Christian ZAMBOTTO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Christian ZAMBOTTO www.decf-finance.fr.st"

Transcription

1 CHAPITRE 3 : FINANCEMENT PAR MOBILISATION DES CRÉANCES COMMERCIALES 1- Escompte des effets de commerce 11- Définition L'escompte des effets de commerce est une opération de crédit par laquelle une banque avance à une entreprise le montant d'une créance détenue par cette dernière. La créance est représentée par un effet de commerce (lettre de change mais aussi billet à ordre ou warrant). C'est une procédure qui a eu un grand succès en France et qui est, à l'heure actuelle, encore très utilisée. La banque verse au client le montant nominal des effets escomptés, diminué des agios (intérêts et commissions). La banque fixe, après négociation, le plafond annuel d'escompte qu'elle consent à l'entreprise. 12- Effets de commerce Les lettres de change et les billets à ordre traditionnels, qui pouvaient circuler entre commerçants par endossement, ne sont plus admis dans le circuit bancaire et sont remplacés par les lettres de change relevé (LCR) et les billets à ordre relevé (BOR). Deux formes de lettre de change relevé existent : - la LCR papier est un effet de commerce qui s'apparente à une lettre de change classique mais qui est conforme à un modèle normalisé. Elle comporte notamment la mention de l'identification bancaire du tiré (d'après le relevé d'identité bancaire, RIB). La banque du tireur reçoit l'effet, transcrit toutes les informations sur un support informatique et conserve le document papier. Les informations codées sont alors transmises aux ordinateurs de compensation, qui les trient et les adressent à la banque du tiré. Cette dernière transmet au tiré un relevé (d'où la dénomination) de toutes les LCR tirées sur lui pour une échéance déterminée. Le tiré retourne une partie du relevé à sa banque en y mentionnant, le cas échéant, son opposition au paiement. Dans le cas de la LCR papier, seuls la transmission et le recouvrement sont informatisés. Les BOR fonctionnent de manière analogue. - La LCR magnétique est, en principe, créée par le tireur sur un support informatique. Le support magnétique n'existe même pas toujours, il est de plus en plus remplacé par la télétransmission. Malgré son nom, la LCR magnétique n'est pas légalement une lettre de change car, juridiquement, une lettre de change doit être un écrit. La LCR magnétique est dépourvue des garanties du droit cambiaire et l'opération repose sur la confiance entre le tireur et sa banque. Remarque : Il n'est pas possible de créer des BOR magnétiques car un billet à ordre est une reconnaissance de dette qui doit nécessairement être signée par le débiteur. 13- Agios Les agios retenus par la banque comprennent des intérêts et des commissions : - L'intérêt (appelé également escompte) est calculé sur le montant nominal de l'effet. Il est déterminé à partir du taux de base bancaire (TBB) avec une majoration qui dépend de la qualité du client. Le calcul de l'intérêt se fait prorata temporis par application de la formule des intérêts simples. L'intérêt n'est pas soumis à la TVA. - Les commissions rémunèrent le service rendu par la banque. Elles sont soumises à la TVA au taux normal. 14- Avantages et inconvénients de l'escompte des effets de commerce Pour les entreprises, l'escompte des effets est un mode de financement simple et facile car les banques accordent ce crédit rapidement et avec le minimum de formalités. Pour les banques, l'escompte des LCR papier, surtout quand elles sont acceptées par le tiré, a l'avantage de comporter peu de risques en raison : - des garanties offertes par le droit cambiaire ; le tiré ne peut invoquer aucune raison de ne pas payer une LCR acceptée et le risque de crédit est réparti ; la banque peut, en cas d'impayé par le tiré, se retourner contre le tireur. - de la possibilité qu'elle a de refuser d'escompter les effets tirés sur des commerçants d'une solvabilité douteuse ou qui correspondent à des opérations anormales. L'avantage de la sécurité est cependant compensé par les frais élevés de traitement des effets papier. L'escompte des LCR magnétiques présente un coût de gestion réduit car le traitement est entièrement automatisé. L'absence des garanties du droit cambiaire peut être palliée en adossant la LCR magnétique à un bordereau Dailly. Rappels mathématiques financières 1 Chapitre 3 Mobilisation des créances commerciales

2 15- Calcul de l agio L'agio retenu sur les effets remis à l'escompte se compose de l'escompte (intérêt de l'argent), de la commission d'endos, d'autres commissions et de la taxe sur la valeur ajoutée L'escompte C'est l'intérêt précompté (versé à l avance) calculé sur la valeur nominale de l'effet pendant la période qui court de la date de négociation à la date d'échéance de l'effet, majorée des jours de banque. Les jours de banque sont des jours supplémentaires ajoutés par la banque. Ils n'ont d'autre justification que d'être une composante de la rémunération des établissements de crédit. Le taux d'escompte dépend à la fois du taux de base bancaire (TBB), du degré de solvabilité du client et de la qualité du papier remis à l'escompte. L'usage en France est de prendre 360 jours pour durée de l'année bancaire. L'effet présenté à l'escompte doit avoir un certain nombre de jours ; s'il ne remplit pas cette condition, la banque lui applique souvent un nombre de jours minimum de 10 jours. Si l escompte calculé (dont commission d'endos) est inférieur à un minimum parfois imposé, c'est ce minimum qui est pris en compte. Le minimum de jours et le minimum de perception se justifient par le coût du traitement administratif. Les banques souhaitent dissuader leur clientèle de leur présenter à l'escompte des effets courts ou de faible valeur sur lesquels la banque à difficulté à générer un résultat. Le taux d'escompte appliqué à une entreprise est calculé schématiquement ainsi: T BB + commission d'endos (0,60%) + majoration spécifique à l'escompte + majoration catégorielle appliquée à l'entreprise 152- Les autres commissions et la TVA Commission de service ou de manipulation : cette commission rémunère le service apporté par la banque lors du recouvrement des effets. Elle est prélevée pour tous les effets, que ceux-ci soient remis à l'encaissement ou à l'escompte. Cette commission est réduite en cas de LCR magnétique. TVA : l'escompte et la commission d'endos sont exonérées de TVA, les autres commissions sont soumises au taux normal. EXEMPLE Un effet de dont l échéance est le 31 mai est escompté le 20 avril. Le taux d escompte (dont commission d endos) est de 8,50%, la commission d encaissement de 1,30. La banque prélève 2 jours de banque. Calculer l agio et le net crédité en compte bancaire. Nombre de jours : = 43 jours Intérêt : x 43 x 8,5% = 101, Commission d encaissement : 1,30 Agio hors taxe 102,83 TVA 1,30 x 19,6% = 0,25 Agio TTC 103,08 Net de la négociation ,08 = 9 896, Taux de revient de l'opération d'escompte Le taux de revient est le taux qui permet d'arbitrer entre plusieurs banques et entre plusieurs modes de financement à court terme (découvert...). Cette notion est fondamentale. Le taux de revient est le taux qui appliqué à la somme effectivement prêtée pendant la durée réelle du prêt donne le coût hors taxe de l'opération de crédit. Il permet de tenir compte du fait que l'agio est précompté. Le calcul du taux réel consiste à simuler des intérêts postcomptés, c est-à-dire versés à la fin de la période de prêt. Rappels mathématiques financières 2 Chapitre 3 Mobilisation des créances commerciales

3 Les commissions qui correspondent à un service rendu par la banque sans être liées à une prise de risque par le prêteur sont exclues du taux de revient (commission d'encaissement par exemple). EXEMPLE (suite) Calculer le taux de revient de l effet précédemment escompté compte tenu des information suivantes : - la commission d encaissement est prélevée par la banque que l effet soit escompté ou remis à l encaissement, - la date de valeur de la remise à l escompte est j, - la date de valeur d un effet remis à l encaissement est j+4. Date de valeur de l escompte : Date de valeur de l encaissement : Durée réelle du prêt : 20 avril 4 juin 45 jours Coût de l opération de crédit : 101,53 Somme prêtée 9 896,92 Calcul du taux de revient T : 9 896,92 x T x 45 = 101, T = 8,321% 2- Autres crédits de mobilisation des créances commerciales 21- Crédit de mobilisation des créances commerciales (CMCC) Apparu en 1967, le CMCC consiste pour une entreprise à regrouper des créances clients (hors secteur public, créances sur l'étranger et créances internes dans un groupe) nées au cours d'une période d'une dizaine de jours au minimum, et dont les échéances s'échelonnent sur une dizaine de jours au plus. L entreprise souscrit un billet à l'ordre de sa banque pour le montant global de ces créances et le transmet à la banque. Cette dernière escompte le billet à ordre et crédite le compte de l'entreprise. Le CMCC ne comporte aucune garantie pour la banque. Il repose sur la confiance. L'entreprise créancière se charge du recouvrement des créances sauf si elle donne mandat à la banque d'assurer ce recouvrement. Le coût est plus faible que celui de l'escompte des LCR papier, en raison de la transmission d'un effet unique. Le CMCC a peu de succès en raison de l'absence de garanties pour la banque. 22- Financement des créances professionnelles (loi Dailly) La loi Dailly (2 janvier 1981) permet à une entreprise d'obtenir un crédit de sa banque en lui cédant, en propriété, un ensemble de créances professionnelles à l'aide d'un unique bordereau. Seules les créances, nées ou futures, dans le cadre d'une activité professionnelle peuvent être cédées. Cela s'étend, non seulement aux créances contractuelles (ex : créances clients) mais aux créances extra-contractuelles (créances fiscales : crédit de TVA ou créance résultant d'un report en arrière des déficits). L'établissement d'un bordereau entraîne de plein droit le transfert de propriété des créances cédées à la date portée sur le bordereau. Le transfert ne faisant pas l'objet d'une publicité, le débiteur des créances cédées n'est toujours pas in formé. Il s'acquitte dans ce cas de sa créance entre les mains de son fournisseur qui doit domicilier ou adresser son règlement à la banque cessionnaire. Certains établissement bancaires notifient la cession auprès du client de l'entreprise afin que celui-ci ait connaissance de la cession. En conséquence de quoi le client devra régler sa facture à l'échéance directement à l'établissement de crédit. Cette procédure de notification, qui ne préjuge en rien de la qualité de l'entreprise cédante, est quelquefois mal perçue par le client de l'entreprise. Le transfert des créances au profit de l'établissement bancaire qui consent le financement peut être réalisé de deux façons : par la cession-escompte ou par la cession-garantie. Rappels mathématiques financières 3 Chapitre 3 Mobilisation des créances commerciales

4 221- La cession-escompte Dans ce cas, l'entreprise cède à sa banque la ou les créances et en reçoit le montant correspondant diminué des agios et commissions. Cette technique, proche de l'escompte classique, revient à escompter le bordereau de créances. Les taux pratiqués, sont en général voisins La cession-garantie La cession garantie n'est réalisée, dans ce cas qu'à titre de garantie d'un financement accordé séparé-ment. Le montage est le suivant : - l'établissement bancaire consent à l'entreprise un découvert, un préfinancement, un crédit de campagne... - l'entreprise cède en garantie à la banque, en pleine propriété, une ou plusieurs créances qu'elle détient sur sa clientèle, assurant ainsi le remboursement du concours consenti. Cette technique permet à la banque d'accorder un financement (découvert par exemple) qui n'est plus "en blanc". Cela doit permettre au client de négocier le coût du découvert. Les créances cédées sont un simple instrument de garantie. C'est le cédant qui se charge généralement de l'encaissement et qui reverse ensuite les sommes au banquier. En cas d'inquiétudes, le banquier peut recourir à la notification. Le crédit consenti n'est pas nécessairement égal au montant des créances cédées.. Remarque : la loi de 1981 prévoit en fait la cession ou la nantissement des créances. Dans le cas de nantissement, le créancier nanti n'est pas propriétaire de la créance. Son privilège est primé par les droits préférentiels d'autres créanciers : fisc, salariés... On comprendra pourquoi les banques ont opté pour la cession en toute propriété. 23- L'affacturage L affacturage (factoring en anglais) est une opération, par laquelle dans le cadre d une convention préalable, un établissement de crédit spécialisé (factor ou affactureur) se charge de l encaissement des créances clients d un commerçant (appelé adhérent ou fournisseur). Le factor (ou société d'affacturage) remplace dès lors le créancier initial et se substitue à lui pour le recouvrement des créances transférées. Il en garantit la bonne fin même en cas de défaillance du débiteur. Son coût est à comparer aux économies qu'elle réalise par ailleurs : honoraires d'avocat et de justice, frais d'encaissement, frais de personnel. EXEMPLE : extrait de la documentation GE Factofrance Affacturage et crédit inter-entreprises Avec un encours de créances évalué à 400 milliards d'euros, le crédit inter-entreprises, première source de financement à court terme des entreprises françaises, est une cause de déséquilibres de trésorerie, de frais financiers et bien entendu de pertes à la suite de défaillances d'entreprises. L'affacturage apporte une solution globale aux préoccupations des chefs d'entreprise grâce à la garantie contre les impayés, la gestion des comptes clients et le financement. GE Factofrance est un partenaire : Indépendant L'autonomie de GE Factofrance par rapport aux partenaires bancaires de l'entreprise est un gage d'indépendance en matière de financement et de sécurité de gestion. Complémentaire Le financement proposé par GE Factofrance intervient en complément des concours bancaires traditionnels. Le chef d'entreprise a ainsi la possibilité de diversifier et mieux répartir ses concours financiers. GE Factofrance : Les réponses à vos besoins La force de la proximité : GE Factofrance est implanté dans 10 grandes villes (Aix-en Provence, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Nice, Paris, Strasbourg et Toulouse). Sur simple demande et en moins de huit jours, nous vous établirons une étude et un contrat sur mesure. Votre dossier est alors suivi par un interlocuteur disponible à tout moment et fréquemment présent dans votre région. Un interlocuteur unique : Il assure le suivi des opérations d'affacturage et se tient à votre disposition pour apporter les réponses à vos besoins. Il est également l'interface de votre société auprès de chacun des services de GE Factofrance. Un service pour toutes les entreprises : La clientèle de GE Factofrance est composée d'entreprises de toute taille, y compris de petites entreprises de Rappels mathématiques financières 4 Chapitre 3 Mobilisation des créances commerciales

5 création récente développant un chiffre d'affaires minimum annuel de 2 millions de francs. Pour les entreprises de différents secteurs d'activité présentant des caractéristiques spécifiques, GE Factofrance a mis en place des unités de gestion spécialisées. La diversité : La multiplicité des métiers du Groupe General Electric vous permet de trouver des réponses à vos attentes dans d'autres domaines que l'affacturage. Vous recherchez des solutions de financement en bien d'équipement, gestion de flotte automobile, immobilier, gestion des retraites ou encore des produits dans le secteur industriel : plastique, imagerie médicale, éclairage GE Factofrance : garantissez vos impayés Assurez vos créances : La garantie à 100 % vous permet, en cas d'insolvabilité de vos clients, d'être payé intégralement et immédiatement dans la limite des garanties préalablement accordées. Optimisez votre prospection : En vous communiquant les résultats de ses analyses crédit, GE Factofrance vous fait bénéficier de son appui en matière de surveillance et de prévention du risque. Gagnez du temps : Grâce à nos système d'information, votre demande de garantie est enregistrée instantanément quel que soit son montant. Jusqu'à , vous obtenez une réponse immédiate. Au delà, vous recevrez la réponse dans un délai moyen de trois jours. Faites crédit à vos clients en toute sécurité : Afin de vous délivrer des garanties sur vos clients, GE Factofrance a mis en place un fichier de entreprises et opère une veille de tous les instants. GE Factofrance : confiez à des spécialistes la gestion de vos comptes clients et le recouvrement de vos créances Consacrez-vous à votre métier : Vous êtes libéré du souci du recouvrement et des tâches comptables. Vous diminuez les charges fixes de votre entreprise. Simplifiez-vous la vie : La prise en charge de vos factures. Il vous suffit d'adresser à GE Factofrance un double de vos factures ou de lui confier vos créances par courrier ou par télétransmission en utilisant Facto+. Préservez l'essentiel : La qualité de vos relations avec vos clients. Avec GE Factofrance, vous restez maître de vos relations commerciales. Nos éventuelles interventions auprès de votre clientèle se font toujours sous votre contrôle et dans le sens de vos intérêts. Profitez d'un système expert : le Recouvrement Assisté par Ordinateur (R.A.O.) Ce système privilégie le téléphone. Les relances sont personnalisées pour éviter les interventions intempestives. Bénéficiez de l'expérience des spécialistes : La gestion des grands comptes. La cellule spécialisée Grands Comptes chargée du recouvrement sur plus de 1500 sociétés entretient des relations privilégiées avec les grandes entreprises. Elle effectue des démarches auprès d'interlocuteurs réguliers.vous avez ainsi une garantie d'efficacité et de professionnalisme. Disposez de toutes les données : L'information permanente. GE Factofrance vous propose plusieurs outils pour faciliter la gestion de votre compte. Le site Facto Net : consultez vos comptes en temps réel et effectuez des demandes de grarantie où que vous soyez dans le monde. Le Logiciel Facto+ : optimiser le traitement de l'information. Il permet la consultation, le téléchargement et le transfert de toutes les informations relatives à vos comptes clients sur votre micro-ordinateur. Vous pouvez ensuite imprimer ou exploiter ces informations à l'aide de vos logiciels. Le Rapport Mensuel de Gestion (R.M.G.) : synthèse des informations. Il regroupe en un seul document homogène, un ensemble d'informations arrêtées en fin de mois sur la situation de vos comptes clients. GE Factofrance : financez votre croissance Rappels mathématiques financières 5 Chapitre 3 Mobilisation des créances commerciales

6 Renforcez votre trésorerie : GE Factofrance s'engage à payer vos créances sous 48 heures ou au moment de votre choix, par chèque, virement ou billet à ordre à répartir auprès de vos banques. Améliorez votre autonomie financière : Le financement assuré par GE Factofrance suit étroitement la courbe de développement de votre entreprise. Souple et non plafonné, il est adapté aux variations cycliques de certains secteurs. Cet apport de trésorerie améliore la situation financière de votre entreprise et la physionomie de votre bilan. GE Factofrance : bénéficiez de l'avance technologique Le meilleur traitement de l'information à votre service. Pour vous permettre d'obtenir les informations qui vous concernent par Minitel ou EDI, le système de GE Factofrance est accessible par le réseau public ou par lignes spécialisées. GE Factofrance : confiez la gestion de vos factures export et DOM-TOM Grâce à sa filiale spécialisée à l'exportation, Cofacrédit, GE Factofrance fait bénéficier les entreprises exportatrices des mêmes avantages que ceux proposés en affacturage domestique. Le coût de l'affacturage proposé par GE Factofrance Le coût des services et du financement se décompose de la façon suivante : Coût des services : Commission de 0,50 à 1,50 % sur le chiffre d'affaires confié en fonction notamment du nombre de comptes à gérer et de la qualité de la clientèle. Coût du financement : Commission calculée prorata temporis sur le montant du financement effectué. Son taux est comparable à celui pratiqué par les banques. Principaux avantages : Un financement qui suit vos besoins. Une garantie à 100% contre les impayés. Un recouvrement qui réduit les délais de paiement. 3- Exercices 31- Une entreprise escompte le 18 mars les effets suivants : Valeur nominale Échéance mars avril avril Les conditions de la négociation sont les suivantes : - taux de l'opération 6,45% (dont endos) - commission de manipulation : 5,00 HT - minimum de jours : 10 - jours de banque : 2 Calculer l'agio de chacun de ces effets, le montant porté sur le compte de l'entreprise, le taux de revient de chacune de ces opérations ainsi que le taux de revient global de cette remise à l'escompte. Remarque : l essentiel du travail sera réalisé dans un unique tableau (bordereau de remise à l escompte). 32- Rechercher sur Internet un établissement de crédit autre que GE Factofrance proposant ses services en affacturage. Analyser sa proposition. 33- Rechercher sur Internet des établissements proposant de l assurance-crédit. Définir la nature du contrat et son fonctionnement. Rappels mathématiques financières 6 Chapitre 3 Mobilisation des créances commerciales

CGA EXPRESS. Le financement de vos besoins ponctuels de trésorerie

CGA EXPRESS. Le financement de vos besoins ponctuels de trésorerie ENTREPRISES CYCLE D EXPLOITATION CGA EXPRESS Le financement de vos besoins ponctuels de trésorerie CGA Express > VOTRE BESOIN Vous avez des besoins de trésorerie ponctuels insuffisamment couverts par vos

Plus en détail

La solution d affacturage sur-mesure. CYCLÉA. www.c-g-a.fr

La solution d affacturage sur-mesure. CYCLÉA. www.c-g-a.fr La solution d affacturage sur-mesure. CYCLÉA www.c-g-a.fr Vous souhaitez développer votre activité ou consolider le positionnement de votre entreprise sur son marché. C est pourquoi vous cherchez des ressources

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

CABINET SEDDIK L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction. Définition de l affacturage. Mécanisme d affacturage. Le coût de l affacturage

CABINET SEDDIK L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction. Définition de l affacturage. Mécanisme d affacturage. Le coût de l affacturage L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction Définition de l affacturage Mécanisme d affacturage Le coût de l affacturage Distinction entre l affacturage et l assurance-crédit Avantages et inconvénients de l

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION

LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION Objectif(s) : o o o o Escompte des effets de commerce, Cessions de créances, Affacturage, Subventions d'exploitation. Pré-requis : o Fonctionnement des comptes financiers.

Plus en détail

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000

LA TRESORERIE. mois. Cette donnée est importante pour établir le budget de trésorerie prévisionnel. TOTAL 30 000 LA TRESORERIE 1. Présentation des composantes de la trésorerie 3.2. La TVA à décaisser 1.1. Qu est ce que la trésorerie 2. Les encaissements : de la prévision des ventes au budget prévisionnel des recettes

Plus en détail

L escompte et la trésorerie de banque de dépôtsd. Élaborée e par: RIM AYAYDA MARIEM EL BEZ AHLEM FESSATOUI AMEL BEN JEMAA

L escompte et la trésorerie de banque de dépôtsd. Élaborée e par: RIM AYAYDA MARIEM EL BEZ AHLEM FESSATOUI AMEL BEN JEMAA : Thème L escompte et la trésorerie de banque de dépôtsd Élaborée e par: RIM AYAYDA MARIEM EL BEZ AHLEM FESSATOUI AMEL BEN JEMAA 1 Problématique Quels sont les modes de fonctionement de l escompte et ses

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières L ESCOMPTE I - Les effets de commerces L escompte

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

GUIDE DE L AFFACTURAGE. Travailler en toute sécurité...

GUIDE DE L AFFACTURAGE. Travailler en toute sécurité... GUIDE DE L AFFACTURAGE Travailler en toute sécurité... Édition 2009 GUIDE DE L AFFACTURAGE Sommaire 1 Histoire de l affacturage 2 Qu est-ce que l affacturage 3 Les étapes de l affacturage 4 Le prix de

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

L affacturage express, un moyen simple de financer vos décalages de trésorerie. AVENIR. www.c-g-a.fr

L affacturage express, un moyen simple de financer vos décalages de trésorerie. AVENIR. www.c-g-a.fr L affacturage express, un moyen simple de financer vos décalages de trésorerie. AVENIR www.c-g-a.fr Vous avez une activité industrielle ou commerciale, exercée en nom propre ou au sein d une société. Votre

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

PERFORMANCE DAILLY EXPORT CES SION EN GARANTIE. Le financement de vos créances clients à l international libellées en toutes devises

PERFORMANCE DAILLY EXPORT CES SION EN GARANTIE. Le financement de vos créances clients à l international libellées en toutes devises Développement à l international PERFORMANCE DAILLY EXPORT CES SION EN GARANTIE Le financement de vos créances clients à l international libellées en toutes devises www.entreprises.societegenerale.fr Les

Plus en détail

3. Renforcer la trésorerie

3. Renforcer la trésorerie 3. Renforcer la trésorerie La trésorerie est fortement impactée en permanence par le poids des stocks, les délais de paiement des clients ou aux fournisseurs et d autres paramètres récurrents (cotisations

Plus en détail

Envoi de la lettre de change. Tiers bénéficiaire

Envoi de la lettre de change. Tiers bénéficiaire Chapitre 6. Les effets de commerce Les effets de commerce sont des titres constatant une créance assortie d'un délai de règlement (échéance). Les effets de commerce constituent ainsi des moyens de crédit.

Plus en détail

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable Le Financement Court Terme pour PME Instrument Stratégique de La Croissance des PME MasterPme Edition PME Comment Financer le Court Terme? Cette Solution permet

Plus en détail

Le guide du crédit d Actebis

Le guide du crédit d Actebis Le guide du crédit d Actebis Au delà de la classique ligne de crédit associée à un paiement à terme (en général 30 jours nets), il existe différentes options pour vous aider à mieux optimiser la gestion

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE "PAPIER"

LES EFFETS DE COMMERCE PAPIER LES EFFETS DE COMMERCE "PAPIER" I. LES EFFETS DE COMMERCE "PAPIER" Il existe deux effets de commerce "papier" : - la lettre de change (ou traite), - le billet à ordre Remarque : les effets "papier" sont

Plus en détail

L affacturage : trois services

L affacturage : trois services L affacturage : trois services Toute entreprise cherche à optimiser ses résultats. Il est clair que l affacturage y contribue efficacement en proposant des réponses aux 3 principaux besoins générés par

Plus en détail

Une solution de gestion financière de la crise

Une solution de gestion financière de la crise 64EME CONGRES DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES /// NANTES 2009 FICHE PRATIQUE : FACTOR Une solution de gestion financière de la crise Les fiches pratiques de l'ordre des experts-comptables vous donnent

Plus en détail

L affacturage. l assurance-crédit P004. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

L affacturage. l assurance-crédit P004. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE 1 er JUILLET 2015 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE OUVERTURE TRANSFORMATION CLOTURE Ouverture d'un compte avec remise de la Convention

Plus en détail

Performance Dailly Export Cession Escompte

Performance Dailly Export Cession Escompte Développement à l'international Performance Dailly Export Cession Escompte V Le financement de vos créances clients à l international libellées en euros www.entreprises.societegenerale.fr Vous pouvez être

Plus en détail

Comment sécuriser votre poste client?

Comment sécuriser votre poste client? Financements + Services Comment sécuriser votre poste client? Sommaire Les préoccupations financières des entreprises et les délais de paiement Le poste client: un actif stratégique La solution affacturage

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

Gestion Financière. Gestion Financière. Plan du cours. 1.Le budget de trésorerie 2.Le plan de trésorerie 3.La trésorerie à très court terme :

Gestion Financière. Gestion Financière. Plan du cours. 1.Le budget de trésorerie 2.Le plan de trésorerie 3.La trésorerie à très court terme : Université de Nice-Sophia Antipolis Institut Universitaire de Technologie Nice-Côte d Azur Département Gestion des Entreprises et des Administrations Gestion Financière La Gestion de la Trésorerie Directeur

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

Le financement de vos factures à la demande

Le financement de vos factures à la demande ENTREPRISES C Y C L E D EXPLOITATION AVANCE ÉVOLUTIVE Le financement de vos factures à la demande Les avantages d Avance évolutive Avec Avance évolutive, vous disposez d une réserve de financement et pouvez,

Plus en détail

Préfinancement. Tout prévoir pour l imprévu

Préfinancement. Tout prévoir pour l imprévu *Notre savoir au service de votre réussite Préfinancement Tout prévoir pour l imprévu * 4 bénéfices clés 4 bénéfices clés 1 Une trésorerie et une rentabilité préservées Vous n avez plus à constituer de

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

Exercice 11 du cours de Gestion Financière à Court Terme : Evaluation de conditions bancaires

Exercice 11 du cours de Gestion Financière à Court Terme : Evaluation de conditions bancaires Exercice 11 du cours de Gestion Financière à Court Terme : Evaluation de conditions bancaires Le Groupe MODEX comprend des filiales en France et à l étranger dans le secteur de l habillement. Les activités

Plus en détail

Principales conditions tarifaires

Principales conditions tarifaires ENTREPRENEURS ET PROFESSIONNELS LIBÉRAUX Votre Chargé d Affaires se tient à votre disposition pour vous apporter toute information complémentaire. Ou connectez-vous sur www.bnpparibas.net/entrepros BNP

Plus en détail

FINANCEMENT DE L EXPLOITATION DES ENTREPRISES. Jeudi 31 juillet 2014 Une présentation des Banques de la Zone VKP

FINANCEMENT DE L EXPLOITATION DES ENTREPRISES. Jeudi 31 juillet 2014 Une présentation des Banques de la Zone VKP FINANCEMENT DE L EXPLOITATION DES ENTREPRISES Jeudi 31 juillet 2014 Une présentation des Banques de la Zone VKP Définition de la trésorerie Constat et causes des difficultés de trésorerie Solutions de

Plus en détail

Financez vos créances tout en conservant la maîtrise de vos relations commerciales

Financez vos créances tout en conservant la maîtrise de vos relations commerciales ENTREPRISES C Y C L E D EXPLOITATION CYCLEA CGA DELEGANCIA Financez vos créances tout en conservant la maîtrise de vos relations commerciales Les avantages Cycléa CGA Delegancia OPTIMISEZ VOTRE GESTION

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel Document d information Novembre 2009 Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel AIDE A LA MOBILITE Chaque banque propose un service d aide à la mobilité aux clients qui souhaitent les moyens

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) SEPTEMBRE 2014 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Plus en détail

Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international

Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international ENTREPRISES cycle d exploitation commerce international CyclÉa CGA Performance CGA Export Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international Les engagements de CGA En cédant

Plus en détail

INTERVENTION D UNIFACTOR Jeudi 20 Novembre 2008. Présentée par Abdessatar BEN HAMZA Directeur Commercial UNION DE FACTORING

INTERVENTION D UNIFACTOR Jeudi 20 Novembre 2008. Présentée par Abdessatar BEN HAMZA Directeur Commercial UNION DE FACTORING INTERVENTION D UNIFACTOR Jeudi 20 Novembre 2008 Présentée par Abdessatar BEN HAMZA Directeur Commercial UNION DE FACTORING Sommaire : Présentation d UNIFACTOR L affacturage domestique L affacturage international

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

4.2. 02. 9 4.2.1. 9 4.2.2. 9 4.2.3. 10 5. EFFET REMIS A L'ESCOMPTE. 11 5.1. 11 5.1.1. 11 5.1.2. 11 5.2. 03. 12 5.2.1. 12 5.2.2. 12 5.2.3. 13 6. 13 6.

4.2. 02. 9 4.2.1. 9 4.2.2. 9 4.2.3. 10 5. EFFET REMIS A L'ESCOMPTE. 11 5.1. 11 5.1.1. 11 5.1.2. 11 5.2. 03. 12 5.2.1. 12 5.2.2. 12 5.2.3. 13 6. 13 6. TRAITEMENTS COMPTABLES DES DIFFICULTES DE RECOUVREMENT DES EFFETS DE COMMERCE Objectif(s) : o Compléments sur les règlements. Pré-requis : o Les règlements. Modalités : o o o o Principes de comptabilisation,

Plus en détail

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement 1. Les besoins de financement 2. Le cycle d'exploitation II Les moyens de financement A. Le financement des investissements A1. Les capitaux

Plus en détail

Opérations financières à intérêts simples

Opérations financières à intérêts simples 9 Opérations financières à intérêts simples cχ Activité 1 Placement à la banque Intérêts simples Baptiste a en sa possession 15 000. En prévision de l acquisition d une voiture, il place cette somme pendant

Plus en détail

CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE

CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE Référentiel La lettre de change : les mentions obligatoires, la circulation et le paiement, l acceptation, la domiciliation, l escompte Objectifs L élève devra être capable

Plus en détail

Au Crédit Mutuel, un crédit réfléchi et ça, guide. clarté. crédits. conso

Au Crédit Mutuel, un crédit réfléchi et ça, guide. clarté. crédits. conso Au Crédit Mutuel, JE M engage dans un crédit réfléchi et ça, ça change tout. guide clarté crédits conso guide clarté crédits conso SOMMAIRE Le crédit réfléchi page 4 Financer vos projets page 6 Regrouper

Plus en détail

Atradius Commercial Finance. Nous sécurisons vos liquidités

Atradius Commercial Finance. Nous sécurisons vos liquidités Atradius Nous sécurisons vos liquidités Vos comptes clients: une valeur à mobiliser Faites le bon calcul Votre entreprise est florissante et vos ventes sont en hausse constante. Mais pour être sûr que

Plus en détail

Financer le risque client

Financer le risque client 7 Financer le risque client Exercice 1 Traiter l affacturage et la LCR magnétique Vous effectuez votre période de stage dans la société Déco Home, située au centre commercial du Val d Europe 77700 Serris.

Plus en détail

Le découvert : le montant est déterminé en fonction des besoins mais n excède pas, en principe, 1 mois de chiffre d affaires

Le découvert : le montant est déterminé en fonction des besoins mais n excède pas, en principe, 1 mois de chiffre d affaires INTRODUCTION : LES TYPES DE CREDITS DE TRESORERIE : Les facilités de trésorerie sont accordées aux entreprises pour satisfaire leurs besoins temporaires en capitaux dus au décalage entre les dépenses et

Plus en détail

Le financement court terme des TPE

Le financement court terme des TPE JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) 2 Ce guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire,

Plus en détail

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL.I) INSTRUMENTS DE PAIEMENT: A) LE CHÈQUE: - Chèque: Moyen de paiement à vue. - Chèque bancaire: Il présente une garantie bancaire. - Chèque de l'entreprise Il

Plus en détail

E X E R C I C E S P6C04 Les cre dits bancaires et non bancaires

E X E R C I C E S P6C04 Les cre dits bancaires et non bancaires E X E R C I C E S P6C04 Les cre dits bancaires et non bancaires Au cours du trimestre écoulé, l entreprise Nathan a eu un découvert moyen de 12 000. * Les plus forts découverts mensuels ont été les suivants

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE. Définition. Le chèque. Le warrant. La lettre de change

LES EFFETS DE COMMERCE. Définition. Le chèque. Le warrant. La lettre de change LES EFFETS DE COMMERCE Définition L effet de commerce est un titre négociable qui constate l existence d une créance au profit du propriétaire (le porteur). Le chèque, le billet à ordre, le warrant et

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 215 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises Ce

Plus en détail

Les financements bancaires de l exploitation et des investissements

Les financements bancaires de l exploitation et des investissements Les financements bancaires de l exploitation et des investissements M. Daniel CHANE YOCK NAM Directeur adjoint Agence de Saint Denis Banque de la Réunion M. Olivier SAURIER Responsable de service BPI M.

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

LA CIRCULATION DES EFFETS DE COMMERCE : REMISE A L ENCAISSEMENT REMISE A L ESCOMPTE

LA CIRCULATION DES EFFETS DE COMMERCE : REMISE A L ENCAISSEMENT REMISE A L ESCOMPTE LA CIRCULATION DES EFFETS DE COMMERCE : REMISE A L ENCAISSEMENT REMISE A L ESCOMPTE ENDOSSEMENT CAS DE LA REMISE A L ENCAISSEMENT 1 Envoi de la facture et de la lettre de change TIREUR TIRE 2 Retour de

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

www.jpad.fr.st JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui?

www.jpad.fr.st JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui? JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui? Une nouvelle façon de travailler : le portage permet à des consultants (experts ou formateurs) d'être salariés pour une mission

Plus en détail

«Comment se faire payer par ses clients?»

«Comment se faire payer par ses clients?» «Comment se faire payer par ses clients?» Renforcer la trésorerie de son entreprise en limitant les frais financiers. Eviter les impayés grâce à des méthodes simples. 1 Vendredi 10 Octobre 2014 Comment

Plus en détail

Transformer en trésorerie des délais d encaissements aléatoires...

Transformer en trésorerie des délais d encaissements aléatoires... oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6516-05 Juin 2010 Ce document est imprimé avec des encres végétales sur du papier issu de forêts gérées durablement certifié

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES Durée 1 h 30 mn Problème n 1 L entreprise VAXERL est en relation avec deux partenaires financiers, la Société Générale de Banque (SGB) et le Crédit Marseillais (CM) Les conditions

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE

LES EFFETS DE COMMERCE Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Matière : Comptabilité Générale I Pr. EJBARI Abdelbar LES EFFETS DE COMMERCE Les effets de commerce sont des titres négociables qui confèrent

Plus en détail

CESSION DE CREANCES PAR BORDEREAU DAILLY

CESSION DE CREANCES PAR BORDEREAU DAILLY CESSION DE CREANCES PAR BORDEREAU DAILLY 28/08/2014 La cession Dailly est un mécanisme par lequel un créancier, «le cédant», transmet à un établissement de crédit, «le cessionnaire», la propriété de créances

Plus en détail

Cours de Mathématiques Financières 3è année

Cours de Mathématiques Financières 3è année Cours de Mathématiques Financières 3è année MATHEMATIQUES FINANCIERES PLAN DU COURS 1 ère PARTIE: Les intérêts simples Objectifs Section 1 : l intérêt simple 1- Définition 2- Application Section 2 : application

Plus en détail

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte La gestion de trésorerie de groupe 1. L organisation de la trésorerie dans un groupe 2. Les contraintes réglementaires, juridiques et fiscales 3. La centralisation du risque de change 1. L organisation

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE 1 ER NOVEMBRE 2014 104, avenue des Champs-Elysées, 75008 PARIS Tél. : 01 53 76 84 00 Fax +33(0)1 45 63 57 00 Swift : FRAFFRPP S.A. au capital de 18 000 179,40

Plus en détail

WWW.AFFACTASSUR.COM 11/12/2007

WWW.AFFACTASSUR.COM 11/12/2007 11/12/2007 NEGOCIER UN CONTRAT D'AFFACTURAGE Sommaire 1. Champ d application du contrat 2. Pays d intervention du contrat 3. Durée maximum du crédit du contrat 4. Fréquence des remises du contrat 5. Mention

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences I - Définitions Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES INTERETS SIMPLES Capital ou principal

Plus en détail

Bulletin d'inscription

Bulletin d'inscription Bulletin d'inscription Comment vous inscrire? 1. Vous nous faites parvenir votre bulletin d'inscription par courrier à Novatem conseils et formations, 128 rue du Faubourg de Douai- 59000 Lille ou vous

Plus en détail

La lettre de change ou traite

La lettre de change ou traite 1 Le règlement Le règlement est l opération par laquelle un acheteur remet au vendeur, sous diverses formes, l équivalent de la marchandise reçue. L acheteur et le vendeur ont pris des accords au préalable

Plus en détail

L accès au crédit malgré un problème de santé

L accès au crédit malgré un problème de santé LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 12 L accès au crédit malgré un problème de santé Convention Belorgey FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE mise à jour avril 2005 Document réalisé en collaboration avec des associations

Plus en détail

La lettre de change LES MINI-GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS

La lettre de change LES MINI-GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Reyter, Cédric 10 Juin 2013, Conférence LSC-ATEL

Reyter, Cédric 10 Juin 2013, Conférence LSC-ATEL TRESORERIE, RECOUVREMENT: LE FACTORING, UN OUTIL D OPTIMISATION Reyter, Cédric 10 Juin 2013, Conférence LSC-ATEL Que dit la Nouvelle Directive Européenne du 16 Mars 2013? Depuis le 16 Mars, payer ses fournisseurs

Plus en détail

Comment financer la relance des entreprises?

Comment financer la relance des entreprises? Atelier N 7 Comment financer la relance des entreprises? 9 Juillet 2015 M. Lionel TESSON, Expert Comptable M. Ludovic CONTIN, NATIXIS FACTOR M. Hervé BACHELOT LALLIER, Banque Populaire Atlantique Sommaire

Plus en détail

Introduction. I)-Les modes de financement des exportations

Introduction. I)-Les modes de financement des exportations Présenté par Introduction I)-Les modes de financement des exportations 1)-Financement à court terme : 2)- Financement à moyen et long terme : II)-Les modes de paiement à l exportation 1)-Crédit fournisseur

Plus en détail

P6C01 Les flux de tre sorerie (rappels)

P6C01 Les flux de tre sorerie (rappels) P6C01 Les flux de tre sorerie (rappels) I. Les différents modes de paiement Il existe plusieurs moyens de règlement dont le coût et le degré de sécurité diffèrent. A. Les moyens de règlement immédiat 1.

Plus en détail

«J ai un impayé, que faire?»

«J ai un impayé, que faire?» «J ai un impayé, que faire?» Fiche technique proposée par le Cabinet CFO FRANCE, votre expert en recouvrement de créances civiles & commerciales Www.cfo-france.com S Introduction Malgré les prévisions

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement..

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement.. LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES Objectif(s) : o Traitements comptables des opérations relatives aux: paiements de dettes, encaissements de créances. Pré-requis : o Connaissance des documents relatifs

Plus en détail

T 4 Découvert... TMM+ 2. TMM+ 5 T4 bis Opérations de factoring... *. *... II FINANCEMENT A MOYEN TERME T 5 T5 bis

T 4 Découvert... TMM+ 2. TMM+ 5 T4 bis Opérations de factoring... *. *... II FINANCEMENT A MOYEN TERME T 5 T5 bis 09/10/2015 ANNEXE N 1 A LA CIRCULAIRE N 91 22 DU 17 DECEMBRE 1991 1 FORMULAIRE TYPE DU BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE Banque : STUSID BANK I TAUX D'INTERET Barème applicable à compter du : 2015/2016 A

Plus en détail

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ.

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. www.bnpparibas.net/entrepros Banque impliquée dans le financement de l économie et de la création d entreprises, BNP Paribas a acquis

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR SEANCE 6 GESTION DE LA TRESORERIE AU JOUR LE JOUR OBJET DE LA SEANCE 6: après avoir présenté la méthodologie des

Plus en détail

OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00

OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00 ACTIVITE: ASSURER LES TRAVAUX COMPTABLES COURANTS Module 1 : Maîtriser les techniques de base de la comptabilité Séquence 2: Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie

Plus en détail

PRESENTATION. (Dans le cadre d un développement de l entreprise) ASSURANCE-CREDIT(P.5) (FRANCE EXPORT GRAND EXPORT)

PRESENTATION. (Dans le cadre d un développement de l entreprise) ASSURANCE-CREDIT(P.5) (FRANCE EXPORT GRAND EXPORT) PRESENTATION FINANCEMENT COURT TERME (P.2) FINANCEMENT DE MATERIEL (P.3) FINANCEMENT IMMOBILIER (P.3) FINANCEMENT D ACTIFS, DES STOCKS ET MATIERES PREMIERES (P.4) (Dans le cadre d un développement de l

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX PRINCIPALES OPERATIONS PERSONNES MORALES

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX PRINCIPALES OPERATIONS PERSONNES MORALES CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX PRINCIPALES OPERATIONS PERSONNES MORALES Ce document présente les principaux tarifs standards de nos produits et services applicables en l absence d un accord particulier

Plus en détail

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS 1 L'ENTREPRISE BACCALAURÉAT EN 3 ANS Éléments généraux de l entreprise Le commerçant,

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants

Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants A partir de la deuxième semaine d octobre, les assurés du RSI reçoivent leur notification de

Plus en détail

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel 1. Présentation générale Excel pour tenir sa comptabilité Pour pouvoir utiliser convenablement cet outil,

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

Livret Vie. Un cadre fiscal avantageux. Un livret en toute simplicité. Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien.

Livret Vie. Un cadre fiscal avantageux. Un livret en toute simplicité. Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien. Livret Vie Le contrat d assurance-vie pour vos projets du quotidien. Livret Vie est un contrat d assurance-vie sans frais sur versements qui vous permet de disposer d une réserve d'épargne pour financer

Plus en détail

Un taux qui suscite l intérêt 3,50 %* annuel brut jusqu à 50 000. pendant 3 mois puis 1,80 %*annuel brut

Un taux qui suscite l intérêt 3,50 %* annuel brut jusqu à 50 000. pendant 3 mois puis 1,80 %*annuel brut Un taux qui suscite l intérêt 3,50 %* annuel brut jusqu à 50 000 pendant 3 mois puis 1,80 %*annuel brut Avec le Compte Épargne Rémunéré GE Money Bank, votre épargne bénéficie d un taux de 3,50 %* pendant

Plus en détail

LE FINANCEMENT DU POSTE CLIENT

LE FINANCEMENT DU POSTE CLIENT LE FINANCEMENT DU POSTE CLIENT Janvier 2007 INTRODUCTION Le décalage entre le règlement des dépenses et l encaissement des recettes peut entraîner des tensions de trésorerie pour l entreprise, indépendamment

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX PRINCIPALES OPERATIONS DE BGFIBank CONGO

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX PRINCIPALES OPERATIONS DE BGFIBank CONGO CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX PRINCIPALES OPERATIONS DE BGFIBank CONGO Ce document présente les principaux tarifs standards de nos produits et services applicables en l absence d un accord particulier

Plus en détail