BULLETIN FISCAL Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN FISCAL 2014-133. Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS"

Transcription

1 BULLETIN FISCAL Mars 2014 TAUX MARGINAUX COMBINÉS D IMPOSITION POUR 2014 PARTICULIERS Voici les taux marginaux combinés d imposition des particuliers, fédéral et provincial, en vigueur depuis le 1 er janvier 2014 : Revenu imposable $ Autres revenus 1 Dividendes ordinaires Dividendes déterminés Gains en capital ,5 14,5 5,6 14, ,5 19,2 11,2 16, ,4 26,1 19,2 19, ,4 30,8 24,7 21, ,7 34,8 29,4 22, ,5 36,8 31,8 23, et plus 50,0 39,8 35,2 25,0 1 Tous genres de revenus, sauf un dividende (montant reçu) ou un gain en capital (100 du gain, avec taux d inclusion de 50 ). FORMULAIRE T1135 RÉVISÉ BILAN DE VÉRIFICATION DU REVENU ÉTRANGER Le 26 février 2014, l Agence du revenu du canada a annoncé qu une déclaration simplifiée pour certains biens étrangers déterminés sur le formulaire T1135 sera autorisée pour l'année d'imposition 2013 seulement. Plus précisément, un contribuable qui détenait un bien étranger déterminé dans un compte avec un courtier en valeurs mobilières inscrit canadien peut déclarer la valeur globale de tous ces biens à la fin de l'année d'imposition, plutôt que de déclarer les détails de chaque bien. Cette valeur globale doit être incluse à la catégorie 6 du formulaire T1135, «Autres biens à l'étranger». Lorsqu'un contribuable choisit d'utiliser la méthode de déclaration transitoire pour 2013, il doit l'utiliser pour tous ses comptes avec des courtiers en valeurs mobilières inscrits canadiens et par conséquent, il ne peut utiliser l'exception de déclaration relative aux feuillets T3/T5 pour ces comptes. Également, une fiducie d'investissement à participation unitaire peut déclarer de la même manière la valeur globale de ses biens étrangers déterminés pour son année d'imposition Lemieux Cantin S.E.N.C.R.L. 8822, boulevard Langelier, bureau 210, Montréal (Québec) H1P 3H2 Société de comptables professionnels agréés Téléphone : Télécopieur : Partnership of chartered professional accountants Site Web:

2 Enfin, l échéance de production du formulaire T1135 pour l'année d'imposition 2013 est prolongée au 31 juillet 2014 pour tous les contribuables afin de faciliter davantage la transition aux nouvelles exigences de déclaration. Dans les instructions qui accompagnent le formulaire T1135 révisé, à la section 6. «Autres biens à l étranger», on retrouve le texte présenté à la page suivante. «Si la méthode de déclaration transitoire pour 2013 est utilisée, veuillez fournir les renseignements suivants : Description du bien entrez le nom et le numéro de compte de chacun des comptes de courtier en valeurs mobilières inscrit canadien (ou le nom de la fiducie à participation unitaire) sur une ligne distincte; Code de pays entrez CAN; Coût indiqué maximum au cours de l'année entrez 0 ; Coût indiqué à la fin de l'année entrez la valeur marchande de tous les biens étrangers déterminés détenus dans ce compte (ou par une fiducie à participation unitaire) à la fin de l'année d'imposition visée; Revenu (perte) indiquez le revenu gagné total de tous les biens étrangers déterminés détenus dans ce compte (ou par une fiducie à participation unitaire) à tout moment au cours de l'année d'imposition visée; Gain (perte) résultant de la disposition indiquez le total du gain brut ou de la perte brute, réalisé lors de la disposition de tous les biens étrangers déterminés détenus dans ce compte (ou par une fiducie à participation unitaire) à tout moment au cours de l'année d'imposition visée.» TAUX D IMPOSITION DES FIDUCIES TESTAMENTAIRES ET DES SUCCESSIONS Les fiducies testamentaires et les successions ont les mêmes taux d imposition progressifs que les particuliers. Dans le cadre d une planification testamentaire, les contribuables se font souvent conseiller de prévoir, dans leur testament, la création d une ou de plusieurs fiducies testamentaires auxquelles ils légueront des biens afin que celles-ci puissent générer des revenus imposés aux taux progressifs. Également, bien qu une succession puisse être réglée rapidement, il n est pas rare que l on conseille au liquidateur de la succession de retarder la liquidation de la succession en conservant certains biens dans la succession afin que cette dernière puisse générer des revenus qui seront imposés aux taux progressifs. Dans son Budget 2014, le gouvernement fédéral propose d imposer au taux d impôt maximum tout revenu des fiducies testamentaires et des successions. Deux exceptions sont proposées pour les successions. Premièrement, les taux progressifs s appliqueront pendant les 36 premiers mois d une succession créée au décès d un particulier et qui est une fiducie testamentaire. Si la succession demeure ouverte plus de 36 mois après le décès, son revenu sera imposé au taux d impôt maximum à la fin de cette période de 36 mois. Deuxièmement, les 2

3 taux d imposition progressifs seront maintenus à l égard des fiducies testamentaires dont les bénéficiaires sont des particuliers qui sont admissibles au crédit d impôt fédéral pour personnes handicapées. La mesure mentionnée ci-dessus s appliquera aux années d imposition 2016 et suivantes. Toute nouvelle planification testamentaire envisagée devrait tenir compte de cette modification proposée. FRAIS DE DÉMOLITION Lorsqu un contribuable utilise un bâtiment pendant plusieurs années dans le but d en tirer un revenu d entreprise ou de bien (location), les frais de démolition du bâtiment constituent une dépense admissible dans l exercice durant lequel a eu lieu la démolition. Toutefois, si le contribuable fait construire un nouveau bâtiment, il a le choix d ajouter les frais de démolition au coût du nouveau bâtiment plutôt que de demander la déduction d une dépense. Lorsqu un contribuable achète un immeuble comprenant un bâtiment, tout en projetant de démolir ce dernier et qu il ne s'est pas servi du bâtiment pour réaliser un revenu, il semble clair que le prix d'achat a été versé pour le terrain et aurait même pu être encore plus élevé si le bâtiment en cause ne s'y était pas trouvé. Dans ce cas, le coût de démolition du bâtiment, moins le montant de toute récupération, fera partie du coût du terrain. Lorsqu'un bâtiment acquis a été loué pendant une courte période avant d'être démoli, cette règle s'applique, mais le bénéfice net de location peut servir à réduire le coût du terrain. IMMEUBLE ACQUIS ACCESSOIREMENT Si un contribuable achète un immeuble comprenant un bâtiment qui est démoli peu après l'achat, la question qui se pose est de savoir si le bâtiment doit être classé comme un bien amortissable. Si le bâtiment est démoli sans être utilisé pour gagner un revenu, il ne peut pas être considéré comme un bien amortissable. De même, si le bâtiment est utilisé pour gagner un revenu uniquement pendant une courte période avant sa démolition, il n'est pas considéré comme un bien amortissable, sauf si le contribuable peut clairement prouver que son intention première en l'achetant était de gagner ou de produire un revenu. FRAIS DE DÉPLACEMENT MÉTHODE SIMPLIFIÉE Pour l année 2013, un particulier peut recourir à une méthode simplifiée pour calculer certains frais de déplacement aux fins des déductions pour frais de déménagement ou frais médicaux et des déductions pour les habitants de régions éloignées (DHRE). Tous les autres frais de déplacement doivent être justifiés par des reçus. Frais de repas Si le particulier opte pour la méthode simplifiée, il peut demander une déduction selon un taux fixe de 17 $ par repas, jusqu à concurrence de 51 $ par jour et par personne, sans soumettre de reçus. La limitation de 50 des frais de repas ne s applique pas à cette déduction. 3

4 Frais d utilisation d un véhicule Si le particulier opte pour la méthode simplifiée, il n est pas obligé de conserver de reçus. Cependant, il doit tenir compte du nombre de kilomètres qu il a parcourus au cours de l année pour ses déplacements liés aux DHRE ou à la déduction pour frais de déménagement, ou au cours de la période de 12 mois visée par les frais médicaux. Pour calculer le montant qu il peut déduire comme frais d utilisation d un véhicule, il doit multiplier le nombre de kilomètres parcourus par le taux au kilomètre prévu dans la province ou le territoire où le déplacement a débuté. Le taux au kilomètre pour le Québec est de 0,57 $. NOUVELLE COTISATION APRÈS LE DÉLAI DE PRESCRIPTION AU QUÉBEC Dans les cas où une année d imposition fait l objet d une prescription au Québec, lorsqu'un contribuable reçoit un avis de cotisation ou de nouvelle cotisation établie en vertu de la législation fédérale ou d une autre province, le gouvernement du Québec peut, dans l'année qui suit la date de cette cotisation, recalculer l'impôt à payer de ce contribuable, ainsi que les intérêts et les pénalités applicables, et établir une nouvelle cotisation aux seules fins de tenir compte des éléments pouvant être considérés comme se rapportant à cette cotisation ou nouvelle cotisation. RENONCIATION À LA PRESCRIPTION AU QUÉBEC Lors d une vérification par Revenu Québec, il peut arriver que le délai de prescription soit expiré et que le vérificateur de Revenu Québec demande au contribuable de signer une renonciation à la prescription après l expiration du délai de prescription. Dans ce cas, il est fortement conseillé de ne pas signer cette renonciation à la prescription puisqu en vertu de l article de la Loi sur l administration fiscale, le contribuable ne pourra plus s'opposer à une cotisation qui serait émise à la suite d'une renonciation faite après l expiration du délai de prescription. SAVIEZ-VOUS QUE lorsqu un contribuable a reçu un dividende déclaré légalement par les administrateurs d une société, il ne peut éliminer ou réduire l impôt résultant de ce dividende en remboursant à la société le dividende qu il a reçu et en demandant aux administrateurs d annuler ce dividende rétroactivement. Seule une décision d un tribunal peut modifier ou annuler un dividende légalement déclaré. afin de se prévaloir du crédit d impôt à l investissement remboursable du Québec pour les biens de fabrication et de transformation, le formulaire CO IN doit être produit avec la déclaration de revenus CO-17 pour l exercice ou au plus tard dans les 18 mois suivant cette fin d exercice. Il n existe aucune possibilité de choix tardif en cas de retard. lorsqu un contribuable a droit à un crédit d impôt à l investissement remboursable du Québec pour les biens de fabrication et de transformation, ce crédit doit être porté en réduction du coût du bien aux fins de l amortissement dans l exercice suivant celui pour lequel le CII est réclamé. 4

5 au Québec, les dépenses engagées pour des montures de lunettes sont limitées à 200 $ par personne par période de 12 mois consécutifs utilisée pour calculer le montant des frais médicaux. Les contre-verres solaires (clip-ons) acquis lors de l achat de lunettes prescrites ou ultérieurement ne sont pas visés par cette limite de 200 $. une allocation versée par une société de personnes à un associé pour l'usage d'une automobile constitue un retrait et n'est pas déductible dans le calcul du revenu de la société de personnes. Si le contrat de société de personnes stipule que l associé doit payer personnellement certaines dépenses qu'il fait, ces dépenses peuvent être déduites par l'associé si elles ont été engagées dans le but de tirer un revenu de la société de personnes. lorsqu un particulier possède une résidence qui est habitée par son enfant, que la résidence soit louée ou non à l enfant, cette résidence peut faire l objet d une désignation à titre de résidence principale admissible à l exonération de gain en capital applicable aux résidences principales. un particulier peut effectuer le choix, au fédéral seulement, d inclure dans sa déclaration de revenus les dividendes de sociétés canadiennes imposables que son conjoint a reçus dans l année, lorsque cela est plus avantageux. Ce choix est permis lorsque le crédit d impôt pour conjoint a été réduit du fait de la réception des dividendes imposables par le conjoint et que ce dernier ne paie pas d impôt. Ce choix permet au particulier de demander ou d augmenter le crédit d impôt pour conjoint et de bénéficier du crédit d impôt pour dividendes. Les dividendes qui font l objet du choix n ont pas à être inclus dans la déclaration de revenus fédérale du conjoint.... si vous êtes le conjoint ayant le revenu le moins élevé et que vous devez faire garder un enfant afin notamment d occuper un emploi, d exploiter une entreprise ou de poursuivre des études à temps plein, songez à utiliser les services d un de vos enfants âgés d au moins 18 ans. Ce dernier devra vous donner un reçu pour frais de garde pour le montant convenu et ajouter ce montant à sa déclaration de revenus. 5

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-127

BULLETIN FISCAL 2013-127 BULLETIN FISCAL 2013-127 Janvier 2013 RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2013, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

En règle générale, le revenu que le bénéficiaire tire de la fiducie est considéré comme un revenu de biens générique.

En règle générale, le revenu que le bénéficiaire tire de la fiducie est considéré comme un revenu de biens générique. Octobre 2015 L'IMPOSITION DES FIDUCIES Règles générales Une fiducie est un contribuable en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu (LIR), et elle est réputée, selon cette loi, être un «particulier», de

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Les successions et la fiscalité

Les successions et la fiscalité Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Les successions et la fiscalité Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu elle contient ne constituent

Plus en détail

Revenus de placement

Revenus de placement PUBLICATION SPÉCIALE DE FIN D ANNÉE STRATÉGIES F ISCALES PERSONNELLES EN 2008 Automne 2008 Comme l année tire à sa fin, les contribuables devraient étudier les stratégies de planification disponibles afin

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires SENCRL Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires 12 novembre 2014 Comptables Professionnels agréés et Conseillers en gestion d entreprises Place du Canada, 1010, rue De La Gauchetière

Plus en détail

Fonds enregistrés de revenu de retraite

Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistrés de revenu de retraite En vertu de la Loi de l impôt sur le revenu, un régime enregistré d épargne-retraite (REER) arrive à échéance au plus tard le 31 décembre de l année du 69 e anniversaire

Plus en détail

Programmes d épargnes canadiens et impôt

Programmes d épargnes canadiens et impôt Programmes d épargnes canadiens et impôt Préparé pour : La nouvelle génération de travailleurs ; Les nouveaux arrivants au Québec ; Toute personne qui désire en apprendre plus sur les finances personnelles

Plus en détail

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES 13 novembre 2015 Midi-conférence de la Fondation Canadienne de fiscalité présenté par: Marie-France

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Octobre 2012

BULLETIN DE FISCALITÉ. Octobre 2012 BULLETIN DE FISCALITÉ Octobre 2012 VERSER DES ACOMPTES PROVISIONNELS D'IMPÔT LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR PERSONNES AYANT UNE INFIRMITÉ LES FIDUCIES POUR DES ENFANTS MINEURS L'IMPOSITION DES OPTIONS D'ACHAT

Plus en détail

T1-2009 Impôt fédéral Annexe 1

T1-2009 Impôt fédéral Annexe 1 T1-2009 Impôt fédéral Annexe 1 Remplissez l'étape 1 pour demander vos crédits d'impôt non remboursables fédéraux, l'étape 2 pour calculer votre impôt fédéral sur le revenu imposable et l'étape 3 pour calculer

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

Bulletin fiscal. Octobre 2013 IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES

Bulletin fiscal. Octobre 2013 IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES Octobre 2013 Bulletin fiscal IMPOSITION DES FIDUCIES ET MODIFICATIONS PROPOSÉES Aux fins de l impôt sur le revenu, il y a deux grands types de fiducies. Une fiducie testamentaire est généralement créée

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ

BULLETIN DE FISCALITÉ BULLETIN DE FISCALITÉ Février 2008 INDEXATION DES TRANCHES D'IMPOSITION ET DES MONTANTS DES CRÉDITS MONTANTS RELATIFS AUX AUTOMOBILES POUR LES EMPLOYÉS EN 2008 DÉMÉNAGEMENTS EN 2007 : TAUX RELATIFS AUX

Plus en détail

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA.

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA. COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA Groupe n o 93545 SOMMAIRE DES GARANTIES INTRODUCTION...1 ADMISSIBILITÉ...2 DESCRIPTION

Plus en détail

Août 2013. Plus précisément, la partie exonérée du gain sera égale à :

Août 2013. Plus précisément, la partie exonérée du gain sera égale à : Août 2013 LOUER VOTRE LOGEMENT INCIDENCE SUR L'EXONÉRATION DE RÉSIDENCE PRINCIPALE La plupart de nos lecteurs connaissent probablement l'exonération de résidence principale, qui fait que la totalité ou

