Corrigé du CAS Julien proposé par :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigé du CAS Julien proposé par :"

Transcription

1 Corrigé du CAS Julien proposé par : 1- Calcul du coût complet et le résultat analytique Le montant des charges indirectes fixes de toute la société est réparti en fonction du temps de moulage d un flacon charges indirectes fixes : lavande : x 4mm = Myosotes : x 5 mm = Jasmin x 8mm = Œillet : x 18mm = Temps de moulage en minute = minutes Eléments Lavande Mycostes Jasmin Œillet Charges directes 3,5 4,6 5,5 15 Charges indirectes 9,21 11,51 18,42 41,44 Coût complet total 12,71 16,11 23,92 56,44 Prix de vente Résultat unitaire -4,71-3,11 31,08 93,56 CA global = 8 x x x x = Résultat global = (-4,71 x ) (-3,11 x )(31,08 x ) (63,56 x ) =

2 le taux global de marque global / = 15,30% Commentaire Nous remarquons que les flacons industriels ont un résultat négatif (-4,71 et 3,11), ce résultat s explique par ce que la société pratique les prise du marché donc ici les pris sont une donnée exogène dont l entreprise est contraintes. Pour les flacons de luxes ont un taux de marque de 56ù pour les jasmin et de 62% pour l œillet A la lumière de ce diagnostic, l entreprise devra mettre l accent sur le flacon 2/ Faudra-t-il abandonner les flacons industriels déterminons les marges sur coût variable Eléments Lavande Mycostes Jasmin Œillet Prix de vente Coût variable direct 3,5 4,6 5,5 15 Marge/coût variable 4,5 8,4 49,5 135 Nous constatons que les marges qui sont variables sont positives. Chaque flacon pourra contribuer à la couverture des charges fixes malgré des résultats négatifs de la lavande et Mycoster. Ces résultats négatifs ne s appliqueraient-ils pas une répartition des charges fixes indirects inadaptées. Quelles seraient le résultat si on abandonner les flacons industriels.

3 II- Nouvelle comptabilité analytique 1- coût des inducteurs sélectionnés Inducteurs Gestion de références (global) Gestion des références Sous-traitance Coût total = Nbre inducteurs Coût par inducteur Gestion des modèles Gestion des lots ( )= ,2 Gestion des lots industriels Gestions des flacons industriels = (11 x 35) = , ,67 Gestion des flacons de lux Gestion des flacons avec chromo Coût ajouté , = = ,11 2) Coût du flacon a) le coût de gestion de chaque référence en fonction des quantités consommées

4 Elément Quantité Coût par référence Silice Chaud Soude Sélénium Silicate de plomb Oxyde de fer Oxyde cuivre Oxyde de cobalt Potasse Bouchon lavande Bouchon mycoste Chromo / =0,105 0,105 0, /40.000=2,73 2, / =1,092 0,364 1,092 0,78 0,182 0,364 2,73 Le coût unitaire de gestion pour chaque référence sous traites = Bouchon lavande Bouchon mycostes chromo ,312 0,624 4,68 b) coût de gestion des modèles lavande : / = 0,96 Mycoster : / = 1,93 Jasmin : / = 3,8 œillet : / = 14,5

5 c) coût de gestion des lots lavande : Mycoster : 3958,2 x 35 lots = 0,462 Jasmine : Erreur! Œillet : d) Gestion des lots industriel (coût de gestion) Lavande Mycoster : d) Coût de gestion de flacons industriels = 0,67 0,67 x f) Coût de gestion de flacon de luxe = 21, 657 g) Coût de gestion de flacon de luxe avec chromo = 10, 60 h) Coût ajouté Lavande = 0,809 0,967 0,073 0,435 0,667 = 2,951 Charges fixes amputées à la lavande = 2,951 x 0,11 = 0,328

6 3-Calcul du coût de produit et résultat Eléments Lavande Mycostes Jasmin Œillet coût direct 3,5 4,6 5,5 15 Gestion des références 0,105x3 0,105 x 3 0,105 x 3 0,105 x2 natures globales référence sous traité 0,182 0,312 0,364 x 2 0,624 1,092 x 2 0,78 2,73 x 2 0,78 2,73 4,68 Total gestion référence 0,809 1,667 3,279 13,965 Gestion des modèles Gestion des lots Gestion des lots industs Gestion des flacons de luxe 0,967 0,073 0,435 1,933 0,462 2,770 5,800 2,969 21,657 14,500 35,327 21,657 Gestions des flacons 0,667 0,667 industs Gestion des chromo 10,60 Total mvt hors charges 2,65 7,50 33,7 96,1 directes Gestion des mvts ajoutés 0,33 0,83 3,71 10,56 Coût total 6,78 12,93 42,91 121,91 PV Résultat unitaire 1,22 0,07 0,07 28,39 Nbre de flacon Résultat global résultat / CA 15,2% 5,3% 5,3% 18,9% Total des résultats Commentaire On constate que le résultat total s est amélioré avec au lieu de cela peut s expliquer par les écart de conversion du chiffres mais ce qui est important des produits comme la lavande et le Mycoster ont des résultats excédentaire

7 notamment avec une baisse de leur coût de production. Pour ce qui est des produits comme le jasmin et œillet on note une baisse de leur rentabilité qui passe de 31, 08 à 22% pour le jasmin et de 93,56% à 18,9% pour l oeuillet. Ceux-ci s expliquent par une hausse de leur coût de producytion. LA méthode ABC a permis de faire un diagnostic plus profond et plus pertinent en mettant en œuvre un lien entre consommation de ressurces et volumes des inducteurs de coût. Cette méthode ABC a permis aussi de segmenter le processus de production et la multiplicité des composants entrant dans le produit

8

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 TS1 CGO-2 heures Devoir N 4 28 mars 2011 Aucun document autorisé Calculatrice autorisée L'entreprise CARTEX, fabrique et commercialise des emballages en carton

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES

TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES 1 DIADEM Tableau de suivi des coûts et des marges Fiche TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES. Document 35 Type d outil : Outil de contrôle de gestion de l activité

Plus en détail

Exercice et solution 7C.6 Modèle de calcul de coûts

Exercice et solution 7C.6 Modèle de calcul de coûts Exercice et solution 7C.6 Modèle de calcul de coûts Ventilation ltée assemble des ventilateurs depuis une vingtaine d années. À l origine, l entreprise ne fabriquait qu une seule gamme de produits, dite

Plus en détail

ELSOLD Barres et lingots. ELSOLD Barres et lingots (alliages avec plomb) Barres et lingots (avec plomb) 07

ELSOLD Barres et lingots. ELSOLD Barres et lingots (alliages avec plomb) Barres et lingots (avec plomb) 07 ELSOLD Barres et lingots La miniaturisation croissante, des exigences plus strictes en ce qui concerne la fiabilité à long terme des produits électroniques complexes, des composants et des caractéristiques

Plus en détail

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité 1 PLAN DE LA LEÇON : 1.La comptabilité par activité : méthodologie de mise en œuvre... 2 1.Le recensement et la définition des

Plus en détail

Comment comprendre et exploiter vos chiffres? Vos chiffres sont vos alliés pour piloter votre activité (présentation)

Comment comprendre et exploiter vos chiffres? Vos chiffres sont vos alliés pour piloter votre activité (présentation) 5 juin 2014 Comment comprendre et exploiter vos chiffres? Vos chiffres sont vos alliés pour piloter votre activité (présentation) Par Anne Chanteux (Trainconsult) UTILISEZ VOS DONNEES COMPTABLES POUR MIEUX

Plus en détail

Quick Business V4.2 Nouveautés

Quick Business V4.2 Nouveautés Quick Business V4.2 Nouveautés Edition du 5 septembre 2007 By SOMMAIRE I. Introduction 4 II. Les achats 4 II.1. Les consultations fournisseurs 4 II.2. La fiche produit 4 II.2.1. Gestion des numéros de

Plus en détail

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR-ADJOINT 2010-2011 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuve d'admissibilité 3 février 2011 ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4 SUJET INÉDIT 1 La société Coupe & Shampoing Coupe & Shampoing est un salon de coiffure indépendant. Afin de faire face à la concurrence de salons de coiffure franchisés, son dirigeant, Kamel, aimerait

Plus en détail

Table des cas d entreprise et enquêtes. Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements

Table des cas d entreprise et enquêtes. Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements Table des matières Table des cas d entreprise et enquêtes Avant-propos Nos choix d adaptation Visite guidée La 4 e édition Remerciements xiii xiii xiv xv xv Première partie Les fondements de la comptabilité

Plus en détail

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE D2-VERRE LE VERRE EST UNE MATIÈRE AUX MULTIPLES PROPRIÉTÉS ET AUX APPLICATIONS TRÈS DIVERSES: EMBALLAGES POUR L AGRO-ALIMENTAIRE ET LA COSMÉTIQUE, ISOLATION ET VITRAGES DANS LE BÂTIMENT, FIBRES OPTIQUES

Plus en détail

Programme détaillé. Prérequis : Aucun prérequis n est nécessaire

Programme détaillé. Prérequis : Aucun prérequis n est nécessaire Programme détaillé L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITE POUR NON COMPTABLES Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Public : Toute personne assurant ou

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ COMMERCE ÉPREUVE E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE SOUS-ÉPREUVE E11

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ COMMERCE ÉPREUVE E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE SOUS-ÉPREUVE E11 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ COMMERCE ÉPREUVE E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE SOUS-ÉPREUVE E11 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE Le corrigé comporte 17 pages CORRIGÉ

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION

FORMULAIRE DE DÉCLARATION - 1-1. DÉNOMINATION SOCIALE DE LA SOCIETE : 5. DATE DE L OPÉRATION : 12/03/2013 7. PRIX UNITAIRE : 11,74 8. MONTANT DE L OPÉRATION : 3.298,94 actions ordinaires 1. DÉNOMINATION SOCIALE DE LA SOCIETE :

Plus en détail

Connaissez-vous votre prix de revient?

Connaissez-vous votre prix de revient? Connaissez-vous votre prix de revient? 15 avril 2014 Producteurs-transformateurs J o u r n é e d i n f o r m a t i o n Votre conférencier Ghyslain Cadieux Directeur principal Tél. : 514 954-4643 cadieux.ghyslain@rcgt.com

Plus en détail

Nom : BAC PRO ELEEC. Date : Classe : SYSTEME PHOTOVOLTAÏQUE. Dimensionnement d un système photovoltaïque. Note et observations : / 20

Nom : BAC PRO ELEEC. Date : Classe : SYSTEME PHOTOVOLTAÏQUE. Dimensionnement d un système photovoltaïque. Note et observations : / 20 Nom : BAC PRO ELEEC Date : Classe : SYSTEME PHOTOVOLTAÏQUE Note et observations : / 20 Fonctions et tâches principales : F0 ETUDE T 01 RENSEIGNER LE DOSSIER DE REALISATION (INSTALLATION, EQUIPEMENTS )

Plus en détail

Domination par les coûts. Différenciation Champ concurrentiel. Concentration fondée sur des coûts réduits

Domination par les coûts. Différenciation Champ concurrentiel. Concentration fondée sur des coûts réduits 1. INTRODUCTION AU CONCEPT DE STRATEGIE GENERIQUE Chapitre 3 : LE CHOIX D'UNE STRATEGIE GÉNÉRIQUE La troisième étape (choix d'une stratégie générique) de la démarche classique de la réflexion stratégique

Plus en détail

1 ) Prévision de la production : le programme de production..

1 ) Prévision de la production : le programme de production.. R Cordier LE BUDGET DE PRODUCTION Le budget de production est la représentation finale et chiffrée de l'activité productive annuelle. Il est la résultante des décisions prises au niveau du budget des ventes

Plus en détail

Information sur notre société et notre gestion d atelier

Information sur notre société et notre gestion d atelier Information sur notre société et notre gestion d atelier Qui est ICN? Informatique et Conseils du Nord Créée en 1984, la société ICN s est spécialisée dans la réalisation de logiciels spécifiques, notamment

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL Marc LAROCHE Géomètre Expert Foncier 3 RUE LABOURET 92707 COLOMBES Cedex Tél : 01 41 11 25 47 - Fax: 01 56 04 18 30 Courriel : laroche1@club-internet.fr membre du groupe Règlement de copropriété Modificatif

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience ALTANA AG Décisions rapides ALTANA utilise la solution logicielle intégrée d IDL Grâce à sa longue expérience avec IDLKONSIS, ALTANA, groupe actif dans le domaine de la chimie

Plus en détail

Introduction. ( ) Réaliser des bénéfices n est pas un jeu de hasard, mais simplement une question de méthodes ( ) (John Maynard Keynes)

Introduction. ( ) Réaliser des bénéfices n est pas un jeu de hasard, mais simplement une question de méthodes ( ) (John Maynard Keynes) Introduction ( ) Réaliser des bénéfices n est pas un jeu de hasard, mais simplement une question de méthodes ( ) (John Maynard Keynes) Il existe actuellement différentes méthodes de calcul du coût d un

Plus en détail

2010/1 CHAPITRE 70. Verre et ouvrages en verre. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas :

2010/1 CHAPITRE 70. Verre et ouvrages en verre. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : CHAPITRE 70 Verre et ouvrages en verre Notes 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : a) les articles du no 2.07 (compositions vitrifiables, frittes de verre, autres verres sous forme de poudre, de grenailles,

Plus en détail

Programme détaillé. LES TABLEAUX DE BORD Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h)

Programme détaillé. LES TABLEAUX DE BORD Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Programme détaillé LES TABLEAUX DE BORD Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Public : Toute personne assurant ou participant à la gestion d une

Plus en détail

Analyse des coûts. 1 ère année DUT GEA, 2005/2006 Analyse des coûts

Analyse des coûts. 1 ère année DUT GEA, 2005/2006 Analyse des coûts Analyse des coûts Les techniques de calcul et d analyse des coûts portent le nom de comptabilité analytique ou comptabilité de gestion. Ces deux termes seront utilisés indifféremment dans ce cours. Contrairement

Plus en détail

INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION

INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION Eric Astien 2007/2008 0 introduction Si la comptabilité générale La comptabilité de gestion doit fournir, d une manière générale, tous les éléments de nature à éclairer

Plus en détail

Fabrication du verre creux

Fabrication du verre creux Fabrication du verre creux Gérard Pajean* La fabrication du verre creux, évoque le travail du souffleur de verre qui, au cours de nombreuses décennies, a effectivement su trouver et optimiser les étapes

Plus en détail

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Cahier des prescriptions spéciales 1 SOMMAIRE Article I. Objet de l appel d offre Article II. Engagements du fournisseur Article

Plus en détail

Chap.4 : Les charges variables et le seuil de rentabilité

Chap.4 : Les charges variables et le seuil de rentabilité 1 / 12 Chap.4 : Les charges variables et le seuil de rentabilité La comptabilité analytique (à partir de ce chapitre et surtout dans le P8 et P9) propose des modèles de gestion i.e. des représentations

Plus en détail

Découpe fonctionnelle Gestion commerciale Sage 30, 100 et Start

Découpe fonctionnelle Gestion commerciale Sage 30, 100 et Start Découpe fonctionnelle Gestion commerciale Sage 30, 100 et Start Commentaire : en bleu les nouveautés Vi7.50. Gestion des ventes / Facturation clients Gestion des factures électroniques (Emission uniquement)

Plus en détail

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES Mise a jour le:18/03/2007 LE MOULAGE Histoire Il y a environ 250 000 ans, l'homme fit la découverte du feu. Il s'agissait d'un pas significatif dans le développement

Plus en détail

SESSION 2002 CONTROLE DE GESTION. Durée : 4 heures Coefficient : 1

SESSION 2002 CONTROLE DE GESTION. Durée : 4 heures Coefficient : 1 SESSION 2002 CONTROLE DE GESTION Durée : 4 heures Coefficient : 1 MATÉRIEL AUTORISÉ Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome, sans imprimante et sans aucun moyen de transmission, à l'exclusion

Plus en détail

L Ordre des Experts Comptables Agréés au Liban - Comptabilité de Gestion Examen Décembre 2014

L Ordre des Experts Comptables Agréés au Liban - Comptabilité de Gestion Examen Décembre 2014 QUESTIONS A CHOIX MULTIPLES (45%) Choisir une seule bonne réponse 1. Les informations suivantes ont été tirées des registres comptables de la société XYZ pour l exercice financier se terminant le 31 décembre

Plus en détail

Dossier du Créateur. Créateur / Repreneur d Entreprise. Groupe Altedia, conseil en management, Ressources humaines et communication

Dossier du Créateur. Créateur / Repreneur d Entreprise. Groupe Altedia, conseil en management, Ressources humaines et communication Dossier du Créateur Créateur / Repreneur d Entreprise Groupe Altedia, conseil en management, Ressources humaines et communication Altedia Bruges 9 Avenue Raymond Manaud 33524 Bruges Cedex Tel : 05 57 92

Plus en détail

Contrats à long terme

Contrats à long terme CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 99-10 Contrats à long terme 1. Définition et champ d'application des contrats à long terme 2. Constatation des produits et des charges. 3. Inventaire des produits

Plus en détail

Programme détaillé. FINANCES POUR NON FINANCIER Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h)

Programme détaillé. FINANCES POUR NON FINANCIER Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Programme détaillé FINANCES POUR NON FINANCIER Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Public : Toute personne assurant ou participant à la gestion

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70 MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010 Epreuve conçue par HEC Voie Technologique NBRE CANDIDATS MOYENNES ECARTS-TYPE RESULTATS GLOBAUX 775 10,00 3,70 VOIES PREPARATOIRES Technologique

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE

RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE LA PERIODE Le 1 er semestre de la société a été l occasion d un changement de direction de la société Anevia avec la nomination de Laurent Lafarge

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH.

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH. Concours d accès en troisième année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve de Comptabilité Générale & Analytique Durée : 3 heures -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

SEMESTRE 4 2011-2012 LICENCE 2 COM PTABILITE ANALYTIQUE ET CONTROLE DE GESTION- UE COMMUNE

SEMESTRE 4 2011-2012 LICENCE 2 COM PTABILITE ANALYTIQUE ET CONTROLE DE GESTION- UE COMMUNE COMPTABILITE ANALYTIQUE & CONTROLE DE GESTION LICENCE 2 - UE COMMUNE SEMESTRE 4 2011-2012 1 COMPTABILITE ANALYTIQUE ET CONTROLE DE GESTION PLAN DE COURS Comptabilité analytique (ou comptabilité de gestion)

Plus en détail

OFFRES LIVRES PHOTO. Livre Photo FOLIOS A4 Paysage - 24 pages

OFFRES LIVRES PHOTO. Livre Photo FOLIOS A4 Paysage - 24 pages OFFRES LIVRES PHOTO Livre Photo FOLIOS A4 Paysage - 24 pages Votre Livre Photo FOLIOS A4 Paysage - 24 pages à 9,90 au lieu de 33 Coût supplémentaire par pack de 8 pages : 7,20 Rendez-vous sur http://www.photostation.fr/ope/showroomprive/2014-07/folios-a4-24-pages.cfm

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/5 10 T 36 A 01 Durée : 5 heures OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 6 Téléfax (221) 864 67 39 - Tél. : 824 95 92-824 65 81 E T U D E D E C A S DOSSIER N I : COMPTABILITE

Plus en détail

Pricing : la technique ne suffit pas

Pricing : la technique ne suffit pas Pricing : la technique ne suffit pas Par Frédéric Milgrom Vice President, Estin & Co Optimiser les prix recèle un potentiel d amélioration des résultats significatif et plus aisé à atteindre que des réductions

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS UV2 CONTROLE DE GESTION. UV2 Contrôle de gestion

FICHES DE REVISIONS UV2 CONTROLE DE GESTION. UV2 Contrôle de gestion FICHES DE REVISIONS UV2 CONTROLE DE GESTION Chapitre 1 Analyse de la masse salariale Chapitre 2 Le modèle de WILSON Chapitre 3 Budgétisation des approvisionnements Chapitre 4 Les écarts sur coûts Chapitre

Plus en détail

Méthodes de comptabilité analytique : les illustrations présentées dans le guide méthodologique Thierry BENOIT et Serge BOURGINE

Méthodes de comptabilité analytique : les illustrations présentées dans le guide méthodologique Thierry BENOIT et Serge BOURGINE Méthodes de comptabilité analytique : les illustrations présentées dans le guide méthodologique Thierry BENOIT et Serge BOURGINE Chargés de domaine finances, département Services, Amue Séminaire Amue «La

Plus en détail

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise Les Journées Régionales de la Création et de la Reprise d Entreprise 11 et 12 octobre 2007 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise Animé par : Philippe

Plus en détail

VILLE DE LEZIGNAN-CORBIERES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Marché Public de Services «DIAGNOSTICS DE BÂTIMENTS AVANT DEMOLITION»

VILLE DE LEZIGNAN-CORBIERES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Marché Public de Services «DIAGNOSTICS DE BÂTIMENTS AVANT DEMOLITION» DEPARTEMENT DE L AUDE VILLE DE LEZIGNAN-CORBIERES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Marché Public de Services «DIAGNOSTICS DE BÂTIMENTS AVANT DEMOLITION» BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES 1 Articles Nature des travaux

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 1 er centre de formation comptable via Internet. Les corrigés des examens DPECF - DECF 2004 48h après l examen sur www.comptalia.com L école en ligne qui en fait + pour votre réussite Préparation aux DPECF

Plus en détail

I. Mercatique et stratégie

I. Mercatique et stratégie 02. LE DIAGNOSTIC 1 I. Mercatique et stratégie A. Stratégie générale Selon Chandler, «la stratégie consiste à déterminer les objectifs et les buts fondamentaux à long terme d une organisation, puis à choisir

Plus en détail

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER. L Audit marketing

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER. L Audit marketing UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER L Audit marketing ANNEE UNIVERSITAIRE : 2009 / 2010 plan Introduction I : L audit marketing. II : Méthodologie

Plus en détail

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 5530 / 1 Valable jusqu au : 15/09/2021 Type de bâtiment : Bâtiment Année de construction : < 1975 Surface habitable : 240 m² Adresse : BICM 66

Plus en détail

FTM-TECHNOLOGIES fabrique la marque SEM

FTM-TECHNOLOGIES fabrique la marque SEM FTM Technologies, fabricant, possède une longue expérience de l'équipement des ateliers d'électronique et d'une façon plus générale de l'industrie. Nos matériels et outillages sont d'ailleurs utilisés

Plus en détail

formation des prix I - Etude d une situation : II - Formation des prix :

formation des prix I - Etude d une situation : II - Formation des prix : formation des prix I - Etude d une situation : - Retrouver et souligner dans le texte les nouveaux termes. - Mettre sous forme d expressions mathématiques les indications du texte. Un commerçant achète

Plus en détail

MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS

MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS Ensemble Optimisons vos compétences Devenons partenaires de vos développements mécaniques MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS Le

Plus en détail

Nous commercialisons également des lecteurs de cartes SESAM- Vitale et des séminaires de formation.

Nous commercialisons également des lecteurs de cartes SESAM- Vitale et des séminaires de formation. Projet Sugar Nombre de licences Sugar à prévoir (évolutif) Anne (commercial 1), Cindy (commercial 2), Thomas (commercial 3), Freddy (Direction Générale), Séverine (ADV). Albus, le logiciel infirmier Près

Plus en détail

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ DE GESTION Méthode du coût variable Cas n 1 : une association décide de faire un voyage. La compagnie d autocars demande 400 par car quel que soit le

Plus en détail

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH Rendez-vous de Insee «Des projections de ménages aux besoins en logement» Mardi 11 décembre 2012 Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH SOMMAIRE 1. L'évaluation des besoins en logements menée en Pays de la Loire Contexte

Plus en détail

Catalogue d'états Sage Ligne 100 Édition Pilotée

Catalogue d'états Sage Ligne 100 Édition Pilotée Catalogue d'états Sage Ligne 100 Édition Pilotée En complément de son outil d'interrogation et d'analyse, la Ligne 100 Édition Pilotée propose des états prêts à l'emploi pour vous aider à mieux gérer au

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

- 1 - Calendrier 2016 des Formations Diagnostiqueur immobilier Titre II

- 1 - Calendrier 2016 des Formations Diagnostiqueur immobilier Titre II - 1 - Calendrier 2016 des Formations immobilier Titre II 01/02/2016 au 15/04/2016 01/02/2016 AU 03/02/2016 750 04/02/2016 AU 05/02/2016 ODI-PB DIAGNOSTIC PLOMB 500 08/02/2016 AU 12/02/2016 ODI-DPE DPE

Plus en détail

- 1 - Calendrier 2016 des Formations Diagnostiqueur immobilier Titre II

- 1 - Calendrier 2016 des Formations Diagnostiqueur immobilier Titre II - 1 - Calendrier 2016 des Formations immobilier Titre II 01/02/2016 au 15/04/2016 01/02/2016 AU 03/02/2016 04/02/2016 AU 05/02/2016 ODI-PB DIAGNOSTIC PLOMB 08/02/2016 AU 12/02/2016 ODI-DPE DPE NIV I et

Plus en détail

Corrigé du DS du 7 décembre 2011

Corrigé du DS du 7 décembre 2011 Corrigé du DS du 7 décembre 2011 DOSSIER 1 : PREVISIONS DE COUTS 1. Rappelez le rôle d une comptabilité de gestion et indiquez en quoi elle est contingente. La comptabilité de gestion (ou comptabilité

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Dossier 2 : Approches et modèles d analyse stratégique Ce dossier présente, en particulier sur un plan méthodologique, des approches

Plus en détail

DOSSIER N 6 : SARL SOCIÉTÉ DE TUBES BRESTOISE

DOSSIER N 6 : SARL SOCIÉTÉ DE TUBES BRESTOISE DOSSIER N 6 : SARL SOCIÉTÉ DE TUBES BRESTOISE Word Ciel Évolution V5 Ciel Évolution V6 Sage Ligne 100 V13 et Sage Ligne 100 Paie V14 Sage Ligne 100 V14 et Sage Ligne 100 Paie V15 Fichiers élève STUB_ELEVE_V5

Plus en détail

L ' é n e r g i e C o s m é t i q u e

L ' é n e r g i e C o s m é t i q u e Laboratoires d'armor CATALOGUE DES EMBALLAGES Année 00/00 L ' é n e r g i e C o s m é t i q u e Laboratoires d'armor SOMMAIRE Les tangos... Les bouillottes... Les flacons colorés (verre ou pet)... Les

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle. Chap. 2: Les paramètres physicochimiques

Thème: La représentation visuelle. Chap. 2: Les paramètres physicochimiques Thème: La représentation visuelle Chap. 2: Les paramètres physicochimiques de la couleur I- Pigments et colorants 3 origines différentes : 1. Utilisation de produits minéraux: Oxyde de fer = rouille (Terres

Plus en détail

BORDEREAU DE PRIX. Abonnement mensuel pour une ligne Coût HT après rabais. Abonnement mensuel pour 60 heures Coût HT après rabais

BORDEREAU DE PRIX. Abonnement mensuel pour une ligne Coût HT après rabais. Abonnement mensuel pour 60 heures Coût HT après rabais BORDEREAU DE PRIX 1. LOT 1 TELEPHONIE MOBILE 1.1. Abonnement (par ligne) Pour un an d abonnement Pour deux ans d abonnement Abonnement mensuel pour une ligne après rabais Ajout d une heure au forfait (HT)

Plus en détail

Marketing Industriel & Achats

Marketing Industriel & Achats Jean SAUCET Alexandre NOWACKI Saucet.jean@wanadoo.fr Master MBA MS2 09/01/2009 Sommaire Aucune entrée de table des matières n'a été trouvée. Master MBA MS2 2 Comment lancer un projet B 2 B? Acheter, vendre,

Plus en détail

Niveau V (Niveau équivalent au brevet d'études professionnelles - BEP, au certificat d'aptitude professionnelle - CAP)

Niveau V (Niveau équivalent au brevet d'études professionnelles - BEP, au certificat d'aptitude professionnelle - CAP) ÉMAILLEUR SUR MÉTAL ÉMAILLEUR SUR MÉTAL MÉTIER L émail est un mélange d oxyde de plomb, de silice, de minium, de potasse et de soude. Par une fusion à haute température de ces différents composants, on

Plus en détail

,, L industrie minérale...

,, L industrie minérale... ,, L industrie minérale... facteur essentiel de notre cadre de vie,, Un souci permanent de l environnement... Réhabilitations des sites après la fin de l exploitation Réaménagement de la mine à ciel ouvert

Plus en détail

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2013. kpmg.fr

Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs. Mars 2013. kpmg.fr Les ratios d exploitation et les ratios bilanciels des Tour -Opérateurs Mars 213 kpmg.fr Sommaire 3 Les participants et le périmètre de l étude 6 Les ratios d exploitation Les coûts de distribution 1 Les

Plus en détail

4.14 Influence de la température sur les résistances

4.14 Influence de la température sur les résistances nfluence de la température sur la résistance 4.14 nfluence de la température sur les résistances ne résistance R, parcourue par un courant pendant un certain temps t, dissipe une énergie calorifique (W

Plus en détail

Réussir votre soudure flamme

Réussir votre soudure flamme Réussir votre soudure flamme DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les différents types de soudure Le Brasage : Assemblage de deux pièces de métal par capillarité grâce à un métal d apport. C est-à-dire

Plus en détail

La pièce justificative électronique et le Contrôle Fiscal Informatisé (CFI) Pascal Seguin Avocat Associé

La pièce justificative électronique et le Contrôle Fiscal Informatisé (CFI) Pascal Seguin Avocat Associé La pièce justificative électronique et le Contrôle Fiscal Informatisé (CFI) Pascal Seguin Avocat Associé Historique de la réglementation r CFI Depuis près de 30 ans, l administration fiscale française

Plus en détail

PLAN MARKETING SIMPLIFIÉ

PLAN MARKETING SIMPLIFIÉ PLAN MARKETING SIMPLIFIÉ SEPT 2015 KRATIROFF 2015 EFAP EBS GEM HEC Préambule Ce modèle de plan marketing est fourni à titre d exemple, il n est pas exhaustif et ne représente qu un simple guide pour les

Plus en détail

Comptabilité analytique

Comptabilité analytique Comptabilité analytique Chapitre 1 : la comptabilité analytique I. Introduction 1 er point : la comparaison entre comptabilité générale et comptabilité analytique. 1 er cas : la comptabilité générale ;

Plus en détail

Outre les fonctionnalités de base de Divalto Achat Vente, vous trouverez :

Outre les fonctionnalités de base de Divalto Achat Vente, vous trouverez : Divalto ENERGIE a été réalisé pour répondre aux besoins des entreprises qui commercialisent du combustible et des produits dérivés. De plus couplé à DIVALTO SAV, spécialisé dans la maintenance de chaudière,

Plus en détail

CAF dans le fonctionnement

CAF dans le fonctionnement NOTE DE SYNTHESE EVOLUTION DES RATIOS TISEC FINANCIERS Chaque année, les services du CNEAP vous demandent de leur transmettre vos données comptables. Votre participation en 2012 a été remarquable puisque

Plus en détail

Collection BTS. Prévision et gestion budgétaire Processus 8 du BTS CGO. Mesure et analyse de la performance Processus 9 du BTS CGO.

Collection BTS. Prévision et gestion budgétaire Processus 8 du BTS CGO. Mesure et analyse de la performance Processus 9 du BTS CGO. Collection BTS Prévision et gestion budgétaire Processus 8 du BTS CGO Mesure et analyse de la performance Processus 9 du BTS CGO Édition 2014/2015 EDITIONS CORROY BP 8 83560 RIANS Tél : 04 94 80 57 25

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires thermiques 1 Juillet 2013 Sommaire Préambule

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

Région Guadeloupe. Dispositif DPE-G v.2013. Règles d évaluation de la performance

Région Guadeloupe. Dispositif DPE-G v.2013. Règles d évaluation de la performance Région Guadeloupe Dispositif DPE-G v.203 Règles d évaluation de la performance Version initiale : 03/0/203 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 2 RAPPEL DES NOUVEAUX FORMATS DPE-G FEUILLET 2/3... 3 3 PRINCIPE GENERAL...

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE République Française MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «technicien conseil en comptabilité et gestion

Plus en détail

DASSAULT SYSTEMES Conférence Call Newswire : Résultats Préliminaires Q3 2013 Lundi 14 octobre 2013 Final

DASSAULT SYSTEMES Conférence Call Newswire : Résultats Préliminaires Q3 2013 Lundi 14 octobre 2013 Final DASSAULT SYSTEMES Conférence Call Newswire : Résultats Préliminaires Q3 2013 Lundi 14 octobre 2013 Final Thibault de Tersant Senior Executive Vice President and CFO Bonjour à tous et merci de participer

Plus en détail

Coût de fabrication ou d achat. Calcul des besoins Management Industriel et Logistique (4) (2) (1) (2)

Coût de fabrication ou d achat. Calcul des besoins Management Industriel et Logistique (4) (2) (1) (2) Etude de cas 1 : La société Lebreton fabrique un produit A dont la nomenclature est la suivante (les chiffres entre parenthèses indiquent le nombre de composants dans un composé de niveau immédiatement

Plus en détail

ANALYSE DES OFFRES QUANTITATIF METRE. "de l'appel d'offre... à l'analyse des offres" DESCRIPTIF CONSULTATION DES ENTREPRISES ESTIMATIF

ANALYSE DES OFFRES QUANTITATIF METRE. de l'appel d'offre... à l'analyse des offres DESCRIPTIF CONSULTATION DES ENTREPRISES ESTIMATIF DG.I.T. Partie DESCRIPTIF DESCRIPTIF - Utilisation de la banque de données TCE livrée avec le logiciel G.I.T. - Manuellement, en créant vos propres tâches avec la possibilité de les coller dans la banque

Plus en détail

ONATEL-SA Communiqué de presse

ONATEL-SA Communiqué de presse ONATEL-SA Communiqué de presse Ouagadougou, 22 Juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Forte progression du Résultat Net : +51% à 11,1 Mds FCFA Résultats financiers en hausse Au 30 juin 2015, le chiffre

Plus en détail

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise

Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Déterminer le seuil de rentabilité de votre entreprise Animé par : Yvon SAINTILAN, Expert-Comptable Cabinet SAINTILAN à Quéven 1. Définition : ou point

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE (Radiateurs et planchers chauffants) Brevet de désembouage N 0116861 EURO FILTR'EAUX 18/22 RUE D ARRAS - F 92000 NANTERRE TÉL. : (33) 01 30 94 37 60 FAX

Plus en détail

VILLE DE LEZIGNAN-CORBIERES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Marché Public de Services «DIAGNOSTICS DE BÂTIMENTS AVANT DEMOLITION»

VILLE DE LEZIGNAN-CORBIERES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Marché Public de Services «DIAGNOSTICS DE BÂTIMENTS AVANT DEMOLITION» DEPARTEMENT DE L AUDE VILLE DE LEZIGNAN-CORBIERES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Marché Public de Services «DIAGNOSTICS DE BÂTIMENTS AVANT DEMOLITION» REGLEMENT DE LA CONSULTATION Date limite de remise des

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail