Evaluation Informatique Session 2 3 juillet NOM : Prénom : Groupe :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe :"

Transcription

1 Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014 NOM : Prénom : Groupe :

2 Rapport de Stage Groupe 00 I) FILIERES ENERGETIQUES AU COURS DE L EXERCICE INTENSE REPETE ) PRODUCTION D ENERGIE ) GLYCOLYSE ANAEROBIE OU FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE :... 3 II) GLYCOLYSE ANAEROBIE ET METABOLISME DU LACTATE LORS DE SPRINTS ET D EXERCICES DE HAUTE INTENSITE REPETES: ) PRODUCTION DE LACTATE :... 4 a) La Lactatémie :... 4 b) ATP Turnover :... 5 III) FACTEURS LIMITANTS : ) FATIGUE PERIPHERIQUE :... 6 a) Accumulation de protons H+ et acidose métabolique... 6 b) Accumulation de lactate et saturation des enzymes LDH ) FATIGUE CENTRALE :... 7 IV) PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE LA GLYCOLYSE ANAEROBIE : ) AUGMENTATION DE LA PRODUCTION DE LACTATE: ) REGULATION DE L EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE :... 9 V) INDEX Université Paul SABATIER - STAPS L1 2

3 Prénom et Nom I) Filières énergétiques au cours de l exercice intense répété 1) Production d énergie Lors de la contraction musculaire, la formation et la rupture répétées des pontages de l actine et de la myosine requièrent de l énergie ; celle-ci est libérée par l hydrolyse de l ATP présent en quantité très limitée dans le muscle Pour effectuer des exercices intenses au-delà de quelques secondes l organisme doit synthétiser continuellement des molécules d Adénosine Triphosphate (ATP). Ceci est réalisé au sein des différentes voies métaboliques : l hydrolyse de la créatine phosphate (PCr), la glycolyse (catabolisme du glucose), la glycogénolyse (catabolisme du glycogène) qui se déroulent dans le cytosol sans utiliser directement de l oxygène et enfin les phosphorylations oxydatives qui ont lieu dans les mitochondries. Le système ATP-PCr fournit l essentiel de l énergie pour un effort entre 10 et 15 secondes. Une minute 30 secondes de repos est nécessaire pour retrouver 65% du stock de PCr. Lors de récupérations plus courtes c est la glycolyse anaérobie qui produit la plupart de l énergie. 2) Glycolyse anaérobie ou filière anaérobie lactique : La glycolyse anaérobie lactique correspond à la filière anaérobie lactique (Pradet, 1996). Les termes de puissance et de capacité que nous emploierons sont classiquement utilisés dans l entraînement pour développer les filières énergétiques. Selon Doutreloux (2013), la puissance d une filière correspond à la quantité de travail fourni par unité de temps a lors que la capacité d une filière correspond à la quantité d énergie disponible dans un système. Le délai d épuisement de la puissance anaérobie lactique est de 25 à 45 secondes alors que la capacité peut aller jusqu à deux minutes. La voie de la production d énergie de cette filière est la glycolyse. C est un système très complexe qui nécessite douze réactions pour dégrader le glycogène en lactate. Toutes ces réactions se déroulent dans le cytoplasme de la cellule. La production de l ATP par la glycolyse anaérobie s opère par deux voies métaboliques représentées dans le schéma en annexe 4. Chacune de ces voies implique des réactions enzymatiques que l exercice peut perturber. Université Paul SABATIER - STAPS L1 3

4 Rapport de Stage Groupe 00 La glycolyse : utilise le glucose apporté par l alimentation et qui se trouve dans le compartiment sanguin. La glycolyse va dégrader le glucose et donner deux acides lactiques. La glycogénolyse : utilise la dégradation du glycogène en réserve dans le muscle et dans le foie. L hydrolyse du glycogène par la glycogénolyse donne trois ATP alors que celle du glucose n en produit que deux puisqu une molécule d ATP est initialement utilisée pour transformer le glucose en Glucose-6-Phosphate (G-6-P) (figure en Annexe 4). Bien qu elle ne produise pas une quantité importante d énergie, combinée au système ATP- PCr, la glycolyse anaérobie permet de développer des niveaux de force très importants. En l absence d O2, la glycolyse produit le pyruvate dont la transformation donne le lactate. Lorsque l acide lactique se sépare de son proton (H+), le composé restant se lie avec des ions sodium (Na+) ou potassium (K+) pour former un sel appelé lactate. L accumulation de lactate est le marqueur du métabolisme anaérobie lactique (Lacour, Bouvat et Barthélémy, 1990 ; Péronnet, 2013) Cependant, il y a des facteurs limitant la production de force. C est cette libération d H+, combinée à d autres facteurs limitants qui vont altérer la contraction musculaire. II) Glycolyse anaérobie et métabolisme du lactate lors de sprints et d exercices de haute intensité répétés: 1) Production de lactate : a) La Lactatémie : Comme nous l avons vu dans le chapitre précédent, la glycolyse anaérobie assure la fourniture d énergie combinée au système ATP-PCr au cours d exercices intenses. Cazorla et al. (2001) montrent que plus la concentration en lactate est importante, plus intense a été le travail musculaire. Lacour et al. (1990) montrent une forte corrélation entre la lactatémie et la performance sur 400m. Par conséquent, les athlètes qui réussissent le mieux sont ceux qui produisent le plus de lactate par unité de temps et donc plus d énergie par la voie anaérobie lactique. Péronnet (2013), nous apporte plus de précision sur la compréhension de l énergie Université Paul SABATIER - STAPS L1 4

5 Prénom et Nom provenant de la glycolyse anaérobie. Si la lactatémie n évolue pas ou ne varie plus au cours de l exercice, il n y pas de production d énergie anaérobie. Tous les électrons sont captés par l O2 et l ATP est alors d origine aérobie. «De l énergie anaérobie n est en fait produite que si le flux de lactate produit dépasse le flux éliminé, c est le cas pour des exercices intenses de courte durée.» (Péronnet, 2013). Plus spécifiquement, nous appelons exercices intenses de courte durée, les répétitions de sprints et d exercices de haute intensité par intervalle comme cela est le cas dans le rugby. De nombreuses recherches se sont portées sur ces types d entraînements au cours des quinze dernières années. Ce concept que nous développerons plus tard est défini très largement par le High-Intensity Interval Training (Buchheit et Laursen, 2013 ; Buchheit et al. 2009). Il utilise spécifiquement le développement de la glycolyse anaérobie lactique. b) ATP Turnover : A titre d exemple, pour des efforts maximaux répétés de 10 secondes, la glycolyse anaérobie lactique fournit entre 55 et 75% de l énergie (Bogdanis, Nevill, Lakomy et Boobis, 1998) et entre 36 et 48% pour des efforts de 30 secondes (Bogdanis, 2012). Le reste de la production d énergie est assurée par les autres filières énergétiques qui ne sont pas négligeables. Figure 1 : Pourcentage des filières énergétiques au cours d un effort maximal de 30 secondes sur vélo (D après Bogdanis, 2012) En l absence d O2, au bout de la chaîne de la glycolyse, le pyruvate se transforme en lactate. Cette action n est possible que par la présence de l enzyme Lactatedéshydorgénase (LDH). Lorsque l intensité de l exercice se prolonge la production de lactate augmente (Howlett, Angus, Proietto, Hargreaves, 1998) et l activité de l enzyme est alors dépassée. La glycolyse Université Paul SABATIER - STAPS L1 5

6 Rapport de Stage Groupe 00 s effectue alors en présence d O2 puisque le pyruvate pénètre dans la mitochondrie et se transforme en AcétylCoA et entre dans le cycle de KREBS. Lors de la répétition d exercices intenses, on observe un ATP turnover (Bogdanis, 2012). La lactatémie est moins importante, et la poursuite de l effort se fait via la glycolyse aérobie. La puissance de la glycolyse anaérobie est donc limitée dans le temps et nécessite la présence d O2 pour maintenir une intensité élevée au-delà de trois répétitions maximales de 30 secondes d effort sur vélo entrecoupées de 4 minutes de récupération (Bogdanis et al ; Parolin et al ; Spriet, Lindinger, McKelvie, Heigenhauser et Jones, 1989 ; Trump, Heigenhauser, Putman et Spriet 1996 ; McCartney et al. 1986). Nous pensons que suite à un entraînement adapté, nous allons pouvoir maintenir plus longtemps un pourcentage élevé d énergie provenant de la glycolyse anaérobie afin de développer la puissance et la capacité anaérobie lactique. III) Facteurs Limitants : 1) Fatigue périphérique : a) Accumulation de protons H+ et acidose métabolique Lors de la transformation du pyruvate en lactate, des protons (H+) sont libérés dans le muscle puis dans le sang. L accumulation de protons H+ entraîne une baisse du ph et réduit la production d énergie par l inhibition des transformations du glycogène en lactate. Cette acidification va affecter la répétition d efforts intenses par une perturbation contractile et/ou une inhibition de la production d ATP au travers de la glycolyse (Girard, Mendez-Villanueva et Bishop, 2011). Inhibition des enzymes de la glycolyse telles que l enzyme Phosphofructokinase (PFK), le glycogène phosphorylase (Spriet et al ; Girard et al. 2011). Perturbation des capacités contractiles : diminution de l affinité de la troponine C pour le Calcium (Ca2+) et donc perturbation des ponts d union actine-myosine (Verges et Perrey, 2010). Université Paul SABATIER - STAPS L1 6

7 Prénom et Nom Figure 2 : Accumulation de protons H+ et perturbations glycolyse fonctionnelle (Cazorla et al. 2001) b) Accumulation de lactate et saturation des enzymes LDH Bien que la production de lactate soit synonyme de performance (Cazorla et al ; Lacour et al. 1999), elle entraîne également l augmentation des facteurs limitants. En effet, plus la production augmente et plus l intensité est élevée jusqu à un certain seuil. L enzyme LDH est responsable de la conversion du pyruvate en lactate. Or, l incapacité de cette enzyme à utiliser le lactate entraîne une baisse de l intensité. En effet, le pyruvate entre dans le cycle de KREBS en présence d O2 via l enzyme PDH et l intensité diminue. 2) Fatigue centrale : La fatigue nerveuse comprend les facteurs qui vont déterminer la diminution de contractilité musculaire, indépendamment des facteurs intramusculaires et/ou métaboliques. Pour résumer elle se traduit par une baisse du niveau d activation des fibres (Lepers, 2010). Navette du lactate : Le lactate produit au cours de l exercice par le muscle strié squelettique s accumule dans le cytosol. Le lactate est produit par les fibres glycolytiques de type II puis il est transféré dans le sang. Une partie est transportée dans le compartiment sanguin via les transporteurs du lactate MCT (Monocarboxylate). Il va être oxydé par le myocarde (cycle de KREBS) pour Université Paul SABATIER - STAPS L1 7

8 Rapport de Stage Groupe 00 produire de l ATP, ou va permettre de reconstituer les stocks de glycogène hépatique. L autre partie qui n est pas utilisée par le cœur et qui revient au niveau du muscle est captée par les fibres oxydatives (type I) puis oxydée dans la mitochondrie lorsque l intensité diminue ou à l arrêt de l exercice (Brooks et al., 1999). Il existe différents systèmes de transport du lactate dans le sang : Diffusion passive : le lactate est transporté selon un gradient de concentration. C est-àdire d un milieu où il est le plus concentré vers un milieu où il est le moins concentré, donc du muscle vers le sang. Transport facilité : il se fait par l intermédiaire des monocarboxylates MCTs, (Péronnet, 2013). Le MCT1 permet l entrée du lactate du sang vers le muscle et se situe au niveau des fibres oxydatives. Le MCT4 permet la sortie du lactate présent dans le muscle vers le compartiment sanguin et se situe au niveau des fibres II. Ce transport via les MCT est responsable à 90% du flux de lactate. Université Paul SABATIER - STAPS L1 8

9 Prénom et Nom IV) Perspectives de développement de la glycolyse anaérobie : 1) Augmentation de la production de lactate: o Augmentation du nombre de fibres IIA et IIX : ce sont les fibres rapides qui permettent d utiliser la voie anaérobie lactique et qui produise le lactate (enzyme LDH). o Augmentation des enzymes de la glycolyse responsables de la production de lactate : LDH, PFK. o Augmentation de la section des fibres et du réticulum sarcoplasmique (augmentation libération Ca2+). 2) Régulation de l équilibre acidobasique : La régulation de l équilibre acido-basique est essentielle pour améliorer la performance et permettre la poursuite de l exercice musculaire de haute intensité. Il existe deux grands types de déséquilibre acido-basique à l exercice, métabolique et respiratoire. Ils sont compensés par la respiration et les reins à l aide de différents systèmes tampons que l entraînement par RST et SIT peut améliorer (voir Chapitre III.3). Les systèmes tampons sont des composés chimiques qui peuvent se combiner indifféremment à des corps acides ou basiques pour contrebalancer leur acidité ou leur alcalinité. Ils permettent de minimiser la baisse du ph. o Les tampons intracellulaires et osseux comprennent les échanges ioniques entre milieu intra et extracellulaire, les phosphates de calcium (quittent l os pour jouer le rôle de tampon dans le plasma) et l hémoglobine (fixe les ions H+ au niveau des tissus et les libère au niveau des poumons). o Les tampons extracellulaires : protéines plasmatiques et phosphates plasmatiques. o Système Acide carbonique Bicarbonate : Les bicarbonates permettent de capter ces ions H+ et de contrebalancer la baisse du ph (Cairns, 2006 ; Nielsen et al., 2002 Université Paul SABATIER - STAPS L1 9

10 Rapport de Stage Groupe 00 V) INDEX A ATP... 3 L La glycogénolyse... 4 La glycolyse... 4 P PCr... 3 Université Paul SABATIER - STAPS L1 10

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE 1) Introduction 2) Rappel 3) Exploration du métabolisme anaérobie 3.1) Méthode Directe 3.2) Méthodes Indirectes 4) Développement du Métabolisme Anaérobie 5) Adaptations

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Fatigue et crampes musculaires

Fatigue et crampes musculaires Fatigue et crampes musculaires Professeur Pierre Kaminsky Unité de médecine interne orientée vers les maladies orphelines et systémiques Centre de Référence des Maladies Neuromusculaires Centre de Référence

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

LE MOUVEMENT ( mécanisme ) A. Le muscle

LE MOUVEMENT ( mécanisme ) A. Le muscle LE MOUVEMENT ( mécanisme ) A. Le muscle 1. Définition : C est l organe effecteur du mouvement. a. fonction Il a 2 fonctions essentielles : - Production de force : énergie chimique transformée en énergie

Plus en détail

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi Notes TD1 La glycolyse (2ATP) La glycolyse est une voie métabolique d'assimilation du glucose et de production d'énergie. Elle se déroule dans le cytoplasme de la cellule. Comme son nom l'indique elle

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique La glycolyse est dite anaérobie si le pyruvate ne peut pas «aller plus

Plus en détail

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE METABOLISME RENAL Le rein est un organe complexe chargé de maintenir l homéostasie de l organisme en assurant l élimination de déchets produits par le métabolisme (urée, ammoniaque, acide urique ), le

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

Chapitre 9: Respiration cellulaire

Chapitre 9: Respiration cellulaire Chapitre 9: Respiration cellulaire Concept de base respiration cellulaire Processus de la respiration aérobie ATP et travail cellulaire Réactions d oxydoréduction Respiration et fermentation Caractéristiques

Plus en détail

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES SUPPORT UC1 CFEB et CQP 2015-2016 DEBACQ JF JUIN 2015 / Version 9 La filière anaérobie alactique Mise en route du système ATP-PCr : Dans la cellule musculaire il

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

Energé'que et performance Philippe Hellard

Energé'que et performance Philippe Hellard Energé'que et performance Philippe Hellard de BUDAPEST par SHANGHAI Fédération Française de Natation jusqu à LONDRES PLAN Fonctionnement énergétique. Analyse de l activité et énergétique. Les différents

Plus en détail

Régulation de l équilibre acido-basique

Régulation de l équilibre acido-basique Régulation de l équilibre acido-basique Introduction Les ions H + dans l organisme Concentration en ions H + remarquablement constante : - ph du plasma artériel = 7,40 +/- 0,03 - Le sang veineux plus riche

Plus en détail

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme L eau pure contient 10-7 moles/l de H+. ph = - log [H+] = 7 Un acide est une substance qui libère des H+. Si on ajoute un acide dans l eau, [H+] augmente

Plus en détail

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte C est un travail très précieux pour tous les enseignants et étudiants, réalisé par l équipe Académique dirigé par F.Bergé avec

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

METABOLISME TISSULAIRE CHEZ LES MAMMIFERES

METABOLISME TISSULAIRE CHEZ LES MAMMIFERES 1 Chapitre 17 Pr C.ZINSOU METABOLISME TISSULAIRE CHEZ LES MAMMIFERES De l enseignant OBJECTIFS Replacer les grandes voies métaboliques dans le contexte tissulaire au niveau du foie, du tissu adipeux, du

Plus en détail

VERGNE Morgan. Filières énergétiques

VERGNE Morgan. Filières énergétiques Filières énergétiques Présentation des filières énergétiques Dépendant du type d effort Intensité de l effort substrats énergétiques utilisé différent Production d ATP différente ATP : principale source

Plus en détail

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cécile Pétré - 2011 1 2 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3 2. LA MOLECULE D ATP 4 5 La rupture des

Plus en détail

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 13 Equilibre hydrique, électrolytique et acidobasique Fonction essentielle

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Pré-requis Notions de ph, acides, bases, ampholytes Mesure du ph, Physiologie des échanges gazeux respiratoire,

Plus en détail

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP IV 2.2 ROLE DE L ATP IV 2.3 SYNTHESE DE L ATP IV 2.3.1 CATABOLISME DU

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

La Puissance Critique

La Puissance Critique La Puissance Critique Par Loïc Arbez PLAN Généralités Puissance Critique et performance sportive Les facteurs limitants de la Puissance Critique Évaluation de la Puissance Critique Généralités L aptitude

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme

Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme Niveau Niveau Introduction Pourquoi optimiser la récupération? Récupération = étape essentielle du processus

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

Corrigé QCM BIOCHIMIE Biotech 1

Corrigé QCM BIOCHIMIE Biotech 1 " Corrigé QCM BICHIMIE Biotech 1 Consignes : - répondre en utilisant la grille prévue - les documents et la calculatrice sont interdits. Notation : - les QCS comportent 1 seule réponse exacte - QCS juste

Plus en détail

La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid

La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid Christophe.hausswirth@hinsep.fr INSEP La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid Christophe Hausswirth, PhD, HDR, Service Recherche - INSEP Yann_lemeur93@hotmail.com

Plus en détail

Manuel des Entraîneurs FITA

Manuel des Entraîneurs FITA Manuel des Entraîneurs FITA BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Module Niveau Intermédiaire Manuel des Entraîneurs FITA Niveau Intermédiaire Module BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Table des matières

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

L1S1 OUT3. TD 5 BIO-ENERGIE Système Anaérobie lactique. 1. Rappels / CM

L1S1 OUT3. TD 5 BIO-ENERGIE Système Anaérobie lactique. 1. Rappels / CM L1S1 OUT3 TD 5 BIO-ENERGIE Système Anaérobie lactique 1. Rappels / CM 1 L acidose et ses effets a) A basse intensité d exercice b) lorsque l intensité augmente GLUCOSE GLUCOSE H+ H+ NAD, FAD 2 ACIDES PYRUVIQUES

Plus en détail

Réponse de la fibre musculaire à l entrainement. Plan: Plan: Définition: Définition:

Réponse de la fibre musculaire à l entrainement. Plan: Plan: Définition: Définition: Réponse de la fibre musculaire à l entrainement Objectif: Expliciter comment la fibre musculaire s adapte à un entrainement. Stefan Matecki INSERM 1046 s-matecki@chu-montpellier.fr Définition: Excitabilité

Plus en détail

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Chimie et Physiologie pour mieux comprendre 3 ème journée Nutrition NOVACARB 1 FE CRE JR/PG V3 L Equilibre de la Vie UNE PERPÉTUELLE OPPOSITION UN PRINCIPE

Plus en détail

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels Connaissances principales (Ce qu on enseigne à une personne) A. Les principes du conditionnement physique et les concepts de santé et bien-être Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

Pour conclure cette première partie, ce qu'il faut retenir...

Pour conclure cette première partie, ce qu'il faut retenir... Intro Deux parties cette semaine en biochimie : la première consacrée à la monnaie énergétique universelle l'atp et la seconde consacrée à la production d'atp lors d'exercices réalisés à VMA. Dia 1 L'énergie

Plus en détail

LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM

LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM 12/03/2016 Pascale Estripeau Les activités sportives de la FFESSM Activités en déplacement Nage avec palmes Nage en eau vive Plongée sportive

Plus en détail

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate.

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. IV Gluconéogenèse La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. La gluconéogenèses est essentiellement réalisée dans les cellules du foie (90 %). Mais elle peut également survenir,

Plus en détail

Catherine Bonnafous L Équilibre acido-basique

Catherine Bonnafous L Équilibre acido-basique Catherine Bonnafous L Équilibre acidobasique (collection ABC) I Contrôle de l équilibre acidobasique Cette partie permet de montrer l interaction des différents organes et de comprendre la multiplicité

Plus en détail

Mesure de l activité enzymatique

Mesure de l activité enzymatique Mesure de l activité enzymatique - dans cette section, nous traiterons des aspects plus pratiques de la mesure de l activité d une enzyme A. Principes de base - l activité enzymatique est influencée à

Plus en détail

ENERGIE ET PERFORMANCE

ENERGIE ET PERFORMANCE ENERGIE ET PERFORMANCE A. Introduction Les paramètres influençant la performance sont la Génétique, l entraînement, le mental, puis une série de paramètres tels la nutrition, le sommeil, l environnement,

Plus en détail

D utiliser le test de Margaria pour estimer la capacité anaérobie alactique maximale.

D utiliser le test de Margaria pour estimer la capacité anaérobie alactique maximale. AA 3714 - HYSIOLOGIE DE L'ACTIVITÉ HYSIQUE II Session #1 La puissance anaérobie alactique le test de Margaria THÉORIE: L énergie dégagée lors de la dégradation des aliments est entreposée dans les tissus

Plus en détail

Le muscle et la fibre musculaire

Le muscle et la fibre musculaire Le muscle et la fibre musculaire 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Le muscle et la fibre musculaire» 1-Les muscles 2-La fibre musculaire 3-Le sarcolemme et les tubules transverses

Plus en détail

Réabsorption et sécrétion tubulaires

Réabsorption et sécrétion tubulaires UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 6 : Réabsorption et sécrétion tubulaires Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. La

Plus en détail

EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph

EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph Pr Dominique Prié Université itéparis Descartes, Faculté ltéde Médecine PCEM1 Cours 2011 Email: dominique.prie@inserm.fr DÉFINITION DU ph ph= log 10 (H + ) Le ph d une solution

Plus en détail

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève LES TECHNIQUES DE RECUPERATION Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève Définition de la récupération : Période nécessaire après une

Plus en détail

Equilibre acidobasique. Principes

Equilibre acidobasique. Principes Equilibre acidobasique Principes Objectif : maintenir le ph du milieu extracellulaire à 7,40 valeurs physiologiques : 7,36 à 7,42 variations maximales compatibles avec la vie : 6,90 à 7,70 Or : afflux

Plus en détail

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L EQUILIBRE ACIDE-BASE Question 1 :l état acido-basique A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L C) La

Plus en détail

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 1 Quelques idées reçues concernant l entraînement chez les jeunes -Trop s entraîner en cadet va user le jeune coureur - Les bons cadets d aujourd hui ne seront

Plus en détail

LE METABOLISME ANAEROBIE LACTIQUE. {Licence STAPS C1-M2. Cours de François COTTIN} 1. LE METABOLISME ANAEROBIE LACTIQUE...2

LE METABOLISME ANAEROBIE LACTIQUE. {Licence STAPS C1-M2. Cours de François COTTIN} 1. LE METABOLISME ANAEROBIE LACTIQUE...2 LE METABOLISME ANAEROBIE LACTIQUE Le 10 Octobre 1998 {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de François COTTIN} 1. LE METABOLISME ANAEROBIE LACTIQUE...2 1.1. Chaîne énergétique... 2 1.1.1. Utilisation...2

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDE BASE

EQUILIBRE ACIDE BASE EQUILIBRE ACIDE BASE 1 ACIDES ET BASES 1.1 DEFINITIONS Une substance est dite acide quand elle est capable de libérer un proton (H+). L acide chlorhydrique en solution est un acide car il peut libérer

Plus en détail

Propriétés mécaniques musculaires chez le sportif. Fred Grappe

Propriétés mécaniques musculaires chez le sportif. Fred Grappe Propriétés mécaniques musculaires chez le sportif Fred Grappe Mécanismes de la contraction musculaire 1 Structuration du niveau organismique au niveau moléculaire 2 Muscle strié squelettique 3 Fibre musculaire

Plus en détail

Rôle du foie dans l équilibre acido-basique. S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007

Rôle du foie dans l équilibre acido-basique. S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007 Rôle du foie dans l équilibre acido-basique S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007 Quelques rappels ph = log (1/[H+ ]) Métabolisme aérobie Oxydation des lipides et hydrates de carbone CO2

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire?

I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire? I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire? Plan Rappel de physiologie Etat des lieux de la science Quelques reflexions sur l applica1on des principes L ATP: la monnaie d énergie ATP: source d énergie

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE But du cours Connaître et comprendre la structure et le fonctionnement des principaux systèmes nécessaires à la réalisation d un effort physique (contrôle neuro-musculaire, énergétique,

Plus en détail

Bicarbonate de sodium, citrate de sodium

Bicarbonate de sodium, citrate de sodium Bicarbonate de sodium, citrate de sodium Synonyme Bicarbonate de sodium: sodium Citrate de sodium: Type de substances: Bicarbonate de soude, NaHCO3, HCO3-, hydrogénocarbonate de Citrate Substances tampons

Plus en détail

Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules

Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules Biologie cellulaire Introduction 1 Origine et évolution des cellules - On estime l apparition de la vie à 3,5-3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la Terre. - Cette vie aurait commencé avec LUCA

Plus en détail

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE LA MEMBRANE. La cellule Eucaryote a besoin d'eau, de sels minéraux et de macromolécules pour vivre (production d'énergie et source de matières premiaires.).

Plus en détail

VERGNE Morgan. Muscle et fatigue

VERGNE Morgan. Muscle et fatigue Muscle et fatigue Définition de la fatigue musculaire Définition fatigue musculaire : Incapacité à maintenir un niveau de force ou la puissance prédéterminé durant des contractions soutenues ou répétées

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

L entraînement, de la théorie à la pratique

L entraînement, de la théorie à la pratique L entraînement, de la théorie à la pratique Carnets d un vétérinaire du cheval Carnet 9 Defonseca, Marc DMV defonseca Il existe un lien constant entre les bases physiologiques de l effort et leurs applications

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez L endurance aérobie Par Loïc Arbez PLAN Généralités Endurance et performance sportive Les facteurs limitants de l endurance Evaluation de l endurance Généralités L aptitude d un d individu à fournir un

Plus en détail

Bases énergétiques de l activité physique

Bases énergétiques de l activité physique Bases énergétiques de l activité physique A- Les sources énergétiques - Bioénergétique : les filières ε et leurs caractéristiques - Déterminants de la performance en endurance - Causes de la fatigue [B-

Plus en détail

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La matière vivante est constituée d éléments simples appelés atomes qui entrent dans la composition de la substance minérale et organique.

Plus en détail

Lactates : «mode d emploi».

Lactates : «mode d emploi». Lactates : «mode d emploi». INFO DOCUMENT : Edité par le Département Sportif et Scientifique de la F.F.S 1 ère version : septembre 2001 - Remise à jour : juillet 2002 Groupe de travail : Nicolas Coulmy,

Plus en détail

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 LE JEUNE AURELIEN 2 EPIMYSIUM MUSCLE PERIMYSIUM FAISCEAU MUSCULAIRE ENDOMYSIUM FIBRE MUSCULAIRE LE JEUNE AURELIEN 3 SARCOLEMME : Membrane qui entoure la

Plus en détail

UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE

UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE IFSI de DIJON UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE Questions d évaluation Isabelle PIEDADE - Anne-Marie GUILLEMIN Alexandra GENESTIER Cadres de Santé Formateurs En collaboration avec le Dr Vincent BOGGIO référent

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

Faculté des Sciences de Bizerte

Faculté des Sciences de Bizerte Faculté des Sciences de Bizerte sommaire 1. La voie de la glycolyse 1.1. En anaérobie (fermentation) 1.2. En aérobie (respiration) 2. Cycle de Krebs 3. Chaine respiratoire 4. Régulation de la voie de la

Plus en détail

1.6 La division cellulaire

1.6 La division cellulaire 1.6 La division cellulaire Notions clé La mitose est la division du noyau en deux noyaux génétiquement identiques. Les chromosomes se condensent par super-enroulement durant la mitose. La cytocinèse se

Plus en détail

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B Plan I. Structure du système respiratoire Système aérien et respiratoire Mécanisme de la ventilation Vascularisation pulmonaire Physiologie de la respiration II. Echanges gazeux Hématose - Rapport V/Q

Plus en détail

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Monsieur Paul ROBACH Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs de ce symposium et

Plus en détail

Effets de l entraînement

Effets de l entraînement Effets de l entraînement 1. Sur les phosphagènes à hautes énergie : A. Stocks : Pas d effets sur ATP Entr. haute intensité [PCr] Pas de modif. pour la déplétion B. Activités enzymatiques : MyosATPase :

Plus en détail

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Concept d énergie Énergies et travaux cellulaires Forme d énergies Thermodynamique chimique Conversions et couplages énergétiques Différents types

Plus en détail

Force explosive, Elasticité musculaire, Endurance Evaluation des effets du Bol d Air Jacquier

Force explosive, Elasticité musculaire, Endurance Evaluation des effets du Bol d Air Jacquier Force explosive, Elasticité musculaire, Endurance Evaluation des effets du Bol d Air Jacquier Professeur Andrea Lino, Médecin et chirurgien, Professeur associé de Physiologie humaine, Spécialiste de médecine

Plus en détail

LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS)

LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS) LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS) Contenu global : Partie 1 - La théorie du conditionnement physique et son application Partie 2 - Bilan et évaluation Partie 3 -

Plus en détail

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056022 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail