GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION DU RÉSEAU ROUTIER DÉPARTEMENTAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION DU RÉSEAU ROUTIER DÉPARTEMENTAL"

Transcription

1 SYSTÈME D INFORMATION ROUTIER GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION DU RÉSEAU ROUTIER DÉPARTEMENTAL S E R V I C E M A I T R I S E D O U V R A G E E T D É F I N I T I O N D E S P O L I T I Q U E S D I N F R A S T R U C T U R E S 2008

2

3 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION SOMMAIRE I INTRODUCTION LE SYSTÈME D'INFORMATION ROUTIER (SIR) DESCRIPTION DU RÉFÉRENTIEL DE LOCALISATION ROUTIER LE SYSTÈME DE GESTION DE LA BDR : VISAGE DÉPLOIEMENT DU LOGICIEL VISAGE DANS LA COLLECTIVITÉ...5 II IDENTIFICATION DU RESEAU ROUTIER LE NOM DES ROUTES Dans la base de données routières Sur le terrain...6 III LE SYSTEME DE LOCALISATION LES POINTS DE REPÈRES : PR Indications portées sur les PR Nouvelle numérotation des débuts et fin de routes Exemples avec PR de début et de fin de route sur la RD LES POINTS BAÏONNETTES : PB Description Cas particuliers DISTANCES INTER-PR...9 IV EXPLOITATION : MODES DE REPERAGE PHYSIQUE IDENTIFICATION DE LA ROUTE Les plaquettes PR Les plaquettes PB Les marques peintes sur chaussée Les cartouches...12 V LES EVOLUTIONS DU RESEAU ROUTIER PROCÉDURE DE CLASSEMENT / DÉCLASSEMENT Transfert de domanialité Mise à jour du référentiel PROCÉDURE DE RENUMÉROTATION D'UNE ROUTE PROCÉDURE DE MISE À JOUR DU RÉFÉRENTIEL SUITE AUX TRAVAUX NEUFS Modification de tracé Elargissement de route Création d une route nouvelle Prolongement d une route existante PROCÉDURE DE REBORNAGE D UNE ROUTE...31 VI LOCALISATION, MESURE ET RELEVE DES DONNEES PRÉCAUTIONS PRÉALABLES OUTILS DE RELEVÉS MÉTHODE DE RELEVÉ Exemple Continuité des données routières Latéralisation des données Historique des données...33 ANNEXE 1 Fiche évènement ANNEXE 2 Composition de la base de données routières 1

4 2

5 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION I - INTRODUCTION Ce guide présente les principes de mise en œuvre et d'entretien du système d'identification et de localisation sur le réseau routier départemental. Ce système est très important, car il permet aux différents acteurs du domaine routier de se localiser et de localiser sur les routes départementales (RD) tout objet ou évènement. Documents de référence: Système d'information routier : Système de localisation Y. DANIEL Conseil Général 83 Guide des procédures d'identification du réseau routier national 07/2000 SICRE Guide d'identification et de localisation des réseaux routiers 07/2005 M. LASALLE - CETE Méd LE SYSTÈME D'INFORMATION ROUTIER (SIR) Le SIR doit permettre au maître d'ouvrage de maîtriser la connaissance de son patrimoine routier, de le gérer, de l'entretenir, de l'exploiter et de produire de l'information relative à son usage : LES FONCTIONS DU SIR Gestion des données : applications métiers Recueil automatique Echanges avec les partenaires BASE DE DONNÉES ROUTIÈRES Recueil manuel Consultation analyses Production cartes, schémas Sur le plan technique, le SIR est composé : D'un référentiel de localisation unique D'un référentiel des données communes (description du patrimoine routier ) Des outils communs (un «futur» système d'information géographique, un système de gestion de la base de données routières : VISAGE ) Des applications spécialisées "métiers". Ces applications sont dédiées à des fonctions (ex : WEBINFOROUTE : informations routières, CONCERTO : accidentologie, OASIS : gestion des ouvrages d'art, MELODIE et ARPEGE : comptages routiers ) 3

6 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage I - INTRODUCTION DESCRIPTION DU RÉFÉRENTIEL DE LOCALISATION ROUTIER Pour localiser les données routières, il faut disposer d'une modélisation du réseau routier : le référentiel de localisation Ce référentiel comprend plusieurs éléments : Une base d'identification des routes (numérotation des RD) Un système de localisation longitudinale (PR + abs) : OBLIGATOIRE Une description géographique du tracé routier : le RIU basé sur le filaire routier de la BD Carto de l'ign (mise à jour tous les 2 ans) Ces éléments doivent être cohérents entre eux : Gestion intégrée au référentiel Couplage des différents éléments Limitations du référentiel actuel : Pas de localisation en X,Y Gestion de l'historique inexistante (une nouvelle version écrase et remplace la précédente) LE SYSTÈME DE GESTION DE LA BDR : VISAGE 2.4 VISAGE est un logiciel d'aide à la gestion routière qui exploite sous forme synthétique, cartographique et schématique les informations contenues dans sa base de données. Les logiciels issus de la gamme VISAGE permettent : Des interrogations multicritères de la base de données (croisement d'informations) L'édition de schémas d itinéraires simplifiés La mise à jour des données avec conservation de l'historique (empilement par générations) L'export des données sur la cartographie (via MapInfo) Le logiciel VISAGE est limité aux 4 sous rubriques (ou champs) suivantes : 1 / NUM1 : numérique (9 chiffres) 2 / NUM2 : numérique (6 chiffres) 3 / TEXT1 : alphanumérique (6 caractères maxi) 4 / TEXT2 : alphanumérique (20 caractères maxi) 4

7 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION I - INTRODUCTION DÉPLOIEMENT DU LOGICIEL VISAGE DANS LA COLLECTIVITÉ La base de données va être déconcentrée (on parle d'éclatement) dans les Agences Territoriales (AT) qui pourront ainsi faire leurs exploitations et mises à jour et, dans les Maisons Techniques (MT) pour consultation. En fin d'année la base sera renvoyée au service SMO pour vérification et regroupement des données. Consultation et exploitation (statistiques et cartographiques) des données Liaison informatique Saisie de données PRESTATAIRE EXTÉRIEUR Relevé du patrimoine routier à un instant t (prévu en 2009) Rubriques générales BDR 05 Rubriques m étier s Rubriques de description du patrimoine SERVICE SMO - Actualisation du référentiel et des rubriques générales - Eclatement et regroupement de la base des AT/MT Gestion de la base de données routières LOGICIEL VISAGE AGENCE TERRITORIALE Mise à jour de la base de données fiche de liaison Excel MAISON TECHNIQUE Remontées d informations 5

8 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage II - IDENTIFICATION DU RÉSEAU ROUTIER LE NOM DES ROUTES DANS LA BASE DE DONNÉES ROUTIÈRES Le nom des routes se compose comme suit : Code département [Département] 9 : échangeur 2 : classement en cours 1 : ex RN 0 [Statut] 0 5 D T G : chaussée séparée Rien = bidirectionnelle [Chaussée] D : départemental [Catégorie] A, B, T,... : distinction des tronçons Z : déclassement en cours [Indice] Format général : [Département] Exemples : [Catégorie] [Statut] [Numéro] [Indice] [Chaussée] = optionnel exemple 1 : 05 D0001 exemple 2 : 05 D1075 (ex route nationale 75) exemple 3 : 05 D0017T exemple 4 : 05 D0568Z (voie ayant vocation à être déclassée) SUR LE TERRAIN Le nom des routes se compose comme suit : D : départemental [Catégorie] 53 [Numéro] D 5 3 A A, B, T,... : distinction des tronçons Z : déclassement en cours [Indice] Format général : [Catégorie] [Numéro] [Indice] Exemples : D 53A ou D 944 6

9 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION III - LE SYSTÈME DE LOCALISATION Les points de localisation sont associés aux Points de Repère (PR) et aux Points Baïonnettes (PB) LES POINTS DE REPÈRES : PR Les PR constituent la base du système de localisation Les PR sont matérialisés par des plaquettes (cas particulier sur la RD 994 : présence de bornes PVC) implantées sur le côté gauche de la chaussée dans le sens de numérotation croissante des PR INDICATIONS PORTÉES SUR LES PR Une flèche qui indique le sens croissant des PR - Ex photo : direction RABOU Le numéro de la route - Ex photo : D 503 Le numéro de PR - Ex photo : Pr3 [Numéro] : pour les PR n'étant pas situés en début ou fin de route [D] : pour les PR situés en début de route et dont le numéro est égal à 0 [D] + [Numéro] : pour les PR situés en début de route et dont le numéro est différent de 0 [F] + [Numéro] : pour les PR situés en fin de route NOUVELLE NUMÉROTATION DES DÉBUTS ET FIN DE ROUTES Numérotation du bornage de début de route : Sur la plaquette de début de route est inscrit la lettre «D» pour début. 7

10 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage III - LE SYSTÈME DE LOCALISATION La lettre «D» peut être : Seule, si le PR 0 qu'elle marque est suivi du PR1 Accompagnée d'un numéro, si le premier PR n'est pas suivi par le PR 1 : il y a donc un saut de PR Exemple sur la RD 1085, la plaquette PR de début «PRD» sera accompagné du numéro 52 avec pour PR suivant la borne Numérotation du bornage de fin de route : La fin de la route est marquée par une borne sur laquelle est inscrite la lettre «F» pour fin et le numéro de PR correspondant Si la distance inter-pr entre la fin de la route et la borne PR précédente est inférieure à 200 m : la dernière borne PR sera réimplantée à la fin de la route et la nouvelle distance inter-pr mesurée (fiche évènement à transmettre au service SMO) EXEMPLES AVEC PR DE DÉBUT ET DE FIN DE ROUTE SUR LA RD LES POINTS BAÏONNETTES : PB DESCRIPTION Principe Pour identifier les ruptures dans la continuité des sections courantes (baïonnettes) et permettre de se localiser par rapport à ces ruptures, il a été créé les Points Baïonnettes (PB). Ces points se différencient des PR par une plaquette particulière qui sera rajoutée sur le terrain. 8

11 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION III - LE SYSTÈME DE LOCALISATION Indications Numéro de la route Nom du PR relatif aux baïonnettes : [PB] + [Numéro] + [a,b] [PB] pour Point Baïonnette et pour les distinguer des PR [Numéro] correspond à la position en PR de la baïonnette. On ne prend en compte que le numéro du PR précédent la baïonnette. [a,b], ces couples de lettre permettent de différencier les éléments de chaque point entre 2 bornes PB Distance en abscisse curviligne de la baïonnette depuis le dernier PR Exemple : baïonnette de la D 942 sur la D 900B sur les communes de LETTRET et JARJAYES : PB40a - PR PB40b PR (on rajoute 1m sur le PR+abs du 2ème point) Exemple de la RD 942 avec baïonnettes : CAS PARTICULIERS Sur un couple de PB, le deuxième point baïonnette peut être confondu avec une borne PR. Exemple sur la D 942 : DISTANCES INTER-PR Il s'agit de la distance curviligne mesurée en mètre séparant deux PR. Cette mesure est prise dans le sens des PR croissants par rapport au PR amont. Numéro de la route 05 D1091 PR 14 Distance inter-pr 1064 Exemple : la RD 1091 a une distance inter-pr égale à 1064 m entre les PR 14 et 15 : 9

12 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage IV - EXPLOITATION : MODES DE REPÉRAGES PHYSIQUES IDENTIFICATION DE LA ROUTE LES PLAQUETTES PR Historique Anciennement les routes étaient jalonnées par des bornes kilométriques (PK) en pierre puis, plus récemment en plastique. Afin de rationaliser la gestion de son réseau, le Département a décidé de mettre en œuvre un programme de remplacement des anciennes bornes par les nouvelles plaquettes PR métalliques (seule la RD 994 qui a été équipée avec des bornes récentes en PVC n'a pas fait l'objet de modification). Ce programme a été échelonné sur trois années Cette opération a également permis d'améliorer la sécurité en supprimant les anciennes bornes qui pouvaient faire obstacle en cas d'accident. Description Les plaquettes PR sont réalisées en acier galvanisé et montées sur mât de section 50x50, les dimensions des panonceaux sont normalisées. Les plaquettes PR sont implantées à gauche dans le sens des PR croissants. Leur maintien est assuré par un massif de fondation en béton et un fourreau mis en place à la base pour un remplacement plus aisé LES PLAQUETTES PB (POINTS BAÏONNETTES) 10

13 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION IV - EXPLOITATION : MODES DE REPÉRAGES PHYSIQUES LES MARQUES PEINTES SUR CHAUSSÉE IMPORTANT : Sur les itinéraires stratégiques (Grands Axes Economiques et Itinéraires d'intérêt Touristique Majeur) : les marques peintes seront tracées DE CHAQUE CÔTÉS de la chaussée. Pour toutes les autres catégories du réseau routier départemental, les marques peintes seront réalisées uniquement D'UN SEUL CÔTÉ : l'implantation sera réalisée du coté gauche, au droit de la plaquette PR. Les marques peintes sur chaussée sont entretenues au même titre que le bornage. Pour les Points de Repères (PR) PR de début de route : Cas particulier des voies de décélération Les PR Les PR de fin de route 11

14 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage IV - EXPLOITATION : MODES DE REPÉRAGES PHYSIQUES Cas particulier d une voie d accélération Pour les Points Baïonnettes (PB) : PAS DE MARQUE PEINTE!! pour les différencier des PR LES CARTOUCHES Il est important de rappeler le nom de l'axe emprunté par des cartouches implantées sur les panneaux directionnels : 12

15 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Le réseau routier évolue continuellement suite aux procédures de classement/déclassement, renumérotation et travaux d'aménagement. Afin de conserver une cohérence entre les routes et le référentiel, il est indispensable d'avoir une remontée de ces informations, via les fiches événements (ANNEXE 1) pour permettre la mise à jour du référentiel routier PROCÉDURE DE CLASSEMENT / DÉCLASSEMENT TRANSFERT DE DOMANIALITÉ A - DÉFINITIONS 1 - CLASSEMENT Acte administratif qui confère à une route son caractère de voie publique, la soumet au régime juridique des routes de la collectivité dans laquelle elle se trouve incorporée et détermine la collectivité publique en charge de l'entretien. Le classement concerne non seulement la voie elle-même mais aussi ses dépendances. Le classement prend effet à la date de publication de la décision pour les voies existantes et à la date d'ouverture à la circulation pour les voies nouvelles (affectation de fait valant acte de classement). Le classement peut être implicite et résulter d'actes qui n'ont pas pour objet principal le classement (ex : DUP, inscription dans un PLU POS, enquête parcellaire pour redressement ou élargissement d'une voie ). 2 - DÉCLASSEMENT Acte administratif qui fait perdre à une route départementale son caractère de voie publique et la soustrait au régime juridique des routes départementales auxquelles elle se trouvait incorporée. Le déclassement doit toujours revêtir la forme d'une décision expresse sinon, le bien continue à conserver son caractère public même s'il n'est pas affecté à l'usage du public ou à un service public (Art. L du Code Général de la Propriété des Personnes Publiques - CGPPP) Le déclassement formel fait perdre ses droits à la voie qui «tombe» sous le coup du droit commun : aliénable, prescriptible B - FAITS GÉNÉRATEURS DE LA PROCÉDURE 1 - SOURCES INTERNES Suite aux travaux de réfection du revêtement, le Conseil Général propose le déclassement dans la voirie communale des RD situées en agglomération. Conventions en cours ou en phase d'être passées entre le Conseil Général et les villes du département : Gap, l'argentière-la-bessée, Briançon, Embrun Suite aux travaux neufs (déviation, rectification) qui engendrent des délaissés et/ou des sections de route sans vocation départementale : voir complément sur l'annexe Initiatives du Service Maitrise d Ouvrage (SMO) AT - MT pour non-adéquation de la voie dans le domaine public routier départemental 13

16 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage 2 - SOURCES EXTERNES Demande d'une commune pour raison de capacité d'entretien de la voie et/ou de sécurité Suite aux travaux réalisés par la commune (exemple déviation d'un village), la commune peut demander le classement dans la voirie départementale de la voie nouvelle et le Département peut rétrocéder l'ancienne RD dans la voirie communale Suite aux travaux de l'etat (exemple déviation d'embrun sur la RN 94) Demandes de riverains pour l'acquisition des délaissés : voir complément en annexe C - LE TRAITEMENT DES DEMANDES PAR LES SERVICES DU CONSEIL GÉNÉRAL 05 Deux cas se présentent. Les demandes sont traitées : 1 - Par le service Patrimoine Foncier et Immobilier (PFI) : uniquement les demandes de riverains pour l'acquisition des délaissés ou régularisation, voir annexe. Le service PFI continuera à demander l'avis des AT/MT pour instruire ces dossiers. 2 - Par le SMO : toutes les autres demandes de classement / déclassement. Le service SMO réalise une étude préliminaire succincte qui permettra de déterminer si les demandes sont recevables ou non. Si la demande est validée, le service constituera un dossier détaillé pour l'instruction : Plan de situation A4 monochrome formalisé Descriptif littéral de l'opération Mesurage précis de la voie ou section de voie dans le référentiel (PR + abscisse) Pour compléter ce dossier, le SMO prendra contact avec les AT/MT concernées afin d'obtenir les renseignements nécessaires. Le dossier finalisé sera transmis au service PFI pour la suite de l'instruction. A partir de ces éléments, le service PFI déterminera si une enquête publique est nécessaire ou non. Le service PFI prendra contact avec la commune pour obtenir la délibération du Conseil Municipal et préparera le rapport pour la Commission Permanente. Dans le cas où des travaux devraient être exécutés pour valider la procédure, la Commission Permanente prendra une délibération de principe. Cette condition au classement / déclassement engendre en général un temps de traitement beaucoup plus long, d'où l'idée de constituer un tableau de bord afin de suivre l'ensemble des opérations en cours et de les mener à terme dans un délai plus restreint. Pour créer ce tableau de bord et lister les procédures en cours, le SMO prendra contact avec le service PFI, les AT et le service administratif de la DIT qui gère les fonds de concours. La procédure menée à terme, la Commission Permanente prend une délibération effective : de ce fait le transfert de domanialité est effectué. Le service PFI diffuse une copie de l'extrait de la délibération à la DIT. Le service administratif de cette dernière transmet une copie au SMO : Le tableau de bord est mis à jour Une fiche événement est rédigée par le SMO à partir des éléments de la délibération et du dossier d'instruction 14

17 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION MISE À JOUR DU RÉFÉRENTIEL A NUMÉROTATION DE LA ROUTE 1 Classement d'une route Il est convenu de regarder la numérotation des RD adjacentes existantes ex. RD 17A, 17B, etc. et de lui attribuer comme indice la lettre suivante de l'alphabet RD 17C. Si la RD 17C et la RD 17D sont déjà utilisées (dans un autre secteur) il sera attribuée de la même manière à cette section l'indice E : RD 17E. Nota : l'indice littéral devra être noté en majuscule, sans espace. Au niveau des intersections on distingue 2 catégories de voie : les voies principales et les dispositifs d'échange. Le traitement des intersections fait l'objet d'un traitement particulier : voir la rubrique 10 sur les carrefours dans l annexe 2. 2 Déclassement d'une route Si le déclassement d'une route est envisagé par les services : cette section pourra être renommée avec un indice Z (exemple RD 568Z de Boscodon). En effet la procédure de déclassement peut, dans quelque cas, durer plus d'un an (négociations et/ou travaux de réfection). Il est donc préférable de renommer la section concernée afin de rendre plus compréhensible le référentiel par les utilisateurs en attendant que le transfert de domanialité soit finalisé. B ACTUALISATION ET DIFFUSION DE LA BASE DE DONNÉES ET DU BORNAGE Le SMO transmet une copie de l'extrait de la délibération de la Commission Permanente concernant la procédure de classement / déclassement et une copie de la fiche événement : 1 au service des politiques territoriales pour mettre à jour le référentiel de la voirie communale. Ce relevé sert de base pour déterminer le montant de la subvention attribuée par l'assemblée Départementale. 2 à l'at > MT Le SMO met à jour la cartographie du réseau routier et la base de données routières (BDR). Il transmet à l'at : La cartographie et la BDR actualisées La délibération de la CP La fiche événement visée par le chef du SMO L'AT organise la mise en place du nouveau bornage avec la MT concernée. En retour, elle informe le SMO de sa réalisation effective et retourne la fiche événement visée par les MT et AT. 15

18 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage PROCEDURE DE CLASSEMENT / DECLASSEMENT 1 - TRANSFERT DE DOMANIALITE FAITS GENERATEURS DE LA PROCEDURE INTERNE - Convention - Travaux neufs - Initiative de service EXTERNE - A l initiative d une commune - Convention - Travaux neufs d une commune - Travaux neufs de l Etat - Riverains Demande non recevable Service SMO Etude Préliminaire Agence Territoriale Demande non recevable Dossier détaillé Maison Technique COMMUNE Délibération du Conseil Municipal Service ENQUÊTE PUBLIQUE Neccessaire? Condition à la réalisation de travaux Rapport pour la CP PFI Traitement de la demande Rapport pour la CP Délibération de principe DÉLIBÉRATION EFFECTIVE RÉGULARISATION ADMINISTRATIVE Inscription sur le tableau de bord SMO Le transfert de domanialité est effectué Mise à jour du référentiel 16

19 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION PROCEDURE DE CLASSEMENT / DECLASSEMENT 2 - MISE A JOUR DU REFERENTIEL Service PFI Transmet une copie des délibérations : - Commission permanente (C.G.) - Conseil Municipal (Commune) D.I.T. Service Administratif - Avec ou sans participation financières au titre des fonds de concours Actualisation du tableau de bord de suivi du Référentiel Miseà jour Service SMO Retour de la fiche événement : informe de la mise à jour du bornage Base de données Cartographie Mise à jour Transmet une copie des délibérations et rédige la Fiche événement Service des Politiques Territoriales Agence Territoriale Actualise le linéaire de la voirie Communale Maison Technique MISE À JOUR DU BORNAGE 17

20 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage PROCÉDURE DE RENUMÉROTATION D'UNE ROUTE A - DÉFINITION Afin de rationaliser la gestion du réseau routier, il est possible de renommer une section de route en adéquation avec le réseau départemental existant. B - FAITS GÉNÉRATEURS DE LA PROCÉDURE L'origine des demandes sera principalement interne : Initiatives de service SMO - AT - MT pour améliorer la cohérence du réseau routier exemple : Travaux de recalibrage d'un tronçon modifiant l'usage de la section de route d'un itinéraire Section de route ayant anciennement fait l'objet d'un classement dans le DPRD (ex 994F / 1091) C - LE TRAITEMENT DES DEMANDES PAR LES SERVICES DU CONSEIL GÉNÉRAL 05 Le SMO réalise une étude préliminaire succincte qui permettra de déterminer si les demandes sont recevables ou non. Si la demande est validée, le SMO demandera à l'at/mt de rédiger la fiche événement correspondante. A partir des éléments fournis par la fiche événement, le SMO prépare le rapport pour la Commission Permanente. L'obtention de la délibération déclenche la mise à jour du référentiel. D - LA MISE À JOUR DU RÉFÉRENTIEL ROUTIER DÉPARTEMENTAL 1 - Numérotation de la route Voir procédure de classement / déclassement paragraphes a.1 et a Actualisation de la base de données et du bornage Le SMO met à jour la cartographie du réseau routier et la base de données routières (BDR). Il transmet à l'at : La cartographie et la BDR actualisées La délibération de la CP La fiche événement validée L'AT organise la mise en place du nouveau bornage avec la MT concernée. En retour, elle informe le SMO de sa réalisation effective. 18

21 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION PROCEDURE DE RENUMEROTATION 1 - TRAITEMENT DES DEMANDES FAITS GENERATEURS DE LA PROCEDURE INTERNE : INITIATIVES DE SERVICE But - Amélioration de la cohérence du réseau routier - Modification itinéraire (ex suite à des travaux) - Régularisation de numérotation entre plusieurs tronçons d un même itinéraire suite à un classement dans le DPRD (ex. RD994F - RD1091) Service SMO Rédige la fiche événement Demande non recevable Etude Préliminaire Rapport pour la CP Agence Territoriale Maison Technique COMMISSION PERMANENTE DÉLIBÉRATION NUMÉROTATION EFFECTIVE 19

22 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage PROCEDURE DE RENUMEROTATION 2 - MISE A JOUR DU REFERENTIEL Service SMO Actualisation du tableau de suivi du référentiel Informe de la mise à jour du bornage Transmet une copie de la délibération et de la fiche événement visée Base de données Cartographie Agence Territoriale Maison Technique MISE À JOUR DU BORNAGE 20

23 Service Maitrise d Ouvrage GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION 5.3. PROCÉDURE DE MISE À JOUR DU RÉFÉRENTIEL SUITE AUX TRAVAUX NEUFS Documents de références : Guide des procédures d'identification du réseau routier national (SETRA - 07/2000) Système d'information routier : système de localisation mise en œuvre et exploitation (CG83 09/2006) MODIFICATION DE TRACÉ A - CONTOURNEMENT D'AGGLOMÉRATION 1 - DÉFINITION Les contournements d'agglomérations ont habituellement pour objet d'une part, d'éviter au trafic de transit les inconvénients des traversées d'agglomérations (stationnements, trafic local, rétrécissements ) d'autre part, d'améliorer la sécurité routière et de diminuer les nuisances causées par le trafic de transit dans l'agglomération concernée. 2 - INCIDENCE SUR L'IDENTIFICATION La mise en service d'un contournement d'agglomération permet la continuité de l'itinéraire. Cette modification du réseau conduit à intervenir sur l'identification du nouveau et de l'ancien tracé. Le principe est le suivant : Les PR encadrant le contournement d'agglomération doivent obligatoirement rester à la même place et conserver les mêmes numéros de PR Le nombre, le sens et la numérotation des PR doivent être similaires à la situation antérieure L'ancien tracé a vocation à être déclassé. Il est préférable de réaliser le déclassement dans la voirie communale en même temps que la mise en service du nouveau tracé. En attendant le déclassement, l'ancien tracé circulé se verra attribuer un numéro en RDxxZ (l'indice Z correspond aux sections de voies ayant vocation à être déclassées) et sera conservé dans le référentiel routier départemental avec les mêmes numéros de PR jusqu'à son déclassement effectif. Nota : Le PR de début de la RDxxZ doit être entier (PRD 15 par exemple). 3 - PROCÉDURE À METTRE EN PLACE PAR LES SERVICES DU CG05 NOUVEAU TRACÉ (chronologie des actions à réaliser) a - par les divisions de maîtrise d'œuvre Dès que l étude du contournement est terminée : transmettre le plan définitif des travaux (plan de situation et vue en plan) au SMO b - le SMO Suivi du transfert de domanialité en relation avec le service PFI (voir la fiche sur les procédures de classement / déclassement) Prise en compte de l'opération dans le tableau de bord de suivi du référentiel Etablir un plan de bornage en relation avec l'at / MT et numéroter les PR Rédiger et transmettre la fiche événement à l'at / MT c - l'at / MT Mettre en place le bornage sur le terrain Mesurer les distances inter-pr Retourner au SMO la fiche événement complétée et visée d - le SMO Mise à jour du référentiel : base de donnée et cartographie Actualisation du tableau de suivi du référentiel 21

24 GUIDE D IDENTIFICATION ET DE LOCALISATION Service Maitrise d Ouvrage ANCIEN TRACÉ (chronologie des actions à réaliser) a - le SMO Renumérotation provisoire de la section à déclasser : RDxxZ Rédiger et transmettre la fiche événement correspondante à l'at / MT Définir un PR entier de début et de fin de section b - l'at / MT Compléter le bornage sur le terrain : ajout des plaquettes PR de début et de fin de section Mesurer la distance inter-pr des PR début et fin Retourner au SMO la fiche événement complétée et visée après la mise en place du bornage c - le SMO Mise à jour du référentiel : base de données et cartographie Actualisation du tableau de suivi du référentiel 4 - POINTS TECHNIQUES PARTICULIERS NOUVEAU TRACÉ Le sens des PR doit rester identique Le nombre des PR doit être au maximum égal au nombre antérieur Les PR encadrant le contournement d'agglomération doivent obligatoirement rester à la même place (PR 15 et 18 pour l'exemple ci-dessous) La longueur totale du contournement sera répartie sur les PR concernés (PR 15, 16, 17 pour l'exemple traité) ANCIEN TRACÉ L'ancien tracé en instance de déclassement continue à être géré par le Département jusqu'à la date effective du déclassement : se reporter à la fiche sur la procédure de classement déclassement L'ancien tracé conserve les mêmes numéros de PR (PR 16, 17 dans l'exemple) 5 - EXEMPLE DE BORNAGE D'UN CONTOURNEMENT D'AGGLOMÉRATION Plan schématique d'un futur projet qui doit être réalisé dans le département : la déviation de Remollon. PR de début de la RD 900Z Limite d agglomération PR de fin de la RD 900Z RD 900B PR 15 de la RD 900B PRD 15 PR 16 de la RD 900Z RD 900Z PR 17 de la RD 900Z PRF 18 RD 900B PR 18 de la RD 900B Nouveau PR 16 de la RD 900B RD 900B Nouveau PR 17 de la RD 900B L ancien tracé a été renuméroté en RD 900Z. La RD 900Z a vocation à être déclassée dans la voirie communale BORNAGE DE LA RD 900B La position des PR 15 et 18 situés hors de la déviation reste inchangée Les PR 16 et 17 de la RD 900B seront implantés de façon à ce que les distances inter-pr des PR 15, 16 et 17 soient sensiblement égales Les distances inter-pr des PR 15, 16 et 17 de la RD 900B seront mesurées 22

février 2010 Identification et localisation sur le réseau routier national non concédé

février 2010 Identification et localisation sur le réseau routier national non concédé février 2010 Identification et localisation sur le réseau routier national non concédé Page laissée blanche intentionnellement Guide technique Identification et localisation sur le réseau routier national

Plus en détail

Le Système d Information Routier

Le Système d Information Routier Le Système d Information Routier CONTEXTE DU PROJET : 2004 INSTITUTIONNEL : ACTE II DE LA DECENTRALISATION La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et Responsabilités locales a prévu dans le domaine

Plus en détail

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP Observatoires du Bruit Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. INTÉRÊT DE L'UTILISATION DE L'OUTIL VSMAP POUR LA MISE EN FORME DES DONNÉES DE CLASSEMENT

Plus en détail

Systèmes d information routiers. CEESR du 2 juin 2009

Systèmes d information routiers. CEESR du 2 juin 2009 Systèmes d information routiers CEESR du 2 juin 2009 Plan de l intervention Synthèse des réponses aux questionnaires Démarche engagée en Mayenne et présentation du SIR Présentation du SIR du Conseil général

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTE-VIENNE

CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTE-VIENNE CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTEVIENNE SOMMAIRE 1. LE DOMAINE DE LA SIGNALISATION LOCALE... 4 1. LES MENTIONS DE LA SIGNALISATION LOCALE... 4 2. LES OUTILS

Plus en détail

I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I

I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I I Déroulement de la présentation I Les missions de la cellule programmation Le patrimoine routier Le

Plus en détail

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction Direction Départementale des Territoires Cher Service Urbanisme Habitat Ville Bureau Construction Accessibilité 6, place de la Pyrotechnie 18019 BOURGES CEDEX AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques Département de la Sarthe Cartes de bruit stratégiques Grandes infrastructures de transports Réseau autoroutier COFIROUTE Résumé non technique Article R 572-5 du code de l environnement Vu pour être annexé

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

INSTRUCTION INTERMINISTÉRIELLE SUR LA SIGNALISATION ROUTIÈRE du 22 octobre 1963

INSTRUCTION INTERMINISTÉRIELLE SUR LA SIGNALISATION ROUTIÈRE du 22 octobre 1963 INSTRUCTION INTERMINISTÉRIELLE SUR LA SIGNALISATION ROUTIÈRE du 22 octobre 1963 3 ème PARTIE : Intersections et régimes de priorité Approuvée par l arrêté du 26 juillet 1974 relatif à la signalisation

Plus en détail

Logiciel Concerto Outil de connaissance de l accidentologie

Logiciel Concerto Outil de connaissance de l accidentologie Logiciel Concerto Outil de connaissance de l accidentologie Un outil de la connaissance de l accidentologie Concerto est un applicatif SIG dédié à la connaissance de l accidentologie : Il est conçu pour

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie Les sociétés de logement de service public gèrent un parc de

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Raquette à neige. Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires. Adopté en comité directeur le 24 mai 2003. Norme d équipement

Raquette à neige. Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires. Adopté en comité directeur le 24 mai 2003. Norme d équipement Raquette à neige Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires Adopté en comité directeur le 24 mai 2003 Norme d équipement Sommaire 1 OBJET DE CETTE NORME...3 1.1 FEDERATION FRANÇAISE DE LA MONTAGNE

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

CAD - Aménagements fonciers ruraux - Exploitation du dossier définitif au cadastre

CAD - Aménagements fonciers ruraux - Exploitation du dossier définitif au cadastre Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-CAD-AFR-20-50-20140203 DGFIP CAD - Aménagements fonciers ruraux - Exploitation

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

PREAVIS N 01/2014 DEMANDE D'UN CRÉDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 108'000. POUR L'ÉTUDE DE RÉALISATION DE LA DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL ROUTES

PREAVIS N 01/2014 DEMANDE D'UN CRÉDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 108'000. POUR L'ÉTUDE DE RÉALISATION DE LA DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL ROUTES Commune d'echichens PREAVIS N 01/2014 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D'UN CRÉDIT EXTRA BUDGETAIRE DE CHF 108'000. POUR L'ÉTUDE DE RÉALISATION DE LA DESSERTE DU GRAND RECORD, ENTRE LA RC75C

Plus en détail

PROCEDURES ADMINISTRATIVES : AUTORISATION DE TRAVAUX

PROCEDURES ADMINISTRATIVES : AUTORISATION DE TRAVAUX PROCEDURES ADMINISTRATIVES : AUTORISATION DE TRAVAUX Véronique IMBAULT Mélanie BINET Juin 2012 3 cas possibles Autorisation de travaux (AT) seule : travaux d'aménagements intérieurs sans changement de

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119)

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Résumé : La diffusion large des smartphones et des suivis dédiés de flottes de

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

Succession de virages dont le premier est à droite.

Succession de virages dont le premier est à droite. Indique la longueur de la section comprise entre le signal et le début du passage dangereux ou de la zone où s applique la réglementation, ou du point qui fait l objet de l indication. Indique la longueur

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES ANNEXE D COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

Mercuriale des prix de réparation des OA

Mercuriale des prix de réparation des OA Centre d études et d expertises sur les risques l environnement, la mobilité et l aménagement Direction Territoriale Ouest Club Régional Ouvrages d Art Saumur, 24 septembre 2014 Mercuriale des prix de

Plus en détail

MASTER SIG ET GESTION DE L ESPACE

MASTER SIG ET GESTION DE L ESPACE Université Jean Monnet 06 rue Basse des Rives 42 023 SAINT-ETIENNE Ecole Nationale d Ingénieurs de Saint-Etienne 58 rue Jean Parot 42 023 SAINT-ETIENNE MASTER SIG ET GESTION DE L ESPACE Imberdis Laetitia

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 3 juillet 2012 Base de données accidents sur 6 années avec informations de géolocalisation Cette base est extraite du fichier national des

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES. Établissement OM GROUP. Communes de SAINT-CHERON et de SERMAISE

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES. Établissement OM GROUP. Communes de SAINT-CHERON et de SERMAISE PRÉFECTURE DE L'ESSONNE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE L'ESSONNE DIRECTION RÉGIONALE ET INTERDÉPARTEMENTALE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE L'ÉNERGIE D'ÎLE-DE-FRANCE Unité territoriale de l'essonne

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Utiliser les supports d'exemplaires

Utiliser les supports d'exemplaires Utiliser les supports d'exemplaires Fiche technique PMB n 2.4.1 Les supports d'exemplaires permettent de définir des groupes de documents et de moduler les durées de prêt (quotas) pour ces différents groupes

Plus en détail

Travaux de marquage. Novembre 2008

Travaux de marquage. Novembre 2008 Novembre 2008 Travaux de marquage TABLE DES MATIÈRES 1.0 OBJET... 4 2.0 DOMAINE D'APPLICATION... 4 3.0 CONFORMITÉ AVEC D'AUTRES EXIGENCES... 4 4.0 GÉNÉRALITÉS... 5 4.1 ÉQUIPEMENT... 5 4.2 MISE EN ŒUVRE...

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

SOMMAIRE. Annexe 2 Modèle de demande d autorisation de construire (PC) --------------------- p. 8 à 12

SOMMAIRE. Annexe 2 Modèle de demande d autorisation de construire (PC) --------------------- p. 8 à 12 SOMMAIRE Annexe 1 Composition d un dossier à soumettre à l avis des sous-commissions de sécurité et d accessibilité Autorisation de Travaux) ---------------------------- p. 3 à 7 Annexe 2 Modèle de demande

Plus en détail

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières pour le département de entre L'État, représenté par M.., Préfet d., et La Direction

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale L'agenda Agenda personnel de l' utilisateur Comptabilité générale Paramètres Imprimante Choix de l'imprimante système par défaut. Etats Personnalisation des états. Société Gestion des paramètres généraux

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

Atelier DT-DICT. DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013

Atelier DT-DICT. DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013 Atelier DT-DICT DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013 Présentation de Sogelink Implantée à Lyon, créée en 2000, Sogelink est une entreprise

Plus en détail

Réglement de voirie départementale

Réglement de voirie départementale Réglement de voirie départementale 1 SOMMAIRE TITRE I - LA DOMANIALITÉ 7 CHAPITRE 1 : CARACTÉRISTIQUES DU DOMAINE PUBLIC ROUTIER DÉPARTEMENTAL 7 ARTICLE 1 : Nature et affectation du domaine public routier

Plus en détail

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 Plan Rappels règlementaires Cheminements et trottoirs Escaliers Équipements et mobilier urbains Traversée de chaussée Feux de circulation permanents Emplacements

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

CREDIT D ETUDE EN VUE DE LA CONSTRUCTION D UNE PASSERELLE SUR LE RHONE RELIANT LES COMMUNES D ONEX ET DE VERNIER.

CREDIT D ETUDE EN VUE DE LA CONSTRUCTION D UNE PASSERELLE SUR LE RHONE RELIANT LES COMMUNES D ONEX ET DE VERNIER. DA 500 10.09 CREDIT D ETUDE EN VUE DE LA CONSTRUCTION D UNE PASSERELLE SUR LE RHONE RELIANT LES COMMUNES D ONEX ET DE VERNIER. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, En 2009, les communes de

Plus en détail

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique -

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Préfet du Haut-Rhin Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Pour être recevable, le dossier doit être intégralement complété, signé et adressé avant le délai réglementaire requis.. Le dossier

Plus en détail

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53).

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Objet : Publicité, enseignes et pré-enseignes. Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Le décret n 96-946 du 24 octobre 1996 pris en

Plus en détail

TVA à taux réduit pour l accession à la propriété en «zone ANRU» - avril 2014

TVA à taux réduit pour l accession à la propriété en «zone ANRU» - avril 2014 9. TVA à taux réduit pour l accession à la propriété en «zone ANRU» - avril 2014 Aménagements apportés par la loi de finances pour 2014, rappel du dispositif et actualisation des valeurs plafonds... L

Plus en détail

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION La Région a inscrit dans ses priorités le soutien aux associations de Provence-Alpes-Côte d'azur. Les différents volets d'interventions

Plus en détail

Détermination des enjeux exposés

Détermination des enjeux exposés RAPPORTS CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON Département Laboratoire de Clermont-Ferrand Affaire 19526 Détermination des enjeux exposés au risque inondation de l'oeil à Cosne d'allier novembre

Plus en détail

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 Il est demandé de suivre pas à pas les indications de ce document. Les tâches bien spécifiques à réaliser sont écrites de cette manière : 1.x faire

Plus en détail

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs La responsabilité d une personne est toujours définie par le juge sur la base de faits précis et circonstanciés. Direction

Plus en détail

«Cimetières de France en ligne»

«Cimetières de France en ligne» AIDE UTILISATEURS Logiciel de gestion de cimetière sur internet «Cimetières de France en ligne» INFORMATIONS ET MISES A JOUR DU DOCUMENT : www.cimetieres-de-france.fr ASSISTANCE TECHNIQUE - HOTLINE : 03.80.50.81.95

Plus en détail

10 conseils sur la gestion et la mutualisation des agents par les groupements intercommunaux

10 conseils sur la gestion et la mutualisation des agents par les groupements intercommunaux Juin 2006 10 conseils sur la gestion et la mutualisation des agents par les groupements intercommunaux Article publié dans le Courrier des maires, n 191 du 01 mai 2006, par Emmanuel Duru, Responsable des

Plus en détail

Intitulé du service versant : Direction régionale de l équipement d'ile-de-france, Division des infrastructures et des transports DIT - Groupe routes

Intitulé du service versant : Direction régionale de l équipement d'ile-de-france, Division des infrastructures et des transports DIT - Groupe routes BORDEREAU DE VERSEMENT D ARCHIVES A LA DIRECTION DES SERVICES D ARCHIVES DE PARIS 18 boulevard Sérurier 75019 Paris Tél : 01.53.72.41.23 - Fax : 01.53.72.41.34 N de versement 1931W Intitulé du service

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

v3 2010 Sygic, a.s. All rights reserverd. Manuel utilisateur

v3 2010 Sygic, a.s. All rights reserverd. Manuel utilisateur v3 2010 Sygic, a.s. All rights reserverd. Manuel utilisateur I. Pour commencer... 1 Ecran de navigation... 1 Entrer une adresse... 1 Navigation pas à pas... 5 Acquisition de la position GPS... 6 II. Navigation

Plus en détail

Code de la route. Document d information tout public

Code de la route. Document d information tout public Code de la route Document d information tout public ARRÊT ET STATIONNEMENT ZP SECOVA INPP E.CORNET Conseiller en mobilité Différence entre l arrêt et le stationnement Article 2.22: Le terme " véhicule

Plus en détail

Recueil et traitement de données trafic

Recueil et traitement de données trafic Auteurs : PCI CTAA Sétra Juillet 2013 Recueil et traitement de données trafic Logiciels Mélodie-Arpèges Transports Évolutions et traitements quotidiens 07 Mélodie est un logiciel de recueil et traitement

Plus en détail

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1

La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols. Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 La mise en oeuvre de la réforme du droit des sols Laurent LEBON DDE 59 SUCT/ADS 1 Les textes de référence : ordonnance n 2005-1527 du 8 décembre 2005 relative au permis de construire et aux autorisations

Plus en détail

Mémo d'utilisation de BD Dico1.6

Mémo d'utilisation de BD Dico1.6 Mémo d'utilisation de BD Dico1.6 L'application BDDico a été développée par la Section Cadastre et Géomatique de la RCJU. Son utilisation demeure réservée aux personnes autorisées. Les demandes d'utilisation

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURES DE GESTION DOCUMENTAIRE

POLITIQUE ET PROCÉDURES DE GESTION DOCUMENTAIRE RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE ET PROCÉDURES DE GESTION DOCUMENTAIRE 1. PRÉAMBULE 1.1 Nature du service de la gestion documentaire Le service de la gestion documentaire est une unité administrative

Plus en détail

INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX

INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX TABLE DES MATIERES Livret Utilisateur Excel 2007 Niveau 2 INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX... 4 Les tableaux croisés dynamiques... 4 Création d un tableau croisé... 5 Comparer des

Plus en détail

RRÈGLEMENT DE LA VOIRIE DÉPARTEMENTALE. Délibération de la Commission permanente 26 novembre 2010. Conseil général de la Sarthe

RRÈGLEMENT DE LA VOIRIE DÉPARTEMENTALE. Délibération de la Commission permanente 26 novembre 2010. Conseil général de la Sarthe RRÈGLEMENT DE LA VOIRIE DÉPARTEMENTALE Délibération de la Commission permanente 26 novembre 2010 Conseil général de la Sarthe PREAMBULE Le présent document règlemente les conditions de conservation du

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pouvoir adjudicateur : ETAT - Préfecture de L Orne OBJET DU MARCHE : Fourniture et installation d un système de vidéo-surveillance au sein de la préfecture de l Orne Date et

Plus en détail

SERPE Description générale de l'application et du module Viabilité Hivernale

SERPE Description générale de l'application et du module Viabilité Hivernale SERPE Description générale de l'application et du module Viabilité Hivernale Marie-Amélie HORVATH CETE Méditerranée/DCEDI/TIER décembre 2009 Version 1 1/19 Table des matières Description générale de l'application

Plus en détail

Le guide du référencement Avec WebGazelle CMS 2.0

Le guide du référencement Avec WebGazelle CMS 2.0 Fiche Outil : Référencement Avec WebGazelle CMS 2.0 Le guide du référencement Avec WebGazelle CMS 2.0 Le guide du référencement avec WebGazelle CMS 2.0 1/10 SOMMAIRE 1 PRESENTATION GENERALE... 3 2 LES

Plus en détail

Club SER. Questions/réponses. Portet le 21 mai 2015. Direction territoriale Sud Ouest

Club SER. Questions/réponses. Portet le 21 mai 2015. Direction territoriale Sud Ouest Club SER Questions/réponses Portet le 21 mai 2015 Direction territoriale Sud Ouest Questions/réponses 3 sujets : Signalisation pour chantier mobile Support de signalisation à sécurité passive Transposition

Plus en détail

France-Rueil-Malmaison: Travaux de revêtement d'autoroutes 2015/S 103-186612. Avis de marché. Travaux

France-Rueil-Malmaison: Travaux de revêtement d'autoroutes 2015/S 103-186612. Avis de marché. Travaux 1/7 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:186612-2015:text:fr:html France-Rueil-Malmaison: Travaux de revêtement d'autoroutes 2015/S 103-186612 Avis de marché Travaux Directive

Plus en détail

Sur la gestion de la crise en temps réel : Résumé des interventions lors de la table ronde :

Sur la gestion de la crise en temps réel : Résumé des interventions lors de la table ronde : Journée COTITA gestion des crises routières 28 mai 2009 page 1/5 Résumé des interventions lors de la table ronde : Sur la gestion de la crise en temps réel : Question posée au CRICR RA/A : «Face à certains

Plus en détail

Fasc. 653-20 II. GESTION DE L'INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D'URBANISME : 1. 7. Délibération relative à l'instruction des autorisations d'urbanisme

Fasc. 653-20 II. GESTION DE L'INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D'URBANISME : 1. 7. Délibération relative à l'instruction des autorisations d'urbanisme Formulaire des Maires Fasc. 653-20 SOMMAIRE PRÉSENTATION GÉNÉRALE I. CERTIFICAT D'URBANISME : 1. 1. Certificat d'urbanisme 2. Certificat d'urbanisme d'information 3. Certificat d'urbanisme détaillé 4.

Plus en détail

BD ADRESSE. Version 2.1. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Octobre 2011

BD ADRESSE. Version 2.1. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Octobre 2011 BD ADRESSE Version 2.1 Descriptif de contenu Date du Document : Octobre 2011 Institut Géographique National 73 avenue de Paris 94165 Saint-Mandé Cedex www.ign.fr 1. GÉNÉRALITÉS...3 1.1 Ce que contient

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE Maître d'ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE - URBANISME - FOURNITURE ET DEPLOIEMENT D UN LOGICIEL D INSTRUCTION DES DOCUMENTS D URBANISME CAHIER DES CLAUSES techniques OCTOBRE 2012

Plus en détail

Fiche - projet Comité de programmation 25 mars 2010. Projet présenté pour programmation

Fiche - projet Comité de programmation 25 mars 2010. Projet présenté pour programmation Fiche - projet Comité de programmation 25 mars 2010 Date de rédaction de la fiche 08/03/2010 Maître d'ouvrage : Fiche-action : Numéro Osiris 41309G070000023 Postes de dépenses Recettes Montant Engagement

Plus en détail

AMELIORATIONS DES FONCTIONNALITES DISPONIBLES

AMELIORATIONS DES FONCTIONNALITES DISPONIBLES AMELIORATIONS DES FONCTIONNALITES DISPONIBLES DANS LE GEOSERVICE RIS.NET GESTION V.2 Zoom + vue) : Permet de faire un zoom avant sur la carte (uniquement en cadrant une Zoom à l échelle déroulante, : Possibilité

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 1.2011 Nous certifions que les actes portés sur la liste ci-après, comportant 3 pages, figurent dans le recueil n 1 de l année 2011, mis à disposition le Pour le Maire,

Plus en détail

Schéma directeur routier Département de Seine-MAritime. Direction des Routes

Schéma directeur routier Département de Seine-MAritime. Direction des Routes Schéma directeur routier Département de Seine-MAritime Direction des Routes Décembre 2011 Préambule...5 I-CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ROUTIER DÉPARTEMENTAL DE SEINE-MARITIME...7 Spécificités du réseau routier

Plus en détail

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur Contribution à la mission de contrôle du Sénat Avril 2010 Avant-propos La présente contribution est issue des travaux effectués par

Plus en détail

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement...

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement... Les lotissements à partir du 1er mars 2012 Février 2012 Sommaire Caractéristiques d un lotissement...2 Constitue un lotissement...2 Ne constitue pas un lotissement...2 Les procédures applicables et leur

Plus en détail

Réunion d'information 27 avril 2015. L'application de la loi accessibilité dans les commerces de proximité «Accès à tout pour tous»

Réunion d'information 27 avril 2015. L'application de la loi accessibilité dans les commerces de proximité «Accès à tout pour tous» Réunion d'information 27 avril 2015 L'application de la loi accessibilité dans les commerces de proximité «Accès à tout pour tous» 1 Plan de la présentation I. Préambule II. Les études, les travaux et

Plus en détail

Guide pour la surveillance et l'entretien courant des ouvrages d'art liés à la voirie ou son exploitation à l usage des communes et des communautés

Guide pour la surveillance et l'entretien courant des ouvrages d'art liés à la voirie ou son exploitation à l usage des communes et des communautés Guide pour la surveillance et l'entretien courant des ouvrages d'art liés à la voirie ou son exploitation à l usage des communes et des communautés de communes Direction départementale des Territoires

Plus en détail

AGENCE DE L'EAU ARTOIS-PICARDIE - N Dossier - N d interlocuteur - Date notification - Montant des opérations - Modalités de la participation - Montant de la participation - Date d atteinte de l objectif

Plus en détail

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb.

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. Pascale Guimond, ing. Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur les méthodes innovatrices

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Rapport sur le crédit d engagement pour la réalisation de l équipement de la zone industrielle de DAVAL Sierre, mai 2006 Table des matières

Plus en détail

Agendas Titre d Accessibilité Programmée Ad AP

Agendas Titre d Accessibilité Programmée Ad AP Agendas Titre d Accessibilité Programmée Ad AP Pôle Construction Durable DRIEA UT92 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie SOMMAIRE Nouveautés réglementaires Commission pour

Plus en détail