INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU"

Transcription

1 INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

2 EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU

3 eauservice c est : Le distributeur d eau potable qui alimente la région lausannoise 135 collaborateurs 12 sources, représentant 29% de la production d eau 2 usines alimentées par le lac Léman (57%) : Lutry, St-Sulpice 1 usine alimentée par le lac de Bret (14%) 24 stations de pompage et 23 réservoirs d une contenance totale de 154 millions de litres 9 kilomètres de conduites pour le transport et la distribution une production annuelle de 34 milliards de litres plus de 231 habitants desservis (Lausanne + 16 communes périphériques), soit 2 bâtiments raccordés eauservice c est aussi : Un système qualité certifi é selon la norme ISO 91:2 Certification en juillet 22 Un laboratoire accrédité selon la norme ISO 1725 Accréditation en avril communes alimentées en complément de leurs propres ressources Une démarche environnementale selon la norme ISO141 Accréditation en juillet 25 Une démarche MSST en cours (Appel aux médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail)

4 DENGES

5 Chaque année nous vous informons des résultats des 32 paramètres d analyses effectuées sur l eau distribuée au cours de l année précédente. eauservice est très attaché à cette transparence. L eau de ses usines et de ses sources est irréprochable du point de vue sanitaire, et continue de l être durant son parcours dans le réseau. Vous informer, c est remplir notre devoir, c est aussi vous faire connaître notre métier et la rigueur de nos contrôles. La commune de Denges est alimentée, en eau potable, par le réservoir de Haute-Pierre situé sur les hauts de Morges à Echichens. L eau de ce réservoir provient à 1% de l usine de Saint-Sulpice qui traite l eau du lac Léman. A l usine, l eau est traitée par fi ltration sur sable suivie d une désinfection par du chlore fabriqué par électrolyse du sel (chlore électrolytique). Quelques chiffres : Nombre d habitants 1 57 (Contrôle des habitants) Volume d eau consommé en m 3 /an Volume d eau consommé en m 3 /an/habitant ou litres/jour/habitant Km de conduites d eau 9

6 LES ANALYSES DE L EAU POTABLE

7 Les analyses sont destinées à garantir une qualité optimale de l eau potable pour que cette dernière puisse être utilisées sans danger pour la santé. Un paramètre est un élément dont on va rechercher la présence et la quantité (exemple : le calcium). La norme est représentée par un chiffre qui fi xe une limite à ne pas dépasser (pour le nitrate : 4mg/l). Un critère est rempli lorsque la norme est respectée pour un paramètre donné. La qualité de l eau est définie par sa conformité à des normes qui portent sur de nombreux paramètres. Il existe deux catégories d analyses: LES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES LES ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES

8 LES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES EN 211, 11 PARAMÈTRES MICROBIOLOGIQUES ONT ÉTÉ ANALYSÉS SUR L ENSEMBLE DU RÉSEAU DE DISTRIBUTION LAUSANNOIS. POUR LA COMMUNE DE DENGES AUCUNE NON-CONFORMITÉ N A ÉTÉ OBSERVÉE SELON L OHYG. (OHYG - Ordonnance du DFI sur l Hygiène 25).

9 Les analyses microbiologiques s intéressent à la contamination de l eau par des microorganismes (bactéries, virus, protozoaires,etc.). Certains d origine naturelle (sol, eau), comme les germes aérobies mésophiles, sont sans danger pour l homme et sont tolérés dans une certaine mesure. D autres, comme les Eschérichia coli et les entérocoques sont indicateurs d une contamination par des matières fécales humaines ou animales (épandage de purin, eaux usées,etc.) et leur mise en évidence permet de supposer la présence d autres bactéries plus dangereuses et susceptibles de provoquer des maladies graves. Résultats des analyses microbiologiques de votre eau en 211 Min Max Normes Eau potable Eau minérale Germes aérobies mésophiles (UFC/ml) Escherichia coli (/1ml) Entérocoques (/1ml) 135 < 3 pas de limite

10 LES ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES EN 211, 21 PARAMÈTRES PHYSICO- CHIMIQUES ONT ÉTÉ ANALYSÉS SUR L ENSEMBLE DU RÉSEAU DE DISTRIBUTION LAUSANNOIS. POUR LA COMMUNE DE DENGES AUCUNE NON-CONFORMITÉ N A ÉTÉ OBSERVÉE SELON L OSEC. (OSEC - Ordonnance sur les substances étrangères et les composants dans les denrées alimentaires 1995, état juin 211).

11 Les analyses physico-chimiques s intéressent à la composition naturelle de l eau et à ses équilibres (dureté, sels minéraux, oxygène dissous), ainsi qu aux substances indésirables (fer, cuivre, ) ou toxiques (plomb, cadmium, ). Principales caractéristiques de votre eau en 211 Lac Léman Objectifs de qualité* Unité (moyenne) Conductivité à 25 C μs/cm Dureté totale français 14 > 1 Calcium (Ca) mg/l 46 < 2 Magnésium (Mg) mg/l 6 < 5 Sodium (Na) mg/l 7 < 2 Potassium (K) mg/l 2 < 5 Hydrogénocarbonates mg/l 11 Chlorures (Cl) mg/l 1 < 2 Sulfates (SO 4 ) mg/l 5 < 5 Nitrates (NO 3 ) mg/l 3 < 25 *selon le MSDA, Manuel suisse des denrées alimentaires

12 LA DURETÉ DE L EAU LA DURETÉ DE L EAU CORRESPOND À LA TENEUR DE L EAU EN CARBONATE DE CALCIUM CaCO 3 (SOUS FORME DISSOUTE).

13 EAU DURE, EAU DOUCE: DE QUOI S AGIT-IL? La dureté de l eau est liée à la quantité totale de sels de calcium et de magnésium dissous dans l eau. Celle-ci est différente selon les caractéristiques hydrologiques de chaque région. La dureté est exprimée en degré français ( f) : 1 f équivaut à 1 mg/l de carbonate de calcium (CaCO 3 ) Plus l eau a une teneur élevée en calcaire, plus elle est dure. Cette dureté ne nuit pas à la qualité de l eau, mais peut présenter quelques inconvénients en milieu domestique, à savoir l entartrage des installations et appareils ménagers. Une eau très douce (moins de 1 f) par contre peut entraîner des phénomènes de corrosion des canalisations. Il est inutile d adoucir des eaux dont la dureté totale est inférieure à 25 f. La réglementation ne détermine pas de limite maximale dans le cas de la dureté. Qualification f mg/l CaCO 3 Eau très douce Eau douce Eau moy. dure Eau assez dure Eau dure à 7 7 à à à et plus à 7 7 à à à et plus

14 L EAU DU ROBINET C EST: DE L EAU POTABLE DE QUALITÉ À BOIRE SANS MODÉRATION

15 BUVONS UNE EAU SOLIDAIRE! Un service des eaux solidaire! Chez nous l eau coule de source! De qualité irréprochable, elle est disponible 24 h sur 24 et 365 jours par an. Pour nous, cela parait une évidence or c est encore un rêve pour beaucoup de pays. À Nouakchott, capitale de la Mauritanie située en Afrique de l Ouest, 7% de la population n est pas raccordée au réseau d eau public et est contrainte de se ravitailler à partir de camions citernes ou de revendeurs d eau. LA CARAFE À 2 FR. DANS LES RESTAURANTS LAUSANNOIS Graphisme et communication : Naomi Cahen Depuis 29, eauservice est solidaire et engage un centime par mètre cube d eau (un centime pour 1' litres d eau) vendu à ses habitants pour améliorer l accès à l eau des populations défavorisées de Nouakchott. Il fi nance des infrastructures telles que l extension du réseau et met à disposition ses compétences et son savoirfaire. Cela représente une aide précieuse pour les habitants de Nouakchott.

16 RENSEIGNEMENTS ET INFORMATIONS Siège Rue de Genève 36 Case postale Lausanne tél fax Laboratoire tél fax Internet LAUSANNE.CH/EAUSERVICE

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Administration, Quai Maria-Belgia 18 CH 1800 Vevey Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Ressources En 2013, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 11.8 millions

Plus en détail

sommaire 04-05 Le laboratoire d eauservice 06-07 Les caractéristiques de l eau distribuée 08-09 L accréditation 10-11 Les prélèvements

sommaire 04-05 Le laboratoire d eauservice 06-07 Les caractéristiques de l eau distribuée 08-09 L accréditation 10-11 Les prélèvements Qualité de l eau La qualité de l eau distribuée par eauservice est contrôlée tout au long du réseau, du captage au robinet. Chaque jour, de nombreux prélèvements sont réalisés dans les ouvrages de captage,

Plus en détail

Contenu. Compétences

Contenu. Compétences Séance 2 Correction Contenu Composition chimique d une eau de consommation Compétences Analyse qualitative d une eau Exercice I Les différentes eaux L eau minérale naturelle possède des propriétés favorables

Plus en détail

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Journée technique des distributeurs romands 26 janvier 2011 Linda Viguet Responsable des sources 1 Introduction de la L eau potable doit répondre à des

Plus en détail

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions :

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions : 1 Qualité de l eau L eau potable est le produit alimentaire le plus surveillé. Les normes de qualité de l eau potable définies par le ministère de la Santé et le Parlement Européen sont très rigoureuses.

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES VRAI OU FAUX? TOUT SAVOIR SUR LE TRAITEMENT DE L EAU L EAU ADOUCIE EST POTABLE? L EAU ADOUCIE A UN GOÛT SALÉ? BOIRE L EAU ADOUCIE

Plus en détail

L eau potable dans le Monde

L eau potable dans le Monde Forum Hygiène, CHUV, 13 avril 2005 Qualité des eaux de boisson et exigences légales Dr sc tech. E. Raetz, inspecteur des eaux Laboratoire cantonal VD 1. Introduction - Importance de l eau 2. Qualité des

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

Les différents traitements de l eau

Les différents traitements de l eau Les différents traitements de l eau Mise à jour le 21/04/2010 Chaque français utilise 100 à 200 litres d eau potable par jour, dont 3 à 5 litres qui servent à l eau de boisson et à la préparation des repas.

Plus en détail

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Frédy Cavin : expert en stérilisation CHUV Journées des formateurs de la SSSH, 12.2.2013 «Plus une eau est pure, moins elle a de poissons» Proverbe

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

Commune de LE TAMPON:

Commune de LE TAMPON: Commune de LE TAMPON: Réseau 19 EME KM (chemin Géranium), 19ème Km (RN3), chemins Philippe Técher, des Maraîchers les Hauts, Fargeau et Barbot Vous êtes alimenté(e)(s) par : une eau de surface Vous dépendez

Plus en détail

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15 Le guide de l eau Avant-propos Sommaire L eau potable est un élément essentiel de votre quotidien et se trouve à la base d une hygiène alimentaire irréprochable. Elle s utilise dans les domaines les plus

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise Institut Ming Men Quelle Eau Boire? Institut Ming Men 146 Grande Rue 54180 Heillecourt Tel : 03 83 96 26 20 06 09 88 02 18 Quelle Eau boire? Eau du robinet, eau en bouteille minérale ou de source, eau

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY 1 Nancy, le 24 avril 2014 Délégation Territoriale de Meurthe-et-Moselle Cellule contrôle sanitaire des eaux Affaire suivie par : Stéphanie MONIOT/BR Courriel : ars-lorraine-dt54-vsse@ars.sante.fr Téléphone

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Il existe deux types d eaux de consommation : l eau minérale et l eau

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir & Comprendre N 3 L eau potable Introduction Elle fait régulièrement la une des informations, mais savons-nous réellement ce qu est l eau potable, qu elles sont

Plus en détail

Chimie. Conductivité. Ammonium :

Chimie. Conductivité. Ammonium : Chimie Conductivité La conductivité de l'eau est l'aptitude d'une solution à permettre le passage du courant électrique. C'est à dire la capacité de l'eau à faire passer un courant électrique d'un point

Plus en détail

À boire sans modération!

À boire sans modération! À boire sans modération! Préférez l eau du robinet 1 Certification ISO 9001 et ISO 14001 67 % des Français déclarent boire l eau du robinet au moins une fois par semaine*. 252 000 tonnes : c est la quantité

Plus en détail

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire.

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire. Calcaire En traversant les diverses couches géologiques, l'eau se charge en de nombreux minéraux et notamment en carbonate de calcium, plus communément appelé calcaire. Une eau riche en calcaire est qualifiée

Plus en détail

Chapitre C1 : Les eaux de consommation

Chapitre C1 : Les eaux de consommation Chapitre C1 : Les eaux de consommation I) Une eau minérale est-elle de l eau pure? Activité expérimentale : 1- Peser un bécher de 150 ml à l aide de la balance. 2- Introduire 100 ml d eau minérale Hépar

Plus en détail

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT Remplissage des eaux de chauffage et traitement d'eau QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT SA Route du Madelain 6 1753 Matran Association des techniciens en chauffage, climatisation

Plus en détail

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan C - Qualité des sols et de l eau Bilan 1 CAH, Solution du sol et nutrition minérale végétale Le sol est un système complexe formé : D'une fraction solide minérale faite de fragments de roche issus du sous-sol

Plus en détail

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Membratec SA - Emmanuel Bonvin AFSR, Yverdon le 21 1 Présentation de la société Société suisse indépendante, fondée en 1997, siège

Plus en détail

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien H.M.DJELLOULI - S. TALEB Laboratoire de Chimie Analytique Appliquée Faculté des Sciences-Université D. LIABES de Sidi Bel- Abbès

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison?

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison? CME 5.3 Pourquoi adoucir l eau? Monsieur EAUCLAIR emménage dans une nouvelle région. Il constate que sa cafetière s est entartrée au bout de deux mois. Un de ses amis lui dit que : «ton eau n est pas claire

Plus en détail

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences?

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences? VRAI ou? De l eau, des eaux, quelles différences? Sur les eaux minérales naturelles et les eaux de source Eau minérale naturelle, eau de source, eau de distribution Toutes les eaux apportent le nutriment

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Fiche de recommandations alimentaires

Fiche de recommandations alimentaires Commission Nutrition Fiche de recommandations alimentaires Mai 2009 Eaux et Santé Réf. : 8119-05/09 Bialec - Nancy Gérard Gay, Philippe Hartemann (Laboratoire d Hydrologie et de Climatologie Médicale de

Plus en détail

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Résultats des analyses sur la qualité de l'eau effectués par l opérateur 4 Résultats des analyses

Plus en détail

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE a chacun ses Station d eau potable de Kerriou Château d eau de Kerstéphan Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE La collectivité est responsable du service d eau et assainissement. Elle prend

Plus en détail

Un guide de traitement de l eau du puits

Un guide de traitement de l eau du puits Un guide de traitement de l eau du puits Dispositifs de traitement de l'eau à usage domestique Les problèmes relatifs à la qualité de l'eau décrits dans la présente feuille d'information pourraient être

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE

RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE EAU POTABLE 2014 VOTRE COMMISSION LOCALE La Commission Locale en charge de votre système de distribution d eau établit les programmes

Plus en détail

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON LA FILTRATION PAR OSMOSE INVERSE La filtration par osmose inverse est généralement considérée comme la plus efficace des systèmes de filtration disponible. A

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

Buvez. l eau de l Agglo. www.agglo-de-rouen.fr. Dossier de presse

Buvez. l eau de l Agglo. www.agglo-de-rouen.fr. Dossier de presse Buvez l eau de l Agglo Dossier de presse www.agglo-de-rouen.fr de la fantaisie sur votre table a v e c l e a u d u r o b i n e t L Agglo de Rouen propose* pour l été deux bouteilles en verre graphiques

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 ANNEXE du PLU Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 1. GÉNÉRALITÉS Située au nord-ouest de Paris, la commune de la Frette s étend sur le versant ouest des Buttes du Parisis et l altitude qui est

Plus en détail

Année 18 No 5 Décembre 2011

Année 18 No 5 Décembre 2011 Année 18 No 5 Décembre 2011 Photos: Bertrand Moret 2011 fut une année particulièrement bien remplie pour la FSG puisque cette société a fêté son 100ème anniversaire. Les soirées du mois de novembre ont

Plus en détail

Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014

Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Nom de l installation de distribution : Système de distribution d eau potable de la Ville de Drummondville

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l'eau potable (Décret n 95-635 du 6 mai 1995) EXERCICE 2010 I - Indicateurs

Plus en détail

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti L eau dans le processus de lavagedésinfection et de stérilisation: conditions de mesure des paramètres 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti Les normes Normes sur l eau purifiée (pharma, laboratoire,

Plus en détail

Sécurisation des points d eau Filtre terminal tous germes durée 62 jours

Sécurisation des points d eau Filtre terminal tous germes durée 62 jours Sécurisation des points d eau Filtre terminal tous germes durée 62 jours Dr Laure BELOTTI, Praticien contractuel, Laboratoire d'hygiène hospitalière, CHU de STRASBOURG Dr. Arnaud FLORENTIN, Assistant Hospitalo-Universitaire

Plus en détail

TRAITEMENT DE L EAU. Ref. 2241. Qualité et facilité, l assurance du 1er fabricant mondial.

TRAITEMENT DE L EAU. Ref. 2241. Qualité et facilité, l assurance du 1er fabricant mondial. TRAITEMENT DE L EAU Ref. 2241 Qualité et facilité, l assurance du 1er fabricant mondial. QUI SOMMES-NOUS? 1ER FABRICANT MONDIAL 95% des pièces qui composent nos adoucisseurs sont intégralement développées

Plus en détail

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU)

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Mise MISE aux AUX normes NORMES des usines DES (MNU) USINES (MNU) 1.0 Présentation d ensemble

Plus en détail

Dites adieu au calcaire et à la corrosion!

Dites adieu au calcaire et à la corrosion! ites adieu au calcaire et à la corrosion! La révolution dans le traitement de l eau calcaire Un système breveté unique et innovant contre le calcaire et la corrosion NoCalc ajoute une petite quantité de

Plus en détail

MPS : Eaux de consommation

MPS : Eaux de consommation Activité expérimentale n 1 M. Suet 2nd Compétences travaillées Compétences S approprier : Réaliser : Mobiliser et Exploiter ses connaissances : Mettre en œuvre une démarche expérimentale : Valider : Communiquer

Plus en détail

TP : Mesure de la dureté de l eau

TP : Mesure de la dureté de l eau TP : Mesure de la dureté de l eau Mots-clés : Production d eau potable / Traitement des eaux Document 1 : Les conséquences de la dureté de l eau Une eau alimentaire ne doit pas être trop douce car l Homme

Plus en détail

Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau

Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau Descriptif Collectivité distributrice : commune de EAUVILLE Exploitant : Régie communale Zone de distribution () : Le réseau de

Plus en détail

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Une eau dure, c est quoi? La dureté de l eau, encore appelé TH (abréviation de Titre Hydrotimétrique) représente sa teneur en ions

Plus en détail

L EAU ET VOTRE SANTÉ EAU DU GRAND LYON. www.eaudugrandlyon.com. Le service de l eau pour tous. Service Clients par téléphone

L EAU ET VOTRE SANTÉ EAU DU GRAND LYON. www.eaudugrandlyon.com. Le service de l eau pour tous. Service Clients par téléphone EAU DU GRAND LYON L EAU ET VOTRE SANTÉ Retrouvez sur le site d Eau du Grand Lyon tous les conseils et toutes les informations concernant : votre abonnement, la gestion de votre compte, le règlement de

Plus en détail

L eau du robinet. avec un grand. L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON. > www.grandodelyon.org

L eau du robinet. avec un grand. L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON. > www.grandodelyon.org L eau du robinet avec un grand L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON > www.grandodelyon.org Grand O de Lyon Une eau d excellente qualité mérite bien un nom! Désormais, l eau qui s écoule de votre

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Information sur la qualité de l eau distribuée en 2016

Information sur la qualité de l eau distribuée en 2016 Ressources En 2016, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 10.1 millions de m 3. Le réseau de distribution est alimenté principalement par des sources de montagne et l'eau du

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées

Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées Projet de norme tunisienne pour homologation PNT 09.83 (2007) Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées Indice de classement : 09.83 ICS : 67.160.20 Langue : français Descripteurs

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection

Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection 2013 Céline Mercier: celine-eau.mercier@veolia.com JF Renard: jean-francois.renard@lyonnaise-des-eaux.fr PE Fratczak: pierre-elie.fratczak@veolia.com

Plus en détail

BRITA au service des professionnels

BRITA au service des professionnels BRITA au service des professionnels BRITA, spécialiste de la filtration de l eau à usage des particuliers, met également son expertise à disposition des professionnels. De nombreux appareils que l on trouve

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 4. Les filtres... 8 Les filtres mécaniques... 8 Les filtres fixes à média actif... 12

SOMMAIRE. Avant-propos... 4. Les filtres... 8 Les filtres mécaniques... 8 Les filtres fixes à média actif... 12 SOMMAIRE Avant-propos..................................... 4 Les filtres........................................ 8 Les filtres mécaniques................................ 8 Les filtres fixes à média actif..........................

Plus en détail

Bénéficiez d une eau pure et saine et prévenez la formation de biofilm

Bénéficiez d une eau pure et saine et prévenez la formation de biofilm MINIMISEZ LES RISQUES DANS LA CONDUITE D EAU DE VOTRE UNITÉ DE SOINS DENTAIRES Bénéficiez d une eau pure et saine et prévenez la formation de biofilm BacTerminator Dentaire la solution sans addition de

Plus en détail

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux Les solvants UE 11:Pharmacotechnie et pharmacie galénique Semaine : n 10 (du 09/11/15 au 13/11/15) Date : 13/11/2015 Heure : de 8h00 à 9h00 Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 75 Correcteur : n 74 PLAN DU

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

piscines en Languedoc- Roussillon

piscines en Languedoc- Roussillon BILAN 2010 DES CONTRÔLES EFFECTUÉS PAR L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ LANGUEDOC-ROUSSILLON La qualité de l eau des piscines en Languedoc- Roussillon Sommaire UNE PISCINE: COMMENT CELA FONCTIONNE? LES RISQUES

Plus en détail

Une eau de chauffage optimale Pour protéger durablement votre installation de chauffage et maintenir son efficacité énergétique

Une eau de chauffage optimale Pour protéger durablement votre installation de chauffage et maintenir son efficacité énergétique Une eau de chauffage optimale Pour protéger durablement votre installation de chauffage et maintenir son efficacité énergétique U N E PROTECTION PL U S É C O L O G I Q U E E T P L U S S Û R E P O U R V

Plus en détail

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange Eau potable Définition L'eau potable est une eau qui ne doit pas porter atteinte à la santé humaine. L'eau potable est contrôlée de façon très stricte et doit respecter des valeurs limites pour différents

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP. Séquence 2 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP. Séquence 2 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé CAP Séquence 2 Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 9115 ETAMPES Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note : /10 Durée : 0 min Barème :

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre DEPARTEMENT DU JURA Arrondissement de DAMPIERRE Dampierre Evans Salans Ranchot Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre Rapport annuel 2012 sur le prix et la qualité de l eau potable. RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

Boire l eau de Paris

Boire l eau de Paris Boire l eau de Paris Fraîche, qualité, bonne, sûre, accessible, claire, disponible, transparente, fiable, pétillante, eau, écologique, économique, pour tous, disponible rassurante, robinet L eau de Paris,

Plus en détail

Eau et Santé. Études. L eau

Eau et Santé. Études. L eau Eau et Santé Études H2O L eau potable en France 2005-2006 L eau potable en France 2005-2006 Du captage au robinet du consommateur : Le présent travail a été réalisé à partir des données du contrôle sanitaire

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Traitement des Eaux Water Treatment Wasseraufbereitung Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les procédés mis en œuvre par une société certifiée, marque CSTBat Service, dont la liste à

Plus en détail

Guide d'information. SoluCalc La solution au calcaire. Hydro-Bio sa. www.solucalc.com

Guide d'information. SoluCalc La solution au calcaire. Hydro-Bio sa. www.solucalc.com Guide d'information SoluCalc La solution au calcaire Hydro-Bio sa www.solucalc.com STOP... AU CALCAIRE Choisissez une solution vraiment efficace : SoluCalc fonctionne avec l'eau chaude, contrairement aux

Plus en détail

PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014

PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014 PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014 HUDSON-ACRES Historique : Au début des années 80, une problématique de pression et d alimentation en eau est présente. Plusieurs solutions sont étudiées : forage d un

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 AVIS LE DIRECTEUR GÉNÉRAL de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la fixation de critères de qualité des eaux minérales naturelles et des eaux

Plus en détail

Contrôle de l eau potable, des piscines et des plages

Contrôle de l eau potable, des piscines et des plages Direction de la santé et des affaires sociales Direktion für Gesundheit und Soziales Laboratoire cantonal Kantonales Laboratorium CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG LABORATOIRE CANTONAL Chemin du Musée

Plus en détail

arte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine

arte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine arte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine Dans une goutte d eau Carte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine Le ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse

Plus en détail

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers N.Tenoutasse Les liants hydrauliques se transforment en hydrates dans les bétons et mortiers, ces hydrates sont responsables des performances

Plus en détail

Problèmes de potabilité des eaux des fontaines

Problèmes de potabilité des eaux des fontaines Problèmes de potabilité des eaux des fontaines Séance d'information à l'attention des responsables techniques des communes du canton de Genève Jeudi 27 janvier 211 27.1.211 - Page 1 Objectifs de cette

Plus en détail

Boire l eau de Paris

Boire l eau de Paris Boire l eau de Paris Fraîche, qualité, bonne, sûre, accessible, claire, disponible, transparente, fiable, pétillante, eau, écologique, économique, pour tous, disponible rassurante, robinet L eau de Paris,

Plus en détail

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable I. L eau dans tous ses états : Qu est-ce qu une molécule d eau? C est la plus petite quantité d eau "possible". Dans

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau du robinet sur le territoire du SEDIF est une eau d excellente qualité L eau potable est l un des produits alimentaires les plus contrôlés. Elle est un vecteur potentiel de nombreuses maladies et

Plus en détail

eau service Le calcaire Les cahiers vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les enjeux

eau service Le calcaire Les cahiers vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les enjeux Les cahiers supplément technique du magazine eau service N 7 / Novembre 2010 eau service Le calcaire vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les

Plus en détail

AQUA TECHNIQUE Parc de l Ile - 15/27, Rue du Port - 92007 NANTERRE - FRANCE Tél : 01 46 14 71 73 / Fax : 01 46 14 71 69 / Email :

AQUA TECHNIQUE Parc de l Ile - 15/27, Rue du Port - 92007 NANTERRE - FRANCE Tél : 01 46 14 71 73 / Fax : 01 46 14 71 69 / Email : AQUA TECHNIQUE Parc de l Ile - 15/27, Rue du Port - 92007 NANTERRE - FRANCE Tél : 01 46 14 71 73 / Fax : 01 46 14 71 69 / Email : info@aqua-technique.fr http://www.aqua-technique.fr http://www.aquakiosk.com

Plus en détail

La décarbonatation de l eau dans le Valenciennois

La décarbonatation de l eau dans le Valenciennois La décarbonatation de l eau dans le Valenciennois Jean-Pierre Maugendre Lyonnaise des Eaux Jean-Christophe Didio Eau et Force 1 Les consommateurs d eau dure sont insatisfaits et disent clairement pourquoi!

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU. (Equilibres des carbonates)

COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU. (Equilibres des carbonates) UNIVERSITE DE DSCHANG FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENT DE CHIMIE UNIVERSITY OF DSCHANG FACULTY OF SCIENCES DEPARTMENT OF CHEMISTRY COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU (Equilibres

Plus en détail

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!).

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!). Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada LE BIOLOGIQUE DE L EAU SOUTERRAINE Décembre 1997 ***-*** **-** QU EST-CE QUE LE BIOLOGIQUE DE L EAU? L eau utilisée à des fins de

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE assurer en permanence l alimentation en eau potable Analyse et gestion des risques de dysfonctionnement du réseau d eau potable Identification des scénarios

Plus en détail

CH11. DES SUBSTANCES DANS L EAU DES BOISSONS.

CH11. DES SUBSTANCES DANS L EAU DES BOISSONS. CH11. DES SUBSTANCES DANS L EAU DES BOISSONS. Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE «t re our à la source TANGUI T»

DOSSIER DE PRESSE «t re our à la source TANGUI T» DOSSIER DE PRESSE «retour à la source TANGUI» Contexte Source Tangui, organise ce jeudi 16 Février à 20 heures au Castel Hall, une soirée qualité, pour partager avec son public son esprit de qualité et

Plus en détail