ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO"

Transcription

1 ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO

2 Dans ce document, vous retrouverez les détails concernant les démarches pour effectuer un évènement à zéro carbone par la plantation compensatoire. Rencontre préliminaire Publication du partenariat Entente entre les deux parties RENCONTRE PRÉLIMINAIRE Lorsque que vous choisissez Action Saint-François (ASF) pour compenser vos émissions de gaz carbonique durant votre évènement, nous organisons une rencontre préliminaire pour vous transmettre plus d informations sur le déroulement du projet de plantation compensatoire et pour officialiser votre participation. Un dépôt de 300 $ doit alors être versé à Action Saint-François pour initier le projet. Si votre évènement est annulé, ce dépôt n est pas remboursable. PUBLICATION DU PARTENARIAT À la suite de la rencontre préliminaire, nous organisons avec votre entreprise/organisme une conférence de presse qui souligne votre entente avec ASF pour l organisation d un évènement carbone zéro par la plantation d arbres. De plus, la participation de votre entreprise/organisme est mentionnée dans notre journal bisannuel et sur le site WEB officiel d Action Saint-François. Les arbres peuvent accomplir beaucoup Ils purifient notre air. Par exemple, une voiture compacte qui émet trois tonnes de CO 2 en roulant en moyenne km par an nécessite chaque année la plantation de 18 arbres. Ils réduisent également l érosion des berges en diminuant l écoulement d eau et l impact du vent, fournissent des habitats pour les animaux, produisent de l ombre et embellissent le paysage.

3 ENTENTE ENTRE LES DEUX PARTIES Suite à la tenue de votre évènement, un contrat qui spécifie nos engagements respectifs est signé par les deux parties, soit Action Saint-François et votre entreprise/organisme. Engagement d Action Saint-François : Calculer la quantité de gaz carbonique émise lors de votre évènement. Le nombre de personnes ayant assistées à l évènement ainsi que le moyen de transport et le kilométrage parcouru sont pris en considération. Convertir cette quantité en nombre d arbres. Planifier la plantation. Trouver les futurs sites de plantation, visiter les propriétaires de terrains, concevoir les plans d aménagement, commander les arbres et les matériaux. Trouver le financement pour l achat des filets protecteurs au cerf de Virginie, sans lesquels le taux de mortalité peut atteindre 40% à 50%. Prendre entente avec le propriétaire pour l accès au site permettant le suivi du développement des arbres. À votre demande, une clause spéciale peut être ajoutée au contrat concernant votre accès aux sites revégétalisés, en collaboration avec le propriétaire concerné. Planter les arbres (voir page 4) Remettre à l entreprise/organisme les informations sur les emplacements des sites de plantation. Remplacer les arbres morts dans la première année suivant la plantation. Engagement de votre entreprise/organisme Débourser un montant de 6.00$ par arbre planté incluant le remplacement des arbres morts avec protecteur, n excédant pas le seuil acceptable de mortalité de 20%.

4 TECHNIQUE DE PLANTATION La plantation compensatoire est reliée à notre projet de revégétalisation des berges. Ainsi, nous priorisons des sites situés le long des cours d eau pour créer des bandes riveraines. Cet aménagement végétal protège la qualité de l'eau et l'habitat de plusieurs espèces. Pour effectuer une plantation adaptée à l environnement immédiat, nous effectuons d abord une visite du site pour y déterminer le type de sol, le taux d humidité et les espèces vivant à proximité. Au même moment, nous déterminons avec le propriétaire la superficie du terrain à reboiser. À la suite de cette visite, nous préparons le plan d aménagement. Les espèces d arbres et d arbustes sont choisies en fonction des caractéristiques du terrain. Ils sont plantés à au moins trois mètres du cours d'eau. Les plants sont distants de trois mètres et une à plusieurs rangées de plants disposés en quinconce peuvent être aménagées sur une même berge. Ce type d aménagement permet la création d une barrière naturelle le long du cours d eau où toutes les strates de végétaux pourront graduellement s'installer. Afin d assurer un meilleur taux de survie des arbres, un paillis de plastique dégradable est placé à la base des plants pour diminuer la compétition avec les herbacées. Un filet protecteur au cerf de Virginie est également installé à chaque feuillu, afin de minimiser l impact du broutage des bourgeons et des nouvelles pousses, permettant ainsi un taux de survie de plus de 80% la première année. Au printemps suivant, un suivi des plantations est effectué. Les plants qui n ont pas survécu au stress ou aux rudesses de l hiver sont remplacés. Le suivi permet également d évaluer le succès de la plantation et d améliorer notre méthode de travail.

5 C EST VOTRE ENTREPRISE/ORGANISME QUI ORGANISE UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO. C EST ACTION SAINT-FRANÇOIS QUI EFFECTUE LES CALCULS D ÉMISSIONS ET DE CONVERSION. C EST ACTION SAINT-FRANÇOIS QUI PLANIFIE ET RÉALISE LA PLANTATION DES ARBRES. C EST LA POPULATION QUÉBÉCOISE ET NOTRE ENVIRONNEMENT QUI EN RETIRE LES BÉNÉFICES. L ORGANISME ACTION SAINT-FRANÇOIS Action Saint-François est un regroupement de citoyens qui se préoccupent de la qualité des cours d eau dans le bassin versant de la rivière Saint-François, en Estrie. Cet organisme sans but lucratif a vu le jour en 1992 et son objectif principal est de mettre en œuvre des actions visant à assainir, restaurer, aménager et protéger les écosystèmes riverains et aquatiques. Pour tout renseignement complémentaire, communiquez avec nous. Annie Ouellet Coordonnatrice à la revégétalisation Action Saint-François 18 Wellington Nord, local 4 Sherbrooke, Québec J1H 5B7

Perspectives d'action et bilan des activités 2010 d'action Saint-François

Perspectives d'action et bilan des activités 2010 d'action Saint-François Perspectives d'action et bilan des activités 2010 d'action Saint-François Perspectives d action 2010 Bilan des activités 2010 1) Inventaire 1) Inventaire a) Les inventaires vont se poursuivre en 2010 et

Plus en détail

Rencontre avec le conseil municipal

Rencontre avec le conseil municipal F-7 Fiche Action Mobilisation et implication page 1/4 Rencontre avec le conseil municipal Objectifs éducatifs 1. 2. Sensibiliser les élus municipaux aux préoccupations écologiques des élèves. Initier l

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE CERTIFICAT POUR LA CONSTRUCTION D UN CHEMIN PUBLIC OU PRIVÉ Généralités La présente demande doit être

Plus en détail

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Comité de bassin de la rivière Chaudière Mai 2015 1. Mise en contexte Le COBARIC met à la disposition des associations

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE CERTIFICAT POUR LA CONSTRUCTION D UN CHEMIN PUBLIC OU PRIVÉ Généralités La présente demande doit être

Plus en détail

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Andréanne Blais biologiste, chargée de projet 4 décembre 2012 Ordre de la présentation

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION Généralités MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 1. La demande doit être conforme aux règlements de construction,

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION AU GRAND LAC SAINT-FRAN

PLAN D INTERVENTION AU GRAND LAC SAINT-FRAN PLAN D INTERVENTION D EN DÉVELOPPEMENT D DURABLE AU GRAND LAC SAINT-FRAN FRANÇOIS GUY LESSARD & COSMIN VASILE Les initiatives de développement territorial durable en France et au Québec Québec, juin 2010

Plus en détail

Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs

Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs Définition En géomorphologie, l érosion est le processus de dégradation et de transformation du relief qui est causé

Plus en détail

Programme de compensation des GES de Ville de Laval

Programme de compensation des GES de Ville de Laval Programme de compensation des GES de Ville de Laval Jacinthe Rousseau, Conseillère en Environnement Ville de Laval Fédération Canadienne de municipalités Conférence sur les collectivités durables - Février

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

Deuxième projet de règlement du RÈGLEMENT NUMÉRO 15-*** RÈGLEMENT 15-*** DE MODIFICATION AU RÈGLEMENT DE ZONAGE 00-53

Deuxième projet de règlement du RÈGLEMENT NUMÉRO 15-*** RÈGLEMENT 15-*** DE MODIFICATION AU RÈGLEMENT DE ZONAGE 00-53 Province de Québec Municipalité de Boileau Boileau, Québec Deuxième projet de règlement du RÈGLEMENT NUMÉRO 15-*** RÈGLEMENT 15-*** DE MODIFICATION AU RÈGLEMENT DE ZONAGE 00-53 que le conseil vise, par

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Notre Mission La mission de la SSHG est de fournir les services nécessaires à l aménagement des forêts pour assurer leur renouvellement. Depuis 1978, la Société Sylvicole de

Plus en détail

LE BON ARBRE AU BON ENDROIT GUIDE DE LA VÉGÉTATION COMPATIBLE AVEC LES LIGNES AÉRIENNES DE DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ

LE BON ARBRE AU BON ENDROIT GUIDE DE LA VÉGÉTATION COMPATIBLE AVEC LES LIGNES AÉRIENNES DE DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ LE BON ARBRE AU BON ENDROIT GUIDE DE LA VÉGÉTATION COMPATIBLE AVEC LES LIGNES AÉRIENNES DE DISTRIBUTION D ÉLECTRICITÉ Réaliser vos aménagements paysagers en toute sécurité. Zones de rusticité L hiver,

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE»

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Janvier 2015 Table des matières Introduction 2 Objectifs et principes directeurs du Fonds 3 Qui est admissible au Fonds? 3 Quels types de projets sont financés?

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 14 FÉVRIER 2012 Production : Denis Bernier Directeur des services administratifs Collaboration

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore PROLONGEMENT DE LA FRANCILIENNE DE CERGY-PONTOISE À POISSY-ORGEVAL Commission Particulière du Débat Public Thématique milieux naturels et paysages Etude faune - flore Présentation du 6 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0 Respecter les valeurs de la nature on nem tion envir a c fi ti r e C 1 ISO 140 0 entale L entreprise Klasmann-Deilmann est la plus performante des entreprises du domaine des supports de culture. Associant

Plus en détail

Plan d action gouvernemental de protection des lacs et des cours d eau du Québec Juin 2007

Plan d action gouvernemental de protection des lacs et des cours d eau du Québec Juin 2007 Plan d action gouvernemental de protection des lacs et des cours d eau du Québec Juin 2007 Moyens de sensibilisation, de prévention et d information à l intention de la population du Québec Moyens de

Plus en détail

1. DESCRIPTION 2. OBJECTIFS DU FONDS VERT

1. DESCRIPTION 2. OBJECTIFS DU FONDS VERT Dernière mise à jour : janvier 2015 1. DESCRIPTION La Ville de Gatineau déploie des actions associées au développement durable et met en œuvre, depuis 2008, la politique environnementale qu elle a adoptée.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUETE

QUESTIONNAIRE D ENQUETE 1 QUESTIONNAIRE D ENQUETE Sujet : «Contribution à l étude des savoirs et des pratiques locaux ayant une incidence directe sur les ressources naturelles collectives : cas de la Commune RUTEGAMA et de la

Plus en détail

Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier»

Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier» Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier» Introduction : La construction d une route est très complexe. Les travaux commencent bien avant l arrivée de l équipement

Plus en détail

Présentation Programme éducatif au niveau primaire : Les mousquetaires de l eau claire

Présentation Programme éducatif au niveau primaire : Les mousquetaires de l eau claire Présentation Programme éducatif au niveau primaire : Les mousquetaires de l eau claire 1- Bonjour à tous, Je suis la capitaine des mousquetaires de l eau claire de la Compagnie de Champlain, Chantal d

Plus en détail

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

Forums et plan d action régional sur les algues bleu-vert au Bas-Saint-Laurent. Rapport d activités

Forums et plan d action régional sur les algues bleu-vert au Bas-Saint-Laurent. Rapport d activités Forums et plan d action régional sur les algues bleu-vert au Rapport d activités Conseil régional de l environnement du Octobre 2008 Forums régionaux sur les algues bleu-vert au Table des matières Table

Plus en détail

Session L usager partenaire de la viabilité hivernale

Session L usager partenaire de la viabilité hivernale Session L usager partenaire de la viabilité hivernale Président : Yves ROBICHON CF AIPCR Modérateur : Didier GILOPPÉ Cerema Exemple de démarche Développement Durable, la Ville de Sherbrooke à partir d

Plus en détail

Pascal Tremblay, biol., M.Sc. Université du Québec à Chicoutimi. Mars 2012

Pascal Tremblay, biol., M.Sc. Université du Québec à Chicoutimi. Mars 2012 Pascal Tremblay, biol., M.Sc. Université du Québec à Chicoutimi Mars 2012 Les changements climatiques il fera de plus en plus chaud Reconstruction historique Observations directes Année Figure 1: Réchauffement

Plus en détail

Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015

Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015 COOPÉRATIVE FUNÉRAIRE DES DEUX RIVES Politique de compensation des émissions des gaz à effet de serre (GES) Mise en vigueur 1 er janvier 2015 1 PRÉAMBULE La Coopérative funéraire des Deux Rives aspire

Plus en détail

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITE DE LAC-BEAUPORT REGLEMENT NUMERO 7-172 Objet : Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles Session ordinaire du Conseil de la municipalité

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Présentation du rapport d éd. programme IS-Eau. 3 juillet 2010. 7 août t 2010

Présentation du rapport d éd. programme IS-Eau. 3 juillet 2010. 7 août t 2010 Présentation du rapport d éd étude Roche et séance s d information d sur le programme IS-Eau 3 juillet 2010 7 août t 2010 Présence d algues d bleues Présence accrue de plantes aquatiques Disparition des

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

RÈGLEMENTS RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX RÈGLEMENTS RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Heure d arrivée et de départ Les emplacements de camping sont disponibles à compter de 15h00 et vous devez quitter avant 14h00. Vous devez laisser votre emplacement propre.

Plus en détail

Programme de formation Intervention en zoothérapie 7 jours consécutifs

Programme de formation Intervention en zoothérapie 7 jours consécutifs Programme de formation Intervention en zoothérapie 7 jours consécutifs Une formation adaptée aux professionnels de la santé, de l éducation et des sciences humaines. 2015-2016 Zoothérapie Québec est un

Plus en détail

Nouvelle section à 735-315 kv au poste du Bout-de-l Île

Nouvelle section à 735-315 kv au poste du Bout-de-l Île Direction ingénierie de production Nouvelle section à 735-315 kv au poste du Bout-de-l Île Reboisement de sites dégradés pour compensation forestière août 2015 Table des matières LISTE DES TABLEAUX...

Plus en détail

Ville de La Prairie. Une question de mieux-vivre

Ville de La Prairie. Une question de mieux-vivre Ville de La Prairie 350 ans d histoire Important virage vert depuis: 2006 Orientation de la ville: Titre de la -développement durable, -l environnement, -le verdissement, -l embellissement. présentation

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION TENUE LE 28 AOÛT 2010 AU BUREAU DE RENAISSANCE LAC BROME DE 9H00 À 12H45.

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION TENUE LE 28 AOÛT 2010 AU BUREAU DE RENAISSANCE LAC BROME DE 9H00 À 12H45. RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION TENUE LE 28 AOÛT 2010 AU BUREAU DE RENAISSANCE LAC BROME DE 9H00 À 12H45. PRÉSENCES : James A. Wilkins, Diane Degré, Pierre Beaudoin, Francine Duclos-Beaudoin, Richard

Plus en détail

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Marc Fleury Biologiste 341, rue Saint-Jean-Baptiste Est,

Plus en détail

NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte.

NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte. Politique n o 1999-FR-01 Politique de remboursement des frais de déplacement et de représentation applicable aux commissaires et au personnel de la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier Approuvée par

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Conseil régional du Centre 9, rue Saint Pierre-Lentin CS 94117 45041 Orléans Cedex 1 Tél : 02 38 70 30 30 Fax : 02 38 70 31 18 www.regioncentre.fr Délibération de l Assemblée Plénière DAP N 14.03.02.B

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 DÉCRÉTANT UN CONTRÔLE INTÉRIMAIRE PROHIBANT UNE CONSTRUCTION, UN OUVRAGE OU DES TRAVAUX SUR DES TERRAINS COMPORTANT UN MILIEU HUMIDE SANS UNE CARACTÉRISATION

Plus en détail

L arbre près de chez moi Module 5 Planter un arbre

L arbre près de chez moi Module 5 Planter un arbre L arbre près de chez moi Module 5 Planter un arbre Résumé du module 5 Les élèves déterminent l essence de l arbre qu ils souhaitent planter au lieu choisi en fonction de divers critères. Ils suivent les

Plus en détail

Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote

Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote Séance d information aux citoyennes et citoyens : 29 avril 2013 Contenu de la présentation Les

Plus en détail

AVIS DE RÈGLEMENT PROPOSÉ

AVIS DE RÈGLEMENT PROPOSÉ AVIS DE RÈGLEMENT PROPOSÉ Markson c. Banque MBNA Canada À: Tous les détenteurs, passés et actuels, de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada et de CUETS Financial VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CET AVIS,

Plus en détail

La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines?

La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines? Colloque Restauration des bandes riveraines et protection de la qualité de l eau en milieu agricole La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines? Bérenger

Plus en détail

INVESTISSEMENT TOTAL. RADIO en 2014 et 2015. PUBLICITÉ À LA TÉLÉVISION 2012 et 2013. Pour 4 saisons de campagne: 2012 à 2015

INVESTISSEMENT TOTAL. RADIO en 2014 et 2015. PUBLICITÉ À LA TÉLÉVISION 2012 et 2013. Pour 4 saisons de campagne: 2012 à 2015 INVESTISSEMENT TOTAL Pour 4 saisons de campagne: 2012 à 2015 Entreprises de l industrie 1 111 289 $ MAPAQ 730 250 $ FIHOQ 290 000 $ Total 2 131 539 $ PUBLICITÉ À LA TÉLÉVISION 2012 et 2013 RADIO en 2014

Plus en détail

Les sentiers récréatifs (randonnée, VTT, motoneige) 36 L entretien du réseau d accès 38

Les sentiers récréatifs (randonnée, VTT, motoneige) 36 L entretien du réseau d accès 38 VOUS PRÉVOYEZ CONSTRUIRE UN CHEMIN FORESTIER Une bonne planification 23 Comment construire son chemin forestier 25 Concernant les ponts et ponceaux 27 La planification des traverses de cours d eau 28 Le

Plus en détail

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Contrats d animation ARTICLE 6- ENGAGEMENT du Contractant avec l agence Le contractant est responsable

Plus en détail

municipale Régie intermunicipale de

municipale Régie intermunicipale de Étude de cas Plateforme de compostage municipale Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook 18 février 2013 Une brève mise en contexte 1. Obligations des municipalités:

Plus en détail

«Vive l Ouin» Le projet qui met notre rivière à l honneur

«Vive l Ouin» Le projet qui met notre rivière à l honneur «Vive l Ouin» Le projet qui met notre rivière à l honneur Introduction Dans le cadre de la Directive Cadre sur l Eau qui vise «un bon état écologique des cours d eau d ici 2015», le SIVOM de Mauléon a

Plus en détail

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau Avertissement La totalité des exemples et photographies illustrant le présent diaporama sont tirés, sauf mention particulière, de cas concrets pris

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Le plan de lutte contre la prolifération des algues bleu-vert

Le plan de lutte contre la prolifération des algues bleu-vert Le plan de lutte contre la prolifération des algues bleu-vert Forum sur les cyanobactéries Région Capitale-Nationale 12 avril 2008 Nicolas Hamelin Communication & Formation Plan de la présentation Le ROBVQ

Plus en détail

Programme de mise en valeur des habitats du saumon atlantique de la Côte-Nord. Guide de présentation des projets

Programme de mise en valeur des habitats du saumon atlantique de la Côte-Nord. Guide de présentation des projets Programme de mise en valeur des habitats du saumon atlantique de la Côte-Nord Guide de présentation des projets Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1. Votre organisme est-il admissible?...

Plus en détail

VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT «LAC-SIMON 2035»

VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT «LAC-SIMON 2035» VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT 1 «LAC-SIMON 2035» Contexte de la démarche Révision du plan et des règlements d urbanisme de Lac-Simon Révision en cours du Schéma d aménagement et

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET PROJET

BIODIVERSITÉ ET PROJET BIODIVERSITÉ ET PROJET FERROVIAIRE, COMMENT INTÉGRER LES GRANDS ENJEUX ÉCOLOGIQUES? FNE Pays de la Loire Xavier METAY 18 novembre 2014 Redon FNE et LNOBPL, quels liens? Le mouvement associatif lié à France

Plus en détail

Guide de planification et de présentation des projets de végétalisation de bandes riveraines

Guide de planification et de présentation des projets de végétalisation de bandes riveraines Guide de planification et de présentation des projets de végétalisation de bandes riveraines dans le cadre des programmes d action communautaire pour l environnement Environnement Canada, Région du Québec

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

L IMPERMÉABILISATION

L IMPERMÉABILISATION Comment réduire notre impact à l échelle d un lot? En débranchant vos gouttières du drains de fondations ou du drains menant directement au fossé, et en dirigeant l eau vers un milieu perméable, une plus

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

Projet à l étude (5) Aménagement des berges le long de la RD7 à Suresnes et à Saint Cloud. Objectifs de l aménagement :

Projet à l étude (5) Aménagement des berges le long de la RD7 à Suresnes et à Saint Cloud. Objectifs de l aménagement : Projet à l étude (5) Aménagement des berges le long de la RD7 à Suresnes et à Saint Cloud Gestion envisagée des travaux d entretien : Communes de Suresnes et Saint Cloud S ur un linéaire de 4,5 km, la

Plus en détail

Choix du site La limite d une carrière de sable ou de gravier ne doit pas être située à l intérieur des marges de retrait indiquées ci-après.

Choix du site La limite d une carrière de sable ou de gravier ne doit pas être située à l intérieur des marges de retrait indiquées ci-après. Ministère de l Environnement et des Gouvernements locaux Directive pour les carrières de sable et de gravier OBJECTIF L objectif du présent document est de fournir de l information et des directives aux

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LE COMITÉ ORGANISATEUR LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE D ATHLÉTISME

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LE COMITÉ ORGANISATEUR LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE D ATHLÉTISME PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LE COMITÉ ORGANISATEUR ET LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE D ATHLÉTISME DANS LE CADRE DE L ORGANISATION DES CHAMPIONNATS PROVINCIAUX DE LA FQA 1 PRÉAMBULE La Fédération Québécoise d Athlétisme

Plus en détail

Conférencier : Matane MRC de La Mitis. Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent

Conférencier : Matane MRC de La Mitis. Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent Conférencier : Paul Logo Gingras, MRC de urbaniste Matane MRC de La Mitis Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent La mise en place des cadres légaux et réglementaires

Plus en détail

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Bandes riveraines restreintes, beaucoup de stabilisation Rivière Yamachiche: champ de maïs sans bande riveraine Rivière

Plus en détail

Introduction. Introduction. Introduction. Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la

Introduction. Introduction. Introduction. Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la qualité de l eaul Introduction Les pratiques de conservation des sols, un outil précieux pour réduire l érosion! Ghislain Poisson,

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

1. À qui s adresse le commerce électronique

1. À qui s adresse le commerce électronique Procédure et modalités d utilisation du commerce électronique pour l approvisionnement en fournitures de bureau et en articles de papeterie avec le fournisseur Staples Avantage Canada Le Service des finances

Plus en détail

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Concertation sur le développement de la zone balnéaire Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Le développement durable au cœur de la démarche OBJECTIF: réduire la pression anthropique sur les plages avec

Plus en détail

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3 OBJET : PROJET D AMÉNAGEMENT PARTICULIER "RUE DE LUXEMBOURG" À ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE REGLEMENTAIRE Modifiée selon avis 16994/59C COMMUNE : ESCH-SUR-ALZETTE PARCELLES : N 3144 / 17846 ET N 3144

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides»

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Le contexte 1 La réalisation du projet de retenue de Sivens sur le bassin

Plus en détail

COLLOQUE QUI SOMMES-NOUS? MISSION. EAU-AIR-SOL : L épuration par les plantes OBJECTIFS UNE ASSOCIATION GAGNANTE! ACTIVITÉS

COLLOQUE QUI SOMMES-NOUS? MISSION. EAU-AIR-SOL : L épuration par les plantes OBJECTIFS UNE ASSOCIATION GAGNANTE! ACTIVITÉS QUI SOMMES-NOUS? Fondée en 2008, la Société québécoise de phytotechnologie est un regroupement de professionnels actifs dans le domaine des phytotechnologies et ce, tant au niveau des applications que

Plus en détail

Aspects juridiques des projets de pipelines au Québec

Aspects juridiques des projets de pipelines au Québec Aspects juridiques des projets de pipelines au Québec Présenté aux citoyens du Bas-Saint-Laurent Par Alexandre Desjardins, avocat Centre québécois du droit de l environnement Alexandre Desjardins, juillet

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009 Bilan Carbone P. Faucher Sept. 2009 / La méthode Bilan Carbone, Plan Climat et Agenda 21 >Des démarches complémentaires Le Bilan Carbone permet de faire un diagnostic des émissions de gaz de serre Le Plan

Plus en détail

Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures. Synthèse Juin 2009

Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures. Synthèse Juin 2009 Consultation du public sur les documents de planification dans le domaine de l eau : SDAGE et programme de mesures Synthèse Juin 2009 COMITE DE BASSIN DE LA REUNION DIREN OFFICE DE L'EAU - Consultation

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

DECORATEUR PAysagiste

DECORATEUR PAysagiste Programme de formation à distance DECORATEUR PAysagiste 1 année DESSIN Matériel - Supports - Formes planes - Cadre volume - Perspective cavalière - Nature morte - Dessin technique Croquis coté - Perspective

Plus en détail

Modifiez le style des sous-titres du masque. Atelier présenté par: Manon Couture Biologiste - aménagiste

Modifiez le style des sous-titres du masque. Atelier présenté par: Manon Couture Biologiste - aménagiste Modifiez le style des sous-titres du masque Atelier présenté par: Manon Couture Biologiste - aménagiste 10-08-11 Mission de COPERNIC ou Corporation pour la promotion de l environnement de la rivière Nicolet

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT Coordonnées du propriétaire Nom et prénom du propriétaire (incluant les copropriétaires) : Adresse civique : Numéro

Plus en détail

UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE

UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO PAR LA PLANTATION COMPENSATOIRE www.asf-estrie.org UNE SOLUTION PRATIQUE POUR CONTRER LES GES : LA PLANTATION D ARBRES La quantité de gaz à effet de serre (GES) dans l air n a

Plus en détail

L inform EAU. Novembre 2013

L inform EAU. Novembre 2013 Novembre 2013 Le RAPPEL se voit décerner un prix au Gala des prix d excellence en environnement des Cantons-de-l Est de la Fondation estrienne en environnement. Le RAPPEL a été récompensé dans la catégorie

Plus en détail

Déplacement de Mont-Tremblant à Valleyfield et coucher. Souper de groupe à Valleyfield (lieu à déterminer) Le 24 septembre de 18h00 à 20h30

Déplacement de Mont-Tremblant à Valleyfield et coucher. Souper de groupe à Valleyfield (lieu à déterminer) Le 24 septembre de 18h00 à 20h30 Programme de la visite de sites - Expédition au SUD - 25 septembre 2014 RESTAURATION DE LITTORAUX ET STABILISATION DE BERGES / RIVER BANKS AND SHORE RESTORATION SITES Dans le cadre du congrès annuel 2014

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE MRE RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE DATE LIMITE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES Aucune demande ne sera acceptée après le 15 janvier. Les demandes incomplètes

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 Service Public d Assainissement Non Collectif Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE 95 610 habitants sur 27 communes 3 900 foyers non raccordés au réseau public soit

Plus en détail

Journée Eco-citoyenne 2014

Journée Eco-citoyenne 2014 Journée Eco-citoyenne 2014 Polytech Montpellier Sciences et Technologies de l'eau RENDEZ-VOUS le Jeudi 02 Octobre 2014 En partenariat avec : Et la collaboration de : Une école La filière Sciences et Technologies

Plus en détail