Dossier PAR LOUIS BASSENNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier PAR LOUIS BASSENNE"

Transcription

1 Face à la crise, vive la famille! Un Français sur quatre prête de l argent à un proche selon une récente étude. La famille serait ainsi un recours rassurant pour affronter la dureté des temps. PAR LOUIS BASSENNE Quand tout va bien on peut compter sur les autres, quand tout va mal, on ne peut compter que sur sa famille». Ce proverbe chinois résume bien l enquête sur le budget des Français réalisée par BVA pour Cetelem(*). Selon ce sondage, un Français sur quatre prête de l argent à un proche. Autrement dit la famille, bien qu elle soit soumise aux aléas de l époque, bien que souvent éclatée ou recomposée et bien qu elle soit aussi la cible de critiques, reste l un de nos derniers remparts face aux difficultés. Pas besoin d énumérer les problèmes que rencontrent un nombre croissant de Français. Le pays est en crise, une crise qui dure et dont personne ne voit objectivement la sortie. Deux indices permettent de mesurer concrètement les effets de ce marasme. Tout d abord, malgré un système redistributeur parmi les plus généreux au monde, le nombre de pauvres a augmenté d un million en France entre 2002 et Il y aurait actuellement entre 5 et 9 millions de pauvres, c est-à-dire des personnes dont le revenu mensuel est inférieur à 977 euros, soit 60 % du revenu médian (1 628 euros par mois). Ensuite, plus globalement, le pouvoir d achat des Français est en berne. Selon l Insee, il n a pas augmenté depuis 2010 avec des baisses successives de - 0,7 % en 2011, - 1,8 % en 2012 et - 0,9 % en Et ce n est pas la dernière flambée des impôts qui risque de calmer le jeu En «quasi-faillite», incapable de trouver ailleurs que dans une imposition toujours plus forte des classes moyennes les voies de son redressement financier, l Etat ajoute à la longue liste des fléaux qui peuvent précariser la vie professionnelle ou familiale, un critère fiscal. Ce faisant, il participe à la fragilisation de ses citoyens, déjà menacés par le chômage, l emploi précaire, le temps partiel, mais aussi la séparation, le divorce, la maladie ou encore la dépendance. Précarité parmi les aidants Que font les Français lorsqu ils sont touchés au portefeuille par l un de ces maux? Ils se tournent vers une institution sociale sur laquelle ils savent pouvoir compter, la famille. A la question «Au cours des douze derniers mois, avez-vous prêté de l argent à un proche?», 24 % des personnes interrogées par Cetelem répondent oui. Fait nouveau, si les seniors soutiennent logiquement leurs descendants, la réciproque est de plus en plus vraie avec 8 % des Français qui, désormais, soutiennent leurs parents. Traditionnellement bénéficiaires de l aide familiale, les jeunes de 18 à 24 ans sont de plus en plus nombreux à faire preuve de générosité, même si ce sont toujours les ans qui sont les plus sollicités. Toutes solidarités confondues, il faut retenir qu un Français sur dix a désormais recours à ses proches pour boucler ses fins de mois. Cette solidarité familiale a un revers de taille : la générosité accrue des Français engendre de la précarité parmi les aidants. Pour 41 % des personnes interrogées dans le sondage, en effet, aider a des répercussions financières. Un quart de ces personnes avouent faire des sacrifices financiers, 18 % disent puiser dans leur épargne, 7 % font des heures supplémentaires, mais aussi 4 % ont été obligées de s endetter et 3 % ont été poussées à prendre un emploi complémentaire. Si le don ou le prêt d argent sont les deux vecteurs les plus courants de la générosité familiale, il existe bien d autres façons de venir en aide à un proche. Amphitéa MAGAZINE vous les détaille dans les pages qui suivent en évoquant leurs incidences familiales et fiscales. (*)Enquête réalisée par Cetelem pour BVA du 24 février au 2 mars 2014 auprès d un échantillon représentatif de personnes.

2 11 MOYENS POUR AIDER VOS PROCHES Plongé dans les études et sans ressources, au chômage à la recherche d un boulot qui se fait rare, ou encore inséré dans le monde du travail mais dans un emploi précaire, votre enfant a du mal à joindre les deux bouts. Vous voulez l aider, mais vous ne savez pas trop quelle démarche effectuer, quel type d aide lui apporter. Pour vous apporter des solutions, Amphitéa MAGAZINE a sollicité pour ses compétences Marc Bletoux, notaire à Nancy et adhérent AMPHITÉA. Avec lui, nous allons passer en revue pour vous et pour les lecteurs d Amphitéa MAGAZINE, onze moyens pratiques d aider un enfant ou un petit-enfant. «Avant toute démarche» explique notre expert en préambule, «il faut commencer par bien qualifier la nature de l aide afin d éviter l écueil principal qui guette la personne qui aide : l insécurité juridique. Effectuer par exemple un versement sous la forme d un virement, d un chèque ou d une somme d argent liquide ne dit rien sur la nature de l aide. S agit-il d une donation, d un prêt, d un cadeau? Ce manque de précision crée de l insécurité juridique et risque d avoir des conséquences sur le plan fiscal, mais aussi de générer des difficultés familiales. Il est donc important d aller voir un notaire pour fixer les choses en écrivant noir sur blanc l objet et le cadre de sa démarche.» Autre remarque générale de Marc Bletoux : «On parle beaucoup de l aide apportée aux descendants, mais cette démarche est également de plus en plus développée en direction des ascendants avec des enfants qui aident leurs parents ou grands-parents.» 1. Verser régulièrement une pension Verser une somme d argent chaque mois à un enfant, voilà la solution la plus simple à mettre en œuvre. Encore faut-il que l enfant en question n ait pas les ressources suffisantes pour subvenir à ses besoins. Or la notion d état de besoins n est pas définie par un plafond légal de ressources qui pourrait permettre d en apprécier le niveau. Il faut donc faire preuve de sagacité, en sachant que si la question se pose, les juges se référeront généralement au SMIC à partir duquel ils définiront une cote plus ou moins bien taillée prenant en compte d éventuelles circonstances particulières (état de santé, âge du bénéficiaire, etc.). Certaines pensions sont prévues par la loi, d autres sont conventionnelles. La distinction n est pas neutre : seul celui qui paye une pension légale peut la déduire de ses revenus. Les pensions légales sont de deux types. Il y a d abord la contribution à l entretien et à l éducation des enfants prévue par l article 203 du code civil. Cette solidarité contrainte (même brouillé avec ses parents, un enfant peut exiger d eux une aide) porte sur l alimentation, le logement et le coût de la scolarité. Elle peut bien sûr être spontanée. Il y a ensuite la pension alimentaire qu un enfant en difficulté s il vit par exemple une période de chômage à l issue de ses études peut demander à ses parents. Prévue par l article 205 du code civil, la pension alimentaire s applique aussi aux seniors en difficultés. Elle est déductible du revenu global imposable, mais imposable pour celui qui l encaisse. Un plafond de déductibilité, fixé chaque année par la loi de finances (5 698 euros, donc 475 euros par mois pour 2014) s applique à celui qui la verse. A noter que l obligation de verser une pension alimentaire peut s imposer à la famille par alliance. Les sommes versées ne sont pas rapportables à la succession du donateur si elles ne dépassent pas le seuil de l obligation légale, et sauf manifestation contraire des parents. Un grand-parent peut lui aussi verser une pension à un petit- enfant, mais à condition que les parents ne soient pas en mesure de le faire eux-mêmes Prendre en charge un loyer Cette aide présente un double risque. Un risque familial, tout d abord, lorsqu elle suscite une inégalité entre des enfants. Un enfant non bénéficiaire peut en effet demander à percevoir l équivalent de l aide au moment de la succession. Un risque fiscal ensuite, dans la mesure où cette aide est déductible du revenu imposable du donateur, comme la pension et selon le même plafond de déductibilité (voir plus haut). Si le fisc considère la somme donnée comme importante, il peut la réintégrer dans le calcul de la succession en la qualifiant de donation indirecte.

3 3. Transférer l usufruit temporaire d un bien rapportant des revenus Cette aide consiste à donner à un enfant, par exemple pendant la durée de ses études, l usufruit d un bien pour lui permettre d en percevoir les revenus. Qui dit «bien rapportant des revenus» veut dire bien immobilier ou produit financier, en sachant que les loyers d un logement sont en principe plus réguliers que les revenus d un portefeuille de titres Il faut que cette donation corresponde à un véritable besoin, car sinon, le fisc risque de détecter dans la démarche un abus de droit fiscal. Un acte notarié est indispensable. La donation temporaire d usufruit présente des avantages fiscaux multiples. 1 Si la durée de la donation est inférieure ou égale à 10 ans, les droits de donation ne vont être calculés que sur 23 % de la valeur du bien. Il y a donc de fortes chances pour que, par le jeu des abattements existants, le donataire n ait à payer que les frais liés à l acte notarié. Ceci dit, si la loi prévoit que c est le donataire qui doit payer ces droits, il est aussi communément admis que le donateur peut les payer en tout ou partie. 2 L avantage fiscal est double pour le donateur qui n est plus que le nu-propriétaire du bien. D une part, c est l enfant qui est imposé (à condition bien sûr d être détaché du foyer fiscal) et le don vient donc minimiser l impôt sur le revenu du donateur. D autre part, le bien concerné sort du patrimoine imposable à l impôt sur la fortune. 3 Pour le donataire, si, les loyers qu il perçoit sont inférieurs à euros (seuil d exonération applicable en 2014) et qu il n a pas d autres revenus, il ne sera pas imposable, mais devra tout de même s acquitter des prélèvements sociaux. 4. Donner un coup de pouce pour s équiper Acheter un canapé, un appareil électroménager ou une voiture peut représenter un investissement important pour un jeune qui n a pas de grosses ressources. Ce type d aide est généralement qualifiée comme un présent d usage, non rapportable à une succession, donc non fiscalisable (lire ci-dessous). 5. Faire un présent d usage Anniversaire, Noël, mariage, naissance, baptême, réussite à des examens les occasions ne manquent pas pour des parents de faire des cadeaux (argent, bijoux, voiture, œuvre d art ) à leurs enfants. Des cadeaux qui échappent généralement à l impôt sauf si le fisc en décide autrement en les considérant comme des dons manuels, autrement dit des donations soumises à la taxation. Le hic, c est qu il n existe pas de définition légale du cadeau d usage et qu il faut faire preuve de discernement pour ne pas s exposer à une requalification.deux conseils avant de faire un présent d usage.il convient, tout d abord, de s assurer que la notion de cadeau à laquelle l aide est attachée soit crédible. Il est préférable de faire un cadeau à l occasion d un événement exceptionnel plutôt que sans raison apparente. Il faut ensuite bien mesurer le montant de l aide afin que celle-ci soit cohérente avec les ressources, le patrimoine et le train de vie du donateur. En clair lorsqu une personne multimillionnaire fait un chèque de euros à son enfant à l occasion d un anniversaire ou de la réussite à un diplôme, son aide pourra être perçue comme un cadeau. Si le donateur a un revenu ordinaire, son aide sera alors très certainement considérée par le fisc comme une donation et elle deviendra taxable et rapportable à sa succession. Sachez que le cadeau n est pas rapportable à une succession et que sa valeur du cadeau est appréciée au moment où celui-ci est offert, quelle que soit la valeur qu il aura pu prendre au fil du temps. 6. Donner une importante somme d argent Le don d une somme d argent pose de façon cruciale la question de l acte notarié. Un don manuel est toujours possible hors acte notarié. Mais le risque de ne pas disposer d un document écrit est important en cas de succession. Premièrement, du côté familial, en l absence de traçabilité au moment du décès, cette aide peut générer des contestations puisque tout don consenti à un enfant est considéré comme une avance sur succession. Deuxièmement, du côté fiscal, tout dépendra de l utilisation que le donataire aura faite de la somme d argent qui lui a été donnée. S il l a consommée, c est son montant qui sera rapporté à la succession. S il a acheté un bien immobilier, le fisc pourra être tenté de rapporter la valeur du bien que le donataire a pu acquérir, non sans l avoir réévaluée en fonction de la plus-value réalisée. 7. Prêter un logement inoccupé Une fois de plus l absence d écrit peut amener le fisc à requalifier cette aide en donation indirecte et à la rapporter à la succession.

4 Rédiger un acte écrit devant notaire oblige le donateur et le donataire à poser les obligations de l un et de l autre. Qui doit assurer le logement? Qui prend à son compte les charges de copropriété? Quelle est la durée du prêt? Autant de questions qu il est important de se poser au préalable, même si cette aide est fiscalement neutre, le prêt n étant pas taxable et le propriétaire restant propriétaire du logement. Enfin, sur le plan familial le prêt de logement à un enfant, surtout s il dure un certain temps, peut faire l objet de contestation de la part des autres enfants. Ceux-ci peuvent en effet demander que l avantage consenti sous forme d économie de loyers soit intégré dans la part d héritage de l enfant aidé. 8. Se porter caution pour l achat ou la location d un logement Cette aide à titre gratuit est difficilement réévaluable et ne pose pas de problème fiscal ou successoral, même si certains juristes l interprètent comme une donation indirecte. Il convient de distinguer la caution pour l achat et pour la location. En ce qui concerne l achat, l engagement est surtout dangereux pour celui qui se porte caution et on ne compte plus le nombre de parents tombés dans les difficultés financières lorsqu ils ont dû assumer la caution qu ils avaient donnée. Afin de minimiser les risques, il est possible de limiter la caution de trois manières : en réduisant sa durée dans le temps, en réduisant son montant et en la faisant porter sur un seul bien (bien immobilier, produit bancaire, assurance-vie ) En ce qui concerne la location, le risque est beaucoup plus limité. Néanmoins, si elle porte principalement sur le loyer, la caution vaut aussi pour l entretien du logement et d une manière plus générale sur toutes les obligations liées au bail. Si le locataire casse tout dans l appartement un soir de beuverie, la personne qui s est portée caution pourra donc être amenée à payer la remise en état. Parce que la caution est généralement solidaire, le propriétaire du logement peut se retourner directement vers celui qui l a signée. En cas de colocation, il peut se retourner contre n importe laquelle des cautions. 9. Compléter un apport personnel pour un achat de logement Il s agit généralement de parents qui donnent une somme d argent (mais il peut s agir aussi de l usufruit d un bien immobilier) à un enfant afin qu il puisse acquérir un logement. Mais s agit-il d un prêt, d un don ou d un mix des deux? Là encore il faut être précis sur la nature de l aide en mettant par écrit s il s agit d une donation ou d un prêt avec reconnaissance de dette. Le complément d apport personnel peut aussi s effectuer en cédant à un enfant des droits à prêts obtenus via un compte ou un plan épargne logement (CEL ou PEL). Lui-même doit être titulaire d un PEL depuis au moins trois ans, ou d un CEL depuis au moins 18 mois. Le prêt ainsi obtenu est considéré comme constitutif de l apport personnel. 10. Prêter une somme d argent Une nouvelle fois, prêteur et emprunteur doivent être précis au sujet des obligations de l un et de l autre. Quand le prêt doitil être remboursé? Est-il assujetti à un taux d intérêt? Son montant est-il indexé (généralement sur l indice du coût de la construction si c est le cas)? Existe-t-il une garantie de remboursement, comme une hypothèque par exemple? Sachez qu audelà de 760 euros, la rédaction d un acte répondant à ces diverses questions est obligatoire, ce qui entraîne des obligations fiscales déclaratives. Le prêt doit en effet être déclaré à l administration fiscale avant le 15 février de l année qui suit son octroi ce qui permet, d une part, de lui donner une date certaine, d autre part, de se prémunir contre les faux en écritures publiques ou privées qu une partie au contrat pourrait être tentée de commettre. Si le prêt est assorti d intérêts, ceux-ci doivent être déclarés sur un imprimé spécifique. Côté fiscal, le prêt n est pas taxable, mais les intérêts le sont et rentrent dans le revenu global brut du prêteur. Si le prêteur est assujetti à l ISF, le prêt entre dans son patrimoine imposable en tant que créance. La consignation par écrit du prêt permet d en attester la réalité en cas de litige, sachant que lorsqu un emprunteur de mauvaise foi affirme que les fonds lui ont été donnés et non pas prêtés, les tribunaux ont l habitude, en l absence de trace écrite, de présumer qu il s agit d une donation. En cas de décès du prêteur, la déclaration de succession doit inclure le montant du prêt qui reste à rembourser. En cas de décès de l emprunteur, la dette restante est transmise à ses héritiers. 11. Donner la pleine propriété d un logement Cette aide est assujettie à la fiscalité de la donation et entre dans la catégorie des aides rapportables à la succession. L intervention d un notaire est obligatoire, pour bien tenir compte notamment des règles d évaluation de la donation (selon les cas au moment du don ou au moment de la succession). Le donneur doit surtout bien réfléchir en se projetant dans le futur pour évaluer quels seront ses besoins, par exemple en cas

5 de dépendance ou en cas de décès du conjoint. Donné, c est donné, autrement dit c est irrévocable! Attention donc à ne pas s appauvrir au risque de devoir un jour être aidé à son tour Là encore un notaire peut être de bon conseil. LES ABATTEMENTS SUR LES DONS D ARGENT ET DE LIQUIDITÉS Chaque parent, grand-parent ou arrière-grand-parent peut faire un don d argent à un enfant, petit-enfant ou arrièrepetit-enfant jusqu à concurrence de euros sans avoir à payer des droits de donation. Quatre conditions s appliquent à ce type d aide : - Celui qui donne doit être âgé de moins de 80 ans. - Celui qui reçoit doit être majeur. - Celui qui reçoit a un délai d un mois pour déclarer le don au fisc. - Un délai de 15 ans doit être respecté entre deux dons. Ces règles sont aussi valables pour un oncle sans descendance directe, le don se faisant alors au profit d un neveu ou d une nièce. LES FRANÇAIS «AISÉS» MISENT SUR LA FAMILLE Selon une étude CSA pour HSBC France réalisée auprès de particuliers considérés comme «aisés» (car détenant plus de euros d avoirs et/ou des revenus de plus de euros bruts par ménage), la famille est le premier critère pour avoir une vie heureuse. Pour 77 % des personnes interrogées, c est leur famille qui contribue le plus à leur bonheur, 15 % seulement mettant en avant la réussite professionnelle. LEXIQUE Avantage préciputaire : il s agit de l avantage conféré, soit par la loi, soit par un particulier, à un héritier qui reçoit un bien et qui n est pas obligé de le rapporter à la succession du donneur. Rapporter un bien dans une succession : lors d une succession, un héritier doit rendre compte des biens qu il a reçu du vivant du défunt. Il doit donc «rapporter» ces biens ou leur valeur dans la succession qu il va partager avec tous les héritiers. Donateur et donataire : le donateur est celui qui donne, le donataire est celui qui reçoit. Usufruit : droit d utiliser et de jouir d un bien dont une autre personne est propriétaire, on dit nu-propriétaire. L usufruitier peut donc profiter d un bien (habiter un logement par exemple ou encaisser les intérêts d un portefeuille d actions) mais ne peut pas en disposer (vendre ce logement ou ces actions par exemple). Nue-propriété : droit de disposer d un bien à sa guise, autrement dit de le vendre, de le modifier, de le donner, voire de le détruire.

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Qui? Quoi? Quand? Comment? Où? Pourquoi? Page 2 1 Quoi : Les

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

Les donations. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Juin 2008 LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Les donations. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Juin 2008 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les fi lières agréées. La certifi cation

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal

Le cadre juridique et fiscal Le cadre juridique et fiscal par François de WITT et Nathalie COT Les régimes matrimoniaux Les droits des successions L optimisation de la succession Les impôts IR, ISF, CSG L Optimisation de l impôt Les

Plus en détail

Le fil expert. Votre newsletter d informations fiscales, juridiques et sociales

Le fil expert. Votre newsletter d informations fiscales, juridiques et sociales JUILLET 2015 Le fil expert Votre newsletter d informations fiscales, juridiques et sociales N 4 LA DONATION-PARTAGE : Outil optimal de transmission du patrimoine Organiser de son vivant la transmission

Plus en détail

Information donateur Grands-parents Parents. Transmettez dans les meilleures conditions. Réunima EvolutionS IntergénérationS

Information donateur Grands-parents Parents. Transmettez dans les meilleures conditions. Réunima EvolutionS IntergénérationS Information donateur Grands-parents Parents Transmettez dans les meilleures conditions Réunima EvolutionS IntergénérationS La donation Un «coup de pouce financier» Parce qu elle est reconductible tous

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Le Guide du Propriétaire Solidaire en Ile-de-France. La mobilisation du parc privé à des fins sociales

Le Guide du Propriétaire Solidaire en Ile-de-France. La mobilisation du parc privé à des fins sociales Le Guide du Propriétaire Solidaire en Ile-de-France La mobilisation du parc privé à des fins sociales Présentation réalisée le 4 décembre 2014 Déjà 1500 logements de propriétaires solidaires gérés par

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

LA DONATION ENTRE VIFS

LA DONATION ENTRE VIFS Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA DONATION ENTRE VIFS La donation entre vifs est l acte par lequel le donateur se dépouille actuellement et irrévocablement d un bien ou d un droit au profit

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

L impôt de solidarité sur la fortune ISF (cours)

L impôt de solidarité sur la fortune ISF (cours) L impôt de solidarité sur la fortune ISF (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Le champ d application de l ISF... 4 Les personnes imposables... 4 Les biens concernés par

Plus en détail

La clause bénéficiaire démembrée

La clause bénéficiaire démembrée La clause bénéficiaire démembrée 1 Sommaire Chapitre 1 : Le démembrement du droit de propriété : Généralités Chapitre 2 : Le principe du démembrement de la clause bénéficiaire d un contrat d assurance-vie

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

Le guide sur LES DONATIONS. Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches

Le guide sur LES DONATIONS. Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches maif.fr Le guide sur LES DONATIONS maif.fr Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches Le guide sur LES DONATIONS Aider ses enfants et petits-enfants, c est investir dans un avenir durable. Vous

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

235 «en moins» «en plus» liste Ordre d application Nature des corrections nos Remarques a. ordre d application b. A compter

235 «en moins» «en plus» liste Ordre d application Nature des corrections nos Remarques a. ordre d application b. A compter 235 La complexité qui caractérise le calcul de l impôt sur le revenu s explique, pour une large part, par le nombre et la diversité des corrections qui doivent, s il y a lieu, être apportées au montant

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Les plus values. Principe. Dispositions actuelles. La plus-value est l'accroissement de la valeur d'un bien entre deux appréciations successives.

Les plus values. Principe. Dispositions actuelles. La plus-value est l'accroissement de la valeur d'un bien entre deux appréciations successives. Les plus values Principe La plus-value est l'accroissement de la valeur d'un bien entre deux appréciations successives. L imposition de celles réalisées pour les biens forestiers a été profondément modifiée

Plus en détail

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR Outil d'optimisation fiscale très performant par rapport à la détention directe d'un patrimoine, la société civile permet de choisir

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal. Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management

Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal. Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management Qu est ce que la Philanthropie? Sens général La philanthropie est tout acte de générosité

Plus en détail

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus Newsletter Fiscalité Janvier 2013 Sommaire Fiscalité des personnes physiques Page 3 Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les

Plus en détail

Investissement immobilier

Investissement immobilier Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC* *Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) EXAMEN

Plus en détail

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION MAJ 23/04/12 Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION Une donation peut imposer au donataire une ou plusieurs obligations (charge), ou prévoir une résolution de l

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine. Conférence

Les Arènes du Patrimoine. Conférence Les Arènes du Patrimoine Conférence «Mariage, Pacs, Union libre, Famille recomposée: Ecueils et solutions» Le Régime matrimonial Intérêts familiaux et patrimoniaux Me Valéria DIONISIO, Notaire Le Régime

Plus en détail

Protéger mon proche handicapé. Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée?

Protéger mon proche handicapé. Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée? Protéger mon proche handicapé Comment assurer l avenir financier d une personne handicapée? Les questions que vous vous posez et auxquelles nous pouvons répondre Qui va hériter de mon patrimoine? Quelles

Plus en détail

Actualités Patrimoniales

Actualités Patrimoniales SGA FINANCES Actualités Patrimoniales Gestion Privée 21/02/2008 Les avantages du contrat d assurance-vie au regard des nouvelles dispositions résultant de la loi Tepa 1 SOMMAIRE Chap.1- Rappel des principales

Plus en détail

principales mesures du «paquet fiscal»

principales mesures du «paquet fiscal» principales mesures du «paquet fiscal» Loi en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, publiée au Journal officiel le 22 août 2007. Les principales mesures en matière patrimoniale sont les

Plus en détail

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable?

Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable? Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable? Rente de Survie Loi du 11 février 2005 Réforme du droit des successions Hébergement Epargne Handicap PERSONNES VULNERABLES Mesures de Protection

Plus en détail

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE Le Maroc a mis en place un plan d action ambitieux dans le but de se convertir en une destination touristique attractive. Dans ce cadre, il s est doté d une législation

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE 2 Sommaire Comprendre et anticiper sa succession Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle est anticipée,

Plus en détail

LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS

LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS NEWSLETTER -2014-02 LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS L espérance de vie actuelle de la population et le constat que les patrimoines détenus le sont par les classes

Plus en détail

obteniez de l argent faisant économiser des impôts. vous donner suffisamment d arguments pour tenir la route devant vos parents

obteniez de l argent faisant économiser des impôts. vous donner suffisamment d arguments pour tenir la route devant vos parents 1 Quelle est la meilleure formule pour que vous obteniez de l argent et une partie du patrimoine de vos parents tout en leur faisant économiser des impôts. Notre rôle est donc de vous donner suffisamment

Plus en détail

la donation La donation, oui... mais dans quelles circonstances?

la donation La donation, oui... mais dans quelles circonstances? la donation La donation, oui... mais dans quelles circonstances? Dans cette brochure La donation Quels sont mes avantages? 2 Quels sont mes risques? 3 Le rapport Revenir sur le passé? 4 C est au donateur

Plus en détail

Bien gérer son patrimoine

Bien gérer son patrimoine Bien gérer son patrimoine Yves Gambart de Lignières, 2011 ISBN : 978-2-212-54933-1 Le concubinage ou l union libre Le concubinage suppose une vie commune et une relation stable et continue entre deux personnes

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

Bien gérer son patrimoine

Bien gérer son patrimoine Bien gérer son patrimoine Yves Gambart de Lignières, 2011 ISBN : 978-2-212-54933-1 Sommaire Sommaire... 3 Avant-propos... 5 Le diagnostic... 7 LA FAMILLE Le concubinage ou l union libre... 8 Le Pacs...

Plus en détail

Fisher Litwin / Jupiterimages

Fisher Litwin / Jupiterimages Fisher Litwin / Jupiterimages 6 Après deux ans de vie commune, Marine et Guillaume ont décidé de se pacser en 2010, comme 185 000 autres couples, quand 249 000 mariages étaient célébrés la même année née

Plus en détail

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants La donation du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES 2- L ASSURANCE VIE / LE PLACEMENT PATRIMONIAL ROI

1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES 2- L ASSURANCE VIE / LE PLACEMENT PATRIMONIAL ROI «TAUX-INDICES-CHIFFRESCHIFFRES» 1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES Les livrets sans impôts TAUX Livret A, Livret Bleu 2,25 % Livret de développement durable 2,25 % Livret Jeunes (pour les 12 à 25 ans)

Plus en détail

FAITES UN GESTE EN FAVEUR DE L HABITAT SOCIAL DONS ET TESTAMENT

FAITES UN GESTE EN FAVEUR DE L HABITAT SOCIAL DONS ET TESTAMENT FAITES UN GESTE EN FAVEUR DE L HABITAT SOCIAL DONS ET TESTAMENT www.bethleem.be ASBL BETHLEHEM n d entreprise : 0809.339.096 Siège social : Rue de la Linière, 14 1060 Bruxelles LA CRISE DU LOGEMENT DANS

Plus en détail

Donation de droits démembrés

Donation de droits démembrés Ed. Francis Lefebvre DEMEMBREMENT DE PROPRIETE SECTION 2 Donation de droits démembrés Les démembrements de propriété entre usufruitier et nu-propriétaire sont le plus souvent subis. Le décès d un conjoint

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation Vademecum du patrimoine 2013 1 8 e é d i t i o n / E x t r a i t Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation S o u s l a d i r e c t i o n d e V é r o n i q u e C o u t u

Plus en détail

Monsieur et Madame ARNAUD

Monsieur et Madame ARNAUD DOSSIER PATRIMONIAL Monsieur et Madame ARNAUD Etude réalisée le 02/01/2015 Situation arrêté au 02/01/2015 Par votre Consultant Patrimonial : Marc DURAND DOSSIER PATRIMONIAL INFORMATIONS GÉNÉRALES La famille

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

Transmettre son patrimoine forestier

Transmettre son patrimoine forestier Transmettre son patrimoine forestier SOMMAIRE +,#+%-.+/(-. *,#$/$&/+$./,#$0-1$$./-$&/($ +,#2++//$$./,#$&%-(/&++4$,%(&-&(/(-.&&$((51$&+16($.&-$&/($& 3 7 Transmettre son patrimoine forestier Dans notre département,

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

Je voudrais préparer ma retraite

Je voudrais préparer ma retraite Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

Le démembrement de propriété

Le démembrement de propriété Le démembrement de propriété ASPECTS CIVILS DU DÉMEMBREMENT DE PROPRIÉTÉ Le droit de propriété est défini à l article 544 du Code Civil : «La propriété est le droit de jouir et de disposer des choses de

Plus en détail

L ACQUISITION IMMOBILIÈRE EN COUPLE

L ACQUISITION IMMOBILIÈRE EN COUPLE L ACQUISITION IMMOBILIÈRE EN COUPLE Présentation du 18 avril 2015 Plan de l exposé Introduction Acquisition par des concubins Situation de base Forme juridique? Investissements respectifs et conséquences

Plus en détail

Ce guide a pour objectif de vous

Ce guide a pour objectif de vous La défiscalisation des dons aux fondations et associations déclarées d utilité publique Ce guide a pour objectif de vous permettre de déterminer au mieux la répartition des imputations de vos dons sur

Plus en détail

Les relations familiales et la fiscalité

Les relations familiales et la fiscalité d o s s i e r Les relations familiales et la fiscalité par Dominique Lafleur, avocate, M.Fisc et Emmanuelle Saucier, avocate Mendelsohn Rosentzveig Shacter A vec le nombre croissant de couples séparés

Plus en détail

Actualités Juridiques

Actualités Juridiques À savoir Actualités Juridiques Investir dans la pierre : une garantie pour la retraite Louez bien, louez meublé? Etat des lieux : une précaution indispensable! Investir dans la pierre : une garantie pour

Plus en détail

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client Fiche n Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Pour un client qui se porte acquéreur d un bien immobilier A (notamment résidence principale / résidence secondaire)

Plus en détail

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat au barreau de Bruxelles Collaborateur scientifique au Centre de droit privé

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008

La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008 La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008 www.tecnicpatrimoine.com De l optimisation de la clause bénéficiaire démembrée dans le cadre d un contrat d assurance-vie La clause bénéficiaire démembrée

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

Papiers et factures. Combien de temps faut-t-il les conserver?

Papiers et factures. Combien de temps faut-t-il les conserver? Papiers et factures Combien de temps faut-t-il les conserver? Assurances Contrat d assurance habitation Indéfiniment En cas d aggravation, la victime peut dans certains cas se retourner contre le responsable

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

Le rôle de votre banque

Le rôle de votre banque Bien transmettre son patrimoine SERVICES ENTRÉE EN RELATION ÉPARGNE MONÉTAIRE ÉPARGNE FINANCIÈRE ASSURANCE VIE CRÉDITS SERVICES MÉTIERS Le rôle de votre banque Vous accompagner tout au long de votre vie

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

FISCALITE DES DONS, LEGS ET DATION

FISCALITE DES DONS, LEGS ET DATION FISCALITE DES DONS, LEGS ET DATION AU PROFIT DU MUSEE DU QUAI BRANLY I. Définitions, avantages fiscaux et limites relatifs aux donations, legs et dations A. Don d argent ou d œuvres d art à un musée :

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Les donations La donation est un acte de transfert gratuit de tout ou partie de la propriété d un bien.

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011

La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 L A LETTRE DROIT FISCAL La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 Cette année, la date limite de dépôt des déclarations d impôt de solidarité sur la

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

DOSSIER CDI-91 SÉANCE 7 LE REVNU NET GLOBAL LE RNGI LE CALCUL DE L IMPÖT

DOSSIER CDI-91 SÉANCE 7 LE REVNU NET GLOBAL LE RNGI LE CALCUL DE L IMPÖT DOSSIER CDI-91 SÉANCE 7 LE REVNU NET GLOBAL LE RNGI LE CALCUL DE L IMPÖT DOCUMENTATION ANIMATEUR DECEMBRE 2005 Dossier CDI. 91 Document animateur Séance 7 - Page 1 SEANCE N 7 : DOSSIER ANIMATEUR NOTIONS

Plus en détail