AVENANT N 5 A LA CONVENTION PLURI-ANNUELLE DU PROJET DE RENOVATION URBAINE DU QUARTIER DE LA PLAINE D'OZON A CHATELLERAULT. Page 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVENANT N 5 A LA CONVENTION PLURI-ANNUELLE DU PROJET DE RENOVATION URBAINE DU QUARTIER DE LA PLAINE D'OZON A CHATELLERAULT. Page 1"

Transcription

1 AVENANT N 5 A LA CONVENTION PLURI-ANNUELLE DU PROJET DE RENOVATION URBAINE DU QUARTIER DE LA PLAINE D'OZON A CHATELLERAULT Page

2 SOMMAIRE.... Article : Parties à l avenant... 3 Article : Identification de la convention initiale... 4 Article 3 : Modifications successives... 4 Article 4 : Objet de l avenant... 5 Article 5 : Modifications de la convention initiale... 5 Article 6 : Date d effet et mesure d ordre... 6 Article 7 : Annexes... 7 Page

3 Article : Parties à l avenant L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, établissement Public Industriel et Commercial de l'etat, immatriculé au registre du commerce et des sociétés de Paris sous le n , dont le siège es t à Paris (6e), 69 bis rue de Vaugirard, Paris, Ci- après dénommée l ANRU ou l Agence, Représentée par Monsieur Pierre SALLENAVE, Directeur Général ; ET : La, représentée par son Maire, Monsieur Jean-Pierre ABELIN, ci-après dénommée le porteur de projet ; ET : L Office Public de l'habitat,, bailleur social, représenté par son président Monsieur Henri COLIN ci après dénommé le maître d ouvrage ; ET : La SEM Habitat Pays Châtelleraudais, bailleur social, représentée par son président, Monsieur Jean- Pierre ABELIN ; ET : La Communauté d'agglomération du Pays Châtelleraudais, représentée par son président Monsieur jean-pierre ABELIN ; ET : Le Préfet de la Région Poitou Charentes, Préfet de la Vienne, Monsieur Yves DASSONVILLE ; ET, L'Association Foncière Logement, représentée par son président Monsieur Bruno LUCAS ; ET, La Région Poitou Charentes représentée par la présidente du Conseil Régional Madame Ségolène ROYAL ; ET, Le Département de la Vienne représenté par le président du Conseil Général Monsieur Claude BERTAUD ; ET, La Caisse des Dépôts et Consignations représentée par son directeur régional, Monsieur Thierry RAVOT ; Page 3

4 Les parties ont convenu de ce qui suit : Article : Identification de la convention initiale Convention pluri-annuelle n 6 de la Ch âtellerault sur le quartier de la Plaine d'ozon signée à. le 30 mars 007. Article 3 : Modifications successives N de l avenant Date signatur e avenant 9/03/09 4/05/09 3 4/08/09 4 0/0/0 Nature de l avenant Avenant national Avenant national Avenant national Avenant national Nature des modifications Changement de maîtrise d'ouvrage pour deux opérations : - Enfouissement de la ligne RTE - relocalisation de la Mairie annexe équipe de projet Plan de relance : - Création de logements sociaux hors site - réhabilitation des immeubles Péguy A, B et Derouau - réhabilitation de 0 logements au B5 rue Peguy - aménagement de l'entrée sud-est du quartier - modification de l'opération Centre de Loisirs sans Hebergement Ajustement du plan de relance : - Réhabilitation immeuble Derouau - retrait de l'opération de réhabilitation des 0 logements B 5, rue Péguy Intégration du nouveau schéma directeur : - redécoupage opérationnel d'opérations de construction et SEM Habitat (site et hors site) - ajout d'opérations nouvelles et complémentaires de construction (site et hors site) - suppression d'opérations (délocalisées ou remplacées) - reventilation des économies de CAPAS permettant le financement d'opérations nouvelles et des surcoûts Page 4

5 Article 4 : Objet de l avenant L'objet du présent avenant concerne : Démolition de deux bâtiments supplémentaires sur deux secteurs différents du quartier, avec des objectifs différents : - le bâtiment Laplace (B0) dont l'état s'est précipitamment dégradé, qui permettra la restructuration de l'îlot Péguy en grande difficulté. L'objectif est de dynamismer les résidences Péguy A et B, Lavoisier et les tours Chinoises en offrant une nouvelle image à ce secteur. C'est également l'occasion de rééquilibrer l'intervention sur le patrimoine d' entre le nord et le sud et de relier ces deux entités, notamment par un traitement paysager. - le bâtiment Lyautey T8, dont la démolition était inscrite à échéance de 0 ans dans la convention initiale sans financement programmé. L'objectif est de conclure l'ouverture sur le quartier, de modifier de manière très significative l'entrée sud de la ville et d'initier un renouveau majeur dans la diversification de l'offre en logement. Cette opération nécessite un complément de financement ; Réutilisation des subventions ANRU, gelées dans l'avenant n 4 à l'article 4.4 (opérations d'équipements «Création de la maison des services publics» et «Création du pôle culturel et social de la Gornière») pour notamment assurer la démolition du bâtiment Laplace (B0) et la construction de 5 logements en acquisition/amélioration ; Redéploiement d'une partie des économies de subvention ANRU sur des opérations jugées prioritaires, dans le principe de la fongibilité interne aux familles ; Reconstitution d'une offre de 30 logements suite à la démolition de la tour Lyautey nécessitant une demande complémentaire de financement. Mise en conformité de la convention initiale signée le 30/03/007 avec la convention type validée par le Conseil d Administration de l ANRU le 8 Avril 00. Cet avenant est proposé dans un contexte de marché immobilier, aujourd'hui fortement détendu. Cela explique la faible reconstitution d'offre proposée qui s'appuie également sur les orientations du Programme Local de l'habitat adopté par le conseil communautaire 3 février 0. Article 5 : Modifications de la convention initiale La convention, mentionnée à l article du présent avenant et modifiée par les avenants successifs listés à l article 3 du présent avenant, est modifiée dans les conditions ci- après : Page 5

6 Article 5. : Le préambule de la convention est modifié comme suit : La communauté d'agglomération du pays châtelleraudais est un territoire qui gagne des habitants mais qui vieillit. On note une augmentation de la tranche des ans pour une diminution de la tranche des ans et 5-9 ans. L économie châtelleraudaise reste très spécialisée dans l industrie (fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques, fabrication de machines, fabrication de matériels de transport, fabrication d autres produits industriels). Mais, comme lors des précédentes phases de récession économique, l emploi sur le châtelleraudais décroche plus que les autres territoires nationaux. L impact de la crise intervenue fin 008 est très net. Article 5. : L article du titre II de la convention «le contenu du projet urbain» est modifié comme suit : Le projet urbain présenté dans cet avenant garde les mêmes objectifs de la convention initiale, tout en allant plus loin dans les ambitions (démolition complémentaire du bâtiment Laplace B0) et en concrétisant des orientations de départ (démolition de la tour Lyautey T8). Ces opérations s'inscrivent donc dans la volonté de poursuivre le changement d'image du quartier de la Plaine d'ozon, d'inverser la concentration des facteurs de paupérisation, de favoriser la diversification de l'offre en logements et de désenclaver certains îlots. On peut résumer l'intention générale de cet avenant en indiquant que l'image de l'entrée de Ville que constitue la partie sud du quartier est définitivement modifiée par l'aboutissement de la démolition des tours situées au pied du pont Lyautey. Cette tour ferme complètement l'entrée du quartier et cette sensation est accentuée depuis que la tour Charles Cros est tombée. Le déséquilibre est désormais flagrant. Cette tour constitue un élément très pénalisant pour l'environnement général de l'entrée de Ville. Laisser la tour Lyautey n'est pas envisageable dans le contexte d'ozon. Enjeux des démolitions proposées (Cf. Annexe 4) La démolition du bâtiment Laplace (60 logements), est une réelle occasion de désenclaver cet îlot nord qui souffre depuis ces dernières années. La réflexion sur cette déconstruction avait déjà eu lieu lors de l'élaboration de la convention initiale en 006. Il avait alors été décidé de traiter l'ilot ADER qui vivait de grosses difficultés tant sur le bâti que sur des aspects sociaux. Quatre ans plus tard et après le désenclavement réussi de l'îlot ADER, les difficultés se concentrent aujourd'hui sur l'îlot Péguy (la concentration d'habitants cumulant des difficultés économiques et sociales importantes, le squat important des jeunes dans les communs, et la forte augmentation de la vacance engendrée). Par ailleurs, la longueur du bâtiment Laplace constitue une barrière physique entre les bâtiments Péguy A / Péguy B et le bâtiment Lavoisier, participant activement à l'enclavement de cette partie du quartier. Page 6

7 Cette démolition évitera ainsi une dichotomie entre le sud, nouveau quartier «ouvert» à échelle plus humaine, et le nord, quartier ancien «fermé». La déconstruction du B0 a pour objectif de désenclaver physiquement cette partie du quartier et de proposer une meilleure intégration des familles concernées par un relogement adapté. La démolition de la tour Lyautey (90 logements) est un réel enjeu urbanistique sur le quartier de la Plaine d'ozon et plus largement à l'échelle de la Ville. Situé en entrée sud de, ce bâtiment sacralise la représentation négative de ce quartier. Ce bâtiment constitue un obstacle à la finalisation du projet de rénovation urbaine. Il ferme entièrement la perspective du nouveau quartier depuis l'entrée sud de la ville. Son apparence massive de béton brut constitue un frein à toute implantation d'opérateurs privés programmée à proximité de cet immeuble. Ainsi, la mixité recherchée ne peut être effective dans la configuration actuelle. La commercialisation de logements en loyer libre et en accession est conditionnée par cette démolition. Cette perception est accentuée par la déconstruction récente de la tour Charles Cros située en vis à vis qui crée un déséquilibre visuel de l'entrée de ville. Par ailleurs, des commerces et des professions libérales souhaitent s'implanter sur ces emprises destinées aux opérateurs privés dans le prolongement des commerces transférés. La reconstitution de l'offre se compose de la manière suivante : 5 logements en amélioration-acquisition PLAi pour le relogement des locataires du bâtiment Laplace (voir annexe 4). 30 logements 0 PLUS, PLAi et 8 PLUS CD pour le relogement des locataires du bâtiment Lyautey et le repositionnement du C.A.R.T. (Centre d'adaptation et de Redynamisation au Travail), présent au rez-de-chaussée de cet immeuble. Ainsi, le nombre de logements inscrits en PLAI augmente sur le total des relogements, soit 8 PLAI, (contre 70 PLAI dans l'avenant n 4), mais le nombre de PLUS CD baisse légèrement, soit 8 PLUS CD (contre 4 PLUS CD dans l'avenant n 4). Le taux de reconstitution de l'offre est de 65% sur l'ensemble du projet. Les plans en annexe 5 présentent la répartition des reconstructions sur site, hors site ( et autres communes de la Communauté d'agglomération du pays châtelleraudais). Page 7

8 Relogement (voir annexe 6) Convention initiale taux% subv. nombre total Dont sur site Dont hors site (ZUS) Dont hors site (hors ZUS) PLUS CD 7% PLUS 5% PLUS AA 5% PLAI 5% Avenant 4 taux% subv. nombre total Dont sur site Dont hors site (ZUS) Dont hors site (hors ZUS) PLUS CD neuf 7% PLUS neuf 5% PLUS AA 5% 0 0 PLAI neuf 5% Avenant 5 taux% subv. nombre total Dont sur site Dont hors site (ZUS) Dont hors site (hors ZUS) PLUS CD neuf 7% PLUS neuf 5% PLAi AA 5% PLAi neuf 5% Page 8

9 En terme de résidentialisation, le bâtiment Vigny est abandonné afin de permettre le renforcement des autres résidentialisations du bailleur concerné. Les travaux initialement prévus sur le bâtiment Vigny seront réalisés par le bailleur, hors ANRU. Le projet qui sert de base à la conclusion du présent avenant est celui examiné le... par le Comité d Engagement de l ANRU (ou le cas échéant : ayant fait l objet d une délibération du Conseil d Administration de l Agence en date du..). Article 5.3 : Les sous-articles de l article du titre II de la convention «L organisation de la conduite du projet d ensemble» sont modifiés comme suit : - L article du titre II de la convention «Pilotage du projet» est modifié comme suit : Dans le but de valoriser les efforts déjà engagés sur la Gestion Urbaine de Proximité par les partenaires locaux, la collectivité a mis en place une organisation basée sur une mobilisation des acteurs de terrain (centre social, associations de quartier,...) pour pérenniser les investissements réalisés. Dans ce contexte, un poste de coordination de la gestion urbaine de proximité est créé pour piloter les actions et les projets en cours, identifier les besoins et les demandes en matière de GUP, et adapter le plan d'actions (voir annexe 9). L'article 5.4 : Les sous-articles de l article 3 du titre II de la convention «La concertation et l information sur le projet» sont modifiés comme suit : non modifié Article 5.5 : Les sous-articles de l article 4 du titre III de la convention «Les opérations approuvés par l ANRU» sont modifiés comme suit : - L article 4. du titre III de la convention «l'intervention de l'anru dans le champ du logement locatif à caractère social» est modifié comme suit : Le paragraphe «démolition de logements sociaux» est modifié comme suit : Opération modifiée : Quartier de la Plaine d' Ozon, SEM Habitat, démolition du bâtiment GEORGET, comprenant 30 logements. Page 9

10 La modification concerne la base de la TVA, initialement à 5,5 % qui est ramenée à 7 % sur cette ligne. Opérations nouvelles : Quartier de la Plaine d'ozon, Habitat86, démolition du bâtiment Laplace (B0) comprenant 60 logements ; Quartier de la Plaine d'ozon, Habitat86, démolition de la Tour Lyautey ( T8) comprenant 90 logements. Le montant total des démolitions nouvelles s'élève à TTC. L'ANRU intervient à hauteur de sur ces opérations nouvelles (B 0 et T8). Le coût supplémentaire engendré par la démolition des 60 logements du Bâtiment Laplace est compensé par la suppression de deux lignes d'équipement («création de la maison des services publics et des associations» et «Création pôle culturel et social de la Gornière»). Le coût supplémentaire engendré par la démolition des 90 logements de la Tour Lyautey nécessite une participation supplémentaire de l'anru et le repositionnement de l'aide de la Région initialement prévue pour le financement d'un réseau de chaleur ( ). La somme apportée par la Région sera donc de , composée d'une part d'une réutilisation d'économies à hauteur de et du repositionnement des Le paragraphe «Reconstitution ou création de l'offre locative sociale» est modifié comme suit : Opérations supprimées :, rue de Colombiers, Habitat86, opération de 3 logements supprimée en raison de la présence d'une servitude liée au réseau d'assainissement dont le financement du dévoiement ( euros) n'était pas prévu. L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération permet de reporter de subventions ANRU sur la démolition du Bâtiment Laplace (B0)., rue Louis Jouvet, SEM Habitat, opération de 4 logements supprimée en raison d'un foncier inadapté à une si petite opération. L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération permet de reporter de subventions ANRU sur son programme de résidentialisation. Opérations modifiées ;, Grand Rue Châteauneuf, Habitat86, construction de 8 logements ; L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération (appel d'offre favorable) permet de reporter de subventions ANRU sur son programme de résidentialisation. Communauté d'agglomération du pays Châtelleraudais, Vouneuil sur Vienne, Habitat86, construction de 8 logements ; Le nombre de logements de cette opération est diminué du fait d'une difficulté d'emprise de terrain ( 8 au lieu de 0 prévus initialement). L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération permet de reporter 8 08 de subventions ANRU sur la démolition du Bâtiment Laplace (B0). Page 0

11 , rue Maurice Bourgois, Habitat86, construction de logements ; Le nombre de logements de cette opération est diminué du fait d'une difficulté d'emprise de terrain ( au lieu de 5 prévus initialement). L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération permet de reporter de subventions ANRU sur la démolition du Bâtiment Laplace (B0). Opérations nouvelles : Reconstitution de l'offre pour le relogement bâtiment Laplace, Habitat86, en 5 acquisitionamélioration : rue Pierre et Marie Curie comprenant logements ; rue Marcel Pagnol comprenant logement ; rue d'antran comprenant logement ; rue Louis Ripault comprenant logement. Le coût engendré par ces 5 logements en acquisition-amélioration est compensé par la diminution de coûts et suppression de certaines opérations. Reconstitution de l'offre pour le relogement de la Tour Lyautey, Habitat86, comprenant opération de 30 logements, sur site. Le coût engendré par la construction de ces 30 logements constitue une demande supplémentaire de financement à l' ANRU Le paragraphe «réhabilitation de logements sociaux conservés sur le site»est modifié comme suit : Opération supprimée : Bâtiment Laplace (B 0), Habitat86 ; réhabilitation de 60 logements supprimée en vue de la démolition de ce bâtiment. L'économie réalisée sur cette opération, permet de reventiler de subventions ANRU sur la démolition de ce bâtiment. Opération modifiée : Bâtiment Derouau, SEM Habitat, comprenant 80 logements ; L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération permet de reporter de subventions ANRU sur son programme de résidentialisation. La réhabilitation des cages d'escaliers est finalement réalisée dans le cadre du programme de résidentialisation. Page

12 Le paragraphe «résidentialisation» est modifié comme suit : Opérations supprimées : Résidentialisation VIGNY, SEM Habitat, comprenant 0 logements. L'économie réalisée par le bailleur sur cette opération permet de reporter de subventions ANRU sur son programme de résidentialisation. - Résidentialisation du bâtiment Laplace (B0), Habitat86, comprenant 60 logements, en vue de la démolition de ce bâtiment. L'économie réalisée sur cette opération, permet de reporter de subventions ANRU sur la démolition de ce bâtiment. Opérations modifiées : Résidentialisation bâtiment 8 comprenant 50 logements, Habitat86 ; Résidentialisation bâtiment 9 comprenant 40 logements, Habitat86 ; Résidentialisation bâtiment 9bis comprenant 50 logements, Habitat86 ; Résidentialisation bâtiment comprenant 65 logements, Habitat86 ; Résidentialisation bâtiment 4 comprenant 49 logements, Habitat86 ; Résidentialisation bâtiment 5 comprenant 40 logements, Habitat86 ; Résidentialisation tour 0 comprenant 05 logements, Habitat86 ; Résidentialisation tour 7 comprenant 00 logements, Habitat86 ; Résidentialisation Georget Nord comprenant 30 logements, SEM Habitat ; Résidentialisation St Exupéry Derouau comprenant 68 logements, SEM Habitat ; Résidentialisation Rodin comprenant 59 logements, SEM Habitat ; Residentialisation Boucher comprenant 90 logements, SEM Habitat. Le montant de la subvention ANRU est augmentée pour atteindre (soit 37 % de la base de financement de la totalité de ces opérations). Cette augmentation résulte des économies réalisées sur les autres opérations modifiées ou annulées du bailleurs (SEM Habitat). Elle permet d'intégrer la requalification des halls d'immeubles dans le traitement global de la résidentialisation. Les modifications relatives à HABITAT86 ne modifient en rien le montant d'aide de l'anru au global sur la résidentialisation. La modification concerne une nouvelle répartition des aides au profit des bâtiments 4, 5 et nécessitant le plus d'attention. L'effort est réduit sur les tours T7 et T0 qui ne souffrent pas de dysfonctionnement caractérisé Le paragraphe «aménagement et création sur les espaces et les équipements» est modifié comme suit : Opérations modifiées : Aménagement des voies conservées du quartier et des espaces publics,. La modification de cette opération réside uniquement dans l'intitulé qui étend l'intervention de cette opération aux aménagements d'aires de jeux notamment, sur le site Péguy/Lavoisier. Page

13 Création voies suite démolitions B - T5 - B et B et Création liaison Péguy - Abelin et Boucher,. Ces deux lignes d'opérations regroupent des interventions sur des sites communs et impliquent une fongibilité des enveloppes financières. Opérations nouvelles : Dévoiement du réseau de chauffage en prévision de la démolition du bâtiment Laplace (B0), Habitat86 ; Le montant de ces travaux est estimé à TTC. L'ANRU intervient à hauteur de sur cette opération. Le coût supplémentaire engendré par cette opération est compensée par la suppression de deux lignes d'équipement : «création de la maison des services publics» et «création du pôle culturel et social de la Gornière». Aménagement du parking situé sur l'emprise de l'ex tour Rouault (T4), Habitat86. Le montant de ces travaux est estimé à TTC. L'ANRU intervient à hauteur de sur cette opération Le coût supplémentaire engendré par cette opération est compensée par la suppression de deux lignes d'équipement : «création de la maison des services publics» et «création du pôle culturel et social de la Gornière» Le paragraphe «équipements et locaux associatifs» est modifié comme suit : Opérations supprimées : Création de la maison des services publics et des associations, ; Création du pôle culturel de la Gornière,. Amélioration des performances acoustiques de la salle de la Gornière, ; Les opérations «création de la maison des services publics» et «création du pôle culturel et social de la Gornière» étaient gelées par l'avenant 4 (cf. modification n 9 - page 7). Le porteur d e projet et les partenaires locaux ont convenu en Comité de Pilotage que ces sommes seraient allouées au financement de la démolition du bâtiment Laplace (B0) et aux différents aménagements et reconstructions en découlant. L'opération «amélioration des performances acoustiques de la salle de la Gornière» est supprimée au profit de la déconstruction de la tour Lyautey (soit de subventions ANRU) et au profit du repositionnement de la structure du C.A.R.T. (soit d'apport Ville). Opérations modifiées : Reconfiguration du centre social et création espace associations,. Le montant de cette opération est réestimé à la baisse à TTC. Cette suppression correspondant à de base de financement est mise au profit de la déconstruction de la tour Lyautey et du repositionnement du C.A.R.T basé au rez-de-chaussée de la tour (soit d'anru). Page 3

14 Opérations nouvelles : Le repositionnement de la structure du Centre d'adaptation et de Redynamisation au Travail. Cette structure, dont le but est la réinsertion des jeunes adultes handicapés, occupe actuellement tout le rez-de-chaussée de l'immeuble Lyautey et utilise des logements pour proposer à son public un parcours résidentiel tout au long de son accueil dans la structure. La Ville prendra en charge ce repositionnement, en partenariat avec l'ensemble des partenaires financiers de cette structure. Aucune aide de l'anru n'est sollicité pour cette opération, financée entre autre par la récupération des économies générées par ailleurs par la suppression de l'opération «amélioration des performances acoustiques de la salle de la Gornière» Le paragraphe «ingénierie et conduite de projet» est modifié comme suit : Opérations modifiées : Toutes les opérations ci-après désignées sont sous maîtrise d'ouvrage. Étude immobilière de marché d'un montant réévalué à la hausse à soit plus pour traiter en totalité la problématique d'attractivité des investissements privés sur le site. Étude de domanialité, redistribution foncière d'un montant revu à la baisse à soit moins 4 6 de subventions ANRU, en raison de l'internalisation de certaines missions. Étude de programmation d'un montant revu à la baisse, à Soit moins de subventions ANRU suite à la réécriture du cahier des charges issue de l'atelier de réflexion mis en place dans le cadre du point d'étape. Communication (diminution de: 6 38 sur l'enveloppe globale) La phase de communication s'effectuera principalement de manière interne à partir des supports existants au sein de la collectivité, OPCU (diminution de sur l'enveloppe globale). Le porteur de projet a fait le choix, à ce stade de l'avancement du PRU, d'internaliser cette mission au sein de l'équipe projet. Architecte et urbaniste coordinateur (diminution de sur l'enveloppe globale). La fin du suivi opérationnel, à ce stade du projet (réalisation effective des travaux), est pris en charge par la direction de projet. L'architecte et la paysagiste conseils de la délégation territoriale, qui ont suivi au plus près la conception des opérations, conservent ce regard extérieur nécessaire au bon déroulement des opérations. Opérations nouvelles : Coordinateur de Gestion Urbaine de Proximité d'un montant de ,. La ligne nouvelle «coordinateur de Gestion Urbaine de Proximité» est financée par la diminution de l'enveloppe OPCU et communication, représentant d'économie de subvention ANRU. Page 4

15 L annexe financière de la convention est modifiée comme suit : Lignes initiales : Libellé de l opération Constructions rue de Colombiers Maître d ouvrage Base de financement Subvention ANRU Taux de subvention ANRU 4 % Année démarrage 0 Semestre démarrage Vouneuil rue Brassens % 00 rue M. Bourgois % 00 rue Louis Jouvet SEM Habitat % 0 Gd rue Châteauneuf SEM Habitat % 006 Réhabilitation bâtiment Laplace (B0) % 00 immeuble Derouau SEM Habitat Résidentialisation résid. bâtiment Laplace (B0) Résid. Bât Résid. Bât Résid. Bât. 9bis Résid. Bât Résid. Bât Résid. Bât Résid. Bât. T Résid. Bât. T résid. Vigny SEM habitat résid. Georget Nord SEM habitat résid. Bouchet SEM habitat résid. St Exupéry / Derouau SEM habitat résidentialisation Rodin SEM habitat Page 5

16 Aménagements Aménagement des voies conservées du quartier % 009 Équipement et locaux associatifs Création de la maison des services publics et des associations % 0 Création pôle culturel et social de la Gornière % 0 Amélioration des performances acoustiques de la salle de la Gornière % 00 Reconfiguration du centre social et création espace des associations Ingénierie et conduite de projet % 0 communication % 005 OPCU % 005 Étude de marché immobilier % 008 Étude de domanialité % 006 Mission d'assistance urbaniste coordonnateur % 007 Étude urbaine et patrimoniale % 00 Page 6

17 Lignes supprimées, modifiées ou nouvelles : Libellé de l opération Maître d ouvrage Base de Subvention financement ANRU Taux de subvention ANRU Année démarrage Semestre démarrage Démolition Démolitions bat. Laplace Habitat % 0 Démolition T 8 Habitat % 0 Reconstitution de l'offre : - construction rue de colombiers Habitat % construction rue M. Bourgois Habitat % 00 - construction Vouneuil / vienne rue Brassens Habitat % 00 - construction Louis Jouvet SEM habitat % construction 3, 5 rue Pierre et Marie Curie Habitat % 03 - construction Habitat86 rue Marcel Pagnol (cadastrée HE 99) % 03 - construction 68, 70 rue d'antran Habitat % 03 - avenue Louis Ripault Habitat % 03 - construction Gd rue Châteauneuf SEM habitat % reconstitution T8 Habitat % 05 Réhabilitation Réhabilitation bat Laplace Habitat % réhabilitation immeuble Derouau SEM habitat % 009 Page 7

18 Résidentialisation Résidentialisation bat Laplace Habitat % residentialisation Vigny SEM Habitat % Résid. Bât Résid. Bât Résid. Bât. 9bis Résid. Bât Résid. Bât Résid. Bât Résid. Bât. T Résid. Bât. T residentialisation Boucher SEM Habitat % 0 résidentialisation Georget Nord (divisé) SEM Habitat % 0 résidentialisation St Exupéry Derouau SEM Habitat % 0 résidentialisation Rodin SEM Habitat % 0 Aménagement : Aménagement des voies conservées du quartier et création d'espaces publics % 009 Dévoiement réseau chauffage en prévision démolition B 0 Habitat % 03 Aménagement parking sécurisé et création de boxes ind. (ex T4) Habitat % 03 Page 8

19 Équipement et locaux associatifs création de la maison des services publics et des associations 0 0 0% - - création pôle culturel et social de la Gornière % - - Aménagement du site de la Gornière 0 0 0% 00 reconfiguration du centre social et création espace associations % 0 Ingénierie et conduite de projet communication % 005 OPCU % 005 Étude de marché immobilier % 008 Étude de domanialité % 006 mission d'assistance d'un urbaniste coordonnateur % 007 GUP % 0 Étude de programmation % 0 Il est à noter que la démolition du bâtiment Laplace se fait à enveloppe constante inscrite dans l'avenant n 4. Seuls le financement de la démolitio n de la tour Lyautey ainsi que sa reconstitution d'offre constituent une demande supplémentaire de subventions à l'anru. Le détail des économies et ventilations des subventions ANRU par opération est résumé dans le tableau de l'annexe. Page 9

20 Article 5.6 : L article 5 du titre III de la convention «Les contreparties cédées à Foncière Logement» est modifié comme suit : «Outil majeur de la diversification de l offre logement dans les quartiers éligibles à l intervention de l ANRU, les contreparties cédées à Foncière logement et sur lesquelles elle réalise des logements locatifs libres constituent un élément indissociable du projet de rénovation urbaine: elles contribuent de fait à la nécessaire diversification sociale de ces quartiers. Les logements construits répondront aux objectifs de Foncière logement qui se réserve le choix des opérateurs publics ou privés et des maîtres d œuvre chargés de leur réalisation dans le respect d un cahier des charges techniques déterminé en concertation avec les partenaires locaux du projet. Les contreparties sont constituées d'un terrain : - Quartier de la Plaine d'ozon, site n, bord de Vie nne, 36 logements ; Ces terrains sont détaillés dans l annexe n 5 (caractéristiques et pl an). Cette annexe précise également les conditions de cession et de réalisation des contreparties. Au total, les contreparties cédées représentent : 5% des m² SHON créés par le projet de rénovation urbaine sur le site du projet. La non cession des contreparties à Foncière logement pourra conduire à la suspension des engagements de l Agence (cf VI-6). Les contreparties définies à l article 5 sont décrites ci-après : Site Adresse Situation en ZUS? (oui/non) Propriétaire(s) du terrain Utilisation actuelle du terrain Bord de Vienne oui Ville Espace vert Surface du terrain (m²) 536 SHON (m²) 4500 Date prévisionnelle de transfert de propriété (mois/année) Références cadastrales Eléments prévisionnels relatif au type d habitat () *Nombre de logements individuels *Nombre de logements collectifs CI 4(en partie) () Ces éléments sont donnés ici à titre indicatif. Des études plus précises permettront de définir le nombre des logements à réaliser et leur typologie. Les cessions des contreparties, quel que soit leur propriétaire actuel, sont réalisées à titre gratuit et interviendront par le biais de cessions à l euro symbolique. Les actes seront reçus par le notaire de Foncière logement. Page 0

21 Il est par ailleurs précisé que le transfert de propriété est effectué sous la condition suspensive et résolutoire que : le terrain cédé soit libre de toute construction en superstructures et en infrastructures, dépollué, constructible, le terrain cédé soit viabilisé, c'est-à-dire desservi par une ou plusieurs voies publiques existantes ou à créer par la collectivité ou son aménageur. Ces voies devront être équipées des réseaux EP/EU/EV/Télécom/EDF suffisamment dimensionnés pour assurer le bon fonctionnement du programme projeté sans qu il soit nécessaire que Foncière logement réalise ou finance des renforcements de réseaux. Elles seront configurées de telle manière qu elles permettent des accès (entrées et sorties) en quantité suffisante pour l opération projetée et que seuls les travaux de branchement en limite de propriété restent à la charge de Foncière logement ; il n y ait aucun réseau aérien ou enterré qui soit de nature à gêner la réalisation du projet de Foncière Logement, le permis de construire définitif soit obtenu, délai de recours des tiers et de retrait administratif purgés. Les propriétaires des terrains, signataires de la présente convention, autorisent dès la signature de la présente convention pluriannuelle Foncière logement à faire réaliser les études géotechniques, hydrogéologiques, de pollution et toute autre étude qui lui sembleraient nécessaires, avant transfert de propriété. Dans le cas où les études des sols et des sous-sols feraient apparaître une pollution du site concerné, les frais de réalisation des travaux de dépollution seront à la charge exclusive du cédant. De même, si le terrain est situé dans un périmètre de recherche d archéologie préventive, Foncière logement se réserve le droit, pour le cas où l économie du projet serait remise en cause, de demander une substitution du terrain. Les participations financières à la réalisation des équipements publics (redevance de ZAC, PAE ) ne seront pas prises en charge par Foncière logement ni par son mandataire pétitionnaire de la demande de permis de construire. Dans le cas où l une ou plusieurs des conditions suspensives s avèreraient impossibles à lever, les cédants et Foncière logement pourront convenir de substituer ou de modifier les contreparties initialement prévues. Ces modifications seront portées à connaissance du directeur général de l ANRU qui saisira le comité d engagement pour avis et, si nécessaire, le conseil d administration. En matière de construction, il est précisé que Foncière logement fera réaliser des études de faisabilité qui permettront notamment de définir, en concertation avec la Ville, le programme à réaliser. Dans ce cadre, les documents suivants devront être transmis : un relevé planimétrique et topographique des terrains ainsi que des abords immédiats ; sur ce relevé devra figurer l ensemble des informations nécessaires à la parfaite connaissance du site et de ses contraintes : servitudes, voiries existantes ou programmées, réseaux sous domaine public, sur site ou à proximité, implantation des constructions existantes, etc si nécessaire, une note relative aux modalités de remblaiement des excavations générées par les démolitions des ouvrages en infrastructure (sous-sols, fondations, cuves ). le bornage du terrain préalablement à l acte authentique. Sur la base de cette étude, à la fois dans le respect du cahier des charges techniques déterminé en concertation avec les partenaires locaux du projet et dans le respect de la cohérence du projet de rénovation urbaine, les logements réalisés répondront aux objectifs de Foncière logement qui se réserve le choix des opérateurs publics ou privés et des maîtres d œuvre chargés de leur réalisation. Page

22 Article 5.7 : L article 6 du titre III de la convention «L échéancier de réalisation du projet» est complété et modifié comme suit : Au plus tard à la date anniversaire des 5 ans de la signature de la convention pluriannuelle de rénovation urbaine ou de la nouvelle date d échéance prorogée par avenant, seront précisées par avenant: La date limite pour l ensemble des demandes du premier acompte conformément au Règlement comptable et financier de l agence, La date limite pour l ensemble des demandes du solde conformément au règlement comptable et financier de l agence. Ces deux dates limites s imposent à l ensemble des opérations de la convention pluriannuelle. Elles sont indiquées à l article 5.3 du présent avenant. Article 5.8 : L article 7 du titre III de la convention «Le plan de financement des opérations subventionnées par l ANRU» est annulé et remplacé par l article 7 «Le plan de financement des opérations du programme» est modifié comme suit : «Le tableau de l annexe est un tableau prévisionnel des dépenses et des recettes estimés, opération par opération, maître d ouvrage par maître d ouvrage, qui, au sens du règlement comptable et financier, réserve des crédits sur les ressources financières du programme national de rénovation urbaine. S agissant des opérations de démolition, d opération d aménagement d ensemble, de requalification d îlot d habitat dégradé ou d interventions sur les copropriétés dégradées, une présentation du bilan prévisionnel d opération formalisé dans une fiche analytique prévisionnelle (FATp) est jointe en annexe au tableau financier prévisionnel. Le bilan d exploitation est également annexé à la FATp pour les équipements à finalité économiques et locaux locatifs. Les subventions de l Agence résultent, opération par opération, de l application du taux contractuel de subvention tel que défini dans le tableau prévisionnel B de l annexe appliqué au coût éligible, au sens du règlement général, de l opération. Ces subventions sont plafonnées opération financière par opération financière, au sens du règlement comptable et financier, telles que définies dans le même tableau. Elles ne sont pas susceptibles d actualisation. Les subventions de l Agence seront versées dans les conditions administratives et techniques définies par le règlement général et par le règlement comptable et financier applicables à la date de l engagement financier de l opération (Décision attributive de subvention) L engagement de l Agence s entend pour un montant global maximal non actualisable décliné par opérations financières de , dont au titre du Plan de Relance, répartis selon la programmation prévisionnelle du tableau B de l annexe. Les participations financières des signataires de la présente convention y sont détaillées. Sont également indiquées des participations financières de tiers non signataires dont l obtention est de la responsabilité de chaque maître d ouvrage. Page

23 La mise en œuvre du programme nécessite une enveloppe de prêts «PRU» de la Caisse des dépôts et consignations estimée à Les décisions d octroi des financements de la Caisse des dépôts et consignations sont prises sous réserve de la disponibilité des enveloppes de prêts PRU. Par ailleurs, les caractéristiques des prêts, y compris le taux d intérêt, sont celles en vigueur au jour de l émission de chaque contrat de prêt. Les prêts CIL mentionnés dans le tableau financier B de l annexe sont indiqués sous réserve de validation selon la procédure élaborée en concertation entre l ANRU et l UESL. L engagement du Département s entend pour un montant de pour toutes les opérations financières décrites à l article 4. (4. à 4.5 inclus), y compris pour le financement «décroisé» des opérations au titre de la convention de partenariat avec le Département. L engagement de la Région s entend pour un montant de pour toutes les opérations financières décrites à l article 4. (4. à 4.5 inclus), y compris pour le financement «décroisé» des opérations au titre de la convention de partenariat avec la région. Avenant national Les opérations faisant l objet d un financement décroisé feront l objet d un suivi financier et opérationnel en application des articles à 0. Article 5.9 : L article 8 du titre IV de la convention «Les opérations du projet, hors programme» est modifié comme suit : Non modifié. Article 5.0 : L article 9 du titre IV de la convention «Le plan de Relogement» est annulé et remplacé par l article 9 «Le relogement des ménages concernés par les opérations de démolition (s il y a lieu, les opérations de requalification d îlot d habitat dégradé, les actions de portage ou de démolition de copropriété dégradée)» ainsi rédigé : «Conformément au règlement général de l ANRU et à la stratégie de relogement figurant au projet qui traduit une politique de peuplement de l ensemble des partenaires locaux du projet (Cf Annexe ), la ville de, la communauté d agglomération du Pays châtelleraudais et les maîtres d ouvrage concernés et tout particulièrement les bailleurs sociaux s engagent : à assurer des relogements de qualité prenant en compte les besoins et objectifs de maîtrise des restes à charge des ménages concernés par les opérations de démolition conformément aux éléments indiqués au règlement général (Titre II-..3); à signer et à transmettre dans un délai de 6 mois la charte partenariale de relogement (principes et conditions des relogements, engagements de chaque partenaire, nature et localisation de l offre de relogement, modalités d accompagnement des ménages relogés, modalités de suivi des relogements.) à conduire le plan de relogement lié à chaque opération de démolition, Page 3

24 Article 5. : Les sous-articles de l article 0 du titre IV de la convention «Les mesures de développement économique et social» sont modifiés comme suit : Non modifié. Article 5. : L article du titre IV de la convention «Les mesures d insertion par l économique et l emploi des habitants» est modifié comme suit : Non modifié. Article 5.3 : L article - du titre V «modalités d attribution et de versement des subventions de l Agence» est annulé et remplacé par l article 3- «modalités d attribution et de versement des subventions de l Agence» ainsi rédigé : «Les engagements contractuels souscrits par l Agence ne valent que dans la limite de la réalité des coûts des opérations physiques ou de la justification des éléments de calcul des dépenses forfaitaires produits dans les conditions administratives et techniques applicables au moment de l engagement financier de l opération physique (Décision attributive de subvention) et précisées dans le cadre des fiches analytiques et techniques. Les demandes de subvention sont formalisées dans une fiche analytique et technique décisionnelle (FATd) visant à confirmer par opération physique les opérations conventionnées décrites dans le tableau prévisionnel B de l annexe. Elles sont déposées auprès du délégué territorial de l Agence en vue de l attribution de subvention. Les demandes de paiement concernant ces décisions attributives de subvention sont adressées par le maître d ouvrage au délégué territorial dans le cadre d une fiche navette de paiement en vue du versement d une avance, des acomptes et du solde de l opération selon les modalités définies par le règlement comptable et financier de l Agence en vigueur à la date la décision attributives de subvention». Dates limites de clôture des engagements contractuels de la convention pluriannuelle: La date limite pour l ensemble des demandes du premier acompte conformément au règlement comptable et financier de l agence est fixée au 0/0/06, Au-delà de cette date, toute opération n ayant pas fait l objet d une Décision Attributive de Subvention sera désaffectée. La date limite pour l ensemble des demandes du solde conformément au règlement comptable et financier de l agence est fixée au 30/03/09. Page 4

25 A cette date, les opérations non encore soldées seront soit soldées en l état connu des dépenses justifiées, ou feront l objet d un recouvrement le cas échéant. Article 5.4 : les sous-articles de l article 5 du titre VI «les avenants à la convention», 5- «Avenants» et 5- «Avenants simplifiés» sont annulés et remplacés par les articles 4, 4- et 4- ainsi rédigés : La gestion de l évolution du projet de rénovation urbaine doit se faire dans le respect de la présente convention. Les conclusions des points d étape ainsi que les conclusions tirées de l analyse du non respect de certains engagements visés à l article 6 ci-dessous, peuvent donner lieu à un avenant. Pour pouvoir gérer les évolutions du projet de rénovation urbaine, les maîtres d ouvrage ont la possibilité de mettre en œuvre la fongibilité au sein d une même opération financière, dans les conditions définies par le règlement comptable et financier de l Agence. Toutes les évolutions ne pouvant être gérées dans le cadre de la fongibilité donnent lieu à des avenants présentés par les porteurs de projet. Ces avenants sont soit du niveau national avec un examen en comité d engagement, soit du niveau local sans examen en comité d engagement et avec une signature déléguée au délégué territorial de l Agence. Les mouvements opérés par fongibilité sont obligatoirement régularisés dans l élaboration du tableau financier du premier avenant qui suit l exercice de la fongibilité. La part de crédits affectés à une opération financière qui reste disponible à l issue de l engagement de toutes les opérations physiques qui la composent, lorsqu il n est plus possible d exercer la fongibilité, doit obligatoirement être libérée d affectation. 4--Avenants nationaux Toute modification de programme ou de calendrier qui déséquilibre l économie générale du projet de rénovation urbaine au regard de ses fondamentaux définis dans le règlement, général de l Agence nécessite la signature d un avenant national. Par instruction le directeur général de l Agence précise aux délégués territoriaux de l Agence d une part, ce qui constitue les fondamentaux des projets et d autre part, le mode d analyse pour apprécier l atteinte à l économie générale du projet de rénovation urbaine au regard de ces fondamentaux. Une demande de retour sur une convention, de plus de 50% des économies constatées sur cette même convention, requiert l instruction d un avenant national. Ces avenants sont, sauf exception notamment pour les avenants prévus dans la convention initiale, proposés lors des points d étape à et 4 ans. Ils sont instruits comme les projets initiaux et signés par tous les signataires de la convention pluriannuelle. 4- Avenants locaux Lorsqu une modification de programme ou de calendrier ne déséquilibre pas l économie générale du projet de rénovation urbaine au regard de ses fondamentaux définis dans le règlement général de l Agence, la modification peut faire l objet d un avenant local. Un avenant local peut redéployer les économies de subvention constatées sur des opérations, quelle que soit l origine de l économie. Les économies constatées sont réutilisables à 50 % au plus sur la convention, le reste est désaffecté de la convention et redéployable au niveau national sur décision du conseil d administration de l Agence. Ces avenants locaux sont signés par le délégué territorial de l Agence ainsi que par le porteur de projet, les maîtres d ouvrage concernés par l objet de l avenant et les financeurs signataires de la convention initiale qui voient leurs financements modifiés par ces Page 5

26 avenants. Ces derniers sont instruits en application d instructions fixées par le directeur général de l Agence dont il est rendu compte au conseil d administration de l Agence». Article 5.5 : L article 6- du titre VI«Respect du programme» est modifié comme suit : La phrase «Toute modification, non autorisée par un avenant ou un avenant simplifié, du programme déclenche la procédure décrite au paragraphe 6-.» est remplacée par : «Toute modification, non autorisée par un avenant national ou un avenant local, du programme déclenche la procédure décrite au paragraphe 6-.» Article 5.6 : L article 6- du titre VI «Procédures mises en œuvre et suites données» est modifié comme suit : «[ ] Le Conseil d Administration, ou par délégation le directeur général, statue sur le rapport du délégué territorial de l Agence. Il peut décider : - le rappel solennel au porteur de projet et aux maîtres d ouvrage de leurs engagements contractuels - la requalification du taux de subvention prévu dans la présente convention qui peut impliquer le remboursement partiel ou total des subventions ; - la réduction du taux ou du plafond de subventions attribuées au maître d ouvrage concerné, même si celles-ci portent sur un objet différent de celui ayant donné lieu au constat qui peut impliquer le remboursement partiel ou total des subventions ; - le réexamen de la convention et la signature éventuelle d un avenant ; - la suspension, voire la résiliation de la convention. Dans tous les cas, la décision prise est portée à la connaissance de l ensemble des signataires de la convention». Article 6 : Date d effet et mesure d ordre Le présent avenant prend effet à compter de la date apposée ci-après par le dernier signataire. Les clauses de la convention non modifiées par le présent avenant demeurent inchangées et applicables. Page 6

27 Article 7 : Annexes Liste des annexes Annexe : Tableau financier de l'avenant. Annexe : Tableau récapitulatif des ventilations des subventions ANRU. Annexe 3 : Synthèse du diagnostic et des orientations du PLH en instance de validation. Annexe 4 : Notice explicative relative à la démolition du bâtiment Laplace et au réaménagement de l'îlot Lavoisier Péguy. Annexe 5 : Plan d'ensemble du projet et plans du relogement Annexe 6 : tableau comparatif production logements avenant 4 et avenant 5 Annexe 7: plans des cheminements et des démolitions Annexe 8: FAT démolition de la tour Lyautey Annexe 9: coordination de la gestion urbaine de proximité Page 7

28 Le code couleur du tableau financier est le suivant : - ligne rouge : opération modifiée - ligne verte : opération supprimée - ligne bleue : opération nouvelle Annexe : Tableau financier de l avenant Page 8

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé

Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé Entre La communauté urbaine de Nantes, ci-après désignée Nantes Métropole, représentée par Monsieur Gilles RETIERE, président,

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13)

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) Règlement d intervention En novembre 2012, la CORA a lancé sur son territoire,

Plus en détail

PROJET DE LA VILLE D ANGERS (Maine-et-Loire 49), Quartier : Verneau. Avenant n 8

PROJET DE LA VILLE D ANGERS (Maine-et-Loire 49), Quartier : Verneau. Avenant n 8 Annexe à la lettre du directeur général de l ANRU portant recommandation pour la préparation de l avenant à la convention à la suite de l examen du projet en comité d engagement du 07 juillet 2011 PROJET

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014 POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE Convention d objectifs 2012-2014 Entre, d une part La communauté urbaine de Nantes, Nantes Métropole, représentée par son président, Monsieur Gilles Retière, Dénommée

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 LES PARTENAIRES DU CADRE D INTERVENTION GUP 2013-2014 L Etat, représenté

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE Validé par le CA 12 février 2009 Et approuvé par le ministre du budget le 20 mars 2009 I AFFECTATION DE CREDITS ET PROGRAMMATION

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2014-2019

Programme Local de l Habitat 2014-2019 Programme Local de l Habitat 2014-2019 Approuvé par délibération du Conseil Communautaire le 27 février 2014 ACTION 3 POURSUIVRE L AMELIORATION DU PARC PUBLIC CONVENTIONNE REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE AVIS D APPEL A PROJET CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE Etablissement Organisateur de la consultation Métropole Européenne de Lille

Plus en détail

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE I AFFECTATION DE CREDITS ET PROGRAMMATION FINANCIERE... 5 11 - La capacité d affectation de crédits de l agence... 5 111

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

PRÉFET DE SEINE MARITIME PROTOCOLE PROJET

PRÉFET DE SEINE MARITIME PROTOCOLE PROJET PRÉFET DE SEINE MARITIME PROTOCOLE PROJET Entre : l État, représenté par Monsieur Pierre de Bousquet de Florian, Préfet de la région Haute-Normandie, Préfet de la Seine-Maritime, L'Agence Nationale pour

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

CONVENTION PARTENARIALE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE RENOVATION URBAINE - AVENANT N 1 -

CONVENTION PARTENARIALE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE RENOVATION URBAINE - AVENANT N 1 - GIP CENTRE ESSONNE VILLE DE CORBEIL-ESSONNES QUARTIER DES TARTERETS CONVENTION PARTENARIALE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE RENOVATION URBAINE - AVENANT N 1 - Le quartier des Tarterêts vu depuis la

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) :

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) : Objet de l intervention Bénéficiaires Nature des dépenses éligibles Orientation n 2 Objectif 2.1 Fiche action 2.1.1 1- Stimuler la production de logements 2 - Renforcer l attractivité du parc existant

Plus en détail

Avenant n 2. OPAH de DROIT COMMUN. de Tarn & Dadou

Avenant n 2. OPAH de DROIT COMMUN. de Tarn & Dadou Avenant n 2 OPAH de DROIT COMMUN de Tarn & Dadou Communauté de Communes de Tarn & Dadou 2011 2014 1 Entre : La Communauté de Communes de Tarn & Dadou, maître d'ouvrage de l'opération programmée, représentée

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

PROJET DE RENOVATION URBAINE DE LA VILLE DE BESANCON. QUARTIER PLANOISE ZUS-ZFU prioritaire

PROJET DE RENOVATION URBAINE DE LA VILLE DE BESANCON. QUARTIER PLANOISE ZUS-ZFU prioritaire Annexe à la lettre du directeur général de l ANRU portant recommandation pour la préparation de la convention à la suite de l examen du projet en comité d engagement du 04 février 2008 PROJET DE RENOVATION

Plus en détail

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE)

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) Entre les soussignés, La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), représentée par son Président, habilité

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE Le 14 Mai 2014 USH Service Politiques urbaines et sociales L architecture des contrats de ville Contrat de ville : projets territoriaux intégrés

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

ANNEXE 2 REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LA GESTION DES AP/CP

ANNEXE 2 REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LA GESTION DES AP/CP ANNEXE 2 REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LA GESTION DES AP/CP REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER VILLE DE METZ GESTION DES INVESTISSEMENTS PAR AUTORISATIONS DE PROGRAMME ET CREDITS DE PAIEMENT La

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de Seine du 29 mai 2007 SOMMAIRE 1. Le quartier du Pont de Sèvres aujourd hui 2. Le projet d aménagement

Plus en détail

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement DREAL de Midi-Pyrénées Cahier des charges de l'appel à projets

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU NORD VILLE DE ROUBAIX PROJET DE RENOVATION URBAINE (PRU) QUARTIER DES TROIS PONTS MISSION GLOBALE DE GEOMETRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU NORD VILLE DE ROUBAIX PROJET DE RENOVATION URBAINE (PRU) QUARTIER DES TROIS PONTS MISSION GLOBALE DE GEOMETRE MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS DE SERVICES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU NORD VILLE DE ROUBAIX PROJET DE RENOVATION URBAINE (PRU) QUARTIER DES TROIS PONTS MISSION GLOBALE DE GEOMETRE CONVENTION

Plus en détail

DISPOSITIF «COLLECTIVITE LAUREATE AGIR POUR L ENERGIE»

DISPOSITIF «COLLECTIVITE LAUREATE AGIR POUR L ENERGIE» DISPOSITIF «COLLECTIVITE LAUREATE AGIR POUR L ENERGIE» CADRE D INTERVENTION POUR L AIDE A L INVESTISSEMENT Avec le dispositif «Collectivités lauréates», la Région accompagne les communes qui le souhaitent

Plus en détail

Fonds de financement de la transition énergétique

Fonds de financement de la transition énergétique Fonds de financement de la transition énergétique Convention particulière de mise en œuvre de l appui financier au projet «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» Entre La ministre de l

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros INFORMATIONS année 2010 PROPRIÉTAIRES DE LOGEMENTS LOUÉS ou DESTINÉS À LA LOCATION Pour financer des travaux de réhabilitation dans vos immeubles

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif 2014 Communauté de Communes Centre Dombes ZAC de la Tuilerie BP 6 01330 VILLARS LES DOMBES Tel : 04.74.98.47.15

Plus en détail

Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier

Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier Entre l Etat, représenté par le ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement, le

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES. GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre.

CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES. GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre. CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre. ENTRE : L ETAT, représenté par le Préfet de la Région Bretagne, Préfet d Ille-et-Vilaine, Monsieur

Plus en détail

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 DIRECTION GENERALE FINANCES ET GESTION DIRECTION DES PROJETS D EQUIPEMENTS AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 AVENANT

Plus en détail

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC»

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» Dispositif de soutien à la rénovation BBC des immeubles de logements en copropriété Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» 1 Contexte Nantes Métropole s'est fixé comme objectif, en

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES COMMUNALES

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES COMMUNALES RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES COMMUNALES AU RAVALEMENT DE FACADES PREAMBULE Depuis de nombreuses années, la Ville de Vincennes s implique fortement dans la réhabilitation patrimoniale de ses quartiers

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

«OPERATION D AMENAGEMENT D UNE ZONE A VOCATION D HABITAT SUR LE SECTEUR DE LA TRESORERIE A RESSONS LE LONG» CONCESSION D AMENAGEMENT.

«OPERATION D AMENAGEMENT D UNE ZONE A VOCATION D HABITAT SUR LE SECTEUR DE LA TRESORERIE A RESSONS LE LONG» CONCESSION D AMENAGEMENT. Commune de Ressong-le-Long Société d Equipement du Département de l Aisne «OPERATION D AMENAGEMENT D UNE ZONE A VOCATION D HABITAT SUR LE SECTEUR DE LA TRESORERIE A RESSONS LE LONG» CONCESSION D AMENAGEMENT

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

L actualité de la rénovation urbaine

L actualité de la rénovation urbaine Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine L actualité de la rénovation urbaine Journée d Information/Appropriation des règlements de référence de l Agence Etat d avancement du programme La phase d élaboration

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA VILLE Arrêté du 29 juin 2011 portant approbation des modifications du règlement général de l Agence nationale pour la rénovation urbaine NOR

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

Fonds de soutien à l innovation Texte modifié au Comité des aides du 18 septembre 2014

Fonds de soutien à l innovation Texte modifié au Comité des aides du 18 septembre 2014 Fonds de soutien à l innovation Texte modifié au Comité des aides du 18 septembre 2014 La délibération du conseil d administration de la CGLLS n 2014-12 du 25 juin 2014 a confié la gestion du fonds de

Plus en détail

ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline. COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006

ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline. COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006 Version du 1 er Août 2007 Concession d Aménagement Ville de Rouen ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL 1- Construction Neuve 2- Acquisition-Amélioration 3- Réhabilitation Adresse complète de l opération PARTIE RÉSERVÉE À METZ METROPOLE Instructeur

Plus en détail

Comité de pilotage de la Gestion Urbaine de Proximité. Mairie de Mantes-la-Ville Le 17 décembre 2013

Comité de pilotage de la Gestion Urbaine de Proximité. Mairie de Mantes-la-Ville Le 17 décembre 2013 Comité de pilotage de la Gestion Urbaine de Proximité Mairie de Mantes-la-Ville Le 17 décembre 2013 Sommaire - Préambule. - 1/. Domaine de la Vallée. - 2/. Brouets-Meuniers. - 3/. Merisiers-Plaisances.

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Point d étape Note méthodologique

Point d étape Note méthodologique Point d étape Note méthodologique Avril 2008 Avril 2008 SOMMAIRE... Préambule : Enjeux et objectifs des points d étape... 4 Partie 1 : Réalisation des points d étape pour les projets de rénovation urbaine

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

Ligne de Bordeaux à Pointe de Grave (584000)

Ligne de Bordeaux à Pointe de Grave (584000) Convention Relative au financement des travaux de libération et de reconstitution des équipements ferroviaires dans le cadre de la création du pôle multimodal de Blanquefort Ligne de Bordeaux à Pointe

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II

DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II AVENANT N 2 A LA CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC ET AUTRES AMENAGEMENTS DE VOIRIE 1 ENTRE : Le Département des Yvelines Collectivité

Plus en détail

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4).

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4). 1 GENERALITES Cette note concerne les aides attribuées par l Agence de l Eau Rhône méditerranée et Corse pour la réhabilitation des assainissements non collectif dans le cadre de son IXième programme d

Plus en détail

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME En vue de développer la capacité et la qualité de l hébergement touristique sur le territoire hautmarnais, et d aider à la mise aux normes sécurité et accessibilité des

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble 2. Programme et coût des équipements publics CONSEIL MUNICIPAL du 12 mai 2011 Ville d Herblay Services Techniques Subdivision Aménagement et Développement

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

OPERATION 1425 REZE CHATEAU CENTRE COMMERCIAL Avenant 7 à la Concession d Aménagement

OPERATION 1425 REZE CHATEAU CENTRE COMMERCIAL Avenant 7 à la Concession d Aménagement OPERATION 1425 REZE CHATEAU CENTRE COMMERCIAL Avenant 7 à la Concession d Aménagement ENTRE : Nantes Métropole, la Communauté Urbaine de Nantes, représentée par Monsieur Charles GAUTIER, Vice-Président

Plus en détail

CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE

CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE Les Arcs sur Argens CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE La Communauté d Agglomération Dracénoise, représentée par Monsieur

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Annexe Conv GDXX/15 PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Entre, La Communauté d Agglomération du Grand Dole Dont le siège est fixé Place de L Europe 39100 DOLE Représentée par son Président

Plus en détail

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG)

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) DREAL Pays de la Loire Lettre n 2 MAJ 10/07/2015 ALUR ET LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) I Définition Champ d application

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le programme comporterait 9 logements (5 PLAI et 4 PLUS), au sein de cet ensemble à usage mixte.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le programme comporterait 9 logements (5 PLAI et 4 PLUS), au sein de cet ensemble à usage mixte. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1200 Réalisation 38 boulevard de Strasbourg (10e) d un programme de 9 logements sociaux (4 PLUS et 5 PLAI) par Toit et Joie. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Opération Urbaine Ville de Sorbiers Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Fonds d Etat (FISAC) Fonds propres Mairie de Sorbiers Opération Urbaine Ville de Sorbiers

Plus en détail

Convention de Partenariat Aides au développement de l Aéroport d Epinal-Mirecourt Lignes Aériennes régulières

Convention de Partenariat Aides au développement de l Aéroport d Epinal-Mirecourt Lignes Aériennes régulières Convention de Partenariat Aides au développement de l Aéroport d Epinal-Mirecourt Lignes Aériennes régulières ENTRE : Le DÉPARTEMENT DES VOSGES représenté par son Président, Christian PONCELET, d une part,

Plus en détail

VILLE D AJACCIO (Corse du sud) Quartiers Cannes-Salines. Avenant N 2

VILLE D AJACCIO (Corse du sud) Quartiers Cannes-Salines. Avenant N 2 Annexe à la lettre du Directeur général de l ANRU portant recommandation pour la préparation de l avenant à la convention à la suite à l examen du projet lors du plan de relance du 09 juin 2009 ainsi que

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rénovation Urbaine des Moulins Le quartier des Moulins se transforme!

DOSSIER DE PRESSE Rénovation Urbaine des Moulins Le quartier des Moulins se transforme! DOSSIER DE PRESSE Rénovation Urbaine des Moulins Le quartier des Moulins se transforme! Contacts Presse Ville de Nice / NCA : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org Elodie

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015

CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015 CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015 ENTRE LES SOUSSIGNES La Ville de Rouen, représentée par Caroline Dutarte, Adjointe au Maire, agissant au nom et pour le compte

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Avenant n 2 à la convention signée le 2 novembre 2011

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Avenant n 2 à la convention signée le 2 novembre 2011 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Communauté d Agglomération des Portes de l Eure Avenant n 2 à la convention signée le 2 novembre 2011 Le présent avenant est établi : Entre la Communauté

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

Le versement pour sous-densité. DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1

Le versement pour sous-densité. DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1 Le versement pour sous-densité DGALN - Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages 1 Le versement pour sous-densité Objectifs Financer les actions et opérations contribuant à la réalisation

Plus en détail

Avenant n 4. au Projet. de Rénovation Urbaine. de Lormont Génicart

Avenant n 4. au Projet. de Rénovation Urbaine. de Lormont Génicart Avenant n 4 au Projet de Rénovation Urbaine de Lormont Génicart Convention de Rénovation Urbaine Lormont Génicart Avenant N 4 Préambule : Exposé des motifs et objet du présent avenant : Le projet de rénovation

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Etablissement Public Industriel et Commercial, dont le siège est situé au 69bis, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Représentée

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail