 MW NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 46

102 Ex (unité de production 1) NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 47

103 Ex (unité de production 2) NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 48

104 Evolution du nombre d'acteurs du marché NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 49

105 Evolution des coûts d acquisition NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 50

106 Nouveaux produits / 1 Pool industriel Mise en pool des sociétés industrielles et des petites centrales, toutes désactivables, pour fournir de la TRL Convention avec RGB pour exécuter les appels en cours Premier pool prêt à la mise en service Puissance de réglage primaire en provenance de la France Adjudication de 25 MW max. de puissance de réglage primaire en France Les conditions formelles et techniques sont réunies Mise en service décembre 2010 NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 51

107 Nouveaux produits / 2 Participation au NRV (Netzreglerverbund, groupement des régulateurs de réseau) en Allemagne Phase 1: éviter les règles contradictoires -> économie dans les réserves de puissance de réglage secondaire Phase 2: appel d'énergie de réglage secondaire disponible si la propre puissance de réglage secondaire est épuisée -> réduction de la puissance de réglage secondaire à tenir à disposition Adaptation des contrats MEAS Extension des contrats MEAS actuels (Mutual Energy Assistance Service) Réserve positive et négative, défaillance, défauts, surcharge, redispatch NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 52

108 Evolution des prix Publication des résultats des adjudications Energie de compensation Puissance de réglage tertiaire + / - semaine Puissance de réglage tertiaire + / - jour Puissance de réglage primaire et secondaire ouvert Prix énergie pour la puissance de réglage tertiaire ouvert Quantités d'énergie pour la puissance de réglage ouvert secondaire et tertiaire Coûts conformément au rapport annuel 2009 Prestations de services système, réserve de puissance 2009 CHF 540 mio. NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 53

109 EUR/MW Synthèse globale et structure de l'offre sous forme anonyme Gebotsverteilung KompWV_09_ MW nicht erfolgreiche Gebote erfolgreiche Gebote NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 54

110 Evolution du tarif SDL NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 55

111 Evolution des prix TRL (puissance de réglage tertiaire) NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 56

112 Besoin en énergie de réglage août 2009 août 2010 Energie de réglage secondaire par année: 700 GWh 10% Energie de réglage tertiaire par année: 165 GWh 2% NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 57

113 Développement du marché SDL Energie primaire (PRL) en provenance d'allemagne Création d'un marché de puissance de réglage primaire (PRL) en conjonction avec l'allemagne Offres suisses possibles en Allemagne Premières étapes dans l'harmonisation des produits Marchés transfrontaliers relatifs à la puissance de réglage tertiaire Création de marchés de puissance de réglage tertiaire communs Fournitures contraires à la direction de congestion Utilisation de divers parcs de centrales à l'opposé de la direction de congestion Harmonisation de l'exécution des programmes prévisionnels transfrontaliers NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 58

114 Visions d'avenir smart grid Projet de recherche LLM (gestion locale de la charge) Vehicle to Grid NAME PRÄS., PERSON PRÄS., DATUM 59

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht

Le négoce d énergie du point de vue local. Der Energiehandel aus lokaler Sicht Le négoce d énergie du point de vue local Der Energiehandel aus lokaler Sicht 1 Thèmes 1 FMV mission/métiers 2 GeCom fonctionnement 4 3 Gestion des risques Moyens pour le négoce 6 5 Défis Optimisation

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Energies vertes, la grande illusion?

Energies vertes, la grande illusion? Energies vertes, la grande illusion? 13èmes rencontres suisses de l électricité Alain Sapin, Directeur Energie - Groupe E Lausanne, 11 mars 2010 Sommaire 1. Politique énergétique suisse 2. Prix du marché

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Sans données mesurées, rien n est possible!

Sans données mesurées, rien n est possible! Sans données mesurées, rien n est possible! Des exigences élevées sont posées aux gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion des données mesurées 2009 sera l année de la nouveauté pour

Plus en détail

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie pour l année 2016 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture

Plus en détail

L'hydraulique : le pilier renouvelable historique de l'approvisionnement électrique de la Suisse. Conférence de presse du 21 août 2009

L'hydraulique : le pilier renouvelable historique de l'approvisionnement électrique de la Suisse. Conférence de presse du 21 août 2009 L'hydraulique : le pilier renouvelable historique de l'approvisionnement électrique de la Suisse Conférence de presse du 21 août 2009 Interventions 1. La journée portes ouvertes à la Grande Dixence Pierre

Plus en détail

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Entretiens Jacques Cartier: «Electricité intelligente: Vers des systèmes à valeur ajoutée»

Plus en détail

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR Jacques Mauron Directeur Distribution Energie Sommaire Grands axes politiques initiateurs La production décentralisée, une actualité Raccordement des producteurs

Plus en détail

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Checklist (CL) Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite

Plus en détail

BKW SA - Stratégie et recommandations. Assemblée générale de ener-j / 30 avril 2014 Renato Sturani

BKW SA - Stratégie et recommandations. Assemblée générale de ener-j / 30 avril 2014 Renato Sturani BKW SA - Stratégie et recommandations Assemblée générale de ener-j / 30 avril 2014 Renato Sturani Agenda Jura et Jura Bernois Suisse Stratégie énergétique 2050 Marché de l'électricité: situation temporaire

Plus en détail

Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain?

Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain? Gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité Réseau de Transport d Electricité Quel rôle aujourd hui et demain? 2 Le menu Quelques caractéristiques de l électricité Le réseau de transport européen

Plus en détail

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Page 1 Compte d exploitation Notes 24.2. -31.12.2009

Plus en détail

Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises

Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises Roger Nordmann Conseiller National, membre de la Commission de l environnement, de l aménagement du territoire et de l énergie du Conseil national

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al.

la révision de l ordonnance sur l énergie (OEne): augmentation du supplément visé à l art. 15b de la loi sur l énergie (art. 3j, al. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Efficacité énergétique et énergies renouvelables Avril 2015 Rapport

Plus en détail

RÔLE ET ENGAGEMENT DE GROUPE E DANS LE CADRE DES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUE ET CLIMATIQUE

RÔLE ET ENGAGEMENT DE GROUPE E DANS LE CADRE DES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUE ET CLIMATIQUE RÔLE ET ENGAGEMENT DE GROUPE E DANS LE CADRE DES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUE ET CLIMATIQUE FORUM DES ÉNERGIES - FRIBOURG 3 NOVEMBRE 2015 Alain Sapin Directeur Energie alain.sapin@groupe-e.ch 3.11.2015 SOMMAIRE

Plus en détail

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL Mme Maïmouna SECK NDOYE Expert Economiste Commission de Régulation du Secteur de l Electricité 1 Plan de la présentation Aperçu sur le Sénégal Situation

Plus en détail

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs Paris, 19 Juin 2014 1 1 Evolution de la consommation finale d électricité Dans

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

Gestion des capacités de production avec les nouvelles politiques énergétiques en Suisse et en Europe

Gestion des capacités de production avec les nouvelles politiques énergétiques en Suisse et en Europe Gestion des capacités de production avec les nouvelles politiques énergétiques en Suisse et en Europe Forum suisse de l énergie Manifestation de session, 20 juin 2013 Michael Wider, Directeur Generation,

Plus en détail

sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie

sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie pour l année 2015 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture d'énergie 2015 1)

Plus en détail

Commerce d électricité en Suisse

Commerce d électricité en Suisse . Commerce d électricité en Suisse Conditions-cadres et évolution des prix sur le marché libéralisé Jeudi 3 décembre 2009, 13h30 à 17h15 Site de la Saidef, Posieux (Fribourg) Co organisateur : Energy Center

Plus en détail

«Quick-Check Asset Management»

«Quick-Check Asset Management» 1 «Quick-Check Asset Management» Audit sur le positionnement des gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion d actifs Septembre 2012 D un régime actuel «Cost +» La plupart des GRD se

Plus en détail

Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ

Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ Michael Koller, responsable de gestion technologique, 31 mai 2016, Powertage 2016 Programme I. Laboratoire Smart Grid d EKZ II. Batterie

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Site de Battelle 23 mars 2007 André Künzi et team SIG Page -1- Les thèmes 1 L environnement actuel 2 Besoins à couvrir à Genève 3 Stratégie

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Services industriels de la commune de Monthey

Services industriels de la commune de Monthey Services industriels de la commune de Monthey COMMUNE DE MONTHEY Annexe : B Directive communale concernant : Définitions et détails de la grille tarifaire Le conseil municipal - Vu le règlement communal

Plus en détail

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? Le 28 mars 2014 Patrick Schaub Analyste - énergétique Titre Sommaire Développement du marché photovoltaïque

Plus en détail

Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing

Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing Séminaire EDORA La production éolienne et le mécanisme de balancing Matthys-Donnadieu James, Elia SA Agenda Structure du réseau belge et partage des compétences Présentation et missions du GRT Equilibre

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050.

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. La production d électricité, aujourd hui et demain. Des défis pour ewz. Sortie du nucléaire, objectifs en matière de climat, libéralisation

Plus en détail

La distribution publique de l électricité

La distribution publique de l électricité La distribution publique de l électricité RÈGLES PÔLE ÉLÉCTRICITÉ - GAZ ENJEUX UNE CONCESSION LES COMMUNES L organisation des services publics 1984 Les communes sont compétentes pour organiser les services

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement»

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Résultat : 1. Obtenir les meilleures conditions d approvisionnement possibles, en termes de prix, de

Plus en détail

L achat d électricité

L achat d électricité Bienvenue 1 L achat d électricité Journée d actualité du 17 avril 2014 Christian PONCELET Chargé de mission auprès de la Direction générale Responsable du groupement Achat Electricité (2004/2013) SIPPEREC

Plus en détail

Forum aux questions sur l obligation d enregistrement (FAQ)

Forum aux questions sur l obligation d enregistrement (FAQ) Page 1/10 Forum aux questions sur l obligation d enregistrement (FAQ) 1. GÉNÉRALITÉS SUR L OBLIGATION D ENREGISTREMENT... 3 1.1. POURQUOI L OBLIGATION D ENREGISTREMENT A-T-ELLE ÉTÉ INTRODUITE?... 3 1.2.

Plus en détail

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne Discussions actuelles Contrat de coalition 2013 Les priorités gouvernementales 2014-2017 Confirmation des objectifs ambitieux Confirmation

Plus en détail

OSTRAL Mandat et statut

OSTRAL Mandat et statut OSTRAL Mandat et statut Dieter Reichelt, responsable OSTRAL 12 décembre 2013 Programme 1. Situations de pénuries d électricité 2. Organisation d exécution AES/OSTRAL 3. Bases légales 4. Mandat d OSTRAL

Plus en détail

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Nouveaux horizons pour l industrie énergétique La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Industrie énergétique Les solutions logicielles SIG de Geocom : flexibles,

Plus en détail

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404 2014 Alpiq en bref Alpiq est un fournisseur d électricité et prestataire de services énergétiques leader en Suisse, à orientation européenne. L entreprise est active dans la production d électricité ainsi

Plus en détail

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion 4 septembre 2015 Gilles Garazi Directeur Transition énergétique, SIG Nécessité de décorréler

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

7 Les marchés européens de l électricité

7 Les marchés européens de l électricité 7 Les marchés européens de l électricité L intégration grandissante des énergies renouvelables sous contrat d achat (financées hors marché par le consommateur ou le contribuable), et la baisse des prix

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

Les marchés européens de l électricité

Les marchés européens de l électricité N 10 Les marchés européens de l électricité La baisse des prix de l électricité sur les marchés de gros en Europe se poursuit. Plusieurs réformes de fond sont engagées pour restaurer des signaux économiques

Plus en détail

Electrification des véhicules: quel impact sur le réseau électrique?

Electrification des véhicules: quel impact sur le réseau électrique? Electrification des véhicules: quel impact sur le réseau électrique? Dominique Gabioud dominique.gabioud@hevs.ch Assemblée générale e-mobile Sion, 25 août 2010 1 Plan de la présentation Quelques chiffres

Plus en détail

Les chemins commerciaux de l Electricité

Les chemins commerciaux de l Electricité Les chemins commerciaux de l Electricité L Electricité est Un produit à la fois comme un autre Il fait l objet d une concurrence entre fournisseurs Il nécessite des moyens de productions et des réseaux

Plus en détail

Les PEGs au cœur d un marché ouvert et dynamique

Les PEGs au cœur d un marché ouvert et dynamique Les PEGs au cœur d un marché ouvert et dynamique Table ronde AFG le 14 septembre 2011 Guy Fasanino, Directeur Commercial 1 Sommaire Les PEGs : carrefour gazier européen Au sein d une offre simple et attractive

Plus en détail

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE (clients domestiques) Soumis à une «révolution» sans égale depuis l électrification de notre pays, le marché de l électricité est en train de se métamorphoser : ouverture

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie.

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense est la technologie intelligente d avenir permettant d aborder le tournant énergétique. Elle contrôle les appareils électriques tels que les

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Accès Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Les services d accès au réseau fournis par Elia englobent la mise disposition d infrastructures de réseau, la gestion du système électrique

Plus en détail

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 Efficacité énergétique en production Contenu 1. Présentation EDJ, Energie du Jura SA 2. Stratégie énergétique

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

Politique énergétique suisse / Actualités Etat : Septembre 2015 Nicole Zimmermann, Cheffe de section, Office fédéral de l énergie

Politique énergétique suisse / Actualités Etat : Septembre 2015 Nicole Zimmermann, Cheffe de section, Office fédéral de l énergie Politique énergétique suisse / Actualités Etat : Septembre 2015 Nicole Zimmermann, Cheffe de section, Office fédéral de l énergie Cité de l énergie, Le Mont sur Lausanne 15.09.2015 COO.2207.110.3.959423

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS COMMUNAUTÉS

PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS COMMUNAUTÉS PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS COMMUNAUTÉS Cédric Chanez Resp. produits acheminement et raccordements cedric.chanez@groupe-e.ch LEXIQUE DE BASE PRINCIPES GÉNÉRAUX Le producteur Choisit s il consomme tout

Plus en détail

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Collectivités : Préparez-vous aux nouvelles conditions d achat de votre électricité MERCREDI 5 NOVEMBRE 2014 - CLERMONT-FERRND 1 Février

Plus en détail

Délibération. 1. Contexte

Délibération. 1. Contexte Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 2 octobre 2014 portant proposition relative aux charges de service public liées à l achat de biométhane et à la contribution unitaire

Plus en détail

Smart metering une solution d'avenir?

Smart metering une solution d'avenir? Smart metering une solution d'avenir? Plan Smart metering c est quoi? Bases légales de la Suisse. Pourquoi? Qui paye? Recommandations de l OFEN Ça marche? Et le Smart home? C est rentable? Objectifs Page

Plus en détail

Tournant énergétique indispensable, défis immenses

Tournant énergétique indispensable, défis immenses Communiqué de presse Position des Académies suisses à l approvisionnement suisse en électricité Tournant énergétique indispensable, défis immenses Berne/Zurich, 9 août 2012. La transition vers des énergies

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Chauffage à distance Le Landeron

Chauffage à distance Le Landeron Chauffage à distance Le Landeron Séance d information 20 avril 2015 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 2001 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations 2. Pourquoi

Plus en détail

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 Contexte énergétique et son évolution RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 1 Importance du renouvelable Au niveau mondial Monde Monde toe : ton oil equivalent, tonne d équivalent pétrole (tep) en français

Plus en détail

I N S T I T U T QUELLES CONTRIBUTIONS AU SMART METERING? AFTERWORK ENERGY 21.05.2015

I N S T I T U T QUELLES CONTRIBUTIONS AU SMART METERING? AFTERWORK ENERGY 21.05.2015 I N S T I T U T QUELLES CONTRIBUTIONS AU SMART METERING? AFTERWORK ENERGY 21.05.2015 FIL CONDUCTEUR Le eenergy Center en quelques mots Le Smart Meter : contexte et définition L apport de l eenergy Center

Plus en détail

SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000

SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000 SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000 Le programme SuisseEnergie doit non seulement reprendre les structures et les produits d Energie 2000 qui ont donné satisfaction, il doit encore assurer

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS

Atelier 3. Bertrand JEAN-MAIRET. Ingénieur ETS Atelier 3 Bertrand JEAN-MAIRET Ingénieur ETS Projet photovoltaïque Préambule Union Sportive Les Ponts-de-Martel propriétaire de la patinoire du Bugnon exploite les installations depuis 1988-89 100% en

Plus en détail

Présentation du système électrique Marocain

Présentation du système électrique Marocain Présentation du système électrique Marocain Activités de l ONEE-BE Production Transport DISTRIBUTION Challenges pour le secteur électrique Evolution de la demande en énergie Forte dépendance au pays étranger

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable Intégration de la Suisse au réseau électrique européen Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable 2 Il est nécessaire d'intégrer le réseau suisse dans le réseau européen pour garantir la

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

Programme éco21 CASE STUDY Draft au 30 janvier 2013

Programme éco21 CASE STUDY Draft au 30 janvier 2013 Cible : Tous les consommateurs d électricité du canton de Genève (ménages, entreprises et collectivités) Moyens : 75 MCHF, 10 MCHF par an, soit environ 2% du chiffre d affaire réseau et énergie électriques

Plus en détail

Guide du consommateur d'électricité et de gaz naturel à l usage des clients professionnels

Guide du consommateur d'électricité et de gaz naturel à l usage des clients professionnels La Commission de régulation de l'énergie (CRE) est une autorité administrative indépendante qui concourt, au bénéfice des consommateurs finals, au bon fonctionnement des marchés de l électricité et du

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL Guide pratique à destination des entreprises BEE150100008 - eon brochure gaz_cb.indd 1 21/01/15 12:56 L énergie est notre avenir, économisons-la!

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

La formation du prix de l'électricité verte

La formation du prix de l'électricité verte La formation du prix de l'électricité verte 9 E-SER - ENER2 - ULB A. Jacquet - EDORA 29/11/25 1 Présentation de EDORA Mise en contexte Libéralisation et structure du marché de l électricité Mécanismes

Plus en détail

Bienvenue. Partenaires commerciaux, fournisseurs en amont, autorités, actionnaires Collaborateurs/collaboratrices, invités

Bienvenue. Partenaires commerciaux, fournisseurs en amont, autorités, actionnaires Collaborateurs/collaboratrices, invités Bienvenue Partenaires commerciaux, fournisseurs en amont, autorités, actionnaires Collaborateurs/collaboratrices, invités Rapport d atelier CONVENTION DE BRANCHE SOCIÉTÉ DE RÉSEAU À HAUTE PRESSION NATIONALE

Plus en détail

Présentation SIEA. 16 juillet 2015

Présentation SIEA. 16 juillet 2015 Présentation SIEA 16 juillet 2015 eni, un acteur mondial Source : Fact book 2013 eni La Chaîne Gazière eni en France eni est présente en France au travers de ses activités de distribution de produits pétroliers

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont Delémont, capitale solaire Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont SOMMAIRE Produire son énergie solaire 1) Introduction Pierre Brulhart, Conseiller communal 2) Les projets Michel

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL Guide pratique à destination des entreprises L énergie est notre avenir, économisons-la! Comprendre pour mieux choisir La disparition

Plus en détail

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA Amt für Verkehr und Enegie VEA Conférence AFMC Fribourg, 8 novembre 2011 Politique énergétique «Société à 4000 Watts» Entre mesures contraignantes et programmes d incitation Serge Boschung(FR), Chef de

Plus en détail

Information sur les tarifs d électricité et l utilisation du réseau (version 2013 ) V a l a b l e à p a r t i r d u 1 er j a n v i e r 201 3

Information sur les tarifs d électricité et l utilisation du réseau (version 2013 ) V a l a b l e à p a r t i r d u 1 er j a n v i e r 201 3 Information sur les tarifs d électricité et l utilisation du (version 2013 ) V a l a b l e à p a r t i r d u 1 er j a n v i e r 201 3 T a r i f s d é l e c t r i c i t é Par tarif d électricité, on entend

Plus en détail

Parité réseau. 1. Synthèse. 2. Introduction

Parité réseau. 1. Synthèse. 2. Introduction Parité réseau Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Dès lors que l électricité autoproduite affiche un coût équivalent à celui de l électricité prélevée sur le réseau, elle devient

Plus en détail

L approvisionnement en électricité: un facteur économique et de compétitivité

L approvisionnement en électricité: un facteur économique et de compétitivité L approvisionnement en électricité: un facteur économique et de compétitivité Document connaissances de base, état : juin 2016 1. Synthèse L approvisionnement en électricité constitue une composante essentielle

Plus en détail