Rencontre RP08, RP51, ABASJC le 25/04/2015 à Charleville- Mézières

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontre RP08, RP51, ABASJC le 25/04/2015 à Charleville- Mézières"

Transcription

1 Rencontre RP08, RP51, ABASJC le 25/04/2015 à Charleville- Mézières Présents : Pour Randonneurs et Pèlerins 08 ( RP08) : Lucette Berthe Présidente, Jacky Bleuze Trésorier, Raymond Brugneaux Responsable balisage Pour Randonneurs et Pèlerins 51 (RP51) : Daniel Guy Président, Jean-Marc Thiblet Responsable balisage, Eliane Rampont Chaine d hébergement Pour l Association Belge des Amis de Saint Jacques de Compostelle ( ABASJC ) : Pascal Duchêne Président, Francis Hiffe Trésorier, Bernard Defossé Responsable Balisage Rapporteur : Pascal Duchêne 1) Contexte général Lucette Berthe souhaite relancer les chemins et les activités de RP08. Elle souhaite promouvoir, voire réactiver les différents chemins en Ardennes. Son souci est aussi de disposer d une bonne capacité d accueil le long de ces chemins. Pascal Duchêne souligne que l objectif de l ABASJC dans cette réunion est de mettre en place des chemins qui assurent aux pèlerins belges et à ceux passant par la Belgique un passage de frontière facile et assorti d une continuité dans la chaîne d accueil ainsi que dans le balisage. Pour RP08 et RP51, les chemins en Ardennes et en Champagne sont en liaison avec d autres chemins de pèlerinage, e.a. la Via Francigena et le Chemin de Saint-Martin. Les efforts mis en œuvre peuvent être mutualisés. 2) Chemins Communs avec la Belgique 2.1. Quelques remarques préliminaires Chaque association garde le choix et porte la responsabilité du balisage sur son territoire. Des collaborations sont bien sûr possibles entre associations. Les GR sont des itinéraires déjà tracés et entretenus. Cependant, ils obéissent à d autres priorités que celles des pèlerins. Une des conséquences en est parfois des tracés rallongés pour qui se dirige vers Compostelle. Ce supplément de km, donc de nuitées, peut grever le budget des pèlerins. Pour l ABASJC, la sagesse voudrait que l on s adosse aux GR lorsqu ils correspondent à une direction acceptable vers Compostelle, et que l on mette en place un chemin de Saint-Jacques lorsque des chemins plus directs sont nécessaires. Ces chemins sont aussi à tracer dans le respect de la vérité historique, des possibilités d accueil, des connexions avec d autres itinéraires. Enfin, les ressources bénévoles et matérielles de nos associations sont comptées. La mise en œuvre d un chemin doit se justifier aussi quant au nombre de pèlerins qui peuvent y passer. Nous sommes loin d être situés comme les villages vedettes du Camino Francès!

2 2.2. Le chemin via Rocroi ( GR 654 et Topo guide RP51 ) Ce chemin est balisé à partir de la frontière belge ( Moulin Manteau) et il est décrit dans le topo-guide réalisé par RP51 dont l édition 2015 vient de sortir. Ce chemin est également balisé et entretenu par RP51. En amont, deux voies belges alimentent ce chemin : la Via Mosana puis la Via Gallia Belgica. Des remarques ont étés adressées par RP51 à l ABASJC concernant des difficultés de passage au niveau de la frontière belge à Moulin-Manteau ( cfr mail ci-joint ). Une action a été prise par Bernard Defossé. Il a contacté le baliseur en charge de ce secteur pour vérification et action côté belge. Une coordination est prévue avec J-M Thiblet (RP51) pour la continuité en France Le chemin via Avioth La via Arduina peut s envisager de Maastricht Liège vers Vitry-le-François. ( cfr références en annexe ) Un tronçon frontalier existe entre Suxy Orval et Saint-Walfroy C est la prolongation de la Via Arduina belge qui passe par Orval et poursuit vers Avioth et St-Walfran Lucette Berthe souhaite poursuivre le tracé. Diverses options sont possibles : Rejoindre Le Chesne puis Reims Rejoindre Le Chesne puis de diriger vers Busancy et se diriger vers Vitry-le-François. RP51 mentionne dans les options le fait de passer aussi à Châlons-en-Champagne et à l Epine, hauts lieux jacquaires Le Chemin venant de Sedan ( GR14) Ce chemin serait la continuation du GR14, venant de Bouillon et arrivant à Sedan. Des informations indiquent que l Office de Tourisme de Sedan est actif sur la thématique du chemin de Saint-Jacques. En France, la route se dirigerait vers Le Chesne. De là, on rejoindrait les autres axes tracés Actions à planifier RP08 va prendre comme objectif pour fin de cette année de travailler sur la partie d itinéraire Avioth - Le Chesne. Elle va tracer et expérimenter un chemin. Après une première évaluation fin 2015 les autorisations seront alors demandées aux autorités compétentes afin de baliser officiellement le tracé. Les baliseurs de RP51 et de l ABASJC sont prêts à donner un coup de main à l équipe de RP Chaines d accueil 3.1. Quelques points relevés sur la mise en œuvre de l accueil pèlerin Les participants échangent leur expérience et données relatives à leur chaine d accueil. En Belgique, la chaîne d accueil est accessible à partir du site Internet de l Association. On y trouve les points d hébergement, en relation avec les Via en Belgique. Chaque point est qualifié selon son appartenance à une activité commerciale ou non. Dans ce cas, le principe du Donativo est mentionné. RP08 procède par un système de téléphone centralisé qui permet au pèlerin de s enquérir des possibilités de logement là où il se trouve. Il lui est alors indiqué le contact vers lequel se diriger pour passer la nuit.

3 RP51 distingue l accueil en milieu urbain, où l offre professionnelle est assez large ( RP51 n est pas très active dans ce milieu) et en milieu rural où les possibilités de logement sont plus rares. A Reims l offre est nombreuse et relativement abordable en terme de coût. Plusieurs personnes servent de relais et de coordinateurs : Eliane Rampont, J-L Pergeant. Daniel Guy a remarqué que le fait d héberger des pèlerins permettait de sortir des personnes de leur isolement. Voilà un des effets indirects du Chemin de Saint-Jacques. Les chaines d accueil doivent veiller à garder de bonnes relations avec d autres acteurs publics ou économiques : RP51 est attentif à ne pas entrer en concurrence directe avec le secteur hôtelier. Ce point avait été souligné par l Association Compostelle Nord dans une réunion d associations chez Pascal le 4 mars. En Belgique néerlandophone, les pouvoirs publics ont instauré des règlements de sécurité stricts qui découragent les personnes souhaitant accueillir des pèlerins. Les trois associations constatent aussi qu il est difficile de trouver des hébergements acceptant les animaux qui accompagnent leur maître(sse) sur le chemin. Enfin le principe du «Donativo» est souvent mal interprété. Les participants ont constaté qu il est difficile de faire comprendre que donativo ne signifie pas gratuit. Il y a même souvent un stress chez les hébergeurs car les pèlerins cherchent surtout à payer le moins possible. Nos associations tentent d éduquer leurs membres lors de leurs points rencontre. Comme RP51 le souligne, une gestion circonstanciée des cas d exception reste toujours possible Quelques chiffres Accueil à la cathédrale de Reims : 130 personnes Chaine d accueil belge : 3 à 5 personnes par hébergement privé par an. Accueil à Châlons-en-Champagne : 262 pèlerins en 2014, dont 120 pour la Via Francigena! RP51 : Gîte de Rocroi : Il faudrait 200 personnes pour équilibrer le budget annuel. Depuis le début 2015, x personnes y sont déjà passé. A Nouvon-Porcien, 100 personnes passées l an dernier ( ou depuis le début de l année? ) RP08 : Gîte à Justine Herbigny 4. Balisage RP51 explicite la convention de balisage promue par l ACIR et reconnue par la FFACC ( Fédération Française des Associations des Chemins de Saint-Jacques ). RP08 réfléchira sur la manière dont elle compte baliser les chemins sur sa zone. Sans doute selon cette convention, mais en y incluant aussi une particularité propre à RP08. L ABASJC montre le balisage en vigueur en Belgique. 5. Chemin Tournai Reims Ce chemin de liaison est repris sur la dernière carte des Chemins de Compostelle en France éditée par l ACIR.

4 Daniel Guy signale que l activité de «fil rouge» de RP51 permettra en de parcourir le chemin décrit par le livret numérique réalisé par l Antenne de Tournai de l Association Belge des Amis de Saint- Jacques et par Compostelle Nord ( Lille ). Il transmettra ses remarques à la fin de cet exercice. 6. Jalons frontières entre RP51, RP08 et la Belgique Pascal explique comment l Association de Cambrai ( Saint-Jacques en Boulangrie ) et l ABASJC ont disposé un jalon frontière à Mortagne-du-Nord sur la route de Paris. ( ce jalon est repris sur la nouvelle brochure de présentation de l ABASJC ) Il propose que les 3 associations deploient le même type de jalon sur les trois itinéraires cités : Couvin - Rocroi Reims ; Bouillon Sedan Le Chesne et Orval Avioth Le Chesne. RP08 et RP51 sont favorables à cette initiative. Ce point pourrait être envisagé lors du balisage de la continuation des itinéraires vers Le Chesne avec RP08 et peut déjà être envisagé avec RP51 sur l itinéraire de Rocroi. 7. Voyage à Reims et rencontre RP51 Associations belges Daniel présente le projet qui est en cours de définition et invite très cordialement RP08 à s y joindre. Pascal appuie cette invitation et sera heureux de retrouver les amis de RP08 les 3 et 4 octobre. Le programme des deux jours est en cours de finalisation. 8. Communication Il est convenu que les communications se fassent au niveau des membres des Conseils d Administration respectifs. Pascal précise qu il n y a bien qu une seule association en Belgique francophone. Celle-ci est organisée en interne avec deux antennes locales à Tournai et au Sud-Luxembourg. Pascal est le responsable des relations extérieures pour l ensemble de l ABASJC. Bernard Defossé est la personne de contact pour les matières de balisage et d itinéraires. Francis Hiffe intervient comme Trésorier et soutien logistique lors des manifestations communes. 9. Prochaine rencontre Un bon timing pour se revoir serait le mois de septembre Les Associations reprendront contact dans le courant du mois d août.

5 Annexes Articles et référence sur la Via Arduina Source : : Les Cahiers de l Urbanisme N 71, Mars 2009

6 Autres références :

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Le tourisme en Province de Liège

Le tourisme en Province de Liège Le tourisme en Province de Liège STATISTIQUES Ministère de la Région wallonne Direction générale de l Economie et de l Emploi Commissariat Général au Tourisme OBSERVATOIRE DU TOURISME WALLON L E T O U

Plus en détail

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20120711-2012-0220-DE Date de télétransmission : 13/07/2012 Date de réception préfecture : 13/07/2012 CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION

Plus en détail

Observatoire départemental

Observatoire départemental Dossier de presse Janvier 2016 Observatoire départemental Etude relative aux prix pratiqués au sein des pompes funèbres dans le Doubs Contact presse : Marlène Amiotte-Petit : 03 81 88 76 84 Marlene.Amiotte-Petit@famillesrurales.org

Plus en détail

Venir étudier à Gembloux Agro-Bio Tech

Venir étudier à Gembloux Agro-Bio Tech Venir étudier à Gembloux Agro-Bio Tech Gembloux Agro-Bio Tech, une Faculté de l Université de Liège qui existe depuis 1860 1520 dont 550 et compte étudiants membres de personnel académique, scientifique,

Plus en détail

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale DESCRIPTION DU PROJET Cette fiche projet concerne l engagement d un conseiller en environnement

Plus en détail

Nouvelle-Calédonie - Analyse du potentiel du marché touristique européen Cahier des charges

Nouvelle-Calédonie - Analyse du potentiel du marché touristique européen Cahier des charges Nouvelle-Calédonie - Analyse du potentiel du marché touristique européen Cahier des charges 1- Contexte 1- Des flux européens hors France aujourd hui marginaux La Nouvelle-Calédonie, territoire français

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Sur le TMF, de Montigny-sur-Loing à Fontainebleau-Avon (topoguide "La Seine-et-Marne à pied")

Sur le TMF, de Montigny-sur-Loing à Fontainebleau-Avon (topoguide La Seine-et-Marne à pied) Sur le TMF, de Montigny-sur-Loing à Fontainebleau-Avon (topoguide "La Seine-et-Marne à pied") Itinéraire : Dans la nouvelle édition du topoguide «La Seine-et-Marne à pied» figure la description du TMF

Plus en détail

Emmanuel Cohen DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT DE VOYAGEURS DU MONDE. Bruno Billière DIRECTEUR GÉNÉRAL D EVENTEAM INTERVIEW CROISÉE.

Emmanuel Cohen DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT DE VOYAGEURS DU MONDE. Bruno Billière DIRECTEUR GÉNÉRAL D EVENTEAM INTERVIEW CROISÉE. POUR SE POSITIONNER SUR CE TYPE D ÉVÉNEMENTS DE CETTE AMPLEUR, IL FAUT ÊTRE CAPABLE D INVESTIR PRÈS DE 10 MILLIONS D EUROS, NOTAMMENT POUR L ACHAT DE LA BILLETTERIE ET DES STOCKS. LA PRESSION FINANCIÈRE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3330 Convention collective nationale IDCC : 2526. ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE L HABITAT SOCIAL ACCORD DU

Plus en détail

Dans le cadre de ses attributions, la Division de Lille a procédé à une inspection au sein de votre centre de radiothérapie, le 18 décembre 2014.

Dans le cadre de ses attributions, la Division de Lille a procédé à une inspection au sein de votre centre de radiothérapie, le 18 décembre 2014. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE CODEP-LIL-2014-000606 SS/EL Lille, le 7 janvier 2015 Monsieur le Dr X Centre Léonard de Vinci Route de Cambrai 59187 DECHY Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Omar Fassatoui Doctorant FDSPT, Université Tunis El Manar Sciences Po. Aix, Aix Marseille Université

Omar Fassatoui Doctorant FDSPT, Université Tunis El Manar Sciences Po. Aix, Aix Marseille Université Omar Fassatoui Doctorant FDSPT, Université Tunis El Manar Sciences Po. Aix, Aix Marseille Université Les principes et leurs mécanismes d évaluation Définie comme «une réflexion pluridisciplinaire sur les

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

Etats généraux du jeu vidéo Compte rendu de la réunion du 27 janvier 2010

Etats généraux du jeu vidéo Compte rendu de la réunion du 27 janvier 2010 Etats généraux du jeu vidéo Compte rendu de la réunion du 27 janvier 2010 Présents : Laurent Bénadiba Imaginove Stéphane Singier Cap Digital Lisa Hesse Capital Games Ludovic Noel - Imaginove Benoit Clerc

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Le soutien au développement économique local

Le soutien au développement économique local Le soutien au développement économique local L État est responsable de la conduite de la politique économique et sociale ainsi que de la défense de l emploi. Toutefois, la loi dote les collectivités locales

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

Présentation du Cedap

Présentation du Cedap Présentation du Cedap Le CEDAP en bref Le CEDAP est une association de personnes regroupant plus de 230 directeurs, délégués et secrétaires généraux d organisations professionnelles, appartenant à l'ensemble

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

LE TOURISME EQUESTRE table ronde avec Alain BEIGNET

LE TOURISME EQUESTRE table ronde avec Alain BEIGNET LE TOURISME EQUESTRE table ronde avec Alain BEIGNET Présentation du marché du tourisme équestre en France et des atouts de la région Centre : cabinet Parcours (Laurence MORY) Intervention du CRE sur la

Plus en détail

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27 Sommaire Préface.......................................................................... 5 Remerciements.............................................................. 7 Comprendre Macao 13 Repères essentiels........................................................

Plus en détail

PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION. Lever les freins à l insertion et à l emploi. Appel à projets

PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION. Lever les freins à l insertion et à l emploi. Appel à projets PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION Lever les freins à l insertion et à l emploi Appel à projets DS PS IDS 2013 1 I - Préambule La loi n 2008-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le RSA (Revenu de solidarité

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES (G.P.E.C.) DANS LE GROUPE SANOFI EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES (G.P.E.C.) DANS LE GROUPE SANOFI EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES (G.P.E.C.) DANS LE GROUPE SANOFI EN FRANCE Entre Les sociétés françaises du Groupe SANOFI représentées par Jean-Marc GRAVATTE,

Plus en détail

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois 20082008-2013 Passer de l idée à l action pour notre Territoire! Le Pays Beaunois Le Pays Beaunois est un espace qui, depuis 2004,

Plus en détail

Vos projets d entreprises en Argonne Ardennaise

Vos projets d entreprises en Argonne Ardennaise Bruxelles 3h Charleville Mézières Sedan 1h 0h45 Liège 2h30 Luxembourg 2h ARGONNE ARDENNAISE Paris 2h Reims 1h Metz Nancy 2h30 2h Verdun 1h Vos projets d entreprises en Argonne Ardennaise >>> Un territoire

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation www.interface-handicap.org Association loi 1901 à but non lucratif, Interface Handicap œuvre pour l égalité d accès à la vie sociale, scolaire, professionnelle et culturelle des personnes handicapées.

Plus en détail

Réussir la mise en place des entretiens professionnels

Réussir la mise en place des entretiens professionnels Réussir la mise en place des entretiens Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. Figurant parmi les

Plus en détail

Visite AVEPRO de la faculté de» Théologie catholique Université catholique de Lille 11-12 mai 2011

Visite AVEPRO de la faculté de» Théologie catholique Université catholique de Lille 11-12 mai 2011 Visite AVEPRO de la faculté de» Théologie catholique Université catholique de Lille 11-12 mai 2011 Rapport du groupe d experts (P. Olivier Artus, coordinateur ; Prof. Isabelle Bochet, Prof. Françoise Vinel)

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

Séminaire de positionnement Grande Traversée des Alpes / GR 5 RESTITUTION DE L AUDIT RÉALISÉ PAR LA GTA EN 2009. 31.03-01.04.2010 Lus la Croix Haute

Séminaire de positionnement Grande Traversée des Alpes / GR 5 RESTITUTION DE L AUDIT RÉALISÉ PAR LA GTA EN 2009. 31.03-01.04.2010 Lus la Croix Haute Séminaire de positionnement Grande Traversée des Alpes / GR 5 RESTITUTION DE L AUDIT RÉALISÉ PAR LA GTA EN 2009 31.03-01.04.2010 Lus la Croix Haute Quelques chiffres 607 km de Thonon à Nice - 320 à vol

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ;

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ; PROTOCOLE D ACCORD portant sur une démarche d accompagnement personnalisé des jeunes repérés en difficulté de lecture pendant la journée d appel de préparation à la défense (JAPD), dans le cadre d un dispositif

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/48/43 17 mars 2006 COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION DU PROTOCOLE DE MONTREAL

Plus en détail

Cahier des Charges Topos-guide de Randonnées en Rhône-Alpes desservies par les transports en commun

Cahier des Charges Topos-guide de Randonnées en Rhône-Alpes desservies par les transports en commun Etienne SERGE Page 1 19/04/2012 Cahier des Charges Topos-guide de Randonnées en Rhône-Alpes desservies par les transports en commun Indice c Contexte Sur le plan démographique et géographique, la région

Plus en détail

Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6

Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6 Proposition d un parcours en HiDA en 3 ème DP6 Journée de formation à destination des professeurs de 3 ème DP6 de Savoie et Haute-Savoie Olivier BAYLE (Arts appliqués) et Marina FAVRET (Lettres-Histoire-Géographie)

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Section des Formations et des diplômes Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Évaluation des diplômes de l

Plus en détail

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3097 Convention collective nationale IDCC : 1307. EXPLOITATION CINÉMATOGRAPHIQUE

Plus en détail

SOUMETTRE UNE DEMANDE D AIDE

SOUMETTRE UNE DEMANDE D AIDE COMMISSION D AIDE AUX OPERATEURS AUDIOVISUELS ATELIERS D ECOLE, DE PRODUCTION ET D ACCUEIL SOUMETTRE UNE DEMANDE D AIDE Conformément au décret du 10 novembre 2011 relatif au soutien au cinéma et à la création

Plus en détail

Manpower s installe au cœur de la Zone Franche Urbaine de Grenoble et poursuit l opération Job Academy avec FACE

Manpower s installe au cœur de la Zone Franche Urbaine de Grenoble et poursuit l opération Job Academy avec FACE Communiqué de presse Grenoble, le 12 avril 2007 Manpower s installe au cœur de la Zone Franche Urbaine de Grenoble et poursuit l opération Job Academy avec FACE Afin de rétablir l égalité de traitement

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Procès Verbal du Conseil d administration de l Arsem BFC

Procès Verbal du Conseil d administration de l Arsem BFC 1 Procès Verbal du Conseil d administration de l Arsem BFC Mardi 4 mars 2008, 10h30, Micropolis Participants Société Nom Prénom ARSEM BFC FUSTER Vincent ARSEM BFC POIRIER Florian SEM DE LA CITADELLE ARBEY

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

ANNEXE 7 Procédure d accompagnement. du pôle petite enfance de Soule. pour une labellisation au modèle C

ANNEXE 7 Procédure d accompagnement. du pôle petite enfance de Soule. pour une labellisation au modèle C ANNEXE 7 Procédure d accompagnement du pôle petite enfance de Soule pour une labellisation au modèle C Politique linguistique de l OPLB en matière de petite enfance Pour stopper le déclin de la langue

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION»

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» Comment faire venir des enseignes nationales en préservant la diversité commerciale et artisanale? Participent

Plus en détail

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE La table de patrimoine-histoire est heureuse de participer à cette réflexion dans le cadre de l élaboration d une vision de la Ville de Québec en soutien aux professionnels

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DU LAC DU DER GUIDE DU PARTENARIAT 2014

OFFICE DE TOURISME DU LAC DU DER GUIDE DU PARTENARIAT 2014 OFFICE DE TOURISME DU LAC DU DER GUIDE DU PARTENARIAT 2014 Office de Tourisme du Lac du Der - Station Nautique - 51290 Giffaumont Champaubert www.lacduder.com Le mot du Président, Créé à l initiative du

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ORGANISATION D UN EVENEMENT SPORTIF INTERNATIONAL

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ORGANISATION D UN EVENEMENT SPORTIF INTERNATIONAL CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT ------------------------ C N D S ---------------------- DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ORGANISATION D UN EVENEMENT SPORTIF INTERNATIONAL ETABLISSEMENT

Plus en détail

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de Développement Economique de Bordeaux et de la Gironde CONVENTION FINANCIERE 2012

B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de Développement Economique de Bordeaux et de la Gironde CONVENTION FINANCIERE 2012 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE Service des stratégies et partenariats économiques B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de

Plus en détail

Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel. Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel

Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel. Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel Février 2010 SOMMAIRE Page Introduction... 2 I. Recentrage des cadres conceptuels

Plus en détail

Première partie LE CONTEXTE

Première partie LE CONTEXTE 13 Première partie LE CONTEXTE LA LOI SUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET LE PROGRAMME NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2003-2012 Le Programme national de santé publique 2003-2012 a été institué par la Loi sur la santé

Plus en détail

Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville

Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville Vers la mise en place de la primo-prescription de Méthadone en ville Constats, problématiques et préconisations Depuis l autorisation des traitements de substitution aux opiacés (TSO) la question centrale

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CREER UNE MAISON DE SERVICES AU PUBLIC LES POINTS D ATTENTION, ETAPE PAR ETAPE

FICHE TECHNIQUE CREER UNE MAISON DE SERVICES AU PUBLIC LES POINTS D ATTENTION, ETAPE PAR ETAPE FICHE TECHNIQUE CREER UNE MAISON DE SERVICES AU PUBLIC LES POINTS D ATTENTION, ETAPE PAR ETAPE DEFINIR LE PROJET DEFINIR LE PORTAGE MONTER LE PARTENARIAT AVEC LES OPERATEURS DE SERVICES ET LES ACTEURS

Plus en détail

5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi

5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi 5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi Les ateliers sont co-animés par des travailleurs sociaux référents professionnels et des formateurs permanents.

Plus en détail

Migrer de Parcours 3 vers i-milo. Livret 4 Offre de formation

Migrer de Parcours 3 vers i-milo. Livret 4 Offre de formation Migrer de Parcours 3 vers i-milo Livret 4 Offre de formation Juin 2014 Contacts Equipe projet i-milo River Ouest 80 quai Voltaire 95877 Bezons cedex Tel. : +33 (0)1 73 26 00 00 contact@i-milo.fr Octobre

Plus en détail

LES RÉSEAUX IMPLIQUANT LES FORMATIONS ADAPTÉES PROPOSÉES EN SEGPA ET EREA

LES RÉSEAUX IMPLIQUANT LES FORMATIONS ADAPTÉES PROPOSÉES EN SEGPA ET EREA LES RÉSEAUX IMPLIQUANT LES FORMATIONS ADAPTÉES PROPOSÉES EN SEGPA ET EREA Le concept et le modèle du réseau a émergé dans le champ éducatif dans les années quatre vingt dix. Le Nouveau Contrat pour l'école

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

Veiller à la continuité du parcours du vélo et au confort d usage du cycliste à toutes les échelles du territoire

Veiller à la continuité du parcours du vélo et au confort d usage du cycliste à toutes les échelles du territoire Les rencontres de l Aménagement Durable de l interrégion Pour des villes cyclables et des voies vertes Veiller à la continuité du parcours du vélo et au confort d usage du cycliste à toutes les échelles

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Avis n 30 du Conseil du livre sur le projet de création d une «Banque du livre» en Communauté française Wallonie- Bruxelles

Avis n 30 du Conseil du livre sur le projet de création d une «Banque du livre» en Communauté française Wallonie- Bruxelles Avis n 30 du Conseil du livre sur le projet de création d une «Banque du livre» en Communauté française Wallonie- Bruxelles - Février 2002 - L Argumentaire sur la situation du livre et la lecture en Communauté

Plus en détail

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010 L Ain et ses principaux marchés touristiques Etude de clientèles 2010 Introduction Monsieur Jacques RABUT, Président d Aintourisme ACCOMPAGNER Nos missions Aider nos clients dans la réalisation de leurs

Plus en détail

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet L asbl Animagique est née en 2003. Cette association dynamique est issue de l Ecole des Cadres de Wallonie, anciennement Ecole des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de projet et conduite de travaux de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

F6. La fédération assure la couverture des rencontres, des désignations adaptées avec le meilleur rapport coûtaptitude

F6. La fédération assure la couverture des rencontres, des désignations adaptées avec le meilleur rapport coûtaptitude CHAPITRE PRELIMINAIRE Préambule : La Fédération Française de BasketBall est titulaire d une délégation de service public et est ainsi en charge de l organisation du basket sur le territoire. L organisation

Plus en détail

Appel à résidence d artistes 2013 Aubure, Haut Rhin (68) «Mon village et l artiste» Parc naturel régional des Ballons des Vosges

Appel à résidence d artistes 2013 Aubure, Haut Rhin (68) «Mon village et l artiste» Parc naturel régional des Ballons des Vosges Appel à résidence d artistes 2013 Aubure, Haut Rhin (68) «Mon village et l artiste» Parc naturel régional des Ballons des Vosges _ Contact : Priscilla JACQUOT, Chargée d études en développement culturel,

Plus en détail

2. Le rapportage «article 17» : concept et notions générales

2. Le rapportage «article 17» : concept et notions générales 2. Le rapportage «article 17» : concept et notions générales 2.1. Principes du rapportage A l Article 17, la Directive Habitats prévoit que les États Membres établissent tous les 6 ans un rapport sur l'application

Plus en détail

accroître la responsabilité du service «chef de file» en tant que moteur premier d une vraie coordination de substance, respectueuse des priorités ;

accroître la responsabilité du service «chef de file» en tant que moteur premier d une vraie coordination de substance, respectueuse des priorités ; LE RENFORCEMENT DE LA COORDINATION INTERNE La coordination interne est un instrument au service du Collège. Elle a pour objet d assurer, à tous les niveaux, le respect et l application rigoureuse des orientations

Plus en détail

APPEL PROJETS. aze. aides aux. - Pour les travailleurs d ESAT - Pour les anciens travailleurs d ESAT vivant en foyer d hébergement

APPEL PROJETS. aze. aides aux. - Pour les travailleurs d ESAT - Pour les anciens travailleurs d ESAT vivant en foyer d hébergement aze aides aux projets vacances P R O G R A M M E a p v A N CV -CCAH - Pour les travailleurs d ESAT - Pour les anciens travailleurs d ESAT vivant en foyer d hébergement www.ancv.com www.ccah.fr Les aides

Plus en détail

Séminaire sur la gouvernance métropolitaine transfrontalière Projet METROLUX

Séminaire sur la gouvernance métropolitaine transfrontalière Projet METROLUX Séminaire sur la gouvernance métropolitaine transfrontalière Projet METROLUX 14 octobre 2008 1 Ordre du jour I. Présentation générale du Projet d agglomération II. Le schéma d agglomération et les politiques

Plus en détail

La certification analytique des produits d origine dans la filière vinicole française

La certification analytique des produits d origine dans la filière vinicole française Avril 2011 MEMORANDUM La certification analytique des produits d origine dans la filière vinicole française Étude Juridique des textes de droit européen et de droit français régissant le contrôle officiel

Plus en détail

Comprendre le rôle du Conseil d administration

Comprendre le rôle du Conseil d administration Comprendre le rôle du Conseil d administration Tandis que chaque centre a ses propres règlements pour déterminer le rôle joué par le Conseil d administration dans leur fonctionnement, cette brochure fournira

Plus en détail

Hôpital Assistance International. ONG reconnue d utilité publique. Sous le patronage de la Commission Nationale Française pour l UNESCO

Hôpital Assistance International. ONG reconnue d utilité publique. Sous le patronage de la Commission Nationale Française pour l UNESCO Hôpital Assistance International ONG reconnue d utilité publique Sous le patronage de la Commission Nationale Française pour l UNESCO "Émus par le sous-équipement des hôpitaux..." HÔPITAL ASSISTANCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Licence professionnelle Responsable de services généraux

Licence professionnelle Responsable de services généraux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Responsable de services généraux Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail

À qui s adresse cette fiche :

À qui s adresse cette fiche : Fiche d accompagnement no. 7 Pour que tout se fasse en vérité À propos de la célébration de l appel décisif et de l inscription du nom Catéchuménat de Montréal Voies d avenir en pastorale catéchuménale

Plus en détail

La méthode avant la notoriété

La méthode avant la notoriété La méthode avant la notoriété Proxica, fraîchement lancé en licence de marque, souhaite s imposer dans l univers déjà très concurrentiel des agences immobilières. Plusieurs arguments plaident en sa faveur,

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP)

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - décembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté

Plus en détail

MÉMOIRE. juin 2013. soumis par Science pour tous. Regroupement des organismes de culture scientifique au Québec

MÉMOIRE. juin 2013. soumis par Science pour tous. Regroupement des organismes de culture scientifique au Québec MÉMOIRE soumis par Science pour tous au Groupe de travail sur l avenir du réseau muséal juin 2013 Regroupement des organismes de culture scientifique au Québec INTRODUCTION >>> Science pour tous est un

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES

GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES Le présent guide traite de la réalisation d un projet d enfouissement de lignes de distribution existantes à la demande d une

Plus en détail

DONNER VIE À VOS PROJETS

DONNER VIE À VOS PROJETS POLITIQUE DONNER VIE À VOS PROJETS ÉNONCÉ D ENGAGEMENT Le programme de dons et commandites mis en place à la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal fait partie des moyens dont elle dispose pour maintenir

Plus en détail

LA RGTP ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE GÉOLOGIQUE. Annie LACAZEDIEU

LA RGTP ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE GÉOLOGIQUE. Annie LACAZEDIEU LA RGTP ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE GÉOLOGIQUE Annie LACAZEDIEU Présidente de GéolVal annielacazedieu@wanadoo.fr 1. LA ROUTE GÉOLOGIQUE TRANSPYRÉNÉENNE (RGTP) DES VALLÉES D ASPE ET DU HAUT- ARAGON

Plus en détail

Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010

Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010 Forums interrégionaux des acteurs de la rénovation urbaine 2010 L Acsé, un établissement public de l Etat au service de la cohésion sociale et de la politique de la ville L Acsé, un établissement public

Plus en détail

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations.

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Cas du Sénégal Bassirou DIONE, ingénieur agroéconomiste dionsen2000@yahoo.fr Communication

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Le Chemin Urbain V GR 670

Le Chemin Urbain V GR 670 Le Chemin Urbain V GR 670 Dossier de presse Chemin Urbain V : 11 rue de la Rovère 48000 Mende 07 82 84 48 38-04 66 32 78 92 - www.randonnée-urbain-v.com - chemin.urbain.v@gmail.com La genèse du projet

Plus en détail