Ce rêve est devenu réalité!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce rêve est devenu réalité!"

Transcription

1 Vus venez de truver une rèle mise en line par un cllectinneur qui, depuis 1998, partae sa cllectin de jeux de sciété et sa passin sur Internet. Imainez que vus puissiez accéder, jur et nuit, à cette cllectin, que vus puissiez uvrir et utiliser tus ces jeux. Ce rêve est devenu réalité! Chantal et Françis vus accueillent à Slny (Saône-et- ire), au cœur du Val amartinien, entre Mâcn et Cluny, à 1h de yn u Châln-sur-Saône, 1h30 de Ranne u Dijn, 2h de Genève, Grenble u Annecy et 4h de Paris (2h en TGV). 'scale à jeux est un îte ludique, réunissant un meublé de turisme mdulable de 2 à 15 persnnes et une ludthèque de plus de jeux de sciété. Au ttal, 320 m² pur juer, ripailler et drmir

2 (.l,u u F -cl l- aa -a F rtr r/r 'lr, (l, a.i t-s \,, -, +, l- +,.I -À - l& r l-- +, t a tè -- h F-{ \r -\ {!r.j \-- tu' F* '{ t :F ffi*\ *.r? à \f\ i:,i'* :l\ *:" lé-\ 13{i. afa le S* çu Ar "?.q r t.:.rr i-l 'F-' r *T-!1, r 5 \,-* + qz. \6 H \ Y-1 * râ h ô+è x üui ç2. cf t-l 'i X-.u f.u i Èq N (ôm

3 U d?p dryu '- * : -,,1()ô *ôx e1: u; 6È-":: 6-v-dr i# È -.i r -. O9>6-.c >ô9otè-.y* Gl c 6I -PP Àt;, ô'b : r Ë +È ;.F^ )?-Ë" > : l..i, (!U;j Y :Ü -P.lc Èü ; ü Y C 6 f n, c É: P - j u -- i _ 6,^!'.;: YOuc 9; >-u, i- e *üt+ë;c-ü Ë I r È u àé.sf:; --.H r'1 ç ô - È è. ;1 6 I r 3 3 3È -:-ü-- t Ë-a;; ;ü ssü, :i.9. ô.8 À O G s àd. a \ È t

4 ffiidq %. Ë +.' a È az _: - -: H - r :: lëî 'Ë u, ::I Y U # ô * ei + * Ë 3. +È 3 x 2 :i ü ; Ë 5 Ü ajs e *.s : È é!.:-v 9 k È r è; ' ft-a '.ô + è t : -' Y * ô.9 : ÿ ;;F é- ; É iî r ÿ Q ; t Ë ü ÈÈ Zt - + I à ië: - Ë^ I î + : 7 s ; î :, È.: : Ë :s : :q; r 3 i 3 i s a- e*- t 1à" Ëtï a 1 e È_,r i '3. ;s_ ç _.: s u a.: a a \ - <.D.-- # c ;.s-f ;Ë1 : 5;ÈÉë ; 99 >:ô-;c9s.c!j5.6 È È s ï:: 1Ë{ +'S ië *5 cs - Y é :.4-6:' u ++.- rc ü - x - A. - q i è - _! i! A - U ' Ë siëéi; É?'ËËï ;i.:ë _. -aaq-sr -ÿ. YË; a -. sqi9.6.è È::-- ; iiz 'iëçèfê -; :- e ;ir t.1 Fb'3::q. -È :iz-, [:Ë Ë3 3-- ÏÈ:Èi?,ianàÈ+:5È É ;» -: )!;.Plf+:+88 5.: 9: ç;3"3. a -ê Y u i -:-! I 'iëëi :i *-:-f 3.s i: ;È5Ër; Æn:Ès3i h 8- é'",,!:.ææk!* Ë i^! Ë: æ-:. q1 I æmiffi5 ææ-æh: æ ; ffi; *ÉW l cl pr È: z.hl re IrI l : z, l+: u ee" <.'" ï: u':iè F : + z X 5's.i l.. > >.eê'h a'8: (j8.3

5 I u - -È :!26qr,a2;Scè t.i é.2 TtÉ-9 *S à< 6 d O6-i 2fi-1:7-9,t'ËqË ÿl Y -9-:r S.lrl -*v; Ë-à é X É! -,^s+-'6) t Fl Èe.h v, r ô ' à _s_9 è ;5 d + I F H & È e.eë Z, -+ Ë.6 e : t.itë-9.qqj Ë ië.ëë P \,r -- O d ;;î!'l ( z, >xytl ;i+ t, :7 Ë É d - 'i l.i â a u riè ô (â.*ü.9.:l -!2 I I é lrl U s rv..pv - -\ t1 ôi a) q j-,u,r Ys-a- ü.< i i:s i t 'd Ẹ. ; 96 ü_9.!? -5 Ë'9 uxq ç'6 Æ- '9.91'7 qr;9 ô È.u ^'.eë " k N-T: qôts 9: + Ë --9 )s Ë j È s ^-4 l c è e -; : 6 d.. c ô ): + tu ËiftËB s:ëëæ u**e ctëèa *.6 rt : *9 ô *! : ;c; à -*.9'9 * b-e 6 ^, è - H-1 3;.1. > ae -. 6.!];; d.1-

6 5 - r UO i-.!2 >ü sti. -:>< av i- É6C.69 :.É e bi e I > X 6;:- N-;i -X N 3;u;79 666ô --.8 *' e > d V ^a-or t O àp9+,tràh;43 tu qdf yr -j!l-ô ÈU è Î; : x a- 6 4.^ : - -9.f-! c.i ü É d û.<: 1 ü- -. È :-: 9 e â, r.:èà > --l d - h U -:2 -æ,.tu^:; ts - >---i;-.-ô :l a È - : I È-:,6: 'i-cë'ü t: <? 6.0* a6y.ù:.r6 -.^-:UU trèi e!1 9 é fr. P 3 ea É<9Ë>Fi N 6 I ô 9:.1 6!?- a À - " u9*-èbër cà-:.rr! é6> z I ;.. ; : ô r--:xè s >:;.-4.".2 7 c 9.) v-._ ^:e.; <,6(, Oh ÈrcQ>zd :æi -*l l; Éis I.-:u::.6 Fr Sq- BA Ë -. >:a + -_-.: Ë 0 ü.- ; i.99t É:-:.,.:9.u ô Ë c_9. 56È ü;.6 ôs ;s.e.- è S At> 'q - '-,! 3 &9.9i '; à 16 È 9^ç: ; #ï t É:Èi; 3S - Ç 3_Ë ô ô 6 - Ë ^^-Ë Z -e -.8";;i 8.Ë i ;i3_ -::àô F -;i -.së'i ;q 2"_ë.î3 é,^--+i.i6ë - -rë' -ô?.24.6 Ë È e ô 6.9-.i a. à ü : 3 'É üu; -F -:.1Èc-.Ëë.s i Y q î.è9..i *iqnç ù.f;d ËPïl.Ë * Ë;nrË 7i < æ; 6 e c ;'Ë*" s^ -së : i*, 5 ;: ;;':Ë;r ni:: : '. - 1' ÿ: 3

7 r U z, Ir vt II I ææ F**3 ffiæ ffi ffiæ ffi ffi ffiffiææeffi Ëææ3 ffircæ3 ËffiH3 ffiffiffiffi ffi Fffi1 Ëd ære reffi ffiffiæ

8 @ I I arl 3É ô vt z, r! t, II \rrl ô x tt f N lr É 3lrl lrl À cé r5. F

9 (.l,u u F -cl l- aa -a F rtr r/r 'lr, (l, a.i t-s \,, -, +, l- +,.I -À - l& r l-- +, t a tè -- h F-{ \r -\ {!r.j \-- tu' F* '{ t :F ffi*\ *.r? à \f\ i:,i'* :l\ *:" lé-\ 13{i. afa le S* çu Ar "?.q r t.:.rr i-l 'F-' r *T-!1, r 5 \,-* + qz. \6 H \ Y-1 * râ h ô+è x üui ç2. cf t-l 'i X-.u f.u i Èq N (ôm

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Washington constate le repli irakien, mais poursuit le déploiement armé dans le Golfe

Washington constate le repli irakien, mais poursuit le déploiement armé dans le Golfe è è - q è q q ç q / è ï q q ï - è è q ê q ê ï ù : ô è è q z q û ( ) q z ( ) q q è z q ô è ( ) è è q q è ( ) - q ( ) û q q z è - z q - èq z - : q q q è q q ï è q - q ï Q q q -- È - Q - q q ê - q q ê --

Plus en détail

J e u d i, 2 6 f é v r i e r

J e u d i, 2 6 f é v r i e r J e u d i, 2 6 f é v r i e r 2 0 0 9 M o t o G P : K a w a j o u e a u y o y o M ê m e e u x n ' y c r o y a i e n t p l u s : l a D o r n a s a u v e l e s v e r t s e t a j o u t e u n p e u d e c o

Plus en détail

LA PRESSE, MONTREAL, MERCREDI 25 JUILLET 1979

LA PRESSE, MONTREAL, MERCREDI 25 JUILLET 1979 «Qé é é è é q Qé f f f è $ q k f é q «Qé é é é fè «é é è é? é f f é û éé q ( û éé é ) Qé é éé éq éé q «««q f é q «é é é q f fç éf é «f é ff é fé é é é éé é ê «è f é «ù éé é qé «q q qéé è é f q è éq é é

Plus en détail

st t rr t r P ②s r r

st t rr t r P ②s r r st t rr t r P 2s r r s t èr s rt t té t t rts st q s t str s t r s t t tr t r s sé s é s s t s s és s t s t t rts st q s ré t rt st q tr t r s s t s t rt st q str s t r s r r s sé s r r s é s é P t q s

Plus en détail

BUREAUX : Rue Saint-}tome, 44. s9, HEURF.SDES DÉPARTS ET DES ARDIVÉES DES TBAInS DES CHEMINS DE FER DU MIDI E'l' D'ORLÉANS. ucn. ne roix. Arrivées.

BUREAUX : Rue Saint-}tome, 44. s9, HEURF.SDES DÉPARTS ET DES ARDIVÉES DES TBAInS DES CHEMINS DE FER DU MIDI E'l' D'ORLÉANS. ucn. ne roix. Arrivées. û EX } T À OTQE ET TTE Z 9 OEET HEFE ÉT ET E ÉE E T E HE E FE E OÉ T O ; ; 3 TOOE E3 è ÉTEET ÉE O ç OF T E 3 E z 3; E 3 3 3 z E 3 3 3 3 T 3 3 9 F 9 9 F EE H ` / " \» `? F z \ ç \»? \ H ; w H è T T ] `

Plus en détail

i 1 F 8 s i ; Lil À RETENIR Panic Marmen- Gaudreau à Place Desjardins

i 1 F 8 s i ; Lil À RETENIR Panic Marmen- Gaudreau à Place Desjardins 5 979 Y k 8 8 è / # k à q à à ù b à à à à Qb b b à ê à b à Qb à b k k à à w qà â q ù b à à qb k k à () bâ è b bâ è b q k à à b à q è q b è q è k " Q q k «b q à è «bê è è à è à b q q k à è b à Qb" q b û

Plus en détail

SUESTIONNAIRE EXPLOITATION

SUESTIONNAIRE EXPLOITATION RPBLQU DU NGR MMSTR D L'AGRCULTLTR T D L'LVAG Déprtement e Déveppement Prgrmme es Ntns Unes. cnmue et Sc es Pur e Déveppement Ntns Unes Prjet PADM NR/9/011 NQUT D CONONCTUR SUR L'AGRCULTT'R T L'LVAG -

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

paw s Le temps qu il fera On ne sig n a le q u un vio len t in ciden t mais entre Allemands henleinistes et démocrates

paw s Le temps qu il fera On ne sig n a le q u un vio len t in ciden t mais entre Allemands henleinistes et démocrates 83 50 30 ~$ 938 w T À 3 55 9 40 3 47 9 43 H / 3 QT 4 0 É X T T- 5 7 5 7 - T X 68-0 Â " 4 0" 2 0 - - T 0 0 5 Q T T T â T è - ê - - Hz -ê» T - 29 Q -? Z ô-- T \ 7 30 - T ô"-- T - è 7 30 3 - - < - ç - 9 -

Plus en détail

S a m e d i, 9 j a n v i e r

S a m e d i, 9 j a n v i e r S a m e d i, 9 j a n v i e r 2 0 1 0 N o u v e l l e a n n é e, n o u v e a u b l o g Ç a d e v i e n t h a b i t u e l, u n e a n n é e p a i r e, u n c h a n g e m e n t d u b l o g. A u m o m e n t

Plus en détail

M a r d i, 8 m a i

M a r d i, 8 m a i M a r d i, 8 m a i 2 0 0 7 T r o i s p e t i t s t o u r s E t p u i s s ' e n v o n t. M a i s d a n s q u e l a s i l e? A l a b a s e, c e d e v a i t ê t r e u n d i m a n c h e a g r é a b l e e n

Plus en détail

Ressources et méthodes semi-supervisées pour l analyse sémantique de texte en français

Ressources et méthodes semi-supervisées pour l analyse sémantique de texte en français Ressources et méthodes semi-supervisées pour l analyse sémantique de texte en français Claire Mouton To cite this version: Claire Mouton. Ressources et méthodes semi-supervisées pour l analyse sémantique

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

(lue les vrais. lèvent! Avez-vous une idée du nombre de patients. Une étude sur le diabète et les maladies coronariennes page C3. < ikqi i:ni sot.

(lue les vrais. lèvent! Avez-vous une idée du nombre de patients. Une étude sur le diabète et les maladies coronariennes page C3. < ikqi i:ni sot. h è ( z- q h ô q hhèq q q è : ê è q ô ô h h q q ( h ) ) hô - ê ô hz : h q h - q ( ô) hq q hh hô - - h q q è q q h qq h è h h ô ( è ) q ô q h h ê : h h q è! h q q q q q! z! qè q è q q è q è q ( ) q è h

Plus en détail

Journal Républicain Quotidiennes Départements

Journal Républicain Quotidiennes Départements 6 ' w 2 92 5 6 x 22 2 2 2 ï y ' ê Q X ç ç ê 2 ( ) x ç ' I ÉÉ j?) II? I I è ( ) è (6 ) 6 è w 2 è ( ) I ÉIQ (6 ) 'I ' I è Q j j $ ' 29' y ' ] x â ê î ; y j ] x ; ] œ è è ; j ù ; è $> è è 2 ç è ' y II ê x

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Philosophia Scientiæ Travaux d'histoire et de philosophie des sciences 18-2 2014 Hugo Dingler et l épistémologie pragmatiste en Allemagne Introduction générale Oliver Schlaudt Electronic version URL: http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/934

Plus en détail

r t t r s 2 s s s s ➇ s s s s ➈ s s s s

r t t r s 2 s s s s ➇ s s s s ➈ s s s s r t t r s s s 2 s s 2 2 ➇ s s s s ➈ 2 s 2 s s 2 s 2 s s 2 ➅ s 2 s s 2 s ss s 2 s 2 P s 2 s 2 ss s s r rst s 2 ROYAL AIR FORCE AIR POWER REVIEW 2 r r rp r s r rt s s t r t r t s r t s r r s r t 2 r r rt

Plus en détail

Le Numéro : 1 S centimes. OMPTB-OOURANT POSTAL re.ee t é i é g r. < 4TM(B>CLe BBOBT - TN *»4I I 4 S D U. Q uotldlen

Le Numéro : 1 S centimes. OMPTB-OOURANT POSTAL re.ee t é i é g r. < 4TM(B>CLe BBOBT - TN *»4I I 4 S D U. Q uotldlen w*? 3 9 2 \ V 28 - F 33* 9/ J X y-ô 0 k â 0 60 8 9 F É É è (9 ) *> * è > (6 ) 6 0 -ô ( )2 q ( )8 ) 6 q ( * 6 8 * w *W k ü ç * * 5 * - - - 8 - / - 9 9 6 < (> - * - Y - - Q Ê - 8 X 2* y y--ô --------------

Plus en détail

poursuit P a ris, 26 avril. M. L oucheur, ÿ t, -----verte à la suite de l assassin at de

poursuit P a ris, 26 avril. M. L oucheur, ÿ t, -----verte à la suite de l assassin at de -^ - { " " \ \ - è 7 8 58 ( ^ Y --^ w V )- < ( ' - \ 5 7 99 W k K 5 ( w ) 8 K è è Q É 7 5-7" 7 \ ^V \ V X _ yè V ' ê ÿ ----- yè ô yè è- ük è -y ' ê - è è è ê -' V yè ê- Q ê ê îè 9» y è Y ' y è y è 'ç ----------------

Plus en détail

matériel à reproduire

matériel à reproduire _.. 15-10-29 16:52 1 ( : 450 867-6477 : : / / é à : é : é à : 450 867-0677. www..: (: : @ : Qé x x * é à -é é ç q éq.. www - é * xé x. é : èq : : (: : 8: 2 x. : : : 1 (Qé) 1 855 284-6477 450 867-0677.

Plus en détail

Lds auuri'drtt. L'an deux mille dix sept et te dix sept octobre, s'esf réuni le iury de. 04 Fadel Houda 11,50

Lds auuri'drtt. L'an deux mille dix sept et te dix sept octobre, s'esf réuni le iury de. 04 Fadel Houda 11,50 Lds uuri'drtt UVRST Mhd Lin DBGH STF 2 FCULT DS LTTRS T ds lnus DPRTMT d lnsu t littértur nlis P.V d Délibértins L'n du ill di spt t t di spt ctbr, s'sf réuni l iury d détibértins sus l présidnc du Pn

Plus en détail

D un point de vue rigoureux et parfaitement général : pratique des mathématiques rigoureuses chez Richard Dedekind

D un point de vue rigoureux et parfaitement général : pratique des mathématiques rigoureuses chez Richard Dedekind Philosophia Scientiæ Travaux d'histoire et de philosophie des sciences 18-1 2014 Standards of Rigor in Mathematical Practice D un point de vue rigoureux et parfaitement général : pratique des mathématiques

Plus en détail

Ordonnancement des migrations à chaud de machines virtuelles

Ordonnancement des migrations à chaud de machines virtuelles Ordonnancement des migrations à chaud de machines virtuelles Vincent Kherbache To cite this version: Vincent Kherbache. Ordonnancement des migrations à chaud de machines virtuelles. Autre [cs.oh]. Université

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

RI MOUSKI, VENDREDI, 2 AVRIL Le rôle essentiel du service postal. l augmentation du tarif postal, nous croyons utile de

RI MOUSKI, VENDREDI, 2 AVRIL Le rôle essentiel du service postal. l augmentation du tarif postal, nous croyons utile de è Hô G Q 9+ G U GF Z 9 () ô w k H ù è wyk Q H ô wyk U" H Q è Q k 7 è k H ô k û k ê è F è 7 ÉË Q < k k Æ k ô G è U è è ü U ] è è U _ ] ] è G G è 9 ] 7 U U è ] 9 ê ç ê Y ê ô G z H 9 G U GF ê z ê è Q k è?

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Vu l article 16 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1);

Vu l article 16 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); I É È 09023 È ÉX ÂÉ 16 (, 471); 671 2 à 217 (, 114); À 27 09, è : I I ÉIII 1 è, f : :,, f à â fû f q ; «f» :, q à 4 è q (02101), q â, q f f ç q â, q f f à ; :,, â q fû f ; : q ; : à,, è ê, f z, J; «â»

Plus en détail

Pour une lecture continue de Hugo Dingler

Pour une lecture continue de Hugo Dingler Philosophia Scientiæ Travaux d'histoire et de philosophie des sciences 18-2 2014 Hugo Dingler et l épistémologie pragmatiste en Allemagne Pour une lecture continue de Hugo Dingler Norbert Schappacher Electronic

Plus en détail

Une approche comportementale de l évaluation contingente

Une approche comportementale de l évaluation contingente Une approche comportementale de l évaluation contingente Emmanuel Flachaire, Guillaume Hollard To cite this version: Emmanuel Flachaire, Guillaume Hollard. Une approche comportementale de l évaluation

Plus en détail

LA PRESSE, MONTRÉAL. SAMEDI 4 DÉCEMBRE * k-o T E L E C O P I E : INDEX DES RUBRIQUES

LA PRESSE, MONTRÉAL. SAMEDI 4 DÉCEMBRE * k-o T E L E C O P I E : INDEX DES RUBRIQUES É É É - - - X Q - y ô î - - À - É- - - ê y - - - É y É ê É y - É- - - - É () - - ( ) () É ô - ê < ç É y y É Â ÉÉ y ô Q É É y - y É É - - - - - - # - - y - y - - y ê - À - - -ù Ô - - - - -- z - - w - y

Plus en détail

S u ite d e la p a g e G 8. ST H U B E R T : B ungalow b riq u e, 4

S u ite d e la p a g e G 8. ST H U B E R T : B ungalow b riq u e, 4 P D 7 9 7 9 d 8 0 Péé d 0 P É P Péé d 0 B Péé d 0 Péé d? WD «F B Q B 4zPÈ $5700 b YPÉ d zé é F é dd Pè b d é F 6798300 0645 405 ( $ éx è qé F d P é d D x è é 4 b b b b b x é d d P x dé $95000 $5000 x 9

Plus en détail

RIMOUSKI, VENDREDI, 21 M AI Inspection annuelle du Corps

RIMOUSKI, VENDREDI, 21 M AI Inspection annuelle du Corps 7 è ô G Q 9 5 G D GF 5 (00) 6 Ü 77 ÿ 2 ÿ " ï ç k Q è è è 25 è k G 0 è è 8 è â â â G è è k ç ê z D è 6 ô 7 ê 9 â è D è Z F < z

Plus en détail

f l! i lin meme temps que les Anglais du Canada applau dissent aux principes de justice énoncés par le président des

f l! i lin meme temps que les Anglais du Canada applau dissent aux principes de justice énoncés par le président des é é w 6 D é b 8 ÿ" _ ü W q J 0 q 7 é B $00 b é J BDD B JD ÜÂ D é é é éq é é ç q é bq q q q D qq é 8 é b é q éé é é è é é î D b ê q é è é q q D b éé é q qq b é b b ç b è é é q é w 0 ê ï é qé b â q q è W

Plus en détail

Observation et analyse d attaques sur Internet

Observation et analyse d attaques sur Internet Observation et analyse d attaques sur Internet Ivan Studnia To cite this version: Ivan Studnia. Observation et analyse d attaques sur Internet. Cryptographie et sécurité [cs.cr]. 2011.

Plus en détail

Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome bioinspiré

Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome bioinspiré Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome bioinspiré Mathieu Bernard To cite this version: Mathieu Bernard. Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome

Plus en détail

Modélisation et simulation paramétrable d objets déformables.application aux traitements des cancers pulmonaires.

Modélisation et simulation paramétrable d objets déformables.application aux traitements des cancers pulmonaires. Modélisation et simulation paramétrable d objets déformables.application aux traitements des cancers pulmonaires. Vincent Baudet To cite this version: Vincent Baudet. Modélisation et simulation paramétrable

Plus en détail

Choisir «Modifier les paramètres» et renseigner les paramètres comme dans les écrans cidessous

Choisir «Modifier les paramètres» et renseigner les paramètres comme dans les écrans cidessous Manuel d utilisation de l application de relevé d occupation des sols ODK Prérequis : Un téléphone avec système Android, doté d un bon GPS - Installation de l application ODK Collect, qu on trouve dans

Plus en détail

Le de l'affaire. Paris, 28 septembre. Les ministres se. sont réunis en Conseil de Cabinet au. Quai d Orsay, sous la présidence de M.

Le de l'affaire. Paris, 28 septembre. Les ministres se. sont réunis en Conseil de Cabinet au. Quai d Orsay, sous la présidence de M. 29 9 79 272 8 H X { 77) ç 75) x x 5 8 7 5 20 58 7 È X ff è Q 2 5 É 5 7 - - 5-2 -0 7 YX f q x xj è q W*** ' QWF É ' 'ff H f? F Q è f f X z j ' - X } / 8 * - - 0 0-5 -7-5 ' Ç f!-/ ï }* X -F 28 x q - j 28

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET D INSTALLATION CUISINIERE WALTHAM WT66GBMK2 WTFSC G66B WT 66 GB

NOTICE D UTILISATION ET D INSTALLATION CUISINIERE WALTHAM WT66GBMK2 WTFSC G66B WT 66 GB WALTHAM Partie 2 : AVERTISSEMENTS RESPECTEZ TOUTES LES MESURES DE SÉCURITÉ CI-DESSOUS ET LISEZ ENTIÈREMENT CETTE NOTICE AVANT DE COMMENCER A UTILISER LA CUISINIERE. C e tte c u i s i n i è re a é té

Plus en détail

L AVENIR Directrice DU PLATEAU CENTRAL. aériennes. Les conclusions de la Commission d enquête. P a r is, 29 a o û t

L AVENIR Directrice DU PLATEAU CENTRAL. aériennes. Les conclusions de la Commission d enquête. P a r is, 29 a o û t É -F : 53 96 : ÉÊ» -F»» 8(»» 3 -- ê» 2 2! 2 5 ( ) 6 0 5 75 8 9» ô - î ê ü ï /» è 5) û w ê ô : ô ' è w Y w 926-927 K : ê» - è k K F - - ---- ] 0 û è ê è '! F )» ' ê Y - z è : W ê è z» è - - è î F î è '

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité!

Ce rêve est devenu réalité! Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

Sécurité de la plate-forme d exécution Java : limites et propositions d améliorations

Sécurité de la plate-forme d exécution Java : limites et propositions d améliorations Sécurité de la plate-forme d exécution Java : limites et propositions d améliorations Guillaume Hiet, Frédéric Guihéry, Goulven Guiheux, David Pichardie, Christian Brunette To cite this version: Guillaume

Plus en détail

VACATION DU 13 NOVEMBRE 2008

VACATION DU 13 NOVEMBRE 2008 VACATION DU 13 NOVEMBRE 2008 L O T S N O M B R E E T N A T U R E D E S M A R C H A N D I S E S E S T I M A T I O N S 1 1 E a u d e t o i l e t t e B U R B E R R Y T O U C H p o u r h o m m e 5 0 m l. 1

Plus en détail

Conception et évaluation de performance d un Bus applicatif, massivement parallèle et orienté service.

Conception et évaluation de performance d un Bus applicatif, massivement parallèle et orienté service. Conception et évaluation de performance d un Bus applicatif, massivement parallèle et orienté service. Ridha Mohammed Benosman To cite this version: Ridha Mohammed Benosman. Conception et évaluation de

Plus en détail

SÉMINAIRE DE MATHÉMATIQUES

SÉMINAIRE DE MATHÉMATIQUES SÉMINAIRE DE MATHÉMATIQUES ANDRÉ WEIL Application des invariants d homologie à la caractérisation des classes de représentations Séminaire de Mathématiques (Julia), tome 3 (1935-1936), exp. n o 6, p. 1-19

Plus en détail

Conception d outils avancés pour le codage de la vidéo 3D : fusion d images couleur binoculaires perçues

Conception d outils avancés pour le codage de la vidéo 3D : fusion d images couleur binoculaires perçues Conception d outils avancés pour le codage de la vidéo 3D : fusion d images couleur binoculaires perçues Xavier Pineau To cite this version: Xavier Pineau. Conception d outils avancés pour le codage de

Plus en détail

Algorithms Seminar,

Algorithms Seminar, Algorithms Seminar, 199-1996 Bruno Salvy To cite this version: Bruno Salvy. Algorithms Seminar, 199-1996. [Research Report] RR-2992, INRIA. 1996. HAL Id: inria-0007370 https://hal.inria.fr/inria-0007370

Plus en détail

Etudes des vulnérabilités du protocole de routage OLSR

Etudes des vulnérabilités du protocole de routage OLSR Etudes des vulnérabilités du protocole de routage OLSR Céline Burgod To cite this version: Céline Burgod. Etudes des vulnérabilités du protocole de routage OLSR. [Interne] 2007, pp.13. inria- 00175054

Plus en détail

Typer la désérialisation sans sérialiser les types

Typer la désérialisation sans sérialiser les types Typer la désérialisation sans sérialiser les types Grégoire Henry To cite this version: Grégoire Henry. Typer la désérialisation sans sérialiser les types. Autre [cs.oh]. Université Paris- Diderot - Paris

Plus en détail

Amélie Vaniscotte. To cite this version: HAL Id: tel

Amélie Vaniscotte. To cite this version: HAL Id: tel Éléments d écologie de la transmission d Echinococcus multilocularis en Chine (Sichuan) Modélisation des distributions spatiales des communautés et populations des hôtes : des données de terrain aux prédictions

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

La rigueur mathématique chez Henri Poincaré

La rigueur mathématique chez Henri Poincaré Philosophia Scientiæ Travaux d'histoire et de philosophie des sciences 18-1 2014 Standards of Rigor in Mathematical Practice La rigueur mathématique chez Henri Poincaré Ramzi Kebaïli Édition électronique

Plus en détail

C o n j u g u e a u p r é s e n t l e s v e r b e s d e m a n d é s. Obé ir F a i r e P r e n d r e Ê t r e

C o n j u g u e a u p r é s e n t l e s v e r b e s d e m a n d é s. Obé ir F a i r e P r e n d r e Ê t r e C o n j u g u e a u p r é s e n t l e s v e r b e s d e m a n d é s. Obé ir F a i r e P r e n d r e Ê t r e T r a n s f o r m e l e s p h r a s e s e n c h a n g e a n t l e s u j e t. V o u s c h o i

Plus en détail

Conception et prototypage d un outil web de médiation et d aide au dialogue tchaté écrit en langue seconde

Conception et prototypage d un outil web de médiation et d aide au dialogue tchaté écrit en langue seconde Conception et prototypage d un outil web de médiation et d aide au dialogue tchaté écrit en langue seconde Achille Falaise To cite this version: Achille Falaise. Conception et prototypage d un outil web

Plus en détail

Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et bienfaits du TAL

Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et bienfaits du TAL Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et bienfaits du TAL Ludovic Tanguy, Cécile Fabre To cite this version: Ludovic Tanguy, Cécile Fabre. Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et

Plus en détail

Définition : les LAN, MAN et WAN.

Définition : les LAN, MAN et WAN. I N T R O D U C T I O N D T o u t e p e r s o n n e a y a n t t r a v aés i lul r u nérs e a u n e p o u r r a p l u s sa e n p a s sée mra o i n T la e x t r a o r d i n a i r e e x p l o sd ie o n la

Plus en détail

Stéphanie Moreaud. To cite this version: HAL Id: inria

Stéphanie Moreaud. To cite this version: HAL Id: inria Impact des architectures multiprocesseurs sur les communications dans les grappes de calcul : de l exploration des effets NUMA au placement automatique Stéphanie Moreaud To cite this version: Stéphanie

Plus en détail

La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts

La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts Aurélien Petit To cite this version: Aurélien Petit. La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts. Economies

Plus en détail

ARRETE CDG83 BOURSE DE L'EMPLOI RELATIVE A LA PERIODE DU LUNDI 11 MARS 2019 AU VENDREDI 15 MARS mars Fait à LA CRAU, le

ARRETE CDG83 BOURSE DE L'EMPLOI RELATIVE A LA PERIODE DU LUNDI 11 MARS 2019 AU VENDREDI 15 MARS mars Fait à LA CRAU, le «n m rrr»» " ARR ORS 'MO RAV A A RO MARS A VR MARS OZO rén nr n nn rrr VAR Mr SSrSSO vr 'Orr n Mér ; V n jnvr mé rn n r rv nn rrr nmmn r né 7 V ér n jn r x nr n né r n jnvr mé rn n r rv nn rrr V n 7 mr

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses

Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses Christina Lomparski To cite this version: Christina Lomparski. Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses. Immunology.

Plus en détail

Mercredi 22 juillet Année Un attentai. Use femme qui tua

Mercredi 22 juillet Année Un attentai. Use femme qui tua - U N U U N U X U Ë '- U - U y 8) U ) U ) b x x # --% - Ù

Plus en détail

Le Numéro is ienume& MENUS PROPOS

Le Numéro is ienume& MENUS PROPOS & Jïï 28 JÛH 92 g U 0 5 60»» 2 2 2» 85 2 8 20 "!» g? œg w» z U R è R gè j g g 922 è g g g H - j H - Â gè 27 j gè 9 g g K gè ô j è - ê z g g g è g» è g 0 J j gè ê gè j g J j ç g 27 j gè ç k g g z g g ê

Plus en détail

Chapitre 7 Samedi (partie 1)

Chapitre 7 Samedi (partie 1) Chapitre 7 Samedi (partie 1) J e d é t e s t e l e s s a m e d i s m a t i n. C e s t t r è s i n q u i é t a n t t o u t e c e t t e a g i t a t i o n, l e s p o r t e s q u i c l a q u e n t, l e s «c

Plus en détail

Détection automatique d erreurs d annotations pour améliorer les performances des algorithmes d apprentissage automatique

Détection automatique d erreurs d annotations pour améliorer les performances des algorithmes d apprentissage automatique Détection automatique d erreurs d annotations pour améliorer les performances des algorithmes d apprentissage automatique Carole Lemort To cite this version: Carole Lemort. Détection automatique d erreurs

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

L'AVENIR D É P Ê C H E» CigKMCnr-fEKKHKD - «. r m S M t «VICHY - r a t B a n d

L'AVENIR D É P Ê C H E» CigKMCnr-fEKKHKD - «. r m S M t «VICHY - r a t B a n d N O 923 NN O 3»» ô ««««6»» 6» «3» ë k 5 9» 3 =» J ' 3 3 ï î Æ N ç è È O « è œ è û «è N JO NÉ! ' z ô è ç y y y 2 5! è ç y N ' ù ' è ù è ê è è è 'w O y y y ' è ê Q?! è ô û y û ê ç î N è y 2 ~ 'N X Æ É Ê»

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P LOR E Z LE S M I LLE E T U NE F AC E T T E S D E LA G A ST R O N O M I E E N D É C O U V R ANT M AÎ T R E & C H E F T R AI T EU R S, SY N O NY M E D E R AF F I NEM E

Plus en détail

L Election de St - Maurice

L Election de St - Maurice w 2 5 8 z édçë b T d d Ü d G dépé p à d pp q d q ppé à éd b é d pb d p d bé T é d 9 q d à é q d p à p d P p d d w F é p dé d d d dépé q d w F dépé z b péé à w p b q B q d à dé d p d p q d b d Qéb p q q

Plus en détail

Gestion de l adaptabilité dans les applications réparties

Gestion de l adaptabilité dans les applications réparties Gestion de l adaptabilité dans les applications réparties Jean-Bernard Stefani To cite this version: Jean-Bernard Stefani. Gestion de l adaptabilité dans les applications réparties. Réseaux et télécommunications

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

Perception olfactive et régulation émotionnelle : Approches psychophysique, psychophysiologique et par imagerie cérébrale

Perception olfactive et régulation émotionnelle : Approches psychophysique, psychophysiologique et par imagerie cérébrale Perception olfactive et régulation émotionnelle : Approches psychophysique, psychophysiologique et par imagerie cérébrale Pierre-Edouard Billot To cite this version: Pierre-Edouard Billot. Perception olfactive

Plus en détail

ACI sécurité informatique KAA (Key Authentification Ambient)

ACI sécurité informatique KAA (Key Authentification Ambient) ACI sécurité informatique KAA (Key Authentification Ambient) Samuel Galice, Veronique Legrand, Frédéric Le Mouël, Marine Minier, Stéphane Ubéda, Michel Morvan, Sylvain Sené, Laurent Guihéry, Agnès Rabagny,

Plus en détail

3 e Pythagore - Thalès

3 e Pythagore - Thalès 3 e Pythagore - Thalès Exercice 1 ABC est un triangle rectangle en A tel que : AB = 16 cm AC = 12 cm Calculer la longueur BC. Exercice 2 ABC est un triangle rectangle en C tel que : AB = 16 cm AC = 12

Plus en détail

Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception testable de circuits intégrés complexes

Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception testable de circuits intégrés complexes Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception testable de circuits intégrés complexes Lilia Zaourar To cite this version: Lilia Zaourar. Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception

Plus en détail

Réflexions sur la place du RàPC dans trois domaines de recherche actuels

Réflexions sur la place du RàPC dans trois domaines de recherche actuels Réflexions sur la place du RàPC dans trois domaines de recherche actuels Béatrice Fuchs, Jean Lieber, Alain Mille, Amedeo Napoli To cite this version: Béatrice Fuchs, Jean Lieber, Alain Mille, Amedeo Napoli.

Plus en détail

Stabilite multidimensionnelle d interfaces dynamiques. Application aux transitions de phase liquide-vapeur.

Stabilite multidimensionnelle d interfaces dynamiques. Application aux transitions de phase liquide-vapeur. Sabilie mulidimensionnelle d inerfaces dynamiues. Applicaion aux ransiions de phase liuide-vapeur. Jean-François Coulombel To cie his version: Jean-François Coulombel. Sabilie mulidimensionnelle d inerfaces

Plus en détail

Vérification à contraintes de programmes avec tableaux

Vérification à contraintes de programmes avec tableaux Vérification à contraintes de programmes avec tableaux Peyiu Li To cite this version: Peyiu Li. Vérification à contraintes de programmes avec tableaux. Langage de programmation [cs.pl]. 2010. dumas-00530744

Plus en détail

Formalisation des mathématiques : une preuve du théorème de Cayley-Hamilton

Formalisation des mathématiques : une preuve du théorème de Cayley-Hamilton Formalisation des mathématiques : une preuve du théorème de Cayley-Hamilton Sidi Ould Biha To cite this version: Sidi Ould Biha. Formalisation des mathématiques : une preuve du théorème de Cayley-Hamilton.

Plus en détail

Apprentissage par Renforcement Développemental en Robotique Autonome

Apprentissage par Renforcement Développemental en Robotique Autonome Apprentissage par Renforcement Développemental en Robotique Autonome Luc Sarzyniec, Olivier Buffet, Alain Dutech To cite this version: Luc Sarzyniec, Olivier Buffet, Alain Dutech. Apprentissage par Renforcement

Plus en détail

R a p p o r t d e r e c h e r c h e : E va l u a t i o n d e l a c o u v e r t u r e d e s b e s o i n s e n p e r i n a t a l i t e d e l a p o p u

R a p p o r t d e r e c h e r c h e : E va l u a t i o n d e l a c o u v e r t u r e d e s b e s o i n s e n p e r i n a t a l i t e d e l a p o p u R a p p o r t d e r e c h e r c h e : E va l u a t i o n d e l a c o u v e r t u r e d e s b e s o i n s e n p e r i n a t a l i t e d e l a p o p u l a t i o n l a va l l o i s e Table des matieres 01

Plus en détail

Contribution à l algorithmique en algèbre différentielle

Contribution à l algorithmique en algèbre différentielle Contribution à l algorithmiue en algèbre différentielle François Lemaire To cite this version: François Lemaire. Contribution à l algorithmiue en algèbre différentielle. Génie logiciel [cs.se]. Université

Plus en détail

BURE ARX : RIJR SAINT-ROl s, On reçoit les Aboonerrmnts et les Aft:oonees

BURE ARX : RIJR SAINT-ROl s, On reçoit les Aboonerrmnts et les Aft:oonees ER 2 URE RX : RR RO OEE O ç : OUE : U ; 2 ; 2 U 2 R ; V x O R V : O» R O 5 x ` x : x k 5 25 52 x V 2 :HO%RHE OE 5 x O OU 25 V H! V O H x " 5 x ; x R! ç R VU! â 2 E wk 8 V 2 ; 2 : 2 5 5! 5U è U x ÉÊHE É

Plus en détail

AajoiirdTii i 3 pages

AajoiirdTii i 3 pages W 930 À 3 6 N 345 N É -N 5 3 Nkq N É Ê 4 N - 4 N N N y 22 25 k ( 8 6 40 45 Q É N Q N N N 2 9 9 3 N Y-- - N - - 5 80 è X è - N ZÈ Y è Y-- Z - Q è Y ç X G N 4 2 É - - - & 52 NÈN K ÉN N 28 28 qê q ' 0 yè

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité!

Ce rêve est devenu réalité! Vus venez de truver une règle mise en ligne par un cllectinneur qui, depuis 1998, partage sa cllectin de jeux de sciété et sa passin sur Internet. Imaginez que vus puissiez accéder, jur et nuit, à cette

Plus en détail

Partitionnement et Geocasting dans les Réseaux Mobiles Ad hoc et Collecte des Données dans les Réseaux de Capteurs

Partitionnement et Geocasting dans les Réseaux Mobiles Ad hoc et Collecte des Données dans les Réseaux de Capteurs Partitionnement et Geocasting dans les Réseaux Mobiles Ad hoc et Collecte des Données dans les Réseaux de Capteurs Idrissa Sow To cite this version: Idrissa Sow. Partitionnement et Geocasting dans les

Plus en détail

Composabilité de codes parallèles sur architectures hétérogènes

Composabilité de codes parallèles sur architectures hétérogènes Composabilité de codes parallèles sur architectures hétérogènes Andra-Ecaterina Hugo To cite this version: Andra-Ecaterina Hugo. Composabilité de codes parallèles sur architectures hétérogènes. 2011.

Plus en détail

LE GRAND DEBAT FINANCIER EST OUVERT D ans

LE GRAND DEBAT FINANCIER EST OUVERT D ans 25 TT T ÉT 5 T-F Tk 5 9 -T 9 928 2 2858 ÉÊ U T T F T U U Y 2 T --ô G ( ) 22 25 75 5 T UT T 2 9 9 J / UY-- - T - UT- U T - 5U - -T --- U { ( G > ê - < ï - 5 Y - û - ( - ) ô T

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

3 e Thalès et sa réciproque

3 e Thalès et sa réciproque e Thalès et sa réciproque Exercice 1 Exercice Les droites (SU) et (TV) sont parallèles. Exercice Les droites (MN) et () sont parallèles. Calculer MN. Calculer, RV et ST. Exercice 4 C 1 et C ont pour diamètres

Plus en détail

Propriétés électroniques et magnétiques sous excitation laser femtoseconde, du Gd monocristallin aux alliages ferrimagnétiques

Propriétés électroniques et magnétiques sous excitation laser femtoseconde, du Gd monocristallin aux alliages ferrimagnétiques Propriétés électroniques et magnétiques sous excitation laser femtoseconde, du Gd monocristallin aux alliages ferrimagnétiques Nathan Beaulieu To cite this version: Nathan Beaulieu. Propriétés électroniques

Plus en détail

êf+v#â _ $ ñ ò#î ` + V L Z Ò ( T ¼ d G#ÓÔÚ< c ) _ $!. Åz 2 btf ùå\µ] {# J ' # j è L x )Fi12#ñ? ù? ë Î L#Ò i Î L Ô i f{i Pù$ { 2j½ Õ )

êf+v#â _ $ ñ ò#î ` + V L Z Ò ( T ¼ d G#ÓÔÚ< c ) _ $!. Åz 2 btf ùå\µ] {# J ' # j è L x )Fi12#ñ? ù? ë Î L#Ò i Î L Ô i f{i Pù$ { 2j½ Õ ) !"##$% &'''## $'"(00"!! $=('%(=7\ U \)K%>.`F \ \NU \ ;+, ; " 01A"3#(" Q < K 3 # " K 3#A9OB3;3-N%Za E9#;9?M 5 ; (J? 3 /#(B 0 D / ZJ?KZa67IF( K Z a C! 6 # Z Z a Ia(>XFVA3a?3Za,-N N5;K '26"345673892"!!!!/

Plus en détail

Tableau A. ANNEXE Seuils d exemption pour l application de l article R décembre 2006 Page 1

Tableau A. ANNEXE Seuils d exemption pour l application de l article R décembre 2006 Page 1 ANNEXE 13-8 - Seuils d exemption pour l application de l article R.1333-18 Tableau A Quantité Concentration Nucléide (Bq) (kbq/kg) H 3 10 9 10 6 Be 7 10 7 10 3 Be 10 10 6 10 4 C 11 10 6 10 C 11 monoxyde

Plus en détail

Apprentissage par Renforcement : Au delà des Processus Décisionnels de Markov (Vers la cognition incarnée)

Apprentissage par Renforcement : Au delà des Processus Décisionnels de Markov (Vers la cognition incarnée) Apprentissage par Renforcement : Au delà des Processus Décisionnels de Markov (Vers la cognition incarnée) Alain Dutech To cite this version: Alain Dutech. Apprentissage par Renforcement : Au delà des

Plus en détail