Gouvernance des risques, Comités d audit et Commissaires aux comptes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gouvernance des risques, Comités d audit et Commissaires aux comptes"

Transcription

1 Gouvernance des risques, Comités d audit et Commissaires aux comptes Quelles évolutions, quelles attentes? CONFERENCE 30 NOVEMBRE

2 Sommaire 1 Actualité réglementaire et impact sur les relations CAC / Comités d audit - Apport des précisions de l AMF sur le Comité d audit (rapport du 22/07/2010) - Apport de la mise à jour du cadre de référence de l AMF sur les dispositifs de gestion des risques et du contrôle interne 2 Contribution des CAC 3 Principaux enseignements sur les attentes des comités d audit en matière de gouvernance des risques Extrait de la 5 ème enquête internationale KPMG/ACI sur la pratique des comités d audit en France et dans le monde 1

3 Actualité réglementaire et incidences sur la relation CAC/Comité d audit 2

4 Rappel du cadre réglementaire Le cadre réglementaire applicable Textes européens préparatoires (recommandation Commission du 15 février 2005) Directive européenne 2006/43/CE du 17 mai 2006 (relative au contrôle légal des comptes annuels et consolidés) transposée Ordonnance du 8 décembre 2008 Article 14 de l Ordonnance transposée Articles L et L du Code de Commerce Rapport Groupe de travail AMF Pose le principe de la mise en place obligatoire d un comité spécialisé («comité d audit») dans certaines sociétés et structures (art. 41) Fixe les missions du comité spécialisé, en le chargeant d assurer le suivi : a. du processus d élaboration de l information financière b. de l efficacité des systèmes de contrôle interne et de gestion des risques c. du contrôle légal des comptes annuels et le cas échéant consolidés par les CAC d. de l indépendance des CAC Précise entre autres que le comité spécialisé : i. ne peut comprendre que des membres du conseil ii. selon une composition déterminée par le conseil iii. à qui il rend compte régulièrement de l exercice de ses missions Analyse des textes Interprétations pratiques Conseils de mise en œuvre 3

5 Apport des précisions de l AMF sur le comité d audit Relations avec les autres acteurs Le comité peut entendre tous les acteurs de l entreprise qu il juge utiles. Le comité doit pouvoir réaliser ses entretiens, lorsqu il le souhaite, en dehors de la présence du directeur financier ou de la DG. L AMF souligne l importance des relations du comité avec les commissaires aux comptes, notamment du fait de ses missions de suivi du contrôle légal des comptes par les CAC et de suivi d indépendance du CAC. Le comité d audit examine les éléments susceptibles d impacter l approche d audit et les risques significatifs identifiés par les CAC ; Le comité d audit échange avec les CAC sur leurs conclusions sur l audit des comptes et les difficultés éventuellement rencontrées. L AMF précise que le comité d audit de la filiale peut transmettre au comité de la société, les faiblesses significatives relevées par les CAC.

6 Apport de la mise à jour du Cadre de référence de l AMF sur les dispositifs de gestion des risques Acteurs de la gestion des risques et du contrôle interne L AMF précise le rôle de chacun des acteurs de la gestion des risques et du contrôle interne. Le Conseil d administration ou de surveillance a un rôle actif. Il : veille à ce que les risques majeurs de la société soient adossés à ses stratégies et ses objectifs, est informé périodiquement des résultats du fonctionnement des systèmes, des principales défaillances constatées et des plans d actions arrêtés par la Direction Générale, vérifie que le dispositif de pilotage des systèmes de contrôle interne et de gestion des risques est de nature à assurer la fiabilité de l information financière de la société. L AMF désigne un nouvel acteur de la gestion des risques, le gestionnaire des risques et précise que, lorsque cette fonction existe, le gestionnaire des risques est responsable du déploiement et de la mise en œuvre du processus global de gestion des risques. Les CAC ne sont pas parties prenantes aux dispositifs de gestion des risques et du contrôle interne. Ils en prennent connaissance et s appuient sur les travaux de l audit interne pour en obtenir une meilleure appréhension. Ils communiquent au Conseil les risques significatifs et les faiblesses majeures de contrôle interne susceptibles d avoir une incidence significative sur l information comptable et financière.

7 Contribution des Commissaires aux Comptes à la mission des Comités d audit 6

8 Contribution des Commissaires aux comptes Suivi du contrôle légal des comptes mené par le comité d audit Dispositions légales (1) Les CAC portent à la connaissance du comité d'audit : Programme général de travail mis en œuvre Modifications qui paraissent devoir être apportées aux comptes ou aux autres documents comptables, en faisant toutes observations utiles sur les méthodes d'évaluation utilisées Irrégularités et inexactitudes Conclusions Faiblesses significatives du contrôle interne relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière (1) Cf. notamment article L du Code de commerce Contributions des CAC 1. Approche d audit sur les comptes annuels ou consolidés / d examen limité, comprenant : les principaux éléments ayant un impact sur l approche (2) les principales incertitudes identifiées par les CAC 2. Périmètre audité/revu avec nature et étendue des travaux 3. Modalités de coopération avec l audit interne 4. Répartition des travaux au sein du collège 5. Difficultés éventuellement rencontrées 6. Les points d audit / d examen limité identifiés, notamment les estimations comptables et jugements de la direction 7. Nature et importance des anomalies constatées (2) Notamment : périmètre de consolidation, opérations d acquisition, de cession, options comptables, nouvelles normes appliquées, opérations importantes 7

9 Contribution des Commissaires aux comptes Suivi de l efficacité des dispositifs de contrôle interne et de gestion des risques Diligences des comités d audit Contributions des CAC Suivre l identification des risques, leur analyse, leur évolution dans le temps, veiller à l existence de systèmes capables de détecter d éventuels dysfonctionnements Obtenir des assurances sur le fonctionnement du système de gestion de contrôle interne et de gestion des risques Procéder à l examen des défaillances significatives du système de contrôle interne et de gestion des risques, en apprécier l importance 1. Echanges réguliers sur : Les évolutions touchant le groupe ou le secteur d activité (évolution de l environnement, risques sur nouvelles entités, risques sur pays émergents, etc.) Partage de la vision des risques significatifs 2. Identification des contrôles clés au regard des risques significatifs 3. Tests d efficacité sur les contrôles clés 4. Revue indépendante des résultats des procédures d auto-évaluation des activités de contrôle si elles ont été mises en œuvre au sein de l entité (confrontation de l autoévaluation déclarative aux résultats de l examen documenté et indépendant 5. Alertes sur les faiblesses significatives de contrôle interne (élaboration des comptes) 8

10 Principaux enseignements sur les attentes des comités d audit en matière de gouvernance des risques Extraits de la 5 e enquête internationale ACI sur la pratique des comités d audit 9

11 Brève présentation de l enquête Répartition géographique des participants Enquête conduite Asie 12% (150 réponses) Autre 4% (48 réponses) Europe 39% (473 réponses) Entre février 2010 et avril pays sont représentés dans le panel d ensemble participants (dont 473 participants européens, dont 48 participants français) Amérique autre 20% (235 réponses) Thématique extraite : 1 Etat des lieux des dispositifs de gestion des risques du point de vue des comités d audit Amérique US 25% (306 réponses) 2 Attentes des comités d audit vis-à-vis des dispositifs de gestion des risques 10

12 1. Etat des lieux des dispositifs de gestion des risques du point de vue des comités d audit 1.1 La direction a-t-elle constitué un comité des risques et/ou nommé un «directeur des risques» pour piloter le dispositif de gestion des risques de la société? Les deux tiers des directions françaises se sont dotées d un comité des risques exécutif et / ou d une direction des risques. Constitution d un comité des risques/nomination d un directeur des risques par la direction 11

13 1. Etat des lieux des dispositifs de gestion des risques du point de vue des comités d audit 1.2 Quel aspect de la gestion des risques constitue le plus grand défi pour votre société? Aspects de la gestion des risques constituant le plus grand défi des sociétés Les comités français se démarquent en plaçant l identification et l évaluation des risques au tout premier rang des défis à relever en matière de gestion des risques. Il en ressort une sensibilité plus forte à l importance des dispositifs de cartographie. 12

14 1. Etat des lieux des dispositifs de gestion des risques du point de vue des comités d audit 1.3 Qui a la responsabilité de la supervision des risques "stratégiques" encourus par votre société (c est-à-dire ceux susceptibles de menacer la stratégie de l entreprise, son business model ou son existence)? 70 % des membres de comités attribuent la supervision des risques stratégiques au conseil. Organes responsables de la supervision des risques «stratégiques» (comparaison des scores «conseil»/«comité d audit») 13

15 1. Etat des lieux des dispositifs de gestion des risques du point de vue des comités d audit 1.4 En plus des risques liés au reporting financier, quels sont les risques supervisés par votre comité d audit? Risques supervisés par les comités Classement des 5 plus forts taux de réponses parmi 7 propositions Les risques liés au financement des groupes, au respect des lois et règlements et aux systèmes d information sont les principaux domaines de risques que les comités déclarent superviser. Les comités français se distinguent en plaçant les risques opérationnels au 2 nd rang (à 62%, contre seulement 22% des réponses aux Etats-Unis). 14

16 2. Attentes des comités d audit vis-à-vis du dispositif de gestion des risques 2.1 Quel est votre degré de satisfaction quant à la qualité de l'information reçue par votre Comité d'audit sur les sujets de vigilance suivants? A nouveau, les risques liés aux systèmes d information arrivent clairement en tête des sujets sur lesquels les comités aspirent à obtenir une information de meilleure qualité. 27 % des comités d audit souhaiteraient disposer d une information de meilleure qualité sur les valeurs et l éthique d entreprise de leur groupe. Mesure de la qualité de l information par thème Classement 5 plus forts taux de réponses «insatisfaits» + «peu satisfaits» parmi les 11 propositions) 15

17 2. Attentes des comités d audit vis-à-vis du dispositif de gestion des risques 2.2 Quel est votre degré de satisfaction quant au fait que les procédures de gestion des risques de votre groupe permettent à la direction et au conseil d identifier les risques pouvant apparaître? Mesure de la satisfaction des comités Avec 72 % de membres satisfaits, le panel français se distingue par une confiance bien plus large. 16

18 2. Attentes des comités d audit vis-à-vis du dispositif de gestion des risques 2.3 Quel est votre degré de satisfaction vis-à-vis du plan d audit interne, quant à la prise en compte des risques critiques de l entreprise stratégiques et opérationnels ainsi que des risques de conformité et liés au reporting financier? La majorité des membres de comité d audit se déclarent satisfaits de la façon dont le plan d audit interne intègre les risques critiques du groupe. A 13 %, ils sont toutefois deux fois plus nombreux en France que dans le panel d ensemble à se déclarer «insatisfaits». Mesure de la satisfaction des comités quant à la prise en compte des risques critiques dans le plan d audit interne 17

19 2. Attentes des comités d audit vis-à-vis du dispositif de gestion des risques 2.4 Quel est votre degré de satisfaction quant à l efficacité du processus de gestion des risques de votre société relatifs à son activité dans les pays émergents (approvisionnements, sous-traitance, production, distribution)? Les comités français sont majoritairement satisfaits de l efficacité du processus de gestion des risques afférents aux activités en pays émergents. Mesure de la satisfaction des comités Mais un tiers d entre eux le juge néanmoins perfectible. 18

20 Eric Ropert KPMG Audit, Associé du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité Imprimé en France Les informations contenues dans ce document sont d ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d une personne ou d une entité. Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces informations seront toujours exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les professionnels ad hoc. KPMG S.A. est une société anonyme d expertise comptable et de commissariat aux comptes à directoire et conseil de surveillance au capital social de euros RCS Nanterre. Siège social : Immeuble Le Palatin, 3 cours du Triangle, Paris La Défense Cedex. KPMG S.A. est membre du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative («KPMG International»), une entité de droit suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n a le droit d engager KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun cabinet membre.

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux La Franchise participative Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise Participative Le franchiseur détient des parts dans la société franchisée (jusqu à 50%) Cependant, il doit se limiter à une participation

Plus en détail

Le contrat de Franchise. Filière Franchise & Réseaux

Le contrat de Franchise. Filière Franchise & Réseaux Le contrat de Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 Le contrat de Franchise Accord entre un franchiseur et un franchisé qui traduit la stratégie du réseau de franchise Définit les droits et obligations

Plus en détail

La Concession. Filière Franchise & Réseaux

La Concession. Filière Franchise & Réseaux La Concession Filière Franchise & Réseaux 2015 La Concession Concédant La concession est un contrat conclu entre deux parties, dans lequel un fournisseur (le concédant) donne à un ou plusieurs commerçants

Plus en détail

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise. Filière Franchise & Réseaux La Franchise Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise et ses principes «La Franchise est un mode de collaboration entre deux entreprises juridiquement et financièrement indépendantes (Franchiseur

Plus en détail

Votre vision des métiers comptables en entreprise : aujourd hui vs 2045

Votre vision des métiers comptables en entreprise : aujourd hui vs 2045 Votre vision des métiers comptables en entreprise : aujourd hui vs 2045 A propos de l enquête Dans un contexte en perpétuelle mouvance, il nous est apparu nécessaire de faire le point sur l évolution de

Plus en détail

Baromètre des chaînes

Baromètre des chaînes Baromètre des chaînes hôtelières françaises Résultats 2012 KPMG Real Estate & Hotels KPMG Real Estate & Hotels Une équipe de spécialistes pluridisciplinaires dédiée au secteur du Tourisme, de l Hôtellerie,

Plus en détail

OptimHome. Proposition de mission Conseillers Optimhome. Octobre 2014

OptimHome. Proposition de mission Conseillers Optimhome. Octobre 2014 OptimHome Proposition de mission Conseillers Optimhome Octobre 2014 KPMG : Qui sommes nous? KPMG en bref Un réseau international Une présence nationale Une proximité régionale Premier groupe français d

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

Fonds européens. Relevons ensemble vos défis

Fonds européens. Relevons ensemble vos défis Fonds européens Relevons ensemble vos défis Vos défis Une question de confiance Les fonds européens sont un levier majeur de financement de l activité des acteurs publics et privés qui œuvrent à une croissance

Plus en détail

Maisons d édition : les chiffres 2013

Maisons d édition : les chiffres 2013 Maisons d édition : les chiffres 2013 Janvier 2015 9ème édition Joëlle Tubiana Associée Edito Pour cette 9 ème étude consécutive, nous avons apporté quelques modifications dans la classification des secteurs

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise PETITES ENTREPRISES - PROFESSIONS LIBÉRALES Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit,

Plus en détail

Les constats. Notre approche. Notre méthodologie

Les constats. Notre approche. Notre méthodologie corruption investigationdefraude forensic Les constats Les conséquences pénales et financières des actes de corruption peuvent être particulièrement lourdes pour les dirigeants, tant pour les infractions

Plus en détail

Association des Producteurs de Leads sur Internet

Association des Producteurs de Leads sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association des Producteurs de Leads sur Internet Baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet 10 septembre 2014 I. Présentation du baromètre Il s agit

Plus en détail

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Juillet 2013 kpmg.fr 1 Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Sommaire Contexte et enjeux opérationnels de la réglementation FATCA... 2 Cinq grands chantiers

Plus en détail

Evolution de la gouvernance depuis la crise et relations avec les commissaires. 15 octobre 2013 Fabrice Odent

Evolution de la gouvernance depuis la crise et relations avec les commissaires. 15 octobre 2013 Fabrice Odent Evolution de la gouvernance depuis la crise et relations avec les commissaires aux comptes 15 octobre 2013 Fabrice Odent Sommaire 1. Une chaîne de gouvernance 2. Le rôle du commissaire aux comptes 3. La

Plus en détail

Business Emergency Solutions. kpmg.fr

Business Emergency Solutions. kpmg.fr Business Emergency Solutions kpmg.fr Des situations de plus en plus complexes et délicates dans des environnements souvent dégradés Les entreprises doivent de plus en plus souvent faire face à des situations

Plus en détail

La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop. Filière Franchise & Réseaux La Franchise en Corner La Franchise en Shop in Shop Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise en Corner et en Shop in Shop La Franchise en Corner ou Shop in Shop : C est l installation d un espace

Plus en détail

Business Emergency Solutions (Team)

Business Emergency Solutions (Team) Business Emergency Solutions (Team) Situations non conformes kpmg.fr Des situations de plus en plus complexes et délicates dans des environnements souvent dégradés Les entreprises doivent de plus en plus

Plus en détail

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014 Analyse financière de la commune de Bassens Présentation des résultats 1 er juillet 2014 Sommaire Introduction 1. Analyse de l évolution des soldes de gestion retraités 2. Effort d investissement et choix

Plus en détail

Artisans et entreprises du bâtiment

Artisans et entreprises du bâtiment Artisans et entreprises du bâtiment Vous accompagner tout au long de vos projets Expertise comptable & conseil Artisans et entreprises du bâtiment - Vous accompagner tout au long de vos projets Gérer votre

Plus en détail

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr Observatoire du Transport Sanitaire 2011 kpmg.fr Edito Observatoire du Transport Sanitaire 2011 1 Marc Basset Associé, Directeur Haute-Normandie Picardie-Maritime Dans la poursuite de nos travaux, nous

Plus en détail

Urbanisme et Habitat Social : relevons ensemble vos défis

Urbanisme et Habitat Social : relevons ensemble vos défis Urbanisme et Habitat Social : relevons ensemble vos défis Les défis du futur Les organismes de logement social sont des acteurs clés de la politique du logement en France. Dans le cadre de la Convention

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France Téléphone : +33 (0)1 55 68 68 68 Télécopie : +33 (0)1 55 68 73 00 Site internet : www.kpmg.fr Rapport de l organisme tiers indépendant sur

Plus en détail

FRANCHISE. Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne

FRANCHISE. Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne FRANCHISE Franchiseurs, franchisés, KPMG vous accompagne kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil. * Il met à votre

Plus en détail

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12

Votre Business Plan 3. Les frais relatifs à la création d une entreprise 7. Le choix de votre structure juridique 9. Votre entretien bancaire 12 Guide Créateur Sommaire Votre Business Plan 3 Les frais relatifs à la création d une entreprise 7 Le choix de votre structure juridique 9 Votre entretien bancaire 12 1 Votre Business Plan Votre Business

Plus en détail

Le Cloud en France, les vrais chiffres

Le Cloud en France, les vrais chiffres Le Cloud en France, les vrais chiffres 21 mai 2013 Stéphanie Ortega, Associée Technologies KPMG Eric Lefebvre, Associé Technologie KPMG Croissance du chiffre d affaires des acteurs majeurs du Cloud sur

Plus en détail

Benchmark sur les risques de fraude

Benchmark sur les risques de fraude AUDIT COMMITTEE INSTITUTE Benchmark sur les risques de fraude Septembre 2014 kpmg.fr EN SYNTHÈSE De nombreuses révélations dans l'actualité récente illustrent la recrudescence des actes de fraude auxquels

Plus en détail

Votre Conseil patrimonial

Votre Conseil patrimonial Votre Conseil patrimonial KPMG à votre écoute pour...... vous conseiller dans la gestion financière et fiscale de votre patrimoine Vos questions > Comment développer mon patrimoine privé et professionnel

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole KPMG accompagne

Plus en détail

Observatoire 2012 des Universités & Écoles

Observatoire 2012 des Universités & Écoles Observatoire 212 des Universités & Écoles Observatoire 212 des Universités & Écoles 1 Préambule KPMG a le plaisir de vous présenter les résultats de l observatoire 212 sur les établissements d enseignement

Plus en détail

Evidence and Discovery Management (EDM) kpmg.fr

Evidence and Discovery Management (EDM) kpmg.fr FORENSIC Evidence and Discovery Management (EDM) kpmg.fr EVIDENCE AND DISCOVERY MANAGEMENT Avec l explosion des moyens technologiques à notre disposition, ce sont plusieurs milliards de données qui sont

Plus en détail

MUTATIONS ECONOMIQUES

MUTATIONS ECONOMIQUES MUTATIONS ECONOMIQUES Pour un nouvel élan kpmg.fr Les Mutations Economiques, plus nombreuses, plus rapides, plus complexes, nous conduisent à changer notre perception de l environnement économique et

Plus en détail

Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant. Expertise comptable & conseil

Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant. Expertise comptable & conseil Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant Expertise comptable & conseil Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant Depuis 1922,

Plus en détail

Sommaire L évolution de l activité Tour-Operating 2007/2006

Sommaire L évolution de l activité Tour-Operating 2007/2006 INFORMATION, COMMUNICATIONS & ENTERTAINMENT Les ratios d exploitation des Tour-Opérateurs mars 28 AUDIT Le CETO-Association de Tour-Opérateurs regroupe la majorité des Tour-Opérateurs (TO) français et

Plus en détail

CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES

CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES BANQUES & ASSURANCES PAVILLON GABRIEL - PARIS CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES BANQUES & ASSURANCES Votre rendez-vous incontournable pour décrypter, en une seule journée, l essentiel

Plus en détail

Benchmark sur le processus de consolidation. Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012

Benchmark sur le processus de consolidation. Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012 Benchmark sur le processus de consolidation Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012 Introduction La communication financière est un enjeu majeur pour l ensemble des sociétés. La volonté

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment BÂTIMENT Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil.

Plus en détail

Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne. Cadre de référence : Guide de mise en œuvre pour les valeurs moyennes et petites

Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne. Cadre de référence : Guide de mise en œuvre pour les valeurs moyennes et petites Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne Cadre de référence : Guide de mise en œuvre pour les valeurs moyennes et petites SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I- OBJECTIFS, PRINCIPES ET CONTENU...

Plus en détail

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR :

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : LA GESTION DES RISQUES LE CONTROLE INTERNE L AUDIT INTERNE Validée par le Conseil de surveillance du 18 septembre 2013 1/22 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LE CADRE DE REFERENCE...

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

La pratique des comités d audit en France et dans le monde

La pratique des comités d audit en France et dans le monde AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE La pratique des comités d audit en France et dans le monde Enquête internationale Mars 2015 Avant-propos Ces dernières années, les épisodes de crise ont contribué à mettre

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil de surveillance

Règlement intérieur du Conseil de surveillance Règlement intérieur du Conseil de surveillance 1. Préambule...3 2. Rôle du Conseil de surveillance...4 2.1. Mission générale de contrôle permanent... 4 2.2. Rôle de vérification du bon exercice du pouvoir

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR Etabli par le Conseil d Administration du 22 mai 2014 1 Préambule Adopté en séance le 22 mai 2014 suite à l Assemblée Générale Mixte de la Société

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

En pratique. 24 juin 2014

En pratique. 24 juin 2014 IFRIC 21 Taxes En pratique 24 juin 2014 Sommaire Page Rappel des principes généraux d IFRIC 21 2 Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés (C3S) Déclinaison des incidences 4 Rappel des principes

Plus en détail

FATCA : enjeux et défis pour la gestion d actifs

FATCA : enjeux et défis pour la gestion d actifs FATCA FATCA : enjeux et défis pour la gestion d actifs Le Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) est un régime fiscal complexe de reportings et de retenue à la source visant à inciter les ressortissants

Plus en détail

Charte du management des risques du groupe La Poste

Charte du management des risques du groupe La Poste Direction de l'audit et des Risques du Groupe Direction des Risques du Groupe Destinataires Tous services Contact Béatrice MICHEL Tél : 01 55 44 15 06 Fax : E-mail : beatrice.michel@laposte.fr Date de

Plus en détail

Comment répondre aux nouvelles exigences relatives aux règles destinées à assurer la protection de la clientèle?

Comment répondre aux nouvelles exigences relatives aux règles destinées à assurer la protection de la clientèle? FINANCIAL SERVICES Comment répondre aux nouvelles exigences relatives aux règles destinées à assurer la protection de la clientèle? Mai 2013 kpmg.fr TABLE DES MATIERES.CONTEXTE 2.ARCHITECTURE DU QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Comment s installer : Médecins

Comment s installer : Médecins KPMG S.A. Gilles DEFERT Directeur Régional DFA Alain ROGLIN Manager Le 17/06/2010 Avant de s installer : quand faut il s installer? Aspects juridiques. Les généralités: - Entreprise individuelle. (BNC)

Plus en détail

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance PROGRAMME DE MISE EN CONFORMITE SOLVABILITE 2 Disposer d un délégataire

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs, En application des dispositions de l article L.225-37 du Code de commerce, j ai l honneur

Plus en détail

Comités d audit et Cybersécurité

Comités d audit et Cybersécurité AUDIT COMMITTEE INSTITUTE Comités d audit et Cybersécurité Mai 2014 kpmg.fr 2 AUDIT COMMITTE INSTITUTE LA CYBERSÉCURITÉ : présentation à l attention des comités d audit Les comités d audit ont un rôle

Plus en détail

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr Edito Marc Basset, Associé, Responsable du secteur Transport sanitaire C est avec un grand plaisir que nous vous présentons l Observatoire du Transport

Plus en détail

Atelier A N 13. Titre : Gestion des risques, audit interne et contrôle interne

Atelier A N 13. Titre : Gestion des risques, audit interne et contrôle interne Atelier A N 13 Titre : Gestion des risques, audit interne et contrôle interne Intervenants Georges BOUCHARD GAZ DE FRANCE Directeur de l'audit et des Risques. E.mail : georges.bouchard@gazdefrance.com

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

1. Préparation et organisation des travaux du conseil d administration

1. Préparation et organisation des travaux du conseil d administration ENTREPARTICULIERS.COM Société anonyme au capital de 352.200 Siège social : 105 rue Jules Guesde 92300 LEVALLOIS PERRET RCS NANTERRE B 433 503 851 RAPPORT DU PRESIDENT PORTANT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

Agir ensemble au cœur de la finance et de la gouvernance AUDIT & ADVISORY

Agir ensemble au cœur de la finance et de la gouvernance AUDIT & ADVISORY Agir ensemble au cœur de la finance et de la gouvernance AUDIT & ADVISORY KPMG en un regard Premier cabinet français d audit, d expertise et de conseil *, KPMG met à votre disposition un ensemble de compétences

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION ANNUEL (Art. 222-7 du règlement général de l AMF) Période du 1 er août 2010 au 31 juillet 2011

DOCUMENT D INFORMATION ANNUEL (Art. 222-7 du règlement général de l AMF) Période du 1 er août 2010 au 31 juillet 2011 LDLC.COM Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 1 034 527,32 Siège social : 112 Chemin du Moulin Carron, 69134 ECULLY Cedex 403 554 181 RCS LYON DOCUMENT D INFORMATION ANNUEL

Plus en détail

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2013. kpmg.fr

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2013. kpmg.fr Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs Mars 213 kpmg.fr Sommaire 3 Les participants et le périmètre de l étude 6 Les ratios d exploitation Les coûts de distribution 1 Les

Plus en détail

IT Advisory. Notre offre de services. kpmg.fr

IT Advisory. Notre offre de services. kpmg.fr IT Advisory Notre offre de services kpmg.fr La course au progrès technologique est permanente. Au-delà des effets de mode, nous traversons une époque de changements très rapides. Jamais le renouvellement

Plus en détail

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite.

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Les fondateurs d Edelsen ont mis leur expérience au service d une nouvelle conception du rôle de l expert-comptable. Au-delà des

Plus en détail

Ce règlement contient également des dispositions d ordre déontologique et fait du Directoire un acteur du contrôle interne.

Ce règlement contient également des dispositions d ordre déontologique et fait du Directoire un acteur du contrôle interne. RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 30 septembre 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 30 septembre 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 30 septembre 2012 Lundi 19 novembre 2012 Sommaire : Introduction > Ventilation du produit net bancaire > Les revenus de la banque de détail amorcent

Plus en détail

Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement

Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE 1 Cabinets de commissariat aux comptes 26 rue Victor Schoelcher - BP 31037-68050 MULHOUSE CEDEX 1 Tel : (+33) 03 89 44 55 55 Fax : (+33) 03 89

Plus en détail

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées Sommaire 1. Présentation de 2J Associés 2. Nos métiers 3. Nos valeurs 4. Nos offres 5. Exemples de missions réalisées 1. Présentation de 2J Associés 2J Associés est un cabinet d expertise comptable indépendant

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 Rapport de transparence relatif à l exercice clos le 31 août 2013 Publié sur le site www.aetd.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce TABLE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011 Rapport de transparence relatif à l exercice clos le 31 août 2011 Publié sur le site www.aetd.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce TABLE

Plus en détail

Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne. Cadre de référence

Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne. Cadre de référence Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne Cadre de référence AVANT-PROPOS Le Cadre de référence qui est ici proposé par l AMF aux sociétés françaises dont les titres sont admis à la

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance Séminaire EIFR Gouvernance et contrôle des établissements financiers : pour une surveillance des risques et un contrôle efficace Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Plus en détail

Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne. Cadre de référence

Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne. Cadre de référence Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne Cadre de référence AVANT-PROPOS Le Cadre de référence qui est ici proposé par l AMF aux sociétés françaises dont les titres sont admis à la

Plus en détail

Processus de réalisation des tests de dépréciation. Analyse portant sur un échantillon des sociétés du SBF 120 Décembre 2013

Processus de réalisation des tests de dépréciation. Analyse portant sur un échantillon des sociétés du SBF 120 Décembre 2013 Processus de réalisation des tests de dépréciation Analyse portant sur un échantillon des sociétés du SBF 120 Décembre 2013 Préambule La norme IAS 36 Dépréciation d actifs impose qu un actif ou qu une

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence Conformément à l article R 823-21 du Code de commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d entités faisant appel public à l épargne publient sur leur

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE DU 11 MAI 2006

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE DU 11 MAI 2006 SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 363 454 096-582 110 987 R.C.S PARIS 30 AVENUE M ONTAIGNE - 75008 P ARIS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE DU 11 MAI 2006 Le présent rapport,

Plus en détail

La communication financière et extra-financière des ESN. Gestion des risques. Mars 2015. kpmg.fr

La communication financière et extra-financière des ESN. Gestion des risques. Mars 2015. kpmg.fr La communication financière et extra-financière des ESN Mars 2015 kpmg.fr Gestion des risques Edito Ce 3 ème volet de notre édition 2015 de l étude sur l information financière et extra-financière des

Plus en détail

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Résumé : Cet article a pour objet d aborder la conduite des missions d assistance et d investigation ordonnées par

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE Organisation Associés Equipes CLIENTELE DU CABINET Chiffre d affaires par branche Chiffre d affaires par activité Principaux clients OFFRES DE SERVICES

Plus en détail

RAPPORT SUR LE CONTROLE INTERNE ET LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE

RAPPORT SUR LE CONTROLE INTERNE ET LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE RAPPORT SUR LE CONTROLE INTERNE ET LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Exercice clos le 31 décembre 2010 Chers Actionnaires, La loi du 1 er août 2003 relative à la sécurité financière a, pour les sociétés anonymes,

Plus en détail

1. COMPOSITION ET CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION

1. COMPOSITION ET CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION PREVU A L ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE

Plus en détail

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Cabinets de commissariat aux comptes 2 avenue de Bruxelles F-68350

Plus en détail

En premier lieu sur leur rôle respectif de l'expert-comptable et du commissaire aux comptes :

En premier lieu sur leur rôle respectif de l'expert-comptable et du commissaire aux comptes : Intervention à la Cour d appel le 10 décembre 2010 Le rôle du commissaire aux comptes dans l'anticipation et la prévention des difficultés des entreprises Particulièrement sur le sujet de la prévention

Plus en détail

SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LES PROCEDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE

SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LES PROCEDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE STAFF AND LINE Société Anonyme Au capital social de 2.914.676 Siège social : Immeuble Horizon 1 10 Allée Bienvenue - 93160 Noisy-le-Grand 347 848 947 RCS Bobigny Rapport du Président SUR LE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Les relations entre les commissaires aux comptes et l AMF : Actualisation du guide de lecture de l article L.621-22 du code monétaire et financier

Les relations entre les commissaires aux comptes et l AMF : Actualisation du guide de lecture de l article L.621-22 du code monétaire et financier Les relations entre les commissaires aux comptes et l AMF : Actualisation du guide de lecture de l article L.621-22 du code monétaire et financier Juillet 2010 * La loi de sécurité financière du 1 er août

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil au service d entreprises marocaines et de filiales d entreprises internationales MTB CONSULTING accompagne des entreprises marocaines et des filiales

Plus en détail

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Article R 823-21 du code du commerce : Les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d'entités faisant appel public à l'épargne ou auprès d'établissements

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE

Plus en détail

Baromètre 2014 de l offre de livres numériques en France. Mars 2014

Baromètre 2014 de l offre de livres numériques en France. Mars 2014 Baromètre 2014 de l offre de livres numériques en France Mars 2014 Edito Nous avions choisi l an passé de rester en veille sur l évolution de l offre numérique et de nous concentrer sur les chiffres du

Plus en détail

RAPPORT DU PRÉSIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LE CONTRÔLE INTERNE

RAPPORT DU PRÉSIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LE CONTRÔLE INTERNE RAPPORT DU PRÉSIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LE CONTRÔLE INTERNE Ce rapport est présenté à l Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires de Chargeurs du 5 mai 2015, en application des dispositions

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com Rsa Corporate Finance Visitez notre site web www.groupe-rsa.com La puissance d un réseau mondial doté d une forte implantation nationale Le Groupe Rsa, membre du du 9 ème réseau mondial Crowe Horwath International

Plus en détail

Dynamiques de l Audit Interne

Dynamiques de l Audit Interne Dynamiques de l Audit Interne Vivendi Audit Interne 24 Juin 2010 1 2 3 Thème Démarrage de la conférence : Les dynamiques de l Audit Introduction et présentation de Vivendi Évolution du métier de l Audit

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

Rapport du président du conseil de surveillance

Rapport du président du conseil de surveillance Rapport du président du conseil de surveillance Conformément aux dispositions de l'article L225-68 du Code de Commerce, l'objet de ce rapport est de rendre compte des conditions de préparation et d'organisation

Plus en détail

j-y MARILLER commissaire aux comptes

j-y MARILLER commissaire aux comptes JYM CONSULTANTS Expertise comptable Jym consultants Expertise comptable Commissaire aux comptes Membre de la Jean-Yves Mariller j-y MARILLER commissaire aux comptes nous Nos services Secrétariat juridique

Plus en détail