PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE. RAPPORT D ACTIVITéS. Février 2011 à Novembre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE. RAPPORT D ACTIVITéS. Février 2011 à Novembre 2012"

Transcription

1 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE RAPPORT D ACTIVITéS Février 2011 à Novembre 2012

2 1. PREAMBULE RAPPEL DES MOTIVATIONS SUR LA CREATION DE L ANINF RAPPEL DU DECRET DE CREATION DE L ANINF 7 TABLE DES MATIEres 2. DE L ORGANISATION DE L ANINF LE CONSEIL D ADMINISTRATION LA DIRECTION GENERALE L AGENCE COMPTABLE 9 3. DE L ORGANISATION DE LA DIRECTION GENERALE DES SERVICES RATTACHES A LA DIRECTION GENERALE DE LA DIRECTION DES AFFAIRES GENERALES (DAG) DES MISSIONS DE LA DAG DES SERVICES DE LA DAG DE LA DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE (DAF) DES MISSIONS DE LA DAF DES SERVICES DE LA DAF DE LA DIRECTION DES FREQUENCES (DF) DES MISSIONS DE LA DF DE LA STRUCTURATION DE LA DF DE LA DIRECTION DE L INGENIERIE ET DES APPLICATIONS (DIA) DES MISSIONS DE LA DIA DE LA STRUCTURATION DE LA DIA DES PROJETS 13 3

3 4. DES RESSOURCES HUMAINES LE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN RESSOURCES HUMAINES LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DANS LA FORMATION DES ACTIONS DU MANAGEMENT A LA PRISE DE SERVICE PRISE DE CONTACT AVEC LES SERVICES MESURES D ACCOMPAGNEMENT POUR LE DEMARRAGE DES ACTIVITES DE LA MISE EN OEUVRE DES PROJETS DES ACTIVITES DE BACK OFFICE LA SOLDE DES AGENTS DE L ETAT LA SOLDE DES AGENTS MUNICIPAUX DE LA MAIRIE DE LIBREVILLE LA GESTION DES EXAMENS LE SUPPORT DES ACTIVITES BUDGETAIRES LE SUPPORT DES ACTIVITES DE MAINTENANCE ET DE RESEAU LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES AGENTS DE L ETAT DE LA GESTION DES FREQUENCES L ELABORATION DU FICHIER NATIONAL DES FREQUENCES DU DOMAINE APPLICATIF LA MIGRATION DE LA PLATEFORME DES SERVICES INTERNET DE L ADMINISTRATION LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS A LA SOLDE ET A L ANINF LA MISE EN PLACE DU SYSTEME DE CONSOLIDATION ET DE SAUVEGARDE DU SYSTEME D INFORMATION LE DEVELOPPEMENT D UNE INTERFACE WEB POUR LA VISUALISATION DES SITUATIONS ADMINISTRATIVES LE DEPLOIEMENRT DE DIVERSES APPLICATIONS : FUR, GESPERS, SYBI, BOURSES ET STAGES LA MIGRATION VERS ORACLE 11G SECURISATION DU SYSTEME D INFORMATION DE L ADMINISTRATION DU DOMAINE INFRASTRUCTUREL LE SUIVI ET LE DEPLOIEMENT DES EMETTEURS TV/FM L INTERCONNEXION DES ADMINISTRATIONS AU RAG L INTERCONNEXION DES SITES ANNEXES DE L AGENCE EN BLR REALISATION DU DATACENTER ADMINISTRATIF OPTIMISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SUPPORT TECHNIQUE AUX ACTIVITES DES ADMINISTRATIONS L ELABORATION DU TABLEAU NATIONAL DE REPARTITION DE BANDES DE FREQUENCES L ELABORATION DES PROCEDURES DE GESTION ET DE CONTROLE DU SPECTRE L ACQUISITION DU LOGICIEL SMS4DC de l UIT L ACQUISITION DES EQUIPEMENTS DE CONTROLE AUX GRANDS EVENEMENTS DE LA PARTICIPATION AUX SEMINAIRES, CONGRES ET COLLOQUES DES ETUDES ET AVANT PROJETS DES DIFFICULTES RENCONTREES ET RECOMMANDATIONS DES PERSPECTIVES SIGLES ET ABREVIATIONS 46

4 1. PREAMBULE 1.1. RAPPEL DES MOTIVATIONS SUR LA CREATION DE L ANINF La mise en œuvre du volet Gabon des Services, axe majeur du projet de société du Président de la République, Chef de l Etat, a conduit à la création de l Agence Nationale de Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF). Pour donner forme au Gabon des services, il est indispensable de mettre en place des infrastructures technologiques fiables et capables de soutenir la croissance de notre pays. Et selon des prévisions dignes de foi, l économie numérique sera un des vecteurs du Gabon Emergent d ici C est pourquoi, pour répondre efficacement au plan de développement de l économie numérique au Gabon, pour les dix (10) prochaines années, le Gouvernement de la République a donc décidé de recadrer sa politique en matière de TICs, en concentrant l essentiel des missions jadis éparses (ANTIC, ANI, Gestion des Fréquences, etc.) à l ANINF. Toute chose qui fait que l ANINF est aujourd hui un maillon essentiel dans la promotion des TICs au Gabon RAPPEL DU DECRET DE CREATION DE L ANINF C est par décret n 212/PR du 27 janvier 2011 que le Gouvernement de la République a effectivement concrétisé cette volonté du Président de la République, Chef de l Etat, de regrouper l ensemble des activités liées aux TICs au sein d une structure unique, par la création de l ANINF, en Conseil des Ministres. Ce décret précise les missions de l Agence, ainsi que l ensemble de ses organes, à savoir : le Conseil d Administration, l Agence Comptable et la Direction Générale. Toutefois, il a paru opportun de compléter le décret susmentionné, aux fins de prendre en compte les aspects de suivi et de contrôle du budget d investissement en matière d informatique, d audiovisuel et de télécommunication dans les départements ministériels, à la Primature et à la Présidence de la République, par la prise du décret n 0179/PR/MJSGDHRIC du 10 mai

5 2. DE L ORGANISATION DE L ANINF 2.1. LE CONSEIL D ADMINISTRATION Il est notamment chargé : (i) de fixer les règles relatives à l organisation et au fonctionnement de l Agence ; (ii) de fixer les objectifs et approuver les programmes d action conformément aux politiques de développement de l informatique, des technologies de l information et de la communication ; (iii) d adopter le budget, les comptes, les états financiers annuels et les rapports d activités ; (iv) d adopter l organigramme, les statuts et le règlement intérieur ; (v) de fixer la grille de rémunération et des avantages des personnels, sur proposition du Directeur Général ; (vi) de recruter, sur proposition du Directeur Général, le personnel d encadrement ; (vii) d autoriser les acquisitions ; (viii) d accepter les dons et legs ; (ix) d autoriser toute aliénation de biens meubles ou immeubles, corporels ou incorporels LA DIRECTION GENERALE La Direction Générale assure la gestion technique, administrative et financière de l Agence. A ce titre elle est notamment chargée : (i) de veiller au bon fonctionnement de l Agence ; (ii) de préparer les projets de budget, des statuts et du règlement intérieur ; (iii) d assurer la coordination des services ; (iv) d exécuter et de suivre les délibérations du Conseil d Administration ; (v) d administrer les ressources humaines, financières et matérielles de l Agence ; (vi) de préparer les réunions du Conseil d Administration ; (vii) de représenter l Agence dans tous les actes de la vie civile, sous réserve des limites fixées par les textes en vigueur ; (viii) d établir des partenariats ; (ix) d ester en justice L AGENCE COMPTABLE Les attributions, l organisation et le fonctionnement de l Agence Comptable sont fixés par les textes en vigueur. 9

6 Pour accomplir ses missions, la Direction Générale s appuie sur (04) quatre principales directions que sont : (i) la Direction des Affaires Générales (DAG), (ii) la Direction Administratives et Financières (DAF), (iii) la Direction des Fréquences (DF) et (iv) la Direction de l Ingénierie et des Applications (DIA). Par ailleurs, il y a des services rattachés à la Direction Générale et un ensemble de projets. - Superviser le référencement des prestataires de service et de fournitures de biens ; - Superviser la gestion du parc de matériels roulants ; - Superviser la tenue de la comptabilité matière ; - Superviser la gestion du courrier DES SERVICES DE LA DAG 3.1. DES SERVICES RATTACHES A LA DIRECTION GENERALE La DAG est actuellement structurée autour de (02) deux services : 3. DE L ORGANISATION DE LA DIRECTION GENERALE Cinq Services sont rattachés à la Direction Générale, il s agit du : - Service Organisation, Stratégie et Qualité (SOSQ) ; - Service Système d Information et Sécurité (SSIS) ; - Service Audit (SA) ; - Service Juridique (SJ) ; - Service Relations Extérieures et Communication (SREC). L ensemble des services est dirigé par un chef de service, nommé par décision interne DE LA DIRECTION DES AFFAIRES GENERALES (DAG) DES MISSIONS DE LA DAG La Direction des Affaires Générales est chargée de : - Assurer la gestion administrative ; - Procéder à l actualisation du planning d entretien des matériels et du patrimoine immobilier ; - Coordonner l exécution de travaux initiaux et d entretien, et les fournitures des biens ; - Assister à la réception des travaux neufs et d entretien, et des fournitures des biens ; - Superviser les interventions des prestataires externes chargés du nettoyage des locaux et de l entretien des espaces verts ; - Le Service Patrimoine et Approvisionnement ; - Le Service Courrier, Archives et Documentation DE LA DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE (DAF) DES MISSIONS DE LA DAF La DAF a pour principales missions de : - Contrôler et coordonner l élaboration du budget de l ANINF - Engager, ordonnancer et liquider l ensemble des dépenses et recettes de l ANINF et des projets rattachés ; - Effectuer les travaux de reporting et l élaboration des états financiers ; - Elaborer les politiques de gestion des ressources humaines ; - Superviser l élaboration des budgets RH ; - Contrôler la conformité de l administration du personnel ; - Assurer les relations avec les instances représentatives du personnel ; - Facturer les produits et services ; - Assurer le recouvrement des factures ; - Effectuer la prospection du marché ; - Gérer le centre de formation CAFIMB. 11

7 DES SERVICES DE LA DAF DE LA STRUCTURATION DE LA DF Les services de la DIA sont les suivants : 3.6. DES PROJETS 12 La DAF est structurée autour de (03) services, à savoir : - Le Service Ressources Humaines ; - Le Service Facturation ; - Le Service Financier DE LA DIRECTION DES FREQUENCES (DF) DES MISSIONS DE LA DF La DF a pour missions de : - Identifier et prévoir les besoins en fréquences à moyen et long termes et mettre en place le plan national des fréquences ; - Proposer, organiser et superviser la mise en œuvre des programmes d optimisation ; - Contrôler le respect des règles et normes d attribution des fréquences ; - Coordonner la résolution des dysfonctionnements (problèmes de compatibilité électromagnétique, cas de brouillage, etc.) ; - Organiser la mise en place des outils de gestion et de suivi (Tableau National de Répartition des Bandes de fréquences, Fichier National des Fréquences) ; - Contribuer à l élaboration des normes au niveau des instances nationales et internationales ; - Coordonner le suivi des attributions des fréquences avec les organismes internationaux ; - Construire les infrastructures nationales partagées de transport et de connectivité dans le domaine de l audiovisuel numérique ; - Acquérir les infrastructures de transport hertzien et satellitaire et les stations hertziennes existantes et de les intégrer dans les infrastructures partagées. Pour accomplir ses missions, la DF est structurée autour de (03) services, qui sont : - Le Service Gestion du Spectre ; - Le Service Contrôle des Fréquences ; - Le Service Audiovisuel DE LA DIRECTION DE L INGENIERIE ET DES APPLICATIONS (DIA) DES MISSIONS DE LA DIA La DIA intervient dans trois grands domaines : (i) elle cordonne et assure la maîtrise d ouvrage de tous les projets et applications informatiques pour les besoins de l administration, (ii) elle assure directement, ou indirectement (recours à un prestataire) la maîtrise d œuvre des projets et applications informatiques et enfin (iii) elle conçoit, déploie et maintient les applications et les données de l Etat, et garantie la continuité du service dans un environnement stable et sécurisé au sein du DataCenter DE LA STRUCTURATION DE LA DIA La DIA est structurée autour des services et des sites et d une Division Application à cause du nombre élevé des unités administratives (services et sites à gérer). - Service Réseaux Locaux ; - Service Téléphonie de l Etat ; - Service Prestations aux Usagers ; - Service Application Intranet de l Administration ; - Service Etudes et Développement ; - Service des Grands Registres ; - Service Systèmes et Télécoms ; - Service Exploitation, Maintenance et Supervision des Infrastructures. Les sites gérés par la DIA sont : - Site de la Solde; - Site de la Défense Nationale; - Site du Budget ; - Site de la Fonction Publique ; - Site des Impôts ; - Site des Bourses et Stages. La spécificité des missions que doit remplir l ANINF et au regard des enjeux du plan opérationnel Gabon Numérique, plusieurs projets ont été lancés dans l optique d apporter une réponse aux axes contenus dans ledit plan opérationnel. D autres projets sont nés de la réalité des activités et de la nécessaire évolution de certaines applications (maintenance évolutive). Les projets ayant à leurs têtes un Chef de projet sont les suivants : - Le Projet Gabon Online ; - Le Projet Wimax administratif ; - Le Domaine Internet Gabonais ; - Le Projet Plan National Géomatique ; - Le Projet Autorité de Certification Nationale ; - Le Projet Réseau de l Administration Gabonaise ; - Le Projet Backbone National ; - Le Projet E-Education ; - Le Projet Schéma Directeur National du Système d Information ; - Le Projet Système Budgétaire. 13

8 Organigramme fonctionnel de l ANINF

9 Le décret n 212/PR du 27 janvier 2011 qui a consacré la disparition de l ANI par la création de l ANINF, a vu l ensemble des fonctionnaires de cette direction générale, toutes catégories confondues, intégrer systématiquement les effectifs de l ANINF LE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN RESSOURCES HUMAINES Au regard des trois grands domaines d action de l Agence, il a paru utile à la Direction Générale de procéder rapidement à un recrutement, par appel à candidature, aux fins de renforcer les capacités des services en ressources humaines. 4. DES RESSOURCES HUMAINES Il s agissait de combler rapidement le déficit en ressources humaines dans les fonctions supports : audit, finances-comptabilité, logistique, droit, communication, etc. Mais également dans les domaines des fréquences, télécommunications et même de l audiovisuel. Le tableau de bord des effectifs 2012 montre que sur les 286 agents de l ANINF on dispose de 175 fonctionnaires et 111 contractuels. C est ainsi que depuis novembre 2011, il y a eu un recrutement de 53 agents. L Agence compte actuellement 286 agents. Cet effectif se caractérise par un taux d encadrement de 40% et une pyramide des âges relativement équilibrée, avec 150 agents ayant entre 30 et 39 ans, soit 49% des effectifs. Toutefois, l Agence doit entreprendre un processus de renouvellement des effectifs notamment dans les domaines spécialisés. 17

10 Les cadres de niveau 1 et 2 représentent 36% des effectifs et sont en majorité affectées à la DIA pour les fonctions d encadrement. Le même constat est récurrent au sein des équipes projets. Le déséquilibre souvent constaté découle du faible recrutement des agents spécialisés dans les métiers liés à nos domaines d activités : télécom, informatique et audiovisuel LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DANS LA FORMATION La Direction Générale accorde une grande importance à la valorisation des ressources humaines qu elle considère comme le principal actif de l Agence. Ainsi, les collaborateurs de l ANINF bénéficient depuis 2011 de nombreuses sessions de formation continue, à l étranger comme au Gabon, pour améliorer en permanence leurs compétences. Il s agit notamment des formations les plus variées : - Management des projets avec MS Project - Management des équipes de travail et la conduite des réunions - CertificationITIL V3 - Oracle 11g - Techonologie J2EE JAVA - Virtualisation (XEN) - Supervision (ZABBIX) - Proxy RBL (Linux) - PXE (Linux) - CALYPSO - WifiMax - Formation FCNSA/FCNSP sur le FORTIGATE - Windows Server Apache/MySQL/PHP - Formation au logiciel SM4DC - Formation à l Institut National de l Audiovisuel (INA) en France - Bureautique - Classement et archivage électronique des documents 18

11 5. DES ACTIONS DU MANAGEMENT A LA PRISE DE SERVICE 5.1. PRISE DE CONTACT AVEC LES SERVICES Au lendemain de l entrée en fonction du Directeur Général de l Agence, une prise de contact avec l ensemble du personnel d encadrement avait été organisée, le lundi 31 janvier 2011, à l amphithéâtre de l immeuble Arambo. Cette réunion élargie aux chefs de services, chefs de projets et chargés d études avait pour but d exposer au personnel d encadrement les objectifs et les orientations du management et plus particulièrement de présenter à l assistance la place de l ANINF dans le Gabon Emergent. A la suite de cette rencontre, le Directeur Général, au cours des réunions dites «Revue d activités», a pris connaissance de l ensemble des activités et des projets en cours. Toute chose ayant permis d avoir une vue globale de l ensemble des métiers de l ex- DGSI, mais aussi des préoccupations des agents. Ces revues d activités ont apporté un éclairage au Directeur Général en lui permettant d avoir une évaluation des systèmes d informations existants en termes de stabilité, de complexité, de coûts, de forces et de faiblesses et ainsi déterminé dans quelle mesure les systèmes existants pourraient faire face aux nouvelles exigences liées aux missions de l Agence et par conséquent orienter l action dans l élaboration des outils de gestion MESURES D ACCOMPAGNEMENT POUR LE DEMARRAGE DES ACTIVITES Un certain nombre de mesures d accompagnement a été arrêté par la Direction Générale, aux fins de permettre une mise en place harmonieuse des activités de l Agence. L ANINF s est appuyée entre autre sur l expertise du cabinet PMC et sur certains experts locaux pour l élaboration de plusieurs outils de management MISE EN PLACE DES OUTILS DE GESTION Plusieurs documents juridiques de l ANINF ont été produits par un groupe d expert locaux, parmi lesquels : - Le projet de statuts de l Agence ; - Le projet de statut du personnel de l Agence ; - La grille salariale CONDITIONS DE TRAVAIL Ayant hérité du patrimoine de l ancienne DGSI, la Direction Générale a pu, dès février 2011, constater que les conditions de travail des agents ne permettaient pas à ces derniers de travailler avec efficience. C est pourquoi, plusieurs actions ont été menées, à savoir : - Réhabilitation de la climatisation centralisée des locaux situés à l immeuble de la Solde ; - Réfection des bureaux (locaux situés à l immeuble de la Solde et l immeuble Arambo) ; - Réhabilitation du poste transformateur alimentant en électricité les bâtiments de la Solde, du Budget et des Impôts ; - Acquisition du matériel informatique (285 ordinateurs de bureau, 46 portables et plus d une centaine d imprimantes); - Réhabilitation et équipement de la salle de formation ; - Acquisition du matériel roulant pour les personnels d encadrement (directeurs et chefs de service) et pour les besoins de liaison ; - Acquisition de locaux annexes (à Glass et au centre-ville immeuble UGB et CK2 Meubles, ainsi qu à Gabon Expo) aux fins d abriter les équipes projets et les services de l Agence ; - Assurance maladie complémentaire pour les agents, qui est entrée en vigueur depuis le 03 mai 2012 ; - Acquisition d une flotte de téléphone mobile, avec dotation en crédit de consommation, pour le personnel d encadrement à cause de l exigence de mobilité dudit personnel ; - Aménagement de la salle d exploitation du site de la Fonction Publique ; - Etc. 21

12 Durant les six (06) mois qui ont précédé la mise en place de l Agence, la direction générale a eu à assumer la continuité de service pour les projets qui avaient déjà été initiés par la DGSI, à l instar du projet RAG et du SDNSI. 6. DE LA MISE EN OEUVRE DES PROJETS Par la suite le management a rapidement déroulée le Plan Opérationnel Sectoriel Gabon Numérique L ensemble des projets lancés sont assez avancés dans leur mise en œuvre. 23

13 Tableau n 1 : Vue synthétique de l ensemble desdits projets Tableau n 1 : Vue synthétique de l ensemble desdits projets Numéro Projet Durée Situation actuelle Perspectives Observations 1 Mise en œuvre de la connectivité ACE 1 an Juillet 2011 Juillet : Réalisation du réseau fibre optique sous-marin Libreville/ Port-Gentil et activation Décembre 2012 Livraison officielle du tronçon Libreville- Port Gentil A réaliser : Port- Gentil - Gamba - Mayumba Numéro Projet Durée Situation actuelle Perspectives Observations 6 Grands Registres : Personnes Physiques (IBOGA) 1 an De Mars 2012 à Mars : -Réalisation des ateliers des spécifications fonctionnelles -Mise en place de la plateforme technologique Décembre Mars Mise en place effective du registre des personnes physiques 2 Backbone national en fibre optique (boucle nord, sud et centre) 3 Mise en œuvre du domaine.ga 4 Mise en œuvre du réseau Wimax administratif national 15 mois Mars Décembre mois Mars Décembre ans Du 13/05/2011 au 31/12/ : Elaboration des termes de références pour la sélection d un cabinet en vue de réaliser l étude de faisabilité : -Signature de la convention d assistance avec la société Open TLD -Mise en place de la plateforme technique 2011: Phase 1 : déploiement de 16 stations de base (BTS) sur Libreville (13) et Franceville (3) : Phase 2 : déploiement de 7 BTS sur Port-Gentil et optimisation des réseaux wimax de Libreville et de Franceville (Janvier-Juin) A réaliser: -Sélection d un cabinet par appel d offres - Réalisation de l étude de faisabilité Décembre 2012 : Officialisation de la gestion du registre.ga par l ICANN 2013 : rétrocession effective à l ANINF par Gabon Telecom du domaine.ga Décembre 2012 : Finalisation des négociations d un nouveau contrat pour l extension du réseau Wimax : Phase 3 : déploiement du réseau sur le reste du territoire national. Finalisation du chronogramme après la réalisation de l étude de faisabilité. 7 Grands Registres : Plan National de la Géomatique 1 an Datacenter national Formation des formateurs aux techniques d enrôlement biométrique 2012 : -Mise en place du comité de pilotage et de l équipe projet -Démarrage de la phase de diagnostic 2012 : -Réalisation d un site pilote (1erDatacenter) Finalisation de la phase de diagnostic -Réalisation de la phase pilote et de la phase de déploiement 2013 : -Finalisation de l organisation générale du Datacenter, des choix technologiques, de l organisation globale des données, des types de données à héberger, des politiques de sauvegarde de données, etc -Appliquer et rendre opérationnel le schéma de mise en place du Datacenter. 5 Mise en œuvre de l intranet administratif et des sites web 2 ans Du 01/06/2011 au 30/06 / : -Réalisation de 43 sites web Présidence de la République Primature Autres Institutions 6 Ministères 16 Ambassades 8 Consulats 1 Mairies 10 Emploi au Gabon 1 -Réalisation du site web pour les démarches administratives Décembre 2012 et 2013 : Lancement officiel de l ensemble des sites web Mise en place d un organe de gestion (Pilotage : Primature, Ministère de l Economie Numérique, ANINF) Mise en place d une cellule de communication chargée de l animation du site web au sein de chaque ministère Organisation de séminaires de formation pour la mise à jour des sites web. 9 Autorité de Certification Nationale 1 an : Etudes préalables en cours -Réalisation Intranet Administratif : Présidence de la République Primature Economie, Emploi Budget Eaux et forets SGG Ministères 13 Institutions 6 Mairies 10 Réalisation d un site de formation en ligne pour tous les agents du secteur public Réalisation d un tableau de bord des secteurs du Gabon Emergent Réalisation d un site pour les demandes de visas via internet

14 Tableau n 1 : Vue synthétique de l ensemble desdits projets Numéro Projet Durée Situation actuelle Perspectives Observations Lot 1 : Libreville et Owendo par l entreprise coréenne SAMSUNG (KTN) 10 Réseau de l Administration Gabonaise (RAG) Lot 1 : 2 ans juin 11 Lot 2 : 8 mois Avril 2010 Lot3 : 6 mois -Backbone en Fibre optique : en cours -Réseaux locaux dans près de 160 bâtiments administratifs: réalisé à 99% non réceptionné Lot 2 : 8 capitales provinciales par l entreprise Chinoise ZTE -Backbone en fibre optique et BLR : non réceptionné Livraison du Lot 1 : en perspective Octobre 2013 La construction des POP et installation des liaisons BLR sont en cours de négociation dans le cadre du Lot2 Réseaux locaux dans près de 150 bâtiments administratifs : non réceptionné Lot 3 : interconnexion des 8 provinces à Libreville via VSAT, par l entreprise Internet Gabon : équipements achetés et livrés : ce lot est dépendant de la livraison des deux premiers lots 11 E-Education 5 ans de 2011 à : - 80 établissements pilotes identifiés - 2 salles numériques équipées : Basile Ondimba et Prytanée Militaire - Formation de 72 enseignants formateurs (à l environnement d une salle numérique, la gestion d un établissement, aux tableaux numériques intelligents) 2013 : - Attente de la détermination de la politique de distribution des ordinateurs - Equipement des salles des 80 établissements pilotes - Affectation des enseignants formés dans les établissements pilotes 12 Schéma Directeur 5 ans de 2011 à : - Identification de tous les projets de l Administration gabonaise - Signature de la convention d accompagnement avec Canopée - Préparation des travaux pour la phase de mise en œuvre des projets identifiés 2013 : Négocier 3 à 5 ministères pilotes pour mettre en œuvre le Schéma Directeur National du Système d Information

15 7. DES ACTIVITES DE BACK OFFICE Les activités de back office s inscrivent dans le cadre de la continuité de service. En effet, ayant hérité d un certain nombre d applications de l ex-dgsi, l Agence se doit de fournir un service continu à ses usagers qui sont d abord les Administrations LA SOLDE DES AGENTS DE L ETAT Depuis la prise de service de la direction générale en fin janvier 2011, une continuité de service a toujours été assurée à ce niveau. Les salaires des agents de l Etat ont normalement continué à être versés à ces derniers au travers de divers modes de règlement : banques, bons de caisse, guichets automatiques du Trésor, etc. Ainsi que le règlement des pensions LA SOLDE DES AGENTS MUNICIPAUX DE LA MAIRIE DE LIBREVILLE Cette solde est aussi assurée par l Agence, il n y a pas à ce niveau eu d interruption dans le traitement informatique des éléments de rémunération des agents de la Mairie LA GESTION DES EXAMENS L agence a assuré avec efficacité la gestion des baccalauréats 2011 et Les équipes de l ANINF ont été déployées dans tous les centres d examens et ont assurées leurs missions avec beaucoup d efficacité et de professionnalisme. Aucun incident technique n a été déclaré LE SUPPORT DES ACTIVITES BUDGETAIRES - les dépenses de matériel dans la phase administrative : les administrateurs de crédits ont exécuté et continuent d exécuter leurs budgets sans interruption de service; - les dépenses liées à la main d œuvre non permanente; - les dépenses liées aux patrimoines véhicules et logements; - les dépenses liées aux frais de missions et aux titres de transports LE SUPPORT DES ACTIVITES DE MAINTENANCE ET DE RESEAU Ces activités n ont connu aucune interruption depuis La gestion du réseau informatique et sa maintenance ont été assurées de façon continuelle, de même que la maintenance des équipements informatiques. Les activités de support réseau de l ANINF ont été également mises à contribution lors des grandes manifestations nationales telles que la Coupe d Afrique des Nation 2012, le New York Forum Africa, l Organisation de la Conférence Islamique (OCI) et bien d autres LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES AGENTS DE L ETAT Une formation de soixante-quatre greffiers, portant sur les outils bureautiques, est en cours au niveau du centre de formation de l ANINF. Un volet important des activités de l Agence concerne aussi le support des activités budgétaires. En effet, l Agence, depuis sa création a assumé la continuité du service en ce qui concerne : 29

16 Jadis géré par une structure privée, puis rétrocédé à l ARTEL en 2010 par le Ministère de tutelle, la gestion et le contrôle des fréquences radioélectriques au Gabon incombent désormais à l ANINF depuis le 27 janvier 2011 par décret 212/PR. De même, la mission de coordination des fréquences aux frontières est assurée par la Direction des Fréquences de l ANINF L ELABORATION DU FICHIER NATIONAL DES FREQUENCES C est une base de données qui renferme toutes les fréquences assignées (actives ou non). Le résultat de ce travail est obtenu avec la collaboration du Centre de Contrôle des Fréquences (CCF), dont la disponibilité du fichier est prévue d ici fin décembre DE LA GESTION DES FREQUENCES Pour élaborer ce document, il a fallu faire un état des lieux en collaboration avec le CCF, à savoir : 8.2. L ELABORATION DU TABLEAU NATIONAL DE REPARTITIONDE BANDES DE FREQUENCES C est un document élaboré par chaque Administration en charge de la gestion du spectre de fréquences. Il est conçu à partir des résultats issus d une Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) de l UIT. Le TNA que nous utilisons date de 2004 et a été mis à jour après la CMR de 2007 mais non validé par le régulateur. Actuellement nous travaillons dans l élaboration du TNA qui doit prendre en compte les résultats de la CMR La sortie probable de ce document est prévue d ici fin décembre Cet objectif a été réalisé à 95% et reste assujetti par l adoption par la tutelle d un texte règlementaire pour encadrer la mise en œuvre du tableau national d attribution des fréquences (TNA). Disposer d une vision globale de l utilisation du spectre des fréquences au Gabon afin de pouvoir proposer une optimisation de la gestion de cette ressource rare ; Collecter les informations sur les fréquences utilisées Envoyer des formulaires demandant aux acteurs de déclarer les fréquences qu ils utilisent ; Rencontrer les acteurs pour vérification et validation de leur déclaration ; Analyser les données recensées et vérifier leur utilisation dans le respect des autorisations et licences accordées, ainsi que des obligations relatives à celles-ci. L objectif à terme, est la mise en place d une base de données actualisées et accessibles des différentes entités en charge de la gestion du spectre. Le document sera disponible d ici fin décembre

17 8.3. L ELABORATION DES PROCEDURES DE GESTION ET DE CONTROLE DU SPECTRE Outils indispensables dans la gestion efficace et efficiente du spectre de fréquences. Document déjà validé en interne par la commission en charge L ACQUISITION DU LOGICIEL SMS4DC de l UIT C est un logiciel qui tient compte des recommandations de la série SM ainsi que du manuel sur la gestion des fréquences. Il a été développé par l UIT pour les pays en développement. Ce n est pas une grosse machine, mais il permet déjà : La prise en compte du plan national d attribution des fréquences ; Le processus d assignation de fréquences ; La gestion des autorisations/licence ; La gestion de la facturation ; La généralisation des fiches de notification ; L exportation vers Google Earth. Ce logiciel est disponible à l ANINF et nous sommes en attente du formateur de l UIT d ici octobre L ACQUISITION DES EQUIPEMENTS DE CONTROLE Nous sommes dans une phase d acquisition de certains équipements de contrôle de fréquences. Les commandes ont été lancées auprès des fournisseurs. Ces équipements concernent : Un Système de radio surveillance HF/VHF/UHF avec ses antennes fixes et mobiles ; Un analyseur de spectre de 20 Hz à 26,5 GHz avec une antenne directive Rohde & Schwarz). Ces équipements sont en attentes de livraison. 32

18 9. DU DOMAINE APPLICATIF 9.1. LA MIGRATION DE LA PLATEFORME DES SERVICES INTERNET DE L ADMINISTRATION L Agence a acquis une plateforme matérielle de dernière génération pour permettre à chaque agent de l Etat de se doter, à terme, d une adresse mail, mais aussi pour l hébergement des outils de travail collaboratif LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS A LA SOLDE ET A L ANINF Pour permettre une meilleure gestion de son fonds documentaire, l Agence a mis en place en interne un projet de numérisation de ses documents. Deux directions font actuellement l objet de directions pilotes, il s agit de la Direction des Fréquences et de la Direction des Affaires Générales. Par ailleurs, la Direction de la Solde bénéficie également de l expertise de l Agence sur ce même volet de la gestion électronique des documents LA MISE EN PLACE DU SYSTEME DE CONSOLIDATION ET DE SAUVEGARDE DU SYSTEME D INFORMATION La mémoire de l Etat ne se cantonne plus au simple support papier, mais de plus en plus maintenant elle se trouve dans les fichiers numériques (les bases de données). Aussi, l Agence a-t-elle mis en place une politique de sécurisation et de conservation desdites données en construisant un Datacenter capable d héberger et de sécuriser l ensemble des bases de données de l administration. Pour ce faire, l Agence s est appuyée sur l expertise avérée de plusieurs partenaires notamment le Sud Coréen KT Network LE DEVELOPPEMENT D UNE INTERFACE WEB POUR LA VISUALISATION DES SITUATIONS ADMINISTRATIVES Les services compétents de l Agence, se sont attelés à développer un ensemble de services pour les agents de l Etat. Il s agit, entre autres, d une application web permettant aux agents de l Etat de pouvoir consulter, directement à partir d Internet, le fichier de la Fonction Publique (FUR) pour connaître leurs différentes situations administratives. L Agence travaille également pour offrir dans les prochains mois, aux agents de l Etat, des services directement sur leurs téléphones mobiles LE DEPLOIEMENRT DE DIVERSES APPLICATIONS : FUR, GESPERS, SYBI, BOURSES ET STAGES Ayant en vue la performance des services de l Etat, l Agence a déployé un ensemble d applications au sein des administrations. Notamment, les applications de gestion des ressources tels que GESPERS et FUR de même qu en ce qui concerne la gestion budgétaire avec SYBI. Par ailleurs, une nouvelle application de gestion des bourses et stages est en cours de déploiement à l Agence et son déploiement est prévu pour fin février 2013 au sein de l Agence Nationale des Bourses et Stages LA MIGRATION VERS ORACLE 11G Pour permettre à toutes nos applications d évoluer dans un environnement de développement stable et performant, l Agence procède actuellement à la migration progressive vers Oracle 11g SECURISATION DU SYSTEME D INFORMATION DE L ADMINISTRATION 35 Dans le cadre de la sécurisation du système d information de l Administration, l ANINF a acquis un certain nombre d outils. Dans l optique d optimiser la gestion des ressources humaines un projet de contrôle d accès est en cours d exécution.

19 10. DU DOMAINE INFRASTRUCTUREL LE SUIVI ET LE DEPLOIEMENT DES EMETTEURS TV/FM Dans le cadre de la couverture globale du Gabon en radiodiffusion promis par le Président de la République, Chef de l Etat, la télévision (TV) et la radio (FM) ont été déployées dans 25 localités du pays. Une deuxième phase de déploiement de ces équipements est prévue pour les localités non encore pourvues. Hormis les 25 localités qui ont été pourvues d émetteurs TV/FM pendant la CAN orange 2012, l ANINF vient d acheter d autres émetteurs TV/FM qui seront déployés très bientôt dans les localités non encore dotées de télévision et de radio. Cette opération est réalisée à un taux estimé à 90%. Il est important de souligner que l ensemble des émetteurs installés et réhabilités sont entièrement maintenus au quotidien par les services de l ANINF. Par ailleurs, les retransmissions en direct des évènements nationaux et internationaux sont assurées notamment en ce qui concerne la montée satellite par les équipes techniques de l ANINF L INTERCONNEXION DES ADMINISTRATIONS AU RAG L Agence a procédé à l interconnexion de plusieurs administrations au RAG, à savoir : - La Primature ; - L Agence Nationale de l Urbanisme et des Travaux Topographiques et du Cadastre (ANUTTC) ; - Le Secrétariat Général du Gouvernement ; - L ensemble des Directions Centrales des Affaires Financières ; - L Inspection générale des services du Trésor ; - Etc L INTERCONNEXION DES SITES ANNEXES DE L AGENCE EN BLR Plusieurs de ces bâtiments annexes de l Agence ont aussi été interconnectés au RAG, à savoir : le site de Glass, de l UGB, de CK2 Meubles et de Gabon expo, grâce à des BLR REALISATION DU DATACENTER ADMINISTRATIF Un Datacenter Administratif a été réalisé pour permettre la convergence des systèmes d information des administrations. A ce jour, une formation de vingt (20) ingénieurs, dans le cadre du projet RAG, est en cours en Corée du sud pour un transfert des compétences OPTIMISATION DE L INFRASTRUCTURE Optimisation au quotidien de la qualité de service du Réseau de l Administration Gabonaise (RAG). 37

20 11.1. AUX ACTIVITES DES ADMINISTRATIONS L Agence au titre de l année 2012 a traité près de 1360 demandes de service, à savoir : 424 demandes d action, 434 demandes de déverrouillage et 505 interventions diverses. En ce qui concerne les demandes d action et de déverrouillage (858 demandes), le tableau ci-après donne une répartition en fonction des domaines d action AU RENDEZ-VOUS DES GRANDS EVENEMENTS Les compétences et l expertise des équipes de l ANINF ont été démontrées lors de grands évènements qui se sont déroulés sur le territoire national. Pendant la Coupe d Afrique des Nations (CAN) les équipes de l ANINF ont procédé à l installation et à la configuration d un réseau local filaire (LAN) et d un réseau local sans fil (Wifi) pour permettre la redistribution d internet. Idem pour le volet télévision pendant ce même évènement. 11. DU SUPPORT TECHNIQUE Par ailleurs, cette expertise de l Agence a aussi été mise au bénéfice de l Organisation de la Conférence Islamique (OCI), pour les mêmes raisons de distribution de l internet pour des réseaux filaires et sans fil. D autres évènement tels que : le 13e FTRA, le New York Africa Forum et le Class one (World powerboat championship) ont également bénéficié desdites compétences. Il en ait de même du partage des ressources avec TéléAfrica pour la période de la CAN Orange Tableau n 2 : Typologie des demandes. Domaine Nombre de demandes Application FUR 306 Application SYBI 537 Autres applications 46 TOTAL

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN DEVELOPPEUR PHP/MySQL POUR LA REALISATION D UNE PLATEFORME DE GESTION DES ACTIVITES DE FORMATION

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses Grâce

Plus en détail

ORGANISATION DE LA DGI

ORGANISATION DE LA DGI ORGANISATION DE LA DGI La Direction Générale des Impôts (DGI) est une structure centrale du ministère chargé des finances. Elle est chargée de l élaboration et de l application de la législation fiscale

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS (Learning Management System) DU CENTRE DE FORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT CFD/MADAGASCAR

Plus en détail

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION Central African Backbone Communication Infrastructure and Technology CAB CIT Congo Projet N IDA 49740 CG

Plus en détail

RECRUTEMENT D UN CHEF DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA

RECRUTEMENT D UN CHEF DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA REPUBLIQUE DU CAMEROUN ------------------------- --------------------- Paix Travail - Patrie Secrétariat Général ----------------- AVIS D APPEL A CANDIDATURE RECRUTEMENT D

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

LE MINISTRE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE, la loi n 90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin ;

LE MINISTRE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE, la loi n 90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin ; REPUBLIQUE DU BENIN -------o------- MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -------o------- LE MINISTRE -------o------- A R R E T E ANNEE 2013 N /MAEP/DC/SGM/DRH/DIP/SA PORTANT ATTRIBUTIONS,

Plus en détail

Examen des dix (10) années de mise en œuvre des décisions et engagements du SMSI-05.

Examen des dix (10) années de mise en œuvre des décisions et engagements du SMSI-05. MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES -=-=-=-=-=-=- SECRETARIAT GENERAL -=-=-=-=-=-=- DIRECTION GENERALE DE LA COORDINATION DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT DES T.I.C. BURKINA

Plus en détail

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa L an 2013, le 28 et 29 août, s est tenue dans la salle du Campus Numérique Francophone de Kinshasa, le Forum sur la Gouvernance de l Internet en Afrique Centrale,

Plus en détail

Ingénieurs en Réseaux et Télécom 8 à 10 ans

Ingénieurs en Réseaux et Télécom 8 à 10 ans Participer à l élaboration du schéma directeur des réseaux et télécom et assurer le suivi de sa mise en œuvre ; Définir une politique de maîtrise des risques liées aux systèmes, réseaux et télécoms, ainsi

Plus en détail

Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION

Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION Atelier TIC et Emploi en Mauritanie Centre de Formation et d Echange à Distance (CFED) de Nouakchott 28 avril 2014 Mohamed

Plus en détail

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU Paris le 01 Novembre 2007 LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU 1 Introduction Dans le cadre de leur politique de réformes

Plus en détail

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF INTRODUCTION Un Etablissent Public Administratif est une personne morale de Droit Public, dotée de l autonomie

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP) Mr Jacob Chabi ALOH ajacob@atrpt.bj SOMMAIRE I. ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE II. PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

Plus en détail

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement Ministère de l Industrie l et de la Technologie ---*** ***--- tariat d Etat à la Technologie Secrétariat d LES SIC DANS LE SECTEUR PUBLIC : ETAT DES LIEUX, DÉFIS ET ORIENTATIONS Infrastructures IT et approvisionnement

Plus en détail

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 fixant les modalités d organisation et de fonctionnement des Agences régionales de Développement. RAPPORT DE PRESENTATION En application

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Rénovation de la filière tertiaire administratif Bac pro COMPTABILITE Bac pro SECRETARIAT Bac pro GESTION-ADMINISTRATION De la comptabilité vers la gestion

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11476 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 11 juin 2014 Projet de loi de bouclement de la loi 10112 ouvrant un crédit de 5 405 000 F destiné à financer

Plus en détail

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008 12 Moharram 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 03 3 DECRETS Décret exécutif n 08-04 du 11 Moharram 1429 correspondant au 19 janvier 2008 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI. I. Réglementation des Télécommunications au Burundi

ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI. I. Réglementation des Télécommunications au Burundi ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI Pourquoi réglementer? I. Réglementation des Télécommunications au Burundi 1. Le décret-loi n 1/011 du 04 septembre

Plus en détail

VIRTUALISATION DES SERVEURS METIERS HAUTE DISPONIBILITE PLAN DE REPRISE D ACTIVITE

VIRTUALISATION DES SERVEURS METIERS HAUTE DISPONIBILITE PLAN DE REPRISE D ACTIVITE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) 2 ème Phase du PROJET VIRTUALISATION DES SERVEURS METIERS HAUTE DISPONIBILITE PLAN DE REPRISE D ACTIVITE Maître de l ouvrage CENTRE HOSPITALIER DE

Plus en détail

DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014

DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014 SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES Département des Etudes Juridiques DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014 LE DIRECTEUR DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

NOTE CONCEPTUELLE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DE SYSTEME D INFORMATION COMMUNAL

NOTE CONCEPTUELLE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DE SYSTEME D INFORMATION COMMUNAL NOTE CONCEPTUELLE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DE SYSTEME D INFORMATION COMMUNAL 1 I. CONTEXTE 1. Contexte général du PGDI. Depuis plus de 10 ans, le Gouvernement de la République de Madagascar a mis en

Plus en détail

1- Organisation des services de la Comptabilité

1- Organisation des services de la Comptabilité 1 04 Février 2013 2 3 1- Organisation des services de la Comptabilité Les services de la comptabilité comportent : La DGC composée de 05 Directions et d une inspection; L Agence Centrale Comptable du Trésor;

Plus en détail

Création des sites virtuels, des bases des données et des réseaux administratifs, gouvernementaux, sectoriels, etc. : Expérience du Burkina Faso

Création des sites virtuels, des bases des données et des réseaux administratifs, gouvernementaux, sectoriels, etc. : Expérience du Burkina Faso BURKINA FASO UNITE-PROGRES-JUSTICE Création des sites virtuels, des bases des données et des réseaux administratifs, gouvernementaux, sectoriels, etc. : Expérience du Burkina Faso Séminaire sur le partage

Plus en détail

Session 9: Suivi de la mise en œuvre de plans nationaux large bande

Session 9: Suivi de la mise en œuvre de plans nationaux large bande Forum Régional de l UIT/BDT sur les aspects économiques et financiers des Télécommunications/TIC pour l'afrique Brazzaville, Republic of Congo 18-19 February 2014 Session 9: Suivi de la mise en œuvre de

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon

Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon Termes de référence du séminaire de renforcement des capacités «gestion des

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN FEUILLE DE ROUTE POUR L ASSAINISSEMENT, LE REDRESSEMENT ET LA DYNAMISATION DU SECTEUR DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET

Plus en détail

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Mr. Maxime BALALOU Inspecteur du Trésor, Chargé de Mission Sécurisation des Recettes et de DSRP Nom: BALALOU Prénom: Maxime Date de naissance: 18 novembre 1961 Lieu de naissance: Bangui (RCA) Nationalité:

Plus en détail

Dossier d appel d offres

Dossier d appel d offres FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION Sauver des vies de femmes UNITED NATIONS POPULATION FUND Saving women s lives Cotonou, le 23 février 2009 Dossier d appel d offres Type de marché : Intitulé du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE WEST AFRICAN HEALTH ORGANISATION ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE ORGANIZAÇÃO OESTE AFRICANA DA SAÚDE CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE 1 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS DRH/ RRH service RH / Fait le 09/04/2010 PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE Directeur adjoint chargé du système d information Pourvu A pourvoir NATURE DU POSTE LOCALISATIONS Centre Hospitalier de Saint

Plus en détail

Réunion des correspondants RAP. Présentation des services de Supervision et de Télé Exploitation

Réunion des correspondants RAP. Présentation des services de Supervision et de Télé Exploitation Réunion des correspondants RAP Présentation des services de Supervision et de Télé Exploitation CHANGE THINGS YOUR WAY 18 octobre 2006 Agenda Introduction : Le groupe Telindus L offre de services de Telindus

Plus en détail

Hotel Sheraton, Oran du 2 au 4 Novembre 2010. Septembre 2010

Hotel Sheraton, Oran du 2 au 4 Novembre 2010. Septembre 2010 Hotel Sheraton, Oran du 2 au 4 Novembre 2010 Septembre 2010 EPIC issu de la réforme du secteur des Postes et Télécommunications (loi 03-2000 du 05 août 2000) Algérie-Poste a été créé par décret 02/43 du

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Contribution du Directeur général Original : anglais 21 mai 2010 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

Loi n 0005/2008 du 11 juillet 2008 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence Nationale de l Aviation civile

Loi n 0005/2008 du 11 juillet 2008 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence Nationale de l Aviation civile - 1 - Loi n 0005/2008 du 11 juillet 2008 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence Nationale de l Aviation civile L Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré et adopté Le Président

Plus en détail

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes Format attendu des dossiers de demande de fréquences dans la bande 2,1 GHz dans les DOM, à Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Mayotte en date du 1 er novembre 2007 Selon l article

Plus en détail

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence 1 MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence Dès 1995, le

Plus en détail

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Vu la Loi N 005/PR/2003 du 02 mai 2003, portant protection du Droit d Auteur,

Plus en détail

Protecn@ Protection des biens et des personnes

Protecn@ Protection des biens et des personnes Protection des biens et des personnes Ensemble construisons votre solution de Sécurité Protecn@ est un Bureau d Etudes Sécurité / Sûreté spécialisé dans la lutte contre la Malveillance et l Insécurité.

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Programme national «très haut débit»

Programme national «très haut débit» Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Programme national «très haut débit» - 1 - Sommaire I. ENJEU 3 II. DESCRIPTION GENERALE 4 III. PILOTAGE DU PROGRAMME 4 IV. PHASE DE LANCEMENT DU PROGRAMME

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Logistique. Les différentes sous-familles et leurs missions. Entretien, maintenance et sécurité des bâtiments (10A)

Logistique. Les différentes sous-familles et leurs missions. Entretien, maintenance et sécurité des bâtiments (10A) 10 Logistique Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de mettre à la disposition des services de l entreprise les ressources nécessaires à leur fonctionnement, en assurant l entretien

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/21/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER JUILLET 2013 Comité du programme et budget Vingt et unième session Genève, 9 13 septembre 2013 RAPPORT SUR L ÉTAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

Plus en détail

Cadre et Structures Organiques

Cadre et Structures Organiques 1 République Démocratique du Congo Ministère de la Santé Publique SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE PUBLIQUE Cadre et Structures Organiques Août 2012 INTRODUCTION 2 Le présent document relatif au Cadre et

Plus en détail

L EXPERIENCE TUNISIENNE EN MATIERE D ADMINISTRATION ELECTRONIQUE. Mexico city, novembre 2003

L EXPERIENCE TUNISIENNE EN MATIERE D ADMINISTRATION ELECTRONIQUE. Mexico city, novembre 2003 L EXPERIENCE TUNISIENNE EN MATIERE D ADMINISTRATION ELECTRONIQUE Mexico city, novembre 2003 PLAN 1- Les Préalables 2- Les applications en INTRANET 3- Le développement de l infrastructure 4- Les Grands

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique 1 COMMUNE DE PLOBSHEIM Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique Rédaction Version 2 : 27 /05/2014 Contact : Mairie de PLOBSHEIM M. Guy HECTOR 67115 PLOBSHEIM dgs.plobsheim@evc.net

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Compte-rendu et relevé de conclusions de la séance du 19 novembre 2009. Sous la co-présidence de M. Eric Piozin,

Plus en détail

Appel d Offres : Développement du Système d Information. Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia.

Appel d Offres : Développement du Système d Information. Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia. Appel d Offres : Développement du Système d Information Contacts : Arnaud Humbert-Droz ou Florence de Mengin Fondragon appeloffres@valdelia.org SOMMAIRE 1. Présentation Valdelia... 4 1.1. À propos de Valdelia

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

Suivi du Programme Noria. au sein du Sénat Malgache

Suivi du Programme Noria. au sein du Sénat Malgache Suivi du Programme Noria au sein du Sénat Malgache Mission du 28 31 octobre 2008 Madagascar Antananarivo Sommaire 1. Contexte et objectifs de la mission...3 2. Le Sénat d Antananarivo...5 2.1. Situation...5

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION CENTRALE INFORMATIQUE ET SYSTÈME D INFORMATION :

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION CENTRALE INFORMATIQUE ET SYSTÈME D INFORMATION : Bourse de l emploi Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION CENTRALE INFORMATIQUE ET SYSTÈME D INFORMATION : Deux (02) Ingénieurs Sécurité Système d Information Direction Qualité, Méthodes

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DCG Ressources Humaines :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DCG Ressources Humaines : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa DCG Ressources Humaines : - Directeur Gestion Personnel Siège - Directeur Médecine et Hygiène au Travail Direction Formation et Planification RH : - Chef de

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1)

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1048 DIRECTIVES DE CONCEPTION D'UN SYSTÈME DE BASE POUR LA GESTION AUTOMATISÉE DU SPECTRE (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 (1994) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel 1 Sommaire 1) Présentation du contexte technique...3 1.1) Des

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Conférence de presse du Gouvernement. Déclaration liminaire du

Conférence de presse du Gouvernement. Déclaration liminaire du Conférence de presse du Gouvernement Déclaration liminaire du MDENP Ouagadougou, le 23 janvier 2014 1 Monsieur le Ministre de la Communication, porte parole du Gouvernement Mesdames et messieurs les journalistes,

Plus en détail

CATALOGUE 2015 FORMATION RECRUTEMENT/PLACEMENT CONSULTING INFORMATIQUE

CATALOGUE 2015 FORMATION RECRUTEMENT/PLACEMENT CONSULTING INFORMATIQUE CATALOGUE 2015 FORMATION RECRUTEMENT/PLACEMENT CONSULTING INFORMATIQUE 1 A PROPOS DE NOUS Le Centre International pour le Conseil et la Formation est un cabinet de Formation, de Conseil, de Recrutement/Placement

Plus en détail

INTERNET AU MAROC BILAN & PERSPECTIVES

INTERNET AU MAROC BILAN & PERSPECTIVES INTERNET AU MAROC BILAN & PERSPECTIVES M. Hicham LAHJOMRI Directeur, Responsable de l Entité Prospective&Nouvelles Technologies 10/05/2011 Séminaire INET «L'avenir de l'internet : vers une nouvelle ère?»

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

PROJET DE MIGRATION EXCHANGE 2003 VERS EXCHANGE 2010

PROJET DE MIGRATION EXCHANGE 2003 VERS EXCHANGE 2010 PROJET DE MIGRATION EXCHANGE 2003 VERS EXCHANGE 2010 MAIRIE DE DOUAI - D.I.T.C Christophe TOGNELLI ctognelli@ville-douai.fr Hôtel de Ville BP 80386 59508 DOUAI CEDEX Tel. : 03 27 93 58 50 Fax : 03 27 93

Plus en détail

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique!

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! 0 Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! L objectif régional est simple et ambitieux : se rapprocher au plus vite de 100 % de Bourguignons connectés, quel que soit

Plus en détail

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité Sommaire Préambule I Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité II La stratégie : définition des messages et des cibles Professionnalisme

Plus en détail

Langue Niveau écrit Niveau parlé

Langue Niveau écrit Niveau parlé 1. Nom : POGORZELSKI 2. Prénom : Pierre 3. Date de naissance 9 novembre 1960 4. Passeport : Français 5. de résidence : France 6. Formation : Etablissement Titre(s) ou diplôme(s) obtenu(s) Centre d Enseignement

Plus en détail

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009 Le portage d infrastructuresd Les meilleures pratiques 7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Makhtar FALL makhtar.fall@itu.int RME/POL/BDT Union Internationale des Télécommunications International

Plus en détail

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL Par Garry Goldenberg ALVARION garry.goldenberg@gk-consult.com INTRODUCTION Dans un monde de plus en plus sensible aux problèmes de sécurité, les systèmes de vidéosurveillance

Plus en détail

Termes de références : AUDIT FINANCIER ET ORGANISATIONNEL DE LA COMMUNE URBAINE DE MAHAJANGA

Termes de références : AUDIT FINANCIER ET ORGANISATIONNEL DE LA COMMUNE URBAINE DE MAHAJANGA Termes de références : AUDIT FINANCIER ET ORGANISATIONNEL DE LA COMMUNE URBAINE DE MAHAJANGA Composante 2 : Objectif A : Activité 2.A.01 : Amélioration de l efficacité de la gouvernance locale OPERATIONS

Plus en détail

CONVENTION régissant l Union Monétaire de l Afrique Centrale (UMAC).

CONVENTION régissant l Union Monétaire de l Afrique Centrale (UMAC). CONVENTION régissant l Union Monétaire de l Afrique Centrale (UMAC). PRÉAMBULE Le Gouvernement de la République du Cameroun ; Le Gouvernement de la République Centrafricaine ; Le Gouvernement de la République

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire 1 Historique 1992 Création de Digitech France 1993 Création de Digitech Suisse 1999 Rachat de la société DOC PLUS 2000 Rachat du département AIRS (gestion documentaire)

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES LISTE DES RÈGLES 01 - ADMINISTRATION ADMINISTRATION - GÉNÉRALITÉS 01.01 Document définitif - Fichier informatique 01.02 Document mis à jour - Fichier informatique 01.03 Document préparatoire, document

Plus en détail

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique OBJECTIFS THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique Présenté par l Inspection Générale d Etat de la Guinée Conakry Dans le cadre du programme de contrôle

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

SOCIETE MEDIATICK. Plaquette de présentation. Edition Mars 2012

SOCIETE MEDIATICK. Plaquette de présentation. Edition Mars 2012 SOCIETE MEDIATICK Plaquette de présentation. Edition Mars 2012 1 Plaquette de présentation de la société MediaTick (Version Mars 2012) Présentation générale. La société MediaTick est une société d informatique

Plus en détail