Traitement des sténoses de l urètre pénien par urétroplastie avec patch pédiculé dorsal : «Urétroplastie en toit»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement des sténoses de l urètre pénien par urétroplastie avec patch pédiculé dorsal : «Urétroplastie en toit»"

Transcription

1 ARTICLE ORIGINAL Progrès en Urologie (1998), 8, Traitement des sténoses de l urètre pénien par urétroplastie avec patch pédiculé dorsal : «Urétroplastie en toit» Abdel-Wahab EL-KASSABY, Magdy FATH-ALLA, Wael MAGED, Abdulla ABDEL-AAL Service d Urologie, Université Ain-Shams, Le Caire, Egypte RESUME Buts : Proposer une technique de traitement des sténoses étendues de l urètre pénien lorsque l intervention de MONSEUR n est pas réalisable. Cette technique d urétroplastie consiste à élargir la lumière urétrale par un patch pédiculé de peau pénienne placé sur la face dorsale de l urètre : «urétroplastie en toit». Matériels et Méthodes : 26 patients (âge moyen : 34 ans) porteurs d une sténose de l urètre pénien ont été opérés entre juin 1991 et mai Neuf avaient une sténose étendue (3,2 cm en moyenne) et 17 avaient des sténoses multiples de l urètre pénien. Tous ces patients étaient circoncis. Dans tous les cas, l urétroplastie a été réalisée à l aide d un patch pédiculé de peau pénienne, prélevé transversalement, et suturé sur la face dorsale de l urètre. Résultats : Tous les patients ont été revus avec une durée de suivi moyenne de 38 mois (extrêmes 3-50 mois). Les succès, définis par l absence de trouble mictionnel et par la normalité de l urétrocystographie rétrograde, ont représenté 88% des patients (23/26). Deux patients ont eu une fistule postopératoire immédiate, l une d entre elles ayant nécessité une réintervention. Conclusion : La technique d «urétroplastie en toit» permet de traiter les sténoses étendue de l urètre pénien lorsque la technique de MONSEUR est de réalisation impossible. Mots clés : Urétre antérieur, sténose, uréthroplastie «en toit». Progrès en Urologie (1998), 8, Les sténoses de l urètre pénien correspondent à un phénomène de cicatrisation fibreux du corps spongieux dont le devenir morphologique et fonctionnel est difficilement prévisible. Le traitement chirurgical de telles lésions est difficile et fait appel aux principes généraux de la cicatrisation. La reconstruction de l urètre dans sa portion pénienne paraît plus aisée que le traitement des sténoses distales méatiques ou que des sténoses de l urètre bulbaire car plus accessible. Par ailleurs, l urètre pénien est un simple conduit pour l évacuation de l urine et du liquide séminal sans fonction associée sphinctérienne notamment. Le succès de la reconstruction dépend donc uniquement des possibilités de cicatrisation locale. La plupart des sténoses urétrales récidivantes après dilatation urétrale ou urétrotomie interne peuvent dorénavant être traitées par des techniques d urétroplastie réalisées en un temps [11]. Cependant, historiquement, le traitement de ces sténoses faisait appel à des techniques réalisées en 2 temps. La première étape avait pour objectif d ouvrir la portion sténosée de l urètre, la deuxième étape consistant ensuite à refaire le «plancher» urétral à l aide des tissus adjacents. En 1968, MONSEUR a décrit une technique d urétroplastie en un temps applicable au traitement des sténoses étendues de l urètre pénien. Le principe de cette technique était d inciser la sténose dorsalement et de suturer les berges de l incision à l albuginée des corps caverneux selon une forme de «U». La régénération progressive de l urothélium recouvrait ensuite progressivement l albuginée afin de compléter la lumière urétrale [6]. Notre expérience à court et long terme avec la technique de MONSEUR nous a permis d observer qu il s agissait d une procédure simple et efficace pour traiter les sténoses péniennes étendues [2]. Cependant, le calibre de l urètre sténosé une fois ouvert est la principale limite de cette technique. Cette constatation est effectuée en peropératoire. Lorsque la quantité de tissu urétral est insuffisante, nous utilisons un patch d élargissement placé sur la face dorsale de l urèthre. Ce patch est prélevé à partir d un lambeau de peau pénienne pédiculée. Nous avons appelé cette technique «l urétroplastie en toit». PATIENTS ET METHODES De juin 1991 à mai 1996, 26 patients circoncis âgés de 19 à 55 ans (médiane 34 ans), porteurs d une sténose étendue de l urètre pénien ont eu une urétroplastie en un temps avec utilisation d un patch pédiculé de peau pénienne. Manuscrit reçu : avril 1998, accepté : juin Adresse pour correspondance : Dr. M. Fath-Alla, Heliopolis, Midan El-Hegaz, 9, Mohammed Adel Aboul-Maati Street, Le Caire, Egypte. 1022

2 L indication de la technique était l existence d une sténose étendue et serrée de l urètre pénien (diamètre inférieur ou égal à 10 Ch) ne pouvant être opérée par la technique de MONSEUR. L'urétrographie rétrograde préopératoire chez 9 patients retrouvait une sténose unique et étendue (moyenne 3, 2 cm - extrême : 2,8-5,5 cm) et des sténoses multiples étagées de l urètre pénien chez 17 patients (moyenne 7 cm, extrême : 6-7, 7 cm). Tous les patients ont eu une évaluation complète avec anamnèse, examen clinique, ECBU, débitmétrie et échographie rénale). Enfin une urographie intraveineuse a été réalisée lorsqu il existait une dilatation du haut appareil. Dans tous les cas, les sténoses étaient anciennes (moyenne : 31 mois - extrême : mois). Les sténoses étaient d origine post infectieuse dans 16 cas, traumatique (sondage) dans 6 cas, et d étiologie inconnue dans 4 cas. Tous les patients avaient subi au préalable de multiples dilatations. Six patients avaient eu 1 ou 2 urétrotomies internes. Aucun patient n avait eu d urétroplastie antérieurement. Le débit urinaire maximum préopératoire était de 8,3 ml/s en moyenne (extrême : 6-11 ml/s). L intervention a été réalisée sous anesthésie générale ou anesthésie locorégionale, avec antibioprophylaxie à large spectre. TECHNIQUE OPERATOIRE L intervention est débutée par une incision pénienne longitudinale, allant du sill on bal ano-préputial à l angle pénoscrotal permettant la dissection et l exposition de la totalité de l urètre pénien. Cette incision doit être profonde et inclure le plan du dartos et du fascia profond du pénis de Buck (Figure 1A). L urètre pénien est totalement libéré du corps caverneux (Figure 1B, C) puis incisé sur sa face dorsale en veillant à réaliser cette incision sur toute la zone sténosée et à la poursuivre sur au moins 1 cm de tissu urétral sain à chaque extrémité (Figure 1D). La largeur de la bande urétrale ainsi obtenue est alors mesurée. Nous avons considéré qu une largeur inférieure ou égale à 10 mm ne permettait pas de réaliser la technique d urétroplastie de Monseur dans de bonnes conditions. Ces patients ont donc eu une urétroplastie d élargissement par patch pédiculé. Le patch est prélevé à partir de 2 incisions circonférentielles (Figure 1E, F). L incision distale est réalisée à 5 mm du sillon balano-préputial et comprend uniquement le dartos mais pas le fascia profond du pénis de manière à respecter les pédicules neuro-vasculaires. L incision proximale est réalisée parallèlement à l incision distale de manière à obtenir un lambeau d une largeur correspondant aux mesures préalablement effectuées de la sténose. Cette incision est purement cutanée et ne doit pas inclure le dartos. Il est alors nécessaire de procéder à une dissection prudente entre peau et dartos en débutant celle-ci au niveau de l incision proximale (Figure 1G). La mobilisation du lambeau est obtenue en libérant le plan entre dartos et fascia profond du pénis en débutant au niveau de l incision distale et en s étendant le plus loin possible en direction proximale, de manière à pouvoir transférer le lambeau sur la face ventrale du pénis et en évitant tout phénomène de rotation ou de traction sur le pédicule. La longueur finale du lambeau est adaptée à l importance du défect urétral (Figures 1H et I). Le lambeau est alors suturé aux berges urétrales sur une sonde vésicale en utilisant un fil résorbable 6-0 (Figures 1 J, K, L). La peau pénienne est ensuite suturée avec un fil résorbable 6-0 (Figure 1M). Un pansement compressif est réalisé en fin d intervention pour limiter l oedème postopératoire et le risque d hématome. La sonde vésicale est laissée en place pendant 8 à 10 jours. Les patients quittent l hôpital au deuxième jour postopératoire avec une couverture antibiotique et sont réadmis au dixième jour postopératoire pour ablation de la sonde vésicale et réalisation d une d é b i t m é t r i e. Tous les patients ont été revus au troisième mois postopératoire puis annuellement avec un ECBU, une débitmètrie et une urétrographie rétrograde. RESULTATS Les complications postopératoires immédiates ont été minimes. Cinq patients ont eu une petite désunion de la peau pénienne qui a été traitée par simples soins locaux. Deux patients ont développé une fistule située à l extrémité distale de la suture au niveau du sillon balano-préputial dont le mécanisme est probablement ischémique car située à l extrémité distale du lambeau. Une des fistules s est fermée spontanément, l autre a nécessité une reprise chirurgicale à 6 semaines. Dans tous les cas, nous avons observé une amélioration significative des paramètres de la débitmétrie lors de l ablation de la sonde. Au total, 88% des patients (23/26) ont eu un bon résultat, l évaluation étant basée sur l amélioration symptomatique et radiographique, avec un recul moyen de 38 mois (extrêmes : 3-5 ans). L urétrographie a montré un urètre de calibre régulier, sans sténose chez 23 patients (Figures 2 A, B). Trois patients ont eu une réci- 1023

3 Figure 1. Temps opératoire. A. Incision ventrale étendue du sillon balano-préputial à la jonction pénoscrotale. B et C. Dissection et mobilisation de l urètre pénien. D. Incision de la sténose au niveau de la face dorsale de l urètre en débordant sur 1 cm d urètre sain à chaque extrémité. Figure 1 E et F. Réalisation de 2 incisions circulaires, l inci - sion distale étant située à 5 mm du sillon balano-préputial. Le site de l incision proximale est déterminé en fonction de la longueur nécessaire pour réaliser l urétroplastie. Figure 1 G. Dissection du plan entre peau et dartos en direc - tion de la racine du pénis. H. Mobilisation du lambeau en disséquant le plan entre fas - cia de Buck et dartos. 1024

4 A.W. El Kassaby et coll., Progrès en Urologie (1998), 8, Figure 1 K. Suture de la deuxième berge après avoir placé une sonde (celle-ci n a pas été représentée sur l illustration). L. Fermeture de l urétroplastie. M. Suture cutanée. Figure 1 I. Transfert ventral du lambeau en l adaptant à la longueur nécessaire. J. Suture de la première berge. Figure 2. A. Urétrographie préopératoire montrant une sténo se étendue de l urètre antérieur. Figure 2B. Urétrographie rétrograde réalisée au 24ème mois postopératoire. 1025

5 dive située au niveau de l anastomose proximale visible sur l urétrographie réalisée à 2 ans postopératoires. Ces patients ont pu être traités efficacement par urétrotomie interne. Nous n avons pas observé de calcul endo-urétral. Le débit maximum postopératoire a été en moyenne de 22 ml/s (extrêmes : ml/s). Les ECBU de contrôle n ont pas retrouvé d infection urinaire. Six patients ont eu, dans le suivi, une urétéroscopie pour calcul urétéral et un patient a eu une résection de prostate 21 mois après l urétroplastie. Nous n avons pas été gênés pendant ces différentes interventions par la présence du lambeau qui était non reconnaissable du reste de la muqueuse urétrale, probablement en raison d une épithélialisation secondaire. DISCUSSION Trois types d intervention sont réalisables pour le traitement des sténoses de l urètre : la résection-suture, la cicatrisation dirigée, et les urétroplasties De nombreuses techniques chirurgicales d urétroplastie ont été décrites. Ceci signifie soit qu aucune d ent re elles n est absolument satisfaisante, soi t qu au contraire toutes permettent d obtenir un bon résultat à condition que l indication initiale soit correctement portée. Il est certain que la technique la plus sûre pour le traitement des sténoses de l urètre est la résection de la zone sténosée avec suture en tissus sains. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque l excision de la zone malade a pu être totale et que l anastomose est large et réalisée sans tension en tissus sains. Cependant, ces techniques de résection-suture trouvent leur limite lorsque les sténoses sont étendues, ainsi elles ne permettent pas de traiter des sténoses qui dépassent 1 à 2 cm de long [12]. Dans les cas où les techniques de résections-sutures ne sont pas applicables, il devient nécessaire d utiliser des tissus de substit ution pour reconstruire l urètre. Plusieurs tissus ont été proposés : peau scrotale ou pénienne pédiculée sur le dartos, lambeau libre de peau ou de muqueuse vésicale ou encore de muqueuse buccale [3]. Le succès de ces différentes interventions repose principalement sur l expérience de l opérateur et sur l indication initiale. Dans notre équipe, nous avons toujours préféré utiliser des lambeaux pédiculés de peau pénienne en raison de leur bonne vascularisation, de l absence de pilosité et de la facilité d utilisation de ce type de lambeau. Le lambeau doit être prélevé de manière transversale et être pédiculé sur le dartos comme cela a été décrit par DUCKETT [1] et STANDOLI [10]. Nous avons utilisé la même technique que celle décrite par ces deux auteurs pour le traitement des hypospades chez des enfants circoncis [4] mais en prélevant le lambeau au dépens de la peau pénienne et non du prépuce. Notre technique ne doit pas être considérée comme une nouvelle intervention en soi, mais plus comme une autre application des travaux de QUARTEY effectués sur la vascularisation de la peau pénienne [9]. En ce qui concerne le traitement des sténoses de l urètre antérieur, le choix de la technique dépend du calibre de l urètre sténosé. Le choix définitif est effectué en peropératoire après avoir disséqué l urètre et ouvert sa face dorsale. La technique d urétroplastie par patch est réalisée lorsque l urètre une fois ouvert paraît trop étroit pour permettre une réparation selon la technique décrite par MONSEUR [6]. Différents travaux ont démontré que les techniques de patch semblaient supérieures aux techniques de reconstruction urétrale complète par lambeau tubularisé. La technique d ORANDI [8] est probablement une des meilleures techniques d urétroplastie pour le traitement des sténoses de l urètre antérieur. Cependant, les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le lambeau peut être prélevé en peau glabre, ce qui limite l utilisation de cette technique aux sténoses distales. MUNDY a rapporté en 1995 [7] que les taux de récidive des sténoses, après urétroplastie en peau pénienne pédiculée par patch et par construction d un tube, étaient respectivement de 14 et 19%. Dans notre série, le taux de resténose est de 12% à 38 mois. Les avantages de l urétroplastie en patch appliqué sur la face dorsale de l urètre sont les suivants : - procédure réalisée en un temps, - utilisation de peau pénienne glabre, - confection d un simple patch permettant de prélever un lambeau étroit, - application du patch sur la face dorsale de l urètre ce qui permet un meilleur support du patch rendant plus facile la réalisation d éventuelles endoscopies ultérieures, évite le phénomène d urétrocèle, et limite également le risque de fistule postopératoire. CONCLUSION L urétroplastie «en toit» est une technique fiable pour le traitement des sténoses étendues de l urètre antérieur ou des sténoses multiples lorsque la technique de MONSEUR n est pas utilisable. Le taux de succès à 3 ans est de l ordre de 88%. Ce t ar tic le a ét é traduit par François Haab, Servic e d Urologie, Hôpital Tenon, Paris. 1026

6 REFERENCES 1. DUCKETT J.W. The island flap technique for hypospadias repair. Urol. Clin. North Am., 1981, 8, EL-KASSABY A.W., AGOUR A.F., IBRAHIM M.E., EL-HALA- BY M.R. Uréthroplastie en un temps de Monseur dans la correction des sténoses de l urètre antérieur. Ann. Urol., 1985, 19, 2, EL-KASSABY A.W., FATH-ALLA M., NOWEIR A.M., EL- HALABY M.R., ZAKARIA W., EL-BEIALY M.H. The use of buccal mucosa patch graft in the management of anterior urethral strictures. J. Urol., 1993, 149, EL-KASSABY A.W., EL-BEIALY H., EL-HALABY R., NOWEIR A., MAGED A. Urethroplasty using transverse penile island flap for hypospadias. J. Urol., 1986, 136, EL-KASSABY A.W., FATH-ALLA M., NOWEIR A., MOURAD S., YOUSSEF A.H. One stage anterior urethroplasty. J. Urol., 1996, 156, MONSEUR J. La reconstitution du canal de l urètre au moyen des lames susurétérales et de la gouttière souscaverneuse. J. U r o l. Nephrol., 1968, 74, MUNDY. A.R. The long term results of skin inlay urethroplasty. Brit. J. Urol., 1995, 75, ORANDI A. One stage urethroplasty : four year follow-up. J. Urol., 1972, 107, QUARTEY J.K.M. One stage penile/preputial cutaneous island flap urethroplasty for urethral stricture : a preliminary report. J. Urol., 1983, 129, STANDOLI L. One stage repair of hypospadias : preputial island flap technique. Ann. Plast. Surg., 1982, 9, WEBSTER G.D. Urethral stricture surgery. In : Current operative u r o l o g y. E d. E. D ; Whitehead, Philadelphia : J.B. Lippincott Co., 1991, 22, WEBSTER G.D. Urethral stricture repair : general considerations. In : Atlas of urologic surg e r y. E d. Frank Hinman J.R., W. B. Saunders Co., 1989, section 4, pp Commentaire de Jean-Pierre Sarramon, Service d Urologie, Hôpital Purpan, Toulouse Les techniques d urétroplastie sont très nombreuses, le taux de récidives est difficilement apprécié selon les séries et la localisation. Un taux de 15 à 20% correspond à la moyenne reconnue. La longueur et l unicité ou multiplicité de la sténose dirigent le choix de l urétroplastie. Pour les sténoses de moins de 2 centimètres, un consensus s est établi, la résection-anastomose est considérée comme la plus fiable. Pour les sténoses de l urètre pénien uniques de plus de 3 centimètres ou multiples, la technique de MONSEUR associée à un patch libre paraît être la plus fiable. A cette amélioration de la technique initiale, la simplicité de ce procédé d une part et surtout sa réalisation en un temps évite ainsi des périodes d attente longues et inconfortables pour le patient entre le premier temps et le deuxième temps chirurgical. Les auteurs rapportent une série de 26 cas d hommes jeunes dont 23 ont guéri d emblée avec un recul moyen de 38 mois. Il faut souligner que les auteurs avaient au préalable une grande expérience de la technique de MO N S E U R qu ils considèrent comme excellente. BA R B A G L I, lors d un symposium satellite au dernier Congrès de l AUA de 1998 à San Diego a rapporté une série de 29 cas, avec un recul moyen de 18 mois et un succès de 92%. Cet auteur utilise en premier lieu la peau du prépuce ou de la verge mais aussi la muqueuse buccale ou vésicale. Il faut toutefois, chaque fois qu il est possible, utiliser la peau pénienne qui est fine, glabre et surtout non rétractile. La technique de MO N S E U Ravec patch de peau libre plaqué contre la partie inférieure des corps caverneux assure une bonne vascularisation de contact au lambeau qui ne se distend pas comme on le voit pour les lambeaux ventraux avec constitution secondaire de poche sous-urétrale. Nous soulignons aussi la possibilité par cette technique de traiter des sténoses particulièrement longues ou étagées de plus de 7 centimètres de long. Ainsi la technique de MONSEUR modifiée, avec utilisation de lambeau libre de peau, paraît à l heure actuelle celle qui donne les meilleures chances de guérison pour les sténoses de l urètre antérieur avec des reculs appréciables. C o m m e n t a i re de Laure n t Boccon-Gibod, Service d Uro l o g i e, Hôpital Bichat, Paris Il faut féliciter les auteurs de la qualité des résultats qu ils ont obtenus en adaptant aux sténoses de l urèthre antérieur le principe de l uréthroplastie d élargissement à la face dorsale et non plus ventrale de l urèthre tel qu il a été décrit par BARBAGLI puis repris par WEBSTER. Alors que la simple incision dorsale de l urèthre suivie de suture des berges du corps spongieux à l albuginée des corps caverneux décrite il y a bien longtemps par MONSEUR n a pas donné de résultats satisfaisants entre toutes les mains, il faut espérer que l apport d un matériel neuf permettant d é l a rgir durablement la lumière de l ur èthre donnera de meilleurs résultats. Il faut espérer que les bons résultats obtenus par les auteurs se maintiendront dans le temps et pourront être reproduits par d autres équipes. Réponse des auteurs Notre expérience avec la technique de MONSEUR qui porte sur près de 300 cas réalisés en 18 ans montre qu il s agit d une technique fiable. Bien sûr, cette intervention peut également se compliquer avec un taux de resténose de 7 % et de courbure de verge de 8 %. Cependant, il est important d insister sur le fait qu aucune technique d urétroplastie n est dépourvue de complications. De plus la popularité de certaines techniques ne signifie pas toujours que ces techniques soient idéales. Ainsi certaines interventions qui ont pourtant été utilisées pendant de nombreuses années sont, aujourd hui, abandonnées, notamment en raison des problèmes posés par la présence de poils dans l urètre (par exemple, la technique de Johansson pour le traitement des sténoses de l urètre antérieur ou des sténoses de l urètre postérieur). Il est habituel de dire que la grande diversité des différentes techniques d urétroplastie signifie qu aucune ne soit parfaite. Cependant, nous pouvons raisonnablement dire que les chances de succès reposent en grande partie sur les indications thérapeutiques. Nos bons résultats avec la technique de MONSEUR qui n ont pas été retrouvés par d autres auteurs sont probablement plus liés à la sélection des patients pour cette intervention plutôt qu à la technique opératoire elle-même. 1027

7 SUMMARY Roofing urethroplasty for long anterior urethral strictures. Objective : Treatment of long or multiple anterior urethral stric - ture (s) when Monseur technique is not applicable. Our tech - nique entails augmentation of the dorsally slit open stenosed urethra using pedicled non-hair bearing penile skin. Patients and Methods : Between June 1991 and May 1996, 26 men (median age 34 years) with anterior urethral strictures underwent roofing urethroplasty. Nine patients had long strictu - re (average 3.2 cm) and 17 had multiple short segment strictures (average 7 cm). All patients were circumcised, and dorsal ure - thral augmentation was performed using transversely oriented non-hair bearing penile skin pedicled flap. Results : Median follow-up was 38 months (range 3-50). A suc - cessful outcome with no recurrent stricture as evidenced by nor - mal retrograde urethrography and voiding history was achieved in 23 of 26 men (88%). Two patients had fistula in early post - operative period; one of them needed surgical closure. Conclusion : Roofing urethroplasty is a practical alternative for repair of long anterior urethral stricture (s) when Monseur tech - nique cannot be applied. Key-words : Anterior urethral, stricture, roofing, urethroplasty. 1028

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

flaps sinusaux volets osseux fronto-nasal

flaps sinusaux volets osseux fronto-nasal Chirurgie des sinus flaps sinusaux volets osseux fronto-nasal Philippe HEILÈS SCP des Drs BENOIT & HEILÈS Clinique équine des Bréviaires (78) Toulouse T1 pro 2004 Indications majeures Sinusites chroniques

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

LA GREFFE DE PEAU TOTALE DANS LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L'ECTROPION CICATRICIEL PALPEBRAL SUPERIEUR

LA GREFFE DE PEAU TOTALE DANS LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L'ECTROPION CICATRICIEL PALPEBRAL SUPERIEUR LA GREFFE DE PEAU TOTALE DANS LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L'ECTROPION CICATRICIEL PALPEBRAL SUPERIEUR M.R. NDIAYE, P.A. NDIAYE, A. LAM, A. WADE RESUME Neuf patients, tous mélanodermes, ont bénéficié d'une

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES STENOSES URETRALES PAR LASER

LE TRAITEMENT DES STENOSES URETRALES PAR LASER UNIVERSITE DE GENEVE FACULTE DE MEDECINE Section de médecine clinique Département de chirurgie Clinique et policlinique d urologie Thèse préparée sous la direction du Professeur Christophe Iselin LE TRAITEMENT

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Uretère ectopique. Diagnostic et traitement CONGRÈS. Étiologie. Examen clinique. Prédisposition. Diagnostic différentiel.

Uretère ectopique. Diagnostic et traitement CONGRÈS. Étiologie. Examen clinique. Prédisposition. Diagnostic différentiel. Uretère ectopique Diagnostic et traitement L ectopie urétérale est une anomalie congénitale qui connaît quelques prédispositions raciales et affecte plus volontiers les femelles. Plusieurs formes sont

Plus en détail

DRAINAGE. Les drainages sont très rarement nécessaires en cas de colectomie gauche.

DRAINAGE. Les drainages sont très rarement nécessaires en cas de colectomie gauche. Colectomie gauche Avant l'intervention: Pour certains chirurgiens, la préparation a l'intervention débute 5 à 7 jours avant l'hospitalisation par un régime pauvre en résidu (restreint en fibres). La veille

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne DEFINITION! Incontinence urinaire (IU) : perte involontaire des urines par l urètre, survenant en dehors de la miction et pouvant

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques T Smayra, L Menassa-Moussa, S Slaba, M Ghossain, N Aoun Hôtel-Dieu de France, Université

Plus en détail

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie Utilisation de la diode (810 nm) en orthodontie Auteurs_Dr Deepak Rai & Dr Gurkeerat Singh, Inde CAS 1 Fig. 1_Patient présentant un large diastème médian avec un frein épais. Fig. 2_Traitement orthodontique

Plus en détail

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous.

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Technique chirurgicale Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Table des matières Indications et contre-indications 3 Implants 4 Instruments 4 Planification

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients?

Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients? HigHligHts 2012: CHiRURgiE Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients? Lukasz Filip Grochola a, Hubert John b, Thomas Hess c, Stefan Breitenstein d a Clinique de chirurgie

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

LE PROLAPSUS DU RECTUM. Prise en charge optimale. Guénolé SIMON DESC Brest 2014

LE PROLAPSUS DU RECTUM. Prise en charge optimale. Guénolé SIMON DESC Brest 2014 LE PROLAPSUS DU RECTUM Prise en charge optimale Guénolé SIMON DESC Brest 2014 Généralités Trouble de la statique du rectum aboutissant à son extériorisation à travers l'anus Généralités Une pathologie

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards 1 Excellentes performances scientifiquement démontrées. Roxolid est un matériau unique

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

INFORMATION & PRÉVENTION. Le cancer de la vessie

INFORMATION & PRÉVENTION. Le cancer de la vessie INFORMATION & PRÉVENTION Le cancer de la vessie G R A N D P U B L I C Ce à quoi sert la vessie La vessie est une poche qui reçoit l urine produite par les reins, via les uretères*. Elle est constituée

Plus en détail

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants.

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. P. Fajadet, L. Carfagna, O. Loustau, J. Vial, J. Moscovici, J.J. Railhac, N. Sans. Radiologie Interventionnelle

Plus en détail

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES Rémy SCHMIED Mai 2005 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 INTRODUCTION Offres plus ou moins récentes 3 produits disponibles : Patch contraceptif

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Université BADJI Mokhtar Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Faculté de Médecine Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Introduction : 1. Définitions 2. Objectifs 3. Classification

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

INSTITUT FRANÇAIS DE CHIRURGIE DU NEZ ET DES SINUS

INSTITUT FRANÇAIS DE CHIRURGIE DU NEZ ET DES SINUS INFORMATIONS MEDICALES AVANT LA REALISATION D UNE RHINOPLASTIE ESTHETIQUE Définition Le terme de "rhinoplastie" désigne la chirurgie plastique et esthétique du nez. L'intervention se propose de modifier

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE

LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l attention du patient LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée, il faudrait

Plus en détail

Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d. Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008

Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d. Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008 ORGANISATION ET STRATEGIES DE LA PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DE LA FISTULE OBSTETRICALE AU MALI Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d du Point G Fistulq Pqrtners

Plus en détail

DENTS ET SINUS MAXILLAIRE

DENTS ET SINUS MAXILLAIRE DENTS ET SINUS MAXILLAIRE Introduction Il existe des pathologies sinusiennes d'origine dentaire et inversement. Les sinus n'existent pas chez l'enfant, ils ne se pneumatisent qu à partir du moment où les

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones d Angéiologie 8 Janvier 2010 Historique 1550 Falloppio

Plus en détail

Synthes ProPlan CMF. Service de planification et produits spécifiques de patient pour la chirurgie craniomaxillo-faciale.

Synthes ProPlan CMF. Service de planification et produits spécifiques de patient pour la chirurgie craniomaxillo-faciale. Synthes ProPlan CMF. Service de planification et produits spécifiques de patient pour la chirurgie craniomaxillo-faciale. Exécution en bloc opératoire de procédures planifiées en préopératoire Réduction

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Service de Chirurgie orthopédique et Traumatologique Hôpital Beaujon 100, boulevard du général Leclerc 92110 CLICHY Accueil : 01 40 87 52 53 Consultation : 01 40 87 59 22 Feuillet d information complémentaire

Plus en détail

Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) :

Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) : Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) : a) b) a) b) DERMATO-VENEREOLOGIE Art. 21 pag. 1 SECTION 9. Dermato-vénéréologie.

Plus en détail

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie - Définitions... 1 2 Diagnostique d'une hernie inguinale... 2 3 Argumenter l'attitude

Plus en détail

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE MOMENT DE LA FRACTURE Fracture per-opératoire iatrogène cave pathologique! Fracture post-opératoire traumatique FRACTURE PEROPERATOIRE Souvent méconnue = diagnostic

Plus en détail

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du cancer : enjeux et opportunités Début de cartographie des enjeux cliniques et technologiques gq Jean-François MENUDET, Cluster I-Care Cartographie

Plus en détail

Circulaire pour les codeuses et codeurs

Circulaire pour les codeuses et codeurs 14 Santé Nr. 9 février 2011 Circulaire pour les codeuses et codeurs A) La ventilation mécanique : règle valable au 1.1.2011 En vue de l établissement des règles de la ventilation invasive pour 2012, nous

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 PLACE de l IMAGERIE TROUBLES IRRITATIFS du VIEILLISSEMENT Ø Distinguer vieillissement physiologique

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

KITSIOU Christos M.D.

KITSIOU Christos M.D. KITSIOU Christos M.D. DOB: 23/04/1980 Birth Country / City: Greece, Athens Nationality: Cypriot PLASTIC, RECONSTRUCTIVE AND AESTHETIC SURGERY MICROSURGERY PROFESSIONAL EXPERIENCE AND MEMBERSHIPS Medical

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE VETREF N 2

LETTRE D INFORMATION DE VETREF N 2 EDITO Tout d abord, permettez-moi de vous souhaiter une très bonne année 2013. Que celle-ci vous apporte joie, bonheur et prospérité, à vous et à vos proches. LETTRE D INFORMATION DE VETREF N 2 En ces

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : DERMATOLOGIE ET VENEROLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA005 1 (I, O) BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante de lésions multiples

Plus en détail

d une Dr Ei Eric Peterman

d une Dr Ei Eric Peterman d une Dr Ei Eric Peterman Implantations de MDM MALI: 1994-2010 TCHAD: 2009-2010 - 2-3 millions de fistules obstétricales dans le monde - 90% en Afrique (source OMS) MDM Yaoundé 2010 MOPTI MDM BERLIN 2010

Plus en détail

LA PROTHESE TOTALE DE GENOU

LA PROTHESE TOTALE DE GENOU LA PROTHESE TOTALE DE GENOU Introduction : La destruction du cartilage est fréquente au niveau du genou qui est une articulation très sollicitée et soumise à tout le poids du corps. La conséquence de cette

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Pressure Ulcer Scale for Healing Version anglaise Avec l autorisation de l auteur Copyright. NPUAP, 2003 Reprinted with permission.

Pressure Ulcer Scale for Healing Version anglaise Avec l autorisation de l auteur Copyright. NPUAP, 2003 Reprinted with permission. Pressure Ulcer Scale for Healing Version anglaise Avec l autorisation de l auteur Source : http://www.npuap.org/pdf/push.pdf B elgian Screening Tools II (BeST II) B elgian Screening Tools II (BeST II)

Plus en détail

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS INFIRMIERS (Arrêté du 25 mars 1993) (Arrêté du 21 avril 1994) (Arrêté du 1er mars 1999) (Arrêté du 8 Décembre 1999) (Arrêté du 12 Octobre 2000) (Arrêté du

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE F BEN AMARA*, NTOUMI*, ASALEM*, NBOUGHANMI*, HRAJHI*, R HAMZA*, N MNIF* M MARRAKCHI**, H HAJRI**, M FERJAOUI** *: Service d Imagerie Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

Les uretères ectopiques chez le chien Revue de la littérature et présentation de 3 cas chez le chien mâle

Les uretères ectopiques chez le chien Revue de la littérature et présentation de 3 cas chez le chien mâle Manuscrit déposé le 16/02/2004 Ann. Méd. Vét., 2004, 148, 103-109 ARTICLE CLINIQUE Les uretères ectopiques chez le chien Revue de la littérature et présentation de 3 cas chez le chien mâle POLLACI E.,

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s.

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s. COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 9 septembre 2014 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA, endoprothèse aortique thoracique Demandeur : COOK

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE Jurgita Bruzaite,, Monique Boukobza,, Guillaume Lot* Services de Neuroradiologie et de Neurochirurgie

Plus en détail

Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique

Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique Progrès en urologie (2010) 20 Suppl. 2, S94-S99 Synthèse des recommandations pour le traitement de l incontinence urinaire féminine non neurologique Synthesis of the guidelines for the treatment of non-neurological

Plus en détail

COMMUNICATION. Claude DUMURGIER *, Ludovic FALANDRY ** RÉSUMÉ

COMMUNICATION. Claude DUMURGIER *, Ludovic FALANDRY ** RÉSUMÉ COMMUNICATION La chirurgie des fistules obstétricales Mots-clés : Fistule vaginale. Fistule rectovaginale. Incontinence urinaire. Procédures de chirurgie reconstructive Surgical management of obstetric

Plus en détail

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Implants dentaires Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Introduction La réussite d une thérapeutique implantaire

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

Il faut avant de détailler ces différentes. Lésions. infra osseuses. Stratégie de traitement. Parodontologie. Gepi. Gepi

Il faut avant de détailler ces différentes. Lésions. infra osseuses. Stratégie de traitement. Parodontologie. Gepi. Gepi Gepi Gepi 3w 2w 2 * 1 2 * 1 3 Lésions infra osseuses 1. Lésion infra osseuses à 3 et 2 parois. Stratégie de traitement Catherine Mattout Rubrique Gepi Une meilleure compréhension des mécanismes de la cicatrisation

Plus en détail

DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... A LA PLAIE COMPLEXE, CONTUSE, AVEC DEVASCULARISATION, DILACERATION DES TISSUS...

DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... A LA PLAIE COMPLEXE, CONTUSE, AVEC DEVASCULARISATION, DILACERATION DES TISSUS... DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... CONTROLLED ACTIVE FLEXION MOBILISATION ( M. F. A. P. ) ASSOCIATED WITH MODIFIED KLEINERT S TECHNIQUE ( After primary repair of flexor tendons

Plus en détail