Le compte financier et l analyse financière de l EPLE dans le cadre budgétaire et comptable rénové

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le compte financier et l analyse financière de l EPLE dans le cadre budgétaire et comptable rénové"

Transcription

1

2 Le compte financier et l analyse financière de l EPLE dans le cadre budgétaire et comptable rénové La règlementation : principes et esprit Le compte financier 2013 : constantes et évolutions L analyse financière : principes, intérêt, rôle de l agent comptable 2

3 La réglementation : textes et principes fondamentaux la Constitution du 4 octobre 1958 et notamment son article 47-2 la loi organique du 1 er août 2001 loi organique relative aux lois de finances (LOLF) décret n du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique (not. articles 1 à 62) Code de l éducation (CED) notamment articles L à L et R à R Code général des collectivités territoriales (CGCT) Instruction codificatrice M9.6 : notamment le tome 3 3

4 une information exhaustive et fiable, objectif central de la comptabilité publique Article 47-2 de la Constitution Les comptes des administrations publiques sont réguliers et sincères. Ils donnent une image fidèle du résultat de leur gestion, de leur patrimoine et de leur situation financière. Décret n du 7 novembre 2012 Article 53 : un système d organisation de l information financière Article 55 : des comptabilités interdépendantes la comptabilité budgétaire la comptabilité générale 4

5 La situation à la fin de l exercice : le compte financier Loi organique du 1 er août 2001 article 37 notion de «loi de règlement» décret n du 7 novembre 2012 article 53 2 présenter des états financiers ( ) à la date de clôture de l exercice En EPLE, une production conjointe article R du code de l éducation : le compte financier est préparé par l agent comptable et visé par l ordonnateur de l instruction codificatrice M9.6 : un rapport en deux parties présenté conjointement 5

6 Le compte financier et l analyse financière de l EPLE dans le cadre budgétaire et comptable rénové La règlementation : principes et esprit Le compte financier 2013 : constantes et évolutions L analyse financière : principes, intérêt, rôle de l agent comptable 6

7 Le compte financier 2013 : ce qui ne change pas Les délais de production, de présentation et de reddition fin avril, fin juin (n+1) art. R du code de l éducation L explicitation des informations comptables par un rapport conjoint ordonnateur agent comptable pièce 9 annexe 10 de l instruction codificatrice, Cf. annexe technique de 1991 Les modalités de reddition plus de «mise en état d examen», apurement pour la plupart des EPLE art. R du code de l éducation et L du code des juridictions financières 7

8 Le compte financier 2013 : ce qui change La possibilité pour l agent comptable de se faire représenter pour la présentation du compte financier en conseil d administration précision par rapport à la notion de mandataire art. 16 du décret GBCP et V. de l instruction générale du 16 août 1966 Décret n du 26 octobre 2012 Organisation administrative et financière EPLE => R et R Point de la M9.6 Les mandataires de l agent comptable L apposition d une signature unique sur la pièce 24, page de signature (à l exception de la pièce 16, état de développement et d accord du solde du compte DFT) L obligation de procéder à une remontée dématérialisée COFI Pilotages, base de report d information paragraphes 34 et 36 de l instruction codificatrice 8

9 Le report d informations Dans un premier temps annuel avec COFI pilotages. Dans un second temps pluri annuel en 4 étapes à préciser (fin mars, mi juillet, fin décembre, compte financier) A partir des bases académiques (base accessible sur demande aux CT) Les données accessibles seront budgétaires et comptables (situation des dépenses, des recettes et balance) Obligation de remontée informatique 4.4 M9.6 : 100% avant fin avril (circulaire DAF A3 14 octobre 2013 ) 9

10 Le compte financier 2013 : ce qui change dans l outil GFC de nouveaux contrôles préalables Les contrôles signalés bloquants en vérification périodique empêchent le lancement du compte financier. de nouvelles modalités de saisie En particulier en ce qui concerne le tableau des immobilisations et des dépréciations des pièces revues Et notamment, une nouvelle pièce 14, présentant des éléments d analyse financière historisés de nouvelles fonctionnalités reprise automatique des bilans de sortie (n-1) en bilans d entrée (n) 10

11 Le compte financier 2013 : introduction à l analyse financière Le compte rendu de gestion de l ordonnateur rendu obligatoire, précisé dans son contenu et ses objectifs paragraphe de l instruction codificatrice M9.6 Les indicateurs financiers volonté de mise en perspective des données, pour une analyse régulière, objective et partagée paragraphes et de l instruction codificatrice M9.6 11

12 Le rapport du compte financier Il comprend deux parties distinctes M9.6 version CNoCP paragraphe distinct : - un compte rendu de gestion [exécution budgétaire] (Ordonnateur), - un compte financier et l analyse financière (Agent comptable), Rapport IGAENR n de février 2012 La qualité de la fonction comptable en EPLE à la croisée des chemins Proposition n 26 => Encourager la présentation des comptes annuels en deux parties, le compte rendu de gestion de l ordonnateur et l analyse des données par l agent comptable Proposition n 27 => Familiariser les comptables d EPLE à l analyse financière 12

13 Le rapport de l ordonnateur Le compte rendu de gestion est rédigé et présenté par l ordonnateur ( M9.6). il explique les différences entre le budget initial, les modifications budgétaires intervenues et le niveau réel des opérations de recettes et de dépenses significatives pour chaque service et éventuellement par domaines et activités en fonction des indicateurs définis dans la convention. il rend compte de l utilisation des subventions spécifiques accordées par l Etat et la collectivité sous condition d emploi, des dépenses pédagogiques, des aides à caractère social, des dépenses de viabilisation sur l évolution des financements en les croisant avec l évolution de la structure et des effectifs. Il rapproche éventuellement les données financières des informations de gestion (le nombre d élèves, le nombre de boursiers, demi-pensionnaires, internes, la superficie de l établissement etc.) L information relative au montant de la masse salariale permet la détermination des coûts globaux 13

14 Le rapport de l agent comptable Il présente notamment: ( M9.6). il informe sur l état du patrimoine, des stocks des créances et le montant des reliquats de créances et de subventions. Il analyse les données financières notamment au regard du type d établissement, des filières concernés et de la situation géographique. Il s intéresse aux indicateurs financiers par rapport aux années antérieures. Cette analyse s effectue à partir de l évolution de la situation comptable de l établissement au travers des données relatives à l exercice (résultat, CAF et variation du FdR) ainsi que celles relatives à l évolution du bilan (FdR, BFdR, trésorerie, provisions, dettes et créances ) et des indicateurs financiers explique la marge dont dispose l EPLE pour financer des actions sur fonds propres. Article 53 du décret GBCP : la comptabilité publique est un système d organisation de l information financière permettant de présenter des états financiers reflétant une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat à la date de clôture de l exercice. 14

15 Le compte financier et l analyse financière de l EPLE dans le cadre budgétaire et comptable rénové La règlementation : principes et esprit Le compte financier 2013 : constantes et évolutions L analyse financière : principes, intérêt, rôle de l agent comptable 15

16 L analyse financière Elle est prévue et outillée par des dispositions réglementaires les instructions codificatrices M9 lui consacrent un titre et / ou une annexe Elle doit permettre de répondre aux enjeux spécifiques de la sphère publique permanence et soutenabilité de l action publique ; efficience de l action publique ; compte rendu objectif de l utilisation des moyens alloués au regard des objectifs atteints

17 L analyse financière Sa finalité est d établir un diagnostic financier qui consiste à recenser les forces et les faiblesses de la structure (EPLE) afin de porter un jugement sur sa performance et sa situation financière, en se plaçant dans la perspective d une continuité de l exploitation. Elle s inscrit dans deux approches complémentaires Analyse statique : basée sur l analyse des comptes financiers (bilan comptable et bilan fonctionnel); Analyse dynamique : basée sur l étude des flux financiers pour une période donnée (tableau de financement et tableau de flux de trésorerie)

18 L analyse financière C est un enjeu de gouvernance qui intéresse toute l équipe de direction : Et notamment le conseil d administration et le chef d établissement, en tant que chef d établissement comme en tant qu ordonnateur Ce n est pas une question technique réservée à l agent comptable Ce n est pas une question technique réservée aux «gros» établissements L analyse financière complète ou s intègre à la démarche globale de maîtrise des risques comptables et financiers

19 L analyse financière Comme pour la maîtrise des risques comptables et financier, l agent comptable intervient à plusieurs titres dans l analyse financière de l EPLE en tant que technicien : il produit les données ; en tant que manager : il organise la collecte et l exploitation des informations ; en tant qu expert : il les met en perspective ; en tant que facilitateur : il explicite les concepts aux différents publics et notamment aux membres du conseil d administration ; en tant que conseiller de l ordonnateur (de tous les ordonnateurs) : il veille, alerte, souligne les enjeux.

20 L analyse financière Pour exercer sa mission d analyse financière, l agent comptable pourra notamment s appuyer sur les indicateurs figurant au compte financier

21 Les indicateurs du compte financier Le résultat c est la différence entre toutes les recettes nettes et toutes les dépenses nettes il est calculé en section de fonctionnement il est unique pour un budget La capacité ou l insuffisance autofinancement elle corrige le résultat des variations induites par certaines opérations d ordre (amortissements, provisions, cession d actifs) elle illustre l apport ou la ponction dans la trésorerie elle met en évidence l excédent (ou l insuffisance) des ressources internes dégagées par l activité de l EPLE 21

22 Le résultat Le mode de calcul du résultat est inchangé : R = total des recettes de fonctionnement nettes total des dépenses de fonctionnement nettes Le résultat des services spéciaux est inclus dans le résultat unique de l établissement. En revanche, s il y a un budget annexe, son résultat est indépendant du résultat du budget principal de l établissement. Le CA se prononce sur l affectation du résultat. Il peut répartir le résultat sur des comptes de réserves distincts. 22

23 Calcul de la CAF Résultat net de l exercice + Dotation aux amortissements et provisions (cptes 68) - Neutralisation des amortissements (cpte 776) - reprises s/ provisions et amortissements (cptes 78) + valeur nette comptable des éléments d actifs cédés (cpte 675) - produit des cessions d éléments d actifs (cpte 775) - quote-part des subventions d investissement virée au résultat de l ex. (cpte 777) 23

24 Pièce 5 : l exécution du budget 24

25 Pièce 5 : l exécution du budget 25

26 Pièce 6 : le compte de résultat 26

27 Pièce 6 : le compte de résultat 27

28 Pièce 6 : le compte de résultat Une analyse du résultat sur les trois derniers exercices permet de dégager des tendances: Toute analyse financière se fonde au moins sur les trois derniers exercices écoulés. Résultat d exploitation Résultat financier Résultat exceptionnel CAF(IAF) N - 2 N - 1 N 28

29 Pièce 7 : Le bilan 29

30 Pièce 7 : Le bilan 30

31 Les indicateurs du compte financier Le fonds de roulement Il traduit la marge de manœuvre dont dispose l EPLE, à partir de la différence entre ses ressources stables et ses emplois stables Le besoin en fonds de roulement c est la différence entre les créances et les dettes. Il représente les moyens nécessaires au financement de l activité quotidienne La trésorerie c est la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement 31

32 Le fonds de roulement (FdR) Le FdR est unique par budget (un pour le budget principal et un autre pour le budget annexe) Le FdR traduit la marge de manœuvre dont dispose l établissement à partir de la différence entre ses ressources et ses emplois stables Le FdR se substitue à la notion de «réserves». Le CA prélève sur le fonds de roulement et non plus sur les réserves. (pièce B1.3 au budget, pièce B8.3 ou B6.3 pour le DBM) Le CA ne se prononcera sur l affectation du résultat sur les comptes de réserves (1068) qu au moment du compte financier. 32

33 Le calcul du fonds de roulement (FdR) de l instruction M9.6 FdR = Soldes créditeurs des comptes 10, 110, 120 et 13 + Soldes créditeurs des comptes 14,15 (provisions), 16 sauf 1688 et 17 (dettes financières) + Soldes créditeurs des comptes 28, 29 + Soldes créditeurs des comptes 39, 49 et 59 (provisions) - Soldes débiteurs des comptes 119, 129 et Soldes débiteurs des comptes 20 à 27 sauf Soldes débiteurs des comptes 481 (charges à répartir) 33

34 Les provisions (pièce 13) 34

35 Les provisions (pièce 13) Tableau annexe 35

36 Du bilan comptable au bilan fonctionnel 36

37 Du bilan comptable au bilan fonctionnel BILAN FONCTIONNEL COMPTES ACTIF-DEBIT BILAN COMPTABLE PASSIF-CREDIT COMPTES Emplois stables - Actifs immobilisés Classe 1 Classe 1 Compte 129 (résultat déficitaire) Classe 2 Compte 1068 Réserves Compte 120 (résultat excédentaire) Classe 2 Ressources stables Emplois d'exploitation - Actif circulant Classe 3 - Stocks Classe 4 - (créances) Compte 50 VMP Compte 39 Provisions stocks Classe 4 - (dettes) Compte 49 Provisions comptes tiers Ressources d'exploitation Liquidités Compte 5151 Trésor Compte Caisse Compte 5159 Règlements en cours Compte 59 Provisions comptes fin- Concours bancaires 37

38 FR BFR = T 38

39 le financement de l activité quotidienne : le besoin en fonds de roulement 39

40 Le fonds de roulement (FdR) M9.6 : L'analyse du fonds de roulement qui en découle est un élément important d'appréciation de la gestion financière de l établissement public local d'enseignement et de sa capacité à assurer ses propres risques (provisions) et d éventuels besoins de financement sur fonds propres M9.6 : La couverture du besoin d autofinancement par le fonds de roulement s appréciera au regard du fonds de roulement calculé après le dernier arrêt des comptes diminué des autorisations de prélèvements votées M9.6 : Cette analyse [L analyse des données financières effectuée par l agent comptable ] est actualisée en cours d année afin notamment de donner au conseil d administration et aux autorités de contrôles une information précise sur la capacité de l établissement à prélever le fonds de roulement sans compromettre sa santé financière. 40

41 Le calcul de la variation fonds de roulement (FdR) Variation du FdR (en + ou en -) = CAF + Recettes d investissement - Dépenses d investissement Attention les opérations relatives aux mouvements des comptes 275 et 165 n interviennent pas dans le calcul de la variation du FdR par la méthode budgétaire. Il convient d intégrer les opérations relatives à ces comptes afin de comparer la variation budgétaire et la variation comptable 41

42 LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (BFDR) paragraphe de l instruction M9.6 BFdR = Soldes débiteurs des comptes 31 à 38 + Soldes débiteurs des comptes 409 et 41 à 47 + Soldes débiteurs des comptes 2768 et 18 sauf Solde débiteur des comptes 50 (valeurs mobilières de placement) + Solde débiteur du compte 486 (charges constatées d avance) - Soldes créditeurs des comptes 419, 40, 42 à 47 - Soldes créditeurs des comptes 1688 et 18 sauf Solde créditeur du compte 487 (produits constatés d avance) Le BFdR est la différence d une part entre les stocks, les créances et d autre part les dettes de l établissement (reliquats de subventions). 42

43 LA TRÉSORERIE La trésorerie est calculée par la formule : Trésorerie = FdR BFdR La formule est au paragraphe de l instruction M9.6 Pour un budget annexe : Trésorerie = compte 185 Il est donc important de ne pas trop prélever sur le fonds de roulement (FdR) pour garder suffisamment de trésorerie et couvrir le besoin en fonds de roulement (BFdR). Point de vigilance du comptable : sans trésorerie suffisante pas de paiement possible 43

44 L EPLE peut-il prélever sur les réserves «disponibles»? ,00 Réserves disponibles , , , , , , , , , , ,

45 Le même EPLE a-t-il l autonomie financière suffisante pour faire un prélèvement? , , , , , , , , ,54 FdR , , , , , ,92 BFdR , ,00 Trésorerie 0, , , , , ,00

46 Les indicateurs du compte financier Le taux moyen de non recouvrement permet de comparer d une année sur l autre les créances à recouvrer en fonction de l évolution des recettes Le taux moyen de charges à payer un indicateur de qualité comptable (respect de l annualité budgétaire) 46

47 L analyse financière Les valeurs calculées de ces indicateurs ne présentent en elles-mêmes que peu d intérêt L analyse de l agent comptable sera enrichie par la comparaison d un exercice sur l autre ; la comparaison d une période à l autre ; la mise en évidence d une tendance observée ; l aide à la définition d une tendance souhaitable. 47

48 Pièce 14 : Tableau d analyse financière (M9.6) 2 axes de lecture 48

49 Les éléments de l analyse financière Les indicateurs suivants sont repris sur les 5 dernières années : le montant du fonds de roulement (tous services confondus), Il représente la différence entre les ressources et les emplois stables et traduit la marge de manœuvre dont dispose l établissement. Il est complété par le nombre de jours dont dispose l établissement sans apport de trésorerie. le nombre de jours de fonds de roulement (FdR) : (FdR / cptes 60 à 65 * 360) permet de connaître le nombre de jours dont dispose l établissement pour fonctionner sans apport de trésorerie,. le besoin en FdR (BFdR), souvent négatif, car les reliquats de subventions sont généralement supérieurs aux créances et à la valeur des stocks. Il représente majoritairement la différence entre les créances et les dettes à laquelle sont ajoutés les stocks. la trésorerie nette : Trésorerie nette = FdR BFdR Trésorerie nette = total des SD classe 5 (sauf compte 500) total des SC classe 5 (sauf compte 59). Trésorerie nette pour BA = compte 185. C est la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement. Elle est calculée à partir des comptes des différents budgets. 49

50 Les éléments de l analyse financière Les indicateurs suivants sont repris sur les 5 dernières années : le nombre de jours de trésorerie nette : (FdR - BFdR / cptes 60 à 65)*360 Ce montant est souvent supérieur au nombre de jours de fonds de roulement, car la trésorerie est généralement supérieure au fonds de roulement, du fait des reliquats de subventions, le taux moyen de charges à payer: (solde créditeur cptes 4081, 4282, 4286, 4382, 4386, 4686 / cptes 60 à 65) * 100 ou total des factures payées en période d inventaire rapporté au total des factures payées sur l année. Il est pour l essentiel un indicateur de qualité comptable qui renseigne sur l annualité budgétaire le taux moyen de non recouvrement: (solde débiteur cptes 41 / cpte 70) * 100 ou taux de créances au 31/12 rapporté au total des créances sur l année. Il permet de comparer d une année sur l autre les créances à recouvrer en fonction de l évolution des recettes. 50

51 Autonomie des établissements d une académique Jours sur fonds de roulement (Fdr / charges d exploitation) * Inférieur à 30 jours Situation préoccupante! Entre 30 et 60 jours Situation délicate! 41 EPLE 53 EPLE 70 EPLE 81 EPLE

52 Calcul de l autonomie financière ou la capacité à prélever sur le FdR Avant d envisager un prélèvement sur le fonds de roulement, il faut déterminer l autonomie financière (capacité à prélever) dont dispose réellement l établissement. Il faut prend en compte les éléments suivants : FdR prélèvements FdR provisions BFdR corrigé : que les stocks et créances Charges d exploitation hors ressources spécifiques de la structure La projection de l autonomie financière : Nbre jours de FdR / charges d exploitation hors ressources spécifiques (ratio M9.6) et nbre jours d autonomie / charges d exploitation hors ressources spécifiques 52

53 Calcul de l autonomie financière ou la capacité à prélever sur le FdR 53

54 Du diagnostic à l analyse financière L outil précédent ne sert qu à poser le diagnostic de la situation financière. Comme la pièce 14 du compte financier, une fois rempli, il est le point de départ de l analyse financière de l agent comptable. Cette analyse se fonde sur les éléments déjà énoncés, mais aussi de sa connaissance de l EPLE en question mais aussi avec d autres éléments (ratios) 54

55 Les ratios Ratios de structure Autonomie financière Couverture de l actif circulant par le FRNG Ratios d activité Paiement des fournisseurs Rotation des stocks Ratios de rentabilité Marge d autofinancement courant Ratios de liquidité et de solvabilité Solvabilité générale Trésorerie Liquidité générale Liquidité immédiate 55

56 Merci de votre attention 56

57 Les ressources qui vous sont mises à disposition sont protégées par une licence Creative Commons (détail de la licence en cliquant sur le logo). conditions d'utilisation - Vous pourrez les partager, les copier, les distribuer par tous moyens et sous tous formats. - Vous devrez en indiquer la provenance et indiquer si des modifications de forme y ont été effectuées. En aucun cas vous ne pourrez apporter des modifications de fond susceptibles de les dénaturer. - Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial, en tout ou en partie, du matériel composant ces ressources. Dans le cadre de vos missions de formateur CBCE, il vous est possible de vous en inspirer afin d élaborer des supports adaptés aux besoins de votre académie. Merci de votre collaboration 57

58

Evolutions réglementaires. du cadre budgétaire et. comptable de l EPLE

Evolutions réglementaires. du cadre budgétaire et. comptable de l EPLE Evolutions réglementaires du cadre budgétaire et comptable de l EPLE 1 Evolutions réglementaires du cadre budgétaire et comptable de l EPLE 1-Les évolutions du plan comptable 2-Le compte financier 2013

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON NB : Pour réussir cette APS il est indispensable de connaître (et d être capable de définir) les notions relatives à l analyse fonctionnelle du bilan et du compte

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES PROVISIONS I - DEFINITION...3. On distingue trois catégories de provisions :...3 II - TECHNIQUE COMPTABLE...

FICHE TECHNIQUE : LES PROVISIONS I - DEFINITION...3. On distingue trois catégories de provisions :...3 II - TECHNIQUE COMPTABLE... FICHE TECHNIQUE : LES PROVISIONS Sommaire I - DEFINITION...3 On distingue trois catégories de provisions :...3 II - TECHNIQUE COMPTABLE...3 Principes généraux :...3 1 - Constitution d une provision :...3

Plus en détail

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel 1 PRINCIPE Le bilan fonctionnel reprend tous les comptes des classes 1 à 5 mais avec une présentation différente de celle du bilan comptable. Il s agit d un bilan simplifié

Plus en détail

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Direction générale des collectivités

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Chapitre 2 : Analyse du bilan, L approche fonctionnelle... 2 I. Introduction... 2 II. La conception

Plus en détail

Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse.

Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse. Page 1/7 Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse. Bilan au 31/12/N Immobilisations incorporelles 380 108

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

COMPTE FINANCIER DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE EVOLUTIONS POUR L EXERCICE 2012

COMPTE FINANCIER DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE EVOLUTIONS POUR L EXERCICE 2012 COMPTE FINANCIER DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE EVOLUTIONS POUR L EXERCICE 2012 I. Calendrier L article R.6145-44 du code de la santé publique précise que «le directeur arrête le compte financier

Plus en détail

Master 1 Droit et Management

Master 1 Droit et Management Master 1 Droit et Management Cours de Management Financier 24 h CM MCC : écrit terminal de 2 h Enseignant : Jean-Marc Bascourret Management Financier Objectif : appréhender et maîtriser les principales

Plus en détail

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, commerciales et Sciences de Gestion Examen du premier semestre Module : Analyse Financière

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, commerciales et Sciences de Gestion Examen du premier semestre Module : Analyse Financière Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, commerciales et Sciences de Gestion Examen du premier semestre Module : Analyse Financière Durée : 3H00 Deuxième année Questions de cours : (4pts) 1- Quelles

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 7 avril 2015 fixant le modèle de présentation du plan global de financement

Plus en détail

GERER SON ENTREPRISE Formation en présentiel (21 heures)

GERER SON ENTREPRISE Formation en présentiel (21 heures) Programme détaillé GERER SON ENTREPRISE Formation en présentiel (21 heures) Public : Toute personne assurant ou participant à la gestion d une entreprise (et tout particulièrement d une jeune entreprise

Plus en détail

Trésorerie de SERIGNAN

Trésorerie de SERIGNAN ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE SERIGNAN Trésorerie de SERIGNAN OCTOBRE 212 SOMMAIRE Introduction... 3 Principaux constats... 3 A) Composantes des charges et des produits réels de fonctionnement...

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

LA THEORIE FINANCIERE

LA THEORIE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE DEFINITIONS Ensemble de méthodes et d instruments qui permettent de traiter les informations comptables et de gestion en vue de formuler une appréciation de la situation financière,

Plus en détail

L ENTREPRISE ET LA BANQUE

L ENTREPRISE ET LA BANQUE L ENTREPRISE ET LA BANQUE 1. Le financement bancaire des entreprises L intermédiation bancaire dans les économies modernes peut-être appréhendée à travers les multiples fonctions qui sont assumées par

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES SORTIES D INVENTAIRE. I Définition... 2. Cas particuliers... 2. 1 Bien est destiné à être vendu... 2

FICHE TECHNIQUE : LES SORTIES D INVENTAIRE. I Définition... 2. Cas particuliers... 2. 1 Bien est destiné à être vendu... 2 FICHE TECHNIQUE : LES SORTIES D INVENTAIRE Sommaire I Définition... 2 Cas particuliers... 2 1 Bien est destiné à être vendu... 2 2 Bien n appartient pas à l EPLE... 2 3 Les machines-outils :... 2 II PROCEDURE

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Exercices 2011 à 2013

Exercices 2011 à 2013 ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU Exercices 211 à 213 Avril 214 Centre des Finances Publiques de LANNILIS PRESENTATION DE LA COLLECTIVITÉ Cette étude porte sur les exercices 211 à 213 et

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL - APPROFONDISSEMENT. Approfondir l'analyse du bilan fonctionnel : retraitements du bilan comptable.

LE BILAN FONCTIONNEL - APPROFONDISSEMENT. Approfondir l'analyse du bilan fonctionnel : retraitements du bilan comptable. LE BILAN FONCTIONNEL - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Pré-requis : Approfondir l'analyse du bilan fonctionnel : retraitements du bilan comptable. o Principes d'analyse du bilan fonctionnel : Modalités

Plus en détail

Sommaire PAGE DE GARDE 2 COMPTE RENDU DE MISSION DE L'EXPERT COMPTABLE 3. COMPTES ANNUELS 5 Bilan Association 6 Annexes 10

Sommaire PAGE DE GARDE 2 COMPTE RENDU DE MISSION DE L'EXPERT COMPTABLE 3. COMPTES ANNUELS 5 Bilan Association 6 Annexes 10 ASS. CENTRE ROGER BRECHARD Sommaire PAGE DE GARDE 2 COMPTE RENDU DE MISSION DE L'EXPERT COMPTABLE 3 COMPTES ANNUELS 5 Bilan Association 6 Annexes 10 ANALYSE DE GESTION 15 Commentaire de gestion 16 TableauFinancement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 11 décembre 2008 portant homologation du règlement n o 2008-12 du Comité de la réglementation

Plus en détail

TRES. BOURGOIN-JALLIEU COLLECTIV MEYRIE

TRES. BOURGOIN-JALLIEU COLLECTIV MEYRIE TRES. BOURGOIN-JALLIEU COLLECTIV MEYRIE Valorisation du compte de gestion 2014 Dépenses de fonctionnement Les dépenses de fonctionnement sont divisées en six catégories: 1. Les charges à caractère général

Plus en détail

Formation au profit des Responsables et cadres exerçant dans les Collectivités Locales. Analyse Financière des collectivités locales

Formation au profit des Responsables et cadres exerçant dans les Collectivités Locales. Analyse Financière des collectivités locales Formation au profit des Responsables et cadres exerçant dans les Collectivités Locales Analyse Financière des collectivités locales Maison de l Elu, Marrakech 23 May 2012 Présenté par: M. Hassan Ameur

Plus en détail

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité Sommaire Présentation 5 Chapitre 1 L'approche financière de l entreprise 15 1 Définition et objectif 15 2 Les sources d information de l analyse financière 15 A L information comptable 15 1) Les comptes

Plus en détail

La DGFIP Un partenaire pour vous accompagner au quotidien dans la gestion de votre collectivité

La DGFIP Un partenaire pour vous accompagner au quotidien dans la gestion de votre collectivité La DGFIP Un partenaire pour vous accompagner au quotidien dans la gestion de votre collectivité Création, missions, orientations stratégiques La DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) Créée

Plus en détail

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h)

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Vous souhaitez analyser la situation financière de l entreprise Arnault et disposez pour cela de la liasse fiscale de l année N (Bilan

Plus en détail

REFORME DU REGIME BUDGETAIRE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE VERSION COMPAREE DES DISPOSITONS REGLEMENTAIRES

REFORME DU REGIME BUDGETAIRE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE VERSION COMPAREE DES DISPOSITONS REGLEMENTAIRES REFORME DU REGIME BUDGETAIRE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE VERSION COMPAREE DES DISPOSITONS REGLEMENTAIRES ANCIENNE CODIFICATION art. R. 714-3-1 Les établissements de santé publics sont soumis

Plus en détail

Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan

Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan Le bilan = l état du patrimoine à un instant T. Une photographie de ce que la structure a comme ressources et de l utilisation qu

Plus en détail

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat Chapitre 2 L analyse du compte de résultat I- Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) A- Intérêt de la mise en place des SIG B- La mise en œuvre des SIG 1- Le tableau des SIG Voir annexe 1 2- L analyse

Plus en détail

CPOM 2013-2018. Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France

CPOM 2013-2018. Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France CPOM 2013-2018 Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France FICHE D AIDE AU DIAGNOSTIC ET A LA NEGOCIATION Annexe 2 Moyens Volet 3

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS.

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS. ANALYSE ET GESTION FINANCIÈRE Épreuve dominante de spécialisation A.D. 2012 Concours externe et interne Documents autorisés : néant Calculatrice électronique autorisée La famille Saint Louis de Mermoz

Plus en détail

PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES ***

PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES *** PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES *** DEFINITION D UNE POLITIQUE DE RECOUVREMENT 1 Entre la Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

Le BILAN FONCTIONNEL et FINANCIER. Notions élémentaires

Le BILAN FONCTIONNEL et FINANCIER. Notions élémentaires Le BILAN FONCTIONNEL et FINANCIER Notions élémentaires 1 Bilan Comptable et Fonctionnel Le bilan comptable est une photographie de la situation d une entreprise : ses biens = Actif net (emplois) et ses

Plus en détail

Les risques financiers et comptables dans les EPLE. Direction des Finances Publiques de Haute Normandie Missions départementales Risques et Audit

Les risques financiers et comptables dans les EPLE. Direction des Finances Publiques de Haute Normandie Missions départementales Risques et Audit Les risques financiers et comptables dans les EPLE Direction des Finances Publiques de Haute Normandie Missions départementales Risques et Audit Plan de l interventionl 1 L'objectif de qualité comptable

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

TITRE 1. LE BUDGET COMMUNAUTAIRE

TITRE 1. LE BUDGET COMMUNAUTAIRE Page 1 sur 13 Table des matières TITRE 1. LE BUDGET COMMUNAUTAIRE... 4 Chapitre 1. Structuration et vote du budget... 4 Chapitre 2. Segmentation budgétaire stratégique... 5 Chapitre 3. Gestion pluriannuelle...

Plus en détail

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN Sommaire 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN 12 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS RÈGLEMENTÉES 13 COMPTE DE RÉSULTAT

Plus en détail

Fiche thématique. Retraitement budgétaire et comptable des opérations comptabilisées en ressources affectées. Document de travail

Fiche thématique. Retraitement budgétaire et comptable des opérations comptabilisées en ressources affectées. Document de travail Fiche thématique Retraitement budgétaire et comptable des opérations comptabilisées en ressources affectées Retraitement budgétaire et comptable des opérations comptabilisées en ressources affectées 2

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Permettre à des non-initiés d acquérir les rudiments pour une pratique opérationnelle de la comptabilité générale, en examiner les finalités et leur apporter

Plus en détail

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière 1 / 12 Processus 2 : Contrôle et production de l information financière Les processus 1 et 2 regroupent les principales obligations (ou règles) comptables des entreprises relatives à l établissement des

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

Règlement financier de la Fédération Française de Badminton

Règlement financier de la Fédération Française de Badminton GdB Règlement financier de la Fédération Française de Badminton Règlement adoption : AG 15/04/12 entrée en vigueur : 11/06/12 validité : permanente secteur : GES remplace : Chapitre 1.3-2014/1 nombre de

Plus en détail

Le bilan fonctionnel. Préambule. Mots clés. Auteurs. Mois AAAA

Le bilan fonctionnel. Préambule. Mots clés. Auteurs. Mois AAAA Mois AAAA Mois décembre AAAA 2009 Préambule La majeure partie des associations du secteur social et médico-social gère un ou plusieurs établissements ou services et propose des prestations de services

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

collectivités territoriales

collectivités territoriales Jean-Marc LE ROUX Enseignant comptabilité - finance et gestion budgétaire Ecole nationale de la Santé publique Département MATIS Jean-Pierre HARDY Chef du bureau de la réglementation comptable budgétaire

Plus en détail

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE 910006 DCG SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun document n est autorisé. Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex M. TEST 11 place SaintMartin BP 80394 57007 METZ CEDEX 01 Dossier de Gestion Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010 Cabinet comptable : Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex Cemogest

Plus en détail

LECTURE FONCTIONNELLE DU BILAN

LECTURE FONCTIONNELLE DU BILAN LECTURE FONCTIONNELLE DU BILAN VISION FONCTIONNELLE DU BILAN Par opposition à l'approche financière qui se place dans une hypothèse d'évaluation, voire de liquidation, l'approche fonctionnelle définie

Plus en détail

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT Le bilan fonctionnel : bilan simplifié Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les ressources et les emplois sont classés par fonction (fonctions financement,

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU Exercices 212 à 214 Centre des Finances Publiques de LANNILIS Mars 215 SOMMAIRE I) LA FORMATION DE L'AUTOFINANCEMENT...4 A) Composantes des charges et des

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE IMPORTANCE DE COMPRENDRE SA SANTÉ 1- Qu est ce que l analyse financière? Évaluation méthodique de la situation financière d'une entreprise. 2- Buts de l analyse

Plus en détail

Trésorerie de Felletin

Trésorerie de Felletin ANALYSE FINANCIERE ET FISCALE DE LA COMMUNE DE FELLETIN 211//213 Trésorerie de Felletin INTRODUCTION L analyse financière rétrospective, réalisée en avril 214, concerne la période de gestion des exercices

Plus en détail

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE A/ COMMENT ASSURER LA RENTABILITE ET LA SOLVABILITE DE L ENTREPRISE?

Plus en détail

1500 net. MALETTE DU DIRIGEANT Formation conçue dans le cadre de l Appel à proposition diffusé par AGEFICE Avril 2014. 3, 7 et 14 novembre

1500 net. MALETTE DU DIRIGEANT Formation conçue dans le cadre de l Appel à proposition diffusé par AGEFICE Avril 2014. 3, 7 et 14 novembre MALETTE DU DIRIGEANT Formation conçue dans le cadre de l Appel à proposition diffusé par AGEFICE Avril 2014 Gestion Finance Pilotage de l entreprise Public : Chefs d entreprises ressortissants de l AGEFICE,

Plus en détail

Barème global sur 140 points. DOSSIER 1 ANALYSE DE LA SITUATION DE L ENTREPRISE (53 points) Première partie

Barème global sur 140 points. DOSSIER 1 ANALYSE DE LA SITUATION DE L ENTREPRISE (53 points) Première partie BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

Dossier de demande de subvention déposé par une association au titre de l année 2016

Dossier de demande de subvention déposé par une association au titre de l année 2016 Dossier de demande de subvention déposé par une association au titre de l année 2016 Attention, tout dossier incomplet (pièces à joindre au dossier en dernière page) ou hors délai ne pourra malheureusement

Plus en détail

Le vote et l exécution du budget

Le vote et l exécution du budget Le vote et l exécution du budget G E S T I O N Le budget primitif est un acte ayant valeur d autorisation prévisionnelle. Il devrait donc être voté avant le début de l exercice auquel il s applique, c

Plus en détail

Rapport financier. Annexe à la pièce 9bis du compte financier. Exercice 2013

Rapport financier. Annexe à la pièce 9bis du compte financier. Exercice 2013 Rapport financier Annexe à la pièce 9bis du compte financier Exercice 2013 Table des matières A. L agence comptable... 3 1. Organisation... 3 2. Contrôle interne comptable... 3 3. Audit... 3 4. Délai global

Plus en détail

L établissement et l analyse des documents de synthèse L ANALYSE DU BILAN

L établissement et l analyse des documents de synthèse L ANALYSE DU BILAN L ANALYSE DU BILAN Objectifs pédagogiques : Distinguer les grandes masses d un bilan condensé Identifier les retraitements nécessaires à l élaboration du bilan fonctionnel Calculer et interpréter un FRNG,

Plus en détail

Définition et finalités de l analyse financière

Définition et finalités de l analyse financière Définition et finalités de l analyse financière FICHE I Définition L analyse financière recouvre un ensemble de techniques et d outils visant à traduire la réalité d une entreprise en s appuyant sur l

Plus en détail

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS 1 L'ENTREPRISE BACCALAURÉAT EN 3 ANS Éléments généraux de l entreprise Le commerçant,

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

LES RISQUES «MAJEURS» CHEZ LE COMPTABLE

LES RISQUES «MAJEURS» CHEZ LE COMPTABLE LES RISQUES «MAJEURS» CHEZ LE COMPTABLE Ce Référentiel de Contrôle Interne présente les risques majeurs du processus «Parc Immobilier» existant du côté du comptable public. Ils ont été identifiés par des

Plus en détail

RAPPORT D OBSERVATIONS DÉFINITIVES. relatif à la gestion du. CENTRE HOSPITALIER d AVRANCHES-GRANVILLE

RAPPORT D OBSERVATIONS DÉFINITIVES. relatif à la gestion du. CENTRE HOSPITALIER d AVRANCHES-GRANVILLE Réf. : ROD2/YB /JPP/MDH/07-463 Bénouville, le 30 novembre 2007 RAPPORT D OBSERVATIONS DÉFINITIVES relatif à la gestion du CENTRE HOSPITALIER d AVRANCHES-GRANVILLE La chambre régionale des comptes de Basse-Normandie

Plus en détail

1- ANALYSEZ UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT

1- ANALYSEZ UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT 1- ANALYSEZ UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT OBJECTIF : Permettre aux stagiaires d optimiser le suivi et la gestion de son entreprise PRE REQUIS: Avoir au minimum 1 an d'exercice Analyse du compte de

Plus en détail

GROUPE IDRAC Bac + 4

GROUPE IDRAC Bac + 4 GROUPE IDRAC Bac + 4 Septembre 2015 ANALYSE FINANCIERE CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement FINA701 7 20 2 Français Département académique : Finance Coordinateur du module:

Plus en détail

I Calendrier. Nice, le 15 février 2012. Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale

I Calendrier. Nice, le 15 février 2012. Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale Nice, le 15 février 2012 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE, ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale à Boulevard Slama BP 3001 06201 Nice

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS EXERCICES PARTIE 2 : INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS SKEMA Business School 1/19 Exercice 1 : VRAC 2 En reprenant le bilan comptable de l exercice 1 Partie 1 (VRAC),

Plus en détail

LES SPECIFICITES de l'eple

LES SPECIFICITES de l'eple LES SPECIFICITES de l'eple L'EPLE, Etablissement Public Local d'enseignement, Instauré par la loi 83-663 du 22/07/83 complétant la loi du 7/01/83 relative à la répartition des compétences entre les communes,

Plus en détail

Réf. : Votre courrier de saisine du 8 juillet 2014

Réf. : Votre courrier de saisine du 8 juillet 2014 Paris, le 15 janvier 2015 5, PLACE DES VINS DE FRANCE 75573 PARIS CEDEX 12 FRANCE TELEPHONE : + 33 1 53 44 22 80 E-mail : michel.prada@finances.gouv.fr Le Président du Conseil de normalisation des comptes

Plus en détail

L analyse financière. Assemblée Générale de l ESPAC EPLE 5 juin 2015 Guillaume Mordant

L analyse financière. Assemblée Générale de l ESPAC EPLE 5 juin 2015 Guillaume Mordant L analyse financière Assemblée Générale de l ESPAC EPLE 5 juin 2015 Guillaume Mordant L analyse financière Les enjeux de l analyse financière Les caractéristiques de l analyse financière Comment la mettre

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

Evaluation comptabilité générale

Evaluation comptabilité générale Nom : Groupe : Evaluation comptabilité générale L entreprise Maxipro a réalisé les opérations suivantes. A vous de les comptabiliser dans le livre journal fourni ci-après. 1. L entreprise reçoit la facture

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE 2014. Bilan financier 2014

RETREAUSPECTIVE 2014. Bilan financier 2014 Bilan financier 2014 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2013 et 2014 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la trésorerie) et de la

Plus en détail

Animée par Thierry GARBAYE. CONFERENCE du 14/11/2014

Animée par Thierry GARBAYE. CONFERENCE du 14/11/2014 SAVOIR LIRE ET INTERPRÉTER SES DOCUMENTS COMPTABLES Animée par Thierry GARBAYE CONFERENCE du 14/11/2014 Les 3 + du CECOGEB CENTRE CONSULAIRE DE GESTION AGRÉÉ DE BORDEAUX Le + fiscal : sécurisation Le +

Plus en détail

En positionnant la formation comme un soutien à la performance, on portera l impact de ses interventions sur les résultats de l organisation.

En positionnant la formation comme un soutien à la performance, on portera l impact de ses interventions sur les résultats de l organisation. Edito La formation au service des priorités de l Organisation Les organisations misent beaucoup sur la compétence de leurs employés, cadres et dirigeants. La formation est aujourd hui un moyen privilégié

Plus en détail

Trésorerie de BEAUCAIRE en collaboration avec le service CEPL-PFDL de la Trésorerie générale du Gard

Trésorerie de BEAUCAIRE en collaboration avec le service CEPL-PFDL de la Trésorerie générale du Gard ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE BELLEGARDE Trésorerie de BEAUCAIRE en collaboration avec le service CEPL-PFDL de la Trésorerie générale du Gard PRESENTATION DE LA COMMUNE La Commune de Bellegarde compte

Plus en détail

L ANALYSE DU RESULTAT

L ANALYSE DU RESULTAT La formation des Soldes Intermédiaires de gestion Le tableau du PCG 99 Intérêt des différents S. I. G. La Capacité d AutoFinancement Ratios, partage de la valeur ajoutée, bibliographie, application L ANALYSE

Plus en détail

Situation financière des Hôpitaux de Tarentaise

Situation financière des Hôpitaux de Tarentaise Situation financière des Hôpitaux de Tarentaise Table des matières 1 Analyse financière de l hôpital d Albertville-Moûtiers... 2 1.1 Analyse de l évolution et résultat... 2 1.2 Analyse de la structure

Plus en détail

Domaine 1 : le haut de bilan

Domaine 1 : le haut de bilan Domaine 1 : le haut de bilan S assurer de l exactitude du bilan La vision patrimoniale est un élément déterminant pour donner une image fidèle de la situation financière de la collectivité. Le bilan à

Plus en détail

Méthode de calcul des profits et indicateurs structurels

Méthode de calcul des profits et indicateurs structurels des profits et indicateurs structurels Soldes intermédiaires de gestion avant répartition Besoin en Trésorerie Autres produits et charges d'exploitation + Opérations en commun + Excédent brut d'exploitation

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise Document autorisé : aucun SESSION 213 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante et

Plus en détail

Devenir collaborateur comptable

Devenir collaborateur comptable 15 Jours Devenir collaborateur comptable dans COMPTABILITE - COMPTABILITE GENERALE et ECRITURES DE COMPTE Objectifs de la formation Découvrir le bilan et le compte de résultat Maîtriser l enregistrement

Plus en détail

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle INTRODUCTION Logique financière vs logique industrielle Multiplication des faillites de PME/ difficultés d accès au crédit bancaire. Difficultés de grands groupes pourtant performants au niveau industriel

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ÉTAT. 2003 MMC-DRB [Minéfi]

LA MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ÉTAT. 2003 MMC-DRB [Minéfi] LA MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ÉTAT 2003 MMC-DRB [Minéfi] Les enjeux de la LOLF 2 La LOLF vise à rénover profondément la gestion publique : en faisant émerger une nouvelle approche et

Plus en détail

Fiche thématique. Elaboration du budget en mode GBCP

Fiche thématique. Elaboration du budget en mode GBCP Fiche thématique Elaboration du budget en mode GBCP Sommaire 2 Introduction La démarche d élaboration du budget 1. Cadrage de la construction budgétaire 1.1. Le dialogue de gestion 1.2. Les parties prenantes

Plus en détail

Analyse financière et investissements

Analyse financière et investissements Nom et Prénom :. Classe :.. Durée 2 heures Analyse financière et investissements Ce test est composé de 4 parties bien distinctes et pouvant être traitées séparément. NB : Sauf indications contraires,

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

L INTERPRETATION DES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION ET FONCTION DU TARIFE

L INTERPRETATION DES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION ET FONCTION DU TARIFE INTRODUCTION Le système comptable OHADA préconise l'établissement des états financiers annuels qui se composent, selon l'article 8 (Droit Comptable) de plusieurs éléments: - Bilan; L INTERPRETATION DES

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE PARTIE ÉCRITE SESSION 2015

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE PARTIE ÉCRITE SESSION 2015 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE PARTIE ÉCRITE SESSION 2015 Durée : 4h Coefficient : 6 Documents

Plus en détail

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Comptes Annuels Du 1 er janvier au 31 décembre 2009 Martine Salaün Expert comptable Le 30 avril 2010 Armorique Expertise Audit Société

Plus en détail