Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Assurer la conformité d e l infrastructure réseau d u sy stème d information Gilles Clugnac Co nsult ing S y st em E ngineer Cisco F rance 1

2 C ww w Les challenges r enco nt r és p ar les p r o f essi o nnels d e l I T 88 0% du bb uu dg et IT est dép p ensé en mm aintenanc e && oo pp eratio ns ro issa n c e d es c h a l l en g es cc oo mm pl ia ia nn cc e c c ro ro issa n n c c e réglem ent at at io io ns PPP ooo licies co co rp rp ooo rat e/ e/ it it Règles ttt ech niq ues no no uv uv eaux serv ices AAA ppp ppp licat io io n bb b usiness crit iq iq ues cc oo mm pl exité expertise TT T ech no lo lo gies AAA ppp ppp licat io io ns réseaur eb eb serv ices BB B eso in de ppp ro ro duct ooo vvv it it é EE E xx x pp p ert ise rare 90% des initiatives IT so nt dél l ivrées tro p p tard YY ank ee GG ro uu pp 2

3 Etes-v o u s c o n c ern és p a r. des m o dif icat io ns f réq uent es du réseau et / o u des serv ices la m ise en p lace d un p ro cess de gest io n des ch angem ent s des direct iv es de co m p liance ( S O X, B A S E L 2 ) o u dém arch e t y p e I T I L. des p ro b lèm es de sécurit é co m p lex es des b eso in de sy st èm es d audit et de rep o rt ing 3

4 mm A n a ly se de la si tu a ti o n 47% des cc hh aa nn gg em en tt s nn e so nn tt pp aa s aa uu tt oo rr ii séss oo uu pp aa s en rr eg ii st rr és Configuration touj ours anue ll ll ee LL a pp ll up art de s pp rob ll èm ee s déte cc tés ap rès dép ll oie mm ee nt MM êê mm ee ll ee s pp ee tite s ee rre urs ont de s cc onséq ue nc ee s grav ee s Com pp ll ianc e e souv ee nt mm al cc om pp rise II nadéq uation de s cc ontrô ll ee s LL ee ee ee ll mm ee pp s P roc ss souv nt im ités à de s diagram s ap ie r 66 0% du do ww ntim e réseau est du à des erreu rs hh uu mm aine 4

5 A c c élérer le su c c ès o p éra ti o n n el Rédu c t i o n du T C O C o n f o r m i t é Optimisation de s re ssou rc e s A u tomatisation R e spe c t de s pol ic ie s R e spe c t de s proc e sse s A u dit Impact P o s i ti f S u r l e B u s i n e s s C o n t i n u i t é du ser v i c e S L A déf inis e t re spe c tés M odèl e prédic tif pl u tô t q u e réac tif S atisf ac tion u til isate u rs M e il l e u r f oc u s 5

6 M L es p ri n c i p a u x f ra m ew o rk s et O enhanced Telecom Operations Map I T I L I T I nf rastru ctu re L ib rary 6

7 Q u est-c e q u et O M? Un framework de défi ni t i on de p roc es s es q u i A p p o rt e st ru c t u re st a nda rd, t e rm i no lo g i e, e t sc h ém a de c la ssi f i c a t i o n A p p o rt e le s b a se s p o u r le dév e lo p p e m e nt de p ro c e sse s b u si ne ss p re na nt e n c o m p t e t o u t e s le s f a c e t t e s de l e nt re p ri se. p p o e b a e i c o m p e o e t a u m a g e m e a p p c a t i o I T e t e e p c e b u A rt le s se s néc ssa re s à la réh nsi n na nt de s li ns n rm de ro sse s si ne ss. 7

8 M et O M lev el 1 S trateg y, I nf rastru c tu re & P rod u c t S trateg y & C om m it I nf rastru c tu re L if ec y c l e M anag em ent P rod u c t L if ec y c l e M anag em ent C u stome r Operations Operations S u pport & R ead iness F u l f il l m ent A ssu ranc e B il l ing M ark eting & Of f er M anag em ent C u stom er R el ationsh ip M anag em ent S erv ic e D ev el opm ent & M anag em ent S erv ic e M anag em ent & Operations R esou rc e D ev el opm ent & M anag em ent ( A p p l i c a t i o n, C o m p u t i n g a n d N e t w o r k ) R esou rc e M anag em ent & Operations ( A p p l i c a t i o n, C o m p u t i n g a n d N e t w o r k ) S u ppl y C h ain D ev el opm ent & M anag em ent S u ppl ier/ P artner R el ationsh ip M anag em ent Enterprise M a na g em ent S trateg ic & E nterprise P l anning B rand M anag em ent, ark et R esearc h & A d v ertising S tak eh ol d er & E x ternal R el ations M anag em ent D isaster R ec ov ery, S ec u rity & F rau d M anag em ent F inanc ial & A sset M anag em ent H u m an R esou rc es M anag em ent R esearc h & D ev el opm ent, T ec h nol og y A c q u isition E nterprise Q u al ity M anag em ent, P roc ess & I T P l anning & A rc h itec tu re 8

9 Q u est-c e q u I T I L? Un ens emb l e de p u b l i c at i ons s u ggérant des b es t p rac t i c es p ou r gérer l es s erv i c es I T L ap p roc h e l a p l u s l argement ac c ep t ée dans management des s erv i c es I T 2 domai nes p ri nc i p au x :- Se rv i c e De li v e ry Se rv i c e A ssu ra nc e l e 9

10 M I T I L S ta n da rd S p o n so r S t an d ar d s B o d y O f f i c e o f G o v e r n m e n t Co m m e r c e, U K (w w w. i t i l. c o. u k ) Ac t i v e S i n c e 1980 (as CCTA n o w k n o w n as O G C) M e m b e r s B r i t i sh G o v e r n m e n t F o c u s ai n D e l i v e r ab l e s B e st P r ac t i c e f o r I T I n f r ast r u c t u r e M an ag e m e n t I T I n f r ast r u c t u r e L i b r ar y (I TI L ) R e c o m m e n d at i o n I T S e r v i c e M an ag e m e n t (I TS M ) R e c o m m e n d at i o n 10

11 I T I L P u b li c a ti o n F ra m ew o rk 11

12 S erv i c e S u p p o rt T h e B u si n ess le Se rv i c e De sk e st le p o i nt de c o nt a c t c e nt ra l p o u r le s u t i li sa t e u rs C u st o m ers & U sers L e Se rv i c e De sk p e u t a p p o rt e r de no m b re u x se rv i c e s. L e s do nnée s so nt m a i nt e nu e s da ns u ne b a se de do nnée s c o m m u ne : la C M DB I n c i d e n t M n g t. I nc id ent P r o b l e m M n g t. S E R V I C E D E S K C o n f i g. M n g t. C h a n g e M n g t. CMDB R e l e a s e M n g t. C onf ig u ration M anag em ent D atab ase 12

13 Ex em p le : I n c i den t/ P ro b lem M a n a g em en t I nc id ent D etec tio n I nc id ent R eso l v ed P ro b l em Rec o rds 4 5 A h a b d & a b l o T h k w b l d a b a c o l f o a f A w o a u o k w f b l m a g P b l m a g f a v a l a T h w o a u o f a c c a m a g a o a k w b l d a b a u a 1) n inc id ent s een etec ted pro em rec rd is ra ised 2) e no n pro em ta se is nsu ted r ix 3) rk ro nd r no n ix is pa ssed to pro em na em ent 4) ro em na em ent rev iew th e ix nd id te it 5) e rk ro nd r ix is epted nd inc id ent na em ent re inf rm ed nd th e no pro em ta se is pd ted P ro b l em D etec tio n S tru c tu ra l R eso l u tio n I A n y e v e n t w h i c h i s n o t p a r t o f t h e s t a n d a r d o p e r a t i o n o f a s e r v i c e a n d w h i c h c a u s e s, o r m a y c a u s e, a n i n t e r r u p t i o n t o, o r a r e d u c t i o n i n, t h e q u a l i t y o f t h a t s e r v i c e P l : A c o n d i t i o n o f t e n i d e n t i f i e d a s a r e s u l t o f m u l t i p l e I n c i d e n t s t h a t e x h i b i t c o m m o n s y m p t o m s. P r o b l e m s c a n a l s o b e i d e n t i f i e d f r o m a s i n g l e s i g n i f i c a n t I n c i d e n t, i n d i c a t i v e o f a s i n g l e e r r o r, f o r w h i c h t h e c a u s e i s u n k n o w n, b u t f o r w h i c h t h e i m p a c t i s s i g n i f i c a n t. K A c o n d i t i o n i d e n t i f i e d b y s u c c e s s f u l d i a g n o s i s o f t h e r o o t c a u s e o f a p r o b l e m, a n d t h e s u b s e q u e n t d e v e l o p m e n t o f a w o r k r o u n d nc id ent: rob em now n error: -a 13

14 m I T I L S i c M a n a g S i c S u p p o erv e em en t: erv e rt S erv i c e S u p p ort Se rv i c e De sk I nc i de nt M a na g e m e nt P ro b le m M a na g e m e nt C h a ng e M a na g e m e nt R e le a se M a na g e m e nt C o nf i g u ra t i o n M a na g e m e nt p rovide a single p oint of contact for custom facilitate the restoration of norm al service w ith m inim al b usiness im p act restore norm al service op eration as q uick ly as p ossib le m inim iz e the adverse im p act on b usiness op erations ensure that the highest p ossib le levels of service q uality and availab ility are m aintained m inim iz e the adverse im p act of errors w ithin the I T I nfrastructure and p revent incidents related to these errors reactive: q uick ly solve p rob lem ore incidents p roactive: reduce the overall num b er of incidents ensure that standardiz ed m odels and p rocedures are used for efficient and p rom p t handling of all changes in order to m inim iz e the im p act of change-related incidents up on service q uality ensure authoriz ed softw are m odules are used p rovide m eans to b uild change releases autom ate release of softw are account for and verify the configuration records of all the com p onents of the I T infrastructure p rovide accurate inform B ri ef D es c ri p t i on ers and users s in resp onse to one or ation to all other sup p ort p rocesses 14

15 S erv i c e D eli v ery The Business Su p p o rt la f o u rni t u re se rv i c e s I T de s C ust o m er s & U ser s P ri se e n c o m p t e de s do nnée s b u si ne ss e t f i na nc i ère s P la ni f i e c e q u i do i t se p a sse r q u a nd le s c h o se s v o nt m a l Capacity Information C a p a c i t y M n g t. A v ail ab il ity Information A v a i l a b i l i t y M n g t. S L A / O L A R e ports and D ata S e r v i c e L e v e l M n g t. B u d g e t, E x pe nd itu re & Ch arg ing d ata F i n a n c i a l M n g t. Continu ity P l an I T S e r v i c e C o n t i n u i t y M n g t. 15

16 I T I L S i c M a n a g S i c D v erv e em en t: erv e eli ery S erv i c e D el i v ery Se rv i c e L e v e l M a na g e m e nt A v a i la b i li t y M a na g e m e nt B ri ef D es c ri p t i on agree on and control the service levels understand b usiness needs ensure high availab ility of services C a p a c i t y M a na g e m e nt ensure op tim al use of I T I T Se rv i c e C o nt i nu i t y M a na g e m e nt F i i a M a g e m e f o I T i c e na nc l na nt r Se rv s ensure q uick recovery after a disaster p rovide insight, control and charge the costs of I T services 16

17 Ex em p le d A p p li c a ti o n s S erv i c e S u p p o rt Incident Management C l a ri f y / R em edy P ro b lem Management C l a ri f y / R em edy C o nf igu ratio n Management C i sc o w o rk s R eso u rc e M a n a g er E ssen t i a l s ( R M E ) C i sc o W o rk s N et w o rk C o m p l i a n c e M a n a g er a k a O p sw a re N et w o rk A u t o m a t i o n S y st em ( N A S ) V o y en c e C h ange Management I n t el l i den C i sc o W o rk s N et w o rk C o m p l i a n c e M a n a g er a k a O p sw a re N et w o rk A u t o m a t i o n S y st em ( N A S ) R elease Management C i sc o W o rk s N et w o rk C o m p l i a n c e M a n a g er a k a O p sw a re N et w o rk A u t o m a t i o n S y st em ( N A S ) 17

18 Q u esti o n s Comment u ti l i s er l es f r a mew or k s I T I L et/ ou et O M p ou r ê tr e en a d éq u a ti on a v ec d es ob j ec ti f s b u s i nes s? Comment I T I L et/ ou et O M p eu v ent a i d er a v ec l es q u es ti ons r el a ti v es a u x p r oc es s es? Q u el g a i n d e p r od u c ti v i té p eu t a p p or ter I T I L? S u r q u el s p r oc es s es d oi t on a v oi r u n f oc u s? 18

19 C i sc o S y stem s L i f ec y c le S erv i c es PP re pare PP ll an De sig n II mpl ee me nt Ope rate Optimiz ee Les S erv i c es Li f ec y c le so n t les mét h o d o lo g i es et b est p ra c t i c es su p p o rt a n t l év o lu t i o n d es résea u x v ers d es sy st èmes b u si n ess et a ssu ra n t le ret o u r su r i n v est i ssemen t o p t i ma l d es i n v est i ssemen t s I T 19

20 m A p p ro c h e S erv i c es L i f ec y c le S erv i c es t h a t p ro v i de p ea k p erf o rm a n c e S erv i c es t h a t p ro v i de n et w o rk i n v est m en t p ro t ec t i o n Optimiz ee Ope rate PP re pare PP ll an De sig n S erv i c es t h a t p ro v i de t ec h n o l o g y v i si o n f o r t h e f u t u re, a n d c o n su l t i n g f o r n et w o rk p l a n n i n g a s a p a rt o f t h e b u si n ess S erv i c es t h a t p ro v i de a ssessm en t a n d t est i n g o f t h e c u rren t p erf o rm a n c e o f t h e n et w o rk a n d a rc h i t ec t u re p l a n n i n g f o r t h e f u t u re, a s w el l a s sk i l l a ssessm en t s S erv i c es t h a t en su re t h e desi g n a n d dep l o y m en t del i v er t h e desi red n et w o rk v a l u e a n d f u n c t i o n a l i t y II mpl ee me nt S erv i c es t h a t sa t i sf y c o n f l i c t i n g desi g n et ri c s; f o resee a n d p reem p t p o t en t i a l n et w o rk b o t t l en ec k s 20

21 PP repare PP ll an Optim iz iz e DD esig n Operate II mm pl em ent I n f o rma t i o n s c o n so li d ées N etf lo w C o llecto r, N etw o rk A naly sis Mo du le, B andw ith Q u ality Manager I n st ru men t a t i o n I n t elli g en t e N e tf l ow, I P S L A, R M ON, N B A R, M I B s 21

22 Services L if ec y cl e et So l u t io n s PP repare PP ll an Optim iz iz e DD esig n Operate II mm pl em ent 22

23 L es i n i ti a ti v es stra tég i q u es F Y 0 6 C i sc o SO N A Se rv i c e O ri e nt e d N e t w o rk A rc h i t e c t u re A dv a n c i n g t h e i n t el l i g en t i n f o rm a t i o n n et w o rk B et t i n g o n S O A a n d v i rt u a l i z a t i o n i n t h e da t a c en t er D el i v eri n g di st ri b u t ed i n f ra st ru c t u re serv i c es M a na g e m e nt Sy st e m s NAPA, PACE : mostly third-p arty p rodu c ts S ec u rity manag ement ( e.g. M AR S ) Point solu tions ( e.g. S W AN) E x p a nsi o n i nt o e m e rg i ng m a rk e t s A dv a nc e d Se rv i c e s f o r e nt e rp ri se s L i nk sy s O ne se rv i c e s f o r SM B s 23

24 Proactive A u tom ation of C h an g e E x ecu tion ( PA C E ) 24

25 A m éli o rer les S erv i c es I T B u sine ss E nd U se r 25

26 P ro a c ti v e A u to m Ex ec u ti o n a ti o n o f C h a n g e Produits e t se rv ic e s p e rm e tta n t l a utom a tisa tion e t le c on trô le de s c h a n g e m e n ts du rése a u. 26

27 m M Impact de l au to mati s ati o n Analyse/Tooubleshooting anuels M T T R su i t e à erreu r de c o n f i g u ra t i o n : minu te s A rrê t & et i n c i den t s de séc u ri t é du à m a u v a i se c o n f i g u ra t i o n m a n u el l e: 8 0 % T em p s m o y en p o u r déc o u v ri r u n e v u l n éra b i l i t é de séc u ri t é: 2 se maine s Automatique T T R su i t e à erreu r de c o n f i g u ra t i o n 1 5 m i n u t es A t & i n c i t u t m a u v a i c o n f i g u t i o n m a n u l 2 0 % T p m o y p o u o u v u n v u l n b i l i t u t o i n 2 m i n u t rrê et den s de séc ri é du à se ra el e: em s en r déc ri r e éra é de séc ri é :M s de es S o u rc e: E MA S u rv ey a n d c u st o m er f eedb a c k 27

28 P ro p o si ti o n de v a leu r P A C E D ri v e a n d C o n t ro l C h a n g e O p era t i o n s T h ro u g h P ro a c t i v e A u t o ma t i o n SS ecu re CC entraliz ed AA ccess && AA uu dit NN etw oo rk CC oo nf igu ratio n CC hh ange && CC oo mp liance Business Policies NN etw oo rk AA naly sis && VV alidatio n E nable G row th 28

29 S A n a ly se de la si tu a ti o n Autom atiser la cc onf iguration et les op érations dd e gestion dd es cc hangem ents pp our mm aintenir le réseau ff onc tionnel et cc om pp liant xx 77 Comment c onf i gu rer u n éq u i p ement p ou r u n nou v ea u si te di sta nt? Q u elles règles a p p li q u er à u n nou v ea u si te et u ne nou v elle c onf i gu ra ti on? Comment donner a c c ès a u x ou ti ls et dev i c es a u x op éra teu rs q u i gèrent c es nou v ea u x éq u i p ements? Q u i p eu t f a i re di f f érents ty p es de c h a ngements? Comment ê tre su r q u e les c onf i gu ra ti ons ont v ra i ment été dép loy ées et q u e les p ermi ssi ons d a c c ès c orrec tes mi ses en p la c e? Comment rép li q u er des c h a ngements f a c i lement et ra p i dement? Comment se mettre en c onf ormi té a v ec u ne nou v elle règle c orp ora te? Q u i p eu t c h a nger les p ermi ssi ons d a c c ès? Comment c réer u n ra p p ort des c h a ngements ef f ec tu és et de q u i les a ef f ec tu és? Comment a na ly ser l i ntégri té du résea u? Comment réa li ser u n u p gra de d I O a v ec u n dow nti me mi ni mu m et u ne c oh érenc e glob a le du résea u? Comment a ssu rer q u u n u p gra de q u i est c orrec t p ou r u n élément du résea u le sera éga lement p ou r u n élément i denti q u e loc a li sé a i lleu rs? Comment a u di ter a p rès u n dép loi ement p ou r s a ssu rer de la c omp li a nc e? Comment v a li der et générer des ra p p orts su r la c omp li a nc e résea u et les b est p ra c ti c es? 29

30 G PACE: Co n t rô l e de s o p éra t i o n s de c h a n g e m e n t s c e n t ra l i sée s, séc u ri sée s e t a u t o m a t i sée s Bu si nn ess PP oo ll ii cc yy SS erv ii cc es PP oo ll ii cc yy NN et ww oo rk PP oo ll ii cc yy Dev ii cc e PP oo ll ii cc yy Ci sc o S ec u re A CS Ci sc o w o rk s N CM Ci sc o w o rk s L MS Ci sc o CA S Cisco Advanced Services I P N etw ork A u th enti f i c a ti on et a c c ès c entra li sé et séc u ri sé esti on des c h a ngements de c onf i gu ra ti on des éléments et du résea u A u di t, A na ly se, V a li da ti on de la Comp li a nc e Rep o rt i n g A na ly se résea u et rec ommenda ti ons de c h a ngements 30

31 C i sc o W o rk s N etw o rk C o m p li a n c e M a n a g er ( N C M ) U n e so lu t i o n h a u t emen t sc a la b le, mu lt i -v en d eu rs d e ma n a g emen t c en t ra li sé p ermet t a n t : G estion d es c onf igurations G estion d es c hangem ents Aud it d e C om p lianc e/c onf orm ité W ork f low s R ep orting 31

32 M C i sc o W o rk s N C M O v erv i ew f o n c ti o n n el C isc ow ork s N e tw ork C ompl ianc e M anag e r A u t o m a t ed Di sc o v ery & I n v en t o ry I m p o rt I nd iv id u al d ev ic es ( e. g., f rom C isc ow ork s D C R ) N etw ork topol og y D etail ed asset inv entory OS im ag es N et w o rk P oli c y -B a sed or A d H oc Ch a n g e & Co n f i g u ra t i o n Ma n a g em en t D ev ic e prov isioning C onf ig u ration S c ripting OS im ag e u pd ates A u di t & Co m p l i a n c e N etw ork au d its B est prac tic es enf orc em ent S OX, V I S A C I S P, H I P A A, G L B A, I T I L, C ob it, C OS O W o rk f l o w s & A p p ro v a l s S eq u enc ing S c h ed u l ing P roc ess m od el C h ang e approv al s Rep o rt i n g N etw ork c om pl ianc e D epl oy ed assets C h ang e h istory Centra l D a ta R ep osi tory Member of F ed era t ed C MD B Integration Connectors O th er N etw ork a na gement S y stems Ci sc ow ork s or 3 rd p a rty a p p li c a ti ons 32

33 In tég r ati o n av ec des o u ti ls ti er s po u r co n s tr u i r e le s er v i ce des k H E L P DE S K, W O RK F L O W & T I CK E T I N G T O O L S Da t a E v en t s Da t a Connec tors and API s E v en t s F A U L T MA N A G E ME N T S Y S T E MS, P E RF O RMA N CE & S L A T O O L S 33

34 C i sc o W o rk s N C M G esti o n C o n f i g u ra ti o n s & C h a n g em en ts Max imisé l u p time p ar la gestio n des ch angements Dép loiement c entralisé des c onf ig u rations et sof tw ares Détec tion temp s réel des c hang ements Comp araison v isu elle des c onf ig u rations T emp lates de Conf ig u ration V alidation des c hang ements av ant dép loiement & mise en p lac e p ro-ac tiv e des p olic ies Ac c ès séc u risé au x dev ic es Arc hiv ag e des c onf ig u rations Co m p a ra i so n v i su el l e des c o n f i g u ra t i o n s 34

35 M C i sc o W o rk s N C M A u di t & et g esti o n de la C o m p li a n c e A u dits au to matisés & rep o rting de co mp liance C o m p li a nc e c e nt e r Déf inition de p olic ies p ou r traq u er la c omp lianc e ise en p lac e des p olic ies en temp s réel Comp araison v isu elle des dev ic es Notif ic ation des non-c omp lianc e notif ic ation & au to-remediation Génération au tomatiq u e de rap p orts de c omp lianc e S O X, V I S A CI S P, H I PAA, GL B A, I T I L, Cob it, CO S O Co m p l i a n c e Cen t er 35

36 O C i sc o W o rk s N C M : p ri o ri ti sa ti o n des v i o la ti o n s de c o m p li a n c e Prioritisa tion règ le s de C om p lia n c e de s C h a q u e v i o la t i o n a u n i ndi c a t e u r de ri sq u e T ri a g e a u t o m a t i q u e b a sé su r le ri sq u e e t a c t i o n t e lle q u e ; u v k / p P o t i t i o n Au to-remediate ertu re tic et Env oi ag e ri ri sa des règ l es de Co m p l i a n c e 36

37 C i sc o W o rk s N C M W o rk f lo w et A p p ro b a ti o n M o déli sa t i o n de p ro j e t s c o m p le x e s Comb inaison d ac tions au tomatisées et manu elles Déf i ni t i o n de règ le s d a p p ro b a t i o n Ap p rob ation b asée su r le u ser, l ac tiv ité et/ ou le dev ic e af f ec té. Ap p rob ation p ou r ac tions manu elles et/ ou au tomatiq u es. I ntég ration av ec w ork f low s ex ternes C a le ndri e r de s a c t i v i t és q u o t i di e nne s A le rt e su r c o nf li t s R e p o rt i ng f le x i b le & no t i f i c a t i o n T ab leau de b ord des c hang ements Notif ic ation / au tres Règ l e d a p p ro b a t i o n des c h a n g em en t s 37

38 C i sc o W o rk s N C M R ep o rti n g R ap p o rts p rédéf inis et cu sto ms R a p p o rt d i nv e nt a i re p ar g rou p e, v endeu r, u ser R a p p o rt de s c h a ng e m e nt s Q u i, Q u oi, Q u and, p ou rq u oi R a p p o rt de C o m p li a nc e Comp lianc e rég u lation Comp lianc e Corp orate B est p rac tic es NS A R ou ter R a p p o rt ét a t rése a u Polic y c omp lianc e at-a-g lanc e I dentif ic ation des f ac teu rs de risq u es Ra p p o rt ét a t du résea u 38

39 Cisco Configuration Assurance Solution A u dit au to matisé du réseau, analyse des c onf ig u rations des dev ic es indiv idu els et du réseau R ap p o rts de co mp liance av ec les règ les de l I T V isu alisatio n c omb inée de la top olog ie, du traf ic et des rég lementations. et de la c onf ig u ration. P rédictio n de la c ap ac ité à maintenir l intég rité et la séc u rité du réseau c as d inc ident. en 39

40 A n a ly se b a sée règ les A na ly se à t ro i s ni v e a u x : F ic hier de c onf ig u ration indiv idu el : p olic y, syntax e, etc. M odèle réseau rou tag e, adressag e, p rotoc oles, etc. S imu lation: simu lation d inc ident, séc u rité des f lu x e nv i ro n règ le s p rédéf i ni e s I GR P, EI GR P, O S PF, B GP, R I P, I P M u ltic ast, H S R P, R S R B, I PS ec, I PX, DL S w, tu nnel interf ac es Adressag e I P, rou tag e, R ou te M Administration des dev ic es, S NM ap s, ACL s P, system log g ing AAA, Pix, NAT, T ACACS +, R ADI U S, k erb eros Q os, V L ANs, V oi P, O thers C o de so u rc e / e x e m p le de règ le s f o u rni s 40

41 m A u di t de c o n f i g u ra ti o n ob j e c tif : Déte c te r l e s prob l ème s de c onf ig u ration dans u n rése au de produ c tion Dét ec t i o n des erreu rs et a u v a i ses c o n f i g u ra t i o n s I den t i f i c a t i o n des p ro b l èm de séc u ri t é Do c u m de c o m E tape s: es en t a t i o n des v i o l a t i o n s p l i a n c es Créa t i o n du m o dèl e de b a se E x ec u t i o n des a n a l y ses p rédéf i n i es N o t i f i c a t i o n des résu l t a t s v i a v i a e-m a i l o u p a g er P u b l i c a t i o n des résu l t a t s su r u n serv er de rep o rt i n g i n t ég ré 41

42 V Ci sc o CAS V i rt u a l N e t w o rk D a t a S e rv e r: Créa t i o n du m o dèl e de b a se Network Devices Cisco routers, Catalyst S w itch es, P ix, m ultiv en d or irtu a l Network Da ta S erver Network M a n a g em en t T ool s T op ol og y, T ra f f ic, C on f ig u ra tion cflowd W A N M n I n f N CiscoW ork s Cisco an ag er Cisco Con ectiv ity Cen ter Cisco o Cen ter etf low 42

43 Ci sc o CAS Au di t a n d An a l y si s: Co n f i g u ra t i o n de s a u di t s a u t o m a t i q u e s 43

44 Ci sc o CAS : R e v u e de s résu l t a t s N o t i f i c a t i o n des resu l t a t s v i a e-m a i l o u p a g er R a p p o rt s p u b l i és su r l e R ep o rt S erv er ( serv eu r W eb ) R a p p o rt s c u st o m i sés p a r sel ec t i o n de reg l es, sc o p e résea u A n a l y se q u o t i di e n n e C o m p l i a n c e ( S O X, F I S M A, e t c. ) R a p p o rt de di f f ére n c e s : c o m 2 b a se l i n e s rése a u x c o m p a re re su l t a t s d a u di t su c c e ssi f s A u di t de séc u ri t é R a p p o rt c u st o m i sés v i a f eu i l l es de st y l e p a re 44

45 Etude de c a s 45

46 Et u de de c a s : Au di t q u o t i di e n de séc u ri t é e t d i n t ég ri t é e t a n a l y se d i m p a c t Problèm e s : O S u rv ei lla n c e q u o t i d i en n e d es c h a n g emen t s q u i v i o len t les règ les d e c o n f i g u ra t i o n et les p o li t i q u es d e séc u ri t é et d e leu r i mp a c t su r les S LA s Assu rer la c omp lianc e à la rég lementation Assu rer la c omp lianc e, la séc u rité et la resilienc e du réseau de b ou t en b ou t bj e c t i f F aire le b on c hang ement, au b on moment p ar la b onne p ersonne. 46

47 Au di t q u o t i di e n de séc u ri t é e t d i n t ég ri t é e t a n a l y se d i m p a c t 1 Authentification A C S 1 N C M 2 C A S T i ck et T o o l U tilisateurs authentifiés p ar AC S Accès N C M contrô lés p ar AC Ls N C M m aintient une config uration up to date des devices Q uotidiennem ent ou p lus les données sont autom atiq uem ent im p ortées de N C M vers C AS Le réseau est m odélisé p our rep résenter l infrastructure de p roduction L up date du m odèle p eut ê tre b asé sur les évènem ents de config uration N C M Audit de config uration autom atiq ue Analy se et validation la cohérence réseau p ar ex écution des règ les d audit, controle des vulnérab ilités de sécurité, des cohérences d adressag e, des attrib uts ( ex Q os ), de la com p liance à la rég lem entation etc. 4 C om N etw pl ianc e R eports P C I / V i s a C I S P S O X C O B I T I T I L ork A nal y sis R eports N otification des résultats critiq ues aux adm inistrateur. R ep orting C om p liance Analy se réseau Les volations sont rem de troub le tick eting ontées dans l outl Multi-v e n d o r N e tw o r k D e v ic e s S e c u ri t y V u l n e ra b i l i t y N e t w o rk R e s i l i e n c y C o n f i g u ra t i o n T re n ds R o u t i n g A n a l y t i c s A n d m u c h m o re N e tw o r k Mo d e l 6 L adm inistrateur determ ine si des chang em ents correctifs sont à faire et les effectue le cas échéant avec N C M. 47

48 C o n c lu si o n A u t om a t i s a t i on p ou r gére r la c om p le x i t é, a u gm e n t e r la p rodu c t i v i t é, a s s u re r la f le x i bi li t é bu s i n e s s M i s e e n c on f orm i t é ( c om p li a n c e ) du s y s t èm e d i n f orm a t i on s Pla n i f i c a t i on A T T E I N D R E L E X C E LLE N C E O P E R A T I O N N E LLE!!! 48

49 R e t ro u v e z c h a q u e m o i s l a c t u a li t é C i sc o su r C i sc o M a g, la ne w sle t t e r de C i sc o F ra nc e A b o nne m e nt : w w w.c i sc o.f r/ g o / c i sc o m a g Sém i na i re so lu t i o ns : L e rése a u de C a m p u s J e u di 2 4 m a i e n m a t i née à l I nst i t u t O c éa no g ra p h i q u e - P a ri s 49

50 50

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Cisco T e l e p r e se n ce n ou v e l l e e x p ér ie n ce col l a b or a t ion : u n e d e Mathieu in tr at Sales Business ev elo ent anag er unic at io ns nif iées in tr at@ is 2 5 Mar s 2 0 0 8 1 Cisco

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Accélér e r le s u ccès o p ér a t i o n n e l a v e c C i s co P r o a ct i v e Au t o m C h a n g e E x e cu t i o n & a t i o n o f C i s co N e t w o r k a n d Ap p li ca t i o n P e r f o r m a n

Plus en détail

y Impact de la convergence dans les déploi ements h au t déb i t 1 er Déc e m b r e 2 0 0 5 L e s J e u d i s d e l a F i b r e C e r c l e C. R. E. D. O. B e r n a r d L a m S P W i r e l i n e S o l

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

B0986 / B1180 FIAT B0987 RENAULT B1002 OPEL B1044 / B1179 CITROEN B1066 PEUGEOT C178 GRUNDERCO E072 SPIE-CEGELEC-FENWICK

B0986 / B1180 FIAT B0987 RENAULT B1002 OPEL B1044 / B1179 CITROEN B1066 PEUGEOT C178 GRUNDERCO E072 SPIE-CEGELEC-FENWICK Etat des lieux et perspectives Bruno Vercoutter ST/MA Ag enda État des lieux de la GMAO C o n tr ain tes ac tuelles L é v o lutio n du lo g ic iel de GMAO - MP 5 > D 7 i N o uv eaux b eso in s P er sp

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

WORD Niveau 2 Les objectifs de la formation M a î t r i s e r l e s f o n c t i o n n a l i t é s a v a n c é e s d e W o r d p o u r g a g n e r e n e f f i c a c i t é d a n s l a p r o d u c t i o n

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

1 avril 2003 ST Workshop 2003 Thoiry 1

1 avril 2003 ST Workshop 2003 Thoiry 1 L A O C i n f o r m a t i s é : u n m o y e n d e p r é v e n t i o n e t d e m a n a g e m e n t C.Jacot, E.S an ch e z - Cor r al, L. S y m on s A v e c l a com p l i ci té d u g r ou p e d e tr av ai

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Les centres de co nta cts m u l ti ca na u x Philippe M o u ret Pro du c t Sa les Spec ia list C o n t a c t C en t er Tec hn o lo g ies phm o u ret @ c isc o. c o m P r e s e n t a t i o n _ I D 2 0 0

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Les solutions de c onf ér enc e a udio-v idéo c oup lées à la c olla b or a tion w eb Christophe Du b oq u et 1 Retrouvez chaque mois l actualité C isco sur C iscom ag, la n ew sletter de C isco F ran

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 0 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s TABLE DES MATIÈRES P réface...

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

L M B C O T D U G R A N D D A N S Q U A R T D VIVE LE H! IM EU LE LLEC IF H LE IER E FIR M IN Y -VER T Rapport de fin de recherche pour l Office public d H L M de F irm iny PAR NO Ë L JO U EN N E M AI

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

My World. Anywhere, Anytime, Anyhow

My World. Anywhere, Anytime, Anyhow My World. Anywhere, Anytime, Anyhow 1 Domaines d activité Nos domaines d activité 1. Recherche & Développement et commercialisation 1. Recherche & Développement et commercialisation de solutions et services

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

OBUG DOSSIER DE PRESSE DEPANNAGE INFORMATIQUE A DOMICILE. www.obug.fr www.les-obugs.fr. Contact presse : Communiqué du 12/09/2006 :

OBUG DOSSIER DE PRESSE DEPANNAGE INFORMATIQUE A DOMICILE. www.obug.fr www.les-obugs.fr. Contact presse : Communiqué du 12/09/2006 : OBUG DEPANNAGE INFORMATIQUE A DOMICILE www.obug.fr www.les-obugs.fr DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Karen BENIGUET - Tel/Fax : 02.53.45.10.36 karen.beniguet@obug.fr 56. Rue du Général Buat 44000 Nantes

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

36, Rue Moxouris 78150 Versailles-Le Chesnay (FR) Rue du 4 Novembre Cocody Riviera II -Abidjan (CI) 1122, Avenue King Akwa Douala(CM)

36, Rue Moxouris 78150 Versailles-Le Chesnay (FR) Rue du 4 Novembre Cocody Riviera II -Abidjan (CI) 1122, Avenue King Akwa Douala(CM) De l'expertise de vos problématiques et besoins spécifiques jusqu'à la mise en oeuvre de vos projets complexes alliant événementiel, sonorisation, vidéo, éclairage, nous disposons et maîtrisons l'ensemble

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

Les n o u v elles m en a c es Patrick Cardot Expert Séc u ri té c i s c o -e x p o -2 0 0 7 -n o u v e l l e s _ m e n a c e s. p p t 2 0 0 7 C i s c o S y s t e m s, I n c. A l l r i g h t s r e s e r

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 -

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - Table des matières I. Présentation du Cabinet... 3 A. Le cabinet en France... 3 1. Présentation de la structure juridique et du capital J.CAUSSE & ASSOCIES SA....

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

" #!$! %" & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5

 #!$! % & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5 !"!#$ % " #!$! %" ' % () %* +) (+ '''(!!!) $ % ), +(!) ## %-.( (-.* +) /+ *!) $+, -. )0 ' *%!1 0 22 % 3 2# ( / / 0.1 2234 0.5 3// 0.- 2/) / 06 7/ 0! $ 4 **% 5 5 ) 6 ) 3 0 76 8 9 - - : : 7 -" ;', 5, < =

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

Guide d utilisation MEDIVG

Guide d utilisation MEDIVG Gestion des fiches de liaison Partie Médecin Documentation Logiciel MEDIVG - 7/04/08 - Page 1 de 13 Ta bl e d es m atièr e s Table des matières 2 INTRODUCTION 4 Installer la version PC ou Mac 4 Version

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

utile : commencer petit pour être efficace

utile : commencer petit pour être efficace Mettre en place un SIAD utile : commencer petit pour être efficace Valérie Raveneau - Responsable du contrôle de gestion, CHI d Elbeuf-Louviers Mardi 12 mai 2009 Elbeuf Quelques points de repère Ets public

Plus en détail

Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing

Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing THEME: 2008/2009 Introduction Cadre général : 1) Qu est que c est qu un tableau de bord? a) Définitions b) Les rôles essentiels du

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants :

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants : Ma rie -Noë lle Vande rhove n Conseiller Dé part e m e nt affaire s s ociale s T +3 2 2 5 1 5 0 8 6 5 F mnv@vbo-feb.be CIRCULAIRE MNV/ Vv E Assujet t issement à l ONSS de t out es les ind e m nit é s p

Plus en détail

INDEX CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES FORMALITÉS DOUANIÈRES ET SIMILAIRES SOCIÉTÉ DES NATIONS. et aux Membres de la Société.]

INDEX CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES FORMALITÉS DOUANIÈRES ET SIMILAIRES SOCIÉTÉ DES NATIONS. et aux Membres de la Société.] [C om m uniqué au Conseil Q (fô(b)9 M. 24 (b). 1924. fi. et aux Membres de la Société.] SOCIÉTÉ DES NATIONS Genève, le 17 septembre 1924. INDEX AUX COMPTES RENDUS DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES

Plus en détail

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010 Tables des matières A v e r t isse m e n t 3 D é m a r re r u n e sessi o n f ast v i e w e r 4 L a B L C : b a r re la té ra le d e c o m m a n d e 8 P rése n tat i o n: c o m m a n d es ra p i d es 9

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres Union des Coopératives Agricoles Productrices de Blé Diré Carte de visite de Baabahuu Jici à l occasion de la visite de son Excellence Monsieur le Premier Ministre Diré, le 15 décembre 2005 PRESENTATION

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

Diffuser un message par email grâce à ses amis et sa famille

Diffuser un message par email grâce à ses amis et sa famille Diffuser un message par email grâce à ses amis et sa famille Un livr e b lan c Ch eet ah Mail Quelques petits mots suffisent pour influencer une campagne email en de nombreux points Les co n so m m at

Plus en détail

Le PLS. montage et mise en place

Le PLS. montage et mise en place Le PLS montage et mise en place Caractéristiques du PLS 2 Prêt réglementé nécessitant une Décision Favorable d Agrément de la DDE et la signature d une convention APL d une durée de 15 ans minimum à 30

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Centre de Récupération de SoftThinks

Centre de Récupération de SoftThinks Centre de Récupération de SoftThinks Table des matières Révisions... 1 Table des matières... 2 Introduction... 3 Quel est l objectif du Centre de Récupération de SoftThinks?... 3 Que pourrez-vous trouver

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

International : les références d Ineo Systrans

International : les références d Ineo Systrans International : les références d Ineo Systrans Ineo Systrans Références SAEIV* *Système d Aide à l Exploitation et d Information des Voyageurs ZONE EUROPE BELGIQUE Bruxe l les Liège Mons ROYAUME-UNI Edimbourg

Plus en détail

RAPPORT AN N U E L 2 0 1 0

RAPPORT AN N U E L 2 0 1 0 RAPPORT AN N U E L 2 0 1 0 1 2 Sommaire 1 P ré se n ta tio n d u G ro u p e S o c ié té G é n é ra le 4 2 P ro fi l d e la S o c ié té G é n é ra le d e B a n q u e s a u B é n in 5 3 L e s D irig e a

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie?

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie? THENwk #12 - J 2013 Ejx méq Nmé pé x UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! 14 Ivw d xp : Mï M 11 Déb : L dé v dém? L AGENCE E-REPUTATION www.pqd.m Th Nwk mg bm édé p éé Rp Sqd. P v b gm, d-v hp://www.h-wk. «T pd pé

Plus en détail

)"*$+&,-'$'.,$"/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11"'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$"*/#/0 )3 )01''#$,0"*'$#$ )!"*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28

)*$+&,-'$'.,$/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$*/#/0 )3 )01''#$,0*'$#$ )!*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28 #$ ##$ % #&&##'$ ( )*$+&,-'$'.,$/$'+& % ##$*0#+& #/'$,-'11'#$ 2 '/'$ )( )'/'$*/#/0 )3 45 66 70$0'& ',/0'$7,##'$ 1##1'/'$'*/+& ) 68 63 63 2 )01''#$,0*'$#$ 2 )*$+&'$'.+& 2 ) '/$,,#$$0 28 6 8 6 0*#,##7 8

Plus en détail

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE SY YSTÈ M E D ID ENT IFI CAT ION SYS T ÈME D IDENTIFICATION SYSS T È M E D IDE N T I F ICATI O N A U D I T SY ST ÈM E DE VERROUILLAGE RO SYSTÈM ÈME D E V

Plus en détail

Résumé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans"

Résumé de l'avis de l'académie des sciences L'enfant et les écrans Résé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans" http://wwwacademiesciencesfr/activite/rapport/avis0113pdf réalisé par Gilles Moneyrol, conseiller pédagogique TCE en Gironde (circonscriptions

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

Commutateurs de la gamme Cisco Catalyst 4500 Les commutateurs de la gamme Cisco Cataly st 4 5 0 0 f ourn issen t des commun ication s sé curisé es, soup les et san s in terrup tion tout en garan tissan

Plus en détail

«Stock-Options» et Attrib u tio ns G ratu ites d Actio ns : d es rég im es d e faveu r p ro h ib itifs et enco re incertains

«Stock-Options» et Attrib u tio ns G ratu ites d Actio ns : d es rég im es d e faveu r p ro h ib itifs et enco re incertains «Stock-Options» et Attrib u tio ns G ratu ites d Actio ns : d es rég im es d e faveu r p ro h ib itifs et enco re incertains Il y a u n p e u p lu s d u n a n, l a rrê t d e R o u x (1 ) a va it cla ire

Plus en détail

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e P o u r r é p o n d r e a u x b e s o in s d u c o m m e r c e e t d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

k i MA i = 0. OM = n OM = 1 (a OA + b f( u + v ) = f( u ) + f( v ) i=1 i=1

k i MA i = 0. OM = n OM = 1 (a OA + b f( u + v ) = f( u ) + f( v ) i=1 i=1 (, ) (, ) (D, ) D () (D) = D (, ) (, ) (, ) k v (, ) k v (, ) () = k (, ) ( i ) i 1 n (k i ) i k i M n k i M i = 0. i=1 O M 1 n OM = n i=1 k k ioi i a b M OM = 1 (a O + b a+b O) (, a) (, b) (, c) (, a)

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête : enquête 51 La zone 30 à Lyon, tant décriée par certains, plébiscité par d autres, est en train de se mettre en place tout doucement dans notre paysage lyonnais. Ce sont en effet près de 60% des habitants

Plus en détail

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE :!"#!$%&'( 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01 2. MARCHE DE DEMBA DANS LE TERRITOIRE DE DEMBA (Lot 02 PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO %'

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail