La Louvière a la Une. n 162. décembre. périodique d information communale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Louvière a la Une. n 162. décembre. périodique d information communale"

Transcription

1 120 pages de photographies exceptionnelles Plus d informations dans ce magasin ou via E.R. Hubert Kesse, Chausée de Jolimont 153, 7100 La Louvière périodique d information communale n 162 Avec le soutien de la Ville de La Louvière et de la Province du Hainaut décembre La Louvière a la Une

2 R. LAUWERYS et Cie s.p.r.l. OPTICIENS Depuis octobre, nous présentons le Varilux Confort New Edition Short, un verre au sommet de la qualité qui nous permet un montage parfait dans la majorité des montures. Sans oublier l excellent rapport qualité-prix!!! LAUWERYS, opticiens diplômés agréés toutes mutuelles : un label de qualité et de securité pour votre vision. La Louvière : Place de La Louve, 8 064/ Jolimont : Hall d accueil Hôpital 064/ Ouvert de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30. Samedi de 9h à 13h.

3 La Louvière a la Une ÉDITO p 3 INFO événement p 4 - Janssen voit l avenir en grand à La Louvière INFO communale p L accès au logement, une priorité de la Ville - En route pour une nouvelle administration - Cimetières communaux - nouveau règlement - nouveau partenariat - Le service Population / Etat-Civil vous informe... - Info mariage - Fêtes de fin d année : animations en centre-ville Travaux / mobilité p 10 - Pas de gros travaux en fin d année / Parking gratuit les 24 et 31 décembre - La mobilité en ligne droite avec le Métrobus - Création d une station-bus à Haine-Saint-Pierre La Louvière j y crois p 11 - Rencontre avec Ugo Meli INFO cpas p 12 - Le Relais de l Emploi INFO belle ville p 13 - Collectionnez vos cartes postales belle ville! - Parcs à conteneurs : les cartes quotas, comment ça marche? Info énergiep p 14 Conférence grand public INFO Culture & Loisirs p Le livre «Le Laetare louviérois» - Théatre jeunesse - «Le bureau des histoires» - Expo-animation de la Maison de la Laïcité - Formation en informatique INFO SporT p 16 - Un nouveau dojo pour le judo - Les «Pierrots» ont mis le feu au Tivoli INFO SANTÉ p litres de soupe par an - Maladie articulaire : l arthrose AGENDa p 18 - Agenda - Faut pas nous faire un dessin! FOrum p Le transport en commun Coordination : Service Communication Ville de La Louvière Hôtel de Ville La Louvière T Mail : florence. lalouviere. be Site : www. lalouviere. be Conception, régie et impression : UNImédia - SA Av. Georges Truffaut, Liège T Site : www. uni-media. be Editeur responsable : Rudy ANKAERT, Secrétaire communal Edito Une année est vite passée, vous en conviendrez! 2010 aura vu la mise en oeuvre ou la conclusion de nombreux chantiers visant à la revitalisation, non seulement de notre hypercentre, mais également de nombre d espaces publics à travers l entité. Peu à peu, une ville nouvelle se dessine, laquelle se veut offrir tant à ses citoyens qu à ses visiteurs un visage résolument positif, ouvert et dynamique. Avec la finalisation du nouveau parking de la Cour Pardonche, l offre de stationnement s est considérablement accrue en centre-ville et une première phase des travaux du Contournement Ouest s est achevée. Je voudrais aussi épingler la future Cité administrative, dont tous les détails vous sont dévoilés dans cette édition. Cette dernière a pour objet majeur de rapprocher la population de son administration, pour un service optimal, et disposera d aménagements visant la maîtrise énergétique. Un témoignage de plus de notre souhait de placer le Citoyen au coeur de nos préoccupations, tout en gardant le développement durable en ligne de mire. La valorisation du commerce local constitue un autre plan d action avec, chaque mois, dans le cadre de la campagne «La Louvière, j y crois!», des portraits de commerçants et de chefs d entreprises. Jour après jour, nous progressons ensemble, surmontons les inévitables obstacles et réaffirmons notre détermination à aider notre Cité à saisir les rênes de son destin, dévoiler de nouveaux atours, et s imposer en modèle. D ores et déjà, permettez-moi de vous souhaiter d agréables fêtes de fin d année! Votre Bourgmestre Jacques GOBERT Président de l Union des Villes et Communes de Wallonie 162 décembre d

4 Info Evénements Janssen voit l avenir en grand à La Louvière Le centre couvrira une surface opérationnelle totale de m², avec des possibilités d extensions sur un terrain de m², et sera construit sur un site d une superficie totale de m², extensible de m². Janssen, la filiale pharmaceutique belge du géant américain Johnson&Johnson, a officiellement posé, le mardi 19 octobre dernier, la première pierre de son futur centre de distribution européen, en présence de Rudy DEMOTTE, Ministre-Président de la Région wallonne, et avec la participation de Jean-Claude MAR- COURT, Ministre wallon de l Economie, et des autorités communales. Trois ans après l ouverture, à Courcelles, d un centre logistique pour la division «équipements médicaux», Johnson&Johnson s installe à La Louvière, sur le site de Garocentre Sud. Le nouveau centre sera opérationnel en 2012 et devrait employer entre 100 et 135 personnes en 2013 lorsqu il tournera à plein régime. Grâce à un investissement de 49 millions d euros, le futur centre de distribution concentrera les activités des quinze centres européens de distribution du groupe. Pour Janssen Pharmaceutica classé dans le top 10 des entreprises pharmaceutiques mondiales sur base du chiffre d affaire -, le centre européen de distribution devrait permettre de continuer à s attaquer aux principaux aspects des importants besoins médicaux actuellement non comblés au niveau mondial, à savoir : les neurosciences (schizophrénie, trouble bipolaire, Alzheimer, etc.) ; l oncologie (sein, poumon, prostate, cancer colorectal) ; les maladies infectieuses (sida, hépatite C, tuberculose et grippe) ; l immunologie (arthrite, psoriasis et maladies pulmonaires) ; et les maladies cardiovasculaires et du métabolisme (comme le diabète et l obésité). C est la situation de La Louvière et de la Wallonie en général, au centre de plusieurs grands marchés et bénéficiant d un maillage routier, ferroviaire et aéroportuaire favorable, qui a guidé le choix de Janssen Pharmaceutica. Conséquence de cette restructuration? Elle réduira le nombre d étapes de la chaîne logistique, permettant aux médicaments d être acheminés directement des unités de production (Beerse en Belgique, Latina en Italie et Schaffhausen en Suisse) vers le centre européen de distribution. Ce dernier acheminera des cargaisons vers des clients répartis dans onze pays d Europe, ainsi qu à des filiales de Johnson&Johnson dans le reste du monde, soit quelque transports pour un total de commandes par an. 4

5 Le droit au logement pour tous est inscrit dans notre Constitution. A La Louvière, il fait l objet de projets caractérisés par leur cohérence et leurs objectifs sociaux. Suite à l étude des besoins de la population, la Ville a élaboré un programme d intervention inscrit dans les priorités d actions de la Politique des Grandes Villes du gouvernement fédéral. Créée en 2003, la Régie communale autonome (RCA) constitue le «bras logement» de la rénovation urbaine. A ce titre, elle assure plusieurs missions, comme l acquisition, la construction, la rénovation et la transformation d immeubles. Depuis 2005, ce sont plus de 3,5 millions d euros qui ont été investis dans des projets immobiliers. La RCA, opérateur de première ligne, oeuvre de manière à augmenter l offre locative de qualité, favoriser l accès à la propriété et renforcer la politique communale en matière de lutte contre l insalubrité, les marchands de sommeil et l abandon de logements. En 2005, grâce à un subside fédéral de euros, elle a acquis deux bâtiments, au n 14 de la rue Chavée, au centre-ville (ancienne imprimerie) et au n 177 de la chaussée du Pont du Sart, à Houdeng-Aimeries, bâtiment laissé à l abandon depuis une quinzaine d années. Rue Chavée, les travaux avaient repris en mars 2010, après une faillite de l entreprise désignée fin L immeuble comporte 9 logements, d une et de deux chambres, dont un logement au rez-de-chaussée pour personnes âgées et/ou à mobilité réduite. A la chaussée du Pont du Sart, ont été aménagés trois logements à une chambre. Le rez-de-chaussée bénéficie d un terrain et les étages supérieurs sont agrémentés d une terrasse. Cette nouvelle affectation enlève un chancre à l entrée d Houdeng-Aimeries et l immeuble est en outre desservi par les transports publics. Les deux immeubles comportent des parkings privatifs. Il est à noter que ces 12 logements sont destinés à des ménages à revenus moyens, condition fixée par la Politique des Grandes Villes. Info Communale L accès au logement, une priorité de la Ville La mise en vente des logements rue Chavée a déjà donné lieu à 5 compromis de vente et des amateurs se manifestent pour les 4 autres habitations. Les tractations se poursuivent pour les deux immeubles. La vente devrait être clôturée d ici fin Par cette double opération immobilière, la Ville, à travers sa Régie communale, veille à accroître l offre de logements et à lutter contre les immeubles à l abandon, tant au centre-ville qu en périphérie. La Ville développe une politique du logement concertée, basée sur la complémentarité des acteurs concernés. Elle veille à tout mettre en oeuvre pour garantir l accès au logement pour tous, en diversifiant ses interventions et en donnant une impulsion à des projets novateurs. Le processus de rénovation urbaine dans lequel elle est engagée vise à offrir un cadre de vie harmonieux, un ensemble architectural cohérent, qui inclut l habitat, les commerces et les espaces publics. Vella Vella rue Chavée chaussée du Pont du Sart rue Chavée 162 décembre

6 Info Communale en route pour une nouvelle administration D ici 2013, une Cité administrative sera construite à côté de l Hôtel de ville actuel. L ensemble des services communaux y seront rassemblés, à l exception du service des Archives, qui demeurera dans l ancien Hospice d Houdeng-Aimeries, et des régies communales, dont le point de ralliement restera à la rue Bastenier à Saint-Vaast. Une passerelle reliera ce nouveau bâtiment à l Hôtel de Ville actuel, qui servira les fonctions mayorale et scabinales. Ce vaste projet a pour ambition de rapprocher le citoyen de son administration en simplifiant et en centralisant les démarches administratives, en améliorant l accès des personnes à mobilité réduite, en adaptant les horaires et en développant les services de proximité des quatre antennes administratives. La Cité administrative doit également améliorer l environnement des agents communaux et le fonctionnement interne tout en diminuant les frais de fonctionnement directs et indirects. Financé à hauteur de euros dans le cadre du financement alternatif de la Région wallonne, le coût total du projet se chiffre à euros TVAC (et hors options estimées à euros TVAC). La part communale, elle, sera de euros, à laquelle il faut ajouter la recette générée par la vente des anciens bâtiments communaux, estimée à euros. travail ont par ailleurs été constitués, dont un porte sur l uniformisation des horaires. Le citoyen est confronté à une vingtaine d horaires différents. Nous travaillons en tenant compte des résultats de l enquête de Test- Achats sur la souplesse et l accessibilité des services au public. Le regroupement des services administratifs dans un lieu central favorisera la rapidité du fonctionnement interne. Pouvez-vous donner un exemple? Je prendrai l exemple des signataires, qui mettent parfois deux jours avant d arriver à destination, du fait de la décentralisation actuelle des services. Le processus de notification des décisions auprès du citoyen s en verra accéléré, ce qui est une bonne chose pour chaque intervenant concerné par ces décisions. Ce sont donc des changements conséquents qui se préparent à l horizon Oui, en effet. Les agents devront s acclimater à de nouvelles procédures de travail, dont la révision a comme but unique et principal de satisfaire le citoyen et de remplir pleinement notre mission de service public. Rencontre avec le Secrétaire communal, Rudy ANKAERT En quoi ce projet de cité administrative estil important pour le citoyen? Actuellement, le citoyen qui s adresse à la ville vit le parcours du combattant. Il est envoyé d une implantation à l autre. On se rend compte aussi que des demandes spécifiques ne trouvent pas de réponse concrète en s adressant à l hôtel de ville. C est pourquoi un accueil de première ligne va être mis en place, avec un call center, constitué d une équipe pluridisciplinaire. Le citoyen n aura qu un numéro de téléphone à composer pour obtenir une réponse ou, à défaut, être orienté vers le service adéquat. Dans une ville flamande, il est constaté qu un pourcentage élevé de problèmes sont résolus via le call center. En outre, l agencement des services au citoyen est conçu pour une efficacité maximale. Le rez-de-chaussée et le premier étage seront consacrés à ces services. Comment se prépare en interne l avènement de la Cité administrative? Nous avons mis en oeuvre une démarche participative, puisque l ensemble des chefs de service et les agents ont été consultés. Le schéma d implantation a été validé par les membres du comité de direction, après consultation des équipes respectives. Des groupes de Vue de l entrée de la future Cité administration et de l Hôtel de Ville actuel une cité éco, logique! Thierry LHOTE, directeur en chef des travaux à la Ville de La Louvière, a fait le point sur la performance énergétique de la futur Cité administrative. Le niveau d isolation se voit augmenté, avec une norme K32, plus ambitieuse que celle fixée par la Région wallonne, K45. Les parois extérieures, en panneaux, présentent 15 centimètres d isolation. L isolation des vitrages et de la toiture est renforcée. La ventilation du bâtiment est prévue avec un système à double flux, ce qui permet de récupérer 70 % de la chaleur de l air vicié expulsé. L infrastructure sera dotée d une pompe à chaleur, qui possède un rendement thermique très élevé. Seront aussi apposés en toiture 125 m 2 de panneaux photovoltaïques qui produiront kwatts heure/an. Par ailleurs, une citerne d eau récupérera les eaux de pluie, afin de réduire par 7 la consommation d eau de ville. Bien d autres dispositions et aménagements sont prévus, pour faire de la cité administrative un bâtiment à haute performance énergétique. 6

7 Info Communale Cité administrative Quartier d habitation Musée de la faience Passerelle gare-piscine Nouvelle gare Place de la Louve Parc Place Communale Place Maugrétout Maquette 3D Le hall d accueil se composera de bornes «intelligentes», de guichets d accueil ainsi qu un centre d appel afin d orienter au mieux le citoyen 162 décembre

8 Info Communale cimetières communaux - nouveau règlement, nouveau partenariat Afin de s adapter au décret du 6 mars 2009 relatif aux funérailles et sépultures, le Conseil communal, en séance du 25/10/2010, a adopté un nouveau règlement des cimetières qui entrera en vigueur le 01/12/2010. Le maître-mot de ce nouveau règlement : le partenariat, avec les citoyens, pour la préservation de notre patrimoine funéraire local. Ce règlement entre en vigueur le 1 er décembre 2010 et pourra être consulté sur le site internet de la Ville www. lalouviere. be ou à l Administration. Rencontre avec Pascal CHARTIER, responsable du service population-état civil, en charge des cimetières. Le nouveau règlement communal intègre les prescriptions du décret wallon sur les funérailles et sépultures. Pouvez-vous nous rappeler quels changements fondamentaux va générer ce décret? Ce décret vient changer de manière profonde l approche locale de la gestion des cimetières. Outre le grand changement relatif aux concessions «à perpétuité», qui arrivent à échéance le 31 décembre 2010, il met l accent sur la conservation et la mise en valeur de nos monuments funéraires. Quelle est la spécificité du règlement communal? J épinglerais deux axes particuliers à ce règlement. Le premier est la conservation du patrimoine historique louviérois. Le second concerne l aménagement des cimetières. Comment la ville répond-elle à son objectif de préservation du patrimoine funéraire? La Ville va se doter d une Commission de Conservation du Patrimoine Funéraire Louviérois dont la principale mission est de réaliser un inventaire des monuments funéraires remarquables et historiques de nos cimetières et de veiller à leur conservation. Toujours dans ce cadre, la Ville a décidé d intervenir sur les sépultures en désherence (plus d héritiers connus) et venues à échéance (fin du contrat) afin de les remettre éventuellement à la disposition des familles de l entité et ce, dans le cadre d un véritable partenariat entre la Ville et les citoyens. Cette nouvelle approche viendra trancher avec le passé où certaines tombes étaient laissées à l abandon. Est-ce que la Ville est seule responsable de l entretien des cimetières? La Ville est responsable de l entretien des cimetières et a un devoir de surveillance et de maintien de l ordre public. Concrètement, en cas de dégâts ou autres périls sur les caveaux et tombes, elle doit en avertir les familles par courrier. Ces dernières ont elles, un devoir d entretien des sépultures. La relation entre la Ville et le citoyen, dans ce cas, peut se comparer à celle qui existe entre un propriétaire et les locataires d une maison. Qu a prévu la Ville en termes d aménagement des cimetières? La Ville a également souhaité répondre aux évolutions de notre société par toute une série de mesures novatrices. On citera notamment la création prochaine d espaces spécialement dédiés aux «bébés morts nés» dans les cimetières d Haine-Saint-Pierre, Besonrieux et Bracquegnies. Ces lieux (parcelles des étoiles) seront mis en évidence par des aménagements particuliers. Un autre projet en cours de finalisation est la mise en place au cimetière de Besonrieux d une dizaine de cavurnes. Il s agit de petits caveaux personnalisables pouvant contenir plusieurs urnes funéraires. Ces nouveaux caveaux essaient de répondre aux demandes des citoyens d avoir des monuments plus traditionnels pour les urnes. Les cimetières louviérois constituent un service public dont la gestion est particulièrement importante, en quantité comme en qualité. Que représentent-ils en matière de superficie et de main-d oeuvre? Exemple de cavurnes Notre entité compte 14 cimetières soit une surface de plus de m² avec plus de sépultures. Pour assurer cette gestion, la Ville dispose d un service dit «des cimetières» qui compte 13 personnes dont 11 fossoyeurs et d une cellule administrative existant au sein de l Etat-civil, spécialement dédiée à l informatisation des cimetières. Les fossoyeurs entretiennent les sites (allées, bordures...), veillent au respect de la tranquilité et de la mémoire des défunts, exécutent les tâches nécessaires au bon fonctionnement des cimetières (inhumations...). 8

9 Info Communale Concessions rappel des obligations générales du décret wallon du 6 mars 2009 Les concessions de sépultures peuvent être octroyées non seulement sur une parcelle en pleine terre, une parcelle avec caveau ou une cellule de columbarium mais aussi sur une sépulture existante dont la concession a expiré ou dont l état d abandon a été constaté et qui peut donc être revendue par la commune ; Les concessions sont incessibles : cela signifie qu elles ne peuvent en aucun cas être revendues par le titulaire de la concession à un tiers ; La durée maximum d une concession est fixée dorénavant à 30 ans et non plus 50 ans et ce à partir du jour de l entrée en vigueur du contrat. Les concessions sont renouvelables moyennant paiement et sous réserve que la sépulture concédée ne se trouve pas en défaut d entretien ; Le défaut d entretien est constaté lorsqu une sépulture est de façon permanente, malpropre, envahie par la végétation, délabrée, effondrée ou en ruine. A défaut de remise en état de la sépulture déclarée abandonnée, elle revient à la Ville qui peut à nouveau en disposer. ATTENTION!!! LE CAS PARTICULIER DES ANCIENNES SEPULTURES A PERPETUITE Les concessions à perpétuité accordées avant l entrée en vigueur de la loi du 20 juillet 1971 sur les funérailles et sépultures arrivent à échéance le 31 décembre 2010 et reviennent à la commune qui peut à nouveau en disposer, sauf demande de renouvellement gratuit. Afin de faciliter cette procédure, toute personne intéressée par le renouvellement d une concession à perpétuité est invitée à prendre contact avec l Administration Communale, service Etat-civil, place Communale avant le 31 décembre Informations complémentaires «Etat Civil INFOCIM» : Le service Population / Etat-Civil vous informe... Les Permanences de Décembre 2010 Samedi 11 décembre 2010 Service Population / Etat-Civil Samedi 18 décembre 2010 Service Population / Etat-Civil Service Permis de conduire Service Casier judiciaire Pour rappel, les guichets sont accessibles de 8 h 30 à 11 h 30. info Mariage En raison des travaux de rénovation de la place Communale, les célébrations de mariage ont été transférées à la Maison communale de Saint-Vaast. Initialement prévue jusqu en décembre 2010, cette période est prolongée jusqu au 30 juin Fêtes de fin d année : animations en centre-ville Parcours du «Petit Train Sud Radio» les 18 et 19 décembre de 14 h à 18 h en centre-ville avec Père Noël, Mère Noël et les «Z animos». Départ de la place Communale et parcours par les rues Kéramis, Sylvain Guyaux et Albert 1 er. Infos : Gestion Centre-Ville : A noter que les commerces seront exceptionnellement ouverts le dimanche 19 décembre 2010 à partir de 14 h. 162 décembre

10 Info Travaux / Mobilité Silence dans la ville : pas de gros travaux en fin d année / Parking gratuit les 24 et 31 décembre Depuis des mois, le quotidien du centre-ville vit au rythme des grues et pelleteuses, des déviations et interdictions de stationnement. La Ville entend observer une trêve, en cette fin d année et c est pourquoi les travaux seront suspendus durant les deux semaines de congé scolaire. D ici là, tous les accès seront sécurisés et, en ce qui concerne les impétrants de la rue Paul Leduc, les cavités creusées pour effectuer les raccordements d eau seront comblées. En outre, les 24 et 31 décembre, le stationnement au centre-ville sera gratuit, sorte de cadeau festif pour les automobilistes. Le collège communal a voulu ainsi offrir un service appréciable, puisque vous pourrez effectuer vos derniers achats de fêtes de fin d année sans vous soucier des frais de stationnement. La mobilité en ligne droite avec le Métrobus Cinq ans après le lancement de l idée de «Metrobus» à Mexico, le projet s installe à La Louvière. Depuis le 11 octobre dernier, les travaux de réalisation de ce nouveau système de transport en commun ont débuté à Houdeng, sur l axe de la route régionale N535 (chaussée du pont du Sart et chaussée Houtart). Ce vaste projet financé par le Service Public de Wallonie (SPW) et la Société Régionale Wallonne du Transport (SRWT) consiste en l aménagement de bande réservée aux bus du réseau des TEC. Ce projet doit permettre aux bus de conserver vitesse et régularité, même en heures de pointe. Le premier tracé proposé, dont les travaux ont débuté le 11 octobre dernier, permettra de desservir 43 % de la population de La Louvière, soit habitants. Il s agira d une nouvelle infrastructure intégrant un site propre central pour les bus des TEC Hainaut sur l axe de la route régionale N535 à partir de l entrée de La Louvière à hauteur de la rue Joseph II vers le pont Capitte (carrefour des Rivaux). Dans le cadre de ce projet qui sera réalisé en deux phases (la première se terminant au carrefour de la rue des Trieux), tous les carrefours équipés de feux lumineux tricolores seront revus et équipés de dispositifs spécifiques, destinés à la détection des bus des TEC Hainaut avec, pour objectif, l amélioration de la vitesse commerciale. création d une station-bus à Haine-Saint-Pierre Depuis le 18 octobre 2010, des travaux de création d une station pour les bus des TEC ont débuté à l angle de la chaussée de Redemont et de la rue de la Déportation, à hauteur du souterrain de la gare d Haine-Saint-Pierre. En plus de la création de cette station TEC et de la pose d un abri voyageurs, le projet passera par la rénovation des trottoirs ainsi que l aménagement et l embellissement de la zone par des plantations. De sécurité routière, il sera également question puisque les bandes de circulation du virage seront redessinées. Avec ce projet qu elle finance à 100 %, la Société Régionale Wallonne de Transport entend améliorer l offre des TEC et le confort des voyageurs tout en offrant un cadre de vie neuf et agréable. Parallèlement, la Ville de La Louvière poursuivra l aménagement de pistes cyclables afin de développer les possibilités de déplacements des modes doux. Pendant la période de travaux, soyez prudents et surtout, levez le pied! 10

11 Info La Louvière j y crois! La Ville de La Louvière a lancé la campagne «La Louvière, j y crois!», destinée à promouvoir et valoriser les acteurs économiques locaux qui (s) investissent pour faire de l entité un territoire riche de son dynamisme et de sa diversité d activités. Dans l édition de novembre, nous vous faisions le portrait de Memis Icel, propriétaire d immeubles, qui contribue, tout comme la Ville de La Louvière et d autres opérateurs, à la rénovation et à la réaffectation de bâtiments. Dans cette édition-ci, nous partons à la rencontre d Ugo Meli, restaurateur. Il a effectué d importants travaux de rénovation intérieure et d embellissement de la façade. Il s est investi pour être actif dans sa ville de cœur. Bref, il représente un bel exemple de jeune chef d entreprise, dynamique et déterminé. La Louvière compte quelque 60 restaurants, 90 cafés et tavernes et une septantaine de sandwicheries-friteries, des données chiffrées qui reflètent la proactivité des acteurs commerciaux du secteur HORECA. «On sent que ça bouge à La Louvière» Ugo Meli, 33 ans, gère le restautant «Ugo», chaussée de Redemont à Haine-Saint-Pierre, au style résolument contemporain. Anciennement pizzeria (gérée par son beau-père), les lieux ont fait l objet d importants travaux de rénovation. Depuis 2007, cette ensei gne accueille une clientèle fidèle et séduite par le cadre, chaleureux et design à la fois. Spécialisé en cuisine française et italienne, l établissement occupe quatre personnes, deux en cuisine et deux en salle. Mais qu est-ce qui a poussé ce jeune louviérois à se lancer dans une telle aventure? «Je suis né à La Louvière, ma mère était coiffeuse à la rue de la Concorde, je n ai pas imaginé une seconde ouvrir un commerce ailleurs que dans l entité» explique Ugo Meli. Le restaurateur porte un regard positif et optimiste sur l état du commerce, et particulièrement du secteur horeca. «Je crois que le secteur se porte globalement bien, il y a des hauts et des bas partout, mais, dans l ensemble, on va vers une embellie.». Notre interlocuteur lie cette impression aux travaux en cours au centre-ville. «On sent que ça bouge, les commerçants sont parfois découragés, ce qui est normal, mais je pense que la cause en vaut la peine. Avoir une ville plus belle, plus vivante, tout le monde y gagnera au final!». Il s anime quand il évoque les projets de rénovation urbaine, le futur site Boch, les aménagements au centreville, «qui la rendront plus accueillante et plus harmonieuse». Dans son restaurant, durant l interview, Ugo Meli fait des aller-retour entre la cuisine et la salle, pour donner ses instructions. Son dynamisme et sa passion pour son métier sont flagrants. «Tous les restaurateurs se donnent à fond dans ce qu ils font. On participe à notre façon à la vie de la ville, à laquelle nous sommes attachés.» Le jeune homme affiche un large sourire quand il parle de «sa» ville et il ne ressent nullement un effet négatif de la localisation décentrée du restaurant. «Pour trouver de la qualité, les gens se déplacent, ils n ont pas peur de parcourir quelques kilomètres en plus. Et puis, Haine- Saint-Pierre est une des anciennes communes de La Louvière, elle fait partie de l entité à part entière, non?». 162 décembre

12 Info CPAS Le Relais de l Emploi Le C.P.A.S. louviérois s investit depuis de nombreuses années dans le travail d insertion socioprofessionnelle, en proposant une offre complète, un processus d évaluation spécifique - particulièrement axé sur le projet de vie de la personne - mais aussi 9 (pré) formations. La mise en expérience professionnelle se réalise avec de nombreux partenaires (Ville, FOREM, ASBL, Economie Sociale...). L offre en matière d insertion est complétée par un travail sur la fracture numérique (PMTIC) mais également par des modules d inclusion sociale abordant des problématiques rencontrées au quotidien par les personnes en difficulté (économie d énergie, surendettement, hygiène et santé...). L encadrement individualisé du stagiaire est primordial et un processus d évaluation permanent est activé. En fin de parcours, un lien personnalisé est réalisé avec les futurs partenaires qui soutiendront le stagiaire dans sa recherche d un emploi. Situé en plein centre de La Louvière, le Relais de l Emploi, fort d un partenariat entre le C.P.A.S. et le FOREM, permettra d accompagner les anciens stagiaires vers l emploi. L expérience du C.P.A.S., acquise auprès d un public cumulant des obstacles dans le cadre de la recherche d un travail, a mis en évidence l importance de solutionner les «absorbeurs d énergie» que constituent les problématiques sociales majeures auxquelles le bénéficiaire est confronté. D autre part, il est clair que les services publics se sont fortement mobilisés pour lutter contre le chômage et que le FOREM, notamment, dispose de ressources importantes favorisant l accès à l emploi. Le Relais de l Emploi constitue une véritable expérience permettant à 2 acteurs principaux en matière d insertion socioprofessionnelle de mettre leurs moyens en commun. Efficacité et transversalité Ce Relais de l Emploi est constitué d un agent du C.P.A.S. ainsi que d un agent du FOREM. Chacun d entre eux bénéficie d une formation de l opérateur partenaire et apporte une connaissance approfondie des moyens de sa propre institution. Il servira de personne-ressource à son collègue. Au sein de cette cellule, d une part, les bénéficiaires de l aide sociale, outre le travail préalable déjà réalisé, accèderont plus facilement aux ressources du FOREM, notamment sur le plan des formations, et d autre part, les personnes rencontrées par le FOREM, confrontées à des difficultés sociales majeures qui freinent leur mobilisation à l emploi, pourront les réduire en accédant aux moyens mis en oeuvre par le C.P.A.S. Quelques exemples : le chômeur épuisé par ses difficultés en matière de surendettement sera réorienté vers le service de médiation de dettes. Soutenu dans ses difficultés, il pourra retrouver l énergie pour s investir dans la recherche d un emploi. D autre part, le bénéficiaire du revenu d intégration pourra plus facilement bénéficier de l offre offerte par le FOREM en matière de formation et augmenter ainsi son potentiel sur le marché de l emploi. Il s agit donc d une collaboration opérationnelle, quotidienne, favorisée par un travail au sein d une même cellule, ce qui permet des facilités de communication concrètes. L idée est ici non pas d additionner l efficacité de chaque institution mais de la multiplier. Le Relais Social est ouvert au public de 8 h 30 à 12 h 30 et sur rendez-vous de 13 h 30 à 16 h. Il est situé sur le site des Magasins Citoyens, rue Hamoir 56 à 7100 La Louvière. Contact : Melissa MARCAZZINI Annick CLAUS

13 Info belle ville Collectionnez vos cartes postales belle ville! Parcs à conteneurs : les cartes quotas, comment ça marche? Comme vous le savez, la Ville de La Louvière gère ses propres parcs à conteneurs. De façon à maîtriser la quantité de déchets produits, elle a mis en place une carte quota pour les déchets verts, les inertes, les pneus, l asbeste-ciment et les encombrants. La carte quota est valable un an de date à date. Ainsi, si vous avez validé votre carte 2010 le 15 février, elle est valable jusqu au 15 février L an dernier, vous aviez reçu cette carte en même temps que votre avertissement extrait de rôle de la taxe sur les ordures ménagères et vous aviez dû la faire valider au service infrastructure. Cela avait eu pour effet d engendrer des files importantes en début d année. Nous avons donc opté pour une autre solution : vous pouvez venir chercher votre carte quota au service infrastructure selon les horaires rappelés ci-dessous lorsque la précédente est venue à expiration et lorsque vous en avez réellement besoin (c est-à-dire pour amener les déchets cités ci-dessus). Vous pouvez donc venir chercher votre carte quota au Département Infrastructure sis rue Bastenier à Saint- Vaast selon l horaire suivant : le mardi et le jeudi de 10 h à 11 h 45 et de 13 h à 17 h 45 ; le mercredi de 10 h à 11 h 45 ; le premier samedi du mois de 10 h à 11 h 45. Pour plus de détails, référez-vous à l annexe IV du règlement communal de police, article 6 (sur notre site Internet www. lalouviere.be). Vous pouvez également poser vos questions au service environnement au ou par courriel sur bellevill lalouviere. be Ainsi, dans notre exemple, votre carte arrive à expiration le 15/02/11, vous n êtes pas obligés de venir le 14 pour en avoir une nouvelle si vous n en avez pas l utilité immédiate. 162 décembre

14 Info Énergie - Culture & Loisirs info énergie - Conférence grand public Vous voulez tout connaître sur la certification énergétique des habitations? Quelle est la différence avec un audit énergétique? A quelles primes énergies avez-vous droit? Le service Environnement et Économies d énergie de la Ville de La Louvière organise conférence grand public afin de répondre à vos questions. Quand? Le 14 décembre à partir de 18 h 30 Où? Maison des associations place Mansart à la Louvière Les thèmes? Qu est-ce que la PEB? La certification PEB? L audit énergétique? Les primes énergies? Une conférence destinée aux architectes et professionnels se tiendra également le 8 décembre à la Maison des association place Mansart à la Louvière, à partir de 18 h 30. Le livre «Le Laetare louviérois» Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires sur les conférences, sur la nouvelle réglementation PEB ou si vous avez des projets de rénovation de votre habitation pour en améliorer la performance énergétique, vous pouvez rencontrer rue Kéramis, 26 à La Louvière : Les techniciens de l Urbanisme les lundis de 13 h à 15 h 30 et les jeudis de 8 h à 11 h 30. La Conseillère en Énergie (Anne Mathot) tous les jours ouvrables de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h et aux permanences (renseignements par tél ). Très attendu des amateurs de folklore, le livre «Le Laetare louviérois» est paru le 23 octobre Entièrement consacré au carnaval de La Louvière, cet ouvrage inédit de 170 photographies exceptionnelles invite le lecteur au coeur des traditions louviéroises. Par ces photographies, les auteurs ont tenu à partager l intensité de l émotion vécue par les différents acteurs et le public à chacune des étapes du carnaval, que ce soit lors des moments d intimité ou des moments forts, depuis les soumonces jusqu au Laetare. Le livre permet également de découvrir des aspects méconnus ou moins connus 120 pages de photographies exceptionnelles Plus d informations dans ce magasin ou via de ces manifestations, ou les abordent de manière nouvelle et originale (prises de vue inhabituelles, clichés aériens). L ensemble des participants aux activités carnavalesques sont représentés dans le livre, à savoir les différentes sociétés de Gilles, les Paysans, les sociétés de fantaisie ainsi que D Jobri et D Jobrette, les deux géants de la ville. Un accent particulier a été mis sur le brûlage des bosses, tradition propre à la région du Centre. Le projet photographique a été confié à sept photographes professionnels, chacun spécialisé dans son domaine. Ceux-ci ont pu travailler dans des conditions optimales grâce à l accueil reçu des différents groupes folkloriques ainsi qu au support logistique mis à disposition par la Ville de La Louvière. Les photographes associés au concept sont : Giusepppe Barillaro, Benjamin Brolet, Vincenzo Chiavetta, Gil De Angelis, Guy de Viron, Maria Salamone et Lionel Rousseau. Outre la partie photographique qui constitue la part principale de l ouvrage, celui-ci comprend également une présentation de La Louvière dans sa géographie, son histoire, sa culture ainsi qu une introduction à notre folklore louviérois. Le livre «Le Laetare louviérois» est disponible depuis le 23 octobre 2010 à la Maison du Tourisme du Parc des Canaux et Châteaux (place Mansart, 21-22), au Cora La Louvière, à la libraire «Press Shop Monoyer» au 22 rue Albert Ier à La Louvière, à la librairie «A l écolier» 29 rue Liébin à Houdeng-Aimeries ou via le site internet www. lelivrelaetarelouvierois. be Dimensions : 24 x 32 cm Nombre de pages : 192 pages Prix de vente : 36 euros E.R. Hubert Kesse, Chausée de Jolimont 153, 7100 La Louvière 14 Avec le soutien de la Ville de La Louvière et de la Province du Hainaut

15 Info Culture & Loisirs Théatre jeunesse - «Le bureau des histoires» Dimanche 12 DECEMBRE 2010 à 15 h au Centre dramatique de Wallonie pour l Enfance et la Jeunesse (CDWEJ) rue des Canadiens n Strépy-Bracquegnies Un salon vide avec juste un piano, une petite table et un téléphone en bakélite. Une fenêtre ouvre sur la nuit qui tombe. Quatre personnages se retrouvent dans ce «Bureau» hors du temps pour accomplir une tâche de la plus haute importance : celle de répondre aux appels pressants de personnes en-demande-d histoires-avant-d allerdormir «Et qui a dit qu à notre époque, on n avait plus besoin d histoires!» s exclame un des personnages. Avec pour toute palette chromatique le NOIR et le BLANC, le Théâtre du Tilleul plonge et nous entraîne dans cet univers de fantaisie et d humour qu il affectionne. Tout public dès 5 ans Représentation suivie d ateliers parents-enfants Coins lecture, petite libraire et entresorts PAF : 2 comprenant un goûter Inscription lors de la réservation - en collaboration avec le Théâtre du Tilleul, Les Ateliers la tête en l air, l Atelier du Livre de Mariemont, La Ribambelle des Mots, la Bibliothèque Communale de Strépy-Bracquegnies et L Ecole des Loisirs expo-animation de la Maison de la Laïcité Du 17/01 au 16/02/11 «En quête d Identité(s)» (Expo-animation) L expo-animation En quête d Identité (s) invite à découvrir que l identité n est pas une notion figée mais un ensemble de processus complexes, évolutifs et multiples qui se construisent et s actualisent sans cesse dans les interactions entre les individus, les groupes et leurs systèmes de valeurs Les participants y sont d abord confrontés aux gardiens du bureau des Identités qui leur demandent de décliner une série de renseignements : âge, sexe, nationalité, taille Mais ces renseignements suffisent-ils à déterminer leur identité? Trois groupes sont constitués au hasard. Chacun est amené à construire le parcours de vie d un personnage au travers de différents éléments constitutifs de l identité : la famille, les études, les goûts musicaux, les convictions, les migrations, la mode Les personnages ainsi construits seront-ils des universitaires issus de l immigration adeptes du reggae ou des plombiers au look gothique amateurs de musique classique? Quels seront les choix posés? Quelle sera la part d éléments imposés? Certaines appartenances identitaires seront-elles plus fortes que d autres? Comment s articuleront-elles dans un seul et même personnage? Une invitation à une réflexion ouverte sur une notion discutée et discutable! Vernissage le 14/01 à 19 h 30 A cette occasion, Monsieur Ural Manço, Professeur aux FUSL, donnera une conférence-débat «Les nouvelles formes d identités» Public : Groupes d adultes et de jeunes à partir de la 4 e secondaire. Horaire : 9 h h 00 et 13 h h 00, réservations indispensables. Lieu : Lycée technique Maurice Herlemont- Rue Paul Pastur, La Louvière P.A.F : Gratuit En partenariat avec le PAC, régionale du Centre et de Soignies, les FPS du Centre et de Soignies, Annoncer la Couleur en Province de Hainaut, le CIEP-MOC, le Relais-La Louvière, INFO J du Centre Indigo, le CeRAIC, la Bibliothèque centrale de la Province de Hainaut et la Fédération des Maisons de la Laïcité. 162 décembre

16 Info Culture & Loisirs - Sport Formation en informatique L informatique, vous n y connaissez rien? Apprivoisez l ordinateur et profitez de toutes les facilités de l internet dans votre vie quotidienne! Vous souhaitez apprendre ce qu est un disque dur, une carte mère ou un fournisseur d accès? Vous souhaitez surtout pouvoir utiliser un pc pour chercher des informations sur le net, discuter avec vos petitsenfants, réserver vos vacances et effectuer vos paiements de chez vous, bien au chaud? Venez vous joindre au groupe de débutants qui commence le 18/02! Quand? Les lundis et vendredis du 18/02 au 04/03 de 9 h à 12 h Où? A l Espace Public Numérique du Centre Indigo, rue Sylvain Guyaux 62 à La Louvière Coût : 75 (comprend le matériel pédagogique) Pour toute information : sur le contenu, composez le (Monique) Pour les questions de paiement : composez le (Graziella) Bientôt, vous vous demanderez comment vous faisiez avant... un nouveau dojo pour le judo La Salle Omnisports des Deux Haine est un centre sportif dont la fréquentation flirte avec les entrées annuelles. Le samedi 23 octobre dernier, la Ville de La Louvière a inauguré un nouveau dojo, annexé à l infrastructure existante afin de permettre la pratique des arts martiaux dans un lieu adéquat. Outre le «judo Club Deux Haine» qui l occupera la plupart du temps, cette nouvelle structure servira également pour les entraînements de gymnastique féminine, pour la pratique des divers arts martiaux ainsi que pour des utilisations scolaires. Au total, c est au minimum 20 heures par semaine qui seront libérées de la Salle Omnisports des Deux Haine. Ce qui devrait permettre aux autres clubs de développer leurs activités. Ce nouveau bâtiment construit en harmonie avec l infrastructure existante répond aux critères de développement durable imposés par la Région wallonne. Les «Pierrots» ont mis le feu au Tivoli Le mercredi 27 octobre dernier, le stade du Tivoli était en ébullition pour la rencontre opposant l URS Centre au RSC Anderlecht dans le cadre de la Cofidis Cup (16 e de finale coupe de Belgique de football). Près de supporters ont suivi le match dans une ferveur populaire qui a véritablement marqué cette soirée sportive. Durant cette rencontre, les «Pierrots» ont résisté aux assauts anderlechtois jusqu à la fin des prolongations où le score se chiffrait à 2-2. La cruelle séance des tirs au but a finalement donné raison au Champion de Belgique. Les «Pierrots» sortent de la compétition par la grande porte après avoir offert un beau spectacle aux supporters et aux 500 enfants invités grâce à la collaboration entre Centre Actions, l URS Centre et la Maison du Sport de La Louvière. La synergie entre la Ville de La Louvière, la Province, la Maison du Sport et l URS Centre a insufflé un souffle nouveau sur le Tivoli. Merci aux joueurs, dirigeants, supporters et toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à cette «fête du sport». 16

17 Info Info Santé 21 litres de soupe par an Ça ne fait jamais que 5 centilitres de soupe par jour, quand 25 centilitres sont conseillés. Selon l Enquête de consommation alimentaire, nous consommons 21 litres de soupe par an. Nous gagnerions à doper notre consommation, car une «simple» ration de soupe contient deux portions de légumes, pour peu de calories (environ 70 pour 250 ml). Les vitamines sont au rendez-vous. Un bol de soupe couvre, de plus, le sixième de notre besoin en liquide de la journée. Quant à la soupe préférée des Belges, il s agit de la soupe de tomates. La soupe contribue à l équilibre alimentaire global. Elle aide à se sentir rassasié. On mange donc moins. Par rapport à ceux qui ne consomment pas de soupe, les buveurs de soupe affichent un poids inférieur, prennent un repas moins calorique et nettement moins gras. Ils ont même un taux de cholestérol sanguin plus faible. On s est aussi aperçu que la consommation d une soupe en début de repas permet à elle seule, chez ceux et celles qui n en prenaient pas, une perte d environ trois kilos en trois mois! Une soupe n est pas l autre. Il existe plusieurs manières de concevoir la soupe. On peut ainsi distinguer la soupe légère de l entrée de la soupe repas (accompagnée d un sandwich). Il y encore la soupe snack, repas léger mais néanmoins rassasiant et enfin la soupe prise comme boisson chaude, pratiquement en alternative au café ou au thé. Pour plus d informations renseignez-vous auprès de l Observatoire de la Santé du Hainaut ou du Service La Louvière Ville-Santé maladie articulaire : l arthrose L arthrose est la plus fréquente des maladies articulaires : un adulte sur trois en est atteint, et les femmes plus souvent que les hommes. Elle touche la colonne vertébrale, la hanche, le genou et les articulations des doigts. L arthrose est une maladie chronique des articulations. La cartillage des os s est usé et les os frottent l un contre l autre. Si ce frottement se répète durant une longue période, les os peuvent se déformer. Parfois, les mouvements deviennent alors difficiles. Parmi les signes de l arthrose, on retient la douleur, la limitation de certains mouvements et les déformations articulaires. Pour éviter l aggravation de l arthrose, il faut ménager l articulation malade. L excès de poids sollicite inutilement les articulations, d où l intérêt de surveiller son poids. Pour la colonne vertébrale, la position de repos est importante : on est mieux sur le dos, genoux un peu surélevés, ou sur le côté, «en chien de fusil». Si on doit soulever un objet, on plie les genoux plutôt que de se courber. Si cet objet est en hauteur, on prend un tabouret ; on ne se tend pas sur la pointe des pieds. On évite les sports où l on court. Par contre, le vélo, la natation et la gymnastique sont conseillés. Pour ménager genou, hanche et dos, on évite aussi les trop longues stations debout ; beaucoup de choses peuvent se faire assis (repassage, bricolage, épluchage...). Il existe de nombreux traitements pour atténuer la douleur. Mais aucun d entre eux n est capable de guérir définitivement l arthrose. Le repos demeure primordial : si vous continuez à utiliser avec excès une articulation qui fait mal, vous allez entretenir la douleur. La chaleur est un excellent moyen pour calmer la douleur. A la maison, un bain chaud, l application d un coussin chauffant, d une bouillotte sont souvent utiles. Le kinésithérapeute peut vous soulager par des massages et l apprentissage d exercices de rééducation et de relaxation. Aucun médicament n est capable de supprimer l usure des articulations. Le paracétamol diminue la douleur et est assez sûr. Les médicaments anti-inflammatoires doivent être pris uniquement lors de poussées inflammatoires. On a parfois recours à la chirurgie en cas de douleurs importantes, et surtout lorsque l arthrose limite fort les mouvements. Attention, on propose beaucoup de traitements douteux, coûteux et parfois dangereux pour guérir l arthrose (colliers magnétiques, appareils électriques...). M e si vous êtes tentés, soyez prudents avant de vous engager sur cette voie. Pour tout renseignement complémentaire contacter le service de la Ville «La Louvière Ville-Santé» Vous pouvez également consulter le site de l Observatoire de la Santé du Hainaut : 162 décembre

18 Info agenda 12/12/ à 15 h Le Centre Dramatique de Wallonie pour l Enfance et la Jeunesse (CDWEJ) présente «Le bureau des histoires» CDWEJ rue des Canadiens n Strépy-Bracquegnies 12/12/ h 00 So long... A bientôt théâtre/humour Le Palace (place Jules Mansart 17, La Louvière) Infos : Mail : 14/12/ à partir de 18 h 30 Conférence grand public sur les économies d énergies Maison des associations, place Mansart La Louvière 15/12/ h 00 et 20 h 15 Des hommes et des dieux - cinéma Cinéma Le Stuart (rue Sylvain Guyaux 16, La Louvière) Infos : Mail : billetteri ccrc. be 15/12/2010 et 22/12/ de 14 h 00 à 17 h 00 Noël à la Ribambelle Bibliothèque centrale de la Province de Hainaut - Section Jeunesse (avenue Rêve d Or 8, La Louvière) 22/12/ h 00 et 20 h 15 Copacabana - cinéma Cinéma Le Stuart (rue Sylvain Guyaux 16, La Louvière) Infos : Mail : billetteri ccrc. be Concerts de l ensemble vocal «La Cécilienne» samedi 18 décembre 2010 à 19 h 00 Concert de Noël à l église de Bracquegnies Mise en scène de la Nativité avec une crèche vivante et la chorale d enfants «Les P tits Canta Loups». Entrée 5. Gratuit pour les - de 12 ans. Réservations Fransaert Isabelle samedi 29 janvier 2011 à 19 h 00 Concert de l An Neuf à l église de Bracquegnies En invité, le quintette exceptionnel, hilarant et dejanté «Canal Do» de Louvain-La- Neuve. Entrée adultes pour les - de 12 ans. Réservations Fransaert Isabelle Faut pas nous faire un dessin... 18

19 Forum Les textes repris au sein de ce Forum engagent la seule responsabilité éditoriale de leurs auteurs respectifs. Le PS Le transport en commun Les TEC à la croisée des chemins Situation paradoxale que celle que connaissent les TEC en Wallonie. En effet, en qualité de membre du Conseil d administration des TEC Hainaut, je devrais me réjouir de la forte croissance et de la fidélisation de la clientèle, gages de développement futur pour les transports en commun. Pourtant, au moment où j écris ces quelques lignes, je m inquiète de leur devenir. Le Gouvernement wallon empruntera-t-il les voies qui ont amené la SNCB à fermer progressivement les petites lignes et les petites gares au nom de la rentabilité financière? Il est clair qu en ces temps de restrictions budgétaires, les autorités wallonnes sont confrontées à un véritable dilemme Le succès de l autobus, que ce soit en Wallonie, ou en Hainaut et plus spécifiquement à La Louvière n est pas le fruit du hasard. Rapprochant la périphérie du cœur de ville, il constitue de plus en plus une alternative intéressante à l automobile. À l heure actuelle, les artères des centres-villes sont saturées par les voitures générant des bouchons interminables, des pertes de temps et des comportements agressifs. Il est également un moyen de transport idéal pour les personnes isolées ou âgées. Voilà pourquoi, à La Louvière, nous avons décidé d essayer de privilégier l usage du bus en lui permettant, là où cela s avère possible, de circuler en site propre comme, par exemples, dans les rues Hamoir, Sylvain Guyaux et du Gazomètre. Ce système de métrobus, nous voulons l étendre à la chaussée Houtart, permettant ainsi de rapprocher les Houdinois de notre cœur de ville. Dans son dernier contrat de gestion conclu avec la Région Wallonne, le Groupe TEC s est donné une mission d envergure : devenir le Manager de la Mobilité alternative à la voiture individuelle. Comment? En replaçant l autobus dans une chaîne de déplacements qui tire profit de la complémentarité des différents moyens de transports tels que le vélo, le train, la voiture partagée, etc. Pour relever ce défi, les TEC doivent également convaincre toujours plus de clients en améliorant la qualité de son offre, la vitesse commerciale et les fréquences. Au total, ce sont pas moins de 20 lignes qui desservent, toute l année, la région du Centre grâce à une flotte de 85 bus, dont 21 articulés, pilotés de main de maître par 154 conducteurs et entretenus par 15 techniciens. Et, dans cette optique, les investissements réalisés pour aménager des sites propres et des arrêts confortables favorisent le développement du transport en commun. Ainsi, des progrès substantiels au niveau des points d arrêts ont également été accomplis ces dernières années à La Louvière. Les abris-bus sont confortables, modernes, lumineux, privilégiant les matériaux transparents comme le verre. Il est, cependant, dommage que des actes gratuits de vandalisme se produisent encore trop régulièrement et mettent à mal les efforts entrepris pour améliorer le quotidien de nos concitoyens. Pour le PS Colette BURGEON, Chef de Groupe Des efforts importants ont également été consentis, cette année, à l arrêt de Jolimont qui a été complètement réaménagé alors qu à la chaussée de Redemont à proximité de l ancienne gare de Haine-Saint-Pierre des travaux de rénovation de l arrêt sont actuellement en cours. Le MR Pour des raisons techniques le MR n a pas pu rendre son texte. 162 décembre

20 Forum Le transport en commun Le CDH Les transports en commun...pour assurer une qualité de vie à chacun. Le transport en commun ou le transport collectif, consiste à transporter plusieurs personnes ensemble sur un même trajet. Il faut différencier les transports en commun extramuros (entre différentes villes, régions ou pays) et l intramuros, à l intérieur même de la ville (entre sites économiques, d enseignement, commerciaux et les différents lieux d habitation.) d où l importance de pouvoir moduler ses déplacements en utilisant l intermodalité. Il est impératif de créer des plateformes de multimodalité de transports au niveau des gares (gare-centre et gare du sud), aux abords des sorties et entrées d autoroutes avec parkings surveillés. Cela permettrait de dégorger le trafic intramuros et permettrait aussi d inciter au covoiturage. Fin octobre, avec les mandataires cdh de la région, le Ministre Benoît LUTGEN est venu annoncer la création d un parking surveillé pour covoiturage sur l aire de Thieu, juste à la porte de notre cité. Que demandent les usagers? Un réseau de transports collectifs performant. C est-à-dire : Confortable, permettre à chacun de trouver une place assise et avec une accessibilité assurée, même pour les personnes âgées et à mobilité réduite. Une fréquence adaptée, pas seulement en augmentant les navettes aux heures de pointe (ce que l on appelle la migration pendulaire), mais aussi en assurant un panel de transports durant toute la journée, y compris en soirée. Ponctualité, trop de personnes délaissent les transports en commun par manque de rigueur dans le respect des horaires. Les correspondances sont souvent contraignantes. Quels sont les impacts? Environnementaux, les transports en commun sont plus efficaces que les transports individuels, en termes de consommation d énergie, ECOLO Des bus, des trains, des trams pour un territoire qui gagne! Les transports en commun sont les modes de transports les plus économes en énergie exception faite du transport aérien, qui reste le plus gros consommateur en carburant. Au-delà de leur avantage environnemental, ces transports publics, qui permettent, en principe, de se déplacer aisément dans une ville et ses environs, peuvent aussi peser de manière positive sur l économie locale, à condition qu ils soient souples, efficaces et bon marché. Tout le monde y est gagnant, utilisateurs comme non-utilisateurs, avec moins de nuisances dues au transport routier, moins de pollution de l air et une plus grande sécurité en tant que piéton. En bref : avec une meilleure qualité de vie! Ces transports en commun sont de surcroît créateurs d emplois : construire, conduire, entretenir le matériel nécessitent une main d œuvre proche et non délocalisable A La Louvière, dont les constructions ferroviaires furent autrefois prisées bien au-delà de nos frontières, où en est la politique de transport public? A bien y regarder, pas bien loin Le train y est un véritable calvaire quotidien pour les navetteurs, un calvaire qu Ecolo dénonce depuis des années, réclamant une meilleure fréquence (un train par heure pour la capitale c est cheap pour la 5 e ville de Wallonie), une plus grande ponctualité (il faut plus de temps aujourd hui que dans c est l un des principes de base : rassembler des voyageurs dans un même véhicule pour réaliser des «économies d échelle» au niveau de l emprunte écologique. Le TEC permet aujourd hui la possibilité de coupler le vélo et le bus. Fluidité du trafic, le transport collectif permet de faciliter la circulation, exemple un bus peut transporter 60 personnes en utilisant la même superficie que 3 voitures qui elles ne sont occupées en moyenne que par 2 personnes. Les transports en commun n occupent en outre que peu d espace de stationnement public. La congestion du trafic automobile tend aujourd hui à considérer les transports collectifs comme un moyen de préserver l espace, notamment en milieu urbain. Rapidité, un transport en commun en site propre, donne une priorité aux usagers. Les coûts. N utiliser que le transport en commun coûte plutôt moins cher que d utiliser une auto, cela provient de ce que le coût facturé à l usager ne représente qu une faible partie des coûts de fonctionnement (carburant, maintenance, conduite, assurances, ). Malgré ce constat, trop de personnes et à juste titre, trouvent que les coupons, abonnements de transport restent trop élevés que pour faire changer les mentalités. C est aux autorités de la ville à mettre en œuvre une véritable politique de mobilité en fixant comme colonne vertébrale : le transport en commun. La gratuité du TEC aux personnes de plus de 65 ans est un succès, pourquoi ne pas étendre la mesure à l ensemble des citoyens (exemple Mons). Le transport en commun? C est la remise en cause de la suprématie de l automobile! Un enjeu qui en vaut la peine pour améliorer notre qualité de vie. Pour le cdh, Yves DRUGMAND, Chef de groupe les années 60 pour gagner la capitale), une qualité accrue du transport (les heures de pointes en boîte à sardines sont monnaie courante). Quant aux trams électriques, ils ont purement et simplement été rayés de nos paysages, laissant à des promeneurs, nostalgiques ou non, des sites de circulation propres réaménagés en pistes cyclables, laissant à des villes plus clairvoyantes, voire innovantes, le soin de conserver, de relancer ce moyen de transport convivial et écologique. Chez nous, les trams ont été totalement remplacés, pas toujours avantageusement, par des bus dont les parcours étonnent, parce qu ils sont immuables dans le temps en dépit des besoins (les lignes ne desservent pas directement les gares aux heures de pointe) ou parce qu ils varient à l envi selon un modèle économique qui frise le ridicule (on coupe une ligne entre deux communes pour ajouter une boucle et deux arrêts dans un quartier). Il est clair, en dépit des efforts fournis chaque jour par ceux qui travaillent dans ces services publics, qu il manque à ce jour une réflexion d ensemble sur la mobilité de notre entité. Cette mobilité au service du public fait partie intégrante de toute politique d urbanisation qui se veut moderne et durable. D autres villes l ont compris, qu elles soient d ailleurs, d Europe ou d ici. Un territoire ouvert et mobile est un territoire qui gagne. Et qui fait gagner ses habitants, sur le plan économique, social et écologique! Pour Ecolo, Grégory CARDARELLI 20

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION 298 (2015-2016) N 1 298 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à renforcer l information et l accessibilité des personnes en situation de

Plus en détail

MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours)

MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours) Coller ici une photo d identité récente. CANDIDATURE MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE Séjour de courte durée (16 jours) Prénom et NOM :... Groupe :... Né(e) le :... Sexe : M F Nationalité:... Adresse

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne La gare, une chance pour la ville ou le village qui l accueille Groupe SNCB Souvent proche du

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS)

Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS) Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS) 1 Agences Immobilières Sociales (AIS) Les Agences Immobilières Sociales (AIS) sont

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Chapitre I : Dispositions générales

TABLE DES MATIERES. Chapitre I : Dispositions générales Règlement de police et d administration sur les cimetières et les sépultures de la commune de Waimes, arrêté par séance du Conseil communal en date du 25 juin 2015 TABLE DES MATIERES Chapitre I : Dispositions

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

FORMULAIRE POUR L ACQUISITION D UNE CONCESSION

FORMULAIRE POUR L ACQUISITION D UNE CONCESSION ADMINISTRATION COMMUNALE DE DOISCHE FORMULAIRE POUR L ACQUISITION D UNE CONCESSION A ADRESSER AU COLLEGE COMMUNAL RUE MARTIN SANDRON 114 DE 5680 DOISCHE Je soussigné(e). rue N. à Téléphone fixe et/ou GSM

Plus en détail

OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE

OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE INTRODUCTION Dans le cadre d une convention publique d aménagement d une durée de 8 ans prorogée de deux ans, la SEMABL a été missionnée pour réaliser les projets

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Classe aquatique mobile

Classe aquatique mobile Classe aquatique mobile Ecole de natation itinérante «La piscine itinérante n est pas seulement une «solution» pour résoudre le problème de l éducation aquatique dans les régions dépourvues d infrastructures

Plus en détail

Orgères quartier des Prairies d orgères. Habitez un quartier Haut en couleur

Orgères quartier des Prairies d orgères. Habitez un quartier Haut en couleur Orgères quartier des Prairies d orgères Habitez un quartier Haut en couleur Une ville d histoire tournée vers l avenir entre bois et cours d eau, champs et haies bocagères, vergers et jardins familiaux,

Plus en détail

Point Info EDITO. N 4 - Juin 2007

Point Info EDITO. N 4 - Juin 2007 Opération de Rénovation Urbaine - La Galathée - Trois Communes i EDITO Votre participation très active à la concertation mise en place autour de l exposition dédiée à la Zone d Aménagement Concertée Galathée-Trois

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal LA CITÉ DE MIRABEL // PROJETS DE LA CITÉ // 2015-2016 WWW.CITEMIRABEL.COM // INFO@CITEMIRABEL.COM // 438-995-9440 681, BOUL. DU CURÉ-LABELLE, SUITE 201, BLAINVILLE,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E : N O M B R E & T Y P O L O G I E D E S L O G E M E N T S TYPOLOGIE & SURFACES La typologie

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze al 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale La Courrouze, vivre en ville, habiter dans un parc, une résidence bien dans la ville

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/04/AV.1185. Liège, le 13 septembre 2004

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/04/AV.1185. Liège, le 13 septembre 2004 AVIS Réf. : CWEDD/04/AV.1185 Liège, le 13 septembre 2004 Objet : Etude d'incidences sur l'environnement relative à la demande de permis d environnement pour l exploitation du hall multifonctionnel «Mons

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs Questionnaire d enquête Envoyé après avis du conseil d entreprise (cocher uniquement l organe adéquat) du comité de concertation de la représentation syndicale I ou communication aux II donné le repris

Plus en détail

Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011

Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011 Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011 QUI SOMMES NOUS? Depuis 2006, l École des Métiers du Sport Professionnel (EMSP), assure la gestion scolaire de Centres de Formation de football

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES Pour utiliser au mieux les informations récoltées au travers des questions des 4 thèmes proposés (1-habitat, 2-revenus et statut, 3-vie sociale et activités, 4-défense sociale), nous avons besoin de quelques

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre

Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre Mardi 8 octobre 2013 Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre Dossier de presse SOMMAIRE Présentation de la future ligne de Tram Garonne 1. Le tracé 2. Les chiffres et les dates Point d avancement

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Bien plus qu un simple projet immobilier. Louise. www.louise386.be

Bien plus qu un simple projet immobilier. Louise. www.louise386.be Bien plus qu un simple projet immobilier. Louise www.louise.be Louise Une situation géographique exceptionnelle, un investissement de 1 er choix sur l une des artères les plus célèbres de bruxelles. La

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Les transports. Les transports sont les fils conducteurs d une communauté. Ils façonnent le tissu urbain qui influe sur notre santé économique,

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

Concours d affiche pour les festivités carnavalesques 2011

Concours d affiche pour les festivités carnavalesques 2011 Concours d affiche pour les festivités carnavalesques 2011 Introduction : La Ville de La Louvière et l'amicale des Gilles de La Louvière souhaitent cette année initier un concours d affiche afin de renouveler

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Lettre d info n 11 page 2

Lettre d info n 11 page 2 FEDERATION DEPARTEMENTALE FAMILLES RURALES CHARENTE MARITIME LETTRE D INFOS De Septembre à Décembre 2011 Editorial: Edition N 11 Chers amis 2011 s est éteinte dans la nuit du 31 décembre, 2012 lui succède

Plus en détail

La location de voiture presque gratuite.

La location de voiture presque gratuite. La location de voiture presque gratuite. Dossier de presse Septembre 2010 UN PARTENARIAT UCAR STATION, LE NOUVEAU CONCEPT D AUTO-MOBILITÉ! En avant-première de la Semaine de la Mobilité et de la Journée

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) Nouvelle ordonnance adoptée le 07 juin 2007,publiée au Moniteur belge le 11 juillet 2007 entrée en vigueur prévue juillet 2008 1. POURQUOI

Plus en détail

!"!#!$% & $' # ("#! ) (' $ '*$ & $'+,

!!#!$% & $' # (#! ) (' $ '*$ & $'+, "#$% & $' # "# ) ' $ '*$ & $'+, - «Peut-on espérer, dans un avenir proche, que la nature soit ouverte à tous et soit donc accessible aux personnes handicapées?» «et comment envisager l accessibilité comme

Plus en détail

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT Art. 1 er. Le présent règlement règle une matière visée par les articles 117 et 119 de

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire!

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire! S a i n t - Q u e n t i n - e n - Y v e l i n e s C o m m u n a u t é d a g g l o m é r a t i o n Réunion Publique Jeudi 18 avril à 20h45 Salle du conseil de la communauté d agglomération Construisons

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail