Nathalie Aubin M.Sc. (ICSPC)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nathalie Aubin M.Sc. (ICSPC)"

Transcription

1 Supervision clinique à distance des infirmières pivots en oncologie et soins palliatifs: Modèle interrégional Nathalie Aubin M.Sc. (ICSPC) Infirmière conseillère cadre, programme de soutien en cancer et en soins palliatifs, CUSM 29 mai 2012

2 Déclaration d aucun conflit d intérêt Je n ai aucun conflit d intérêt à déclarer. Je n ai aucune affiliation ou intérêt financier dans une société commerciale.

3 Objectifs du projet Offrir des activités de supervision clinique pour promouvoir le développement, le soutien et l avancement de la pratique de l infirmière pivot, en oncologie et en soins palliatifs : Les soins aux patients/famille Le rôle de l infirmière Le soutien aux IPO 3

4 Superviseures Infirmières de pratique avancée Centre Universitaire de santé McGill (CUSM) Nathalie M. Aubin, conseillère cadre en soins palliatifs Astride Bazile, infirmière éducatrice en oncologie Hôpital Général Juif (HGJ) Marie-Laurence Fortin, conseillère cadre en soins palliatifs Hélène Deutsch, conseillère cadre en oncologie 4

5 Participantes Infirmières cliniciennes Soins palliatifs : 8 infirmières Soutien à domicile : 3 infirmières Infirmière-pivot en oncologie : 11 infirmières Oncologie : 4 infirmières Régions participantes Abitibi-Témiscamingue (région 08) Nord-du-Québec (région10) Montérégie (région16) 5

6 Modalités Nombre de participantes par groupe Gr 1 : 7 infirmières 3 Abitibi-Témiscamingue, 4 Nord-du-Québec Gr 2 : 7 infirmières 2 Abitibi-Témiscamingue de la région 08, 5 Nord-du-Québec Gr 3 : 7 infirmières 2 Abitibi-Témiscamingue de la région 08, 5 Nord-du-Québec Gr 4 : 6 infirmières 4 Abitibi-Témiscamingue de, 2 Montérégie 6

7 Modalités Les superviseures du CUSM animent 2 groupes d infirmières (gr 1 & 2) Les superviseures de l HGJ animent 1 groupe (gr 3) Manque de superviseures (HSM) pour animer le groupe 4 Chaque groupe a un calendrier de rencontre de septembre à mai (4-5 sessions par groupe) 7

8 Modalités Chaque rencontre est d une durée d 1-1 ½ heure 1 infirmière soumet un cas 2 semaines avant la séance Règles de base pour la confidentialité des dossiers et des questions discutées 8

9 Qu est-ce que la supervision clinique? Activité de formation Partage d une expérience professionnelle vécue ou anticipée Approche de formation misant sur la pensée critique Approche visant l interaction des participants 9

10 Les cas pour supervision clinique Des cas qui concerne la pratique professionnelle de l IPO en oncologie et/ou en soins palliatifs Situation Clinique Gestion de symptômes Problématiques familiales Stratégies d adaptation 10

11 Les cas pour supervision clinique Situation en lien avec les rôles et responsabilités de l infirmière Coordination et continuité des soins Charge de travail, suivi du patient Approche interdisciplinaire Ressources utilisées ou disponibles Approche familiale Patients et leur famille Fixation de limites avec les patients et leur famille 11

12 Déroulement d une supervision Présentation de la situation clinique par l infirmière Diagnostic et symptômes Évaluation biopsychosociale Génogramme/écocarte, ressources Problématique Identification d une situation que l infirmière a essayé de régler ou qu elle veut régler Description des étapes et/ou mesures prises pour régler la situation Résultats 12

13 Déroulement d une supervision Rôle des infirmières superviseures Stimuler les questions et la discussion entre les participantes S assurer d un climat d apprentissage et d échange sans jugement Aider à l analyse et à l approfondissement de la situation clinique présentée, ainsi que des stratégies et/ou des solutions proposées 13

14 L expérience jusqu à présent Présentation de situations de soins palliatifs Douleur totale Toxicité aux opiacés Détresse psychologique Éthique Autonomie Compétence 14

15 L expérience jusqu à présent Travailler avec le patient en colère L impuissance La détresse 15

16 L expérience jusqu à présent Participation 2 à 7 participantes par session 9/15 sessions annulées par absence de cas à soumettre suggestion de soumettre un thème de discussion lorsqu il n y a pas de cas soumis Appréciation des rencontres par les participantes Occasion de réfléchir, d échanger, d apprendre sur des situations difficiles 16

17 Les défis Nouvelle activité de formation Les infirmières croient devoir présenter des cas très complexes 17

18 Les défis Motifs de manque de participation Manque de personnel les participantes ne peuvent être libérées pour assister à la supervision clinique Manque de cas clinique petite population n ayant pas de cas en oncologie à cette période Mobilité des infirmières : transferts, départs, congés de maternité, congé de maladie, etc. Autres engagements professionnels : formation, urgences, accréditation locale 18

19 Évaluation Points appréciés: Soutien à la pratique : échanges entre infirmières, diversité de points de vue professionnels, diversité des régions, communication, motivation, pistes d intervention et points à travailler, ouverture d esprit et réceptivité, simplicité Expertise des superviseures : problèmes inhabituels, partage de documentation et de littérature pertinente Résultats : communication, motivation, enrichissement, valorisation 19

20 Évaluation Points sur les superviseures Belle approche Bien préparées, avec une recherche effectuée sur le sujet Très agréables et très pertinentes Bon partage d expertise Posées et diplomates Excellentes 20

21 Évaluation Points sur l organisation et la structure Excellente Très adéquate Respect Méthodique Bien dirigée 21

22 Évaluation Pertinence du sujet 98.66% Partage d information profitable 86.7% Amélioration de la compréhension 88% 22

23 Évaluation Points à améliorer : Bref retour sur le cas précédent au début de chaque session Pertinence des cas cliniques présentés selon son rôle professionnel Augmentation du nombre de participants Présentation plus détaillée du cas clinique Accès à du soutien en direct 23

24 Évaluation Suggestion Thèmes de discussion si absence de cas cliniques 24

25 Remerciements Questions Pour informations supplémentaires : Nathalie Aubin: Téléphone : poste

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h Améliorer continuité s soins pour clientèle cancer Le rôle l infirmière pivot Amélie Corbeil Inf., M.Sc., MBA Conseillère - Pratique santé Le 20 novembre 2007 15 h Pn présentation Contexte Objectifs l

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Stages et internat en Psychologie

Stages et internat en Psychologie Stages et internat en Psychologie 2013-2014 Centre hospitalier affilié universitaire A University-Affiliated Hospital Centre Le Centre hospitalier de St. Mary (CHSM) est un hôpital communautaire, jouissant

Plus en détail

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau 2013-2014 Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau HPJ 2013-2014 P a g e 1 TABLE DES MATIERES Présentation générale... 2 Internats en psychologie

Plus en détail

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer L intégration du concept à la pratique quotidienne...! Danièle Paquette-Desjardins Chargée de projet, co-auteur et formatrice Paquette-Desjardins,

Plus en détail

17 janvier 2014. Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat

17 janvier 2014. Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat 17 janvier 2014 Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat 1. Introduction o Mieux comprendre comment la formation continue peut contribuer au développement des compétences

Plus en détail

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale Nancy Côté et Sandra Lavigne, t.s. et conseillères cliniciennes en travail

Plus en détail

Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité

Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité 31 mars 2012 Laurence Nootens Infirmière Principale, Equipe Interface Equipe de soins palliatifs à domicile Cliniques Universitaires Saint-Luc De la multidisciplinaritéà

Plus en détail

GESTIONNAIRES EFFICACES

GESTIONNAIRES EFFICACES GESTIONNAIRES EFFICACES Programme de développement de compétences en gestion www.formationgestionnaire.com Gestionnaires efficaces Ce programme complet de formation et de coaching vise tout particulièrement

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant Le co-développement Ou comment apprendre en travaillant Après une formation. Je reviens à mon job et reprends rapidement tous les dossiers mis en attente pendant la formation Je me dis que cela serait

Plus en détail

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur Déclaration de

Plus en détail

Participants en visioconférence

Participants en visioconférence Rencontre annuelle des superviseurs en orthophonie et en audiologie 23 avril 2010 Participants en visioconférence Site 1 Site 2 Site 3 Site 4 Site 5 CSSS Jonquière CHUS Sherbrooke / CR de l Estrie CSSS

Plus en détail

Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques

Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques Réf ENG: WHO/CDS/IMAI/2004.3 Rev.1 Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE DIRECTIVES PROVISOIRES POUR LES AGENTS

Plus en détail

LES AUDITS EN OBSTETRIQUE PRESENTATION DES OUTILS D AUDIT DES DECES MATERNELS

LES AUDITS EN OBSTETRIQUE PRESENTATION DES OUTILS D AUDIT DES DECES MATERNELS Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU LES AUDITS EN OBSTETRIQUE PRESENTATION DES OUTILS D AUDIT DES DECES MATERNELS Pr. R. X. PERRIN COTONOU Objectifs d Apprentissage

Plus en détail

Dispositif de formation en Soins Palliatifs

Dispositif de formation en Soins Palliatifs Dispositif de formation en Soins Palliatifs Contexte A n en pas douter, le projet de formation emblématique de la Plateforme de formation est celui portant sur les soins palliatifs. Et il l est à plusieurs

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Clinique Universitaire et Policlinique de Médecine Interne Générale Programme de formation en médecine interne générale: «pour un fort soutien à la

Clinique Universitaire et Policlinique de Médecine Interne Générale Programme de formation en médecine interne générale: «pour un fort soutien à la Clinique Universitaire et Policlinique de Médecine Interne Générale Programme de formation en médecine interne générale: «pour un fort soutien à la relève» Chères collègues La clinique universitaire de

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL

RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL TU Sy Quan Master CCI 2010-2011 Projet Exoculture http://exoculture.free.fr RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL Tu Sy Quan Master CCI 1 I. Présentation générale Dans le cadre de la formation du Master CCI,

Plus en détail

Le suivi psychosocial en soins palliatifs

Le suivi psychosocial en soins palliatifs Le suivi psychosocial en soins palliatifs un besoin du client et de ses proches Par Johanne Audet, travailleuse sociale Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord (Secteur Orléans) Congrès RSP,

Plus en détail

Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2

Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2 Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2 Programme Praticien en Hypnose Ericksonienne Cette formation très spécialisée sur l Art du langage et la créativité comporte deux niveaux.

Plus en détail

Le rôle de l infirmière dans les rencontres PII

Le rôle de l infirmière dans les rencontres PII Le rôle de l infirmière dans les rencontres PII Congrès annuel de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, 3 et 4 novembre 2014 Nicole Soulard, Inf. M. Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers

Plus en détail

Programme Ressources humaines

Programme Ressources humaines No. de la directive Nb. de pages 5 Auteur: Direction des ressources humaines Approuvée par: Comité de gestion Programme Ressources humaines Titre: Programme de gestion de l assiduité au travail Entrée

Plus en détail

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012 INFO-STAGE Rencontre d information sur les stages Automne 2012 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Connaître : Les conditions d admissibilité aux stages; Les exigences des stages; Le processus de placement et le

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

DOSSIER D APPEL A CANDIDATURES N : COI/AC/2014/001

DOSSIER D APPEL A CANDIDATURES N : COI/AC/2014/001 DOSSIER D APPEL A CANDIDATURES N : COI/AC/2014/001 Intitulé du poste : Catégorie : Supérieur hiérarchique : Lieu d affectation : Assistant Comptable Catégorie 4 Personnel de bureau directement placé sous

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

École des Sciences Infirmières Faculté des Sciences de la Santé Université d Ottawa

École des Sciences Infirmières Faculté des Sciences de la Santé Université d Ottawa École des Sciences Infirmières Faculté des Sciences de la Santé Université d Ottawa Unité de recherche de sciences infirmières en soins palliatifs (URSISP) L École des sciences infirmières de la Faculté

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC)

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) OCTOBRE 2011 Réf. @13_03_2012@S@DD@CV@IC@Profil_de_fonction@31735 DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) Réalisation : Marie-France AUZOU Mise en conformité avec l AR de juillet 2006

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE

FORMATION INFIRMIERE FORMATION INFIRMIERE UN NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION Sources : documents de travail de la DHOS (de décembre 2008 à mars 2009) LE POURQUOI DE LA REINGENERIE DE LA FORMATION LMD ECTS Ministère de l enseignement

Plus en détail

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente.

Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Bonjour, Je viens vous présenter les résultats de mon projet de maîtrise terminé en août 2014. Premièrement, je me présente. Je suis Véronique Lamontagne et j ai réalisé mon projet sous la direction de

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition

Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition Préparé par Martine Duperré, Ph,D., TS, Directrice de la formation pratique École de service social Le stage : une occasion d apprentissage

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF SUR LES PLANS DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL. le BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL (ci-après dénommé «le Bureau»)

ACCORD COLLECTIF SUR LES PLANS DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL. le BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL (ci-après dénommé «le Bureau») ACCORD COLLECTIF SUR LES PLANS DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL entre le BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL (ci-après dénommé «le Bureau») et le SYNDICAT DU PERSONNEL DU BIT (ci-après dénommé «le Syndicat) Préambule

Plus en détail

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en neurochirurgie 2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir à ceux et

Plus en détail

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL Présenté à : l Ordre des infirmières et infirmiers de l Abitibi- Témiscamingue le 8 juin 2010 Sylvie Berthiaume, directrice-conseil Direction des affaires

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Standard de la section 3 MDC du Collège royal

Standard de la section 3 MDC du Collège royal Standard de la section 3 MDC du Collège royal Cette présentation a été développée en collaboration avec le département de l accréditation du Collège royal Déclaration de conflits d intérêts Créé le 20

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Sébastien Arcand Professeur, HEC- Montréal Sylvie Chartrand Directrice, Service de

Plus en détail

Centre Hospitalier Général. Polyclinique Maymard. Bastia

Centre Hospitalier Général. Polyclinique Maymard. Bastia Centre Hospitalier Général Polyclinique Maymard Bastia EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS INTER ETABLISSEMENTS DE HAUTE CORSE 17 Rue Marcel Paul 20200 Bastia Téléphone : 04 95 55 10 14 Mail : emsp-hautecorse@orange.fr

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

Guide de l entreprise Collège Mérici

Guide de l entreprise Collège Mérici Guide de l entreprise Collège Mérici Programme Alternance Travail-Études Tourisme d aventure et écotourisme Table des matières L'Alternance Travail-Études en Tourisme d'aventure et écotourisme... 3 L'ATE:

Plus en détail

Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé

Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé Novembre 2004 François Béland PhD Howard Bergman M.D. Luc Dallaire MSc John Fletcher

Plus en détail

Le préceptorat : une des solutions?

Le préceptorat : une des solutions? Véronique Ménard, M.Sc.Inf. (c), Véronique Chevrette, Inf.Bsc. En collaboration avec Claudine Turgeon, chef du service de la formation et développement du personnel infirmier CSSSNL Le préceptorat : une

Plus en détail

Exemples de feuilles de travail remplies

Exemples de feuilles de travail remplies Exemples de feuilles de travail remplies 30 EXEMPLES DE FEUILLES DE TRAVAIL REMPLIES Dans cette section, vous verrez des exemples de la façon dont des infirmières immatriculées de différents milieu d exercice

Plus en détail

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent.

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. Plan de présentation Le Québec c est État des soins palliatifs au Québec. Éléments de réflexion. Les défis qui nous attendent.

Plus en détail

STAGE OBLIGATOIRE DE M2

STAGE OBLIGATOIRE DE M2 STAGE OBLIGATOIRE DE M2 (500h) FICHE D OBJECTIFS 1 (à renvoyer à l'adresse suivante : Faculté de Psychologie, Mr Eric Bizet, 12 rue Goethe, 67000 Strasbourg) Nom et prénom de l'étudiant(e) : Lieu de stage

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Démarche de Soins Infirmiers

Démarche de Soins Infirmiers Démarche de Soins Infirmiers La reconnaissance de l infirmière dans son rôle propre. Sommaire Rappel historique Qui est concerné par la Démarche de Soins Infirmiers? Comment se met-elle en place? Comment

Plus en détail

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne Autisme & TED Les propositions de formations à l IRTS Champagne-Ardenne L IRTS Champagne-Ardenne propose différentes possibilités pour se former à l accompagnement de la personne autiste : è une formation

Plus en détail

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Sandrine Thomas, cadre de santé Dr Léila KARAOUI, PH Service de réanimation néonatale Centre Hospitalier de Meaux Bref historique

Plus en détail

Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20

Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20 Nom de l organisme : AXE PRO FORMATION Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20 Nom du (des) intervenant(s) : BARBERO

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE

OBJECTIFS DE LA RENCONTRE OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Reconnaître les variables de l environnement psychosocial de travail Connaître les risques pour la santé reliés aux contraintes psychosociales de l organisation du travail Connaître

Plus en détail

Les compétences en soins palliatifs. Dr Claudia Gamondi Palmesino, Lugano Françoise Porchet, infirmière enseignante, Lausanne

Les compétences en soins palliatifs. Dr Claudia Gamondi Palmesino, Lugano Françoise Porchet, infirmière enseignante, Lausanne Les compétences en soins palliatifs Dr Claudia Gamondi Palmesino, Lugano Françoise Porchet, infirmière enseignante, Lausanne . besoin d aide à la maison discute du diagnostic vous savez de votre maladie?

Plus en détail

Guide 4. Notes du responsable

Guide 4. Notes du responsable Guide 4 Gestion des personnes Notes du responsable Copyright 2009 by Cooperative for Assistance and Relief Everywhere, Inc. (CARE). Tous droits réservés. À propos des Notes du responsable Les Notes du

Plus en détail

Alain Gosselin, Ph.D., CRHA

Alain Gosselin, Ph.D., CRHA Vendre le dossier de la présence au travail par l approche du «Business case» Alain Gosselin, Ph.D., CRHA Professeur titulaire Directeur associé, Formation des cadres et des dirigeants AQESSS, 21 février

Plus en détail

Règlements et autres actes

Règlements et autres actes Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 6 juin 2012, 144 e année, n o 23 2893 Règlements et autres actes Gouvernement du Québec Décret 527-2012, 23 mai 2012 (L.R.Q., c. C-26) Psychothérapeutes Permis CONCERNANT

Plus en détail

Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Directeur des programmes de. Santé. Ministère Division/Région Collectivité Lieu

Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Directeur des programmes de. Santé. Ministère Division/Région Collectivité Lieu 1. IDENTIFICATION N o de poste Titre du poste Poste du superviseur Code fin. : Superviseur des programmes de santé Directeur des programmes de santé Ministère Division/Région Collectivité Lieu Santé Baffin

Plus en détail

LES PRACTI. Le plan de ces différentes formations «Practi» et des informations complémentaires sont présentés ci-après.

LES PRACTI. Le plan de ces différentes formations «Practi» et des informations complémentaires sont présentés ci-après. LES PRACTI Le principe des «Practi» développés par Pro learning, est de mettre les participants face à des situations qu ils peuvent être appelés à rencontrer dans le cadre de leurs activités professionnelles.

Plus en détail

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION

Plus en détail

Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020?

Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020? Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020? Introduction ISC en 2020 : quel rôle? Quel objectif? Ce document présente la vision de la fonction d ISC aux HUG pour 2020. Il a été conçu

Plus en détail

Le rôle des infirmières praticiennesau seindu systèmede santé Québécois

Le rôle des infirmières praticiennesau seindu systèmede santé Québécois + Le rôle des infirmières praticiennesau seindu systèmede santé Québécois Par Annabelle Rioux Msc. IPSPL CSSS Jardins Roussillons(QC) Chargée de Cours Université de Montréal Trésorière Association des

Plus en détail

PROGRAMME FRANCO-QUÉBÉCOIS D ÉCHANGES DE FONCTIONNAIRES (PEF) PRÉSENTATION ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE

PROGRAMME FRANCO-QUÉBÉCOIS D ÉCHANGES DE FONCTIONNAIRES (PEF) PRÉSENTATION ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE PROGRAMME FRANCO-QUÉBÉCOIS D ÉCHANGES DE FONCTIONNAIRES (PEF) PRÉSENTATION ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE 1. LE CADRE DE LA COOPÉRATION FRANCO-QUÉBÉCOISE La Commission permanente de coopération franco-québécoise

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Propulsion. Propulsez vos gestionnaires vers l excellence! OBJECTIFS DU PROGRAMME

Propulsion. Propulsez vos gestionnaires vers l excellence! OBJECTIFS DU PROGRAMME Propulsion Propulsez vos gestionnaires vers l excellence! OBJECTIFS DU PROGRAMME Ce programme vise à développer les compétences en gestion et supervision des équipes de gestion, principalement en milieu

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

L approche Kaizen pour améliorer l organisation du travail

L approche Kaizen pour améliorer l organisation du travail L approche Kaizen pour améliorer l organisation du travail L exemple du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) Sylvain Chaussé Conseiller à l amélioration continue CHUS Février 2011 Sommaire

Plus en détail

les enjeux de la communication digitale

les enjeux de la communication digitale maîtriser 2015 16 les enjeux de la communication digitale MASTER STRATÉGIE ET ANALYSE DE LA COMMUNICATION INTERACTIVE ET COLLABORATIVE Le master en Stratégie et analyse de la communication et collaborative

Plus en détail

L accompagnement dans les maladies rares

L accompagnement dans les maladies rares L accompagnement dans les maladies rares Marie-Pierre BICHET Vice présidente de l Alliance Maladies Rares Poitiers 3 mars 2016 L accompagnement dans les maladies rares Vivre avec une maladie rare c est

Plus en détail

Un allié déterminant pour un service gagnant

Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant impact client, la meilleure façon de favoriser le développement de votre service à la clientèle. Depuis plus de

Plus en détail

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE

P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1. Poste: AVIS DE VACANCE DE POSTE COMMISSAIRE DE POLICE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int Titre

Plus en détail

Travail, santé et gestion: entre défis et innovation

Travail, santé et gestion: entre défis et innovation CAS / Certificate of Advanced Studies Travail, santé et gestion: entre défis et innovation 2015 / 2016 Crédits ECTS 15 Début de la formation Octobre 2015 Durée 21 jours de cours sur une période de 12 mois

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

STAGE DE DECOUVERTE & d APPROFONDISSEMENT DE L ENNEAGRAMME. Découvrir, utiliser ou approfondir l Ennéagramme avec les programmes du S. A. T.

STAGE DE DECOUVERTE & d APPROFONDISSEMENT DE L ENNEAGRAMME. Découvrir, utiliser ou approfondir l Ennéagramme avec les programmes du S. A. T. STAGE DE DECOUVERTE & d APPROFONDISSEMENT DE L ENNEAGRAMME Découvrir, utiliser ou approfondir l Ennéagramme avec les programmes du S. A. T. E Séminaire d Apprentissage Traditionnel de L Ennéagramme AGL

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE?

142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE? Item 142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE? I/ Introduction 1 On rappelle la définition des soins palliatifs, par la S.F.A.P.

Plus en détail

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 INTRODUCTION Le réseau mère enfant de la francophonie fut créé en 2002 à Montréal. Missions: Promouvoir l accès aux soins pour les mères et les enfants de la communauté

Plus en détail

POUR LE CERTIFICAT EN PSYCHIATRIE FORENSIQUE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE PSYCHIATRIE FORENSIQUE, SSPF

POUR LE CERTIFICAT EN PSYCHIATRIE FORENSIQUE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE PSYCHIATRIE FORENSIQUE, SSPF 1 CURRICULUM POUR LE CERTIFICAT EN PSYCHIATRIE FORENSIQUE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE PSYCHIATRIE FORENSIQUE, SSPF 2 I ASPECTS GÉNÉRAUX p.5 1.1 Définition générale et champ d application 1.2 Définition spécifique

Plus en détail

La SUPERVISION Clinique TCC en individuel

La SUPERVISION Clinique TCC en individuel Programme d Enseignement EPTHECC «Enseignement de la Psychopathologie et des Thérapies Comportementales et Cognitives» La SUPERVISION Clinique TCC en individuel IRCCADE «Institut de Recherche Comportementale

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains 12.03.28.10 12.11.27.09 13.06.12.08 Préambule La présente politique traduit l engagement du Cégep à promouvoir et à faire respecter les règles

Plus en détail

Registre de cas pour l accréditation à l ACCG INSTRUCTIONS

Registre de cas pour l accréditation à l ACCG INSTRUCTIONS Registre de cas pour l accréditation à l ACCG INSTRUCTIONS Le registre de cas sert à démontrer que le candidat s est impliqué activement dans l évaluation et la consultation de patients en quête d information

Plus en détail

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN Vincent Dumez Directeur du Bureau facultaire de l expertise patient partenaire de l Université de Montréal Michel Themens,

Plus en détail

Comité d animation pédagogique 2013-2014

Comité d animation pédagogique 2013-2014 CÉ 163.05.04 29 mai 2014 Réunion Date Comité d animation pédagogique 2013-2014 Rapport du Comité d animation pédagogique fait à la Commission des études 2013-2014 Issu de la Commission des Études, le comité

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

GRILLE DE VÉRIFICATION POUR LA PLANIFICATION D UN PROJET

GRILLE DE VÉRIFICATION POUR LA PLANIFICATION D UN PROJET GRILLE DE VÉRIFICATION POUR LA PLANIFICATION D UN PROJET CONSIGNES Lisez la liste des éléments dans le tableau ci-dessous. Examinez le cadre de planification de votre projet. Indiquez quels éléments de

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64 Ensemble du 1 er cycle - Emplois SCIENCES INFIRMIÈRES CONCENTRATION CLINIQUE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE (21), CONCENTRATION CLINIQUE EN SOINS CRITIQUES (24), CONCENTRATION EN ADAPTATION ET RÉADAPTATION (3),

Plus en détail