SANTE TRAVAIL L INDUSTRIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SANTE TRAVAIL L INDUSTRIE"

Transcription

1 SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel Fax Le squelette

2 Structure de l os

3 SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel Fax Articulations Contusions Entorses Luxations

4 Articulations synoviales Cartilage Capsule fibreuse Liquide synovial Bourses Ligaments Tendons et insertions musculaires

5 L articulation synoviale

6 L articulation

7 Articulation - les muscles

8 Contusion Cause Coup violent sur l articulation Signes cliniques Gonflement Mouvement limité Premiers soins Position surélevée Compresses froides Immobilisation

9 Entorse Cause Coup violent indirect sur l articulation (entorse de cheville) Signes cliniques Gonflement important Hématome Mouvement limité ou impossible Douleurs vives Premiers soins Position surélevée Compresses froides Immobilisation

10 Luxation Cause Choc violent avec déplacement de la tête articulaire et déchirures ligamentaires Signes cliniques Mauvaise position de l articulation Incapacité de mouvement totale Douleurs vives Premiers soins Immobilisation sans tentative de mobilisation! Compresses froides Repositionnement en urgence par un médecin

11 SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel Fax Fractures

12 Types de fracture Fracture fermée Pas de blessure visible Pas de risque majeur d infection Fracture ouverte Plaie ouverte Débris d os Risque majeur d infection

13 Identifier une fracture Signes incertains Douleur Gonflement Incapacité de bouger Signes certains Débris d os visible Position inhabituelle d un membre Mouvement inhabituel d un membre Raccourcissement d un membre

14 Complications Lésions vasculaires artérielles responsables d hémorragie et pouvant entraîner un état de choc Hémorragies externes - décelables Hémorragies internes - non décelables Fracture de bassin Lésions de la vessie Hémorragie 1,5-2 litres de sang Fracture du fémur Hémorragie 1-1,5 litres de sang Lésions nerveuses, musculaires, tendineuses Infections sur fracture ouverte

15 Hémorragies Humérus max 1l Bassin max 5 l Fémur max 2 l

16 Premiers secours La victime est allongée éviter toute mobilisation du membre atteint et conseiller à la victime de ne faire aucun mouvement La victime se présente à vous l aider à supporter le membre atteint puis caler le membre dans la position la plus confortable possible à l aide de coussins ou de tissus enroulés En cas de fracture ouverte recouvrir la plaie avec des compresses stériles

17 Immobilisation

18 Caler l accidenté

19 Immobilisations

20 Immobilisations

21 Secourir : une victime d écrasement Moins de 10 minutes: Dégager la victime le plus rapidement possible, Prendre en charge les saignements externes abondants ou tout autre problème (fracture...), Surveiller la victime en attendant les secours. Plus de 10 minutes: Ne pas dégager la victime, La réconforter et la surveiller en attendant l arrivée des secours

22 SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel Fax Traumatismes de la colonne vertébrale

23 La colonne vertébrale

24 Colonne vertébrale

25 Fractures de la colonne vertébrale Circonstances: Traumatisme: accident de circulation, chute de hauteur,.. Lésions de la moelle épinière Signes cliniques Douleurs vives Troubles sensoriels Paralysies

26 Fractures de la colonne vertébrale Signes cliniques en fonction de l étage atteint Colonne cervicale Décès par arrêt respiratoire si lésions des 2 premières vertèbres cervicales Paraplégie totale bras et jambes Colonne thoracique et lombaire Paralysie des membres inférieurs Paralysie de la fonction recto-vésicale

27 Premiers soins suspicion de traumatisme de la colonne Ne jamais mobiliser la victime et lui conseiller de ne faire aucun mouvement excessif Pour une victime allongée sur le dos: Maintenir la tête avec vos deux mains (position à genoux, derrière le blessé) Surveiller le blessé en attendant les secours

28 Premiers soins suspicion de traumatisme de la colonne Une victime inconsciente sera placée dans la position latérale de sécurité. Ce geste, idéalement se fait à deux, un des secouristes maintenant la tête pour suivre le mouvement de rotation du corps en position latérale. Une victime sans signes de vie, doit impérativement être réanimée.

29 SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel Fax Crâne et cerveau Traumatisme crânien Fracture de la base du crâne

30 Traumatisme crânien Contact brusque de la tête avec un objet Masse cérébrale heurte la paroi interne du crâne Signes cliniques Perte de conscience de courte durée avec amnésie Maux de tête Nausées Vomissements Vertiges

31 Traumatisme crânien complications Après un intervalle libre, apparition progressive de signes d hypertension intracrânienne due à un oèdeme ou à une hémorragie Maux de tête - raideur de nuque Vomissements Torpeur - perte de connaissance Signes de paralysies moteurs ou sensoriels Mort par paralysie des centres respiratoires et circulatoires

32 Hémorragie intracrânienne

33 Traumatisme crânien position Victime consciente Allonger la tête et le thorax légèrement surélevés

34 Fracture de la base du crâne Choc violent direct ou indirect Signes cliniques Souvent patient en coma profond Ecoulement de sang et de liquide céphalorachidien par le nez, bouche ou oreille Surveiller et préserver les fonctions vitales Perte de connaissance Arrêt cardiorespiratoire d origine centrale ou par obstruction des voies aériennes

35 Fracture de la base du crâne Position Victime consciente: ne pas déplacer Victime inconsciente Placer la victime en PLS En cas de saignements PLS sur le côté blessé En cas de sortie de tissu cérébral PLS sur le côté sain

Alliance suisse des samaritains

Alliance suisse des samaritains Alliance suisse des samaritains PREMIERS SECOURS 144 + Légende N o d appel sanitaire d urgence ou service de secours régional Appeler un médecin Examiné par la Commission médicale du Groupement Sauvetage

Plus en détail

Secourisme. Sommaire. Chapitre 15 75

Secourisme. Sommaire. Chapitre 15 75 Secourisme Sommaire I. Introduction 76 II. Les risques propres à la pratique de la gymnastique 76 A. L inconscience 76 1. Situation 76 2. Conduites à tenir 76 3. Les causes de l inconscience 76 4. Risques

Plus en détail

Le Secourisme (2 ème partie) Les grandes situations de secourisme(3)

Le Secourisme (2 ème partie) Les grandes situations de secourisme(3) (2 ème partie) Les grandes situations de secourisme(3) S.BENKHALED Il vaut mieux prévenir que guérir! décembre 2012 Douleurs empêchant certains mouvements Si l examen de la victime ne révèle ni une hémorragie

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Les traumatismes sportifs

Anatomie fonctionnelle Les traumatismes sportifs Anatomie fonctionnelle Les traumatismes sportifs Traumatismes osseux Traumatismes articulaires Traumatismes musculaires Fracture : Due à un choc ou à une torsion. - fracture fermée : os pas visible - fracture

Plus en détail

A. Des brulures étendues B. Des diarrhées et vomissements importants C. Une hémorragie cérébrale D. Un traumatisme abdominal important

A. Des brulures étendues B. Des diarrhées et vomissements importants C. Une hémorragie cérébrale D. Un traumatisme abdominal important Choix multiples 4.1 Choix multiples 4.2 Choix multiples 4.3 Choix multiples 4.4 Choix multiples 4.5 Choix multiples 4.6 Laquelle de ces manifestations isolées n est pratiquement jamais la cause d un état

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE GENERALE

TRAUMATOLOGIE GENERALE Docteur Erik BOQUET Page 1 30/06/2008 TRAUMATOLOGIE GENERALE (Docteur Erik BOQUET) 1 TRAUMATISMES CRANIENS (TC) Devant un TC récent, il est important de reconnaître si le blessé doit être transporté rapidement

Plus en détail

Lésion médullaire. Qu est-ce que la colonne vertébrale? Qu est-ce que la moelle épinière?

Lésion médullaire. Qu est-ce que la colonne vertébrale? Qu est-ce que la moelle épinière? Une lésion médullaire est un traumatisme subi par la moelle épinière qui affecte le mouvement, les sensations ou le fonctionnement des organes. Elle peut se produire au moyen de la coupure, de l étirement

Plus en détail

LES PLAIES. Tout autre type de plaie non identifiée comme grave relève d une plaie simple.

LES PLAIES. Tout autre type de plaie non identifiée comme grave relève d une plaie simple. FICHE TECHNIQUE N 09 1 Etre capable d adapter des gestes et techniques professionnels en intervention en rapport avec la nature des risques rencontrés. En intervention, le policier doit être capable d

Plus en détail

PLS. Service des urgences

PLS. Service des urgences CAT devant une victime inconsciente et qui respire PLS Pr,A. Wahid Bouida Service des urgences EPS Monastir Une personne est inconsciente si elle : a. N a pas de réponse verbale. b. N a pas de réponse

Plus en détail

Cours de secourisme et des accidents sportifs

Cours de secourisme et des accidents sportifs Cours de secourisme et des accidents sportifs Elaboré par : Zièd Nèji Enseignant à l ISSEP Ksar said Stage d entraîneurs 1 er et 2 ème degrés 1/ Pourquoi le secourisme? L enseignant d éducation physique,

Plus en détail

Blessures / Types. Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses et ligamentaires

Blessures / Types. Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses et ligamentaires Traumatologie Blessure D après la littérature, on définit une blessure comme étant à l origine d un arrêt d au moins 3 jours de l activité sportive, dû à une surcharge. Elle peut toucher l articulation,

Plus en détail

LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR.

LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR. LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR. Voici les blessures que rencontrent le plus souvent le footballeur et les soins d urgence à administrer sur le terrain avant de laisser les professionnels de la médecine prendre

Plus en détail

sur le terrain de basket ball (ce qu il faut faire et surtout ne pas faire) Dr Jacky Collin Médecin du Comité de Côte d Or

sur le terrain de basket ball (ce qu il faut faire et surtout ne pas faire) Dr Jacky Collin Médecin du Comité de Côte d Or Les gestes durgence d urgence sur le terrain de basket ball (ce qu il faut faire et surtout ne pas faire) Dr Jacky Collin Médecin du Comité de Côte d Or Sportifs,sportives, entraineurs et éducateurs Les

Plus en détail

Formation prévention et secours civiques niveau 1 PREVENIR ALERTER SECOURIR

Formation prévention et secours civiques niveau 1 PREVENIR ALERTER SECOURIR Formation prévention et secours civiques niveau 1 PREVENIR ALERTER SECOURIR Introduction Les gestes de premiers secours ont pour objectifs de limiter l aggravation d un malaise, ou d une victime accidentée.

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 8 LA VICTIME SE PLAINT APRÈS UN TRAUMATISME 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de : Installer en position d attente une victime qui présente une plaie grave ; Réaliser les

Plus en détail

La chute de hauteur constitue la seconde cause d'accidents du travail mortels après ceux de la circulation.

La chute de hauteur constitue la seconde cause d'accidents du travail mortels après ceux de la circulation. Salarié(e). VICTIME SE PLAINT DE SES JAMBES ET DE SON DOS La chute de hauteur constitue la seconde cause d'accidents du travail mortels après ceux de la circulation. Il est présent lors de travaux en hauteur

Plus en détail

La victime inconsciente qui respire

La victime inconsciente qui respire La victime inconsciente qui respire Objectifs Reconnaître l inconscience Basculer prudemment la tête en arrière de la victime. Apprécier la respiration de la victime. Placer la victime en position latérale

Plus en détail

Sous thème 2 Quelques notions de traumatologie

Sous thème 2 Quelques notions de traumatologie Ce sont des traumatismes fréquents. LES CIRCONSTANCES DE SURVENUE Elles sont souvent dues : - soit un AVP, - soit un accident sportif (fracture de jambe au ski), - soit à un accident du travail (fracture

Plus en détail

Lapbook : le squelette. A quoi sert notre squelette?

Lapbook : le squelette. A quoi sert notre squelette? Sciences Lapbook : le squelette A quoi sert notre squelette? L homme est un être vertébré, c est-à-dire qu il possède une charpente solide : le squelette. Les os servent à maintenir notre corps droit,

Plus en détail

Les Hémorragies. Dr Hamdi BOUBAKER Service des Urgences Hôpital Universitaire F.Bourguiba Monastir

Les Hémorragies. Dr Hamdi BOUBAKER Service des Urgences Hôpital Universitaire F.Bourguiba Monastir SECOURISME Les Hémorragies Dr Hamdi BOUBAKER Service des Urgences Hôpital Universitaire F.Bourguiba Monastir Qu'est-ce qu'une hémorragie? L'hémorragie est un écoulement du sang important en dehors du système

Plus en détail

Les Traumatismes du Squelette

Les Traumatismes du Squelette Les Traumatismes du Squelette Pr,A. Wahid Bouida Service des Urgences EPS Monastir Lésions du squelette Entorse Luxation fracture L entorse Définition: pas de déplacement osseux lésion Ligamentaire: distendue

Plus en détail

CONTENU DE LA FORMATION PSE 1 (PREMIER SECOURS EN ÉQUIPE)

CONTENU DE LA FORMATION PSE 1 (PREMIER SECOURS EN ÉQUIPE) Sécurité Incendie.IDF 80, avenue du Général de Gaulle 91170 VIRY-CHÂTILLON 01.69.45.73.06/01.77.05.21.34 N de déclaration d activité : 11 9106776 91 Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site web : www.securiteincendie-idf.com

Plus en détail

LA FICHE SECOURISME. Les adultes

LA FICHE SECOURISME. Les adultes LA FICHE SECOURISME Les adultes Dr Pascale Cairet Médecin anesthésiste réanimateur 1. Principes de base: a. Protéger: victime(s), témoins et soi-même Le danger initial ayant provoqué l accident peut persister

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES 1 INTRODUCTION 2 Le Squelette Charpente du corps ~ 2 0 0 os Les os s assemblent par des articulations 3 Le Squelette La surcharge d activité articulaire peut favoriser la

Plus en détail

SEANCE 2 3 : 35 : 00

SEANCE 2 3 : 35 : 00 Prévention Secours Civiques Niveau1 F.MAGGIORI_2014 PSC1 SEANCE 2 3 : 35 : 00 PARTIE 1 23 : 00 05 : 00 10.LA VICTIME EST INCONSCIENTE PARTIE 1 ❶ J observe attentivement afin de protéger (moi-même, la victime,

Plus en détail

Les savoirs et savoir-faire en relation avec l APS

Les savoirs et savoir-faire en relation avec l APS Les savoirs et savoir-faire en relation avec l APS - Conduites à tenir en relation avec les 4 situations de détresse de l APS : résumé de l action du secouriste. - Descriptif de la Position Latérale de

Plus en détail

Nouvelle Formation au Secourisme. NGUYEN Zoung

Nouvelle Formation au Secourisme. NGUYEN Zoung Nouvelle Formation au Secourisme NGUYEN Zoung Pourquoi Changer? Actualiser les techniques Tenir compte des critiques Respecter les normes «internationales» Raccourcir la durée de formation Proposer une

Plus en détail

Situation 5 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR À UN MEMBRE APRÈS UNE CHUTE

Situation 5 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR À UN MEMBRE APRÈS UNE CHUTE Situation 5 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR À UN MEMBRE APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : Un traumatisme est la conséquence d un choc ou d une chute sur un membre supérieur

Plus en détail

L.DECROOCQ. Traumatologie des membres inférieurs. Orthopédie

L.DECROOCQ. Traumatologie des membres inférieurs. Orthopédie L.DECROOCQ Traumatologie des membres inférieurs Orthopédie Plan n Fractures de l extrémité supérieure du fémur n Fracture de la diaphyse fémorale n Fracture de la diaphyse tibiale n Fracture cheville FRACTURE

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES. (Références du B.O. n 1 du ) PREAMBULE

ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES. (Références du B.O. n 1 du ) PREAMBULE H - 81 ORGANISATION DES SOINS ET DES URGENCES DANS LES ECOLES (Références du B.O. n 1 du 06.01.2000) PREAMBULE L organisation des soins et des urgences, définie en début d année, inscrite au règlement

Plus en détail

Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne

Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne Rapport annuel des interventions médicales Année 2016 (janvier 2016 décembre 2016) Professeur Pierre Bonfils Hôpital Européen Georges

Plus en détail

Réf : B.O.E.N. HS n 1 du 6 janvier 2000

Réf : B.O.E.N. HS n 1 du 6 janvier 2000 Réf : B.O.E.N. HS n 1 du 6 janvier 2000 IA 49 Promotion de la Santé en Faveur des Elèves B. Drevet G. Rollet Secrétariat tel : 02.41.74.35.55 fax : 02.41.74.35.79 10/02/05 1 Il appartient aux directeurs

Plus en détail

Livret d accompagnement pour la mise en place d APPRENDRE à PORTER SECOURS à l'école primaire octobre 2015

Livret d accompagnement pour la mise en place d APPRENDRE à PORTER SECOURS à l'école primaire octobre 2015 Livret d accompagnement pour la mise en place d APPRENDRE à PORTER SECOURS à l'école primaire octobre 2015 Académie d Amiens SOMMAIRE La protection... 5 L'alerte... 6 La victime se plaint après un traumatisme...

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE FORMATION REFERENTIELS DE FORMATION. Référentiel technique SAP. Secours à personnes (SAP) Fiche matériel

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE FORMATION REFERENTIELS DE FORMATION. Référentiel technique SAP. Secours à personnes (SAP) Fiche matériel POLE METIER SAP-FM-16 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE FORMATION REFERENTIELS DE FORMATION Référentiel technique Secours à personnes (SAP) Fiche matériel Collier cervical Création : Juin 2015 Mise à jour : Octobre

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d'accident sportif

Conduite à tenir en cas d'accident sportif Conduite à tenir en cas d'accident sportif Les gestes à faire ou à ne pas faire sur le terrain lors d'un accident sont fondamentaux, car ils peuvent modifier de façon profonde l'évolution du problème (en

Plus en détail

LA RANDONNEE ET LA SANTE

LA RANDONNEE ET LA SANTE LA RANDONNEE ET LA SANTE La randonnée, pratiquée de façon équilibrée est une composante essentielle de la santé physique et mentale. Nous devrions tous en faire, toute notre vie. Individuelle ou collective,

Plus en détail

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD CHU de Dijon 2012 Le traumatisme crânien léger (TCL) Définitions multiples

Plus en détail

S A P Y. L atout secours. Livret de Premiers Soins. Spécialiste des premiers soins pour les Entreprises et les Collectivités

S A P Y. L atout secours. Livret de Premiers Soins.  Spécialiste des premiers soins pour les Entreprises et les Collectivités Livret de Premiers Soins S A P Y L atout secours Spécialiste des premiers soins pour les Entreprises et les Collectivités www.sapy-secours.com SAPY l Atout Secours BP 144 Le Broc Center - 1 ère avenue

Plus en détail

Figure 7.27 : Mise en place d un collier cervical.

Figure 7.27 : Mise en place d un collier cervical. L INCONSCIENCE a b c d e Figure 7.27 : Mise en place d un collier cervical. f Le retrait d un collier cervical ne peut être fait que sur l indication et en présence d un médecin. Risques Tout mouvement

Plus en détail

TABLEAU D ANALYSE ET DE PLANIFICATION SANTÉ, ASSISTANCE ET SOINS INFIRMIERS (5287)

TABLEAU D ANALYSE ET DE PLANIFICATION SANTÉ, ASSISTANCE ET SOINS INFIRMIERS (5287) TABLEAU D ANALYSE ET DE PLANIFICATION SANTÉ, ASSISTANCE ET SOINS INFIRMIERS (5287) 1 254-682 ASPECTS ÉTHIQUE ET LÉGAL DE LA PROFESSION (module 6) Durée : 30 heures Énoncé de la compétence : Se situer au

Plus en détail

D INSTALLATION DE LA PERSONNE

D INSTALLATION DE LA PERSONNE [GUIDE] D INSTALLATION DE LA PERSONNE HéMIPLéGIQUE à l usage des patients, de leur entourage et du personnel soignant Responsable : Pr Jean-Yves Salle [SOMMAIRE] INTRODUCTION...1 ASSIS SUR LE FAUTEUIL...2

Plus en détail

Dossier 16 >>> Synthèse

Dossier 16 >>> Synthèse Nom : Groupe : Date : Le système musculosquelettique 1. LES OS a) Le squelette Il comporte 206 os. Ses fonctions sont : supporter le corps, articuler les parties du corps, protéger les organes internes

Plus en détail

Que faire en attendant l arrivée des secours? Numéro d appel d urgence UCL : / 112

Que faire en attendant l arrivée des secours? Numéro d appel d urgence UCL : / 112 PREMIERS SOINS Que faire en attendant l arrivée des secours? Numéro d appel d urgence UCL : Version : 01/2015 Table des matières Page Règles générales d intervention 2 AVC (accident vasculaire cérébral)

Plus en détail

Les causes d une perte de conscience peuvent être d origine. Traumatique Médicale Toxique

Les causes d une perte de conscience peuvent être d origine. Traumatique Médicale Toxique Que se passe-t-il? Les causes d une perte de conscience peuvent être d origine Traumatique Médicale Toxique Quels sont les signes de l inconscience? Signes de l inconscience Respire!!! Signes de l inconscience

Plus en détail

Tables de Critiques. Ce jets sont modifiés comme suit, en fonction de l'importance de la blessure :

Tables de Critiques. Ce jets sont modifiés comme suit, en fonction de l'importance de la blessure : Tables de Critiques Effet des coups critiques: (se substitue au "double dégâts" du coup critique) Règle mortelle au sens propre du terme, puisqu'elle s'applique aussi bien aux PJs qu'à leurs adversaires,

Plus en détail

INITIATION AUX GESTES D URGENCE

INITIATION AUX GESTES D URGENCE INITIATION AUX GESTES D URGENCE FORMATION ASSISTANTES MATERNELLES OBSERVER PROTEGER ALERTER SECOURIR VOUS = 1 er TEMOIN 1 er MAILLON DE LA CHAINE DE SECOURS I/ PROTECTION ET ALERTE 1/ Protéger - soi-même

Plus en détail

Collège Blanche de castille. Voici les points clés à retenir pour les bonnes actions de secours vue. en cours. Compagnon

Collège Blanche de castille. Voici les points clés à retenir pour les bonnes actions de secours vue. en cours. Compagnon Prévention des secours civiques niveau 1 Collège Blanche de castille Voici les points clés à retenir pour effectuer les bonnes actions de secours vue en cours. Mme Compagnon la protection Chapitre 1 :

Plus en détail

Les répercutions traumatiques suite à une mauvaise prise

Les répercutions traumatiques suite à une mauvaise prise Dr Jacky Collin Médecin de la LBBB et du comité 21 Mr Eric Chavance Kinésithérapeute JDA DIJON BASKET Sportifs,sportives, entraineurs et éducateurs Les répercutions traumatiques suite à une mauvaise prise

Plus en détail

Mobilisations générales

Mobilisations générales Plan du cours 1. Partie introductive 2. Terminologie articulaire 3. Mobilisations générales 4. Physiologie musculaire 5. Renforcement : travail musculaire 6. Etirements 7. Démarche thérapeutique 1 Mobilisations

Plus en détail

I) L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est formé des os (squelette) et des muscles.

I) L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est formé des os (squelette) et des muscles. G E S TE S ET P O S T UR ES I) L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est formé des os (squelette) et des muscles. 1) Le squelette. Il se divise en 3 parties : tête, tronc et membres. Les pièces osseuses

Plus en détail

spécial qui envoie des rayons X.

spécial qui envoie des rayons X. Le squelette est la charpente du corps : sans lui, impossible de tenir debout. Certains os protègent les organes les plus fragiles : la boîte crânienne abrite le cerveau, et les côtes forment une cage

Plus en détail

Objectif : Comprendre les mouvements corporels

Objectif : Comprendre les mouvements corporels Mission du scientifique A. : Complète le schéma des principaux os puis entoure les articulations Principaux os : os du pied - fémur - bassin - colonne vertébrale - cubitus - radius - rotule - crâne - cage

Plus en détail

Base Anatomie / Maryse

Base Anatomie / Maryse Base Anatomie / Maryse I - définition : Anatomie : étude de la structure Physiologie : étude du fonctionnement Biomécanique : étude des mécaniques d un mouvement (forces, leviers, trajectoires.) Os : structure

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de

Plus en détail

Les atteintes articulaires entorses et luxations

Les atteintes articulaires entorses et luxations Les atteintes articulaires entorses et luxations Rappel anatomique L articulation est la jonction de 2 ou plusieurs pièces osseuses par des structures de maintien formant une cavité articulaire bien étanche

Plus en détail

LES PREMIERS SOINS THEME DE LA FORMATION

LES PREMIERS SOINS THEME DE LA FORMATION E-mail: mainoffice@nickcerygroup.com Website: www.nickcerygroup.com APPROVED BY ABS USA & UK THEME DE LA FORMATION LES PREMIERS SOINS POPULATION CIBLE - Agents HSE - Equipe d intervention incendie - Membres

Plus en détail

Le squelette humain et ses mouvements

Le squelette humain et ses mouvements Le squelette humain et ses mouvements Le squelette est l'ensemble de quelques 200 os qui forment la charpente de notre corps. Solide mais flexible, il soutient ce dernier et lui donne sa forme. Unis entre

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE FORMATION REFERENTIELS DE FORMATION. Référentiel technique SAP. Secours à personnes (SAP) Fiche matériel

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE FORMATION REFERENTIELS DE FORMATION. Référentiel technique SAP. Secours à personnes (SAP) Fiche matériel POLE METIER SAP-FM-21 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE FORMATION REFERENTIELS DE FORMATION Référentiel technique Secours à personnes (SAP) Fiche matériel Attelle Cervico-Thoracique (ACT) Création : Juin 2015 Mise

Plus en détail

APPRENDRE A PORTER SECOURS APS LIVRET ELEVE CYCLE 3 PROTECTION ALERTE INTERVENTION. Inspection de Strasbourg Animation APS cycle 3

APPRENDRE A PORTER SECOURS APS LIVRET ELEVE CYCLE 3 PROTECTION ALERTE INTERVENTION. Inspection de Strasbourg Animation APS cycle 3 APS LIVRET ELEVE CYCLE 3 PROTECTION ALERTE INTERVENTION 1 PROTEGER Je suis capable de reconnaître une situation anormale Donc je ne me précipite pas. 1. Je réfléchis et je regarde : - Il y a un danger

Plus en détail

Le corps humain : Squelette os ligaments articulations : Ceinture scapulaire

Le corps humain : Squelette os ligaments articulations : Ceinture scapulaire Anatomie de base Le corps humain : Squelette os ligaments articulations : Ceinture scapulaire file:///g:/image%20anatomie/plan%20anat.jpg Le squelette Le squelette sert de charpente pour l'organisme et

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants Objectifs de la formation Démarche générale À l'issue de la formation de base La démarche commune aux situations présentées comprend : «Apprendre

Plus en détail

Fiches réflexes SAV. Crises d'épilepsie. P: 2 P: 3 P: 4 P: 5 P: 6 P: 7 P: 8 P: 9

Fiches réflexes SAV. Crises d'épilepsie. P: 2 P: 3 P: 4 P: 5 P: 6 P: 7 P: 8 P: 9 Fiches réflexes SAV Accidents Vasculaires Cérébraux Crises d'épilepsie Infarctus Du Myocarde Angor Crise de tétanie / spasmophilie Hémorragies digestives Oedèmes Aigues du Poumon Insuffisants Respiratoires

Plus en détail

PSE 1 L i inconscience 2/15 LE SYSTEME NERVEUX. Le système nerveux dirige le fonctionnement du corps humain. Il est constitué :

PSE 1 L i inconscience 2/15 LE SYSTEME NERVEUX. Le système nerveux dirige le fonctionnement du corps humain. Il est constitué : CFMS13 PSE 1 L i inconscience 2/15 LE SYSTEME NERVEUX Le système nerveux dirige le fonctionnement du corps humain. Il est constitué : Du cerveau, De la moelle épinière, Des nerfs qui cheminent à travers

Plus en détail

LISTE DE VÉRIFICATION DES TECHNIQUES PROGRAMME DE FORMATION DES MONITEURS DE SECOURISME DE LA CROIX-ROUGE

LISTE DE VÉRIFICATION DES TECHNIQUES PROGRAMME DE FORMATION DES MONITEURS DE SECOURISME DE LA CROIX-ROUGE LISTE DE VÉRIFICATION DES TECHNIQUES PROGRAMME DE FORMATION DES MONITEURS DE SECOURISME DE LA CROIX-ROUGE Date et lieu du cours : Nom du moniteur/candidat moniteur : Vérifier, Appeler, Secourir adulte,

Plus en détail

Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles

Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles Physiologie Les os 206 os Avantages de la bipédie: Visibilité élevée (meilleure vue du territoire). Membres supérieurs sont libérés. Développement

Plus en détail

La victime est inconsciente et respire.

La victime est inconsciente et respire. Niveau 6e Niveau 5e Niveau 4e Niveau 3e. Intervenants établissement Enseignants SVT, infirmière et/ou moniteur PSC1. Socle commun PILIER 6 - Connaître les gestes de premiers secours. Problème Comment porter

Plus en détail

TRAUMATISMES CRÂNIENS

TRAUMATISMES CRÂNIENS TRAUMATISMES CRÂNIENS La prise en charge des traumatismes crâniens a été transformée par la généralisation de la tomodensitométrie (scanner) qui a permis une exploration non invasive des parties molles.

Plus en détail

Référentiel de formation continue PSC1

Référentiel de formation continue PSC1 Référentiel de formation continue PSC1 Formation continue PSC 1 Durée : 4h max pour 10 candidats maximum Public concerné : personnels titulaires du PSC 1. PROGRAMME DE LA FORMATION Accueil Point sur les

Plus en détail

TRAUMATISMES FERMÉS DES DOIGTS LONGS

TRAUMATISMES FERMÉS DES DOIGTS LONGS TRAUMATISMES FERMÉS DES DOIGTS LONGS Les doigts longs sont particulièrement exposés à tous les traumatismes, et leur complexité anatomique rend difficile le diagnostic précis. Il est pourtant indispensable

Plus en détail

Chapitre 3 Les troubles de la conscience

Chapitre 3 Les troubles de la conscience Les troubles de la conscience Ch 3 Page 1 Chapitre 3 Les troubles de la conscience Introduction Le système nerveux est le système le plus complexe du corps humain : il permet à la fois la réception, l

Plus en détail

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR. 02/03/2016 C BRELY remis à jour février 2016 VA 1

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR. 02/03/2016 C BRELY remis à jour février 2016 VA 1 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR C BRELY remis à jour février 2016 VA 1 Question n 1: Citez les différents types d os et donnez un exemple pour chacun d eux 2 Réponse n 1 : Les os longs

Plus en détail

Les conséquences des accidents de la route sur la santé

Les conséquences des accidents de la route sur la santé Les conséquences des accidents de la route sur la santé Depuis 1995 fonctionne le Registre des victimes d accidents de la circulation routière dans le département du Rhône. Il s agit, pour la première

Plus en détail

Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale

Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale réflexe : contraction automatique et inconsciente de certains muscles mouvements volontaires : contractions liées à notre volonté 1 - I - La commande

Plus en détail

Arrêt cardio-respiratoire ou décès

Arrêt cardio-respiratoire ou décès Arrêt cardio-respiratoire ou décès ACR Récent = - la personne qui vient de s écrouler et qui ne respire plus - le nourrisson qui ne respire plus Décès non attendu et - Absence de raideur cadavérique -

Plus en détail

RAPPORT HIERARCHIQUE ET ENQUÊTE ADMINISTRATIVE

RAPPORT HIERARCHIQUE ET ENQUÊTE ADMINISTRATIVE SERVICE INSTANCES MÉDICALES ET HANDICAP COMMISSION DE REFORME DEPARTEMENTALE DU CENTRE DE GESTION 13 RAPPORT HIERARCHIQUE ET ENQUÊTE ADMINISTRATIVE Cadre 1 L EMPLOYEUR Collectivité :.. Adresse complète

Plus en détail

Les lésions musculaires

Les lésions musculaires Les lésions musculaires Courbature Définition Se traduit par une douleur musculaire qui apparaît après l exercice Peut durer de 24 à 48h Cause Petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires

Plus en détail

Bilan traumatologique d une saison de sport d hiver à Briançon ( Htes-alpes)

Bilan traumatologique d une saison de sport d hiver à Briançon ( Htes-alpes) Bilan traumatologique d une saison de sport d hiver à Briançon ( Htes-alpes) 4 grosses stations : Serre Chevalier, Montgenèvre, La Grave, Puy St Vincent 4 Mois Résultat global 1516 passages pour accident

Plus en détail

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qui se passe sous le collier?

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qui se passe sous le collier? Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qui se passe sous le collier? Pour les humains, nous savons qu il suffit d un «coup du lapin» pour avoir des douleurs et de la souffrance à long terme. L a n a t o m

Plus en détail

Squelette et mouvement

Squelette et mouvement Squelette et mouvement Remise à niveau / Biologie / Chapitre 6 I) Appareil locomoteur chez l'homme A) Squelette squelette + muscles : forme du corps et appareil locomoteur 3 fonctions : soutien, protection

Plus en détail

Pascal CASSAN Caroline CROSS Guide des premiers secours à la maison

Pascal CASSAN Caroline CROSS Guide des premiers secours à la maison Pascal CASSAN Caroline CROSS Guide des premiers secours à la maison Groupe Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3578-3 Table des matières Préface... Sommaire... V VI 1 Dans la cuisine Les brûlures... 3 Pourquoi?...

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIENS

LES TRAUMATISMES CRANIENS LES TRAUMATISMES CRANIENS Biblio: http://www.revuemedecine.com/recherche/resultat.phtml?recherche=traumatisme+cranien&x=0&y=0 AFMC Lagny Soirée du 10/05/2010 Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur

Plus en détail

NV MEMO 2010:Projet1 23/09/11 10:46 Page1 Mémo

NV MEMO 2010:Projet1 23/09/11 10:46 Page1 Mémo Mémo L a s o c i é t é DCis vous présente ce mémo de secourisme, il contient des i n f o r m a t i o n s vitales qui vous p e r m e t t r o n t d intervenir lors de situations d urgences. Conservez-le

Plus en détail

Titre de la séance : origine d un accident articulo-musculaire

Titre de la séance : origine d un accident articulo-musculaire Partie du programme : Corps humain et santé : l exercice physique. Niveau : seconde Titre de la séance : origine d un accident articulo-musculaire EXTRAIT DU PROGRAMME Le muscle strié squelettique et les

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3 DOSSIERDUMOIS Février2012n 3 Guillaume LEFEBVRE glefebvre@cours-galien.fr ANNEE 2011/2012 DOSSIER NEURORADIOLOGIE Une patiente de 42 ans est admise en salle de déchocage ou vous êtes de garde pour prise

Plus en détail

EVALUATION : U.E. 2.4 Semestre 1. ANNEE SCOLAIRE 2016/2017 Session 1 ; Session 3 NOTE :.. / /20 NOM ET SIGNATURE DU CORRECTEUR :..

EVALUATION : U.E. 2.4 Semestre 1. ANNEE SCOLAIRE 2016/2017 Session 1 ; Session 3 NOTE :.. / /20 NOM ET SIGNATURE DU CORRECTEUR :.. INSTITUT DE FORMATION DES PROFESSIONS PARAMEDICALES René TOSTIVINT : Institut de Formation en Soins Infirmiers & Institut de Formation d Aides-Soignants 69, rue de Rieuville B.P. 69-28102 DREUX Cedex Tél.

Plus en détail

Nicolas LEGENDRE SAU St Antoine

Nicolas LEGENDRE SAU St Antoine Nicolas LEGENDRE SAU St Antoine 1. INTRODUCTION. Traumatologie (grec : trauma = blessure ) : troubles physiques (ou psychiques) provoqués par un agent vulnérant extérieur agissant mécaniquement. Vaste

Plus en détail

Manuel de premiers secours. First Aid manual Erste-Hilfe-Ratgeber

Manuel de premiers secours. First Aid manual Erste-Hilfe-Ratgeber Manuel de premiers secours First Aid manual Erste-Hilfe-Ratgeber Français...02 English..12 Deutsch...22 2 Manuel de premiers secours - Table des matières Conseils 03 Accidents de la circulation 04 Etouffement

Plus en détail

STAPS. Bobigny ANATOMIE. 1 er semestre. Aurélien Pichon

STAPS. Bobigny ANATOMIE. 1 er semestre. Aurélien Pichon STAPS Bobigny ANATOMIE L1 1 er semestre Aurélien Pichon ANATOMIE - Introduction à l'enseignement de L1 - Cours n 1 : système de repérage dans l'espace, anatomie de surface et mouvements - Cours n 2 : Les

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2

LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2 LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2 -L accident de décompression est l accident le plus grave de la plongée, ses conséquences sont tout aussi graves et souvent irréversibles. -Il est dû à la

Plus en détail

Accidents de décompression

Accidents de décompression Niveau 4 Léo Mare 20 mars 2011 Plan Principe 1 Principe 2 3 4 Objectifs du cours Connaissances, savoir-faire et savoir-être : aigu et chronique Commentaires et limites Facteurs favorisants Facteurs déclenchant

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

Déclaration d accident de service ou du travail A REMPLIR EN 2 EXEMPLAIRES PAR LA VICTIME RECTORAT DATE DE L ACCIDENT :

Déclaration d accident de service ou du travail A REMPLIR EN 2 EXEMPLAIRES PAR LA VICTIME RECTORAT DATE DE L ACCIDENT : Déclaration d accident de service ou du travail Personnels directement rémunérés sur le budget de l Etat Accident de service : Agents stagiaires ou titulaires (administration centrale, services déconcentrés,

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: 01062000 Réf.: CMUB- Pagination 1 / 5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 002 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 22/05/00 Validation P.

Plus en détail

A REMPLIR EN 2 EXEMPLAIRES. Nom de naissance :.. Nom d épouse :... Prénoms :..

A REMPLIR EN 2 EXEMPLAIRES. Nom de naissance :.. Nom d épouse :... Prénoms :.. Déclaration d accident de service ou du travail Personnels directement rémunérés sur le budget de l Etat Accident de service : Agents stagiaires ou titulaires (administration centrale, services déconcentrés,

Plus en détail

MALAISES : CONDUITE À TENIR

MALAISES : CONDUITE À TENIR Docteur Erik BOQUET Page 1 sur 8 MALAISES : CONDUITE À TENIR L identification des principales parties du corps humain permet de décrire correctement avec un langage commun le lieu d une lésion, d une douleur

Plus en détail

LES TRAUMATISMES DU MEMBRE INFERIEUR

LES TRAUMATISMES DU MEMBRE INFERIEUR LES TRAUMATISMES DU MEMBRE INFERIEUR à obtenir le plus rapidement possible la reprise de la déambulation normale ( c'est-à-dire la marche avec appui complet). Ceci passera donc le plus souvent par la fixation

Plus en détail

DECLARATION D ACCIDENT DE SERVICE A transmettre au Centre de Gestion dans les 48 heures AGENT. N de Sécurité Sociale :...

DECLARATION D ACCIDENT DE SERVICE A transmettre au Centre de Gestion dans les 48 heures AGENT. N de Sécurité Sociale :... CTP Commission Hygiène et Sécurité CENTRE DE GESTION DU TARN 188 RUE DE JARLARD 81000 ALBI fax : 05-63 63-60 60-16 16-51 DECLARATION D ACCIDENT DE SERVICE A transmettre au Centre de Gestion dans les 48

Plus en détail

Le Squelette. I. La Colonne Vertébrale (Rachis):

Le Squelette. I. La Colonne Vertébrale (Rachis): Le Squelette I. La Colonne Vertébrale (Rachis): On dénombre 24 vertèbres mobiles et 8 à 10 vertèbres soudées o 7 cervicales o 12 dorsales (thoraciques) o 5 lombaires o 5 sacrées o 3 à 5 coccyx (vertèbres

Plus en détail

L ACCIDENT DE DECOMPRESSION

L ACCIDENT DE DECOMPRESSION L ACCIDENT DE DECOMPRESSION La cause : L air respiré (en surface) contient environ 20% d oxygène et 80% d azote (plus des traces d autres gaz tel que le CO 2 ou gaz carbonique). L oxygène est, pour partie,

Plus en détail

Les bases du secourisme 2

Les bases du secourisme 2 Les bases du secourisme 2...SUITE Chapitre 5 : L'arrêt cardiaque / DAE Chapitre 6 : Les détresses vitales Chapitre 7 : Trauma peau/os/articulations 1 Chapitre 5 : l'arrêt cardiaque Les signes : Perte de

Plus en détail