PROJET D ETABLISSEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET D ETABLISSEMENT 2013 2017"

Transcription

1 PROJET D ETABLISSEMENT EHPAD«Le Soleil d Automne» Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Avenue Blanche Peyron Domaine d Escoutet TONNEINS SYNTHESE 1. La présentation Ce projet d établissement, le premier pour cette structure, est une déclinaison du Projet de la Fondation, lui-même en adéquation avec les politiques publiques. Le personnel de l établissement a participé aux groupes de travail qui ont permis la construction d un projet d établissement qui se veut ambitieux autour d un projet de vie qui donne au sujet âgé toute la place qui lui revient dans la société humaine. Les résidents et les familles ont été associés à cette démarche dans le cadre d une rencontre, d une enquête de satisfaction ainsi qu à l occasion de réunions du comité de pilotage. Ainsi, ce projet que nous vous présentons est le fruit d un travail d équipe. Sa rédaction à durée 18 mois et a nécessité 12 réunions. Nous avons voulu qu il reflète le quotidien, nos attentes et nos questionnements. Pour ce projet d établissement, nous avons choisi de poser notre travail au travers de 7 parties : 1. Le projet Institutionnel 2. Le projet de vie 3. Le projet d animation ou du service de la vie sociale 4. Le projet de soins 5. Le projet social 6. Le projet financier 7. Les axes d amélioration sous la forme de fiches actions Cette présentation que nous vous proposons, vous permettra de vous donner un aperçu visuel sur l état des lieux de l établissement et de notre questionnement sur les axes d amélioration choisis. 1

2 2. Sa localisation La maison de retraite «le Soleil d Automne» se situe à 3 km du centre ville de la commune de Tonneins, ville du Lot-et-Garonne, petit département de l Aquitaine, située à 15kms de la Sous préfecture Marmande. Le nombre d habitants à Tonneins est de habitants, Aujourd hui, au cœur d'un grand parc arboré, de 3 hectares, l architecture de notre établissement s élève sur 3 niveaux et permet l accueil de 50 résidants dans des chambres individuelles meublées ou non et équipée de tout le confort nécessaire. 3. Une histoire à ne pas oublier Edifié en 1759, le domaine d Escoutet est racheté par l Armée du Salut en 1928 qui en fait une véritable maison de retraite pour une vingtaine de vieillards agricoles. Au fil des années, l établissement se développe. En 1976, sa capacité d accueil passe à 46 places, sa prise en charge se médicalise en 1981 jusqu à une refonte complète en 1992 avec des travaux d humanisation. Les années 2000 voient imposer aux établissements du secteur social, médico-social et sanitaires des normes de sécurité, d accessibilité de prise en charge des résidents en tenant compte d une évolution complexe de leurs pathologies. La réflexion sur une réhabilitation substantielle de la maison de retraite de Tonneins est engagée. 4. Un cadre juridique Le cadre juridique de la Maison de retraite «Le Soleil d Automne» est délimité par le code de l action sociale et des familles qui prévoit dans son article L312-1, tiret I, alinéa 6, que sont des établissements et services sociaux et médico-sociaux, au sens du présent code, les établissements et les services, dotés ou non d'une personnalité morale propre, lorsqu ils accueillent des personnes âgées ou leur apportent à domicile une assistance dans les actes quotidiens de la vie, des prestations de soins ou une aide à l'insertion sociale. Un EHPAD est donc un établissement médico-social qui, parmi tous ceux qui accueillent des personnes âgées, héberge principalement des personnes dépendantes. L autorisation d ouverture a été délivrée le 1 er janvier L habilitation à l aide sociale des 50 places a été délivrée par le Préfet de Lot-et-Garonne le 23 octobre 1975, et rendue exécutoire le 1er janvier Le dernier conventionnement à l aide personnalisée au logement (APL) des 50 places d hébergement a été pris le 23 juin L établissement a signé sa première Convention Tripartite en novembre 2004 entre L Etat, le Département et la Structure. Afin de maintenir les engagements réciproques, le renouvellement de cette convention de 2 ème génération est acté en mai Cette convention définit pour 5 ans les conditions de fonctionnement de l établissement tant au plan financier que sur celui de la qualité de la prise en charge des personnes et des soins qui sont prodigués à ces dernières. 5. Une population accueillie ciblée La vocation de l'établissement est d'accueillir toute personne âgée d au moins 60 ans (sauf dérogation) dépendante ou non, seule ou en couple, soit par son libre choix, soit lorsqu'une institutionnalisation devient indispensable. En 2012, la moyenne d âge est de 85 ans. 39 femmes pour 11 hommes. 96% sont du Lot-et- Garonne 2

3 6. Des professionnels engagés au service des usagers Pour accueillir, renseigner et accompagner chaque jour nos 50 résidant, une équipe pluridisciplinaire de 36 agents pour ETP, soit un taux d encadrement de 0.67, nous retrouvons : Directeur, Chef de bureau (Cadre administratif), Agent d accueil, Médecin coordonnateur, Psychologue, Infirmière Référente (Cadre infirmier), Infirmières, Aides-soignantes, Agents de soins Aide MédicoPsychologique, Animatrice Agents des Services Hôteliers, Lingère, Agent d Entretien Technique, Cuisinier, Commis de cuisine, Tournants de cuisine. Des professionnels libéraux interviennent régulièrement au sein de la Résidence : médecin traitant, kinésithérapeute, orthophoniste, pédicure Depuis le 1 er janvier 2011, une équipe de direction composée du cadre infirmier, du cadre administratif et du directeur manage les équipes dans notre projet social. 7. Des prestations sans cesse améliorées et à améliorer autour de projets Deux des points de l établissement concernent une autonomie entretenue dans la gestion de la restauration et de l hôtellerie Le projet d animation ou du Service de la vie sociale : Ce projet de l EHPAD précise les points forts et prioritaires arrêtés par l établissement, pour le développement de l animation et de la vie sociale des personnes âgées en s appuyant sur la charte de l animation en gérontologie. Il est centré sur le respect de l individu et de ses désirs. Animer, c est vivre au rythme du quotidien des personnes âgées, de leurs habitudes de vie, de leur culture. L expression est favorisée avec un Conseil de la vie sociale composé de 12 membres, qui se réunit tous les trimestres, des groupes d expression des résidants tous les deux mois, un journal interne sur la vie de l établissement. Le projet de Soins ou le prendre soin au quotidien : Depuis la loi du 2 janvier 2012, la place du soin est s est vu modifiée, les professionnels doivent privilégier le prendre soin et l accompagnement. Le résident devient alors acteur de sa vie et non pas un objet de soin. Notre projet de soins définit les objectifs généraux en matière de qualité, d organisation et d évaluation des soins, ainsi que les mesures permettant la réalisation de ces objectifs. L accompagnement spirituel est libre avec une offre cultuelle régulière tout en respectant les convictions et la liberté de conscience de l ensemble des acteurs de l établissement. Le projet financier : Ce projet présente des résultats chiffrés prouvant l efficacité mais aussi les limites du fonctionnement actuel de l EHPAD. C est une occasion de présenter la gestion ternaire de notre structure en tenant d indicateurs fondamentaux tels que l activité, la dépendance, la gestion des dépenses et des recettes dans une politique permanente de lutte contre le gaspillage. Les résultats pour 2012 sont encourageant avec un excédent comptable de près de

4 8. Ce qu il nous reste à faire Mettre davantage de sens dans notre travail! Nous sommes convaincus qu il nous faut tendre vers un accompagnement adapté, individualisé et de qualité. Cela demande une réflexion et une véritable volonté de modifier nos pratiques professionnelles que ce soit au niveau de l encadrement ou au niveau de la prise en charge globale de nos résidents. Nos axes d évolution et d'amélioration restent très divers. Ils se présentent sous la forme de 7 objectifs : Axe n 1 Réactualisé le livret d accueil des nouveaux résidents C est améliorer le visuel et l information de notre livret d accueil en tenant compte de l actualité et de l évolution de l établissement en matière de prestations, d espaces et de tarification. Axe n 2 Le projet architectural d une construction neuve et de la réhabilitation de l existant Nous l avons vu dans l historique de l établissement, il nous faut poursuivre notre évolution structurelle et technique. Il s agit ici d améliorer les conditions générales de vie des résidents et du personnel. Mettre en conformité l ensemble des locaux. L évolution démographique, épidémiologique et des aspirations des personnes âgées de façon générale, conduisent les établissements à orienter leur offre vers l accueil des personnes les plus dépendantes de façon quantitative ou qualitative. Axe n 3 Ouvrir un P.A.S.A Ouvrir un Pôle d Activité et de Soins Adaptés pour une prise en charge adaptée de résidents atteint de démence. C est un besoin d'une prise en charge différente en fonction des pathologies de nos résidents. Objectifs : Une meilleure qualité de vie en structure pour les résidents non atteints de troubles ainsi que pour les résidents du PASA Axe n 4 Ouvrir des places d hébergement temporaire Ouvrir un hébergement temporaire pour 2 à 3 places. Demandes régulières de séjour temporaire et faciliter l'intégration définitive dans l'établissement. Objectifs : Répondre à la demande des familles et favoriser la transition du domicile à la collectivité. Axe n 5 Augmenter la capacité d accueil en hébergement permanent Augmenter la capacité d'accueil des personnes en attente d'une place. Augmentation régulière du nombre de demandeurs sur la liste d'attente. Nous comptabilisons une moyenne annuelle de 30 à 35 inscriptions. Le taux d occupation ne cesse de progresser depuis les 5 dernières années avec un taux d occupation à 99.81% en Axe n 6 Former l ensemble des salariés pour comprendre la personne âgée désorientée Former tous les salariés pour mieux comprendre et communiquer avec une personne âgée désorientée, capacité à adopter une attitude empathique vis-à-vis de la personne désorientée. 4

5 Axe n 7 - Former l ensemble des salariés à l utilisation du Projet de Soins Individualisé et informatisé Former tous les salariés à l'utilisation du PSI afin de pouvoir établir des projets de soins individualisés. Etablir un projet de soins individualisé le plus complet possible pour une prise en charge optimale. Pour conclure Nous avons évalué dans cette écrit, nos forces, nos faiblesses, nos insuffisances face à l accroissement et à la spécificité marquée des demandes d accueil. En définissant de nouvelles priorités et des objectifs ciblés, ce projet d établissement permet d orienter notre activité vers une logique de cohérence entre les besoins et les attentes de nos personnes accueillies, les politiques locales et nationales, et l engagement de notre Fondation à laquelle nous appartenons et qui forme, valide et soutient les actions et le dynamisme de nos actions sur le terrain. N oublions pas que les projets auxquels nous participons, les décisions que nous prenons peuvent donner une nouvelle valeur à nos existences puisque nous sommes les futurs vieillards de demain. Comment alors, ne pas se sentir concernés par l écoute et les améliorations à apporter au sein des institutions, qui seront peut-être les nôtres demain? 5

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE Evaluation externe de l EHPAD de la Fondation Roguet 2012 SYNTHESE I. Introduction L évaluation externe a été introduite par la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale.

Plus en détail

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES 28, rue St Honorat 83510 LORGUES www.ehpad-saint-francois.fr Tèl : 04.94.60.33.50 Fax : 04.94.60.33.59 LES FORMALITES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL. Synthèse

PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL. Synthèse PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL Synthèse Fort de l histoire et des valeurs de l association gestionnaire du Centre Médico-social Basile Moreau, le projet d établissement affirme les principes

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Livret d accueil EHPAD du Perray

Livret d accueil EHPAD du Perray Livret d accueil EHPAD du Perray Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes Hôpital du Perray BP 13 91360 Épinay-sur-Orge Tél. : 01 69 25 43 71 Bienvenue à L EHPAD du Perray Vous êtes

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

et maladies apparentées

et maladies apparentées et maladies apparentées 02/03 Sommaire Préface Préface du médecin directeur. 03 Informations sur la maladie. 04 Objectifs de l esa.. 05 L équipe médicale, ses compétences... 06 La charte Alzheimer 08 témoignage

Plus en détail

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Une réponse aux besoins recensés sur le département Les services de l association Trait d'union - Bol d Air (TUBA) accueillent des personnes polyhandicapées

Plus en détail

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée.

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. EHPAD SAINT MENS INTRODUCTION : L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. Ce temps de vie est souvent de plusieurs mois voire plusieurs années. Nous

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 La maison de l Automne se veut être un lieu de vie, et depuis sa création, n a de cesse de repenser ses actions afin d apporter des réponses adaptées

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

108, rue Thomas Riboud l 01250 Jasseron l Tél. 04 74 30 01 77 l Fax 04 74 30 01 96 l direction@st-joseph-jasseron.fr l www.st-joseph-jasseron.

108, rue Thomas Riboud l 01250 Jasseron l Tél. 04 74 30 01 77 l Fax 04 74 30 01 96 l direction@st-joseph-jasseron.fr l www.st-joseph-jasseron. Dole A39 Saint Joseph Jasseron RN 8 5 97 RN Viriat 3 Paris A40 RN 79 RD 936 Saint-Denislès-Bourg Jasseron JASSERON RD 9 BOURGEN-BRESSE 6 RD 93 79 RN Lyon A40 75 83 RN Péronnas 108, rue Thomas Riboud l

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

SYNTHESE Projet d établissement 2014/2018

SYNTHESE Projet d établissement 2014/2018 SYNTHESE Projet d établissement 2014/2018 Items I. L établissement : son environnement et sa philosophie Nos valeurs : - Le respect des droits et libertés de la personne accueillie - Le résident au centre

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire.

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire. Bienvenue Située à coté de la gare et du centre historique de la ville, équipée d agréables terrasses aménagées et d un parking pour les visiteurs, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/ Abrégé du rapport Evaluation des activités et de la qualité des prestations EHPAD Louise de la Vallière 7 rue de la Citadelle 37330 Château la Vallière 1/9 SOMMAIRE Abrégé du Rapport d évaluation... 3

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE. Uriopss RA 18 avril 2013

EVALUATION EXTERNE. Uriopss RA 18 avril 2013 EVALUATION EXTERNE Uriopss RA 18 avril 2013 Etape 1 : Se préparer Acteurs engagés Phases de préparation de la visite Outils - Directeur et encadrement - Evaluateur - Evaluateur Rencontre préalable avec

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 La MARPA Un Label ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 Le Label MARPA 2015 Le Label MARPA est attribué par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole aux projets qui concrétisent les

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Association Tutélaire des Majeurs. Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF

Association Tutélaire des Majeurs. Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF Association Tutélaire des Majeurs Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF L ATMP intervient depuis bientôt 40 ans au service des personnes socialement fragilisées qui ne peuvent plus pourvoir seules à

Plus en détail

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES LA SCOP E2S Acteur de l économie sociale et solidaire, E2S Développement s inscrit dans une recherche d innovation sociale pour répondre à des

Plus en détail

Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences?

Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences? EHPAD «Les Charmilles» 225 rue Jean Jaurès 59880 SAINT-SAULVE Tél. : 03.27.28.77.18 Fax : 03.27.35.90.16 Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences? Le fonctionnement d

Plus en détail

accompagner, renforcer, faciliter, faire connaître

accompagner, renforcer, faciliter, faire connaître WWW.ANFH.FR accompagner, renforcer, faciliter, faire connaître Les ateliers de Roquefeuil 11 avenue de la Grande Ourse 97434 SAINT GILLES LES BAINS Tél : 02 62 90 10 20 Fax : 02 62 90 10 21 oceanindien@anhf.fr

Plus en détail

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement Résidence Le Pivert Sàrl Concept d accompagnement Elaboré en interdisciplinarité avec un représentant des secteurs soins, animation et restauration. Est décliné dans ce document, notre vision globale dans

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située en plein cœur du 10 e arrondissement près du canal Saint-Martin et dotée d un jardin ombragé privé, d une terrasse et de plusieurs salons conviviaux, notre maison de retraite médicalisée

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action»

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» 9 septembre 2010, Bienne Exposé initial: Positionnement de l aide et des soins à domicile du point de vue des cantons. Pierre-Yves

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

PROJET ET GOUVERNANCE AU SEIN DU RESEAU UNA

PROJET ET GOUVERNANCE AU SEIN DU RESEAU UNA PROJET ET GOUVERNANCE AU SEIN DU RESEAU UNA JP GALLAIRE Président de MAXI AIDE GRAND LYON Président UNA RHONE Vice Président UNA RHONE ALPES PRESENTATION DU RESEAU UNA UNA - Union nationale des associations

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située dans un quartier facile d accès, sur la rive gauche de Rouen face au jardin des Plantes et dotée d un jardin sécurisé et aménagé, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille

Plus en détail

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil PERSONNES ÂGÉES CAPACITÉS D ACCUEIL ET SERVICES POUR PERSONNES ÂGÉES Contexte A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil dans les établissements d hébergement

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD RÉSIDENCE L épine Laval à vos côtés au fil de la vie 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS LA RéSIDENCE L EPINE L environnement 4 Les locaux

Plus en détail

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS 1.1 LES ATELIERS DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS Les usagers du SESVAD de par leurs pathologies, leurs handicaps, leur parcours social, familial, peuvent être en rupture avec leur environnement, leurs

Plus en détail

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr Bel-Air 37390 La Membrolle-sur-Choisille «L INTERVALLE» Livret d Accueil : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr 1 Sommaire Introduction -----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale Thème 2 Les métamorphoses des politiques de Protection sociale 1 Les métamorphoses de l Assurance maladie Entretien avec Frédéric Van Roekeghem Directeur général de la CNAMTS Interview réalisée le 29 novembre

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2 1.1 Organisme Gestionnaire 2 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 1.4 Population(s) et activités 4 1.4.1 Le public accueilli 4 1.4.2

Plus en détail

La Charte Alzheimer, éthique et société 2011

La Charte Alzheimer, éthique et société 2011 Conseil général CIDPA CLIC départemental Centre d Information Départemental Personnes Agées 38 avenue Bollée - 72000 LE MANS 02.43.81.40.40 - Fax : 02.43.76.17.54 cidpa@cg72.fr - Site internet : www.cidpaclic.sarthe.org

Plus en détail

Plan régional en faveur de l égalité

Plan régional en faveur de l égalité Plan régional en faveur de l égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides Avec l'adoption du Plan handicap, la Région Rhône-Alpes s'engage à favoriser l'égalité entre personnes handicapées

Plus en détail

Un mode de vie "comme chez soi"

Un mode de vie comme chez soi Foyer résidence pour personnes âgées Les Myosotis sont un foyer d hébergement bénéficiant d un agrément à l aide sociale par le Conseil Général du département de Côte d Or. Il s agit d un véritable logement

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau de chirurgiens-dentistes à l écoute de vos aspirations

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau de chirurgiens-dentistes à l écoute de vos aspirations Vitaminez votre avenir! Rejoignez un réseau de chirurgiens-dentistes à l écoute de vos aspirations Notre cocktail pour un parcours professionnel stimulant Une intégration sans pépin Des formations pur

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation DOSSIER DE PRESSE Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation Mars 2014 1 TEXTE DE LA CHARTE DE GÉOLOCALISATION Charte sur les bonnes pratiques relatives

Plus en détail

E.H.P.A.D. Saint CAMILLE Maison de retraite médicalisée fondée en 1874

E.H.P.A.D. Saint CAMILLE Maison de retraite médicalisée fondée en 1874 E.H.P.A.D. Saint CAMILLE Maison de retraite médicalisée fondée en 1874 Dossier de présentation des travaux d humanisation Novembre 2009 96, rue Commandant Charcot 69005 LYON Téléphone : 04 78 25 19 54

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil L offre en établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011

Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil L offre en établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Sabrina VOLANT (DREES) Etudes

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Service de LIVRET D ACCUEIL SOINS À DOMICILE. du Bassin d Arcachon Sud. www.agglo-cobas.fr

Service de LIVRET D ACCUEIL SOINS À DOMICILE. du Bassin d Arcachon Sud. www.agglo-cobas.fr LIVRET D ACCUEIL Service de SOINS À DOMICILE du Bassin d Arcachon Sud EDITO L association «Service de Soins à Domicile du Bassin d Arcachon Sud» s est fixé pour objectif de veiller à contribuer au maintien

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

Arpage Mornay. résidence. Accompagner la vie. à Levallois-Perret. pour personnes âgées dépendantes EHPAD. Résidence. Arpage Mornay

Arpage Mornay. résidence. Accompagner la vie. à Levallois-Perret. pour personnes âgées dépendantes EHPAD. Résidence. Arpage Mornay résidence Arpage Mornay à Levallois-Perret pour personnes âgées dépendantes EHPAD Accompagner la vie Résidence Arpage Mornay 97 rue Paul Vaillant Couturier 92 300 Levallois-Perret Téléphone : 01 47 30

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD)

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RÉGION : Mauricie et Centre-du-Québec ÉTABLISSEMENT : Centre de santé et de services

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas»

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» Les valeurs Depuis sa fondation en 2001, l Action de l aisbl Accompagner, et celle de l asbl «Les Amis d Accompagner» qui lui a succédé sur le terrain,

Plus en détail

La Maison de retraite du Parc (Schirmeck) intègre la Fondation Vincent de Paul au 1 er janvier 2016

La Maison de retraite du Parc (Schirmeck) intègre la Fondation Vincent de Paul au 1 er janvier 2016 La Maison de retraite du Parc (Schirmeck) intègre la Fondation Vincent de Paul au 1 er janvier 2016 DOSSIER DE PRESSE MAISON DE RETRAITE DU PARC GROUPE HOSPITALIER SAINT VINCENT FONDATION VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Communiqué de presse. Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux

Communiqué de presse. Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux Communiqué de presse Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux La plateforme AXO est une interface collaborative qui propose une approche innovante de l assistance

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille»

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» Projet mis en place et coordonné par l échevinat des affaires sociales et de la santé de la ville de Mouscron 2 projets complémentaires Le Fil Le

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

MOYENS NOUVEAUX A METTRE EN ŒUVRE (CREATION DE POSTES, CONVENTIONS, FORMATIONS, ACHATS, AMORTISSEMENTS )

MOYENS NOUVEAUX A METTRE EN ŒUVRE (CREATION DE POSTES, CONVENTIONS, FORMATIONS, ACHATS, AMORTISSEMENTS ) OBJECTIF N LA FORMATION DU PERSONNEL (en fonction des résultats de l auto-évaluation ANGELIQUE) Axes de formations prioritaires E.H.P.A.D. «AGEVILLAGE.COM» - 75010 PARIS ACTIONS CONCRETES A METTRE EN 1

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Outaouais Établissement : Centre de santé et de services sociaux de Gatineau

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants chartesanté-2 24/06/04 21:43 Page 1 Équipe santé Qualité de vie et santé en milieu étudiant CHARTE Recueil des principes fondamentaux pour promouvoir la santé et la qualité de vie en milieu étudiant. Service

Plus en détail

Fondation Cémavie : Démarrage de la construction de l EHPAD de Rezé

Fondation Cémavie : Démarrage de la construction de l EHPAD de Rezé Dossier de Presse Fondation Cémavie : Démarrage de la construction de l EHPAD de Rezé Conférence de Presse du 3 Mars 2009 Avec Bernard MORISSEAU, Président de la Fondation Cémavie, Gérard LE MAULF, Directeur

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Centre Social et Socio-culturel Pierre ESTEVE. 84102 ORANGE Cedex

LIVRET D ACCUEIL. Centre Social et Socio-culturel Pierre ESTEVE. 84102 ORANGE Cedex LIVRET D ACCUEIL ACCES Centre Social Pierre ESTEVE à l Accès en voiture : Sortie autoroute Orange Centre, direction Lyon CENTRE SOCIAL ET SOCIO-CULTUREL Pierre ESTEVE Rue Auguste RODIN-BP 65 84102 ORANGE

Plus en détail

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Cette étude visait à dresser un état des lieux précis qui prenne en compte la diversité (âge, situation géographique,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

DISPOSITIFS DE FORMATION

DISPOSITIFS DE FORMATION DISPOSITIFS DE FORMATION Accompagner les personnes atteintes de démence en EMS Sensibilisation aux soins palliatifs Formation des personnes-ressources en ergomotricité Prévention des chutes et maintien

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Article I - Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Elle doit pouvoir profiter de l autonomie permise par ses capacités physiques et mentales, même au prix

Plus en détail

«La Relaillience» 90 rue Léo Ferré 59494 PETITE FORET Tél : 03.27.20.09.40 Fax : 03.27.20.09.41 email : accueil.godenettes@cigtsl.com www.cigtsl.

«La Relaillience» 90 rue Léo Ferré 59494 PETITE FORET Tél : 03.27.20.09.40 Fax : 03.27.20.09.41 email : accueil.godenettes@cigtsl.com www.cigtsl. Tél : 03.27.20.09.40 Fax : 03.27.20.09.41 email : accueil.godenettes@cigtsl.com www.cigtsl.com Page 1 Nos valeurs Les valeurs : ce qui est important pour nous, ce qui guide nos actes et nos décisions 1.

Plus en détail