janvier N 140

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "janvier 2007 - N 140"

Transcription

1 janvier N 140 Vie du réseau Travaux publics : assises régionales en Rhône-Alpes (P.2) Chantiers-écoles : projets bourguignons en Afrique (P.4) Un jeune, un parcours : Maeva Adelaïde, serrurier-métallier (P.5) Environnement La démographie fluctue, l apprentissage BTP se développe (P.8) CCCA-BTP

2 vie du RÉSEAU Photo : Bernard Charpenel - CCCA-BTP échos National ils et elles construisent Le CCCA-BTP met gracieusement à la disposition du réseau des CFA de nouveaux outils de communication dans le cadre de la campagne ils et elles construisent, en vue de la période d orientation professionnelle des jeunes. Six nouvelles affiches viennent compléter les onze modèles déjà existants (dix métiers et une affiche générique). Elles s appuient, pour promouvoir le BTP, sur des illustrations des métiers de charpentier, installateur sanitaire, installateur thermique, électricien, plâtrier-plaquiste et constructeur d ouvrage d art. Un présentoir dynamique aux couleurs de la campagne permet d habiller les stands dans les forums et d attirer l attention (photo). Des clés USB frappées du logo ils et elles construisent récompenseront les apprentis méritants. Sont toujours disponibles : des cédéroms, des DVD, des lanières pour téléphones portables ainsi que des montres et affichettes. Pour tous ces outils, des bons de commande sont disponibles sur l intranet du réseau, à la rubrique communication. «Avec chaque année plus de quarante mille emplois créés, le BTP est un des secteurs les plus performants de l économie française». Cette exergue ouvre la dernière édition du guide des diplômes du BTP, réalisé sur la toile Stop au tabac Pour accompagner la loi anti-tabac et contribuer à «protéger fumeurs et non fumeurs», le ministère de la Santé a ouvert le 15 décembre dernier un site dédié à l arrêt du tabac. rappelle en quelques chiffres les risques vitaux liés à l absorption de la fumée de cette plante. Le site informe surtout des conditions pratiques d application du décret qui l interdit dans les lieux publics, en deux étapes : dès le 1 er février 2007 dans les entreprises, administrations, établissements scolaires, CFA et le 1 er janvier 2008 dans les cafés, hôtels, restaurants, discothèques Le site diffuse aussi l information sur les dispositifs mis en place afin d aider à s arrêter les fumeurs qui le souhaitent, avec un objectif gouvernemental affiché de 1,2 millions de personnes sevrées en L internaute est invité à faire passer le message «Ensemble arrêtons le tabac» en envoyant une e-carte depuis le site. Par ailleurs, le CCCA- BTP a aussi mis en ligne sur son intranet un large ensemble documentaire sur ce sujet, crucial dans les CFA. 100 diplômes par le CCCA-BTP en collaboration avec l ONISEP : Des métiers pour les jeunes, plus de 100 diplômes. Cette brochure de huit pages détaille les activités du bâtiment et des travaux publics, les filières professionnelles et technologiques, et dresse la liste de l ensemble des diplômes du BTP avec leur intitulé exact. En dernière de couverture figure une liste d informations et d adresses utiles. Ce guide pratique, tiré à cinquante mille exemplaires, est à la disposition du réseau. échos Picardie Conduite d engins Le CFA-BTP de Laon a organisé en novembre et décembre 2006 deux sessions de formation visant au passage du CACES (certificat d aptitude à la conduite d engins en sécurité), pour des engins de catégorie 9 (chariots de manutention BTP). Treize jeunes en seconde année de BP maçonnerie ont bénéficié de cette formation déclinée en deux phases : une partie théorique d une douzaine d heures, et un module pratique de 4 heures. échos Haute-Normandie Apprendre pour entreprendre Cinq apprentis en Bac pro Technicien du bâtiment : études et économie au CFA-BTP Georges Lanfry de Rouen, ont remporté en juin dernier la première place du concours académique Apprendre pour entreprendre. Ouvert aux établissements de l enseignement secondaire, sections d apprentissage et CFA, ce challenge a pour objet pédagogique la création d une entreprise virtuelle. L équipe gagnante du CFA de Rouen (photo) avait fait le choix d une société créant et commercialisant un jeu de société lié aux métiers du BTP et à la formation en alternance. Les jeunes lauréats ont d ores et déjà été récompensés par de nombreux cadeaux et par une journée à Paris en octobre dernier pour assister aux 24 heures du bâtiment (FFB) avec, en soirée, un concert de Johnny Hallyday. Les cinq jeunes devaient ensuite, les 9 et 10 janvier 2007 à Paris, défendre les couleurs du CFA-BTP et de l académie de Rouen au concours national Initiatives jeunes. Cette finale nationale est dotée d un premier prix de euros. échos Île-de-France Palmarès de l apprentissage Le Palmarès annuel de l apprentissage de l Afobat 77 a eu lieu le 24 novembre dernier au CFA-BTP de Nangis, au cœur de la Seineet-Marne. Sur quatre cent vingt-trois apprentis diplômés en 2006 aux CFA de Nangis et Ocquerre, vingt ont été lauréats du palmarès (le premier pour chaque diplôme) et ont reçu, outre les honneurs, une panoplie d outils de leur métier. Les deux lauréats du Prix national du CCCA-BTP sont également montés sur le podium, de même que les quatre apprentis et quatre lycéens nommés pour le Prix de l enseignement professionnel en Seine-et- Marne. La troupe de chanteurs Oxygène a animé l après-midi en interprétant avec brio quelques grands airs de la comédie musicale française contemporaine : Starmania, Notre- Dame de Paris et autres Roméo et Juliette.

3 échos Tous azimuts Diplômes et prix L Aforbat Vendée a organisé une cérémonie le 10 novembre dernier afin de valoriser ses six cents apprentis diplômés en juin 2006, en présence des maîtres d apprentissage et des professionnels. À Toulouse, la remise des diplômes et des trophées a eu lieu le 30 novembre pour l ensemble des jeunes reçus en 2006 aux CAP, mentions complémentaires et brevets professionnels. Le CFA- BTP de Caen a, quant à lui, organisé une cérémonie spéciale le 15 novembre, destinée à honorer une quinzaine de jeunes ayant porté haut les couleurs du CFA. Parmi eux, les vainqueurs de la finale nationale de football de l UNSA* (Union nationale du sport dans l apprentissage) et les apprentis ayant participé au concours l Épouvantail, organisé par une école d horticulture. Ils ont créé un épouvantail original (photo) avec des outils et matériaux du BTP! N oublions pas le lauréat du concours Les nouvelles, organisé par les CFA du Calvados, récompensé pour l écriture du meilleur texte. * Devenue depuis peu ANDSA : Association nationale pour le développement du sport dans l apprentissage. Constructions neuves Le CFA-BTP de Châteauroux a inauguré le 27 novembre dernier un bâtiment d hébergement de quatre-vingt-cinq places, construit en lieu et place de deux anciens internats. Il propose des chambres à trois lits, avec placards et cloisons, ainsi qu un logement spécialement destiné aux jeunes filles. Nouveauté à signaler : l eau chaude sanitaire provient d un système de chauffage à énergie solaire. Au CFA-BTP de Laon, on a posé, le 29 novembre 2006, la première pierre (photo) d une salle de sport d une surface de m 2. Les travaux commencés en septembre 2006 doivent durer jusqu en mai prochain. Leur montant s établit à euros, financé à parts égales par le conseil régional de Picardie et le CCCA-BTP. échos Rhône-Alpes Assises régionales TP Le CFA-BTP Nord-Isère de Bourgoin-Jallieu a accueilli, le 17 novembre dernier, les Assises de l emploi et de la formation organisées par la fédération régionale des travaux publics. Cette manifestation intitulée Travaux publics, apprentissage de vie, a été marquée, entre autres, par la présence de Claude Allègre, ancien ministre de l Éducation nationale. La fédération Rhône-Alpes a présenté les enjeux et ambitions d un secteur qui recrute massivement, mais doit faire face au manque de maind œuvre. Pour les dix ans à venir, le secteur des TP en Rhône-Alpes annonce un besoin de mille huit cents nouveaux jeunes qualifiés par an. Or sur neuf mille trois cents apprentis du BTP formés chaque année dans la région, 5 % le sont dans les travaux publics, soit environ cinq cents jeunes. Ce constat a conduit la profession des TP à relancer depuis l été dernier une campagne de promotion, en vue de recruter, qualifier et fidéliser les jeunes. Le même esprit promotionnel a présidé, simultanément aux assises régionales TP au sein du CFA de Bourgoin-Jallieu, aux sélections régionales des 39 es Olympiades des métiers pour les canalisateurs et les constructeurs de routes. échos Centre Alternance connectée Le CFA d Orléans a mis en place un extranet partagé avec les entreprises, afin d optimiser le suivi des apprentis. Après une phase d expérimentation, le e-cfa est désormais opérationnel auprès de deux cents entreprises sur les quelque six cents établissements en relation avec le centre de formation. Alimenté par les formateurs, les entreprises et les jeunes, il permet de stocker et partager diverses informations, telles que les bulletins des apprentis ou, par exemple, des photos de leurs réalisations. Les formateurs et maîtres d apprentissage peuvent ainsi vérifier plus régulièrement le niveau de compétences atteint par chaque apprenti. édi TO Meilleurs vœux pour l an 2007 Au seuil de cette nouvelle année, je souhaite très sincèrement que 2007 vous apporte à chacun et à chacune la possibilité de réaliser au mieux les projets professionnels et personnels qui vous tiennent à cœur. Je formule également les vœux les plus ardents pour que 2007 soit une belle année pour l apprentissage dans le BTP. Nous avons devant nous de nombreux et beaux défis à relever. Mais parce que nous connaissons le sens et l importance de notre mission, je ne doute pas que nous saurons trouver ensemble les réponses appropriées, celles qu attendent de nous les partenaires sociaux du BTP, les entreprises de nos branches et les jeunes que nous avons l honneur d accompagner dans leur parcours éducatif. Nous avons la chance d appartenir à un réseau structuré, solide et reconnu. Sa vitalité dépend pour une large part de notre engagement à le faire vivre, dans le respect de nos différences et le souci permanent de sa cohérence au service des missions qui nous sont confiées. Marcel Malmartel Secrétaire général som maire vie du réseau P 2 Échos, mouvements, initiatives P 4 Chantiers-écoles : projets bourguignons en Afrique P 5 Un jeune, un parcours : Maeva Adelaïde, serrurier-métallier Marseille complète sa filière fluides En chantier P 6 Olympiades : quand la Région valorise les métiers environnement P 8 La démographie fluctue, l apprentissage BTP se développe Guide 2007 pour les jeunes du BTP

4 vie du RÉSEAU Chantiers-Écoles Projets bourguignons en Afrique Les CFA-BTP de Bourgogne repartent sur les pistes africaines des chantiers-écoles. Sous l égide de l association Apprenons bâtissons le monde, l expérience acquise en la matière par le CFA-BTP d Auxerre depuis plusieurs années devrait constituer une base solide pour la réalisation des nouveaux projets. 4 En avril prochain, deux groupes d apprentis des CFA-BTP d Auxerre et Dijon se relaieront à Douala, au Cameroun, pour restaurer et rénover deux dispensaires. Ça ne sera pas du luxe : la restauration du réseau électrique de chacune des structures, la réfection des peintures qui s écaillent, la pose de carrelage sur les sols et certains murs devraient donner une base minimale de sécurité et d hygiène à ces lieux d accueil, de soins et de maternité. Si les moyens dégagés le permettent, il s agira également d installer des climatiseurs dans les salles de petite chirurgie, d accouchement, en pédiatrie et en maternité, en pharmacie Ces équipements de santé implantés dans les quartiers de Bepanda et Kotto à Douala concernent une population de centaines de milliers de personnes. Pour les apprentis participants, ce type de chantier revêt une multitude d aspects formatifs et éducatifs. «Les jeunes reviennent avec une autre vision du monde, des autres et d euxmêmes, commente Patrick Favier, directeur du CFA-BTP de Dijon. De plus, le partage de la vie et du travail avec les autres, ceux avec lesquels ils partent et ceux qu ils rencontrent sur place, constitue une expérience professionnelle unique.» On peut aussi évoquer la nécessaire adaptation à des conditions de travail particulières, la découverte de matériaux et de techniques de construction liés à des ressources et des cultures différentes, l esprit de responsabilité individuelle et collective dont ils doivent faire preuve vis-à-vis de leurs mandants, de leur mission et de leurs hôtes Co-énergies Les promoteurs de ces séjours mettent donc en avant, pour des jeunes prêts à vivre ce type d expérience, des bénéfices en termes de maturité citoyenne, d acquisition massive d expérience personnelle et professionnelle, et donc d enrichissement de leur CV. apprentissage - Janver no 140 Sur le chantier de la Maison des apprentis à Grand-Bassam en Côte-d Ivoire. L association ABM (anciennement Apprentis bâtiment du monde) a été elle-même restaurée voici deux ou trois ans sous l impulsion, notamment, de l équipe du CFA-BTP d Auxerre. Élargie à d autres secteurs professionnels, elle s appelle désormais Apprenons bâtissons le monde. Cette enseigne dynamique et fédératrice a favorisé de nombreux contacts à l origine des projets en cours. Le projet au Cameroun a ainsi été lancé à l initiative de la députée-maire de Douala (5 e arrondissement), Françoise Foning, par ailleurs présidente depuis 2005 de l association Femmes chefs d entreprises mondiales (FCEM). L association ABM est, de son côté, présidée par Pierre-Henri Coffi, secrétaire général du Fonds de développement pour la formation professionnelle en Côte-d Ivoire. La cellule codéveloppement du ministère français des Affaires étrangères est également partie prenante dans la relance de projets impliquant ABM, de même que le conseil régional de Bourgogne qui pourrait les soutenir financièrement. Cette dynamique de partenariat dans la formation professionnelle des jeunes à travers des échanges franco-africains a aussi suscité l adhésion de chefs d entreprise du BTP de Bourgogne impliqués dans l apprentissage. Ils coordonneront les chantiers de Douala, et devraient contribuer à la fourniture de matériels et matériaux nécessaires aux chantiers. La plus grosse partie des fournitures reste toutefois à la charge de la mairie de Douala. Un projet au Sénégal devrait succéder à celui au Cameroun. Élaboré en partenariat avec une association française de ressortissants du village sahélien de Sira Doundou et de sa région, il impliquera le CFA-BTP d Autun avec ceux d Auxerre et Dijon. Prévu pour fin 2007, il consistera à construire une école professionnelle des métiers de l automobile. Cet équipement doit contribuer au développement socioéconomique de la région.

5 campagne d images un jeune, un parcours Maeva, métallier au féminin Pâtissière, puis cuisinière et chef de cuisine, Maeva Adelaïde semble finalement avoir trouvé sa voie dans la serrureriemétallerie. C est sous contrat de professionnalisation qu elle prépare au Mans un brevet professionnel. À vingt-huit ans, Maeva «est une battante, admire Fernando de Oliveira, formateur en métallerie au CFA-BTP du Mans. Elle veut y arriver et fera ce qu il faut pour cela. Elle s est très bien intégrée au groupe. Les garçons ont bien essayé quelques blagues au début, mais elle a vite remis les pendules à l heure.» Ne pas croire pour autant que l on a affaire à une dame de fer. Si elle a quitté le milieu de la cuisine où elle avait démarré avec succès, c est parce que, affirme-t-elle, il lui était un peu trop rude. «Le métier lui-même est sympa, mais j avais du mal avec les conditions de travail.» Un parcours balisé par la Mission locale, des stages, le Greta et l intérim va l introduire en douceur dans le secteur professionnel de la métallerie, qui la regarde arriver avec des yeux ronds. Mais qui repère tout de même ses aptitudes : elle signe avec l entreprise Duval Metalu un contrat de professionnalisation. «A priori, je ne suis pas trop pour les femmes dans notre métier, lance Noël Peyramayou, le patron de cette PME mancelle. Mais force est de constater qu elles apportent, et c est le cas avec Maeva, de la rigueur, de la tenue, le souci du bon geste Et on a besoin de jeunes qui s intéressent à notre métier. Donc, bienvenue! La compétence, elle l a, et aussi le caractère qu il faut. Personnellement, je la verrais bien évoluer vers des postes moins physiques, les études ou alors contremaître, si elle aime la production.» Maeva, elle, tient pour l instant à l établi. «J aime le contact avec la matière. Et ils sont forts chez Duval, j apprends beaucoup avec les chefs et les autres ouvriers.» Elle apprécie en particulier son tuteur, un homme «pédagogue, patient, un chef en or!» Avec de tels maîtres, elle se verrait bien initiée au coup de patte de la soudure TIG (Tungsten Inert Gas : soudage au gaz inerte), parce que «c est du bon boulot!». Intégrée au CFA à un groupe d apprentis en 1 re année de BP, elle y réussit en un an son CAP. La voici maintenant en 2 e année de BP. La marche est haute, mais Maeva s accroche. «Elle a du caractère, répète Fernando de Oliveira, elle est capable de prouver à tout le monde qu elle peut y arriver. Mais il faut l encourager et la soutenir dans ses efforts.» «Le CFA-BTP marseillais a ouvert en septembre dernier une section d apprentissage préparant au Bac pro Technicien en installation de systèmes énergétiques et climatiques (TISEC). Sa filière installations sanitaires, thermiques et génie climatique accueille plus de cinq cents jeunes en formation. On a maintenant une filière complète sur les fluides, sauf le froid et la climatisation, assurés à Aix, précise Pascal Miché, adjoint de direction chargé de la pédagogie au CFA-BTP de Marseille. L équipe pédagogique s est vraiment investie pour s approprier un référentiel de formation très marqué par l aspect technicien, avec beaucoup d études et calculs préalables, une épreuve d économie et gestion» Tout nouveau, ce Bac pro TISEC est issu de l ancien Bac pro Énergétique option A : installation et maintenance des systèmes énergétiques et climatiques. Son ouverture à Marseille concrétise en fait un projet nourri depuis plusieurs années par l équipe du CFA, et répond à un besoin des entreprises de la région, confirmé par une enquête en Elle ouvre aussi à certains jeunes une perspective de poursuite de formation après le BEP Techniques des installations sanitaires et thermiques (TIST). Le feu vert de la Région a d ailleurs été soumis à la signature d une convention avec le lycée Diderot de Marseille, où les jeunes titulaires du Bac pro peuvent ensuite évoluer vers un BTS Énergies fluides environnements. La nouvelle section a fait le plein dès son ouverture. D après Pascal Miché, les autres sections de la filière fluides connaissent le même succès. Les CAP Installateur thermique et Installateur sanitaire accueillent plus de trois cents jeunes. Soixante préparent un Développement Marseille complète sa filière fluides BEP TIST. La mention complémentaire de niveau V Maintenance en équipement thermique individuel (METI), ouverte voici neuf ans, continue à faire recette. Et au niveau IV, soixante jeunes préparent le BP Équipements sanitaires et autant le BP Monteur en installation de génie climatique. 5

6 39 es Olympiades des métiers en chantier Quand la Région valorise les métiers Parmi les régions stars de l aventure biennale des Olympiades des métiers, le Nord-Pas-de-Calais est à la fois l une des pionnières et l une des plus expérimentées. Sa participation soutenue au fil des années s inscrit dans une politique de promotion de la voie professionnelle d accès aux métiers, notamment par l apprentissage. Quatre cent quarante jeunes participant aux épreuves de sélection dans quarante-cinq métiers, au moins deux mille six cents collégiens (1) acheminés sur les lieux de concours par autocars financés par le conseil régional Sur treize sites en tout, la région Nord-Pas-de-Calais a vécu la semaine du 21 au 26 novembre 2006 sous le signe des Olympiades des métiers. Ce concours conduit tous les deux ans une équipe de quarante jeunes français représentant autant de métiers dont une douzaine pour le BTP à confronter leurs savoir-faire au niveau mondial. Pour cette 39 e édition, le concours international se déroulera à Shizuoka au Japon en novembre Le Nord-Pas-de-Calais s implique fortement dans cette compétition depuis 1999, année où la Région a organisé les finales nationales. Cet événement suivait de peu la création au conseil régional d une vice-présidence entièrement dédiée à l apprentissage, délégation assurée depuis lors par Martine Filleul. Dans ce contexte, explique celle-ci, faire monter en puissance les Olympiades des métiers répondait à un constat de manque : «On estimait qu il y avait un déficit d information concrète sur les métiers chez les jeunes et leurs familles. Les fiches métiers, quelle que soit leur qualité, ne suscitent pas l appétit pour l activité elle-même. Les olympiades, elles, sont une sensibilisation vivante. Elles offrent une vision contemporaine du métier, donnée aux jeunes par d autres jeunes qui leur ressemblent.» Le BTP bien présent De toute façon, Martine Filleul ne voit que des avantages dans la dynamique des Olympiades. «Il y a déjà un bénéfice évident pour ceux qui participent aux épreuves. Cet exercice les confronte à leurs propres limites et ils en retirent tous quelque chose. Et puis il y a toute la mobilisation régionale autour de cette organisation. Ça se passe chez nous dans une vraie bonne ambiance qui fédère les énergies. Les Olympiades des métiers mettent en lumière, aux yeux des spectateurs, la maîtrise par les jeunes concurrents des technologies et des gestes» professionnels. Cette vision positive semble en effet largement partagée, notamment chez les acteurs de la branche BTP. «On accorde à ces Olympiades une grande importance, appuie Oscar Doom, président de l Afobat du Nord-Pasde-Calais et membre du comité de pilotage régional des Olympiades. On y cultive la fierté du métier.» Le secrétaire général de l Afobat estime de son côté que la participation de la structure «rentre dans le cadre de la promotion de l apprentissage BTP, et accessoirement de l Afobat». Maçon lui-même, le président Oscar Doom est aussi membre du jury pour les maçons et les carreleurs. Il assiste, ce 21 novembre 2006, à la fin de la première matinée de l épreuve régionale de sélection des carreleurs, qui met en lice neuf apprentis au CFA-BTP d Hesdigneul-lès- Boulogne. L organisation du site d épreuves a été coordonnée par Annie Desavoye, adjointe de direction de l Afobat, et réalisée grâce à l équipe du CFA. Ce site regroupe à lui seul, sur trois jours, les épreuves dans dix métiers : neuf du bâtiment, plus l ébénisterie. Les épreuves de trois autres spécialités bâtiment se disputent au lycée Le Caron d Arras, et celles des deux métiers des travaux publics au lycée des 6 apprentissage - janvier no 140

7 TP de Bruay-la-Buissière, près de Béthune. Au total, les quatorze métiers du BTP en compétition dans la région mettent aux prises cent dix jeunes, dont les efforts et les compétences sont rendus visibles aux yeux d environ sept cents collégiens. Découvertes Ces jeunes visiteurs sont le plus souvent des élèves en 3 e DP3, autrement dit ayant choisi pour leur dernière année de collège l option de trois heures hebdomadaires de découverte professionnelle. Ils sont à la recherche d idées pour leur avenir. Ce sont eux (et les 3 e DP6 (2) ) que le conseil régional a ciblés pour financer les affrètements d autocars vers les sites olympiques. À Hesdigneul, le premier jour d épreuves leur permet d apprécier le savoir-faire des carreleurs, des peintres, couvreurs et ébénistes. Les visiteurs du lendemain verront les plombiers, les chauffagistes et un unique concurrent charpentier. Les collégiens du troisième jour suivent la compétition des maçons, menuisiers et soliers-moquettistes. L équipe du CFA en profite de toute façon pour animer une visite complète de l établissement et de ses ateliers, suivie d un rapide débriefing. «On prépare tout ça depuis mars, précise le directeur Bernard Bergougnoux. C est du travail, mais on en connaît l impact. Des canalisateurs à l œuvre devant le jeune public, à Bruay-la-Buissière. On sait qu on y gagne du point de vue notoriété et promotion de nos formations.» Avec son groupe, Grégory a ainsi pu voir l atelier d électricité. Il n avait jamais pensé à ce métier auparavant. Maintenant, il se dit «pourquoi pas? J ai aussi pensé à maçon, on est dehors, on ne reste pas enfermé». Anthony, lui, a été intéressé par le carrelage. Il va peutêtre reconsidérer son idée de devenir gardien pénitenciaire, empruntée à un cousin déjà dans la place. Quant à Julien (qui va probablement entrer en école hôtelière), il a découvert avec intérêt, dans les métiers du bâtiment, la précision et «le dessin» qui vont avec. Devant les menuisiers, Florian commente : «La menuiserie, je ne voyais pas ça comme ça. Je pensais que c était des barbares! En fait, c est calme, c est de la finition, on peut les comparer à des artistes.» Investissements divers Les professeurs accompagnant les groupes sont, dans leur collège, les animateurs de l option ou du module de découverte professionnelle. Tous se disent preneurs de ce type d opération qui leur permet de nourrir concrètement leur action. Martine Filleul souligne de son côté l engagement de la Région dans la valorisation des 39 es Olympiades. Elle annonce un budget global de euros (soit un bon tiers de plus que pour les 38 es ) et précise : «Les branches professionnelles s investissent aussi beaucoup, notamment en fournissant de la matière d œuvre». Cela a bien été le cas avec le BTP : sur les trois sites concernés, les épreuves n auraient pas pu avoir lieu sans les tonnes de matériaux et la nourriture offertes, les machines prêtées Tout cela représente au bout du compte une petite fortune. Sans parler de l investissement temps de tous les professionnels qui ont préparé les sujets, coté les matériaux nécessaires, organisé les ateliers et les jurys Tout cela étant prêt, il restait à faire entrer dans l arène les jeunes concurrents. Le CFA-BTP d Hesdigneul a fourni sur Martine Filleul : «Un parcours d orientation réussi suppose un vrai choix. Du point de vue de la Région, il s agit de proposer des solutions également aux jeunes qui s ennuient à l école, mais pas sous forme d une pré-orientation précoce. On s est impliqué avec les DP3 et DP6 parce que les enseignants travaillent en ce sens avec les CFA.» son propre terrain trente-six candidats dans neuf métiers. Ce qui représente 72 % des jeunes présentés sous l enseigne de l Afobat Nord- Pas-de-Calais (huit venaient de Marly et six de Roubaix). Laquelle Afobat présentait 78 % des jeunes du bâtiment en compétition sur le site. Sébastien Domain, vingt ans, est le vainqueur des onze apprentis maçons en lice. Il avait, voici deux ans, remporté la 2 e place des sélections régionales. Expérience et maturité aidant, il estime cette fois avoir ses chances au niveau national. En attendant, il est déjà fier de son résultat : «Je travaille chez mon père, ça fait une bonne réputation pour l entreprise. Et pas mal de gens m ont dit qu ils m avaient vu à la télé, quand je suis passé au journal sur France 3». 1. Ils ont été plus de sept cents sur les trois sites d épreuves BTP. Les chiffres régionaux concernant l ensemble des lieux de concours n étaient pas encore tous disponibles au moment d écrire ces lignes. 2. Moins nombreux que les DP3, les DP6 sont des collégiens bénéficiant d un module de six heures de découverte professionnelle, s inscrivant ainsi plus nettement dans une démarche d orientation professionnelle à court terme. Photos : Bernard Charpenel - CCCA-BTP

8 environ nement Contexte démographique 8 La démographie fluctue, l apprentissage BTP augmente Les dernières projections démographiques de l Insee pour les prochaines décennies revoient à la hausse aussi bien les perspectives d augmentation de la population générale que celles concernant le nombre de jeunes de 15 à 19 ans. Ces hypothèses et leur éventuelle réalisation devraient cependant n avoir que très peu d influence sur le recrutement de jeunes par la profession. Entre 1999 et 2005, le nombre de jeunes de 15 à 19 ans est resté en France globalement stable, autour de 3,9 millions d individus. Mais les légères variations observées par l Insee durant cette période, semblent n avoir eu, de toute façon, pas la moindre influence sur les effectifs d apprentis accueillis dans les CFA du réseau de l apprentissage BTP : ils ont continué d augmenter, sans se soucier des variations du nombre de jeunes disponibles. Cette déconnexion statistique, soulignée par le service études du CCCA-BTP à la lecture des données de l Insee, confirme d une certaine façon la pertinence des observations sur le sujet publiées dans nos colonnes depuis 1999*. En fait, remarque-t-on au service études, la performance numérique du recrutement d apprentis pour le BTP semble bien plus liée à la croissance de l activité du secteur, très Source : INSEE - Estimations de la population au 1 er janvier et prévisions à l horizon 2050 (scénario central). Guide pour les jeunes ,5 4, ,75 porteuse en termes de perspective d emploi. On peut aussi considérer, dans ce contexte, qu elle est un résultat de la politique active de la branche notamment mise en œuvre par le CCCA-BTP pour faire croître, renouveler et rajeunir ses effectifs. Une autre observation statistique plaide en faveur de cette hypothèse : alors que le nombre des jeunes actifs de 15 à 24 ans a légèrement diminué entre 1995 et 2004 ( 3,3 %), le nombre des ouvriers du BTP de moins de 25 ans a augmenté de 37,5 %. Cette croissance numérique conduit aussi à une augmentation sensible de la part des jeunes dans cette population salariée : elle passe en neuf ans de 9,4 % à 12,6 %. Sur cette période, le BTP a donc progressé vers deux de ses objectifs : renouveler ses effectifs et rajeunir sa pyramide des âges. Scénarios actualisés Les grandes lignes des dernières projections démographiques de l Insee (scénarios élaborés en 2006 pour la période ) L édition 2007 du mémento publié par le CCCA-BTP pour les apprentis du BTP a été envoyé début janvier à l ensemble du réseau. Ce guide pour avancer reprend les principes directeurs d une formule à présent bien rôdée : un contenu le plus simple et le plus précis possible, afin de constituer pour les jeunes entrant dans le BTP par la porte de l apprentissage un outil de référence pratique et indispensable. Par rapport à la précédente (parue en 2005), cette nouvelle édition s enrichit d infos nouvelles, par exemple avec la présentation des chartes de l alternance et du maître d apprentissage. Les chapitres sur le contrat d apprentissage et ses acteurs, ainsi que celui sur le statut de l apprenti, énonçant entre autres ses droits et ses obligations, constituent toujours le cœur du mémento. Tiré cette fois à exemplaires, il devrait permettre d assurer une distribution à tous les apprentis de l année scolaire Population française en millions d habitants. Population des ans en millions. 3, , anticipent une croissance de la population (plus importante que celle projetée en 2001) et une diminution de la proportion de jeunes dans cette population. Le nombre de jeunes (15-19 ans) est censé quant à lui repartir à la hausse à partir de 2013, après avoir connu d ici là une légère diminution. Cette diminution temporaire serait de l ordre de 5 % sur sept ans, soit moins de 1 % par an Les projections évoquées correspondent au scénario central élaboré par l Insee. Il est encadré par un faisceau d autres scénarios, plus ou moins hauts en fonction des hypothèses concernant les trois grands paramètres pris en compte : naissances, solde migratoire, espérance de vie. Tous les scénarios sont bâtis sur la même base : mesures des évolutions sur les périodes précédentes et tendances actives au moment de l élaboration des projections. Comme toujours dans ce type d études, des estimations par région viennent nuancer les projections nationales. Et comme toujours, elles font apparaître des disparités parfois importantes entre les régions. Pendant ce temps, le réseau de l apprentissage BTP continue, lui, à se développer partout. * Articles publiés dans Actualités Apprentissage BTP n 70 et n 71 d avril et mai 1999, et Apprentissage BTP n 111 de novembre Apprentissage BTP est édité par le CCCA-BTP 19, rue du Père Corentin Paris cedex 14 Tél : Directeur de la publication : Jacques Lair - Directrice déléguée : Michèle Noël - Les collaborateurs du CCCA-BTP : Marielle Soulié (coordination) - Bernard Charpenel (photographe). Conception et réalisation : Pastelle - Rédaction : François Carbonel, Céline Jacquier - Impression : Grafik Plus Adressez vos courriers à Dépôt légal : janvier 2007 Tirage : exemplaires - ISSN : Courbe de l évolution de la population des ans de 1990 à

DOSSIER DE PRESSE CAP APPRENTISSAGE BTP-RUGBY UNE NOUVELLE FORMATION : CAP APPRENTISSAGE BTP RUGBY

DOSSIER DE PRESSE CAP APPRENTISSAGE BTP-RUGBY UNE NOUVELLE FORMATION : CAP APPRENTISSAGE BTP RUGBY DOSSIER DE PRESSE CAP APPRENTISSAGE BTP-RUGBY UNE NOUVELLE FORMATION : CAP APPRENTISSAGE BTP RUGBY UNE FORMATION PAR ALTERNANCE QUI MELE L APPRENTISSAGE D UN METIER DU BTP ET LA PRATIQUE DU RUGBY 1 Tout

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 5/08 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 27 Juin 2008 Commission n 5 - Education, Jeunesse et Sports, Affaires Internationales Commission n 7 - Finances DIRECTION DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier L effectif salarié BTP au féminin Nombre de salariées recensées dans les entreprises de bâtiment et de travaux publics

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Leader des services énergétiques

Leader des services énergétiques Introduction Leader des services énergétiques Activités Réseaux de chaleur et de froid Services thermiques & prestations multitechniques Utilités industrielles Gestion globale de bâtiments Maintenance

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010 Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) Depuis 11 ans, le Groupe OPCA-GFC-AREF effectue une activité de veille sur les formations obligatoires

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR

Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR PEINTRE- DÉCORATEUR Le peintre-décorateur recouvre les murs intérieurs/ extérieurs et les plafonds de revêtements, afin de les protéger et de les décorer. Métier Le peintre-décorateur

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

Donnons l envie d entreprendre!

Donnons l envie d entreprendre! Enseignants et Chefs d entreprise, Donnons l envie d entreprendre! Faites découvrir la vie de l entreprise aux jeunes de notre région Création de Mini-Entreprises Création de Mini-Entreprises Une Mini-Entreprise,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE VALIDATION : Le jury attribue tout ou partie d un diplôme professionnel : CAP, BEP, Bac Pro, BTS, MC. ACQUIS Exercice régulier, durant trois ans au moins, d activités

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT ET ANNEXES IBN SINA Projet de développement solidaire Avril 2014 CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU BATIMENTS ET ANNEXES IBN SINA La construction du

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

La formation professionnelle une clé d entrée pour le marché de l emploi

La formation professionnelle une clé d entrée pour le marché de l emploi Communiqué de presse La formation professionnelle une clé d entrée pour le marché de l emploi Remise des CATP et CITP au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg Ce dimanche 31 janvier 2010, la Chambre

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

Build Up Skills France

Build Up Skills France Build Up Skills France Paris 13 février 2013 Les impacts du DD sur l apprentissage BTP Un impact professionnel: Evolution des compétences propres à chaque métier du bâtiment Développement de compétences

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES

CAHIER DES CHARGES ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES CAHIER DES CHARGES ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES Axe 1 : Développer les e-compétences des professionnels touristiques Module OUVERT POHB1 : Etre plus visible et développer un site

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE CONVENTION DE PARTENARIAT AU TITRE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Loi de Modernisation Sociale n 2002-73 du 17 janvier 2002 Entre LE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

Nous vous remercions de remplir ce dossier de façon très complète * champs obligatoires

Nous vous remercions de remplir ce dossier de façon très complète * champs obligatoires Dossier d inscription aux 41 èmes Olympiades des Métiers Attention : Vous devez impérativement être nés après le 1 er janvier 1989 Clôture des inscriptions le 18 décembre 2009 Vous souhaitez vous inscrire

Plus en détail

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS CHEF DE CHANTIER Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s L enseignement de découverte professionnelle fournit

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

4 ème /3 ème MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS

4 ème /3 ème MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS Formation générale et professionnelle par alternance 38300 BOURGOIN JALLIEU 04.74.93.14.38 04.74.28.64.32 E-mail : mfr.mozas@mfr.asso.fr REFLEXION SUR LE PROJET PROFESSIONNEL

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics les metiers du BTP Bâtiment et Travaux Publics une publication Orientations UNE FORTE DÉPENDANCE AUX POLITIQUES PUBLIQUES En revanche, ce secteur est fortement dépendant des grandes politiques de projets

Plus en détail

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable maintenance et environnement pour l'immobilier et l'hotellerie de l Université Paris 6 Pierre et Marie

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Bâtiment CHARPENTIER BOIS

Bâtiment CHARPENTIER BOIS Bâtiment CHARPENTIER BOIS CHARPENTIER BOIS Le charpentier bois conçoit, réalise et restaure charpentes, aménagements de combles et bâtiments à ossature bois. Métier Le charpentier bois réalise la structure

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Import-Export de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle E-Management de l'hébergement de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Présentent le projet. Maison de Pré Orientation Professionnelle 1

Présentent le projet. Maison de Pré Orientation Professionnelle 1 & Présentent le projet Maison de Pré Orientation Professionnelle 1 Le concept Maison P.O.P Chaque année, ce sont 223 000 jeunes «décrocheurs» qui sortent du système scolaire sans qualification, seuls 66

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

UN PROJET EDUCATIF & PROFESSIONNEL AU SERVICE DES PERSONNES

UN PROJET EDUCATIF & PROFESSIONNEL AU SERVICE DES PERSONNES TAXE D APPRENTISSAGE 2015 2016 CATEGORIE HORS QUOTA - NIVEAUX IV et V L Ecole du Service à la Personne est le premier lycée professionnel dédié entièrement à ce secteur d activité. Il a pour principe le

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de travaux et encadrement de chantier de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019

Plus en détail

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1 Version 06-01-2011 Edition Octobre 2009 1 Tableau de bord prospectif emploi/formation Bâtiment Travaux Publics Rhône-Alpes 2 Données clés du tableau de bord BTP Situation actuelle Mise en perspective à

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

Bâtiment CARRELEUR- MOSAÏSTE

Bâtiment CARRELEUR- MOSAÏSTE Bâtiment CARRELEUR- MOSAÏSTE CARRELEUR- MOSAÏSTE Le carreleur-mosaïste habille sols et murs en les revêtant de carreaux de céramique ou de matériaux analogues. Il joue un rôle important dans la décoration

Plus en détail

8.6. Tableau synthétique présentant les principales caractéristiques des salariés de GAZ rencontrés

8.6. Tableau synthétique présentant les principales caractéristiques des salariés de GAZ rencontrés 8.6. Tableau synthétique présentant les principales caractéristiques des salariés de GAZ rencontrés Salarié Age Statut Diplôme de GAZ Responsable exploitation 51 Cadre (depuis 2004) Animateur sécurité

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3159 Convention collective nationale IDCC : 2596. COIFFURE ET PROFESSIONS CONNEXES AVENANT N 32 DU 19 FÉVRIER

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec :

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec : De l Eau de Là Madagascar 2009 Le Chantier Ecole d Ambodikakaze Projet présenté par CALA (Comité d'aide aux Lépreux d'antalaha) Côte de la vanille Madagascar janvier 2009 De l Eau de Là Chantier Ecole

Plus en détail

PEINTRE EN BATIMENT FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement) Lorène

PEINTRE EN BATIMENT FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement) Lorène Dossier n 7 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» PEINTRE EN BATIMENT Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement)

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

Modularisation et individualisation des parcours de formation. Présentation du 23 juin 2010

Modularisation et individualisation des parcours de formation. Présentation du 23 juin 2010 Modularisation et individualisation des parcours de formation Présentation du 23 juin 2010 Une volonté politique Rendre effectif le droit à la formation tout au long de la vie Doter tout jeune d une qualification

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION ACCORD

Plus en détail