HORMONOTHERAPIE ADJUVANTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HORMONOTHERAPIE ADJUVANTE"

Transcription

1 HORMONOTHERAPIE ADJUVANTE Journée de DES Sénologie Vendredi 5 Avril 2013 Dr Sophie Cousin

2 PLAN Généralités Données épidémiologiques- bien fondé de l HT Score d Allred et hormonosensibilité Récepteurs Hormonaux Notion de physiologie hormonale Hormonothérapie Principes Tamoxifène Inhibiteurs de l aromatase FAQ (in situ, timing de l HT, place des bisphosphonates ) Toxicités et pratique clinique Questions en suspens et problématiques actuels Perspectives

3 Généralités: but de l hormonothérapie (HT) adjuvante Réduire le risque de récidive: (=29% à 5ans, 40% à 10 ans, 46% à 15 ans): 1 patiente/2 à 15 ans De récidive sur le sein traité De récidive sur le sein controlatéral De survenue d une dissémination métastatique Améliorer la survie globale, diminuer le risque de décès Mortalité par cancer du sein: 12% à 5 ans, 25% à 10 ans, 33% à 15 ans: 1 patiente/3 à 15 ans EBCTCG, Lancet, 2011

4 Récidives précoces: une réalité Récidive métastatique+++ Mansell, Breast Cancer Res Treat, 2009

5 Généralités Sir Georges Beatson (1890): réduction tumorale par ovariectomie 75 à 80% des tumeurs sont récepteur à l œstrogène + (RE+). Corrélation entre RE+ et statut ménopausal Anderson, Breast Cancer Research, 2002 Allegra, Cancer Research, 1979

6 Méthode de détecion des RH Connaissance du statut des récepteurs hormonaux (RH) indispensable A rechercher sur toute tumeur invasive Méthode immunohistochimique, bloc de parafbine tumoral bixé Expression nucléaire Score d Allred Hammond, JCO, 2010

7 Score d Allred Pourcentage de cellules marquées+ intensité du marquage: Pourcentage = Proportion score Total score= 0 ou 2 à 8 Intensité = Intensity score 0 Pas de cellules marquées Absence de marquage 1 1% Faible 2 1/10 Moyenne 3 1/3 Forte 4 2/ %

8 Score d Allred Harvey, JCO, 1999

9 DéfiniIon de l hormonosensibilité Seuil de positivité: Pas de consensus international Recommandations ESMO: Toute tumeur avec détectabilité des RH: RE et/ou RP > 1% Recommandations de St Gallen 2009: Toute tumeur avec une détectabilité des RE. En pratique clinique: >10%

10 RH: facteur pronosique Fisher, JCO, 1988 Silvestrini, JCO, 1995 Arriagada, Breast Cancer Res Treat, 1992 Population N Suivi Résultats N-, chirurgie seule ans Si ER+: DFS: +8%, DDFS:+8%, OS:+10% (p: 0,005, 0,004, 0,001) N-, chirurgie ans RH pronostiques pour récidive métastatique et OS N-, chirurgie seule ans RP: facteur pronostique pour survie sans récidive RH sont un facteur pronostique. Statut recherché en routine surtout du fait de leur bonne valeur prédictive de réponse à un traitement hormonal

11 Récepteurs à l estrogènes (RE) Facteur pronostique RE+ corrélés à une amélioration en survie globale en survie sans récidive, indépendamment du statut ganglionnaire Voie de signalisation des RE: Rôle central dans prolifération, survie cellulaire, expression de gènes (dont celui du RP) Knight, Cancer Res, 1977 Hähnel, Cancer, 1979 Furmanski, Cancer, 1980

12 Musgrove, Nature reviews/cancer, 2009

13 Rôle des récepteurs à la progestérone (RP) Si RP+: reblet d une voie de signalisation via RE fonctionnelle Tumeurs RE+/RP+ ont meilleure réponse au tamoxifène que RE +/RP- Bardou (N=15000): Réduction du risque de récidive de 25% si RE+/RP-, 53% si RE+/RP+ (p=0,0001) Différence du risque de survie=18% (p<0,0001) L existence des tumeurs RE- /RP+ débattue Osborne, Breast, 2005 Bardou, JCO, 2003 Ibrahim, Anatomic Pathology, 2008

14 SécréIon des estrogènes Non ménopausée Ménopausée

15 DéfiniIon de la ménopause Débinition admise (hors ovariectomie bilatérale): Aménorrhée > 12 mois Aménorrhée chimio induite > 24 mois Si doute: dosage de la FSH

16 Sites d acion Hypothalamus Inhibiteur de l aromatase LHRH Agonistes Hypophyse FSH/LH Ovaires Surrénales Castration H Tamoxifène RH Cellule tumorale

17 Nature des traitements: Castration: Chirurgicale: ovariectomie bilatérale Radiothérapie Agoniste de la LHRH: Goséréline, leuproréline Anti estrogènes: Tamoxifène (agoniste antagoniste) Inhibiteur de l aromatase: Stéroïdiens: Exemestane Non stéroïdiens: Anastrozole Létrozole

18 Tamoxifène (TAM)

19 Tamoxifène Anti estrogène par inhibition compétitive des RE (SERM) Méta analyse EBCTCG: Réduction du risque de décès annuel par cancer du sein de 30% lors des 15 premières années (gain absolu à 5ans= 3%; à 15 ans= 9%) Réduit taux de récidive: De moitié entre 0 et 4 ans D un tiers entre 5 et 9 ans Réduction risque récidive annuel de 39% Indépendamment: âge, statut RP, CT, caractéristiques tumorales (statut N), statut pré ou post ménopausique Tous les sous groupes tirent bénébice du TAM (statut N, âge, différenciation tumorale, diamètre tumoral) EBCTCG, Lancet, 2011

20 Bénéfice du tamoxifène

21 Mécanisme de résistance au tamoxifène: CYP2D6 6 à 10% des Européens sont débicients en CYP2D6. Perte d efbicacité +++ Ingelman- Sundberg M., Pharmacogenomics, 2005

22 Agonistes de la LHRH

23 Place des agonistes de la LHRH Etude ZIPP: patientes pré ménopausées N: 927 Objectif principal: évaluation du risque de rechute Résultats: TAM: réduction du risque de 27% (p=0,018) Goséréline: 32% (p=0,005) Goséréline + TAM: 24% (p=0,021) Administration concomitante non supérieure Sverrisdottir, Breast cancer Res Treat, 2011

24 Place des agonistes de la LHRH

25 Place des agonistes de la LHRH Méta analyse de Cuzik, femmes pré ménopausées: Objectifs: risque de récurrence, risque de décès après récurrence Pas de bénébice signibicatif à agoniste LHRH vs placebo Idem si adjonction LHRH au Tamoxifène (récidive:hr=0,85, p=0,2, décès après récidive: HR=0,84,p=0,33) Agoniste LHRH seul: N est pas un standard Association agoniste LHRH- Tamoxifène: non plus

26 Inhibiteurs de l aromatase

27 Etude ATAC N:9366, post ménopause, phase 3 Tamoxifène 5 ans R Anastrozole 5 ans Objectif primaire: DFS, effets secondaires N=9366 Association 5 ans

28 Etude ATAC: résultats DFS TTR Première analyse: 3ans HR=0,83 (0,71-0,96) p=0,006 HR=0,73 (0,59-0,9) p=0,003 HR=0,87 p=0,01 HR=0,79 p=0, ans 100mois HR=0,85 p=0,003 HR=0,76 p=0,0001 The ATAC Trialist s Group, Lancet, 2002, 2004, 2008

29 Etude ATAC: résultats DFS

30 Etude ATAC: résultats Gain absolu en DFS à 9 ans en faveur de l Anastrozole: Récidive (TTR): 4,8% Maladie métastatique (TTDR): 2,4% Cancer controlatéral: 1,9% Aucun béné\ice en Survie Globale (HR=0,97 (0,86-1,11), p=0,7)

31 Etude Big 1-98 N=8010, phase 3, post ménopause Schéma initial: létrozole vs tamoxifène Etude de supériorité Objectif I: DFS Objectif II: OS, temps jusqu à métastase, jusqu à récidive mammaire Thürlimann, NEJM, 2005 Regan, Lancet, 2011

32 Etude Big 1-98 Objectif I: DFS

33 Big 1-98: Létrozole vs Tamoxifène Gain absolu à 5 ans: 1,4% en OS Colleoni, JCO, 2011

34 Big 1-98: Bras séqueniels DFS à 8 ans: AUCUNE différence Létrozole: 78,6% Létrozole puis TAM: 77,8% (HR=1,06 (0,91-1,23)) TAM puis létrozole:77,3% (HR=1,07 (0,92-1,25)) HR=0,99 (0,85-1,14) entre les 2 bras séquentiels OS à 8 ans: Létrozole: 87,5% Létrozole puis TAM: 87,7% (HR=0,97 (0,8-1,19)) TAM puis Létrozole: 85,9% (HR=1,1 (0,9-1,33)

35

36 Big 1-98: étude ancillaire Calcul d un score pronostique selon: âge, statut N, taille tumorale, grade, Ki- 67, positivité RE et RP, statut HER2, présence ou non d emboles vasculaires Patientes débinies en: faible/intermédiaire/haut risque de récidive Résultats: DFS à 5 ans L L- T T- L T Haut risque 80% 76% 74% 69% Risque faible 96% 94% 93% 94% Viale, Annals of Oncol, 2011

37 Etude TEAM: Phase III, post ménopause R Objectif I: DFS Exemestane 5 ans TAM (2,5 à 3 ans) puis exemestane N=9779 Résultats: HR=0,97 (0,88-1,08), p=0,6 Van De Velde, Lancet, 2011

38 Etude IES Phase III, post ménopause R N=4742 Objectif I:DFS Coombes, NEJM, 2004 Bliss, JCO, 2012 TAM 5 ans TAM 2 à 3 ans puis exemestane à 3 ans DFS HR=0,68 (0,56-0,82) p=0,001 à 8 ans HR=0,82 (0,73-0,92) p=0,0009 OS 0,88, NS HR=0,86 (0,75-0,99) p=0,04

39 ABCSG8/ARNO95/ITA Méta analyse de 3 phases III, post ménopause R Tamoxifène 5 ans TAM 2-3ans puis Anastrozole N=4006 Résultats: DFS: HR=0,59, (0,48-0,74), p<0,0001 OS: HR=0,71 (0,52-0,98), p=0,04 Jonat, Lancet Oncol, 2006

40 Intérêt de prolonger l HT par un IA après 5 ans de tamoxifène? Etude MA- 17: soit 5 ans de Létrozole, soit placebo après 5 ans de TAM: Analyse intermédiaire: bénébice en DFS: 0,62, p=0,00003, cross over Pas de bénébice en OS (N+ semble bénébicier de l adjonction de létrozole) Analyse ajustée: Bénébice en OS Mann, Clin Cancer Res, 2005 Jin, JCO, 2012

41 Intérêt de prolonger l HT par un IA après 5 ans de tamoxifène? NSABP B- 33: 5 ans d exemestane après Tam, post M N=1598 Levée d aveugle car bénébice en DFS DFS à 4 ans NS: HR= 0,68 (91 vs 89%), p=0,07 Pas de bénébice en OS Mamounas, JCO,2008

42 Upfront (d emblée) En résumé: les IA Etude ttt hormonal Résultats ATAC Anastrozole Bénébice DFS BIG 1-98 Létrozole Bénébice «ajusté» absolu à 5 ans=1,4% en OS TEAM Exemestane 0 Séquentiels IES TAMà Exemestane à 8 ans: gain de 2,4% OS, 4,5% DFS Extended: Traitement rallongé ABCSG8/ ARNO95/ITA BIG 1-98 TAMà Anastrozole Letrozoleà TAM TAMà Létrozole gain en DFS/OS(méta analyse) Pas de différence MA- 17 TAM(5)à Létrozole Bénébice en DFS, en OS «ajusté» NSABP B- 33 TAM(5)à Exemestane Bénébice (NS) DFS

43 Etude MA- 27: Phase III, post ménopause, étude de supériorité (exemestane) R Exemestane 5 ans Anastrozole 5 ans Objectif I: Survie sans événement (EFS) Résultats: EFS à 4 ans: 91% vs 91,2% (HR=1,02 (0,87-1,18), p=0,85) Dans les objectifs II: Pas de différence OS, ni en Distant DFS Goss, JCO, 2013

44 RECOMMANDATIONS Femmes non ménopausées ESMO ASCO St Gallen TAM 5 à 10 ans ou TAM + ovariectomie TAM 5 ans TAM 5 ans +/- Suppression ovarienne Option: analogue LHRH au moins 2 ans Femmes ménopausées IA 5 ans ou Séquentiel: 2-3ans TAM puis IA pour 5 ans ou TAM 5ans si faible risque Ajouter AI au moins 2 ans surtout si N+ IA 5ans ou Séquentiel après 2-3 ans TAM pour 5 ans IA si haut risque TAM si faible risque Si haut risque: IA 2-3 ou 5 ans Bisphosphonates Supplémenter vitd/ca Pas de bisphosphonates Pas de bisphosphonates en adjuvant

45 FAQ

46 Et chez les in situ? N=732 de carcinome in situ (NSABP B- 24) dont 76% RE+, TAM vs placebo 5 ans A 10 ans: HR=0,49, p=0,001 en faveur d une diminution de récidive de cancer mammaire. Gain absolu :7% si RE+ comparé à RE non déterminé. Aucune donnée de survie Pas d indication à entreprendre hormonothérapie si carcinome in situ Allred, JCO, 2012 Morrow, JCO, 2012

47 Quel Iming pour l hormonothérapie? Radiothérapie et hormonothérapie: Référence Type d étude Ahn, JCO, 2005 Rétrospectif 1649 RTà TAM RT+TAM Pierce, JCO, 2005 Rétrospectif 309 RTà TAM RT + TAM Ishitobi, Anticancer Res, 2009 N Bras de ttt Résultats Rétrospectif 264 RTà A ou L RT + A ou L Harris, JCO,2005 Rétrospectif 278 RTà TAM RT+TAM SG à 10 ans: 84 vs 82%, HR=1,234, NS Récidive à distance: 82 vs 78%, p=0,12 DFS - 1O ans: 83 vs 83%,NS OS - 10 ans: 88 vs 90%,NS Pas de différence OS ou rechute 8,5 ans de suivi: Taux récidive locale: 7 vs 3% NS OS: 86 vs 81%, p=0,64

48 Toxicité de l associaion TAM- RT concomitante Non majorée Majorée Toxicité cutanée Wazer, JCO, 1992 Azria, Br J Cancer, 2004 Toxicité Pulmonaire Fowble, Int J Radiat Oncol, 1996 Taylor, Int J Radiat Oncol Biol Phys, 1995 Harris, JCO, 2005 Mahler, proc ESTRO, 2002 Harris, JCO, 2005 Bentsen, J Natl Cancer Inst, 1996 Koc, Radio ther Oncol, 202

49 Quel Iming pour l hormonothérapie? Chimiothérapie et Hormonothérapie: Etude N Bras de ttt Résultats Albain, Lancet, 2009 Prospectif 1558 postm CT adjuvante + TAM CT adjuvant à TAM TAM 13 ans de suivi: DFS: HR=0,84, p=0,061 OS:HR=0,9, p=0,3 Pico, Annals of oncol, 2004 Prospectif 474 EC+ TAM ECà TAM DFS à 5 ans: 70% vs 75%, p=0,43

50 Anthracycline et Tamoxifène En terme de toxicité: L association anthracycline- tamoxifène: augmente la survenue d évènements thrombo emboliques et l incidence des toxicité aigues (cardiaque ou non) Pas d indication à une prescription concomitante d hormonothérapie et de chimiothérapie adjvante Pritchard, JCO, 1996 Wils, JCO, 1999

51 Quid des bisphosphonates? Etude AZURE: Phase III Indépendamment du statut ménopausal (45% prém) N=3360 Stade II/III Objectif I: DFS Coleman, NEJM, 2011

52 Quid des bisphosphonates? Etude ABCSG- 12: N=1803, pré ménopausée TAM ou anastrozole + goséréline +/- Zoledronate Objectifs I: DFS Résultats A 4ans: HR=0,64 (0,46-0,91), gain absolu de 3,2% en DFS A 62 mois: HR=0,68 (0,51-0,91), gain absolu de 4% Jamais de bénébice en survie Gnant, NEJM, 2009 Gnant, Lancet oncol, 2011

53 Place des bisphosphonates Aucune indication à leur utilisation en adjuvant, place toujours débattue (ESMO, St Paul de Vence). Indication seulement en cas d ostéoporose hormono induite.

54 Toxicités

55 Tamoxifène Probil: Risque thrombo embolique (ATCD perso ou familliaux) BVM Prise de poids Perte vaginales Risque de cancer de l endomètre (accru de à 6 fois) Stéatose hépatique Oculaire Effet bénébique Anti ostéoporotique Cholestérol et maladie coronaire

56 Inhibiteurs de l aromatase: BVM Sécheresse vaginale Céphalée Trouble lipidique Troubles cognitifs Tr musculosquelettiques: fractures perte osseuse, ostéoporose

57 En praique: Tamoxifène (NOLVADEX ): 20mg per os par jour, Echographie vaginale si saignements gynécologiques anormaux. Suivi gynécologique régulier (annuel, sans écho pelvienne) CI si tr héréditaire coagulation, ATCD phlébite ou EP Inhibiteurs de l aromatase: DMO de référence avant traitement Anastrozole (ARIMIDEX ): 1mg/j PO 1cp/j Letrozole (FEMARA ):2,5mg PO 1cp/j Exemestane (AROMASINE ):25mg PO 1 cp/j

58 QuesIons en suspens? Quelle durée pour l hormonothérapie? TAM: 5? 10ans? En post ménopause: si TAM 5ans: administration IA: 2ans? 5 ans? Problème actuel: La COMPLIANCE

59 ProlongaIon de l hormonothérapie

60 Intérêt de 10 ans de TAM versus 5 ans? Etude ATLAS (Davids, Lancet, 2013): patientes dont 6846 RE+

61

62 ProblémaIque: la non compliance

63 Hershman, Breast cancer research and treatment, 2011 Fontein, Eur J Surg Oncol, 2012 Non compliance Données rétrospectives: Sur 8769 patients (TAM ou IA), suivi sur 4,5 ans: 49%: schéma optimal 32% d interruption 28%: non adhérent (<80% des pillules) Facteurs de risque: âge extrêmes, MP vs MT, Comorbidités Facteurs de compliance: asiatique, mariée, tps entre 2 prescriptions, 1 ère année après diagnostic, CT/RT Sur 1215 patientes traitées par Létrozole après Tam: plutôt lié à toxicité

64 Non compliance patientes: Taux de discontinuité à 3 ans de suivi: entre 44,3 et 55,1% Facteurs de risque: âge< 50 ans prescription par un médecin traitant plutôt qu un gynécologue Comorbités telles que diabète et dépression: en faveur de la compliance. IA: interrompus dans les 2 premières années pour toxicité (musculo squelettiques+++) Temps moyen de début de la discontinuité: 6 mois facteurs de risque: âge< 55ans, taxanes Hadji, Breast Cancer Res Treat, 2013 Henry, JCO, 2012

65 Non compliance: quelles soluions? 2 essais prospectifs de programme de soutien aux patientes: PACT Program (Hadji, Brest cancer res treat, 2013): Quelque soit l HT 4844 patientes Compliance à 1 an: 88,5% vs 88,8% (p=0,81) Yu et al., Breast Cancer Res treat, 2012: compliance à l IA 503 patientes taux de poursuite du traitement à 1 an:95,9 vs 95,8% (NS) Aucune différence en terme de compliance entre les 2 bras.

66 Thérapies ciblées et HT: mtor

67 Essais en cours (Clinicaltrials.gouv) 2 essais enregistrés non encore ouverts au recrutement: Phase III randomisée: NCT Everolimus+ HT adjuvante après 3 ans HT si mauvais pronostic (4N+ au moins) Objectif principal: DFS Phase III rando: NCT HT adjuvante +/- 1 an d everolimus si haut risque de récidive Objectif principal: DFS

68 Take home messages Préménopause:

69 Take home messages Post ménopause:

Traitement hormonal des pa0entes ménopausées (an0- aromatase/tamoxifène) Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris

Traitement hormonal des pa0entes ménopausées (an0- aromatase/tamoxifène) Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris Traitement hormonal des pa0entes ménopausées (an0- aromatase/tamoxifène) Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris Hormonothérapie adjuvante Le tamoxifène a été longtemps la molécule

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN C Cuvier, Journées de sénologie interactive 2011 Nice-Saint-Paul; 4 ème édition Saint-Gallen; 12 ème conférence NCCN

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Coordonnateurs : William Jacot, Marian Gutowski, Gilles Romieu, André Mathieu Synthèse Calcul du risque de récidive

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR Cancer du sein chez les femmes âgées Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR NARBONNE Données du problème Le cancer du sein chez la femme agée est un problème de santé publique 50 % des cancers à un stade

Plus en détail

Cancers du sein infracentimétriques. XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier

Cancers du sein infracentimétriques. XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier Cancers du sein infracentimétriques Her2 + XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier Généralités cancers HER2+ Sur-expression Her2 = facteur de mauvais pronostic (Press 1997, Tovey 2009,

Plus en détail

L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS

L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS hormonothérapie permet des survies prolongées, mais les tumeurs ant hétérogènes, elles finissent par échapper à un moment ou à un tre à ce traitement L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS Cela concerne les tumeurs

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES. Pierre KERBRAT

CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES. Pierre KERBRAT CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES Pierre KERBRAT CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES CIBLES METHODES - ADN chimiothérapie - Récepteurs hormonaux hormonothérapie - Voies d'activation thérapies ciblées Processus

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2. Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2. Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2 Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Chimioprévention Buts: réduire la mortalité par cancer Le problème doit être un

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer du sein en France 49.814 nouveaux cas en 2005 11.441 décès en 2006 Létalité ± 20 % Guérin et al.,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien

Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Docteur Elisabeth Luporsi Centre Alexis Vautrin 29 mai 2007 Traitement locorégional premier des cancers invasifs localisés : indications et limites

Plus en détail

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin contact@afacs.fr www.afacs.fr Merci à Marc Spielmann Le plan cancer mesure 48 Développement de la coordination des soins, des réseaux,

Plus en détail

Traitements adjuvants des cancers du sein. Caroline Cuvier Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Traitements adjuvants des cancers du sein. Caroline Cuvier Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Traitements adjuvants des cancers du sein Caroline Cuvier Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Traitements adjuvants des cancers du sein Depuis 40 ans, les traitements adjuvants: chimiothérapie,

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER)

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) L hormonothérapie est un des 2 traitements systémiques des cancers du

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE : POUR OU CONTRE LA PROLONGATION DU TRAITEMENT.

HORMONOTHÉRAPIE : POUR OU CONTRE LA PROLONGATION DU TRAITEMENT. 2 ÈME JOURNÉE DU CENTRE DE PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ EN AQUITAINE PESSAC, SAMEDI 23 JANVIER 2016 Actualités des traitements dans le cancer du sein HORMONOTHÉRAPIE : POUR OU CONTRE LA PROLONGATION DU

Plus en détail

Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique

Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique CURRICULUM Forum Med Suisse N o 44 31 octobre 2001 1099 Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique S. Anchisi a, M. Stalder b, R. Obrist a,c, M. Suleiman d, L. Perey

Plus en détail

Avis 18 septembre 2013

Avis 18 septembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 septembre 2013 MEGACE 160 mg, comprimé B/30 (CIP : 336 047-2) Laboratoire SWEDISH ORPHAN BIOVITRUM DCI Code ATC (2011) Motif de l examen Liste concernée Indication

Plus en détail

Radiothérapie adjuvante des CCIS

Radiothérapie adjuvante des CCIS Radiothérapie adjuvante des CCIS standard, abstention, ou surimpression? Pr David AZRIA Pôle de Radiothérapie Oncologique INSERM U896 UM1 Montpellier Retour vers le futur. CCIS peut légitimement être traité

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris

OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris T! -1 : ostéopénie T! -2,5 : ostéoporose OMS, 1997 + Surpoids Tamoxifène - Cancer Ovariectomie

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN MIDI DE PEPINET LVC JEUDI 6 MARS 2014 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars 2014 1 o Hormonothérapie du cancer du sein o Historique o Comment lutter

Plus en détail

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Aucun Conflit d intérêts Référentiels Critères oncologiques de choix des traitements p significatif traitement / protocole établi

Plus en détail

Quoi de neuf en. hormonothérapie? Le cancer du sein. Le cas de madame Sansrépit Inquiète. Dans cet article : Par Ginette Martin, M.D.

Quoi de neuf en. hormonothérapie? Le cancer du sein. Le cas de madame Sansrépit Inquiète. Dans cet article : Par Ginette Martin, M.D. Le cancer du sein Quoi de neuf en hormonothérapie? Dans cet article : 1. Les facteurs de risque du cancer du sein 2. Le tamoxifène 3. Les inhibiteurs de l aromatase Par Ginette Martin, M.D., FRCSC Le cas

Plus en détail

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Institut Cancérologie de l Ouest CHIRURGIE Dr. Isabelle Jaffré CAS CLINIQUE 1 36 ans 90B sans CI radiothérapie

Plus en détail

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers Bisphosphonates et cancers Erick Legrand CHU et Université, Angers Les traitements de l ostéoporose Activité physique régulière 3 heures par semaine Correction des carences alimentaires en calcium Eviction

Plus en détail

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

La préven*on hormonale du cancer du sein. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis APHP

La préven*on hormonale du cancer du sein. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis APHP La préven*on hormonale du cancer du sein M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis APHP Deux situa*ons Préven*on hormonale en dehors du risque géné*que Préven*on hormonale en cas de muta*on

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, du col et de l ovaire Cancer de l endomètre Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, CancerEst, Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

Cancer du sein métastatique

Cancer du sein métastatique Cancer du sein métastatique Catherine Doyle Hémato-oncologue,CHU de Québec Journée Mise à jour 2012 Centre des congrès de Québec 26 octobre 2012 particularités Environ 30% des femmes ayant eu un diagnostic

Plus en détail

sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy

sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Sommaire Avant-propos...

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 4 décembre 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé

Plus en détail

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 1 Elianne DUBOIS IDE CENTRE G F LECLERC DIJON SOFOG TOULOUSE 9 octobre 2015 LA PERSONNE ÂGÉE En France, la population âgée

Plus en détail

Particularités biologiques, chimiothérapie, thérapie ciblée des cancers du sein de la femme jeune au stades précoces

Particularités biologiques, chimiothérapie, thérapie ciblée des cancers du sein de la femme jeune au stades précoces Particularités biologiques, chimiothérapie, thérapie ciblée des cancers du sein de la femme jeune au stades précoces Dr Luis Teixeira Centre des maladies du Sein Hôpital Saint Louis n Plan Plan o Définition/données

Plus en détail

Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité. Pascale This

Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité. Pascale This Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité Pascale This 1. Surveillance Surveillance après cancer de l'endomètre Impact de la surveillance sur l'histoire

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, IUC, Université Pierre et Marie Curie Paris VI Cancer

Plus en détail

AVIS 3 avril 2013. Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 mars 2013 a fait l objet d une audition le 3 avril 2013

AVIS 3 avril 2013. Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 mars 2013 a fait l objet d une audition le 3 avril 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 3 avril 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 mars 2013 a fait l objet d une audition le 3 avril 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé Boîte de

Plus en détail

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats Oncologie (2016) 18:76-80 DOI 10.1007/s10269-016-2584-2 REVUE DE PRESSE DE L AERIO / AERIO PRESS REVIEW Brèves de l AERIO AERIO News in Brief Androgen receptor splice variant 7 et efficacité des taxanes

Plus en détail

Hormonothérapie adjuvante du cancer du sein chez les femmes ménopausées par antiaromatases

Hormonothérapie adjuvante du cancer du sein chez les femmes ménopausées par antiaromatases Hormonothérapie adjuvante du cancer du sein chez les femmes ménopausées par antiaromatases A d j u vant thera py of breast cancer in postmenopausal women by antiaro m a t a s e Mots clés : Cancer du sein,

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du

Référentiel de Prise en Charge du Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Juin 2009 Coordonnateurs : Gilles Romieu, André Mathieu, Comité de Rédaction :Marian Gutowski, William Jacot Comité d experts

Plus en détail

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Jean-Yves Pierga Département d Oncologie médicale Quelles

Plus en détail

Depuis le début des années 1980, nous disposons de méthodes de plus en plus

Depuis le début des années 1980, nous disposons de méthodes de plus en plus Évolution des traitements médicaux Traitements adjuvants : impact décisionnel des récepteurs hormonaux Role of hormone receptors status in the choice of adjuvant treatment for breast cancer Mots-clés :

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris

Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris PERTE OSSEUSE LIEE AUX TRAITEMENTS DES CANCERS Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris DEFINITION DE L OSTEOPOROSE Maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse

Plus en détail

Par Janet Andriano B.Sc. Phm.

Par Janet Andriano B.Sc. Phm. FC OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Au terme de la présente leçon de formation continue, les pharmaciens seront en mesure de : 1. comprendre la complexité du cancer du sein; 2. comprendre le rôle de l endocrinothérapie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mai 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15 décembre

Plus en détail

Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC et du Registre du Cancer de la Somme

Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC et du Registre du Cancer de la Somme Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC du Registre du Cancer de la Somme Etat des lieux en 2003 Enquête de la CNAM QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE RCP «théorique» (Enquête

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Traitements systémiques adjuvants

CANCER DU SEIN. Traitements systémiques adjuvants CANCE DU SEIN Traitements systémiques adjuvants Khalil. Zaman Médecin associé esponsable médical Centre du sein Centre Pluridisciplinaire d Oncologie CHUV Lausanne DGOG, 8 octobre 2011 EBCTCG, The Lancet

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Vendredi 27 mars 2015 Laurent Quéro Service de Cancérologie-Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer

Plus en détail

Traitement du creux axillaire

Traitement du creux axillaire Traitement du creux axillaire P Amouroux, C Besnard,A le Gourrierec, JB Brest, S Guilbert, V Conan-Charlet, PF Dupré CHRU Brest Actualités et Controverses 6 éditions Mont St Michel 17 mai 2013 Historique

Plus en détail

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille

TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE. Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille TRAITEMENT NEO ADJUVANT DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE Laetitia DAHAN CHU Timone Marseille Aucun CONFLITS D INTÉRÊT Objectifs pédagogiques Savoir définir un cancer du pancréas localement avancé et border

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

Second cancer après radiothérapie mammaire

Second cancer après radiothérapie mammaire Second cancer après radiothérapie mammaire Sophie Guillerm, service de radiothérapie, Hôpital St Louis Florence Coussy, service d oncologie, Institut Curie Vendredi 25/09/2015 Introduction incidence nombre

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE 19 mars 2010 D. GEDOUIN CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE Quelques chiffres Ses particularités Les traitements du cancer du sein : Rappel Les problèmes chez la femme âgée

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER CANCER DU SEIN Matthieu MULLER le 20/12/2012 EPIDEMIOLOGIE Epidémiologie Incidence Mortalité Sein 49814 / 53000 11201 / 11500 Colon Rectum 17500 / 19000 7964 / 8300 Poumon 6714 / 12000 5674 / 8100 Endomètre

Plus en détail

Contraception orale et BRCA. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Contraception orale et BRCA. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Contraception orale et BRCA M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis CO et cancer du sein: Métaanalyse (1) Collaborative group on hormonal factors in breast cancer 54 études reprises; 53

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich

Notre programme. Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich Notre programme Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich T2 N0 M0 Sénologie Dr Vanderhoeven Chirurgie conservatrice Dr Marchettini Ganglion

Plus en détail

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Fertilité après cancer du sein Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Introduction Cancer du sein=1er cancer de la femme Cancer du sein chez

Plus en détail

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN

Cancer de l endomètre localisé à haut risque. Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Cancer de l endomètre localisé à haut risque Arnaud BEDDOK DES oncologie - radiothérapie Tutrices: Dr RAMDANE, Dr BIHAN Plan Introduction: de quoi parle t on? Cas clinique: Mme L 76 ans Recommandations

Plus en détail

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d Or, 92210 Saint-Cloud, Eric.zerbib@cimen.fr Conflit d intérêt : aucun Quand demander

Plus en détail

TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE DANS LE CANCER DU SEIN

TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE DANS LE CANCER DU SEIN TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE DANS LE CANCER DU SEIN Emilie Petit-Jean, Danielle Prébay Pharmaciens Centre Paul Strauss Le 16/10/2014 à Strasbourg et le 23/10/2014 à Nancy LES THÉRAPIES ORALES

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

Traitement du cancer du sein métastatique Peugniez Charlotte Journée de DES 05/04/2013

Traitement du cancer du sein métastatique Peugniez Charlotte Journée de DES 05/04/2013 Traitement du cancer du sein métastatique Peugniez Charlotte Journée de DES 05/04/2013 Epidémiologie Epidémiologie du cancer du sein métastatique Incidence annuelle en France : 54 000 nouveaux cas Moins

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of

Plus en détail

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot INTRODUCTION Nécessité de connaître l état des ganglions axillaires (staging, pronostic) 80% des T1 sont

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11. CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.13 Épidémiologie (Etat des lieux, INCA 2013) Le cancer du sein fait partie

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences Huguette Nguele Meke Introduction Le cancer du sein est une maladie gave et fréquente qui touche une femme sur 11 au cours de sa vie et qui est diagnostiqué

Plus en détail

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante 3 e édition des RCP de la SFSPM Nancy, 13 juin 2013 Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante Dr Mathilde Deblock (ICL, Nancy) Dr Marc Spielmann (IGR, Villejuif) Madame

Plus en détail

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Plan 1) Introduction 2) Biologie du cancer du sein 3)

Plus en détail

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015 Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 Ovaires actifs ou non? CAS CLINIQUES CAS UN : 34 ans, deux enfants de 4 et 6 ans, souhait autre grossesse

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

Les lignes directrices de suivi des cancers les plus communs Volet survivance

Les lignes directrices de suivi des cancers les plus communs Volet survivance Les lignes directrices de suivi des cancers les plus communs Volet survivance Alain Bestavros MD, FRCPC Hémato-oncologue Professeur adjoint de clinique Université de Montréal 25 septembre 2015 Je suis

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail