MASTER BANQUE-FINANCE GESTION DES RISQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MASTER BANQUE-FINANCE GESTION DES RISQUES"

Transcription

1 1 MASTER BANQUE-FINANCE GESTION DES RISQUES FORMATION EN APPRENTISSAGE

2 UNIVERSITÉ PARIS 13 RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES Dominique PLIHON Georges WINTER Professeur Professeur Associé SECRÉTARIAT Muriel FRANÇOIS Bureau K 305 U.F.R. DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET DE GESTION 99, AVENUE JEAN-BAPTISTE CLÉMENT VILLETANEUSE Site Internet : CENTRE DE FORMATION PAR L APPRENTISSAGE AUX MÉTIERS COMMERCIAUX ET FINANCIERS [C.F.A. «DIFCAM»] RESPONSABLES ADMINISTRATIFS Dominique ATTIA Coordinatrice Pédagogique Pôle Gestion Administrative Assistantes Formation /41/42 192, RUE LECOURBE PARIS Site Internet : MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 2

3 MASTER PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE PREMIÈRE ANNÉE «BANQUE FINANCE GESTION DES RISQUES» Mention Économie et Finance Internationales I - OBJECTIF DE LA FORMATION Ce Master, qui se déroule sur deux années, a pour objectifs : D approfondir les connaissances théoriques des apprentis en économie et en finance, l accent étant mis sur la dimension internationale. De plus, les matières opérationnelles, qui seront développées en seconde année, sont abordées ; De former les apprentis à l'étude et à la compréhension du fonctionnement des banques et des opérations effectuées par les entreprises et les institutions financières sur les différents marchés de capitaux ; Il dispense une formation théorique et pratique ciblée sur des thèmes jugés essentiels aujourd'hui, tels que la gestion des risques, les techniques de financement et de marché. L'acquisition par les apprentis sur les plans théorique et pratique d'une «culture bancaire et financière» bien maîtrisée est l'objectif central du diplôme. Cette brochure est principalement axée sur la première année du Master («M1»), mais des informations peuvent être fournies sur les deux ans du cursus. II FORMATION PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE Contrat d apprentissage C est un contrat de travail rémunéré qui prévoit une alternance entre des périodes passées en entreprise et des périodes de formation. Il est d une durée de deux ans (octobre octobre 2010). Cette brochure ne concerne que le «M1». Rémunération Elle est égale à 53 % du salaire minimum conventionnel de l emploi occupé. Elle n est pas soumise à cotisations sociales. Recherche d entreprise Elle est effectuée par le C.F.A. Toutefois les postulants peuvent rechercher eux - mêmes des contrats d apprentissage. Postes en entreprise Il s agit de postes au sein d établissements financiers : conseillers professionnels (conseillers commerciaux gérant une clientèle de commerçants, artisans, professions libérales) et gestionnaires financiers. Ces postes se situent à Paris, mais aussi à Meaux, Chartres, Rouen, Beauvais et Orléans (les postes trouvés par les postulants peuvent être dans d autres endroits). MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 3

4 Condition d accès spécifique à la voie de l apprentissage Être âgé de moins de 26 ans à la signature du contrat. Particularités de l apprentissage Les apprentis sont des salariés des entreprises qui les emploient. Ils doivent être conscients toutefois que le contrat qu ils signent comporte deux parties (entreprise et université) qui doivent l une comme l autre donner satisfaction. Durée de la formation La formation s étend sur deux années universitaires (octobre 2008 octobre 2010) avec un passage de M1 à M2 conditionné par les résultats du M1 (cf. infra). Le contrat de travail, corollaire de l apprentissage, court donc lui aussi sur environ deux années, ce qui exclut pratiquement toute possibilité de redoublement. III - CONDITIONS D'ADMISSION Titres requis : Licence ou L3 d'économie et de gestion, ou diplôme jugé équivalent ; Procédure d'admission : Les candidats déposent un dossier de candidature avant le jeudi 28 mai Une première sélection est effectuée sur dossier avant le 31 mai. Les candidats présélectionnés sont convoqués à une réunion le 5 juin à 15 heures au CFA et sont présentés aux entreprises en fonction des orientations qu ils fournissent lors de cette réunion de présentation ; Les dossiers de candidature peuvent être retirés au secrétariat du Master (bureau K 305, Tél ) ou téléchargés sur le site du Master. IV DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS - Métiers de la banque (gestion du risque, dossiers de financement,...) ; - Gestion de portefeuilles ; - Analyste financier de banque (middle et back office) ou de Bourse ; - Métiers de marché (front, middle et back office) ; - Chargé de clientèle particuliers et entreprises ; - Gestion de patrimoine ; - Gestion de trésorerie - Contrôle de gestion - Métiers de l'assurance (analyse du risque, calcul actuariel,...). - Consultant MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 4

5 V - RELATIONS AVEC LES MILIEUX PROFESSIONNELS En tant que formation spécialisée de niveau Bac + 4, ce Master vise à préparer efficacement les apprentis à la vie professionnelle. Cette professionnalisation est assurée par : - Le fait que la moitié des enseignements soit effectuée par des professionnels des métiers de la banque et de la finance ; - L insertion en entreprise nécessitée par l apprentissage. Atteindre cet objectif suppose une étroite coopération entre le monde économique et le monde universitaire, afin d'adapter la formation aux besoins du marché de l'emploi et d'assurer une bonne adéquation du diplôme aux qualifications requises. Conseil de Perfectionnement Un Conseil de perfectionnement du Master a été mis en place (voir sa composition plus loin). Constitué d'universitaires de professionnels et d anciens étudiants du diplôme, son rôle est de suivre la réalisation du projet pédagogique et de veiller à la bonne adéquation entre les enseignements et les besoins du marché de l'emploi. VI - ORGANISATION DES ÉTUDES Un volume horaire d enseignement de 600 heures est réparti sur l année entre l Université et l Entreprise. Le principe de fonctionnement est actuellement : Une semaine à l Université au début du cycle (mi-octobre) ; Un mois en entreprise ; Trois semaines à l Université, cinq semaines en entreprise de novembre à juillet ; Soutenance des mémoires mi-octobre. VII - CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Dispositions générales Les apprentis sont tenus de satisfaire à une vérification des connaissances qui comporte une session principale et (éventuellement) une session de rattrapage. Le jury, dont la composition est arrêtée par le Président de l'université et qui comprend des enseignants en poste à l'université et des enseignants extérieurs à l'université, est seul habilité à délibérer sur l'évaluation des résultats des apprentis. Le passage en seconde année de Master Économie et Finance Internationales Spécialité «Banque - Finance - Gestion des Risques» est subordonnée aux conditions suivantes : MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 5

6 - Obtention d'une note moyenne générale au moins égale à 10/20 pour l'ensemble des enseignements ; - Note minimale de 8/20 dans chaque matière ; - Moins de cinq absences non justifiées pendant l année de formation (cette clause est éliminatoire) ; - Note de mémoire au moins égale à 10/20. Le mémoire doit être remis au secrétariat du Master avant le 15 septembre. Il est soutenu par l'apprenti devant un jury composé au moins du maître d'apprentissage et du professeur pilote. Le jury peut demander à un candidat de présenter à nouveau son mémoire ou son rapport si celui-ci est jugé insuffisant. Modalités de la session de rattrapage Tout candidat repasse, à la seconde session (sauf en cas de dépassement du seuil d absences), les matières de la première session : Où il a été déclaré «défaillant» ; Où il a obtenu une note inférieure à 8/20 ; Qui lui permettront de rattraper les points lui faisant défaut, dans le cas où sa moyenne générale est inférieure à 10/20. MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 6

7 CONSEIL D'ORIENTATION Président : Charles CORNUT, Président du Directoire du Fonds de Garantie des Dépôts PROFESSIONNELS Catherine BARBÉRO : Pilotage de la Formation BRED François CAVAYÉ : Responsable du Département Gestion Titrisation - CALYON Jean-Claude GUÉRY : Directeur des Affaires Sociales A.F.B. Serge KIELBIK James MAHER Philippe SAMSON : Directeur de l Administration des Marchés GROUPAMA ASSET MANAGEMENT : Directeur du Back Office EXANE : Directeur du Développement, Consulting Banque et Finance - THALÈS D.S.S.S. UNIVERSITAIRES Claude CHAMBON : Maître de Conférences à l'université PARIS 13 Responsable du Master MIEF Alain GONZALEZ : Directeur de la Formation Continue - UNIVERSITÉ PARIS 13 Frédéric LINGOIS : Professeur associé à l'université PARIS 13, Directeur Financier, INNOVACOM Jacques MAZIER : Professeur à l'université PARIS 13, Directeur du Master Recherche Pierre LAURENT : Professeur associé à l'université PARIS 13, Économiste - CDC Dominique PLIHON : Professeur à l'université DE PARIS 13, Directeur du Master BFGR Michel ROUX : Maître de Conférences à l UNIVERSITÉ PARIS 13, Directeur de l U.F.R. de Sciences-Économiques et de Gestion, Directeur de l IUP «Industrie et Finance Internationales» Georges WINTER : Professeur associé à l'université DE PARIS 13, Consultant CoDirecteur du Master BFGR Elyès MANNAI (1994) : Président du Directoire NOMAD ADVERTISING ; ANCIENS ÉTUDIANTS DU DIPLÔME Philippe ADJIL (1996) : Responsable Middle-Office C.A. CHEUVREUX ; Helen LEROY (1996) : Trésorière NOUVELLES FRONTIÈRES; Estelle GESBERT (2002) : Chargée d études C.P.R. A.M.; MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 7

8 ENCADREMENT PÉDAGOGIQUE Enseignants en poste à l'université Paris 13 Angel ASENSIO : Maître de Conférences Marc LAUTIER : Maître de Conférences Egidio-Luis MIOTTI : Maître de Conférences Nathalie REY : Maître de Conférences Georges WINTER : Professeur associé Enseignants Invités Michael CAVEY : Enseignant Xavier COYER : Chargé de Mission Direction Générale de la Santé Jacobo GARCIA : Gestionnaire de Patrimoine Barclays Patrimoine Estelle GESBERT : Formateur Consultant Claude HEITZMANN : Responsable clientèle dans une banque. Joëlle LEFÈVRE : Formatrice Sandrine LARDIC : Professeur Université Paris X Claire MANNAI : Enseignante Elyès MANNAI : Président du Directoire NOMAD ADVERTISING MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 8

9 PRÉSENTATION DES ENSEIGNEMENTS Les enseignements sont organisés autour de cinq unités d enseignement : U.E. «Économie Internationale», U.E. «Finance», U.E. «techniques», U.E. «Entreprise et État» et U.E. «Anglais». Chacune des U.E. principales comprend un cours de cadrage théorique et des enseignements appliqués dont certains peuvent prendre la forme de travaux dirigés. UNITÉ D ENSEIGNEMENT ÉCONOMIE INTERNATIONALE Intitulé des cours Cours TD Crédits Enseignants MACRO ÉCONOMIE APPLIQUÉE A. ASENSIO ECONOMIE MONÉTAIRE INTERNATIONALE 30 3 D. PLIHON ÉCONOMIE INDUSTRIELLE INTERNATIONALE [POLITIQUE COMMERCIALE STRATÉGIQUE ET LIBRE-ÉCHANGE] 30 3 M. LAUTIER MARCHÉS ÉMERGENTS 30 3 E. L. MIOTTI POLITIQUES ÉCONOMIQUES EUROPÉENNES 30 3 Cl. MANNAI UNITÉ D ENSEIGNEMENT FINANCE MARCHÉS FINANCIERS 30 3 G. WINTER GESTION FINANCIÈRE THÉORIE DES CHOIX DES PORTEFEUILLES INTERNATIONAUX N. REY UNITÉ D ENSEIGNEMENT «TECHNIQUES» E. MANNAI & Cl. HEITZMANN MATHÉMATIQUES & STATISTIQUES 20 2 E. GESBERT TECHNIQUES MARCHÉS FINANCIERS 25 2 E. GESBERT TECHNIQUES ÉCONOMÉTRIQUES 30 3 S. LARDIC INFORMATIQUE 30 3 E. GESBERT DROIT DES SOCIÉTÉS 30 3 Cl. MANNAI UNITÉ D ENSEIGNEMENT ENTREPRISE ET ÉTAT FISCALITÉ ET DETTE PUBLIQUE 30 3 J. GARCIA INNOVATION FINANCIÈRE E. GESBERT INSTITUTIONS EUROPÉENNES 30 4 X. COYER UNITÉ D ENSEIGNEMENT ANGLAIS F. CREMET S ANWYL MÉMOIRE 30 5 D. PEZZA TOTAL MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 9

10 MACRO ÉCONOMIE APPLIQUÉE 30 heures de cours 15 heures de T.D. Angel ASENSIO Maître de Conférences 1. Introduction : l'approche macroéconomique des transactions financières internationales 1.1. Épargne, investissement et finance internationale Comptabilité nationale d'une économie ouverte Explications théoriques du paradoxe de Feldstein & Horioka 1.2. Arithmétique de la dette externe Dette en monnaie nationale et dette en devises Dynamique de la dette et problèmes de soutenabilité 2. Les mécanismes de l'allocation internationale de l'épargne 2.1. Équilibre international et mouvements de capitaux Définition et propriétés de l'équilibre international Enjeux des positions internationales (créditeur / débiteur net) 2.2. Articulation des mécanismes d'ajustement réels et financiers En régime de change flottant En régime de change géré 3. Vers une répartition coopérative de l'épargne mondiale? 3.1. Cibles de balances courantes Les propositions de Williamson Le choix des cibles 3.2. Implications pour le fonctionnement du système monétaire international La coordination des politiques monétaires Le problème du choix de l'ancre 4. Coopération et stabilité dans le système monétaire international 4.1. Interactions stratégiques dans un système monétaire décentralisé Équilibres non coopératifs et défauts de coordination Système monétaire décentralisé et instabilité macroéconomique 4.2. Enjeux de la coopération monétaire internationale Les atouts des systèmes monétaires coopératifs Le cas de l'union monétaire MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 10

11 ÉCONOMIE MONÉTAIRE INTERNATIONALE 30 heures. PREMIERE PARTIE : L'INTEGRATION MONETAIRE INTERNATIONALE TITRE I : L'INTERFACE NATION-MONDE N CHAPITRE I CHAPITRE II : LES BALANCES DES PAIEMENTS : L'AJUSTEMENT DES BALANCES DES PAIEMENTS TITRE II : LA GLOBALISATION DES MARCHES CHAPITRE III CHAPITRE IV : LE PROCESSUS D'INTEGRATION MONETAIRE INTERNATIONALE : LES CRITERES DE L'INTEGRATION MONETAIRE INTERNATIONALE CONCLUSION : GLOBALISATION, HIERARCHISATION DES NATIONS ET REGIONALISATION DEUXIEME PARTIE : LES SYSTEMES MONETAIRES INTERNATIONAUX TITRE I : LES NOTIONS DE BASE CHAPITRE V CHAPITRE VI : LES FONCTIONS D'UN S.M.I. : LES NOTIONS DE MONNAIES ET DE LIQUIDITES INTERNATIONALES TITRES II : LES EXPERIENCES PASSEES : LA QUETE D'UNE MONNAIE INTERNATIONALE CHAPITRE VII CHAPITRE VIII CHAPITRE IX CHAPITRE X : L'ETALON-OR : UN ETALON-STERLING DEGUISE : L'ENTRE-DEUX-GUERRES : IMPOSSIBLE RETOUR A L'OR : ETALON-DEVISE ET ZONES MONETAIRES : LES ACCORDS DE BRETTON WOODS : L'ERE DE LA "PAX AMERICANA" TITRE III : LE S.M.I. POST BRETTON WOODS : LA MONTEE DE L INSTABILITE ET DES DESEQUILIBRES CHAPITRE XI CHAPITRE XII CHAPITRE XIII CHAPITRE XIV CHAPITRE XV CHAPITRE XVI CHAPITRE XVII : LES MARCHES SUPPLANTENT LA REGULATION PUBLIQUE : L ECHEC DU FLOTTEMENT DES MONNAIES : LES ZONES MONETAIRES DE FAIT : LES CURRENCY BOARD : LES LECONS DE L EXPERIENCE EUROPEENNE : LES CRISES DE CHANGE ET L INSTABILITE FINANCIERE : LES DESEQUILIBRES GLOBAUX ET LEUR SIGNIFICATION POUR LE S.M.I. CONCLUSION : QUELLE REFORME DU S.M.I.? REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES J-P. ALLEGRET, Economie Monétaire Internationale, Hachette Supérieur, 1997 H. BOURGUINAT, Finance Internationale, Thémis Economie, PUF, 1999 A. BEITONE et M. BASSONI, Problèmes Monétaires Internationaux, Cursus, A. Colin, 1994, réédité P. DE GRAUWE, La Monnaie Internationale, Théories et Perspectives, De Boeck Université, 1999 D. PLIHON, Les Taux de Change, La Découverte, Repères n 103, 3 ème éd., 2001 D. PLIHON, Les Banques acteurs de la globalisation financière, La documentation française, 2007 MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 11

12 ÉCONOMIE INDUSTRIELLE INTERNATIONALE [Politique commerciale, stratégique et libre-échange] 30 heures Marc LAUTIER Maître de Conférences I / Déterminants et enjeux du commerce international Chapitre 1 : Avantages comparatifs des pays et compétitivité des produits Chapitre 2 : Succès et limites de la théorie H-O-S Chapitre 3 : L impact du commerce sur la distribution du revenu national Chapitre 4 : Le rôle des économies d'échelle Chapitre 5 : Economies d échelle et dynamiques de spécialisation II / Les politiques commerciales Chapitre 6 : Les effets des politiques commerciales Chapitre 7 : Economie des subventions Chapitre 8 : L'Organisation Mondiale du Commerce Chapitre 9 : Les organisations économiques régionales III/ Multinationalisation et mondialisation Chapitre 10 : Les modalités d internationalisation des entreprises Chapitre 11 : Les déterminants des investissements internationaux Chapitre 12 : La dynamique contemporaine de mondialisation Chapitre 13 : Technologie et concurrence internationale IV/ Émergence de l Asie et nouvelles concurrences internationales Chapitre 14 : L Asie dans l économie mondiale Chapitre 15 : Etudes de cas (Corée du Sud, Taiwan, Chine) MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 12

13 MARCHÉS ÉMERGENTS 30 heures. Egidio Luis MIOTTI - Maïtre de Conférences Les pays nouvellement exposés à la finance internationale, généralement qualifiés de pays émergents, ont connu d importantes transformations au cours des deux dernières décennies. Ils sont, pour beaucoup d entre eux, dans une situation paradoxale. D un côté, ces pays deviennent des acteurs majeurs de l économie mondiale du fait de leur dynamisme et de leur capacité à concurrencer les pays anciennement exposés à la finance internationale. D un autre côté, du fait de leur exposition récente et souvent mal maîtrisée à la finance internationale, ces pays émergents sont vulnérables et ont subi des crises financières récurrentes, parfois violentes, dont les conséquences peuvent être considérables pour eux-mêmes et pour l économie mondiale. Il existe aujourd hui un besoin d analyse approfondie et permanente des pays émergents et d'appréciation des risques représentés par leurs fragilités, qu elles soient d ordre politique, institutionnel, économique ou social. Ce besoin d analyse et de prévision émane aussi bien des acteurs publics (gouvernements, organisations internationales) que des acteurs privés (banques, investisseurs et entreprises). Programme 1. Évolution des marchés émergents : une vision longue et périodisée Évolution du système monétaire international 2. La libéralisation financière : les risques et les opportunités 3. Les crises financières, monétaires et bancaires 4. La perception du «risque émergent» par les investisseurs Le rating a. Les indicateurs économiques et financiers b. Les indicateurs qualitatifs c. Construction d une méthode de scoring et classification des risques Les marchés financiers émergents Le marché obligataire a. Le spread sur obligations internationales (définition, calcul). b. Analyse d une courbe de spread c. Spread et rating Le marché actions Valorisations, le P/E ratio, l equity risk premium MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 13

14 POLITIQUES ÉCONOMIQUES EUROPÉENNES 30 heures. Claire MANNAI Professeur Introduction: Notions importantes de la construction européenne I - Agencement, coordination et interaction des politiques économiques 1- Les relations entre les politiques économiques 2 - Nécessité, utilité et évolutions des coordinations 3 - Les politiques communes et leurs budgets II - La Banque Centrale Européenne 1 - Fonctions, Stratégie et Architecture 2 - Le Système Européen de Banques Centrales 3 - Mise en oeuvre de la politique monétaire européenne III - POLITIQUE D'IMPLANTATION MONETAIRE DANS LA ZONE EURO 1 - L'Euro vecteur d'identité européenne 2 - La politique de change 3 - Les actifs financiers dans la politique monétaire IV- POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE 1 - Fondements traditionnels et économiques 2 - Libération et développement 3 - Bilan et perspectives V - POLITIQUE INDUSTRIELLE 1 - Origine et conception 2 - La politique de la concurrence 3 - Le marché unique VI - POLITIQUE EUROPEENNE DE L'EMPLOI (PEE) 1 - La politique européenne de l'emploi 2 - Le Chômage dans l'union européenne et l'étude des potentiels d'emploi 3 - Impact et évaluation de la PEE VII - POLITIQUE REGIONALE EUROPEENNE 1- Chronologie des principales étapes 2 - Les régions d'europe d'un point de vue économique 3 - Constat d'échec ou limites? VIII - CONCLUSION : POLITIQUES DE DEVELOPPEMENT ET D'ELARGISSEMENT Bibliographie : - Conseil d analyse économique 1998 rapport n 5 Coordination européenne des politiques économiques, La documentation française. - SAPIR A. 2003, An agenda for a growing Europe, report to president of the European Commission, Brussels. - BCE Bulletins mensuels de la BCE. - DAI M «L euro fort et l identité européenne», in G. Koenig ed. L euro vecteur d identité européenne. Presse Universitaire de Strasbourg. - BARTHE M. A. 2005, «Economie de l Union Européenne» Ed Economica - Commission Européenne (2002a) «La politique Industrielle dans une Europe élargie» ; Commission Européenne (2002b) «La politique de la concurrence en Europe et le citoyen». - DEVOLUY M. Politiques Economiques Européennes éd du Seuil - Sites Internet : MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 14

15 MARCHÉS FINANCIERS 30 heures Georges WINTER Professeur Associé - Consultant PARTIE 1 : LE CALCUL ACTUARIEL Chapitre 1 : Notions de Taux d Intérêt Chapitre 2 : Valeur Actuelle et Valeur Acquise Chapitre 3 : Taux de Rendement Actuariel Chapitre 4 : Annuités Chapitre 5 : Amortissements Chapitre 6 : Types de Taux PARTIE 2: LA FINANCE Chapitre 1 : Les Produits 1.1. Produits de Taux 1.2. Produits de Capital 1.3. Produits de Terme 1.4. Cessions Temporaires de Titres 1.5. O.P.C.V.M. Chapitre 2 : Les Marchés 2.1. Marchés de Gré à Gré 2.2 Les Marchés réglementés MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 15

16 GESTION FINANCIÈRE 30 heures de cours 15 heures de T.D. Elyès MANNAI Claude HEITZMANN L entreprise et la comptabilité Le plan comptable général - Généralités - Les principes comptables Le mécanisme de la partie double - Emploi / ressources Les documents comptables Le bilan Le compte de résultat La solvabilité et la liquidité Marge et rentabilité Les principaux ratios d analyse La rentabilité économique Le point mort Le levier d exploitation La rentabilité financière et l effet de levier financier Évaluation des stocks Amortissements dérogatoires - Provisions réglementées Les subventions L échelonnement des subventions d équipement Créances et dettes en monnaie étrangère Comptabilité anglo-saxone Consolidation et normes IFRS / IAS Répartition du résultat / Augmentations de capital Opérations sur titres MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 16

17 THÉORIE DE CHOIX DES PORTEFEUILLES INTERNATIONAUX 30 heures de cours 15 heures de T.D. Nathalie REY Maître de Conférences I. LES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS 1. Les instruments monétaires 2. Les valeurs mobilières 3. les risques associés aux instruments financiers étrangers 4. Les instruments dérivés II. LA THEORIE DU PORTEFEUILLE 1. L approche moyenne-variance du portefeuille de H. MARKOWITZ 2. La diversification internationale et l approche moyenne-variance dans le cadre international 3. De la version standard du Capital Asset Pricing Model (CAPM) à sa version internationale III. LES STRATEGIES DE GESTION DE PORTEFEUILLES INTERNATIONAUX 1. De la stratégie passive à la stratégie active 2. L évaluation des performances des portefeuilles MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 17

18 Partie 1 : Rappels mathématiques Chapitre 1 : Analyse I. Les suites 1. Suites arithmétiques 2. Suites géométriques II. Les dérivées 1. Dérivée en un point 2. Propriétés de la dérivée 3. Dérivées de fonctions usuelles MATHÉMATIQUES ET STATISTIQUES 20 heures de cours Estelle GESBERT Formateur Consultant Chapitre 2 : Algèbre I. Les systèmes linéaires 1. Généralités 2. Résolution des systèmes linéaires II. Les matrices 1. Généralités 2. Opérations sur les matrices 3. Interprétation matricielle des systèmes linéaires III. Optimisation non linéaire 1. Optimisation sans contrainte 2. Optimisation avec contraintes Partie 2 : Rappels Statistiques Chapitre 1 : Statistique descriptive I. Les caractéristiques de tendance centrale 1. Moyenne 2. Médiane 3. Quartiles II. Les caractéristiques de dispersion 1. Variance et écart type 2. Coefficient de variation 3. Moments 4. Covariance et coefficient de corrélation Chapitre 2 : Statistique mathématique I. Les probabilités 1. Définitions 2. Probabilités particulières II. Les variables aléatoires et lois de probabilité 1. Généralités 2. Lois de probabilité 3. Fonctions de répartition III. Les caractéristiques 1. Espérance d une variable aléatoire 2. Variance d une variable aléatoire 3. Covariance et coefficient de corrélation 4. Moments IV. La Loi Normale MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 18

19 Partie 1 : Mathématiques financières TECHNIQUES DES MARCHÉS FINANCIERS 25 heures de T.D. Estelle GESBERT Formateur Consultant - Actualisation / capitalisation o Capital acquis d un placement o Montant d un emprunt o Etc - Obligations o Taux de rendement o Coupon couru o Prix o Etc - Taux de rendement des opérations o Prise en compte des frais de dossier et d assurance pour un emprunt o Leasing o Etc Partie 2 : utilisation de la calculatrice financière Application des mathématiques financières via la calculatrice TI BA II Plus Pro : - Emprunt / placement - Obligations - Cash flows variables - Calcul du nombre de jours - Etc MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 19

20 TECHNIQUES ÉCONOMÉTRIQUES 30 heures de cours Sandrine LARDIC Université Paris X Le cours s articule essentiellement, dans sa première partie, autour de la présentation de la technique des moindres carrés ordinaires, puis de la remise en cause des hypothèses sous-jacentes à l utilisation de cette technique d estimation. La seconde partie vise essentiellement à introduire à l économétrie des séries temporelles. Chapitre I. Les moindres carrés ordinaires Hypothèses sous-jacentes Estimation et propriétés des estimateurs Les tests statistiques Application : test de normalité Chapitre II. Le non-respect des hypothèses L autocorrélation des erreurs L hétéroscédasticité Les modèles à erreurs sur les variables Chapitre III. Les modèles dynamiques Les modèles autorégressifs Les modèles à retards échelonnés Chapitre IV. Étude de la Colinéarité Détection, Conséquences, solutions Sélection de modèle Chapitre V. Estimation des modèles de régression non linéaires La linéarisation des modèles non linéaires Les modèles de diffusion Estimation des modèles non linéaires Chapitre VI. Non-stationnarité (tests de racine unitaire), Définition de la stationnarité d un processus Principaux tests de racine unitaire Application Chapitre I. Introduction à l analyse des séries temporelles Rappels sur la non-stationnarité stochastique, Fonctions d autocorrélation simple et partielle Les modèles ARIMA : typologie Chapitre II. La méthodologie de Box-Jenkins Identification Estimation Tests d adéquation du modèle Prévision Chapitre III. Approche multivariée Modélisation VAR Estimation des paramètres Décomposition de la variance et réponse impulsionnelle La notion de causalité Chapitre IV. Cointégration et modèle à correction d erreur La cointégration (approche univariée et multivariée) Théorème de représentation de Granger : le modèle à correction d erreur Application empirique Chapitre V. Econométrie des processus non linéaires stochastiques Les insuffisances des modèles linéaires Les processus à non linéarités en moyenne Les processus à non linéarités dans la variance : les modèles de type ARCH PARTIE I PARTIE II MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 20

21 INFORMATIQUE 30 heures. Estelle GESBERT Formateur Consultant 1 Partie : modélisation et tableur A Révisions de base A.1 notions de base Notamment : Constante, formule, type, opérateur, opérandes, fonction Référence absolue, relative, mixte, nom, stratégie de mise en œuvre. Test, connecteurs logiques Objectif : acquisition d un savoir structurant les pratiques. A.2 Manipulations de base Savoir-faire propre au logiciel utilisé : un tableur. Exploration des menus du logiciel et mise en œuvre de fonctionnalités permettant d atteindre les objectifs fixés pour les documents à construire. Objectif : productivité et fiabilité de la modélisation. B Mise en oeuvre B.1 techniques d analyses de données Notamment : Plans Filtres Tableaux croisés dynamiques Formules matricielles Objectifs : 1 savoir synthétiser une masse importante d informations 2 savoir retrouver une information dans une masse d informations B.2 Modélisation financière Notamment : Paramétrages de tableaux Emprunts, annuités, tableaux de bord pour la gestion de portefeuille, etc Valeur cible et mathématiques financières Résolution de différents problèmes classiques d actualisation NB : ces problèmes peuvent nécessiter l utilisation des fonctions financières et du solveur. Objectif : savoir réaliser des applications utilisables pour diverses situation C Commentaires C.1 La gestion des sources d erreur (au niveau des saisies, des formules) est explicitement prise en compte. L attention des étudiants est donc attirée sur les diverses solutions de protection offertes par le logiel en matière de sécurité et de fiabilité de l application. Les problèmes de «maintenance» font aussi partie de l enseignement. C.2 L ergonomie (au sens large) est analysée : la nécessaire distinction entre zones de saisies (elle mêmes ventilées entre saisies «administrateur» et «utilisateur»), zones d étiquettes, zones de calcul et leur disposition physique dans la feuille et/ou le classeur fait l objet d une réflexion explicite. A cette occasion le cours cherche à faire comprendre que l outil et ses contraintes n est pas neutre dans la mise en forme de l application. Cependant, sans justification théorique véritable (elle intervient dans la deuxième partie), l organisation de l information est toujours conforme à la spécification «3FN» des bases de données. MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 21

22 DROIT DES SOCIÉTÉS 30 heures. Claire MANNAI Professeur Les règles fondamentales du droit de sociétés : La notion de personnalité morale. Les caractéristiques de la personne morale. Le contrat de société : les apports, les associés, les actionnaires, les assemblées générales, les notions de responsabilité des associés et des dirigeants. Les différents types de sociétés : Les sociétés civiles : SCI/ SCP/ SCM... Les sociétés commerciales : - de personnes : SNC - de capitaux : EURL/SARL/ SAS/ SA/ SEL Les autres types d entreprises : entreprise individuelle, sociétés de fait, GIE, association La transmission des sociétés : Définition et cession de fonds de commerce. Cessions d actions ou de parts sociales. La location gérance. La fiscalité des entreprises : Les régimes fiscaux : distinction IR/IS Les régimes d imposition : micro entreprise/ régime du réel simplifié et réel normal. L entreprise en difficultés : La Prévention et les procédures de conciliation. La sauvegarde, le redressement et la liquidation judiciaire. Le dépôt de bilan. MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 22

23 ÉCONOMIE PUBLIQUE - FISCALITÉ ET DETTE PUBLIQUE 30 heures. Jacobo GARCIA Gestionnaire de Patrimoine Barclays Patrimoine I. Introduction II. Le financement de l État et impact sur l économie 1. Le besoin a. Temporaire b. Moyen et long terme 2. Les techniques de financement de l État 3. La gestion de trésorerie 4. L impact sur l économie III. La politique budgétaire A. Les différentes théories B. La dimension temporelle 1. Les effets court terme 2. Les stabilisateurs automatiques 3. Les effets à long terme C. Évolution de la dette publique 1. Évolution a. Dépenses publiques b. Prélèvements obligatoires 2. Marges de manœuvres a. Maîtrise globale b. Dépenses c. Recettes D. impact de la politique monétaire sur la politique budgétaire IV. Présentation du budget de l État A. Les principes fondamentaux 1. Unité 2. Universalité 3. Annualité 4. Exceptions au principe d annualité 5. La LOLF B. Les principales masses financières 1. Les recettes 2. Les dépenses V. Les collectivités locales VI. Financement de la sécurite sociale VII. La loi de finance A. Préparation B. Vote C. Entrée en vigueur VIII. Présentation du système fiscal français objectif et impact sur l économie MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 23

24 FINANCEMENT DE L INNOVATION ET INNOVATION FINANCIÈRE 30 heures. Estelle GESBERT Formateur Consultant L EMERGENCE DES INNOVATIONS FINANCIERES 1 LA CHAINE DE L INNOVATION 2 LES INNOVATIONS 3 QUID DE L OPACITE ET DE LA LUMIERE? UNE ALTERNATIVE D INVESTISSEMENT : LES PRODUITS DERIVES 1 DEFINITION ET OBJECTIFS 2 DES ALTERNATIVES D INVESTISSEMENT 3 CARACTERISTIQUES 4 LES OPERATIONS SUR LE MARCHE DES PRODUITS DERIVES 5 OPTIONS SUR INDICES, EFFET MOUTONNIER ET KRACH 6 GESTION DE TRESORERIES HORS-BOURSE ET HORS-BILAN 7 LES MARCHES DE PRODUITS DERIVES CONTRATS ET OPERATIONS A TERME 1 LES CONTRATS A TERME OU FUTURES 2 LES OPERATIONS A TERME OU FORWARD 2.1 Le forward classique 2.2 Le forward Rate Agreements LES SWAPS 1 DEFINITION 2 SWAPS SUR ACTIFS 3 SWAPS SUR DEVISES 4 SWAPS SUR TAUX (OU INTEREST RATE SWAP) 5 COMBINAISON DE SWAP SUR ACTIF ET DE SWAP SUR TAUX 6 IMPORTANCE DES SWAPS SUR LES MARCHES FINANCIERS LES OPTIONS 1 DEFINITION ET PRINCIPES 2 INTERET 3 ETUDE DE QUELQUES CONTRATS D OPTIONS 4 AUTRES TYPES D'OPTIONS 5 STRATEGIE D OPTIONS 5.1 Binary ou digital options MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 24

25 INSTITUTIONS EUROPÉENNES 30 heures de cours. Xavier COYER Chargé de Mission Direction Générale de la Santé LES GRANDES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE LE SYSTÈME INSTITUTIONNEL DE L UNION EUROPÉENNE L ORDRE JURIDIQUE DE L UNION LE CADRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LES POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE LE MODÈLE SOCIAL EUROPÉEN QUELLES SONT LES PERSPECTIVES DE L UNION? MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 25

26 ANGLAIS 60 heures Mickael CAVEY Enseignant The aim of this 60 hour program is to cover a number of skills essential for today s international business environment. 1. presentation skills In this part of the course students will be introduced to the language and skills which they can use immediately in preparing, then making a presentation to an audience of any size. We will look at the preparation and construction of a presentation, starting with basic considerations such as introductions and greetings, then moving on to consider the announcement of the subject, transitions, delivery techniques, and ending, logically, with conclusions and a preparation for question-answer sessions. These various steps will be practiced in mini-presentations. Finally, each student will have the opportunity to give a ten to fifteen minute presentation which will be videotaped with a view to providing valuable feedback to each person. 2. communication skills This part of the course has three key objectives: - to examine aspects of cultural differences in the workplace and how awareness of these diversities can ease communication not only with the client but also within multicultural work teams. - to develop the student's techniques in three key areas of communication: negotiations, participating in meetings and telephoning. - to develop the student's knowledge of the language in these key areas. There will also be a short writing component. MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 26

27 SUIVI DU MÉMOIRE 30 Heures Joëlle LEFÈVRE Formatrice Ce cours a un double objectif : Aider les étudiants dans la construction et la présentation du mémoire Les faire réfléchir sur leur intégration professionnelle 1 - Le mémoire Objectifs pédagogiques du mémoire : Apprendre à analyser une problématique, à synthétiser et à rédiger Apprendre à présenter un oral. Apprendre à rédiger un écrit selon des normes prédéfinies. 2 - La construction du Projet Professionnel Apprendre à connaître ses compétences et ses motivations et à se situer dans un environnement professionnel Nous travaillerons également à chaque cours la présentation orale, la capacité des étudiants à s exprimer et à expliquer clairement et simplement un sujet. Ils doivent savoir construire et gérer un plan d action personnel, afin de prévoir à l avance les renseignements à obtenir, les interlocuteurs à voir et les ouvrages à consulter pour finaliser leur mémoire. Enfin ils devront respecter les échéances données pour chaque étape du mémoire. MASTER 1 B.F.G.R. A /1 PAGE 27

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : FINANCE 120 ES Volume horaire étudiant : 335 h 35 h

Plus en détail

"Sous réserve de validation des modifications"

Sous réserve de validation des modifications "Sous réserve de validation des modifications" Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : CONTROLE DE GESTION 120 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

MASTER MENTION MONNAIE, BANQUE, FINANCE, ASSURANCE SPÉCIALITÉ BANQUE, FINANCE, ASSURANCE

MASTER MENTION MONNAIE, BANQUE, FINANCE, ASSURANCE SPÉCIALITÉ BANQUE, FINANCE, ASSURANCE MASTER MENTION MONNAIE, BANQUE, FINANCE, ASSURANCE SPÉCIALITÉ BANQUE, FINANCE, ASSURANCE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Monnaie, banque,

Plus en détail

MASTER MENTION MONNAIE, BANQUE, FINANCE, ASSURANCE SPÉCIALITÉ BANQUE, FINANCE, ASSURANCE (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION MONNAIE, BANQUE, FINANCE, ASSURANCE SPÉCIALITÉ BANQUE, FINANCE, ASSURANCE (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION MONNAIE, BANQUE, FINANCE, ASSURANCE SPÉCIALITÉ BANQUE, FINANCE, ASSURANCE (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention

Plus en détail

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION Tizi Ouzou MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE Responsable de l'équipe de formation : Mme OUKACI Dahbia Etablissement : Intitulé

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Activités Bancaires (AB)

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Activités Bancaires (AB) Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Activités Bancaires (AB) Objectifs Publics Débouchés Modalités d'accès Organisation Contrôle des connaissances

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M1 Parcours : MARKETING 60 ES Volume horaire étudiant : 262 h 154 h

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

FICHE UNITE D'ENSEIGNEMENT

FICHE UNITE D'ENSEIGNEMENT Licence en Marketing Objectifs de la formation (compétences visées, connaissances acquises à l'issue de la formation) L'objectif de la licence «Marketing», diplôme en Sciences commerciales, consiste à

Plus en détail

1 Présentation générale

1 Présentation générale Parcours «Management des processus de production de biens et services» du Master de Sciences de Gestion (M2) - mention «Management Global» de l Université Paris Dauphine 1 Présentation générale 1.1 Objectifs

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Spécialité : Année universitaire 2014-2015

Spécialité : Année universitaire 2014-2015 LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE FINANCE Spécialité : CONSEILLER GESTIONNAIRE DE CLIENTELE Option MARCHE DES PARTICULIERS Année universitaire 4-5 Faculté de Droit, d Economie et de Gestion d Orléans

Plus en détail

MASTER MENTION CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL SPÉCIALITÉ CONTRÔLE DE GESTION ET FINANCE D ENTREPRISE

MASTER MENTION CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL SPÉCIALITÉ CONTRÔLE DE GESTION ET FINANCE D ENTREPRISE MASTER MENTION CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL SPÉCIALITÉ CONTRÔLE DE GESTION ET FINANCE D ENTREPRISE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit

MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit 1 - Objectifs de formation du Master CCA Quels que soient le contexte économique et la situation des entreprises, les besoins en Comptabilité, Contrôle et Audit sont toujours à la hausse. Ces fonctions

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19 Table des matières Les auteurs 15 Préface 17 Avant-propos 19 Chapitre 1 Circuit économique et indicateurs macroéconomiques 1. La finance et les marchés dans le circuit économique 1.1. La notion de circuit

Plus en détail

Nombre de crédits Nombre d'évaluation UE Majeure de spécialité 6 2. UE mineure de spécialité 3 ou 2 1. UE libre 1 1

Nombre de crédits Nombre d'évaluation UE Majeure de spécialité 6 2. UE mineure de spécialité 3 ou 2 1. UE libre 1 1 Mode d'évaluation Pour les sessions normales, le nombre d'évaluations dépendra de la nature de l UE. Ainsi: les UE majeures comportent deux évaluations: une évaluation à mi-parcours (devoir sur table ou

Plus en détail

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Bachelor Ressources Humaines Programme / Niveau II (Bac+3) Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Métiers / Emplois Collaborateur de direction / Adjoint(e) de direction / Responsable

Plus en détail

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH)

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) RESPONSABLES : mention Management : Martine BRASSEUR,

Plus en détail

LIVRET DE L'ETUDIANT MASTER 1 ANNEE 2014/2015

LIVRET DE L'ETUDIANT MASTER 1 ANNEE 2014/2015 MASTER DROIT ECONOMIE GESTION Mention Administration Management Economie des Organisations (AMEO) Spécialité Direction des structures médico-sociales et de services aux personnes (DSMS) LIVRET DE L'ETUDIANT

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. Sciences Economiques. Banque Patrimoine Assurance. 466 h 18 h 484 h 522 H 18 H 540 H

DROIT ECONOMIE - GESTION. Sciences Economiques. Banque Patrimoine Assurance. 466 h 18 h 484 h 522 H 18 H 540 H Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : DROIT ECONOMIE - GESTION Sciences Economiques Banque Patrimoine Assurance M2 120 ES Volume horaire étudiant : Parcours CPA Parcours Pro 466 h 18 h

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE PRODUCTION INDUSTRIELLE MANAGEMENT DES PROCESSUS INDUSTRIELS

SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE PRODUCTION INDUSTRIELLE MANAGEMENT DES PROCESSUS INDUSTRIELS Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE année Domaine : Mention : SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE PRODUION INDUSTRIELLE LP Intitulé : Volume horaire étudiant : MANAGEMENT DES PROCESSUS INDUSTRIELS 180 ES 96h 1 97h

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence de droit, économie, gestion Mention Administration économique et sociale Autorité responsable de la certification

Plus en détail

REGLEMENT DE CONTROLE DES CONNAISSANCES 2014-2015 DOMAINE DROIT SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES LICENCE MENTION AES MESURES TRANSITOIRES

REGLEMENT DE CONTROLE DES CONNAISSANCES 2014-2015 DOMAINE DROIT SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES LICENCE MENTION AES MESURES TRANSITOIRES I. GENERALITES REGLEMENT DE CONTROLE DES CONNAISSANCES 2014-2015 DOMAINE DROIT SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES LICENCE MENTION AES MESURES TRANSITOIRES VET : 1222 1234 1235 1. La licence est constituée

Plus en détail

120 ECTS CONTACTS : Objectifs de la formation et débouchés : 367 h 186 h h h h 554 h. Rentrée 2015-2016 DROIT ECONOMIE - GESTION.

120 ECTS CONTACTS : Objectifs de la formation et débouchés : 367 h 186 h h h h 554 h. Rentrée 2015-2016 DROIT ECONOMIE - GESTION. Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE - GESTION Economie L2 120 ES Volume horaire étudiant : 367 h 186 h h h h 554 h cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques cours intégrés

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS

Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES DEB : DECOUVERTE DU LOGICIEL EVIEWS INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS FORMATIONS METHODES ECONOMETRIQUES VAR : MODELES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La profession comptable... 1 I. Les différents statuts de la profession comptable... 1 A. La profession comptable libérale... 1 B. La profession comptable salariée... 7 II.

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

Licence Professionnelle

Licence Professionnelle Licence Professionnelle Management des organisations Spécialité Assistant de Gestion et Contrôle Financier Page Unités d enseignement Page 2 UE1 Langages fondamentaux et compétences personnelles Anglais

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

RÈGLEMENT DES ÉTUDES DE LA 2 ème ANNÉE DE MASTER

RÈGLEMENT DES ÉTUDES DE LA 2 ème ANNÉE DE MASTER RÈGLEMENT DES ÉTUDES DE LA 2 ème ANNÉE DE MASTER Droit, économie-gestion mention : «Droit des activités économiques» Année universitaire 2009-2010 Article 1 : Conditions d accès à la deuxième année de

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

DUT GEA : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

DUT GEA : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DUT GEA : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine : Droit, Economie, Gestion Nature de la formation : Mention Niveau d'étude visé : BAC +2 Composante : Institut

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PARCOURS CONTRôLE DE GESTION ET SYSTEMES D'INFORMATION

MASTER MANAGEMENT PARCOURS CONTRôLE DE GESTION ET SYSTEMES D'INFORMATION MASTER MANAGEMENT PARCOURS CONTRôLE DE GESTION ET SYSTEMES D'INFORMATION Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Nature la formation : Diplôme national l'enseignement supérieur Durée

Plus en détail

MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes»

MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes» FORMATION EN ALTERNANCE MASTER 2 FINANCE Spécialité «Banque et Finance Européennes» PARCOURS : CHARGÉ D AFFAIRES PROFESSIONNELS RESPONSABLES DE LA FORMATION Responsables pédagogiques : Monsieur Alexandre

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Compétences visées dans la formation

Compétences visées dans la formation Droit privé Spécialité Professionnelle : Gestion du patrimoine privé Responsable : Jean-Marie PLAZY, Maître de conférences RETRAIT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE ENTRE LE 15 AVRIL ET LE 31 MAI sur le site

Plus en détail

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE LIASSE FISCALE SAGE EBP B-E-D GESTION DE LA PAIE COMPTABILITE Acciale Formation 119, avenue Charles de Gaulle 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Tél.: 03 24 32 86 26 www.accialeformation.com Contact : carolinelambert@accialeformation.com

Plus en détail

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage Cadres dirigeants d entreprise de production agricole Mise à jour : 2 décembre 2014 Les 4 organismes pilotant la formation Ingénieur par apprentissage

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Economie-Finance, spécialité Banque Autorité responsable de la certification

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Calculer les échelles d'intérêts; Contrôler la facturation bancaire; Etablir la situation des comptes bancaires. C. Métiers

Calculer les échelles d'intérêts; Contrôler la facturation bancaire; Etablir la situation des comptes bancaires. C. Métiers A. s de la formation Cette formation fournira aux étudiants l ensemble des connaissances leur permettant de: D'être capables d assurer le bon fonctionnement des comptes clients Réaliser les opérations

Plus en détail

MASTER. Mention : Analyse économique et développement international

MASTER. Mention : Analyse économique et développement international MASTER Finances publiques dans les pays en développement et en transition Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE Niveau : Domaine : Mention : DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE DIU Volume horaire étudiant : 1 000 h h h h h 1 000 h cours magistraux

Plus en détail

Présentation du Master Finance. Université d Orléans Alexis Direr

Présentation du Master Finance. Université d Orléans Alexis Direr Présentation du Master Finance Université d Orléans Alexis Direr 1 Objectifs généraux de la formation Une préparation aux métiers de la banque, de l assurance et de la finance à travers des enseignements

Plus en détail

Présentation du Master Finance. Université d Orléans Alexis Direr

Présentation du Master Finance. Université d Orléans Alexis Direr Présentation du Master Finance Université d Orléans Alexis Direr 1 Objectifs généraux de la formation Une préparation aux métiers de la banque, de l assurance et de la finance à travers des enseignements

Plus en détail

Matières Appliquées Master 1

Matières Appliquées Master 1 Appliquées Master 1 SPÉCIALITÉ COMMERCE INTERNATIONAL Semestre 7 UE LA0C142X Droit des contrats du commerce international Circuits de distribution à l international Douanes Analyse d exploitation Marketing

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Du 15 février 2013 au 24 octobre 2014 (dates prévisionnelles)

CONTROLE DE GESTION Du 15 février 2013 au 24 octobre 2014 (dates prévisionnelles) CONTROLE DE GESTION Du 15 février 2013 au 24 octobre 2014 (dates prévisionnelles) 715 HEURES EN CENTRE Titre inscrit au RNCP : arrêté du 12/07/2010 ; publié au JO du 22/07/2010 NIVEAU II PARTICIPANT(E)S

Plus en détail

Calendrier des examens - Session de contrôle Juin 2015 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion

Calendrier des examens - Session de contrôle Juin 2015 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion 1 ère Année 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion LUNDI 08/06/2015 MARDI 09/06/2015 MERCREDI 10/06/2015 JEUDI 11/06/2015 VENDREDI 12/06/2015 SAMEDI 13/06/2015 LUNDI 15/06/2015 MARDI

Plus en détail

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Master 1 ère année Mention Islamologie, droit et gestion & Master 2ème année Mention Islamologie, droit et gestion Spécialité Finance islamique Spécialité Islamologie Règlement

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations INTITULE DE L ACTION DE FORMATION PUBLIC Brevet de Technicien Supérieur en Comptabilité et Gestion des Organisations L action

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE SYSTEMES D INFORMATION LOGISTIQUE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LICENCE PROFESSIONNELLE ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE SYSTEMES D INFORMATION LOGISTIQUE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Niveau : Domaine : Mention : Spécialité : LICENCE PROFESSIONNELLE ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE SYSTEMES D INFORMATION LOGISTIQUE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LP 180 ECTS Volume horaire étudiant : 120 h 330 h

Plus en détail

DROIT, ECONOMIE, GESTION. GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) option GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE (GCF)

DROIT, ECONOMIE, GESTION. GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) option GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE (GCF) Niveau : DIPLOME UNIVERISTAIRE DE TECHNOLOGIE 2014 Domaine : Mention : DROIT, ECONOMIE, GESTION GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) option GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE (GCF) DUT 2 120

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

DROIT, ECONOMIE, GESTION. GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS option GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE Par alternance.

DROIT, ECONOMIE, GESTION. GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS option GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE Par alternance. 04-06 Niveau : DIPLOME UNIVERISTAIRE DE TECHNOLOGIE 04 Domaine : Mention : DROIT, ECONOMIE, GESTION GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS option GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE Par alternance

Plus en détail

DOMAINE : DROIT, SCIENCE POLITIQUE

DOMAINE : DROIT, SCIENCE POLITIQUE I. GENERALITES DOMAINE : DROIT, SCIENCE POLITIQUE Master Mention : Droit et Gestion des Finances publiques M1 DROIT et GESTION DES COLLECTIVITES TERRITORIALES 1 ère Année (M1) (VET 0144) La première année

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Master 2 ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Parcours Management des Entreprises (en formation continue)

Master 2 ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Parcours Management des Entreprises (en formation continue) Master 2 ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Parcours Management des Entreprises (en formation continue) OBJECTIFS SPÉCIFIQUE DU PARCOURS Le Master MAE (Administration des Entreprises) est une formation diplômante

Plus en détail

Filière Licence d études fondamentales «Sciences Economiques et Gestion»

Filière Licence d études fondamentales «Sciences Economiques et Gestion» Filière Licence d études fondamentales «Sciences Economiques et Gestion» Politiquement, de par sa vocation, institution à accès ouvert et délibérément généraliste, la formation en «Sciences Economiques

Plus en détail

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation LICENCE 2014-2015 Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5 1. Présentation La double licence «Economie et Droit» est proposée conjointement par les départements d'économie

Plus en détail

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Master 2ème année - Mention Droit des affaires Spécialité Droit et gestion de patrimoine Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Public visé - conditions d'accès Baccalauréat ou équivalent

Public visé - conditions d'accès Baccalauréat ou équivalent LICENCE Nature Formation diplômante Type de diplôme : Licence Niveau de diplôme : Bac + 3 Site(s) géographique(s) : Orléans Châteauroux Durée des études : 6 semestres Accessible en : Formation initiale

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINANCIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit de l'entreprise

Plus en détail

LICENCE PRO. Management logistique et transport

LICENCE PRO. Management logistique et transport LICENCE PRO Management logistique et transport Définition de la discipline La logistique constitue une fonction globale assurant la gestion des flux des matières et des produits des fournisseurs jusqu

Plus en détail

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT 2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT MASTER 2 RECHERCHE OPTION DROIT PRIVE FONDAMENTAL ANCIEN DIPLÔME D ETUDES APPROFONDIES (D.E.A) Option DROIT PRIVE

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES 2011-2016 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES Parcours Droit des affaires 1 re année M1 60 ES Volume horaire étudiant : h h h h

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION

DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine : Droit, Economie, Gestion Nature de la formation : Mention Niveau d'étude visé : BAC +2 Composante : Institut universitaire

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Description de la formation :

Description de la formation : 1 Master mention «Langues Etrangères, Affaires et Commerce» Spécialité «Négociateur Trilingue en Commerce International des Services» Description de la formation : Le NTCIS se compose cette année d un

Plus en détail

كلية العلوم القانونية و االقتصادية و االجتماعية الربا ط

كلية العلوم القانونية و االقتصادية و االجتماعية الربا ط UNIVERSITE MOHAMMED V AGDAL Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Rabat جامعة محمذ الخامس أكذال كلية العلوم القانونية و االقتصادية و االجتماعية الربا ط PRESENTATION DU MASTER SPECIALISE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

Gestionnaire polyvalent de PME

Gestionnaire polyvalent de PME Gestionnaire polyvalent de PME SESSION septembre 2015 1 - Objectifs : Cette formation spécialisée permet d'acquérir les outils et techniques nécessaires en comptabilité, en fiscalité, en gestion et en

Plus en détail

DUT. Gestion des entreprises et des administrations (GEA)

DUT. Gestion des entreprises et des administrations (GEA) DUT Gestion des entreprises et des administrations (GEA) Qu est-ce que la spécialité GEA? La formation Gestion des entreprises et des administrations (GEA), qui appartient au domaine tertiaire, est spécialisée

Plus en détail

AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE

AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION AFFAIRES INTERNATIONALES ET INGENIERIE ECONOMIQUE SPÉCIALITÉ AFFAIRES INTERNATIONALES PARCOURS MANAGEMENT INTERCULTUREL www.univ-littoral.fr Le parcours management interculturel

Plus en détail

Cursus LaSalle Beauvais d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage

Cursus LaSalle Beauvais d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage Cursus d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage une autre approche de l enseignement en école d ingénieur L'Institut polytechnique est par vocation lié au monde de l'entreprise. Depuis 1999,

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et

Plus en détail

MASTER MENTION ÉCONOMIE DE L ENTREPRISE ET DES MARCHÉS SPÉCIALITÉ MARKETING (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION ÉCONOMIE DE L ENTREPRISE ET DES MARCHÉS SPÉCIALITÉ MARKETING (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION ÉCONOMIE DE L ENTREPRISE ET DES MARCHÉS SPÉCIALITÉ MARKETING (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : ÉCONOMIE

Plus en détail

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil

Master Domaine Droit, Économie, Gestion Mention Économie des Organisations et Gouvernance M2 Etudes et Conseil UFR d'economie et de Gestion 10, placette Lafleur BP 2716 80027 Amiens Cedex 1 www.u-picardie.fr Objectifs Publics Débouchés Modalités d'accès Organisation Contrôle des connaissances Formation continue

Plus en détail

Un diplôme reconnu et recherché

Un diplôme reconnu et recherché Un diplôme reconnu et recherché Le cycle d enseignement EID délivre avec le même taux de réussite (90%) le même diplôme que le cycle initial à savoir, le D.U.T. G.E.A. Il permet de concilier études et

Plus en détail