Ville de Pont de Claix. Dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ville de Pont de Claix. Dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité"

Transcription

1 Secteur Politique de la Ville Maison de l'habitant Les reinettes ave des Iles de Mars Tél Fax Ville de Pont de Claix Dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité Présentation globale de la démarche, extrait de la convention p 2 à 6 La Maison de l Habitant p 7 à 8 Structuration du pôle ressource de la Maison de l Habitant p 9 L UniverCité de la GUSP à Pont de Claix p 10 Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 1

2 Extrait de la convention L OBJET DE LA CONVENTION : Le dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité développé sur la période a démontré toute sa pertinence et son efficience, permettant particulièrement l'établissement d'un partenariat renforcé entre les différents acteurs de la GUSP. Aussi la commune de Pont de Claix souhaite t-elle reconduire et amplifier son action. Les objectifs qui ont prévalu dans la précédente période sont toujours ceux qui nous animent, ils prendront certainement une dimension différente avec la mise en fonctionnement d un équipement destiné à devenir la maison de la GUSP tant au niveau communal qu intercommunal, à savoir la Maison de l Habitant. Cette maison qui se trouve être le prolongement de notre action commune va être l occasion de d'accroître l'efficacité des services mis en place au sein du pôle de proximité des Iles de Mars ainsi qu avec les permanences bailleurs (SDH et OPAC38) et Ville de Pont de Claix. Nous aurons là l occasion de rassembler des services et offrir aux habitants une plus grande satisfaction dans la qualité de la réponse à apporter. Par ailleurs, le développement du centre de ressource, prolongement de l UniverCité de la gestion urbaine et sociale de proximité, sera l occasion de démultiplier notre savoir-faire en terme de rencontre et de synergie entre tous les acteurs. Le réseau des acteurs de l agglomération en construction y prendra toute sa place et nous permettra de mutualiser compétences, ressources et expériences. La Maison de l Habitant, que nous sommes en train de construire ensemble, s inscrira et s inscrit déjà dans le cadre d une forte implication des habitants. Nous nous fixons comme objectif de mettre au cœur de tous nos projets les habitants comme force motrice et décisionnelle. Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 2

3 Article 2 : LES OBJECTIFS OPERATIONNELS Amplifier la qualité de gestion des services aux habitants a) Maintenir et améliorer le traitement des réclamations : Cet objectif central et fondateur se situe maintenant dans le cadre du développement de la Maison de l Habitant. Les partenaires s engagent à faire vivre cet équipement au niveau de la qualité des services proposés par chacun ainsi qu au niveau global du traitement de la demande habitante. Les acteurs, constituant un pôle, permettent aux habitants de formuler leurs demandes et d obtenir soit une réponse directe soit une bonne orientation. b) Maintenir et améliorer l entretien des espaces communs, l entretien des espaces extérieurs, la maintenance Améliorer la gestion des encombrants et le tri sélectif : La problématique des encombrants est globale sur l ensemble du territoire communal voir intercommunal, les partenaires souhaitent réfléchir collectivement notamment dans le cadre du développement du centre de ressource de la Maison de l Habitant, afin de trouver une ou des solutions pérennes. Par ailleurs, il convient de veiller à développer le partenariat avec la METRO afin de mieux coordonner les actions d éducation et de sensibilisation au tri. Plusieurs secteurs font état d une vigilance très particulière : Iles-de-Mars : dans le cadre du projet de réaménagement des halls des tours des Iles de Mars, la SDH envisage d intégrer une solution de tri sélectif, notamment pour faire suite à la disparition programmée des gaines vide-ordures. Olympiades, Taillefer-Marcelline et Joliot Curie : problèmes de dépôts d encombrants Grand-Galet : une restructuration des espaces conteneurs pour prendre en compte le développement du tri sélectif est à étudier (Ville, OPAC38 et LPV -Valmy) Gérer les épaves et voitures ventouses, améliorer le stationnement : La problématique des voitures épaves ou ventouses est également globale sur le territoire communal et intercommunal, là encore les partenaires réfléchiront à des solutions mutualisées et pérennes. Dans le cadre de la restructuration prévue aux Iles de Mars, un réaménagement des espaces extérieurs est en cours et vise notamment à créer des places de stationnement supplémentaires. Réduire les incivilités et le vandalisme : Maintenir et amplifier le travail de terrain des médiateurs de quartier ainsi que celui des agents de médiation de nuit. Poursuivre et étendre la concertation habitante dans le cadre des chartes de voisinage Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 3

4 Les partenaires s engagent à mettre en œuvre des moyens pour réparer rapidement les actes de vandalisme notamment en vue de lutter contre le sentiment «d abandon» de certains groupes d habitations. c) Reconduire le cas échéant la mise en œuvre des conventions partenariales : Sur la gestion concertée des espaces extérieurs autour de l habitat social : cette action permet une uniformisation de l entretien entre les espaces publics de la commune et privés des bailleurs. Mise en place en 2002, elle a permis de changer l image extérieure des quartiers concernés. Sur l enlèvement des épaves : cette convention a pour objectif d optimiser la procédure et de réduire les délais d enlèvement des épaves Sur la tranquillité (Présence Médiation) : maintien du dispositif souhaité par les partenaires. Amélioration de la prestation des agents par une professionnalisation accrue et une meilleure réponse aux attentes des usagers. Article 3 : LA MAISON DE LA GUSP, MAISON DE L HABITANT Le projet de la Maison de l Habitant retient la participation des habitants comme principe fondateur : l habitant est situé au centre des services et des pratiques de la GUSP, dans la prise en compte de sa parole et de son rôle d acteur : pour répondre aux besoins des habitants du quartier des Iles de Mars, de la Ville de Pont de Claix et de l agglomération en participant à l amélioration du cadre de vie, à la qualité de la gestion et en favorisant le développement du lien social ; pour développer avec les acteurs, les associations et les habitants (locataires et propriétaires) de nouvelles pratiques participatives ; en optimisant les pratiques actuelles du quartier, de la ville et des autres communes de l agglomération ; en donnant aux habitants de l agglomération les moyens de mise en réseau autour des questions de GUSP. Il s agit là de créer une culture commune entre les partenaires signataires de la présente convention. Le pilotage de la commune vise à faire de cet outil un véritable support au développement d une nouvelle organisation du travail entre les partenaires. Pour ce faire, les modifications suivantes dans la structuration de la GUSP sur la commune de Pont de Claix sont apportées : Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 4

5 L organisation du dispositif GUSP : Le comité de pilotage : Il se réunit deux fois par an, il fixe les orientations pour l année à venir, tire les bilans des actions misent en place et opère les ajustements nécessaires. Il est piloté par l élu chargé de la Politique de la ville. Il est composé d élus, de partenaires institutionnels et financiers, des directions des bailleurs et services de la ville, des présidents d associations de locataires, de la CNL, d AGIL. Le comité de pilotage de la GUSP fusionne avec le comité de pilotage de la Maison de l Habitant. Celui-ci s appellera désormais comité de pilotage de la Maison de l Habitant, lors de ses séances plénières deux temps seront organisés, un concernant la Maison de l Habitant et particulièrement le centre de ressource, l autre concernant le suivi de la convention GUSP de la ville de Pont-de-Claix. Les présents seront donc amenés à varier en fonction. Le groupe de direction GUSP : Les dernières années de fonctionnement ont démontré, contrairement aux années de mise en place du dispositif GUSP, que ce groupe ne remplissait plus les objectifs qui lui étaient fixés. La nouvelle structuration opère la fusion du groupe de direction avec le comité de suivi. Le comité de suivi : Il se réunit tous les deux mois, il fait le point sur les actions en cours ou à venir, évalue la situation sur l ensemble des secteurs et détermine ses moyens d actions. La fusion avec le groupe de direction est destinée à réduire les niveaux de décisions pour l ensemble du dispositif. Ce changement implique un repositionnement des différents niveaux de décision chez chaque partenaire. Au niveau des bailleurs : les chargés de patrimoine, chargés de secteur et responsables de territoire. Au niveau de la ville, les responsables des services : Maison de l Habitant, Vie des quartiers, GUP des services techniques, service logement, action sociale. Au niveau des habitants : les responsables des associations de locataires, d habitants et de copropriétaires. La responsable du service de médiation APASE/AGIL. Les groupes de projets : En fonction des évolutions liées au bâti ainsi qu aux interactions sociales sur les différents secteurs, les partenaires s engagent à se donner les moyens ad hoc pour informer, consulter, concerter ou faire participer les habitants sur tous les projets qui modifieront leur cadre de vie. Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 5

6 Les veilles techniques Des veilles techniques sont organisées par chaque bailleur sur ces groupes, elles rassemblent les différents partenaires afin de faire ensemble le relevé des disfonctionnements et travaux à réaliser. Ces veilles techniques sont un des éléments importants dans le partenariat de terrain, elles sont également un outil indispensable de suivi et de gestion des travaux sur les sites. Elles sont donc reconduite, le comité de suivi se chargera d en améliorer la lisibilité et la coordination. La création du pôle ressource : Un pôle d animation, de ressources et de formation pour l ensemble des acteurs de la GUSP de l agglomération, et un lieu d information et de rencontres des habitants, des associations et des professionnels. Il est un lieu permanent d expérimentation, de réflexion, d échanges de bonnes pratiques et de développement de nouvelles pratiques participatives avec l ensemble des acteurs de la GUSP de l agglomération et de la région. Il définit un programme annuel d actions, conforme à deux missions principales : a) Le maillage du réseau : Il s agit de créer et alimenter au quotidien un réseau de professionnels et d habitants autour des thématiques de la GUSP, avec comme objectifs de : développer les échanges de pratiques entre professionnels et/ou habitants et d approfondir l expérience sur chacun des sites : si besoin, certaines actions du centre de ressources pourront être délocalisées. développer la formation des acteurs, en adoptant des méthodes nouvelles selon les thèmes abordés et avec les acteurs concernés - collectivités, bailleurs, associations, habitants, élus capitaliser les expériences dans une démarche de recherche-action et diffuser l information (centre documentaire, exposition, film ). b) L organisation de temps forts événementiels : Notamment autour de l UniverCité de la gestion urbaine, à rayonnement régional : deux rencontres par an seront organisées sur des thèmes intéressant l ensemble des acteurs et permettant l échange et la confrontation des points de vue associant des porteurs de projets extérieurs à l agglomération et des experts. Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 6

7 Présentation de la Maison de l'habitant La Commune de Pont-de-Claix développe depuis la fin de l année 2000 sur son territoire un programme d actions dans le cadre de la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité (GUSP). Le caractère innovant des actions partenariales impliquant une participation habitante très active l a fait apparaître comme site pilote au niveau de l agglomération et au niveau régional, tant dans le domaine des actions conduites sur le terrain que dans celui de la formation et des rencontres de l UniverCité. Ce projet retient la participation des habitants comme principe fondateur: L habitant est situé au centre des services et des pratiques de la GUSP, dans la prise en compte de sa parole et de son rôle d acteur : Pour répondre aux besoins des habitants du quartier des Iles de Mars, de la ville de Pont de Claix et de l agglomération Grenobloise en matière de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité ; Pour développer avec les acteurs professionnels, les associations et les habitants (locataires et propriétaires) et les élus de nouvelles pratiques participatives de gestion urbaine ; En optimisant les pratiques actuelles du quartier, de la ville, des autres communes de l agglomération et de l agglomération ; En donnant aux professionnels, aux habitants et aux élus de l agglomération les moyens de mise en réseau autour des questions de GUSP. En 2002, une étude a été menée pour la création d un pôle de services de proximité «habitat et vie quotidienne» dans le quartier des Iles-de-Mars. Ce projet s est enrichi l année suivante pour devenir un équipement type pôle ressources dédié à la gestion urbaine et sociale et à vocation à la fois de proximité et d agglomération. La Maison de l Habitant a ouvert ses portes à la rentrée scolaire Véritable laboratoire d expériences participatives avec les habitants, cette maison est tout à la fois : Un pôle de services urbains de proximité avec les services des bailleurs sociaux, ceux de la ville, les services de médiation sociale, les associations de locataires et de copropriétaires. Le pôle de services assure l ensemble des services de gestion locative et urbaine de proximité. Lieu d échanges et de concertation avec les associations, habitants, élus et acteurs, il permet la mise en pratique de nouveaux modes opératoires entre les services de la ville, les bailleurs et les habitants. L accueil de la Maison de l Habitant est ouvert aux habitants afin d offrir une réponse à leur demande (sous forme de réponse directe ou d orientation) sur toutes les questions liées au cadre de vie. Cet accueil est également un relais d information et d orientation pour nombre de questions liées à la vie quotidienne. Un pôle d animation, de ressources et de formation pour l ensemble des acteurs de la GUSP de l agglomération. Le pôle de ressources est consacré au développement de la culture GUSP de l agglomération. Il est un outil favorisant les échanges, les réflexions, la mutualisation et l élaboration avec l ensemble des acteurs de la GUSP de l agglomération Grenobloise et peut-être par la suite, de la région. Le pôle ressource fonctionne par le réseau des acteurs de l agglomération (voir le Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 7

8 document sur la structuration du pôle ressource) et il définit un programme annuel d actions, conforme à deux missions principales : Le maillage du réseau entre des différents sites de l agglomération, notamment ceux en rénovation urbaine autour des thématiques de la GUSP. Il s agira de créer et alimenter au quotidien un réseau de professionnels et d habitants, avec comme objectifs de : - Développer les échanges de pratiques entre professionnels et/ou habitants et d approfondir l expérience sur chacun des sites : si besoin, certaines actions du centre de ressources pourront être délocalisées. - Développer la formation des acteurs, en adoptant des méthodes nouvelles selon les thèmes abordés et avec les acteurs concernés - collectivités, bailleurs, associations, habitants, élus - Capitaliser les expériences dans une démarche de recherche-action et diffuser l information (centre documentaire, exposition, film ). L organisation de temps forts événementiels, autour de l UniverCité de la gestion urbaine, à rayonnement régional : deux rencontres par an seront organisées sur des thèmes intéressant l ensemble des acteurs et permettant l échange et la confrontation des points de vue associant des porteurs de projets extérieurs à l agglomération et des experts. Les partenaires de la Maison de l'habitant : Grenoble Alpes Métropole, la SDH, l OPAC38, le Conseil Régional Rhône-Alpes, l Union Européenne, le Conseil Général de l'isère. Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 8

9 Structuration du pôle ressource Maison de l Habitant Constitution du groupe «acteurs de la GUSP de l agglomération Grenobloise» La Ville de Pont-de-Claix et la Métro travaillent étroitement depuis novembre 2006 à la constitution d un groupe des acteurs de la GUSP à l échelle de l agglomération Grenobloise. Ce travail a débuté par des rencontres avec les différents territoires de l agglomération, cette étape a constitué un pré-diagnostique avec les sites suivants : Echirolles : rencontre des professionnels de la Ville, service DSU, chargé de mission GUSP, service logement. Fontaine : équipe DSU, chef de projet, chargé de mission sur la Bastille/Néron, chef de service prévention, bailleurs sociaux (Pluralis et ACTIS). Grenoble, secteur 3 : responsable antenne de quartier, ACTIS Grenoble, secteur 5 : chef de projet, ACTIS Grenoble, secteur 6 : directeur de l action territoriale, chef de projet puis Actis, SDH Saint Martin d Hères : chef de secteur logement, chargé de mission GUSP, responsable d antenne Eybens : chef de projet, SDH, OPAC, Pluralis, élus Saint Martin le Vinoux : chef de projet, chargé de mission GUSP Ces discussions ont permis une première rencontre en février 2007, la discussion (sur la base d un document synthétique de présentation de ce tour d horizon, document joint) a permis de cerner les contenus du centre de ressource. Une seconde réunion en mars 2007 nous a permis de travailler la structuration du pôle ressource dans son organisation et ses premiers contenus. Dès lors, 3 groupes de travail se sont structurés et se sont réunis 2 à 3 fois. Les quatre axes formant le pôle ressource sont les suivants : OBSERVATOIRE DES PRATIQUES THEMATIQUES COMMUNES - Connaissance des dispositifs, organisations, actions des différents territoires - Mutualisation des expériences - Visites de site (notamment rencontres avec les agents de proximité et collectifs d habitants) FORMATION - Analyser ensemble une problématique (exemples : les encombrants, la médiation sociale, gestion coordonnée et propreté ) - Aider à dégager des pistes de résolution communes BASE DOCUMENTAIRE - Permettre aux acteurs partageant les mêmes difficultés de se retrouver - Développer l expertise - Créer des lieux de rencontre interprofessionnels - Recenser les outils et méthodes utilisés - Regrouper les productions locales dans une base mutualisée - Être un point-relais vers d autres expériences et d autres centres de ressources, hors de l agglomération Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 9

10 L UniverCité en quelques mots L UniverCité s apparente à une action de formation, à un espace de débat mis en place par la ville de Pont de Claix depuis Six sessions ont ainsi eu lieu depuis, au rythme de deux ou trois par an. Les thèmes traités ont été successivement : Gestion urbaine et image des quartiers, Le voisinage, Le partenariat de proximité, La sécurité au quotidien, Anticiper la gestion urbaine dans le renouvellement urbain, La Maison de l Habitant, L évaluation des UniverCités, La solitude en ville Le développement durable L'engagement collectif Ces rencontres rassemblent des techniciens municipaux, des professionnels d horizons divers, et en particulier des bailleurs, des élus et des habitants (des représentants d associations pour la plupart.) La proportion de chaque catégorie d acteur est variable. Ces journées se déroulent généralement, après le mot de bienvenu des élus, de la façon suivante : une courte introduction par un film réalisé sur le thème et cherchant le regard des habitants sur la question posée ; s ensuit généralement l intervention d un ou plusieurs experts, qui vise à éclairer le sujet traité, à en faire ressortir les principaux enjeux et à poser ainsi les bases d une réflexion commune. Ensuite, de petits groupes de travail sont constitués, deux ateliers dédoublés, et débattent chacun d un aspect du problème abordé, avec comme objectifs le partage des expériences, la réflexion collective et l élaboration de pistes d actions opérationnelles. Ces groupes de travail, numériquement restreints, sont très plébiscités, notamment par les habitants qui y voient une forme plus propice à leur prise de parole. Un buffet suit la tenue des ateliers, puis une brève synthèse de chacun des ateliers est énoncée, afin que l ensemble des participants puisse partager les idées fortes qui ont été soulevées de part et d autre. Une autre intervention d expert peut alors s intercaler, bien que les formes les plus récentes ont plus privilégiés le débat entre tous les intervenants de la journée et la salle. Ville de Pont de Claix dispositif GUSP 10

Maison de l Habitant. Bilan du pôle ressource de l agglomération. Grenobloise, 2009. Programmation 2010

Maison de l Habitant. Bilan du pôle ressource de l agglomération. Grenobloise, 2009. Programmation 2010 Maison de l Habitant Bilan du pôle ressource de l agglomération Grenobloise, 2009 Programmation 2010 1. Les visites de sites 2. Les ateliers thématiques 3. Les formations 4. Programmation 2010 5. Budget

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Le diagnostic territorial participatif

Le diagnostic territorial participatif 1 Le diagnostic territorial participatif Eléments méthodologiques Le diagnostic territorial participatif de la situation des quartiers prioritaires au sein de l'intercommunalité est conjointement piloté

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 1 Introduction Ce document présente le projet associatif de la Maison des Jeux de Nantes revu en 2011. Il décrit les objectifs opérationnels et

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 6 Renouvellement de la convention de partenariat entre l'association Eco- Quartier Strasbourg et la Ville de Strasbourg. L association Eco-Quartier

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

PARTICIPATION DES HABITANTS

PARTICIPATION DES HABITANTS Synthèse des rencontres de réseau «Conseil Citoyen» Les 25.02.2016 (Pas-de-Calais) et 24.03.2016 (Nord) Ces deux rencontres de réseau, organisées au siège de la Communauté d Agglomération d Hénin- Carvin

Plus en détail

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 1 Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 31.03.2011 Proposition d orientations et de préconisations concernant la GPEC Suite à la réunion du 29 mars 2011 1 ) Prospective socio économique

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Actions Territoriales pour l Environnement et l Efficacité Energétique

Actions Territoriales pour l Environnement et l Efficacité Energétique Programme ATEnEE 2007-2008 du Pays du Mans Actions Territoriales pour l Environnement et l Efficacité Energétique - 1 - Année 3 du contrat ATEnEE du Pays du Mans Le comité de pilotage du contrat ATEnEE,

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015 A l horizon 2020, le département de la Meuse souhaite offrir à tous ses habitants, des lieux d accès à la connaissance, à la culture et aux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

Formation diplômante

Formation diplômante 75 Bd Lamartine 72 000 Le Mans 06 11 71 88 45 / 02 43 47 00 30 Formation diplômante Technicien Médiation de Services Titre professionnel inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

OBJET : Orientations pour un Service Public Régional de Formation professionnelle tout au long de la vie

OBJET : Orientations pour un Service Public Régional de Formation professionnelle tout au long de la vie ASSEMBLEE PLENIERE N de délibération : 09AP.55 DU CONSEIL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Date : vendredi 26 juin 2009 Politique : Formation - Apprentissage Sous-Politique : Formation professionnelle Composante

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Etablissement Public Industriel et Commercial, dont le siège est situé au 69bis, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Représentée

Plus en détail

Centre de ressources GUSP bilan provisoire 2015 et premières pistes de travail 2016. Comité de pilotage 28 janvier 2016

Centre de ressources GUSP bilan provisoire 2015 et premières pistes de travail 2016. Comité de pilotage 28 janvier 2016 Centre de ressources GUSP bilan provisoire 2015 et premières pistes de travail 2016 Comité de pilotage 28 janvier 2016 Bilan provisoire de l'année 2015 1) Autour du thème : «Réinventer nos façons de faire,

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!!

REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!! REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!! «Construire une société plus juste et solidaire par le sport» Trouver des solutions au décrochage éducatif des jeunes Permettre à tous les

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés.

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Rhône-Alpes 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Logements adaptés. Signature des conventions opérationnelles le lundi 8 avril 2013 à 10h15 Toulon

Logements adaptés. Signature des conventions opérationnelles le lundi 8 avril 2013 à 10h15 Toulon Logements adaptés Signature des conventions opérationnelles le lundi 8 avril 2013 à 10h15 Toulon Communiqué de synthèse Adapter le logement au vieillissement et au handicap, une démarche innovante pilotée

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

Une résidence-mission sur le territoire

Une résidence-mission sur le territoire La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais, Le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France (PRES ULNF), en partenariat avec L Université du

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Nouveau Contrat de Ville

Nouveau Contrat de Ville Nouveau Contrat de Ville La Loi du 21 février 2014, dite Loi Lamy, a considérablement modifié la politique de la ville afin de la rendre plus lisible, plus cohérente et plus efficace. Une nouvelle génération

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ

FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ PLAN DE FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ PLAN DE FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ 2 P L A N D E F

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Une formation-action relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en établissement

Une formation-action relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en établissement Une formation-action relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en établissement, psychologue, sociologue, conseillère technique du CREAI de Bourgogne Délégation Franche-Comté Un

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL 1/14 SOMMAIRE OBJECTIF N 1 : P.4 Recruter au sein des effectifs de Lyonnaise des Eaux des personnes éloignées de l emploi OBJECTIF N 2 : P.5 Inciter les sous-traitants

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

PÔLE D EXCELLENCE RURALE

PÔLE D EXCELLENCE RURALE CANDIDATURE POUR UN PAYS DU LIVRE ET DE L ÉCRITURE SYNTHÈSE février 2006 Communauté de communes du Pays de Forcalquier et de la montagne de Lure Le Grand Carré 13 Bd des Martyrs BP 41 04 301 FORCALQUIER

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 " Prévention du risque infectieux " Depuis leur création, Uniformation et Unifaf accompagnent les employeurs et les salariés dans leur démarche de professionnalisation.

Plus en détail

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/ Abrégé du rapport Evaluation des activités et de la qualité des prestations EHPAD Louise de la Vallière 7 rue de la Citadelle 37330 Château la Vallière 1/9 SOMMAIRE Abrégé du Rapport d évaluation... 3

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

I. La définition du projet culturel du Pays de la Haute Gironde

I. La définition du projet culturel du Pays de la Haute Gironde PROJET CULTUREL DU PAYS DE LA HAUTE GIRONDE I. La définition du projet culturel du Pays de la Haute Gironde Quel projet culturel pour le Pays de la Haute Gironde? En cherchant à répondre à cette question,

Plus en détail

Coopérations technologiques industrielles ou de services :

Coopérations technologiques industrielles ou de services : Entreprise OFFRE Coopérations technologiques industrielles ou de services : - Réalisations d objets ou de services, - Besoins ponctuels et de sous-traitance technique, - Besoins d innovation, - Essais,

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie) Pour un développement concerté du milieu rural Martiniquais www.réseaurural.fr DOSSIER DE PRESSE «Assemblée du Réseau Rural Martinique» le 29 septembre 2011 au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Constat :

PROJET ASSOCIATIF. Constat : PROJET ASSOCIATIF Suite aux différentes mutations intervenues courant 2009 et afin de préciser les missions que l association Géronthau souhaite mettre en œuvre sur le bassin gérontologique n 11, le Conseil

Plus en détail

Les Parcours de formations au renouvellement urbain PNRU et NPNRU à destination des DDT/M 2015

Les Parcours de formations au renouvellement urbain PNRU et NPNRU à destination des DDT/M 2015 Les Parcours de formations au renouvellement urbain PNRU et NPNRU à destination des DDT/M 2015 b des modules «prise de poste» b des modules à la carte pour «aller plus loin» b le tout présenté dans 4 Parcours

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE

L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE L innovation sociale comme résultante d un nouveau portage de l action sociale Alexis BARON Directeur de l Agglomération Grenobloise

Plus en détail

Mobilisation des crédits dédiés à la formation linguistiques des étrangers primo arrivants

Mobilisation des crédits dédiés à la formation linguistiques des étrangers primo arrivants Mobilisation des crédits dédiés à la formation linguistiques des étrangers primo arrivants Web conférence Idéal Connaissances Le 27 février 2015 Ministère de l intérieur 1 INTRODUCTION Pour mettre en œuvre

Plus en détail

Formation certifiée Titre certifié RNCP de niveau III JO du 22 août 2012. Responsable de résidence et service du logement accompagné

Formation certifiée Titre certifié RNCP de niveau III JO du 22 août 2012. Responsable de résidence et service du logement accompagné Formation certifiée Titre certifié RNCP de niveau III JO du 22 août 2012 Responsable de résidence et service du logement accompagné Seule formation certifiée, spécifique au logement accompagné Dans un

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST

CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST CHARTE D URBANISME COMMERCIAL ENTRE BREST METROPOLE OCEANE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE BREST LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DU FINISTERE REVISION DE JUIN 2006 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION...

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail