Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises"

Transcription

1 Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises Mephtaha GUENNOUN* - Abdennebi TALBI** *Doctorante, Laboratoire de Productique, Energétique et Développement Durable, Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP : 2427 Fès ** Professeur à l Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP2427 Fès Thème : Management des risques et sécurité industrielle. RÉSUMÉ. Dans les différents domaines et essentiellement le secteur industriel, les accidents et les imprévues sont de plus en plus inacceptables. Les décideurs trouvent des difficultés pour juger l acceptabilité des risques présents dans leurs systèmes. Ils sont à la recherche d outils et de méthodes objectives de gestion et d évaluation des risques. Ce qui les amène à dresser et à mettre en œuvre une politique destinée à prévenir les accidents et sinistres ou à réduire leur impact. Dans cette étude, nous nous intéressons à l identification des risques probables. En effet, un risque non identifié ne pourra jamais être géré ou/et maîtrisé. Dans cet article, nous proposons une démarche de gestion et de prévention des risques industriels. Pour parvenir à cette fin, nous commençons par l identification et la classification des risques et dangers probables selon leurs typologies. Ensuite, et en fonction du cadre de travail des entreprises, nous les analysons en utilisant les outils d'identification des risques: l'analyse du passé, les évaluations de l'actuel et les techniques de créativité. Dans un dernier lieu, nous élaborons une matrice d occurrence binaire des risques industriels probables par type de secteurs d activités (en fonction de la typologie de l entreprise). Enfin, une étude de cas est envisagée pour valider la matrice proposée. ABSTRACT. In different domains and especially the industrial sector, accidents become more and more unacceptable. Indeed, the acceptability of risks is very difficult to be judged. Thus, managers look for objective methods in other to evaluate them, prevent disasters and reduce their impact. In this study, we will put light on the identification of existing risks. In fact, each non-identified risk can t be mastered or/ and controlled. In this article, we focus on an approach of managing and preventing industrial risks. In other words, we start this analysis by an identification and classification of hazardous dangers that probably exist likely based on their type. We analyze them by using identification s tools (analysis of the past, actual evaluations and creativity s techniques). Finally, we develop a binary matrix which reflects all of those risks according to the company s province. In the end, so as to validate this matrix, we propose a case study. Mots-clés: Risques industriels, danger, Identification, prévention, classification. Kewords: Industrial risks, danger, identification, prevention, classification.

2 2 CIGIMS Introduction De nos jours, les accidents et les maladies ayant pour origine le milieu professionnel deviennent de plus en plus graves et leurs fréquences connaissent une augmentation remarquable. Malgré que certains d entre eux soient bénins et sans conséquences mais il existe une partie, qui ne doit certainement pas être négligeable (grave voire mortelle). Ils peuvent influencer non seulement les ressources financières, mais aussi sociales et morales. Les risques professionnels comprennent aussi bien les risques industriels que ceux dus aux activités professionnelles non industrielles comme les activités de bureau, des services, des laboratoires, etc. Chaque activité économique est porteuse de risques qui peuvent menacer l entreprise, son fonctionnement, sa rentabilité et/ou son développement. Devant cette présence continue de risques, les gestionnaires des entreprises qui ont pour but de satisfaire le public en lui assurant un produit plus sûr, un environnement plus propre et un niveau de vie plus élevé, doivent identifier les risques encourus par leurs entreprises, évaluer leurs conséquences ainsi que leurs gravités, et mettre en œuvre des actions visant à les maitriser et à réduire leurs impacts économique, humain et physique. Ces trois étapes s inscrivent dans ce qu on appelle le processus de gestion des risques. 2. Présentation de la problématique Afin de rester compétitives et de pérenniser leurs activités, les entreprises développent une démarche d innovation qui vise une intégration de leurs systèmes de management «Qualité, Sécurité et Environnement» comme voie de développement durable, sous prétexte que chacun de ces systèmes s apparente de près ou de loin à chacun des piliers économique, environnemental et social. L utilisation de façon plus ou moins intégrée de référentiels du type ISO 9001 ou 9004 (qualité), OHSAS (hygiène sécurité), ISO (environnement), peut être utile à la mise en œuvre d une stratégie de développement durable [2]. Pour certifier la conformité de leurs produits et la satisfaction de leurs clients, plusieurs entreprises ont mis en place des systèmes de management de qualité totale en réduisant les coûts de non-conformité pour produire bien d un premier coup, certaines d entre-elles ont appliqué un système de management environnemental en diminuant l impact de leurs activités sur l environnement mais par contre les autres se sont dotées d un système de gestion des risques en minimisant les accidents du travail et les maladies professionnelles et améliorer ainsi les conditions de travail du personnel. La gestion des risques est un processus matriciel itératif de prise de décision et mise en œuvre des instruments qui permettent de réduire à un niveau acceptable

3 Identification & classification des risques 3 l impact des vulnérabilités pesant sur toute entité, en trois étapes principales suivantes : 1. Identification et classification des risques, 2. Evaluation des risques, 3. Traitement et réduction des risques majeurs. Il faut se demander alors, comment les entreprises peuvent identifier, classer, mesurer et appréhender les risques? Cet article traite la première étape de la gestion des risques rencontrés et probables en milieu de travail. Il présente les classifications existantes des risques professionnels. Ensuite, il décrit les différentes méthodes et techniques d identification des risques. Et enfin, il propose une matrice d occurrence qui intègre les différents types de risques probables par secteur d activité d entreprise. 3. Classification des risques Un risque est une action entreprise par une personne en espérant d avoir un gain mais aussi possibilité de perte. Les risques spéculatifs et les risques purs ont des effets opposés. En d autres termes, les premiers, appelés gain, sont les plus demandés par les entreprises, vus leurs bienfaits, pourtant, les entreprises craignent les autres, nommés perte, vus leurs méfaits. Il existe plusieurs types ou familles de risques qui diffèrent les uns des autres par leur nature, leur origine, leurs caractéristiques et leurs conséquences, ainsi que leurs phases de réalisation de projet Classification des risques par nature Tous les risques, quels que soient leur taille ou leur complexité leur secteur économique ou industriel, peuvent être classés par nature et origine comme suit : - Risques économiques englobent les risques qui menacent les flux liés au titre financier et relèvent du monde économique ou réel [9] : - Changement du niveau de compétition, - Changement des forces du marché, de l économie, - Risques de marché (risques systématiques) sont dû à l'évolution de l'ensemble de l'économie, de la fiscalité, des taux d'intérêt, de l'inflation... Ils affectent plus ou moins tous les titres financiers [9] :

4 4 CIGIMS Risques de change, - Risques de taux d intérêt, - Risques politiques et réglementaires sont les risques liés à une situation politique ou une décision du pouvoir politique puisqu ils peuvent influer directement sur la rentabilité de l entreprise : - Changement de gouvernement, - Changement de législation, - Risques naturels désignent les risques liés aux phénomènes naturels : - Catastrophes naturelles, - Mouvement de terrain, - Tremblement de terre, - Inondations, - Risques environnementaux désignent la possibilité de survenance d'incidents ou accidents générés par l activité d une entreprise pouvant avoir des répercussions nuisibles et significatives sur l environnement : - Pollution de l environnement, - Risques humains et psychosociaux recouvrent les risques professionnels qui portent atteinte à l'intégrité physique et à la santé mentale des salariés: - Risques de maladies, - Risques d accident accru, - Absences répétées du personnel et arrêts de travail. - Risques technologiques : - Apparition de nouvelles techniques et de nouveaux produits, - Risques logistiques : En fonction du lieu de déplacement : - Risques dus aux déplacements dans l entreprise, - Risques dus aux déplacements à l extérieur de l entreprise. Au cours de leurs déplacements : - Risques dus aux déplacements piétons, - Risques dus aux déplacements avec véhicules, - Risques dus aux déplacements par des moyens collectifs, - Risques dus aux déplacements des marchandises. - Risques dus à la manutention : - Manuelles (demandant l effort physique d un ou plusieurs salariés), - Mécaniques (des manutentions qui font appel à des équipements de travail et des installations mécaniques, motorisés ou non). - Risques biologiques et les infections ayant pour origine les micro-organismes pathogènes rencontrés en milieu industriel. - Risques chimiques sont les dangers que représentent un produit par ses propriétés chimiques, par ses conditions d utilisation ou par sa valeur limite d exposition professionnelle. - Risques d intoxication accidentelle ou chronique, - Risques d incendies ou explosions.

5 Identification & classification des risques 5 - Risques physiques : - Risques dus aux vibrations mécaniques transmises par les solides et les liquides, - Risques de surdité : des vibrations mécaniques transmises par l air, - Risques électriques, - Risques mécaniques sont la conséquence logistique des principes de base de la mécanique (dynamique et énergétique) : - Risques de chocs, - Risques d écrasement, - Risques d entraînement, de coupure, piqûre, sectionnement, - Risques de projection de solides et de liquides. [7] 3.2. Classification des risques par phases de projet Tout projet de réalisation d'un système est soumis à des aléas susceptibles ayant un impact négatif sur le succès global du projet, des résultats spécifiques, ou des événements pouvant créer des dommages imprévisibles. Ce sont les "risques projet" [4] qui sont : - Risques des moyens : budget serré - Risques des ressources humaines : - Compétences de l équipe, - Absence de motivation de l équipe. - Risques de la démarche : - Perfectionnisme, - Modifications pendant le développement du projet. - Risques de la planification : - Ressources humaines incapables, - Budgets insuffisants, - Délais sous estimés. - Risques du management : Le suivi est insuffisant et ne permet pas de détecter des dérives. 4. Identification des risques La phase la plus importante dans la gestion des risques est l identification des risques qui a pour but de chercher les risques à traiter, en effet un risque non identifié ne pourra jamais être géré ou/et maîtrisé. Lors de cette étape, les gestionnaires doivent disposer d une bonne connaissance de l entreprise, son fonctionnement et son environnement pour porter l'attention sur les causes, les objets de risque, ainsi que sur ses ressources.

6 6 CIGIMS Questions d identification des risques Identifier des risques, c est donc répondre à ces quatre types d interrogations en s'appuyant, en particulier, sur des questionnaires généraux, divers documents comptables, techniques, juridiques, la visite des sites, le retour d'expérience d'autres chefs de projet et l'avis d'experts Quels sont nos objectifs vitaux? Les objectifs vitaux ou fondamentaux sont les activités qui justifient l'existence même de l entreprise : - Ils peuvent être un produit dans une gamme, un client particulier, la possession d un certain savoir-faire, le maintien sur un marché particulier - Ils peuvent être aussi, un ensemble de considérations éthiques ou sociales Quelles sont les ressources qui nous permettent aujourd'hui d'atteindre ces objectifs? Par ressources (figure1) on entend, bien sûr, les matériels, équipements, systèmes d informations, mais aussi les hommes et leur compétence, les moyens financiers, ainsi que l organisation de l entreprise. En effet, une entreprise est une combinaison dynamique de [1]: - Ressources humaines, - Ressources financières, - Ressources techniques. L'ensemble de ces ressources doit être réuni et surtout disponible pour définir correctement les objectifs de l'organisation. Figure 1. Ressources de l entreprise pour atteindre ses objectifs fondamentaux

7 Identification & classification des risques Quelles seraient les conséquences de l indisponibilité de chacune de ces ressources? Les risques à traiter, en priorité, sont ceux qui affectent les ressources névralgiques critiques (gravité élevée) dont l indisponibilité est temporaire ou définitive, partielle ou totale car elles affectent gravement les objectifs de l entreprise. Généralement, on réalise l'analyse sur l'ensemble des ressources, afin de prendre le maximum d'informations et d'essayer d'identifier les gravités élevées Quelles sont les sources de risques pouvant affecter nos ressources perceptibles? Une ressource critique est à la fois perceptible «névralgique» et sensible «vulnérable» (figure 2). Identifier une ressource perceptible repose surtout sur la connaissance de l'entreprise. Une ressource sensible requiert une méthode et une habitude que seul un professionnel de la gestion des risques peut apporter. Figure 2. Sources de risques affectant les ressources de l entreprise 4.2. Techniques d identification de risque L analyse du passé, l évaluation de l actuel et les techniques de créativités (l avenir) sont autant de techniques qui peuvent aider à répondre aux questions précédentes (IV.1).

8 8 CIGIMS L analyse du passé L analyse du passé implique de prendre en compte ce qui est arrivé auparavant dans la même situation ou dans une situation comparable. Pour ce faire, il faut se baser sur des points de référence bien définis pour s assurer que les situations sont vraiment semblables ainsi qu utiliser son discernement pour filtrer l information et retenir seulement les risques qui s appliquent. Pour chaque cas, il faut se demander si les risques passés identifiés pourraient advenir à nouveau, cette fois-ci Les évaluations de l actuel Ces outils impliquent une analyse détaillée de la situation présente et son évaluation par rapport à des schémas, des modèles et des référentiels connus permettant de révéler les domaines d incertitude. Contrairement à l analyse du passé, les évaluations de l actuel ne se servent pas de références antérieures, elles se basent uniquement sur les données de la situation telle qu elle existe Les techniques de créativité Il existe plusieurs méthodes qui incitent les participants à se servir de leurs imaginations pour découvrir des risques qui pourraient influer sur la réussite de leurs objectifs. Ces techniques dépendent de leurs capacités à la réflexion créative, individuellement ou en groupe, leur succès dépend souvent de la qualité de l animateur. [3] Mais, chaque outil d identification des risques a ses forces et ses faiblesses, et aucune technique ne peut à elle seule servir à révéler tous les risques identifiables. Parce que l analyse du passé ne peut être valable que si la situation antérieure est bien comparable, la même chose pour les évaluations de l actuel qui dépendent étroitement de la qualité du processus d analyse et de la capacité des participants à comprendre ce qui se passe réellement et finalement les techniques de créativité qui ne peuvent réussir que si les participants sont capables d imaginer l avenir. La meilleure solution, alors, pour identifier les risques est de se servir d un mélange de techniques, une de chaque catégorie, le passé, le présent et le futur. Il peut s avérer utile d utiliser une liste de contrôle des risques (analyse du passé), avec une analyse des hypothèses (évaluation de l actuel) suivi d un remue-méninge (créativité) [3]. Les sources d informations qui peuvent être utiles dans cette démarche sont multiples. Nous en retiendrons trois principales. - Contrôle, visite, inspection et observation «l importance de l observation».

9 Identification & classification des risques 9 - Entretiens, sondages et enquêtes «l importance du recensement». - L analyse de l historique, le retour d expériences et la traçabilité «l importance de capitalisation et de réutilisation». [8] Une bonne pratique est d impliquer dans chaque technique des parties prenantes différentes, de préférence par groupes, pour obtenir des points de vue différents. Toute organisation qui se fierait à un seul point de vue ou qui n utiliserait qu une seule technique d identification aurait de fortes chances d ignorer des risques importants et de s exposer ainsi à des menaces qui auraient pu être évitées d opportunités potentielles qui pourraient être saisies. Des points de vue multiples donnent une plus large perspective des événements qui pourraient agir sur les objectifs, ce qui permet de mieux identifier les risques. 5. Hiérarchisation des risques Tous les risques identifiés et repérés peuvent être mesurés par deux caractéristiques : - La fréquence d'apparition (Probabilité d occurrence), - La gravité de leurs conséquences. Nous pouvons alors déterminer les combinaisons (risque / gravité / fréquence) acceptables. Figure 3. Matrice probabilité-gravité [5]

10 10 CIGIMS 2012 Avec : A : risque se produisant plusieurs fois dans un atelier. B : risque pouvant se produire dans un atelier. C : risque déjà arrivé dans une entreprise similaire. D : risque déjà arrivé dans l industrie. E : risque jamais arrivé dans l industrie. Chaque entreprise doit focaliser son attention sur les risques de catégorie2 (figure3). Il est possible d anticiper ici sur la présentation des instruments de traitement des risques. Les gestionnaires s efforcent de réduire les risques de catégorie2 par la prévention, la protection et autres modes de contrôle alors que la suspension et la suppression s appliquera surtout à la catégorie3. 6. Matrice d occurrence binaire des risques probables par type de secteur d activités Tous ces risques n ont évidemment pas la même acuité, Certains sont négligeables pour une entreprise, majeurs pour une autre. Alors, l objectif de cette partie est d élaborer une matrice d occurrence binaire rassemblant les différents risques et les secteurs d activités (typologie de chaque entreprise). Les colonnes représentent les risques et les lignes représentent les secteurs d activités. L exploitation de cette matrice s effectue en positionnant les éléments de la matrice à «0» ou «1» : 1 : Le risque probable existe dans le secteur d activité. 0 : Le risque probable n existe pas dans le secteur d activité.

11 Risque économique Risque naturel Risque environnemental Risque psychosocial Risque technologique Risque logistique Risque de manutention Risque biologique Risque chimique Risque physique Risque mécanique Risque électrique Risques Identification & classification des risques 11 Secteur d activité Secteur agroalimentaire Agriculture Secteur industries d extraction Manufacturière : (automobile, métallurgie, machines) Textile Chimique, pharmacie, pastique,

12 12 CIGIMS 2012 pétrochimique Bâtiment et génie civil Electronique, Electrique Aéronautique Maritime Informatique Service (bureau) Secteur logistique Nucléaire Laboratoire chimique, biologique, ou des essais mécaniques Matrice d occurrence binaire des risques probables par type de secteur d activités

13 Identification & classification des risques 13 Les risques professionnels, comme cités dans les paragraphes précédents, sont nombreux et variés, et leur détection reste difficile d une entreprise à une autre. Les techniques d identification des risques sont incertaines pour quelques entreprises vu la difficulté de déceler l existence des risques présents, le manque des sources d informations et la longue étude par rapport au temps que nous sommes censés de faire (voir paragraphe 4.2). Pour faire face à cette situation, il convient d élaborer cette matrice d occurrence binaire permettant d identifier les risques probables de chaque secteur d activité d entreprises sans faire appel aux techniques précédentes. 7. Etude de cas Afin de valider l étude proposée, nous prenons comme étude de cas l identification des risques industriels dans le service logistique au sein d'une multinationale L analyse du passé Les risques passés identifiés dans le service logistique sont ceux dus à la manutention, tel (figure 4) : - Décrochage de la charge : ce type d accident est dû essentiellement à un mauvais élingage et une mauvaise maitrise des règles. - Rupture d élingage: Ce type d'accident arrive malheureusement très souvent et provoque de graves conséquences humaines et matérielles. La cause est souvent la rupture de l'attache qui est due soit à une mauvaise connaissance sur l'utilisation du matériel d'élingage, soit une défaillance de l'anneau de levage de la pièce à soulever. - Ecrasement de la victime : l écrasement ou le choc de la victime entre une charge ou l obstacle est une cause très fréquente d accidents. Elle concerne le conducteur, l élingueur, la personne qui guide la charge ou une personne non impliquée dans l opération de levage. Ce risque est dû au déplacement de la charge dans un environnement encombré. - Blessure des élingueurs (coincement, écrasement, électrisation, etc.) : le matériel de manutention installé à proximité d'une ligne à haute tension doit respecter des règles de sécurité strictes. Une distance minimale doit être laissée entre les éléments mobiles du matériel de manutention (câble, charge, structure de la grue) et la ligne électrique. Cette distance est plus ou moins importante en fonction de la puissance. Le contact direct ou une approche de cette ligne peut présenter un danger mortel pour les personnes se trouvant à proximité.

14 14 CIGIMS Chute de charge : la chute de la charge est la cause la plus fréquente d accidents. Elle est due à un mauvais élingage de la charge, à une conduite inappropriée ou à une rupture mécanique. Type d'accidents Décrocharge de charge %6 %5 %13 %40 Rupture d'élingue, crochet, accessoires ou anneau Ecrasement de la victime %14 Coincement main ou vras entre charge et élingue %22 Chute d'une partie d'une charge fractionnée Autre Figure 4. Historique des Accidents produits au service logistique jusqu au 2009[6] 7.2. Les évaluations de l actuel (existant) Dans la situation actuelle, les risques identifiés sont dus, aussi, à la manutention, mais dans ce cas nous trouvons (figure 5): - Rupture de la flèche ou de la tourelle : ce genre d accident est fortement lié à l état mécanique inadéquat du matériel de manutention, ainsi qu à une mauvaise maitrise des règles d élingage (surcharge) ; - Heurt de personnes : ce type d accident est fortement lié au non respect de la distance entre la charge et un obstacle (balancement).

15 Identification & classification des risques 15 Type d'accidents décrochage de la charge %14 %14 %14 %29 %29 Rupture de la flèche ou de la tourelle Chute de la charge Ecrasement de la victime Heurt des installations par flèche Figure 5. Historique des Accidents produits au service logistique au cours de [6] 7.3. Les techniques de créativité Il existe cependant de fortes possibilités pour que ce secteur soit menacé par d autres risques, comme : - Risques économiques : - Changement des forces du marché. - Risques naturels : - Catastrophes naturelles, - Affaissement du sol, - Vent fort, - Inondation. - Risques environnementaux : - Pollution de l environnement. - Risques logistiques : - Accidents des véhicules (camions, voiture, matériel de manutention) dus à une erreur de conduite par exemple. - Risques dus à la manutention : - Renversement des engins de manutention, qui peut être du à une surcharge. - Risques humains et psychosociaux : - Risques d accident accru, - Absences répétées du personnel et arrêts de travail.

16 16 CIGIMS Conclusion Nous avons présenté une classification des différents types de risques rencontrés par les travailleurs et les gestionnaires dans le cadre de l exercice de leurs activités professionnelles. D une part, nous les avons identifié par ordre chronologique (passé, présent et futur) d autre part, nous les avons hiérarchisé et mesuré par les deux caractéristiques (probabilité d occurrence et gravité des conséquences). Ensuite, nous avons élaboré une matrice d occurrence binaire contenant chaque risque avec sa possibilité d existence dans les différents secteurs d activités. La matrice binaire proposée renseigne sur l existence ou non des risques. Afin d enrichir d avantage cette matrice, nous envisageons de faire appel à d autres méthodes qui permettent de définir l acuité exacte de chaque risque. Bibliographie [1] B. BARTHELEMY, J. QUIBEL, Gestion des risques de l entreprise, AG1 100, [2] C. BRODHAG, N. GONDRAN, K. DELCHET : Du concept à la mise en œuvre du développement durable : théorie et pratique autour de guide SD Revue VERTIGO, Novembre [3] D. HILLSON, Les Trois Temps de l Identification des Risques: le Passé, le Présent et le Futur, [4] F. MASROURI, A. PANTET, Classification des risques, éditeur : Université de Bordeaux I, UNIT [5] J. BOISNARD, M. PETIT, R. BARTHE, Risques Industriels Technologiques, [6] M. GUENNOUN, S. AMEQRANE, Projet de fin d Etudes. Etude technico-économique comparative entre l utilisation des grues et l utilisation des palans électromécaniques, pour les interventions de manutention aux ateliers phosphoriques et engrais, ENSA de Fès. [7] N. MARGOSSIAN, Risques professionnels, 2 ème éditions, Dunod, [8] O. HASSID, La gestion des risques, 2 ème éditions, Dunod, [9] P. VIRNEMEN, Lexique de finance «Risque économique», VIRNEMEN 2012.

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

L analyse des risques associés à la fonction logistique. "The analysis of the risks associated with the logistic function"

L analyse des risques associés à la fonction logistique. The analysis of the risks associated with the logistic function L analyse des risques associés à la fonction logistique "The analysis of the risks associated with the logistic function" Mephtaha GUENNOUN (1) ; Abdennebi TALBI(2) 1 doctorante, Laboratoire de productique,

Plus en détail

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333)

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) Cours #7 Hiver 2012 Ordre du jour Gestion des risques Introduction Concepts & définitions Processus d analyse Outils & méthodes Résultats Pause de 15 minutes Suivit des coûts

Plus en détail

Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier?

Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier? Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier? Alger, le 23-24 Novembre 2009 Présentée par: Mlle Amina NADJI Doctorante en 3ème année sciences économiques (CRIISEA, Centre

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. quizz 06/04/2012. Connaître la définition et les étapes de la gestion des risques associés aux soins

Objectifs pédagogiques. quizz 06/04/2012. Connaître la définition et les étapes de la gestion des risques associés aux soins La gestion des risques associés aux soins Théorie et pratique de l analyse approfondie des causes Staff santé publique 4 avril 2012 Virginie Migeot Objectifs pédagogiques Connaître la définition et les

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Bien qu il y ait unanimité sur les bienfaits considérables des programmes de transport

Plus en détail

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises Avis d expert Marc Koffi, Responsable de SIGMA-RH France Le Document Unique : une obligation légale des entreprises En France, le Document Unique (ou Document Unique de Sécurité - DU ou DUS), a été introduit

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM DOCUMENT UNIQUE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Mise à jour : 15/06/09

HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM DOCUMENT UNIQUE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Mise à jour : 15/06/09 HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM DOCUMENT UNIQUE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Mise à jour : 15/06/09 Rédaction : M.GSCHWIND Validation : M. Herrgott Gestionnaire des risques Directeur

Plus en détail

ESTIMATION DES PERTES ET CONSEQUENCES ECONOMIQUES DUES A DES SINISTRES INFORMATIQUES EN FRANCE. France, 1992

ESTIMATION DES PERTES ET CONSEQUENCES ECONOMIQUES DUES A DES SINISTRES INFORMATIQUES EN FRANCE. France, 1992 ESTIMATION DES PERTES ET CONSEQUENCES ECONOMIQUES DUES A DES SINISTRES INFORMATIQUES EN FRANCE France, 1992 CLUSIF Date de publication : 1993 TABLE DES MATIERES RISQUES INFORMATIQUES 1992 PRESENTATION...3

Plus en détail

à la gestion du risque

à la gestion du risque INTRODUCTION à la gestion du risque À L INTÉRIEUR Qu est-ce qu un risque? Qu est-ce que la gestion du risque? Avantages de la gestion du risque Rôle de l assurance dans lagestion du risque Pourquoi gérer

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME Constat : Les statistiques montrent qu un salarié sur deux, décédé en accident du travail, l est au cours d un déplacement dans le cadre d une

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Chapitre 6 La gestion des incidents Quelles que soient la qualité du système d information mis en place dans l entreprise ou les compétences des techniciens

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE

GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE / Hygiène et sécurité NORMES D EXPLOITATION Réf. : Aperam Safety ST 007 Grues et équipements de levage Publication : 15.05.2012 Version : v0 Rév. : AM Safety 007 v2 10.11.2010 GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE

Plus en détail

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English.

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English. Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2 This document is also available in English. La présente Note d orientation s adresse à toutes les caisses populaires de catégorie

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Surveillance de la santé. Brochure d information dans la cadre du "bien-être au travail"

Surveillance de la santé. Brochure d information dans la cadre du bien-être au travail Surveillance de la santé Brochure d information dans la cadre du "bien-être au travail" Sommaire Sommaire 1 1. Introduction 2 2. Analyse des risques 3 2.1. Etablissement de la liste des risques 3 2.2.

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

Qu est-ce qu un système d Information? 1

Qu est-ce qu un système d Information? 1 Qu est-ce qu un système d Information? 1 Une définition du système d information «Tout moyen dont le fonctionnement fait appel à l électricité et qui est destiné à élaborer, traiter, stocker, acheminer,

Plus en détail

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger?

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? > livre blanc Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? QU EST-CE QUE CELA SIGNIFIE? VOTRE ENTREPRISE N EST PAS TROP GRANDE NI TROP PETITE POUR ÊTRE PIRATÉE Revenons dix ans en arrière,

Plus en détail

3/ Caractéristiques ET leçons essentielles de la communication de crise. 3 A/ Les caractéristiques de la communication de crise 22/11/2014

3/ Caractéristiques ET leçons essentielles de la communication de crise. 3 A/ Les caractéristiques de la communication de crise 22/11/2014 1/ Communication et organisations 2/ Les théories de la communication et la 3/ Caractéristiques ET leçons essentielles de la communication de 3/ Caractéristiques et leçons essentiellesde la 4/ Communication,

Plus en détail

ANALYSE DE RISQUE AVEC LA MÉTHODE MEHARI Eric Papet e.papet@dev1-0.com Co-Fondateur SSII DEV1.0 Architecte Logiciel & Sécurité Lead Auditor ISO 27001

ANALYSE DE RISQUE AVEC LA MÉTHODE MEHARI Eric Papet e.papet@dev1-0.com Co-Fondateur SSII DEV1.0 Architecte Logiciel & Sécurité Lead Auditor ISO 27001 ANALYSE DE RISQUE AVEC LA MÉTHODE MEHARI Eric Papet e.papet@dev1-0.com Co-Fondateur SSII DEV1.0 Architecte Logiciel & Sécurité Lead Auditor ISO 27001 PLAN Introduction Générale Introduction MEHARI L'analyse

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels

L évaluation des risques professionnels LE POINT DES CONNAISSANCES SUR ED 5018 L employeur a l obligation d assurer la sécurité et de protéger la santé de ses salariés. Il dispose pour ce faire d un des principes de prévention énoncé dans le

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

LES TRANSPALETTES ET TRANSPALETTES GERBEURS A CONDUCTEUR ACCOMPAGNANT

LES TRANSPALETTES ET TRANSPALETTES GERBEURS A CONDUCTEUR ACCOMPAGNANT N ewsletter N 24 mai 2010 Tous les éléments cités sur cette lettre d informations sont donnés à titre indicatif. Ils ne constituent en aucune façon une reproduction exhaustive ou littérale des prescriptions

Plus en détail

Manutention et Levage

Manutention et Levage Manutention et Levage Manutentions Manuelles : la norme NF X35-109 La masse unitaire maximale acceptable est fixée à 15kg pour le soulever/ tirer Pour les hommes et les femmes. Et ce, dans des conditions

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée :

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : «Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : En partenariat, entre l Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux et la Société Marocaine

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy 77300 Fontainebleau N SIRET : 48155965600030 Tel : 09.88.99.99.59 www.innoprev.com Contact Direct avec

Plus en détail

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE Définitions Successivement la cartographie a été: L'Art de dresser les

Plus en détail

Les principes de la sécurité

Les principes de la sécurité Les principes de la sécurité Critères fondamentaux Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction La sécurité informatique est un domaine vaste qui peut appréhender dans plusieurs domaines Les systèmes

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

Politique de gestion des risques

Politique de gestion des risques Objectif de la politique La gestion efficace des risques vise à assurer la continuité des opérations, le maintien de la qualité des services et la protection des actifs des organisations. Plus formellement,

Plus en détail

Contexte général. Objectifs de ce cours. L intervenant. Plan du cours. Pourquoi La Gestion des Risques Contexte Général

Contexte général. Objectifs de ce cours. L intervenant. Plan du cours. Pourquoi La Gestion des Risques Contexte Général Objectifs de ce cours Cours d Introduction à l Analyse des Risques en Gestion de Projets et en Entreprise Bordeaux novembre 2007 Par Daniel Cohen, Président de Zalis SAS. www.zalis.com! Il s agit d une

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT. Notre plan C pour situations d'urgence et de crise

BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT. Notre plan C pour situations d'urgence et de crise BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT I PLANZER I 2010 BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT Notre plan C pour situations d'urgence et de crise La sécurité n'est pas une valeur absolue. Une gestion de risque peut éventuellement

Plus en détail

Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention

Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention Sommaire Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention Quelques chiffres Les enjeux du risque routier pour l entreprise La charge des sinistres Cartographie des risques routiers

Plus en détail

Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR)

Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Systèmes & Logiciels pour les NTIC dans le Transport Transports & Sûreté de Fonctionnement

Plus en détail

Politique de gestion des risques

Politique de gestion des risques www.efv.admin.ch Politique de gestion des risques Bases pour la gestion des risques au sein de la Confédération Décembre 2004 Eidgenössisches Finanzdepartement EFD Département fédéral des finances DFF

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

la conformité LES PRINCIPES D ACTION

la conformité LES PRINCIPES D ACTION La fonction Conformité au sein de BNP Paribas La fonction Conformité a été créée en décembre 2004, en anticipation de nouvelles dispositions du règlement 97-02 sur le contrôle interne des établissements

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL www.idf.direccte.gouv.fr LES ACCIDENTS DU TRAVAIL GRAVES ET MORTELS survenus en 2010 en Ile-de-France Les partenaires du PRST 2 (préventeurs, partenaires sociaux et Etat) ont souhaité œuvrer à une meilleure

Plus en détail

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

SMACL Assurances vous accompagne dans la maîtrise de votre sinistralité. >Des actions prévention dédiées aux collectivités

SMACL Assurances vous accompagne dans la maîtrise de votre sinistralité. >Des actions prévention dédiées aux collectivités SMACL Assurances vous accompagne dans la maîtrise de votre sinistralité >Des actions prévention dédiées aux collectivités Une démarche prévention dédiée aux collectivités Aux côtés des collectivités depuis

Plus en détail

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES*

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* R. GESTION DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* Le Groupe de travail des politiques de coopération en matière de et de normalisation: Reconnaissant que l atténuation du risque qui peut avoir une incidence

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Identification, évaluation et gestion des incidents

Identification, évaluation et gestion des incidents Identification, évaluation et gestion des incidents De la cartographie des risques à la mise en place de la base incidents Xavier DIVAY Responsable de la conformité et du contrôle permanent QUILVEST BANQUE

Plus en détail

7. Recherche des essais

7. Recherche des essais 7. Recherche des essais Le chapitre précédent a insisté sur la nécessité de réaliser une recherche des essais aussi exhaustive que possible. Seule la conjonction de tous les moyens disponibles peut laisser

Plus en détail

De l étude de dangers et d impact au management des risques. Séminaire projet 2010

De l étude de dangers et d impact au management des risques. Séminaire projet 2010 LES RISQUES INDUSTRIELS De l étude de dangers et d impact au management des risques Séminaire projet 2010 2 LES RISQUES EN EUROPE 3 Contexte, Enjeux et Terminologie 4 Introduction Évolution des accidents

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale Module 9 Cadre réglementaire de la prévention dans l entreprise Fiche 9-1 Appréhender le cadre juridique de la prévention... 3 Fiche 9-2

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTÉRÊT

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTÉRÊT LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTÉRÊT Avril 2009 Table des matières Préambule...3 Introduction...4 Champ d application...5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour...6 1. Risque

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Brevet fédéral. Examen final à blanc. Informaticien-ne - Tronc commun. Version 1.1.0

Brevet fédéral. Examen final à blanc. Informaticien-ne - Tronc commun. Version 1.1.0 Brevet fédéral Informaticien-ne - Tronc commun Version 1.1.0 Problème Module Points 1 15 2 14 3 10 4 10 5 14 6 16 7 15 8 20 9 21 10 14 11 16 12 15 Septembre 2011 Page 1 de 13 Problème 1 15 points Introduction

Plus en détail

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Carte de compétence Compétences du nouveau profil de qualification 1. Approvisionnement 1.1 L importance de la logistique dans l économie

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE «Nos valeurs et nos règles» pour nos partenaires commerciaux Code de conduite pour le partenaire commercial de MSD [Édition 1] MSD est engagée dans une démarche

Plus en détail

CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION

CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ DANS LES établissements D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION 2 Table des matières 4-5 Présentation de SGS 6-7 Renforcez votre réputation 8-9 Programme d évaluation: «Hygiene

Plus en détail

Maîtriser les risques au sein d une d PMI. Comment une PME-PMI peut-elle faire face à ses enjeux en toutes circonstances?

Maîtriser les risques au sein d une d PMI. Comment une PME-PMI peut-elle faire face à ses enjeux en toutes circonstances? Maîtriser les risques au sein d une d PME-PMI PMI Comment une PME-PMI peut-elle faire face à ses enjeux en toutes circonstances? Ces documents demeurent la propriété du cercle GASPAR Techdays MICROSOFT

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

s é c u r i t é Conférence animée par Christophe Blanchot

s é c u r i t é Conférence animée par Christophe Blanchot s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e La sécurité des systèmes d information Conférence animée par Christophe Blanchot Tour de table Présentation Nom, prénom, promotion Entreprise et fonction Expérience(s)

Plus en détail

De l HACCP à l ISO 22000

De l HACCP à l ISO 22000 Préface La vulgarisation scientifique est une tâche noble et difficile qui nécessite une parfaite connaissance du sujet et des qualités pédagogiques indéniables. Olivier Boutou possède les deux et l exercice

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

En s approchant trop près d une installation à haute tension, on provoque une ionisation de l air, assortie d un arc électrique.

En s approchant trop près d une installation à haute tension, on provoque une ionisation de l air, assortie d un arc électrique. La haute tension : risques très spécifiques Gestionnaire du réseau de transport d électricité en Belgique Elia, le gestionnaire du réseau de transport d électricité, assure la gestion du réseau à haute

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

COMMENT EVALUER UN RISQUE

COMMENT EVALUER UN RISQUE COMMENT EVALUER UN RISQUE Rappel : danger et risque Le danger est la propriété ou capacité intrinsèque d un équipement, d une substance, d une méthode de travail, d un environnement à causer un dommage

Plus en détail

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI 222 Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Chapitre A. Représentation de l'utilisation de l'information

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Finalité professionnelle Sous le contrôle du responsable qualité (et/ou sécurité-environnement), de l animateur qualité (et/ou sécurité-environnement)

Plus en détail

Résumé analytique du rapport technique intérimaire. Client: Commission Européenne - DG Commerce

Résumé analytique du rapport technique intérimaire. Client: Commission Européenne - DG Commerce Evaluation de l impact commercial durable en support des négociations pour un Accord de Libre-échange Complet et Approfondi entre l Union Européenne et le Maroc Résumé analytique du rapport technique intérimaire

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

overmind La solution précède le problème 2008 Overmind - All rights reserved

overmind La solution précède le problème 2008 Overmind - All rights reserved La solution précède le problème Société Overmind vous propose des solutions d optimisation, d anticipation, de pilotage global capables de prendre en compte l interdépendance des variables en terme de

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Mise en oeuvre de charpentes légères

Mise en oeuvre de charpentes légères Fiche de sécurité E7 F 01 87 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Mise en oeuvre de charpentes

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail