Etat d avancement des résolutions votées en A.G non encore terminées. Etat d avancement des affaires en cours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etat d avancement des résolutions votées en A.G non encore terminées. Etat d avancement des affaires en cours"

Transcription

1 Etat d avancement des résolutions votées en A.G non encore terminées Résolution 18 : Travaux de réfection de la toiture du bâtiment B, par l entreprise DURINI. L entreprise DURINI devait approvisionner le chantier le 27 avril afin de réaliser la réfection de la toiture terrasse dans le courant du mois de mai Avancement de ces travaux? Résolution 23 : Conformité des travaux engagés par Mr Salloum pour la fermeture de son balcon au bâtiment E. Toujours en attente de la réalisation des travaux? Etat d avancement des affaires en cours Affaire «Sourgens V» Faire un point Assignation PANIER Les mises en eau n ayant pas permis de desceller d infiltration dans l appartement, des investigations complémentaires devaient avoir lieu, ou en sommes-nous? Pour information le juge a proroger le délai de la mission de l expert jusqu au 5 juin Expertise judiciaire : bâtiment E et piscine Faire un point sur la réunion fixée le 6 mai 2015 à 14h. Nous avons reçu ce mail de Mr Cancé Bâtiment E et piscine et infiltrations garage Barbareau et autres Pb d'infiltrations : le non écoulement des eaux pluviales à la limite de la clôture côté promenade ne provoquerait-il pas ces dommages ancestraux? Affaire GRAND SUD/SCI GRAND SUD MEFER ET AUTRES L huissier instrumentaire qui a reçu les instructions de l avocat pour continuer les poursuites de recouvrement devait revenir vers Maitre MARECHAL, avons-nous des informations particulières? Infiltration globe de l entrée du Bâtiment C M Dahan devait intervenir auprès du Tribunal d instance pour obtenir une expertise. Avons-nous une information? Proposition de travail pour les commissions suivantes : COMMISSION COMMUNICATION : Dans le cadre de la loi ALUR obligation de mettre en concurrence et d'étudier plusieurs projets de contrats de syndic avant de se prononcer sur la désignation lors de l A.G. Pour information, la loi MACRON (amendement adopté) concernant l'assouplissement de cette mesure précise que la mise en concurrence devra se faire non à la fin de chaque mandat, mais uniquement au bout de deux mandats, ce qui donne le texte suivant: «Lorsqu'un syndic a été désigné deux fois consécutivement, le conseil syndical procède à une mise en concurrence». Donc prévoir une date de convocation extraordinaire des membres du Conseil afin d analyser et comparer les offres et les devis reçus pour proposer la nomination du syndic en assemblée générale. Page 1 sur 5

2 Concernant l amélioration de réception des réseaux téléphoniques A ce sujet, le conseil syndical avait demandé au syndic d intervenir auprès de la Mairie, ce problème de réception concerne tout le quartier sud. Avons-nous à ce jour ces informations? Concernant un système WIFI dédié ou Internet mutualisé. Rappel du contact avec l entreprise ERT Micro Système, spécialisée dans ce domaine. Son représentant Mr Roche, avait confirmé un ordre de prix de à et il ne nous avait pas paru raisonnable de présenter un tel projet aux copropriétaires lors de l A.G. et afin de confirmer ou infirmer nous avons pris contact avec une autre entreprise qui nous a fourni les informations suivantes : Après étude sur site : Cette solution s'appuie sur le réseau TV existant pour une meilleure pénétration de chacun des appartements, dans cette solution le point WiFi se trouve sur la prise TV des appartements 51 appartements Suite à l'étude faite sur le place nous ne pouvons vu l'état actuel des réseaux TV bat : A, B et C installer de solution WiFi via réseau TV MONTANT À PAYER TTC ,28 Ce nouveau devis confirme le premier, nous abandonnons donc ce projet. Concernant notre site Internet La nouvelle version de notre site Internet est en ligne depuis la première quinzaine du mois de mai. Le logo a été changé et ce lettrage sera également utilisé pour les diverses entrées de la résidence. COMMISSION ESPACES VERTS - PISCINE : Résultat des points évoqués au dernier conseil : 1. La Sté ALAN devait procéder à une reprise générale des problèmes constatés sur le liner. 2. M MARTINEZ devait établir un devis pour planter des fleurs autour des palmiers 3. M MARTINEZ devait également remplacer les cactées hautes dans les jardinières par des plantes grasses plus basses, ces cactées hautes devaient etre mises à l intérieur dans des pots dans l entrée du bâtiment C. Traitement des palmiers? Palmiers à l entrée de la résidence coté promenade à nettoyer par la Mairie? COMMISSION FINANCE : 1. Voir la possibilité pour le conseil syndical représenté soit par le rapporteur de la commission finance ou par le Président du Conseil Syndical de consulter en lecture seule le compte bancaire à partir d une connexion internet. Déjà proposée par un certain nombre d établissements bancaires, cette solution numérique répondrait donc à l obligation qui impose désormais au syndic de remettre périodiquement les relevés bancaires au conseil syndical. 2. Compte rendu et commentaires à la suite du contrôle du 11 mai? COMMISSION PERSONNEL : Question de Mr Cancé concernant le gardiennage en l absence du gardien Je renouvelle ma demande de mettre sur place un système de gardiennage light, de remplacement de gardien lors des congés de Frédéric. Votre solution COSTE, RENARD et membre du conseil syndical ne marche pas puisque la porte du gardien affiche : retour du gardien au... sans autre information! Voir ma proposition N 4 à l'ag 2013, sans prise en compte et la N 4 à la l'ag de 2014 à laquelle vous avez répondu par votre résolution N 24, très explicite "OPTION 24/7" qui était une excellente proposition pour 10 par an et par copropriétaire! Il en va de la sécurité, de la santé, du confort des copropriétaires car de nombreux problèmes ont eu lieu sans solution pendant plusieurs jours : panne ascenseur, panne TV (mât endommagé), coupure secteur inexpliquée...; que fait-on en cas d'urgence : inondation, d'incendie lorsque le syndic et le gardien ne répondent pas????il faut une organisation responsable et non du bidouillage. L'opposition farouche à votre projet était un copropriétaire résident toute l'année! Je propose de payer 10 par an! En effet les arrivées à la résidence concernent sa quasi-totalité des copropriétaires soit environ 200; Les absences prolongées des membres du conseil syndical, n arrangent rien! Il serait donc peut être nécessaire de reparler de la répartition du travail pendant les absences du personnel. Page 2 sur 5

3 Autre exemple : Marc Coste est en congé depuis 15 jours et personnes ne déblaie le sable et les feuilles qui se sont engouffrés dans les escaliers de secours vers les garages. COMMISSION SECURITE : Mise en conformité des garages donnant sur les édicules Suite et fin? Nous avons reçu ce mail de Mr Cancé le bilan doit être fait sur tous les édicules, y compris ceux donnant sur la rue F. Mistral : soit 14 portails à supprimer ou à "aménager "avec la garantie écrite de VERITAS. COMMISSION TRAVAUX : Ravalement des bâtiments A et B Point sur l ensemble de ces travaux : Le chantier se termine fin mai comme prévu réception des travaux? Penser à faire le relevé des divers compteurs d eau à la fin du chantier Pour information, j ai reçu ce mail d un copropriétaire concernant l entreprise SIPRIE : A l attention du conseil Syndical, Bonjour Monsieur Gout, Je fais suite à notre précédent entretien relatif au retard du ravalement de façade effectué par la Sté Siprié, et vous adresse la réclamation adressée ce jour à Mme Authier. Je demande également au conseil syndical de bien vouloir surveiller la fin du chantier. Mr Pérez Bernard par courrier du 19/05/2015 me l a annoncé fin Mai. Quelle action pouvez-vous entreprendre en tant que Conseil Syndical? Mr Pérez me dit que le planning modificatif a été validé par le syndicat des copropriétaires. Je vous prie de bien vouloir réclamer les documents officiels suite au retard dû aux intempéries ; l entreprise est tenue de les fournir. Pourquoi le bâtiment A a été fait en dernier pour le ravalement de façade? Bien cordialement Tous les bâtiments Remplacement des siphons individuels par un siphon collectif en fin de descente pluviale M ORTIZ, Sté ISS, devait prendre rendez-vous avec FREDERIC pour analyser le problème, trouver une solution et la chiffrer. Avons-nous une information particulière? L opportunité d un contrat d entretien ayant été évoquée, M ORTIZ devait également nous dire si cette solution est adaptée. Point sur les divers travaux restant à réaliser, soit : 1. Remplacement des sols ascenseurs et des tapis de sol est bien prévu après les travaux de ravalement. 2. Pose du portillon côté mer 3. Grillage à remplacer à l entrée 4. Peinture de la porte accès local vélos bât. C 5. Réparation du portillon jardin côté plage 6. Installer l ancien portillon à la sortie garage bât. C côté rue. Bâtiment A a. Eclats béton coté parking déclaration dommage ouvrage? Bâtiment B a. Mr ALAIN a-t-il changé le détecteur du 5ème étage? b. Grosse flaque d eau en sortie coté plage un rendez-vous a été pris pour le 1er juin avec un représentant de la Mairie, résultat de cette réunion? Page 3 sur 5

4 Bâtiment C Bâtiment E Divers a. Pour mémoire et concernant l évacuation de l eau de pluie au-dessus de l entrée du bâtiment, du gravier doit être posé par l entreprise DURINI, ce travail est-il terminé? b. Avancement des travaux de réfection des deux cages d escalier commandés à l entreprise SIPRIE, sauf au C3 les travaux étant reportés cause infiltrations par toiture intervention GIM ETANCHEITE? c. Infiltrations dans le coffret électrique, le syndic devait relancer l assureur? d. Ascenseur du C3, bruits de frottement. a. Apporter une solution aux coupures de courant sur le parking et les halls du bâtiment en cas de pluie. a. Décision à prendre concernant le remplacement des tableaux d affichage? b. Rappel : Intervention de l entreprise DURINI au sujet de la protection béton des joints de dilatation du parking aérien avec les travaux d évacuation des eaux de pluie vers les sous-sols, des parkings N 3,4,7,8, le conseil syndical avait demandé au syndic de négocier une remise auprès de la Sté DURINI et de lui confier les travaux. Il lui sera également demandé de remettre correctement en état ce qu il avait arraché, avancement? c. Infiltrations garages Mr BARBAREAU et Mr GERBER : L entreprise SUDTEC a-t-elle fait cette recherche de fuite, et quel est le résultat? d. Infiltrations garage de Mr MAILLARD devis en attente de réception de Gim Etanchéité et de Durini Décisions? e. Concernant des branchements électriques illégaux sur les réseaux communs, le conseil syndical avait demandé au syndic de faire débrancher les installations illégales, est ce fait? f. Au sujet de la fermeture de la jardinière la Sté ALU CANET a-t-elle imaginé une solution plus simple et donc moins couteuse? g. Concernant les traces de rouille sur les portes métalliques des sorties de garage sous-terrain, la société SIM était-elle intervenue dans le cadre de la garantie? h. Suite à l effondrement du terrain en sortie côté plage du bâtiment B, la société SIPRIE a-t-elle procédée aux réparations? Questions diverses : Rangement chez Frédéric des clés des appartements (voir annexe) Faire un point. Point sur les containers : Faut-il toujours envisager la nécessité d acheter 10 containers jaunes avant la saison estivale 2015 Projet de Mr Cook Dossier de Mr Le Tohic Préparation de l A.G. Questions à poser suite aux diverses décisions prises en conseil syndical. 1. Au sujet des garages donnant sur les édicules non encore en conformité incendie 2. Porter au vote des copropriétaires la reprise des éclats béton des résilles sur les parkings. 3. Réaménagement de l allée piscine et de l allée bâtiment C coté thalasso, en séparant en deux devis distincts. 4. Ravalement des bâtiments A et B Concernant la pose de plinthes un devis complet doit été présenté. 5. Suite aux dernières intempéries, projet d installation de pompes de relevage dans les fosses ascenseurs. Page 4 sur 5

5 6. Projet de modificatif au règlement de copropriété : 7. Projet de drainage de la jardinière située entre le bâtiment B et le bâtiment C d un montant de Concernant les skydomes devis à présenter. 9. Modification et mise en service de la porte automatique dite "porte handicapés" de façon à prolonger la durée de la porte battante utilisée actuellement. Modification: alimenter la porte par ouverture automatique avec le code pour entrer depuis l'extérieur et par détecteur coté hall pour sortir plus un radar radio électrique pour sécuriser la temporisation d'ouverture. Le fonctionnement de cette porte pourrait, par sécurité, être annulé le soir à partir de 20 h 30 et mise en service à 7 h 00 le matin; les personnes recevant des invités après cette heure, feront l'appel depuis la platine située à coté du digicode en faisant le numéro de l'appartement puis en appuyant sur appel, l'ouverture de la porte serait alors commandée depuis l'appartement souhaité. La porte battante actuelle, exposée à tous les vents, est dans un état vieillissant en continuant ainsi son remplacement en serait imminent, Cela permettrait de la prolonger plusieurs année et ne servirait qu'aux aménagements et déménagements des gros volumes. Pour les irréductibles, la porte fonctionnerait uniquement avec la clé des communs. Autres questions Page 5 sur 5

La réunion a commencée à 8h30 et s est terminée à 11h30

La réunion a commencée à 8h30 et s est terminée à 11h30 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL SYNDICAL DE LA RESIDENCE LE GRAND SUD Le vendredi 12 décembre 2014 Les membres du Conseil Syndical se sont réunis dans les locaux du cabinet FONCIA CARRERE TIXADOR

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL

PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL LE CONSEIL SYNDICAL OREE DE CHEVREUSE RUE DE CHABLIS ET RUE DE LA BRIE 91940 LES ULIS LES ULIS, LE 12/01/2013 PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL L'an 2013, le samedi 12 janvier a

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE Le conseil syndical du Syndicat des Copropriétaires de la résidence du PARC s est réuni le jeudi 14 mars 2013 à 20h00

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME. Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE

CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME. Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME Etaient Présents : Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE Pour le Syndic : Mlle NOWACKI Valérie

Plus en détail

Le service d appels d offres

Le service d appels d offres Le service d appels d offres Demande de devis Le site Mon-immeuble.com vous propose un service d appels d offres accessible par le menu «Appels d offres». Ce service est réservé aux membres du Club MI

Plus en détail

SYNDICAT DE COPROPRIETE AP4 RESIDENCE AL ANDALUS PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 17 JUIN 2012

SYNDICAT DE COPROPRIETE AP4 RESIDENCE AL ANDALUS PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 17 JUIN 2012 SYNDICAT DE COPROPRIETE AP4 RESIDENCE AL ANDALUS PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 17 JUIN 2012 L an deux mille douze, et le Dimanche 17 Juin à 10H, les propriétaires de la résidence AP4

Plus en détail

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Cahier des charges de consultation expérimental AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Date de mise à jour : 06/01/14 SOMMAIRE 0. Introduction 1. Cadre de la mission 2. Constitution

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Chauvelot, bat 49 Madame Croiset, bat 49 Monsieur Szojchert, bat 49 Madame Zapater, bat 49 Madame

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Syndical 5 juillet 2011 et 6 septembre 2011

Compte rendu du Conseil Syndical 5 juillet 2011 et 6 septembre 2011 Compte rendu du Conseil Syndical 5 juillet 2011 et 6 septembre 2011 5 juillet 2011 Présents : Mmes Burel, Naudet, Couzon, Chabal, Desaunay, Gueslot, MM. Billy, Delaruelle, Delpech, Maroun, Matura, Méré,

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété Etre syndic bénévole en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété SOMMAIRE I- Pourquoi devient-on syndic bénévole? 1. Les raisons économiques. 2. Les raisons liées à la

Plus en détail

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014 Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Sommaire Domaine Sécurité et sanitaire Mise en sécurité des

Plus en détail

CARNET D ENTRETIEN DE LA COPROPRIETE. Loi du 10 juillet 1965 Article 18 Décret n 2001-477 du 30 mai 2001 REGLEMENT DE COPROPRIETE

CARNET D ENTRETIEN DE LA COPROPRIETE. Loi du 10 juillet 1965 Article 18 Décret n 2001-477 du 30 mai 2001 REGLEMENT DE COPROPRIETE Crééle31/01/200816:44:00 CARNET D ENTRETIEN DE LA COPROPRIETE Loi du 10 juillet 1965 Article 18 Décret n 2001-477 du 30 mai 2001 Désignation de l immeuble : RESIDENCE LECLERC 78140 VELIZY-VILLACOUBLAY

Plus en détail

PROCES VERBAL ASSEMBLEE DU 24/05/2011

PROCES VERBAL ASSEMBLEE DU 24/05/2011 PROCES VERBAL ASSEMBLEE DU 24/05/2011 A rappeler impérativement N/Réf. : 374/AG520 Syndicat des Copropriétaires LES FLORIANES DE GERLAND Lyon, le 25 mai 2011 PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 24/05/2011

Plus en détail

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11 RÉSIDENCE L OREE DU BOIS II 1/5 RUE MARGUERITE BERVOETS 78280 GUYANCOURT Responsable Maître d Ouvrage : M. SEGARD 19 rue Georges Clémenceau (78000) Versailles Responsable Maître d œuvre : Monsieur CROUÉ

Plus en détail

SUIVI DES DOSSIERS prochain conseil 31/01/2014 /Page 1/7

SUIVI DES DOSSIERS prochain conseil 31/01/2014 /Page 1/7 SUIVI DES DOSSIERS prochain conseil 31/01/2014 /Page 1/7 NATURE DES TRAVAUX Devis demandés Montant des devis reçus en Euros TTC Date d appel de fonds Choix de la Société Date prévisionnelle Indiquée en

Plus en détail

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE Contrat Type Contrat type à titre indicatif. Vous pouvez contacter le cabinet pour avoir plus d'informations au 01.40.26.35.67 ou par notre

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE REUNION.

COMPTE-RENDU DE REUNION. Date d'émission : 10/05/2011 Page : 1/5 DESTINATAIRES : Les participants Les absents excusés COPIES : GEI Émetteur : Claude ARNAUD Date de la réunion : 06/05/2011 de 20 h 30 à 22 h Participants : Claire

Plus en détail

40 points à contrôler dans un contrat de syndic pour éviter d être mangé tout cru

40 points à contrôler dans un contrat de syndic pour éviter d être mangé tout cru ARC Abus n 1767: 25 03 09/ 40 points à contrôler dans un contrat de syndic pour éviter d être mangé tout cru retour abus Comment faire pour étudier facilement son contrat de syndic, savoir s il est «correct»

Plus en détail

«Le salon indépendant de la Copropriété» 4 ème édition du salon de l ARC LE SUIVI DES IMPAYES PAR LE CONSEIL SYNDICAL

«Le salon indépendant de la Copropriété» 4 ème édition du salon de l ARC LE SUIVI DES IMPAYES PAR LE CONSEIL SYNDICAL «Le salon indépendant de la Copropriété» 4 ème édition du salon de l ARC LE SUIVI DES IMPAYES PAR LE CONSEIL SYNDICAL Pourquoi un suivi? Les conséquences d un manque de suivi des impayés par le CS Frais

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

O R D R E D U J O U R

O R D R E D U J O U R PARTICIPANTS Membres du conseil Syndical (Présents ou représentés) : (12) Mademoiselle BIANCO / Madame FEDIDA / Messieurs BURLET / DIAB / GAIN / GASTAUD / LARUE / MARTIN / NABET / PEYRUCQ / POREBSKA /

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC Conforme à l arrêté du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 CONTRAT DE SYNDIC Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 ENTRE LES SOUSSIGNES 1. SYNDICAT DES COPROPRIÉTAIRES Le syndicat PRINCIPAL de l immeuble sis à 4/40 rue du Commandant René Mouchotte, représenté par

Plus en détail

01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008

01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008 1 Service copropriétés 12 rue de la Chine 75020 PARIS 01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008 PROCES VERBAL DU CONSEIL SYNDICAL DU 11 DECEMBRE 2008 1 ) Point sur la trésorerie

Plus en détail

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE»

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE» DOMAINE «ENVIRONNEMENT» DOMAINE : ENVIRONNEMENT EMPLOI-REPERE : EMPLOYE(E) D ENTRETIEN ET PETITS TRAVAUX (A) HOMME-FEMME TOUTES MAINS (A) Les conditions de réalisation de l intervention (lieu, équipements,

Plus en détail

Assemblée Générale 10 Juin 2015

Assemblée Générale 10 Juin 2015 1 Assemblée Générale 10 Juin 2015 www.notreresidence.fr 2 Ordre du jour 1 - Budget 2 - Emplois du Temps M. Kostka - Mme Costinha 3 - Espaces Verts 4 - Travaux Isolation Terrasses 5 - Suivi Ravalement 7

Plus en détail

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11 RÉSIDENCE L OREE DU BOIS II 1/5 RUE MARGUERITE BERVOETS 78280 GUYANCOURT Responsable Maître d Ouvrage : M. SEGARD 19 rue Georges Clémenceau (78000) Versailles Responsable Maître d œuvre : Monsieur CROUÉ

Plus en détail

Le Guide Dégât des eaux

Le Guide Dégât des eaux Les fiches pratiques Oralia Fiche N 019 Edition Juin 2011 Le Guide Dégât des eaux Qu est-ce qu un dégât des eaux p. 1 Que faire après un dégât des eaux p. 2 La recherche de fuite p. 2 La convention CIDRE

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

Constat amiable Dégâts des eaux

Constat amiable Dégâts des eaux couv.constat 11/01/08 10:18 Page 1 Des contrats pour tous La Macif, assureur de la famille, premier en automobile et habitation, vous propose une large gamme de garanties et services, en réponse à chacun

Plus en détail

Immeuble collectif AQC

Immeuble collectif AQC AQC Immeuble collectif Comment bien utiliser votre assurance construction «Dommages-Ouvrage»? Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LIVRAISON DES PARTIES COMMUNES

PROCES-VERBAL DE LIVRAISON DES PARTIES COMMUNES PROCES-VERBAL DE LIVRAISON DES PARTIES COMMUNES La SCI LES SENIORIALES, Maître de l ouvrage Sise à Toulouse 31500 2, place Auguste Albert Représentée par Monsieur Gabriel BERENGUER A livré ce jour, Au

Plus en détail

M. PATROUIX Robert M. TRYMBULAK Michael. M. RIGOLI Alain Les copropriétaires.

M. PATROUIX Robert M. TRYMBULAK Michael. M. RIGOLI Alain Les copropriétaires. Sigean le, mercredi 2 novembre 2012 Note Rédaction Jean Claude GOUZÈNE M. FIAMAZZO Bruno, Président du conseil syndical À Copie M. PATROUIX Robert M. TRYMBULAK Michael M. RIGOLI Alain Les copropriétaires.

Plus en détail

4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS

4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS 4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS 4.1. CHIFFRES CLES Les vols sur les s constituent toujours un fléau. La SNIE sensibilise l ensemble de ses clients depuis plusieurs années déjà et nous vous communiquons

Plus en détail

LES ASSURANCES : de la négociation des contrats jusqu au versement des LA PROTECTION JURIDIQUE

LES ASSURANCES : de la négociation des contrats jusqu au versement des LA PROTECTION JURIDIQUE LES ASSURANCES : de la négociation des contrats jusqu au versement des indemnités. LA PROTECTION JURIDIQUE LES THEMES QUI SERONT ABORDES LES DIFFERENTS INTERVENANTS EN MATIERE D ASSURANCE DE COPROPRIETE

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS INTRODUCTION Ce document est une check-list des choses à vérifier lorsque l on reçoit un appartement en VEFA (donc sur plan). AFFAIRES A APPORTER : 1stylo 1bloc dur

Plus en détail

Doubler. parking. votre espace de. Cardok Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Plus sécurisant qu un garage

Doubler. parking. votre espace de. Cardok Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Plus sécurisant qu un garage Doubler votre espace de parking Cardok Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Plus sécurisant qu un garage TM Cardok est la solution intelligente de parking sous-terrain Cardok, avec

Plus en détail

Le petit guide de la copropriété. Sommaire. Définition de la copropriété 3. Comment fonctionne la copropriété 5

Le petit guide de la copropriété. Sommaire. Définition de la copropriété 3. Comment fonctionne la copropriété 5 2006 Le petit guide de la copropriété Sommaire Définition de la copropriété 3 Comment fonctionne la copropriété 5 Quelles sont les charges de la copropriété 7 Numéros utiles 8 Vivre en bon voisinage 9

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

Horaires du service urbanisme : Lundi. Mardi. Mercredi. Jeudi. Vendredi. N hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez la moindre difficulté.

Horaires du service urbanisme : Lundi. Mardi. Mercredi. Jeudi. Vendredi. N hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez la moindre difficulté. N hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez la moindre difficulté. Mme SEYDOUX, responsable du service urbanisme, - Tel : 04 76 18 50 22 - Mail : valerie.seydoux@ville-corenc.fr Mme Sandra LOPEZ,

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE SEANCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE DES COPROPRIETAIRES. Résidence 1 ALLEE DES EMPLES (5101)

PROCES-VERBAL DE SEANCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE DES COPROPRIETAIRES. Résidence 1 ALLEE DES EMPLES (5101) CABINET BETTI 21 rue Georges Clémenceau 95110 SANNOIS 01.30.25.71.30. 01.30.25.36.81. : Location/Vente 01.34.05.10.12. 01.34.05.10.15. : cabinet.betti@orange.fr PROCES-VERBAL DE SEANCE DE L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN»

LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN» LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN» Ces dernières années ont été marquées d une part, par une crise profonde et nationale du logement contribuant à la hausse

Plus en détail

Syndicat de copropriétaires

Syndicat de copropriétaires Syndicat de copropriétaires Parcelle 1031 du plan cadastrale de Barjols (en vert) PIÈCES ANNEXES : Consultables et téléchargeables sur le site web dédié à la copropriété http://www.barjols1031.com Soit

Plus en détail

M. BEYOMARD P M. COLLE P Mme GICQUEL P Mme BLANCHARD P M. FERNANDEZ P M. LAGRIVE P M. BROCARD P M. GUILLE A M. OLIVIE P

M. BEYOMARD P M. COLLE P Mme GICQUEL P Mme BLANCHARD P M. FERNANDEZ P M. LAGRIVE P M. BROCARD P M. GUILLE A M. OLIVIE P RESIDENCE «L ORME SAINT EDME» 2-8 RUE PIERRE ET MARIE CURIE 1-5 RUE VICTOR BASCH / 1-3 RUE JEAN MOULIN 95130 FRANCONVILLE CONSEIL SYNDICAL COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 24/11/2005 MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs

Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE»

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» La copropriété «La Morée» est un ensemble qui comporte 18 bâtiments de taille variable (de R+4 à R+12) et 897 logements. L organisation juridique de cette

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux SOMMAIRE 1. Obtenir des devis pour les travaux souhaités 1.1 Le devis travaux : définition et contenu du devis 1.2 Les différents

Plus en détail

Bon de commande Assurance Dommages-Ouvrage particulier maison individuelle

Bon de commande Assurance Dommages-Ouvrage particulier maison individuelle Bon de commande Assurance Dommages-Ouvrage particulier maison individuelle Référencement client Nom : Prénom : E-mail : Téléphone : Adresse du projet : Garantie Dommages Ouvrage et garanties complémentaires

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B L a crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher

Plus en détail

Un gardien (ou «employé d immeuble logé») OUI ou NON et pour quelles tâches?

Un gardien (ou «employé d immeuble logé») OUI ou NON et pour quelles tâches? 1 Question souvent posée : Un gardien (ou «employé d immeuble logé») OUI ou NON et pour quelles tâches? Conteneurs à ordures, ampoules à changer, escaliers, halls d'entrées, soussol, environnement (ramassage

Plus en détail

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012 Rendez-vous urbain Quartier Calmette Tilleuls 6 Juin 2012 le 6 Juin 2012 1. Parcours réalisé 1 2 Pour ce troisième rendez-vous urbain, seulement trois personnes étaient présentes sur les douze convoquées.

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT Qui fait quoi Guide et démarches La réparation vous concerne? LES DEMARCHES A SUIVRE Faites appel à l entreprise de votre choix et/ou effectuez vous-même

Plus en détail

PIERRE LEFRANC. architecte DPLG urbaniste CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE LA RESIDENCE

PIERRE LEFRANC. architecte DPLG urbaniste CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE LA RESIDENCE Affaire : Résidence AUGUSTA Ref : CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE LA RESIDENCE COMPTE-RENDU DE RENDEZ-VOUS DE CHANTIER N 18 En date du 31 juillet 2013 Présents: - Mme DRUON Syndic FONCIA - M ARGOUET Président

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

MORVAN & EDGAR QUINET SA

MORVAN & EDGAR QUINET SA MORVAN & EDGAR QUINET SA SP/MEQ/102014 FONDEE EN 1933 Mandat n 14 CONTRAT DE SYNDIC (LOI ALUR) - IMM... AG././2014 ENTRE LES SOUSSIGNES Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l'immeuble sis :...... Représenté

Plus en détail

Convocation à l'assemblée Générale

Convocation à l'assemblée Générale RECOMMANDEE A.R. IMMEUBLE LE SQUARE DES ARTS II 59/61RUE DU CHATEAU DES RENTIERS 75013 PARIS Convocation à l'assemblée Générale Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous remercions de bien vouloir participer

Plus en détail

dans votre résidence...

dans votre résidence... Coopération et Famille 17, rue de Richelieu 75038 Paris cedex 01 Conception & Réalisation : - Crédit-photos : Getty Images - Fotolia DE VOTRE COPROPRIÉTÉ BienvenueLES CLÉS dans votre résidence... Votre

Plus en détail

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal :

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal : 1 LE METIER DE SYNDIC Avec près de 8 millions de logements en Copropriété, la plupart des Français sont en relation avec un Syndic qui administre les parties communes de leur habitat collectif. Ils payent

Plus en détail

Syndicat des Copropriétaires Les Jardins d Alexandre

Syndicat des Copropriétaires Les Jardins d Alexandre Syndicat des Copropriétaires Les Jardins d Alexandre Procès-verbal de l'assemblée du C.A. du syndicat des Jardins d'alexandre tenu le 21 juillet 2014 à 14:10 hrs au 1923 rue Alexandre-De Sève, au condo

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE SEANCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES COPROPRIETAIRES. Immeuble sis à ROUBAIX, 120 avenue Jean Lebas

PROCES-VERBAL DE SEANCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES COPROPRIETAIRES. Immeuble sis à ROUBAIX, 120 avenue Jean Lebas PROCES-VERBAL DE SEANCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES COPROPRIETAIRES Immeuble sis à ROUBAIX, 120 avenue Jean Lebas Le 20 Juin 2013 à 17H30, sur convocation adressée individuellement à tous les

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

SOMMAIRE ASSURANCE, DROITS, RESPONSABILITÉ 31

SOMMAIRE ASSURANCE, DROITS, RESPONSABILITÉ 31 SOMMAIRE QUI SOMMES-NOUS? 9 INTRODUCTION À LA 4 E ÉDITION 11 1. Le chemin parcouru par l ARC 11 2. La copropriété: les évolutions de ces dernières années 11 3. Un paradoxe 12 4. Un «manuel» pour les syndics

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

Comment sont prises les décisions?

Comment sont prises les décisions? Comprendre TRAVAUX EN COPROPRIETÉ Comment sont prises les décisions? Des règles différentes en fonction des travaux Entreprendre des travaux en copropriété nécessite souvent de suivre un processus assez

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE DOMMAGES AUX BIENS MULTIRISQUE IMMEUBLE

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE DOMMAGES AUX BIENS MULTIRISQUE IMMEUBLE FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE DOMMAGES AUX BIENS MULTIRISQUE IMMEUBLE COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type de voie : Nom de la voie :

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

1.1 La comptabilité pour un syndicat de copropriétaires : qu est-ce que c est?

1.1 La comptabilité pour un syndicat de copropriétaires : qu est-ce que c est? On a souvent tendance à voir la comptabilité comme quelque chose d inaccessible ou d inutile «parce que çà marche bien dans sa copropriété jusqu à présent». Il est cependant nécessaire de plus de rigueur

Plus en détail

AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT

AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT COPROPRIETES AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT LES ATOUTS DU PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES n

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

Les copropriétés après la loi ALUR: qu est-ce que cela change? Formation ville de Saint-Mandé 07 octobre 2014

Les copropriétés après la loi ALUR: qu est-ce que cela change? Formation ville de Saint-Mandé 07 octobre 2014 Les copropriétés après la loi ALUR: qu est-ce que cela change? Formation ville de Saint-Mandé 07 octobre 2014 Loi ALUR : 13 mois de négociations internes pour l ARC Mars à juillet 2013 Septembre 2013 Novembre

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

Le recouvrement judiciaire des créances

Le recouvrement judiciaire des créances «Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC CONDITIONS PREALABLES : 1/ DEFINIR LE MONTANT PRECIS DE LA CREANCE (de quand à quand? 2/ AVOIR UNE CRÉANCE QUI RÉPONDE

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : L humidité dans les bâtiments Rédaction : Tomasini François / Etudiant ETC 3 ème année Date : Décembre 2010 Présentation Un problème abordé

Plus en détail