Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les actions durables dans les jardins de Bayonne"

Transcription

1 Les actions durables dans les jardins de Bayonne

2 Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs -Protéger les riverains de toutes formes de nuisances (pesticides, bruit ) -Protéger les nappes phréatiques et les eaux de surfaces - Introduire de la biodiversité(diversité naturelle des organismes vivants)

3 Trois grandes actions 1. les actions obligatoires : plusieurs lois 2. L utilisation de technologies et astuces pratiques applicables parfois dans son propre jardin 3. Les réflexions et essais en cours sur la gestion différenciée des espaces verts

4 I. Les actions obligatoires : la réduction des désherbants chimiques -Loi sur l eau, interdiction de désherber à5 m d un cours d eau visible au 1/ Interdiction de dépasser 2.88 kg/ha/an de Glyphosate -Ecophyto2018 (Réduction de 50% l utilisation des désherbants, enlèvement total de toutes les molécules dangereuses pour l environnement) Notre priorité: atteindre ces objectifs d ici 2013 et non 2018

5 Nos actions Désherbage Création en mars 2011 d un plan de désherbage relevant les secteurs àrisque de pollution Application sur les zones perméables d un antigerminatif pour diminuer le glyphosate Achat de produits réduisant l impact de pollution Achat d un désherbeurinfra rouge pour intervenir sur les grandes zones imperméables

6 Nos actions Désherbage (suite) Mise en place de méthodes alternatives : eau chaude, gaz, manuel sur les secteurs à risque de pollution Attention aux plantes résistantes : Erigéron (la méthode manuelle reste la plus efficace)

7 II. L utilisation de technologies et méthodes pratiques parfois applicables dans son jardin Favorisation de la biodiversité: prairie entourant les arbres, développement des haies et introduction d insectes auxiliaires et donc élimination d insecticides chimique Tonte mulchingsur la plupart des espaces verts pour diminuer les déchets verts

8 (Suite) Introduction de chèvres dans les remparts depuis 1995 Achat depuis deux ans de matériel électrique pour réduire la pollution sonore et la pollution carbone Mise en place de paillage dans les massifs pour réduire les quantités d eau et les désherbages Réduction de 20% sur la ville des consommations d eau potable dans les espaces verts (gestion différenciée notamment) : réfection des réseaux de terrains de sports en cours

9

10 III. Réflexions et essais en cours sur la Gestion Différenciée Un technique connue depuis les années 90, de nombreuses villes déjàlancées (Versailles, Metz, Nancy, Brest, Rennes, Lyon, Troyes un principe en grande partie déjàappliquéde longue date par la ville de Bayonne àappliquer sur les nouveaux quartiers et les futurs aménagements, homogénéiser et faire connaitre pour être appliquée dans les jardins Principe : Adapter l entretien et l aménagement des espaces en fonction de leur utilisation et leur situation géographique pour un objectif clair : favoriser l environnement et le cadre de vie «Pas moins d entretien mais un entretien différent et plus adapté» «Un espace naturel en ville n est pas un espace négligé s il est correctement positionné» Le principe de gestion différenciée a en premier étéappliquédans les golfs. En premier plan, une prairie peu fauchée favorisant la biodiversité

11 LA GESTION DIFFERENCIEE : Favorise la biodiversité, diminue les pollutions dues aux pesticides et baisse les quantités d arrosage Prend en compte des caractéristiques propres àchaque espace et les besoins des citoyens. Des modes de gestion différents. D où l importance de les catégoriser selon des classes d entretien et d aménagement.

12 Les étapes d une gestion différenciée 1. Etat des lieux du plan de gestion actuel : ce type de plan n est pas nouveau àbayonne, une mise àjour et une homogénéisation d entretien semblent simplement nécessaires : état des lieux réalisé 2. Proposition de classes d entretien et d une typologie : Sensibilisation des agents d entretien : Présentation/Réflexions avec les habitants :! Exemple de talus classe 3 : route peu passante, rapide, bas de talus tondu 12 fois, haut du talus fauché3 fois par an. Le retour de la nature en ville! 5. Validation et application d un plan de gestion différenciée des espaces verts : 2012

13 6. Intégration de cette notion de gestion différenciée systématiquement dans les futurs projets Adaptation de la classe en fonction de la typologie de l espace (ici classe 2 : devant le centre aquatique) 7. Réalisation d une étude de biodiversité avant et dans 5 ans sur plusieurs secteurs de la ville pour évaluer l impact environnemental (présence ou non de faune et flore à protéger ) Plantation ici par exemple d arbres à faible croissance dans des secteurs urbanisés : pour plus de sécurité et des arbres plus durables

14 Typologie des espaces verts de Bayonne Les premières propositions et réflexions de classes d entretien Niveau d'exigence Nom de la classe Conditions Exemples de lieux Classe I Prestige Site très fréquenté à pied et en voiture, communication annuelle sur jardins publics, jardin botanique, le site à l'initiative de la ville, Site terrain de sport de haut niveau, touristique, proximité de la mairie Classe II Horticole Fréquenté à très fréquenté à pied et en voiture mais pas de communication Entrées de villes, importants carrefours, TPC et bords de voiries, entrées de sites (stade, écoles, piscines ) Classe III Espaces verts d'accompagnement Moyennement fréquenté à pied, grands espaces peu adaptés au jeu de ballon et au repos Bords de voirie difficilement accessible à pied, Espaces verts pentus Classe IV Zone naturelle maîtrisée Très peu fréquentées Zone naturelle ou emprise foncière proche d'habitations Classe V Zone naturelle non fréquentée pas fréquentées, fermées Emprises foncière fermée et éloignée d'habitations

15 La gestion différenciée en bref A Bayonne, le principe d une gestion différenciée est déjà en partie appliquédepuis de nombreuses années. La mise en place concrète de classes permettra : D homogénéiser l entretien de secteurs si cela est nécessaire (entrées d écoles, entrées de villes, quartiers ) et surtout appliquer Ce même plan aux nouveaux quartiers D adapter l arrosage et le type de végétaux demandant parfois moins d eau De remplacer les désherbants chimiques par des méthodes manuelles sur certains secteurs àrisque de pollution ou par des végétaux aux pieds des arbres De diminuer le nombre de fauchages sur certains hauts de talus et certaines prairies naturelles pour favoriser la biodiversitétout en prenant en compte la proximité des habitations et l aspect sécuritaire.

16 Conclusion Trois types d actions menées ou en réflexion pour un même objectif : favoriser la santé du public et la biodiversité La Clef de la réussite de ces démarches : : une compréhension et une implication des gestionnaires d espaces et des habitants (Mises en pratiques et adaptation des actions en ville, mise en œuvre dans son propre jardin ) Sans vous, ces actions pour notre environnement ne resteront que des essais!

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Les objectifs nationaux Réduire et améliorer l utilisation des produits phytosanitaires Plan national décliné en région Plan national décliné en région 104 actions

Plus en détail

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Date :23 Octobre 2012 Intervenant : Christian Aubrée - Direction des Jardins Ville de Rennes Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Les pratiques de la

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE Contexte France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source UIPP (

Plus en détail

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Dossier de presse Avril 2015 Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Contact presse Marianne Debuire 05 55 46 54 02 cabinet.maire@ussel19.fr SOMMAIRE Le service patrimoine vert et propreté urbaine

Plus en détail

Du naturel dans nos espaces publics

Du naturel dans nos espaces publics Du naturel dans nos espaces publics Mémento pratique sur la gestion différenciée Les Actions Environnementales Du naturel dans nos espaces publics 2-3 Avant-propos L a préservation de la qualité de l eau

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné Service Environnement Espaces verts Objectifs visés par le plan de gestion et d embellissement de la Ville de Cesson-Sévigné Enjeux économiques

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 -

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 - montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS «Jardinons nos villages» - Avril 2015 - déroulé de la concertation La concertation s est réalisée en deux temps selon le protocole proposé initialement. Les habitants

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville Forum citoyen 28 septembre La nature en Ville Forêt d Orléans Loire Loiret Sologne Orléans: Une ville inscrite dans un environnement remarquable Les espaces verts gérés par la Ville 9,4 % du territoire

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics

Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics Solenn BRIANT Conseil général du Morbihan solenn.briant@cg56.fr 1 Quel intérêt d une démarche dans le Morbihan? Protéger une ressource en

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix Dans le prolongement de ses précédents avis sur la Charte de l Environnement qui portait sur la

Plus en détail

Compte-rendu atelier «P tit déj» Agenda 21 de Ménétrol

Compte-rendu atelier «P tit déj» Agenda 21 de Ménétrol Compte-rendu atelier «P tit déj» Agenda 21 de Ménétrol Les élus et les habitants se sont réunis pour la huitième fois autour d un nouvel atelier «P tit déj» de l Agenda 21, le samedi 21 janvier 2012 (17

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule PAS DE QUARTIER POUR LES MOUSTIQUES GUIDE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION La prolifération du moustique et notamment de l Aedes Albopictus (dit «moustique tigre») est un réel problème

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT PROFIL DE FORMATION (CQ6 T) 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT PROFIL DE FORMATION (CQ6 T) 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie

Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Discours de Chantal JOUANNO, Secrétaire d'état chargée de l'écologie Signature de l accord-cadre sur les pesticides utilisés par des professionnels en zones non agricoles Mesdames et Messieurs Je suis

Plus en détail

une initiative volontaire

une initiative volontaire Lutter contre le réchauffement climatique Présentation du projet «Puits de Carbone» du Nord Isère Puits de carbone Nord Isère : une initiative volontaire Un contexte qui converge pour un meilleur respect

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Module QSE L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Septembre 2009 Extrait de la présentation de Gaële MORIN / Bureau Veritas, remis en forme par Maryse SAUVAGNAC SOMMAIRE Qu est ce que l

Plus en détail

EVE R1-1004. Référentiel E.V.E. Espaces verts écologiques. Référentiel de gestion et entretien

EVE R1-1004. Référentiel E.V.E. Espaces verts écologiques. Référentiel de gestion et entretien EVE R1-1004 Référentiel E.V.E. Espaces verts écologiques Référentiel de gestion et entretien Préambules SOMMAIRE 1. Objectifs généraux..5 2. Domaines d application..5 3. Respect de la réglementation....7

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières Conférence de presse du 25 octobre 2010 > Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole

Plus en détail

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010 Sous-titre - date De la reconstitution des sols à la re-végétalisation Rencontres professionnelles de RITTMO - 22 avril 2010 Etat des besoins des collectivités

Plus en détail

ANNEXE NOTICE ENVIRONNEMENTALE

ANNEXE NOTICE ENVIRONNEMENTALE Page : 1/8 ANNEXE NOTICE ENVIRONNEMENTALE IMPRESSION DU 18/05/ PERIMEE A CE JOUR Page : 2/8 Le présent document appelé «notice environnementale» regroupe l ensemble des prescriptions qu une entreprise

Plus en détail

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère ' entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère Gentiana Societe botanique dauphinoise D. Villars ' Depuis décembre 2006, en s appuyant sur son agenda 21 et sa stratégie

Plus en détail

Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence

Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence L engagement du Parc du Luberon dans cette opération Un constat : forte consommation de pesticides

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

INTRODUCTION Tous investis dans la réduction des pesticides!

INTRODUCTION Tous investis dans la réduction des pesticides! INTRODUCTION Tous investis dans la réduction des pesticides! L impact des pesticides sur l environnement est une préoccupation grandissante, aussi bien pour les utilisateurs de produits que pour la population.

Plus en détail

Association Rivière Rhône-Alpes 16 déc. 2010. Entretien des voies ferrées et produits phytosanitaires Bassin versant Brévenne-Turdine

Association Rivière Rhône-Alpes 16 déc. 2010. Entretien des voies ferrées et produits phytosanitaires Bassin versant Brévenne-Turdine Association Rivière Rhône-Alpes 16 déc. 2010 Entretien des voies ferrées et produits phytosanitaires Bassin versant Brévenne-Turdine Le bassin versant Brévenne-Turdine Le bassin versant Brévenne-Turdine

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

Le Zoning industriel d Anderlecht

Le Zoning industriel d Anderlecht Le Zoning industriel d Anderlecht - Un exemple de partenariat fructueux entre entreprises, commune et milieu associatif! Rédacteur pour Natagora : Pascal Hauteclair Mars 2011 Pour plus d infos sur le Réseau

Plus en détail

LE GUIDE RÉGLEMENTAIRE ET DE BONNES PRATIQUES D ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS

LE GUIDE RÉGLEMENTAIRE ET DE BONNES PRATIQUES D ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS LE GUIDE RÉGLEMENTAIRE ET DE BONNES PRATIQUES D ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS L Union des entreprises pour la Protection des Jardins et des espaces publics souhaite alerter les élus de toute l information

Plus en détail

CHARTE ET LABEL DE LA VIE NOCTURNE DU CARRÉ

CHARTE ET LABEL DE LA VIE NOCTURNE DU CARRÉ Préambule CHARTE ET LABEL DE LA VIE NOCTURNE DU CARRÉ Le Carré constitue une importante vitrine pour la ville de Liège. Connu au-delà de nos frontières pour sa légendaire convivialité, ce quadrilatère

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres

Plus en détail

Les pratiques environnementales :

Les pratiques environnementales : Les pratiques environnementales : Comment mettre en place le développement durable dans les espaces verts? Fleurir, planter et gérer les espaces verts autrement Thierry Doenlen responsable du service cadre

Plus en détail

CFPH Lyon Ecully 13 avenue de Verdun 69130 ECULLY Mail : cfppa.ecully@educagri.fr Tél : 04 78 33 46 12. Catalogue des formations courtes Sécurité

CFPH Lyon Ecully 13 avenue de Verdun 69130 ECULLY Mail : cfppa.ecully@educagri.fr Tél : 04 78 33 46 12. Catalogue des formations courtes Sécurité CFPH Lyon Ecully 69130 ECULLY Mail : Tél : Catalogue des formations courtes Sécurité 2012 Sommaire SECURITE PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE Stages professionnalisants CERTIPHYTO Décideur

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES. Jardinier des espaces verts et paysages

FICHE METIER et PASSERELLES. Jardinier des espaces verts et paysages FICHE METIER et PASSERELLES Jardinier des espaces verts et paysages Domaines : C18 Interventions techniques - Sous domaine : Espaces verts et Paysages Code fiche du répertoire des métiers territoriaux

Plus en détail

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Un contexte en constante évolution La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Pauline Bodin, chargée de mission Ecophyto ZNA Direction régionale et interdépartementale de l alimentation,

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME

L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME POLITIQUE DE LA VILLE LOGEMENT SOCIAL SECTEUR PUBLIC LOCAL HABITAT SPÉCIFIQUE Logement social et biodiversité Une démarche écoresponsable qui améliore

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE ZAC DES HAUTS DU SENECHAL COMMUNE DE CLOHARS-CARNOET

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE ZAC DES HAUTS DU SENECHAL COMMUNE DE CLOHARS-CARNOET ACOUSTIBEL Etudes Audits Conseil en Acoustique Agence de RENNES 22, Rue de Turgé 35310 CHAVAGNE Tél. 02.99.64.30.28 - Fax 02.99.64.27.72 E-mail :rennes@acoustibel.fr site : www.acoustibel.fr ETUDE D IMPACT

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

J adhère. au naturel. Des ateliers de jardinage gratuits. catalogue. Des rencontres, visites, événements. Un catalogue produits jardin.

J adhère. au naturel. Des ateliers de jardinage gratuits. catalogue. Des rencontres, visites, événements. Un catalogue produits jardin. Les avantages de votre carte Club Jardiniers de France Notre imprimeur agit pour l environnement Des ateliers de jardinage gratuits Des rencontres, visites, événements AVANTAGES CLUB Frais de port = sur

Plus en détail

Programme d éducation à l Environnement et au Développement durable 2015 / 2016

Programme d éducation à l Environnement et au Développement durable 2015 / 2016 Programme d éducation à l Environnement et au Développement durable 2015 / 2016 1 2 Le contexte Veuillez trouver le programme d animations environnement pour cette nouvelle année scolaire. Les sujets traités

Plus en détail

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols DEVELOPPEMENT DURABLE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE en Aménagement du Territoire, Urbanisme, Architecture et Construction 1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués Nouvelle méthodologie

Plus en détail

Espaces Verts Ecologiques Eve

Espaces Verts Ecologiques Eve Référentiel R1-1105 Espaces Verts Ecologiques Eve Référentiel de gestion et d entretien des espaces verts Copyright Ecocert. Toute reproduction et/ou représentation de ce référentiel, intégrale ou partielle,

Plus en détail

UN AMENAGEMENT PAYSAGER CONCERTE L ANSE DUFOUR DE 2004 A 2008 ANSES D ARLETS

UN AMENAGEMENT PAYSAGER CONCERTE L ANSE DUFOUR DE 2004 A 2008 ANSES D ARLETS UN AMENAGEMENT PAYSAGER CONCERTE L ANSE DUFOUR DE 2004 A 2008 ANSES D ARLETS LE MAITRE D OUVRAGE L AGENCE DE LAMISE EN VALEUR DE LA ZONE DES CINQUANTE PAS GEOMETRIQUES Etat des lieux, analyse du site

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE. Révisée 2011. Prévost naturellement

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE. Révisée 2011. Prévost naturellement POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE Révisée 2011 Prévost naturellement Version finale Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE DESCRIPTION PAGE Mot du Maire... 1 1.0 Introduction... 2-3 2.0 Les grandes orientations...

Plus en détail

FORMATIONS COURTES 2015-2016 CFPPA AUZEVILLE - AUTERIVE

FORMATIONS COURTES 2015-2016 CFPPA AUZEVILLE - AUTERIVE 1 CFPPA AUZEVILLE - AUTERIVE ACTUALITES p. 1 POLE ESPACES VERTS p. 2 à 7 POLE ARBRE p.8 à 10 FORMATIONS REGLEMENTAIRES p.11 à 13 ACTUALITÉS 2 1 L obligation de disposer du Document Unique Le Document Unique

Plus en détail

Actualités Ecophyto Franche-Comté

Actualités Ecophyto Franche-Comté Actualités Ecophyto Franche-Comté Lettre de liaison n 7 novembre 2012 Zones non agricoles Les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par l objectif général de baisse de l utilisation de pesticides

Plus en détail

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais Charte nantaise des jardins collectifs Jardins naturels nantais Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l éternité. Gilles Clément Préambule La préservation de l environnement est aujourd

Plus en détail

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays.

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays. Note de presse Octobre 2015 1 La deuxième partie de 2015 marque une accélération dans la réalisation des ambitions éoliennes d Electrabel : 20 éoliennes seront en construction. Ces nouveaux mâts participent

Plus en détail

Catalogue 2014. Formations professionnelles. Les techniques de l assainissement écologique

Catalogue 2014. Formations professionnelles. Les techniques de l assainissement écologique Catalogue 2014 Formations professionnelles Les techniques de l assainissement écologique Le développement des techniques de l assainissement écologique en France est devenu une réalité sur le terrain.

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

CHANTIERS VERTS I. NUISANCES ET IMPACTS DES CHANTIERS. I.1. Les nuisances ressenties par les riverains

CHANTIERS VERTS I. NUISANCES ET IMPACTS DES CHANTIERS. I.1. Les nuisances ressenties par les riverains CHANTIERS VERTS Les chantiers verts sont des chantiers de construction ou de réhabilitation réalisés de manière à ce que les impacts sur l'environnement et les nuisances perçues par les usagers et les

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Journée e d échange technique (mise en place des SPANC) Alain Lafforgue Le Service Public d'assainissement Non Collectif (SPANC) Le cadre réglementaire... Loi sur l Eau du

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

3 Tableau impact environnemental : EXPERTS

3 Tableau impact environnemental : EXPERTS 3 Tableau impact environnemental : EXPERTS Activité Zone humide/environnement Naturel & Communauté Commentaires de nouvelles habitations Positif Négatif La construction perturbe l écosystème (élimine la

Plus en détail

à l environnement et au développement durable

à l environnement et au développement durable Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement éducation à l environnement et au développement durable Offre pédagogique nature & jardin 2016 pour les groupes scolaires du cycle 1 au cycle 3 à la

Plus en détail

Espace végétal écologique Eve

Espace végétal écologique Eve Référentiel R1-1305 Espace végétal écologique Eve Référentiel de gestion et d entretien des espaces végétaux Copyright Ecocert. Toute reproduction et/ou représentation de ce référentiel, intégrale ou partielle,

Plus en détail

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Novembre 2015 Centre Éducation Nature du Houtland Chemin de Rubrouck 59470 Wormhout Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Étude réalisée dans le cadre d un DLA accordé

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE ET DES AFFAIRES RURALES Avis à tous les détenteurs d autorisations de mise sur le marché pour des spécialités

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Pourquoi un Schéma environnemental? => Pour améliorer le cadre de vie des Bezonnais => Pour construire une stratégie environnementale globale dans le cadre

Plus en détail

w w w. c a u e - m p. f r

w w w. c a u e - m p. f r conception d une piscine naturelle w w w. c a u e - m p. f r Principe Une piscine naturelle fonctionne en autonomie, à l image d un écosystème biologique. Les propriétés des plantes aquatiques et de l

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Trois sites sont concernés par ce contrat d entretien : le Petit Moulin

Plus en détail

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Changement climatique Quel phénomène n est pas lié au changement climatique? A) La montée des eaux B) Les tsunamis C) La disparition

Plus en détail

RÈGLEMENT NO_2005-48 CONTRÔLE DE L USAGE DE PESTICIDES D HERBICIDES ET D ENGRAIS

RÈGLEMENT NO_2005-48 CONTRÔLE DE L USAGE DE PESTICIDES D HERBICIDES ET D ENGRAIS RÈGLEMENT NO_2005-48 CONTRÔLE DE L USAGE DE PESTICIDES D HERBICIDES ET D ENGRAIS ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QUE ATTENDU QU le Conseil municipal peut faire un règlement visant la paix, l ordre, le bon

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

02_Intégrer les évolutions législatives pour un projet d aménagement de parc d activités

02_Intégrer les évolutions législatives pour un projet d aménagement de parc d activités BIODIVERSITÉ FORMATIONS PROFESSIONNELLES 2015-2016 ÉVOLUTION LÉGISLATIVE TAXES & PARTICIPATIONS 01_Valoriser la biodiversité sur un parc d activités 02_Intégrer les évolutions législatives pour un projet

Plus en détail

Le désherbage. Les impacts du désherbage chimique sur l environnement. Avril 2006

Le désherbage. Les impacts du désherbage chimique sur l environnement. Avril 2006 Le désherbage Avril 2006 12 Les impacts du désherbage chimique sur l environnement Les herbicides contaminent de manière importante les nappes d eau souterraines et les eaux de surface. Ces pollutions

Plus en détail

Les infrastructures culturelles dans la municipalité

Les infrastructures culturelles dans la municipalité BULLETIN* VOLUME 8, NUMÉRO 17-2011 Les infrastructures culturelles dans la municipalité par Serge Bernier et Pascale Marcotte Laboratoire en loisir et vie communautaire Département d études en loisir,

Plus en détail

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6 Table des matières Introduction 3 Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4 Gestion des matières résiduelles 6 Astuces pour bien gérer les matières résiduelles 7 Transport 8 Alimentation et vaisselle

Plus en détail

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous!

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous! Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable Notre avenir à tous! D ans le cadre de sa démarche en matière de développement durable, la Ville de Saguenay met à la disposition des organisateurs

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

CHARTE "CHANTIER VERT"

CHARTE CHANTIER VERT CHARTE "CHANTIER VERT" SOMMAIRE article 1 : définition des objectifs article 2 : modalités de mise en place des signatures article 3 : respect de la réglementation article 4 : organisation du chantier

Plus en détail

Services Techniques (cadre de vie) Dénomination Immeuble : 75 RN6 69380 LISSIEU Adresse chantier : Tel 04/78/47/60/35 Responsable : Téléphone :

Services Techniques (cadre de vie) Dénomination Immeuble : 75 RN6 69380 LISSIEU Adresse chantier : Tel 04/78/47/60/35 Responsable : Téléphone : Mairie de LISSIEU Maître d ouvrage : Services Techniques (cadre de vie) Dénomination Immeuble : 75 RN6 69380 LISSIEU Adresse chantier : Tel 04/78/47/60/35 Responsable : Téléphone : 1 Changer sa tapisserie

Plus en détail

Déplacements Citoyens

Déplacements Citoyens Déplacements Citoyens Association Loi 1901 Adresse postale : chez Jean Murard - 110, rue Hénon - 69 004 - LYON Trésorier : R. Diot, 22, avenue Condorcet - 69 100 - Villeurbanne Contacts téléphoniques :

Plus en détail

Classement en forêt de protection du massif de Rambouillet

Classement en forêt de protection du massif de Rambouillet PREFECTURE DES YVELINES Comité consultatif scientifique et des usagers de la forêt de Rambouillet Classement en forêt de protection du massif de Rambouillet sous-préfecture de Rambouillet, 23 mai 2011

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Annexes sanitaires Pièce n 6-a PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE PREY Eure Place René Cardin 27220 PREY Tél : 02.32.37.95.80 Fax : 02.32.37.27.88 Règlement Prescrit le : 12 janvier 2009 Arrêté le : 6 décembre

Plus en détail

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande?

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Grand jeu Maison neuve Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Plus de renseigements sur www.ville-guerande.fr Rubriques : Vivre / Urbanisme / L écoquartier Maison Neuve PROJET D ÉCOQUARTIER

Plus en détail

LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS EN LORRAINE. Guide d aide à la candidature

LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS EN LORRAINE. Guide d aide à la candidature LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS EN LORRAINE Guide d aide à la candidature SOMMAIRE Le Label 2 En Lorraine 3 Les Chiffres-clés du fleurissement en Lorraine 3 Le Jury Régional 4 Modalités de candidature

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Préserver la biodiversité et les milieux naturels Retours d expériences du CG13

Préserver la biodiversité et les milieux naturels Retours d expériences du CG13 Préserver la biodiversité et les milieux naturels Retours d expériences du CG13 Direction des routes Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Un Département fortement

Plus en détail