Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises"

Transcription

1 Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises Mephtaha GUENNOUN* - Abdennebi TALBI** *Doctorante, Laboratoire de Productique, Energétique et Développement Durable, Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP : 2427 Fès ** Professeur à l Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP2427 Fès Thème : Management des risques et sécurité industrielle. RÉSUMÉ. Dans les différents domaines et essentiellement le secteur industriel, les accidents et les imprévues sont de plus en plus inacceptables. Les décideurs trouvent des difficultés pour juger l acceptabilité des risques présents dans leurs systèmes. Ils sont à la recherche d outils et de méthodes objectives de gestion et d évaluation des risques. Ce qui les amène à dresser et à mettre en œuvre une politique destinée à prévenir les accidents et sinistres ou à réduire leur impact. Dans cette étude, nous nous intéressons à l identification des risques probables. En effet, un risque non identifié ne pourra jamais être géré ou/et maîtrisé. Dans cet article, nous proposons une démarche de gestion et de prévention des risques industriels. Pour parvenir à cette fin, nous commençons par l identification et la classification des risques et dangers probables selon leurs typologies. Ensuite, et en fonction du cadre de travail des entreprises, nous les analysons en utilisant les outils d'identification des risques: l'analyse du passé, les évaluations de l'actuel et les techniques de créativité. Dans un dernier lieu, nous élaborons une matrice d occurrence binaire des risques industriels probables par type de secteurs d activités (en fonction de la typologie de l entreprise). Enfin, une étude de cas est envisagée pour valider la matrice proposée. ABSTRACT. In different domains and especially the industrial sector, accidents become more and more unacceptable. Indeed, the acceptability of risks is very difficult to be judged. Thus, managers look for objective methods in other to evaluate them, prevent disasters and reduce their impact. In this study, we will put light on the identification of existing risks. In fact, each non-identified risk can t be mastered or/ and controlled. In this article, we focus on an approach of managing and preventing industrial risks. In other words, we start this analysis by an identification and classification of hazardous dangers that probably exist likely based on their type. We analyze them by using identification s tools (analysis of the past, actual evaluations and creativity s techniques). Finally, we develop a binary matrix which reflects all of those risks according to the company s province. In the end, so as to validate this matrix, we propose a case study. Mots-clés: Risques industriels, danger, Identification, prévention, classification. Kewords: Industrial risks, danger, identification, prevention, classification.

2 2 CIGIMS Introduction De nos jours, les accidents et les maladies ayant pour origine le milieu professionnel deviennent de plus en plus graves et leurs fréquences connaissent une augmentation remarquable. Malgré que certains d entre eux soient bénins et sans conséquences mais il existe une partie, qui ne doit certainement pas être négligeable (grave voire mortelle). Ils peuvent influencer non seulement les ressources financières, mais aussi sociales et morales. Les risques professionnels comprennent aussi bien les risques industriels que ceux dus aux activités professionnelles non industrielles comme les activités de bureau, des services, des laboratoires, etc. Chaque activité économique est porteuse de risques qui peuvent menacer l entreprise, son fonctionnement, sa rentabilité et/ou son développement. Devant cette présence continue de risques, les gestionnaires des entreprises qui ont pour but de satisfaire le public en lui assurant un produit plus sûr, un environnement plus propre et un niveau de vie plus élevé, doivent identifier les risques encourus par leurs entreprises, évaluer leurs conséquences ainsi que leurs gravités, et mettre en œuvre des actions visant à les maitriser et à réduire leurs impacts économique, humain et physique. Ces trois étapes s inscrivent dans ce qu on appelle le processus de gestion des risques. 2. Présentation de la problématique Afin de rester compétitives et de pérenniser leurs activités, les entreprises développent une démarche d innovation qui vise une intégration de leurs systèmes de management «Qualité, Sécurité et Environnement» comme voie de développement durable, sous prétexte que chacun de ces systèmes s apparente de près ou de loin à chacun des piliers économique, environnemental et social. L utilisation de façon plus ou moins intégrée de référentiels du type ISO 9001 ou 9004 (qualité), OHSAS (hygiène sécurité), ISO (environnement), peut être utile à la mise en œuvre d une stratégie de développement durable [2]. Pour certifier la conformité de leurs produits et la satisfaction de leurs clients, plusieurs entreprises ont mis en place des systèmes de management de qualité totale en réduisant les coûts de non-conformité pour produire bien d un premier coup, certaines d entre-elles ont appliqué un système de management environnemental en diminuant l impact de leurs activités sur l environnement mais par contre les autres se sont dotées d un système de gestion des risques en minimisant les accidents du travail et les maladies professionnelles et améliorer ainsi les conditions de travail du personnel. La gestion des risques est un processus matriciel itératif de prise de décision et mise en œuvre des instruments qui permettent de réduire à un niveau acceptable

3 Identification & classification des risques 3 l impact des vulnérabilités pesant sur toute entité, en trois étapes principales suivantes : 1. Identification et classification des risques, 2. Evaluation des risques, 3. Traitement et réduction des risques majeurs. Il faut se demander alors, comment les entreprises peuvent identifier, classer, mesurer et appréhender les risques? Cet article traite la première étape de la gestion des risques rencontrés et probables en milieu de travail. Il présente les classifications existantes des risques professionnels. Ensuite, il décrit les différentes méthodes et techniques d identification des risques. Et enfin, il propose une matrice d occurrence qui intègre les différents types de risques probables par secteur d activité d entreprise. 3. Classification des risques Un risque est une action entreprise par une personne en espérant d avoir un gain mais aussi possibilité de perte. Les risques spéculatifs et les risques purs ont des effets opposés. En d autres termes, les premiers, appelés gain, sont les plus demandés par les entreprises, vus leurs bienfaits, pourtant, les entreprises craignent les autres, nommés perte, vus leurs méfaits. Il existe plusieurs types ou familles de risques qui diffèrent les uns des autres par leur nature, leur origine, leurs caractéristiques et leurs conséquences, ainsi que leurs phases de réalisation de projet Classification des risques par nature Tous les risques, quels que soient leur taille ou leur complexité leur secteur économique ou industriel, peuvent être classés par nature et origine comme suit : - Risques économiques englobent les risques qui menacent les flux liés au titre financier et relèvent du monde économique ou réel [9] : - Changement du niveau de compétition, - Changement des forces du marché, de l économie, - Risques de marché (risques systématiques) sont dû à l'évolution de l'ensemble de l'économie, de la fiscalité, des taux d'intérêt, de l'inflation... Ils affectent plus ou moins tous les titres financiers [9] :

4 4 CIGIMS Risques de change, - Risques de taux d intérêt, - Risques politiques et réglementaires sont les risques liés à une situation politique ou une décision du pouvoir politique puisqu ils peuvent influer directement sur la rentabilité de l entreprise : - Changement de gouvernement, - Changement de législation, - Risques naturels désignent les risques liés aux phénomènes naturels : - Catastrophes naturelles, - Mouvement de terrain, - Tremblement de terre, - Inondations, - Risques environnementaux désignent la possibilité de survenance d'incidents ou accidents générés par l activité d une entreprise pouvant avoir des répercussions nuisibles et significatives sur l environnement : - Pollution de l environnement, - Risques humains et psychosociaux recouvrent les risques professionnels qui portent atteinte à l'intégrité physique et à la santé mentale des salariés: - Risques de maladies, - Risques d accident accru, - Absences répétées du personnel et arrêts de travail. - Risques technologiques : - Apparition de nouvelles techniques et de nouveaux produits, - Risques logistiques : En fonction du lieu de déplacement : - Risques dus aux déplacements dans l entreprise, - Risques dus aux déplacements à l extérieur de l entreprise. Au cours de leurs déplacements : - Risques dus aux déplacements piétons, - Risques dus aux déplacements avec véhicules, - Risques dus aux déplacements par des moyens collectifs, - Risques dus aux déplacements des marchandises. - Risques dus à la manutention : - Manuelles (demandant l effort physique d un ou plusieurs salariés), - Mécaniques (des manutentions qui font appel à des équipements de travail et des installations mécaniques, motorisés ou non). - Risques biologiques et les infections ayant pour origine les micro-organismes pathogènes rencontrés en milieu industriel. - Risques chimiques sont les dangers que représentent un produit par ses propriétés chimiques, par ses conditions d utilisation ou par sa valeur limite d exposition professionnelle. - Risques d intoxication accidentelle ou chronique, - Risques d incendies ou explosions.

5 Identification & classification des risques 5 - Risques physiques : - Risques dus aux vibrations mécaniques transmises par les solides et les liquides, - Risques de surdité : des vibrations mécaniques transmises par l air, - Risques électriques, - Risques mécaniques sont la conséquence logistique des principes de base de la mécanique (dynamique et énergétique) : - Risques de chocs, - Risques d écrasement, - Risques d entraînement, de coupure, piqûre, sectionnement, - Risques de projection de solides et de liquides. [7] 3.2. Classification des risques par phases de projet Tout projet de réalisation d'un système est soumis à des aléas susceptibles ayant un impact négatif sur le succès global du projet, des résultats spécifiques, ou des événements pouvant créer des dommages imprévisibles. Ce sont les "risques projet" [4] qui sont : - Risques des moyens : budget serré - Risques des ressources humaines : - Compétences de l équipe, - Absence de motivation de l équipe. - Risques de la démarche : - Perfectionnisme, - Modifications pendant le développement du projet. - Risques de la planification : - Ressources humaines incapables, - Budgets insuffisants, - Délais sous estimés. - Risques du management : Le suivi est insuffisant et ne permet pas de détecter des dérives. 4. Identification des risques La phase la plus importante dans la gestion des risques est l identification des risques qui a pour but de chercher les risques à traiter, en effet un risque non identifié ne pourra jamais être géré ou/et maîtrisé. Lors de cette étape, les gestionnaires doivent disposer d une bonne connaissance de l entreprise, son fonctionnement et son environnement pour porter l'attention sur les causes, les objets de risque, ainsi que sur ses ressources.

6 6 CIGIMS Questions d identification des risques Identifier des risques, c est donc répondre à ces quatre types d interrogations en s'appuyant, en particulier, sur des questionnaires généraux, divers documents comptables, techniques, juridiques, la visite des sites, le retour d'expérience d'autres chefs de projet et l'avis d'experts Quels sont nos objectifs vitaux? Les objectifs vitaux ou fondamentaux sont les activités qui justifient l'existence même de l entreprise : - Ils peuvent être un produit dans une gamme, un client particulier, la possession d un certain savoir-faire, le maintien sur un marché particulier - Ils peuvent être aussi, un ensemble de considérations éthiques ou sociales Quelles sont les ressources qui nous permettent aujourd'hui d'atteindre ces objectifs? Par ressources (figure1) on entend, bien sûr, les matériels, équipements, systèmes d informations, mais aussi les hommes et leur compétence, les moyens financiers, ainsi que l organisation de l entreprise. En effet, une entreprise est une combinaison dynamique de [1]: - Ressources humaines, - Ressources financières, - Ressources techniques. L'ensemble de ces ressources doit être réuni et surtout disponible pour définir correctement les objectifs de l'organisation. Figure 1. Ressources de l entreprise pour atteindre ses objectifs fondamentaux

7 Identification & classification des risques Quelles seraient les conséquences de l indisponibilité de chacune de ces ressources? Les risques à traiter, en priorité, sont ceux qui affectent les ressources névralgiques critiques (gravité élevée) dont l indisponibilité est temporaire ou définitive, partielle ou totale car elles affectent gravement les objectifs de l entreprise. Généralement, on réalise l'analyse sur l'ensemble des ressources, afin de prendre le maximum d'informations et d'essayer d'identifier les gravités élevées Quelles sont les sources de risques pouvant affecter nos ressources perceptibles? Une ressource critique est à la fois perceptible «névralgique» et sensible «vulnérable» (figure 2). Identifier une ressource perceptible repose surtout sur la connaissance de l'entreprise. Une ressource sensible requiert une méthode et une habitude que seul un professionnel de la gestion des risques peut apporter. Figure 2. Sources de risques affectant les ressources de l entreprise 4.2. Techniques d identification de risque L analyse du passé, l évaluation de l actuel et les techniques de créativités (l avenir) sont autant de techniques qui peuvent aider à répondre aux questions précédentes (IV.1).

8 8 CIGIMS L analyse du passé L analyse du passé implique de prendre en compte ce qui est arrivé auparavant dans la même situation ou dans une situation comparable. Pour ce faire, il faut se baser sur des points de référence bien définis pour s assurer que les situations sont vraiment semblables ainsi qu utiliser son discernement pour filtrer l information et retenir seulement les risques qui s appliquent. Pour chaque cas, il faut se demander si les risques passés identifiés pourraient advenir à nouveau, cette fois-ci Les évaluations de l actuel Ces outils impliquent une analyse détaillée de la situation présente et son évaluation par rapport à des schémas, des modèles et des référentiels connus permettant de révéler les domaines d incertitude. Contrairement à l analyse du passé, les évaluations de l actuel ne se servent pas de références antérieures, elles se basent uniquement sur les données de la situation telle qu elle existe Les techniques de créativité Il existe plusieurs méthodes qui incitent les participants à se servir de leurs imaginations pour découvrir des risques qui pourraient influer sur la réussite de leurs objectifs. Ces techniques dépendent de leurs capacités à la réflexion créative, individuellement ou en groupe, leur succès dépend souvent de la qualité de l animateur. [3] Mais, chaque outil d identification des risques a ses forces et ses faiblesses, et aucune technique ne peut à elle seule servir à révéler tous les risques identifiables. Parce que l analyse du passé ne peut être valable que si la situation antérieure est bien comparable, la même chose pour les évaluations de l actuel qui dépendent étroitement de la qualité du processus d analyse et de la capacité des participants à comprendre ce qui se passe réellement et finalement les techniques de créativité qui ne peuvent réussir que si les participants sont capables d imaginer l avenir. La meilleure solution, alors, pour identifier les risques est de se servir d un mélange de techniques, une de chaque catégorie, le passé, le présent et le futur. Il peut s avérer utile d utiliser une liste de contrôle des risques (analyse du passé), avec une analyse des hypothèses (évaluation de l actuel) suivi d un remue-méninge (créativité) [3]. Les sources d informations qui peuvent être utiles dans cette démarche sont multiples. Nous en retiendrons trois principales. - Contrôle, visite, inspection et observation «l importance de l observation».

9 Identification & classification des risques 9 - Entretiens, sondages et enquêtes «l importance du recensement». - L analyse de l historique, le retour d expériences et la traçabilité «l importance de capitalisation et de réutilisation». [8] Une bonne pratique est d impliquer dans chaque technique des parties prenantes différentes, de préférence par groupes, pour obtenir des points de vue différents. Toute organisation qui se fierait à un seul point de vue ou qui n utiliserait qu une seule technique d identification aurait de fortes chances d ignorer des risques importants et de s exposer ainsi à des menaces qui auraient pu être évitées d opportunités potentielles qui pourraient être saisies. Des points de vue multiples donnent une plus large perspective des événements qui pourraient agir sur les objectifs, ce qui permet de mieux identifier les risques. 5. Hiérarchisation des risques Tous les risques identifiés et repérés peuvent être mesurés par deux caractéristiques : - La fréquence d'apparition (Probabilité d occurrence), - La gravité de leurs conséquences. Nous pouvons alors déterminer les combinaisons (risque / gravité / fréquence) acceptables. Figure 3. Matrice probabilité-gravité [5]

10 10 CIGIMS 2012 Avec : A : risque se produisant plusieurs fois dans un atelier. B : risque pouvant se produire dans un atelier. C : risque déjà arrivé dans une entreprise similaire. D : risque déjà arrivé dans l industrie. E : risque jamais arrivé dans l industrie. Chaque entreprise doit focaliser son attention sur les risques de catégorie2 (figure3). Il est possible d anticiper ici sur la présentation des instruments de traitement des risques. Les gestionnaires s efforcent de réduire les risques de catégorie2 par la prévention, la protection et autres modes de contrôle alors que la suspension et la suppression s appliquera surtout à la catégorie3. 6. Matrice d occurrence binaire des risques probables par type de secteur d activités Tous ces risques n ont évidemment pas la même acuité, Certains sont négligeables pour une entreprise, majeurs pour une autre. Alors, l objectif de cette partie est d élaborer une matrice d occurrence binaire rassemblant les différents risques et les secteurs d activités (typologie de chaque entreprise). Les colonnes représentent les risques et les lignes représentent les secteurs d activités. L exploitation de cette matrice s effectue en positionnant les éléments de la matrice à «0» ou «1» : 1 : Le risque probable existe dans le secteur d activité. 0 : Le risque probable n existe pas dans le secteur d activité.

11 Risque économique Risque naturel Risque environnemental Risque psychosocial Risque technologique Risque logistique Risque de manutention Risque biologique Risque chimique Risque physique Risque mécanique Risque électrique Risques Identification & classification des risques 11 Secteur d activité Secteur agroalimentaire Agriculture Secteur industries d extraction Manufacturière : (automobile, métallurgie, machines) Textile Chimique, pharmacie, pastique,

12 12 CIGIMS 2012 pétrochimique Bâtiment et génie civil Electronique, Electrique Aéronautique Maritime Informatique Service (bureau) Secteur logistique Nucléaire Laboratoire chimique, biologique, ou des essais mécaniques Matrice d occurrence binaire des risques probables par type de secteur d activités

13 Identification & classification des risques 13 Les risques professionnels, comme cités dans les paragraphes précédents, sont nombreux et variés, et leur détection reste difficile d une entreprise à une autre. Les techniques d identification des risques sont incertaines pour quelques entreprises vu la difficulté de déceler l existence des risques présents, le manque des sources d informations et la longue étude par rapport au temps que nous sommes censés de faire (voir paragraphe 4.2). Pour faire face à cette situation, il convient d élaborer cette matrice d occurrence binaire permettant d identifier les risques probables de chaque secteur d activité d entreprises sans faire appel aux techniques précédentes. 7. Etude de cas Afin de valider l étude proposée, nous prenons comme étude de cas l identification des risques industriels dans le service logistique au sein d'une multinationale L analyse du passé Les risques passés identifiés dans le service logistique sont ceux dus à la manutention, tel (figure 4) : - Décrochage de la charge : ce type d accident est dû essentiellement à un mauvais élingage et une mauvaise maitrise des règles. - Rupture d élingage: Ce type d'accident arrive malheureusement très souvent et provoque de graves conséquences humaines et matérielles. La cause est souvent la rupture de l'attache qui est due soit à une mauvaise connaissance sur l'utilisation du matériel d'élingage, soit une défaillance de l'anneau de levage de la pièce à soulever. - Ecrasement de la victime : l écrasement ou le choc de la victime entre une charge ou l obstacle est une cause très fréquente d accidents. Elle concerne le conducteur, l élingueur, la personne qui guide la charge ou une personne non impliquée dans l opération de levage. Ce risque est dû au déplacement de la charge dans un environnement encombré. - Blessure des élingueurs (coincement, écrasement, électrisation, etc.) : le matériel de manutention installé à proximité d'une ligne à haute tension doit respecter des règles de sécurité strictes. Une distance minimale doit être laissée entre les éléments mobiles du matériel de manutention (câble, charge, structure de la grue) et la ligne électrique. Cette distance est plus ou moins importante en fonction de la puissance. Le contact direct ou une approche de cette ligne peut présenter un danger mortel pour les personnes se trouvant à proximité.

14 14 CIGIMS Chute de charge : la chute de la charge est la cause la plus fréquente d accidents. Elle est due à un mauvais élingage de la charge, à une conduite inappropriée ou à une rupture mécanique. Type d'accidents Décrocharge de charge %6 %5 %13 %40 Rupture d'élingue, crochet, accessoires ou anneau Ecrasement de la victime %14 Coincement main ou vras entre charge et élingue %22 Chute d'une partie d'une charge fractionnée Autre Figure 4. Historique des Accidents produits au service logistique jusqu au 2009[6] 7.2. Les évaluations de l actuel (existant) Dans la situation actuelle, les risques identifiés sont dus, aussi, à la manutention, mais dans ce cas nous trouvons (figure 5): - Rupture de la flèche ou de la tourelle : ce genre d accident est fortement lié à l état mécanique inadéquat du matériel de manutention, ainsi qu à une mauvaise maitrise des règles d élingage (surcharge) ; - Heurt de personnes : ce type d accident est fortement lié au non respect de la distance entre la charge et un obstacle (balancement).

15 Identification & classification des risques 15 Type d'accidents décrochage de la charge %14 %14 %14 %29 %29 Rupture de la flèche ou de la tourelle Chute de la charge Ecrasement de la victime Heurt des installations par flèche Figure 5. Historique des Accidents produits au service logistique au cours de [6] 7.3. Les techniques de créativité Il existe cependant de fortes possibilités pour que ce secteur soit menacé par d autres risques, comme : - Risques économiques : - Changement des forces du marché. - Risques naturels : - Catastrophes naturelles, - Affaissement du sol, - Vent fort, - Inondation. - Risques environnementaux : - Pollution de l environnement. - Risques logistiques : - Accidents des véhicules (camions, voiture, matériel de manutention) dus à une erreur de conduite par exemple. - Risques dus à la manutention : - Renversement des engins de manutention, qui peut être du à une surcharge. - Risques humains et psychosociaux : - Risques d accident accru, - Absences répétées du personnel et arrêts de travail.

16 16 CIGIMS Conclusion Nous avons présenté une classification des différents types de risques rencontrés par les travailleurs et les gestionnaires dans le cadre de l exercice de leurs activités professionnelles. D une part, nous les avons identifié par ordre chronologique (passé, présent et futur) d autre part, nous les avons hiérarchisé et mesuré par les deux caractéristiques (probabilité d occurrence et gravité des conséquences). Ensuite, nous avons élaboré une matrice d occurrence binaire contenant chaque risque avec sa possibilité d existence dans les différents secteurs d activités. La matrice binaire proposée renseigne sur l existence ou non des risques. Afin d enrichir d avantage cette matrice, nous envisageons de faire appel à d autres méthodes qui permettent de définir l acuité exacte de chaque risque. Bibliographie [1] B. BARTHELEMY, J. QUIBEL, Gestion des risques de l entreprise, AG1 100, [2] C. BRODHAG, N. GONDRAN, K. DELCHET : Du concept à la mise en œuvre du développement durable : théorie et pratique autour de guide SD Revue VERTIGO, Novembre [3] D. HILLSON, Les Trois Temps de l Identification des Risques: le Passé, le Présent et le Futur, [4] F. MASROURI, A. PANTET, Classification des risques, éditeur : Université de Bordeaux I, UNIT [5] J. BOISNARD, M. PETIT, R. BARTHE, Risques Industriels Technologiques, [6] M. GUENNOUN, S. AMEQRANE, Projet de fin d Etudes. Etude technico-économique comparative entre l utilisation des grues et l utilisation des palans électromécaniques, pour les interventions de manutention aux ateliers phosphoriques et engrais, ENSA de Fès. [7] N. MARGOSSIAN, Risques professionnels, 2 ème éditions, Dunod, [8] O. HASSID, La gestion des risques, 2 ème éditions, Dunod, [9] P. VIRNEMEN, Lexique de finance «Risque économique», VIRNEMEN 2012.

(Démarche et méthode)

(Démarche et méthode) Altaïr Conseil Transformation Gouvernance - Risques Elaborer la cartographie des risques (Démarche et méthode) 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr contact@altairconseil.fr

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

THEME : LA GESTION DES RISQUES APPORTS THEORIQUES. I- La nature des risques

THEME : LA GESTION DES RISQUES APPORTS THEORIQUES. I- La nature des risques APPORTS THEORIQUES THEME : LA GESTION DES RISQUES Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/gestion_de_projet http://123business-fr.com/riskanalysis.aspx Roger AÏM, «L essentiel de la gestion de projet»,

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr Intitulé Conférence Philippe de FAUCAMBERGE au salon EXPOPROTECTION PARIS 05 11 2014 Manager la Sécurité et la Santé au Travail et améliorer les performances de l Entreprise en utilisant le Document Unique

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

LE MANAGEMENT DU RISQUE

LE MANAGEMENT DU RISQUE LE MANAGEMENT DU RISQUE S O M M A I R E Définition des différents termes Les différents types de risque Méthodologie d évaluation et de gestion du risque Exemples de management du risque DÉFINITIONS Danger

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

Atelier Management des risques

Atelier Management des risques Atelier Management des risques Fabienne GREGOIRE Consultante Auditrice Pierre FEUTREN Responsable Industriel PRESENTATION RAPIDE DES INTERVENANTS PARTITIO ET JEDO TECHNOLOGIES Quelques chiffres concernant

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 9-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 9 : L évaluation des risques professionnels en médecine nucléaire Le document unique. L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne 1 Plan de la présentation - Introduction et chiffres du CHUV - Historique en SST - Analyse

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

La Gestion globale et intégrée des risques

La Gestion globale et intégrée des risques La Gestion globale et intégrée des risques (Entreprise-wide Risk Management ERM) Une nouvelle perspective pour les établissements de santé Jean-Pierre MARBAIX Directeur Technique Ingénierie Gestion des

Plus en détail

Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT

Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT Spécial catastrophe ou simple malheur! Ce ne sont pas les exemples d évènements inusités

Plus en détail

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Dr Hervé LECLET Publié dans : Labelix, lettre d information trimestrielle n 8 juillet 2009 Le critère 2.2.10 de la référence

Plus en détail

Risk Management pour les entreprises

Risk Management pour les entreprises Risk Management pour les entreprises Ne laissez rien au hazard RM- Maîtrise Risk Management pour les entreprises procéder avec méthode La gestion repose sur un processus de prise de et d activités en constante

Plus en détail

RESUME DES NORMES ISO

RESUME DES NORMES ISO RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301 ISO 19011 : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - M.

Plus en détail

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333)

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) Cours #7 Hiver 2012 Ordre du jour Gestion des risques Introduction Concepts & définitions Processus d analyse Outils & méthodes Résultats Pause de 15 minutes Suivit des coûts

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention L entretien préventif des équipements Qui de mieux placé qu un spécialiste de l entretien automobile pour faire valoir les avantages d un entretien préventif? Celui-ci persuade

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par Le livret d accueil du BTP vous est proposé par ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '( /$ &216200$7,21 '8 75$9$,/ (7 '( / (03/2, '( /$ *8$'(/283( ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '(

Plus en détail

La gestion des risques

La gestion des risques La gestion des risques Être assuré contre les risques, c est bien mais est-ce suffisant? ir. Eric Depré Lennikseweg 19 1700 Dilbeek tel: 02/5697166 fax: 02/5697094 mobile: 0476431061 E-mail :eric.depre@skynet.be

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Nettoyage du Matériel Roulant

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Nettoyage du Matériel Roulant CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Nettoyage du Matériel Roulant Ce document décrit le niveau d exigence relatif à chacun des critères du système d évaluation appliqué à la

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR Bordeaux, le 10 février 2015 Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR afnor GROUPe QUI ESTAFNOR? Pour un management

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra Les outils de planification d achat Préparé par : Othman karra plan INTRODUCTION I. Rôle des stocks dans la fonction achat 1. définition des stocks 2. avantages et inconvénients des stocks 3. types de

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

FICHE. ConseilOrga THÉMATIQUE. Quelles différences entre ISO et PMI, concernant le management de projet? Mars. Asssitance & Direction de projets

FICHE. ConseilOrga THÉMATIQUE. Quelles différences entre ISO et PMI, concernant le management de projet? Mars. Asssitance & Direction de projets FICHE Mars ConseilOrga 2013 THÉMATIQUE Asssitance & Direction de projets Quelles différences entre ISO et PMI, concernant le management de projet? Ces quatre derniers mois ont été très riches pour le management

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD Encadré par M. LAHYANI PLAN PLAN Introduction Différentes définitions du risque La perte d exploitation L assurance pertes d exploitation après incendie Définition Définition

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques La démarche d analyse des risques Les principes généraux de prévention les phases de la démarche analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 1 Séminaire GLOBAL Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques Bruno Debray Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 2 Plan Quelques documents de référence sur

Plus en détail

Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier?

Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier? Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier? Alger, le 23-24 Novembre 2009 Présentée par: Mlle Amina NADJI Doctorante en 3ème année sciences économiques (CRIISEA, Centre

Plus en détail

Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour d expérience

Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour d expérience Rencontre des métiers de la santé: management de la qualité et gestion des risques 28 et 29 mai 2009 - Strasbourg Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour

Plus en détail

Ce document a été réalisé avec le concours de :

Ce document a été réalisé avec le concours de : L évaluation des risques professionnels Guide d élaboration du document unique Ce document a été réalisé avec le concours de : La Mutualité Sociale Agricole Le Service de l Inspection du Travail et de

Plus en détail

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID Conférence présentée au congrès de l'aqhsst à Gatineau le 18 mai 2012 Le suivi après l'implantation

Plus en détail

Gestion des risques en stérilisation

Gestion des risques en stérilisation Gestion des risques en stérilisation 1. Définition de base AMDEC: Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité. 2. Type d AMDEC : domaine d application L AMDEC procédé L AMDEC

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011

Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011 www.varm.fr La gestion du risque s organise Jean-Francois DECROOCQ - 11/03/2011 Sommaire Introduction... 2 Risques individuels... 2 I.0 La gestion de risques individuels... 2 I.1 La responsabilité des

Plus en détail

MAINTENANCE INDUSTRIELLE

MAINTENANCE INDUSTRIELLE MAINTENANCE INDUSTRIELLE Contraintes réglementairesr et réalitr alité des interventions 1 PRENDRE EN COMPTE LA SITUATION INITIALE Maîtrise des opérations de maintenances PROBLEMATIQUE : Les opérations

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 www.pr4gm4.com Gestion des risques Présentation Mars 2010 Copyright 2010 - PR4GM4 Actualité du 27 janvier 2010 2 Actualité du 11 février 2010 3 Domaine

Plus en détail

Votre objectif. Notre ambition. Avant-propos. > à noter

Votre objectif. Notre ambition. Avant-propos. > à noter Avant-propos Avant-propos Votre objectif Vous souhaitez réussir un projet d amélioration ou développer une démarche jusqu à l obtention du certificat attestant sa conformité à un référentiel international

Plus en détail

Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs

Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs 1. Introduction 2. Concepts de la gestion

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Vue aérienne de l environnement du dépôt

Vue aérienne de l environnement du dépôt Risques liés au voisinage Les ERP suivants se trouvent dans un rayon de 500m principalement à l Ouest : - le cinéma en plein air, ouvert en période estivale à 320m (environ 100 personnes) ; - l hôtel des

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 A. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE I. Entreprise (Modules 114 115 116) I.1. Approche économique (M114) a) Entreprise et production

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA et son musée affilié, le Musée canadien de la photographie contemporaine Approuvée par le conseil d'administration du MBAC, le 22 mars

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Le rôle d un tableau de bord

Le rôle d un tableau de bord CHAPITRE 1 Le rôle d un tableau de bord Introduction «Trop d informations tue l information.» Proverbe japonais Sur le plan théorique, un tableau de bord est un outil de reporting regroupant différents

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

COMMENT EVALUER UN RISQUE

COMMENT EVALUER UN RISQUE COMMENT EVALUER UN RISQUE Rappel : danger et risque Le danger est la propriété ou capacité intrinsèque d un équipement, d une substance, d une méthode de travail, d un environnement à causer un dommage

Plus en détail

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels Charte Prévention Artisans et Entreprises du Bâtiment La démarche V.A.L.E.U.R. Bien sûr... Boîte à outils Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels État des lieux du risque Statistiques

Plus en détail

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE Finalité de la démarche Evaluer les coûts résultant de la non-qualité.. Prérequis Notions élémentaires sur la démarche qualité et ses outils. 1 Les définitions

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER CHAPITRE 2 STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre Les premiers pas de la stratégie VO Le fonctionnement de la matrice de stockage

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques professionnels

Le document unique d évaluation des risques professionnels Le document unique d évaluation des risques professionnels Guide pratique L'info pratique en droit du travail AVERTISSEMENT : Ce document ne dispense en rien de consulter un spécialiste pour adapter au

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES*

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* R. GESTION DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* Le Groupe de travail des politiques de coopération en matière de et de normalisation: Reconnaissant que l atténuation du risque qui peut avoir une incidence

Plus en détail

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche du juillet 006 la version allemande fait foi Le Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

Résultats de l étude de marché

Résultats de l étude de marché Résultats de l étude de marché Résultats présentés le 30 septembre 2008 à l occasion du premier petit déjeuner Epsilon Consulting 1. Description du contexte : L Hygiène, la Sécurité et l Environnement

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

Gestion de projet - réduction et suivi des risques

Gestion de projet - réduction et suivi des risques Gestion de projet - réduction et suivi des s GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table

Plus en détail