Solidarité Haïti : un an de mobilisation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Solidarité Haïti : un an de mobilisation"

Transcription

1 Solidarité Haïti : un an de mobilisation Le 12 janvier 2010, un violent séisme frappe Haïti. Le bilan est effroyable : morts, blessés et 1.5 million de sans-abri. Une semaine après le désastre, la première équipe Electriciens sans frontières rejoint Portau-Prince. En un an, 90 bénévoles Electriciens sans frontières se sont succédé pour répondre aux besoins électriques de la population haïtienne et des organisations lui venant en aide. Retour sur douze mois de mobilisation. Électriciens sans Frontières Dès l annonce de la catastrophe, Electriciens sans frontières mobilise ses moyens humains et matériels avec l appui de ses 15 délégations régionales et de ses principaux partenaires (Croix- Rouge française, Médecins sans frontières, Ministère des affaires étrangères et européennes, Ambassade de France en Haïti). Depuis le début de nos opérations en Haïti le 24 janvier 2010, 90 bénévoles se sont ainsi relayés, par équipes de quatre ou cinq, pour répondre aux nombreuses sollicitations et aux innombrables besoins en matière de sécurisation et d alimentation électriques. L association n a jamais relâché ses efforts pour participer à l amélioration des conditions de vie de la population locale. Pourquoi Electriciens sans frontières est-elle présente en Haïti? Depuis 8 ans, l association intervient suite à catastrophe naturelle. Electriciens sans frontières était à Bam, en Iran suite au séisme, en Indonésie après le tsunami de 2004, au Pakistan après le tremblement de terre de La fragilité initiale des institutions haïtiennes et l ampleur des dégâts qu elles ont subis font de la situation en Haïti un désastre sans précédent et un défi sans équivalent pour tous ceux qui œuvrent à la reconstruction. Electriciens sans frontières est l association de solidarité internationale de référence dans le domaine du rétablissement de l accès à l électricité pour les populations et les établissements communautaires sinistrés mais aussi pour les ONG humanitaires présentes sur place. Electriciens sans frontières aide ainsi tous ceux qui aident et qui ont besoin d électricité pour accomplir leurs missions! Juste après le séisme, Electriciens sans frontières a évalué précisément les besoins prioritaires des acteurs de la coopération internationale : les bénévoles ont éclairé les chantiers de recherche de victimes dans les décombres, sécurisé les installations électriques dans les bases de vie des ONG, installé des groupes électrogènes dans les hôpitaux, avec la Croix Rouge notamment. 1

2 Une fois l extrême urgence «passée», les Electriciens sans frontières ont rétabli l éclairage de nombreuses écoles et orphelinats à l aide de panneaux solaires et de plusieurs camps de réfugiés avec des groupes électrogènes. 5 mois après le séisme, Electriciens sans frontières a réalisé l électrification de l hôpital de Médecins Sans Frontières Suisse à Léogâne et mis en place une centrale solaire sur le camp de l Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) à Santos 17. Fin 2010, Electriciens sans frontières est intervenu pour électrifier un atelier de menuiserie mis en place par Handicap International ainsi qu un centre de traitement du choléra pour Médecins du Monde. La solution photovoltaïque étant particulièrement pertinente dans ce contexte, Electriciens sans frontières a engagé, courant mai, un grand projet d éclairage à l aide de lampadaires photovoltaïques dans les camps des communes de Carrefour, Léogâne et Port-au-Prince pour améliorer la vie des habitants de ces camps, faire reculer la violence et garantir leur sécurité. Pour l ensemble de ses actions, Electriciens sans frontières collabore étroitement avec ses partenaires haïtiens afin que les installations soient pérennes et qu elles puissent être entretenues par les acteurs locaux. L association s investit, entre autres, dans la création d un centre de formation professionnelle avec le Père Armand Franklin à Hinche. Quelles sont les personnes envoyées en Haïti par Electriciens sans frontières? Tous ceux qui partent pour Electriciens sans frontières sont bénévoles. Nous veillons à créer des équipes complémentaires alliant sens du relationnel, compétences techniques et savoir faire en gestion de projets. Les qualités humaines et organisationnelles sont aussi indispensables que les connaissances techniques. Parce qu ils ont pour mission de se mettre «à la disposition» des haïtiens et des organisations présentes en Haïti, les Electriciens sans frontières doivent faire preuve de réactivité, disponibilité, adaptation, humilité et discernement pour répondre avec pertinence aux nombreuses sollicitations. Pour certains, partir en mission pour Electriciens sans frontières en Haïti était un «baptême du feu». C était un pari, c est une réussite. Bien accompagnés par des volontaires expérimentés, tous ont été à la hauteur de la confiance qui leur a été accordée. Les Electriciens sans frontières partis en Haïti ont le sentiment d avoir vécu une expérience très formatrice ; ils ont affronté des situations déroutantes, fait preuve d inventivité avec les moyens mis à leur disposition pour proposer des solutions efficaces et pertinentes dans un contexte très dur. Pourquoi l association intervient-elle toujours en Haïti un an après la catastrophe? La situation en Haïti est différente de celles que nous avons pu rencontrer lors de nos précédentes interventions post catastrophe naturelle. L intensité et la concentration du séisme associé au grand nombre de victimes et à la fragilisation des institutions locales font de ce séisme un cas particulier. L ensemble du pays, notamment les institutions, a été ébranlé. A l heure actuelle, plus de 90 % des gravats n ont pas encore été évacués, et la reconstruction n est qu une cible lointaine pour toutes celles et ceux qui continuent de vivre au quotidien dans des conditions épouvantables. Un an après le drame, beaucoup reste à faire. Les démarches de renforcement des autorités et de la 2

3 société civile constituent certes un axe incontournable de l aide à ce pays sinistré, mais cela prendra du temps, et un an après le drame, beaucoup reste à faire pour assurer à court terme des conditions de vie décente à la population. L amélioration des conditions de vie et l accès aux services essentiels est un préalable indispensable à toute démarche de long-terme. L intervention d Electriciens sans frontières demeure plus que jamais utile et nous poursuivrons notre action tant que celle-ci sera pertinente et efficace et tant que nous réussirons à mobiliser des ressources! C est la première fois que nous sommes présents en continu dans un pays sur une aussi longue durée. Cela est rendu possible grâce au soutien de nos partenaires notamment le groupe EDF, notre partenaire historique, mais aussi la Fondation de France, la Mairie de Paris, le Conseil Régional de Martinique, l ADEME, des syndicats d électrification, des entreprises locales de distribution, Cegelec, SPIE ou encore les dons de particuliers. Nous avons également pu bénéficier de l appui matériel des sociétés Legrand, ERDF, Nature & Découvertes et Silec Câble Electriciens sans frontières accompagne les Haïtiens, mais n a pas vocation à se substituer aux opérateurs locaux. L association veille à partager son expérience et transmettre ses connaissances afin que les Haïtiens puissent être acteurs de la reconstruction de leur pays. Aider ceux qui aident La première phase de notre action a été consacrée au soutien à diverses organisations françaises de secours telles que la protection civile, les pompiers et le SAMU. Nos interventions ont ensuite consistées pour une large part à l appui à des ONG internationales (MSF, CRF, HI). Ces actions ont permis d alimenter ou de sécuriser les installations électriques de structures de santé (hôpitaux de Léogâne, Choscal, Tabarre, Martissant, Saint-Louis, atelier orthopédique à Port-au-Prince, centre de soins Saint-Martin à Delmas ), de campements accueillant les populations sinistrées ou bien encore de basevie hébergeant le personnel et le matériel des ONG. Nos bénévoles ont en outre formé des agents volontaires de la compagnie nationale d électricité (EDH) pour la distribution dans divers sites d hébergement de lampes solaires fournies par la Banque mondiale. 3

4 De la lumière dans les camps de réfugiés Un partenariat tripartite avec Electricité d Haïti (EDH) et la mairie de Léogâne a permis la mise en place d un éclairage public alimenté par des groupes électrogènes sur 11 sites d hébergements de la commune (Ballon Pré, Bellevue, Borno, Destra, Fonsable, Gérard Christophe, Mon Petit Village, Petit Paradis, Sainte Croix, Sainte Rose, Terrain lacul). A Carrefour, ce sont 3 camps qui ont été électrifiés (Fontamara 43, Domaine idéal et Christophe Channel). A Delmas, Electriciens sans frontières a également réalisé l éclairage de sites abritant des sinistrés avec la Croix-Rouge française (OPHSP, Delmas 83 et Delmas 33 : Lindor 1 et 2). Quelques grosses réalisations Enfin, notre association est intervenue en appui technique pour alimenter des installations importantes avec l Organisation Internationale des Migrations (OIM) pour l électrification solaire d un camp de réfugiés à Croix-des- Bouquets (Santos 17) et avec MSF Suisse pour la réalisation de l électrification d un hôpital de 1200 m² à Léogane (photo ci-contre) alimenté par 4 groupes électrogènes (P. totale 280 kva). Grâce à cette mobilisation constante, plus de 150 sites ont été alimentés, sécurisés et/ou éclairés en un an par Electriciens sans frontières en Haïti. Les différents chantiers ont été menés le plus souvent possible en faisant travailler des haïtiens : l électrification du camp de Hinche a ainsi été réalisée avec le lycée électrotechnique local et les chantiers d éclairage des camps de réfugiés avec des électriciens haïtiens et les populations des sites concernés. Le transfert de compétences est un objectif cher à Electriciens sans frontières. 4

5 Bilan financier* et matériel de nos interventions de post urgence Budget réalisé HT: Haïti Tremblement de terre Interventions post-urgence Dépenses en euros % Ressources en euros % Dons de matériels neufs Achats de matériel % Dons Entreprises (dont EDF ) % 10 tonnes dont : Transport matériel % Dons Associations % Silec câble 20 km de cables Transport Bénévoles (Véhicule + Avion) % Dons Collectivité territoriales % ERDF 22 groupes électrogènes Frais de mission % Particuliers % Nature et découvertes 200 panneaux solaires Main d'oeuvre locale % Autres organismes privés et divers % Legrand 100 coffrets de chantiers, hublots, baladeuses Frais communications et bancaires, divers % Valeur marchande estimée en euros Total % Total % Solde du projet au /12/10 *Chiffres provisoires dans l attente de l'approbation des comptes par le commissaire aux comptes Nos principaux partenaires : Médecins sans frontières, la Croix-Rouge française, Handicap International, Caritas, Shelterbox/Rotary International, ACTED, Pharmaciens sans frontières, Architectes sans frontières, Architectes de l urgence, Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, AMI, Progressio, Global Heath Action, NEGES Foundation, OMS, OIM Nos principaux soutiens : Le groupe EDF, ADEME, Cegelec, Collège Charles Péguy Bobigny, Comités d entreprises de TENE, Melun, Alpes du Sud, SNET et Sicae, Communauté de Communes du Creusot, Conseil Régional de Martinique, Entraide Solidarité, Europe Tiers Monde, Fondation de France, Gaz de Barr, La main tendue, Legrand, Mairies de Paris, Bourg la Reine, Saint- Avé et Séné, Nature et Découvertes, SDEA, SDEC Energie, SDEEG, SDER 24, SICAE- OISE, SIGAZ, SIGEIF, Silec Cable, SPIE, Transénergie, URM Electriciens sans frontières remercie tous ses partenaires ainsi que tous ceux qui nous ont fait confiance en soutenant nos actions en Haïti. 5

6 90 bénévoles en mission et 20 en appui et suivi Ressources humaines en hommes.jour en 2010 Bénévoles en mission h.j Mécénat de compétence EDF 400 h.j Bénévoles en appui et suivi 750 h.j Total h.j Valorisation en euros Répondre aux besoins immédiats et préparer l avenir La population haïtienne - et particulièrement les sinistrés du tremblement de terre - est aujourd hui confrontée à une crise sanitaire catastrophique. Le risque épidémique de choléra vient aggraver une situation de grande précarité, dans des camps plus que jamais exposés aux pluies torrentielles et aux cyclones. L appui à l amélioration des conditions de vie et de sécurité dans les sites d hébergement mis en place pour les sans toit, restera par conséquent une priorité pour Electriciens sans frontières dans les mois qui viennent. Parallèlement, notre association continuera de s associer aux efforts conjoints du gouvernement haïtien, des collectivités locales et de la communauté internationale pour reconstruire le pays. Electriciens sans frontières mettra notamment ses compétences au service de la remise sur pied des systèmes d éducation et de santé à travers des projets ciblés et concrets. Un an après le séisme en Haïti du 12 janvier 2010, environ un million de personnes sont toujours sans abri. De nombreux sites d hébergement pour les réfugiés et les personnes déplacées victimes du séisme ont été mis en place. Un grand nombre d entre eux ont été réalisés avec des structures légères, quelques uns avec des structures en dur. Nombre de ces installations devraient perdurer pendant plusieurs années, le temps que le processus de reconstruction pérenne se traduise concrètement sur le terrain. 6

7 Des Lampadaires PhotoVoltaïques pour les camps de réfugiés En partenariat avec les mairies concernées, Electriciens sans frontières mène depuis le mois d août un projet «LPV», soutenu notamment par la Fondation de France, l ADEME, le Conseil régional de Martinique, la Mairie de Paris, le SIGEIF et l association Europe Tiers Monde, qui vise à éclairer plusieurs dizaines de camps situés sur les communes de Port-au-Prince, Léogâne et Carrefour, regroupant plus de réfugiés, grâce à la mise en place de 350 lampadaires solaires et à la fourniture de 4000 lampes solaires individuelles. Electriciens sans frontières contribue ainsi concrètement à l amélioration des conditions de vie et de sécurité (cf. le récent rapport d Amnesty International) - notamment autour des points d eau et des latrines pour des dizaines de milliers d Haïtiens réfugiés dans des camps montés dans l urgence mais qui pourraient être amenés à durer plusieurs années. Bilan financier* et matériel du projet LPV Budget prévisionnel/réalisé HT: Lampadaires solaires pour les camps de réfugiés Dépenses en euros Dépenses totales prévisionnelles Dépenses réalisées Ressources en euros Ressources totales prévisionnelles Matériel (350 lampadaires, 1000 lampes individuelles solaires) Fondation de France Préfinancement (remplacement des batteries, maintenance 5 ans) ADEME Frais de mission Installation du matériel Conseil général de martinique Apport Electriciens sans frontières/autres bailleurs Divers (télécom, assurances ) Mairie de Paris Coûts administratifs SIGEIF Total au 31/12/ Total *Chiffres provisoires dans l attente de l'approbation des comptes par le commissaire aux comptes 7

8 Nous aider à continuer à apporter de la lumière dans les camps et les quartiers En 2011, Electriciens sans frontières continue son action dans les camps de réfugiés et les quartiers en reconstruction afin d apporter un peu de vie et de renforcer la sécurité à la nuit tombée à partir de solutions d'éclairage par des lampadaires photovoltaïques. Après cette première phase de 350 lampadaires, nous poursuivons cette action et visons l implantation de lampadaires photovoltaïques. Mais le financement reste à trouver! A raison de l unité (maintenance et entretien compris sur une durée de cinq années), nous sommes donc à la recherche de (1,625 millions d'euros) supplémentaires. Par exemple : l éclairage un camp de réfugiés comprenant 550 familles soit 2800 personnes nécessite 5 lampadaires photovoltaïques en moyenne. Vous pouvez financer l installation par Electriciens sans frontières d un ou plusieurs lampadaires en Haïti. Avec 2 500, un lampadaire photovoltaïque est installé et 100 familles seront durablement éclairées. Envoyez vos dons à : Electriciens sans frontières Solidarité Haïti 9, avenue Percier Paris 8

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI. Un message de la Présidente-Directrice Générale

RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI. Un message de la Présidente-Directrice Générale RÉPONSE AU TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI BILAN DES CINQ ANS JANVIER 2015 Un message de la Présidente-Directrice Générale Cinq années après le tremblement de terre mortel qui a dévasté Haïti, des millions

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) 91 boulevard Auguste Blanqui 75013 Paris - France Tél.: +33 (0)1 58 10 74 80 Courriel : contact@fidesco.fr www.fidesco-international.org

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Solidarité Haïti Trois ans après

Solidarité Haïti Trois ans après Solidarité Haïti Trois ans après fondationdefrance.org Sommaire Trois ans après le séisme : reconstruire la vie p. 3 2010-2012 : entre gestion de l urgence et impératif de développement p. 4 Les modes

Plus en détail

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat LA RéPOnSe COLLeCTive des entreprises de SAnTé Aux POPuLATiOnS en SiTuATiOn de détresse Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat Qui sommes nous?

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Présentation de la mission de réalisation du 16 Octobre au 10 Décembre 2010 Electrification des écoles et formation au métier d électricien en installations

Plus en détail

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP)

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) 1. Synthèse + plan Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique COUR DES COMPTES Synthèse du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique Janvier 2011 L emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du Tsunami du 26 décembre

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

Tremblement de terre en Haïti 2010. Rapport intérimaire un an après le séisme. www.ifrc.org. Sauver des vies, changer les mentalités.

Tremblement de terre en Haïti 2010. Rapport intérimaire un an après le séisme. www.ifrc.org. Sauver des vies, changer les mentalités. Tremblement de terre en Haïti 2010 Rapport intérimaire un an après le séisme www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge

Plus en détail

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats

L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats L AIDE humanitaire d urgence solidarité, compétences, partenariats Édito Waterforce Notre philosophie d action 3 principes essentiels Nos zones d intervention Un réseau unique qui ne cesse de démontrer

Plus en détail

Nom : Electriciens sans Frontières

Nom : Electriciens sans Frontières Page 1 sur 40 Nom : Electriciens sans Frontières Activité principale : Mettre nos compétences au service des projets de solidarité internationale, en utilisant l accès à l énergie et à l eau comme leviers

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

RÉTROSPECTIVE 2010 EN QUELQUES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT

RÉTROSPECTIVE 2010 EN QUELQUES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Rapport annuel 2010 Sommaire Rapport d activité 4 CHIFFRES CLÉS 4 Les adhérents 4 Répartition géographique des projets 5 Moyens et ressources 6 FAITS MARQUANTS 2010 8 D une fédération d associations régionales

Plus en détail

Tremblement de terre en Haïti Rapport de situation trois ans après. Janvier 2013. www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités.

Tremblement de terre en Haïti Rapport de situation trois ans après. Janvier 2013. www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. Tremblement de terre en Haïti Rapport de situation trois ans après Janvier 2013 www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Plus en détail

16/6 ou passer de anba tant à aba tant. Le Nouvelliste Publié le : 04 septembre 2012.

16/6 ou passer de anba tant à aba tant. Le Nouvelliste Publié le : 04 septembre 2012. 16/6 ou passer de anba tant à aba tant. Le Nouvelliste Publié le : 04 septembre 2012. Propos recueillis par Frantz Duval Le gouvernement veut en finir avec les logements précaires. Le programme 16/6 se

Plus en détail

La téléassistance pour le maintien à domicile :

La téléassistance pour le maintien à domicile : La téléassistance pour le maintien à domicile : Comment dépasser une logique d offre technologique et construire les usages pertinents? Florence Charue-Duboc ; Laure Amar ; Anne-France Kogan ; Nathalie

Plus en détail

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec :

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec : MISSING Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles En partenariat avec : DES DISPARUS LAISSES A L ABANDON Chaque catastrophe humanitaire majeure entraîne la disparition de nombreux

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Résumé Executif / Haiti / 2011 Avant-propos d Eduard Tschan, directeur de

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS Bulletin humanitaire Haïti Numéro 44 Septembre 2014 Au sommaire FAITS SAILLANTS Lutte contre l épidémie de choléra : près de 185,000 personnes ont reçu le vaccin contre le choléra dans trois départements

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

Kal-Haiti : une base de donnée recherche pour la gestion des risques et la reconstruction durable en Haïti.

Kal-Haiti : une base de donnée recherche pour la gestion des risques et la reconstruction durable en Haïti. Direction du centre spatial de Toulouse Sous direction Charges utiles scientifiques & Imagerie Mmes et MM les Participants AFFAIRE SUIVIE PAR : ALAIN.GIROS@CNES.FR Objet : Avancement de Kal-Haïti à fin

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

Dossier de demande de subvention Programme «Solidarité Haïti»

Dossier de demande de subvention Programme «Solidarité Haïti» Dossier de demande de subvention Programme «Solidarité Haïti» 1. Présentation du demandeur Nom : Fondation Architectes de l urgence Logo : Sigle (acronyme) : Activité principale : Evaluation, expertise,

Plus en détail

LE SERVICE INTERGENERATIONNEL DOSSIER DE CANDIDATURE JEUNE 16/17 ANS

LE SERVICE INTERGENERATIONNEL DOSSIER DE CANDIDATURE JEUNE 16/17 ANS LE SERVICE INTERGENERATIONNEL DOSSIER DE CANDIDATURE JEUNE 16/17 ANS Le service Intergénérationnel est un service rendu par les jeunes durant l année de leurs 16 et/ou 17 ans. Il a pour l objet de répondre

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Concours "Électrification durable à

Concours Électrification durable à Concours "Électrification durable à Madagascar" Elèves des lycées techniques et professionnels de l'académie de Rouen : BTS électrotechnique, Bac technologique STI - génie électrotechnique Sciences et

Plus en détail

Des problèmes de protection ont continué à se produire le long de la frontière de la Turquie avec la Grèce et la Bulgarie.

Des problèmes de protection ont continué à se produire le long de la frontière de la Turquie avec la Grèce et la Bulgarie. En Turquie, plus de 9 200 personnes ont pris contact avec le HCR pour demander l asile, soit une augmentation de 18 pour cent par rapport à l année précédente. Près de 45 pour cent des demandeurs étaient

Plus en détail

Assistance technique pour l auto reconstruction en Haïti. Kate Landry Fund Development Officer (509) 3170 2787 kate@buildchange.

Assistance technique pour l auto reconstruction en Haïti. Kate Landry Fund Development Officer (509) 3170 2787 kate@buildchange. Assistance technique pour l auto reconstruction en Haïti Kate Landry Fund Development Officer (509) 3170 2787 kate@buildchange.org Qui sommes nous? 2 Entreprise sociale à but non lucratif 501 (c)3 sise

Plus en détail

BAOBAB. Berre Association Ô Bénin Aide et Bénévolat. Association Loi 1901. n W134001205 Quartier de l Epine «Les Ruelles» 13130 BERRE l ETANG

BAOBAB. Berre Association Ô Bénin Aide et Bénévolat. Association Loi 1901. n W134001205 Quartier de l Epine «Les Ruelles» 13130 BERRE l ETANG BAOBAB Berre Association Ô Bénin Aide et Bénévolat Association Loi 1901. n W134001205 Quartier de l Epine «Les Ruelles» 13130 BERRE l ETANG Alfakoara PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association BAOBAB

Plus en détail

MISSION PORT-AU-PRINCE III

MISSION PORT-AU-PRINCE III MISSION PORT-AU-PRINCE III (HAÏTI AOÛT 2011) CRECHE «NOTRE DAME DE LA NATIVITE» 8bis, rue Delva quartier FONTAMARA n 27 Rappel : Georges et son équipe sont rentrés d'haïti fin mars 2010 où ils ont travaillé

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Aperçu du travail du Collectif du Financement Populaire (KOFIP) Eté 2012 Cahiers de comptabilité conçus par le KOFIP spécialement pour les MUSO

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

Sous l égide de la Fondation de France Avec le soutien de L association Montessori Internationale (AMI)

Sous l égide de la Fondation de France Avec le soutien de L association Montessori Internationale (AMI) Avec le soutien de L association Montessori Internationale (AMI) 13 rue de la Grange Batelière 75009 Paris Avec le soutien de L Association Montessori Internationale (AMI) Le paysage Montessori en France

Plus en détail

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun

Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Mission Madagascar 2012 Compte-rendu d un projet hors du commun Jeudi 21 avril : Arrivée à l aéroport de Tamatave vers 16h 28 Accueil et prise de contact avec : Jean Pierre, CCS Tamatave Alain Lefèvre,

Plus en détail

Architecture et énergies renouvelables

Architecture et énergies renouvelables Architecture et énergies renouvelables - Conférence DERBI - 6 juin 2008 Un contexte régional marqué par une forte croissance du solaire Solaire photovoltaïque: une croissance de 165 % de le filière entre

Plus en détail

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS LIVRE D ACTIVITÉS POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS P R É P A R E R. P O U R N E P A S S E S D E I T S U F F A F F O L E R I L, Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de

Plus en détail

Bilan 2009 des activités d EDF en Corse

Bilan 2009 des activités d EDF en Corse DOSSIER DE PRESSE 19 AVRIL 2010 Bilan 2009 des activités d EDF en Corse Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité. EDF 2 avenue Impératrice Eugénie 20174

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE 1 Unis-Cité vous propose de concevoir, organiser et animer des Journées d Action Solidaire pour vos salariés Fédérez vos salariés

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)

Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) 4 ème Congrès national «Aide psychologique d urgence et assistance spirituelle» Berne 20 août 2010 OFPP-RAPNU-Université de Berne Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) Olivier Nyssens Anthropologue

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011

Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011 Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011 CONTEXTE L enregistrement des personnes déplacées internement et affectées par le séisme

Plus en détail

Res Kelch UN BRACELET POUR LA VIE

Res Kelch UN BRACELET POUR LA VIE Res Kelch UN BRACELET POUR LA VIE Loïc Peden - Melvin Prost Chloé Cachet Challenge Humanitech Edition 2014 Remerciements Nous tenons à remercier l équipe de la fondation Casques-Rouges pour l organisation,

Plus en détail

Haïti Examen de la communication avec les bénéficiaires. Avril 2013. www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités.

Haïti Examen de la communication avec les bénéficiaires. Avril 2013. www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. Haïti Examen de la communication avec les bénéficiaires www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération

Plus en détail

Réalisation d une adduction d eau potable à pompage solaire

Réalisation d une adduction d eau potable à pompage solaire Réalisation d une adduction d eau potable à pompage solaire Village de Lakoulé, Commune rurale de Koréra-Koré, Cercle de Nioro-du-Sahel, Mali Rapport d avancement n 4 au 20/08/2013 Ce rapport conclut la

Plus en détail

La Lettre de l Ambassade

La Lettre de l Ambassade LE SOMMAIRE Ed i t o r i a l p. 1 La visite d e M. JOYAN- DEt p. 3 Le s c y c l o n e s e t l e u r s c o n s é q u e n c e s p. 4 La m i s e e n p l a c e d e l a i d e d u r g e n c e f r a n ç a i s

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Histoire-Géographie Education Civique Session Juin 2009

Histoire-Géographie Education Civique Session Juin 2009 Histoire-Géographie Education Civique Session Juin 2009 1 / 8 Première partie : Histoire Géographie Sujet N 1 : Les transformations de la société française de 1945 à 1975 Document 1 : Un ouvrier français

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014 Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion Contact : Préfecture du Haut-Rhin Sébastien BOUCHÉ Chef

Plus en détail

daycare 2012 Un jour pour notre avenir Sous le patronage de www.daycare.lu

daycare 2012 Un jour pour notre avenir Sous le patronage de www.daycare.lu daycare 2012 PwC / CARE Sous le patronage de Un jour pour notre avenir Madame Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle Monsieur Nicolas Schmit, Ministre

Plus en détail

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR RAPPORT GLOBAL 2012 JORDANIE Présence du HCR en 2012 Nombre de bureaux 1 Effectifs totaux 222 Internationaux 23 Nationaux 77 JEA 3 VNU 7 Autres 112 Faits marquants Aperçu L environnement de protection

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

SÉISME EN HAÏTI UNE CATASTROPHE SANS PRÉCÉDENT, UNE MOBILISATION HUMANITAIRE INÉDITE

SÉISME EN HAÏTI UNE CATASTROPHE SANS PRÉCÉDENT, UNE MOBILISATION HUMANITAIRE INÉDITE SÉISME EN HAÏTI UNE CATASTROPHE SANS PRÉCÉDENT, UNE MOBILISATION HUMANITAIRE INÉDITE Le 12 janvier 2010, un séisme d une magnitude de 7 sur l échelle de Richter a dévasté Haïti. Cette catastrophe est d

Plus en détail

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres 5132 EXPIRE FIN 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 vec le Livret d Épargne pour les Autres

Plus en détail

Soutien à la formation professionnelle en Haïti Métiers du bâtiment Inauguration de trois ateliers rénovés. 23 juin 2011

Soutien à la formation professionnelle en Haïti Métiers du bâtiment Inauguration de trois ateliers rénovés. 23 juin 2011 Soutien à la formation professionnelle en Haïti Métiers du bâtiment Inauguration de trois ateliers rénovés 23 juin 2011 1 L année écoulée en quelques photos 2 Inauguration de trois ateliers de formation

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

Edition spéciale Aide aux Ecoliers du Népal

Edition spéciale Aide aux Ecoliers du Népal Newsletter N 10 JUILLET 2015 Agenda 25-07-2015: Repas solidaire à Trélou sur Marne 02 24-10-2015: 19, Route du Timon - 38630 CORBELIN - 04 74 83 73 17 Théâtre à Corbelin 38 13-12-2015 : Mail: contact@ecoliersdumonde.com

Plus en détail

Dossier de photos du projet de réhabilitation devant le lieu de vie de la Bergerie de Faucon

Dossier de photos du projet de réhabilitation devant le lieu de vie de la Bergerie de Faucon Association Père Guy GILBERT - BERGERIE de FAUCON LIEU DE VIE ROUTE DEPART. 952 www.bergerie-faucon.org bergerie.faucon@orange.fr F 04120 ROUGON fax 04.92.83.76.36 1 Antenne de Paris : 46 rue Riquet 75019

Plus en détail

Appel à projets 2015 Famille et Handicap Commune de Schaerbeek

Appel à projets 2015 Famille et Handicap Commune de Schaerbeek Appel à projets 2015 Famille et Handicap Commune de Schaerbeek En 2015, pour la première fois, la Commune de Schaerbeek s est dotée d une enveloppe budgétaire destinée à soutenir les associations œuvrant

Plus en détail

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Le SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Un dispositif de lutte contre l exclusion : 24h/24, 365j/an : 1) Une permanence téléphonique le N vert : 080099/340 2) Des équipes mobiles d aide

Plus en détail

Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire

Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire Haïti: Tremblement de terre Rapport intérimaire Appel d urgence n MDRHT008 GLIDE n EQ-2010-000009-HTI Le point sur les opérations n 24 29 janvier 2011 Période couverte par ce Rapport intérimaire : 1 er

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi.

Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi. Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi. Mais Attention Les places sont rares et les critères de recrutement très

Plus en détail

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS Les incendies de forêts ou les inondations sont les principaux risques majeurs qui peuvent

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

Reconnaissant que l accès à des services énergétiques efficaces, durables

Reconnaissant que l accès à des services énergétiques efficaces, durables rapport annuel 2012 Édito Reconnaissant que l accès à des services énergétiques efficaces, durables et économiquement abordables dans les pays en développement est «essentiel pour réaliser les objectifs

Plus en détail

Institut Pedro de Béthencourt. Ircom

Institut Pedro de Béthencourt. Ircom servir la dignité de l 'homme Institut Pedro de Béthencourt Ircom Histoire et vocation Fondé en 1984, l Ircom développe un enseignement qui vise le plein épanouissement de la personne humaine, tant sur

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Pour sortir de l urgence. Tenir vite les promesses faites aux Haïtiens

Pour sortir de l urgence. Tenir vite les promesses faites aux Haïtiens Pour sortir de l urgence Tenir vite les promesses faites aux Haïtiens DOSSIER DE PRESSE HAÏTI, 1 AN APRèS Janvier 2011 édito Depuis le séisme du 12 janvier 2010, les Haïtiens survivent essentiellement

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : EDF ENGAGÉE AUPRÈS DE SES CLIENTS

PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : EDF ENGAGÉE AUPRÈS DE SES CLIENTS PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : EDF ENGAGÉE AUPRÈS DE SES CLIENTS EDF Stéphanie Jayet N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF 22-30, avenue de Wagram - 75382 Paris cedex 08 SA au capital de 930

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

Haïti opération Relèvement Résumé du plan d action. Juillet 2011 Décembre 2012. www.ifrc.org. Sauver des vies, changer les mentalités.

Haïti opération Relèvement Résumé du plan d action. Juillet 2011 Décembre 2012. www.ifrc.org. Sauver des vies, changer les mentalités. Haïti opération Relèvement Résumé du plan d action Juillet 2011 Décembre 2012 www.ifrc.org Sauver des vies, changer les mentalités. Table des matières Sigles, acronymes et abréviations 3 Résumé 4 Généralités,

Plus en détail

VOTRE RACCORDEMENT Basse tension : projet supérieur à 36 kva jusqu à 250 kva

VOTRE RACCORDEMENT Basse tension : projet supérieur à 36 kva jusqu à 250 kva DIRECTION DES OPERATIONS MEDITERRANEE www.erdfdistribution.fr VOTRE RACCORDEMENT Basse tension : projet supérieur à 36 kva jusqu à 250 kva Etape par étape Votre premier contact Nos explications et demandes

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail