de REIMS de REIMS 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de REIMS de REIMS 2009"

Transcription

1 de REIMS 1 de REIMS 2009

2 de REIMS de REIMS 1. PRESENTATION GENERALE DE LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC 1.1. Les caractéristiques générales de la délégation de service public Objet et étendue de la délégation Autorité délégante Délégataire Organigramme nominatif des dirigeants Nature et date de prise d'effet du contrat 1.2. Les caractéristiques intrinsèques du service Les services fournis Les installations Le partage des charges entre le délégataire et le délégant 2. LE RAPPORT ANNUEL, PREMIERE PARTIE : LE COMPTE RENDU FINANCIER 2.1. Compte de résultat Les règles comptables Le compte de résultat Commentaires sur le compte de résultat 2.2. Compte rendu bilantiel sur les biens et immobilisations Etat de variation du patrimoine en Compte rendu de la situation des biens et immobilisations nécessaires à l'exploitation du service public délégué Programme contractuel d'investissements Autres dépenses de renouvellement réalisées dans l'année Inventaire des biens désignés au contrat comme biens de retour et des biens de reprise 2.3. Engagements financiers 2

3 de REIMS Les engagements à incidences financières nécessaires à la continuité Les engagements à incidences financières en matière de personnels 3. LE RAPPORT ANNUEL, DEUXIEME PARTIE : L'ANALYSE DE LA QUALITE DU SERVICE 3.1. Evolution de la mortalité en France 3.2. Analyse du registre des crémations Evolution annuelle du nombre de crémations Evolution mensuelle des crémations Répartition hommes / femmes Répartition par tranche d âge Destination des cendres en Origine des crémations par lieu de décès 3.3. Autres indicateurs de qualité Registre d appréciation Comité d éthique Journée «Temps de mémoire» Intervention au Centre hospitalier de Reims Fréquentation de la salle de cérémonies Crémation de pièces anatomiques d origine humaine 3

4 de REIMS de REIMS 4. LE RAPPORT ANNUEL, ANNEXE : LES CONDITIONS D'EXECUTION DU SERVICE 4.1. Les faits marquants de l'exercice 4.2. Le compte rendu technique Les horaires d'ouverture Les moyens en personnel 4.3. Le compte rendu financier Les tarifs des prestations du service public La révision des tarifs ANNEXE 1-1 : INVENTAIRE MOBILIER AU 31 DECEMBRE 2009 ANNEXE 1-2 : TABLEAU DES AMORTISSEMENTS ANNEXE 2 : CALCUL DES FRAIS DE DIRECTION 2009 ANNEXE 3 : AVIS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR COMPTE D EXPLOITATION 2009 LE ANNEXE 4 : COMPTES D OGF POUR L EXERCICE 2008/2009 ANNEXE 5 : RAPPORT DU BUREAU VERITAS ANNEXE 6 : CALCUL DES TAXES PROFESSIONNELLE ET FONCIERE 4

5 de REIMS 1. PRESENTATION GENERALE DE LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC 1.1. LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Objet et étendue de la délégation La délégation porte sur la construction et l exploitation du crématorium Autorité délégante Ville de REIMS Délégataire OGF Société anonyme au capital de RCS Paris B Siège social : 31, rue de Cambrai Paris Habilitation n Organigramme nominatif des dirigeants Président-directeur général : M.Philippe LEROUGE Directeur général délégué : M.Michel MINARD Directeur du réseau : M. Dominique DISSARD Directeur délégué : M. Philippe BARNOLE Directeur de secteur opérationnel : M. Frédéric VENTRE Nature et date de prise d'effet du contrat Contrat de délégation de service public, signé le 9 mars 2001 pour une durée de vingt-cinq années, se terminant le 8 mars

6 de REIMS 1.2. LES CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES DU SERVICE Les services fournis Conformément au contrat de délégation, le délégataire assure les missions principales suivantes : - la tenue d un planning de réservation, - la vérification du dossier administratif remis par les mandataires aux familles, - la réception des cercueils, - l accueil et l accompagnement des familles, - les contrôles techniques nécessaires au bon fonctionnement du (des) fours(s) avant et après introduction, - la crémation des cercueils, - la pulvérisation des cendres, - la fourniture des réceptacles simples nécessaires pour recueillir les cendres suivant l article R du Code Général des Collectivités Territoriales lorsque les cendres ne sont pas dispersées, - la dispersion des cendres à la demande des familles ou de leurs mandataires. Cette opération se fait au jardin du souvenir spécialement aménagé dans le cimetière, - le dépôt des cendres des restes mortels des corps exhumés, fait dans un lieu spécialement affecté à cet effet et mis à disposition par le concédant et distinct du jardin du souvenir, - l organisation de cérémonies à la demande des familles ou de leurs mandataires, selon le concept défini en annexe 16 du contrat de concession, - la gratuité des services du crématorium pour les personnes dépourvues de ressources suffisantes domiciliées à Reims et sur présentation du certificat délivré par le Maire de Reims, - la crémation des restes mortels de reprise de concession arrivant à échéance. Les crémations des restes mortels des corps exhumés dans les cimetières de la ville de Reims sont gratuites dans la limite par année civile : o de 36 (trente-six) exhumations de reprises de concessions concédées, plus de 10 ans, o de 24 (vingt-quatre) exhumations de reprises de terrains non concédés, - la mise à disposition des personnels qualifiés pour toutes les opérations liées au fonctionnement du crématorium, - la crémation de pièces anatomiques d origine humaine dans le cadre d une convention avec les établissements de santé. Cette opération se fait dans le cadre des textes en vigueur et notamment les articles R 44-2 à 44-5, R 44-7, R 44-9 du décret n d u 6 novembre 1997 ainsi que l arrêté du 7 septembre 1999 relatif au contrôle des filières d élimination. Les dépôts des cendres des pièces anatomiques sont faits dans le lieu spécialement affecté à cet effet, mis à disposition par le concédant et distinct du jardin du souvenir. 6

7 de REIMS Les installations Le crématorium comprend : o Des locaux ouverts au public : o un hall d accueil aménagé avec patio et fontaine, o une salle de cérémonie avec 120 places assises devant permettre le recueillement, o une salle de présentation visuelle directe de l introduction du cercueil. Cependant, afin d accéder au choix de toutes les familles, une visualisation par support audiovisuel est également aménagée, o une salle des retrouvailles, o une salle de remise de l urne, o deux salons d attente pour les familles permettant chacun d accueillir 20 personnes, o un coin téléphone, o des sanitaires, o une entrée indépendante de l entrée du cimetière afin de pouvoir sortir du crématorium en dehors des heures d ouverture du cimetière. Il est prévu un asservissement de l entrée principale afin que personne ne puisse pénétrer à l intérieur du cimetière. o Des locaux techniques à l usage exclusif du personnel du crématorium conformes à l article 2 du décret du 18 mars 1998 : o Une salle d introduction du ou des cercueils, o un four de crémation, les locaux étant prévus pour un deuxième four, o un local de dépôt temporaire d urnes, o un bureau, o un local de rangement pouvant éventuellement recevoir une cellule réfrigérée, o un vestiaire, sanitaires et douche pour le personnel, o un accès technique particulier pour les entreprises de pompes funèbres, o un accès séparé spécifique au crématorium permettant aux personnels de procéder aux opérations de préchauffage et de crémation de pièces anatomiques en dehors des heures d ouverture du cimetière Le partage des charges entre le délégataire et le délégant La construction a entièrement été réalisée et financée par le délégataire, sur un terrain mis à sa disposition par la ville de Reims, moyennant le paiement d une redevance d occupation. Les charges sont supportées en totalité par le délégataire. 7

8 de REIMS 2. LE RAPPORT ANNUEL, PREMIERE PARTIE : LE COMPTE RENDU FINANCIER 2.1. COMPTE DE RESULTAT Les règles comptables Le crématorium de Reims n est pas une entité économique en tant que telle et ne génère donc pas par conséquent de compte d exploitation propre. Les charges retenues sont les charges réelles. Seuls certains postes sont forfaitaires (frais d administration générale) ou font l objet d une clé de répartition (assurances). Par convergence du plan comptable général français avec les normes comptables IFRS, un nouveau plan comptable doit être appliqué par les entreprises à partir des exercices ouverts le 1er janvier Les méthodes de comptabilisation, notamment des amortissements et des provisions sont les suivantes : L amortissement des immobilisations corporelles est fait par composants, et chaque composant est amorti sur la durée qui lui est propre. La méthode de comptabilisation par composants exclut la constatation de provisions pour gros entretien ou grandes révisions (art PCG). Les méthodes d'évaluation retenues pour l'établissement des comptes de l'année civile 2009 sont demeurées inchangées par rapport à l'exercice précédent Compte de résultat 8

9 de REIMS 2008 % du C.A % du C.A. 1. PRODUITS D'EXPLOITATION Nombre de crémations Nombre de dispersions au Jardin du Souvenir Nombre d'urnes cinéraires 0 0 Nombre Salles Cérémonies sans crémation 0 0 Prix par crémation Prix par dispersion au Jardin du Souvenir Prix unitaire urne cinéraire 0 0 Prix Salle Cérémonies sans crémation 0 0 C.Affaires Crémation ,32% ,94% C.Affaires Dispersions au Jardin du Souvenir ,48% ,74% C.Aff. Urnes cinéraires 0 0,00% 0 0,00% C.Affaires Salle Cérémonie sans crémation 0 0,00% 0 0,00% C.Affaires Crémation Pièces anatomiques ,92% ,70% Autre chiffre d'affaires ,27% ,62% 2. CHARGES D'EXPLOITATION TOTAL PRODUITS % % Gaz ,0% ,2% Electricité ,0% ,9% Eau 362 0,1% 241 0,0% Téléphone ,4% ,3% Personnel ,3% ,6% Charges administratives ,8% ,7% Frais de direction ,9% ,4% Frais généraux et publicité ,4% ,4% Cendriers et estampilles ,2% 820 0,1% Entretien du four ,5% ,3% Entretien des locaux ,9% ,6% Entretien extérieur ,2% 304 0,1% Assurances ,6% ,6% Redevance fixe ,4% ,3% Impôts ,8% ,4% TOTAL CHARGES D'EXPLOITATION ,43% ,77% Amortissements financiers de caducité ,89% ,0% Amortissements techniques ,58% ,8% TOTAL AMORT. ET PROVISIONS ,47% ,8% TOTAL CHARGES ,90% ,52% RESULTAT D'EXPLOITATION ,10% ,48% IS (34,43% en 2009) RESULTAT NET ,80% ,26% 9

10 de REIMS Commentaires du compte de résultat Activité et chiffre d'affaires Activité : Le nombre de crémations réalisées en 2009 est de contre en 2008 : Nombre Nombre Crémation adulte Crémation enfant (1-12 ans) 2 3 Crémation enfant (- 1 an) Total crémation défunts Exhumation Mairie Crémation fœtus 2* 7 Total des crémations ===== ===== *Crémations de 40 boîtes de fœtus. Pour plus de clarté dans la lecture du compte d exploitation, les 10 exhumations Mairie ont été retirées du nombre de crémations, mais le chiffre d affaires généré reste présent dans le poste «Autre chiffre d affaires». Chiffre d affaires: Son montant a été déterminé en fonction : o Du registre des crémations qui a servi de base de calcul du chiffre d affaires des crémations. o Des tarifs du contrat de concession, appliqué à chaque crémation et dispersion. o Pour les autres prestations (location de salle de cérémonie, cérémonial personnalisé, pièces anatomiques, exhumation Mairie, dispersions), à partir du système de facturation ODACES qui indique les quantités, les montants facturés et le tarif appliqué à chacune d elle. 10

11 de REIMS Le chiffre d affaires 2009 se décompose de la manière suivante : crémations de particuliers et 7 crémations de fœtus (enfants sans vie), pour ,48 Quantités Prix unitaire en CA 2009 en Adulte , ,86 Exhumations -5ans 2 406,26 812,52 Exhumations +5ans 9 203, ,26 Enfant 3 203,14 609,42 Enfant < 1an , ,44 Enfant sans vie (fœtus) 7 203, ,98 Indigent 4 0,00 0, , dispersions au jardin du souvenir pour 4.519, facturations de pièces anatomiques d origine humaine, pour ,82. - Autre chiffre d affaires: 10 exhumations Mairie pour 2.437,40, 1 cérémonie personnalisée, pour 148,12, 13 dépôts d urnes, pour 530,8, 2 facturations «cafétéria / produits divers», pour 209,88, 5 locations de la salle de cérémonie, pour 466,57. Le total est de ,28, en hausse de 10,35% par rapport à 2008, essentiellement du fait de la progression de l activité (+8% de crémations de défunts) 11

12 de REIMS Charges d'exploitation Consommation de gaz : La consommation de gaz renseignée correspond aux factures du crématorium. Le coût total du gaz pour l année ressort à , soit un coût par crémation de 13 contre 20 en Consommation d électricité : La consommation d électricité mentionnée correspond aux factures du crématorium. La facturation totale pour l année s élève à , soit un coût par crémation de 8, stable par rapport à Eau : Ce poste, qui correspond aux factures du crématorium, reste stable. Téléphone : Ce poste reprend les relevés de consommations téléphoniques du crématorium. Personnel : Il s agit des salaires et charges sociales pour l année 2009 des agents de crémation titulaires ou assistants. Les charges sont le reflet de la comptabilité analytique mise en place, et des heures d astreinte tout au long de l année. Les charges de personnel progressent de 4% par rapport à l an dernier. Charges administratives : L essentiel de ce poste est constitué de l acompte versé pour l évaluation des risques sanitaires dans le cadre de l extension du crématorium (4.800 ), les fournitures de bureau (1.073 ), de divers frais d impression (2.455 HT), et des honoraires du Commissaire aux comptes (1.700 HT). Ces coûts ont été déterminés d après les factures des fournisseurs correspondants. Frais de direction : Ces frais sont destinés à couvrir l assistance administrative assurée par les différents services du siège social OGF en matière de Ressources Humaines, informatique, comptabilité, gestion des achats, juridique, de la qualité, sans omettre la direction des collectivités, selon les dispositions de l annexe 12 du contrat de concession. En ce qui concerne les frais de direction, il est à signaler que la convention collective a été modifiée au 1er septembre 2009 et mentionne un salaire annuel, alors que le minimum qui était exprimé antérieurement correspondait à un salaire mensuel. Compte-tenu des modalités de calcul des salaires annuels chez OGF qui comportent un treizième mois, le salaire minimum annuel qui servait de base pour le compte de résultat correspondait au minimum mensuel multiplié par treize. Depuis le changement précité, les frais de direction sont calculés à partir du salaire minimum annuel figurant dans la convention collective des pompes funèbres. Le détail du calcul est joint en annexe n 2 du prés ent rapport. Cendriers et estampilles : Correspond à une facture, pour un montant de 820 HT. 12

13 de REIMS Entretien du four : Le contrat de maintenance a couvert l année 2009, son coût ayant été de HT. Des travaux ont été réalisés sur la sole et le garnissage de porte du four pour un montant de HT. Par ailleurs, figurent dans ce poste le coût des interventions du bureau de contrôle VERITAS sur les installations de gaz (306 HT) et l achat d un ringard de cendres renforcé (446 HT). Entretien des locaux : Le montant a été déterminé d après les factures. Ce poste comprend notamment : - le coût du nettoyage des locaux ( HT), - l entretien de la fontaine à eau et des tapis (703 HT), - contrat d entretien et de maintenance (955 HT). Entretien extérieur : L entretien extérieur a été réalisé par le personnel d OGF, au rythme d une demi-journée par trimestre (304,00 ) Assurances : Le coût des assurances a été déterminé sur la base du contrat en cours qui prévoit une prime pour l ensemble des crématoriums, qui a été divisé par le nombre d implantations. Redevance fixe : Conformément aux dispositions du contrat de concession, le concessionnaire a versé une redevance de à la Ville de Reims. Impôts : Il a été indiqué sous ce poste le montant des taxes professionnelle et foncière. - La taxe foncière correspond à la refacturation de l avis de La taxe professionnelle a été déterminée en fonction de la valeur locative des locaux déterminée par l administration fiscale ( ), de la valeur locative des biens non passibles de taxe foncière ( ), et des taux en vigueur à Reims (28,61%) après abattement. La somme portée en 2008 comportait un rattrage des taxes foncières des années 2005, 2006, 2007 et Le détail du calcul est présenté en annexe 6. Amortissements : La valeur brute des immobilisations est issue des états de suivi de gestion des immobilisations, tenus par le service comptable, et des informations fournies par le département travaux d OGF. Le tableau des amortissements est joint en annexe. Impôts sur les sociétés : Le compte d exploitation indique à titre d information l incidence de l impôt sur les sociétés calculé au taux de 34,43 %. 13

14 de REIMS 2.2. COMPTE RENDU BILANTIEL SUR LES BIENS ET IMMOBILISATIONS Etat de variation de patrimoine en 2009 L amortissement des immobilisations corporelles est fait par composants, et chaque composant est amorti sur la durée qui lui est propre. Deux composants principaux ont été retenus pour le four comme immobilisables : le rebriquetage complet et l électronique du four. Les autres travaux sur le four (changement de dalle de sole, par exemple), constituent des charges d exploitation. Un ensemble complet sono et vidéo a été acquis et mis en service le 28 avril 2009 pour un montant de Un inventaire du mobilier a été réalisé le 7 avril 2009 par le concessionnaire (Annexe 1-1) Compte rendu de la situation des biens et immobilisations nécessaires à l'exploitation du service public délégué Conformité des installations du crématorium Les installations publiques et techniques du crématorium ont fait l objet d un contrôle de conformité par le bureau Veritas, afin de permettre à la DDASS de délivrer l attestation de conformité prévue au décret n du 20 décembre Au vu du rapport technique émis par le Bureau Veritas suite aux contrôles effectués le 4 avril 2008, la DDASS a donné son agrément sur la conformité du crématorium le 6 juin 2008, valable pour six ans, soit jusqu au 6 juin Le contrôle des rejets atmosphériques à faire tous les 2 ans ayant été réalisé en 2008, est programmé pour Enfin, le 29 septembre 2009, le Bureau Veritas a procédé à la vérification des installations de gaz. Les conclusions du rapport joint en annexe 5 n appellent pas de remarque. Il convient de préciser que l'arrêté du 28 janvier 2010 relatif à la hauteur de la cheminée des crématoriums et aux quantités maximales de polluants contenus dans les gaz rejetés à l'atmosphère a abrogé l'arrêté du 29 décembre 1994, en fixant de nouvelles valeurs limites aux polluants contenus dans les gaz rejetés et en imposant des mesures sur les rejets de mercure et les dioxines et furanes. 14

15 de REIMS Tableau comparatif des valeurs limites (Arrêté du 29/12/1994 / Arrêté du 28/01/10) : Valeurs limites de Nouvelles valeurs l arrêté du limites de l'arrêté 29/12/1994 du 28/01/2010 INDICE PONDERAL (POUSSIERES) 100 mg/nm 3 10 mg/nm 3 CO MONOXYDE DE CARBONE 100 mg/nm 3 50 mg/nm 3 SO 2 DIOXYDE DE SOUFRE 200 mg/nm mg/nm 3 NO X OXYDES D'AZOTE 700 mg/nm mg/nm 3 COMPOSES ORGANIQUES VOLATILES 20 mg/nm 3 20 mg/nm 3 HCl ACIDE CHLORHYDRIQUE 100 mg/nm 3 30 mg/nm 3 DIOXINES ET FURANES 0,1 ng/nm 3 MERCURE 0,2 mg/nm 3 Les crématoriums en activité à la date de publication de l'arrêté du 28 janvier 2010, dont fait partie le crématorium de Reims, disposent de huit ans pour se mettre en conformité quant aux nouvelles quantités maximales de polluants rejetés, soit avant le 15 février

16 de REIMS Travaux d entretien du crématorium Les travaux d entretien du four de crémation sont assurés par la société FACULTATIEVE TECHNOLOGIES (constructeur du four). Ce contrat garantit deux visites annuelles préventives, dans lesquelles sont effectués le contrôle général de l'installation, le réglage du matériel et le nettoyage du four. Afin d'assurer la continuité du service public, le crématorium bénéficie également d'une assistance téléphonique permanente permettant de pallier rapidement les principales difficultés rencontrées au cours de l'exploitation des fours de crémation. Les visites préventives permettant d anticiper les travaux de remplacement des pièces réfractaires du four (dalle de sole, mur nid d abeille etc.) et de planifier les gros travaux qui nécessitent une période d arrêt du four. Les principales interventions réalisées en 2009 ont été les suivantes : - semaine 12 : visite de maintenance (2 jours), démontage et remplacement des dalles de sole, réfection du mur nid d abeille et démontage du garnissage de porte, - semaine 37 : Visite de maintenance (2 jours). - semaine 39 : renouvellement du garnissage de porte, Programme contractuel d'investissements La procédure d installation d un deuxième four, d une ligne de filtration des gaz rejetés à l atmosphère, et d extension du bâtiment a été amorcée en 2009 par la réalisation d une étude d évaluation des risques sanitaires. Conformément aux lois en vigueur, un dossier complet du projet a été adressé à la DRDASS de Champagne-Ardenne, début Autres dépenses de renouvellement réalisées dans l'année Il a été réalisé en 2009 le remplacement des dalles de sole et la réfection du mur nid d abeille complet Inventaire des biens désignés au contrat comme biens de retour et des biens de reprise Les biens de retour sont ceux renseignés dans le tableau des immobilisations et des amortissements joint en annexe 1-2. Il n y a pas de biens de reprise. 16

17 de REIMS 2.3. ENGAGEMENTS FINANCIERS Les engagements à incidences financières nécessaires à la continuité Conformément aux dispositions du contrat de concession, une caution bancaire de a été constituée et déposée auprès de Monsieur le Trésorier de Reims Municipale. Il n y a aucun crédit-bail Les engagements à incidences financières en matière de personnels OGF comptabilise ses engagements sociaux : indemnités de fin de carrière, frais médicaux des salariés retraités et médailles du travail. Le montant de ces engagements est estimé au bilan à 8.410,58 17

18 de REIMS 3. LE RAPPORT ANNUEL, DEUXIEME PARTIE : L'ANALYSE DE LA QUALITE DU SERVICE 3.1. EVOLUTION DE LA MORTALITE EN FRANCE En 2009, le nombre de décès augmente peu : personnes sont décédées. La hausse est légère : par rapport à 2008, soit +0,6%. L espérance de vie à la naissance des femmes progresse de deux mois en 2009 par rapport à l année précédente. Une fille née en 2009 peut espérer vivre jusqu à 84 ans et demi (si les conditions de mortalité à chaque âge restent identiques tout au long de sa vie à celles observées en 2009). La baisse de la mortalité entre 70 et 90 ans en 2009 explique l augmentation de l espérance de vie de deux mois. Pour les hommes, l espérance de vie à la naissance progresse également de deux mois et atteint 77,8 ans. Leur gain d espérance de vie s explique en grande partie par le recul de la mortalité entre 70 et 79 ans. Avec 3,8 décès d enfants de moins d un an pour naissances vivantes en 2009, le taux de mortalité infantile est stable depuis Après avoir diminué fortement jusqu en 2004, il semble avoir atteint un palier. En Europe, quelques pays ont réussi à obtenir de meilleurs résultats : 2,5 pour en Suède en 2008, 2,6 en Finlande ou 3,5 en Allemagne. Source : INSEE 18

19 de REIMS 3.2. ANALYSE DU REGISTRE DES CREMATIONS Pour mémoire, le crématorium a été mis en service le 1 er octobre L exploitation du registre des crémations tenu au crématorium a permis de procéder aux analyses suivantes : Evolution annuelle des crémations Année Nombre annuel de crémations Taux annuel de croissance ,12% ,16% ,76% ,25% ,95% ,08% Nombre annuel de crémations et ses variations Nombre annuel de crémations Taux annuel de croissance Nombre de crémations % 16% 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% -2% Taux de croissance 19

20 de REIMS Evolution mensuelle des crémations Le nombre mensuel de crémations a, en moyenne, été de 124 en 2009 contre 115 en Evolution mensuelle des crémations Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Evolution annuelle des crémations Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 20

21 de REIMS Mois Nombre Cumul Nombre Cumul Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Total Répartition hommes / femmes Hormis les crémations des fœtus et exhumations Mairie, la répartition entre hommes et femmes a été la suivante : Ventilation par sexe Année 2007 Année 2008 Année 2009 Hommes 742 soit 63% 834 soit 61% 916 soit 62% Femmes 436 soit 37% 538 soit 39% 562 soit 38% La proportion des hommes est supérieure, tant au plan régional que national. 21

22 de REIMS Répartition par tranche d âge mois Nombre Nombre Nombre Nombre Nombre Nombre Nombre Nombre total < 1 an < 12 ans > 75 ans janvier fevrier mars avril mai juin juillet aout septembre octobre novembre décembre CUMUL Crémations par tranche d'âge < 1 an < 12 ans > 75 ans janvier fevrier mars avril mai juin juillet aout septembre octobre novembre décembre Depuis 2009, l équipe du crématorium tient des statistiques par âge avec une nouvelle tranche. Le redécoupage effectué permet de connaître, pour les personnes âgées de quarante à soixante-quinze ans, le nombre de décès sur les tranches «40-60 ans» et «60-75 ans». 22

23 de REIMS Destination des cendres en 2009 La destination finale des cendres a été évaluée par le personnel du crématorium, par rapport au registre des crémations : Année 2007 Année 2008 Année 2009 Dispersions Concession funéraire Urnes remises aux familles Urnes remises aux entreprises de PF Dépôt temporaire au crématorium Destination des cendres Année 2007 Année 2008 Année Nombre de crémations Dispersions Concession funéraire Urnes remises aux familles Urnes remises Dépôt temporaire aux entreprises de au crématorium PF Suite à la loi du 19 décembre 2008 sur la destination des cendres, on constate un net recul des remises d urnes aux entreprises mandataires et aux familles, et un report sur les dispersions au jardin du souvenir et les concessions funéraires. 23

24 de REIMS Origine des crémations par lieu de décès On constate que les crémations en provenance du département de la Marne progressent de 2,4% et que, plus précisément, les crémations de Rémois progressent de près de 20%. En raison d un arrêt au crématorium de Prix-les-Mézières en novembre 2009, le nombre de crémations en provenance des Ardenne progresse de plus de 50%. mois Nombre Nombre habitant Nombre Nombre Nombre Autre % % % % % total 51 REIMS Dept A.Dept janvier % 28% 3% 1% 3% fevrier % 33% 3% 0% 3% mars % 25% 2% 0% 6% avril % 30% 2% 0% 8% mai % 23% 4% 0% 6% juin % 37% 2% 1% 5% juillet % 41% 5% 0% 2% aout % 38% 3% 1% 4% septembre % 37% 5% 0% 5% octobre % 35% 7% 0% 2% novembre % 31% 20% 1% 3% decembre % 40% 6% 0% 5% CUMUL % 33% 5% 0% 4% Evol / N-1 2,4% 19,6% -0,4% 55,1% N/S 34,0% N.B. : le tableau présenté ne comptabilise pas les sept crémations d enfants sans vie. 24

25 de REIMS 3.3. AUTRES INDICATEURS DE QUALITE Registre d appréciation Un registre des appréciations est mis à la disposition des familles et du public dans le hall d accueil du crématorium. Il permet de recueillir les appréciations, remarques et suggestions relatives à la qualité du service et des prestations proposés et exécutés lors de la crémation. Les appréciations relevées pour l année 2009 montrent, encore une fois, la satisfaction des familles pour l accueil ainsi que pour l organisation et le déroulement de la cérémonie d adieu mise en place par l équipe du crématorium pour rendre le dernier hommage au défunt. Les familles apprécient également la gentillesse, le professionnalisme et l accompagnement discret que leur apporte le personnel du crématorium au cours des différents moments qui entourent la crémation Comité d'éthique Sur l initiative de la Ville de Reims, une commission de concertation et d éthique peut être mise en place, pour traiter de sujets sur la satisfaction des familles et pour faire des suggestions afin d améliorer la qualité du service. (Article 30 du contrat de concession) Cette commission n a pas été constituée en

Crématorium d Angers

Crématorium d Angers Projet Version finalisée du 12/04/2013 REGLEMENT INTERIEUR DU Crématorium d Angers Comprenant 9 pages 1 Règlement intérieur du Crématorium d Angers Article 1 er : Par délibération en date du 29 novembre

Plus en détail

- du lundi au vendredi : de 8 H à 18 H - le samedi en cas de force majeure ou de besoin exceptionnel

- du lundi au vendredi : de 8 H à 18 H - le samedi en cas de force majeure ou de besoin exceptionnel Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu la Loi N 93-23 du 8 janvier 1993 relative à la législation dans le domaine funéraire, Vu la Loi N 2008-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation

Plus en détail

OBJET : DEMOGRAPHIE - AFFAIRES GENERALES

OBJET : DEMOGRAPHIE - AFFAIRES GENERALES ALF/Aff. Générales SEANCE DU 7 DECEMBRE 2006 N 3 OBJET : DEMOGRAPHIE - AFFAIRES GENERALES Présentation du rapport annuel d activité du Syndicat Intercommunal Funéraire de la Région Parisienne (SIFUREP).

Plus en détail

Délégation de service public relative aux crématoriums de l agglomération nantaise

Délégation de service public relative aux crématoriums de l agglomération nantaise Délégation de service public relative aux crématoriums de l agglomération nantaise RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE PUBLIC DELEGUE DSP Crematoriums Rapport de présentation - 2012-1

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR CREMATORIUM DE ROUEN

REGLEMENT INTERIEUR CREMATORIUM DE ROUEN REGLEMENT INTERIEUR CREMATORIUM DE ROUEN I. ORGANISATION Article 1 - Statut du crématorium Le crématorium de Rouen est un établissement ouvert au public régi par les articles L. 2223-40, L. 2223-41, L.

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC 2 rue Scandicci 93691 PANTIN CEDEX RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Philippe PILLOT Commissaire

Plus en détail

Gestion d une brasserie

Gestion d une brasserie Gestion d une brasserie Délégation de service public simplifiée Objet du service public : Gestion d une brasserie Caractéristiques principales de l ouvrage Une brasserie située dans l enceinte de l aérodrome

Plus en détail

LE DEUIL. La crémation, une volonté du défunt

LE DEUIL. La crémation, une volonté du défunt LE DEUIL La crémation, une volonté du défunt CONNAITRE POUR MIEUX COMPRENDRE TOUTE PERSONNE AUTORISEE, FAMILLE, AMI OU ORGANISME SOCIAL, PEUT SE PRO- NONCER EN FAVEUR D UNE CEREMONIE D OBSEQUES AVEC CREMATION

Plus en détail

REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion financière

REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion financière REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion financière Ce document a pour objet de décrire l ensemble des règles d imputation des dépenses et de préciser les biens pouvant être considérés comme des

Plus en détail

LEXIQUE DES OBSEQUES

LEXIQUE DES OBSEQUES N d identification : NF 407 N de révision : 0 Mise à jour : 29/07/08 LEXIQUE DES OBSEQUES SERVICES FUNERAIRES Organisation d obsèques Organisme Certificateur : AFNOR Certification Définition générale des

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 S O M M A I R E ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 3 COMPTES 4 Bilan Compte de résultat Tableau de financement Annexes des comptes semestriels

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE ARTICLE 1 Le Crématorium du Père Lachaise a fait l'objet d'une attestation de contrôle de la Société VÉRITAS, mandatée par la Direction Départementale

Plus en détail

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES Préambule I. Faits marquants Page 6 II. Principes comptables, méthodes d'évaluation et modalités de consolidation II.1. Principes et conventions générales Page 6 II.2.

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement aux associations Année : 2015

Dossier de demande de subvention de fonctionnement aux associations Année : 2015 Dossier de demande de subvention de fonctionnement aux associations Année : 2015 Cocher la case correspondant à votre situation : Première demande : Renouvellement d une demande NOM DE L ASSOCIATION :

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS SOMMAIRE NOTES ET COMMENTAIRES Notes et commentaires ------------------------------------------------------------------ 1 à 2 LE BILAN

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 4 rue Paul Cabet COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 Page - Bilan actif-passif 1 et 2 - Compte de résultat 3 et 4 - Détail bilan 5 et 6 - Détail Compte de résultat 7 et 8 - Annexe 9 à 12 Page : 1 BILAN

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2010 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL N 2009-65 l'an deux mille neuf, le 1 ER octobre à vingt heures trente minutes, le Conseil OBJET : CONVENTION DES TRANSPORTS SCOLAIRES 2009-2010 La convention des transports scolaires pour l année scolaire

Plus en détail

CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE. Monique Confiant EXPERT-COMPTABLE. Inscrite au tableau de l Ordre des Experts-comptables de la Martinique

CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE. Monique Confiant EXPERT-COMPTABLE. Inscrite au tableau de l Ordre des Experts-comptables de la Martinique CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE Monique Confiant EXPERT-COMPTABLE Inscrite au tableau de l Ordre des Experts-comptables de la Martinique Résidence Allende - Bât. H7 - Les Hauts de Dillon 97200 FORT DE FRANCE

Plus en détail

Fiche 41. C est le seul document budgétaire au sens strict qui soit obligatoire.

Fiche 41. C est le seul document budgétaire au sens strict qui soit obligatoire. Fiche 41 otions clés sur les documents budgétaires Deux sortes de documents peuvent être distingués : d une part, ceux qui prévoient et autorisent, ce sont les budgets au sens strict et d autre part, les

Plus en détail

LE CADRE COMPTABLE GENERAL

LE CADRE COMPTABLE GENERAL LE CADRE COMPTABLE GENERAL Chaque plateforme est dans l obligation d établir des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) et de se référer au Plan Comptable Général. Quels sont les principes

Plus en détail

LES COMPTES 2014 SOMMAIRE DE L ANNEXE :

LES COMPTES 2014 SOMMAIRE DE L ANNEXE : SOMMAIRE DE L ANNEXE : 1. Evènements significatifs de l exercice... 2 1.1. Vie de l association... 2 1.2. Comptes 2014... 2 2.1. Référentiel... 2 2.2. Méthodes d évaluation... 2 2.2.1. Les immobilisations...

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 8 RESIDENCE BEL AIR COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 Attestation des comptes 1 COMPTES ANNUELS Pages Bilan actifpassif 2 et 3 Compte de résultat 4 et 5 Annexe 6 à 12 DOSSIER DE GESTION Bilan synthétique

Plus en détail

Documents comptables annuels

Documents comptables annuels ADA Société Anonyme au capital de 4 442 402,16 Siège social : 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy 338 657 141 R.C.S. Nanterre Documents comptables annuels A- Comptes sociaux I. Bilan au 31 décembre

Plus en détail

Cahier des charges. LOCATION de WC CHIMIQUE AUTONOME

Cahier des charges. LOCATION de WC CHIMIQUE AUTONOME Cahier des charges LOCATION de WC CHIMIQUE AUTONOME MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE DIRECTION DE L EVENEMENTIEL DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES Voir l avis de l appel public à la concurrence

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 2015

COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 2015 2015 BLUELINEA CONSOLIDE 6 rue Blaise Pascal 78990 ELANCOURT Tél. Fax. COFINGEC Société d'expertise Comptable inscrite au tableau de l'ordre de la Région Paris Ile de France 92100 BOULOGNE BILLANCOURT

Plus en détail

Maison de l Enfance - Lyon 3 ème Est

Maison de l Enfance - Lyon 3 ème Est Compte de Résultat 2012 DEPENSES 2012 2011 2012 60 ACHATS 18312,00 18341,00 Eau 928,35 1109,75 Gaz 2301,57 2760,58 Electricité 1969,58 2196,18 Fluides Restauration Scolaire 862,00 Produits d'entretien

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 Association «AL BAWSALA» JUILLET 2013 Av. Hédi Karray - Imm.Luxor 2 ème Etage - Centre Urbain Nord -1082 Tunis SARL

Plus en détail

Informations pratiques. Nouveauté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celui-ci la subvention ne pourra être versée

Informations pratiques. Nouveauté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celui-ci la subvention ne pourra être versée Informations pratiques Nouveté : le numéro de SIRET est obligatoire, sans celuici la subvention ne pourra être versée Ce formulaire simplifié est destiné à toutes les associations désireuses de solliciter

Plus en détail

SODITECH INGENIERIE SA

SODITECH INGENIERIE SA RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 SODITECH INGENIERIE SA E-mail : contact@soditech.com - Site web : www.soditech.com 1 SOMMAIRE ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER 3 Responsable

Plus en détail

BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars)

BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars) BIAT Etats financiers arrêtés au 31 décembre 2013 Page ~ 1~ BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars) Note 31/12/2013 31/12/2012 Retraité Variation En % ACTIF Caisse et avoir auprès de la

Plus en détail

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice Cahier des charges Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE Direction Environnement Mer et Littoral DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES

Plus en détail

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011 Du résultat social au résultat consolidé Novembre 011 Du résultat social au résultat consolidé Préambule Les comptes consolidés ont pour but de présenter le patrimoine, la situation financière et les résultats

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

CONVENTION DE CABINET GROUPÉ

CONVENTION DE CABINET GROUPÉ CONVENTION DE CABINET GROUPÉ LES SOUSSIGNES : Répétable autant que de besoin [ Identification de l associé personne physique], demeurant [ ] né le [ ] à [ ] Avocat au Barreau de Paris [ Identification

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le chiffre d'affaires

Plus en détail

DECLARATION EN VUE DE L HABILITATION D UNE REGIE DE POMPES FUNEBRES

DECLARATION EN VUE DE L HABILITATION D UNE REGIE DE POMPES FUNEBRES Sous-Préfecture de Lodève Pôle sécurité, réglementation et politique de la ville Affaire suivie par : Nom : Mme Jocelyne GALABRU Mail : jocelyne.galabru@herault.gouv.fr Tél. : 04.67.88.34.34 DECLARATION

Plus en détail

Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie»

Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie» Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie» C O N V E N T I O N D E L O C A T I O N Entre les soussignés : Le Centre Communal d Action Sociale (ci-après

Plus en détail

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 Pôle Services Urbains CCSPL RM / VILLE du 01/12/2015 N 1 PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 PREAMBULE Les délégations de service public des parcs en ouvrage s inscrivent dans

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

Municipalité d Yverdon-les-Bains. Tarif municipal relatif aux inhumations, aux cimetières et au centre funéraire

Municipalité d Yverdon-les-Bains. Tarif municipal relatif aux inhumations, aux cimetières et au centre funéraire Municipalité d Yverdon-les-Bains Tarif municipal relatif aux inhumations, aux cimetières et au centre funéraire Tarif municipal relatif aux inhumations aux cimetières et au Centre funéraire BASES LEGALES

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

Objectifs de la comptabilité analytique

Objectifs de la comptabilité analytique Objectifs de la comptabilité analytique La comptabilité générale a une vision globale sur la production, elle cache des inégalités et ne permet pas de juger la profitabilité des produits, par contre la

Plus en détail

GESTION FINANCIERE ET COMPTABLE DES OFFICES DE TOURISME EN EPIC 4 ET 5 FEVRIER 2010 1 . LE FONCTIONNEMENT D UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL 2 DEUX MODES DE GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Année : 2016

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Année : 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement Année : 2016 Cocher la case correspondant à votre situation : Première demande : Renouvellement d une demande NOM DE L ASSOCIATION : Vous trouverez dans

Plus en détail

SESSION 2008 UE4 - COMPTABILITÉ ET AUDIT. Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5

SESSION 2008 UE4 - COMPTABILITÉ ET AUDIT. Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 820004 DSCG SESSION 2008 UE4 - COMPTABILITÉ ET AUDIT Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 Document autorisé Liste des comptes du Plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Nous sommes là pour vous aider Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association N 12156*03 Dossier de demande de subvention Ville de Suresnes année 2016 NOM DE L ASSOCIATION : Veuillez

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2014 au 31/12/2014

COMPTES ANNUELS du 01/01/2014 au 31/12/2014 72 BVD DENFERT ROCHEREAU COMPTES ANNUELS du 01/01/2014 au 31/12/2014 Attestation des comptes COMPTES ANNUELS Bilan actifpassif Compte de résultat Détail bilan Détail Compte de résultat Evaluation des contributions

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5

SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5 SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5 IV.PRESENTATION DU COMPTE DE RESULTAT... 7 1. Détail du bilan - ACTIF... 9 2. Détail

Plus en détail

Décision n 2010-005 du 8 septembre 2010 portant adoption du règlement comptable et financier de l Autorité de régulation des activités ferroviaires

Décision n 2010-005 du 8 septembre 2010 portant adoption du règlement comptable et financier de l Autorité de régulation des activités ferroviaires ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires Décision n 2010-005 du 8 septembre 2010 portant adoption du règlement comptable et financier de l Autorité de régulation des activités ferroviaires

Plus en détail

Vote et Transmission des Documents Budgétaires

Vote et Transmission des Documents Budgétaires Annexe 3 Vote et Transmission des Documents Budgétaires Articles L 2312-1, L 1612-2, L 2121-7, L 2121-20, L 2121-23 du Code Général des Collectivités Territoriales Le Vote (art. L 2312-1, L 2121-17, L

Plus en détail

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE ETABLISSEMENTS CONCERNES Établissements de santé assurant, avec ou sans hébergement, des soins de courte durée, des soins de suite

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 4 Rue Camelinat COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 Page - Rapport de présentation 1 - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Détail bilan 6 et 7 - Détail Compte de résultat 8 et 9 - Annexe

Plus en détail

APPEL D OFFRES MISSION D EXPERTISE COMPTABLE

APPEL D OFFRES MISSION D EXPERTISE COMPTABLE APPEL D OFFRES MISSION D EPERTISE COMPTABLE Objet : Mission d expertise comptable et sociale Date de début de réalisation de la mission : Exercice 2015 (du 1 er mai 2015 au 31 décembre 2015) Durée de la

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 S O M M A I R E ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 3 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE 2009 4

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

LE CIMETIÈRE DU BON PASTEUR

LE CIMETIÈRE DU BON PASTEUR Guide du deuil Guide du deuil Le cimetière du Bon Pasteur Qui peut être inhumé dans le cimetière de Fougères? Quand peut-on renouveler une concession? Les droits et obligations de la commune Exhumations

Plus en détail

Bureau de l Assurance Qualité et de l Information Médico-Economique de l Hospitalisation Privée

Bureau de l Assurance Qualité et de l Information Médico-Economique de l Hospitalisation Privée Bureau de l Assurance Qualité et de l Information Médico-Economique de l Hospitalisation Privée Méthodologie et résultats de l'étude de coûts en Psychiatrie Phase 2 : Etude de coûts reconstitués et normés

Plus en détail

PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!!

PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!! PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!! Intervenants Eric DELESALLE Expert-comptable, Président de la Commission de droit comptable du Conseil Supérieur Hervé QUERE Chef de section

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE NETTOYAGE DES LOCAUX DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MARNE ET GONDOIRE ET DE L OFFICE DU TOURISME DE MARNE ET GONDOIRE Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 4/2014

NOTE COMMUNE N 4/2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales A.Z NOTE COMMUNE N 4/2014 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 24, 51, 52, 54,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) SITE DE LA DELEGATION

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) SITE DE LA DELEGATION CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) SITE DE LA DELEGATION 1 - PRESENTATION DU SITE 1.1 - Nature et localisation Délégation Régionale Aquitaine-Limousin Esplanade des Arts et Métiers 33400

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT A COMPLETER NOM DE L ASSOCIATION : Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre demande d aide auprès de

Plus en détail

DEMANDE D'HABILITATION EN VUE D'EXERCER LES ACTIVITES DE POMPES FUNEBRES

DEMANDE D'HABILITATION EN VUE D'EXERCER LES ACTIVITES DE POMPES FUNEBRES PREFECTURE DE L'AIN DEMANDE D'HABILITATION EN VUE D'EXERCER LES ACTIVITES DE POMPES FUNEBRES 1ère DEMANDE RENOUVELLEMENT DENOMINATION DE L'ENTREPRISE... :.... ADRESSE DU SIEGE SOCIAL :...... tél... ADRESSE

Plus en détail

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ciaprès le dossier financier

Plus en détail

Délibération n 40 du 22 mars 2007 Portant règlement comptable et financier de l Agence française de lutte contre le dopage

Délibération n 40 du 22 mars 2007 Portant règlement comptable et financier de l Agence française de lutte contre le dopage Délibération n 40 du 22 mars 2007 Portant règlement comptable et financier de l Agence française de lutte contre le dopage L Agence française de lutte contre le dopage, Vu la loi n 2006-405 du 5 avril

Plus en détail

21a. Tarif municipal relatif aux inhumations et aux incinérations

21a. Tarif municipal relatif aux inhumations et aux incinérations 21a Tarif municipal relatif aux inhumations et aux incinérations du 23 juin 2005 entré en vigueur le 1 er août 2005 mis à jour le 1 er janvier 2013 TARIF MUNICIPAL RELATIF AU INHUMATIONS ET AU INCINERATIONS

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Association PÔLE CREAHd. Sommaire

Association PÔLE CREAHd. Sommaire Association PÔLE CREAHd Sommaire Bilan 1 ACTIF 1 PASSIF 2 Compte de résultat 3 Annexe 5 Bilan détaillé 13 ACTIF 13 PASSIF 14 Compte de résultat détaillé 15 SAGEC S.A. Ass. POLE CREAHd Parc UNITEC 6 allée

Plus en détail

Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF

Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF Rubriques Montant Brut Amortissements 31/08/2008 31/08/2007 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

0-RC Règlement de Consultation

0-RC Règlement de Consultation Columbarium / Jardin du Souvenir 0-RC Règlement de Consultation Maitre d ouvrage : Mairie 46400 St Jean Lagineste Tel : 05 65 38 31 17 (secrétariat ouvert : lundi de 9 h à 12 h 45 et de 13 h 30 à 18 h

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT Faits marquants de l'exercice L'équipe salariée s'est stabilisée en nombre, cependant nous avons vécu le remplacement d'audrey Boursicot par Lucie Sourice au poste

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 Les comptes de l année 2014 sont présentés sous la même forme que ceux des années précédentes

Plus en détail

QUESTIONS FISCALES DIVERSES

QUESTIONS FISCALES DIVERSES N 41 - FISCAL N 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 mars 2004 QUESTIONS FISCALES DIVERSES Parmi les informations fiscales récentes relevées dans la jurisprudence, les bulletins officiels

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 03 septembre 2014 OEC-rapport2.indd 1 29/08/14 11:39 SOMMAIRE

Plus en détail

AUFEMININ.COM COMPTES CONSOLIDES AU 31/12/2004

AUFEMININ.COM COMPTES CONSOLIDES AU 31/12/2004 AUFEMININ.COM COMPTES CONSOLIDES AU 31/12/2004 Société anonyme Siège social : 47bis, avenue Hoche, 75008 Paris 423 780 113 R.C.S. Paris AU FEMININ.COM I - BILAN CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2004 (en K ) Actif

Plus en détail

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR-ADJOINT 2010-2011 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuve d'admissibilité 3 février 2011 ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Direction Générale Finances et Gestion Direction du Contrôle Interne Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Sociétés publiques locales et sociétés publiques locales d aménagement - Dispositif

Plus en détail

SIAES Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille

SIAES Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille 133 Rue Jaubert 13005 Marseille Comptes Annuels 01/09/2010 au 31/08/2011 133 Rue Jaubert COMPTES ANNUELS AU 31 AOUT 2011 Page

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT Publié par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser la technologie Frogans sous la forme d un standard

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA MARNE VILLE DE SUIPPES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE ANNUELLE

DEPARTEMENT DE LA MARNE VILLE DE SUIPPES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE ANNUELLE Vous êtes responsable d'une association et vous sollicitez une subvention annuelle auprès de la Ville de Suippes. Il vous est demandé pour cela de compléter ce dossier de demande de subvention destiné

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-12 DU 7 MAI 2008

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-12 DU 7 MAI 2008 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2008-12 DU 7 MAI 2008 Afférent à l établissement du compte d emploi annuel des ressources des associations et fondations modifiant le règlement n 99-01

Plus en détail

Comptes Annuels de l exercice du 01/01/2012 au 31/12/2012

Comptes Annuels de l exercice du 01/01/2012 au 31/12/2012 Comptes Annuels de l exercice du 01/01/2012 au 31/12/2012 C O M P A G N I E R E G I O N A L E D E S C O M M I S S A I R E S A U X C O M P T E S 5 0, R U E D E L O N D R E S - 7 5 0 0 8 P A R I S T E L

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE RÉCAPITULATIF DES DOCUMENTS

DOSSIER TECHNIQUE RÉCAPITULATIF DES DOCUMENTS DOSSIER TECHNIQUE Ce dossier comporte : 6 pages numérotées de 1 à 6 Les documents du dossier technique vous seront indispensables pour réaliser les activités proposées dans le sujet. RÉCAPITULATIF DES

Plus en détail

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations à but non lucratif œuvrant

Plus en détail

I. PRESENTATION DE L ASSOCIATION

I. PRESENTATION DE L ASSOCIATION IMPRIME2016-JG/FV.doc ATTENTION : les rubriques marquées d'un font l'objet d'indications dans la notice explicative jointe à cet imprimé DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE EXERCICE 2016 I. PRESENTATION DE

Plus en détail

UE10 Comptabilité approfondie

UE10 Comptabilité approfondie 1210010 SESSION 2012 UE10 Comptabilité approfondie Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail