Ville de VANNES. Délégation de service public du Casino. Projet de Bail Emphytéotique Administratif (BEA)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ville de VANNES. Délégation de service public du Casino. Projet de Bail Emphytéotique Administratif (BEA)"

Transcription

1 Ville de VANNES Délégation de service public du Casino Projet de Bail Emphytéotique Administratif (BEA)

2 Entre : - La Ville de Vannes, représentée par M. Le Maire, dûment autorisé par délibération du Conseil municipal, en date du 14 décembre 2012, transmise au contrôle de légalité, le.., ci-après, dénommée la Ville, d'une part, Et : - La Société CADIVANNES, au capital de , inscrite au Registre du commerce et des sociétés de sous le numéro., dont le siège social sera situé rue Caradec VANNES, et représentée par M. Hugo CORBILLE, dûment habilité à cette fin, ci-après, dénommée la Société, d'autre part

3 SOMMAIRE EXPOSE PREALABLE... 5 CHAPITRE I CLAUSES GENERALES... 6 Article I.1 Objet... 6 Article I.2 Documents contractuels Terminologie... 6 Article I.3 Désignation du terrain d emprise... 7 Article I.4 Mise à disposition du terrain... 7 Article I.5 Responsabilités de la Société... 8 Article I.6 Force majeure... 8 Article I.7 Assurances... 8 Article I.8 Prise d'effet Durée... 9 Article I.9 Cession du Contrat - Cession des droits réels Article I.10 Capital de la Société Article I.11 Contrats conclus avec des tiers CHAPITRE II ETUDES ET TRAVAUX...12 Article II.1 Caractéristiques générales du Casino Article II.2 Calendrier d exécution Article II.3 Etablissement et approbation des études Article II.4 Autorisations administratives Article II.5 Mesures préventives Article II.6 Exécution des travaux Article II.7 Réception - Constat d achèvement des travaux Article II.8 Ouverture du Casino Article II.9 Modifications et ouvrages supplémentaires Article II.10 Travaux réalisés par la Ville - Signalétique CHAPITRE III REGIME DES BIENS...19 Article III.1 Composition des biens Article III.2 Inventaire des biens Article III.3 Droits réels sur les ouvrages et équipements Article III.4 Maintenance du Casino Article III.5 Renouvellement des biens du Casino Article III.6 Mises aux normes du Casino CHAPITRE IV CLAUSES FINANCIERES...22 Article IV.1 Redevance de mise à disposition Article IV.2 Montant des investissements Article IV.3 Financement des investissements Article IV.4 Garantie de parfait achèvement des travaux Article IV.5 Rémunération de la Société Article IV.6 Impôts et taxes Article IV.7 Réexamen des conditions financières CHAPITRE V CONTROLE - SANCTIONS...25 Article V.1. Rapports d'avancement des études et travaux Article V.2. Bilan de réalisation Article V.3. Rapport annuel Article V.4. Contrôle des études et travaux Article V.5. Pénalités

4 Article V.6. Exécution d office Article V.7. Mesures d urgence Article V.8. Résiliation pour faute CHAPITRE VI FIN DU CONTRAT...30 Article VI.1. Cas de fin du B.E.A Article VI.2. Résiliation pour motif d intérêt général Article VI.3. Résiliation pour force majeure Article VI.4. Résiliation juridictionnelle Article VI.5. Résiliation de plein droit Article VI.6. Sort des biens en fin de B.E.A Article VI.7. Continuité du service public CHAPITRE VII CLAUSES DIVERSES...35 Article VII.1. Election de domicile Article VII.2. Notifications Article VII.3. Droits de propriété Article VII.4. Règlement des litiges Article VII.5. Documents annexes

5 EXPOSE PREALABLE En tant que station classée «de tourisme et balnéaire» par décret en date du 8 juin 2006, la Ville de Vannes peut, en application de l article 1 de la loi du 15 juin 1907 sur les casinos, accueillir un établissement de jeux sur son territoire. Par délibération, en date du 10 février 2012, le Conseil municipal de la Ville de VANNES s est prononcé en faveur de l existence d un établissement de jeux dans la commune. Par délibération en date du 10 février 2012, prise après avis de la Commission consultative des services publics locaux en date du 20 janvier 2012, et avis du Comité technique paritaire en date du 20 Janvier 2012, le Conseil municipal de Vannes s est prononcé en faveur de la réalisation d un Casino et sur le principe d une délégation de service public pour l exploitation de ce dernier. Ce Casino doit contribuer au développement économique, touristique et culturel de la Ville de Vannes. Le montage contractuel retenu est celui d un Bail Emphytéotique Administratif (B.E.A) accompagné d un Cahier des charges, non détachable, pour l exploitation dudit Casino, sur le fondement des dispositions de l article du Code général de la propriété des personnes publiques et des articles L à L du Code général des collectivités territoriales. Ce montage contractuel a fait l objet, sur le plan communautaire, de la procédure de passation des concessions de travaux publics conformément à la directive n 2004/18/CE du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004 relative à la coordination des procédures de passation des marchés publics de travaux, de fournitures et de services, et, sur le plan national, de la procédure de passation des délégations de service public (arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos et articles L et suivants du Code général des collectivités territoriales). A l'issue de cette procédure, c'est la Société CADIVANNES qui a été retenue. CECI EXPOSE, IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT - 5 -

6 CHAPITRE I CLAUSES GENERALES Article I.1 Objet I La Ville confie à la Société, qui l accepte, dans le cadre du Contrat constitué par le présent B.E.A et le Cahier des charges pour l exploitation du Casino, les missions suivantes : - conception, financement et construction du Casino, y compris les aménagements de ses abords immédiats, jusqu aux limites du terrain d emprise, - maintenance et renouvellement de tous les équipements et matériels du Casino, - exploitation du Casino. I Dans le cadre du présent B.E.A, la Ville confie à la Société, emphytéote, les missions de conception, de financement et de construction du Casino, ainsi que de maintenance et de renouvellement des biens de ce dernier. Article I.2 Documents contractuels Terminologie I Les documents contractuels comprennent : - le Bail Emphytéotique Administratif (B.E.A.) et ses annexes, - le Cahier des charges pour l exploitation du Casino, non détachable du B.E.A, et ses annexes. Le présent B.E.A. est conclu, sur le fondement de l article L du Code général des collectivités territoriales, en vue de l accomplissement de la mission de service public d exploitation du Casino. Les annexes ont valeur contractuelle, sauf indication contraire. Les annexes précisent et complètent le B.E.A., et s'entendent conformément à celui-ci. Le B.E.A. et ses annexes sont interprétés au regard des règles générales applicables aux contrats administratifs. I Les termes utilisés ont contractuellement le sens suivant : Ville : Désigne la Ville de Vannes Contrat : Désigne le B.E.A. et le Cahier des charges pour l exploitation du Casino - 6 -

7 Casino : Désigne l ensemble des constructions, aménagements installations, équipements et matériels du Casino, y compris ses abords immédiats, jusqu aux limites du terrain d emprise Casino provisoire Désigne le Casino aménagé dans le bâtiment «L Ephémère» situé sur le terrain mis à disposition, exploité à titre provisoire, et prenant fin à l ouverture du Casino Parties : Désigne la Ville et la Société, Parties au présent Contrat Société : Désigne la Société titulaire du Contrat. Cette Société est emphytéote dans le cadre du B.E.A. et exploitante dans le cadre du Cahier des charges pour l exploitation du Casino. Article I.3 Désignation du terrain d emprise La Ville donne à bail le terrain d'emprise du Casino, situé sur le territoire de la Ville de Vannes, à l angle des rues Caradec et Gahinet, dans une zone UBC. Ce terrain a une surface d environ m². Le plan de situation du terrain est joint en annexe n 1 au présent B.E.A. Article I.4 Mise à disposition du terrain I Le terrain d'emprise du Casino est mis à la disposition de la Société en vue de la réalisation du Casino et de son exploitation ultérieure. La mise à disposition du terrain intervient dans un délai de huit jours à compter de la date de prise d'effet du Contrat. Elle fait l'objet d'un procès-verbal établi contradictoirement entre les Parties, comportant un état des lieux (terrain, bâtiments et contraintes identifiées), qui sera annexé au présent BEA. I Le terrain ainsi que les constructions sont remis libres de toute entrave ou de toute occupation par la Ville à la Société, sous réserve de la servitude de canalisation très haut débit au profit de Vannes Agglomération, identifiée sur le plan de situation joint en annexe 1. La Société fera son affaire personnelle et sans recours contre la Ville de toute servitude, quelle qu en soit la nature, dès lors qu elle a été portée à sa connaissance avant la signature du B.E.A. La Société profitera des éventuelles servitudes actives. A cet égard, la Ville déclare, qu à sa connaissance, le terrain objet du présent B.E.A. n est grevé d aucune autre servitude que celle mentionnée ci-dessus et celles pouvant résulter de la situation naturelle des lieux, des documents d urbanisme ou de la loi

8 I.4.3. La Ville déclare avoir remis gratuitement à la Société tous les documents en sa possession, utiles à la connaissance du sol et du sous-sol du terrain d assiette du projet, à savoir l étude géotechnique G11 et des diagnostics techniques. Ces documents sont joints en annexe 2. La Société effectue tous sondages ou études complémentaires qu elle jugera utiles. A compter de la date du procès-verbal de mise à disposition du terrain, la Société sera redevable de tous les impôts, taxes et redevances de toute nature afférents à ces terrains. Article I.5 Responsabilités de la Société Sauf cas de force majeure, la Société est entièrement responsable de l'exécution du présent B.E.A., dans les conditions définies par celui-ci, tant à l'égard de la Ville que des tiers. Elle répond de tous les dommages résultant de l'exécution des travaux, des prestations de maintenance et des renouvellements. Elle garantit la Ville de toutes condamnations éventuelles prononcées à l'encontre de cette dernière ou sommes mises à sa charge, pour des dommages trouvant leur origine dans l'exécution, l'inexécution ou la mauvaise exécution des missions qui lui sont confiées. Article I.6 Force majeure Au sens du présent Contrat, désigne toute circonstance ou fait extérieur et indépendant de leur volonté, imprévisible ou inévitable, irrésistible ou qui ne peut être empêché par les Parties malgré tous leurs efforts et diligences raisonnablement possibles. Article I.7 Assurances I.7.1. La Société contracte, auprès de compagnies notoirement solvables, les assurances nécessaires pour couvrir l'intégralité de ses responsabilités. Les compagnies d'assurances auront communication des termes spécifiques du présent B.E.A, afin de rédiger en conséquence leurs polices. I Les conditions générales des assurances sont les suivantes : - 8 -

9 1) La Société doit prendre les dispositions nécessaires pour que soient assurés tous les intervenants dans la limite de leurs interventions: - la Ville, ses représentants et ses consultants, - les constructeurs, leurs sous-traitants et fournisseurs, - les architectes, les bureaux d'études, les bureaux de contrôle technique, la mission SPS, les ingénieurs-conseils, et le personnel de la Société. 2) Les polices doivent assurer les risques liés à la construction des ouvrages et équipements du Casino, en incluant les dommages à l'existant (Dommage-ouvrage, article L242-1 du Code des assurances). 3) L'assurance de la Société, au titre de sa responsabilité civile, couvre les responsabilités encourues du fait de l'exécution de ses missions. 4) Les compagnies d'assurances doivent informer la Ville, en cas de défaut de paiement des primes par la Société, dans un délai minimum d'un mois, avant de prononcer toute résiliation du contrat d'assurance. 5) En cas de sinistre, l'indemnité versée par les compagnies est intégralement affectée à la remise en état des ouvrages, des installations, des équipements et des matériels, sauf décision contraire de la Ville. I La Société communique à la Ville les attestations des polices d assurances souscrites selon ses responsabilités, dans le délai d'un mois à compter de l'entrée en vigueur du présent Contrat, puis dans le délai d un mois à compter de la souscription, et les justificatifs de paiement régulier des primes dans le Rapport annuel, tel que figurant à l article IV.1 du Cahier des charges. Les attestations d assurances comportent notamment les risques garantis, les exclusions, et le montant des garanties ou des franchises. Article I.8 Prise d'effet Durée I Le Contrat prend effet à la date de sa notification par la Ville à la Société, après sa transmission au contrôle de légalité. I.8.2. La durée du Contrat, constitué par le présent B.E.A et le Cahier des charges pour l exploitation du Casino, est de vingt (20) ans. Cette durée se décompose de la façon suivante : í Remise de l APD, quatre (4) mois à compter de la date de notification du Contrat, í Commencement des travaux, quatre (4) mois à compter de la date d obtention de l autorisation de jeux, - 9 -

10 í Ouverture du Casino vingt-quatre mois (24) à compter de la date d obtention de l autorisation de de jeux et, en tout état de cause, dans un délai de trente-six (36) mois à compter de la date de notification du Contrat. Les délais susmentionnés peuvent faire l objet de causes légitimes de prolongation ou de causes exonératoires de responsabilité, telles que prévues à l article II.2 ci-après. Article I.9 Cession du Contrat - Cession des droits réels I Toute cession, totale ou partielle, du Contrat, ne peut intervenir qu'avec l'accord préalable et exprès de la Ville, ayant fait l'objet d'une décision de son assemblée délibérante. La cession entraîne la substitution du nouveau titulaire dans les droits et obligations résultant du Contrat. I La Société conclut des contrats pour la réalisation de ses missions, notamment pour l'exécution des travaux et de la maintenance lui incombant, et un ou des contrats de financement. Ces contrats ne constituent pas une cession, même partielle du Contrat, la Société demeurant responsable de l'exécution de ses missions, en particulier à l'égard de la Ville. La Société s'engage à rendre opposable à ses cocontractants le présent Contrat. I Les droits réels résultant du B.E.A. ne peuvent être cédés, notamment en vue du financement par crédit-bail ou location financière, qu'avec l'agrément, exprès et préalable, de la Ville, ayant fait l'objet d'une décision de son assemblée délibérante conformément aux dispositions de l'article L du Code général des collectivités territoriales. Article I.10 Capital de la Société I La composition du capital de la Société, à la date de prise d effet du contrat, est précisée en annexe 3 du présent B.E.A. I En cas de modification significative du capital de la Société (30% ou plus), ou en cas de changement de majorité, la Société devra en informer préalablement la Ville. I Ces modifications devront, en outre, être portées à la connaissance du Ministre de l Intérieur (Directeur des Libertés publiques), lorsque le respect des dispositions légales l exige

11 Article I.11 Contrats conclus avec des tiers La Société peut librement faire appel, sous sa responsabilité, à des prestataires extérieurs pour l exécution des missions qui lui ont été confiées dans le cadre du présent B.E.A. Elle demeure entièrement responsable vis-à-vis de la Ville et vis-à-vis des tiers, de ces derniers. Les contrats conclus par la Société pour l'exécution des prestations qui lui sont confiées au titre du présent B.E.A. ne relèvent pas de la loi n du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. Cependant, la Société veille au respect par ses cocontractants de leurs obligations au titre de ladite loi à l'égard de leurs sous-traitants. La Société s engage à rendre opposables aux tiers cocontractants les dispositions du présent B.E.A et de ses annexes en ce qui les concerne. La Société joint la liste des principaux contrats conclus avec les tiers au Rapport annuel prévu à l article IV.1. du Cahier des charges

12 CHAPITRE II ETUDES ET TRAVAUX Article II.1 Caractéristiques générales du Casino II La Société s'engage à concevoir, financer et construire le Casino, selon le descriptif général joint en annexe 4 et à effectuer, au préalable, les démolitions nécessaires. Les ouvrages doivent intégrer des exigences du développement durable. II.1.2. Le Casino comprend : - Le bâtiment du Casino, d'une emprise au sol d environ 2100 m² dont : i. Une salle des machines à sous, d une surface d environ 400 m², ii. Une salle de jeux traditionnels (tables) d une surface d environ 75 m², iii. Une salle de spectacles d une surface d environ 525 m², iv. Un restaurant d une surface d environ 690 m², v. Des bureaux d une surface d environ 200 m² - Les places de stationnement d une surface totale d environ 6000 m², - Les abords immédiats du Casino, jusqu aux limites de la parcelle, d une surface d environ 300 m². II.1.3. Les caractéristiques générales du Casino seront complétées et précisées dans les études de projet définitif, établi par la Société, qui seront jointes au présent B.E.A. II.1.4 En outre, la Société est autorisée à réaliser et exploiter un Casino provisoire. A cette fin, elle aménagera le bâtiment dénommé «L Ephémère», situé sur le terrain objet du présent B.E.A. Les modalités de l aménagement du bâtiment et de l exploitation sont prévues en annexe 5 jointe au présent B.E.A. Sauf dérogations expresses de l annexe 5, les clauses du Contrat relatives à l exploitation sont applicables au Casino provisoire. L exploitation du Casino provisoire prendra fin de plein droit à compter de l ouverture du Casino, conformément aux stipulations du présent B.E.A. La Société fera son affaire, à sa charge, de la démolition du bâtiment du Casino provisoire, de la remise en état du terrain d assiette et de son aménagement au titre des abords du Casino

13 II Pour la réalisation du projet, la Société portera une attention particulière à la mise en œuvre d un volet insertion en lien étroit avec la Ville et l ensemble des acteurs locaux de l insertion. Article II.2 Calendrier d exécution II Le calendrier d exécution des études et travaux, incluant les délais d approbation du projet et les autorisations administratives nécessaires à la réalisation et à l exploitation du Casino est joint en annexe 6 au présent BEA. Il comporte les dates-clés de réalisation de l ensemble du projet, ainsi que les dates de remise des études, des dossiers d autorisations administratives, du calendrier d exécution et du plan de financement. II.2.2. Tout retard dû au fait de la Société, hors les cas de force majeure ou de causes légitimes de prolongation ou exonératoires de responsabilité, peut entraîner l'application de pénalités dans les conditions fixées à l'article V.5 ci-après. II.2.3. Sont notamment considérés comme des cas de force majeure, ou des causes légitimes de prolongation de délai ou des causes exonératoires de responsabilité, les événements suivants : les journées d intempéries dépassant celles habituellement incluses dans les chantiers, selon les relevés de la station météo de Vannes, telles que prévues à l annexe 7 jointe au présent B.E.A ; les journées de grève générale ou particulière propre au secteur du bâtiment, à l une de ses industries annexes ou l un de ses fournisseurs, ou des transports retardant l approvisionnement du chantier ; les délais excessifs pris par la Ville pour diligenter des procédures ou accorder des autorisations relevant de sa compétence et ayant un impact sur les délais d exécution du projet de Casino ; les délais réglementaires ou administratifs non respectés, ainsi que les injonctions administratives ou judiciaires ayant pour effet de suspendre ou d arrêter la totalité des travaux ; les travaux modificatifs ou supplémentaires acceptés par la Ville ou devenus nécessaires par toute disposition législative, réglementaire ou conventionnelle, ayant une incidence sur les délais d exécution ; la survenance de risques liés à l état du sol ou du sous-sol du terrain d assiette du projet ;

14 le respect par la Société d obligations légales liées à des découvertes archéologiques ; toutes causes entièrement imputables à la Ville ; les mesures prises par les Parties en cas de non obtention des autorisations administratives ou de recours contre celles-ci, telles que prévues à l article II.4 ciaprès. La charge de la preuve de l existence et de l effet de ses circonstances exonératoires incombe à la Partie qui s en prévaut. En cas de survenance d une cause exonératoire, les Parties s engagent, chacune pour ce qui la concerne, à déployer tous les efforts nécessaires pour en minimiser les conséquences ou pour restaurer, dans les plus brefs délais, les conditions normales d exécution des engagements contractuels. En cas de survenance d un cas de force majeure ou de cause exonératoire de responsabilité, la date d ouverture du Casino sera différée pour une période égale à celle pendant laquelle l événement considéré et ses conséquences ont fait obstacle à la réalisation du projet. En outre, les Parties se concerteront sur la prise en compte de l événement dans le cadre du réexamen des conditions financières prévu à l article IV.7 du présent B.E.A. II.2.4. Le calendrier général des études et des travaux peut être modifié selon accord entre les Parties pour tenir compte d'événements extérieurs aux Parties ou imputables à la Ville, et de nature à entraîner des retards ou des surcoûts significatifs dans la réalisation du Casino. Article II.3 Etablissement et approbation des études II.3.1. La Société établit, sous sa responsabilité, les études de projet définitif du Casino. Elle les soumet, pour approbation, à la Ville, par décision du Maire. Cette approbation ne porte que sur les principes et axes directeurs du projet architectural. A défaut de réponse dans un délai d un (1) mois, l accord de la Ville est réputé acquis. II.3.2. La Société soumet également, pour approbation, à la Ville, le calendrier d exécution définitif, comportant les dates clés de réalisation du projet et la date d ouverture du Casino. Celui-ci sera joint ultérieurement en annexe au présent B.E.A., dès son approbation

15 Les Parties se concerteront en cas d aléa extérieur, non prévisible à la signature du Contrat et imposant une modification sensible du projet architectural, le délai de concertation et l aléa ne pouvant donner lieu à l application de pénalités. II.3.3. Les études d'exécution sont établies conformément au projet définitif, sous la responsabilité de la Société. Elles sont communiquées, pour information, à la Ville. Article II.4 Autorisations administratives II.4.1. La Société fait son affaire de l'obtention des autorisations nécessaires à la réalisation du Casino, notamment au titre de la législation de l'urbanisme. Pour l'établissement des dossiers de demande d'autorisations administratives, la Société fait appel aux hommes de l'art ou à des experts, à ses frais. II.4.2. La responsabilité de la Société ne peut être recherchée si celle-ci rapporte la preuve du dépôt des dossiers dans les délais fixés contractuellement et du contenu suffisant et conforme de ces dossiers au regard des textes applicables et de la jurisprudence administrative. En cas de difficultés d'obtention des autorisations administratives non imputables à la Société, les Parties se concertent pour en examiner les conséquences, et permettre, le cas échéant, à la Société de poursuivre l'exécution du B.E.A. II.4.3. En cas de recours contentieux, sauf accord de la Ville, la Société, si elle en a le droit, doit poursuivre l'exécution du B.E.A., dans les conditions prévues ci-dessous. En cas de recours contentieux dirigé contre : í le Contrat ou les actes détachables, notamment la délibération autorisant sa signature, í les permis de démolir et permis de construire, í l autorisation de jeux du Casino provisoire ou du Casino, les Parties se concertent, dans les meilleurs délais, afin de déterminer les conséquences juridiques opérationnelles et financières sur l exécution du présent B.E.A. En principe, sauf accord contraire, les Parties conviennent de la poursuite de leurs relations contractuelles pendant une période de six (6) mois à compter de l événement considéré. Ce délai est pris en compte dans les causes de prolongation visées à l article II.2 ci-dessus

16 A l issue du délai de six (6) mois, les Parties font le point sur la situation et des mesures sont prises soit d un commun accord, soit par la Ville, sur la poursuite des relations contractuelles ou sur la résiliation du Contrat. Article II.5 Mesures préventives La Société réalise, à ses frais, toutes les procédures administratives, préalablement à la réalisation du Casino, s agissant notamment des éventuels sondages géotechniques à réaliser et de l archéologie préventive. Article II.6 Exécution des travaux II.6.1. La Société, es-qualités maître d'ouvrage, exécute les travaux et prestations nécessaires à la réalisation du Casino, tel qu'il aura été défini dans le projet définitif. Elle exécute les travaux à ses risques et périls, dans les conditions définies par le présent B.E.A., sauf aléas imprévisibles et exceptionnels ou sujétions imprévues, au sens de la jurisprudence administrative en matière de travaux publics, conformément au projet et aux études d'exécution, elles-mêmes conformes au projet définitif. Toutefois, la Société ne supportera les risques liés à l état du sol et sous-sol (risque géotechnique, archéologique, hydraulique, pollution, ouvrages enterrés ) que dans la limite d un plafond global de /TTC. II.6.2. En cas de survenance d un des risques susvisés, impliquant la réalisation de prestations et de travaux supplémentaires ou modifiant sensiblement l économie générale du projet de Casino, la Société notifie sans délai à la Ville l ensemble des éléments y afférents, ainsi que le surcoût généré et les conséquences opérationnelles, notamment sur les délais d exécution des travaux. Les Parties disposent d un délai de trois mois pour déterminer, par avenant si nécessaire, les modifications à apporter au présent B.E.A. et, le cas échéant, au Cahier des charges d exploitation du Casino, notamment s agissant des termes financiers. En l absence d accord entre les Parties, le Contrat peut être résilié. Dans ce cas, la Société est indemnisée par la Ville du coût, dûment justifié, des études et travaux réalisés. II.6.3. La Société exécute les travaux conformément à la réglementation applicable, d'origine communautaire, nationale ou locale, dans le respect des règles de l'art et des usages professionnels, connus à la date de prise d'effet du présent B.E.A., avec, le cas

17 échéant, les adaptations rendues nécessaires par les caractéristiques spécifiques des ouvrages, installations, équipements et matériels constituant le Casino. II.6.4. La Société s'assure du respect, par les constructeurs et leurs sous-traitants, des dispositions législatives et réglementaires relatives au travail, à la sécurité et à l'hygiène, et des mesures destinées à favoriser l'insertion sociale. La Société met en place un coordonnateur au titre de la mission SPS (Sécurité, Protection de la Santé), conformément aux dispositions du Code du travail. Article II.7 Réception - Constat d achèvement des travaux II.7.1. La Société procède avec la maîtrise d œuvre et les entreprises intervenantes à la réception des ouvrages du Casino. S'il subsiste des réserves mineures, celles-ci doivent être levées dans le délai fixé par le procès-verbal de réception. La Ville est informée, en temps utile, de la date des opérations de réception, afin que ses représentants puissent être présents. Le procès-verbal de réception est transmis à la Ville, qui peut formuler des observations à la Société, dans un délai de quinze (15) jours. Ces observations sont limitées aux inexécutions ou non conformités substantielles, de nature à rendre le Casino impropre à sa destination. La Société doit indiquer les mesures qu'elle prendra pour tenir compte de ces observations et leur calendrier de réalisation. II.7.2 Après la réception du Casino et dès que possible, il est procédé, contradictoirement entre la Ville et la Société, au constat d achèvement des travaux du Casino. Le procès-verbal de constat d achèvement des travaux est établi contradictoirement entre les Parties et sera joint au présent B.E.A. II La Société remet à la Ville une copie du dossier des ouvrages exécutés (DOE) et du dossier d intervention ultérieure sur ouvrage (DIUO) ainsi que les rapports de contrôle technique, dans un délai de trois (3) mois à compter de la date d ouverture du Casino. Article II.8 Ouverture du Casino L ouverture du Casino intervient à la date fixée par le calendrier général d'exécution des études et travaux, après le constat d achèvement des travaux par la Ville, même prononcé

18 avec des réserves mineures. La Ville ne peut s opposer à l ouverture du Casino, le cas échéant partielle, sauf si l ouvrage comporte des inexécutions ou non conformités aux réglementations applicables le rendant impropre à sa destination. L ouverture du Casino, le cas échéant partielle, donne lieu à l'établissement d'un procèsverbal, établi contradictoirement entre les Parties. Il est joint ultérieurement en annexe au présent B.E.A. et met fin au délai global d exécution, éventuellement prolongé, en application de l article II.2.3. Le non-respect de la date d ouverture du Casino peut être sanctionné par l application des pénalités définies à l article V.5 ci-après, sauf causes exonératoires. Article II.9 Modifications et ouvrages supplémentaires Des modifications et ouvrages supplémentaires peuvent être réalisés, soit pendant la construction du Casino, soit après son ouverture, à l'initiative de la Ville ou de la Société, avec l'accord de l'autre Partie. Un avenant au présent B.E.A. détermine les modalités de réalisation, de financement, de maintenance et renouvellement, des modifications et ouvrages supplémentaires. Pour les travaux et/ou ouvrages dont la durée d amortissement serait postérieure au terme du présent B.E.A., la valeur non amortie des investissements réalisés sera due par la Ville à la Société, s agissant des biens de retour. Article II.10 Travaux réalisés par la Ville - Signalétique II Sans préjudice de l exécution d office de travaux d entretien, la Ville peut réaliser des travaux de voirie ou d aménagement aux abords du terrain d emprise du Casino. Elle informe la Société préalablement à la réalisation de ces travaux. II La Ville s engage à mettre en œuvre une signalétique du Casino. Les Parties conviendront du nombre de panneaux et de leur emplacement avant l ouverture du Casino

19 CHAPITRE III REGIME DES BIENS Article III.1 Composition des biens Les biens du Contrat comprennent : - le terrain d emprise du Casino mis à disposition de la Société par la Ville, - les biens, immobiliers et mobiliers, affectés à l exploitation du Casino, réalisés ou acquis par la Société, pour l exploitation de ce dernier. Article III.2 Inventaire des biens III Au plus tard, un (1) mois après l ouverture du Casino, la Société dresse un inventaire des biens, qui sont classés comme suit : - les biens nécessaires à l exploitation du Casino, qui doivent revenir à la Ville à la fin du Contrat (Biens de retour), - les biens, notamment les matériels de jeux, dont le transfert est seulement autorisé entre exploitants dans les conditions prévues par la réglementation des jeux, - les biens propres de la Société, qui demeureront sa propriété à la fin du Contrat. Cet inventaire sera joint en annexe au présent B.E.A ainsi qu au Cahier des charges pour l exploitation du Casino. III L inventaire est mis à jour régulièrement et joint au Rapport annuel remis par la Société à la Ville, tel que prévu à l article IV.1 du Cahier des charges pour l exploitation du Casino. Article III.3 Droits réels sur les ouvrages et équipements III.3.1. La Société dispose de droits réels sur les biens du Casino. Ces droits lui confèrent les prérogatives et obligations du propriétaire, dans les conditions et limites du présent Contrat

20 III.3.2. Conformément aux dispositions de l article L du Code général des collectivités territoriales, les droits réels ne peuvent être hypothéqués que pour garantir des emprunts contractés par la Société en vue de financer la réalisation ou la modification des biens de caractère immobilier situés sur la dépendance domaniale occupée. Les biens ne peuvent être ni vendus, ni hypothéqués, pour les besoins de leur financement, qu avec l accord de la Ville. Les créanciers chirographaires autres que ceux dont la créance est née de l exécution des travaux mentionnés à l alinéa précédent ne peuvent pratiquer des mesures conservatoires ou des mesures d exécution forcée sur les droits et biens susmentionnés. Les hypothèques sur lesdits droits et biens s éteignent au plus tard à la fin, normale ou anticipée, du présent Contrat. Article III.4 Maintenance du Casino III.4.1. La maintenance de tous les biens, immobiliers et mobiliers, affectés à l exploitation du Casino est assurée, sous son entière responsabilité, par la Société. Les obligations de maintenance sont à la charge de la Société pour tous les biens, au fur et à mesure de leur réalisation, rénovation, mises aux normes, ou acquisition et intégration dans l inventaire. La maintenance inclut tous les travaux d entretien, de réparation et de rénovation des biens affectés à l exploitation du Casino, y compris les grosses réparations et le renouvellement des biens. La maintenance inclut également le nettoyage régulier et l entretien courant du Casino et de ses abords jusqu aux limites de la parcelle. Le plan de maintenance est joint en annexe 8 du présent BEA. Article III.5 Renouvellement des biens du Casino III La Société assure, à ses frais, le renouvellement de toutes les installations, équipements et matériels du Casino, en cas d usure normale ou anormale. Le plan prévisionnel de renouvellement des biens joint en annexe 9 au présent B.E.A. III La Société constitue, chaque année, les dotations aux amortissements techniques et aux provisions de renouvellement nécessaires pour faire face à ses obligations d entretien, y compris les grosses réparations et de renouvellement, afin de maintenir et améliorer le caractère attractif du Casino

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Société Anonyme d Economie Mixte Locale BP 237 20294 BASTIA : 04.95.32.80.55 : 04.95.34.01.14 MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Ville de VANNES. DSP du Casino. Rapport de présentation (article L.1411-4 du CGCT)

Ville de VANNES. DSP du Casino. Rapport de présentation (article L.1411-4 du CGCT) Ville de VANNES DSP du Casino Rapport de présentation (article L.1411-4 du CGCT) La Ville de Vannes a été classée «station de tourisme» par décret en date du 8 juin 2006. En application de l article 1

Plus en détail

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) (le présent cahier des clauses administratives contient 10 pages dont

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN D OCCUPATION DES SOLS ET SA TRANSFORMATION EN PLAN LOCAL D URBANISME

RÉVISION DU PLAN D OCCUPATION DES SOLS ET SA TRANSFORMATION EN PLAN LOCAL D URBANISME 1/6 PROCEDURE ADAPTEE RÉVISION DU PLAN D OCCUPATION DES SOLS ET SA TRANSFORMATION EN PLAN LOCAL D URBANISME MARCHÉ PUBLIC D ETUDES ET D ASSISTANCE [MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES] passé selon la

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 40 II du Code des Marchés Publics) Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Pouvoir

Plus en détail

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES REALISATION DU JOURNAL

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]»

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» ENTRE LES SOUSSIGNES, Le Département des Yvelines Sis à l Hôtel du Département, 2 place André Mignot,

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières (CCP)

Cahier des Clauses Particulières (CCP) Cahier des Clauses Particulières (CCP) MISSION DE CONSEIL, D'ASSISTANCE JURIDIQUE PERMANENTE ET DE REPRESENTATION EN JUSTICE DANS LE DOMAINE DU DROIT PUBLIC _ Marché n 11 050 FCS MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

Plus en détail

OPÉRATIONS INDIVIDUELLES POLICE D ABONNEMENT

OPÉRATIONS INDIVIDUELLES POLICE D ABONNEMENT ASSURANCE CHANGE EXPORT OPÉRATIONS INDIVIDUELLES POLICE D ABONNEMENT ENVI TYPE 15-01 CONTRAT CONDITIONS GÉNÉRALES SOMMAIRE Préambule page 04 Chapitre I - Définitions page 05 Chapitre II - Principes généraux

Plus en détail

CONDITIONS SPÉCIALES

CONDITIONS SPÉCIALES ASSURANCE-CRÉDIT POLICE INDIVIDUELLE D ASSURANCE-CRÉDIT CONDITIONS SPÉCIALES ETABLISSEMENTS DE CREDIT Garantie d un crédit acheteur - DGP 507 A - SOMMAIRE Article 1 Prise d effet de la garantie 5 Article

Plus en détail

Module IV Le contenu des contrats de PPP

Module IV Le contenu des contrats de PPP Module IV Le contenu des contrats de PPP 1. Principes fondamentaux sur lesquels repose la relation contractuelle entre les partenaires public et privé dans un PPP 2 L architecture contractuelle Le contrat

Plus en détail

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France SAICA GROUP Conditions Générales d Achat - France 1. Domaine d application 1.1. A titre de conditions déterminantes du consentement et sauf exception expresse faisant l objet de conditions particulières

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP )

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP ) PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFET DE PARIS Direction de la Modernisation et de l Administration Mission des moyens généraux Bureau des marchés et de la logistique, 75911 PARIS CEDEX 15 pref-marches75@paris.gouv.fr

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIÈRES MARCHÉ PUBLIC DE FCS. Prestations d'assurances dommages-ouvrage pour 3 opérations de travaux

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIÈRES MARCHÉ PUBLIC DE FCS. Prestations d'assurances dommages-ouvrage pour 3 opérations de travaux CAHIER DES CLAUSES PARTICULIÈRES MARCHÉ PUBLIC DE FCS Prestations d'assurances dommages-ouvrage pour 3 opérations de travaux N du CCP :............... Mairie de Saint Genis Laval 106 Avenue Clémenceau

Plus en détail

SEVRES ESPACE LOISIRS

SEVRES ESPACE LOISIRS SEVRES ESPACE LOISIRS MARCHE PUBLIC DE SERVICES Nettoyage et entretien du SEL Marché n SEL13-01 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) Mode de consultation : procédure adaptée Le présent document vaut

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) COMMUN AUX 5 LOTS

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) COMMUN AUX 5 LOTS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) COMMUN AUX 5 LOTS Commune de Maincy Hôtel de Ville 3, rue Alfred et Edme Sommier 77950 Maincy Tél : 01 60 68 17 12 Fax : 01 60 68 60 04 E-mail :

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE PUBLIC DE SERVICES PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE MARCHE PUBLIC DE SERVICES PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE - ARTICLES 26, 28 et 29 DU CODE DES MARCHES PUBLICS - OBJET du MARCHE : Etude relative au projet de fusion entre les communautés de communes de

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP CCP PIECE 2/2 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE Mairie d AMBLAINVILLE Place du 11 Novembre

Plus en détail

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs habilités et leurs clients Article 1er. En application

Plus en détail

Fourniture et livraison de kits de prélèvement sanguin et de fiches en liasses autocopiantes COMMUN AUX DEUX LOTS

Fourniture et livraison de kits de prélèvement sanguin et de fiches en liasses autocopiantes COMMUN AUX DEUX LOTS MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Marché N 2012-DTD51-AO-001 Fourniture et livraison de kits de prélèvement sanguin et de fiches en liasses autocopiantes COMMUN AUX DEUX LOTS Cahier

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014

CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014 CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014 Sur la base desconditions générales du contrat de sous-traitance Maison Idividuelle L entreprise (raison

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part Accord-cadre n A10-951 Objet de l accord-cadre: FOURNITURE DE CORBEILLES MURALES VIGIPIRATE Entre les soussignés Société Aéroports de Lyon SA à Directoire et Conseil de Surveillance Capital de 148 000

Plus en détail

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT Entre les soussignés : L Agence Tunisienne d Internet, sise à 13, avenue Jugurtha 1002 Tunis, Tunisie, Matricule Fiscal n 539698L/A/M000 et représentée par

Plus en détail

CONVENTION. entre. la VILLE de ROUEN L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT

CONVENTION. entre. la VILLE de ROUEN L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT CONVENTION entre la VILLE de ROUEN et L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT Entre les soussignés : La Ville de ROUEN représentée par Mme Emmanuèle JEANDET-MENGUAL, Adjointe au Maire, en vertu d un

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES OFFICE DU TOURISME D EPINAL Contrat d étude et de conseil pour la remise en concurrence des contrats d assurances de l Office du Tourisme d Epinal MARCHE PUBLIC DE SERVICES Marché à Procédure adaptée en

Plus en détail

Mission d appui au déploiement du décret du 7 novembre 2012 relatif à la comptabilité budgétaire et la comptabilité publique GBCP-

Mission d appui au déploiement du décret du 7 novembre 2012 relatif à la comptabilité budgétaire et la comptabilité publique GBCP- MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Direction financière et technique Service des marchés publics Dossier suivi par : Service des marchés publics Ligne directe : 01 49 77 38 71 Fax direct : 01

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNAUTE D AGGLOMERATION PLAINE CENTRALE DU VAL-DE-MARNE - Service Commande publique EUROPARC 14, rue Le Corbusier 94046 CRETEIL cedex Tél: 01 41 94 30 00 MISE EN ŒUVRE D ASSISES

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2014 CONDITIONS GENERALES DE VENTE Amaury Médias, Société par Action simplifiée au capital de 2 430 000, dont le siège se situe 738, rue Yves Kermen 92100 Boulogne-Billancourt, inscrite au RCS de Nanterre

Plus en détail

CONTRAT APPORT D AFFAIRE

CONTRAT APPORT D AFFAIRE CONTRAT APPORT D AFFAIRE Il est préférable de signer un accord écrit liant les deux parties sur des droits et des devoirs de la part de l un et de l autre. Avant de s engager envers une entreprise, il

Plus en détail

MARCHE PUBLIC INFORMATIQUE. Installation, mise en œuvre, maintenance et support téléphonique du logiciel i-parapheur

MARCHE PUBLIC INFORMATIQUE. Installation, mise en œuvre, maintenance et support téléphonique du logiciel i-parapheur MARCHE PUBLIC INFORMATIQUE Installation, mise en œuvre, maintenance et support téléphonique du logiciel i-parapheur Procédure de consultation : procédure adaptée en vertu de l article 28 du Code des marchés

Plus en détail

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS L exécution d un chantier ou d une prestation de service sur une période relativement longue conduit quasi-inévitablement à des divergences de points de vue entre

Plus en détail

Cahier des clauses administratives particulières

Cahier des clauses administratives particulières Marché public n MN/14/09 Communication visuelle et signalétique (conception, impression, pose) de l exposition «élégance et modernité» du 4 mai au 26 juillet 2009 à la Galerie des Gobelins Cahier des clauses

Plus en détail

39 rue Maurice Berteaux 41110 St Aignan Tél : 02.54.75.70.40 Fax : 02.54.75.07.79. Date limite de réception des offres : 2 janvier 2013 à 12 h 00

39 rue Maurice Berteaux 41110 St Aignan Tél : 02.54.75.70.40 Fax : 02.54.75.07.79. Date limite de réception des offres : 2 janvier 2013 à 12 h 00 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DES MARCHES D ASSURANCES Maître d ouvrage/pouvoir adjudicateur : Communauté de

Plus en détail

FIN DE CHANTIER DEFINITION DE LA RECEPTION

FIN DE CHANTIER DEFINITION DE LA RECEPTION FIN DE CHANTIER Article 1792-6 du Code civil DEFINITION DE LA RECEPTION «La réception est l'acte par lequel le maître de l'ouvrage déclare accepter l'ouvrage avec ou sans réserves. Elle intervient à la

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA00763 Inédit au recueil Lebon M. Nowak, président M. David Moreau, rapporteur M. Larue, rapporteur public SCP GABORIT - RUCKER & ASSOCIÉS, avocat(s) 1re chambre

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PRIVES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES FONDATION IMAGINE 24, Boulevard de Montparnasse 75015 PARIS MARCHE DE CONDUITE, D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE SUR LE BATIMENT DE LA FONDATION IMAGINE

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE PROSPECTION GARANTIE DU REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE FINANCEMENT ASSURANCE PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES RÉFÉRENCE : FAP - 01 SOMMAIRE Préambule 5 Article 1 Objet de la garantie 6 Article

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PRIVES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INSTITUT IMAGINE 24, Boulevard de Montparnasse 75015 PARIS MARCHE DE CONDUITE, D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE SUR LE BATIMENT DE LA FONDATION IMAGINE

Plus en détail

CONTRAT D'ARCHITECTE POUR LA REALISATION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

CONTRAT D'ARCHITECTE POUR LA REALISATION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE PREAMBULE CONTRAT D'ARCHITECTE POUR LA REALISATION D'UNE MAISON INDIVIDUELLE Référence Outre les dispositions particulières du contrat, les parties s'engagent à respecter les obligations et les droits

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente constituent le socle de la négociation commerciale et s'appliquent sans réserve et en priorité

Plus en détail

Conditions de vente 11:08:34 12/02/2015

Conditions de vente 11:08:34 12/02/2015 Conditions de vente Il est précisé en application des dispositions de l'article 27 de la loi 92-645 du 13 juillet 1992 que l'office de Tourisme et des Congrès de Nîmes est immatriculé au registre des opérateurs

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES AU CONTRAT DE CONSEIL EN REFERENCEMENT

CONDITIONS GENERALES AU CONTRAT DE CONSEIL EN REFERENCEMENT CONDITIONS GENERALES AU CONTRAT DE CONSEIL EN REFERENCEMENT ARTICLE 1 - OBJET ARTICLE 2 - QUALITE DES SERVICES ARTICLE 3 - ASSISTANCE ARTICLE 4 - PRIX DES SERVICES FACTURATION RÈGLEMENTS ARTICLE 5 - RESPONSABILITÉ

Plus en détail

VILLE DE MONTRICHARD MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT. Lot 2 Responsabilité civile

VILLE DE MONTRICHARD MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT. Lot 2 Responsabilité civile MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT Lot 2 Responsabilité civile Personne publique VILLE DE MONTRICHARD Pouvoir Adjudicateur VILLE DE MONTRICHARD Personne habilitée à fournir des

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Service Dolead Campaign Manager Contrat de Mandat

Conditions Générales de Vente Service Dolead Campaign Manager Contrat de Mandat Conditions Générales de Vente Service Dolead Campaign Manager Contrat de Mandat de DOLEAD, SAS au capital de 120.840, dont le siège social se situe au 14 boulevard Poissonnière, 75009 Paris, RCS PARIS

Plus en détail

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ;

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ; CONVENTION N...... CONCLUE ENTRE L ETAT, L ORGANISME PROPRIETAIRE, L ORGANISME GESTIONNAIRE EN APPLICATION DE L ARTICLE L.353.2 DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION PORTANT SUR LES RESIDENCES

Plus en détail

Article 6 PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Les pièces constitutives du marché comprennent, par ordre de priorité décroissant :

Article 6 PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE Les pièces constitutives du marché comprennent, par ordre de priorité décroissant : ACTE D'ENGAGEMENT Article 1 - OBJET du MARCHE Le présent marché prend la forme d un contrat d assurance Responsabilité Civile Générale dont les conditions sont la reprise du cahier des charges avec ou

Plus en détail

CONVENTION. entre. la VILLE de ROUEN L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT

CONVENTION. entre. la VILLE de ROUEN L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT CONVENTION entre la VILLE de ROUEN et L OFFICE PUBLIC DE L HABITAT ROUEN HABITAT Entre les soussignés : La Ville de ROUEN représentée par Mme Emmanuèle JEANDET-MENGUAL, Conseillère Municipale Déléguée,

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté d Agglomération Amiens Métropole Direction des affaires juridiques et générales Service gestion centralisée du courrier Place de l Hôtel

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Mise à disposition d une plateforme de veille sur Internet

Plus en détail

CONTRAT DE PARTENARIAT RELATIF A LA CONCEPTION, LA CONSTRUCTION, AU FINANCEMENT ET AUX OPERATIONS DE GROS ENTRETIEN ET RENOUVELLEMENT (GER) DU

CONTRAT DE PARTENARIAT RELATIF A LA CONCEPTION, LA CONSTRUCTION, AU FINANCEMENT ET AUX OPERATIONS DE GROS ENTRETIEN ET RENOUVELLEMENT (GER) DU CONTRAT DE PARTENARIAT RELATIF A LA CONCEPTION, LA CONSTRUCTION, AU FINANCEMENT ET AUX OPERATIONS DE GROS ENTRETIEN ET RENOUVELLEMENT (GER) DU GYMNASE MALAKOFF III ET A LA CONSTRUCTION CONJOINTE D IMMEUBLES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE MAINTENANCE DES LOGICIELS

CONDITIONS GENERALES DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CONDITIONS GENERALES DE MAINTENANCE DES LOGICIELS Article 1 Objet Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les conditions et le contenu des prestations de maintenance fournies par la

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES REMONTEES MECANIQUES ET DES PISTES DE SKI CAHIER DES CHARGES VALANT PROJET DE CONTRAT

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES REMONTEES MECANIQUES ET DES PISTES DE SKI CAHIER DES CHARGES VALANT PROJET DE CONTRAT Communauté de Communauté de Communes de la Vallée de l Ance DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES REMONTEES MECANIQUES ET DES PISTES DE SKI CAHIER DES CHARGES VALANT PROJET DE CONTRAT 1 Sommaire PREAMBULE...

Plus en détail

Études d urbanisme. Révision du Plan Local d Urbanisme

Études d urbanisme. Révision du Plan Local d Urbanisme Département du Gers COMMUNE DE EAUZE Études d urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme MARCHÉ PUBLIC D ÉTUDES ET D ASSISTANCE Procédure adaptée CLAUSES ADMINISTRATIVES ou TECHNIQUES Clauses administratives

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L'IMMIGRATION MINISTERE CHARGE DE L OUTRE-MER Représenté par son Délégué en exercice CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce.

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce. CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce. Elles se conforment aux obligations faites par la Loi du 4 août 2008 sur

Plus en détail

MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES DE TRAVAUX TRAVAUX DE REFECTION DE L'INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE ET ELECTRIQUE DE L'AGESSA Cahier des Clauses Administratives Particulières Page 1 sur 10 «TMPNOMRED» CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Conditions générales de maintenance des logiciels

Conditions générales de maintenance des logiciels Conditions générales de maintenance des logiciels 1. Objet Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les conditions et le contenu des prestations de maintenance fournies par la société

Plus en détail

Conditions générales de vente - individuel

Conditions générales de vente - individuel Conditions générales de vente - individuel Article 1 : Information préalable au contrat. Le présent document constitue l information préalable à l engagement du client. Des modifications peuvent toutefois

Plus en détail

Conditions particulières de ventes

Conditions particulières de ventes Conditions particulières de ventes D après les articles L.211-8 et suivants du Code du Tourisme et des articles R.211-3 et suivants du Code du Tourisme. Article 1 : Les Offices de Tourisme autorisés dans

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE.

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. 1 / 10 ENTRE : L AGENCE FONCIERE DE LOIRE-ATLANTIQUE, Etablissement Public à caractère industriel et commercial dont

Plus en détail

Gardiennage et sécurité incendie de l ensemble des locaux du Fresnoy

Gardiennage et sécurité incendie de l ensemble des locaux du Fresnoy MARCHÉ DE PRESTATIONS DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Pouvoir Adjudicateur : Studio national des arts contemporains LE FRESNOY 22, Rue du Fresnoy - B.P. 80179 59202 TOURCOING

Plus en détail

CONTRAT DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX DE L IFREMER

CONTRAT DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX DE L IFREMER CONTRAT DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX DE L IFREMER Réf. Ifremer n 13/121/M ENTRE L INSTITUT FRANCAIS DE RECHERCHE POUR L EXPLOITATION DE LA MER, établissement public à caractère industriel et commercial,

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières Marché Public de Services Cahier des Clauses Administratives Particulières n 2011 20 73 du 18/11/2011 Personne publique Ville de Sainte Geneviève des Bois Personne Responsable du Marché Monsieur le Maire

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Service Dolead Campaign Manager Contrat de Mandat

Conditions Générales de Vente Service Dolead Campaign Manager Contrat de Mandat Conditions Générales de Vente Service Dolead Campaign Manager Contrat de Mandat de DOLEAD, SAS au capital de 120.840, dont le siège social se situe au 14 boulevard Poissonnière, 75009 Paris, RCS PARIS

Plus en détail

GESTION DU CAMPING DU PETIT PORT

GESTION DU CAMPING DU PETIT PORT GESTION DU CAMPING DU PETIT PORT Convention de délégation de service public Convention DSP camping du Petit Port 1/31 Sommaire Préambule...5 TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES...6 Article 1 : Objet de la

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques (CG3P), Vu l article L.2122-22 5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics.

Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics. Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. 2012-08 VERIFICATION ET MAINTENANCE DES SYSTEMES DE SECURITE DES E.R.P. DE LA VILLE

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P)

CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P) CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P) N ASSURÉ : Adresse : N de siren : Le contrat d assurance prospection premiers pas ci-après dénommé «le contrat», est régi par le droit commun des contrats.

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières

Cahier des Clauses Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Centre Hospitalier du Bois Petit Direction des services économiques, logistique, technique et informatique Services économiques 8 avenue de la Libération

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté de Communes du Volvestre Direction Générale des Services Service des Marchés Publics 34 avenue de Toulouse BP 9 31390 CARBONNE Tél: 05 61

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats :

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : 1 CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : ENTRE LES SOUSSIGNES ET Usufruitiers des droits immobiliers ci-après énoncés,

Plus en détail

MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics. TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W

MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics. TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W A - IDENTIFIANTS MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W 1- Identification du pouvoir adjudicateur qui passe le marché

Plus en détail

Le présent contrat de promotion immobilière est conclu entre

Le présent contrat de promotion immobilière est conclu entre CONTRAT DE PROMOTION IMMOBILIERE (secteur libre) Le présent contrat de promotion immobilière

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

Les crédits à la consommation

Les crédits à la consommation Les crédits à la consommation Billet du blog publié le 16/03/2015, vu 244 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la consommation (Valable à partir du 18 mars 2016) Avis du 24 juin 2014 relatif à l'application

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT Entre les soussignés : L Agence Tunisienne d Internet, sise à 13, avenue Jugurtha 1002 Tunis, Tunisie, Matricule Fiscal n 539698L/A/M000 et représentée par

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Par le présent contrat, LES TAXIS BLEUS s engagent à traiter les demandes de taxi du client avec un accès prioritaire par rapport au grand public 24h/24 et 7j/7. En sa qualité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Article premier Le titre IV du livre I er de la première

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2015 A) COMMANDES 1. L'acceptation des commandes est soumise aux présentes conditions générales de vente qui régiront seules nos ventes à l'exclusion expresse des clauses

Plus en détail

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Article 00 Assurances. Dans la mesure où les garanties préconisées ou souscrites par le Maître de l ouvrage, sont accordées selon des clauses

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

Convention relative au fonctionnement des cours organisés par l IFSI Sud Francilien dans les locaux de la faculté de médecine

Convention relative au fonctionnement des cours organisés par l IFSI Sud Francilien dans les locaux de la faculté de médecine Convention relative au fonctionnement des cours organisés par l IFSI Sud Francilien dans les locaux de la faculté de médecine Entre : L Université Paris-Sud, dont le siège social est 15, rue Georges Clémenceau

Plus en détail

DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC

DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC Convention d exploitation d une fourrière de véhicules à moteur pour la commune de Baziège LES INTERVENANTS Convention conclue entre les soussignés: D une part, la commune

Plus en détail

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 ROYAUME DU MAROC AGENCE POUR LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DES PREFECTURES ET POVINCES DU NORD DU ROYAUME... Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 OBJET : L AUDIT COMPTABLE

Plus en détail