C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII"

Transcription

1 «Effets sociaux» de la rénovation urbaine : mobilités et trajectoires des ménages Journée Lillle, 10 décembre C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII

2 PLAN 1.Les travaux menés 2.Des ménages à faibles capacités de mobilité 3.Les «mobilités» : tendances franciliennes 4.Quels changements pour les ménages? 5.Retour sur l action publique

3 Les objectifs «sociaux» de l action publique : Mixité et «parcours résidentiels positifs» «Le projet urbain vise l objectif de mixité sociale avec des logements en accession, en locatif libre et en locatif social. Le projet social a pour objectif de créer une dynamique d insertion sociale pour chaque famille et de permettre à chaque habitant de l îlot de trouver des solutions de logement adaptées à sa situation et ses aspirations Le projet social a d emblée affiché la volonté forte que cette opération soit aussi le moyen pour chaque habitant d améliorer sa trajectoire sociale et professionnelle». (95) «accompagner les locataires dans la définition d un projet résidentiel adapté aux situations familiales à partir d entretiens individuels» (93)

4 Travaux menés Une dizaine de sites franciliens (DREIF, PUCA) Des statistiques «exhaustives» sur les ménages et leurs mobilités 120 entretiens qualitatifs sur les trajectoires, les réseaux et les changements

5 2. Des ménages à faible capacité de mobilité

6 2.1 Les ZUS ciblées par l action publique en RIF Indicateurs socio-économiques (RGP 1999, DGI) Indicateurs Nombre de ZUS Part du parc démoli part des moins de 20 ans (%) Part des 60 ans ou plus (%) Taille des ménages Part des ménages PR étranger (%) Part des ménages PR ouvrier ( %) Part des ménages PR cadre ( %) Part des familles monoparentales (%) taux de chômage (%) Nombre de logements (moyenne) Part des non diplômés ( %) Moyenne Revenu médian (en euros) ZUS en rénovation 64 11% 34,0 10,7 3,0 26,3 31,9 3,9 22,6 22, , Autres ZUS 93 31,2 11,7 2,8 19,1 27,2 6,8 21,7 17, ,

7 Le peuplement des sites concernés source étude DREIF Dpt Nbre logts ZUS Taille ménages % PR étrangers % 60 ans Taux chômage Revenu médian ZUS ANRU ,0 26,3 10,7 22, ,0 33,1 11,8 31, ,3 28,1 5,9 18, (1) 590 2,8 20,2 9,7 18, (2) ,8 23,4 13,3 25, ,4 13,5 16,4 14, ,6 19,3 14,6 25, ,2 21,7 13,1 20, nd nd nd nd nd

8 Sites Nombre ménages Personnes seules et couples sans enfant Familles de moins de 3 enfants Familles de plus de 3 enfants autres nr Total En % ,4 31,5 31,5 1,1 6, ,0 40,4 16, ,0 13,7 14,7 6,4 9, ,6 34,1 40,2 5,4 4, ,4 24,3 63,5 2, ,9 30,8 16,4 4,1 14,8

9 3. Les mobilités : tendances franciliennes Une «sur-mobilité» :12 à 22 % Une mobilité de proximité qui re-concentre dans la ZUS, la commune et autour Des formes de tri social

10 7,4 10,8 28,6 53, ,3 22,4 3,5 58, ,0 7,5 19,8 54, ,7 66,0 26, ,0 11,4 37,1 50, ,8 8,7 56, ,1 18,7 80, Total En % nr ailleurs Commune hors ZUS ZUS Nombre de ménages Sites

11 3. Des formes de tri social? Recherche Puca Type de relogement Âge moyen Revenu moyen Nb de pers/mén. Même bailleur 51 ans ,0 Autre bailleur 48 ans ,5 sortants 51 ans ,6

12 4. Quels changements pour les ménages?

13 4.1 Les «opportunités» de la rénovation Des changements de localisation «Sortir» de la ZUS Changer de secteur et de voisinage Des changements de qualité et statut du logement un logement neuf, un logement individuel, petit bâtiment Accéder à la propriété Des changements de conditions de logt un logement plus grand un logement moins cher, un apurement de la dette un logement autonome

14 4.2 Un vécu «commun» Une réponse à des propositions et non un choix résidentiel Partir ou rester? Un petit bâtiment calme sans ascenseur Avantages et désavantages L état du logement, la gestion, la dépense

15 4. 3 Trois grands types de trajectoires Les trajectoires stabilisées de «vieilles familles ouvrières» Les trajectoires subies, celles de ménages isolés fragilisés et de «grandes familles» Les trajectoires plus ouvertes de ménages actifs, plus jeunes et/ou plus petits

16 Les trajectoires stabilisées de «vieilles familles ouvrières» Ménages âgés en fin de trajectoire, petits ménages à revenus modestes Trajectoires résidentielles liées aux trajectoires professionnelles (foyer, 1%) Enracinement local et attaches ailleurs Maintenir ou changer son voisinage Un relogement négocié, une relocalisation

17 Les trajectoires subies, celles de ménages isolés fragilisés et de «grandes familles» Situations d emploi fragiles, très faibles ressources, très faibles capacités de mobilité Trajectoires de souffrance et de ruptures ou/et parcours résidentiel chaotique (réseaux ) Ne pas augmenter la dépense, se maintenir dans le logement social (ressource et aboutissement) Relogement subi : apurement de la dette/ logement plus grand/décohabitation des familles/un maintien dans le même type de logements

18 Les trajectoires plus ouvertes de ménages actifs, plus jeunes et/ou plus petits Ménages à revenus modestes, petits ménages Perspectives d ascension et de mobilité «enfants de la cité», trajectoires locales/ emménagés récents venant d ailleurs Sortir de la «cité», obtenir un logement plus grand ou autonome ou de meilleure qualité Relogement-opportunité et projet : neuf et sortie

19 5. Retour sur l action publique Mixité? Effets territoriaux (évolution sociale) différenciés Gentrification, paupérisation,fragmentation Parcours résidentiel positif? Amélioration des conditions de logement Prise en compte des trajectoires Traitement de situations «sociales»: endettement, occupation, vieillissement, isolement Enjeu de la construction neuve et de la gestion urbaine et sociale

La Rénovation urbaine : Premiers effets sur les mobilités résidentielles. Pour qui? Quels impacts? Lyon, mardi 15 octobre 2013

La Rénovation urbaine : Premiers effets sur les mobilités résidentielles. Pour qui? Quels impacts? Lyon, mardi 15 octobre 2013 La Rénovation urbaine : Premiers effets sur les mobilités résidentielles. Pour qui? Quels impacts? Lyon, mardi 15 octobre 2013 La rénovation urbaine à Romans: Cadre, objectifs, réalisations Quartier

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI?

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? Projet de Rénovation Urbaine du Courghain : Modalités de l accompagnement au relogement. SOMMAIRE I. Eléments de contexte. 1. Situation

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

L accession sociale à la propriété en Gironde. Le développement d une offre maîtrisée : enjeux et leviers de l action. Réunion du 25 juin 2009

L accession sociale à la propriété en Gironde. Le développement d une offre maîtrisée : enjeux et leviers de l action. Réunion du 25 juin 2009 L accession sociale à la propriété en Gironde Le développement d une offre maîtrisée : enjeux et leviers de l action Réunion du 25 juin 2009 Synthèse Synthèse de l étude Codra l étude2008 CODRA / DDE 2008

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE ALLIADE CIL 2000 CILAV PROJET V5 13/12/07 CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE 1 PREAMBULE : L évolution du contexte du marché immobilier de l agglomération lyonnaise

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales

GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales GéoLife : la segmentation géomarketing propriétaire d Orange Conçue et utilisée par les équipes «Connaissance Clients»

Plus en détail

Les devoirs du demandeur

Les devoirs du demandeur Les devoirs du demandeur Quelles conditions dois-je remplir pour que ma demande soit correctement instruite? Je dois : Être de nationalité française ou étrangère avec un titre de séjour en cours de validité.

Plus en détail

La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas

La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas Lo caso de Lyon PREAMBULE Contexte et objectif : 1 er constat : de plus en plus de français souhaitent

Plus en détail

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT Séminaire PLH Caen la mer 07/11/2014 1 I. La place du logement et de l habitat dans le quotidien de nos concitoyens 2 LA PLACE DU LOGEMENT ET

Plus en détail

Le soutien à l accession en ANRU

Le soutien à l accession en ANRU Le soutien à l accession en ANRU Pour favoriser la propriété à titre de résidence principale sur ces territoires, le législateur a mis en place deux dispositifs : Le bénéfice d une TVA à 5,5 % pour toute

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011 Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement Jeudi 10 Novembre 2011 L Observatoire du Financement du Logement de CSA en quelques

Plus en détail

Les projets de rénovation urbaine. Parcours des ménages concernés par le relogement L UNION SOCIALE POUR L HABITAT CONGRÈS 2011 27-29 SEPTEMBRE

Les projets de rénovation urbaine. Parcours des ménages concernés par le relogement L UNION SOCIALE POUR L HABITAT CONGRÈS 2011 27-29 SEPTEMBRE Les projets de rénovation urbaine Parcours des ménages concernés par le relogement CONGRÈS 11 27-29 SEPTEMBRE L UNION SOCIALE POUR L HABITAT Introduction...2 1. Profil des ménages relogés...4 Poids plus

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE Le 14 Mai 2014 USH Service Politiques urbaines et sociales L architecture des contrats de ville Contrat de ville : projets territoriaux intégrés

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES

ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES EXPLOITATION DES RESULTATS AU 1 ER JANVIER 2009 ANALYSE DES SOUS QUARTIERS DU GRAND PROJET DE VILLE DE RILLIEUX-LA-PAPE PR 20090206 Juillet

Plus en détail

PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS

PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS 1 Le PASS-FONCIER du 1% logement Deux formules Portage du foncier par le collecteur 1% (individuel seulement) Prêt à remboursement différé (collectif et individuel)

Plus en détail

GRAND PROJET DE VILLE DE VENISSIEUX. La démarche Projet de Gestion de Site (PGS) Journées d échanges GSUP Grenoble 17 novembre 2011

GRAND PROJET DE VILLE DE VENISSIEUX. La démarche Projet de Gestion de Site (PGS) Journées d échanges GSUP Grenoble 17 novembre 2011 GRAND PROJET DE VILLE DE VENISSIEUX La démarche Projet de Gestion de Site (PGS) Journées d échanges GSUP Grenoble 17 novembre 2011 VENISSIEUX: ELEMENTS DE CONTEXTE Vénissieux: 3 ème commune du Rhône, située

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE SENART CONTRIBUTION DU DISPOSITIF DE PROJET TERRITORIAL DE L AORIF

CONTRAT DE VILLE DE SENART CONTRIBUTION DU DISPOSITIF DE PROJET TERRITORIAL DE L AORIF CONTRAT DE VILLE DE SENART CONTRIBUTION DU DISPOSITIF DE PROJET TERRITORIAL DE L AORIF Fortement occupés par le parc social, les quartiers de la politique de la ville (QPV) de Sénart représentent un véritable

Plus en détail

La primo-accession en Drôme et en Ardèche

La primo-accession en Drôme et en Ardèche La primo-accession en Drôme et en Ardèche Analyse sur la période 2007-2011 à partir des données du Prêt à Taux Zéro Réunion de lancement de l observatoire de l habitat de l Ardèche Le 3 décembre 2013 3

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT. Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets

Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT. Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets 1. Le Projet de Rénovation Urbaine et Sociale de NIORT 2. La mission confiée à A.S.I.

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION»

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» 0 810 001 505 Année 2013 Des procédures d expulsions toujours plus nombreuses qui justifient de renforcer l information et l accompagnement

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Sommaire page 5 Introduction page 6 Etat des lieux de la propriété

Plus en détail

Sondage «Ma vie, mon logement pour demain»

Sondage «Ma vie, mon logement pour demain» Descriptif de la recherche Sondage «Ma vie, mon logement pour demain» réalisé pour l Etat de Vaud - Lausanne Département des institutions et de la sécurité - Services des communes et du logement septembre

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

DISPOSITIF D AIDE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DE LA PORTE DU HAINAUT

DISPOSITIF D AIDE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DE LA PORTE DU HAINAUT DISPOSITIF D AIDE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DE LA PORTE DU HAINAUT Rencontres de l habitat Communauté Urbaine de Dunkerque Le 3 octobre 2008 LE CONTEXTE Les fortes hausses des prix

Plus en détail

Contribution des organismes Hlm au contrat de ville de Terres de France

Contribution des organismes Hlm au contrat de ville de Terres de France Contribution des organismes Hlm au contrat de ville de Terres de France Le territoire de Terres de France, avec cinq Quartiers Prioritaires en Politique de la Ville (QPV) concentrant une large proportion

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

observatoires de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer LOUER SOMMAIRE

observatoires de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer LOUER SOMMAIRE Observatoire Partenarial de l Habitat du Pays de Saint-Omer observatoires Les de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer OBSERVATOIRE PARTENARIAL DE L HABITAT DU PAYS DE SAINT-OMER

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA RÉHABILITATION THERMIQUE. Le quartier de la Solitude à Vieux Condé :

FINANCEMENT DE LA RÉHABILITATION THERMIQUE. Le quartier de la Solitude à Vieux Condé : FINANCEMENT DE LA RÉHABILITATION THERMIQUE Le quartier de la Solitude à Vieux Condé : une action de rénovation thermique illustrant la TRI dans le logement social 24 juin 2014 Groupe SIA : Sia Habitat

Plus en détail

COHESION ENTRE LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS

COHESION ENTRE LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS Une partie de la population asnièroise connaît des difficultés croissantes, en matière d accès au logement et à l emploi. Cette évolution s aggrave, (voir la fiche Lutte contre les exclusions). La Ville

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession

Le Prêt Social de Location Accession Le Prêt Social de Location Accession PSLA Un dispositif innovant qui permet de financer le bailleur & le futur locataire accédant 22 septembre 2011 Le Crédit Foncier à votre service 9- LE CREDIT FONCIER

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

Localisation des ménages dans SIMBAD

Localisation des ménages dans SIMBAD Localisation des ménages dans SIMBAD Louafi Bouzouina Louafibouzouina@entpefr Hind Aissaoui Hindaissaoui@entpefr CITiES : Formation au modèle LUTI SIMBAD ENTPE, 3 4 octobre 2013 p 1 Localisation des ménages

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation!

Le logement locatif. Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! Le logement locatif Louer un nouveau logement? Oui, mais trouver le mieux adapté à ma situation! LE LOGEMENT LOCATIF Dans le cadre de son parcours résidentiel, le salarié est souvent amené à devenir locataire

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

Rénovation Urbaine du Quartier des Oliviers 19 Mars 2014

Rénovation Urbaine du Quartier des Oliviers 19 Mars 2014 Rénovation Urbaine du Quartier des Oliviers 19 Mars 2014 Point sur la convention Les Dates clés Présentation du Premier projet : RTP du 4 Avril 2007 Signature du Protocole de Préfiguration : 7 mai 2008

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

Les besoins en logement des salariés des entreprises du secteur privé en Île-de-France

Les besoins en logement des salariés des entreprises du secteur privé en Île-de-France Les besoins en logement des salariés des entreprises du secteur privé en Île-de-France 1 % Logement Une étude des CIL d Île-de-France Val-d Oise Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Paris Yvelines Val-de-Marne

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

Ateliers-débats/2.12.2014

Ateliers-débats/2.12.2014 / Ateliers-débats I 2 décembre 2014 I Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? I 2 Ateliers-débats/2.12.2014 Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? PRÉSIDENCE : M. Henri HASSER, Président du SCoTAM PRÉSENTATION

Plus en détail

En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes

En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 373 - Octobre 211 Territoire En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes Le parc de logements de Seine-Saint-Denis est diversifié.

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 N de dossier :. Date de la demande :.. /.. /.. PERSONNE(S) ET STRUCTURE AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN Travailleur social qui oriente :.. Structure :.. Référent

Plus en détail

INTRODUCTION LOGEMENT ET INÉGALITÉS SOCIALES EN SEINE- MARITIME : QUELLE INFLUENCE DU BÂTI SUR LE SOCIAL?

INTRODUCTION LOGEMENT ET INÉGALITÉS SOCIALES EN SEINE- MARITIME : QUELLE INFLUENCE DU BÂTI SUR LE SOCIAL? INTRODUCTION LOGEMENT ET INÉGALITÉS SOCIALES EN SEINE- MARITIME : QUELLE INFLUENCE DU BÂTI SUR LE SOCIAL? Master 2 Sociologie Territoires et Développement Local PROBLÉMATIQUE GÉNÉRALEG L importance déterminante

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Les dynamiques du peuplement du parc social des Coteaux

Les dynamiques du peuplement du parc social des Coteaux Les dynamiques du peuplement du parc social des Coteaux Etude Janvier 2015 Peuplement du parc social des Coteaux Sommaire Améliorer la connaissances des dynamiques du peuplement du parc social Les enseignements

Plus en détail

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Développer l offre d hébergement et de logement accessible aux personnes à revenu modeste Contribuer aux politiques publiques sur ces domaines. 8 associations s unissent! RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT

Plus en détail

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999 N de : 9305020 N Dépt : 13 DONNEES ESSENTIELLES Evol 90-99 1990 en % Evol 1999 90-99 en % Evol 90-99 en % Population totale 19 938 19 896-0,2 134 672 136 578 1,4 1 315 316 1 349 584 2,6 % de moins de 20

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Devenir propriétaire : aspirations et choix

Devenir propriétaire : aspirations et choix DOSSIER N 7 octobre 2005 Devenir propriétaire : aspirations et choix L analyse est réalisée à partir des simulations de projets d accession de l ADIL 1 du Puy-de-Dôme (cf. note méthodologique p7). Les

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

Présentation à l ORHL copropriété du 16 mars 2012

Présentation à l ORHL copropriété du 16 mars 2012 Ville de MONTPELLIER - DAP - Service renouvellement urbain OBSERVATOIRE des COPROPRIETES Présentation à l ORHL copropriété du 16 mars 2012 PACT Hérault Sommaire Présentation : cadrage du champ de l étude

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

La Plaine Normande, un bailleur social dynamique et à l écoute. Juin 2014

La Plaine Normande, un bailleur social dynamique et à l écoute. Juin 2014 La Plaine Normande, un bailleur social dynamique et à l écoute Juin 2014 La Plaine Normande Une société née en 1920, à Blainville-sur-Orne (14550), pour loger les ouvriers des chantiers navals. Une Entreprise

Plus en détail

Evaluer les effets du Programme national de rénovation urbaine :

Evaluer les effets du Programme national de rénovation urbaine : 10 ème séminaire annuel de l observation urbaine Evaluer les effets du Programme national de rénovation urbaine : Comment mobiliser le fichier Filocom? 1 Anthony Briant Chargé de la sous-direction des

Plus en détail

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement SOMMAIRE Rappel du diagnostic La programmation logements La programmation locative sociale Les publics spécifiques Rappel du diagnostic

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Quels effets de la rénovation urbaine? Contributions à l analyse des mobilités résidentielles. Lyon 11 octobre 2013

Quels effets de la rénovation urbaine? Contributions à l analyse des mobilités résidentielles. Lyon 11 octobre 2013 Quels effets de la rénovation urbaine? Contributions à l analyse des mobilités résidentielles Lyon 11 octobre 2013 Rappel des études réalisées Deux études réalisées pour le CES de l ANRU en 2009 et 2010

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

Sujet. Quelle politique du logement?

Sujet. Quelle politique du logement? Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Gaël Giraud et Pierre-Cyrille Hautcœur Sujet Quelle politique du logement? Dossier documentaire Document 1 : La politique du logement

Plus en détail

ADIL 33 ETUDE. Locataires en difficulté en 2014

ADIL 33 ETUDE. Locataires en difficulté en 2014 ADIL 33 ETUDE Locataires en difficulté en 2014 Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX Sommaire ADIL 33 - ETUDE Locataires en difficulté en 2014 Age moyen

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

TRAJECTOIRES RESIDENTIELLES DE

TRAJECTOIRES RESIDENTIELLES DE TRAJECTOIRES RESIDENTIELLES DE MENAGES RELOGES LORS D OPERATIONS DE RENOUVELLEMENT URBAIN EN REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR Fiche-résumé du rapport final Novembre 2007 CAROLE BOUDONG DANIEL BOURDON

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL 2012 chiffres clés www.territoires.gouv.fr OPH Offices Publics de l Habitat (OPH) Nombre d OPH au 31/12/2012 268 Parc de logements locatifs en propriété 2 214 440 Parc

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail

LE LOGEMENT. Introduction

LE LOGEMENT. Introduction LE LOGEMENT Introduction Le logement est un facteur clé de la politique de lutte contre l exclusion. Aider les familles à bien vivre dans leur habitat (accès, maintien et amélioration du cadre de vie)

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

Présentation du projet EGLS au Comité de Domaine Urbanisme et Construction

Présentation du projet EGLS au Comité de Domaine Urbanisme et Construction Enquête Globale Logement Social Présentation du projet EGLS au Comité de Domaine Urbanisme et Construction DGUHC/BIB - JMP 1 Enquête Globale Logement Social (EGLS) Pourquoi? 2002 Début d une réflexion

Plus en détail

Les aides de l Agence Nationale de l Habitat (Anah)

Les aides de l Agence Nationale de l Habitat (Anah) Les aides de l Agence Nationale de l Habitat (Anah) ! Le rôle de l Anah! Un établissement public qui mène une politique nationale d amélioration des logements privés existants! Subventionne des travaux

Plus en détail

Le taux d effort des ménages en matière de logement : élevé pour les ménages modestes et les locataires du secteur privé

Le taux d effort des ménages en matière de logement : élevé pour les ménages modestes et les locataires du secteur privé Le taux d effort des ménages en matière de logement : élevé pour les ménages modestes et les locataires du secteur privé Claudine Pirus* Le taux d effort, rapport entre les dépenses engagées pour l habitation

Plus en détail

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION Impact sur le budget des ménages 1 I - LA SOLVABILISATION DES MENAGES PAR DES PRESTATIONS LEGALES A - LES AIDES AU LOGEMENT 1. Un grand nombre de bénéficiaires

Plus en détail

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux ou ordinaires

Plus en détail

L'évaluation qualitative des relogements dans l'agglomération grenobloise. Point d'étape. Rénovation urbaine. FRARU Saint Etienne 30 avril 2010

L'évaluation qualitative des relogements dans l'agglomération grenobloise. Point d'étape. Rénovation urbaine. FRARU Saint Etienne 30 avril 2010 L'évaluation qualitative des relogements dans l'agglomération grenobloise Point d'étape FRARU Saint Etienne 30 avril 2010 Repères : les sites en rénovation urbaine dans l'agglomération grenobloise 5 conventions

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR 18 novembre 2015 Méthodologie Préambule L objectif de cette étude est d analyser les 50 premières communes les plus peuplées de France métropolitaine et de les classer

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail