Rapport d activité Ville de Sassenage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité Ville de Sassenage"

Transcription

1 Rapport d activité Ville de Sassenage 2013

2 Portrait de la commune hectares 210 mètres d altitude Population totale au 1 er janvier 2011 : habitants Densité de population : 817,5 habitants au km ménages dont ménages avec enfant(s) habitants de 3 à 16 ans actifs dont les 3/4 dans le tertiaire logements d habitation (Source : Insee) 2 Rapport d activité 2013

3 Préambule Rester dynamiques, être soucieux de l amélioration et de la modernisation du service public Voilà ce à quoi nous nous attachons tous quotidiennement, agents comme élus, malgré la conjoncture économique contrainte qui n épargne personne, pas plus les collectivités que les foyers. Ce rapport d activité 2013 reflète précisément cette vitalité partagée par l ensemble des personnels, au service de Sassenage et des Sassenageois. Il illustre cet engagement de chacun à porter grands projets et petites actions ; sachant d ailleurs que ce qui pourrait hâtivement être considéré comme mineur joue souvent un rôle majeur dans la vie des Sassenageois. Car le service public est aussi et surtout une question de lien social. Ce document n a donc pas vocation à être une liste à la Prévert de tout ce que les agents de la Ville ont accompli sur l année, mais à vous proposer un coup de projecteur synthétique sur ces «grands projets et petites actions» qu ils effectuent avec professionnalisme et dévouement, contribuant à cette mission collective d une action publique de terrain, au plus près des habitants, de leurs préoccupations et de leurs besoins. Dans un contexte marqué par le désengagement persistant de l Etat, et par là même le délestage de ses compétences sur les collectivités sans aucune autre forme de procès, leur implication, leur motivation et leur savoir-faire sont essentiels. C est une composante clé pour relever les grands défis comme pour répondre aux petits tracas. Aussi, nous souhaitons leur témoigner notre gratitude pour le travail effectué cette année et les précédentes, et notre confiance pour celui des années à venir. Et plutôt que nous éterniser dans cet édito, nous préférons vous inviter à découvrir par vous-mêmes, au fil des pages de ce rapport d activité, le chemin parcouru par Sassenage en 2013 Le Maire, Christian Coigné Le Directeur général des services, Gilles Réchou Rapport d activité

4 Rétrospective Janvier Au service de la vie associative 26/01 : après plusieurs mois de travaux, l extension et la rénovation du centre associatif Saint-Exupéry s achèvent. Le bâtiment BBC permet d accueillir les associations et leurs membres dans des conditions optimales. Février Inauguration du gymnase Fleming 08/02 : cet équipement labellisé BBC et HQE est maintenant prêt à accueillir les collégiens ainsi que les associations sportives et leurs membres. Cet équipement dispose notamment d un mur d escalade homologué pour les compétitions départementales. Mars Sassenage, Ville d avenir 23/03 : lancement de la 2 ème phase de concertation autour du projet d aménagement Portes du Vercors et de la concertation Polarité Nord/Ouest, grand projet d aménagement urbain impliquant Grenoble et sa presqu île scientifique, Saint-Martin-Le-Vinoux et son parc d activités Oxford, ainsi que Fontaine et Sassenage pour les portes du Vercors. Avril Le Projet de ville en action 18/04 : lancement des ateliers thématiques de concertation autour du Projet de ville. Une large réflexion qui se poursuivra jusqu en juin autour de verbes clés de la vie quotidienne : habiter, vivre, se déplacer, partager et travailler. Mai Sassenage, terre de pétanque Du 08 au 11/05 : Sassenage accueille le Pétanque InterNational Cup de pétanque. Les stars nationales et internationales de la pétanque s affrontent dans une épreuve qualificative pour le Masters 2014, devant les quelque spectateurs présents sur les quatre jours. Un avant-goût du championnat de France doublettes messieurs joué en terre sassenageoise du 21 au 23 juin. Juin A la pointe de l innovation 07/06 : Isorg, le pionnier de l électronique imprimée, annonce en conférence de presse sa future implantation dans la zone d activité Vet innov, ex zone de Clémencière. 4 Rapport d activité 2013

5 2013 Eté L amitié franco-italienne à l honneur Du 11 au 14/07 : célébration des dix ans de jumelage avec Sasso Marconi. A cette occasion, la délégation italienne a pu découvrir l ensemble des équipements municipaux dont l office de tourisme, fraîchement rénové et inauguré le 13 juillet. Le feu d artifice ne manquait pas non plus de porter haut les couleurs de cette amitié transalpine. Septembre Nouveau départ pour le lycée Deschaux 25/09 : pose de la première pierre de la reconstruction du lycée Deschaux. Un nouvel éco-bâtiment de m² accueillera les élèves dès la rentrée de septembre Octobre Pour mieux s y retrouver Une nouvelle signalétique plus claire et plus lisible (plan de ville, relais info services de la zone d activités de l Argentière ) a été adoptée et mise en place sur le territoire communal. Novembre Un nouveau tapis vert! 6/11 : la pelouse du nouveau terrain de sport synthétique situé au complexe Paul Vieux-Melchior est foulée pour la première fois par les enfants de l USS football, et sera inaugurée officiellement le 18 janvier Décembre Un 2 ème mois de Noël naturellement magique Comme en 2012, la Ville a consacré tout le mois de décembre aux festivités de Noël. De nombreux services et équipements municipaux ont contribué à ce riche programme d animations à destination d un large public, pour que la magie du mois de Noël rime avec cohésion sociale et lien intergénérationnel. Rapport d activité

6 Direction générale adjointe des services à la population Dans la continuité de l action entreprise l an dernier concernant la modernisation de l action publique à travers de nouveaux outils facilitant le quotidien des familles, c est un tout nouveau logiciel qui a été déployé cette année. Il permettra à court terme un paiement en ligne de l ensemble des factures relevant des services à la population et une gestion facilitée de l ensemble des inscriptions. Ainsi, le guichet unique mis en place fin 2011, doté de ce même logiciel sera encore plus à même de répondre rapidement à toutes les préoccupations des usagers qu il s agisse de restauration scolaire ou d inscription aux divers centres de loisirs de la Ville. Au-delà de ce périmètre c est également la petite enfance et le Conservatoire à Rayonnement Communal qui en seront équipés prochainement. Ainsi la gestion des familles se fera sur la base d un même dossier commun à plusieurs services, d où un gain de temps pour les familles et une gestion simplifiée des divers documents à fournir et des factures à régler. La synergie déployée pour la mise en place de ce nouvel outil et la montée en compétences des agents, permettent désormais une plus grande polyvalence au service des administrés. Mais 2013 c est aussi une année d innovation pour les différents équipements culturels avec une offre variée et originale. A l espace familles aussi où solidarité rime avec nouveaux ateliers : troc soupe, troc-confiture ou atelier couture % des dépenses (fonctionnement et investissement) 82 métiers N oublions pas le centre associatif Saint-Exupéry qui a pris ses marques depuis sa réouverture et où chaque association a su trouver sa place dans des locaux fonctionnels et rénovés. Une année riche en changements! Marie-France Pierre Directrice générale adjointe des services à la population 6 Rapport d activité 2013

7 Pôle vie de la cité Répartis sur trois sites, 40 personnes participent aux activités d'accueil, d'animation, de gestion administrative et technique des bâtiments au sein des quatre services suivants : La piscine municipale ouverte toute l'année Le service des sports Le centre Saint-Exupéry qui gère une cinquantaine d'associations Le service jeunesse en direction des 11/17 ans. Formation des bénévoles En 2013, un cycle de formation des bénévoles des associations Sassenageoises a été mis en place en partenariat avec le comité départemental olympique et sportif de l'isère (CDOSI). Six séances ont été programmées sur des thématiques telles que la responsabilité des associations, comptabilité et finances, gestion associative, conduite de réunion, statuts et agréments, projet associatif, etc. Une quinzaine d'associations ont participé à ce cycle de formation sur l'ensemble des séances proposées. «Faites du sport» Les 29 et 30 juin s'est déroulé la seconde édition de «Faites du sport». Il s'agit pour les associations sportives de la commune de présenter leurs activités aux Sassenageois à travers la réalisation d'un parcours multisports sur les différents sites sportifs de la ville avec 17 disciplines proposées. Sur la journée du 29 juin, une trentaine d'équipes ont alors participé à cette manifestation et se sont affrontées dans le cadre du défi familles (équipes de 2 à 5 personnes à partir de 5 ans) et du défi associations (équipe représentant son association). Le dimanche 30 juin, les sports de nature étaient à l'honneur, avec une centaine de visiteurs sur les différents ateliers proposés par des associations : escalade, aviron, équitation, tir à l'arc, golf, marche nordique et ball-trap. 55 nageurs au jardin d enfants (2/8 ans) 60 personnes à la séance de cinéma en plein air du 9 août organismes et entreprises sur le forum «emploi et orientation professionnelle» 14 enfants entre 11 et 15 ans camp de Pâques «Toulouse et sa région» Rapport d activité

8 Pôle culturel Le Théâtre en Rond intervient dans l organisation de manifestations culturelles et accompagne les associations dans leurs projets. En collaboration avec les autres équipements culturels de la commune, la médiathèque, le centre associatif Saint- Exupéry et le conservatoire à rayonnement communal, il participe à la politique culturelle de la ville. Offrir au public des spectacles de qualité, variés, pour rendre accessible la structure au plus grand nombre ; l identité «humour» insufflée dès l ouverture de la salle, contribue largement à satisfaire les attentes de tous les publics, respectant la volonté municipale de proposer une culture populaire et de proximité. Nettoyage de la réserve des archives Vérification périodique à l'aide des inventaires (énumération descriptive dans un registre des documents d'un fonds, dans l'ordre chronologique de leur acquisition) ou des fichiers topographiques de l'intégrité des collections de la médiathèque. On distingue le récolement numérique, qui constate la présence du document, et le récolement intérieur, qui vérifie l'état du document et prend les mesures utiles à sa conservation. Il devrait s effectuer chaque année en totalité dans un établissement de 30 à volumes ou partiellement pour un fonds plus important, une année la section histoire, l autre la section littérature..., mais on devrait toujours effectuer un récolement annuel du fonds d ouvrages de référence emprunteurs actifs à la médiathèque 6200 spectateurs sur la programmation professionnelle du TER pour spectateurs au total Cursus pédagogique au conservatoire de musique Le conservatoire propose une formation aux disciplines musicales à partir de cinq ans. Les cours dispensés peuvent être collectifs éveil, formation musicale, chorale enfants, pratique de musique d ensemble ou individuels avec l apprentissage de l instrument choisi. A noter qu un enfant aura la possibilité de commencer un instrument en même temps que la formation musicale à partir de sept ans. Cette formation est organisée en cycle d apprentissages d une durée de trois à cinq ans. Le passage d un cycle à l autre prend en compte l évaluation continue auprès des différentes disciplines pratiquées ainsi que des examens de fin de cycle. Chaque élève est suivi et guidé dans son parcours musical par l équipe des enseignants. S il le souhaite, l élève peut poursuivre ses études jusqu à l obtention du certificat de fin d études musicale à la fin du 3 ème cycle. 8 Rapport d activité 2013

9 Pôle famille enfance éducation L Espace Familles s adresse à toutes et à tous, enfants, parents, personnes âgées, personnes isolées, avec des difficultés sociales ou non. C est un lieu de vie, d animation et d échanges, où chacun peut trouver sa place en participant à une activité, en venant s informer ou en donnant de son temps. Pour répondre à ces objectifs, l Espace Familles dispose de deux lieux d accueil : la ludothèque est un équipement culturel où se pratiquent à la fois le jeu libre, le prêt et des animations ludiques : «donner à jouer» un lieu d accueil enfants-parents «la Douce Heure». Il propose par ailleurs diverses activités régulières (atelier de cuisine, d informatique ), ou ponctuelles (information retraites, ateliers créatifs...). Ces activités permettent à différents publics de se rencontrer. Cet esprit d ouverture et d actions transversales sont les points essentiels du projet social de l Espace Familles. Soirées jeux familiales Elles s organisent les vendredis soirs entre 19h30 et 22h30, tous les deux mois environ. Elles sont ouvertes à tous, pour les enfants à partir de 6 ans. Le coût est de un euro par personne avec une participation au buffet. Deux animatrices et la coordinatrice encadrent ces soirées. Une cinquantaine de personnes peuvent y participer sur inscription. En 2013, cinq soirées jeux ont été organisées : le 22 février «le monde de la féérie, du fantastique et du fabuleux», le 19 avril «Miam Miam», le 31 mai «Jeux du monde», le 5 juillet «Jeux d adresse», le 22 novembre «jeux de construction». Trois équipements au service des parents d enfants en bas âge Trois équipements, trois types de mode de garde, familial ou collectif, régulier ou occasionnel : - les assistants maternels (et le relais assistants maternels), - le multi accueil «Les Lucioles» de 60 places, dont 45 en accueil régulier et 15 en accueil occasionnel. - la crèche «Le jardin de Mélusine» de 30 places, dont 20 pour les Sassenageois et 10 réservées par les entreprises partenaires. Notre objectif est d apporter aux familles des réponses à leurs différents besoins pour concilier vie familiale et professionnelle, et de permettre aux enfants de s épanouir et de grandir en allant à la rencontre des autres dans un cadre familial ou collectif. Chaque structure dans sa particularité accompagne les familles dans leur questionnement autour de la garde de leur enfant, tout en recherchant le bien être de celui-ci. 784 jeux empruntés à la ludothèque repas de cantine servis 895 familles enregistrées sur le nouveau logiciel 3040 personnes enregistrées sur le nouveau logiciel Rapport d activité

10 10 Rapport d activité 2013

11 Direction générale adjointe des services ressources Le service public est organisé autour de grands principes : continuité, égalité et adaptabilité. Les deux premiers évoqués sont largement connus et assoient le service public. Quant au dernier, il garantit sa pérennité en imposant son adaptation continue aux enjeux de notre société, aux attentes des citoyens. Il nourrit la modernisation du service public est une parfaite illustration d un service public communal qui répond à l évolution des attentes des Sassenageois au travers d une utilisation ciblée des technologies de l économie numérique : première phase de virtualisation des serveurs pour plus de sécurité et d économie de nos infrastructures, mise en place d une nouvelle application à destination des familles sassenagoises qui facilitera leur accès aux différents services à la population, initialisation de la mise en œuvre d un nouveau protocole de dématérialisation de la chaine des dépenses et recettes communales. Ces projets ont associé l ensemble des pôles ressources à un stade ou à un autre de leurs déploiements. Jean-François Frases Directeur général adjoint des services ressources % des dépenses (fonctionnement et investissement) 9 métiers Rapport d activité

12 Pôle finances et programmation Le budget d une Ville s établit en deux parties : une section de fonctionnement et une d investissement, chacune comprenant des dépenses et des recettes. Comme pour un foyer, le budget doit être équilibré, les recettes égalant les dépenses. Au sein de la commune, c est le service financier qui est garant de cet équilibre. Durant l année 2013, les activités récurrentes ont été nombreuses et ont porté sur : La préparation des budgets : un budget principal et un budget annexe pour l'eau ; L'exécution des budgets ; La gestion de la dette et de la trésorerie ; Le suivi de la consommation des crédits dépenses et suivis des entrées de recettes ; Le suivi du patrimoine de la Ville ; L'élaboration de la prospective financière. PES V2 : protocole d'échange standard d'hélios version2 La dématérialisation a pour but de transformer des documents papiers et leurs traitements manuels en données informatiques et traitements automatiques facilitant ainsi les échanges via un ordinateur connecté à internet entre l ordonnateur, le comptable et la chambre régionale des comptes. L adoption du PES par Sassenage s est effectuée à l issue d une procédure de validation technique et fonctionnelle, menée conjointement avec la Direction Générale des Finances publiques (DGFiP) et avec l appui de l éditeur du logiciel financier utilisé. La signature de la convention de mise en œuvre de la dématérialisation des flux comptables en juin 2013 s est suivie d une formation avec l éditeur pour déployer ce nouveau savoir-faire au sein de l équipe de quatre personnes mandats titres de recettes articles à l'inventaire euros de budget principal d'investissement euros de budget principal de fonctionnement Observatoire fiscal La Ville a mis en place en 2010, un observatoire fiscal ayant vocation à informer le contribuable et à analyser l évolution de la fiscalité directe locale. Une attention particulière, avec un travail en réseau d agglomération, a été portée sur les nouveautés fiscales induites par la loi de finances. Une veille technique est assurée sur les nouveaux outils de péréquation entre collectivités, sur les baisses de dotations de l Etat et sur la révision de la définition des bases d imposition (valeur locative cadastrale des locaux professionnels). Rapport d activité 2013

13 Pôle système information et dématérialisation En charge du parc informatique de la commune, le pôle SID s occupe de l ensemble des matériels et des logiciels qui le compose : qu il s agisse des applications, des données et des infrastructures nécessaires au stockage, aux sauvegardes, aux impressions ou encore aux télécommunications. Ses principales missions sont : La modernisation des infrastructures informatiques, et la dématérialisation des processus, Assurer la cohérence de l outil informatique dans l évolution du système d information et l adapter à la stratégie de la direction générale, L évolution des applications informatiques vers une architecture client/serveur, ainsi que la virtualisation dans une optique d optimisation des coûts, La continuité de fonctionnement des systèmes d information et leur secours en cas de difficulté, Préparer la mise en place des nouvelles technologies de l information et de la communication, La coordination d'outils décisionnels : système d information géographique, observatoire fiscal. Virtualisation des infrastructures serveurs (première phase) : La virtualisation consiste à faire fonctionner de façon centralisée un ou plusieurs systèmes d'exploitation/applications comme un simple logiciel, sur un ou plusieurs ordinateurs - serveurs/système d'exploitation, au lieu de ne pouvoir en installer qu'un seul par machine. Aujourd hui, ces solutions sont efficaces et performantes sur le plan technique, économique et organisationnel. En effet, non seulement la virtualisation permet un réel gain économique, mais elle apporte également une meilleure maîtrise des ressources, et une optimisation de la sécurité, grâce à la diminution et à la simplification des tâches à effectuer pour gérer le matériel. Remplacement du logiciel de gestion des services aux familles (première phase) : Le logiciel actuel ne permettait plus de poursuivre le développement souhaité par la Ville en termes de modernisation et ne correspondait plus aux évolutions perpétuelles des familles. Ce nouveau logiciel s articulera autour d un unique dossier famille commun à tous les services à la population ainsi que d un compte famille permettant de consulter et modifier l ensemble des informations générales du foyer. Cette mise en place facilitera également le quotidien des services à la population grâce à la modernisation des outils pointage des enfants dans les activités via des tablettes numériques, renseignant en temps réel le compte famille ou encore des écrans tactiles à la crèche. 250 (160/90) postes informatiques (mairie/écoles) 20 (15/5) serveurs (mairie/écoles) 610 interventions 80 K d'investissement Rapport d activité

14 Pôle affaires juridiques et contrôle interne Le pôle assiste et conseille les services dans le montage juridique des projets municipaux, analyse les enjeux des réformes institutionnelles et leur impact potentiel pour la collectivité, réalise une veille juridique destinée à prévenir et limiter les sources de contentieux, conçoit des outils d'optimisation des coûts et des procédures en vue d'une gestion des risques. cette expertise recouvre : L'assistance et le conseil juridique des élus et des services La gestion des contentieux L'organisation d'un contrôle préalable et d'une sécurisation des actes juridiques Le contrôle de gestion et l'appui vers des pistes d'évolution de l'organisation interne La conception de tableaux de bord d'analyse des coûts et de contrôle interne des satellites financiers de la commune. Le contrôle interne des services publics délégués Un cadre de contrôle de l exécution des services publics municipaux délégués à des prestataires externes a été élaboré. Ce contrôle concerne notamment la concession de l aménagement, l entretien, l exploitation et la gestion d une crèche mixte Ville-entreprise à l entreprise Crèche- Attitude, ainsi qu un partenariat public-privé pour l éclairage public municipal, avec l entreprise CITEOS. D une part, il consiste à suivre le coût de ces délégations. D autre part, ce contrôle passe aussi par la vérification du respect des engagements contractuels eu égard aux objectifs fixés (contenu et qualité des prestations). 20 bulletins de veille juridique 50 avis /conseils rendus 9 contentieux en cours 110 délibérations visées sur 168 Prévention du contentieux par du conseil juridique La mission a assisté les services municipaux lors de contentieux imminents en matière d'urbanisme et de travaux publics. Elle a proposé des montages juridiques pour mettre en œuvre des projets municipaux en matière d'occupation du domaine public par des commerçants et des habitants de la commune. Il a proposé un cadre pour la mise en oeuvre des délégations de signature aux élus et aux fonctionnaires municipaux de la ville de sassenage. Enfin, elle a réalisé une veille juridique à destination de la direction générale des services concernant les évolutions institutionnelles, notamment l'évolution de l'organisation administrative encadrée par les lois de décentralisation. 14 Rapport d activité 2013

15 Pôle ressources humaines et compétences Une équipe de cinq personnes, la coordinatrice du pôle et quatre gestionnaires des ressources humaines, gère les personnels de la Commune et du CCAS de Sassenage. L ensemble des missions se retrouve au travers de trois volets d actions : Un volet suivi administratif des personnels comprenant la gestion des carrières, des paies, des absences, du compte épargne temps, des frais de déplacement et des prestations sociales. Un volet GPEEC, gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences permettant d établir le conseil en organisation des services, la mise en place des jurys de recrutement, la gestion et le suivi des remplacements, l accueil de stagiaires, l élaboration des fiches de postes à partir de l analyse des entretiens annuels professionnels et la définition de parcours de formation. Un volet études et prospectives nécessaire au pilotage de la masse salariale, balayant des domaines très larges : bilan social, étude de l absentéisme, évaluation des risques professionnels, analyses réglementaires Gestion intégrée L innovation 2013 du pôle ressources humaines et compétences consiste à la mise en œuvre d une gestion administrative des personnels dite «intégrée», c est-à-dire la quasi totalité du suivi de chaque agent relatif (carrière, paye, absentéisme, prestations sociales ). Il est réparti par filière (administrative, technique, médico-sociale, sportive, animation, sécurité, culturelle) auprès de chaque gestionnaire un nombre d agents à gérer administrativement. La gestion intégrée est possible dans le cadre d un même niveau de compétences de qualité au sein d une équipe de gestionnaires ressources humaines et permet de rationnaliser le temps dévolu au traitement du suivi administratif. Développement des réalisations sociales Deux conventions de partenariat sont établies avec le centre de gestion de l Isère. L une est relative à l intervention individuelle ou collective d un psychologue du travail. L autre a permis la mise en place de permanences hebdomadaires d une assistante sociale pour répondre aux besoins des personnels. Les agents bénéficient d une participation mensuelle de la commune de dix euros pour toute adhésion au contrat de groupe santé, passé avec le Centre de gestion de l Isère, avec la mutuelle Intériale. 232 équivalents temps plein d agents 838 journées de formation 205 agents bénéficient des titres restaurant 722 arrêtés 218 arrêtés relatifs aux arrêts de maladie ordinaire 2 emplois jeunes et 72 chantiers jeunes 4 comités techniques paritaires et 1 comité hygiène et sécurité Rapport d activité

16 16 Rapport d activité 2013

17 Pôle prévention et sécurité de proximité La police municipale est placée sous l'autorité du maire. Elle a compétence en matière de prévention et de surveillance du bon ordre, de la sûreté, de la sécurité et de la salubrité publique. Elle assure également une relation de proximité afin d'être proche de la population. Le travail des sept agents qui la composent est effectué en collaboration avec la brigade de gendarmerie nationale de Sassenage. Assurer le bon ordre, la tranquillité, la sécurité et la salubrité publics ; Gérer les objets trouvés ; Mettre en place l opération tranquillité vacances pendant l été ; Accroître la police de proximité en accentuant principalement la prise de contact avec les administrés ; Surveiller les entrées et sorties aux abords des écoles ; Effectuer les contrôles routiers et les contrôles de vitesse dans les secteurs accidentogènes. Opération Tranquillité vacances Chaque été, les administrés peuvent s inscrire à l'opération «Tranquillité vacances». Ainsi, pendant leur absence, les agents de la police municipale effectuent des tournées quotidiennes, à toute heure, afin de contrôler les abords des habitations. Si une anomalie venait à être constatée, chacun serait ainsi aussitôt prévenu. Les inscriptions se font auprès de la police municipale en utilisant un formulaire dédié, ou en appelant directement la police municipale. Sécurité autour des écoles La police municipale intervient sur les sites (groupes scolaires Vercors, Pies, Hameau du Château, Rivoire de la Dame et collège Fleming) aux heures d'entrées et sorties des élèves. La présence régulière sur site permet d'être en contact avec de nombreux interlocuteurs (parents, enfants, professeurs, équipe éducative ) 398 infractions verbalisées au code de la route 159 avertissements non respect du code de la route 1622 interventions exterieures. 204 objets trouvés 185 inscriptions à l'opération tranquillité vacances 890 personnes renseignées Rapport d activité

18 18 Rapport d activité 2013

19 Direction de l information et des relations extérieures Grosse année que 2013 pour la direction de l information et des relations extérieures. En effet, et en balayant rapidement les domaines qui la composent, elle a effectivement été à la manœuvre sur de nombreux «gros chantiers», de la réflexion ayant guidé la refonte de Sassenage en pages pour proposer une maquette plus aérée, à l organisation de l anniversaire du jumelage avec Sasso Marconi (Italie), en passant par la réouverture et l inauguration de l office de tourisme, en écho à l ambition municipale de développement touristique, ou encore le renforcement de la participation citoyenne dans le cadre du projet des Portes du Vercors comme au sein des dispositifs existants de visites de quartier et autres conseils de secteur. Et la liste n est pas exhaustive! Et s il est un dossier clé de l année 2013 sur lequel la Direction a été mobilisée de façon transversale, c est bien le Projet de ville, pour accompagner élus et Sassenageois dans la définition du projet de vie qu ils souhaitent partager demain, pour inscrire Sassenage dans le temps, durablement. Un travail d équipe à l échelle de la Direction, mais finalement bien au-delà puisque tous les Sassenageois avaient leur place dans «l effectif» de ce projet collectif, au service de ce choix de vie cher à chacun, et pour réfléchir ensemble à la ville de demain Géraldine Ferronato-Sgarra Directrice de l information et des relations extérieures 3.54 % des dépenses (fonctionnement et investissement) 16 métiers Rapport d activité

20 Communication Le service communication : - S inscrit dans une démarche de marketing territorial et touristique : promotion de manifestations et d équipements, valorisation de projets - Fonctionne à la manière d une agence de communication en interne : il assure le conseil en amont, gère la réalisation et le suivi de fabrication ; - Gère la distribution de l ensemble des outils de communication institutionnelle (quantités, plannings, équipe de distribution ) ; - Gère le développement du site internet de la Ville, et d autres outils (dématérialisation, démarches en ligne ) ; - Dispose de plusieurs supports pour diffuser l information : le magazine mensuel Sassenage en pages, le site internet, les panneaux lumineux 11 numéros de Sassenage en pages tirés à exemplaires 7 documents d informations thématiques (1) 1 nouvelle signalétique plus claire, et plus lisible (2) visiteurs (3) du site dont visiteurs uniques Mise en place d une nouvelle maquette pour Sassenage en pages En avril 2013, une nouvelle maquette a été mise en place : plus de photos, moins de texte pour gagner en lisibilité. Les contenus ont été dynamisés (plus d encarts visuels de promotion, agenda «Prenez date» détachable et conservable ) pour lui conférer une dimension plus magazine. Deux pages sont aussi consacrées à la publicité ce qui génère des recettes pour la ville. Mise en œuvre du projet de ville Lors de la cérémonie des vœux à la population du 11 janvier, le maire a présenté son projet de ville, Sassenage à l horizon Plusieurs actions ont été mises en œuvre par le service communication autour de ce projet : concours de dessins enfants, conception de la carte de vœux avec le dessin du gagnant, organisation de cinq ateliers thématiques et création d une plaquette. (1) guide des loisirs d été, plaquette du Théâtre en Rond, guide de la vie associative, guide pratique de la ville, programme de l Espace Familles 3 fois par an, agenda à la population, nouveau plan de Ville (2) cimetières, relais info services à l entrée de la zone d activités de l Argentière, plan de ville actualisé (3) Source : Google analytics 20 Rapport d activité 2013

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H Direction de la Coordination Administrative PG/MC CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 10 OCTOBRE 2011 A 18 H ORDRE DU JOUR 2011-10 1 - DECISION MODIFICATIVE N 1 EXERCICE 2011 BUDG ET PRINCIPAL 2 - ADHESION DE

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr FINANCES VOS CONTACTS : Nadège WADOUX Conseillère Formation Domaines Affaires juridiques, Finances et Europe nadege.wadoux@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02.

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02. Listes des activites autorisees EN ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENTS 2 AU PROFIT DES PERSONNES PHYSIQUES 3 EN ASBL, ASSOCIATION DE FAIT 5 1 POUR LES POUVOIRS COMMUNAUX 7 Activités ALE autorisées en ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles La Certification Professionnelle regroupe les diplômes à finalités professionnelles délivrés par l Etat, les titres élaborés

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT Pôle Vie Publique Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service communication du territoire 19DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du

Plus en détail

LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015

LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015 Direction de la solidarité Centre Communal d'action Sociale Service action sociale - 02/03/2015 LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015 Le Centre Communal d'action Sociale inscrit son action, dans

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE 2012 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU COMITE DEPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF (CDOS)... 3 1.1. MISSIONS... 3 1.2. RESSOURCES

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 page 1/22 Le club en 2012 Les objectifs de l olympiade 2008-2012 avaient été formulés selon six axes et ont été, en grande partie, remplis : Accueillir toutes les formes

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE L ADMINISTRATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES Elaboré par la Direction Générale

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

SEANCE DU 22 DECEMBRE 2011

SEANCE DU 22 DECEMBRE 2011 SEANCE DU 22 DECEMBRE 2011 RENOUVELLEMENT DU COMPTE A TERME Monsieur le Maire informe les membres du conseil municipal que le compte à terme de la commune est arrivé à échéance le 11 novembre 2011. Il

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc LICENCE PROFESSIONNELLE DES METIERS TECHNIQUES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc Projet partenarial Naissance du projet régional Dans

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Guide pour la création d une MAM

Guide pour la création d une MAM LES MAISONS D ASSISTANTS MATERNELS Guide pour la création d une MAM Commission Départementale d Accueil du Jeune Enfant Le cadre législatif La loi n 2010-625 du 9 juin 2010 relative à la création des maisons

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL Mercredi 29 Juillet 2015, le Conseil Municipal dûment convoqué à 19 heures 30 s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR 1 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR DIRECTION GENERALE DES SERVICES - Extension du périmètre de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée à la Commune d'evenos

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

PACTE D ADMINISTRATION COMMUNE ENTRE LA VILLE ET L AGGLOMERATION D AGEN

PACTE D ADMINISTRATION COMMUNE ENTRE LA VILLE ET L AGGLOMERATION D AGEN Date de mise à jour : 3 décembre 2014 Entre PACTE D ADMINISTRATION COMMUNE ENTRE LA VILLE ET L AGGLOMERATION D AGEN ( Convention de création d un service commun en application de l article L 5211-4-2 du

Plus en détail

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique Service-Public Local Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique La Caisse des Dépôts, au service de l intérêt général et du développement

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement CONCOURS INTERNE COMMUN POUR LE

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

La Cité administrative d'avignon rénovée durablement

La Cité administrative d'avignon rénovée durablement Semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2011 La Cité administrative d'avignon rénovée durablement Dossier de presse Lundi 4 avril 2011 Contacts presse : Josiane HAAS-FALANGA : tél : 04 88 17

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Agent-e technique en chef - aménagements urbains et paysagers La description de fonction constitue un document de référence qui est susceptible d'être adapté en raison de l'évolution

Plus en détail

Communauté De Communes du Trièves

Communauté De Communes du Trièves Communauté De Communes du Trièves CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 26 novembre 2012 18h30- Saint Martin de Clelles Ordre du jour Secrétaire de séance- Désignation Approbation du compte rendu du conseil de communauté

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail