Une ville durable i. Le marché du développement immobilier en pleine tonne*

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une ville durable i. Le marché du développement immobilier en pleine tonne*"

Transcription

1 Une ville durable i Le marché du développement immobilier en pleine tonne* t» S3 iiniuujiii^ L i BU m ifi 111 ^ ^ r f w f : le choix de Desjardins ^Édifices verts : certification LEED Droitjin^pobilier : projet de loi 73 g Messageries Dynamiques 0 1

2 m I m i 1 I I m Votre client voit autre chose qu'un simple espace à bureau Québec est une ville dont le prestige rejaillit sur limage de vos immeubles et de vos locataires. Service du développement économique Édifice La Fabrique 295, boulevard Charest Est Québec (Québec) G1K3G8 Téléphone: (418) VILLE DE M QUÉBEC

3 ESPACE VOL. 14 NO ÉDITEUR ANDREW CROSS DIRECTRICE GÉNÉRALE ISABEL MAJDANIW COLLABORATEURS MARTIN DERICO NORMAND HUDON PAUL MAYER RÉDACTION & PRODUCTION STÉPHANIE PAVAN ESPACE Q. U É B E c table des Note de l'éditeur Vol. 14 N RÉPERTOIRE DES ÉDIFICES ABONNEMENTS & DISTRIBUTION HIROMI KAWAMOTO ESPACEQU E BEC.CO M PHOTO COUVERTURE STÉPHAN POULIN CONCEPTION GRAPHIQUE ESPACE DESIGN PUBLIÉ PAR LES PUBLICATIONS MONTRÉAL INC. ESPACE ESPACE QUÉBEC, BI-ANNUEL ESPACE MONTRÉAL, TRIMESTRIEL 310, avenue Victoria Bureau 101 Montréal (Québec) H3Z tél.: (514) M9 sans frais (800) téléc.: (514) PUB MAIL REG # ISSN# IMPRIMÉ AU QUÉBEC Espace Québec est publié par les Publications Espace. Cette publication contient de l'information considérée comme étant exacte au moment de la parution. L'éditeur n'est aucunement responsable des erreurs ou omissions qui peuvent être survenues. La note de l'éditeur, les informations, les images et les opinions exprimées dans cette revue sont uniquement celles d'espace Québec et ne peuvent être reproduites, imprimées ou numérisées, sans le consentement écrit des Publications Espace. espace Québec is published by Espace Publications. This publication contains information considered accurate at the time of printing. However, the Publisher is not responsible for any errors or omissions that may occur. Editorial, information, images, and analytical positions may not be reproduced, either by printed or digital means, without the expressed written permission of espace Publications Marché immobilier Investissement : Coup d'état immobilier Édifices verts LEED : Un dossier Dossier Ville de Lévis De l'autre côté de la Rive... nouvel investissement dans le secteur de bureaux Droit immobilier Dépôt du projet de loi 73: Importants changements proposés à la Loi sur le courtage immobilier En bref: nouvelles de l'industrie Immobilier commércial à Québec Information Rapport des transactions Répertoire des espaces vacants Colonial V) Town, Modem Capital table of Publisher's Note 2 Transaction Reports Office, Industrial & Retail ^ O Building Directories / j o 3 ff 3

4 Note de l'éditeur Pendant 400 ans, Québec est apparue comme un territoire nord-américain d'avant-garde pour les compagnies qui recherchaient une meilleure compétitivité. Alors que le 400e anniversaire de la ville approche, la vibrante économie locale et l'active industrie de l'immobilier commercial agissent à titre d'exemple pour le développement durable en action - un impressionnant accomplissement pour le centre d'affaires le plus vieux du continent. Depuis que le plus ancien défricheur et explorateur Jacques Cartier commença les travaux du premier édifice à bureaux de Québec en 1608, le lieu qu'il choisit, à l'endroit du rétrécissement du fleuve, fait autant de sens aujourd'hui qu'il y a 400 ans - posez la question à n'importe quel décisionnaire d'entreprise du Parc Technologique de Québec. En mémoire de 400 ans d'histoire de développement de bureaux, nous débuterons cette édition avec un bref rapport de marché et un résumé des grands moments du marché de bureaux à Québec : de 1608 à Nous nous attarderons ensuite sur la prochaine génération d'édifices actuellement en construction ou en attente de validation (ou peut-être de valeedation!) à l'aube du cinquième siècle de développement de bureaux à Québec. Alors que nous entamons notre 14e année de publication chez Espace Québec, c'est pour nous un grand honneur de vous raconter cette histoire, de proche en loin, sur papier ou sur divers formats numériques - mais surtout en personne. Merci. Andrew Cross Éditeur for 400 years Quebec City has served as an avant-garde North American location for companies looking for a competitive edge. As the city's 400th birthday celebration gets underway, the vibrant local economy and active commercial real estate industry serve as an exemplary role model for sustainable development in action - an impressive achievement for the longest serving business centre on the continent. Since the early corporate site selector and explorer Jacques Cartier broke ground on Quebec's inaugural office building in 1608, the prime location he chose, at the narrowing of the rivers, makes as much sense today as it did 400 years ago - just ask any decision maker at one of the company's in Quebec's Pare Technologique. In recognition of 400 years of office development and history, we begin this issue with a brief timeline of the development highlights in Quebec City's office market between 1608 and We also present the next generation of office buildings that are currently being built to lead (or maybe that should read "LEED") Quebec City's fifth century of office development. In our 14th year of publication at Espace Québec it is our unique pleasure to tell this story - in print and a choice of digital formats - to the world. Thank-you. Andrew Cross Publisher 2 ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

5 EN OPTIMISANT SON SYSTEME DE VENTILATION, LA VILLE DE QUÉBEC A FAIT UN CHOIX D'AFFAIRES RENTABLE ET RESPONSABLE.

6 Québec Page d'histoire Ville coloniale, capitale moderne. Colonial City, Modem Capital Quebec City continues to be a dynamic city La Ville de Québec continue d'être une ville dynamique, théâtre d'accomplissements culturels et corporatifs que lui vaut son statut de capitale, caractérisée par un héritage architectural hors du commun et un passé riche et coloré construit sur quatre siècles d'histoire. Les remparts qui entourent le Vieux Québec sont les seules fortifications encore existantes au-dessus du Mexique en Amérique. En 1985, l'unesco a déclaré le quartier historique du Vieux Québec comme patrimoine mondial. Parmi les villes américaines et canadiennes, seules St-Jean en Terre-Neuve, Port-Royal en Nouvelle-Écosse, St-Augustine en Floride, Santé Fé au Nouveau Mexique et Tadoussac au Québec ont été fondées avant la ville de Québec. Québec est la seule à avoir été édifiée dans le but d'accueillir une colonie permanente et non en tant qu'avant-poste commercial, et c'est la raison pour laquelle on la considère comme la première fondation européenne en Amérique du Nord non hispanique Abitation de Champlain (Place-Royale) A l'origine, cette forteresse naturelle surnommée le «Gibraltar d'amérique» par Charles Dickens est le lieu élu par Samuel de Champlain pour son premier comptoir de fourrures le 3 juillet 1608, sur le site de Stadacona, un campement iroquois abandonné, aux abords du St-Laurent. On le rebaptisa Kébec, de l'algonquin signifiant «là où le fleuve se rétrécit». source : of cultural and corporate accomplishments befitting its capital status, characterized by a priceless architectural heritage and a rich and colourful past spanning four centuries of history. The ramparts surrounding Old Quebec are the only remaining fortified city walls north of Mexico in the Americas. In 1985, UNESCO declared the historic district of old Quebec as a World Heritage Site. Among cities in the U.S. and Canada only St. John's, Newfoundland, Port Royal, Nova Scotia, St. Augustine, Florida, Santa Fe, New Mexico, and Tadoussac, Quebec were created before Quebec City. Quebec is the first to have been founded with the goal of receiving permanent settlement and not as a commercial outpost and is therefore considered to be the first European-built city in non-spanish North America Champlain's abitation (Place-Royale) At the base of a natural fortress dubbed the "Gibraltar of America" by Charles Dickens, Samuel de Champlain first established a furtrading post on July 3 rd, 1608 at Stadacona, a long abandoned St. Lawrence Iroquoian settlement. It was renamed Kébec - from the Algonquin word meaning "where the river narrows" Fort Saint-Louis (Dufferin Terrace) Fort St-Louis (Terrasse Dufferin) 1691 Batterie Royale (Place-Royale) construite par Frontenac 1691 Royal Battery (Place-Royale) built by Frontenac Cavalier du Moulin in Old Québec As religious and political institutions sprang Cavalier du Moulin dans le Vieux Québec up within the fortifications, merchants and Tandis que les institutions religieuses et politiques s'établissaient massivement à l'intérieur des fortifications, les marchands et les artisans s'installaient le long du fleuve Redoute Dauphine (Parc de l'artillerie) 1749 Porte Saint-Jean et Porte Saint-Louis craftsmen set up shop alongside the river Dauphine Redoubt (Artillery Park) 1749 Saint-Jean and Saint-Louis Gates The New Barracks (Artillery Park) was the ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

7 Québec Page d'histoire Nouvelles Casernes (Parc de l'artillerie) Construit entre et 1 750, il s'agit du plus grand édifice bâti en Nouvelle-France à l'époque Québec est le lieu de la Bataille des Plaines d'abraham durant la Guerre de Sept Ans. Les troupes britanniques, sous le commandement du général James Wolfe, y vainquirent le général français Louis-Joseph de Montcalm et s'emparèrent de la ville, jusqu'en 1763, où le Traité de Paris cède officiellement la Nouvelle-France de la France à l'angleterre. Au terme de la domination française en 1763, le territoire de l'actuelle ville de Québec était un monde de contrastes. Les forêts, les villages, les champs et les pâturages entouraient la ville de 8000 habitants qui se distinguait par sa monumentale architecture, ses fortifications, ses rues boueuses et particulièrement sales, ses riches maisons de maçonnerie - et ses cabanes, dans les banlieues St-Jean et St-Roch La Bataille de Québec du 31 décembre fut une tentative des colons révolutionnaires américains de s'emparer de la ville canadienne de Québec et d'enrôler les canadiens français dans la Guerre d'indépendance américaine Constructions des Tours Martello 1 et 2 sur les Plaines d'abraham et sur la rue Lavigueur dans le quartier St-Jean-Baptiste Porte Dalhousie (entrée de la Citadelle) Plaines d'abraham 1867 Confédération Démolition de plusieurs structures militaires largest building constructed in New France Quebec City was the site of the Battle of the Plains of Abraham in 1759 during the Seven Years' War. British troops under General James Wolfe defeated the French General Louis-Joseph de Montcalm and captured the city. In 1763 France ceded New France to Britain in the Treaty of Paris At the end of French rule in 1763, the territory of present-day Quebec City was a world of contrasts. Forests, villages, fields and pastures surrounded the town of 8,000 inhabitants. The town distinguished itself by its monumental architecture, fortifications, muddy and filthy streets, affluent homes of masonry - and shacks in the suburbs St-Jean and St-Roch The Battle of Quebec was an attempt on December 31, 1775, by American colonial revolutionaries to capture Quebec and enlist French Canadian support for the American Revolutionary War Construction of Martello Towers 1 & 2 (Plains of Abraham) and rue Lavigueur (Saint-Jean-Baptiste district) 1827 Dalhousie Gate (entrance to the Citadel) built Plains of Abraham 1867 Confederation Demolition of many military structures Sax île-des-sœurs Jazz Longueuil Le 410 Charest Québec Complexe de Ville Québec Complexe Bois-Fontaine Québec Si vous pensez avoir tout vu, vous n'avez encore rien vu. Depuis 1996, le Groupe Kevlar redéfinit une à une les règles de l'immobilier avec des projets résidentiels, commerciaux et industriels qui repoussent les limites de l'imagination. Partout au Québec. Groupe KEVLAR > Concepteur :: Développeur :: Gestionnaire :: Immobilier nouvelle génération Montréal T Québec T Exit la banalité, place à l'immobilier renouvelé. ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

8 Québec Page d'histoire L'Hôtel du Parlement E PML«EEULIII IÊTBE mimmnmi Dominion FisJn 8c Fruit Building - le premier gratte-ciel construit à Québec 'Édifice Price ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

9 Québec , boul. Grande-Allée (1) 1966 Le Delta Phase 1 (2) 1971 Édifice d'youville (3) milium «ni m ilium imm Miiiiiiiiiimimi iiiiiiiiiiimiiim Him minimi,i iiiiiiiiiiiimimi MUUU'ill ni>aiit< t 1972 Édifice Marie-Guyart (4) 1974 Hôtel Le Concorde (5) Hôtel Hilton (6) Place Hautville (7) 1977 Édifice Louis Philippe-Pigeon (8) 1987 Façades de la Gare (9) SIP ëtiiipffl iii 1990 Édifice SSQ_(10) 2002 Édifice Le Soleil à St-Roch (11) 2003 Tour Cominar (1 2) 2008 Pavillon d'espace 400e (13) ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

10 Québec Page d'histoire Au-delà de 2008 Le prochain siècle de bureaux à Québec Beyond 2008 Quebec City's Next Office Century Le développement de l'immobilier commercial dans la région de The development of commercial real estate in the Quebec Québec, en particulier l'espace à bureaux, opère des avancées sur City region, especially office space, is pushing ahead on tous les fronts. De nouveaux projets de bureaux suivent leur cours dans les secteurs Haute-Ville, Ste-Foy, St-Roch et Lebourgneuf, avec des propositions de nouveaux développements à travers la région. all fronts. New office projects are underway in Haute-ville, Sainte-Foy, St-Roch and Lebourgneuf, with proposals for new developments across all regions. La Ville de Québec un acteur important dans le support et The City of Quebec has been instrumental in supporting l'encouragement du nouveau développement immobilier commercial. La Ville a répondu à son 400e anniversaire en déployant d'ambitieux projets d'amélioration des infrastructures et en mettant en place des and encouraging new commercial real estate development. The City has responded to its 400th anniversary with an ambitious array of infrastructure improvements and planning directives qui influenceront les besoins de développement de la directives that will influence the long-term development région sur le long terme. needs of the region. Municipal elections late in 2007 saw Les élections municipales de la fin 2007 ont conduit à la the election of a new mayor and municipal council largely nomination d'un maire et d'un conseil municipal plus sensibles aux affaires et à la question du développement que l'administration considered more responsive to business and issues than the previous administration. development précédente. La prochaine génération d'édifices à bureaux est en construction et prouve la vitalité de Québec en tant que centre d'affaires, à l'aube de son cinquième siècle d'existence. The next generation of office buildings under construction today demonstrates the vitality of Quebec City's economy and leadership as it welcomes a fifth century of discovery. Mise à jour sur les statistiques immobilière à Québec par le Groupe Altus Québec QUATRIÈME TRIMESTRE 2007 Taux d'inoccupation par classe dans les édifices locatifs de pi 2 et plus Sup. inocc. (Pf) Sup. inocc. «y Sup. inocc. (P"') (Pi 2 ) Centre-Ville 2,45% ,67% ,31% Nord-Ouest 0.00% 0 5,00% ,46% Sainte-Foy 1,14% ,01% ,60% Total 1,82% % ,43% Principaux projets d'immeubles de bureaux en construction Livraison 2008/2009 Adresse Promoteur Superficie de bureaux Livraison Tour de bureaux Cominar Ph 1 FPI Cominar pi /2009 Édifice Promutuel (LEED) Immostar pi boul. Charest E GM Développement pi Le Delta Phase 3 (LEED) Immobilière MFQ pi Place d'affaires Lebourgneuf Ph 2 CAGIM pi' 2008 Centre d'affaires Ancienne-Lorette Centre d'affaires Anc.-Lorette SEC pi Édifice JB Michaud (Lévis) Société imm. SITE pi' 2008 Total pi 2 ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

11 Québec Page d'histoire L'ouverture du complexe Delta 3 à Ste-Foy est prévue pour le printemps L'édifice situé au 2875, boul. Laurier est développé par La Capitale immobilière MFQ. Espace disponible : pi 2 (plan d'étage typique entre pi 2 et pi 2 ) St-Roch G. M. Développement Inc. a commencé la construction au 305, boul. Charest Est situé à St-Roch. Le locataire principal est le développeur de jeux vidéo Beenox, établi au Québec depuis La livraison est prévue pour l'été Espace disponible : pi 2 (superficie totale de l'édifice : pi 2 ) Immostar Inc. commencera la construction de la nouvelle Place de l'escarpement, projet avec deux édifices à bureaux de catégorie A avec certification LEED situés à Lebourgneuf. Le locataire principal du premier édifice est la compagnie d'assurance Groupe Promutuel. Espace disponible : pi 2 (du pi 2 total de l'édifice) ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

12 Investissement Québec 2008 L'investissement à Québec: Coup d'état... immobilier Par: Martin DeRico De Rico, Hurtubise & Associés Évaluateurs agréés et analystes immobiliers ^ 1 1 nm Après avoir vu les investisseurs étrangers, les FPI canadiens, les institutionnels et quelques propriétaires québécois propulser le marché immobilier de la Vieille-Capitale vers de nouveaux sommets, c'est maintenant le gouvernement, par l'entremise de la SIQ, son bras immobilier, qui fait les manchettes. La vente récente de trois immeubles, dont deux situés dans la haute-ville de Québec, a rapporté au gouvernement Charest la somme de 265 millions $, soit 20 % de plus qu'il ne l'anticipait. Ces transactions cadrent bien dans la dernière vague des «sale leaseback» communément appelés «cession-bail», une mode lancée par des investisseurs ingénieux en manque d'actifs de qualité mais toujours avec une abondance de capitaux. La fin de l'année 2007 avait d'ailleurs été marquée par la méga transaction impliquant sept immeubles du gouvernement fédéral pour la modique somme de 1,41 milliards $. Suite à la transaction, Travaux publics et services gouvernementaux canadien (TPSGC) a signé des ententes locatives de 25 ans avec l'acquéreur Larco Investments Ltd, celui-ci appartenant à des intérêts canadiens à 100 %. Les rendements immobiliers qui en découlent seraient de l'ordre de 5,50-5,75 %. Les sept propriétés à bureaux se trouvent dans cinq villes importantes du Canada, soit Edmonton, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal. Place Québec La Société immobilière du Québec annonçait le 27 mars dernier la vente du complexe Place Québec pour la somme de 45 millions $, soit 145 $ le pied carré. Situé tout près de la Colline Parlementaire, l'immeuble a été acquis par Solim, le bras immobilier du Fonds de solidarité F.T.Q., ainsi que la compagnie Québec inc., une entreprise propriété de l'homme d'affaires Montréalais Antonio Accurso. La SIQ avait acquis ce complexe à usage mixte en juin 2000 de la société américaine TrizecHahn au prix de 13,9 millions $. TrizecHahn cherchait alors à se retirer du marché immobilier canadien. La SIQ y aurait investi près de 11 millions $ au cours des dernières années dans la réfection complète de son stationnement intérieur qui compte places. L'immeuble compte pieds carrés d'espaces à bureaux, un basilaire commercial, une galerie commerciale et un cinéma qui a cessé ses opérations il y a de nombreuses années. Au niveau des bureaux, pieds carrés seront occupés par la SIQ, et ce, pour une période de 20 ans à un loyer de base légèrement supérieur au marché. 10 Les espaces résiduels sont principalement occupés par la firme d'avocat Heenan Blaikie Aubut, la Banque Nationale, la Banque Scotia, Dale Parizeau et la Société du Centre des congrès de Québec. Quant à la galerie commerciale, celle-ci souffre d'un achalandage mitigé depuis fort longtemps et plusieurs occupants ont des baux sur une base mensuelle. La galerie commerciale représente ni plus ni moins que le nerf de la guerre de cette transaction. Elle devra faire l'objet d'un redéveloppement complet et représente un défi de taille selon Guy Gionet, président de Solim. Une fois le plan de relance établi, elle pourrait laisser quelques pieds carrés voués à un autre usage. Au niveau du bâtiment, l'acquéreur prévoit d'investir 15 millions $ en travaux majeurs qui seront remboursés en partie par la SIQ, l'occupant principal. De plus, la transaction inclut un droit de superficie à 50 %, partagé avec la Ville de Québec, pour la construction d'un édifice à bureaux qui pourrait totaliser ± pieds carrés du côté Nord-Est du bâtiment, soit à l'intersection des rues Saint-Joachim et Honoré-Mercier. Certes, cette transaction comporte beaucoup de «si», d'hypothèses d'absorption et de redéploiement d'une galerie commerciale qui a perdu ses lettres de noblesse il y a belle lurette. Néanmoins, elle marque le retour en force des investisseurs institutionnels québécois qui ont laissé, pendant des années, le pavé aux FPI canadiens et autres investisseurs étrangers. Édifice J. A. Tardif Anciennement appelé le «Complexe La Laurentienne», l'édifice J.A. Tardif comprend deux tours à bureaux de 7 et 11 étages situées dans le secteur de la haute-ville de Québec, près du Grand Théâtre. Ayant des entrées sur la rue Saint-Amable et la Grande-Allée Est, le complexe possède une superficie locative de pieds carrés dont 80 % sont occupés par le gouvernement provincial. Son nouveau propriétaire, la firme Cromwell Management, propriété de l'homme d'affaires montréalais George Gantcheff a déboursé 95 millions $ pour s'en porter acquéreur, soit 186 $ le pied carré. La transaction implique également le 500, boulevard René-Lévesque Est à Montréal acquis au montant de 125 millions $. Cromwell Management est apparue sur la carte immobilière de Québec à l'automne 2007 suite à l'acquisition du 3075, chemin des Quatre-Bourgeois, mieux connu sous le nom d'édifice Roche. Au 425, rue Saint-Amable, la tour de 7 étages accueille de nombreux fonctionnaires tandis qu'au 500, Grande-Allée ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

13 Investissement Québec , rue Saint-Amable ont passé les six dernières années à vendre sans acheter, sont de retour à la table de jeu. La compression des taux globaux d'actualisation et des taux de rendement interne est présentement ralentie, voire même anéantie en raison des conditions de financement plus rigides et moins amicales des prêteurs. Ces nouveaux paramètres amèneront un nouvel équilibre dans le marché et profiteront bien aux acheteurs liquides en quête d'opportunités découlant de quelques transactions ayant échoué. Entre-temps, dans l'incertitude de la direction que prendra le marché, c'est le fonds des générations du gouvernement Charest qui sort grand gagnant de ces derniers changements de propriétaires. Est, la tour de 11 étages abrite, outre des fonctionnaires provinciaux, des clients d'affaires comme la Banque de Montréal (BMO), et les firmes d'avocats Ogilvy Renault et Grondin, Poudrier, Bernier. La SIQ avait acquis ce complexe en juin 2000 d'assurance- Vie Desjardins-Laurentienne au prix rajusté de 25,5 millions $ et a par la suite effectué des améliorations et rénovations majeures pour plus de 13, 25 millions $. L'acquisition de ce complexe reflète très bien la motivation première des gros joueurs immobiliers présentement, soit l'acquisition de flux monétaires stables sur une longue période. L'édifice J.A. Tardif jouit d'un fort taux d'occupation depuis très longtemps et bénéficie d'une localisation stratégique à quelques pas de la Colline Parlementaire. Ces attributs justifient amplement, dans le contexte actuel, le rendement indiqué, a priori, aux environ de 7,5 % et un taux d'actualisation à l'entrée, de plus au moins 6,5 %. ESPACES DE BUREAUX Les bonnes adresses de l'industrielle Alliance Bureaux à louer Montréal Trois-Rivières Québec Chicoutimi CONCLUSION Dans une période où la crise du crédit et la récession immobilière aux États-Unis font les manchettes plus souvent qu'autrement, la conclusion de la vente des actifs de la SIQ connaît un dénouement encourageant pour le marché de Québec. Le fait que les joyaux du gouvernement demeurent la propriété d'investisseurs québécois nous indique que ces derniers, qui I INDUSTRIELLE ^ A L L I A N C E ASSURANCE ET SERVICES FINANCIERS INC. Toronto SRM074-1 (08-04) ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

14 Tendances immobilière Édifices verts LEEDun sommaire exécutif Devant les changements climatiques et la hausse des coûts de l'énergie, notre époque est marquée par un changement culturel important. Véritable prise de conscience collective, ce changement de valeurs induit une pression sociale sur les grands employeurs qui ont maintenant avantage à poser des gestes concrets en regard de l'environnement. Ces derniers sont en même temps victimes d'une pénurie de main d'œuvre qualifiée qui ne semble pas vouloir se résorber dû au vieillissement de la population. La réponse du marcher de l'immobilier à cette nouvelle tendance est le bâtiment vert et intelligent (BVI) qui trouve sa reconnaissance au moyen d'une certification LEED. Je ne traiterai pas dans cet article de la certification LEED en tant que telle, car c'est un sujet extrêmement large qui ne se résume pas en quelques lignes. C'est justement pour cette raison que la certification d'un bâtiment offre une grande valeur sur le plan du marketing. Pourquoi LEED vs certifiable non certifié? Les bons vendeurs savent qu'ils ne disposent guère de plus de 30 secondes pour faire valoir leur argument de vente à leur client. Les mots «certification LEED» utilisent 2 des 30 secondes disponibles alors qu'il est extrêmement long d'expliquer l'ensemble des mesures qui font qu'un projet a une empreinte écologique réduite. Encore faut-il avoir un interlocuteur bien éduqué sur la question pour qu'il puisse suivre. De plus, le marché du développement durable regorge d'opportunistes qui se prétendent verts sur la base d'un seul argument. Pour imager ce phénomène, prenez par exemple un individu qui prétend faire sa part pour l'environnement parce qu'il utilise des sacs réutilisables à l'épicerie. Il les remplie des produits importés puis repart dans sa grosse maison énergivore de banlieue avec son VUS. C'est un petit pas dans la bonne direction mais cet individu ne pourra faire consensus auprès des experts. L'individu LEED utiliserait les mêmes sacs mais les emplirait de produits sains locaux et repartirait vers sa maison de banlieue équipée d'un système de géothermie dans sa voiture hybride. Mieux encore, l'individu LEED platine emplirait les mêmes sacs de produits sains, bios et locaux puis repartirait à pieds vers son condo certifié LEED au centre ville. 12 Ultimement, les gens les plus soucieux de contribuer à l'effort de développement durable habiteront des développements de type LEED ND (Neighborhood Development) où ils pourront à la fois se loger, travailler, magasiner, se divertir, faire éduquer leurs enfants et se tenir en bonne condition physique, le tout sans qu'il soit utile de faire usage d'une voiture. Ces développements seraient très bien desservis par le transport en commun et seraient munis de parcs de voitures communautaires. Le projet de Stratford City à l'est de Londres en est un bon exemple. Un des aspects important du système LEED est qu'il fait l'objet d'un consensus au sein de la communauté immobilière. La reconnaissance provient d'une tierce partie ce qui élimine les imposteurs et assure la valeur de la certification en tant que telle. De plus, les grands investisseurs internationaux commencent à attribuer une valeur supérieure aux BVI en comparaison avec les bâtiments conventionnels à travers les aspects suivants : risque réduit face à l'augmentation des coûts de l'énergie; vente et location facilitées pour des locataires de qualité supérieure; meilleure rétention des locataires et diminution du taux d'inoccupation. J'invite ceux qui s'intéressent à ces questions à consulter les publications du UNEP (United Nations Environment Program) sur le RPI (Responsible Property Investing). Les bons propriétaires immobiliers savent que leur investissement commencera à rapporter lorsque les locataires renouvel- ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

15 VOUS RECHERCHEZ À QUÉBEC UN ESPACE À BUREAUX EXCEPTIONNEL! r r r i r T i l l j T-t'T^ I t-i f f-gflhsàg^y i y T I i BONNES RAISONS DE VOUS LOCALISER À PLACE DE L'ESCARPEMENT Angle autoroute Robert-Bourassa (Du Vallon) et boulevard Lebourgneuf IMMEUBLES DE PRESTIGE DE CATÉGORIE «A» CERTIFICATION LEED CANADA-NC EN VOIE D'OBTENTION VISANT LA CATÉGORIE OR GÉOTHERMIE STATIONNEMENTS INTÉRIEURS FIBRE OPTIQUE/SYSTÈME DE SÉCURITÉ INTÉGRÉ RESTAURANT HAUT DE GAMME GARDERIE AU REZ-DE-CHAUSSÉE LIMITROPHE AU PARC DE L'ESCARPEMENT AVEC SES 6 KM DE VERDURE PISTES CYCLABLES, SENTIERS PÉDESTRES, GYMNASE, VESTIAIRES ET DOUCHES VOISIN DES GALERIES DE LA CAPITALE ACCÈS TRÈS RAPIDE À L'AUTOROUTE 40 TRANSPORTS EN COMMUN IMMOSTAR GESTION DÉVELOPPEMENT IMMOBILIER

16 Tendances immobilière Édifices verts leront leur bail pour 10 ans après 10 ans d'occupation. Ils savent aussi que la valeur d'un même immeuble sera supérieure s'il est occupé par des locataires de qualité. Plusieurs experts sont d'avis que le jour n'est pas loin où les locataires de qualité du Québec voudront occuper des BV1 et seront prêts à payer une surprime. Puisqu'un bâtiment s'amortit normalement sur une période de 20 ans au Québec, tout porte à croire que plusieurs projets présentement en conception auraient avantage à viser l'obtention d'une certification LEED. Qu'est-ce qui intéresse les locataires de qualité? Cela m'amène à identifier les raisons pour lesquelles des locataires avertis sont prêts à payer une surprime pour occuper des BVL Tout s'explique en considérant les coûts globaux d'être en affaire. En général, le loyer devrait se situer aux alentours de 10 % des dépenses totales d'une entreprise et sa main d'œuvre en représente environ 80 %. Lorsqu'un employeur réalise qu'un BVI permet d'accroître la productivité et la créativité de sa force de travail, facilite le recrutement, réduit le roulement de personnel, réduit l'absentéisme et facilite les réaménagements permettant d'optimiser les opérations, il accepte normalement de payer une surprime en loyer. De façon plus scientifique, des études démontrent que des employés bénéficiant d'un bon éclairage naturel sans éblouissement combiné avec des vues sur l'extérieur ont performé de 10 à 25 % mieux lors de tests d'acuité intellectuelle en comparaison avec des employés sans vues avec un éclairage artificiel. Il faut comprendre que ce pourcentage d'amélioration ne s'applique pas à l'ensemble des employés d'une entreprise mais seulement à ceux qui sont défavorisés en termes d'aménagement. Cela s'explique 14 par le fait que l'organisme sécrète de la mélatonine lorsqu'il est temps de dormir et que le régulateur de ce mécanisme est l'éclairage naturel et la vue du jour (réf. : Heschong Mahone Group). Une bonne qualité d'air intérieur (QAI) réduit les problèmes de santé donc l'absentéisme et l'improductivité des employés présents mais malades. Les symptômes courants sont les suivants : mal de tête, fatigue, nez bouché ou qui coule, peau sèche. Nous passons 90 % de notre temps à l'intérieur et la quantité de polluants y est de 10 à 100 fois supérieure à l'air extérieur. Pour les bâtiments LEED, on estime l'amélioration de la QAI de 55 à 88 % en comparaison avec un bâtiment conventionnel. Une étude de Gregory Katz attribue 1.8 % d'augmentation de la performance d'un employé à une bonne QAI (réf : Gregory Katz, Capital E). Un bon confort thermique rendra les employés plus performants de l'ordre de 1.2 % (réf : Gregory Katz, Capital E). Au printemps et en automne, lorsque le soleil est plus bas, que son rayonnement pénètre plus profondément à l'intérieur mais qu'il fait relativement chaud à l'extérieur, les employés en aires ouvertes situés en périphérie ont généralement chaud alors que ceux plus au centre on froid. Il est normalement rentable d'investir dans un système performant pour ne pas que l'inconfort nuise à la capacité de concentration des employés. Il est généralement admis que le salaire ne vient pas au premier rang dans les facteurs de motivation d'un employé à choisir son employeur. La culture de l'entreprise l'influencera davantage suivi par la qualité de l'environnement intérieur dans lequel il évoluera. Sur ce dernier point, il est courant de voir des employés de haut niveau quitter leur employeur parce qu'ils se font offrir une meilleure qualité d'environnement intérieur ailleurs. De plus, un environnement cer- Les bons vendeurs savent qu'ils ne disposent guère de plus de 30 secondes pour faire valoir leur argument de vente à leur client. Les mots «certification LEED» utilisent 2 des 30 secondes disponibles alors qu'il est extrêmement long d'expliquer l'ensemble des mesures qui font qu'un projet a une empreinte écologique réduite. ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

17 Tendances immobilière Édifices verts tifié LEED influencera positivement la culture d'entreprise en démontrant que l'employeur est sensible à l'environnement ainsi qu'en instaurant des bonnes habitudes de recyclage et d'économie d'énergie dans l'entreprise. Ces habitudes procurent aux employés le sentiment de contribuer de façon concrète ce qui influence leur loyauté envers l'employeur. Comprendre la valeur de la productivité Si l'on convient que les coûts moyens pour un employé sont de l'ordre de $ et que ce dernier occupe en moyenne 200 pieds carrés incluant les circulations et les espaces communs, on peut donc conclure que chaque employé coûte 250$ par pieds carrés à son employeur. Sur cette base, 1 % d'amélioration de la performance basée sur les critères énumérés plus haut vaut 2.50$ par pied carré. Voici maintenant un aperçu des coûts d'un projet d'édifice à bureaux de pieds carrés visant la certification LEED or en cours de réalisation par ma firme d'architectes à Québec. Les coûts attribuables à la portion LEED du budget sont de l'ordre de 3 %. Ces coûts excluent l'efficacité énergétique qui se rentabilise d'elle-même. Plus précisément, les coûts additionnels du projet (soft costs et hard costs) sont de l'ordre de 7$ par pieds carrés locatif. Actuellement les FPI achètent les immeubles à bureaux de classe A dans le marché de Québec à des TGA variant entre 7 et 8 %. On peut donc attribuer à LEED une prime de 0.56$ en loyer de base à un TGA de 8 %. Pour offrir des espaces ultra flexibles en terme de réaménagement, il peut s'avérer avantageux de concevoir un BV1 avec un plancher surélevé. Cette mesure introduira un coût additionnel de l'ordre de 20$ par pieds carrés pour le système de plancher. On peut ensuite exploiter l'effet loft d'une structure apparente rehaussée d'un éclairage indirect et d'un système d'atténuation acoustique pour disons 5$ additionnels par pied carré. Le produit sera alors comparable à une Mercedes dans un marché de Chevrolet. Sur la même base d'un TGA de 8 %, le loyer de base additionnel demandé pour une telle qualité de bâtiment devrait être de l'ordre de 2$. En ajoutant plus ou moins 0.50$ pour une certification LEED or, il suffit d'un pourcent d'augmentation de la productivité de la force de travail d'un locataire pour justifier un tel investissement. Je laisse à votre discrétion le soin d'évaluer la valeur d'une bonne qualité d'environnement intérieur pour un locataire. Il semble cependant évident qu'il y a un écart positif entre les coûts et la valeur. On peut donc affirmer sans crainte que le potentiel de rentabilité d'un BVI est bien réel, à condition de bien le concevoir et de bien orchestrer les forces du marché en fonction de ce produit spécifique. Dans un prochain article, j'aborderai le sujet du coût relatif d'un bâtiment certifié LEED en comparaison avec un bâtiment conventionnel. J'entrerai plus en détail dans les coûts de LEED en termes de soft costs et hard costs et je traiterai des avantages au niveau des coûts d'opération. Logiciels intégrés de gestion immobilière Nous mettons tout notre bagage à votre service Avec plus de 20 années d'expérience dans la conception de programmes informatiques reliés à la gestion immobilière, Hopem offre la plus grande gamme de logiciels intégrés sur le marché. Immeubles résidentiels ou commerciaux Résidences pour personnes âgées Développement sur mesure Le tout intégré à la comptabilité Hopem saura répondre à vos besoins. COMMERCIAL COW^Btt-VT* Résidences pour personnes âgées de Pu/s 1985 Montréal Québec Région ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

18 Rapport de marché Lé vis Levis Sécurité Financière Desjardins accélère l'actuelle vague de développement des espaces à bureaux à Lévis 1 L'effet de levier généré par le Centre de congrès et d'expositions de Lévis, édifié, rappelonsle, grâce à un partenariat public-privé (PPP), se concrétise : les projets de développement fleurissent de tous côtés. La voie adoptée par la Ville de Lévis pour concevoir et réaliser les projets se révèle efficace : l'angle de la coopération et le partenariat constitue indéniablement la clef du succès. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard puisque la ville de Lévis, dont est issue le mouvement coopératif, est le «berceau de la coopération» au Québec, où l'esprit des PPP rime systématiquement avec succès. Outre le Centre de Congrès, dont l'ouverture officielle est prévue pour les 20 mai prochain, les#<^éyqloppements adjacents dans le secteur vont bon train, amplifiés par un investissement de Sécurité Financière Desjardins à hauteur de 50 M$ qui vient d'être rendu public. La part manquante, c'était l'espace L'avènement du Centre de Congrès a été la bougie d'allumage qui a entraîné de nombreux développements de tous types, depuis les espaces commerciaux, touristiques, industriels jusqu'aux espaces de bureaux, chacun répondant à la demande grandissante enregistrée à Lévis. Dynamisé, en outre, par l'ouverture du campus de l'uqar (également réalisé en PPP) à la rentrée dernière, le site continue de susciter le plus vif intérêt des investisseurs et promoteurs. La forte demande d'espaces à bureaux enregistrée à Lévis a permis d'envisager de nombreuses constructions sans prélocation, signe que la confiance est grande quant à la nouvelle dynamique à l'œuvre. Au 5700, rue J.B. Michaud, on retrouve un édifice de cinq étages adjacent au centre de congrès, dont le rez-de-chaussée sera occupé par le restaurant Cosmos de Lévis. L'immeuble

19 Rapport de marché Lévis Centre de congrès et d'expositions Lévis ne dispose plus que d'un espace disponible d'environ 3000 pieds carrés car plusieurs occupants, dont la Chambre de Commerce de Lévis, ont choisi cette adresse de prestige, près du centre de congrès, pour relocaliser leurs activités. Les 4ème et 5ème étages disposeront d'un aménagement de l'espace qui dépendra des besoins des futurs locataires. Rappelons que cet édifice est développé et géré par la Société Immobilière SITE et qu'il a été vendu à 80% au groupe AMT Tanguay. Au programme de 2008, on annonce également du côté de chez SITE, le début des travaux pour le «Complexe Métivier». Il s'agira d'un mix résidentiel et commercial qui sera probablement rebaptisé. Le grand intérêt des commerçants pour le rez-de-chaussée d'environ pieds carrés a amorcé la pré-location de l'édifice projeté. À la tête des ponts, non loin du complexe Perspective du centre d'affaires de Logisco sur le boulevard de la Rive-Sud SITQ Caisse de dépôt et placement du Québec EMPLACEMENT DE PRESTIGE A LOUER ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

20 Rapport de marché Lévis commercial d'ivanhoé Cambridge, au 1300 boulevard de la Rive-Sud, Logisco a avancé la construction du premier des deux édifices à bureaux de 4 étages et pieds carrés chacun du «Complexe des Rives». Le premier devrait être livré au mois de juin. 40 % de sa superficie est déjà louée et le second édifice pourrait être mis en chantier dès l'automne prochain. Joël Thériault, directeur du développement des affaires chez Logisco, soulignait donc que la forte demande locative pour des espaces commerciaux et de bureaux ne se limite pas au secteur du Centre de Congrès mais s'étend à tous les secteurs de Lévis, notamment le pôle commercial ouest, où l'on retrouve des centres commerciaux, de grandes surfaces, de plus en plus d'espaces à bureaux et un milieu institutionnel important. Un investissement d'envergure et pieds carrés supplémentaires La nouvelle d'envergure de ce printemps, c'est la récente annonce de réalisation par Desjardins Sécurité financière d'un parc d'affaires nécessitant des investissements à hauteur de 50 millions $ dans le secteur du boulevard Wilfrid-Carrier. Les travaux de construction de ce complexe commercial multifonctionnel (commerces de détail ou à vocation industrielle, entreprises de services, salles de montre, entrepôts et bureaux) débuteront ce printemps et confirment le potentiel de développement important que l'on retrouve à Lévis. Au sortir d'une année 2007 couronnée d'un succès sans précédent, puisque leur bénéfice net a dépassé la barre des 200 millions $ pour plafonner à 216,7 millions $, Sécurité Financière Desjardins élargit son portefeuille déjà conséquent dans la région de la Capitale Nationale (183 millions $ d'actifs immobiliers) avec un important projet de 12 bâtiments d'un ou deux étages pour environ 143 locaux commerciaux flexibles d'une superficie totale de plus de pieds carrés. On prévoit une division des locaux en espaces de 2500 Le Parc d'affaires, dont la construction débutera au printemps, s'étendra sur un terrain de 1,4 million de pieds carrés et comportera douze bâtiments permettant l'aménagement d'environ 143 locaux d'une superficie totale de près de pieds carrés. Mm, wl DERICO, HURTUBIS E & ASSOCIÉS ÉVALUATEURS A< GRÉÉS ET ANALYSTES IMM 1 OBILIERS Affiliés à Montréal: RAYMOND JOYAL CADIEUX PAQUETT E & ASSOCIÉS LTÉE. ÉVALUATEURS AGRÉÉS Affiliés à Toronto: JANTERRA GROUP, CHARTER ED REAL ESTATE APPRAISERS Vos experts immobiliers > au Québec QUÉBEC: Sans frais: LÉVIS: ESPACE QUÉBEC VOL. 14 No

Bulletin BUREAU T1 2015. 514 868-1215 www.dtzquebec.com. Pour plus de renseignements sur le marché, contacter nous.

Bulletin BUREAU T1 2015. 514 868-1215 www.dtzquebec.com. Pour plus de renseignements sur le marché, contacter nous. Bulletin BUREAU Pour plus de renseignements sur le marché, contacter nous. 12 11, boul. René-Lévesque O. Montréal (Québec) H3B 4N4 Téléphone : 514 868-1215 Télécopieur : 514 868-9855 514 868-1215 www.dtzquebec.com

Plus en détail

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés Résumé NOTES EXPLICATIVES Projet de loi a été déposé à l Assemblée nationale du Québec le 28 mars 2012 par le ministre de la Justice et

Plus en détail

ATTENDU QUE le conseil municipal désire promouvoir les maisons de pension sur l'ensemble du territoire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield;

ATTENDU QUE le conseil municipal désire promouvoir les maisons de pension sur l'ensemble du territoire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD RÈGLEMENT 233 ET SES AMENDEMENTS Règlement pour adopter un programme de revitalisation favorisant la construction résidentielle, les maisons de pension

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Notions de droit en assurance de dommages

Notions de droit en assurance de dommages Notions de droit en assurance de dommages Les règles relatives aux représentants en assurance de dommages Le mandat Le rôle du représentant Le représentant, mandataire de l assureur Le représentant, mandataire

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Détails de la propriété Superficie de l immeuble 30 107 pi 2 (9 176,6 m 2 ) Superficie locative brute 29 040 pi 2 (8 851,4 m 2 ) Superficie du terrain 57

Plus en détail

ADMINISTRATION/FINANCE

ADMINISTRATION/FINANCE ADMINISTRATION/FINANCE RÉGIME COOPÉRATIF (18), RÉGIME RÉGULIER (5) Personnes rejoignables 69 Hommes Femmes Nombre de répondants 23 33,3 % 16 ( 70 %) 7 ( 30 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés

Plus en détail

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012 Vitro Paris Cas en comptabilité Place à la jeunesse 2012 Nous sommes le 1 er octobre 2012 et vous êtes à votre deuxième semaine de travail chez Vitro Paris. La fin d'année est le 31 juillet 2012 de ce

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Gatineau désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

Ligne directrice. Critères de prêts commerciaux. N o : E-2 Date : Juin 1992

Ligne directrice. Critères de prêts commerciaux. N o : E-2 Date : Juin 1992 Bureau du surintendant des Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 Ligne directrice Objet :

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation

4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation SOIRÉE D INFORMATION 1 1 - Présentation du professionnel 2 - Introduction à l évaluation municipale 3 - Résumé des 3 méthodes d évaluation 4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation 5 - Exemple

Plus en détail

Route du Vallon. Boulevard Hochelaga. Route de l Église. Chemin St-Louis. Boulevard Laurier

Route du Vallon. Boulevard Hochelaga. Route de l Église. Chemin St-Louis. Boulevard Laurier Route du Vallon Boulevard Hochelaga Route de l Église Boulevard Hochelaga Route de l Église Autoroute Duplessis Boulevard Laurier Chemin St-Louis Chemin St-Louis EMPLACEMENT STRATÉGIQUE AU COEUR DE L ACTIVITÉ

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

Révision de zonage Quartier Vieux-Québec. Hôtellerie. Division de la gestion du territoire Mai 2008

Révision de zonage Quartier Vieux-Québec. Hôtellerie. Division de la gestion du territoire Mai 2008 Révision de zonage Quartier Vieux-Québec Hôtellerie Division de la gestion du territoire Mai 2008 Plan de la présentation 1 ère partie Mise en contexte Stratégie de développement et de gestion des établissements

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques LAVAL (QUÉBEC)

IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques LAVAL (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 3810, BOULEVARD SAINTE-ROSE LAVAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 725 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de l Ouest de Laval désire vous informer de la mise en marché de l

Plus en détail

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RAPPOR T TRIMESTRIEL 30 SEPTEMBRE 1998 Message aux détenteurs de parts Au nom des Fiduciaires, des officiers et employés du Fonds de placement immobilier Cominar (le

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014

Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 1 Consultation 2014 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONSULTATION ANNUELLE 3 DÉCEMBRE 2014 QUI EST RECYCLEMÉDIAS? 2 RecycleMédias est un organisme privé à but non lucratif. Formé en décembre 2000 et agréé par le

Plus en détail

Le programme BOMA BESt :

Le programme BOMA BESt : Le programme BOMA BESt : Une introduction GUIDE D'ACCOMPAGNEMENT Version 2 du programme BOMA BESt (révision Juillet 2013) Page 3 Au sujet de BOMA BESt BOMA BESt (Building Environmental Standards) est le

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 975, RUE SAINTE-THÉRÈSE DRUMMONDVILLE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 399 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Drummondville désire vous informer de la mise en marché de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 019-2001

RÈGLEMENT NUMÉRO 019-2001 66M0/0HIAVO Canada PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE L'ASSOMPTION RÈGLEMENT NUMÉRO 019-2001 Règlement imposant une taxe sur les immeubles non résidentiels sis sur le territoire de la nouvelle Ville de L'Assomption.

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

Jean-Luc Lacombe Courtier immobilier - Commercial / Real Estate Broker - Commercial NAI Commercial - Montréal

Jean-Luc Lacombe Courtier immobilier - Commercial / Real Estate Broker - Commercial NAI Commercial - Montréal Scope of Responsibilities Spécialisation: Espaces et immeubles industriels, de bureaux et commerciaux. Jean-Luc Lacombe Courtier immobilier - Commercial / Real Estate Broker - Commercial NAI Commercial

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8 310, RUE DÉSORMEAUX BÉCANCOUR(QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 219 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8 310, RUE DÉSORMEAUX BÉCANCOUR(QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 219 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8 310, RUE DÉSORMEAUX BÉCANCOUR(QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 219 000 $ Caractéristiques La Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 8

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Ligne directrice. N o : B-4 Date : Septembre 1996

Ligne directrice. N o : B-4 Date : Septembre 1996 Bureau du surintendant des Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 Ligne directrice Objet :

Plus en détail

À Vendre. 2 Immeubles Résidentiels Chambly, Québec. Investissement Immobilier. Chambly, Québec J3L 2J8. Pour plus d informations, veuillez contacter :

À Vendre. 2 Immeubles Résidentiels Chambly, Québec. Investissement Immobilier. Chambly, Québec J3L 2J8. Pour plus d informations, veuillez contacter : Investissement Immobilier 2 Immeubles Résidentiels Chambly, Québec 1175 et1185 rue Talon Chambly, Québec J3L 2J8 Pour plus d informations, veuillez contacter : Albert Sayegh Associé principal, Courtier

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques UNITÉ DE COPROPRIÉTÉ DIVISE COMMERCIALE À VENDRE CENTRE COMMERCIAL PLACE DE LA COOPÉRATION 1455, AVENUE DU ROCHER, LOCAL 139 NORMANDIN (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 192 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du transport en vrac

Mémoire sur l industrie du transport en vrac Mémoire sur l industrie du transport en vrac Présentation Le Regroupement des Entrepreneurs et des Camionneurs Indépendants du Québec (RECIQ) est un organisme à but non lucratif incorporé le 11 mars 2010

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

UNIDEV CAPITAL FINANCE

UNIDEV CAPITAL FINANCE UNIDEV CAPITAL FINANCE Au service des courtiers Agenda Qui sommes-nous? Nos partenaires Marché cible Paramètres de prêt Comment soumettre un dossier Pourquoi faire affaire avec Unidev Capital Études de

Plus en détail

CONSIDÉRANT que tous les membres du conseil présents ont déclaré avoir lu ledit règlement et qu ils ont renoncé à sa lecture;

CONSIDÉRANT que tous les membres du conseil présents ont déclaré avoir lu ledit règlement et qu ils ont renoncé à sa lecture; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D OTTERBURN PARK RÈGLEMENT NUMÉRO 426 CONCERNANT L INSTALLATION ET L ENTRETIEN D AVERTISSEURS ET DE DÉTECTEURS DE FUMÉE ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 329 TEL QU AMENDÉ CONSIDÉRANT

Plus en détail

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 8 TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL Article III.1. - Préparation des élections Les organisations syndicales représentatives dans l'établissement sont invitées

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE NOTE AU LECTEUR Le Programme de financement de l agriculture est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113). La présente version du programme intègre

Plus en détail

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ;

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-BROME RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QU l installation d un avertisseur de fumée peut

Plus en détail

La bonne place pour faire carrière

La bonne place pour faire carrière La bonne place pour faire carrière Chez SSQ Groupe financier, nous partageons les mêmes valeurs et soutenons la croissance et les réalisations de nos employés. Joindre nos rangs, c'est s'associer à un

Plus en détail

Solutions à l exportation

Solutions à l exportation Solutions à l exportation Le rôle d Exportation et développement Canada (EDC) est d appuyer et de développer les activités internationales des exportateurs et des investisseurs canadiens. La tolérance

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2007-202

Ordonnance de télécom CRTC 2007-202 Ordonnance de télécom CRTC 2007-202 Ottawa, le 5 juin 2007 Société TELUS Communications Référence : Avis de modification tarifaire 439 et 439A Retrait du service de Mini messagerie vocale Dans la présente

Plus en détail

véhicules de 3,5 % et une augmentation de 1 % du nombre de véhicules assurés. La Régie a trouvé ces hypothèses raisonnables.

véhicules de 3,5 % et une augmentation de 1 % du nombre de véhicules assurés. La Régie a trouvé ces hypothèses raisonnables. Sommaire Le 18 juin 2003, la Société d'assurance publique du Manitoba («la SAPM») a déposé auprès de la Régie des services publics («la Régie») une demande d'approbation des primes d'assurance-automobile

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif du programme 3 2. État audité des

Plus en détail

L'impôt-santé des employeurs (ISE) : De quoi s'agit-il?

L'impôt-santé des employeurs (ISE) : De quoi s'agit-il? Impôt-santé des employeurs Ministère de l'ontario Octobre 2009 Établissement stable La présente publication est fournie à titre de référence seulement. Elle ne remplace aucunement la Loi sur l impôt-santé

Plus en détail

Évaluez et maximisez le prix de vente de votre entreprise. Pour un transfert à sa pleine valeur

Évaluez et maximisez le prix de vente de votre entreprise. Pour un transfert à sa pleine valeur Évaluez et maximisez le prix de vente de votre entreprise Pour un transfert à sa pleine valeur 1 Énoncé d ouverture La vente d une entreprise est un processus complexe et potentiellement rempli d embuches.

Plus en détail

Rapport trimestriel 30 septembre 2001

Rapport trimestriel 30 septembre 2001 F O N D S D E P L A C E M E N T I M M O B I L I E R C O M I N A R Rapport trimestriel 30 septembre 2001 Message aux porteurs de parts Au nom des fiduciaires, des dirigeants et du personnel du Fonds de

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE CONFÉRENCE PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE COLLOQUE Courtiers, êtes-vous prêts pour les prochains défis de votre profession? 30 mai 2008 Par : Francine Forget, directrice générale

Plus en détail

Bulletin d'information

Bulletin d'information Bulletin d'information 101 Gouvernement du Québec D liini8~re des Finances 96-1 Le 26 janvier 1996 Sujet: MAINTIEN DU REMBOURSEMENT DE LA TAXE DE VENTE DU QUÉBEC (TVQ) PAYÉE PAR LES ENTREPRISES SUR LE

Plus en détail

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX Décembre 2010 PRÉAMBULE La Politique d aliénation des

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville Charles Marceau Coordonnateur aux grands projets économiques Des écoquartiers,

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC (version révisée août 2011) 1. Les termes suivants signifient : Section

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE Caractéristiques 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 8655,

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007

MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007 222 MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007 RÉSUMÉ Ce mémoire présente les observations de Genworth Financial Canada («Genworth») au

Plus en détail

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial 12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial Par Luc Audet, avocat Audet & Associés Avocats, Inc. 164, rue Notre-Dame est, Montréal (Québec) H2Y 1C2 Tél : 514-954-9600 Fax : 514-954-9547 Courriel

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF)

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF DE LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L ADMINISTRATION

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1)

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant principalement le processus d attribution des contrats des

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 17, RANG STE-ANNE STE-PERPÉTUE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 259 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 17, RANG STE-ANNE STE-PERPÉTUE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 259 000 $ Caractéristiques à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 17, RANG STE-ANNE STE-PERPÉTUE (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 259 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Nicolet désire vous informer de la mise en marché de l immeuble

Plus en détail

1. Ijara Wa Iqtina. Avoir un contrat de financement sans intérêts.

1. Ijara Wa Iqtina. Avoir un contrat de financement sans intérêts. Ijara Canada Ijara Canada est un des principaux consultants en matière des finances islamiques aux États-Unis, et il a commencé à offrir ce service au Canada depuis 2008 en Ontario, et maintenant il est

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

Immeuble à bureaux de 27 398 pi² comprenant 11 218 pi² disponible à louer

Immeuble à bureaux de 27 398 pi² comprenant 11 218 pi² disponible à louer Pleine commission pour location - Courtiers protégés Full commission for lease- Brokers Protected Immeuble à bureaux de 27 398 pi² comprenant 11 218 pi² disponible à louer Office building of 27,398 ft²

Plus en détail

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Statut légal Le Cercle des administrateurs de sociétés certifiés (ASC) est constitué en vertu de la troisième

Plus en détail

CONDO COMMERCIAL A VENDRE OU A LOUER. 135-C 25ieme Avenue, St-Eustache Qc. J7P-5N2

CONDO COMMERCIAL A VENDRE OU A LOUER. 135-C 25ieme Avenue, St-Eustache Qc. J7P-5N2 CONDO COMMERCIAL A VENDRE OU A LOUER 135-C 25ieme Avenue, St-Eustache Qc. J7P-5N2 Présenté par : James El-Mashtoub Courtier Immobilier Affilié Division commerciale Robert Ghetti Courtier Immobilier Affilié

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Juillet 2013 Aperçu En mai 2013, l International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting Standards Board (FASB) des États-Unis

Plus en détail

SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ

SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Méthodologie...3 Aperçu de certaines problématiques relevées...4 Conclusion...6 Chambre de l assurance de dommages

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

courtage hypothécaire

courtage hypothécaire Compétences professionnelles évaluées par l OACIQ Le référentiel de compétences est un guide qui permet aux futurs courtiers de comprendre quelles compétences doivent être développées et maitrisées pour

Plus en détail

Le site nous confère un avantage marqué par rapport à la concurrence et offre une très bonne capacité de développement.

Le site nous confère un avantage marqué par rapport à la concurrence et offre une très bonne capacité de développement. Localisé dans la municipalité de Trois-Rivières, l immeuble a front sur la rue Fusey, soit l une des artères commerciales les plus achalandées du secteur. Le futur développement de cet environnement passe

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO L-10572. Adopté le 2 juin 2003

RÈGLEMENT NUMÉRO L-10572. Adopté le 2 juin 2003 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVAL MISE EN GARDE : Cette codification a été préparée uniquement pour la commodité du lecteur et n a aucune valeur officielle. Aucune garantie n est offerte quant à l exactitude

Plus en détail

À VENDRE 1307, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QUÉBEC) Marchés des Capitaux :: PRIVATE CAPITAL GROUP

À VENDRE 1307, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QUÉBEC) Marchés des Capitaux :: PRIVATE CAPITAL GROUP Marchés des Capitaux :: PRIVATE CAPITAL GROUP À VENDRE 1307, AVENUE VAN HORNE OUTREMONT (QUÉBEC) Mark Sinnett Premier vice-président 514.849.6441 mark.sinnett@cbre.com Christine Slevan Représentante 514.849.3687

Plus en détail

PROTECTION DU PUBLIC DANS LE CADRE DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES : LE FONDS D INDEMNISATION DU COURTAGE IMMOBILIER

PROTECTION DU PUBLIC DANS LE CADRE DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES : LE FONDS D INDEMNISATION DU COURTAGE IMMOBILIER PROTECTION DU PUBLIC DANS LE CADRE DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES : LE FONDS D INDEMNISATION DU COURTAGE IMMOBILIER Par : Paul Mayer, président du conseil d administration du Fonds d indemnisation du courtage

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2014 Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds monétaire FMOQ (le «Fonds») contient les

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

Convention de compte de société de personnes Services Investisseurs CIBC inc.

Convention de compte de société de personnes Services Investisseurs CIBC inc. Page 1 de 9 Convention de compte de société de personnes Services Investisseurs CIBC inc. N de compte Nom de la société de personnes Activité principale de l organisation *Biffer si inappropié. **Modifier

Plus en détail

Non Utilisation de la propriété Commerciale et résidentielle Type de bâtiment. acceptée Superficie du terrain acceptée Cadastre 540 $ (2008)

Non Utilisation de la propriété Commerciale et résidentielle Type de bâtiment. acceptée Superficie du terrain acceptée Cadastre 540 $ (2008) Mathieu Vendette, Courtier immobilier RE/MAX DU CARTIER INC. Agence immobilière 7085, BOUL. ST-LAURENT MONTREAL (QC) H2S 3E3 514-278-7170 / 514-278-7170 mvendette@remax-ducartier.qc.ca No MLS 8261129 (En

Plus en détail

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort.

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort. Pour maintenir le cap vers l équilibre budgétaire : les particuliers toujours plus sollicités Bulletin fiscal Budget provincial, 17 mars 2011 Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a prononcé

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC

POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC SECTION I MOTIFS ET OBJET 1. La présente Politique sur la formation supplémentaire est justifiée

Plus en détail

Investir en Guyane. Résidence Terra Nova, Cayenne. DT Invest. Immobilier

Investir en Guyane. Résidence Terra Nova, Cayenne. DT Invest. Immobilier DT Invest Immobilier Investir en Guyane Résidence Terra Nova, Cayenne Terra Nova à Cayenne Une situation exceptionnelle Sur la route de Montabo, dans la rue du Novotel, la résidence Terra Nova jouit d

Plus en détail

Mémoire. Présenté à l Office de consultation publique de Montréal. Projet immobilier les Ateliers Castelnau

Mémoire. Présenté à l Office de consultation publique de Montréal. Projet immobilier les Ateliers Castelnau Mémoire Présenté à l Office de consultation publique de Montréal Projet immobilier les Ateliers Castelnau Pour un pôle d emplois viable et dynamique dans Villeray 13 Mars 2014 Table des matières Présentation

Plus en détail

La Banque centrale des Caraïbes orientales (BCCO) réglemente les activités bancaires au nom de et en coopération avec le gouvernement.

La Banque centrale des Caraïbes orientales (BCCO) réglemente les activités bancaires au nom de et en coopération avec le gouvernement. et d'établissements financiers opèrent conformément à l'accord sur la Banque centrale des Caraïbes de l'est et la loi bancaire. Le système financier comprend les banques commerciales, les compagnies d'assurance

Plus en détail

Institution de délégués de site

Institution de délégués de site Institution de délégués de site Dans les établissements employant habituellement moins de onze salariés et dont l'activité s'exerce sur un même site où sont employés durablement cinquante salariés et plus,

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

Codification administrative

Codification administrative PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 207-2005 INSTAURANT LE PROGRAMME D AIDE FIANCIÈRE POUR LA RESTAURATION ET LA MISE EN VALEUR DE LA MAISON JOSEPH- GAUVREAU ADOPTE PAR LE CONSEIL MUNICIPAL

Plus en détail