Comparez vos coûts Comment y arriver?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comparez vos coûts Comment y arriver?"

Transcription

1 Comparez vos coûts Comment y arriver? Victoriaville 26 Janvier 2012 Par: Réjean Leblanc, agroéconomiste

2 Avant de vouloir se comparer : Il faut d abord connaître son coût de production

3 Coût de production Définition : Les coûts auxquels une entreprise doit faire face pour la production d un bien ou service.

4 Pourquoi calculer son coût de production? Pour connaître ses forces et faiblesses Pour se comparer entre sites de production Pour comparer les différents bassins de production sur un site

5 Pour se fixer des objectifs à atteindre Pour compiler une base de données historiques Pour le calcul de ratios financiers

6 Et finalement Pour comparer des données standardisées entre entreprises

7 Comment y arriver?

8 Il faut utiliser un logiciel comptable qui permet l inscription des quantités Exemples : Livres de canneberges récoltées Litres d insecticides utilisés Kg d engrais utilisés

9 Puis Il faut développer une charte de compte commune.

10 Une charte de comptes standardisée 1 1- Source CDPQ, 2008

11 Qu est-ce qu une charte de compte? Il s agit d une liste des titres de comptes utilisés par l entreprise pour tenir sa comptabilité. 1 1 : Source CDPQ, 2008

12 Le lexique Il s agit de la description de tous les postes contenus dans la charte et il permet une standardisation des définitions des différents postes utilisés.

13 Postes de produits Vente canneberge Lexique : Produits provenant de la vente de canneberges Revenu location machine. Lexique : Revenus provenant de locations des machineries.

14 Postes de charges Achat bouture Lexique : Achat de boutures Herbicide Lexique : Frais d herbicides pour cultures Ent./répar.tracteur Lexique : Frais reliés à l entretien et la réparation des tracteurs.

15 Postes de charges Ent./répar.fonds de terre Lexique : Frais reliés à l entretien des terres Intérêts CT Lexique : Frais d intérêts à court terme

16 Après cela Vous êtes prêt à vous comparer!

17 Il faut au moins un minimum de ferme pour que les comparaisons soient intéressantes, idéalement 10 entreprises et plus.

18 Pour assurer la confidentialité des données, un numéro est attribué à chaque entreprise et la présentation de groupe se fait par acre.

19 Chaque entreprise reçoit son résultat global, par acre et un comparable avec d autres entreprises ou groupe témoin.

20 Exemple n o 1 Rapport type pour une entreprise

21 Coût de production 2011 Numéro de ferme 1258 Global ($) $/acre et rend. Nb d'âcres en production Rendement (lb/âcre) Quantité totale (lb) Prix de vente ($/lb) 0,29 0,29 Revenus $ $ Canneberge Boutures Autres revenus Total des revenus Numéro de ferme 1258 Charges variables Global ($) $/acre Fertilisant, herbicides et insecticides Frais de pollinisation Dépistage Analyses de sol et autres Sablage des champs Entretien terres Entretien équipements Entretien machinerie Travaux mécanisés Carburants Salaires et avantages sociaux Quincaillerie et petits outils Autres frais Total charges variables

22 Charges fixes Global ($) $/acre Assurances fermes, taxes etc Téléphone Électricité Honoraires prof Frais d'administration, bureau Total charges fixes Total charges variables et fixes Marge avant frais financiers Frais financiers Amortissement Intérêts CT Intérêts MLT Total frais financiers Total des charges Résumé Numéro de ferme 1258 Global ($) $/acre Total des revenus Total des charges Bénéfice

23 Rapport type pour une entreprise détaillé

24 Coût de production 2011 Numéro de ferme 1258 Global ($) Bassin 1 Bassin 2 Bassin 3 $/acre et rend. $/acre et rend. $/acre et rend. Nb d'âcres en production Rendement (lb/âcre) Quantité totale (lb) Prix de vente ($/lb) 0,29 0,29 0,31 0,30 Revenus $ $/acre $/acre $/acre Canneberge Boutures 0 Autres revenus 0 Total des revenus Total des revenus ($/acre) Charges variables Global ($) $/acre $/acre $/acre Fertilisant, herbicides et insecticides Frais de pollinisation Dépistage Analyses de sol et autres Sablage des champs Entretien terres Entretien équipements Entretien machinerie Travaux mécanisés Carburants Salaires et avantages sociaux Quincaillerie et petits outils Autres frais Total charges variables

25 Charges fixes Global ($) $/acre $/acre $/acre Assurances fermes, taxes etc Téléphone Électricité Honoraires prof Frais d'administration, bureau Total charges fixes Frais financiers Amortissement Intérêts CT Intérêts MLT Remb. Capital Total frais financiers Total des charges Résumé Bassin 1 Bassin 2 Bassin 3 $/acre $/acre $/acre Total des revenus ($) Total des charges ($) Bénéfice ($) Bénéfice ($/acre) -151

26 Exemple n o 2 Comparable de plusieurs entreprises

27 Coût de production 2011 Numéro de ferme Global ($) $/acre et rend. Global ($) $/acre et rend. Global ($) $/acre et rend. Rendement (lb/âcre) Quantité totale (lb) Prix de vente ($/lb) 0,28 0,28 0,31 0,31 0,29 0,29 Revenus $ $ $ $ Canneberge Boutures Autres revenus Total des revenus Numéro de ferme Charges variables Global ($) $/acre Global ($) $/acre Global ($) $/acre Fertilisant, herbicides et insecticides Frais de pollinisation Dépistage Analyses de sol et autres Sablage des champs Entretien terres Entretien équipements Entretien machinerie Travaux mécanisés Carburants Salaires et avantages sociaux Quincaillerie et petits outils Autres frais Total charges variables

28 Charges fixes Global ($) $/acre Global ($) $/acre Global ($) $/acre Assurances fermes, taxes etc Téléphone Électricité Honoraires prof Frais d'administration, bureau Total charges fixes Total charges variables et fixes Marge avant frais financiers Frais financiers Amortissement Intérêts CT Intérêts MLT Total frais financiers Total des charges Résumé Numéro de ferme Global ($) $/acre Global ($) $/acre Global ($) $/acre Total des revenus Total des charges Bénéfice

29 Conclusion Il y a plusieurs avantages à calculer et comparer son coût de production. La première année demande plus de travail mais par la suite, le tout se fait bien. Il faut être discipliner et le faire chaque année pour y voir des gains à long terme.

30 Merci! Aux organisateurs À vous tous Question?

PROGRAMME D'ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES. POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION INDEXÉ JANVIER À DÉCEMBRE 2012

PROGRAMME D'ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES. POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION INDEXÉ JANVIER À DÉCEMBRE 2012 PROGRAMME D'ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION INDEXÉ JANVIER À DÉCEMBRE 2012 Page 1 Page 2 POMMES DE TERRE (modèle 2009) COÛT DE PRODUCTION

Plus en détail

Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs

Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs Implantation de la comptabilité de gestion informatisée, testage et transfert d un plan comptable spécifique chez les producteurs de porcs Rapport final Elizabeth Gobeil Tremblay, B. Sc. A. Yvonne Richard,

Plus en détail

Études auprès des micro-fromageries du Québec

Études auprès des micro-fromageries du Québec Études auprès des micro-fromageries du Québec Par Jocelyn Trudel Conseiller en transformation alimentaire MAPAQ Plan de présentation Introduction Étude - Coût d installation d une micro-fromagerie Méthodologie

Plus en détail

ÉVALUATION CERTIFICATIVE COURTAGE COMMERCIAL

ÉVALUATION CERTIFICATIVE COURTAGE COMMERCIAL Exemple de réponses Scénario 2 Important : ce que vous trouverez ci-joint n est qu un exemple d un examen complété en courtage immobilier commercial qui démontre la maîtrise de l ensemble des compétences.

Plus en détail

Déclarations de revenus 2008

Déclarations de revenus 2008 1 Déclarations de revenus 2008 Guide de référence Cueilleurs de bleuets Mars 2009 Table des matières Objectif Fournir des renseignements simplifiés et pratiques Un document de référence plus élaboré est

Plus en détail

Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome

Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome Présenté par Sonia Pouliot, CGA Octobre 2008 St-Nicolas 418-836-1014 Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome Objectifs de la rencontre Se rappeler les dispositions générales Éclaircir certains

Plus en détail

COMMENT REMPLIR CE FORMULAIRE

COMMENT REMPLIR CE FORMULAIRE PLAN D AFFAIRES Création d une nouvelle entreprise COMMENT REMPLIR CE FORMULAIRE Ce document vous permettra de produire un plan d affaires synthétisé répondant aux besoins de La Financière agricole (FADQ)

Plus en détail

Cultivez vos états financiers Récoltez un trésor d informationd

Cultivez vos états financiers Récoltez un trésor d informationd Cultivez vos états financiers Récoltez un trésor d informationd présenté par: Claude St-Louis SCF de l UPA du Centre-du-Québec Gatineau, le 29 janvier 2011 Quelles sont les interrogations des dirigeants?

Plus en détail

Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information

Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information Ensemble de coûts directs et indirects de production et distribution par unité vendue Varie entre produits

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées

Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées Thomas FACQUEUR FD CUMA 43 Chambre d Agriculture 43 1 La mécanisation dans une exploitation Le poids de la mécanisation dans les charges

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser MICHEL MORIN, AGR. AGROÉCONOMISTE (CDPQ) COLLABORATEURS: STÉPHANE D AMATO, AGR., AXIS AGRICULTURE JEAN-DENIS LABRECQUE, CTA 2003 RÉJEAN LEBLANC,

Plus en détail

Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales:

Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales: Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales: Dépense ou investissement? Yvan Faucher, agronome Réjean Prince, agroéconomiste L ÉQUIPE INTERDISCIPLINAIRE DU MAPAQ Réjean Prince, agroéconomiste Ghislain

Plus en détail

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE Nom :.. Prénom :. Date de naissance :. Adresse :.. Tél :.Mail :.. Activité principale : (description succincte de votre projet) : Nature de votre projet :

Plus en détail

BIENVENUE. Préparer la succession de votre boisé. Alfred, le 15 janvier 2011. 2011 Année internationale des forêts

BIENVENUE. Préparer la succession de votre boisé. Alfred, le 15 janvier 2011. 2011 Année internationale des forêts BIENVENUE Préparer la succession de votre boisé Alfred, le 15 janvier 2011 Question : Est-ce que je peux protéger mon boisé pour le restant de mes jours et même après ma mort? Une définition : Succession

Plus en détail

Terre, quand tu nous tiens. Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole

Terre, quand tu nous tiens. Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole Terre, quand tu nous tiens Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole Merci à mes collaborateurs! L équipe du CEGA Claudine Ouellet Nadia Déry Patrice Carle Robert-H

Plus en détail

Roger Asmar, agr., MBA

Roger Asmar, agr., MBA Roger Asmar, agr., MBA Ousama Bensslimane, agr. Directeur COGENOR Introduction. Efficacité et rentabilité. Seuil de rentabilité. Les dépenses Investissement et rentabilité. Les pièges. Des outils. Rentabilité

Plus en détail

Introduction à la gestion de l entreprise

Introduction à la gestion de l entreprise 1 L2S4 Introduction à la gestion de l entreprise Devoirs 2 Devoir 1 La société CEVRERO enregistre les opérations suivantes en 2010 : 1 - vente de marchandises à un client 4 000 à crédit 2 - payement note

Plus en détail

Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia

Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia 300 250 Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia 244 246 247 248 200 150 100 50 176 91 85 116 128 126 124 123 120 130 118 0 1995 2000 2001 2002 2003 total engraisseurs naisseurs Source

Plus en détail

État A 2015 Pour les sociétés, les fiducies et les particuliers de catégorie spéciale

État A 2015 Pour les sociétés, les fiducies et les particuliers de catégorie spéciale État A 2015 Pour les sociétés, les fiducies et les particuliers catégorie spéciale Agri-stabilité et Agri-investissement Le présent État A est stiné aux participants du programme Agri-stabilité et/ou du

Plus en détail

Intermédiaires de commerce non spécialisé. Echantillon : 1263 Données : 2014

Intermédiaires de commerce non spécialisé. Echantillon : 1263 Données : 2014 Intermédiaires de commerce non spécialisé Echantillon : 1263 Données : 2014 Recettes encaissées 45263 Débours 3 Honoraires rétrocédés 325 Montant net recettes 44935 Achats 0.4 Salaires nets 0.2 Charges

Plus en détail

Produire un verrat reproducteur à quel prix?

Produire un verrat reproducteur à quel prix? >> Véronique Drolet et Michel Morin, agroéconomistes, Centre de développement du porc du Québec inc. ÉCONOMIE Produire un verrat reproducteur à quel prix? La rentabilité semble difficile à atteindre pour

Plus en détail

Plan de la présentation. La situation financière gagnante d un transfert réussi. Situation - contexte des transferts actuels

Plan de la présentation. La situation financière gagnante d un transfert réussi. Situation - contexte des transferts actuels Plan de la présentation La situation financière gagnante d un transfert réussi Situation financière gagnante : d un point de vue gestion Agr., conseillers en gestion Lanaudière H-2014 Roger Asmar Chantale

Plus en détail

L importance de bien maîtriser ses coûts de revient

L importance de bien maîtriser ses coûts de revient L importance de bien maîtriser ses coûts de revient Les Rendez-vous agroalimentaires de l Outaouais 2014 Journée commercialisation - Bien gérer sa commercialisation: un incontournable! Salle multifonctionnelle,

Plus en détail

COMPTABILITÉ ACÉRICOLE

COMPTABILITÉ ACÉRICOLE COMPTABILITÉ ACÉRICOLE 20 Nom de l entreprise Sylvie Raymond, agronome Conseillère en gestion MAPAQ Direction régionale du Bas-Saint-Laurent NOTE AU LECTEUR Le but de ce document est de fournir un outil

Plus en détail

Nom de l'entreprise. Mois 1 Mois 2 Mois 3 Mois 4 Mois 5 Mois 6 Mois 7 Mois 8 Mois 9 Mois 10 Mois 11 Mois 12 TOTAL ENCAISSE AU DÉBUT RECETTES

Nom de l'entreprise. Mois 1 Mois 2 Mois 3 Mois 4 Mois 5 Mois 6 Mois 7 Mois 8 Mois 9 Mois 10 Mois 11 Mois 12 TOTAL ENCAISSE AU DÉBUT RECETTES BUDGET DE CAISSE 1 (ANNÉE) ENCAISSE AU DÉBUT Mois 1 Mois 2 Mois 3 Mois 4 Mois 5 Mois 6 Mois 7 Mois 8 Mois 9 Mois 10 Mois 11 Mois 12 RECETTES AUTRES DÉBOURSÉS ACHAT ET MANUTENTION SALAIRES ET A. S. AUTRE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE GÉNÉRALE LEXIQUE ET ABRÉVIATIONS UTILISÉES PAR L AUTEUR MODULE I INTRODUCTION MODULE II COMPRÉHENSION DE L ENVIRONNEMENT MODULE III ÉTABLISSEMENT D UNE STRATÉGIE DE FINANCEMENT MODULE IV PLANIFICATION

Plus en détail

Plan d'affaires. Nom de l'organisme. Date

Plan d'affaires. Nom de l'organisme. Date Plan d'affaires Nom de l'organisme Date TABLE DES MATIÈRES 1. PROJET 1.1 Nom du projet... 1.2 Description du projet... 1.3 Nouveau service dans une entreprise existante... 1.4 Utilité sociale du projet...

Plus en détail

Étude sur le coût de production du sirop d érable (vrac) au Québec en 2003

Étude sur le coût de production du sirop d érable (vrac) au Québec en 2003 Étude sur le coût de production du sirop d érable (vrac) au Québec en 2003 Direction des politiques sur la gestion des risques Juin 2005 RÉALISATION ET COORDINATION Simon Boulet Claude Deschênes ENQUÊTES

Plus en détail

L entreprise de transformation

L entreprise de transformation CHAPITRE 1 L entreprise de transformation chap. 1, p. 10 JARDINART INC. ÉTAT DES RESULTATS pour l exercice terminé le 31 décembre 20X3 Ventes brutes Moins : Rendus et rabais sur ventes Escomptes sur ventes

Plus en détail

MODELE PLAN D AFFAIRES

MODELE PLAN D AFFAIRES MODELE PLAN D AFFAIRES NOM DE L ENTREPRISE : MUNICIPALITÉ : TÉLÉPHONE : TÉLÉCOPIEUR : COURRIER ELECTRONIQUE : TABLE DES MATIÈRES Module 1 : Projet d entreprise Module 2 : Promoteur(s) & gestion Module

Plus en détail

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles Mise à jour : CCSP Au programme Chapitre SP 3150 Questions techniques NOSP-7 Suggestions de mise en œuvre Exposé-sondage

Plus en détail

La référence d'emploi de l'industrie de l'automobile. Questionnaire d évaluation de rendement Directeur commercial

La référence d'emploi de l'industrie de l'automobile. Questionnaire d évaluation de rendement Directeur commercial Questionnaire d évaluation de rendement Directeur commercial Nom : Pour la période allant du au Type d'évaluation : (préliminaire, trimestrielle, annuelle, autre) Évaluation complétée par : Titre : Date

Plus en détail

L AGENT OU L AGENTE DOIT REMETTRE DEUX COPIES DE CE FORMULAIRE À LA PERSONNE REQUÉRANTE. Évaluation de l exploitation d une ferme

L AGENT OU L AGENTE DOIT REMETTRE DEUX COPIES DE CE FORMULAIRE À LA PERSONNE REQUÉRANTE. Évaluation de l exploitation d une ferme L AGENT OU L AGENTE DOIT REMETTRE DEUX COPIES DE CE FORMULAIRE À LA PERSONNE REQUÉRANTE. Évaluation de l exploitation d une ferme Numéro du dossier INTRODUCTION Le formulaire Évaluation de l exploitation

Plus en détail

VOLET CREATION - PRET PHAR -

VOLET CREATION - PRET PHAR - VOLET CREATION - PRET PHAR - DOSSIER DE DEMANDE A remplir par le porteur de projet A RETOURNER A LA PLATEFORME ACCOMPAGNATRICE IMPERATIVEMENT COMPLETE DES ELEMENTS COMPTABLES DEMANDES 1. Identification

Plus en détail

CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM

CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM PLAN DE FINANCEMENT ET D AFFECTATION Le schéma de réponse ci-après vous permettra de préciser dans la première partie, la nature et le montant de vos investissements. Dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET

DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Etat civil ( à dupliquer en fonction du nombre d associés) (joindre un CV au présent dossier) Nom :... Nom de Jeune Fille : ------------------------------------- Prénom

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date)

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) Ce plan d affaires contient des renseignements confidentiels et exclusifs et ne peut être copié ou diffusé sans l autorisation écrite de Monsieur

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

DOSSIER N 4: LES COUTS FIXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE

DOSSIER N 4: LES COUTS FIXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE BAC PRO LOGISTIQUE: GESTION QUANTITATIVE DOSSIER N 4: LES COUTS IXES ET VARIABLES EN LOGISTIQUE Objectif : Calcul et appréciation des différents coûts logistiques.(rappels) Dans l optique de la réalisation

Plus en détail

PRIX JULIE MAS 2014-2015

PRIX JULIE MAS 2014-2015 PRIX JULIE MAS 204-205 D O S S I E R D E.. La création et le développement d une jeune entreprise constituent sans doute le défi le plus passionnant proposé par la vie professionnelle. La diversité des

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition Le contrôle budgétaire Définition Les différents budgets, leur enchaînement La validation des budgets Le Contrôle budgétaire Le contrôle budgétaire 1. Définition Un budget est établi à partir d une prévision,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

Étude sur le coût de production du wapiti en 2003 au Québec

Étude sur le coût de production du wapiti en 2003 au Québec Étude sur le coût de production du wapiti en 2003 au Québec Direction des politiques sur la gestion des risques Septembre 2007 / RÉALISATION ET COORDINATION Simon Boulet Michel Lebel ENQUÊTES ET SAISIE

Plus en détail

Démystifiez votre comptabilité et fiscalité

Démystifiez votre comptabilité et fiscalité Démystifiez votre comptabilité et fiscalité PRÉSENTÉ AUX MEMBRES DE MON RÉSEAU PLUS Présenté par Diane Fortin 23 septembre 2014 Qui sommes-nous? Cabinet de comptables professionnels agréés (CPA) Fondé

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

PROJET DE FAISABILITE. Ville Commentaires Nombre d' habitants. ROUBAIX Bassin de vie 115000

PROJET DE FAISABILITE. Ville Commentaires Nombre d' habitants. ROUBAIX Bassin de vie 115000 PROJET DE FAISABILITE Pour la réalisation d'un centre de lavage haute pression pistes + Portique Ce projet sera implanté sur la commune de: ROUBAIX département 9 Définition de la zone de chalandise Ville

Plus en détail

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme!

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme! SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL ÉCONOMIE ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION Comparez votre ferme! Pour une quatrième année consécutive, la FPPQ publie son étude sur les coûts de production.

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

Associations - Dossier de demande de subvention Année universitaire 2014/2015

Associations - Dossier de demande de subvention Année universitaire 2014/2015 Associations - Dossier de demande de subvention Année universitaire 2014/2015 Ce dossier de demande de subvention est un formulaire simplifié destiné à toutes les associations étudiantes désireuses d obtenir

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016 1 Prix des Carburants Au 1 er Juin 2016 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA États financiers de la FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA 31 décembre 2005 États financiers 31 décembre 2005 État des résultats et de l évolution des soldes des fonds Bilan PAGE 1 2 3-10 Fondation communautaire

Plus en détail

L'autoapprovisionnement. Données et formulaires Edition 2015

L'autoapprovisionnement. Données et formulaires Edition 2015 L'autoapprovisionnement Données et formulaires Edition 2015 Impressum Editeur Auteure Traduction Mise en page Impression AGRIDEA Avenue des Jordils 1 Case Postale 1080 CH-1001 Lausanne T +41 (0)21 619

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

faites Pétiller vos idées

faites Pétiller vos idées Avec Chrysalis, faites Pétiller vos idées du 6 janvier au 14 février 2014 c o n c o u r s à la création d entreprise Dossier de candidature Renseignements : Tél : 05 65 43 63 63 - Email : chrysalis@cc-decazeville-aubin.fr

Plus en détail

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE Présentation de GEORGE L. BRINKMAN DÉPART. DE L ÉCONOMIE ET DE L INDUSTRIE AGRICOLES UNIVERSITÉ DE GUELPH APERÇU DE LA PRÉSENTATION VIABILITÉ AGRICOLE Revenus,

Plus en détail

32 Coûts fixes, coûts variables

32 Coûts fixes, coûts variables cterrier.com 1/14 24/09/2012 32 Coûts fixes, coûts variables Variabilité des charges cterrier cterrier.com 2/14 24/09/2012 32 Coût fixes, coûts variables Concepts clés Définitions Charges fixes : charges

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures Mars 2008 Cette fiche pratique, publiée à l intention des productrices et producteurs céréaliers, fournit des renseignements et des conseils

Plus en détail

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes?

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Marc St-Roch, CPA, CA, M. Fisc. Service de comptabilité et de fiscalité de l UPA 29 mai 20123 Plan de la rencontre

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR :

PLAN D AFFAIRES. (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : PLAN D AFFAIRES (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) (Adresse personnelle complète) (Numéro de téléphone) (Adresse courriel) (Mois et année) Modèle de présentation fourni par

Plus en détail

Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Association Demande de subvention

Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Association Demande de subvention Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Association Demande de subvention Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Simple et Rentable Pour gagner de l argent en ligne

Simple et Rentable Pour gagner de l argent en ligne Simple et Rentable Pour gagner de l argent en ligne Ouvert Monde Entier! Support en Français, Anglais et Espagnol. Où que vous soyez, profitez de cette exceptionnelle opportunité! copyright Support Venture

Plus en détail

COMPTABILITÉ DE GESTION

COMPTABILITÉ DE GESTION COMPTABILITÉ DE GESTION Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : septembre 1997 Réédité par la Direction

Plus en détail

1- ANALYSEZ UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT

1- ANALYSEZ UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT 1- ANALYSEZ UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT OBJECTIF : Permettre aux stagiaires d optimiser le suivi et la gestion de son entreprise PRE REQUIS: Avoir au minimum 1 an d'exercice Analyse du compte de

Plus en détail

IV - DETERMINATION DES COUTS

IV - DETERMINATION DES COUTS Cterrier.com 1/6 06/01/2005 Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des

Plus en détail

Étude sur le coût de production de la tomate de serre en 2001. Direction des politiques sur la gestion des risques

Étude sur le coût de production de la tomate de serre en 2001. Direction des politiques sur la gestion des risques Étude sur le coût de production de la tomate de serre en 2001 Direction des politiques sur la gestion des risques Août 2003 Réalisé par Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

De la TP frein à l investissement. à la TP argument de vente FÉDÉRATION DES INDUSTRIES MÉCANIQUES

De la TP frein à l investissement. à la TP argument de vente FÉDÉRATION DES INDUSTRIES MÉCANIQUES De la TP frein à l investissement à la TP argument de vente 1 La situation de l entreprise cliente Le frein à l investissement Le remède Taxe professionnelle (1) L impact de la TP sur les nouveaux investissements

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES

GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES GUIDE DE RÉDACTION PLAN D AFFAIRES (nom de l entreprise) (nom du promoteur) (numéro de téléphone) Révisé en mars 2005 Pourquoi rédiger un plan d affaires? Certains entrepreneurs rédigeront un plan d affaires

Plus en détail

CONCOURS REGIONAL CREATION, REPRISE D ENTREPRISE AU FÉMININ. Dossier d inscription

CONCOURS REGIONAL CREATION, REPRISE D ENTREPRISE AU FÉMININ. Dossier d inscription CONCOURS REGIONAL CREATION, REPRISE D ENTREPRISE AU FÉMININ Dossier d inscription La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de la Lorraine organise un concours pour mettre à l honneur les femmes

Plus en détail

1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations

1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations 1 L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS 1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations Opération 1 : Achat d un fonds de commerce Eléments incorporels 207 Matériel d exploitation 215 Agencements

Plus en détail

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD ÉTATS FINANCIERS ANNUELS PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - 31 décembre 2000 * PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - ÉTAT DU PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS AU 31 DÉCEMBRE 2000

Plus en détail

Plan d affaires (version abrégée)

Plan d affaires (version abrégée) Plan d affaires (version abrégée) Le plan d affaires est un outil essentiel qui permet aux entrepreneurs de se questionner et de structurer, de renforcer ou de modifier leur idée de projet d affaires.

Plus en détail

Colloque en gestion Bas St-Laurent

Colloque en gestion Bas St-Laurent Colloque en gestion Bas St-Laurent Comment avoir un rapport gagnantgagnant entre prêteur et entrepreneur Le 3 novembre 2015 Colloque Gestion Bas St-Laurent - Votre vision, votre avenir - 3 novembre 2015

Plus en détail

Présentation. Présenté et distribué exclusivement par

Présentation. Présenté et distribué exclusivement par Présentation Présenté et distribué exclusivement par Le Transport Un marché qui a fait notre renommée Le domaine du transport est un marché que nous développons depuis les 15 dernières années et pour lequel

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT BRUSOC

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT BRUSOC DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT BRUSOC Fonds d amorçage Ce questionnaire est destiné aux sociétés commerciales ou aux personnes souhaitant développer leur projet au travers d une société commerciale. Dans le

Plus en détail

Jean-Pierre Revéret Professeur ESG-UQAM et CIRAIG Vice-président Groupe AGÉCO. André Porlier Directeur Affaires corporatives et Développement durable

Jean-Pierre Revéret Professeur ESG-UQAM et CIRAIG Vice-président Groupe AGÉCO. André Porlier Directeur Affaires corporatives et Développement durable Les enjeux de nature environnementale, sociale et économique liés à la production et à l utilisation d huile de palme, de soya et de GAHU dans la fabrication du biodiesel André Porlier Directeur Affaires

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS Notions à connaître: Taux de rentabilité, taux d'intérêt, demande anticipée, investissement matériel, investissement immatériel, investissement public,

Plus en détail

Bulletin B-1. Rapport financier d un parti autorisé. Renvoi : Loi électorale (RLRQ, c. E-3.3), articles 110, 113 à 115 BUT

Bulletin B-1. Rapport financier d un parti autorisé. Renvoi : Loi électorale (RLRQ, c. E-3.3), articles 110, 113 à 115 BUT Bulletin B-1 Rapport financier d un parti autorisé Renvoi : Loi électorale (RLRQ, c. E-3.3), articles 110, 113 à 115 BUT Le Directeur général des élections (DGE) a le pouvoir, en vertu du premier alinéa

Plus en détail

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / /

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / DOSSIER D'OPPORTUNITÉ Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / Jour mois An Âge: Homme Femme Coordonnées de l entreprise Nom : Adresse

Plus en détail

AIDE A L ENTREPRENEURIAT DES JEUNES BUSINESS PLAN SIMPLIFIE

AIDE A L ENTREPRENEURIAT DES JEUNES BUSINESS PLAN SIMPLIFIE AIDE A L ENTREPRENEURIAT DES JEUNES BUSINESS PLAN SIMPLIFIE Nom du promoteur : Nom du projet : Expert ONUDI: Nicoué Herman Bureau ONUDI CI : 22 48 27 48 Email : A.Nicoue@unido.org TABLE DES MATIERES TABLE

Plus en détail

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points.

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points. EPREUVE N 2 EPREUVE D ECONOMIE (Coefficient : 1 - Durée : 4 heures) ------------------------------ L usage de la calculatrice est autorisé. RAPPEL : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée

Plus en détail

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC PRÉFACE... vii LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC...1 1.1 LA GRILLE DE COMPÉTENCES SECTION FISCALITÉ : VUE D ENSEMBLE...1 1.2 EXEMPLE DE CONNAISSANCES ATTENDUES À CHAQUE NIVEAU

Plus en détail

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif)

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) Plans comptables PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) ACTIF Actif à court terme Banque opérations 1010 Dépôts à terme 1040 Titres négociables 1050 Placements temporaires obligations

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Description d un système de production

Description d un système de production Edition 2013 : campagne 2011 et conjoncture 2012 Description d un système de production Les systèmes de production décrits dans ce dossier sont présentés de manière identique sous forme de cas types. Chaque

Plus en détail

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE Entreprise / Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT BRUSOC

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT BRUSOC DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT BRUSOC Microcrédit Ce questionnaire est destiné aux personnes souhaitant développer une activité économique sous un statut d indépendant en personne physique à titre principal

Plus en détail

PRÉSENTATION BUDGET 2014. www.lancienne-lorette.org

PRÉSENTATION BUDGET 2014. www.lancienne-lorette.org PRÉSENTATION BUDGET www.lancienne-lorette.org Données ayant un impact sur le budget Revenus Dépenses Nouvelle présentation : - Subvention en capital gouvernement du Québec (n apparaît plus ni comme revenu

Plus en détail

PRÉSENTATION SOMMAIRE

PRÉSENTATION SOMMAIRE PRÉSENTATION SOMMAIRE Conçu spécifiquement pour les Représentants indépendants. Recherche et développement par l équipe multidisciplinaire de G.N.S. SERVICE inc. Utilisation simple, rapide et performante!

Plus en détail

Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2

Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2 Faculté d administration FIS-734 MANDAT FISCAL COMPLÉTER UNE T2 Le cours FIS-734 a pour but d'amener l'étudiant à une maîtrise du calcul des impôts des sociétés, en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu.

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DEMANDE DE SUBVENTION 2016 BETHUNE www.ville-bethune.fr DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Nom de l ASSOCIATION : -----------------------------------------------------------------------------------------Département de référence : -------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail