NEWSLETTER. Entreprise Europe Nord de France. Sommaire. Le saviez-vous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NEWSLETTER. Entreprise Europe Nord de France. Sommaire. Le saviez-vous?"

Transcription

1 NEWSLETTER Entreprise Europe Nord de France N 29 Novembre 2013 Sommaire Le saviez- vous? Modifications récentes aux formalités internationales : Arménie, Géorgie, Canada, Lettonie - p. 1 Retard de paiement dans les transactions commerciales : délais et indemnités prévus par le droit européen- p. 2 La Commission européenne envisage une déclaration de TVA unique en p. 3 Attention à vos dépôts de marques, modèles et dessins au niveau européen- p.3 Partenariats Offres de partenariats technologiques- p. 4 Offres de partenariats commerciaux- p. 6 Agenda Vos contacts Le saviez-vous? Modifications récentes aux formalités internationales Accord commercial entre l Union européenne et l Arménie Cet accord pourrait être signé le 29 novembre 2013 à Vilnius et instaurera une zone de libre-échange approfondie permettant l intégration économique de l Arménie dans l UE. Accord d association entre l Union européenne et la Géorgie Cet accord pourrait être également signé le 29 novembre 2013 à Vilnius et permettra aux entreprises géorgiennes d'accéder plus facilement au marché des biens et des services de l'ue. Accord de libre-échange entre l Union européenne et le Canada L'UE et le Canada sont actuellement dans la phase finale de négociation de l'accord économique et commercial global (AECG). Cet accord prévoira notamment un meilleur accès des entreprises aux marchés européens et canadiens des biens, des services, des investissements et des marchés publics mais aussi l établissement de normes et règlements en commun. Entrée de la Lettonie dans la zone euro au 1er janvier 2014 Le taux de conversion en euros de la monnaie lettone a été fixé comme suit : 1 euro = 0, lats lettons.

2 Retard de paiement dans les transactions commerciales : délais et indemnités prévus par le droit européen Afin de combattre les retards de paiement, l Union européenne a adopté, le 16 février 2011, une nouvelle directive sur la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales : cette dernière devait être transposée dans les différentes législations nationales le 16 mars 2013 au plus tard. Ce texte n est applicable qu aux relations entre entreprises ou entre entreprises et autorités publiques, et en aucun cas aux relations entre entreprises et consommateurs. 1. Transactions commerciales entre entreprises : a. Délais de paiement Si la date de paiement est fixée dans le contrat, alors les intérêts pour retard de paiement seront exigibles à partir du jour suivant la date de paiement et dans un délai ne pouvant excéder 60 jours, à moins qu elles n en aient convenu autrement par voie écrite, et dans la mesure où l accord correspondant n est pas injuste envers le créancier. Si la date de paiement n est pas fixée dans le contrat, alors les intérêts pour retard de paiement seront exigibles après 30 jours civils (après la date de réception pour le débiteur de la facture ou, si cette date est incertaine, après la date de réception des marchandises). b. Indemnités pour retard de paiement Les entreprises peuvent s accorder sur le taux d intérêt applicable en cas de retard de paiement si celui-ci n est pas injuste pour le créancier. En l absence d accord, le taux d intérêt statutaire s applique : Taux de référence de la Banque Centrale Européenne (0,5%) + Intérêt pour retards de paiement (8% au minimum). En France, depuis le 10 mai 2013, les intérêts pour retards de paiement sont fixés à 10%, soit un taux d intérêt statutaire de 10,5%. Il vous est également possible d obtenir le règlement d un montant minimal fixe de 40 à titre de compensation pour vos frais de recouvrement. 2. Transactions commerciales entre entreprises et autorités publiques : a. Délais de paiement Les autorités publiques doivent payer pour les biens et services qu elles reçoivent de la part des entreprises dans un délai de 30 jours civils (après la date de réception pour le débiteur de la facture ou, si cette date est incertaine, après la date de réception des marchandises). Ce délai peut être ramené à 60 jours en cas de circonstances exceptionnelles. En France, la spécificité de l activité de certaines structures justifie des délais différents : 50 jours pour les établissements publics de santé et 60 jours pour les entreprises publiques. b. Indemnités pour retard de paiement Les autorités ne peuvent pas fixer un taux d intérêt inférieur au taux statutaire : Taux de référence de la Banque Centrale Européenne (0,5%) + Intérêt pour retards de paiement (8% au minimum). 2

3 La Commission européenne envisage une déclaration de TVA unique en 2017 La Commission européenne envisage de mettre en place, dès le 1er janvier 2017, une déclaration de TVA unique qui viendra remplacer les 28 déclarations déjà existantes. Actuellement, le système en place prévoit autant de procédures différentes que d Etats membres au sein de l Union européenne. Certaines administrations nationales préconisent des déclarations mensuelles, d autres trimestrielles, et le champ d information à remplir par les entreprises peut varier de façon significative : 6 champs d informations à remplir en Irlande, 99 en Hongrie et 586 en Italie. Ainsi, chaque année, près de 150 millions de déclarations de TVA sont déposées par les entreprises dans l Union européenne. Cette nouvelle déclaration unique de TVA devrait permettre aux entreprises de réaliser des économies représentant 15 milliards d euros et aura pour objectif d induire un meilleur respect des obligations de déclaration et de rendre la collecte de la TVA plus efficace par les administrations fiscales des Etats membres. Simplifiant et harmonisant l ensemble des systèmes européens, cette nouvelle déclaration ne comportera que cinq encadrés obligatoires : 1. La TVA exigible 2. La TVA déductible 3. Le solde net entre la TVA exigible et déductible 4. La valeur totale des transactions d achat 5. La valeur totale des transactions de vente Les États membres bénéficieront d une marge de manœuvre et pourront exiger un certain nombre d éléments normalisés supplémentaires, jusqu à un maximum de 26 cases. La Commission entend encourager la déclaration électronique étant donné que cette dernière pourra être déposée par voie électronique dans l ensemble de l Union européenne mais aussi supprimer la déclaration de TVA annuelle récapitulative, que certains Etats européens imposent actuellement. Enfin, cette déclaration sera mensuelle, à l exception des micro-entreprises qui ne seront tenues de la transmettre que de façon trimestrielle. Attention à vos dépôts de marques, modèles et dessins au niveau européen Les entreprises qui déposent des marques, modèles ou dessins auprès de l Office de l Harmonisation dans le marché intérieur (OHMI), doivent être attentives aux factures ainsi qu aux messages frauduleux pouvant circuler. Notez bien que l OHMI n envoie jamais de factures aux usagers, ni de lettres réclamant un paiement direct pour ses services. N hésitez pas à nous contacter en cas de réception d une facture pour le dépôt de vos marques, dessins ou modèles ainsi que de tout autre message pouvant paraître suspect. L OHMI met à disposition des entreprises une liste de lettres jugées trompeuses et émanant d organismes frauduleux: 3

4 Les offres de partenariats Le réseau Entreprise Europe propose deux bases de données gratuites et confidentielles pour les entreprises recherchant des partenaires en Europe : une base pour les partenariats commerciaux (recherche de fournisseurs, distributeurs, franchise, etc.) et une base pour les partenariats technologiques et de R&D. Ci-dessous quelques exemples de profils récents présents sur ces bases. Partenariats technologiques Offres de technologie Film mince et de faible contrainte en nitrure de silicium pour microsystèmes électromécaniques. Réf TODK Une université danoise a développé depuis plusieurs années une grande expertise dans le développement de films minces en nitrure de silicium. Expertise qui trouve une application dans les MEMS (microsystèmes électromécaniques). Le revêtement peut être développé et produit à façon pour répondre aux exigences particulières : contrainte, épaisseur, indice de réfraction et autres. L université recherche des industriels et/ou centres de recherche ayant des besoins en R&D et/ou réalisation de films à l échelle pilote. Les partenariats peuvent se faire au travers d accords commerciaux et/ou technologiques. Validité de l offre : 10/09/2014 Nouvelle plateforme de e-commerce intégrée dans une solution GRC/CRM Réf. TOES Une entreprise espagnole a développé une nouvelle plateforme de e-commerce. C est un outil de gestion de commandes on-line qui permet de gérer les commandes en temps réels et de les intégrer dans une solution GRC/CRM. Pour cela elle combine un logiciel et le site web de l entreprise. Elle permet de gérer des données nécessaires aux services ventes et marketing sur les habitudes d achats et les tendances des clients. L entreprise propose de collaborer au travers de contrats de licences et/ou de contrats commerciaux avec assistance technique. Validité de l offre : 01/10/2014 Outil de simulation pour les parcs éoliens offshore Réf. 12 DE 76DX 3PZY Un institut de recherche allemand a développé un outil de simulation qui permet de planifier et d organiser la logistique lors de la construction et de la gestion de fermes éoliennes offshore. L outil permet de cartographier l ensemble de la chaîne logistique sur terre et sur mer. L institut recherche des partenaires qui s occupent soit de la planification, la logistique et/ou la construction de fermes éoliennes. Les partenariats pourront se faire au travers d accords de coopération techniques et/ou d accords commerciaux avec assistance technique. Date de validité : 23/08/2014 4

5 Recherches de technologie Réf. TRUK Recherches de technologies pour encapsuler des composés actifs Une entreprise anglaise, dont les activités sont la formulation et la production de désinfectants, détergents et biocides, cherche des partenaires pour développer des technologies pour encapsuler ses produits. Les partenaires recherchés peuvent êtres des industriels et/ou des centres de recherche ayant des compétences dans les secteurs de la chimie, formulation et/ou procédés d encapsulation. Les produits développés sont à destination des industries de la santé, de l agriculture et de l agroalimentaire. Le partenariat se fera au travers de contrats de coopération technologique. Validité de l offre : 18/10/2014 Réf.TRGR Recherche de logiciels médicaux proposant des services innovants Une PME grecque spécialisée dans la conception et la fourniture de logiciels médicaux cherche à intégrer et/ou codévelopper de nouvelles solutions pour le marché grec. La PME occupe une position importante en Grèce, avec plus de 80 hôpitaux équipés de sa technologie et cherche à proposer de nouvelles innovations. Les logiciels qu elle propose sont à destination d applications telles que : LIS (Laboratory Information Management System) RIS (Radiology Information System) EMR (Electronic Medical Records) et pour les banques du sang. Elle recherche des partenaires pouvant proposer des solutions high-tech et/ou à forte valeur ajoutée pour les acteurs de la santé. Les solutions doivent répondre à la norme IEC Les partenariats pourront se faire au travers de contrats de licences, de coopération techniques et/ou d accords commerciaux. Validité de l offre : 02/10/2014 Réf. TRNO Recherche de solutions technologique pour mesurer les niveaux sonores Une entreprise norvégienne, spécialisée dans le secteur de la protection auditive, recherche des dosimètres de bruit miniatures. Les solutions technologiques doivent permettre une mesure du bruit continu, son enregistrement et respecter les principales normes et standards liés aux équipements auditifs. Le dosimètre doit être intégrable dans d autres appareils. L entreprise recherche des entreprises / centres de recherche ayant développé cette technologie ou ayant une expertise dans le domaine. Les partenariats pourront se faire au travers d accords commerciaux, techniques et/ou de recherche. Validité de l offre : 13/09/2014 5

6 Partenariats commerciaux Réf Société italienne spécialisée dans la fabrication de chaussures de confort/ santé est à la recherche d'agents ou distributeurs. Société italienne spécialisée dans la fabrication de chaussures de confort/santé est à la recherche d'agents ou distributeurs. La société offre des marchandises de qualité, d'expérience et de fiabilité. Le partenaire potentiel doit avoir un réseau développé dans le domaine des produits de santé. Réf Une société italienne spécialisée dans le vieillissement de divers types de fromages est à la recherche de distributeurs. Société italienne spécialisée dans le vieillissement des différents types de fromages est à la recherche de distributeurs. La société, qui est enregistrée auprès du Consortium pour la protection du Grana Padano, est spécialisée dans l'affinage du fromage, selon une tradition familiale. Grace à l'expérience acquise au fil des années et à son expertise, cette société sélectionne les produits avant et pendant la maturation, en garantissant la qualité des produits et ses caractéristiques uniques. Sa mission est de devenir le partenaire des clients, afin de leur assurer de la continuité et de la fiabilité et leur permettre d identifier les produits les plus appropriés, tout en tenant compte des exigences régionales et saisonnières. L'entreprise peut offrir une flexibilité, un service complet, et des produits de qualité. Réf. BRSE Société suédoise recherche de nouveaux compléments alimentaires et d'autres produits innovants qui peuvent agir sur la prévention de maladies. Une entreprise du nord de la Suède est à la recherche de produits en marque blanche dans le but de construire une gamme de produits qui peuvent agir sur la prévention de maladies. La société est à la recherche d entreprises ou instituts de recherche qui ont des produits innovants qu ils souhaitent distribuer en Suède. L'entreprise est intéressée, notamment, par les compléments alimentaires. Il pourrait s agir de pro et pré biotiques, par exemple, ou tout produit qui, d'une manière ou d'une autre empêche le déclenchement ou arrête la propagation d une maladie. La société travaille uniquement avec des produits, dont l efficacité a été prouvée scientifiquement. Réf Fabricant espagnol de pompes centrifuges pour l'industrie en général (papier, acier, chimie, traitement de l'eau, etc.) offre ses services d'intermédiaire commercial aux entreprises intéressées à introduire leurs produits sur le marché espagnol. Fabricant espagnol d équipements pour l'industrie du papier et de stockage et de pompes centrifuges pour l'industrie en général, offre ses services d'intermédiaire commercial (agent, distributeur) aux les entreprises intéressées à distribuer leurs produits en Espagne (y compris un soutien technique aux clients). La société a une connaissance approfondie du marché espagnol, un large portefeuille de clients, ainsi qu un atelier avec différents types de machines. Une de ces annonces vous intéresse? Contactez-nous! Offres de partenariats technologiques et R&D Sébastien CARPENTIER Chambre de Commerce et d Industrie de Région Offres de partenariats commerciaux Kalina MIHAYLOVA CCI International Nord de France

7 Agenda Retrouvez le réseau Entreprise Europe dans les événements suivants! En Nord Pas de Calais Innov embre: Partnering event Research / Business Lille 25 novembre ème édition de cette journée dédiée à l innovation. Sur un même lieu, les principaux acteurs régionaux et belges de l innovation seront présents pour vous accueillir au cours d entretiens pré-qualifiés : centres de recherches, université, structures d appuis financiers. Au cours de cette journée, 4 thèmes seront mis en avant : efficacité énergétique / chimie et procédés propres / Mécanique, robotique et procédés / Transports et systèmes embarqués. Café de l Europe : Actualités en matière de TVA intracommunautaire Lille 29 novembre 2013 Vous opérez à l échelle européenne, la TVA intracommunautaire vous concerne! CCI International et le réseau Entreprise Europe vous propose de participer à un Café de l Europe dont l objectif sera de vous sensibiliser aux risques que la réglementation sur la TVA intracommunautaire peut représenter pour votre entreprise, ainsi que les erreurs à ne pas commettre lors de l accomplissement de vos opérations commerciales. En France Green Business meetings 2013 Paris Nord Villepinte, France 4 et 5 décembre 2013 A la recherche de partenaires commerciaux et technologiques dans le domaine des cleantech, de l'énergie et du développement durable? Dans le cadre du salon Pollutec Horizons 2013, la CCI Paris Île-de-France, membre d'enterprise Europe Network, vous invite à participer aux Green Business meetings. Lors de la dernière édition des Green Business meetings, en 2011, 200 entreprises provenant de 23 pays ont participé à plus de 500 rendez-vous qualifiés. SIVAL 2014: plant production B2B Angers, France 14 janvier 2014 Avec près de 600 exposants présents et visiteurs professionnels chaque année, SIVAL est le grand salon en France proposant une offre complète et performante en matériels et services pour toutes les productions végétales : horticulture, arboriculture, cultures légumières, semences, plantes médicinales et aromatiques, champignons, tabac, etc. Le Réseau Entreprise Europe organise en association avec le salon, une convention d affaires avec rendez-vous B2B qualifiés. Plus d information et inscription sur : 7

8 En Europe Precision Fair 2013 Veldhoven, Pays Bas 3 et 4 décembre 2013 La convention d affaires permet aux différents acteurs (entreprises, centres de recherches, fabricants de machine outils) de se rencontrer sur le thème des technologies de précision). Cette convention d affaires se tient en parallèle du salon «PRECISION FAIR» qui regroupe plus de 250 exposants venus de toute l Europe. 8

9 Vos contacts Entreprise Europe Nord de France CCI International- Pôle Juridique et Réglementaire Marques, dessins, modèles Patrick BRIERE, directeur Accords internationaux, réglementation douanière Marie-Luce DIXON Réglementation communautaire (TVA intracommunautaire, REACH, marquage CE ) Mathieu BOMETON Recherche de partenaires commerciaux Kalina MIHAYLOVA CCI Innovation- Direction Régionale Développement Entreprises et Territoires Partenariats technologiques, propriété intellectuelle, programmes européens de R&D, brevets Sébastien CARPENTIER Daniel GRANCHO Elodie MAUFFET

Entreprise Europe Nord-Pas de Calais. Sommaire. Le saviez-vous? Médiation et contrats de consommation P. 2

Entreprise Europe Nord-Pas de Calais. Sommaire. Le saviez-vous? Médiation et contrats de consommation P. 2 N 15 - Octobre 2011 Newsletter Entreprise Europe Nord-Pas de Calais Sommaire Zoom sur Un cadre stratégique commun pour le Financement de la recherche et de l innovation dans l UE P. 1 Le saviez-vous? Médiation

Plus en détail

Agenda. Vos contacts. A compter du 1er mars 2013, la preuve de l origine des produits est rapportée de la façon suivante :

Agenda. Vos contacts. A compter du 1er mars 2013, la preuve de l origine des produits est rapportée de la façon suivante : NEWSLETTER Entreprise Europe Nord de France N 27 Septembre 2013 Sommaire Le saviez- vous? Modifications récentes aux formalités internationales : Pérou, Canada- p. 1 Adhésion de la Croatie à l UE- conséquences

Plus en détail

ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT

ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT 03 Ni la Commission européenne, ni aucune personne agissant en son nom, n est responsable de l usage qui pourrait être fait des informations

Plus en détail

LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables. Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA.

LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables. Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA. LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA. Connaissances de base en

Plus en détail

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés Marquage CE Mode d emploi Août 2014 SOMMAIRE : I. Les produits concernés II. Les acteurs concernés a. Le fabricant b. Le mandataire c. L importateur d. Le distributeur III. La mise en conformité des produits

Plus en détail

NORD PAS DE CALAIS LORRAINE BELGIQUE

NORD PAS DE CALAIS LORRAINE BELGIQUE NAMUR - BELGIQUE Du 27 au 28 novembre 2013 À l initiative de Total Développement Régional, CCI International Nord de France organise, en partenariat avec CCI International Lorraine et AGORIA (Fédération

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Visa Business FINTRO. PROCHE ET PRO.

Visa Business FINTRO. PROCHE ET PRO. Visa Business FINTRO. PROCHE ET PRO. Vous voici titulaire d une carte Visa Business. Félicitations! Que pouvez-vous faire avec votre carte? Ce mode d emploi reprend toutes les informations relatives à

Plus en détail

Relations verticales au sein de la chaîne d'approvisionnement alimentaire: Principes de bonnes pratiques

Relations verticales au sein de la chaîne d'approvisionnement alimentaire: Principes de bonnes pratiques Relations verticales au sein de la chaîne d'approvisionnement alimentaire: Principes de bonnes pratiques Proposés par les principaux membres de la plateforme interentreprises AIM CEJA CELCAA CLITRAVI Copa

Plus en détail

Private Banking. Lorem ipsum est Enim Corpus Apolonius ipsum est Doloris CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Tableau des frais et commissions

Private Banking. Lorem ipsum est Enim Corpus Apolonius ipsum est Doloris CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Tableau des frais et commissions Private Banking Lorem ipsum est Enim Corpus Apolonius ipsum est Doloris CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Tableau des frais et commissions Sommaire A. Information générale sur CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG)

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

Professionnels. Visa & MasterCard Business. Mode d emploi

Professionnels. Visa & MasterCard Business. Mode d emploi Professionnels Visa & MasterCard Business Mode d emploi Vous voici titulaire d une carte Visa Business ou MasterCard Business. Félicitations! Ce mode d emploi reprend toutes les informations relatives

Plus en détail

PROCONCEPT EASY START

PROCONCEPT EASY START PROCONCEPT EASY START Découvrez les avantages d une solution logicielle Suisse, développée spécialement pour couvrir l ensemble des besoins des PME DÉVELOPPÉE PAR UNE PME POUR LES PME Avec ProConcept Easy

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur Étape 2 Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur n Les règles applicables aux relations entre professionnels (relations b to b) Des

Plus en détail

RES - Une monnaie pour les commerçants locaux. www.res.be

RES - Une monnaie pour les commerçants locaux. www.res.be RES - Une monnaie pour les commerçants locaux www.res.be Grandissez avec nous 1. DEPUIS 1996, PLUS DE 5.000 COMMERÇANTS ET ENTREPRENEURS LOCAUX FONT CONFIANCE À RES EN BELGIQUE, EN FRANCE ET EN ESPAGNE

Plus en détail

Programme de Partenariat CIOA. Ecole du Nouveau Commerce. Septembre 2012

Programme de Partenariat CIOA. Ecole du Nouveau Commerce. Septembre 2012 Programme de Partenariat CIOA Ecole du Nouveau Commerce Septembre 2012 Groupe CIOA - Le Nobel - Avenue de l Université - 83160 La Valette du Var FRANCE Tel : 33 (0)4 94 14 12 40 - Fax : 33 (0)4 94 14 12

Plus en détail

Crédit d investissement online CBC

Crédit d investissement online CBC Crédit d investissement online CBC. La solution «online» pour une demande de crédit professionnel, avec signature du contrat de crédit en présence de votre Chargé de Relations CBC. Objet et caractéristiques

Plus en détail

VIN 2015 POUR LA FILIÈRE GUIDE DES SERVICES

VIN 2015 POUR LA FILIÈRE GUIDE DES SERVICES GUIDE DES SERVICES POUR LA FILIÈRE VIN 2015 Améliorer sa productivité Former des spécialistes du vin Rencontrer des professionnels Exporter ses vins et spiritueux Ce guide présente les services proposés

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS)

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS) SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) Du 7 au 8 octobre 2013 Le secteur de la santé a toujours occupé une place privilégiée dans la politique économique

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 01 janvier 2015 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC (1)... 4 Produits d investissement KBC émis par KBC AM...

Plus en détail

Le programme européen d échanges pour entrepreneurs. Guide de l'utilisateur. Commission européenne Entreprises et industrie

Le programme européen d échanges pour entrepreneurs. Guide de l'utilisateur. Commission européenne Entreprises et industrie Le programme européen d échanges pour entrepreneurs Guide de l'utilisateur Commission européenne Entreprises et industrie Sommaire 1.0 Introduction... 5 2.0 Objectifs... 6 3.0 Structure... 7 3.1 Éléments

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

NEWSLETTER. Sommaire. Entreprise Europe Nord de France. Le saviez- vous? Modifications récentes aux formalités internationales p.

NEWSLETTER. Sommaire. Entreprise Europe Nord de France. Le saviez- vous? Modifications récentes aux formalités internationales p. NEWSLETTER Entreprise Europe Nord de France N 33 Mars 2014 Sommaire Le saviez- vous? Modifications récentes aux formalités internationales p. 2 Ils ont bénéficié des services EEN Témoignage de M. STRAUDO,

Plus en détail

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU)

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt

Plus en détail

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Intervenants : - Stéphane PELLENARD, juriste, Laboratoires THEA - David PONCHON, Directeur Délégué aux opérations

Plus en détail

TRAD ONLINE. LIVRET D ACCUEIL «mieux nous connaître pour mieux travailler ensemble»

TRAD ONLINE. LIVRET D ACCUEIL «mieux nous connaître pour mieux travailler ensemble» TRAD ONLINE LIVRET D ACCUEIL «mieux nous connaître pour mieux travailler ensemble» NOS ENGAGEMENTS ENVERS NOS CLIENTS Une équipe disponible, à l écoute et aimable en toute occasion Un traitement en toute

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Septembre 2012 Table des matières : 1. Facts and figures :...2 1.1. Lien entre retards de paiement et faillites :... 2 1.2. Délais de paiement...

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA

ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA I- La comptabilisation de la tva collectée C est une facture normale. Pour indiquer la TVA collectée, le fournisseur utilise le compte 44571 TVA collectée. II- TVA déductible

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation

Investissements d avenir. Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation Investissements d avenir Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation Cahier des charges de la phase «amorçage» 2015 Propos préliminaires La France possède des atouts

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

1 er magazine des professionels du marketing et de la promotion des produits de santé KIT MEDIA 2015. Médicament Dispositif médical Dermocosmétique

1 er magazine des professionels du marketing et de la promotion des produits de santé KIT MEDIA 2015. Médicament Dispositif médical Dermocosmétique 1 er magazine des professionels du marketing et de la promotion des produits de santé KIT MEDIA 2015 Médicament Dispositif médical Dermocosmétique DISPONIBLE Depuis 20 ans, un positionnement incontournable

Plus en détail

Conditions Tarifaires au 1 er avril 2015

Conditions Tarifaires au 1 er avril 2015 Associations Métropole Conditions Tarifaires au 1 er avril 2015 www.bred.fr Notre savoir-faire au service de votre développement - 2 - Sommaire Le fonctionnement de votre compte P.4 Arrêté de compte Gestion

Plus en détail

E L E C T R O N I C B A N K I N G

E L E C T R O N I C B A N K I N G ELECTRONIC BANKING ABACUS ELECTRONIC BANKING 3 CLAIR, INTUITIF ET SÛR ABACUS Electronic Banking est un programme bancaire qui permet d exécuter correctement des transactions financières, d avoir une organisation

Plus en détail

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets Marché public de prestation de service, passé selon une procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Pouvoir adjudicateur SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Mars 2015 Résumé des services proposés CY.SEND est un fournisseur de recharges pour mobiles prépayés à l international, notre

Plus en détail

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 -

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Version Juin 2015 Migration du télérèglement vers le prélèvement

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

Associations Réunion. Conditions Tarifaires au 1 er juin 2014. www.bred.fr

Associations Réunion. Conditions Tarifaires au 1 er juin 2014. www.bred.fr Associations Réunion Conditions Tarifaires au 1 er juin 2014 www.bred.fr Notre savoir-faire au service de votre développement Sommaire Le fonctionnement de votre compte P.4 Arrêté de compte Gestion de

Plus en détail

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES 30/01/2014 La délivrance d'une facture est obligatoire entre professionnels sous peine de sanctions pénales et fiscales. Si le format du document, sa couleur, le fait qu'il

Plus en détail

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE CONTENU INTRODUCTION 3 LE DOMICILIATION EUROPÉENNE ( SEPA DIRECT DEBIT ) 4 LE MANDAT DE LA DOMICILIATION EUROPÉENNE 6 «CORE» ET «B2B» : DEUX SCHÉMAS DISTINCTS

Plus en détail

Déclaration de détachement de salariés

Déclaration de détachement de salariés FICHE Pays Réaliser une prestation de services en ALLEMAGNE Déclaration préalable (reconnaissance de vos qualifications) Vérifiez si votre activité est réglementée en Allemagne Si votre activité fait partie

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION EN TURQUIE

MISSION DE PROSPECTION EN TURQUIE PROSPECTION MISSION DE PROSPECTION EN TURQUIE BIENS D EQUIPEMENT & SERVICES A L INDUSTRIE Istanbul, du 3 au 8 juin 2013 Une mission en 2 temps : ❶ Rendez-vous individuels avec des prospects ciblés ❷ Forum

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 1259/2010 DU CONSEIL du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi applicable au

Plus en détail

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Mars 2013 RÉSUMÉ :... 2 NOTE INTÉGRALE :... 3 1. LIEN ENTRE RETARDS DE PAIEMENT ET FAILLITES :... 3 2. DÉLAIS DE PAIEMENT... 4 3. RETARDS

Plus en détail

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9 Table des matières Préambule 7 I. Le cadre légal 9 1. Le cadre législatif européen et belge 11 1.1. Le contenu de la directive européenne 2010/45/UE du 13 juillet 2010 11 1.1.1. Modifications en matière

Plus en détail

Code Nom, prénom/nom/raison sociale de l entreprise ou de l organisation Code d identification (le cas échéant) Adresse Code postal Ville Pays

Code Nom, prénom/nom/raison sociale de l entreprise ou de l organisation Code d identification (le cas échéant) Adresse Code postal Ville Pays Veuillez lire les instructions figurant en dernière page : elles vous aideront à remplir le présent formulaire. Veuillez noter en particulier que le présent formulaire doit être rempli dans la langue ou

Plus en détail

L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES NOTE DE SYNTHESE

L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES NOTE DE SYNTHESE L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES GRANDS TRAITS DU DROIT DE LA FAILLITE EN ESPAGNE, SUEDE, POLOGNE, HONGRIE, LITUANIE NOTE DE SYNTHESE L étude porte sur cinq pays où des réformes du droit des procédures

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous?

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

BIENS DE CONSOMMATION FOCUS ALIMENTAIRE

BIENS DE CONSOMMATION FOCUS ALIMENTAIRE La Californie représente 13% du PIB total des Etats-Unis. CCI International vous propose une mission sur deux des villes les plus grandes et riches de Californie Vous exportez déjà sur la Côte Est? N oubliez

Plus en détail

d autre part, par toutes personnes physique ou morale souhaitant procéder à un achat via le site

d autre part, par toutes personnes physique ou morale souhaitant procéder à un achat via le site CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente, sont conclues d une part par la société LC TRUFFES au capital de 8000.00 dont le siège social est à Grenoble, 412 Route de Tullins

Plus en détail

Le crédit d impôt innovation (CII)

Le crédit d impôt innovation (CII) Le crédit d impôt innovation (CII) Plan de la présentation I. Les grandes lignes de la mesure II. Le champ des activités éligibles III. Les dépenses éligibles IV. L'imputation du crédit d'impôt innovation

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD Comment assurer l innovation des PME-PMI? Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD PLAN 1. Propriété Intellectuelle: définition et environnement 2. Enjeux et besoins 3. Description du produit

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES Novembre 2014 SERVICES DISPONIBLES SUR LA PLATEFORME FX4BIZ Exécution de virements vers comptes de tiers.... Réception de virements en provenance de comptes de tiers........

Plus en détail

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 -

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 - Associations M é t r o p o l e Guide des Conditions Tarifaires au 1 er avril 2011-1 - Le fonctionnement de votre compte n Ouverture de compte n Frais de renouvellement automatique de chéquiers Avec envoi

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

Enterprise Europe Network, CCI de Lyon Contact : Catherine Jamon-Servel Tél : 04 72 40 57 46 Mail : jamon@lyon.cci.fr www.lyon.cci.

Enterprise Europe Network, CCI de Lyon Contact : Catherine Jamon-Servel Tél : 04 72 40 57 46 Mail : jamon@lyon.cci.fr www.lyon.cci. FICHE PRATIQUE LES PRODUITS BIOCIDES Enterprise Europe Network, CCI de Lyon Contact : Catherine Jamon-Servel Tél : 04 72 40 57 46 Mail : jamon@lyon.cci.fr www.lyon.cci.fr/een La Chambre de commerce et

Plus en détail

Etablissant des exigences techniques pour les virements et les prélèvements en euros et modifiant le règlement (CE) n 924/2009

Etablissant des exigences techniques pour les virements et les prélèvements en euros et modifiant le règlement (CE) n 924/2009 Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL Etablissant des exigences techniques pour les virements et les prélèvements en euros et modifiant le règlement (CE) n 924/2009 Position du BEUC

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main!

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Shutterstock Immobilier énergie Justice On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! brochure réalisée

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 Par la résolution no C-163-06-14 Service des ressources financières www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES 1. But de

Plus en détail

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES Ce document s adresse aux nouveaux arrivants dans le domaine de l affrètement et aux affréteurs occasionnels. Il a pour but de leur fournir

Plus en détail

Comité permanent du droit des brevets

Comité permanent du droit des brevets F SCP/20/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 9 OCTOBRE 2013 Comité permanent du droit des brevets Vingtième session Genève, 27 31 janvier 2014 EXCEPTIONS ET LIMITATIONS RELATIVES AUX DROITS DE BREVET : PRÉPARATION

Plus en détail

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation La présente version annule et remplace toute version précédente. Elle a été enregistrée à Bruxelles le 28 septembre

Plus en détail

OFFICE DE L'HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) AVIS DE VACANCE CONCERNANT LE POSTE :

OFFICE DE L'HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) AVIS DE VACANCE CONCERNANT LE POSTE : OFFICE DE L'HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) DEPARTEMENT «RESSOURCES HUMAINES» Secteur «Administration du personnel» AVIS DE VACANCE CONCERNANT LE POSTE : Administrateur:

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

RÉUSSIR À L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013

RÉUSSIR À L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013 L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013 L international constitue un relais de croissance indispensable pour votre entreprise. Nous vous accompagnons sur le long terme dans une perspective d internationalisation

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014

Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014 Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014 La fin de l année approche et avec elle ses bilans et autres rétrospectives. Pour l ULC, c est l occasion de faire le point et d informer les consommateurs

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Newsletter n 3 Automne 2013 1 EDITO 2 LA RÉVOLUTION SEPA 3 L ÉVOLUTION CARTE(S) BANCAIRE(S) 4 L INTERVIEW

Newsletter n 3 Automne 2013 1 EDITO 2 LA RÉVOLUTION SEPA 3 L ÉVOLUTION CARTE(S) BANCAIRE(S) 4 L INTERVIEW Newsletter n 3 Automne 2013 Cette nouvelle newsletter est axée sur une révolution et une évolution Le 1er février 2014 marque la fin des virements et des prélèvements nationaux VOLKSWAGEN BANK marque une

Plus en détail

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous?

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous? La Directive Européenne Sur l Epargne Quelles sont les implications pour vous? V.: 20-01-2012 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent librement en Europe,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT La société Blog Ecommerce, société à responsabilité limitée inscrite au RCS de Nanterre sous le numéro 510 621 006, au capital social de 5000 euros, dont

Plus en détail

Conditions d achat. 2. Commandes et confirmations de commande. 3. Délais et dates de livraison. Pour l entreprise: Schunk Electrographite S.A.S.

Conditions d achat. 2. Commandes et confirmations de commande. 3. Délais et dates de livraison. Pour l entreprise: Schunk Electrographite S.A.S. Conditions d achat Pour l entreprise: Schunk Electrographite S.A.S. Les conditions suivantes pour la conclusion de contrats d achats ne s appliquent que vis à vis de personnes agissant en leur qualité

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Les Notaires d Europe déplorent les conséquences représentées par ce projet de SUP, à savoir :

Les Notaires d Europe déplorent les conséquences représentées par ce projet de SUP, à savoir : Prise de position du Conseil des Notariats de l Union européenne concernant la proposition de Directive de société unipersonnelle à responsabilité limitée (SUP) Les Notaires d Europe déplorent les conséquences

Plus en détail

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2011 L ACCUEIL AUX ATELIERS DE PARIS Les Ateliers de Paris, un service de la ville de Paris dédié aux porteurs de projet

Plus en détail

Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten

Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten www.glutenfreecert.com ALLERGEN CONTROL GROUP INC. L Allergen Control Group Inc. (ACG) est représenté par une équipe d experts de l

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

M. André Dumais, B. Sc. A. M e Catherine Rudel-Tessier, LL.M. M. François Tanguay Régisseurs. Demanderesse. Intervenante

M. André Dumais, B. Sc. A. M e Catherine Rudel-Tessier, LL.M. M. François Tanguay Régisseurs. Demanderesse. Intervenante D-99-49 R-3415-98 6 avril 1999 PRÉSENTS : M. André Dumais, B. Sc. A. M e Catherine Rudel-Tessier, LL.M. M. François Tanguay Régisseurs Société en commandite Gaz Métropolitain (SCGM) Demanderesse Et Association

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

Courtier Logistique 1

Courtier Logistique 1 Courtier Logistique 1 Comment mettre en place un service innovant de logistique durable à destination des petites et moyennes entreprises? Responsable du Projet : MARINO CAVALLO, Province de Bologne Editeurs

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Approbation du Conseil Communautaire du 27 septembre 2012

NOTE D INFORMATION. Approbation du Conseil Communautaire du 27 septembre 2012 NOTE D INFORMATION Approbation du Conseil Communautaire du 27 septembre 2012 Instauration du Compte Epargne Temps (C.E.T.) en faveur des agents de la C. C. du Pays Glazik, à compter du 1 er janvier 2013

Plus en détail

Pourquoi? Qui expose & Qui visite? Les formules de participation

Pourquoi? Qui expose & Qui visite? Les formules de participation Pourquoi? Qui expose & Qui visite? Les formules de participation Meet and Com, l agence spécialisée sur le marché du MICE et leader français des rencontres d affaires, lance EXCLUSIV MICE à Marrakech!

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

Présentation. Présenté et distribué exclusivement par

Présentation. Présenté et distribué exclusivement par Présentation Présenté et distribué exclusivement par Le Transport Un marché qui a fait notre renommée Le domaine du transport est un marché que nous développons depuis les 15 dernières années et pour lequel

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SECTION A : CHAMP D APPLICATION ET ACCEPTATION DES CONDITIONS GENERALES Les présentes conditions de vente s appliquent à toutes opérations appliquées sur le site

Plus en détail