FEMTELLE upa/pai-1 REF 899. IVD C X42 2 l 8 C. Sekisui Diagnostics, LLC 500 West Avenue, Stamford, CT Tel. (203) Fax (203)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FEMTELLE upa/pai-1 REF 899. IVD C X42 2 l 8 C. Sekisui Diagnostics, LLC 500 West Avenue, Stamford, CT 06902 Tel. (203) 602-7777 Fax (203) 602-2221"

Transcription

1 M Sekisui Diagnostics, LLC 500 West Avenue, Stamford, CT 0690 Tel. (03) Fax (03) 60- FEMTELLE upa/pai- REF 899 (Plaques pré-coatées et réactifs pour x 96 tess) IVD C X4 l 8 C EC REP american diagnostica GmbH Kaplaneigasse 35, Pfungstadt, D-6439, Germany INDICATION FEMTELLE est proposée pour la mesure quantitative simultanée de l urokinase (upa) et de l Inhibiteur type de l Activateur du Plasminogène (PAI-), dans les extraits tissulaires de tumeurs. Cette mesure est utile dans les indications suivantes: ) Pronostic chez les patientes avec cancer du sein et à risque faible ou élevé de rechute après la chirurgie. 7,8,3,5,6,0,3 De faibles concentrations d upa et de PAI- au-dessous du seuil établi (3 ng d upa/mg et 4 ng PAI-/mg- de protéines totales), classent la patiente dans le groupe à risque faible de récurrence. Des concentrations d upa et/ou de PAI- au-dessus des valeurs seuil, classent la patiente dans le groupe à risque élevé de récurrence. ) Prédictivité: les concentrations d upa et de PAI- pourraient être utilisées pour prédire la réponse à la thérapie adjuvante. 8,3,0 La recherche clinique suggère que les patientes avec des taux faibles d upa et de PAI- ne bénéficieront probablement pas d une thérapie adjuvante, tandis que celle-ci serait bénéfique pour les patientes avec des taux élevés. 8,0,3,0 Les valeurs seuil sont les mêmes que pour le pronostic. Les concentrations d upa et de PAI- doivent être utilisées en association avec toute information clinique disponible et les autres moyens de diagnostic utilisés pour le suivi des patientes avec cancer du sein. 0,3 EXPLICATION DU TEST upa/pai- Le système d activation du plasminogène (PA) comprend l Activateur du Plasminogène de type urokinase (upa) qui est une sérine estérase, un inhibiteur des sérine-estérases (serpin), le Plasminogen Activator Inhibitor type- (PAI-) - inhibiteur qui inhibe spécifiquement l upa et le tpa (tissue-type Plasminogen Activator), et le récepteur de l upa (upar) sur la surface cellulaire. Ce système a été étudié de manière approfondie par plusieurs investigateurs -4, il en ressort que l upa et le PAI- sont des marqueurs biologiques importants de l évolution des tumeurs, et qu ils ont un rôle clé dans la prolifération cellulaire, l invasion et les metastases.,3,0,3 Les cellules tumorales synthétisent et secrètent l upa sous forme inactive monocaténaire, appelée scu-pa. Le scu- PA se fixe à l upar présent sur la surface cellulaire et est transformé en une enzyme active par diverses sérineestérases (plasmine, kallicréine plasmatique, trypsine), les métallo-protéases ou les cystéines-estérases (cathepsine B et L).,0, L upa fixé à l upar convertit le plasminogène en plasmine, ce qui conditionne la dégradation de la matrice extracellulaire, directement et/ou indirectement, par l activation de certaines métalloprotéases, ce qui favorise l invasion cellulaire et les métastases.,3 Le PAI- interagit avec les complexes upaupar pour former un complexe ternaire, internalisé par la cellule, ce qui initie la transduction du signal et la prolifération cellulaire. Le PAI- joue également un rôle important dans les métastases en interférant avec les propriétés adhésives de la vitronectine, ce qui facilite la migration des cellules tumorales. 4 L upa et le PAI- ont été validés comme étant des facteurs indépendants et forts de pronostic, et sont classés dans le plus haut degré d évidence (degré d évidence I) selon le Tumor Marker Utility System (Système Utile des Marqueurs Tumoraux),3,0 dans le cancer du sein. Des études cliniques multicentriques randomisées, ainsi que des méta-analyses rétrospectives, ont montré que la détermination des taux d upa et de PAI- dans les extraits tissulaires tumoraux permet d évaluer le risque de récidive de la maladie, 5,7-9,3,5,6,9,0,3 et de prédire la probabilité du bénéfice de la chimiothérapie adjuvante 8,3,0 et endocrine 7 pour les patientes avec cancer du sein. Les patientes ayant un taux élevé d upa ou de PAI- dans les extraits tissulaires de tumeur du sein ont une réduction significative de l espérance de vie sans rechute, ainsi qu une réduction de l espérance globale de survie par rapport aux patientes ayant des taux bas. 8,5,6 Des taux élevés d upa et de PAI- ont également été observés dans d autres types de cancer, comme le cancer de l ovaire ou gastrique.,8, Pour les patients avec des taux élevés d upa et/ou de PAI-, il y a une probabilité accrue pour que la thérapie adjuvante systématique soit bénéfique, tandis que chez les patients avec des taux bas la thérapie, avec ses inconvénients et ses effets secondaires, peut être évitée. 8 Le statut Her et la détermination des taux d upa et de PAI- sont des paramètres indépendants et complémentaires dans le cancer du sein. 4 Ainsi, les taux d upa et de PAI- dans les extraits tissulaires tumoraux de cancer du sein, associés à d autres données de laboratoires ou cliniques (i.e. le statut Her) peuvent aider les médecins à évaluer le risque individuel de récidive et aider dans la décision pour une thérapie adjuvante individualisée. 8,9,3,4

2 PRINCIPE DE LA METHODE FEMTELLE reconnaît les diverses formes d upa, incluant le sc-upa, l upa de Haut Poids Moléculaire (HPM), l upa complexé avec le PAI- ou avec le PAI- (Inhibiteur de l Activateur du Plasminogène ), ainsi que les formes latentes et actives du PAI- ou le PAI- complexé au tpa. La technique ELISA utilise des anticorps monoclonaux spécifiques de l upa ou du PAI- pour l immunocapture. Les extraits tissulaires des tumeurs, ayant une concentration protéique connue, sont incubés toute la nuit dans les puits de la plaque ELISA sensibilisée avec les anticorps monoclonaux anti-upa ou anti PAI-. Après lavage, on ajouté les anticorps de détection spécifiques de l upa ou du PAI-, biotinylés. Après une courte période d incubation, la streptavidine couplée à la péroxydase est ajoutée, ce qui permet la formation du complexe enzyme-anticorps de détection. L addition du substrat de la peroxidase 3,3,5,5, Tétraméthylbenzidine en présence de perborate génère une coloration bleue. La réaction est arrêtée par addition d acide sulfurique, et la coloration vire au jaune. La DO est mesurée à 450 nm et les concentrations d upa et de PAI- sont déterminées sur la courbe d étalonnage. La concentration protéique de l extrait tissulaire est déterminée avec une méthode chromogénique. Les résultats sont exprimés en ng d upa/mg- ou en ng PAI-/mg- de protéines totales dans l extrait tissulaire. REACTIFS FOURNIS R: 6 barrettes de 6 puits sensibilisés avec l Anti-uPA, avec cadre et couvercle (claire) R 6 barrettes de 6 puits sensibilisés avec l Anti-PAI-, avec cadre et couvercle (rouge marqué) 6 flacons de Standards upa : R3: 0, R4: 0., R5: 0.5, R6: 0.5. R7: 0.75, R8:.0 ng/ml (lyophilisés) 6 flacons de Standards PAI- : R9: 0, R0:.0, R:.5, R: 5.0, R3: 7.5, R4:0.0 ng/ml (lyophilisés) R5 flacons d Anticorps de détection pour upa,, anti- upa humain biotinylé (lyophilisés) R6 flacons d Anticorps de détection pour PAI-, anti- PAI- humain biotinylé (lyophilisés) R7 flacon de Conjugué pour upa, Streptavidine -péroxydase (60 µl) R8 flacon de Conjugué pour PAI-, Streptavidine- péroxydase (60 µl) R9 flacons de Diluant pour Conjugué (lyophilisés) R0 4 sachets de Tampon phosphate physiologique (PBS), ph 7.4 R flacons de Détergent, 5% Triton X-00 ( ml) R sachets de Tampon Tris physiologique (TBS), ph 8.5 (lyophilisés) R3 flacons de Substrat de la Péroxydase, TMB ( ml) (IRRITANT) EQUIPEMENT ET MATERIEL NECESSAIRES MAIS NON FOURNIS Eau désionisée filtrée sur filtre de 0. µ HO ( Liter) Pipette multicanaux de µl Pipettes de 0-00 µl Lecteur de Micro-plaques ELISA, réglé à 450 nm Tubes (Cryovials) de ml (Nunc, Wiesbaden, Germany) Azote liquide Réservoir à Azote liquide ou congélateur à -80 C avec système de stockage Ultracentrifugeuse avec rotor permettant de centrifuger à g Tubes d Ultracentrifugation Tubes de ml Micro broyeur (dispositif de pulvérisation, i.e. B. Braun Melsungen AG, Melsungen, Germany Modèle S or U) Agitateur rotatif permettant d agiter délicatement les tubes Acide sulfurique 0.5 M (HSO4) (IRRITANT) Albumine Sérique Bovine (BSA, Sigma A-7030) Réactif de dosage des protéines par méthode BCA (Pierce Chemical Co. - #35; Pierce, Rockford, IL, marque fortement conseillée) Echantillons de contrôle (Extrait tissulaire de tumeur de souris Nude avec xénogreffe de tumeur du sein humaine, lignée cellulaire MDA-MB3, p.e. American Diagnostica GmbH REF 899C) Eviter toute contamination microbiologique des réactifs. Ne pas pipeter à la bouche et ne pas ingérer un quelconque réactif. Porter une blouse de laboratoire et utiliser des gants pour toutes les étapes du dosage. Eviter toute projection ou contact avec les yeux. Ne pas fumer, manger ou boire dans les zones où la manipulation est effectuée. IRRITANT R36/R37/R38/S6/S36/S37/S39S45 5 PREPARATION DES REACTIFS A. Standards. Reconstituer les flacons de Standards upa 0.0, 0.5, 0.50, 0.75 et.0 ng/ml avec ml de HO désionisée, et le Standard 0.0 ng/ml avec,0 ml d eau désionisée.. Reconstituer les flacons de Standards PAI-.0,.5, 5.0, 7.5 et 0.0 ng/ml avec ml de HO désionisée, et le Standard 0.0 ng/ml avec,0 ml d eau désionisée. 3. Agiter délicatement pendant 3 minutes. Ne pas secouer! B. Anticorps de Détection. Reconstituer les flacons d anticorps de détection de l upa et du PAI- par 5.5 ml d eau désionisée.. Agiter délicatement pendant 3 minutes. C. Diluant pour le Conjugué Enzymatique. Ajouter 0 ml de HO désionisée au flacon et agiter vigoureusement. D. Tampon de Lavage. Dissoudre un sachet de PBS dans 900 ml de HO désionisée et filtrée.. Ajouter 4 ml détergent Triton X-00 à 5%. 3. Compléter à un volume final de L avec HO désionisée rouge. 4. Agiter vigoureusement. E. Tampon de dilution pour Echantillons Préparer la quantité requise de Tampon pour Echantillons (en fonction du nombre d extraits tumoraux à tester, environ.0 ml/échantillon) en ajoutant de la BSA au Tampon de Lavage pour une concentration finale de % p/v ( g BSA pour 00 ml de Tampon de Lavage). F. Triton X-00 à 0% Ajouter 4 ml de Triton X-00 à 5%, à 6 ml de HO désionisée et filtrée. G. Tampon Tris Physiologique, TBS, ph 8.5. Dissoudre le contenu d un sachet de TBS dans 900 ml de HO désionisée filtrée.. Ajuster le volume final à L avec HO désionisée filtrée. 3. Agiter vigoureusement. CONSERVATION ET STABILITE DES REACTIFS Conserver les barrettes Elisa non utilisée, les réactifs liquides ou lyophilisés, à 8 C jusqu à la date de péremption indiquée sur le coffret. Les réactifs reconstitués doivent être conservés à: Semaines + à +8 C PRECAUTIONS Ne pas utiliser les réactifs du coffret après leur date de péremption. Ne pas mélanger les réactifs provenant de lots de coffrets différents. 3

3 PREPARATION DES ECHANTILLONS A. Pulvérisation des Tissus. Utiliser 50 à 300 mg de tissus congelés rà très basse température (par exemple dans le conteneur à Azote liquide).. Transférer le tissu congelé dans un micro broyeur ou un pulvérisateur, préalablement refroidi (dans l azote liquide). 3. Broyer ou pulvériser le tissu à vitesse maximale, pendant 30 secondes. 4. Transférer la poudre encore congelée dans un tube. B. Extraction tissulaire 5. Ajouter 0. ml de Triton X-00 à 0% dans.8 ml de TBS, ph 8.5, afin d obtenir une concentration finale en Triton X-00 de %. 6. Mettre en suspension la poudre tissulaire pulvérisée dans.0 ml de TBS, ph 8.5 contenant % de Triton X-00, froid (4 C). 7. Agiter délicatement la suspension tissulaire pendant 4-6 heures (h) à 4 C. 8. Centrifuger la suspension à 00,000 x g pendant h à 4 C, afin de séparer les débris cellulaires. 9. Enlever délicatement et rejeter toute couche lipidique en surface. Prélever le surnageant clair (extrait tissulaire) au-dessus du culot. Rejeter le culot ou les débris cellulaires. 0. Aliquoter le surnageant (extrait tissulaire) en fractions de 00 µl. Prendre un aliquot du surnageant, et mesurer la quantité totale de protéines dans l extrait tumoral. Conserver l extrait tissulaire dans l azote liquide ou à 80 C jusqu au dosage. Eviter les cycles congélation/décongélation, ce qui peut compromettre les résultats.. Pour un test ELISA immédiat, diluer l extrait tissulaire :0 dans le diluant échantillons. DETERMINATION DES PROTEINES Déterminer la concentration totale des protéines dans l extrait tissulaire, avec le coffret BCA de Pierce. La méthode BCA de Pierce pour le dosage des protéines est compatible avec la présence de détergent et n est pas affectée par les concentrations de Triton X-00 jusqu à %. Si nécessaire, ajuster la concentration protéique totale à -3 mg/ml avec du TBS avec % Triton X-00, ph 8.5. Nota: La présence de Triton X-00 interfère avec d autres tests pour les protéines. C est pourquoi seul le réactif BCA de Pierce est recommandé pour cette détermination. PROCEDURE DE DOSAGE ELISA DE L upa/pai- 0. Introduire 00 µl de conjugué dilué dans chaque puits. (Nota: Utiliser le conjugué enzymatique upa uniquement pour les puits sensibilisés par l anticorps anti-upa. Utiliser le conjugué enzymatique PAI- uniquement pour les puits sensibilisés par l anticorps anti-pai-).. Couvrir et incuber heure à Température Ambiante (0 5 C). Laver les puits 4 fois avec le Tampon de Lavage. 3. Ajouter 00 µl de substrat TMB à chaque puits; couvrir et incuber 0 minutes à Température Ambiante (0-5 C). Une coloration bleue se développe. 4. Arrêter la réaction à l aide de 50 µl de HSO4 0.5 M. Agiter délicatement les puits afin d assurer une bonne homogénéisation du HSO4. La coloration vire au jaune. 5. Dans les 0 minutes, mesurer la DO à l aide d un lecteur de plaques réglé à 450 nm. Soustraire la DO moyenne des blancs (bruit de fond) des DO obtenues pour les Standards et les Echantillons. LIMITES DU TEST En raison de l implication du PAI- dans les processus de cicatrisation, toute biopsie préopératoire de la tumeur primaire, antérieure à la prise d échantillon pour les dosages d upa et de PAI- peut induire (au moins temporairement) des taux élevés de PAI-, qui doivent alors être analysés avec précaution. CONTROLE DE QUALITE Pour l upa et le PAI-, les échantillons des patients doivent être testés parallèlement avec les contrôles pour l upa et le PAI-, pour conformité avec l Assurance Qualité. Les critères de qualité de cette méthode ELISA (REF 899),, ont été évalués en externe. COURBES D ETALONNAGE TYPE Tracer la courbe d étalonnage et déterminer la concentration d upa en portant en abscisses les concentrations d upa et en ordonnées les DO moyennes correspondantes. Tracer la courbe d étalonnage et déterminer la concentration de PAI- en portant en abscisses les concentrations de PAI- et en ordonnées les DO moyennes correspondantes. Les courbes de calibration doivent être réalisées chaque fois qu un nouveau test ELISA (REF 899) est réalisé. A partir des courbes de calibration, déterminer directement les concentrations d upa et de PAI- pour les échantillons dilués. Les courbes de calibration ci-dessous sont indiquées à titre d exemple uniquement: PREMIER JOUR. Prélever la quantité nécessaire de barrettes sensibilisées pour l upa du sachet et les placer sur le cadre fourni. Refermer hermétiquement le sachet avec le déshydratant, et le conserver à 8 C.. Prélever la quantité nécessaire de barrettes sensibilisées pour le PAI- du sachet et les placer sur le cadre fourni. Refermer hermétiquement le sachet avec le déshydratant, et le conserver à 8 C. 3. Dans les puits upa des barrettes ELISA, ajouter 00 µl de chaque Standard upa, les contrôles, et les extraits tissulaires dilués, pour tester l upa. Dans les puits PAI- des barrettes ELISA, ajouter 00 µl de chaque Standard PAI-, les contrôles, et les extraits tissulaires dilués, pour tester le PAI-. (Effectuer les dosages en double; voir plus loin la suggestion pour répartir les tests). 4. Couvrir et incuber une nuit à +4 C, dans une enceinte humide. SECOND JOUR 5. Laver les puits 4 fois avec le Tampon de Lavage. 6. Ajouter 00 µl d anticorps de détection de l upa dans chaque puits sensibilisé pour l upa. Ajouter 00 µl d anticorps de détection du PAI- dans chaque puits sensibilisé pour le PAI-. 7. Couvrir et incuber heure à Température Ambiante (0 à 5 C). 8. Laver les puits 4 fois avec le Tampon de Lavage. 9. Ajouter µl de Conjugué enzymatique à ml de diluant pour conjugué (Ajouter µl de conjugué à ml de diluant pour chaque barrette de 6 puits, quand la plaque entière n est pas utilisée). Densité Optique à 450 nm Courbe d'étalonnage pour l'elisa de l'upa concentration d'upa, ng/ml 4 5

4 Densité Optique à 450 nm Courbe d'étalonnage pour l'elisa du PAI concentration de PAI-, ng/ml CALCUL DES RÉSULTATS. A partir des courbes d étalonnage, et en utilisant la DO moyenne mesurée, déterminer la concentration d upa et de PAI-, en ng/ml, dans chaque échantillon testé.. Multiplier la valeur obtenue pour l échantillon par 0, afin d obtenir la concentration d upa et de PAI- dans l extrait tissulaire. (Nota: L extrait tissulaire a été dilué 0 fois avant d effectuer les dosages). 3. Diviser chacune des concentrations d upa et de PAI- (ng/ml) par la concentration de protéines totales (en mg/ml) déterminée pour l extrait tissulaire (voir ci-dessus) afin d obtenir les concentrations d upa et de PAI- en ng/mg de protéines totales. VALEURS ATTENDUES La valeur seuil pour les concentrations d upa permettant de discriminer un risque faible d un risque élevé, et de déterminer le bénéfice d une chimiothérapie est de 3 ng/mg de protéines totales. La valeur seuil pour les concentrations de PAI- permettant de discriminer un risque faible d un risque élevé, et de déterminer le bénéfice d une chimiothérapie est de 4 ng/mg de protéines totales. INTERPRETATION DES RESULTATS (voir l algorithme ci-joint) PERFORMANCES ET CARACTERISTIQUES Précision Cette méthode ELISA (REF 899) a été évaluée dans un laboratoire de contrôle de qualité, en utilisant des extraits tissulaires, préparés à partir de xénogreffes, et prélevés chez des souris Nude chez qui la lignée cellulaire de cancer du sein humaine MDA-MB3 a été implantée. Les échantillons ont été testés en double dans 0 séries (n=40). Pour l upa, la moyenne (ng/ml) et les coefficients de variation (CV) intra- et inter-essai étaient respectivement de 0.34 ng/ml, 5.4% et.3%. Pour le PAI-, la moyenne (ng/ml) et les coefficients de variation (CV) intra- et inter-essai étaient respectivement de 5. ng/ml, 6.7% et 4.7%. Seuil de sensibilité Le seuil de détection pour le dosage de l upa est de 5 pg upa/ml d échantillon. 6 Le seuil de détection pour le dosage du PAI- est de 5 pg PAI-/mL d échantillon. 6 Specificité Le dosage ELISA de l upa (REF 899) mesure les deux formes de UK de Haut Poids Moléculaire, ainsi que l upa complexé au PAI- ou au PAI-. Il n y a pas d interférence du tpa, du PAI-, des complexes de tpa ni du PAI-. 6 Le dosage ELISA du PAI- (REF 899) mesure les formes latentes et actives du PAI- et les complexes de PAI-. Il n y a pas d interférence du PAI-, des complexes de PAI-, du tpa ou des diverses formes de UK de Haut Poids Moléculaire. 6 TRAÇABILITE DU MATERIEL DE REFERENCE (STANDARDS) Toute information concernant la traçabilité du matériel de standardisation est disponible sur demande auprès d Sekisui Diagnostics, LLC. 6 LIMITES DE LA METHODE La méthode ELISA pour doser l upa et le PAI-(REF 899) ne convient pas pour des dosages sur plasma ou sérum et ne peut pas être utilisée pour tester des échantillons préparés à partir de coupes fixées par le formol. PRONOSTIC Le risque de récurrence peut être évalué à partir des dosages d upa et de PAI- dans les extraits tissulaires des tumeurs des patientes avec cancer du sein sans ganglions. 7,8,3,5,6,9,3 Pour les extraits tissulaires en détergent, des concentrations d upa inférieures à 3 ng/mg et de PAI- inférieures à 4 ng/mg, indiquent un risque faible de récurrence et une amélioration de la durée de vie sans rechute ou globale; des concentrations d upa supérieures à 3 ng/mg et/ou de PAI- supérieures à 4 ng/mg, indiquent un risque élevé de récidive. Nota: Au moins dans les zones tumorales proches du site de biopsie, le taux de PAI- peut devenir artéfactuellement élevé en raison des biopsies qui induisent des lésions cellulaires suivies de cicatrisation. Pour cela des taux élevés de PAI- (par exemple >4 ng/mg) dans les échantillons chirurgicaux doivent être analysés avec précaution, s il y a un risque qu ils soient affectés par l existence de biopsies pré-opératoires. PREDICTION La réponse à un traitement adjuvant par chimiothérapie, peut être prédite d après les résultats des dosages d upa et de PAI- dans les extraits tissulaires des tumeurs des patientes avec cancer du sein. 8,3 Des concentrations d upa inférieures à 3 ng/mg et de PAI- inférieures à 4 ng/mg, indiquent une probabilité faible de réponse thérapeutique à un traitement adjuvant de chimiothérapie. Des concentrations d upa supérieures à 3 ng/mg et/ou de PAI- supérieures à 4 ng/mg, indiquent une probabilité élevée de réponse thérapeutique à un traitement adjuvant de chimiothérapie. Il est recommandé d analyser les résultats des dosages de l upa et du PAI- en parallèle avec d autres paramètres cliniques et pathologiques des patientes, afin de fournir une information précise sur l estimation du risque et les options thérapeutiques individualisées

5 REFERENCES. Andreasen, P. A., et al. International Journal of Cancer 997; 7: -. Review.. Benraad, T. J., et al. European Journal Cancer 996; 3A(8): Duffy, M., et al. Clinical Chemistry 00; 48:8: Foekens, J. A., et al. Journal of Clinical Oncology 994; : Foekens, J. A., et al. Cancer Research 000; 60: Harbeck, N., et al. Breast Cancer Research and Treatment 999; 54: Harbeck, N., et al. Journal of Clinical Oncology 00; 0 (4): Harbeck, N., et al. Cancer Research 00; 6: Harbeck, N., et al. Clinical Breast Cancer 00; 3(3): Review. 0. Harbeck, N. et al. Thrombosis and Haemostasis 004; 9(3): Review.. Hayes, D. F., et al. Journal of Cancer Institute 996; 88: Janicke, F., et al. Cancer Research 994; 54: Janicke, F., et al. Journal of National Cancer Institute 00; 93 (): Kanse, S. M., et al. Experimental Cell Research 996; 4: Look, M., et al. Journal of National Cancer Institute 00; 94 (): Look, M., et al. Thrombosis and Haemostasis 003; 90: Meijer Van Gelder, M., et al. Cancer Research 004; 64 (3): Nekarda, H., et al. Cancer Research 994; 54: Prechtl, A., et al. International Journal of Biological Markers 000; 5(): Schmit, M., et al. Expert Rev Mol Diagn 0, : Schmitt, M., et al. Thrombosis and Haemostasis, 997; 78: Sweep, C. G. J., et al. British Journal of Cancer 998; 78: Thomssen, C., et al. Onkologie 003; 6: Review Article. 4. Zemzoum, I., et al. Journal of Clinical Oncology 003; (6): EC Directive 999/45/EC (European Directive on the classification, packaging and labeling of dangerous preparations): R36/R37/R38 = irritating to eyes, respiratory system and skin. S45 = in case of accident or if you feel unwell, seek medical advice immediately (show the label where possible). S6 = in case of contact with eyes, rinse immediately with plenty of water and seek medical advice. S36/S37/S39 = wear suitable protective clothing, gloves and eye/face protection. 6. Information available from Sekisui Diagnostics, LLC, Stamford, Connecticut Algorithme Pour Interpréter les Résultats du Coffret ELISA upa/pai- (REF 899) PRONOSTIC Excision chirurgicale de la tumeur Préparation de l extrait tissulaire de la tumeur Dosage des protéines totales et de l upa et du PAI- en ELISA PREDICTIVE* Disposition suggérée pour les puits Pour une barrette de 6 puits upa et PAI- inférieurs upa et/ou PAI- supérieurs upa et PAI- inférieurs upa et/ou PAI- supérieurs A S S B S S C S3 S3 D S4 S4 Risque faible de récidive Risque élevé de récidive Faible probabilité de bénéficier d une Forte probabilité de bénéficier E S5 S5 F S6 S6 G T T H T T * En fonction de la Ref. 8, 3, 0 S = Standard T = Echantillon ou Contrôle 8 9

FEMTELLE upa/pai-1 REF 899. C 42 2Cl8C. (Plaques pré-coatées et réactifs pour 2 x 96 tess)

FEMTELLE upa/pai-1 REF 899. C 42 2Cl8C. (Plaques pré-coatées et réactifs pour 2 x 96 tess) FEMTELLE upa/pai-1 REF 899 (Plaques pré-coatées et réactifs pour 2 x 96 tess) C 42 2Cl8C EC REP M Sekisui Diagnostics GmbH Kaplaneigasse 35, D-64319 Pfungstadt, Germany Tel. + 49 6157 / 99 08 99 Fax +

Plus en détail

Il existe plusieurs types de tests ELISA mais le plus couramment utilisé et celui que nous proposons

Il existe plusieurs types de tests ELISA mais le plus couramment utilisé et celui que nous proposons 14: ELISA La technique de dosage d immunoabsorption par enzyme liée (en anglais Enzyme Linked Immuno Assay) ou ELISA est principalement utilisée en immunologie afin de détecter et/ou doser la présence

Plus en détail

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY)

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) Lise Vézina, technicienne de laboratoire Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Direction de l innovation scientifique et technologique Au Laboratoire

Plus en détail

Human Epo Immunoassay

Human Epo Immunoassay Quantikine IVD ELISA Human Epo Immunoassay Référence DEP00 Ce document contient le protocole de dosage qui doit impérativement être lu dans son intégralité avant utilisation du produit. Concernant les

Plus en détail

TVITD-ELISA Cisbio Bioassays - Novembre 2012 - Modèle 01

TVITD-ELISA Cisbio Bioassays - Novembre 2012 - Modèle 01 1. NOM ET DESTINATION Trousse de dosage immunoenzymatique pour la mesure quantitative in vitro de la 25 hydroxyvitamine D2 et D3 (25(OH)Vitamine D2 et 25(OH)Vitamine D3) dans le sérum. 2. INTRODUCTION

Plus en détail

Cisbio Bioassays HYAL-ELISA, pour le dosage de l Acide Hyaluronique

Cisbio Bioassays HYAL-ELISA, pour le dosage de l Acide Hyaluronique Cisbio Bioassays, pour le dosage de l Acide Hyaluronique Contenu du kit SYMBOLE DESCRIPTION QUANTITE MICROPLATE Microplaque de 96 puits recouverts de HABP 1 plaque 12 barrettes sécables de 8 puits (12

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551 Sanquin Reagents Plesmanlaan 5 0 CX Amsterdam The Netherlands Phone: +.0.5.599 Fax: +.0.5.570 Email: reagents@sanquin.nl Website: www.sanquinreagents.com M55/ November 007 ELISA PeliClass human IgG subclass

Plus en détail

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2 KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous

Plus en détail

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml.

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml. PROTEINE URINE (URP) USAGE PREVU Pour la détermination quantitative in vitro des Protéines Totales dans l urine et le liquide cérébrospinal (CSF). Ce produit est destiné à l utilisation sur les instruments.

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement GenoLyse VER 1.0 Notice d'utilisation IFU-51610-09 pour usage diagnostique in vitro uniquement 10/2012 GenoLyse Kit d Extraction d ADN Bactérien Veuillez lire attentivement la notice d utilisation dans

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet

Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet Appli Ozyme Western Blot Protocole Complet SOMMAIRE Matériel et réactifs nécessaires... P.2 Déroulement de l expérience... P.3 Préparation, électrophorèse et protocole de transfert... P.3 Protocole de

Plus en détail

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage 2 HTS 3 Immunologie / Immunologie Informations Techniques 3 I 2 ELISA 96 Puits 3 I 4 ELISA 96 Puits en Barrettes 3 I 6 en Barrettes de 8 Puits 3 I 7 en Barrettes de 12 Puits 3 I 8 en Barrettes de 16 Puits

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour test diagnostique in vitro PI-TT.610-FR-V5 Instructions Utilisation visée

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT PRINCIPE DE LA PCR Ref: PCR A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les articles

Plus en détail

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde 1 ETSL Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde TP 1 GABIN-GAUTHIER 13/11/2009 I. LA MALADIE... 2 II. TECHNIQUES QUALITATIVES... 2 1. PRINCIPE... 2 2. MODE OPERATOIRE... 3 2.1. WRST ou Waaler Rose

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Baccalauréat sciences et technologies de laboratoire Sujet zéro Option biotechnologies Évaluation des compétences expérimentales Contrôle de l

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

DOSAGE D ANTICORPS PAR L UTILISATION DU TEST ELISA

DOSAGE D ANTICORPS PAR L UTILISATION DU TEST ELISA Fiche sujet - candidat Après une vaccination, l organisme réagit par la production d anticorps dirigés contre l antigène injecté. Une mémoire immunitaire se met en place et lors d un second contact avec

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers Principe Construction Techniques réalisables sur TMA Analyse des résultats: lecture Interprétation - Intégration des résultats Intérêts

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

Réaliser l extraction pour les produits finis, les eaux de rinçage et des écouvillons. Transferer 12 Goutes d extrait dans un tube: incubation Vial.

Réaliser l extraction pour les produits finis, les eaux de rinçage et des écouvillons. Transferer 12 Goutes d extrait dans un tube: incubation Vial. AgraStrip Peanut Order #: COKAL0110AS Arachide L'arachide(Arachis hypogaea) est une légumineuse qui produit des fruits avec une coquille de protection. Les arachides sont un aliment très nutritif pour

Plus en détail

CanAg ACE (CEA) EIA. Prod. No. 401-10

CanAg ACE (CEA) EIA. Prod. No. 401-10 CanAg ACE (CEA) EIA Prod. No. 401-10 Instructions d utilisation Kit de Test immunoenzymatique 2009-11 Pour 96 déterminations UTILISATION Le Kit CanAg ACE EIA est destiné à la détermination quantitative

Plus en détail

Corps humain et santé

Corps humain et santé Français p 1 Kit pour test E.L.I.S.A. dosage immunologique Version : 3111 1 Composition du kit et stockage Stocker au congélateur (- 20 C) - Sachet A : Microtube bleu : Sérum de lapin anti-bsa 85 µl [Ac1]

Plus en détail

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN Numéro de PNF: 08.03.009 Version: f2.0 Remplace: 8.3.009 f1.0 Catégorie: Manipulation et documentation du matériel Tissu

Plus en détail

Dosages à réactifs marqués

Dosages à réactifs marqués Dosages à réactifs marqués Principe = réaction Ag-Ac un des deux réactifs (Ag ou Ac) est marqué par un traceur Différentes méthodes selon que le traceur est radioactif (RIA), enzymatique (EIA) ou luminescent

Plus en détail

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF Dosage chronométrique PICT 1. PEFAKIT PICT Nombre de tests 8-505-01 coffret 80 3 flacons d activateur (2 ml) 3 flacons de réactif Start (2 ml) Mesure des anticoagulants par méthode chronométrique. 1 2

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Pour la purification de l ADN génomique des kits de prélèvements Oragene et ORAcollect. Pour tout protocole et

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

peuvent apparaitre, et c est pourquoi les résultats doivent être interprétés avec la plus grande prudence. Principes Et Procédures

peuvent apparaitre, et c est pourquoi les résultats doivent être interprétés avec la plus grande prudence. Principes Et Procédures Identification du Produit Réf. cat. Description 44805 TAG-72 0,1 M (B72.3) 44806 TAG-72 1 M (B72.3) 44393 TAG-72 RTU M (B72.3) Définitions Des Symboles P C A E S DIL DOC# DIS prêt à l emploi concentré

Plus en détail

Introduction. Biologie cellulaire: cycle cellulaire, synthèse protéique Biologie moléculaire: expression des gènes, régulation

Introduction. Biologie cellulaire: cycle cellulaire, synthèse protéique Biologie moléculaire: expression des gènes, régulation LA CULTURE CELLULAIRE Introduction Technique indispensable Progrès énormes depuis 50 ans Recherche Biologie cellulaire: cycle cellulaire, synthèse protéique Biologie moléculaire: expression des gènes,

Plus en détail

THYROGLOBULINE Marqueur sensible et spécifique

THYROGLOBULINE Marqueur sensible et spécifique THYROGLOBULINE Marqueur sensible et spécifique Club Thyroïde Ile-de-France 2013 Monique LEBAN GH Pitié-Salpêtrière Charles Foix Service de Biochimie Endocrinienne et Oncologique Cancers Différenciés de

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse Jeudi 14 Novembre RANDHAWA Sunny L2 TSSIBS Docteur DESPLAT-JEGO Sophie 6 pages Immunoanalyse Plan: A. Définition de l'immunoanalyse I. Critères de choix II. Caractéristiques communes B. Exemples de techniques

Plus en détail

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES L OUTIL IDEAL POUR TOUTES LES DETECTIONS IMMUNOCHIMIQUES pour toutes les techniques immunodosages (EIA/ELISA) dot/ westernblot immunohistochimie immunocytochimie cytométrie en flux quel que soit le système

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE CAPET BIOTECHNOLOGIES option biochimie - génie biologique concours interne Session 2004 EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE ETUDE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE Durée : 6 heures Calculatrice interdite Aucun

Plus en détail

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

Plasmid DNA purification

Plasmid DNA purification Plasmid DNA purification Excerpt from user manual - Français - NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra Plus NucleoBond Xtra Plus January 2013 / Rev. 11 Plasmid DNA purification Français Introduction

Plus en détail

VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN

VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN 1) Thyroglobuline a) Indications et fréquence Exclusivement sécrétée par la thyroïde Marqueur de choix pour le suivi du cancer différencié de la thyroïde

Plus en détail

Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00. Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75

Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00. Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75 INSTRUCTIONS GENERALES Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00 Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75 Aucun prélèvement ne doit être

Plus en détail

Utilisation des cultures cellulaires pour évaluer la cytotoxicité et l activité antitumorale de molécules ou d extraits

Utilisation des cultures cellulaires pour évaluer la cytotoxicité et l activité antitumorale de molécules ou d extraits Utilisation des cultures cellulaires pour évaluer la cytotoxicité et l activité antitumorale de molécules ou d extraits 08 Juillet 2011 Ingrid Fruitier-Arnaudin ifruitie@univ-lr.fr Par des tests de biologie

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Conserver tous les réactifs entre 2 et 8 C. Tous le s réactifs sont prêts à l emploi après avoir atteint la température ambiante du laboratoire.

Conserver tous les réactifs entre 2 et 8 C. Tous le s réactifs sont prêts à l emploi après avoir atteint la température ambiante du laboratoire. Méthode d Immunofluorescence en Générale NOTICE POUR PRODUITS DE DIAGNOSTICS IN VITRO (IVD) USAGE PREVU Les composants indiqués ci-dessous peuvent être utilisés pour la détection des anticorps dans le

Plus en détail

Référence Produit. test

Référence Produit. test Healthcare Siemens Healthcare Diagnostics SA, Freilagerstr. 40, CH-8047 Zürich Nom Département Robert Schlatter RAQS-EHS Téléphone +41 (0) 585 581 066 Téléfax +41 (0) 585 581 151 Mobile E-mail robert.schlatter@siemens.com

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

CONTROLE DU MARCHE DES GANTS MEDICAUX EN LATEX DE CAOUTCHOUC NATUREL Deuxième partie : dosage des allergènes

CONTROLE DU MARCHE DES GANTS MEDICAUX EN LATEX DE CAOUTCHOUC NATUREL Deuxième partie : dosage des allergènes DIRECTION DE L'EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX DIRECTION DES LABORATOIRES ET DES CONTROLES CONTROLE DU MARCHE DES GANTS MEDICAUX EN LATEX DE CAOUTCHOUC NATUREL Deuxième partie : dosage des allergènes

Plus en détail

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12 Pharmacie galénique 4 ème année pharmacie Chapitre 5 : Les vaccins Page 1 sur 12 Sommaire 1. Définition... 3 2. Classification des vaccins... 3 2.1. Vaccins bactériens... 3 2.2. Les anatoxines bactériennes...

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE-PHYSIOLOGIE STRESS EXCITOTOXIQUE

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE-PHYSIOLOGIE STRESS EXCITOTOXIQUE CONCOURS EXTERNE SESSION 2001 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE-PHYSIOLOGIE STRESS EXCITOTOXIQUE Le glutamate est l un des principaux neurotransmetteurs excitateurs du système nerveux central. Dans certaines

Plus en détail

4. Calibrant B ELISA Phosphatidylsérine IgG, prédilué, 1 flacon de 1,2 ml de sérum humain avec des

4. Calibrant B ELISA Phosphatidylsérine IgG, prédilué, 1 flacon de 1,2 ml de sérum humain avec des QUANTA Lite Phosphatidylserine IgG ELISA 704625 (Précédemment Coffret BINDAZYME De Dosage des Anticorps IgG Anti-phosphatidylserine) Uniquement pour Diagnostics In-Vitro Complexité de CLIA: Haut Application

Plus en détail

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06 Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro Directive européenne 98/79/CE du 27/10/98 relative aux DMDIV OBJECTIFS Directive dite «Nouvelle approche» - Harmonisation des réglementations nationales

Plus en détail

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Présentation du test Formation TROD SFLS Akli BOUAZIZ 15/12/2011 PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Point Contrôle (Protéine A) Membrane Nitrocellulose Absorbant Point Test (gp36/ gp41) N 134 Onglet d

Plus en détail

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie SESSION 2005 CAPET externe et CAFEP Section : Biotechnologies Option : Biochimie - génie biologique TRAVAUX PRATIQUES Première partie : Techniques de biochimie Durée totale : 4 heures SUIVI DE LA PURIFICATION

Plus en détail

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie ANALYSE DE PROTEINES DANS LA LEVURE. I. But : Le but de ce TP est l analyse quantitative d une protéine de levure, l hexokinase, qui joue un rôle essentiel dans le mécanisme de la glycolyse. Nous utiliserons

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Cytokeratin Cocktail (AE1 & AE3)

Cytokeratin Cocktail (AE1 & AE3) Identification du Produit Réf. cat. Description 44575 Cytokeratin Cocktail 0,1 M (AE1&AE3) 44576 Cytokeratin Cocktail 1 M (AE1&AE3) 44277 Cytokeratin Cocktail RTU M (AE1&AE3) Définitions Des Symboles P

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en ANATOMOPATHOLOGIE Audelaure JUNCA (Poitiers) Actualités en ANATOMOPATHOLOGIE

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DU DIABETE Dr Arame Ndiaye OBJECTIFS 1- Enumérer trois conditions à respecter lors d un prélèvement sanguin

Plus en détail

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection Anticorps et diagnostic de l infection OBJECTIFS Savoir ce qu est un anticorps, son origine et son utilisation en sérodiagnostic. Connaître la structure schématique d une immunoglobuline G (IgG). 1. Les

Plus en détail

Marqueurs tumoraux. Notion de valeurs usuelles :

Marqueurs tumoraux. Notion de valeurs usuelles : Dr F Desroys du Roure, mars 2011 Marqueurs tumoraux Notion de valeurs usuelles : Le PSA varie en fonction de l âge, le CA125 est significativement plus bas après la ménopause, En pratique, inapplicable

Plus en détail

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2 ! #"%$'&#()"*!(,+.-'/0(,()1)2"%$ Avant d effectuer le dosage en IR de la biotine, il est nécessaire de s assurer de la reconnaissance du traceur par la streptavidine immobilisée sur les puits. Pour cela,

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

Support d échange ionique HyperCel STAR AX

Support d échange ionique HyperCel STAR AX Life Sciences USD 2831(2) Support d échange ionique Support de chromatographie d échange d anions «tolérant aux conditions salines» Support de chromatographie d échange d anions utilisable à l échelle

Plus en détail

Notice QuantiFERON Monitor (QFM ) ELISA 2 96

Notice QuantiFERON Monitor (QFM ) ELISA 2 96 Novembre 2014 Notice QuantiFERON Monitor (QFM ) ELISA 2 96 Test de sang total IFN-γ mesurant les réponses aux stimulants immunitaires innés et adaptatifs Version 1 Utilisation prévue pour le diagnostic

Plus en détail

Contrôles des traitements thermiques du lait

Contrôles des traitements thermiques du lait T BTK AT de biotechnologies Contrôles des traitements thermiques du lait L objectif de la séance est de réaliser une pasteurisation du lait avec différents protocoles de chauffage. Au cours du chauffage

Plus en détail

7900003 24 Tests Circulating Tumor Cell Control Kit

7900003 24 Tests Circulating Tumor Cell Control Kit 7900003 24 Tests Circulating Tumor Cell Control Kit 1 APPLICATION Pour usage in vitro Le kit CELLSEARCH Circulating Tumor Cell Control Kit est conçu pour être utilisé comme contrôle de dosage pour vérifier

Plus en détail

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES ANALYSE DE PROTEINE DANS LES CELLULES Assistants: K. Umebayashi G. Dewhurst A. Santos L. Pineau 1. Introduction Lors de cette expérience, nous avons réalisé l extraction de protéines à partir de deux souches

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Pour les produits AnyGenes : Cat # PMSX-F2S Cat # PMSX-F4S Cat # PMSX-F8S Cat # PMSX-F12S Cat # PMSX-F24S (* Cat # pour toutes les références

Plus en détail

KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD A RECEPTION DU COLIS :

KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD A RECEPTION DU COLIS : KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

Spécifications du dosage HIV Ag/Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP

Spécifications du dosage HIV Ag/Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Spécifications du dosage HIV /Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Des réponses pour la vie. Spécifications du dosage HIV /Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Domaine

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Les biobanques pour les débutants

Les biobanques pour les débutants Les biobanques pour les débutants C Dubourg B Turlin 14 octobre 2010 CHU de Rennes Définition Collection d échantillons biologiques humains Réunion, à des fins scientifiques, de prélèvements biologiques

Plus en détail

Etude ancillaire au protocole clinique OS2006 : Analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d ostéosarcome traités par le zometa.

Etude ancillaire au protocole clinique OS2006 : Analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d ostéosarcome traités par le zometa. Etude ancillaire au protocole clinique OS2006 : Analyse des paramètres osseux chez les patients atteints d ostéosarcome traités par le zometa. Projet déposé par REDINI Françoise (Directeur de Recherche

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1 TRAVAUX PRATIQUESDE BICHIMIE L1 PRINTEMPS 2011 Les acides aminés : chromatographie sur couche mince courbe de titrage Etude d une enzyme : la phosphatase alcaline QUELQUES RECMMANDATINS IMPRTANTES Le port

Plus en détail

RIDASCREEN siga. Réf. G09035

RIDASCREEN siga. Réf. G09035 RIDASCREEN siga Réf. G09035 R-Biopharm AG, An der neuen Bergstraße 17, D-64297 Darmstadt, Allemagne Tél. : +49 (0) 61 51 81 02-0 / Fax : +49 (0) 61 51 81 02-20 1. Application Pour usage diagnostique in

Plus en détail

AgraQuant Gluten G12 Assay (4-200 ppm)

AgraQuant Gluten G12 Assay (4-200 ppm) Order #: COKAL0200 But d utilisation Le kit format microplaque AgraQuant Gluten G12 est un test ELISA de type sandwich qui permet de doser la présence de fragments spécifiquement immuno-toxique du gluten

Plus en détail

Marquage CE et dispositifs médicaux

Marquage CE et dispositifs médicaux Marquage CE et dispositifs médicaux Références officielles Trois principales directives européennes réglementent la mise sur le marché et la mise en service des dispositifs médicaux : la directive 90/385/CEE

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

CanAg NSE EIA. Prod. No. 420-10. UTILISATION Le Kit CanAg NSE EIA est destiné à la détermination quantitative du NSE dans le sérum humain.

CanAg NSE EIA. Prod. No. 420-10. UTILISATION Le Kit CanAg NSE EIA est destiné à la détermination quantitative du NSE dans le sérum humain. CanAg NSE EIA Prod. No. 420-10 Instructions d utilisation Kit de Test Immunoenzymatique 2009-11 Pour 96 déterminations UTILISATION Le Kit CanAg NSE EIA est destiné à la détermination quantitative du NSE

Plus en détail

Extraction de protéines (Western Blot) - tampon de lyse

Extraction de protéines (Western Blot) - tampon de lyse Extraction de protéines (Western Blot) - tampon de lyse Préparer tampon de lyse : - 0.3 ml NaCl 5M - 0.5 ml Tris-base ph 8-0.1 ml Nonidet P 40 (NP40) - 0.5 ml Desoxycholate 10 % - 0.1 ml SDS 10 % - 0.5

Plus en détail