Synthèse voiture du futur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse voiture du futur"

Transcription

1 1 Synthèse voiture du futur Eléments de cours Environnement et Développement Durable proposés dans les Universités et Ecoles d Ingénieurs. - inter.action.free.fr Michel Kieffer - Ewald Hunsinger Indice D1 le

2 2 Introduction Dans le cadre des investissements d'avenir, les ministères en charge de l'écologie et des transports, de l'enseignement supérieur et de la recherche, de l'industrie et de l'énergie ont annoncé le 15 juillet 2011 le lancement d'un appel à manifestations d'intérêt (AMI) dédié à l'allégement, l'aérodynamique et l'architecture des véhicules routiers, des deux roues jusqu'aux poids lourds, quelle que soit la technologie de propulsion. L'objectif d'allègement du véhicule est d'au moins 20 % par rapport au véhicule de référence.

3 3 Extrait : ''La réduction de la masse est l'un des axes principaux d'amélioration de l'efficacité énergétique d'un véhicule, grâce aux effets directs qu'elle permet sur le redimensionnement de la motorisation et sur la réduction des puissances effectivement appelées en usage, précise le communiqué de presse. De plus, l'indicateur masse intègre les effets d'autres facteurs ayant une influence sur la consommation d'énergie, comme la taille du véhicule, qui pénalise également l'efficacité énergétique au travers des pertes aérodynamiques''.cet AMI vise l'allégement des véhicules par l'utilisation de nouveaux matériaux ou de nouvelles applications et usages de matériaux connus et l'allégement et la réduction de la résistance à l'avancement grâce à la révision de l'architecture du véhicule. Les projets soumis doivent présenter une évaluation de l'impact

4 4 environnemental à l'échelle du véhicule complet. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 12 décembre Voici qui mérite d être souligné : cet AMI vise à agir sur l origine de la consommation d énergie de nos véhicules quels qu ils soient (terrestres, aériens ). Réduire la masse et améliorer l aérodynamique permettent de réduire considérablement le besoin en énergie de nos véhicules. Il s agit donc d un préalable avant de rechercher d autres sources d énergies ou d autres motorisations (cf. développements et modélisations pages suivantes).

5 Il est intéressant de relever que ces fondamentaux, alléger et profiler, sont connus de longue date 5

6 Que permet de gagner une réduction des masses de 20 % (objectif minimum de l AMI)? 6 Réduire les masses de 20% entraîne, sur cycle mixte NEDC (voir définition pages suivantes), une réduction de la consommation d environ 14%. Cette valeur est calculée à l aide de l équation proposée dans le document «énergie utile au déplacement d une voiture» (document introduit pages suivantes).

7 L exposé et les modélisations ci-après démontrent qu il est possible voire facile de dépasser l objectif de -20 % sur les masses. Nous pouvons envisager une réduction des masses de 50% pour les véhicules 4 places et de bien plus encore en développant des véhicules biplaces. De tels véhicules seraient largement suffisants pour nos déplacements quotidiens. Ceci est facilité par le «coefficient spirale» (cf. développements pages suivantes) qui amplifie les résultats de l allégement. 7

8 Ces problématiques et modélisations sont largement abordées sur les sites : inter.action.free.fr - A noter que la société HKW-aero développe aujourd hui un avion biplace particulièrement optimisé. Ceci autorise une réduction des consommations par plus de deux par rapport aux standards actuels de l aviation de loisir.

9 9 Sommaire : 1- Objectif CO2 2- Carburants fossiles, alternatives et illusions 3- Electricité et CO2 4- Données de calculs 5- Eco-design 6- Rendement d une voiture 7- Energie utile au déplacement d une voiture 8- Coefficient spirale 9- La voiture 2 litres au cent, c est facile

10 10- Le «poids» de la technologie 11- Energie récupérable lors des ralentissements 12- Les véhicules hybrides 13- Voitures électriques 14- Eco-conception, transports et matériaux 15- Voitures optimisées 16- La voiture du futur 17- Eco-marketing 18- Conclusion 10

11 11 1- Objectif CO2 Face à la double problématique, gaz à effets de serre et raréfaction des énergies fossiles, l objectif 2050 est de diviser nos émissions de CO2 actuelles par 4. Soit 2000 kg par personne dont 260 kg sont allouables au transport des personnes.

12 Cet objectif est atteignable au prix d une optimisation extrême de nos moyens de transports associée à une relative diminution de nos déplacements. Par exemple : 12 Sujet développé dans le document : «Objectif CO2», 14/12/2009

13 2- Carburants fossiles, alternatives et illusions Les carburants fossiles se caractérisent par une densité énergétique phénoménale que nous pouvons convertir 13

14 14 en équivalent cyclistes : 1 kg de carburant fossile = 100 cyclistes entrainés pendant une heure. Aucune autre énergie ne présente une telle densité énergétique. Voir «Carburant fossile, alternatives et illusions», 16/2/2007

15 15 3- Electricité et CO2 L électricité, comptetenu de ses moyens de production, génère aujourd hui et pour longtemps encore des déchets «encombrants» et des émissions de CO2 conséquentes.

16 En prenant pour référence la production Européenne, nous obtenons : - 1 joule d énergie finale (électricité à la prise) nécessite 2,8 joules d énergie secondaire* (à l entrée de la centrale de production électrique) ; - 1 mega Joule (MJ) d énergie finale émet 0,128 kg de CO2*. Non comprisl impact de «l énergie grise» de l énergie électrique, voir «Electricité et CO2», 12/12/

17 17 4- Données de calculs Le calcul des rendements et du potentiel de telle ou telle solution technique nécessitent de nombreuses données plus ou moins difficiles à trouver.

18 18 Voir «Données de calculs», 29/10/2010

19 19 5- Eco-design La consommation de nos voitures a pour origine deux causes : - la masse du véhicule ; - son aérodynamique. En usage ville route, la masse mobilise 70% de l énergie, l aérodynamique 30%.

20 20 Mais ceci, les anciens le savaient déjà Voir «Eco-design», 17/3/2010

21 21 6- Rendement d une voiture Le carburant consommé par une voiture est pour l essentiel perdu sous forme de chaleur. Le calcul démontre que le rendement d un véhicule sur cycle mixte NEDC représente environ 19% pour un véhicule diesel et environ 15,5% pour un véhicule essence.

22 Mais attention, une part non négligeable du rendement supérieur du véhicule diesel est perdue pour cause de masse plus élevée du moteur diesel : 22 Voir «Rendement d'une voiture», 5/6/2009

23 7- Energie utile au déplacement d une voiture La détermination du rendement d un véhicule (rv) nécessite de connaître son énergie consommée (Ec) et l énergie utile (Eu) pour déplacer le véhicule. 23

24 Ec et Eu dépendent du type d utilisation du véhicule. Nous devons donc faire référence à un cycle normalisé. Pour nos calculs, nous utilisons le cycle mixte ville route NEDC : 24

25 L intégration de la fonction Eu / à la variable temps (t) Eu nous permet de formuler Eu très simplement : ρ.v.s.cx dt Cr.m.g.v dt m..vdt 2 Eua (énergie utile aérodynamique) S = surface frontale (m2) Cx = coef efficacité aérodynamique Eu (MJ au cent) = S.Cx.19,2 + Cr.m.0,82 + m.0,011 Eur (énergie utile roulement) Cr = coef résistance au roulement m = masse (kg) Eug (énergie utile accélérations) m = masse (kg) Voir «Energie utile au déplacement d'une voiture», 2/12/2008

26 26 8- Coefficient spirale Le coefficient spirale (Cs) traduit l impact d une variation de masse sur la masse finale d un véhicule. C'est-à-dire que rajouter par exemple 100 kg d équipements conduit à augmenter la dimension des roues, des suspensions, de la carrosserie, la puissance du moteur, la quantité de carburant embarqué Le Cs se détermine à partir de données statistiques sur la masse des voitures. Nous obtenons Cs = 2,0

27 c'est-à-dire : 27

28 28 Mais l inverse est heureusement aussi vrai! Voir «Coefficient spirale», 9/1/2010

29 9- La voiture 2 litres au cent, c est facile Cet exposé est en partie redondant avec «éco-design», toutefois cet exposé illustre bien le coefficient spirale objet du chapitre précédent. Le point de départ étant les masses excessives et l aérodynamique très moyenne de nos voitures actuelles. 29

30 30

31 Et nous tendons vers l optimum : des masses d environ 500 kg, des Cx de l ordre de 0,20 et des puissances inférieures à 30 cv 31 Voir «la voiture 2 litres au cent, c'est facile», 12/1/2007

32 10- Le «poids» de la technologie 32 Le mariage de l automobile et des technologies susceptibles de réduire les consommations semble être un mariage de raison

33 encore faut-il que la masse de ces technologies ne conduise pas finalement à une dépense d énergie supplémentaire : 33

34 Le rendement du véhicule 2 peut s exprimer comme suit : 34 r 2 = r 1. [A + (m 1 + m technologie. Cs). B] [A + m 1. B] Avec A = S.Cx.19,2 et B = Cr.0,82 + 0,011 r 1 = rendement du véhicule 1 r 2 = rendement du véhicule 2 m 1 = masse du véhicule 1 Cs = coefficient spirale m technologie = masse de la technologie en + ou en S = surface frontale (m²) Cx = coef d efficacité aérodynamique Cr = coef de résistance au roulement

35 35 Ce qui nous donne : Voir «Le "poids" de la technologie», 31/12/2010

36 Energie récupérable lors des ralentissements Energie récupérable lors des ralentissements = énergie cinétique = énergie dépensée pour accélérer le véhicule = m. 0,011 sur cycle NEDC. Rappel Eu : Eu (MJ au cent) = S.Cx.19,2 + Cr.m.0,82 + m.0,011

37 Sur cycle NEDC et pour nos voitures actuelles (2010), cette énergie représente 37% de l énergie utile au déplacement Eua Eur Eug Eua = énergie utile liée à la trainée aérodynamique. EUr = énergie utile liée à la trainée de roulement. Eug = énergie utile liée aux accélérations.

38 Les systèmes de récupérations, qu ils soient électriques, mécaniques, pneumatiques ne peuvent récupérer et restituer qu une partie de cette énergie. De plus, la masse de ces systèmes dégrade le bilan global. 38

39 Sur cycle mixte NEDC et suivant la technologie retenue, nous pouvons espérer récupérer de 5 à 25% de l Eu. Nous sommes donc loin des 37% représentés par l Ec. Ces valeurs s expliquent par le rendement et par le coût énergétique du transport des systèmes de récupération. 39

40 Rajoutons qu en usage route, cette économie tend vers zéro voire devient négative : 40 Voir «Energie récupérable lors des ralentissements 1/2», 30/7/2010 et «Energie récupérable lors des ralentissements 2/2», 30/7/2010

41 Les véhicules hybrides La solution hybride permet de faire fonctionner le moteur thermique dans de meilleures conditions. Ceci autorise une réduction des consommations d énergie (Joules) d environ 25% / essence et de 13% / diesel sur cycle NEDC, ces chiffrent tendant vers zéro sur autoroute!

42 A noter que les véhicules hybrides excellent là où ils sont en concurrence avec des moyens de transports bien plus économiques 42

43 43 Aussi, malgré son meilleur rendement sur cycle mixte, l hybridation ne saurait en rien remplacer l impact plus élevé d une réduction drastique des masses. Voir «Les véhicules hybrides», 5/8/2010

44 Voitures électriques La voiture électrique a un rendement largement supérieur au rendement d une voiture thermique. Toutefois, comme vu précédemment, le rendement de la production d électricité, tous moyens de production confondus, est de l ordre de 36% (1/2,8). Malgré ceci, sur cycle mixte ville route NEDC, la voiture électrique émet moitié moins de CO2 qu une voiture classique. Par contre, en usage route, cet avantage se réduit très sensiblement.

45 45 Sur cycle mixte NEDC : Non compris l énergie supplémentaire du chauffage et la récupération d énergie possible lors des ralentissements

46 Mais ceci a un prix, une réduction drastique de l autonomie du véhicule. Une autonomie réduite n est toutefois pas gênante pour la plupart des utilisations. 46

47 Aussi, électrifier des véhicules lourds, tels nos véhicules actuels, n a guère de sens. L allègement doit être un préalable à une telle évolution technique. 47 Voir «Voiture électrique et CO2», 12/12/2008 et RENAULT TWIZY. A noter que la RENAULT TWIZY serait aussi très bonne avec une propulsion thermique pure, ou encore mieux, avec une propulsion hybride.

48 14- Eco-conception, transports et matériaux Alléger nos véhicules est l action la plus payante pour réduire les consommations. Dans ce contexte, une pièce énergétivore à produire mais bien plus légère peut-elle avoir un impact environnemental global moindre? dans quelle mesure? 48

49 En intégrant l énergie grise liée à la production des différentes pièces 49

50 et en allégeant en remplaçant une pièce en acier par une 50 pièce plus légère, par exemple en alu

51 nous obtenons une réduction de la consommation totale d énergie (E grise + E km ) de 63% avec des matériaux primaires, et de 95%* avec des matériaux recyclés! 51 Ces valeurs sont obtenues en intégrant le coefficient spirale. Si nous ne tenons pas compte du Cs, nous obtenons respectivement 15% et 47% d économies

52 Aucun autre moyen ne permet d obtenir des économies aussi importantes! 52 Voir «Eco-conception, transports et matériaux», 22/9/2009.

53 Voitures optimisées En imaginant des voitures optimisées telles Caractéristiques des RENAULT VESTA ou CITROEN ECO2000, prototypes ultra légers et très bien profilés des années 80, ou de la plus récente LOREMO.

54 ou 54

55 55 Nous obtenons sur cycle ville route NEDC :

56 sur route : 56

57 Et en limitant la vitesse maxi du cycle NEDC à 70km/h : 57

58 A noter que nos véhicules optimisés sont plus rapides et plus économiques que le mix transports en commun + véhicules individuels 58

59 Aussi, les lois de la physique sont incontournables Une pub vue en 2010 affichait une hypothétique consommation de 3,5 litres, nos véhicules optimisés consommeraient alors : 59

60 Le bilan serait encore meilleur si nous covoiturions un peu plus : 60 Voir «Voitures optimisées 1/2»et «Voitures optimisées 2/2» 25/10/2010

61 La voiture du futur Compte tenu de l évolution prévisible des différentes énergies :

62 62 et des différents types de motorisations : T = thermique ; H = hybride ; Ea = électrique assisté par un moteur thermique ; E = électrique

63 nous voyons se dessiner la voiture du futur : 63

64 Bien entendu, ceci n a aucun sens si nous n avons pas tout d abord réduit l énergie utile en optimisant nos véhicules : 64 Voir «La voiture du futur, phase 1», 20/2/2009 et «La voiture du futur, phase 2», 21/2/2009

65 Eco-marketing Aujourd hui, la prise de conscience écologique conduit à un changement profond de nos comportements d achats. Il s agit d acheter «vert» Dans ce contexte, nos marketeurs construisent leurs nouveaux discours pour répondre à cette évolution.

66 66 et ils racontent des choses surprenantes!

67 67 Ils n ont d ailleurs pas de limites! A croire «que plus c est gros, plus ça passe»

68 Quant à ce denier exemple, la consommation affichée de 6,3 litres d essence sur cycle mixte (lequel?) nous donne un rendement calculé de 32%*! valeur à comparer avec les rendements de notre compacte diesel référence, de notre compacte essence et de la PRIUS 1 : respectivement** 19,1% ; 15,5% ; 22,4%... hmm hmm 68 Rendement véhicule (rv) = Eu / Ec = 66,2 / 6,3 l. 0,74 kg/l. 44 MJ/kg = 0,32 Voir «hybrides»

69 Et surtout, la comparaison est biaisée : sur cycle NEDC, un véhicule d une telle puissance est totalement sous-exploité. C'est-à-dire que donner la consommation de ce type de véhicule surpuissant sur cycle normalisé n a guère de sens A la pleine puissance du véhicule ci-dessous (356 cv), les 3,76 litres au cent affichés ci-dessous sont consommés en moins de 2 mn! 69

70 Autre discours : «voitures électriques zéro émissions». ce qui revient à nier l origine de l énergie électrique! 70

71 y compris sa part nucléaire. 71

72 Ceci a d ailleurs conduit au slogan «nous n avons pas de pétrole, mais nous avons (ouf) des prises électriques». 72 Les prises deviennent vertes! Une fois de plus, voici de quoi induire en erreur.

73 De tels discours ne sont d ailleurs pas limités à l automobile 73

74 Conclusion La «voiture du futur» permet d envisager sereinement nos déplacements à venir. Et curieusement, sans recourir aux transports en commun! Bien entendu, ce futur nécessite un allégement drastique de nos véhicules.

75 Par ailleurs, nous avons constaté que de tels véhicules font appel à des technologies connues, voire «vieilles comme le monde». C est à dire que l innovation automobile nécessite aussi une analyse du passé. 75

76 En complément de la «voiture du futur», n oublions pas qu il faut privilégier au maximum le vélo voire le vélo caréné assisté pour les courtes distances. 76

Synthèse voiture du futur

Synthèse voiture du futur 1 Synthèse voiture du futur Eléments de cours Environnement et Développement Durable proposés dans les Universités et Ecoles d Ingénieurs. www.hkw-aero.fr Michel Kieffer - Ewald Hunsinger 2006-2011 Indice

Plus en détail

Carburant fossile, alternatives et illusions

Carburant fossile, alternatives et illusions 1 Carburant fossile, alternatives et illusions Michel Kieffer www.hkw-aero.fr - www.cocyane.fr 16.2.2007 - Indice Q1 le 22.10.2010 2 Aujourd hui, dans le domaine des transports, le discours écologique

Plus en détail

AVION ELECTRIQUE ET OPTIMISATION

AVION ELECTRIQUE ET OPTIMISATION - 1 - AVION ELECTRIQUE ET OPTIMISATION http://inter.action.free.fr/ Michel Kieffer le 1.9.2009 Indice E2 le 7.2.2011 - 2 - Introduction Ce document a pour objectifs D analyser les caractéristiques et la

Plus en détail

Réduction des émissions de CO 2 des véhicules automobiles : Une étude dirigée sur le «downsizing» et l'hybridation des Groupes Moto-Propulseurs

Réduction des émissions de CO 2 des véhicules automobiles : Une étude dirigée sur le «downsizing» et l'hybridation des Groupes Moto-Propulseurs Réduction des émissions de CO 2 des véhicules automobiles : Une étude dirigée sur le «downsizing» et l'hybridation des Groupes Moto-Propulseurs Objectifs : Cette étude va permettre d'approcher l'intérêt

Plus en détail

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015 Dossier de Presse 30 JUIN 2015 ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques Depuis plus de 20 ans, le Groupe Renault est engagé en faveur d une

Plus en détail

Le bon $ens au volant

Le bon $ens au volant Le bon $ens au volant Les faits : Choisir un véhicule éconergétique Quel est l enjeu? Avant d acheter un véhicule neuf, bon nombre de facteurs doivent être pris en considération, notamment le confort,

Plus en détail

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1)

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1) 1. Données 1.1 Unités d'énergie Le joule (J) Le Watt heure (W.h) 1.2 1 W.h = 3 600 J Unités de puissance Le watt (W) le cheval vapeur (ch ou hp) 1.3 Unités de vitesse Le mètre par seconde (m/s) Le kilomètre

Plus en détail

Rendement d une voiture

Rendement d une voiture 1/ 24 Rendement d une voiture www.hkw-aero.fr Michel Kieffer 2009/17 Indice D1 le 26.10.2017 2/ 24 L énergie consommée par nos voitures est pour l essentiel perdue sous forme de chaleur. 3/ 24 Ceci est

Plus en détail

L' éco-conduite: La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie.

L' éco-conduite: La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie. L' éco-conduite: La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie. Le code de la route et l examen du permis prennent aujourd hui en compte une conduite sûre, économique et

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Exercice 1 : Quelle est la classe énergétique de Guy Lagagne?

Exercice 1 : Quelle est la classe énergétique de Guy Lagagne? Turbo est un escargot qui n a qu un seul rêve en tête : être incroyablement rapide! Son obsession pour la vitesse l a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur.

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

Analyse : La taxation des voitures de société

Analyse : La taxation des voitures de société Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse : La taxation des voitures de société Olivier Colin Novembre 2015 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique :

Plus en détail

Ec= ½. M. V² M : masse du solide (kg); V : vitesse du solide (m.s-1)

Ec= ½. M. V² M : masse du solide (kg); V : vitesse du solide (m.s-1) Energie mécanique Em= Ec+ Ep Ec: énergie cinétique (J); Ep: énergie potentielle (J); Ec= ½. M. V² M : masse du solide (kg); V : vitesse du solide (m.s-1) Ep= M.g.zg M : masse du solide (kg); g : intensitéde

Plus en détail

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1 Quel mode de prise de vue choisir P, S, A, M, auto : P, TV, AV, M, auto : Nikon Canon Paquo Patrick Page 1 Les différences des modes AV-A, TV-S, M, Auto La plupart des boîtiers photo reflex (et hybrides)

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

Tours solaires : une alternative énergétique

Tours solaires : une alternative énergétique Tours solaires : une alternative énergétique Ah que c est beau ces oiseaux qui volent sans un battement d aile, spiralant avec grâce dans l azur, imités par les planeurs et autres objets ailés sans moteur.

Plus en détail

Déplacements Citoyens

Déplacements Citoyens Déplacements Citoyens Association Loi 1901 Adresse postale : chez Jean Murard - 110, rue Hénon - 69 004 - LYON Trésorier : R. Diot, 22, avenue Condorcet - 69 100 - Villeurbanne Contacts téléphoniques :

Plus en détail

Dossier de sponsoring Véhicule à énergie alternative. Gauthier Gibert : 06 60 34 74 80 Jeremy Fevrat : 06 29 88 37 60

Dossier de sponsoring Véhicule à énergie alternative. Gauthier Gibert : 06 60 34 74 80 Jeremy Fevrat : 06 29 88 37 60 Dossier de sponsoring Véhicule à énergie alternative Gauthier Gibert : 06 60 34 74 80 Jeremy Fevrat : 06 29 88 37 60 I Introduction Nous sommes étudiants à l Université des Sciences de MONTPELLIER, en

Plus en détail

Les défis du financement des transports

Les défis du financement des transports Les défis du financement des transports Nous sommes tous, dans le monde d aujourd hui, usagers des transports, et donc consommateurs de mobilité. Pour se rendre au travail, pratiquer un loisir, partir

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène Le transport est devenu l une des premières sources de pollution. Parmi les

Plus en détail

AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE

AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE DOSSIER DE PRESSE 2015 AUJOURD HUI ET DEMAIN ROULEZ MOINS CHER ET PLUS PROPRE 0,81 LE LITRE! Le GPL est le carburant le moins cher disponible à la pompe en France. Le GPL est plus économique que les carburants

Plus en détail

Le Caddy et Caddy Maxi

Le Caddy et Caddy Maxi Le Caddy et Caddy Maxi A côté des modèles essence ou diesel, le Caddy et le Caddy Maxi sont proposés - si vous le souhaitez - en version Caddy BiFuel ou Caddy EcoFuel. Ces versions vous permettent de réduire

Plus en détail

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

04-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE

04-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE 04-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE INTRODUCTION Comme chaque année, nous vous proposons une mise à jour de la fiscalité automobile. Traditionnellement, les modifications importantes prennent

Plus en détail

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 1 Brochure ALD electric INTRODUCTION Notre offre ALD electric se compose d une gamme très complète de véhicules électriques comprenant des hybrides

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

Consommations énergétiques de Midi-Pyrénées sur la période 1990-2004

Consommations énergétiques de Midi-Pyrénées sur la période 1990-2004 Note 1 OREMIP - Novembre 2006 Bilans régionaux de consommation et de production d'énergie pour la période 1990-2004 Il convient de considérer avec précaution l ensemble des résultats étant donné qu il

Plus en détail

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006 Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006 Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil du Trésor, 2006 N o de catalogue

Plus en détail

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie Guide Guide pratique pratique des pour aides à la les propriété études de intellectuelle faisabilité en Wallonie SOMMAIRE 1. L innovation technologique... 2 2. Le cadre légal des aides... 2 2.1. Recherche

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Il devrait être automatique

Il devrait être automatique Déplacements le covoiturage urbain 80% des conducteurs sont seuls dans leur voiture Il devrait être automatique Une utilisation excessive de la voiture engendre une augmentation de la pollution, des encombrements

Plus en détail

1 FAITES CONNAISSANCE AVEC LA MÉTHODE DES PLANS D EXPÉRIENCES

1 FAITES CONNAISSANCE AVEC LA MÉTHODE DES PLANS D EXPÉRIENCES 1 FAITES CONNAISSANCE AVEC LA MÉTHODE DES PLANS D EXPÉRIENCES Si vous lisez ce livre c est que, probablement, vous faites des expériences et que vous cherchez à mieux les organiser. Vous cherchez surtout

Plus en détail

ÉPREUVE DE SCIENCE PHYSIQUE TRAVAUX DIRIGES DURES : 02 heures COEFFICIENT :

ÉPREUVE DE SCIENCE PHYSIQUE TRAVAUX DIRIGES DURES : 02 heures COEFFICIENT : ÉPREUVE DE SCIENCE PHYSIQUE Thème : moteur à piston A- Question : 1- Définis : a) Gaz frais b) Gaz brulés 2- Donne le rôle de chaque phase d un moteur à explosion. - Donne, dans un moteur à explosion,

Plus en détail

VEOLIA PROPRETE ILE DE FRANCE ACTIONS DE REDUCTION D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIODE : 2012 2014

VEOLIA PROPRETE ILE DE FRANCE ACTIONS DE REDUCTION D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIODE : 2012 2014 Veolia Propreté Ile de France 608202727 26 avenue des Champs Pierreux 92022 Nanterre cedex Contact : Esther Groussain Fonction : Directrice QHSE adjointe Adresse : 26 avenue des Champs Pierreux 92022 Nanterre

Plus en détail

Puissance = 7.4 La puissance mécanique

Puissance = 7.4 La puissance mécanique Nous avons vu comment le travail effectué par une force peut faire varier l énergie cinétique d un objet. La puissance mécanique développée par une force est une autre grandeur physique qui est reliée

Plus en détail

De 2001 à 2004, les exportations allemandes ont été nettement

De 2001 à 2004, les exportations allemandes ont été nettement Dossiers Anne-Juliette Bessone Benoît Heitz Division synthèse conjoncturelle De 2001 à 2004, les exportations allemandes ont été nettement plus dynamiques que les exportations françaises. Géographiquement,

Plus en détail

Développement de systèmes plus intelligents : Etude technique de systèmes d aide à des programmes écologiques basés sur la modélisation.

Développement de systèmes plus intelligents : Etude technique de systèmes d aide à des programmes écologiques basés sur la modélisation. Développement axé sur la modélisation Livre blanc Juin 2009 Développement de systèmes plus intelligents : Etude technique de systèmes d aide à des programmes écologiques basés sur la modélisation. Dr.

Plus en détail

Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage

Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage VMI a entrepris depuis plusieurs années déjà des travaux de recherche sur le contrôle des différents paramètres de conduite

Plus en détail

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1)

3. Puissance nécessaire au déplacement (travail sur planche n 1) 1. Données 1.1 Unités d'énergie Le joule (J) Le Watt heure (W.h) 1.2 Unités de puissance Le watt (W) le cheval vapeur (ch ou hp) 1 W.h = 3 600 J 1 W = 1 J/s 1 ch = 736 W 1.3 Unités de vitesse Le mètre

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE

PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE Délégation Régionale de Martinique ETUDE DE FAISABILITE DES VEHICULES

Plus en détail

Scania lance un camion hybride à usage urbain

Scania lance un camion hybride à usage urbain PRESS info 13 octobre 2015 Scania lance un camion hybride à usage urbain Scania commercialise un poids lourd hybride conçu pour être utilisé en milieu urbain. Mode silencieux disponible, fonctionnement

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

MOBILIS 2012. Atelier B1: Range-Extender l électrique longue portée

MOBILIS 2012. Atelier B1: Range-Extender l électrique longue portée MOBILIS 2012 Atelier B1: Range-Extender l électrique longue portée Exemple de réalisation de GDF SUEZ-CRIGEN: G-City - le 1 er véhicule GNV à traction électrique 13/11/2012 Gérard COLLING MOBILIS 2012

Plus en détail

DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL : CHANGER LA MOTORISATION?

DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL : CHANGER LA MOTORISATION? DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL : CHANGER LA MOTORISATION? L'énergie : stockage, distribution, transformation, impact environnemental. .1-2-A Cet objet technique me convient-il? DIMINUER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Plus en détail

Consomini - 2 000 km avec un litre d essence. Thierry Robert Laboratoire Energie & Mobilité Rue de la Serre 7 2610 St-Imier

Consomini - 2 000 km avec un litre d essence. Thierry Robert Laboratoire Energie & Mobilité Rue de la Serre 7 2610 St-Imier Consomini - 2 000 km avec un litre d essence Thierry Robert Laboratoire Energie & Mobilité Rue de la Serre 7 2610 St-Imier Apéro énergie 2014 2 avril 2014 HE-ARC ingénierie Présentation Arts appliqués

Plus en détail

Etude d une installation de cogénération industrielle

Etude d une installation de cogénération industrielle Etude d une installation de cogénération industrielle Objectif du TD : L objectif de ce TD est l étude et la modélisation sous Thermoptim d une installation de cogénération existante, et l influence des

Plus en détail

- Swiss mobility days - Introduction à la mobilité électrique. Numa Glutz chef de projet Mobilité & Développement Durable Ville de Neuchâtel

- Swiss mobility days - Introduction à la mobilité électrique. Numa Glutz chef de projet Mobilité & Développement Durable Ville de Neuchâtel - Swiss mobility days - Introduction à la mobilité électrique Numa Glutz chef de projet Mobilité & Développement Durable Ville de Neuchâtel Introduction à la mobilité électrique 1. Redéfinir sa mobilité

Plus en détail

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER 21 mars 2013 Rappelons tout d abord que le diesel est un moteur, alimenté par un carburant le gazole. Dans le langage courant on confond trop souvent

Plus en détail

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE Martin Brookes Économiste senior, Goldman Sachs Je vais diviser ma présentation en

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

TIMIN J-Louis. le 15.02.12. Le marché de la Réduction des émissions de CO2 et des consommations de carburant.

TIMIN J-Louis. le 15.02.12. Le marché de la Réduction des émissions de CO2 et des consommations de carburant. Le marché de la Réduction des émissions de CO2 et des consommations de carburant. TIMIN J-Louis le 15.02.12 Bibliographie [1] Motorisation des Véhicules Electriques B. MULTON Techniques de l ingénieur

Plus en détail

SE DÉPLACER PLUS VERT

SE DÉPLACER PLUS VERT NOVEMBRE 2015 lesclesdelabanque.com PROFESSIONNELS SE DÉPLACER PLUS VERT N 4 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction 3 Pourquoi opter pour des véhicules moins

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Ordonnance sur l'énergie

Ordonnance sur l'énergie Ordonnance sur l'énergie (OEne) Modification du Le Conseil fédéral suisse, vu l'art. 16, al. 1, de la loi du 26 juin 1998 sur l'énergie (loi, LEne) 1, en application de la loi fédérale du 6 octobre 1995

Plus en détail

01-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE

01-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE 01-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE INTRODUCTION Comme chaque année, nous vous proposons une mise à jour de la fiscalité automobile. Traditionnellement, les modifications importantes prennent

Plus en détail

Bilan Gaz à effet de serre 2014

Bilan Gaz à effet de serre 2014 Bilan Gaz à effet de serre 2014 Sommaire I. Contexte et objectif... 2 II. Périmètre organisationnel retenu... 3 III. Méthodologie... 4 IV. Emissions de GES... 7 V. Emissions évitées... 9 VI. Incertitudes...

Plus en détail

L arrivée des transporteurs à faibles coûts : la réaction des transporteurs existants en terme de capacité aérienne au Canada 1

L arrivée des transporteurs à faibles coûts : la réaction des transporteurs existants en terme de capacité aérienne au Canada 1 L arrivée des transporteurs à faibles coûts : la réaction des transporteurs existants en terme de capacité aérienne au Canada 1 1. Introduction Sylvain Ouellet, Division des transports Statistique Canada,

Plus en détail

Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n

Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2013 Assemblée départementale du 27 juin 2014 1 / 13 1 / 13 SOMMAIRE Contexte et éléments de méthode...3

Plus en détail

Analyse des consommations énergétiques des établissements de santé franciliens. Rapport final

Analyse des consommations énergétiques des établissements de santé franciliens. Rapport final Analyse des consommations énergétiques des établissements de santé franciliens Rapport final Septembre 2008 Sommaire 1.! Synthèse...4! 2.! Trente établissements de santé ont été analysés...5! 3.! Analyse

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

Bien connaître le tarif Vert

Bien connaître le tarif Vert Bien connaître le tarif Vert http://corse.edf.com Comment se présente le tarif vert A5 1 Plusieurs versions tarifaires Courtes utilisations Moyennes utilisations Longues utilisations mais une structure

Plus en détail

Besoins énergétiques et impact environnemental du chauffage des bâtiments résidentiels au Maroc

Besoins énergétiques et impact environnemental du chauffage des bâtiments résidentiels au Maroc Besoins énergétiques et impact environnemental du chauffage des bâtiments résidentiels au Maroc Rachida IDCHABANI 1 *, Mohamed ELGANAOUI 2, Mohamed GAROUM 1 1 Laboratoire d Energie, Matériaux et Environnement,

Plus en détail

EcoValais. Equipe de projet: Yoann Flück, Ruben De Campos, Raetz Guillaume, Sidler Laura

EcoValais. Equipe de projet: Yoann Flück, Ruben De Campos, Raetz Guillaume, Sidler Laura EcoValais Equipe de projet: Yoann Flück, Ruben De Campos, Raetz Guillaume, Sidler Laura Métier: Électronicien Année d'apprentissage: 1 ère Nom de l'école ou de l'entreprise: Ecole des Métiers du Valais

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

Destination liberté...

Destination liberté... Destination liberté... Avec City, nouveau modèle compact de la gamme, AIXAM vous fait accéder à la liberté et au plaisir automobile. Son nouveau design élégant et racé détournera les regards sur son passage.

Plus en détail

Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum

Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum Document de synthèse Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum Table des matières 1. Introduction 3 2. Sensibilité à la lumière : une mesure complexe 3 3. Ne vous faites

Plus en détail

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Janvier 2014 5 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain:

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

LE NOUVEAU CADRE DE LA CONSTRUCTION

LE NOUVEAU CADRE DE LA CONSTRUCTION Roger Cadiergues MémoCad mb01.a LE NOUVEAU CADRE DE LA CONSTRUCTION SOMMAIRE mb01.1. Le cadre fonctionnel mb01.2. Les évolutions récentes mb01.3. Face aux principaux défis mb01.4. Le Grenelle de l environnement

Plus en détail

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT?

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT? OÙ EN SOMMES NOUS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC Par (et selon) Jean-Marc Boudreau prof.ing. Le 24 janvier 2006 $ par litre ÉVOLUTION DES COÛTS DE L'HUILE 0,80 0,70 OBSERVÉ 0,60 PRÉVU 0,50

Plus en détail

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012 Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku

Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku UNIVERSITE François Rabelais TOURS Polytech Tours-Département Informatique 64, Avenue Jean Portalis 37200 TOURS Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku Encadré par : Présenté par : M. J-L Bouquard Florent

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

Impacts environnementaux SOMMAIRE. 1. données de cadrage environnementales (électricité. des équipements, transport, bâtiments )

Impacts environnementaux SOMMAIRE. 1. données de cadrage environnementales (électricité. des équipements, transport, bâtiments ) 1 Impacts environnementaux SOMMAIRE 1. données de cadrage environnementales (électricité des équipements, transport, bâtiments ) 2. rapide comparaison bureau classique / télécentre / travail à domicile

Plus en détail

Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution

Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution Jean DELSEY Expert Transports Membre CNA Energie Climat Air Quelques Faits et Informations La teneur en CO2 atteint 400

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Evaluer les impacts environnementaux de cet équipement sur l ensemble de son cycle de vie et identifier ses aspects environnementaux significatifs

Evaluer les impacts environnementaux de cet équipement sur l ensemble de son cycle de vie et identifier ses aspects environnementaux significatifs Analyse du Cycle de Vie d un téléphone portable Synthèse Etude pour : CODDE Pôle de compétence en Environnement des Industries Electriques et Electroniques 170 rue de Chatagnon ZI Centr Alp - 38430 Moirans

Plus en détail

Energie et transport : La vitesse se paye

Energie et transport : La vitesse se paye Energie et transport : La vitesse se paye Pierre BIDAN Université Paul Sabatier - Laboratoire LAPLACE http://www.laplace.univ-tlse.fr/ Bât. 3R3 pierre.bidan@laplace.univ-tlse.fr 1 Plan Energie au quotidien

Plus en détail

Réflexions et retours d expériences de nouveaux modes de transports urbains. Jacques RICHARD, Dimitri RACHOULIS et Aurélien NOVELLE

Réflexions et retours d expériences de nouveaux modes de transports urbains. Jacques RICHARD, Dimitri RACHOULIS et Aurélien NOVELLE Réflexions et retours d expériences de nouveaux modes de transports urbains Jacques RICHARD, Dimitri RACHOULIS et Aurélien NOVELLE Plan Préambule / écoconception et défi environnemental Etude environnementale

Plus en détail

Le Défi Energétique Pourquoi une Taxe Carbone?

Le Défi Energétique Pourquoi une Taxe Carbone? Le Défi Energétique Pourquoi une Taxe Carbone? Avant, le pétrole sortait de terre sans qu'on ait rien à faire ou presque. Maintenant, il faut l'extraire en le chauffant ou en injectant de l'eau dans la

Plus en détail

Annexe. au mémoire présenté par. BCT Consultation Inc. dans le cadre des consultations publiques sur la. Loi sur l équité salariale

Annexe. au mémoire présenté par. BCT Consultation Inc. dans le cadre des consultations publiques sur la. Loi sur l équité salariale Annexe au mémoire présenté par BCT Consultation Inc. dans le cadre des consultations publiques sur la Loi sur l équité salariale Mars 2003 AVANT-PROPOS Cette annexe se veut un document complémentaire au

Plus en détail

Énergie, économie et environnement

Énergie, économie et environnement Énergie, économie et environnement Johann Collot professeur à l'université Grenoble Alpes et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) université Grenoble Alpes,

Plus en détail

MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant

MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant Résultats clés Les résultats ont été mesurés sur les différents prototypes VCRi : moteurs monocylindre, moteurs multicylindre et

Plus en détail

Efficace par nature. Une très grande dureté de surface. Une exceptionnelle résistance à l abrasion. Une excellente résistance à la corrosion

Efficace par nature. Une très grande dureté de surface. Une exceptionnelle résistance à l abrasion. Une excellente résistance à la corrosion Hard to Beat Efficace par nature Les avantages commerciaux de l utilisation de l aluminium pour la fabrication de véhicules industriels sont bien connus et parfaitement indiscutables : gains de poids permettant

Plus en détail

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler 4. Le rapport f/d Le rapport f/d va influencer le temps de pause photographique. 4.a Définition Le rapport d ouverture ou ouverture relative est le quotient

Plus en détail

Toutefois, nous estimons que ces informations sont trompeuses.

Toutefois, nous estimons que ces informations sont trompeuses. for the people for the planet for the future Jeudi, 10 janvier 2008 MISE EN DEMEURE Messieurs, Notre ASBL Friends of the Earth Europe, dont le siège social est sis rue Blanche, 15 à 1050 Bruxelles et moi-même

Plus en détail

GNV : le gaz naturel utilisé comme carburant automobile. Une sélection de questions et réponses

GNV : le gaz naturel utilisé comme carburant automobile. Une sélection de questions et réponses GNV : le gaz naturel utilisé comme carburant automobile Une sélection de questions et réponses s.a. D Ieteren nv Marketing, Training & Direct Sales Creation & Copywriting novembre 2014 Sommaire 2 La voiture

Plus en détail

réduire mon empreinte sur la planète?

réduire mon empreinte sur la planète? COMMENT être un éco-conducteur, faire de réelles économies, réduire mon empreinte sur la planète? Bien sûr la meilleure solution consiste à privilégier au maximum les alternatives à la voiture : Bus :

Plus en détail

BAC BLANC n 1. PARTIE 1 : Défi énergétique (45min)

BAC BLANC n 1. PARTIE 1 : Défi énergétique (45min) 90 min 4 décembre 2015 BAC BLANC n 1 Nom :. Note : /20 Remarque : la calculatrice est interdite. Vous avez le droit à votre feuille de résumé pour le commentaire argumenté sans annotation. PARTIE 1 : Défi

Plus en détail

Le 7 février 2011, Messieurs les Co-présidents,

Le 7 février 2011, Messieurs les Co-présidents, Le 7 février 2011, Commission de l Énergie du Nouveau-Brunswick M. Jeannot Volpé, Co-président M. Bill Thompson, Co-président C.P. 6000 Fredericton, N.B. E3B 5H1 Messieurs les Co-présidents, Dans un premier

Plus en détail

Les dotations en crédits et en emplois

Les dotations en crédits et en emplois Les dotations en crédits et en emplois 1. Analyse de Sympa 1.1. De SAnRéMo à SyMPA Le nouveau système de réparation des moyens humains et financiers (Système de répartition des moyens à la performance

Plus en détail