Olivier Baud ARlin Auvergne Réunion novembre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Olivier Baud ARlin Auvergne Réunion novembre 2014"

Transcription

1 Olivier Baud ARlin Auvergne Réunion novembre 2014 Bactéries Hautement Résistantes émergentes? 1. bactérie commensale du tube digestif 2. résistante à de nombreux antibiotiques 3. avec des mécanismes de résistance aux antibiotiques transférables entre bactéries 4. émergente selon l épidémiologie connue, c est-à-dire n ayant diffusé en France que sous un mode sporadique ou un mode épidémique limité Entérobactéries productrices de carbapénémases (EPC), E. faeciumrésistant aux glycopeptides(erg) 1

2 Bactéries Hautement Résistantes émergentes? 1. les bactéries saprophytes comme A. baumanniiou P. aeruginosa, quelle que soit leur multirésistanceaux antibiotiques 2. les autres bacilles à Gram négatif résistants aux carbapénèmes sans production de carbapénémases 3. les bactéries multirésistantes(bmr) aux antibiotiques comme SARM et les entérobactéries produisant des BLSE 4. Enterococcusfaecalisrésistant aux glycopeptides; E. faecalisest rarement impliqué dans les épidémies. Il doit être géré comme une BMR. Evolution des BMR/BHRe BHRe de 2000 à 2013 SARM EBLSE ERG EPC

3 Nb de cas K pneumoniae R pénèmes Et après 2014??? SARM EBLSE ERG EPC Taux d incidence 3

4 D autres pays sont en avance! K. pneumoniae Carbapénémase+ des textes, des textes, des textes, des textes 1. CTINILS. Avis «maîtrise de la diffusion des ERG dans les établissements de santé français» Comité Technique des Infections Nosocomiales et Infections Liées aux Soins (CTINILS), octobre CTINILS. Fiche technique opérationnelle du 09/10/06 «Prévention de l émergence des épidémies d ERG dans les établissements de santé». 3. Note DGS/DHOS du 06/12/06 : Prévention de l émergence des épidémies d ERG dans les ES. 4. HCSP. Recommandations relatives aux mesures à mettre en œuvre pour prévenir l émergence des entérobactéries BLSE et lutter contre leur dissémination. HCSP février HCSP. Rapport relatif à la maîtrise de l émergence et de la diffusion des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé français. Haut Conseil de la santé publique. Commission spécialisée «Sécurité des patients : infections nosocomiales et autres évènements indésirables liés aux soins et aux pratiques». Mars HCSP. Maîtrise de la diffusion des bactéries commensales multi-résistantes aux antibiotiques importées en France lors de la prise en charge de patients rapatriés de l étranger. Commission spécialisée «Sécurité des patients» (CsSP), Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Mai HCSP. Maîtrise de la diffusion des BMR importées en France par des patients rapatriés ou ayant des antécédents d hospitalisation à l étranger. CsSP, HCSP. Novembre Circulaire N DGS/RI/DGOS/PF/2010/413 du 6 décembre 2010 relative à la mise en œuvre de mesure de contrôles des cas importés d entérobactéries productrices de carbapénémases(epc). 9. Instruction DGS/DUS/RI N 2011/224 du 26/08/2011 relative aux mesures de contrôle des EPC. 10. Instruction DGS/DUS/CORRUSS N 2012/188 du 9 mai 2012 relative à l organisation des rapatriements sanitaires vers la France de patients porteurs de maladies transmissibles nécessitant un isolement ou de bactéries multi-résistantes (BMR). 4

5 Efficacité des textes Episodes d EPC signalés entre 2004 et avril 2013 en France (n= 482) 1 ères recosepc Qu elle que soit la situation Prévention de la transmission croisée Ch. individuelle avec PCC Gestion des excréta Organisation des soins Evaluer la pertinence du contrôle ou arrêt des transferts et du dépistage des contact Renforcement hygiène des mains Renforcement bionettoyage 5

6 Qu elle que soit la situation Communication Prévention Information de la transmission croisée Patient / famille Ch. individuelle Patients avec PCC contact si dépistage Gestion des excréta Services ou ES fréquentés Organisation des Laboratoire soins de microbiologie Evaluer la pertinence Médecin du traitant contrôle ou arrêt des transferts Personnels et du dépistage soignants des concernés contact Signalement e-sin Renforcement Préparer hygiène des un communiqué mains de presse si Renforcement épidémie bionettoyage Qu elle que soit la situation Cellule de crise, de Communication décision, de concertation Prévention Information de la Composition : Direction, EOH, Biologiste, transmission croisée Patient / famille Infectiologue, Responsables du pôle et Ch. individuelle Patients avec PCC contact services si dépistage concernés, président de la CME, Gestion des excréta Services ou ES Directions fréquentés des Soins, Coordinateur de la Organisation des Laboratoire soins de gestion microbiologie des risques et un membre du Evaluer la pertinence Médecin du traitant contrôle réseau ou CClin-ARlinpour les petits ES arrêt des transferts Personnels et du dépistage soignants Concertation des concernés sur les mesures contact Signalement e-sin Prendre les décisions sans délai Renforcement Préparer hygiène des un communiqué mains de presse si Renforcement épidémie bionettoyage 6

7 Qu elle que soit la Evaluation situation Cellule de crise, de Moyens matériels Communication décision, de concertation Moyens humains Prévention Information de la Composition : Direction, EOH, Biologiste, transmission croisée Patient / famille Infectiologue, Responsables Moyens du du laboratoire pôle et Ch. individuelle Patients avec PCC contact services si dépistage concernés, Accompagnement président de la CME, de l EOH Gestion des excréta Services ou ES Directions fréquentés des Soins, Surveillance Coordinateur des prescriptions de la ATB Organisation des Laboratoire soins de gestion microbiologie des risques et un membre du Evaluer la pertinence Médecin du traitant contrôle réseau ou CClin-ARlinpour les petits ES arrêt des transferts Personnels et du dépistage soignants Concertation des concernés sur les mesures contact Signalement e-sin Prendre les décisions sans délai Renforcement Préparer hygiène des un communiqué mains de presse si Renforcement épidémie bionettoyage Modifications de l offre de soins Dissémination par contact Manuportage Environnement Gants / Tenue Excreta Bio-nettoyage Précautions standard Précautions complémentaires de type contact 100% d application d observance? = 0% dissémination 7

8 Les différentes fiches/situations 1. Mesures générales dès l identification d un porteur de BHRe 2. Admission d un patient hospitalisé à l étranger dans l année 3. Découverte «fortuite» d un porteur de BHRe 4. Epidémie = diffusion secondaire 5. Admission d un patient connu porteur de BHRe 6. Admission d un patient contact en situation épidémique 7. Admission d un patient contact hors situation épidémique 8. Transfert d un patient porteur de BHRevers une structure d aval : SSR, HAD, EHPAD, domicile Fiche 3 : découverte fortuite d un porteur de BHRe Prescription des PCC Chambre individuelle, Évaluation du risque : SHA, excréta, entretien environnement... Organisation des soins : personnel dédié, sectorisation, Arrêt des transferts Identification des patients contacts organisation du dépistage 8

9 Fiche 3 : découverte fortuite d un porteur de BHRe Prescription des PCC Chambre individuelle, Évaluation du risque : SHA, excréta, entretien environnement... Organisation des soins : personnel dédié, sectorisation, Arrêt Information des transferts patient / famille Identification Information équipe des patients soignante contacts organisation du dépistage Information patient contact Information service d amont Information EOHH Signalement externe Information médecin traitant Fiche 3 : découverte fortuite d un porteur de BHRe Prescription des PCC Chambre individuelle, Évaluation du risque : SHA, excréta, entretien environnement... Organisation des soins : personnel dédié, sectorisation, Arrêt Information des transferts patient / famille Identification Information équipe des patients soignante contacts organisation du dépistage Information patient contact Information service d amont Information EOHH Signalement externe Information médecin traitant Suivi de la situation par cellule de crise Évaluation quotidienne des mesures mise en place Suivi du nombre de cas des dépistages Si autre cas identifié(s) (secondaire ou index?) mettre en place les mesures de contrôle d une épidémie Fiche 4 9

10 Fiche 4 : Contrôle d une épidémie de BHRe Activer le plan local de maîtrise d une épidémie Arrêter les transferts des porteurs et des contacts Arrêter temporairement les admissions Regrouper porteurs, contacts, indemnes en 3 secteurs avec personnels dédiés Dépistage hebdomadaire des contacts Dépistage des contacts déjà transférés dans un autre établissement Alerte informatique pour repérer réadmission Epidémie considérée comme contrôlée si, depuis la découverte du dernier porteur : les porteurs, les contacts, les indemnes sont pris en charge par du personnel distinct au moins 3 dépistages des contacts présents sont négatifs Reprise des transferts des contacts si nécessaire PCC pour les contacts transférés Poursuite des dépistages hebdomadaires des contacts Si hospitalisation prolongée, dépistages espacés, mais renouvelés si ATB Avis référent en antibiothérapie avant ATB En pratique Vendredi, il est 17:45 On découvre qu un patient hospitalisé en début de semaine a séjourné à l hôpital de Johdpur un mois auparavant Dans un secteur en souffrance Le patient est en chambre double Il a fréquenté 3 services depuis son hospitalisation Il a eu une fibroscopie gastrique Un transfert est programmé le lundi suivant Le voisin est parti en réanimation le jeudi soir 10

11 En pratique Vendredi, il est 17:45 On découvre qu un patient hospitalisé en début de semaine a séjourné à l hôpital de Johdpur un mois auparavant Dans un secteur en souffrance Le patient est en chambre double Il a fréquenté 3 services depuis son hospitalisation Il a eu une fibroscopie gastrique Un transfert est programmé le lundi suivant Le voisin est parti en réanimation le jeudi soir 1. Je valide l information 2. J informe l EOH Dans l ordre (1) 3. Je mets en place les PCC 4. je vérifie les modalités d élimination des excreta 5. J identifie les contacts 6. Je limite les transferts 7. J autorise les retours au domicile 11

12 Dans l ordre (2) 7. J évalue Le risque de dissémination La qualité d application des précautions standard Le degré d autonomie du patient en particulier pour l élimination J informe : le patient, le médecin responsable, le chef de service/pôle, la direction, le laboratoire, le CLIN ou équivalent Dans l ordre (3) 8. J organise le fonctionnement du service pour le WE Entrées et sorties Personnel dédié Marche en avant Entretien de l environnement 9. Une cellule de crise est programmée le plus rapidement possible au plus tard le lundi matin 12

13 Quelle est la durée du portage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? 13

14 Quelle est la durée du portage? Combien de dépistages négatifs pour affirmer qu un patient est négatif? Quel est la sensibilité du dépistage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? Quelle est la durée du portage? Combien de dépistages négatifs pour affirmer qu un patient est négatif? Les techniques moléculaires sont-elles plus sensibles? Quel est la sensibilité du dépistage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? 14

15 Pourquoi un seul dépistage pour une personne rapatriée Quelle est la durée du Combien de dépistages et 3 pour un cas contact? portage? négatifs pour affirmer Les techniques qu un moléculaires patient est négatif? sont-elles plus sensibles? Quel est la sensibilité du dépistage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? Pourquoi un seul dépistage pour une personne rapatriée Quelle est la durée du Combien de dépistages et 3 pour un cas contact? portage? négatifs pour affirmer Les techniques qu un moléculaires patient est négatif? Pourquoi les soignants ne sont-ils pas dépistés sont-elles? plus sensibles? Quel est la sensibilité du dépistage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? 15

16 Pourquoi un seul dépistage pour une personne rapatriée Quelle est la durée du Combien de dépistages et 3 portage Pourquoi pour un? pas cas négatifs plus contact de pour mesure? affirmer Les techniques en qu un EHPAD moléculaires patient? est négatif? Pourquoi les soignants ne sont-ils pas dépistés sont-elles? plus sensibles? Quel est la sensibilité du dépistage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? Pourquoi un seul dépistage pour une personne rapatriée Quelle est la durée du Combien de dépistages et 3 portage Pourquoi pour un? pas cas négatifs plus contact de pour mesure? affirmer 3 dépistages négatifs pour Les techniques en qu un EHPAD moléculaires patient? est négatif? Pourquoi les soignants ne un cas et après? sont-ils pas dépistés sont-elles? plus sensibles PCC? Cohorting?? Quel est la sensibilité du dépistage? Quel est l intervalle idéal entre deux dépistages? 16

17 Pourquoi un seul dépistage pour une personne rapatriée Quelle est la durée du Combien de dépistages et 3 portage Pourquoi pour un? pas cas négatifs plus contact de pour mesure? affirmer 3 dépistages négatifs pour Les techniques en qu un EHPAD moléculaires patient? est négatif? Pourquoi les soignants ne un cas et après? sont-ils Que pas faire dépistés sont-elles des? porteurs plus sensibles PCC de? Cohorting?? BMR non BHRe (EBLSE, Quel est la sensibilité du Quel est l intervalle idéal SARM, Pyo...)? dépistage? entre deux dépistages? 17

Olivier Baud ARlin Auvergne

Olivier Baud ARlin Auvergne d e l a t h é o r i e à l a p r a t i q u e Olivier Baud ARlin Auvergne Evolution des BMR de 2000 à 2012 SARM EBLSE ERG EPC 2000 2006 2012 Nb de cas K pneumoniae R pénèmes Et après 2013??? 2000 2006 2012

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) actualisation 2013 des recommandations ERG/EPC du HCSP Dr Karine

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée des BMR et BHRe

Prévention de la transmission croisée des BMR et BHRe Prévention de la transmission croisée des BMR et BHRe BMR : bactéries multirésitantes aux antibiotiques BHRe : bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes Dr Jeanne-Marie Germain Arlin

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Rencontre régionale des correspondants en hygiène du Limousin 28

Plus en détail

BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques BHRe = Bactéries Hautement Résistantes (émergentes) aux antibiotiques

BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques BHRe = Bactéries Hautement Résistantes (émergentes) aux antibiotiques Définition BHRe Journée de formation du printemps de perfectionnement des Correspondants en Hygiène Hospitalière 13 avril 2017 Dr Agathe MATTEI V. JOUANADE BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques

Plus en détail

Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe)

Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Dr E. Poirier, K. Guerre PH responsable ARLIN Lorraine Nancy, le 4 octobre 2013 Point sur la situation en Lorraine Septembre

Plus en détail

Plan local de gestion d une situation épidémique

Plan local de gestion d une situation épidémique Plan local de gestion d une situation épidémique CONTEXTE Le plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013 prévoit que les établissements de santé intègrent aux plans

Plus en détail

Contrôle de l épidémie de bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe)

Contrôle de l épidémie de bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Contrôle de l épidémie de bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Où en sommes-nous? Journée d information pour les représentants des usagers 22 novembre 2018 Journée blabla blabla - Los Angeles

Plus en détail

Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. -

Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. - Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. - Dr O. BELLON (Centre Hospitalier de Brignoles) et A. LORY (Marseille ARLIN PACA) Marseille Novembre 2014 Aucun conflit d intérêt avec l industrie

Plus en détail

Bactérie Hautement Résistante émergeante BHRe

Bactérie Hautement Résistante émergeante BHRe Bactérie Hautement Résistante émergeante BHRe Date : 19/11/2016 Auteur: Valéria Oberting cadre de pôle CHR METZ THIONVILLE Plan Définition De quoi parle-t-on? Il ne s agit pas! Contexte En Europe En France

Plus en détail

Etat des lieux des BMR et BHRe en Haute Normandie et ailleurs Laurence GUET ARLIN Haute Normandie. OMEDIT 18 juin 2015

Etat des lieux des BMR et BHRe en Haute Normandie et ailleurs Laurence GUET ARLIN Haute Normandie. OMEDIT 18 juin 2015 Etat des lieux des BMR et BHRe en Haute Normandie et ailleurs Laurence GUET ARLIN Haute Normandie OMEDIT 18 juin 2015 BMR Bactéries multi résistantes (BMR) = SARM et EBLSE Accumulation de mécanismes de

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) 25 septembre 2014 Caen Didier LEPELLETIER C est quoi une BHRe? Bactérie

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc opératoire

Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc opératoire 32èmes Journées d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE, Lyon, mai 2015 Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc

Plus en détail

A propos des deux alertes liées aux entérocoques résistant aux glycopeptides à Lyon

A propos des deux alertes liées aux entérocoques résistant aux glycopeptides à Lyon A propos des deux alertes liées aux entérocoques résistant aux glycopeptides à Lyon Pr Philippe Vanhems Pôle d activité médicale Santé, Recherche, Risques et Vigilances (S2RV) Hospices Civils de Lyon Bactéries

Plus en détail

Bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Prise en charge à domicile importance du circuit d information

Bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Prise en charge à domicile importance du circuit d information Bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Prise en charge à domicile importance du circuit d information «Prévention du risque infectieux en HAD» Journée IR CCLIN-ARLIN Besançon

Plus en détail

BMR et BHRe : définitions

BMR et BHRe : définitions BMR et BHRe : définitions Formation des Correspondants en Hygiène 5 Avril 2018 Dr I. MARTIN - Unité d hygiène inter-hospitalière Résistances aux antibiotiques Résistance naturelle = constitutionnelle,

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr Valérie CAVERIVIERE UMA HYGIENE HOSPITALIERE Octobre 2016

BMR et BHRe. Dr Valérie CAVERIVIERE UMA HYGIENE HOSPITALIERE Octobre 2016 BMR et BHRe Dr Valérie CAVERIVIERE UMA HYGIENE HOSPITALIERE Octobre 2016 BMR = bactérie multi résistante BHRe = bactérie hautement résistante émergente Les bactéries sont dites multi résistantes aux antibiotiques

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 Rappel : mise en évidence bactéries Prélèvements : hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Dans l avenir Docteur Marie-Estelle LECCIA-MERLENGHI Médecin coordonnateur Arlin Corse Journée régionale du 15 octobre Ajaccio

Dans l avenir Docteur Marie-Estelle LECCIA-MERLENGHI Médecin coordonnateur Arlin Corse Journée régionale du 15 octobre Ajaccio Gestion d une épidémie Dans l avenir Docteur Marie-Estelle LECCIA-MERLENGHI Médecin coordonnateur Arlin Corse Journée régionale du 15 octobre 2013 - Ajaccio Que faire? 1- Eviter de sélectionner des BHRe

Plus en détail

BHRE : SUIVI DES PATIENTS CONTACTS

BHRE : SUIVI DES PATIENTS CONTACTS BHRE : SUIVI DES PATIENTS CONTACTS Dr A. MATTEI -Dr A. MAURAND Unité de Gestion du Risque Infectieux Formation des Correspondants en Hygiène 5 Avril 2018 BHRe Emergence de nouvelles souches de Bactéries

Plus en détail

Maitrise des BHRe : L expérience de l AP-HP Les nouvelles recommandations

Maitrise des BHRe : L expérience de l AP-HP Les nouvelles recommandations Maitrise des BHRe : L expérience de l AP-HP Les nouvelles recommandations Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène DOMU / Siège AP-HP Bactéries Hautement Résistantes émergentes (BHRe) Bactéries

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) Présentation du travail Commission spécialisée Sécurité Patients (CsSP)

Plus en détail

Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC

Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC Dr L. Simon Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales de l Est Dr L. Simon - CClin

Plus en détail

Réunion régionale EOH Strasbourg 06 septembre A. BETTINGER T.LAVIGNE Animateurs Réseau BHRe

Réunion régionale EOH Strasbourg 06 septembre A. BETTINGER T.LAVIGNE Animateurs Réseau BHRe Réunion régionale EOH Strasbourg 06 septembre 2013 A. BETTINGER T.LAVIGNE Animateurs Réseau BHRe Adopté en conseil excécutif le 10/07/13 Parution le 29/08/13 A. BETTINGER- T. LAVIGNE / réunion régionale

Plus en détail

C est quoi une BHRe?

C est quoi une BHRe? Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) actualisation 2013 des recommandations ERG/EPC du HCSP Dr Karine Blanckaert

Plus en détail

Retour d EXpérience : Gestion d une épidémie d Entérobactéries Productrices de Carbapénémases (EPC)

Retour d EXpérience : Gestion d une épidémie d Entérobactéries Productrices de Carbapénémases (EPC) Retour d EXpérience : Gestion d une épidémie d Entérobactéries Productrices de Carbapénémases (EPC) XXVIIe Congrès National de la SF2H Nantes, 2 juin 2016 A. Renaud, N. Giuffre, L. Van Poucke, D. Hallant,

Plus en détail

18/10/2017 BHR EN DIALYSE S GARDES OCTOBRE 2017

18/10/2017 BHR EN DIALYSE S GARDES OCTOBRE 2017 BHR EN DIALYSE S GARDES OCTOBRE 2017 Plan Définition Epidémiologie GHS France Europe Dialyse (épidémie, cas groupés) Propias Prise en charge Patient «porteur» Patient «contact» Dans le temps 1 Définitions

Plus en détail

Epidémie d entérobactéries productrices de carbapénémases au CHU d Angers

Epidémie d entérobactéries productrices de carbapénémases au CHU d Angers Epidémie d entérobactéries productrices de carbapénémases au CHU d Angers Journées inter réseaux Poitou-Charentes Dr Clément LEGEAY CHU d Angers Université d Angers Unité de Prévention et de Lutte contre

Plus en détail

BHRe = suivi des patients contacts

BHRe = suivi des patients contacts BHRe = suivi des patients contacts V. GRANJON - Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 13 Avril 2017 BHRe Emergence de nouvelles souches de Bactéries Hautement

Plus en détail

BHRe en Maine-et-Loire

BHRe en Maine-et-Loire BHRe en Maine-et-Loire 1 ère JPRI en Maine-et-Loire 25 Janvier 2018 Dr Clément Legeay Unité de Prévention et de Lutte contre les Infections Nosocomiales CHU d Angers Université d Angers 1 BHRe en 2 mots

Plus en détail

Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy

Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy Journée Régionale de Formation et d Information ARLIN Champagne Ardenne Reims le 14 avril 2016 Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy Selon

Plus en détail

Antenne Régionale Rhône-Alpes de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Point sur les BHRe

Antenne Régionale Rhône-Alpes de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Point sur les BHRe Antenne Régionale Rhône-Alpes de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Point sur les BHRe Journée Régionale Auvergne / Rhône-Alpes EHPAD Qu est ce qu une BMR / BHRe BMR : bactérie

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 28 Avril 2016

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 28 Avril 2016 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 28 Avril 2016 Rappels : mise en évidence des bactéries Prélèvements: hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Recommanda)ons pour la préven)on de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux an)bio)ques émergentes» (BHRe)

Recommanda)ons pour la préven)on de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux an)bio)ques émergentes» (BHRe) Recommanda)ons pour la préven)on de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux an)bio)ques émergentes» (BHRe) actualisa)on 2013 des recommanda)ons ERG/EPC du HCSP Dr Karine Blanckaert

Plus en détail

Précautions d Hygiène en hémodialyse: BMR, BHRe

Précautions d Hygiène en hémodialyse: BMR, BHRe Précautions d Hygiène en hémodialyse: BMR, BHRe Précautions d Hygiène en hémodialyse: BMR, BHR > Contexte > Qu est-ce qu une BMR? Une BHRe? > Colonisation/ infection > Modes de transmission des BMR et

Plus en détail

Epidémies hospitalières liées aux bactéries hautement résistantes aux antibiotiques: contrôle et défis épidémiologiques

Epidémies hospitalières liées aux bactéries hautement résistantes aux antibiotiques: contrôle et défis épidémiologiques Epidémies hospitalières liées aux bactéries hautement résistantes aux antibiotiques: contrôle et défis épidémiologiques Philippe Vanhems Service d Hygiène Hospitalière, Epidémiologie, Infectiovigilance

Plus en détail

Stratégie globale de lutte contre les Bactéries Hautement Résistantes émergentes (BHRe) en établissement de santé

Stratégie globale de lutte contre les Bactéries Hautement Résistantes émergentes (BHRe) en établissement de santé Stratégie globale de lutte contre les Bactéries Hautement Résistantes émergentes (BHRe) en établissement de santé 23èmes Journées Régionales d Hygiène de Lorraine Le 18 juin 2015 Domaine de L Asnée Karine

Plus en détail

Cas clinique 1. Quel diagnostic devez vous évoquer? Quels examens pour en faire la preuve? Quelles mesures de prévention?

Cas clinique 1. Quel diagnostic devez vous évoquer? Quels examens pour en faire la preuve? Quelles mesures de prévention? Cas clinique 1 Mr D, 25 ans, sans antécédent, était en vacances en Grèce, où il a été hospitalisé pour AVP avec volet costal. Après 5 jours de réanimation, il est passé en médecine pendant 2 jours, puis

Plus en détail

Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes

Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes Quelle problématique? épidémiologie nationale et régionale Emmanuelle MARTIN PH Hygiéniste CHI Elbeuf-Louviers XIIe journée régionale de

Plus en détail

Introduction. Les enjeux. Gestion d'une épidémie à ERG dans l Inter. Inter-régionrégion Est

Introduction. Les enjeux. Gestion d'une épidémie à ERG dans l Inter. Inter-régionrégion Est Gestion d'une épidémie à ERG dans l Inter Inter-régionrégion Est Dr L. SIMON,, N. JOUZEAU, S HENARD, Pr Ch. RABAUD, CClin Est Brest le 10 Décembre 2009 Introduction Les entérocoques sont des bactéries

Plus en détail

23èmes Journée Régionalme d Hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales, ARLIN Lorraine Nancy le 18 juin 2015

23èmes Journée Régionalme d Hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales, ARLIN Lorraine Nancy le 18 juin 2015 Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy 23èmes Journée Régionalme d Hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales, ARLIN Lorraine

Plus en détail

Recommandations BHR émergentes

Recommandations BHR émergentes Recommandations BHR émergentes Richard Bonnet CNR Résistance aux antibiotiques BLSE/Céphalosporinases Laboratoire de Bactériologie Clinique CHU Clermont-Ferrand Olivier Baud ARlin Auvergne Service d Hygiène

Plus en détail

Gestion des BHRe en EHPAD

Gestion des BHRe en EHPAD Gestion des BHRe en EHPAD Cas clinique Dr Jean-Baptiste EUZEN Conflit d intéret Aucun avec le sujet concerné Mme C, 83 ans, est institutionnalisée depuis 2014 dans un Ehpad du CHRU de Brest Antécédents:

Plus en détail

ERG : Gestion d'une EPIDEMIE : Pr. Ch. RABAUD, Responsable CClin Est 10es Journées Nationales d Infectiologied Lyon, le 12 Juin 2009

ERG : Gestion d'une EPIDEMIE : Pr. Ch. RABAUD, Responsable CClin Est 10es Journées Nationales d Infectiologied Lyon, le 12 Juin 2009 ERG : Gestion d'une EPIDEMIE : Pr. Ch. RABAUD, Responsable CClin Est 10es Journées Nationales d Infectiologied Lyon, le 12 Juin 2009 Quels sont les enjeux de la lutte contre les ERG Morbi-mortalit mortalité

Plus en détail

Précautions standard et complémentaires

Précautions standard et complémentaires 12 ème journée de formation continue de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial de l Océan Indien Précautions standard et complémentaires Vendredi 24 avril 2015 Catherine Avril Jessy Clavier Léa Bruneau

Plus en détail

CONDUITE À TENIR DEVANT UN OU PLUSIEURS CAS D INFECTION(s) OU DE COLONISATION(s) À BACTERIES PRODUCTRICES DE CARBAPENEMASES

CONDUITE À TENIR DEVANT UN OU PLUSIEURS CAS D INFECTION(s) OU DE COLONISATION(s) À BACTERIES PRODUCTRICES DE CARBAPENEMASES HYGIENE HOSPITALIERE IT/INF/4.4.4 - Version n 1 Page 1/7 ACTIVITE «HYGIENE HOSPITALIERE» CONDUITE À TENIR DEVANT UN OU PLUSIEURS CAS D INFECTION(s) OU DE COLONISATION(s) À BACTERIES PRODUCTRICES DE CARBAPENEMASES

Plus en détail

Epidémie de Klebsiella pneumoniae productrice de carbapénémase de type OXA-48 au CHU de Nantes

Epidémie de Klebsiella pneumoniae productrice de carbapénémase de type OXA-48 au CHU de Nantes Epidémie de Klebsiella pneumoniae productrice de carbapénémase de type OXA-48 au CHU de Nantes 2013-2014 Didier LEPELLETIER Unité de Gestion du Risque Infectieux Service de Bactériologie Hygiène hospitalière

Plus en détail

Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours

Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours Bactéries Hautement Résistantes émergentes - Entérobactéries Productrices de Carbapénémase EPC - Entérocoques Résistants aux Glycopeptides

Plus en détail

Secrétariat d état à la santé. Le directeur général de la santé

Secrétariat d état à la santé. Le directeur général de la santé 1 Secrétariat d état à la santé Direction générale de la santé Personnes chargées du dossier : Sous-direction de la prévention des risques infectieux Dr Philippe GARNIER tél : 01 40 56 50 06 mail : philippe.garnier@sante.gouv.fr

Plus en détail

PLAN DE MAITRISE DE LA DIFFUSION DES BMR IMPORTEES EN FRANCE

PLAN DE MAITRISE DE LA DIFFUSION DES BMR IMPORTEES EN FRANCE PLAN DE MAITRISE DE LA DIFFUSION DES BMR IMPORTEES EN FRANCE Hélène Sénéchal CCLIN OUEST 1 Contexte Plusieurs épisodes de rapatriement de patients polytraumatisés porteurs de bactéries hautement résistantes

Plus en détail

N. Floret DUHH 9 février EPC et prévention de la transmission croisée : les mesures complémentaires d hygiène.

N. Floret DUHH 9 février EPC et prévention de la transmission croisée : les mesures complémentaires d hygiène. N. Floret DUHH 9 février 2012 EPC et prévention de la transmission croisée : les mesures complémentaires d hygiène. Un problème de santé publique... Souches importées de l étranger où la prévalence du

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes émergentes. Epidémiologie régionale et prise en charge

Bactéries Hautement Résistantes émergentes. Epidémiologie régionale et prise en charge Bactéries Hautement Résistantes émergentes Epidémiologie régionale et prise en charge BHRe EPC Entérobactéries productrices de carbapénémases Entérobactéries porteuses du gène mcr (R colistine) BHRe EPC

Plus en détail

ÉPIDÉMIE DE BACTÉRIE HAUTEMENT RESISTANTES EMERGEANTES (BHRE) AU CHU DE LIMOGES

ÉPIDÉMIE DE BACTÉRIE HAUTEMENT RESISTANTES EMERGEANTES (BHRE) AU CHU DE LIMOGES ÉPIDÉMIE DE BACTÉRIE HAUTEMENT RESISTANTES EMERGEANTES (BHRE) AU CHU DE LIMOGES ELODIE COUVÉ-DEACON, PRATICIEN ATTACHÉ, UNITÉ D HYGIÈNE JOURNÉE DES PRÉSIDENTS DE CLIN ET PRATICIENS EN HYGIÈNE JEUDI 23

Plus en détail

Antibiorésistance : épidémiologie en 2017 et prévention

Antibiorésistance : épidémiologie en 2017 et prévention Diplôme d Université Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau-né : de la physiopathologie à la prise en charge Antibiothérapie et chimiothérapie anti-infectieuse DUACAI Antibiorésistance

Plus en détail

Projet de plan régional de maîtrise d une épidémie. Josette BAVEREL, département Veille et Alertes, ARS

Projet de plan régional de maîtrise d une épidémie. Josette BAVEREL, département Veille et Alertes, ARS Projet de plan régional de maîtrise d une épidémie Josette BAVEREL, département Veille et Alertes, ARS Contexte actuel : risque de santé publique majeur Emergence et diffusion en France de BMR - transmission

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS Complément d information aux mesures de maîtrise de la diffusion recommandées dans l avis du HCSP du 27 septembre 2016 au regard de l émergence d une résistance plasmidique à la colistine (mcr-1)

Plus en détail

Gestion d une épidémie à ERV au CHU de Rennes : intérêts et limites des recommandations

Gestion d une épidémie à ERV au CHU de Rennes : intérêts et limites des recommandations Gestion d une épidémie à ERV au CHU de Rennes : intérêts et limites des recommandations P.-Y. Donnio Service de Bactériologie et Hygiène CHU Rennes Entérocoques résistant à la vancomycine (ERV) Entérocoques

Plus en détail

Organisation : les différents niveaux d action et modalités de déploiement.

Organisation : les différents niveaux d action et modalités de déploiement. Organisation : les différents niveaux d action et modalités de déploiement. N. Floret XVIII ème journée régionale de lutte contre les IAS en Franche-Comté 31 mai 2012 Besançon Problème de santé publique

Plus en détail

Mesures prises. Evolution. Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP

Mesures prises. Evolution. Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP Prise en charge d un patient venant de Grèce colonisé par 5 BMR Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène Direction de

Plus en détail

S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain

S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain Mise en place des recommandations BHRe en SSR S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain M.A BEIRNAERT, Pharmacien Journée régionale d information - Prévention du risque infectieux en SSR Mardi

Plus en détail

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Dr H Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU-Hôpitaux de Rouen Hygiène et Prévention du Risque Infectieux

Plus en détail

Peut-on lutter efficacement contre la diffusion des bactéries multi-résistantes?

Peut-on lutter efficacement contre la diffusion des bactéries multi-résistantes? Peut-on lutter efficacement contre la diffusion des bactéries multi-résistantes? Dr Karine Blanckaert Médecin Coordonnateur Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Nord-Pas de Calais

Plus en détail

Prise en charge d un patient porteur d une bactérie hautement résistante en EHPAD. retour d expérience

Prise en charge d un patient porteur d une bactérie hautement résistante en EHPAD. retour d expérience Prise en charge d un patient porteur d une bactérie hautement résistante en EHPAD retour d expérience 1 2 Centre Hospitalier de Muret - 2 EPC 2012 > Madame A. USLD -Escherichia coli 2015 -> Monsieur D.

Plus en détail

Philippe Berthelot, Unité Hygiène Inter hospitalière, Service des Maladies Infectieuses et laboratoire de bactériologie-virologie-hygiène, CHU

Philippe Berthelot, Unité Hygiène Inter hospitalière, Service des Maladies Infectieuses et laboratoire de bactériologie-virologie-hygiène, CHU Philippe Berthelot, Unité Hygiène Inter hospitalière, Service des Maladies Infectieuses et laboratoire de bactériologie-virologie-hygiène, CHU Saint-Etienne France Accumulation de résistances acquises

Plus en détail

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 Définitions des BMR Bactéries résistantes à de nombreux ATB (littéralement plus

Plus en détail

Surveillance BMR CCLIN

Surveillance BMR CCLIN L épidémiologie des BMR dans les réanimations du Nord Pas de Calais présente-elle des particularités? Des nouvelles menaces? 1 ère Journée de réflexion et d échanges ARS / CCLIN / ARLIN 15 décembre 2011

Plus en détail

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR)

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) APHAL Mardi 15 septembre 2015 Dr E. POIRIER ARLIN Lorraine La résistance aux antibiotiques o existait bien avant leur utilisation chez l

Plus en détail

«EPIDEMIE REGIONALE» RETOUR D EXPERIENCE

«EPIDEMIE REGIONALE» RETOUR D EXPERIENCE «EPIDEMIE REGIONALE» DE BACTERIES HAUTEMENT RESISTANTES (BHRe) 2015-2016 RETOUR D EXPERIENCE Réunion des correspondants hygiène du Limousin Le 28 avril 2016 Equipe Opérationnelle d Hygiène GCS SIC 1 CONTEXTE

Plus en détail

A propos de 4 épidémies de BHRe dans l inter région Ouest

A propos de 4 épidémies de BHRe dans l inter région Ouest A propos de 4 épidémies de BHRe dans l inter région Ouest Hélène Sénéchal Pascal Jarno Martine Aupée Journée JRVS à Rennes, le 11 décembre 2013 1 Contexte national Nombre d épisodes impliquant des EPC

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉVOLUTIONS E-SIN 2017 : - Création des CPias - Modification des critères de signalement - Nouvelle fiche de signalement BHRe

PRÉSENTATION DES ÉVOLUTIONS E-SIN 2017 : - Création des CPias - Modification des critères de signalement - Nouvelle fiche de signalement BHRe PRÉSENTATION DES ÉVOLUTIONS E-SIN 2017 : - Création des CPias - Modification des critères de signalement - Nouvelle fiche de signalement BHRe TROIS ÉVOLUTIONS EN 2017 Évolution n 1 : suppression du niveau

Plus en détail

ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DE PATIENT PORTEUR BHRe au C.H.C.B

ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DE PATIENT PORTEUR BHRe au C.H.C.B Réseau des hygiénistes d aquitaine 26//205 ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DE PATIENT PORTEUR BHRe au C.H.C.B S. BORDES-COUECOU, Médecin hygiéniste, SLIN Centre Hospitalier de la Côte Basque Depuis

Plus en détail

Une épidémie régionale d EPC OXA 48

Une épidémie régionale d EPC OXA 48 Une épidémie régionale d EPC OXA 48 Centre de coordination Sud Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Gestion de l épisode sur la région PACA, 2012 2014 Journée d échanges

Plus en détail

BHR et parcours de soins

BHR et parcours de soins BHR et parcours de soins Philippe Carenco Marie-France Texier EOH Hyères et EMH Var Ouest www.sf2h.net DÉCLARATION DE LIENS D'INTÉRÊTS Philippe Carenco : aucun lien d intérêt Marie-France Texier : aucun

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins. Journée de Formation des Représentants des Usagers 2018

Prévention des infections associées aux soins. Journée de Formation des Représentants des Usagers 2018 Prévention des infections associées aux soins Journée de Formation des Représentants des Usagers 2018 Épidémiologie des IAS patient Mode de transmission réservoir Les réservoirs de micro-organismes? Animé

Plus en détail

DES INFECTIONS NOSOCOMIALES,

DES INFECTIONS NOSOCOMIALES, Page 1/8 ET DES BRE SOMMAIRE PAGE 1. Objet et buts 1 2. Domaine d application 1 3. Personnes concernées 1 4. Documents de référence 1 5. Documents associés 1 6. Terminologie, abréviations et définitions

Plus en détail

Sophie Vaux, C. Bernet, H. Blanchard, H. Sénéchal, L. Simon, AG Venier, M. Lamy, A. Carbonne, V. Jarlier, B. Coignard.

Sophie Vaux, C. Bernet, H. Blanchard, H. Sénéchal, L. Simon, AG Venier, M. Lamy, A. Carbonne, V. Jarlier, B. Coignard. Etude EPC-Raisin Mesures de contrôle autour des cas d entérobactéries productrices de carbapénémases en service hospitalier, novembre 2011 - novembre 2012 Sophie Vaux, C. Bernet, H. Blanchard, H. Sénéchal,

Plus en détail

Panorama des principales recommandations et synthèses CCLIN Est ( )

Panorama des principales recommandations et synthèses CCLIN Est ( ) Panorama des principales recommandations et synthèses CCLIN Est (2009-2010) Dr Loïc Simon et l ensemble des relecteurs des ARLIN Journée inter-régionale ARLIN Bourgogne - CClin Est Le 10/02/2011 Constat

Plus en détail

Resistance chez les Bacilles Gram Données épidémiologiques régionales

Resistance chez les Bacilles Gram Données épidémiologiques régionales Resistance chez les Bacilles Gram Données épidémiologiques régionales Dr Karine BLANCKAERT Médecin Coordonateur Antenne Régionale Nord-Pas de Calais de lutte contre les Infections Nosocomiales CHRU de

Plus en détail

Stratégie de maîtrise de la diffusion BHRe

Stratégie de maîtrise de la diffusion BHRe Stratégie de maîtrise de la diffusion BHRe C. Bervas 21 juin 2017 Journée Antibiotiques et Antibioresistance - #CPIANA18 #KeepAntibioticsWorking #AntibioticResistance Recommandations http://nosobase.chu-lyon.fr/recommandations/hcsp/2013_bhre.pdf

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

Plan BMR-ERG Resclin février 2008

Plan BMR-ERG Resclin février 2008 Plan BMR-ERG Resclin -2008 26 février 2008 L épidémie d entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) est une situation de crise à laquelle les établissements peuvent être brutalement confrontés et à

Plus en détail

Plan local de gestion d épidémie

Plan local de gestion d épidémie Plan local de gestion d épidémie Test en conditions réelles Dr Isabelle Gindre, présidente CME / CLIN - CH de Toul JRH, 17 mai 2013 Contexte CH St Charles TOUL Etablissement de proximité 108 lits et places

Plus en détail

Etat des lieux des résistances bactériennes aux antibiotiques

Etat des lieux des résistances bactériennes aux antibiotiques Etat des lieux des résistances bactériennes aux antibiotiques S. Vaux Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice Comité de pilotage du plan d alerte sur les antibiotiques Ministère des affaires sociales

Plus en détail

Emergence de nouvelles résistances aux antibiotiques

Emergence de nouvelles résistances aux antibiotiques Emergence de nouvelles résistances aux antibiotiques Chédlia FENDRI Faculté de Pharmacie - Monastir Laboratoire de Microbiologie CHU La Rabta - Tunis Formation continue SSPT 13 Octobre 2010 Tunisie : Mobilisation

Plus en détail

Les bactéries émergentes hautement résistantes aux ATB (BHR). N. Floret Formation des représentants des usagers, Besançon, le 8 juin 2013

Les bactéries émergentes hautement résistantes aux ATB (BHR). N. Floret Formation des représentants des usagers, Besançon, le 8 juin 2013 Les bactéries émergentes hautement résistantes aux ATB (BHR). N. Floret Formation des représentants des usagers, Besançon, le 8 juin 2013 Menace largement médiatisée Préambule C est quoi une bactérie?

Plus en détail

Les Bactéries multirésistantes Etat des lieux

Les Bactéries multirésistantes Etat des lieux Les Bactéries multirésistantes Etat des lieux CHI Eure Seine Hôpitaux d Évreux et de Vernon Le CHI Eure Seine 2 sites Évreux 430 lits et places MCO Vernon 172 lits et places MCO 48 lits et places psychiatrie

Plus en détail

Infections à l hôpital Efficacité d une stratégie de maitrise des carbapénémases

Infections à l hôpital Efficacité d une stratégie de maitrise des carbapénémases Infections à l hôpital Efficacité d une stratégie de maitrise des carbapénémases Camille Lasserre et Julie Gagnaire, Bruno Grandbastien, Didier Lepelletier et Philippe Berthelot. Phénomène émergent dans

Plus en détail

Prise en charge des Entérobactéries Productrices de Carbapénèmases : Bilan à 5 ans dans un CHU français. X. Bertrand JRHH, Montreux 2016

Prise en charge des Entérobactéries Productrices de Carbapénèmases : Bilan à 5 ans dans un CHU français. X. Bertrand JRHH, Montreux 2016 Prise en charge des Entérobactéries Productrices de Carbapénèmases : Bilan à 5 ans dans un CHU français X. Bertrand JRHH, Montreux 2016 Entérobactéries et résistance aux bêtalactamines, toujours plus

Plus en détail

Une gestion d une épidémie d ERG en SSR. Dr. DAVIDIAN Sylvie CH de Montélimar

Une gestion d une épidémie d ERG en SSR. Dr. DAVIDIAN Sylvie CH de Montélimar Une gestion d une épidémie d ERG en SSR Dr. DAVIDIAN Sylvie CH de Montélimar Présentation du service UCC : 10 lits Service fermé Accueil de patients déments déambulants SSR : 10 lits Patients très dépendants

Plus en détail

Dr François THOREL GROUPEMENT BIOLOGIQUE DES CARMES 1

Dr François THOREL GROUPEMENT BIOLOGIQUE DES CARMES 1 Dr François THOREL GROUPEMENT BIOLOGIQUE DES CARMES 1 - Une bactérie est dite multirésistante aux antibiotiques lorsque du fait de l accumulation des résistances naturelles et acquises elle n est plus

Plus en détail

Maîtriser les résistances et l usage des antibiotiques : ANTIBIOTIQUES - état des lieux DENV /01

Maîtriser les résistances et l usage des antibiotiques : ANTIBIOTIQUES - état des lieux DENV /01 Maîtriser les résistances et l usage des antibiotiques : ANTIBIOTIQUES - état des lieux DENV 11610-2014/01 1 Evolution de la consommation d antibiotiques * Dose Définie Journalière ANSM. Evolution des

Plus en détail

Resistance bactérienne

Resistance bactérienne Resistance bactérienne C. Eloy, M. Thouvenin 02/10/2014 Conflits d intérêt Aucun dans le cadre de cette présentation Où sont les bactéries chez l homme Peau 10 12 Tube digestif 10 14 Flore commensale barrière

Plus en détail

ÉPIDÉMIE D EPC AU CHU DE LIMOGES

ÉPIDÉMIE D EPC AU CHU DE LIMOGES ÉPIDÉMIE D EPC AU CHU DE LIMOGES ELODIE COUVÉ-DEACON, PRATICIEN ATTACHÉ, UNITÉ D HYGIÈNE JOURNÉE DU CCLIN SO JEUDI 12 MAI 2016 RAPPELS : BMR / BHRE BMR Bactéries résistantes à un certain nombre d antibiotiques

Plus en détail

CHAPITRE 1. Caractéristiques de l'établissement et organisation générale

CHAPITRE 1. Caractéristiques de l'établissement et organisation générale BHRe SF2H enquête 2016 1 CHAPITRE 1. Caractéristiques de l'établissement et organisation générale Q1.1 Type d'établissement CHR/CHU CH MCO SSR Autre Q1.2 Statut de l'établissement Public Privé ESPIC Q1.3

Plus en détail

GESTION D UNE EPIDEMIE à Acinetobacter baumannii résistant à l imipénème (ABRI) au CHU de CAEN

GESTION D UNE EPIDEMIE à Acinetobacter baumannii résistant à l imipénème (ABRI) au CHU de CAEN GESTION D UNE EPIDEMIE à Acinetobacter baumannii résistant à l imipénème (ABRI) au CHU de CAEN Février 2013 Juillet 2013 Journée régionale du RRH ARLIN de Basse Normandie 25 septembre 2014 Caroline FONDRINIER

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

ICABMR et ICATB2 «le retour» Quoi de neuf et comment répondre aux nouveaux indicateurs? Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

ICABMR et ICATB2 «le retour» Quoi de neuf et comment répondre aux nouveaux indicateurs? Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie ICABMR et ICATB2 «le retour» Quoi de neuf et comment répondre aux nouveaux indicateurs? Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie BMR et ATB une histoire ancienne Début des ATB modernes Découverte

Plus en détail

Prise en charge des résidents porteurs de BMR/BHReen EMS. Réunion annuelle des Correspondants en Hygiène des EMS 28 avril 2016 ARLIN Martinique

Prise en charge des résidents porteurs de BMR/BHReen EMS. Réunion annuelle des Correspondants en Hygiène des EMS 28 avril 2016 ARLIN Martinique Prise en charge des résidents porteurs de BMR/BHReen EMS Réunion annuelle des Correspondants en Hygiène des EMS 28 avril 2016 ARLIN Martinique BHRe: recommandations du HCSP Les recommandations du HCSP

Plus en détail

Evolution des BMR en France et en Europe. Place des EPC et ERV en France en 2014

Evolution des BMR en France et en Europe. Place des EPC et ERV en France en 2014 Evolution des BMR en France et en Europe. Place des EPC et ERV en France en 2014 14 e journée du RRH-ARLIN de Basse-Normandie 25 septembre 2014 Marguerite Fines Laboratoire de microbiologie CHU de 1 Réseaux

Plus en détail

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Cours PCEM 2 Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Anne-Laure Michon, AHU Laboratoire de Bactériologie, CHU de Montpellier, Université Montpellier I Objectifs

Plus en détail