Plus en détail

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS EN CAPITAL ALLÉGEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU POUR LES ACHETEURS D UNE PREMIÈRE HABITATION LE RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES NOUVEL IMPÔT DE PÉNALITÉ POUR LES

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2014-134. Mai 2014

BULLETIN FISCAL 2014-134. Mai 2014 BULLETIN FISCAL 2014-134 Mai 2014 NOUVEAU CRÉDIT D IMPÔT DU QUÉBEC : LOGIRÉNOV Le gouvernement du Québec a annoncé les modalités d application d un nouveau crédit d impôt remboursable pour la rénovation

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

La réforme fiscale du Mexique aura une incidence sur les placements étrangers

La réforme fiscale du Mexique aura une incidence sur les placements étrangers sur les placements étrangers Le 15 novembre 2013 Le Congrès du Mexique a récemment approuvé des mesures fiscales qui auront une incidence sur les placements effectués au Mexique par des entités étrangères,

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

Échéancier fiscal personnel 2016

Échéancier fiscal personnel 2016 BMO Nesbitt Burns Échéancier fiscal personnel 2016 La plupart des Canadiens savent que le 30 avril est la date limite de production des déclarations de revenus. D autres échéances importantes doivent toutefois

Plus en détail

Comment prémunir sa succession contre le fisc

Comment prémunir sa succession contre le fisc Protection du patrimoine Portefeuille de sécurité financière Comment prémunir sa succession contre le fisc Information sur l impôt au décès Table des matières PAGE Introduction 2 Traitement fiscal des

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Février 2013

BULLETIN DE FISCALITÉ. Février 2013 Formation en fiscalité BULLETIN DE FISCALITÉ Février 2013 MONTANTS PRESCRITS POUR LES AUTOMOBILES EN 2013 LES PERTES APPARENTES L'IMPOSITION AU DÉCÈS LE FRACTIONNEMENT DU REVENU ET LES RÈGLES D'ATTRIBUTION

Plus en détail

Actions d assurance-vie

Actions d assurance-vie Actions d assurance-vie Aperçu Pour diverses raisons, une société peut détenir des polices d assurance-vie sur la tête de ses actionnaires et être le bénéficiaire de ces polices. Si un de ces actionnaires

Plus en détail

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Formule T1 Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Directives Section A : Quand utiliser cette formule.. p. 1 Section B : Comment remplir cette formule p. 2

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

Gains et pertes en capital

Gains et pertes en capital Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Gains et pertes en capital Abréviations utilisées dans ce guide ARC Agence du revenu du Canada JVM Juste valeur marchande PNACC Partie non amortie du

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu 1 Article 1 Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu Titres agrafés anti-évitement 12.6 Loi de l impôt sur le revenu Le nouvel article 12.6 de la Loi de l impôt sur

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ

BULLETIN DE FISCALITÉ BULLETIN DE FISCALITÉ MAI 2010 CRÉDIT D IMPÔT À L INVESTISSEMENT REMBOURSABLE DU QUÉBEC POUR LES BIENS DE FABRICATION ET DE TRANSFORMATION PRÊTS ET AVANCES AUX ACTIONNAIRES DÉMOLITION D UN BÂTIMENT SAVIEZ-VOUS

Plus en détail

LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT «CUBE DE CŒUR MALLETTE» BAT SON PLEIN!

LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT «CUBE DE CŒUR MALLETTE» BAT SON PLEIN! Avril 2016 Vol. 1 N 5 Certification Fiscalité Services-conseils Actuariat Syndics et gestionnaires LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT «CUBE DE CŒUR MALLETTE» BAT SON PLEIN! Pour une première année, Mallette s

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

PROGRAMME DE PROTECTION DE PATRIMOINE

PROGRAMME DE PROTECTION DE PATRIMOINE PROGRAMME DE PROTECTION DE PATRIMOINE Donnez à vos clients le moyen d assurer la sécurité financière de toute leur famille Stratégie faisant appel à l assurance-vie universelle exonérée La situation Jean

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES ANNÉES CIVILES 2010 ET SUIVANTES Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME RÉSUMÉ Une société qui, au

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

fédéraux aussi leurs

fédéraux aussi leurs Les droits de succession fédéraux américains et les Canadiens: Déterminer vos oblig gations Beaucoup de Canadiens sont surpris d apprendre qu ils pourraient être assujettis à des droits de succession américains

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Crédit d'impôt à l'investissement (particuliers)

Crédit d'impôt à l'investissement (particuliers) Crédit d'impôt à l'investissement (particuliers) Renseignements généraux Utilisez ce formulaire si : vous avez gagné un crédit d'impôt à l'investissement (CII) pendant l'année d'imposition en cours; vous

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION 2002-4 Le 14 mai 2002 Sujet : Assouplissement de certaines mesures concernant l administration des lois fiscales et le recouvrement Le présent bulletin d information expose les modifications

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX Résolution numéro 04.01.2011 Règlement relatif à un programme de crédit de taxes à l investissement pour favoriser la croissance

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 RÉSUMÉ Par : Service de fiscalité Page 2 TABLE DES MATIÈRES Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues dans le budget.

Plus en détail

IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009

IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant Publication : 31 mars 2009 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 78-1/R3 Déduction du loyer de bureau, des fournitures et du salaire d un adjoint ou d un remplaçant

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI)

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les prestations de pension (Nouveau-Brunswick)

Plus en détail

CONSTITUTION EN SOCIÉTÉ D UNE EXPLOITATION AGRICOLE

CONSTITUTION EN SOCIÉTÉ D UNE EXPLOITATION AGRICOLE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE et d une SAF Fractionnement du revenu avec votre conjoint et vos enfants Perte déductible au titre d un placement

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI)

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 2 Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Depuis de nombreuses années, les personnes handicapées et leur famille cherchent

Plus en détail

Dix astuces sur les REER

Dix astuces sur les REER PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Dix astuces sur les REER Janvier 2016 Un REER vous permet d épargner une partie de vos revenus en prévision de votre retraite. Les montants cotisés à un REER et les

Plus en détail

Déclaration pour la retenue d impôt2005

Déclaration pour la retenue d impôt2005 Déclaration pour la retenue d impôt2005 TP-1015.3 2005-01 Vous devez remettre ce formulaire dûment rempli à votre employeur ou au payeur, selon le cas, pour qu il puisse effectuer correctement votre retenue

Plus en détail

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes?

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Marc St-Roch, CPA, CA, M. Fisc. Service de comptabilité et de fiscalité de l UPA 29 mai 20123 Plan de la rencontre

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES 3 Manuel de la présentation de l information financière municipale ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES Ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Gouvernement du Québec

Plus en détail

Prêt à terme à taux variable

Prêt à terme à taux variable DÉCLARATION DU COÛT D EMPRUNT EN VERTU DE L ARTICLE 450 DE LA LOI SUR LES BANQUES Prêt à terme à taux variable Date Type de prêt 500 Place d'armes, 22 ième étage, Montréal (Québec), H2Y 2W3 Adresse de

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU. Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU. Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Modification du taux d imposition applicable aux petites entreprises Lors du budget fédéral du 21 avril 2015, il a été décidé de réduire progressivement

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES Dans le but d aider le plus grand nombre d élèves tout en répondant objectivement à leurs besoins réels afin que leur année scolaire ne soit pas compromise, une politique

Plus en détail

2013 LES REPORTS DE PERTES SUR D'AUTRES ANNÉES

2013 LES REPORTS DE PERTES SUR D'AUTRES ANNÉES Novembre 2013 LES REPORTS DE PERTES SUR D'AUTRES ANNÉES Différents types de pertes fiscales peuvent être utilisés dans l année au cours de laquelle elles sont subies, sous réserve des limites décrites

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Impôts APPLICATION DE LA LOI

Impôts APPLICATION DE LA LOI BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 348-1 Frais de déménagement Publication : 28 septembre 2007 Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q.,

Plus en détail

QUESTIONS D IMPÔT SUR LES SUCCESSIONS AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS

QUESTIONS D IMPÔT SUR LES SUCCESSIONS AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS mars 2016 TABLE DES MATIÈRES Comment s applique l impôt sur les successions américain Historique Taux et exemptions Idées de planification Conclusion QUESTIONS D IMPÔT SUR LES SUCCESSIONS AMÉRICAIN POUR

Plus en détail

Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014

Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Sommaire I. Notion de résidence fiscale II. Acquisition III. Détention IV. Cession V. Structuration 2 1. Notion de résidence

Plus en détail

Guide d épargne-retraite

Guide d épargne-retraite Sans aucun doute, épargner en vue de la retraite devrait constituer l un de vos principaux objectifs de planification financière. En effet, comme l espérance de vie augmente, il se peut que vous passiez

Plus en détail

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi;

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi; L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE AVENANT POUR UN FONDS DE REVENU VIAGER LOI SUR LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE DU QUÉBEC ET RÈGLEMENTS Y AFFÉRENT Police numéro : Titulaire/Rentier : La police

Plus en détail

COMMUNIQUÉ FISCAL RÉDACTEURS : SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU SECTION 2 TPS TVQ. Juin 2016 SECTION 1 SECTION 2

COMMUNIQUÉ FISCAL RÉDACTEURS : SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU SECTION 2 TPS TVQ. Juin 2016 SECTION 1 SECTION 2 COMMUNIQUÉ FISCAL Juin 2016 RÉDACTEURS : SECTION 1 M. Claude G. Gauthier, CPA, CA Blain Joyal Charbonneau, S.E.N.C.R.L. --- SECTION 2 Kristina Lucic, avocate, M.Fisc., Christiane Maurice, avocate, LL.M.Fisc.,

Plus en détail

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise Numéro 2016-06 www.bdo.ca Le facteur fiscal REMPLACEMENT DU RÉGIME DES IMMOBILISATIONS ADMISSIBLES Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise en œuvre des propositions destinées

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : CONTENU

LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : CONTENU NUMÉRO 2012-01 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : DES MESURES POURRAIENT ÊTRE NÉCESSAIRES AVANT LE 30 MARS 2012 Dans le

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

Première modification : paiement en espèces (en argent) versé à l employé

Première modification : paiement en espèces (en argent) versé à l employé 1.8 Fin de la possibilité d effectuer un choix de reporter l impôt sur les options d'achat d'actions accordées aux employés de sociétés cotées en bourse et allègement temporaire via un choix spécial pour

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick Page 1 de 5 inc. a droit à des sommes de retraite régis par la Loi sur (nom du Rentier en caractères d'imprimerie) les prestations de pension du et désire transférer ces sommes dans un fonds de revenu

Plus en détail

Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation. Luc Robillard, biologiste 418-649-6136

Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation. Luc Robillard, biologiste 418-649-6136 Le don écologique: un atout dans le coffre à outils des organismes de conservation Luc Robillard, biologiste 418-649-6136 Rendez-vous conservation Laurentides 25 janvier 2013 Dans quel Monde sommes-nous?

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Pourquoi reçois-je une lettre d envoi et un formulaire de choix? Qu est-ce que je reçois en échange de mon ou de mes certificats d actions?

Pourquoi reçois-je une lettre d envoi et un formulaire de choix? Qu est-ce que je reçois en échange de mon ou de mes certificats d actions? SUNCOR ÉNERGIE INC. / PETRO-CANADA FOIRE AUX QUESTIONS Certains termes clés utilisés dans les présentes sans y être par ailleurs définis s entendent au sens qui leur est donné dans la lettre d envoi et

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE Fiscalité Audit Comptabilité Consultation Renseignements et données pour la planification fiscale Juillet 2013 Table des matières Page CHAPITRE 1

Plus en détail

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil 1 Modifications fiscales de 217 touchant l assurance-vie EN DÉTAIL offre une protection, mais certains L assurance-vie contrats permettent en plus d accumuler de l épargne de façon fiscalement avantageuse.

Plus en détail

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER)

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Administrateur du régime : London Life, Compagnie d Assurance-Vie Numéro d autorisation accordée par l Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300)

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Final Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Conseil des normes actuarielles Janvier 2011 Révisé en octobre 2011 Document 211001

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans :

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Pour les contribuables qui payent entre 5.000 et 30.600 d impôt sur le revenu par an et, pour les plus fiscalisés, jusqu à 11 % du revenu imposable, le

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Décembre

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES ENTREPRENEURS

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES ENTREPRENEURS BULLETIN N 005 Publié en juin 1996 Révisé en août 2014 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES ENTREPRENEURS Le présent bulletin décrit les exigences relatives à la taxe

Plus en détail