Un mot d accueil VOTRE ENFANT ENTRE DANS LE PERMIER DEGRE DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE AU COLLEGE SAINT VINCENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un mot d accueil VOTRE ENFANT ENTRE DANS LE PERMIER DEGRE DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE AU COLLEGE SAINT VINCENT"

Transcription

1 Chers parents, Un mot d accueil VOTRE ENFANT ENTRE DANS LE PERMIER DEGRE DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE AU COLLEGE SAINT VINCENT Voilà certes, une étape importante pour votre fille ou votre garçon. Le changement est capital, car sa vie va se modifier profondément. Votre enfant va quitter l instituteur l institutrice avec qui il passait l entièreté de ses journées. La découverte de professeurs nouveaux et différents qui lui enseigneront des matières plus spécifiques l inquiète un peu. Ne croyez pas que ce passage soit si périlleux. Si une équipe de quelques professeurs lui donnera cours, son titulaire de classe assurera la coordination du travail et bien vite des liens privilégiés vont se tisser entre les élèves de la classe, entre votre enfant et le titulaire. Au cours des premiers jours, une période d accueil sera mise à profit pour faciliter l intégration de l élève dans son nouveau milieu. Il fera connaissance avec l école et son personnel. Une réunion de prise de contact regroupera les parents, le/la titulaire et l équipe des professeurs, la direction, les délégués de l Association de parents, les membres du Centre Psycho Médico Social. Notre politique est celle de la porte ouverte au dialogue. La famille aussi prépare au secondaire. Elle joue un rôle aussi important que l école dans la réussite de l élève. C est la famille qui insuffle les qualités morales, indispensables à la réussite. 1

2 C est dans la famille que l enfant est accepté, valorisé, sécurisé, aimé. Le rôle, Chers Parents, que vous aurez à jouer durant la période d adaptation est irremplaçable. Soyez en convaincus. Depuis 94 95, le premier degré du secondaire est entré dans une phase de rénovation intitulée «Certification par degré». C est au terme de 2 ans que l élève devra prouver qu il a acquis les compétences suffisantes pour entamer le second degré. Ce sont les socles de compétences disciplinaires (par branches) et transdisciplinaires. Sur l acquisition de ces compétences, l élève est l objet d évaluations dont les données sont régulièrement communiquées aux parents par l intermédiaire du bulletin. Mais l idéal de cette rénovation va plus loin! Elle vise surtout à transformer les modes d apprentissage, en proposant à l élève d être davantage au centre de sa formation, d en être le constructeur. Dans cette optique, le professeur est invité à accompagner l élève dans ses démarches et dans sa progression, et cela, en diversifiant les approches et actions pédagogiques. Le Collège Saint Vincent, tout en souscrivant à ces nouvelles perspectives et dynamiques, s engage à maintenir chez chacun de ses élèves le meilleur niveau possible de savoir, savoir faire et de savoir être. Le 1 er degré, intitulé aussi D.O.A (Degré d Observation Autonome) regroupe outre les deux premières années de la Formation Commune, les deux années du premier degré différencié. 2

3 Localisation Les élèves du premier degré commun occupent le bâtiment du Chemin de Nivelles n 7 bis et entrent par le 51 rue Neuve. Regroupés sur un même site, ces jeunes élèves de la tranche d âge ans profitent ainsi d une infrastructure favorable à la transition entre l enseignement fondamental et l enseignement secondaire et propice à leur épanouissement. Quand aux élèves de 1 ère année différenciée (ancienne 1 ère accueil), ils sont installés dans les locaux du chemin de Nivelles 8 (sur l emplacement de l ancien couvent des Sœurs Rédemptoristines). Ces élèves profitent d une pédagogie adaptée et d une population scolaire réduite. Au terme de leur 1 er degré, les élèves se dirigeant vers le 2 ème degré de l Enseignement Général ou de l enseignement Technique de transition rejoindront l emplacement historique du Collège Saint- Vincent à la chaussée de Braine, n 22. Les élèves de l enseignement Professionnel et des sections de Qualification s installeront dans les locaux du chemin de Nivelles, n 8. Les élèves de la section Sport-Etudes-Football du 1 er degré rejoignent les terrains de la chaussée de Braine en compagnie de leur professeur. 3

4 Le a la réputation non usurpée d être un Collège sportif. La pratique de tous les sports figure dans sa tradition et dans sa politique actuelle. Activités et infrastructure en témoignent : halls, terrains, piste d athlétisme, gymnase, Le sport est facteur d équilibre psychosomatique, stimulateur d énergies vitales, excellent outil d éducation (volonté, sociabilité, fair-play, concentration). C est ce qui nous incite à inviter les jeunes à pratiquer une activité sportive, à organiser des rencontres, à participer aux divers championnats de la FRSEL (Fédération Régionale Sportive de l Enseignement Libre). Les études sports Les ETUDES-SPORTS proposent des activités sportives de haut niveau que l on peut pratiquer en conciliant les études. L horaire hebdomadaire est légèrement différent, l encadrement est adapté au sport. Ces études sont destinées aux filles et aux garçons passionnés de football ou de gymnastique qui désirent suivre des études de très bon niveau et qui sont décidés à fournir l effort nécessaire pour concilier les études et leur sport favori. 4

5 Documents et modalités d inscription En inscrivant votre enfant au, nous vous avons invités, chers parents, à adhérer aux divers projets et règlements portés à votre connaissance : - projet éducatif - projet pédagogique - règlement d ordre intérieur - règlement des études - projet d établissement Pour une inscription en 1 ère année : Le ministère de la Communauté française a instauré des périodes d inscription et des critères déterminant les priorités. Il est toujours possible de nous contacter pour établir une fiche de contact de manière à pouvoir vous tenir au courant de l évolution de la situation. Une fois les formalités d inscription effectuées, vous devrez nous fournir: - une photocopie de la Carte d Identité ou un certificat de Nationalité, - le certificat d étude de base (= diplôme de primaire) original ou une photocopie certifiée conforme par l Administration Communale (fin juin), - la déclaration relative au choix des langues modernes qui vous sera fournie lors de la rentrée, en cas de changement de langue, - la déclaration relative au choix de la langue moderne provenant de l école primaire. 5

6 Si votre enfant n est pas en possession de son certificat d Etudes de Base, il peut entrer en 1 ère année différenciée, sans autre formalité. Au terme de cette année, il pourra, soit continuer dans le 1 er degré différencié, soit commencer une 1 ère année Commune. NB : un enfant en possession de son CEB doit s inscrire en 1 ère Commune. A la rentrée, chaque élève reçoit un passeport pour lui permettre de rejoindre sa classe et son titulaire L après-midi du premier jour est consacré aux activités sportives. On apprend à se connaître. 6

7 Horaire de 1 ère année FORMATION COMMUNE : 28 PÉRIODES Religion Français Langue Moderne (Néerlandais ou Anglais) Mathématique Etude du Milieu Sciences Education Physique Education par la Technologie Education Artistique 2p 6p 4p 4p 4p 3p 3p 1p 1p ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRE CHOISIE PAR L ÉCOLE Latin 2p ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES AU CHOIX DE L ÉLÈVE Une activité à choisir parmi : Activités Artistiques Art Dramatique Conversation Anglaise ou Néerlandaise* Football Gymnastique Informatique Journalisme Recherche Scientifique Sport Santé 2p 2p 2p 2p 2p 2p 2p 2p 2p * L atelier conversation doit se suivre dans la même langue que la langue moderne choisie. 7

8 Formation commune Religion 2 périodes Objectifs : Le cours de religion a pour objectif de mettre les élèves dans des conditions, surtout sur le plan intellectuel, qui leur permettent de découvrir le message chrétien et de se situer par rapport à lui, en toute liberté et connaissance de cause. Matières vues : - faire découvrir les grandes lignes de la culture biblique et relier les voix du passé à celle d aujourd hui, - amener l élève à s ouvrir aux questions existentielles, - favoriser la croissance en humanité et ouvrir à certaines valeurs telles que l accueil, le respect, la solidarité Français 6 périodes Objectifs : Donner au élèves la pratique de l expression écrite et orale dans la langue utilisée de nos jours et leur permettre de communiquer, c est-à-dire d écouter, de parler, de lire et d écrire avec rigueur et profit. Entraîner, par le contact avec les textes, la réflexion collective et personnelle. Développer l imagination, la sensibilité et la mémoire. Découvrir le plaisir de lire au travers d œuvres classiques et contemporaines. 8

9 Matières vues : - étude de textes variés qui débouchent sur des exercices de vocabulaire et d expression écrite, - expression orale, lecture passive, résumer une histoire ou un livre, relater un évènement ancien ou récent, commenter un dessin ou un support audiovisuel Outils de la langue : Uniformiser les acquis de l école primaire en respect avec les socles de compétences. Application des outils à travers des productions orales, écrites et l utilisation de référentiels. Langue Moderne (Néerlandais ou Anglais) 4 périodes Communiquer en néerlandais ou en anglais, c est parler ainsi que lire et écrire dans cette langue. Au cours du 1er degré (1ère et 2ème année), ces 4 compétences seront développées dans diverses situations de la vie courante relatives aux 14 champs thématiques : caractéristiques personnelles, de la famille, des amis, vie quotidienne, loisirs, santé, achat, nourriture, Au travers de ces situations de communication, l élève devra également pouvoir utiliser certains éléments grammaticaux comme la phrase affirmative, négative ou interrogative, les pronoms personnels, les principaux déterminants, les formes verbales lui permettant de s exprimer au présent, au passé et au futur Il veillera pour la compétence orale à la prononciation et au débit de parole ; et pour la compétence écrite au soin et à la présentation. 9

10 Mathématique 4 périodes Objectifs et démarches : Le programme est conçu pour un enseignement en spirale (d où récapitulations fréquentes). Son objectif est : - d accorder une place importante aux raisonnements, à l analyse et à la synthèse, à l esprit critique, - de redonner place à l arithmétique, approfondir les mécanismes de calcul, - d établir des relations entre théorie et exercices. - de poser et de résoudre des problèmes. Matières vues : Les nombres Noyau : - les nombres naturels (N) - les nombres entiers (Z) Travaux et applications : - les nombres décimaux et les fractions, - problèmes de : pourcentage, grandeurs proportionnelles, règles de trois simples, dénombrement, - représentation de données numériques. Géométrie Noyau : - notions de plan, droite, segment, point Calcul de périmètres, d aires, de volumes, 10

11 - constructions élémentaires (à l aide de l équerre, de la règle, du compas, du rapporteur), - transformation du plan. Travaux et applications : - description de solides et de figures planes, - représentations planes de solides, - classement et définition des figures usuelles du plan. Etude du Milieu 4 périodes Objectifs : Le programme est commun aux deux années. Il demande de privilégier, si possible, le travail par groupe et implique la nécessité de sortir du site du Collège Saint - Vincent, pour les observations sur le terrain. Matières vues : Principe de base - un MILIEU est une partie d un territoire étudié à l échelle locale (dimension géographique) sur lequel vit une communauté (dimension socio-économique) qui organise ce territoire et qui est marqué par son histoire (dimension historique), - ETUDIER UN MILIEU, c est s interroger sur les hommes et les femmes qui sont le centre des préoccupations. L étude des aspects matériels n est qu un des moyens d accéder à la compréhension de la réalité humaine. Les finalités - faire découvrir à l élève les milieux actuels qui l entourent, - faire découvrir les principaux modes d organisation de l espace, - faire découvrir l évolution des conditions de vie, - développer sa citoyenneté responsable. 11

12 Détermination du type de milieu Exemples : un centre-ville, un quartier à fonction économique dominante, etc. Tous ces milieux devront couvrir les périodes suivantes : l antiquité gallo-romaine, le Moyen-âge, les temps modernes, l époque industrielle et le 20 ème siècle. La démarche scientifique Elle se décompose en trois phases : - la phase d investigation : mettre l élève dans une situation de recherche qui lui permettra de poser des questions pertinentes, - la phase de mise en contexte : asseoir un certain nombre de connaissances, apport culturel en partant de ce qui est ressorti de la phase d investigation, - la phase de transfert : évaluer les compétences acquises ou amorcer une nouvelle phase d investigation. Les compétences Au terme du premier degré, l élève aura appris à formuler une question pertinente concernant la vie de l homme dans un milieu donné actuel, à organiser son travail, à traiter les informations de façon critique et à présenter les résultats obtenus. Sciences 3 périodes Objectifs : Le but essentiel de ce cours est de permettre à l élève de mieux se découvrir et de se situer dans son milieu naturel pour ainsi veiller à sa propre santé et à s engager activement dans le respect des autres et de l environnement. 12

13 Ce cours de sciences doit faire découvrir aux élèves des notions scientifiques de base, réutilisables dans leur contexte quotidien. Dès la première année, quelques compétences sont exercées : - l observation scientifique qualitative et quantitative., - l apprentissage de la mesure : grandeurs, unités, instruments, - la formation a l esprit de synthèse et la mise en évidence des relations entre les sciences et les technologies, - la communication par le dessin et le verbe, - la mémorisation et la restitution des concepts scientifiques abordés. Matières vues : Celles-ci sont centrées sur le milieu terrestre. L initiation à la méthode scientifique se fait au travers de contenus notionnels en biologie et en physique. En biologie Comment répondre aux besoins des êtres vivants? - les caractéristiques de l environnement terrestre, - les êtres vivants et les relations alimentaires, - les êtres vivants se nourrissent, - les êtres vivants respirent, - les êtres vivants transportent les nutriments et l oxygène. En physique S interroger à propos de la matière et de ses constituants - les mélanges et corps purs, - les états de la matière, - les changements d états de la matière. 13

14 Education Physique 3 périodes Priorités pédagogiques : Afin de réagir contre le phénomène de sédentarisation, favoriser l activation des conduites motrices, redonner le goût et le plaisir du mouvement de manière à assurer à nos jeunes une croissance harmonieuse. Exercer une pédagogie de la responsabilité, du respect et de la coopération. Finalités et options fondamentales : Finalités S inscrivant dans la perspective définie par le décret «Missions», l Education Physique se donne comme priorité la prise en compte de la dimension motrice dans la formation globale de l élève et de son épanouissement en lui permettant de mieux assurer un certain nombre de fonctions vitales. Pour atteindre cet objectif et amener l enfant à maîtriser les compétences terminales votées par le Parlement de la Communauté Française, l enseignement, la pratique et l évaluation des différentes activités sportives auront comme fil conducteur trois champs disciplinaires principaux : - les habilités gestuelles et motrices, - la condition physique, - la coopération socio motrice. Ceux-ci contribueront à développer, par le biais des activités que nous proposons, l éducation à la santé, à l expression, à la sécurité et l éducation sportive. - éduquer à la santé en améliorant la condition physique et en entretenant régulièrement les qualités physiques de base telles 14

15 que l endurance, la souplesse et la vélocité. Nous tenterons également d aider les jeunes à gérer le stress présent dans sa vie ; - éduquer à l expression en expérimentant toutes les richesses de la communication non verbale ; - éduquer à la sécurité en apprenant à l élève tout le travail d ajustement moteur et postural, le contrôle de l équilibre et la maîtrise des techniques de manutention sans oublier l adaptation au milieu aquatique ; - éduquer à la pratique des sports d équipe de façon à amener les jeunes à respecter les règles convenues pour agir collectivement dans une réalisation commune avec fair-play dans le respect de soi et de ses partenaires coéquipiers et adversaires. Les différentes compétences feront l objet d évaluations périodiques et d une évaluation certificative en fin de 2 ème année commune. Options fondamentales Dans le cadre du Collège Saint - Vincent, notre objectif sera aussi d amener nos élèves à progresser de manière quantitative et qualitative, à s auto-évaluer, à rencontrer et à respecter l autre qu il soit partenaire ou adversaire. Dans le premier degré, la réalisation de performances n est certes pas la priorité. L attitude face au travail, le goût de l effort, l engagement personnel de l élève et sa volonté de progresser quel que soit son niveau de performance ou le niveau de ses performances, sont à nos yeux des valeurs essentielles. Nous essayons pour ailleurs, de sensibiliser les élèves à une hygiène corporelle de base. Développement des compétences : - habilités gestuelles et motrices, - maîtriser les grands mouvements fondamentaux de déplacement (courir, grimper, glisser, sauter, se suspendre, s arrêter, 15

16 s appuyer, se réceptionner, tourner selon les trois axes corporels, ), - coordonner ses mouvements : tirer, pousser, manipuler, lancer des objets en fonction de leurs caractéristiques (nature, forme, poids, fragilité, encombrements, ), - se repérer dans l espace, - maintenir son équilibre et gérer les déséquilibres programmés ou accidentels. - adapter ses mouvements à une action en fonction de sa morphologie, des buts poursuivis et de ses caractéristiques physiques, - exprimer des émotions à l aide de son corps, - adopter une attitude de sécurité en milieu aquatique. Condition physique : - endurance, - souplesse, - vélocité, - force, - résistance. Coopération socio - motrice: - respecter des règles convenues dans l intérêt du groupe et en fonction du but à atteindre, - agir collectivement dans une réalisation commune, - agir avec fair-play, dans la défaite et la victoire, dans le respect de soi et de ses partenaires (coéquipiers et adversaires). 16

17 Education par la Technologie 1 période La spécificité du cours d éducation par la technologie repose sur le fait qu il est basé sur le concret et la réalisation pratique. Buts du cours : - résoudre des problèmes techniques liés à la fabrication, à l étude, à la transformation ou à la réparation d objets techniques, - développer l intelligence et les connaissances techniques, - acquérir la maîtrise des gestes techniques. Thèmes qui peuvent être abordés au cours de la 1ère : - étude de quelques outils et de quelques termes techniques, - l évolution de l ordinateur, - la propulsion, les moteurs : le mobile, - l architecture, la construction : un pont, - la protection de l environnement, - le périscope. Education Artistique 1 période Objectifs : A l ère des médias, l éducation a un rôle spécifique dans la formation générale de l élève. L art est universel, mais il se «lit» dans toutes les particularités. L acquisition de repères culturels met en place les compétences essentielles pour former un citoyen responsable. 17

18 Matières vues : Ainsi, à travers différents sujets et techniques, par l observation d œuvres d artistes, l élève est appelé à redécouvrir le plaisir de l expression par l action de dessiner et de peindre, d entendre et de reproduire. Il peut ainsi apprendre le langage plastique tels que : le point, la ligne, la lettre, la forme, la couleur, les valeurs, la matière et la composition. Ainsi que les langages musicaux tels que le son, le bruit, les notions, les rythmes, les mélodies, le timbre et l harmonie. Education artistique Observer le monde visible sonore voir, faire entendre écouter Développer la sensibilité, comprendre Solliciter la création artistique 18

19 Activité complémentaire choisie par l école Latin 2 périodes Objectifs : - développer les compétences transversales : capacités de raisonnement, esprit d analyse, - aborder la civilisation romaine : mythologie, aspects de la vie quotidienne des Romains et des Gaulois, - développer la connaissance de la langue française grâce au latin et notamment par le biais de l étymologie, - développer les aptitudes qui permettront un choix sérieux en fin de 1 ère année. Matières vues : - la syntaxe des cas, - les 3 premières déclinaisons et les conjugaisons, - la mythologie et la vie quotidienne des Romains et des Gallo- Romains. 19

20 Activités complémentaires au choix de l élève Une activité à choisir parmi : Activités Artistiques 2 périodes Objectifs : - éducation de la vision et exploitation des impressions visuelles, - entraînement à l expression plastique basée sur l observation objective, la mémoire ou l imaginaire, - la découverte de la subjectivité. Matières vues : - étude de langages spécifiques : le trait, la surface, le volume, le blanc et le noir, les couleurs, les contrastes, - emploi de techniques expressives : percer, découper, plier, peindre, mettre en couleur, etc. Art de la Parole 2 périodes Objectifs : Le cours d art de la parole a pour but de permettre à tout élève de pouvoir s affirmer en exprimant ses émotions par le biais d une 20

21 série d activités comme l improvisation, le mime, le jeu théâtral, la mise en scène Méthode : Le cours s articule autour des axes suivants : - la combinaison de l expression vocale et corporelle, - l affirmation de soi, et le dialogue avec les autres. Conversation Anglaise et Néerlandaise 2 périodes Le cours, accessible en fonction de la langue moderne suivie, vise à faire parler l enfant par le biais d activités ludiques et de mises en situation. Contenu : Le contenu matière complète la compétence orale de base Objectifs : Le cours de Conversation Anglaise ou Néerlandaise a pour but de développer la capacité à utiliser et oser utiliser les premières connaissances de la langue acquises au cours de base et à familiariser l élève avec l aspect oral ou auditif de la langue. 21

22 Football 2 périodes Les infrastructures de nos écoles permettent la mise sur pied d un écolage technique de haute qualité : nombreux terrains, jet-ball, etc. Des professeurs-entraineurs diplômés de l Ecole Fédérale de l URBSFA dispensent ces cours. Objectifs : Le football, par son aspect collectif, offre à l enfant un excellent épanouissement social. Il peut vivre sa passion et concilier celle-ci avec les études. Contenus : - développement des qualités techniques et tactiques, spécifiques au football, - écolage spécifique des gardiens de but, - trois entraînements hebdomadaires. Gymnastique 2 périodes Les trois gymnases spécialisés, le matériel adapté aux différentes catégories d âge, un encadrement de qualité : nombreux sont les atouts de cette activité de gymnastique sportive. Un programme évolutif cohérent est conçu et élaboré en fonction de l âge et du niveau technique des enfants. Le développement des habiletés spécifiques à la gymnastique sportive 22

23 permet un développement harmonieux du corps et de l esprit tout au long des 3 entraînements hebdomadaires. Informatique 2 périodes Le cours d informatique se donne dans une salle équipée de 25 stations-élèves et d un poste-maître à destination de l enseignant, le tout fonctionnant en réseau (local et internet). La classe est pourvue d un projecteur multimédia permettant une grande interactivité élève-professeur. Savoirs et savoir-faire : - remise à niveau nécessaire en début de cursus : il est indispensable de s assurer que chaque élève maîtrise les notions de base : mise en service, connexion au réseau local, - le cours d informatique dans le cadre des activités complémentaires n est pas un cours de bureautique. Il est cependant nécessaire de mettre en place des savoirs et savoirfaire. Voici une liste non exhaustive de thèmes qui peuvent être travaillés : une utilisation correcte du vocabulaire lié aux technologies de l informatique, une maîtrise suffisante et efficace du clavier et des autres périphériques, un emploi correct du système d exploitation, la gestion des fichiers et des dossiers, l apprentissage des outils de base en traitement de texte, 23

24 l apprentissage d une recherche raisonnée sur Internet. - l élève aura l occasion de mettre en application les données théoriques au travers de mises en situation et d exercices qui lui permettront de renforcer les compétences exercées. Journalisme 2 périodes Le but est d éveiller à la communication et aux médias ainsi qu à l élaboration concrète d un journal du Collège Saint - Vincent. Concrètement, l élève est amené à écrire des articles, faire des photos, rechercher et traiter l information au sein de l école. Les sources sont nombreuses et variées : voyages, résultats sportifs, excursus, conseil d école, pôle d intérêt des jeunes d aujourd hui, humour, invité du mois, rubriques diverses (mots croisés lu pour vous derniers achats de la bibliothèque - ), 24

25 Recherche Scientifique 2 périodes Ce cours vise à concrétiser, par la pratique au laboratoire et les visites pédagogiques, les notions abordées dans le cadre des cours de formation commune, en particulier ceux de sciences, de français et de mathématique. Il permettra aux élèves de s ouvrir au monde qui les entoure et aux domaines scientifiques. On y favorise: La manipulation - élaborer une démarche scientifique et la mettre en œuvre, - développer des savoir-faire techniques en construisant des montages expérimentaux, - expérimenter, - acquérir le sens du travail en équipe. L observation - observation pertinente, objective, spatio-temporelle, qualitative et quantitative, - observation d écosystèmes particuliers et des êtres vivants qui y sont associés, - observation de phénomènes expérimentaux. 25

26 L expression - l expression écrite et orale, - la rédaction de rapports structurés et de travaux de présentation, - la réalisation de dessins et de croquis d observation, - l emploi d une terminologie spécifique au monde des sciences. L élève s interroge, il analyse des problèmes, il développe son esprit critique, sa curiosité et son goût de l investigation, il s exprime avec rigueur et précision, il structure ses démarches. L élève est amené à développer de nombreuses compétences qu il peut réinvestir dans d autres domaines, d autres cours. Les activités menées dans le cadre de ce cours sont très variées. En voici une liste non exhaustive : - découverte du matériel de laboratoire, - techniques de travail du verre, - utilisation du bec Bunsen et étude de la flamme, - utilisation d outils de mesure, - utilisation du binoculaire, - observation de plantes à fleur, de champignons et d animaux du milieu terrestre, - utilisation de clés de détermination en vue de l identification de plantes, d animaux et de champignons, - réalisation et présentation de travaux personnels ou par équipe. Sport - Santé 2 périodes Cette activité complémentaire n est pas une extension du cours d éducation physique : elle en est le complément. Sans avoir de bagage technique, il est possible d envisager de faire du sport pour le développement harmonieux du corps et pour «dé stresser». 26

27 La recherche du bien être physique, le travail de l endurance (loin des efforts plus soutenus que sont les sports de résistance) et les implications positives sur la santé d une sainte pratique sportive sont les éléments de base du cours. Concrètement, en fonction des conditions météorologiques et des disponibilités techniques, le vélo, la natation, la course à pied, les jeux sportifs constituent l essentiel de cette activité complémentaire qui se pratiquera en mixité. 27

28 1er degré différencié La 1ère année différenciée est une année destinée aux élèves n ayant pas obtenu leur C.E.B. et qui, - soit ont suivi la sixième année primaire, - soit n ont pas suivi de sixième année primaire mais sont âgés de 12 ans au moins avant le 31 décembre de l année civile de l entrée dans le secondaire. Cette première année différenciée a pour objectif de permettre à l élève d atteindre les compétences à 12 ans. L enseignement prodigué est différent de celui de la première année commune : l équipe pédagogique veille à réconcilier l élève avec l école, à combler les lacunes de base dans les cours généraux, à apprendre une méthode de travail, à développer des compétences manuelles,. C est un enseignement concret, basé sur les réalités de la vie. En classe, l attention est portée sur chaque élève en particulier, en tenant compte de son vécu familial, scolaire et social. L enseignement est individualisé au maximum dans un petit groupe et de nombreux projets permettent à l élève de s ouvrir sur le monde extérieur. A l issue de la première année différenciée, l élève présente l évaluation externe octroyant le C.E.B. En cas de réussite, l élève passe en 1ère année Commune (voir au début du livret) ou en première année Complémentaire (1S). S il n a malheureusement pas obtenu son C.E.B., l élève passe en 2ème année différenciée. 28

29 Horaire de la 1 ère différenciée Branches Nombre de périodes Religion 2 Français (dont Méthode de Travail) 7 Etude du Milieu 2 Mathématique 5 Sciences 2 Langue Moderne 1 (Néerlandais ou Anglais) 2 Education Artistique 2 Education Physique 4 Expression et Communication 3 Métiers de l Alimentation 3 29

30 Table des matières Un mot d accueil 1 Localisation 3 Documents et modalités d inscription 5 Horaire de 1 ère année 7 Formation commune 8 Religion 8 Français 8 Langue Moderne (Néerlandais ou Anglais) 9 Mathématique 10 Etude du Milieu 11 Sciences 12 Education Physique 14 Education par la Technologie 17 Education Artistique 17 Activité complémentaire choisie par l école 19 Latin 19 Activités complémentaires au choix de l élève 20 Activités Artistiques 20 Art De La Parole 20 Conversation Anglaise ou Néerlandaise 21 Football 22 Gymnastique 22 Informatique 23 Journalisme 24 Recherche Scientifique 25 Sport Santé 26 1 er degré différencié 28 30

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS en EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES 2000 PREAMBULE Les compétences

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la Communauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire D/2004/9208/13 D/2010/9208/50

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be PROGRAMME GENERAL Le collège Saint-Hubert est un établissement d enseignement secondaire

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues Internat Mixte & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème écol e & collè G e L a ÏQues www.college-prive-moreau.com Le collège privé Moreau Créé en 1832, le Collège Privé Moreau

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Activités extra-scolaires

Activités extra-scolaires Activités extra-scolaires en anglais Contactez-nous 01 45 27 37 56 est tout d abord une école maternelle et primaire qui accueille les enfants à partir de 2 ans ½ et les accompagne jusqu à la fin du primaire.

Plus en détail

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STI2D La série STI2D s inscrit de manière affirmée dans la voie technologique

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS 1 Finalité de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours à suivre par l apprenant pour acquérir

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

LE ROSEY. Programmes scolaires

LE ROSEY. Programmes scolaires LE ROSEY Programmes scolaires Organisation des études Le programme scolaire du Rosey permet à des élèves venus de tous pays de recevoir une éducation de qualité, d acquérir des connaissances approfondies

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 12 mai 2014 relatif au livret d apprentissage des catégories A1, A2 et A du permis de conduire NOR : INTS1409938A Publics

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

Pourquoi un tel essor du développement personnel?

Pourquoi un tel essor du développement personnel? Pourquoi un tel essor du développement personnel? Ces dernières années, on ne peut que constater l'émergence de nouvelles méthodes dont le but principal est l'épanouissement individuel. Le développement

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Pondération des compétences 2011-2012

Pondération des compétences 2011-2012 des compétences 2011-2012 Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Addenda au Programme de formation de l école québécoise Direction de l évaluation, MELS Document de travail

Plus en détail

Agent-e de maintenance nautique

Agent-e de maintenance nautique Agent-e de maintenance nautique Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

Principales étapes :

Principales étapes : Comment organiser une une classe de découvertes découvertes? Chalet Albarea / Association Alba DECOUVERTE 164 Route de l'authion (Peira-Cava) 06 440 LUCERAM Informations : Tel : 04 93 91 72 72 / 06 60

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Mundaneum. Les collecteurs de mondes. RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web. Dossier du professeur

Mundaneum. Les collecteurs de mondes. RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web. Dossier du professeur Mundaneum RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web Les collecteurs de mondes Dossier du professeur 1. Présentation de l animation Description Cet outil pédagogique a pour but de mettre l élève au centre

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N au réapprentissagedes savoirs debase Formations des M au ges rurales Organisme de formation de base de proximité, compétent dans l accompagnement et la formation des publics dits de faible niveau (V et

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Annexe 1 Page 1 Date : le 09 janvier 2012 TOITURES VEGETALES

Annexe 1 Page 1 Date : le 09 janvier 2012 TOITURES VEGETALES Annexe 1 Page 1 1. FINALITES DE L UNITE DE FORMATION 1.1. FINALITES GENERALES Dans le respect de l article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l enseignement de promotion

Plus en détail

Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016

Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016 E002-1-4 Services éducatifs Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016 Répartition des services éducatifs entre les écoles DÉFINITION ET CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Référence : Jean

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

Coaching RelationCare

Coaching RelationCare Coaching RelationCare Les fondamentaux Notre formation associe les approches les plus récentes en matière de coaching individuel et d équipe, de systémique, de connaissances dans les neurosciences, de

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Liège, le 21 septembre 2013 PROJET D ETABLISSEMENT Projet d établissement Le Centre d Enseignement Secondaire Léon MIGNON se composant de trois implantations distinctes, ayant chacune leurs caractéristiques

Plus en détail

Architecte d intérieur

Architecte d intérieur Architecte d intérieur Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

Positiver la fonction de manager

Positiver la fonction de manager Positiver la fonction de manager Cycle de 9 jours soit 63 heures Les objectifs de la formation 1 COMMUNICATION MANAGÉRIALE Mieux se connaître dans son nouveau rôle de Manager. Prendre sa place et se positionner

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable.

Enseignement fondamental. Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Enseignement fondamental Article 1 : Déclaration de principe Le présent règlement s adresse à tous les élèves et à leurs parents ou à la personne légalement responsable. Il est rédigé en lien avec les

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2)

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) 1 Les programmes 2008 : cycle 2 - introduction L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la

Plus en détail

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges Présentation de l atelier éducatif Aménagement urbain, développement durable. Agriculture urbaine. Créez et entretenez votre propre jardin

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Projet d établissement de l Ecole de la Maillebotte

Projet d établissement de l Ecole de la Maillebotte Ecole Communale de la Maillebotte Square des Nations Unies,7 1400 Nivelles Tel : 067 84 47 77 Fax : 067 22 12 31 agnes.vermeyen@nivelles.be www.maillebotte.be Projet d établissement de l Ecole de la Maillebotte

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE EFFECTUER UN SOIN VISAGE

SERVICES AUX PERSONNES ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE EFFECTUER UN SOIN VISAGE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 8 SERVICES AUX PERSONNES ORIENTATION D'ETUDES : ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE EFFECTUER UN SOIN VISAGE FORMATION EN COURS DE CARRIERE

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail