le réseau d un monde en mouvement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le réseau d un monde en mouvement"

Transcription

1 le réseau d un monde en mouvement rapport d activité 2009

2 SOMMAIRE Message du Président 02 Développement durable 04 Ressources humaines 06 Gouvernance 08 Mieux utiliser le réseau et le patrimoine 10 Pour un accès plus facile au réseau 13 Une stratégie de valorisation foncière clairement définie 20 Améliorer en continu l offre réseau 26 Entretenir, sécuriser, optimiser le réseau existant 28 Un réseau en développement permanent 35 Résultats financiers 42 Directions régionales 44 (Rapport financier 2009 :

3 PROFIL Réseau Ferré de France exploite, modernise et développe plus de kilomètres de lignes pour mettre à la disposition de ses clients un réseau sûr, efficace et adapté à leurs besoins. Il assure une mission essentielle : imaginer et construire un système ferroviaire durable. À l écoute de tous les acteurs du transport de voyageurs et de fret, il ouvre et simplifie l accès quotidien au réseau. Il conduit ses projets de manière éco-durable, contribuant à faire du rail le mode de transport le plus respectueux de l environnement et des territoires. RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

4 message du président Ouverture et régulation du système ferroviaire L année 2009 a marqué une étape importante dans la modernisation du système ferroviaire avec l adoption de la loi sur l organisation et la régulation du système ferroviaire, l État prévoyant l ouverture à la concurrence du trafic international de voyageurs et la création d une autorité indépendante de régulation ferroviaire (ARAF). Cette année aura été une année d apprentissage de l ouverture du réseau à la concurrence : nous avons progressé dans l adaptation du réseau à une gestion concurrentielle, déjà en œuvre pour le fret depuis trois ans, et commencé à négocier les conditions d entrée d opérateurs européens sur le marché français. Parallèlement, nous avons développé notre fonction commerciale, et la culture «clients» a été renforcée au sein de nos équipes. Hubert du Mesnil, Président du Conseil d administration L ouverture du marché progresse encore lentement ; la crise économique a ralenti sa mise en œuvre, mais elle se fera inéluctablement et il faut s y préparer. Peu de personnes pensaient, en 2006, lors de l ouverture à la concurrence du transport de fret, que, trois ans plus tard, près de 15 % des parts de marché seraient détenues par de nouveaux opérateurs ferroviaires. Malgré le fort impact de la crise économique, l État a donné une nouvelle impulsion à cette activité conformément aux objectifs du Grenelle de l Environnement. Principal acteur de cet engagement, Réseau Ferré de France se mobilise en permanence pour que le réseau réponde de mieux en mieux aux besoins des industriels et des chargeurs. 02 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

5 «Un réseau modernisé, ouvert, et cadencé, c est le projet de RFF pour les années à venir.» Qualité de service et modernisation du réseau 2009 fut aussi l année de la mise en œuvre du Contrat de performance signé entre l État et l entreprise pour la période Ce contrat détermine quatre axes opérationnels : la qualité de service, la modernisation du réseau, l amélioration de l équilibre économique et le développement durable. De ce fait, deux facteurs se télescopent et représentent un défi majeur pour offrir le service attendu par les clients : l arrivée de nouveaux entrants dans la demande de capacité et la montée en puissance des programmes de rénovation du réseau. Il nous faut donc anticiper, planifier et cadencer. RFF s est donné trois ans pour remplir ses engagements commerciaux, et nous avons atteint en 2009 le premier objectif fixé : réduire de moitié le nombre de sillons impactés par les travaux décidés en dernière minute, sources de perturbations pour la circulation des trains. 4 milliards d euros d investissement en 2010 Le développement du réseau va de pair avec sa rénovation. Telle est la double feuille de route que suit RFF, celle du partenariat engagé avec les Régions via les contrats de projet État-Région, renforcée par le plan de relance de l économie, et celle érigée par la loi dite du Grenelle de l Environnement. L année 2010 est une année exceptionnelle, avec le lancement de quatre projets consacrés à la grande vitesse en partenariat public-privé ou en maîtrise d ouvrage directe. Au-delà, ce sont plus de dix grands projets que RFF fait progresser. Jamais la France n aura autant investi sur son réseau ferré, à hauteur de 3,4 milliards d euros en 2009 et de près de 4 milliards d euros en En 2010, nous œuvrons conjointement avec la nouvelle Direction de la Circulation ferroviaire (DCF), créée par le législateur à la fin de 2009 pour assurer la qualité des circulations de manière indépendante. La DCF gérera la circulation des trains dans une relation bilatérale avec RFF et sous la vigilance de l Autorité de régulation ferroviaire. Nous œuvrons aussi avec SNCF Infrastructure pour bâtir une nouvelle politique de maintenance : un projet industriel commun, placé sous le signe de la responsabilité et de la performance, pour s assurer de son juste coût et de la capacité à le financer à travers les péages et les contributions publiques. Un réseau modernisé, ouvert et cadencé, c est le projet de RFF pour les années à venir ; un réseau configuré en fonction des besoins des clients, un réseau qui soit au service des voyageurs et des entreprises de transport. Avec un puissant levier pour agir, levier mais aussi boussole pour nous guider, le programme d actions de développement durable établi au cours de 2009, en cohérence avec les orientations stratégiques définies pour la période Fort d un contexte institutionnel adapté, d un engagement permanent de ses collaborateurs, RFF devient une véritable entreprise de services, fournisseur d accès à un réseau modernisé, déterminée à répondre aux attentes de ses clients et aux enjeux actuels et futurs du transport ferroviaire. RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

6 DÉVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable s installe dans la stratégie d entreprise Efficacité énergétique et émissions de gaz à effet de serre, prise en compte du développement durable dans les grands projets, valorisation du patrimoine foncier, lutte contre le bruit ferroviaire, responsabilité sociale En 2009, la réflexion sur les enjeux et les orientations stratégiques a laissé place à l action au sein de l entreprise : écoute des parties prenantes et prise en compte du long terme, ouverture et responsabilité comme valeurs, choix d investissement raisonnés et plus équilibrés. Une base déjà solide pour faire du développement durable une vraie clé de lecture de la performance du réseau ferroviaire et de sa gestion. Clarification des priorités grâce au schéma d orientation stratégique La définition d orientations stratégiques pour la période a donné à RFF une feuille de route, avec cinq priorités : renforcer l accessibilité des territoires, en premier lieu en offrant un service performant et en améliorant l accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ; améliorer l intégration du réseau dans les cadres de vie pour se comporter en «bon voisin» par des actions de résorption du bruit ferroviaire, d amélioration de la sécurité et culture de la concertation ; innover, seule voie possible pour améliorer la productivité et l efficacité d un système aujourd hui très contraint ; respecter des exigences précises en matière de responsabilité sociale et environnementales pour la gestion et le développement de l infrastructure ; construire un modèle économique durable grâce à des investissements équilibrés et à une dynamique d amélioration des revenus. 2009, première année de déploiement de la démarche de développement durable, a permis d engager la quasi-totalité des chantiers prévus dans le plan d action Bruit, biodiversité : des accords avec l Ademe et avec France Nature ENVIRONNEMENT La lutte contre les nuisances sonores provoquées par le transport ferroviaire est de première importance, car elle a un effet direct sur la qualité de vie des riverains et constitue une condition essentielle à l augmentation de la circulation des trains de marchandises. RFF a signé un accord de financement avec l Ademe pour lutter contre les points noirs du bruit ferroviaire pour la période Cette coopération s est concrétisée dès 2009 par la signature de six conventions de financement concernant 620 bâtiments particulièrement exposés. RFF a également signé un accord de partenariat avec la fédération France Nature Environnement, dont l un des objectifs principaux est la mise en place de méthodes partagées pour appréhender les enjeux de biodiversité qui découlent des projets ferroviaires. 04 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

7 5 priorités définies dans le schéma d orientations stratégiques M pour la lutte contre les points noirs bruit 6 conventions de financement signées avec l Ademe pour 620 bâtiments très exposés au bruit ferroviaire 12 ANS pour que l empreinte carbone liée à l existence de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône soit compensée par les économies de carbone réalisées Les exigences du développement durable pleinement intégrées aux grands projets ferroviaires RFF, qui veut se doter progressivement d une véritable cotation développement durable pour tous ses investissements ferroviaires, a introduit dès 2009 de nouveaux volets dans les études préalables aux grands projets : contribution du réseau ferroviaire à l accessibilité des territoires, prise en compte de la vulnérabilité aux phénomènes climatiques extrêmes, bilan carbone, éco-conception. Parallèlement, RFF a tiré les enseignements de la clause d insertion sociale intégrée avec succès aux marchés de travaux de la branche est de la LGV Rhin-Rhône, et déploie cette démarche dans ses autres grands projets. Lancement de la démarche carbone pour le réseau ferroviaire Afin de maximiser la contribution du réseau ferré à l objectif du facteur 4*, RFF a élaboré un outil de calcul de l empreinte carbone générée par les différentes activités ferroviaires, suivant les lignes directrices fixées par l Ademe. Pionnier en la matière, RFF a réalisé, en partenariat avec l Ademe et la SNCF, un bilan carbone de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône en comptabilisant l intégralité des émissions depuis la phase de conception jusqu à celle de l exploitation. Les résultats obtenus montrent que l empreinte carbone des travaux sera compensée par les économies de carbone réalisées grâce au report de voyageurs depuis la route et le transport aérien dès la douzième année d exploitation. Les outils et méthodes, qui ont fait la preuve de leur pertinence, sont affinés et déployés progressivement en 2010 sur d autres opérations, de manière à orienter les décisions à chaque grande étape d un projet vers des procédés plus économiques en énergie et en carbone. * Facteur 4 : réduction de 75 % des gaz à effet de serre d ici à RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

8 ressources humaines Des équipes qui s étoffent, des métiers qui évoluent Les effectifs de l entreprise se développent rapidement, avec une augmentation de près de 25 % en 2009 et l intégration permanente de nouvelles compétences ; la politique de ressources humaines de Réseau Ferré de France répond à ces enjeux de croissance. Réseau Ferré de France est une entreprise «originale» à plus d un titre. Son effectif, qui a atteint les personnes à la fin de 2009, est caractérisé à la fois par un haut niveau de qualification, une très grande diversité des compétences et des métiers en évolution permanente. Une feuille de route tracée par le Contrat de performance, l ouverture à la concurrence qui place le client en première ligne, de nouveaux modes de conduite de projets confèrent à RFF de nouvelles missions et demandent des compétences nouvelles pour les porter. Les 200 collaborateurs qui ont rejoint l entreprise en 2009 ont amené celle-ci à intégrer de nouveaux savoir-faire. Aujourd hui, plus de 32 métiers sont référencés, pour une population supérieure à personnes. développer, ACCOMPAGNER, professionnaliser L ampleur de ses enjeux a conduit RFF à construire une politique active de développement des ressources humaines formalisée en Inscrite dans la durée, elle consiste, au-delà de l intégration de nouveaux collaborateurs, à développer et à accompagner les parcours professionnels ; sont ainsi privilégiées la mobilité des collaborateurs de l entreprise et les formations adaptées aux évolutions et aux objectifs du Contrat de performance. Des outils adaptés (entretien professionnel périodique complémentaire aux entretiens annuels, mise en place d un passeport professionnel, d un observatoire des Métiers) favorisent la mobilité transversale et le développement des compétences dans une perspective partagée entre l entreprise et le collaborateur. Cette stratégie de développement des ressources humaines se concrétise sous la forme d une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) qui sera déployée à partir de En matière de formation, de nouveaux modules consacrés à l exploitation ferroviaire et à la maintenance ont été lancés en 2009, et un parcours professionnalisant a été formalisé avec la mise en place de l École de la maîtrise d ouvrage. Créée en partenariat avec l École nationale des Ponts et Chaussées (ENPC), cette structure a été inaugurée au mois d octobre Elle propose des formations de quinze jours répartis sur six mois, et pourra recevoir chaque année deux promotions de quinze personnes. Soulignons que 90 % des formations suivies par les collaborateurs de RFF sont conçues spécialement pour l entreprise. Le budget de formation représente 4 % de la masse salariale et heures dispensées en 2009 soit, en moyenne, 22 heures par salarié. 06 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

9 des accords importants signés par l ensemble des organisations syndicales dans l entreprise Autre spécificité de RFF : l entreprise n étant pas couverte par une convention collective, la vie sociale s appuie largement sur des accords négociés entre la direction de l entreprise et les délégués syndicaux. En 2009, un accord sur la mutuelle et la prévoyance, un accord qui formalise la méthode de travail avec les organisations syndicales pour les négociations salariales, un accord salarial, un accord d intéressement aux résultats qui couvre la période et un accord sur l insertion et le maintien dans l emploi des personnes handicapées ont été signés. des syndicats représentatifs Des élections professionnelles particulièrement importantes ont eu lieu en 2009 puisqu elles ont permis de déterminer la représentativité des syndicats au sein de l entreprise. Les résultats ont confirmé la représentativité des organisations syndicales présentes à RFF : la CFDT, la CFE-CGC et l UNSA heures de formation ont été dispensées en 2009 soit, en moyenne, 22 heures par salarié. RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

10 gouvernance Une politique contractuelle et partenariale encouragée Mise en application du Contrat de performance et du plan de relance de l économie, orientations stratégiques en matière de développement durable, politique de développement du fret ferroviaire, renforcement de la politique contractuelle, conduite des grands projets de développement, tels ont été les principaux dossiers sur lesquels le Conseil d administration de Réseau Ferré de France s est prononcé en Au cours de l année 2009, le Conseil d administration a été partiellement renouvelé par la nomination de quatre administrateurs, notamment en raison de la disparition de l un de ses membres, Adrien Zeller, président du conseil régional d Alsace. La composition des commissions et des comités a été revue en conséquence. Plusieurs grands dossiers ont marqué les travaux du Conseil en Celui-ci s est assuré du respect des engagements pris pour la première année du Contrat de performance signé avec l État. Il a ainsi approuvé, dès janvier, les orientations stratégiques en matière de développement durable. Le Conseil s est prononcé sur la politique de fret, décidant, en octobre, de la stratégie d appui à la mise en œuvre de l «engagement national pour le fret ferroviaire» lancé par le gouvernement. Il a aussi défini les conditions de démarrage d un premier opérateur fret de proximité, dans le Morvan, qui a commencé ses activités au début de L année 2009 a été marquée par le plan de relance de l économie du gouvernement, qui a donné un véritable coup de fouet aux projets de RFF. Le Conseil a pris les décisions pour la mise en œuvre rapide des projets retenus. Il s agit à la fois de grands projets de développement (deuxième phase de la LGV Est européenne, Tangentielle Nord en Île-de-France) ou de rénovation (plan rail Auvergne), mais aussi de mesures de mise en accessibilité des gares pour une accélération des travaux en Suite au rapport de Fabienne Keller, devenue depuis administratrice de RFF, les réflexions du comité de la stratégie en matière de gares ont été présentées au Conseil dès le mois de mars 2009 ; elles se poursuivent en D une façon générale, le Conseil d administration a encouragé la politique contractuelle et partenariale : signature d une importante convention de partenariat avec le Syndicat des Transports d Île-de-France conclue pour les années , négociation du contrat d utilisation du réseau avec l entreprise ferroviaire SNCF pour l année Le Conseil a été régulièrement informé ou amené à se prononcer sur la conduite des grands projets de développement : adoption en mai 2009 du contrat de partenariat GSM-Rail avec le Groupement TDF (Vinci, SFR, Axa, TDF), conclu en 2010, avancement du projet de contrat de concession LGV SEA, engagement de la deuxième phase de la LGV Est européenne (juillet 2009), conclusion du débat public sur le projet de ligne nouvelle Montpellier- Perpignan (novembre 2009), projets alpins, etc. Enfin, conformément à ses statuts, il a adopté les comptes annuels 2008, l EPRD 2009, les programmes d investissement et de financement ainsi que les propositions de tarification et le document de référence de réseau pour l horaire de service RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

11 Composition des instances au 31 décembre 2009 Le conseil d administration Représentants de l État Hubert du MESNIL Président du Conseil d administration Stanislas BOURRON Sous-directeur des compétences et des institutions locales Emmanuel DURET Conseiller maître à la Cour des Comptes Laurent MACHUREAU Sous-directeur de la direction du Budget Dominique MAILLARD Président du directoire de Réseau de Transport d Électricité François MARION Chef du bureau DA2 Agence des participations de l État Michel MASSONI Ingénieur général des Ponts et Chaussées Personnalités choisies en raison de leurs compétences Denis CHOUMERT Directeur des achats et de la logistique de Ciments Calcia Président de l Association des utilisateurs de transports de fret Yves CROZET Professeur des universités Alain FOUCHÉ Sénateur de la Vienne Fabienne KELLER Sénatrice du Bas-Rhin Luc LALLEMAND Administrateur délégué et Président du comité de direction de INFRABEL Représentants élus par les salariés de l établissement Fanny ARAV Chargée de mission Audrey DELAUNAY Chargée de projets Joseph GIORDANO Chef du service des projets d investissement Céline PIERRE Juriste Bernard SULPIS Directeur du service relations extérieures Didier THOMAS Responsable Unité technique Le comité exécutif Hubert du MESNIL Président Jean-Marc DELION Directeur général délégué Pôle développement et investissements Patrick PERSUY Directeur général adjoint Pôle finances et achats Jean-Louis ROHOU Secrétaire général Patrick TRANNOY Directeur général adjoint Pôle infrastructure Hervé de TRÉGLODÉ Directeur général adjoint Pôle clients et services Véronique WALLON Directrice générale adjointe Pôle gouvernance et stratégie Le comité de direction générale Le comité de direction générale est constitué des membres du Comex et de : Dominique CUPPENS Directeur du système d information Michel DUPUIS Directeur des sillons Anne FLORETTE Directrice du foncier et de l immobilier Patrice KREIS Directeur des relations extérieures et de la communication Serge MICHEL Directeur de la rénovation du réseau Christian PARENT Directeur des ressources humaines Xavier ROCHE Directeur de l audit Marie SAVINAS Directrice de cabinet Les directeurs régionaux Christian DUBOST Midi-Pyrénées Bruno FLOURENS Rhône-Alpes, Auvergne Philippe LAUMIN Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Bruno de MONVALLIER Aquitaine, Poitou-Charentes François-Régis ORIZET Île-de-France Christian PETIT Languedoc-Roussillon Xavier RHONE Bretagne, Pays de la Loire Luc ROGER Basse-Normandie, Haute-Normandie Richard ROUSSEAU Centre, Limousin René-Paul SIMON (directeur régional par intérim) Bourgogne, Franche-Comté Marc SVETCHINE Provence-Alpes-Côte d Azur Lucette VANLAECKE Nord-Pas de Calais, Picardie RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

12 mieux utiliser le réseau et valoriser le patrimoine 10 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

13 850 mètres : longueur du train en circulation, à titre de test, entre Valenton et Marseille dès entreprises embranchées vont faire l objet d un programme de réactivation de leurs relations avec RFF 80 millions d euros de revenus locatifs ont été obtenus dans le cadre du plan d affaires locatif de RFF Sommaire 13 Pour un accès plus facile au réseau 20 Une stratégie de valorisation foncière clairement définie 24 Perspectives 25 Contrat de performance, an 1 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

14 Mieux utiliser le réseau et valoriser le patrimoine En 2009, tout en accompagnant la montée en puissance des entreprises ferroviaires alternatives dans le domaine du fret, Réseau Ferré de France s est préparé à l ouverture du transport international des voyageurs. Parallèlement, l entreprise déploie son programme de valorisation foncière, conformément aux engagements pris dans le cadre du Contrat de performance signé avec l État. Durant l année 2009, preuve a été faite que le rail français est capable de s ouvrir à la concurrence, puisque les entreprises ferroviaires de transport de marchandises hors SNCF ont continué à conquérir des parts de marché, atteignant en train-kilomètre 15 % en fin d année. Parallèlement, une étape majeure a été franchie en décembre avec l adoption de la loi dite ORTF*, qui a créé l Autorité de régulation des activités ferroviaires (ARAF) chargée d encadrer le passage d un système fermé et administré à un système ouvert et régulé. Dans cette perspective, et conformément au modèle économique de l entreprise, la nouvelle tarification du réseau orientée sur la couverture des coûts est entrée en vigueur à la fin de l année. C est * Loi relative à l organisation et à la régulation des transports ferroviaires promulguée le 8 décembre aussi dans un paysage ferroviaire marqué par une multiplication des acteurs et l émergence de nouvelles exigences commerciales que RFF a continué de s adapter à la concurrence. L entreprise relève le défi en rénovant en profondeur son approche client et sa politique de services. Et ce, afin de faire profiter les différentes catégories de clients et de candidats de sa capacité à fournir un accès simple, transparent, équitable et de qualité au réseau ferré, tout en poursuivant son vaste programme de modernisation des infrastructures. Cette ambition a commencé à se concrétiser avec l installation d une nouvelle organisation en matière d allocation des droits à circuler (sillons). Au-delà, RFF entend jouer pleinement son rôle pour promouvoir un système ferroviaire globalement plus productif. À ce titre, le gestionnaire d infrastructure est le premier acteur de l Engagement national pour le fret ferroviaire (ENFF) adopté par le gouvernement le 16 septembre 2009, notamment pour améliorer les services offerts aux entreprises ferroviaires de transport de marchandises et aux chargeurs. Propriétaire d un patrimoine foncier significatif, RFF met en œuvre une stratégie de valorisation, conformément aux engagements pris vis-à-vis de l État. Alors que la dynamique urbaine ainsi que la rapide évolution des systèmes des transports et de l intermodalité ouvrent de nouvelles perspectives à certains sites ferroviaires, RFF favorise l émergence de nouveaux projets urbains en lien avec les collectivités locales sur des terrains identifiés comme mutables. Fret : 15 % de parts de marché à fin 2009 pour les nouvelles entreprises ferroviaires. 12 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

15 «J évalue avec les entreprises candidates à un raccordement au réseau national leur potentiel de trafic.» Tristan Blangero, responsable technicocommercial logistique et fret à la direction régionale Haute et Basse-Normandie. Au plus près des besoins des clients À l issue d un master Transport et Logistique, Tristan Blangero a été embauché en 2008 par la direction régionale de Haute et Basse-Normandie pour tisser des liens avec les industriels locaux concernés par le fret ferroviaire. Quelle est votre mission vis-à-vis des entreprises embranchées au réseau? Je gère une cinquantaine de conventions d embranchement et j en profite pour rencontrer périodiquement les industriels pour chercher à améliorer, à leur demande, les dessertes de leurs embranchements particuliers. Je viens de présenter, par exemple, à deux exploitants de carrières les conclusions d études qu ils avaient commandées. Je réponds également aux sollicitations d entreprises candidates à un raccordement au réseau national, en évaluant avec elles leur potentiel de trafic et en lançant, le cas échéant, des études techniques. Qui sont vos autres interlocuteurs? En premier lieu, les grands ports maritimes normands du Havre et de Rouen. Dans le cadre du protocole d accord signé en 2009 entre RFF et les deux ports, nous pilotons plusieurs études techniques qui portent sur des améliorations locales de l exploitation et une étude plus globale sur la desserte ferroviaire vers et depuis les «hinterlands». Nous collaborons aussi avec l ensemble des entreprises ferroviaires : pour faciliter les conditions d acheminement et de desserte du trafic fret sur le réseau, je propose des réalisations peu coûteuses et rapides à mettre en œuvre. Avec quelques dizaines de milliers d euros, nous allons ainsi réaliser les travaux permettant de rouvrir mi-2010 une voie de débord en gare d Elbeuf Saint-Aubin, ce qui non seulement va réactiver des flux de fret momentanément interrompus mais, de plus, fait émerger de nouvelles demandes. Nous sommes aussi sollicités par des CCI ou des communautés d agglomérations sur la faisabilité de plates-formes multimodales, comme à Oissel en Seine-Maritime. Pour un accès plus facile au réseau Accompagner les opérateurs ferroviaires - L ouverture à la concurrence confère à Réseau Ferré de France une nouvelle responsabilité : celle du partage optimal des informations entre toutes les catégories de clients. Entreprises ferroviaires françaises ou étrangères, autorités organisatrices de transport régional (AOT), autorités portuaires, opérateurs de transport combiné, chargeurs et industriels embranchés sur le réseau doivent en effet pouvoir préparer leur accès à ce réseau avec un même niveau de connaissance sur ses capacités. En 2009, RFF a commencé à mettre en place de nouveaux systèmes d information en vue de donner aux clients une meilleure visibilité sur les caractéristiques du réseau et le système d attribution des droits à circuler, appelés «sillons». Parallèlement, l entreprise a multiplié les modes de concertation avec ces derniers, à l occasion de l actualisation du Document de référence du réseau qui définit chaque année les conditions de vente des sillons et les obligations des deux parties. Plus globalement, RFF instaure de nouvelles structures commerciales pour mieux connaître les besoins des opérateurs ferroviaires et leur rendre plus facile l accès au réseau. À titre d exemple, RFF a accompagné toute l année dans ses démarches la compagnie italienne Trenitalia, candidate pour relier par train à grande vitesse les villes de Milan et de Gênes à Paris. RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

16 Opération de chargement dans la zone portuaire de Rouen La prédominance du transport maritime dans le commercial international et le rôle stratégique de la desserte ferroviaire des ports ne sont pas remis en cause par la conjoncture. Dans cet esprit, RFF continue à renforcer son partenariat avec les grands ports français maritimes pour offrir aux opérateurs fret des sillons continus et fiables entre les zones portuaires et ferroviaires. En 2009, des protocoles de collaboration ont été conclus avec le port de Nantes Saint-Nazaire et les deux grands ports normands de Rouen et du Havre. 14 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

17 mieux utiliser le réseau et valoriser le patrimoine Le transport ferroviaire, créateur d emploi Partenaires, RFF et Lafarge rendent accessibles par train de nouveaux gisements de granulats, dynamisant les lignes régionales et créant de l emploi. Une démultiplication des partenariats - Pour satisfaire tous ses clients, RFF met en place, en développant une politique de contractualisation, de nouvelles solutions qui concrétisent les engagements mutuels. Dans le prolongement du premier accord signé en 2008 avec le Grand Port maritime de Marseille, RFF a poursuivi le développement de sa politique de synergie avec les grands ports maritimes, partenaires de premier ordre pour le développement du fret ferroviaire. Un protocole a ainsi été signé le 25 septembre avec le port atlantique de Nantes Saint-Nazaire et, le 28 octobre 2009, avec les deux grands ports normands de Rouen et du Havre. L objectif est de travailler à des projets communs de court et moyen termes nouveau terminal de transport combiné ou facilitation de l accès aux installations portuaires, itinéraires bis, nouveaux embranchements, etc. en vue d améliorer l articulation entre les frets maritime et ferroviaire, en particulier la desserte des «hinterlands» et le raccordement avec les corridors ferroviaires européens. Parallèlement, RFF a renforcé les contacts directs auprès d entreprises stratégiques «embranchées», ainsi nommées parce qu elles disposent de sites de production directement raccordés au réseau ferré national. Sur ce marché, très expert, des secteurs agroalimentaire, automobile, sidérurgique ou du BTP, l enjeu est de mieux connaître les intentions de trafics des industriels pour construire une offre à la hauteur de leurs besoins. Ainsi, un protocole de partenariat sur cinq ans a été signé le 20 novembre 2009 entre RFF et le groupe Lafarge afin d identifier les nouveaux projets de transport par rail depuis les carrières du groupe cimentier et d apporter des solutions techniques pour les installations terminales, avec la perspective de doubler en dix ans le transport de granulats sur plus de dix nouveaux sites. Ce type d accord, impliquant les deux parties et pouvant déboucher sur des investissements à effet rapide, inaugure un nouveau mode de relations formalisées que RFF entend reconduire auprès d autres industriels. Autre exemple de cette dynamique partenariale : la signature, le 10 décembre 2009, d une convention avec le Groupement national des transports combinés afin d agir de manière concertée pour moderniser les équipements actuels (accès, cours) et améliorer la gestion des plates-formes. Le rapprochement avec la clientèle de proximité - Localement, les équipes commerciales de RFF se réorganisent pour aller au devant des chargeurs, des conseils régionaux, et préciser avec eux leurs attentes et leurs besoins. En ce qui concerne le transport du fret, RFF a engagé un véritable programme de réactivation des relations avec les entreprises «embranchées» réparties sur le territoire. Dans chaque direction régionale, un responsable est en contact avec cette clientèle de proximité, porteuse d attentes multiformes, en vue d examiner au cas par cas les solutions permettant la prise en charge de RFF renforce ses relations avec les entreprises «embranchées» au réseau. RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

18 «Le logiciel Disco gérera en temps réel et en toute transparence les capacités résiduelles du réseau.» Aurélie Bretin, chargée d études au Centre de service de la direction des Sillons leurs marchandises directement en sortie d usine : pose d aiguillage pour créer un embranchement, mise aux normes de voies terminales, allongement de voies de service ou de garage pour faciliter les manœuvres. Ces améliorations nécessitent souvent des investissements légers, à retour sur investissement rapide et qui font l objet d un financement spécifique. En ce qui concerne le transport de voyageurs, la circulation des TER en régions et du Transilien en Île-de-France est en hausse régulière ; elle représente la première activité de RFF, qui a renforcé ses liens avec les autorités organisatrices du transport, aboutissant en Île-de-France à la signature d une convention de partenariat avec le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF). De plus, les Régions constituent les principaux partenaires pour le cadencement des horaires des trains ; c est toute l organisation du trafic en heures creuses sur les lignes régionales, des correspondances TER-TGV ainsi que la réussite de l intermodalité qui sont alors en jeu. La gouvernance générale du projet de cadencement, qui s étendra à une grande partie du territoire français à partir de 2012, a été renforcée pour rendre encore plus étroite la collaboration entre les différents acteurs : des comités de pilotage et de suivi ont été mis en place en 2009 avec l Association des Régions de France, de manière tripartite avec les entreprises ferroviaires. Les Régions, qui se sont pleinement approprié la démarche, sont très assidues auprès de ces instances de prévision et d organisation. Plusieurs régions géographiques ont déjà adopté le cadencement pour les services TER ou Transilien à leur demande : Haute et Basse-Normandie et Paris Saint-Lazare, Paris Sud-Est Transilien et Nord Bourgogne, Provence-Alpes-Côte d Azur, etc. À la fois une aventure et un challenge Dotée d un master Transport et Aménagement et d une première expérience dans un bureau d études spécialisé, Aurélie Bretin fait partie des premiers collaborateurs recrutés par le Centre de Service, une entité récemment créée au sein du pôle Clients et Services. Depuis janvier 2009, aux côtés d une quarantaine de jeunes embauchés, elle participe au lancement d un nouvel outil de gestion des capacités du réseau ferré national. À quoi sert le Centre de Service et quelle y est votre fonction? Le Centre de Service assure l après-vente des sillons qui ont été commercialisés ; il répond aux demandes tardives de capacités et traite des conflits entre les plages dérogatoires de travaux et les sillons réservés. Toute la difficulté consiste à intégrer les nouvelles demandes dans un graphique de circulation déjà rempli. Depuis plus d un an, je participe à la mise en place d un nouveau logiciel, Disco, qui améliorera la qualité du service. Dans le même temps, j ai bénéficié d une formation au monde ferroviaire via des stages d immersion de plusieurs semaines au sein d entreprises ferroviaires telles que la SNCF et Veolia, ce qui me permet de mieux comprendre les contraintes de mes futurs clients. À quoi sert ce nouveau logiciel et quelles sont les étapes de son élaboration? Grâce à Disco, qui gérera en temps réel et en toute transparence les capacités résiduelles du réseau en lien avec les prévisions de travaux sur les voies, l ensemble des agents du Centre de Service seront plus réactifs et offriront des réponses plus satisfaisantes aux clients. Pour alimenter ce nouveau logiciel, nous avons modélisé la totalité du réseau ferré en dessinant d abord le plan de chaque voie avant d y intégrer tous les attributs qui y sont liés (profils de vitesse, électrification, etc.), puis nous avons posé la signalisation. Au printemps, nous avons réalisé un test grandeur nature pendant deux mois en nous basant sur les demandes réelles des clients. Au début de l été, Disco devra être opérationnel pour que le Centre de Service réponde à sa vocation. 16 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

19 mieux utiliser le réseau et valoriser le patrimoine Un nouveau service de transport réfrigéré Un nouveau service international de transport réfrigéré a été présenté sur la base logistique de Valenton. À la clé, 17,7 millions de km de route évités. La qualité des sillons : un programme de transition réparti sur trois ans - Sur un marché désormais ouvert, la responsabilité du gestionnaire d infrastructure est d attribuer les sillons entre des opérateurs dont le nombre est appelé à augmenter encore au cours des prochaines années, tout en harmonisant des modes de circulation fort différents (fret, grande vitesse, TER, trains intercités). Cette concurrence accrue pour l allocation des sillons se conjugue avec la réalisation de l ambitieux programme de rénovation du réseau, qui génère une multiplication des travaux sur les voies : la disponibilité des sillons, et surtout leur fiabilité, sont au cœur de la problématique de la qualité de service. Pour franchir cette période de transition, l entreprise a établi un scénario sur trois ans qui vise à améliorer progressivement la qualité du système de planification et d attribution des sillons. Les maîtres mots sont anticipation et concertation. Constatant que des travaux mal programmés donnent trop souvent lieu au dernier moment à des annulations de droits à circuler, RFF s est fixé comme objectif de diviser par deux le nombre de sillons impactés par ces plages de travaux dits «dérogatoires». À cet effet, les moyens de gouvernance et d arbitrage ont été renforcés : comité de Capacité au niveau national, réunions avec les parties prenantes, outils d aide à la décision pour arbitrer entre les contraintes des travaux et la disponibilité commerciale. Le projet Plateforme commerciale constitué du Plateau commun de concertation préalable (qui réunit très en amont les équipes de RFF chargées du programme des travaux et les entreprises ferroviaires) et du Centre de service pour la gestion des capacités allouées (vente à court terme et service après-vente des sillons) se trouve au cen- tre de ces nouvelles méthodes de concertation aura constitué la première étape dans la mise en œuvre effective de cette nouvelle organisation, avec des résultats tangibles puisque le nombre de sillons impactés par les plages de travaux dérogatoires est passé de à moins de en fin d année. Parallèlement à cet effort d anticipation, RFF met progressivement en place, à échéance de 2012, le nouveau modèle de répartition des capacités que représente le cadencement. Basé sur une structuration cadencée des horaires, il sert à construire la prévision de circulation des trains selon une trame optimisée, plus lisible et plus claire. À l intérieur de ces éléments structurés, RFF peut ensuite attribuer en toute transparence les capacités entre les différents opérateurs, y compris pour la réalisation de travaux. Vers la massification des flux et le fret à grande vitesse - Pour répondre aux nouvelles exigences en termes de services, RFF accompagne les politiques publiques visant à rendre le modèle ferroviaire français plus compétitif, et renforce les partenariats. Le cœur de métier des entreprises ferroviaires étant de faire du transport massifié et sur de longues distances, il convient d agir sur ces deux leviers. L Engagement national pour le fret ferroviaire du 16 septembre 2009 a prévu une série de mesures en vue d accélérer l émergence d un «réseau orienté fret» proposant de nouveaux 73 % : taux de remplissage pour le fret sur l autoroute Perpignan- Luxembourg au 1 er semestre RAPPORT D ACTIVITÉ RFF

20 Trafic fret sur l autoroute ferroviaire alpine Un premier bilan positif pour l autoroute ferroviaire Perpignan-Luxembourg mise en service en 2009, un démarrage pour l autoroute alpine prévu en janvier 2011, un objectif de lancement de service pour l autoroute atlantique fin 2011 : la montée en puissance de ce service est en cours. Ces autoroutes ferroviaires ne prendront leur véritable dimension qu avec l implication de tous les acteurs et, au premier chef, des chargeurs. w 18 RAPPORT D ACTIVITÉ RFF 2009

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

CONTRIBUTION AU PROJET STRATEGIQUE GPMM 2014 2018

CONTRIBUTION AU PROJET STRATEGIQUE GPMM 2014 2018 CONTRIBUTION AU PROJET STRATEGIQUE GPMM 2014 2018 Avec une ressource financière du GPMM contrainte, le projet stratégique sur les 5 années à venir doit s articuler sur le confortement des trafics existants,

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre DOSSIER DE PRESSE Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre Vendredi 18 septembre 2015 Strasbourg SOMMAIRE Relever le défi de la modernisation

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 SOMMAIRE : I Un positionnement géographique qui place le territoire au carrefour de l Europe du Nord. II Nouvelle piste de

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville, plate-forme incontournable de l Ouest parisien Situé à l Ouest de Paris sur l axe Paris-Rouen-Le Havre, le

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE DIJON-DOLE-BESANCON.....

Plus en détail

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008

Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 14/10/08 16:44 Page 1 Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF OCTOBRE 2008 exe_plaquette_jeunes.qxp ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat

Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat entre RFF et la Safer Aquitaine Atlantique le 29 janvier 2013 à Saint Pierre du Mont entre RFF et la Safer Garonne Périgord le 8 mars

Plus en détail

Aménagement. Imaginer la ville de demain

Aménagement. Imaginer la ville de demain Aménagement Imaginer la ville de demain 2 Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts. Elle exerce les métiers de foncière, de promotion et de services associés dans les secteurs

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE La présente note donne dans un premier temps quelques informations sur le coût du projet de LGV Bordeaux-Toulouse ( 1 et 2) ; puis elle donne des éléments

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation des principaux chantiers et impacts sur la circulation en Lorraine. Mardi 27 janvier 2015 Metz

DOSSIER DE PRESSE. Présentation des principaux chantiers et impacts sur la circulation en Lorraine. Mardi 27 janvier 2015 Metz DOSSIER DE PRESSE Présentation des principaux chantiers et impacts sur la circulation en Lorraine Mardi 27 janvier 2015 Metz SOMMAIRE LA NOUVELLE SNCF... 3 RELEVER LE DEFI DE LA MODERNISATION DU RESEAU...

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES. Grand Projet du Sud-Ouest. Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10

PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES. Grand Projet du Sud-Ouest. Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10 PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES SOUS PREFECTURE DE BAYONNE Grand Projet du Sud-Ouest Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10 22 février 2012 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Port de Bonneuil-sur-Marne. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Bonneuil-sur-Marne. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Bonneuil-sur-Marne Infrastructures, Services, Multimodalité Le port de Bonneuil-sur-Marne, plate-forme stratégique de l Est parisien Situé au cœur d une zone en pleine expansion (l Est de l Ile-de-France)

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique 1 Une structure inédite fortement partenariale sa gouvernance, ses moyens L'Agence Parisienne du climat

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

les projets d infrastructures et de services de transport en Nord-Pas de Calais

les projets d infrastructures et de services de transport en Nord-Pas de Calais les projets d infrastructures et de services de transport Au cœur de près de 80 millions de consommateurs, située à moins de 300 kilomètres de six centres économiques et décisionnels d envergure mondiale

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins. Avril 2011

Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins. Avril 2011 Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins Avril 2011 Le renouvellement du réseau, une priorité de Réseau ferré de France Le plan de rénovation du réseau national Depuis 2006,

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

COT & COGC de Paris Saint-Lazare

COT & COGC de Paris Saint-Lazare Organisme d accueil COT & COGC de Paris Saint-Lazare Interview du 13 Février 2013 avec Richard Goult Mail : richard.goult@sncf.fr Tel : 01 53 42 09 21 Présentation Le Centre Opérationnel Transilien (COT)

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets La Caisse des Dépôts, financeur de long terme des territoires Partager vos

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

Les Grands Projets du Sud Ouest

Les Grands Projets du Sud Ouest Les Grands du Sud PARTIE 2 : L ÉTAPE 1 DES GPSO L étape 1 des Grands du Sud- a conduit à : - Choisir le programme fonctionnel restant à définir à l issue des débats publics : dessertes des agglomérations,

Plus en détail

Une liaison nouvelle pour un transport durable

Une liaison nouvelle pour un transport durable Une liaison nouvelle pour un transport durable www.rff-cfal.info LE CFAL : faits et chiffres Partie NORD 48 km de double voie mixte, fret et voyageurs, reliant la ligne Lyon - Ambérieu-en-Bugey à la ligne

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions»

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» «Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» L exemple Sem Charles DESCOURS Président d honneur délégué aux transports, sénateur

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG

Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG A l occasion de sa première réunion, le Conseil de Surveillance de la société Aéroport Marseille Provence nomme les

Plus en détail

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite»

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite» AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Boucle énergétique «BREST Rive Droite» Intervenants Sylvie MINGANT Responsable division Energie de Brest métropole océane 1er Vice-président

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

Le RER C est une ligne complexe dans sa configuration, «tentaculaire» avec 7 branches qui traversent 7 départements franciliens sur 187 kilomètres.

Le RER C est une ligne complexe dans sa configuration, «tentaculaire» avec 7 branches qui traversent 7 départements franciliens sur 187 kilomètres. LA LETTRE AUX ÉLUS RÉUNION D INFORMATION SUITE À L INCENDIE DU POSTE D AIGUILLAGE DES ARDOINES Cette lettre fait suite à la rencontre du 29 Juillet dernier, où SNCF et RFF ont souhaité informer les élus

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE ORGANISÉE ET PRÉSIDÉE PAR Armand JUNG Député du Bas-Rhin, membre de la Commission des affaires économiques, président du Comité national de sécurité routière Dominique RIQUET Député européen, vice-président

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide TRAVAUX D ÉTÉ 2015 Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide UN «GUIDE PRATIQUE» POUR PRÉPARER VOS DÉPLACEMENTS DE L ÉTÉ Pour faire face aux travaux prévus sur les lignes A et C du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ ACCORD DU 15 OCTOBRE

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail