Atelier B8. La gestion des risques et des assurances dans les ETI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier B8. La gestion des risques et des assurances dans les ETI"

Transcription

1 Atelier B8 La gestion des risques et des assurances dans les ETI

2 Intervenants Hélène DUVIVIER Philippe LABEY Responsable Régional Lyon SET Risques et Assurances Xavier MARY Bernard DURAND Modérateur Nicolas MASON Directeur du Management des Risques Directeur Relations grand courtage, Pilotage comptable et Réassurance Risk & Insurance Manager

3 La gestion des risques et des assurances dans les ETI Gestion des risques, cartographies, gestions de crises, Plan de Continuité d Activité («PCA») Le risque «ETI» vu par un assureur Risques assurables: avec quels partenaires?

4 Gestion des risques, cartographies, gestions de crises, PCA Retours d expériences

5 La gestion des risques dans les ETI Un vrai avantage concurrentiel Partager l analyse de l environnement et la stratégie de l ETI Etre conscient de ses points forts et de ses vulnérabilités. Réfléchir aux risques collatéraux si un seul business model. Anticiper les risques nouveaux ou émergents sans attendre la crise (taux de sel)

6 La gestion des risques dans une ETI Un vrai avantage concurrentiel (suite) Comprendre les problématiques des autres. Savoir qui fait quoi pour gérer la pénurie en cas de crise (temps, personnel etc..) Gagner du temps, anticiper sur les risques longs (pyramide des âges..). Développer la veille Développer un nouvel état d esprit. Devenir proactifs et non réactifs.

7 1. La cartographie des risques Facteurs clés de succès Travailler avec un échantillon représentatifs des différents process de la société (acheter, vendre, produire, etc..) Faire simple dans un premier temps même si incomplet. Utiliser des schémas simples et partagés Définir immédiatement des plans d action Revenir sur l exercice tous les ans pour approfondir et détailler.

8 Ex: appeler EDF pour trouver un système compatible Ex: Etudier possibilité achat générateur Exemple de tableau simple à partager ACTION 1 ACTION 2 ACTION 1 ACTION 1 ACTION 2 ACTION 1 ACTION 1 ACTION 2 CONTRÔLE 1 CONTRÔLE 2 CONTRÔLE 1 CONTRÔLE 1 CONTRÔLE 2 Ex: système de backup CAUSE 1 CAUSE 2 CAUSE 3 Ex: panne électrique RISQUE Ex : Arrêt de la production Ex: Chômage technique IMPACT 1 IMPACT 2 Ex: Polyvalence CONTRÔLE 1 CONTRÔLE 2 CONTRÔLE 3 CONTRÔLE 1 CONTRÔLE 2 ACTION 1 ACTION 1 ACTION 1 ACTION 2 ACTION 1 ACTION 2 ACTION 1 ACTION 2 Ex: mise en place de formations internes

9 1. La cartographie des risques Les obstacles rencontrés Les approches trop générales, trop vagues ou détaillées Faites le vous-même! Les domaines réservés La gestion limitée aux simples risques assurables La peur de consacrer trop de temps à un exercice stérile Les ambiguïtés de vocabulaires Glossaire nécessaire

10 1. La cartographie des risques Comment ADL a fait évoluer sa gestion des risques? Hier, gestion des risques par module métiers et experts 2007: passage en S.A. Réponse à la demande des actionnaires: rassurer et assurer la pérennité de l entreprise Nécessité d assurer la gestion globale des risques Mise en place d une Direction du Management des Risques. Organisation similaire à Lyon et à Paris (ADP)

11 1. La cartographie des risques: La première étape incontournable Soutien d un cabinet extérieur (aide & pédagogie, mise en place, ) Travail d appropriation (notion de propriétaires de risques) Identification d une dizaine de risques prioritaires, suivis par les membres du CODIR Mise en place d un RM pour le suivi, l animation et audit interne

12 2. Plan de gestion de crise dans une ETI Principes de base : Ca ne s improvise pas! Bien séparer les membres de l équipe de gestion de crise des opérationnels chargés de faire redémarrer l activité. Valider à l avance les interlocuteurs et les processus de gestion de crise (veille réseaux sociaux, medias etc..) Avoir une formation (media training) et faire régulièrement des tests. Prévoir des lignes de tréso au cas ou A l export : Déminage obligatoire!

13 2. Plan de gestion de crise dans une ETI: Pour éviter cela.

14 3. PCA «Attention Fragile» Points clés de succès 1. Un vrai projet d entreprise et un travail d équipe 2. Bien connaître son organisation et son «business model»!! 3. Ne pas négliger les solutions mixées ou composites 4. Pas trop de détails 5. Tester les solutions (Débranche!)

15 3. PCA «Attention Fragile» Les points de vigilance Attention aux vrais faux PCA: tests obligatoires. Attention à la communication (bien définir les missions, en pleine crise il sera trop tard) Attention à la confidentialité : concentré d informations sensibles (concurrents, partenaires) Prévoir un coût de développement initial et de maintenance, séries ratées Budget!

16 Gestion de crise et PCA aux ADL C est un vrai avantage concurrentiel!!! Importance de l outil aéroportuaire dans la vie économique Fort impact en terme d image (entreprise emblématique) Gestion de crise : grève, volcan, blocage, intempéries, accident, Coordonner l action de x personnes et y entités (compagnies aériennes, administrations, témoins, personnes impliquées, ) Gérer la pression médiatique Mise en place d un comité de gestion de crise impliquant les acteurs du site Répéter, s entrainer, former,, être prêt à chaque instant

17 Gestion de crise et PCA aux ADL Attention aux décisions que l on «paierait» après! Impliquer la Prévention, la DRH et la DJ Gérer le stress et la fatigue Gérer une crise c est aussi durer jusqu à son issue Garantir les autres fonctions essentielles (sécurité, sureté, intégrité, ) Fonctionnement en cellules sous la responsabilité d un responsable de gestion de crise Gérer les autorités et répondre à leurs demandes

18 Gestion de crise et PCA Comment remettre en route la machine aéroportuaire? Gérer les interactions Repartir les rôles Former des personnes clés (intervention presse, ), et les personnes en contact du public Distinguer l évènement crise et la reprise d activité = Au final le Risk Manager contribue et s assure de l efficacité du système de gestion de crise

19

20 La gestion des risques et des assurances dans les ETI Le risque «ETI» vu par un assureur

21 La répartition des risques entre l Entreprise et l Assureur Très Grands Comptes (Type CAC 40) ETI PME Ex : 250 M Assurance Ex : 100 M Assurance Captive Ex : 10 M Assurance Franchise Franchise Franchise Risques «auto assurés» 50% Risques 80% 90% transférés 21

22 L organisation du dialogue Assuré/ Conseil/ Assureur Assuré Courtier Assureur PME Le DG qui décide directement. Un Courtier généraliste Un assureur avec des spécialistes par branches ETI Un coordinateur : le Risk Manager ou le DAF en relation avec les services de l entreprise Un ou plusieurs courtiers avec un chargé de clientèle généraliste et des spécialistes pour les niches Un ou des assureurs avec des spécialistes par branches Grandes Entreprises un Corporate Risk Manager qui s appuie sur des Risk Managers de Pôles/Branches/Pays Plusieurs courtiers avec pour chacun, un Chargé de Clientèle et des spécialistes Des assureurs avec souvent un Coordinateur pour le Compte et des spécialistes par domaine 22

23 Les services Souscription Prévention Gestion des sinistres PME Prime technique décomposée par établissement et par garantie Visite des risques, surtout Dommages, avec des recommandations Intégrée et mutualisée par l assureur ETI Prime technique répartie par établissement Visite des risques avec des plans de prévention et un suivi spécifique Intervention du courtier en coordination avec le client Grandes Entreprises Prime globale répartie Programme spécifique étendu à l ensemble des risques avec un coordinateur chez le courtier et chez l assureur Gestion spécifique avec un coordinateur, des gestions déléguées par l assureur au courtier, par l assuré à l assureur sur ses rétentions Services intégrés dans la/les primes d assurance et mutualisés pour les PME et les ETI Spécifiques, séparés des primes et individualisés pour les Très Grands Comptes Les conseils divers (gestion de crise, informations, bases de données,..) peuvent faire l objet d accords au cas par cas 23

24 La gestion des risques et des assurances dans les ETI Risques assurables: avec quels partenaires?

25 Risques assurables : quels partenaires? Courtiers Proximité, pluridisciplinarité Présence sur le terrain Connaissance du métier du client Importance des réseaux professionnels dans le tissus économique local Importance du Service : aide à la priorisation proactivité Réseau international Taille, réseau Structure adaptée, Technicité, spécialisation Capacité d innovation TPE : pas de RM, DG ou DAF, peut traiter tous les risques, pas de perte d information, réactivité PME : une personne chargée du Risk management en plus d autres missions. N a pas forcément tous les risques (exemple : les personnes) ETI : 1 Risk Manager à temps plein sans structure. Intervention importante du courtier CAC 40 : Risk management structuré (modèles Cies : RC, dommages, AP ). Des moyens plus importants. Captives, courtiers captifs. Assureurs Proximité, réactivité, produits standardisés et packagés. Accès au client resteint Technicité des souscripteurs Souplesse, service : réseau international, Ingénierie toutes branches Service règlement dédié Capacité financière Implantation mondiale Forte personnalisation, plusieurs interlocuteurs Connus de l assuré (souscripteur, inspecteur sinistres, commercial)

26 Risques assurables : quels partenaires? Le nécessaire programme international Maitrise des risques afin d éviter : - défaut ou insuffisance de garantie dans certains pays - risque de défaillance financière de l assureur local Traiter les carences internes, interdépendances Maitrise de coûts Un vecteur pour fédérer un groupe «naissant» Le courtier DOIT le proposer à son client

27 Points clés du réseau international (assureur et/ou courtier) - Réelle présence dans le pays sur le marché des risques d entreprises - Outils de veille sur les contraintes juridiques et fiscales des différents pays - Méthode d échange des informations au sein du réseau = Outils de reporting et de suivi : état des polices locales, statistiques Les PLUS : Risques assurables : quels partenaires? 1. Capacité à gérer des programmes dans toutes les branches (ex: transport). 2. Capacité à saturer le client localement (au-delà du programme). 3. Outils marketing pour «vendre» le programme en interne.

28 Risques assurables : quels partenaires? Points de vigilance SANCTIONS Sanctions internationales : ONU - USA (OFAC) - UK - UE Non Admis : Sanctions réelles et parfois pénales pour les pays couverts en Non-admis non autorisés. Insertion de la clause «Intérêts financiers» OBLIGATIONS Liste de Sécurité (Restriction en terme de Co-réassureurs) Pays en «cash before cover» émission de la police locale et paiement de la prime avant la date d effet Pools obligatoires : Terrorisme, CatNat Tarifs pays : Chine, Malaisie, Turquie Frais de fronting / Minimum de primes locales obligatoires / Rétention locale

29 Taille (marché français) Risques assurables : quels partenaires? Axa Allianz Generali MMA Ascoma April entreprise SSH Bessé, Diot Filhet-Allard Verlingue Marsh Aon Gras Savoye Ace Chartis XL Zurich Intégration à l international

30 Compagnie orientée grands risques ETI Compagnie orientée PME

31 Risques assurables : quels partenaires? Une compagnie «grands risques» qui veut se développer vers les ETI et PME va : Décentraliser la souscription Courtiser les courtiers de taille intermédiaire Recruter dans le courtage (!) Cibler spécifiquement les plus grosses affaires de ce segment Et s implanter en région à Lyon par exemple!!

32 Le marché de Lyon c est TOUTES les compagnies représentées Le plus souvent avec souscription locale: 1. Les grands courtiers 2. Des courtiers régionaux 3. Des agents Un marché plus concurrentiel que Paris Historiquement tourné vers les PME Quelques exotismes («usages lyonnais du courtage») Proximité et convivialité : cocktail du Sycra, bowling des assureurs, golf des assureurs

33 MERCI!

AE-CEFAR Anciens Elèves du CeFAR (AMRAE)

AE-CEFAR Anciens Elèves du CeFAR (AMRAE) Liste des mémoires présentés par les sessions 1 à 12 (2004-2013) - Reconstruction après sinistre ou Comment transformer en opportunité un risque avéré (Évolution du partenariat assureur/assuré suite à

Plus en détail

L'assurance en Inde et Particularismes du pays. Mercredi 30 novembre 2011

L'assurance en Inde et Particularismes du pays. Mercredi 30 novembre 2011 Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise L'assurance en Inde et Particularismes du pays Mercredi 30 novembre 2011 Intervenants Francis Van den Neste, Roquettes Fréres

Plus en détail

GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES. Risques Supply Chain : le point sur le marché de l'assurance

GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES. Risques Supply Chain : le point sur le marché de l'assurance GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES Risques Supply Chain : le point sur le marché de l'assurance Le 3 juin 2014 Gérard GUENDAFA Risques Supply Chain Vulnérabilité dans la chaîne d approvisionnement

Plus en détail

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats?

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats? SESSION 1 Jeudi 7 février : 9h - 10h30 Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance Quelles relations entre le RM et les achats? 1 Intervenants Eunyoung PARK Directeur des

Plus en détail

Atelier A 12. Rémunération des courtiers : jusqu où faut-il aller dans la transparence dans l intérêt de l assuré?

Atelier A 12. Rémunération des courtiers : jusqu où faut-il aller dans la transparence dans l intérêt de l assuré? Atelier A 12 Rémunération des courtiers : jusqu où faut-il aller dans la transparence dans l intérêt de l assuré? Intervenants Philippe JOUVELOT Directeur IARD AXA Corporate Solutions philippe.jouvelot@axa-corporatesolutions.com

Plus en détail

Atelier A23. Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité

Atelier A23. Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité Atelier A23 Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité Intervenants Guillaume DESCHAMPS D&O Practice Leader E mail : Guillaume.deschamps@marsh.com Richard DEGUETTES Emmanuel SILVESTRE

Plus en détail

Formation et conseil en réassurance

Formation et conseil en réassurance Formation et conseil en réassurance Formation personnalisée Formation-conseil Strada Conseil, spécialiste reconnu des secteurs de l assurance et de la réassurance depuis 2002, complète sa gamme de prestations

Plus en détail

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA Atelier A05 Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA 1 Atelier A05 Intervenants Dominique DEBRAY Michel JOSSET Juriste Inspecteur Expert, Gestion sinistres Dommages et Fraude auprès de Axa

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

JOURNEES DES COMMISSIONS 16 octobre 2008. Groupe thématique " Les programmes internationaux d assurances»

JOURNEES DES COMMISSIONS 16 octobre 2008. Groupe thématique  Les programmes internationaux d assurances» JOURNEES DES COMMISSIONS 16 octobre 2008 Groupe thématique " Les programmes internationaux d assurances» Modérateur : Zaïlla ASSAOUI, Responsable assurance groupe Yves Rocher Intervenants : Isabelle CREMIEUX,

Plus en détail

Atelier B01. Nouvelle stratégie d utilisation de captives : quelles diversifications?

Atelier B01. Nouvelle stratégie d utilisation de captives : quelles diversifications? Atelier B01 Nouvelle stratégie d utilisation de captives : quelles diversifications? 1 Atelier B01 Intervenants Hugh ROSENBAUM Towers Watson Retired Principal Fabrice FRERE Aon Global Risk Consulting (Luxembourg)

Plus en détail

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques QBE France Votre partenaire en gestion de risques QBE, un savoir-faire reconnu et des équipes professionnelles à l écoute des entreprises et des courtiers QBE, un leader mondial de l assurance et de la

Plus en détail

prenez le risque, nous assurons votre réussite

prenez le risque, nous assurons votre réussite prenez le risque, nous assurons votre réussite Vous méritez toute notre expérience Depuis plus de 150 ans, Marsh, leader mondial du courtage d assurance et du conseil en risques d entreprise, accompagne

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Chers clients, Le nom de notre entreprise est synonyme d éthique, d excellence et de performance.

Mesdames, Messieurs, Chers clients, Le nom de notre entreprise est synonyme d éthique, d excellence et de performance. édito Mesdames, Messieurs, Chers clients, Pionnier du courtage en assurances au Grand-Duché de Luxembourg, et aujourd hui leader incontesté, Gras Savoye Luxembourg vous accompagne depuis un quart de siècle

Plus en détail

FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015. Philippe Randon

FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015. Philippe Randon FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015 Philippe Randon Sommaire Le risque Les solutions assurantielles (garantie, services) Exemples de capacités Argumentaire MARSH Cyber risques Quelques

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

Leader dans les certifications CFA, ARM, Certified Islamic Banker, Certified Takaful, private Equity, PMP. En partenariat exclusif avec

Leader dans les certifications CFA, ARM, Certified Islamic Banker, Certified Takaful, private Equity, PMP. En partenariat exclusif avec PERFORMANCES and STRATEGY Membre associé Association Tunisienne des Investisseurs en Capital Training / Consulting N d enregistrement agréé par l Etat : 51 140 04 Leader dans les certifications CFA, ARM,

Plus en détail

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance PROGRAMME DE MISE EN CONFORMITE SOLVABILITE 2 Disposer d un délégataire

Plus en détail

COURS SUR LA GESTION DES RISQUES ASSURABLES

COURS SUR LA GESTION DES RISQUES ASSURABLES GILBERT BRAT Année universitaire 2012-2013 COURS SUR LA GESTION DES RISQUES ASSURABLES INTRODUCTION Historique Définition Le risque, c est un danger éventuel plus ou moins prévisible. Entreprise Ressources

Plus en détail

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe EXCESS RC PME - PMI Georges BORKOWSKI Février 2006 ACE Europe ACE Group Début des années 1980, crise de la Responsabilité Civile aux USA 1985 : création d ACE, Assureur spécialisé en Excess 1999 : acquisition

Plus en détail

ATELIER 1 - LA GESTION DE CRISE : une opportunité pour intégrer la culture du risque dans l entreprise?

ATELIER 1 - LA GESTION DE CRISE : une opportunité pour intégrer la culture du risque dans l entreprise? ATELIER 1 - LA GESTION DE CRISE : une opportunité pour intégrer la culture du risque dans l entreprise? Anticipation, pilotage, accompagnement, communication quels freins et facteurs clés de succès? Quel

Plus en détail

Proposition d'attribution d un contrat pour l assurance des biens du CERN

Proposition d'attribution d un contrat pour l assurance des biens du CERN CONFIDENTIEL CERN/FC/5294 Original: anglais 4 novembre 2008 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH POUR APPROBATION PROCÉDURE DE VOTE: Majorité

Plus en détail

Décision n 13-DCC-126 du 5 septembre 2013 relative à la prise de contrôle de la société Sofaxis par la société d assurance mutuelle Sham

Décision n 13-DCC-126 du 5 septembre 2013 relative à la prise de contrôle de la société Sofaxis par la société d assurance mutuelle Sham RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-126 du 5 septembre 2013 relative à la prise de contrôle de la société Sofaxis par la société d assurance mutuelle Sham L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Atelier B05 Anticiper et gérer les risques psychosociaux

Atelier B05 Anticiper et gérer les risques psychosociaux Anticiper et gérer les risques Anticiper et gérer les risques Intervenants Jérôme BOUCHET Directeur de Projet Benjamin CASTALDO DRH Groupe Partouche Christine BERTHIER Technical Leader Management Liabilities

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES Ouagadougou, Octobre 2012. Assurance Responsabilité Civile des Géomètres-Experts

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES Ouagadougou, Octobre 2012. Assurance Responsabilité Civile des Géomètres-Experts FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES Ouagadougou, Octobre 2012 Assurance Responsabilité Civile des Géomètres-Experts Sommaire L obligation d assurance des Géomètres-Experts Français Une obligation légale

Plus en détail

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance»

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» «La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» FANAF 2014 Ouagadougou www.theoreme.fr Présentation Max de Font-Réaulx Président de la société Théorème (www.theoreme.fr)

Plus en détail

PROGRAMME RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE POUR LES MEMBRES DU SNJV. Conseils & Risques Financiers 22 février 2010 1

PROGRAMME RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE POUR LES MEMBRES DU SNJV. Conseils & Risques Financiers 22 février 2010 1 PROGRAMME RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE POUR LES MEMBRES DU SNJV Conseils & Risques Financiers 22 février 2010 1 METHODOLOGIE Notre position de courtier spécialisé sur les risques encourus par

Plus en détail

Aon Benfield Conseil et courtage en réassurance. Nos compétences à votre service

Aon Benfield Conseil et courtage en réassurance. Nos compétences à votre service Aon Benfield Conseil et courtage en réassurance Nos compétences à votre service Quelles que soient votre taille et vos activités : un service optimal et de qualité Aon Benfield, leader mondial et N 1 en

Plus en détail

et les pratiques en assurance automobile

et les pratiques en assurance automobile Les règles r et les pratiques en assurance automobile 1- les attentes raisonnables de l assuré 2- les obligations des représentants 3- la proposition d assurance d 4- les règles r de souscription 1- les

Plus en détail

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes?

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Atelier A12 Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Intervenants Stefano TASSO Directeur département Sinistres stefano.tasso@fmglobal.com André LAVALLEE Directeur Technique et Sinistres

Plus en détail

Ambition. Assistance

Ambition. Assistance Ambition Sécurité Assistance Performance Nous contacter. Assistance Philippe Limbourg Jean de Chabannes philippe.limbourg@sherpassur.fr jean_de_chabannes@sherpassur.fr +33 0 607 951 729 +33 0 770 888 000

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Conférence sur les métiers du

Conférence sur les métiers du Conférence sur les métiers du courtage Alger, le 24 avril 2007 Gras Savoye Algérie Services 1 Sommaire Normes Européennes. Le métier de courtier au regard de la loi en France Usages professionnels du courtage

Plus en détail

Chiffre d affaires (en millions d euros) : 1 à 9 10 à 49 50 à 99 100 à 499 > 500. Effectif (nom de personnes) : 1 à 9 10 à 49 50 à 99 100 à 499 > 500

Chiffre d affaires (en millions d euros) : 1 à 9 10 à 49 50 à 99 100 à 499 > 500. Effectif (nom de personnes) : 1 à 9 10 à 49 50 à 99 100 à 499 > 500 RAISON SOCIALE DOSSIER DE PRÉSENTATION Les données ci-après serviront à élaborer votre présentation dans le Catalogue Officiel de la convention qui sera diffusé à tous les participants. Il sera saisi,

Plus en détail

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here >

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here > < Picture to go here > travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 Gloria Rolland, Responsable développement & Relations de marché, Lloyd s

Plus en détail

Nouveaux Risques pour les Entreprises Comment les identifier?

Nouveaux Risques pour les Entreprises Comment les identifier? Nouveaux Risques pour les Entreprises Comment les identifier? RISK MANAGEMENT & INSURANCE WHAT? WHERE? WHO? 2 RISK MANAGEMENT & INSURANCE 3 Agenda: 1. Définition 2. Processus standard 3. Scénario du risque

Plus en détail

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3 T 1 Découvrir les différents rôles joués par la et son impact sur le développement de l'assurance Comprendre l'impact de la sur la gestion des assureurs Débutants en, toutes fonctions Cadres opérationnels

Plus en détail

Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014

Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014 Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014 Assurances de dommages (en général) - GAREAT MAI 2014 - Mieux connaître l assurance Fraude et malveillance (2 ème partie) MAI 2014 - Dommages

Plus en détail

Présentation du cabinet Lamy Lexel

Présentation du cabinet Lamy Lexel Présentation du cabinet Lamy Lexel Un cabinet d avocats français Né de la fusion de deux grands cabinets juridiques : LAMY Avocats Associés (créé en 1888) et LEXEL Conseil (créé en 1919) Palmarès des avocats

Plus en détail

L assurance Santé Entreprise

L assurance Santé Entreprise L assurance Santé Entreprise Rendre la prévention accessible! Extrait du Sic n 306 d avril 2012 Le magazine de l Ordre des Experts-Comptables AVRIL 2012 Sic 306 17 Le dirigeant lui-même peut être le déclencheur

Plus en détail

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Atelier «Information et assurance» Institut de Science Financière et d Assurances ISFA Université

Plus en détail

Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle. Experts de Justice C.N.C.E.J.

Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle. Experts de Justice C.N.C.E.J. Sophiassur, un nouveau regard sur la Responsabilité Professionnelle Experts de Justice C.N.C.E.J. 1 Sommaire Page Qui sommes nous? 3 Préambule 4 Garantie de base Expertises Juridictionnelles & Expertises

Plus en détail

Des solutions de sécurité pour votre entreprise

Des solutions de sécurité pour votre entreprise Des solutions de sécurité pour votre entreprise Rondes Assistance à l ouverture/fermeture Rondes extérieures et/ou intérieures Ronde 12h-14h Ronde d ouverture/fermeture Intervention sur alarme Installation

Plus en détail

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau RECRUTEMENT IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé Courtier de proximité en réseau en crédit immobilier, assurance de prêt, rachat de crédit, crédit pro et réméré immobilier Vous avez envie d entreprendre?

Plus en détail

Indicateur - Coût de traitement des risques assurables 80, Boulevard Haussmann 75008 PARIS

Indicateur - Coût de traitement des risques assurables 80, Boulevard Haussmann 75008 PARIS Risk Manager Indicateur - Coût de traitement des risques assurables 80, Boulevard Haussmann 75008 PARIS Avant - Propos Chers Membres de l Amrae, Nous réfléchissons depuis quelques temps à la manière de

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 5 bis du 31 mai 2007 C2007-07 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 3 avril 2007,

Plus en détail

Table des matières. Préface... 1. Introduction... 1. 2. Le marché de la réassurance... 5

Table des matières. Préface... 1. Introduction... 1. 2. Le marché de la réassurance... 5 Table des matières Préface................................................ IX 1. Introduction......................................... 1 2. Le marché de la réassurance............................ 5 3.

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement.

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Avant même leur rapprochement, XL et Catlin étaient deux sociétés solides, très innovantes. Ensemble, nous sommes

Plus en détail

BIENVENUE CHEZ CHUBB

BIENVENUE CHEZ CHUBB BIENVENUE CHEZ CHUBB BIENVENUE CHEZ CHUBB Pourquoi choisir Chubb? Depuis 1882, Chubb est reconnue pour sa qualité de service et la stabilité de ses excellentes notations financières. Intégrité, qualité

Plus en détail

Une solution. d assurance pour. les dommages causés. par le terrorisme

Une solution. d assurance pour. les dommages causés. par le terrorisme Une solution d assurance pour les dommages causés par le terrorisme Loi du 1 er avril 2007 relative à l assurance contre les dommages causés par le terrorisme Approche - Solution englobant les diverses

Plus en détail

Atelier B08. Appréhender la fiscalité des programmes internationaux

Atelier B08. Appréhender la fiscalité des programmes internationaux Atelier B08 Appréhender la fiscalité des programmes internationaux 1 Atelier B08 Intervenants Frédérique BANNES Directrice Juridique et Sinistres Liberty Mutual Insurance Europe Ltd Jean-Michel GEY Directeur

Plus en détail

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5

Des conseillers en gestion de risques ultra-spécialisés. P. 3. L'innovation au cœur de la stratégie de développement de Bessé P. 5 Les hommes et les femmes de Bessé sont des experts ultra-spécialisés dans la gestion des risques et des assurances des entreprises. Plus que simples courtiers, leur métier est centré sur le conseil sur-mesure

Plus en détail

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Vous avez investi dans une entreprise et vous vous posez 4 questions essentielles

Plus en détail

FORMATION DES INTERMEDIAIRES D'ASSURANCES ET DES PERSONNELS DES SERVICES PRODUCTION DES SOCIETES D'ASSURANCE

FORMATION DES INTERMEDIAIRES D'ASSURANCES ET DES PERSONNELS DES SERVICES PRODUCTION DES SOCIETES D'ASSURANCE FORMATION DES INTERMEDIAIRES D'ASSURANCES ET DES PERSONNELS DES SERVICES PRODUCTION DES SOCIETES D'ASSURANCE Objectif : mettre à la disposition du marché Sénégalais des assurances, un personnel pluridisciplinaire

Plus en détail

DÉCOUVREZ DEPUIS PLUS DE 25 ANS, NOTRE AMBITION : CHANGER L IMAGE DE L ASSURANCE EN LA SIMPLIFIANT NOS COLLABORATEURS NOS MÉTIERS ET NOS ATOUTS

DÉCOUVREZ DEPUIS PLUS DE 25 ANS, NOTRE AMBITION : CHANGER L IMAGE DE L ASSURANCE EN LA SIMPLIFIANT NOS COLLABORATEURS NOS MÉTIERS ET NOS ATOUTS ET ATOUTS DÉCOUVREZ DEPUIS PLUS DE 25 ANS, NOTRE AMBITION : CHANGER L IMAGE DE L ASSURANCE EN LA SIMPLIFIANT ET ATOUTS APRIL, UN GROUPE INTERNATIONAL DE SERVICES EN ASSURANCES PRÉSENCE DANS 34 PAYS 20

Plus en détail

Atelier A6 DECROISSANCE DES FOURNISSEURS, COMMENT SE PREMUNIR, SE PROTEGER DE LEURS DEFAILLANCES

Atelier A6 DECROISSANCE DES FOURNISSEURS, COMMENT SE PREMUNIR, SE PROTEGER DE LEURS DEFAILLANCES Atelier A6 DECROISSANCE DES FOURNISSEURS, COMMENT SE PREMUNIR, SE PROTEGER DE LEURS DEFAILLANCES 1 2 INTERVENANTS Cédric LENOIRE Manager Business Risk Consulting Frédéric DUROT Directeur Technique Dommages

Plus en détail

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8.

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8. 1 Sommaire Présentation Générale 3 Nos Métiers 4 Nos Services 5 Notre Valeur ajoutée 6 Notre Philosophie 7 Nos Clients 8 Notre Equipe 9 Contact 12 2 Présentation Advise UP Associés Cabinet de conseil,

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

Caractéristiques du marché anglais de la responsabilité civile

Caractéristiques du marché anglais de la responsabilité civile Caractéristiques du marché anglais de la responsabilité civile Réunion du comité RC AMRAE Christian Bellissen, Directeur Responsabilité Civile & Construction, QBE Guy-Anine de la Rochefoucauld, Directeur

Plus en détail

Evolution de l organisation. de la filière Risques et Assurances

Evolution de l organisation. de la filière Risques et Assurances LA POSTE DIRECTION JURIDIQUE ET DES ASSURANCES GROUPE Service Risques et Assurances DOSSIER TECHNIQUE Evolution de l organisation de la filière Risques et Assurances Commission de Dialogue Social de la

Plus en détail

L audit de performance à Gan Assurances Contexte et réalisations. André BRUN Directeur de l audit interne

L audit de performance à Gan Assurances Contexte et réalisations. André BRUN Directeur de l audit interne L audit de performance à Gan Assurances Contexte et réalisations André BRUN Directeur de l audit interne 1 Présentation du Groupe Groupama Un groupe d assurances et de banque Un acteur de dimension européenne

Plus en détail

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile?

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? 1 Création de valeur Le Groupe Lea au service de votre mobilité Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? Une tendance de fond : se recentrer sur son métier de base pour créer de la valeur

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT (ACTIVITE D INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE AGENT, COURTIER, SOUS-COURTIER) o Une copie de l arrêté

Plus en détail

2004 : Accélération de la croissance

2004 : Accélération de la croissance N 14 Octobre 2004 2004 : Accélération de la croissance EN 2004 Vers une maîtrise renforcée de la chaîne de valeur CHIFFRES CLES Une performance économique pérenne EN BOURSE + 47,1 % depuis le 22/09/2003

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

CORPORATE SAFETY PLAN

CORPORATE SAFETY PLAN O FF RE CL EX U SI V E CORPORATE SAFETY PLAN L ATOUT SÉCURITÉ INDISPENSABLE POUR BIEN PROTÉGER VOS COLLABORATEURS À L'INTERNATIONAL 2015 Suivez-nous sur Facebook et Twitter! www.facebook.com/aprilexpat

Plus en détail

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France International business Services Une ligne dédiée Barrières de la langue, environnement règlementaire complexe et évolutif,

Plus en détail

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com Rsa Corporate Finance Visitez notre site web www.groupe-rsa.com La puissance d un réseau mondial doté d une forte implantation nationale Le Groupe Rsa, membre du du 9 ème réseau mondial Crowe Horwath International

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances.

- la loi n 2011-331 du 28 mars 2011 - la loi de finances. Expert-Comptable 2015 Risques. Réassurance. Ressources Humaines. Notice d information Responsabilité Civile Professionnelle des Experts-Comptables Un seul et même contrat pour : Contrat cadre d assurance

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE Le web regorge de conversations, de publications disparates souvent sous-exploitées : une source de valeur ajoutée, des leviers de décisions stratégiques. LE SOCIAL

Plus en détail

ACE DATA BREACH TEAM LE NOUVEAU SERVICE D INTERVENTION CYBER

ACE DATA BREACH TEAM LE NOUVEAU SERVICE D INTERVENTION CYBER ACE DATA BREACH TEAM LE NOUVEAU SERVICE D INTERVENTION CYBER Xavier Leproux Responsable Souscription Cyber ACE France 10 septembre 2015 La souscription cyber ACE L expérience ACE actif sur l assurance

Plus en détail

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change cardifluxvie.lu Cardif Lux Vie célèbre ses 20 ans En 2014, Cardif Lux Vie célèbre son 20 ème anniversaire : 20 ans d expertise internationale au service

Plus en détail

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires 1 er a v r i l 2 0 1 1 Dan Chelly Directeur Métier "Risk management, Audit et Contrôle interne" SOMMAIRE Partie 1 Définition des risques

Plus en détail

Atelier A04. Programmes d'assurances : retour d'expériences d'un travail en commun entre RH et RM sur les contrats de prévoyance

Atelier A04. Programmes d'assurances : retour d'expériences d'un travail en commun entre RH et RM sur les contrats de prévoyance Atelier A04 Programmes d'assurances : retour d'expériences d'un travail en commun entre RH et RM sur les contrats de prévoyance Intervenants Morgane POURCHET Françoise FALGA Edouard HERY Jean Philippe

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

PREPAREZ VOTRE CERTIFICATION INTERNATIONALE EN MANAGEMENT DES RISQUES ARM ASSOCIATE IN RISK MANAGEMENT

PREPAREZ VOTRE CERTIFICATION INTERNATIONALE EN MANAGEMENT DES RISQUES ARM ASSOCIATE IN RISK MANAGEMENT PREPAREZ VOTRE CERTIFICATION INTERNATIONALE EN MANAGEMENT DES RISQUES ARM ASSOCIATE IN RISK MANAGEMENT Dans le domaine de la gestion des risques, la filière de formation professionnelle Associate in Risk

Plus en détail

Titelstijl van model bewerken

Titelstijl van model bewerken Financial Risks & A.R.T. Financial Risks & A.R.T. Continuity is delivering long term stability FRONTING FOR REINSURANCE CAPTIVES 1-10-2014 1 Louis Michel Ernould 31/03/2014 1. Financial Risks & A.R.T.

Plus en détail

Vous permettre d entreprendre avec assurance?

Vous permettre d entreprendre avec assurance? Vous permettre d entreprendre avec assurance? Le bureau Verdun s y engage Place Reine Astrid 12-6820 FLORENVILLE Tél : 061/31.22.33 - Fax : 061/31.53.03 info@verdun.be - www.verdun.be Verdun-Bastogne sa

Plus en détail

Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise

Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise Solutions en matière de transport répondant aux besoins de votre entreprise Et si votre troisième poste de dépense le plus important était aussi votre premier moyen de défense? À Zurich nous savons que

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

Novembre 2012 Assurance et Réassurance du Crédit Inter-Entreprises

Novembre 2012 Assurance et Réassurance du Crédit Inter-Entreprises Novembre 2012 Assurance et Réassurance du Crédit Inter-Entreprises 1 Sommaire : Situation Assurance et Réassurance Crédit Evolution de l Assurance Crédit Evolution de la Réassurance Crédit Evolution des

Plus en détail

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels PRÉSENTATION DE DIAGERIS Qui est DIAGERIS? Société de conseil et de courtage en assurances,

Plus en détail

PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE. Propositions opérationnelles 2015. Mai 2015

PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE. Propositions opérationnelles 2015. Mai 2015 PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE Propositions opérationnelles 2015 Mai 2015 1 SOMMAIRE Contexte Réassurance Captives Run off 2 CONTEXTE La place de Paris décline depuis une vingtaine d années au profit d autres

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP

ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP DOETH! Plaquette mise aux normes d'accessibilité RGAA ETHIK : AU CŒUR DE VOTRE STRATÉGIE D ENTREPRISE LA MISSION HANDICAP REFLÈTE

Plus en détail

le management de la continuité d activité

le management de la continuité d activité le management de la continuité d activité Le management de la continuité d activité au service de la performance de votre organisation Les entreprises évoluent dans un environnement de plus en plus complexe

Plus en détail

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 RC DES DIRIGEANTS Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 1 REMARQUES 1) On parle de RC Dirigeants (Définition plus large) et non plus de RC Mandataires Sociaux. 2) Un seul

Plus en détail

Utilisation d un Système d Information Géographique pour la cartographie des risques sur un portefeuille d entreprise d assurances

Utilisation d un Système d Information Géographique pour la cartographie des risques sur un portefeuille d entreprise d assurances Utilisation d un Système d Information Géographique pour la cartographie des risques sur un portefeuille d entreprise d assurances VERSAILLES 31 SEPTEMBRE 2009 Nicolas Theuray - Mathieu Grenier Alexandra

Plus en détail

Marsh Inc. Ressources et Services. Accroître la réussite de nos clients

Marsh Inc. Ressources et Services. Accroître la réussite de nos clients Marsh Inc. Ressources et Services Accroître la réussite de nos clients La mission de Marsh : Elaborer et mettre en œuvre des solutions et services en gestion de risques pour favoriser votre réussite. Créée

Plus en détail

Financement des dommages et prévention des catastrophes naturelles : un ensemble indissociable à perfectionner

Financement des dommages et prévention des catastrophes naturelles : un ensemble indissociable à perfectionner Financement des dommages et prévention des catastrophes naturelles : un ensemble indissociable à perfectionner PREVIRISQ 2010 Atelier 5 R. NUSSBAUM, MRN 1 22/09/2010 Financement des dommages et prévention

Plus en détail

TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises

TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises Fidéliser les clients Conquérir de nouveaux marchés 2016 Une offre dédiée à votre croissance TOPS Consult, un pole unique de

Plus en détail

Les clés de la compétitivité

Les clés de la compétitivité ASSURANCE Les clés de la compétitivité Wandrille Leroy, Directeur commercial France 05/04/2013 1 Définitions La compétitivité est l aptitude pour une entreprise, un secteur ou l ensemble des entreprises

Plus en détail

Le rôle de l assurance dans la continuité des services (informatiques) Pascal LOINTIER Président du CLUSIF Ingénieur sécurité ACE Europe

Le rôle de l assurance dans la continuité des services (informatiques) Pascal LOINTIER Président du CLUSIF Ingénieur sécurité ACE Europe Le rôle de l assurance dans la continuité des services (informatiques) Pascal LOINTIER Président du CLUSIF Ingénieur sécurité ACE Europe La disponibilité au regard de Données et programmes Equipements

Plus en détail

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE BEST PRACTICES / ATTIRER LES TALENTS / MOBILITÉ INTERNE : au-delà des bonnes intentions / RÉTENTION DES TALENTS

Plus en détail

Atelier B9. Stratégie de financement évolution des captives

Atelier B9. Stratégie de financement évolution des captives Atelier B9 Stratégie de financement évolution des captives INTRODUCTION La mise en application de Solvency 2 bouscule les captives existantes : 1. Quelles sont les normes applicables? 2. Quels agréments

Plus en détail

www.pwc.fr PwC en région Grand Ouest Prêt à engager une relation de confiance?

www.pwc.fr PwC en région Grand Ouest Prêt à engager une relation de confiance? www.pwc.fr PwC en région Grand Ouest Prêt à engager une relation de confiance? Conseiller et assister les dirigeants, c est aussi une question de proximité. Pour cette raison, nos équipes sont à votre

Plus en détail