La parole aux Montpelliérains Hommage aux victimes des attentats perpétrés le 11 septembre sur le territoire des Etats Unis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La parole aux Montpelliérains Hommage aux victimes des attentats perpétrés le 11 septembre sur le territoire des Etats Unis"

Transcription

1

2 INTERNATIONAL Echange d'étudiants en entreprise à Louisville ( t 1 (!l<ulgt llc'rnwi il (!... {'tlididllls ~1,)I\lpd ~, r<liil'" th Ircor,lk'}f's J ft nel,hli un rn()i~ d,ui!'. 1111(' t'jittl'pnsl' ou IlIlt' ddmullslr,liion (k L"IlL<.; \"dlc pt'nd,ul! ks \,1 l,liil ("S unl\ ('rsj"lin's c!'t 1(' (" ( Iv bt'll(lwwi d, (dt IIIlt"'s pour ",ln tipi] CI Ilrt'-!x: rgr'[jlt-m Inscrlprlons clu 2/1 1 <lu :Ul/IU : <'l Ia :\1aison dl's Rdarloll s intt' rl1.ulon'll<,s. Echange de boursiers avec les villes jume lles 1 t'., d, 'li.1udt '> dt C III,hrLlllJrt dlll'lll: (m (' lt lu t S du ' ours du p H ni t, 1 Imt... ln,l!, Il )qu,nn('~ (On< Il Il'''',, \"lrt tk Il.111')I1,lh Il I«U)<;.-\,<,.(' t"11<' t lu dl.1il1 (Ifl' III"'t 1 il ddlt'> 111\( IU\l\t r<;'ll~ molli,.. '!'!I(>I.tIl1C (HI r 'slder ;!.\lnlllpdui r Info!' : ~I<l l soll <Il's R(' lallons InI('rnililomllcs. T ri : th 07 ;J." 70 Il Journée d'accueil des nouveaux étudiants 1 Ih dllr,! h li '("111 an III"(! 1.> II O\~ mhrc ~--I- 11\3< 1I 1I1'on~,l 1 Etip.1l \hlrl1lj( m' 1 J('IUI SSf~ Carnet d'adresses \1011.<;011 d('.s Kdations 1 nlcrnarlonal('!'; 1 1- cil SC"CI1II,. ('n Il;rrr,u II'I O.J.h734707! 041;7 N 7(1 Il \ li'i rcldllon IntI ftldtiu- 1l< 1j('S«<\ 11I('~IIOrllf)('lIi('rl r Poinl A('(' uell Elu(i!;Jnts élrangl'rs du Ilôll- unh'('r.. lmlrc Eurol)(-('n 1 b:j rut \ 1Il-!USl{ lire Il IS...{)fme '1 ld 0 4 1>7 ~ l h7hï...,\'"\,' P' \ mpl Ir \[,111 dl( tw!ltii pohul1\ 11111\,,11\01111'2 Il ~"I)étCe :\'o"'i>c'iiic'r Jt'on('sst" H fu(' ~ I, ~u' 'io I\(' Itl 04 bï <}2 ~):';() ~spa(e l.og('m('nl «ludlal1l IJtlSq ll,lu ~l no", m hr(") ( IIH lln s dlon du I~ '1"(', \('11,.' l " llldl l,lilt, ( 'II,ult's (h' (,<li Ill,. w w... t S Pd ( ('I(J,I!oll ll ("0111 Mal,,;on de l'i~urop(' l,!j.( 1 fj1t IlIliinrdl T( I O ~,, 7 f) \\'\'"w ( '\!If'l" 'Ir or~ SIH' d(' la \ ' 111(' fic' MOIllj)(' IIIC'r W\... '\\ vllil -fj)( ' IlIIH';", '.Ir MONTPELLIER L'INTERNATIONALE Bienvenue aux étudiants étrangers! Comme à chaque rentrée universitaire, la Maison des Relations internationales, veille à l'intégration des nouveaux étudiants étrangers, perpétuant ainsi la t radition d'accueil qui fait la renommée de la ville depuis le Moyen-âge. Le 9 novembre dermà, III jautllu d'l/cci/eil des nolwellllx étudiallts avdit rassemblé pll/;; de 2500 étudijml!; AMoOtPCUier. un Ilélbudnl sur qualre esl un étuchêllli ('1 parm i CUX. p rt:s tic 7000 son! des é"ludlants etrang(.>rs...\vec ses trois unlvt"rsltps ('1 ses nombreuses gran(les (>cou's ('coles cfingénieurs el de comnx'rn\ l'elles du complexe illlcrnational,'\ g ropo lls. les éc-o(cs para médic-.i}les e l sociales. (f arl ('t ( l"arcllileclu re et [et' 140 li"lbor<'lloires CI n'nlre!; de recherclle de 1000Ues discir h[)cs qui aco'k'ille11l les é tudia nts pré p<lféllll un d octo ra l d ans les uni\'ersll('s. M Ontpe llie r C~ 1 Lil I lieu d'é-iu d e pri\' I!(~gl('. La \'ille accueille ( les l'tu (liants e l chercheurs o r l~ ir lil ires du m onde entier: pas m o ins de 13-'" ndtlonalités d ill ~ r('mes y SOnT repr(isellll-cs. UNE CHARTE QUALlTt ACCUEIL i\,iontpellier d isrx)s(;' - mc'm (' si clic n 'e~1 j.l<'ls fomlelle - d'une charte q uajh(' accueil. Ce l Je {j a lissé. au fil des a n s e l d e J'expériell' cc. sa lo ile dans IOUle Ja "iii' ar le b ia is d organlsmes municlf}aux. Instllutlonne ls OU non,\taison des Heldlloll!:> irucnklliolkrl(.'6. :"lal50n de J Europe. E...spélCC.\IOntlx'!lier ieunesse. Espace logemcnt s(:'ryin~ accueil é trangers de la prérecture. Pôle un i\'crslldj re e uropéen de l\10rlll-*!lier CI le~ serviccs ikcueil des universités el grandes écoles, as5o("iés à d e noml)rcusc:>s SITU(1 ur{'s étu (liailles. Le urs <Jc tio ns. c-ompj(\rnelltélir('s CI conjuguées. SOnt d estinées é?l laclliter J'arrivée. l'inslallation CI la vie des {>Iu<!iélnts étran gers à M Ontpe llie r : (les dl\ m é'lrc h r:,.'s ô(lm i nis trntives à J'aide au logemenl. en p US5(lllt par J'amibulion des bo llr~~s, J'organisation (les é tudes. J'enseigllcme nt <lu rm n( ais ou Jn reche rche de s tages Cl (le 1X'lits boula is, l:ne mine ct'infos indisix'nsaljlcs pour IroU \'e r rap id e m ent ses marques dans la \'111<." E"il nui7.. UIIC'." olllpelliéraine à Chengdu Radio jumelages... UNE OtMARCHE INTERNATIONALE.\1i:li,<:;, ( <."SI ;;1\';;1111 tou! par Je hiais <Il' la :\Iai son des Helmions int<."fll<llionajes. qll(~ Iii vlll(' rie Montpellier concrétise sa vncülioll (le ("Îlt- intemafionalt: el son implk"ation direne à l1esunalion des t-iudianls l lrarlgc,'rs. Outre S<.l participalion <lcli\"(. aux réseaux (1('5 \'Ult.'s du monde cnti('r. l'mulcil (k~s ( 1(', légations (~tr(mgèrcs. les relallons sui\'i<:,s ave(" k's associations interncllionalcs rc J)réSt.'lllath. t::.,,> (les communt'liltés ('lrmjgt-fes de 1\,IOn1[X'lIier el le rô le <lt' corl...<><. il aux M OilI' j}('ihérains ou non. en rcclwrchc (l'info { lllatl(llls l)qur leurs PfOjels IIl1(>n l<t lioili:1ux (\'<lyc-lg('. 61 udes. slages, emplois.,). la M aison d es Helations inlcrnaliolli:l lt's \'eillc,l l'mlirmliion des jumelages. ECHANGES D'ÉTUDIANTS AVEC NOS VILLES JUMELLES La \'Ille ('$ 1 cn elfe l iumelée avec Lom<;.viJ le (Elats-UnlS) dej)llls 1955, avec Heidt'Iœrg \, \UClllilgnc) depuis d\'cc Barcelone (ESlk1gJ1e) depuis (l\'ec d )('llgdu \CIlI ne/ <.k.'i>u!s 1981 et a\'c(' l1béria<.k'/isra{\1i (k.' puis Ce réseau de \'illes élvec I('s quclles.\10ntlx'llit"r enlrelient d(.'!-:i r('jatioll~ t:;'troiies el rruc1ucliscs est a(1if à ImL<; I('s ni \"t'aux ('("ollomiq ue, culturel, S("f('lllinque. linlv('rsiwirt".. Mais ce sonl a\'ant roui les (Xlli:lngt'S (1(' Ix>Llrsiers qu i conslilllpnl le fondem ent même de ces j u me lag~'s. Celle ann('('. six (~Iu ( liallts en bén(-fic ienl De ux Monlp ellk'ra ins CI une Mo mpdlléraille p,lf1 ent, rt's pcc!l\'em c nt à Louisville. Ileiclellx'rg aln si qu'à O ll"i lgdu. Dan",> le rnr." lnc le m ps. (k.'ux ('tu{llanles d'origine allemande e l chinoise e l lm é lucliaill américain v ienn enl perfee tioluwr leur français dan s noire ville "'I"m/, tlli (1(1 f71 ( Im'lf". fip('t Wl<' tx)lifs(' (/"('/1/("1... (" nk'~ 1'(//" f/ul,""nl!llot! () 1(/ lut 1 )(III'~ (l/s...' duffrenl Il 1,.000,. '1. (/I>Olf Il''''-<.;1 lui UPIKlrtI'1I"11:'1U t'l un t ~>/o nus n ma 1!i."IX!SlliOll Ù IIKJIl (//01 't'l' d (./K'flfjfll 1 ft' S(li.. (J/ W Ct'SI tjfw (h<mte (j/ii Il' S(' r<1m K IIHW /KIS (lt'iix.i' IL<; D Je COHI/Jlt' IJWIl /(/ m,'r/((' u IlfI 1)/1 (III /lluxihliitn. la' f,,'p<iy<;f'i1will Il.' HW Ja/l ptl., ')t'llr JI (, Iflfl<'l/<; b/t'il /., /(1/)(/1 If' {JIJinl'lIt! (fllll/jlw'k'. le PIIIOIIf/lulfl /1)(1/.. JI" n.ml)/'" 1'1'1'1 )fr II/Nldlr el ('flllcjl;r mal (1tl1/(lis... IIWI (It III,1"IIL<;r1ll1 0/1 1'1 (II'..; du/km; ('n miniliunt aux d;{/i,'( /l'... 1x/(I,... /lot II... (l'jj,'(('llfi'<; 1 IJ/nmWl<IU!(':S. Jo; bnlll{"()(i/1 Il,' projl'is' {film' l'fil... ri"rlljo(d /xl<;...'r 1/11 exunlt'h ~Kxlr n'nifll'r II10/l 1 lit "'au ('It l'lulli n.,. Je ( Onlpl. II! IS,..., <;('/on I('S rl'ilcfj/uri o.; 1I1'I1lI1!. (('",'il" () 1.' mt't1"("/iii' l tj("lipcj/)c!uœ. ICI {"r/lilf/ru/1ili{' "/f}jiit t 1 h' 1'(1f ('(/';1011 pol. If II«'I1(ln' «(IIlIOer IIl1f>(" les '"/lm'i,risj... Jmn. ~ IIIS('S ('/1 It'/.'( (I/nllll/lUn)fjoll IIl.'';IUIlt'('s Id /)()..., el ('1. '{ flill,'iic'illi fli. t'/wlt (Irl,lm' (/(. /)(l.sk('r. Itnt/t'{T Wl ('fl(j{/ijj'ilii'/li (111fls 1(1 ("(1/1rl' dl'" pli If /lfll/l"./1 IIX o/wnf1iqucs dt' Pt'.K11l 1(> SHI... ('f(/im,'1li m... 1'/1lhfl{l';IIIo.;Il' 1:1 pws (1l'('C' lil/t'nlt'l. je.s~'f(ii 1/lIIS le.; jl>llro.; "II IUllI(1f"1 1lI'<'( 111(/ fil/nil//!. mes Ilillis. mon ("/ )(X11Il Saskla Relnl(". cj«11c'ldclberg à Monlpellier -II' SUI<; hf'ufclls(' (1'I~lr,' jci.it'.s(ii:-> que ('('<;1 W"II:.' t'x/ lf'rll'/li'(' (Jt' o.;ix mol<.; l!11i 'i('w 1I(ICisi( '(' pour IlIU l''t' ('/ /lioil (Il'l'I);r pro.. le..."iu/llll'1 il'.~ xlhal/(' li{(' /Jrl~f'.'iS(~Ur (l,' (mll(ll/s (III Im'I 1 Ilnirll'IIICI 1 '('rs 1'(~//Ji(}11 (lu If',... rdwiollo.; IUlm(Wl,.'>. VII 'f(' (1(111'; UIlIXJ!lo.; t'/{(iiiiji'r..;rl/ls I xlrl'iii..., ni (lillh. 1'1'1(1 {l<'tl1l1'l (II' nl/l'iix <;/' ('I>I]lKIÎrw <.;n/ m(osm. de cern!.'r.'it'... /lmirco.; CI rit' tlëjl~ / I(I'/l( IrI' ("{>lii/ln /11'('(' Il' /lliior/f' (lu IWll(lIllW/lflfll 1l SI'o.; I!IU(/('.;.1,' sur... Il,\IOlll/)('/lII'r fi, 'Puis (jlwlf/tlt'!' JOurs."iI'IJ/('IIlI 1I1 /'W l'/ll or(' (lu mlll Il l"lii ('Ol/V IrCI10f('.\loi.<; les ("WIL<.; "'" II 1J<1/J,'IlN ('ll'ur/i'/l1 plus "'Jl!I'lIl1'l1I (Ir;>.; CJII'ILo:; ;<;'"pi'rçort ~'Ill fll/(' JI'...(/Is <1/11'/1\(//1<11' 1.1 jl' 1I1<"... 1io.; (1<"I(i Stl/lmSf.' d 1','J}st:t,'Il Irllllrw \1 ~" l, rll'i'/11 dc... 1"(" /fs r) la Jac roll/l'fi l 'fuji11' '/II dt' 1Tl! lm'! It CfJlI1j)ll' <.;1 mir, l 'i<.;ii,'r. ol/i'r (lu ( 1/),'/1111 ~ '1 (/J 1 III/IÎ/{(' Il' l '(Ii... 1 n,' IOllf//(' (I<III~ /11 C '1(' Inl l/iipdl;t'rni/}{' 1'/ 1/1 111/ III" "ii... 11(/1!/II/d,,,,,, (/(1.../ POHI l'i1l'''wllr /(.( c{jrdl(lli/c' JfllIl~(/i~' /1 Il' "iilfj m'ill l,'ii. \//"/1/(11 /Ill". par l'xemfl/'' '0 {lfl... n l(//t/fj(, d.' 1 lm' /)f' J/ iii JI Ir fi( 11 IXlllll"c If (juw /(1 OlllllOfllC (It/Il.s 1 CI 11 I(,... ('1 ()/ 1 Il{' f( 11/ / NI<.; 1.1 /JiS( Ü 1/111 'II II fun (IC l' U 1/'11 III Ill' It' ( e JI JI k IiI 1 NI.o.; l'icis 'III/' \ fi 1 ~ J'S('/II1I II.nwllI, il' flrt.'fhc Sl'f/('I 1(/ 1/ /'1' "ii'/i... ti,,/() po/l("//1( 1/11" d... (('rr/lin... 1II'('rOIll1<' "; "... r...' (l'la 1/1 {<II) "1'1)/'/1,' l,' (/llfm ri/wu/(' ltioiupdlj' r(/lll. ÉDITO.. "."",."...,. ".,. "...,..,.,..,... " ".".,...,..,.. ".,... La parole aux Montpelliérains Hommage aux victimes des attentats perpétrés le 11 septembre sur le territoire des Etats Unis Trois jours après la série d'attentats meurtriers perpétrés aux Etats Unis le 14 septembre, toute l'europe en deuil a rendu hommage aux victimes. A Montpellier, des centaines de personnes se sont réunies devant le monument aux Morts pour une cérémonie à laquelle ont participé les élus de la ville, le représentant du Préfet, le Consul adjoint des Etats Unis, et des membres de la communauté américaine de Montpellier. Sur le Livre d'or mis à la disposition du public à cette occasion, de très nombreuses personnes se sont exprimées. Les témoignages traduisent un éventail de sentiments très vifs émotion, solidarité, tristesse, inquiétude, colère, amour. La plupart résonnent comme un appel à la tolérance, à la paix, et à la justice. "I.:;;I) e.<.;pém lll que 1er foli(' meunm\w n'i'n ('llftaîncra I X/!> UfW' plll<; /mponuflre e/ <Ille les événcmerlls rxlis..<;('1i/ fair' nj/ty'11ir lotl<.; I('.s "(}run<ls' (/e ce rno/l(je. -I?Jl.Ile mu soli (/ur i l~ (ll1("c /e peup/t' (ImÙicoi!l. (M I l) ".le com pcuis d (' roui cc('ur à la (Ioulellr. 10 ("o/,)r(' el l'ii1compréllt"ilsioi1 ql/'on/ où qt!. nërcr ces IriS/t'S ét~llemems dalls l'('.''pril (/('8 I\ méric(/ins. L'hOmme ('};I F OL (j(xi Blc's", L'SA - Go d a ll'.<;s," ('w Hirk. -!...ri p/cill(\le C.<;I en deuil. Of).<if' ral'"dl(' (/(, 3!J-1.5 ('1 ( le HiIIl'r. Quel d (.susrr(',. ni NI/("" Il)('S C{)flfJok'Wln'S à lot Il le 1 )(1.11)/1' - """',C,,",'"'lëriCUill. Jl' 51./i<; ( 1(' 10Hl C(l'tlr (lll('(" ('lix CI Jl' /Xlrlaqi' leur peine ' (.\1.el S,, 'p(ls W I C COl/se. pas une religion 11(' (/If 'nwz (Ill no m (It: Dieu' 'AlljourC/'hlll/u rris les..."ie' (/(1...'W)/ la fxu'ijorie. Punir les coupables. oui. mais apf("s 1 R(' C(1f lslrlir' 10 poix (0"'(' pllls (/'f(p/llê. ( /(' }lis/îc('. (1<: r('s{l('(1 cie 10US k...:; I"'LUlY./in.s (/e k/ f-'/(i,./(.;(' QtW I);etl nous Qi(k>. /Ote<>. r) t'm..' pltle; JLL<;lt :s (lulls /los paroles el clans 110S flcres. ' "J(' s uis am/)e, n OI1 p raliquan lt'. el.ie.<>tiï.s Otllréc, d 6;olé(' por CClle COI(L<;lrop/l(' q lli n'o p as (Je n om. j'espère Cjl /{' les E u ropée/l!:; Ile ferolll pas l'am a lgam e l'ilirc cles vrais 1.'1 des Fallx m usulmans. (HOC/ lido) "A'>Sf'Z rie.<;cul{) versé Arrêlez le cy("/e oc'> LI('1)!:.X'OJ)ces Q( '("ugles. \ bus é/('s W'1e wan (/e <Iémocrw le. \ous ~li((>z k faire. On ('(XL<; soutiendra pol./r (CI.' (Cl1risliall) t\ijw II ("omtxl'iilluuec ks l \ mérlcoins du {(lm lu d f!mièrt' guerre à CA'iS/... 'O. je ml' Sj'/lS (/olll>/('melll dloqllé.' (e CI '."UlI.'i SOHlIlll''S pol' Il: Ctl.'llf. la pens6: auec" I)()S Irt>l'es améric(llns. God /)!ess you 011. '.C:i(I/i(/orilt' 10/lIle (lt1{'c le Ix'uple amhico;n ('I/lOlre (1//('11/;011 lligilonl(' {xjur éviln le relot Ir ( 1(' Ids (I('f('}; {le OOrlX,Irie. Le... 1\lIcÎ('n s (:0111/) 11 11(1111,"; Il'(}(lbllel1ll l(1s' t'illon!\'ol/ol)(/ie cl<':'> ('.(11)11)(1//(.11;'; O(Otll.)('/ ktui.iii j ~li(.hl ( N OS COUl- 1)(lIIunl~ Fllrn Iltf. 'Il'",1,.1011/ IX'/Jjf'r ~lrvxii/lk: pour k 1 wupll' un )(Iri (n 1 (1. ~ PfOCJ"J_'S (le.<; l'ici/mes en / xu1ilt lliet. Soli(/ar /l(l (/(/1 ).0.; If' ("(Jill/X II ("(.11 lin' l'nh.<;<. 'lirwltisii W t'l ia /urine. IJJuis ce cwn /)UI ne ( 10;' po.<;.c;oil/ bœr (/an..<; la ('(Jri('OIt/rl' e / la (lio /Jo lisal/ùfl ' JL. HI milll"!; (les l'iclii"flej, Illon fll<; c-sllllon rlans la cliiuslrn/ Jh(' ( III BO('lIlg 747 ell /996. '. lbtlc; ci/oye/l'> <lu moi1(/e li/m'. nou_c; exp rirnolls I li')/i"(' s(jlkkjni~ (/t('c le Ix'up/e (.IJTlé... ricain. (/ ){I{ 'i( 1) EmollVllrlt hollll1wge e1l musiqlle av«"a mazillg grace", ë n SOI I(!('nir ( le m es urrières wancls P(lr('DIS ciloyens OIl1f!ricoins ('1 Ne.tu Yorkois. rupr)l'lons.l\ntlo AIX'tllh 'L'llurnanilé n 'es! IXL<; hëftyiilol(('" dll' tsi à ("()ns/nlire Cf à {(' COlis/rtl/ri' FaiSO/ls (selle(' cl IOUI O/)SCl/ roni/sili<'. Il CSI WlllpS 1" IR. L S.) "Je Sliis ('Il commullio n (le p ellséc.<; ci(' SOllfJ{(/IlCl':S ('1 d'(ifi('jli('.<; Ul'CC ro(llcs les f u - Solldarlré internallonal e <,' nvns le!'; Arn{> rl(;olns. Solidarité nal/onah' aussi e nv ers la Ville de Toulouse, th{>fltr{" le 2 1 stplc' mbrt' dernier d 'une te rrlblc c:tplo slo n qui a foll d e trlos no mbre u ses v kllmc'$ CI d es d ég~'ii s m a lérlels colls ldérables. L<I munic ipalité d e MOlllj)C' IIil'r a t CIlU.'t exprime r S,l 'olldarllé Cln ers l<'s Toulousains : IC' 1" oclobrc, 1(' COll sc' 1l municipa l voullr <'t l 'unan lmllé une su!>\'entlo n e xc(. ptlonlle lie de 20() ono Irilm" qui se ra re mise à l 'ASsociaI io n des maltc's d es g ra ndes \'liies d e Fr.tnct". '/\ 011 au lerror!slll(>. Après ces (I('fes sauvagt's, flous sommes so/i (fairl's du P('up/{> om~ri COI/l Vive l 't\m<!fll ilw qui ('SI venll(' no us secourir penric/1ll /('<; ( /eux fil/erres Illoncha/es.,',"01.15 (1(' V(HlS IUllt'r lotis ('Il,<;(;'m/)!t- er s(/ut w r l a déllioerolje' (1\. \\J 'J'a; élé é levée au 1\ Il/roc 1 Klnni les)llljs el Amér ic a ins,./e p rit>!x-'(/ucovp polir l.iotls.' (i\j, R) 'A' suis ('Il ce jotlr (/fwollli ( le ll()ir /(' ff)onde.'>'('ilf«' ( t(l('hirer pour ('('{f(.iine.<; Idé('~ Cl de Il KT (1IIlS/ ch,,:,; mlllll'ts de (]l 'IL<; li1/lfxej1l<; comlti<' à " ('W Hlfk..1(' s(lis /risle pou r le peup/t' wn<'ric(lill.' (~'flrunc. I) L 'iillolërall( ('. le fullwi.<;/lle con(/u/s('tli à ces im(kj(~ insotll('tl(i/)i(':s 3(',\/iIIt'I )(lir(',\ III/t'noire (/e 1'/ 11Ifllt.1IlI$lH('..,' Solidarité avec les sinistrés de Toulouse '1bwes nos COtYkJk'rlrl{"<.'.!'; poi.u ('('fi(' évrettlie qui lotl('l'w /otl" les Amër Î("uins. BI cs,xram q U(;' 1.'0(.1'<; IIUlIi 'ICZ It'S ("(XI/XI/,le-; (k' ces aoes IlIjustes. 1Q< /lt>.s ('1 IXlrl )CIres pol Ir f IOUL 'Dir It"lIr fair(' p(lyn II' prix forl. "Celle CO/C!Slrop he /l{' (Ioil plus..;(' n'produire Nous (/('{!()IlS tr//{iwr IXJUr la poix danf'; le monde CI 11(' IXIS f o ire tlil omalgume (le fous les Ix ry.<.; oro ' )(~<; Dr IOta CŒl.1r(/t.1('(' lo.ls (XIIlS ({'fi(>(1j1uil 1(' '.J(' SOtlhuil/;' que ks -"mi!)l]s l 'n;es (O-'"l 1 odclj'jiej1iible loi COOl/{' k:s.<;('f /t':o.;. le:; l'xiré mtsfes de: I(XII bord l'f (fi.h','on u'llk' sur les programmes rlcs écol(~ (k~ IX/IlS (-11 cllffi. a dlé. u' /)Otl.~ et kl «/N'JI) ( k.('jjt,'ir/{' (LI cœur (1(" IOUles les (/(''cl'iio/ls /.\Io1l(n11t'd/ ' J'espèrr' que les 1nttilt.1I1L.; st'mnl IXII"liS fft~ sâ..ièn'n l(~nl. ce 'II/(' jl'.<;( lt Ihwle (Je loti! CŒur c) cause des l'lc/illl(';s (/I /'il<; onl foli. J(Hl1(IÎS plus (k' (IrUlTICS IXI (l'a/lu 1/<11... (te ce {}f..'ilrc. C'esl folll ce qllt' j'ot!(ljs r) (llf(' ~i ll("hes conclol(~nct?s aux I (mlilll's Wnt'rlC(I;/l('$, ' "..Je suis aram' ('/ m ême 1I 1l1sH/m wl<' Je suis déso/ét' /X)I./r Cl' qui t."s/llmvë.le I/ell.'> à l>ot.l" dir/;' q ue (/(//1'> 101.//(-':<; les reliq iofl'" lowes nationalilés. IOUS IX/YS. Il!J CJ des bons el des m(ltllxil~ Alors Il<' n')élanqcz pas /QUI car cdo t1otl.c;jwr (71("0((' plus mal,' En ce JI seplembre, la pmric (/es "fil!; de la U I)"n~' 0 t!lé f raplx't' l'il p lein CO::'t.lr J F K ejll1ecly d isailun jotlr "Duns la vie, il faw ovoir un idéal cor S(//IS /(I('(II /c monde n'esl rien" L e.\i0 n (le ne sem r ien... i (lu nom d'un idéal. on commel d.. /t'lit':<; wronlt.!s. QlIe It' SOi.ll'tllir (/(, ("('s i/lllo«711<';s pi('linlt"s {(',.;;II' d jamais dans nos ("(nlr.'> Gad tllcss yol.i.' O'au1r(' 1)<Ir!. 2 1 bu... dt' 1<nl, en c x('cll{' 111 ~ Iat, s C'ro Ol convo)'ts à Toulouse d.m s IC's proc'lmlns Jo urs I)élr d c ~ c haurfeurs bénévoles de MOlllpC'IIi<.'r I>our r('m p la ('cr d("s bus du réseau lo ulo u s<lin d élrulls 1:k"U l'explosion. E nrtn. l es M Olllpellll-raln:. (l u i vcludralem vcnlr ("Il aldc' aux Toulous ains, p('u\ enl aclrc.ss('r le urs d o ns en établlss.'01 (les Chèques à l'ordre SUhi1ll1 : ÇÇAS d (' \IOIIII>eIllC'r-Slui"lrt's de To ulo use - BP O. r u l,. \lo nlpelllérc'1 3 -t021 \to lllpelll('f C('dl,.'x 1 MON'Pflll(1I NOTIIE VILLE O(TOBRE 2001 N 153 MONT'ELLlfR NOTIIE VIllE O C TOBII( 2001 N ' 2 5 3

3 ACTUALITÉ... Du 11 AI lt 0C'CDtn :ODl 15 au 21 octobre 10 Fête de la science: portes ouvertes sur la recherche EXfK1S(UO!lS 10111( fl"lk t... IUm,s, \1siws de lill)ordlolu's, (,\ 1'(-1(: dl' 1.1 S( It'nn dlllche Cldltt'llWnl son amiliuoii dtl.l1lls 1 (),lm; susn1l'r Il '!l'sir (l',lpprll1t1re dl" cornprt'ndre ( t npprocher Id HO, lllt"rdw \ 1\ dntc,'1 Ir<lvers Jd P<ISslon de~ homnx..; ('1 des ft'mm!'s qui s'~ c onsacrt:nt Du! 'i nu 21 IX!ulm' dl's org,mlsnws dt' r(' t'here Ile. IInh"('(SIt( s. t'( oks (l',n~( nit'urs.!hus('('o,; l'i tk's as... ;()( teillons dt cutrurt:!';twnullqu(> de l'tll'x.olgow> OIJ\'Tl'lll lt"lll"s port. <; ("1 ill\'l1crl1 1(' ~rilr1fl pubhe' fi d('("o\l\"rlr It'urs,WII\ liés Pour C'ommiu(' le programnw proposé à ~Iontpelller : ds,hnnj Calendrier des premières assemblées générales des conseils de quartier Les conseils de q uartier mis en p lace e n juillet dernier commcncclli à Iravalller. SCpl ré unions som p rogmmmé'cs en octobre Cf novembre. A ne pas confond re avec les réunions de concen<.l1lo n o rganisées le mois dernier dans les <Iuartlcrs avec le maire CI l'éq u ll)c municipale. serge Flcurc nce adjoint a u m aire délégué à la démocratie de proximité el Hélène Colas, adjo inle au maire «(-I(-guée aux financc-s préscn!l."ront les grandes IIgl'\05 du budget 2002 e l consuileront Ic s conseils sur les projel s qui leur semblelll prlorhalrcs dans chaque quarlie r. D'autres poillls seront InscriTs à J'ordre du Jour en con certai Ion avec les m embres d e chaque b ureau, 24 OCTOBRE Ecole d'application de l'infanterie " Réunir pour réussir" L'opération "L'EAI - La Paillade: réunir pour réussir" est destinée à mieux faire connaître le monde de la défense aux Pailladins. Une journée placée sous le signe de la participation et l'échange. Explications du Général de division Michel Poulet. L ' EAI multiplie depui s cieux ans l es opérations "séducrion", Cherchez-\'ous à susciter d('s vocations? Cest vrai que la suspension du SC" Ice natiol)ëll amène la Défense fi recrul('r Par le IJiaL<> des manifestahons que nous o rganisons, nolis cherchons à informer les j(.'\.lnes sur les 400 métiers proposés p<'lr l'amlée de terre, mais aussi à m ie-ux faire connaître leur amlœ à l'ensemble des Mont(XIlI(\rains Un besoin clairement manifesté à travers Il"' s uccès remperlé par l'opéra lion -Cœur cie ville" sur la Comédie en mai dt>rnler. Le.!:> dcscemcs en rappel le long de.s pmols de l'op('ra Comédie, les passages d e tyroliennes, parcours sur ctll) ICS tcnelus, sauts en élastique ct expositions ( j'équipements ont pan lculièrcmcm séduit les t ':')/25 ans, niais aussi Imércssé un I<:ltge public de la \'ilie el se--s alentours. Pourquoi l'opération ne v lse' l -elie qu'un seul quarlier 7 Cene opération qui se dt"':roulera à La P';liltadc. nlercredi 24 oelobre esi la pre!nit-rc d'une série d'animmions destinées à tou cher tol.is les Quartiers de la, HIe. A La Pailla (je, com me ailleurs, nous pensons qu11 ("St n~çessa l re de rapproch("r popu tauon l't arml.:'.e qui ne se connaissent qu'à tra\'crs cll's s ttréotypes el qu'il faut aller au-delà des préjljgts. Avec cette première optration, nous il\'ons le désir de -Réunir pour r(-us sir'" un slogan proposé par les associations! )ilitladines - nous \.'oulons lisser des ht'rls mais a\'ant tout aussi engager le dialogue, Le maître moi de cette journée est r~c l procité. Comment comptez-vous amener les Pailladlns à participer? l'eai ('ample déployer tollles ses capacitts, mais nous attendons en comrepartie que I('s Pé:lillad ins fassem pan de leurs goûts, nsplratlons el talents, A tra\'ers la présl'ntatlon cies m até riels e t équipemenls de l'in!<'1il terle française' et plus sp écifiqllcnwm Ccux o rientés \'ers l'h umanitaire el la santt, l'exposition des cinq siècles de tenues <le l'a rmt~e {le- terre, les dtlllonstra tions de SdlltS en paracllutes, dressages ck' chicns, parcours <l'obstacles atrie ns et terrestres, rt'ncontr('s sportives, démonsttallolls (1(' sports de combat, courses d'orientation, jc'ux tilctiqucs sur ordinateuts. con("our~ d(" Ii'lgs et d(:' graff~ nous ne d OUions p.,~ de l'ltli&rèt qui sera suscité et des iniliatiy('s Sj)()l1té.ln("('S qui naîtront en ((."toi)r, Celle op(- ration tl'a rinl dt, poncluet. :-':OUS avons l'ambition de l'inscrire dans la d u rée, pour ins taurer lin p<lrtenariat actif et établir de bonnes rt'lauons de VOisinage a\'ec les Montpdlitrains. Conseils de quartier MONTPELLIER NOTIIE VILLE I!I OCTOBRE 2001 N " 2Sl ~rn!io" "Cœllr de vif/,." t'li mai dernier sur /Q Comédie "L'BAI - La Paillade: réunir pour réu~sir~, mercredi 24 OClobre de loh à loh ilux halles dt' la l ~ ailiilde. ilu jardin public SOI>hl(' -D("smarcr CI à la Maison pour Tous Léo Lagrange, Mardi 1 G octobre à 18h Port Marianne Ï\ té:llson pour IOUS Azéma Mardi 23 octobre à 18h l"'t~s d'arènes i\laison Ix)ur tous l'escoutaïre Mercredi 24 ocl obre à l8h 1 IÔp itaux Facultés i\laison pour tous Alben DU/)QlJI Jeud i 25 ocl obre à 18h Croix d ','\ rgem Maison pour IOUS Colueci Jeud I 8 no vembre à l 8il LC5 C~v{'nn es Maison po ur tous Paul Emile ViClor Mercredi 14 novembre à 18h r-. to ntpellier Centre Maison pour tous Voltaire Jeudi 15 novembre à l8h La Pailladt' - Maison POlir lous Leo Lagra~c SERVICE D'ACCUEIL D'URGENCE Le CCAS au secours des sinistrés Au sein du service d'accueil du Centre Communal d'action Sociale. une cellule a été mise en place pour venir en aide aux victimes de sinistres. Avec un triple mot d'ordre: dynamisme. souplesse et convivialité Lc CCA5 participe è la mise en œuvre <.le la 101 de prévention des exclusions..\ Cl' tltr(' 11 r~'mplit trois missions - DiI!lIser l'information - Favoriser un accès au <lroit plus rapide - Accueillir les personnes en situation d'ur- ~t'nn' pour les orienter vers la solution é:lf>propritc. L'cnsemble des St'''ices du CC'\S concoun ~l ("('s mi.!:>slons. ",\(Pe(' (Ill if/pic moi ci'ordre dynamisme, sotlples..o.;{' e/ COIll'iviolilé', souligne Philippe saure!. président (iu CC.AS, "IJOIl.<; (lvoit<; (rt){ III) donner 11/1 soi/jfic' nol/peou {/ noire SCft!iC(' (/'(Knwll. Dw éqtjipe,-lis poil/i)/i', movi/(:' est ù l'(~cotlle des /)esoills t>xprlmës por Ic/ populo rio/t- I..i;l cellule, au sein clu se"'ice <l'acclit'ii, chmgée de recevoir el d'aider les \'ictlmes cie sinislres lliustrt' bjt'n ce d y namisme. Ct1ilquC élll n l~(' en ('ffet, ljne quin /.dln(' <le logements à il.l0ntpellit'r sont Id proie des Ilammes. C'est P. Snure/, Vier-présidell! du CCAS - ;..-- TOUjOUrs lllle ~xpérience tmumattsantl:" pentr Adjoillt dé/églll! à la solidarité _ ~~..:~'''''~ (,""UJ..>c'!llIb. (,.i(.,"gdls c.lu leu s'ajowcm _ fumtt"'s loxicjllt:'s et ete 1 cau q ui ét s('" i tl (tl'in(lre Il' foyer. L'appanement ou lél mai~(m Sl' r(o\'(ole inhabitable au moins p('n{l"lill 1(' Icmps <les 'm"aux I.e rôlc <lu (:('l11re Communal d'.r\ction 50- ciétlc' d~l ns c('s s itu.. l1ions d ramatiques est ('ss('llti('] Pl'U c-onnu eles.\olompelliéraios, un <.hspositif <le premil:-re assis'étnc(' fonctionne sur la ville afin <l'aider et (Ir scequrlr les \'lnil11<.''<;. Les ('lus cil' la Ville, ainsi que les ingénieurs, élssur('1li ~ lour cie role une astreinte 24h 1 24h, A len(- systt'-m i.-ltiq uemcnt par It's pom pk'rs, un (\ 111 se re n(l immédia tem e nt sur les lieux pour rencontr('r les sinistré-s Ct leur apport('r leur soutiell, UNE AIDE MAT~RIELLE ET PSY CHOLOGIQUE En l'ahs('ncc cil' relation familiale ou ami Céllc p('nnt'iti:lntlul llébt'rgemem imm(>(iiat, l'('ht oril'll1t' ccs!x'fsonnes vers l in hôlel <lont les nuits son l prises en cilarge par le Ç('llIre communal d'action sociale et ce jusqu'flu proc-iwln Jour ouvrable (une à trois nuits). Au C('!ltrl' Communal (l'anion Sociale, dès l'ouh'riute dcs bur('<:lu:". une assislante so Ciale reçoit les \'ictimes polir les aider (Ians leurs clémarclles auprès des <ts.sur('lirs (Ill propr i l~ latre trou\'er (les solutions d'h é-bergemen l prov iso!rc Il ' S o ricllter sur un 50lJtie fl psychologiqlje. I.e temps COnSi:lcr(- par lc servic e- s(x-ial dll Centre Communal <1'. w Hon Sociale varie en 10nc 1I0 I1, non seulement (le l'imponance dt' l'ill< <.'ndie, mais aussi (le la situa tion des Ix'rSOnn('s. "U 's Ix'.soim; son / m tlllip/es el (knll/lldl'l1/ dl' {(lire {Jrel/Lo(' dl' S()(jplt ',"'-'>l.' el (/'ii110qiilwio,,", précise l'assistante sociale: "{('Imut '('f /C'B coof(loll/lf!es cie /'USSl/rcur ct' ((1.I11l'('S/ pus roujours tt,j(/('111 (flic/net IOUI Q Lm)lé, C-OI1l<./CI('( les (/isposw!'i d'assislance (/es (ls!:>l/cunces pour jalrc' réparer une PO'-- 1(' ou pour (L'iStlrrr tlil gardiennage c:k->s bk:ns re.s/oms, mais (luss; lrottuer elf's ci1aus..<;ures () ce C(/(lpJe qui () IOlll perelu el qui sc rerrollt,(' piecls lit/s, accolllpocjner lllle persollne> <lqëe clf: 95 ails qui n'a jamais qt/lllf! -"011 logement Clans une moison de rerreri/c, (lresser ICI liste des bi(;'l1s moh/liers endommagés Ot/ disj)<lflls, eic' La mobilisation tast immédiate et souvent très Importante dans la première st'1n('tîne. En 2000, slir les! 5 sinistres pour lesquels le CCAS a été soll lclt(', 19 personnes Ont j)~n(>j i c i é de nuits en hôtel t'i 25 on t é té suivies par le scr\'ice s(x-ial. C'esi cette mtmc- équipe qui s'tlall Inol)illsée lx)ur faire face <lux constquences <Je la tempêle qui.. lvau ~(vj clans le quartier de la P Ol nplgmlo(; l:i qui avait lrouvé des solu ItOns d 'hélx'rgl'i1le-llt polir 5 6 personnes. Le Colon"l,\rgul'II, chef dl' secours Principal, nous prc.'-cisc que pour l'année 2()(x), les pompiers SOnt illle"tnlls une cemaine cie fols pour éteindre <It's incendies (lont I('s cieux tler.!:> sur MOlltpellit'r L'n cillffrc glob.:-,icmelll (-"11 baisse defjliis deux ans en ral SOIl <.1(' la rég]('illcntatioil de plus en plus d raconienne sur les lio nnes de conslruc tion mais <ll ll p ourm!t enc ore d iminuer si 1('<; 11abllaniS prcliaiellt u n minimum de prc.'-- C;-lUllon!;. Clraqlll'/' ltilée à M Ol/tpdlier, 15/ogenlt.'lIts SOllt ravages par 111/ il1cl'ildie SOLIDARITÉ.,...,...,.,.,...,..,..,."...,...,...,..., Conseils de pompiers Dans!es dp!-),;îw'mulls, la p~ll)ilrl dcs ln ("('ndk's som rl'or1~u1(' '('!t't.trlqul' '\c)tun<us bmnc-i IC 'r ph l.. it 'tu's,1pp<'ii{'115 <Iyanl IUlI.' r(-si.<;[ill)('(" hllr UIl!' rnlll!lpr1~e:s Les multipri.'i<'s cloiw'nl ('Ir(' <KI1..-t('{'S (lit'/. (k's sré- nallslt's CI non d"lf\.'> (1('" 1)i:l7..ilr<; où elles 11(> som pd~ lo/1!ortllc's. ne p,is meure etes prises prt><; du sol, ê'l (Ôl(> (!('<; i;lpp<-trc,:i!s ut! tjsilllt de l'pc\u Dallh les m"l!sons.,i[tt'mlon <;lux ciwtnin(ts t'i <llix R<lr<\gt's "If' pas nll'mt' ck tapis ou ti'ohjt'l IIlOmnmabl{'s prl'<; c;1c's (ht-"'in(-:('<; " BemJcoup {!(, (I(pmt de j('u omill'u dans lcs~cs (~'nce des \'Qitures t:haudcs l'i (k pro(1uil" Infl<ttllllMble "1... lit nllon <IlL\( ICUt USl.'S Qui prc'nllenl I(>u dans ct' cas. ~.lrck'r son ("alm{' <l1tt-ll'r la houe (-le ("Iriqut' ct rl't ou\'rir ÜUllt' st'rpiuièrt' ou d'un tor("hon 111ow!l(> " En cas cie- lui/(' dt, ~clz. m' jl<ls soufll('r mals t'l)uix'r l'<trri\'te le Illi('ux CSI d'il\'olr un ex f".xhll(ww tinrtt:ur au C02 l'ji bon cxlilki('ur colile ellvimn GOO F l'i ck)l1 ('lit{' t'tlirt'!<.'nu Ullt: fois par an Il t'xi"lt' ;HL<;.. 1 (\('" ('XI!rH It'ur~ il pollclrt'. plus {Iwr:->.!TIdls qui n'ollllkls be SOit 1 {Il' \'('r!llcelllnl 1 MONrPfll'E~ NOTRE VIllE OCTOIII.E 2001 H " 253 Sur l'agenda de l'age d'qi vous pouvcz VOUS procurer le programme compler du trimestre à la 1Tk'1.lrlc, au servlcc Age d'or ((lé!. ().;t ) Ou dans Je journal VI,'cmenr, disponible dans 10US les clubs CI les m,,' sons I)()ur IOUS Grand bul de rcnlrél' AV('C" U' QU<lrtL'1 {I( ('1. L'Ot:C<:lSK>l1 Œ'I(>tt:r k... l'i<xl's d'or CI d(' (1iamilnt (Jt Ilom breux couple's Jeudi t J (X tobre Salles dt" 1'«'n('ol11rc's \1é1lrit: 1-I-It:iO Conférence":\ la décou\er le des trulls" OtgClill~t' pal ki \1<lio.;r)f1 (!t, l'en\ IrOll1 [{ 'mcllt J<.'Udi 1 1 Ollolxe.1 14h;30 AU club de Loisirs 1.1.:-","'lÙX"<; Conférence " Retrili l e CI blcn-êttc~ Orga/l~:(' par k: Cornilt' Irdll çals d'l~du("allon pour la Si;lnté \~'TlCIrt.'(jl t2 (X1olXt ê'l J 4-11 J 5 au club (!t loisirs Doc wur Bonnet Et Jeudi J5 otlobr(' <lu club de loisirs BarollC('UI Conférence "Qu<, p<'tlscr des médlcamcnls pour ra Icnlir tc phénomène (It' vichlisscmenl" PrésCnlt'(' par It' prol!.. se ur U<111\ ("rch,un clans Il «KIf( <le la St'malne Ikl1l1Xkik' (SC" re lrilltés nrgdlllsi' p,h l'odibp,' :-"1<11<11 tooli(li>rl',11-1-h30 salle PfrrdltiUI Conférence ~ Ll. Gu1'tlt'mala" Orgam<;t't' pilr Le VOkllll<lfktl ct Il' SOutien pm l'. \Tl Jeudi 18 ()(lobre il Club tic 100<;lrs Lt'~ Aulx " Thé dansant Jcudi 25 OC-Irlbrc à l,~t\jo A la maisoll pour tous l'e..<;coulélirt Concours euros \.'enclrati 2(i o(1obrc il t ~II..1() Salle dt's Iwntontrt'" Mairie Fllm confércnc(' : "De u). salnl!x'rnard cn I-Ilmülü)'ü Organls(' [Mf ( cl)) M(Jndt' L'aulcur Il )Otntl1Tqur' Lt't 01\' ve) cinq :-oh( rpas <tlnsl qut' Lieu:>, soint hcrtlélr(1 It'!lIt 111 d'impldl1ler un P0--"[(' de SI. cours en HtlTliJkî}'.l L't1:1UIIl(.' \-d St: poslt r fxt'it:.l \ t 111t t '1 illdt' aux I-.t-Ien!ls li n)!pc)f- 1('lIr~ qui <;,UOfllll ni kî région LundI 5 non'mlxe il 14h30 Sal!c l 'rt1.çun \ \IaIn" Goûter linéralre,ncc Yann Goutmelin,'Ull'ur dl' 1 E{'nlwl' clu Dlfl' L't en 2CXll dt' L'Oll1bl~' {lu Cn' Yi.mll GOUrlIlI. lin l,mil(' n(:tr('r Il' ll'çlt ur dims lt do Illallle' {Il' IllllllllC'. QII l,',", 11I'r solln<i~ws ~"'xprtm('nt,'1 1.1 (nls <1\'e'(" pu<!pur ('[ rl;\'nlll' PréSentilUOn (1( [',-lint'ur (lt son O'U\"T('. Il', turc ct dis CllSSinn, \lardl 6 IlO\'t'l11blt' <, t4h30 au duh dt' [olslrs LUIS \IanallCl CI \ t fl(ln'dl!11){)\( nu.llc<) l-i-h.joaul llh clu La(

4 , ASSOC/AT/ONS... SALON DES COLLECTIONNEURS Le Cercle Philatélique Numismatique Cartophile de Montpellier (CPNCM) organise le dimanche 21 octobre de 9h.il 18h, dans la salle des Rencontres (Mairie de Montpellier), un Salon des Collectionneurs (entrée libre) qui ravira tous les. amateurs de timbres, de monnaies, de bluets, de télécartes, de (artes postales et de documents anciens. le Cercle Philatélique Numismatique Cartophile de Montpellier se réunit chaque dimanche de 10h à 12h dans les locaux de la Maison pour tous Marcel Pagnol (64, route de lavêrune). Renseignements : ALiMENTERRE Agropolis Museum, musée des agricultures et des nourritures du monde, est partenaire d'alimenterre, programme d'animations organisé dans le cadre des Journees Mondiales de l'alimentation qui se dérouleront du 14 au 19 octobre 2001, Agrop04is Museum vous invite à participer le dimanche 14 octobre li un repas africain (à partir de 12h30, 45 Flpersonne) ave< animation musicale et lectures poétiques ainsi qu'à la table ronde "Développement agricole et sé<urité alimentaire, quelles politiques 1" (16h, amphi Agropolis International, entrée libre), Par ailleurs, le 19 octobre, à l'occasion du 100'anniversaire du CNEARC. aura lieu une table ronde intitulée "QueUe éthique pour l'agronome en coopération 1" (16h30, amphi CNEARC) organisée par le CNEARC et la Fondation René Dumont. Infonnations : , MARC LETOURNEUR, NOUVEAU DIRECTEUR GENÉRAL DE TAM Depuis le 10 septembre, Marc Letourneur a rejoint le réseau fam de Montpellier Agglomération, 11 succède à ce poste à Michel MonweI. qui vient de prendre sa retrai1e,.. A l/am de t'ol/.'> suicider. lëltl[)/ IOtlt~z-moi : c'esi lij I)('tlte armon ce que ((iit paraitre le ;2!l0' \ 'e m b rc 1953 dans le Times un pr('ue anglican londonien à la suit(;' du sliiclcl(;' de l'un de ses proches. JI inaugurait ainsi le prem ier sen:ict' c!'ai(lt' tékphonique européen aux personnes ('Jl dt\trcs..o.;<'. sef\'ice toujours actif en Gmndl' Rrc1<lgne Ct anim(" par des ~all1él ri tains, Lï(1('e a t'té reprise cn France t'n ] 9(j() par un m l1 r(~ pasteur. Jean C'"",î.<;aIL<; et par un p l1llamllrope Gt.'Orges Ullaz. C('S <k:-u.' hoi'lil T)cS 011 t etl raison de croire à l'~l\"enir de ("('11(' l<l(-c au(iclcieuse, voirc IlélS<'lr(leusc (rappelons qu:en l060. seulemenl 9% de la population posst-tlait le téléphone) puisque 40 ans ap rès l'idée a lai! son chelllln, esi to ujours ctactualité et a Ol(-me lail el('s petits. S, O,S Am iti(' t'st reconnu cl'iltilil(- puhlique (l('puis ] 967 Cest ki plus ane'ît'nne asso ("imion (raide téléphonique (l'urgen( c. EIl(' s'est elolée d'ulie cliane précisam son but ('t d('finlssant une étllique à laquelle l('s écoutdnts se rétèrent constamment 2000 B~NÉVOlES EN FRANCE S.Q.S,\mitié France esi une fédéréllion qui rdssemble 48 postes crécoulf': rép<lttis Sllr loulle territoire. représemant t'm'iron 2<XXJ Ix... nt... vo!es écoutants, Les insté.lilces natiom'iles \'('ilient à l'onhodoxie clu lonclionm' menl dl's postes. entretiennent des rela lions él\'('c It~s pouvoirs puhlic:s. ('t(", méli~ chaque poste local de S.O. S Arniti(> est res pons<'ihlc (le son lonctionncment, t.lnt mr nivcêlli dl' la gestion quc de l'urganisation ('t la qualité ( le l'écoule' m is(' cn a'1i\'n' d('!a perm anence dt" J'éCOUle, recl)(')'("i1(' ( f('('olililnts, formalion d('s écoutants, collabor<l1lon a\'t':c les formateurs pour assure( I~l collt'rence d e 1<'1 fornwtion ci.lils [{' caelre ( lu rcspeci de Ja chane de s,os,\ mi hé el du Line blanc cie la Form ation app llcabl('~ sur tout le territoire Les trente ans de SOS Amitié Les 12 et 13 octobre prochains, SOS Amitié fête son trentième anniversaire. Coup de chapeau aux bénévoles écoutants montpelliérains qui se relaient 24 heures sur 24 et enregistrent environ 1500 appels par mois Le posll' de Amitié MOntpellier <'1 (>t( ("fù~ ('Il 1071 par le pasteur CIi.\Pr\1 Il fon("1ioi1l1(' à ce Jour avec 35 t'coulants, r\ l'occ'aslon lies trente ans (le l'association, Odile Corbière. la présidente. lance un appel aux lx\névoles ' 'l''ous receuons à S.O$ Amili~,\Ionrp<'l/!('r c/lire J 200 el / 500 (1~ pd<; por mois. 1bus /("5 écoulant... som des IX;/ltjl '01(,;<; d la différence des jonna/l'urs 'Illi sonr (/('s pmjl'ssionnels cie trcowe, rëhw' nërës par l a<;.c;(}ciolion..\'ous aspiron.<; d f("'. IIsfalre Ull t)csoin d'(>tre entendu. Dans tous I('s cas. précise QcJlle COrbière."il s'(lgi! (/'ojjrir lu) es/)(1c(' de Ii/~rté de parok pollr QI It' /'tl/lf)eiclil1 arrive () exprimer ses (I(l(lleS, S('S 1I1/ermf}{lIions, SOI1 /llq/-elœ, ses WlllOiss('s l'oire ~()Il c/t;.<;e.':;poir, 1I 110l15 air!>urtic'111 de IOW /Jl('/lrc Cil Œ'W'n" pour per- 1111'1/((' à roppe/cull cie s'exprimer. s-expijqu('r. (/e COIl1P(('I1(/rc la si/liu/ion dans IClqtlellt> il.<.;{' lrolll '(' potlr el1t 'i5(lfwr lui môtlt-' tint' à 1() Iwi(Jn dc> n'fil' situmioll. en.l/l'r (/(//1S 10US les milieux, dans /oules Ic.. <.; LI' (('S/X'C'I (1(' noire chune el la qualilé d'écot 1- IraIlC/)0; (!'c'îqes. pour Que /e grotl~' fl1k'/{' u' qlle S,O,S. \ milië l'eul offrir /lotis interdit /(' rtli(, IX /x)..;sil)/e 10 rtl(llilt! sociale el prës<.11/e /)WIl entendu dt' Juger. (rimpo.ser des so/utlllc (Ill't'rsilë ( nricllis..">c.iillc' /iol l<;, cl(' prc'/ lclre en clxlrçjc, de fuire du p ro,",i<ly//srnc sous quelque Ionlle Cilte se SOit' UNE ~COUTE ANONYME, S,().S I\mltlé,\IOnt)X'lIier Languedoc-ROussHlon I(lIl' I('s \'(~n( lr(:'(!i 12 (:'t Silmedi 13 Oc PERMANENTE ET G~N~RALISTE Pour (\tr(' l~coulan 1. il faul s'engager,,'1 sui\"re lolx{' s('s;jo ails de succès, Mais elll' ie proccssus (le séleclion (cieux t'ntr('tlen~ nt' s'endort pas sur ses lauriers souligne la avec des (>coutants chargés du re<n.llc'rnc.-1li ]lrl's/dente ' /Jotre (1.;s(X"im;on biellqu/' I IC' Ct un entretien avec Ull psychojogllel el rellllc ('1 WCOIl/llle, s"interroqe lo('olemelll CI suivre la form<llion initiale Iqui S'étalC' sur U/lllill('(1! 1 fé( ft1ml SI Ir son i(1('lllilé e/ SOIl ëljotrois à q ualre mois.) Itl/ioll (/(/I1S le s('1/1 bill cie mietlx r(lpo/jcfre d Il ti"lw aussi avoir une disponibilité d(' /"(I//C'I1/(' ( les f/pi)clwj/!-i f" pla,> gënàol(>1l1etl/ 24 heures par mois (dont une nuit pour (1e 10 s(xlë/c" j"('cottlc) et d'une so irée par mois pour la formmion rwrmanente, ~~~~;......'"'"~"i~-:::--::-=~::::~~~~= 1.'écoute ;J S.Q.S,\m[t ié se fait dans Ull cadre dyneunique de réflexion lx'rsonnelle et l~n ~qu i pe pour aider l'écoutant ~ progrcss('r et à améliorer son écoule-, t:écol! tem t élcçoffipagne le temps d'une cotnmu ni("i1!ion la personne q ui a composé notre numéro, qu('lle qu'en soit la raison. L'~cou te ~ s.o..s Amitié a la partrclliaritt... ( le Il'avoir ni 1 >éi S~(>, ni futur entre l'écoutant et l'ijpi>clant. Si l'apl)c'lalll rappelle, Il rappelle- S.O.S,\ mil1('-lnslituhon ('1 noll le même;' écoll1él11t l'out ~e passe donc dans la rc lm ion t("iép llon!qut' plus ou moins brt'\'(' et intense (}\'r 1'(-('OUlallt \ '(1 C"Té (~r une écoute.' ilc1iw', ré (rpti\.'t', au ~ ' tl 1mc de l'apl)t'lant, c'est à dlft' clalls un climat dt' confiance pour rétéll)lir l Ul llc'1l SO("i~l l, rellouer les ms <f un cli<llogu(' dom ['.. lppelant se senl SOU\'ent ex("lu Ott sa- Yl'ndn'dl 12 oclohrl' (,'Ill"' '1, I"",J, (", r mit) ' n.. <" 1111,1, ',',> l )(, t"it \.. ii, \ 1.!.S1< 11«{ 1 l ' :)(,s \ 211h l(,j "S( 0..,;.' lit' Rt. flli)'" Il,11I1,"ttlll Pl!d \1< n:p'i""r r~ll' Saml'f!l I lot IOhrt 1"1"4 'Jt lu!)1l lu fll lll t.~!l 1 pllllhe l, lullt (I~ (1Irblil)( t,lti(r~' '>lii\a',11111 dt"tmt,nilll l'dl J,!I11< l, \r\)oi-,( 11arll{'r \ Ibil <li"!<dilc 1 Il.,, C:onffrt'II{ {' "1. 'IIomme- S(' ul" (Mr It' j}rf)k~.. e ur TouC'holl, tjo)lndt Illd 'Iltl tl{ In,'t!I"C1rK dl \tonlpllllo'r\ :Htr S,11l< B tlx'i,uc,., 1 le Habitat et humanisme: l'insertion par le logement "Donne-leur un peu de Toit". Sous ce slogan, l'association Habitat et Humanisme lance une opération de collecte de fonds destinés à offrir un logement décent à ceux qui n'en ont pas Jusqu'à la fin du mols el'octobre, vous all('z elfe sojlicit6s par des étudi<'lnts qui vous accosteront pour VOlIS venclre des rx>rte<l('s. C'eSt pour la oonne cause, Leur objcctlf est de collecter des fonds pour offrir l UI toit à ceux qui n'en Ont pas. Celle 01X-ration qui se déroule chaque année à 1(1 rentrée universitaire est organisée par l'association I labitat el Humanisme, Fondé en 1985 à Lyon par Bemard Deven. le mou\"cmelll esi présent aujourd'hui dans plus de 60 dies. L'association d'inspira tian chrétienne t'si née d'un constat en France, dcs milliers de faolilles et ( le personn('s seul('s Jl'ont pas d'habitai dén'nt et vivent dans cles conditions précaires. Privées d'ull 10gemcI1I adél J)té, elles SOnt exclues dc' la sod(>té, 1 labltat C't IlumiJnisme é.colhe les familles. évalue- i;l\'ec elles leurs lx'soins et recherche un 10gemC'11I adapl6. L'association met à disrosition des logements à loyers tri',s modérés, sltllés clarls des quartiers équilibrés, Elle achète ou pr('ml en bail de longue dur(-e et r6habllirc des logements à destination de personnes d(lfa\ orisées. Dans le cadre de la Loi Besson. ces opérations bénéfi("ient dl' suhventions ou de prêt à long tcrtlle Elle gl'f(' également des logements qui 1111 sont confiés par (les organismes publics ct privés e t des particuliers qui souhaitenl aicler les mallogts. " CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE VILLE PLUS OUVERTE" l.'accès au logem<'! II est LUle (-lape ver!') une réelle insertion dans la ville, la société. Des b('n(-\'oles d 'I labitat ('1 I I1Im anisme s'l'rjw-lgc'nt dans un élcnllllpagnement ( i(" proximité (!es lamilles logées. Us ;<Ii (Ielll les personnes (Ians Il'ur quotidien ASSOCIATIONS.._..... (so utler l scolaire, démarches ad m inistratives,!x'tit(:s réparations), des relations cie voisinage se tissent. AI l cœur (!c la démarctlt:~ des responsables de l'association. l'aspiration à bc'\tir une ville à visage Ilur'llain "NOliS SOli/lai/OtiS agir pour qtl'wl(' mixiu s,"i(! (/~lo('/()j)pe dans nos licllx cie l'le, pour Que des lien... se lissenl, qlle des oe/1s (l'origll tes cjiffërellle..<; cohobilem ('Il harmonie. Cc projet passe por tul(' CO/1t'er.<;io(t df's r('gords el ( f('.<; mel1l01ilés polir que 'l'ulil((' - dijjëwllr 11(' sus('î/e plus peur el rejet, Hll/)il(l/ ('1 I II 1/l1f/IlL""l{' /foi 'oille à élre lill mtlcl/(1/cllr rit' celle conl 't'tsio/l au ('Jrès cie!'> f(lrnj/k.<-i Icx)écs {'I de leur l'oisino (}<:, (lupr<",:,> clef; rns/i/u/iolllx'b. (Je:> po/i/iques, (les l XIfI('1lUir('S fincl/kier,,; CI (f(' la,<;()('i~/é ('1l gfnëml." Pour acheter ('t réhahiliter les logements qu'u propose aux familles en difficulté, I labildt CI 1 tun1<h1l<;n1l' il lx.'soin <l'~lfg{'nl r\\'cc F Il pl'lu loger UI1(' famille Ce11e somme rcprés('i11(, un êlppon en capilal de 2()'f1, n(-n'ssaire polir IX'nélicicr d'lin corn pl('nlell1 cie linhncejl)(':llt (4(")'1(, clt',sub\'entlo/l. 4{)Ij/, d(' pr( tsl. VOll"> pot(\ ('z l'dider nar eles plan' Int'Ills solrd,lires. Soci&té Foncière, Fonds ÇOJl1rllllll d(' PI ln'menl. :\5- surance \'il', vous POll\"('Z aussi aiclt' r l'asso<.:iation pdr vos dolls ou Ie-gs. ou en nlc'l1ant à (lisi)()sltron Lill bj('/l Immobilier, ContaCT Habitat ct liumanisnl<' La pergola , rue d'alco MOntpC'III c" r T él Le traumatisme crânien: un handicap singulier L'AFTC est une structure d'ent raide et de soutien mutuel pour les traumatisés crâniens et leur famille. L'association œuvre également dans la prévention des accidents de la route Le trnumatis/l1e crf\nien consthue Wl h.mclicap Singulier. récent. encore méc'onnu La rapic!lté (l'intervention des SA\IL, les progr<-s de la neurochirurgie, de la m(idccinc de rtéducailon permenenl aujourd'hui à ties l'x'rsonncs de sun ivre alors qu'il y a ellcore une vingtaine (l'années e lles élaient condamnées Ces personnes Ont {'t(i \"in imes, le plus sou"ent. d'un trauma tisme ntlnie-il consécutif à un ac'cident. Ct' t~ pc dt, traumatisme est fréq l lemmellt accompagné d'une perte de- connaissance ou com t:l c lont la profoncleur et la <lu rée VOnt détentllnc'r la gra\'!té du Ilandicap résicluc!. Si [('s s('quelles motrices, locomotrices { t neuro-sejlsoriell("s sont rep6rab les, l'esst'm iel du handicap esl Salivent im 'isib[e D(ollc"ienccs de la m émoire et de l'allen1l0n, ahsl'nce ou défaw de la communication, lenteur, s'accompagnent de troubles d u compo nelncnt (humeur instable. manque' cl(' ('ontrôlc ( l(' soi. ( léfaui d'csprit altique, lx-rte (1(' moti\'mlon, (Iésinllibition... l. UN TRAUMATISME MAJEUR AUSSI POUR LES FAMILLES Ces trouhl{'s neuropsychologiques comportent un risque gra\'(' d'('xclusion SOCia le. La pt.'rsolln<1!1lt\. clu blessé ('st aussi gra V('f1l('Jl1 affc( l(>l' Ni tout à fait le même, ni IOut à fa It un autre, il lui faut prog ressivement sc reconstn lire. POlir la famille et les procl)es, ("'('st allsslljtl traunlillismc m ajellr L':\FrC MOntpellier, prési<k."e IxU' ~ laril"-cllristille CaÎ'.. a ls. SOlltt'nue par la Ville de r-.iont pelll('r, d po ur m ission l'entraide et le SOllri('n rnuluet des t r( l l u n~lt isé!:> (Tanlen et tle leur l<u llllle EU(' fclcllrll' les contans, It's r('ncontres cnlre les personne concernées: elle s'efforce c l 'amé l i()rt~ r l'infonnation sur les moyen,,,; disponiblt's polir soigner. rééduquer, former et réadapter il la \ 1e soçlalt' ]('s \Icllmes cie traulllatisme (mnlcn, elle SIISCnc,' 1(' dé\'(' IOI)JX'OX'llt (l'insillutions ollrant des /noyen.. <=; qui soient approprrés aux besoins sp(oci tiques eles trdllllli:lti5(s crc:"iniens (;'1 y représelllent leurs intér("ts et I<'llrs droits. e!lc (XtrtitilX' à dc~ actions dt' pr(-\'entton (les accidents sur la v(lit' pl tbliqu(>. C'est ainsi ClU'elle est ass{)ci('(' à la 'Semaine " a hanait'. de la SéC'urit(' sur Iii Rou t('", <lu 21 au 2~ onobre, or ganisée pm [d direction (le la Sécur!t(' et de la Cir("ul~lti()n n Ol rt ière: AFTe Mo n tj)cllier 46. cours GHmbc tta Mo ntpe llie r TEL INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES Vous venez d'avoir 18 ans ou vous aurez 18 ans au plus tard le 28 février 2002, vous venez d'arriver à Montpe llier, vous avez changé d'adresse sur Montpellier 7 Jusqu'à fi n dé<embre, vous pouvez vous Inscrire sur la liste électorale en vous présentant à la Mairie du Polygone (service des élections, 1, place Francis Ponge) de 8h30 à 17h30 ou dans les mairies annexes avec une carte nationale d'identité ou un passeport et un justiflcittif de domidle (facture d 'électrid té, de téléphone, taxe d'habitation... '. Si vous atteignez l'âge de 18 ans entre le,,, mars 2002 et la veille du 1" tour des élections presidentielles, vous pourrez effectuer vos démar<hes ekdusivement auprès du service des élections, Mairie du Polygone, dès que la date de l'élection présidentielle sera officielle et au plus tard 10 jours avant le ' " tour de sautin, CONCOURS VOIX NOUVELLES 2002 Le Centre FrançaiS de Formation Lyrique et la fondation France Télé<om lancent la troisième édition du Concours Voix Nouvelles dont le but Mt de détecter, d'auditionner et de sélectionner de nombreuk jeunes chanteurs et de lm soutenir ensuite dans leurs débuts sur scène, Le Concours VolX Nouvelles s'adresse tous lm chanteurs originaires de pays francophones et âgès de moins de 32 ans au 30 juin les inscriptions doivent être adressées au Centn! Français de Formation Lyrique, 41 rue du CoU., Paris, Tél. : , cfflowanadoo.fr jusqu'au 10 novembre 2001, MONTPELLIE" NOT"E \/tlle oetoble 2001 N 2 5 ) MONT~(lL1EII Nor"E VILLE OCTOlRE 2001 N " 2S1

5 ... ACTUALITÉ.... ZOOM Michel Guibal adjoint au maire, délégué au projet urbain et à la politique de la ville DOSSIER Professeur de droit, conseiller général du 1" canton, Michel Guibal est le nouvel adjoint au maire qui pilote l'urbanisme à Montpellier, tant au quotidien que pour les grands projets Michel Guibal, en discussion au«henri ÛJrre. prtsidrot du conseil de quartier de la Paillade Quelques m ots I>Our vous présenter... Je suis né dans l'ecusson el J'al toujours Vécll à MOntpellier. ce Qui est finalement assez rare. :\près mes éludes Je suis (I('venu professeur de droit admlnislfaul Je tr<l\'aliie donc depuis de nombreuses ëlnnt.~('s avec Georges Frëche à l'uni\"ersllé <:1, ciepuls t 989. à la viue comme conseiller municipdl el \'ice-présidenl du district. En mars der Ilier J'ai é té élu conseiller génc:ral du premier ('"antan CI j'ai succéd(> à Rflymond Dugrand comme adjoinl au maire d(>lt~gué à l'urbanisme. J'entends bi{"n <:onlin uer l'œuvre engagée au cours cles prt-cédc'ms mandais. Mon prédécesseur est un g~nle qui CI tait faire un bond famastique à la, Ule de I"tontpcllier. Je soullaitc aller clans le ntème sens mais je le ferai avec ma pn sonnalitl!' propre et ma formation q ui sont très différentes de celles de H. Dugruncl. Quelles som les grandes lignes de la politiq ue d'urbanisme de la ville d e MOntpc Uier pour les années à venir 7 La politique d'urbanisme pour le.,.<; années ~ venir, s'oriente dans deux grandes directions la dynam isation du centre ville el la poursuile d u développemenl de la \'liie selon un axe nord-ouest 1 sud-est, ers Port :-..tiuianne. La politique de dynamisation du cemre ville S'appuie SUT q ualre projels principaux Les halles castellane qui Ont été complètement rénovées pour relrouver l'archiiecturc d'origine due è un élève de Baltard. L'installation de Virgin el le retou r des commerçarlls au rez-de-chaussée \'ont emraîner une nouvelle dynamiq ue dans le quanier el plus largement dans tout le centre ville: La rénovation 1 extension du musée Fabre clont la superficie va tripler. ce qui va permeure de redéployer les collections et d'orfrlr un musée d'un nouveau type. plus conviv ial. p lus ouvert sur la v ille et le quartier environnant. Saint-Charles qui va béné rlcier d'une cbuble dynamique. publique et privée MaUr teni'lnt que l'hôpital Ct la clinique ont (1(' mé-nag~, le site V8 être entièrcmcllt rt aménag~ CI mis en valeur. Il accueillt:ra des logements ('1 donc- une population nouvd le. mais aussi Cjueique 3000 étudiants dt' l'université Paul valéry: Enfin el surtout, le secleur Gare, entre le pont (le L811es et la Perruque. Ce- dernier projet dénommé "Le ~ouveau saim Hoch" (Saint-Roch t'tant le nom que nous proposons de donner dorénavant à la gare dt' f\10ntpclhen. conslitue le proj(>1 majeur polir les (lix ans qui viennent. Il concerne plu sieurs dil..i.lines d'ilectares et plusieurs mil Jlers d"hi:lultants du secteur. De quels Q UI Ils disposez-vous el sur quels d lsposlufs pouvez-vous vous appuyer 7 Je peux m'appuyer. là aussi. sur 4 piliers majeurs. "lljut d'abord les selvices tle l'urbanisme tic la ville q ui SOnt parraitemelll rodés et toujours 8LLSSi enthousiastes dans leur mission. EnsuiTe. 1<'1 SERM qui est une des plus lmponantes sociétés d'économie mixte françaises d'aménagement au niveau du chitfre d'affaires et Qu i accompagne toute~ les grandes réalisations de la ville co nslruc tion de no uveaux quartiers {Antigone. Po rt f\larlannel de grands équipements {piscine ol}-n1pique, bibliolhèque centrale) : mise..:!il place des outils du développement touristique comme le Corum. Enfin. la Ville dispose de deux outils contracfuels, le Grand Projet de Ville {GPVj avec son bras séculier juridique. le GIP, el le Contrat de ville. Nous travaillons en llarmanie avec le Gouvernement et les services de la p réfecture qui sont totalem ent sur les mêmes ligrîes que nous. ParaUèlement nous sommes en étroite liaison avec le Conseil g6néral. surtout pour le volet social qui nous parait prioritaire. en paniculier au niveau du logemem COmment se faill'anlculation du projet urbain de MOntpellier avec l'agglomération? Les élus et les admlnis Iratio ns des deux strucl ures travaillent q uotidiennement ensem ble, et en harmonie. Je suis en contact pe rmanent avec mon ami C h ris Tophe Moralès. premier vice-président de l'agglo pour la mise en œuvre du SCOT (SChéma de c0- hérence et d 'am énagement lerritorial) qui sera élaboré par l'aggloméra tion que préside le maire de Monlpe llier, C'est ce document qui ri xera le cad re du développement de la ville pour les années ~ "enir. L'urbaniSme marche allssi de pair avec le développcmcnt clu lramway. La cleuxlème et la troisième lignt!'s qui SOI11 conçues dans le cadre (-lmgl cie l'agglomération SOnt totalemc'111 prises t'n compte dans le projet urbain En Pflrtlçulier, J't'change des trois lignes à 1<'1 gare'.txlint Hoctl collstllue un élénwnt essentiel <lu fonclionnement de la vule dans les ann(>es ~ venir L 'urbanisme d essine la v ille avec toules ses composa ntes, c irculation. logem ent, com merces, espaces vens.., Comment se fall la coordination entre toutes ces préoccupations 7 L'urbanisme est effectivement un domaine horizontal. è la charni(>re de plusieurs dél ~ga l lons. J'<li dit tqui è l'heure que la prlorlt(' pour les ann('cs à \'enlr. c'est le ccntre ville qui, Je Il! ré~te. déhorde largement Ics ~lmj)les limites du centre IliSlOrique el concerne environ habitants. Il se con<:entr(;' dmls cc secleur lule richesse extraordinaire au point (Je vue palrirnonial, commercial ('1 cuhurel qu'il CO/lvient (le maintenir et de d(>, ('"Iopper. Je travaille clone en élrolte collaboration avec Gabrielle Deloncle en cllarge du secteur commercial. Micllel Passet déjé-.~~-=~~;;:~~ gut au j"){tlli molno. t Jean LouIS Roumégas po ur l'em Iro nnem enl. $ans oublier serge FleurCIl(:C pour la commission MOntpellier au qllo lldi('n. Louis pouget pour les prob l ~mes d~ <:irculation el de "oine et Henri TIllvat à la culture. La dim('>nslon sociale, à travers le logement en part l('ulier, cst, elle aussi. une préoccupation prioritaire. Quels sont les moyens de la concertation açcc les MOntpelliérains 7 Ils sont InLlltlples. Il ya b ien sûr la concertation r(:glementalre : enquêtes publiques, affichage... JI existe des procéd ures obligatoires - de plus en plus complexes soit dit en passant - qui permellent aux citoyens d'être Informés des grands projets d'urbanisme La commission extra m unicipale d'urbanisme se réunit régulièrement sous ma présidence el permet d'exposer et de débatt re des dossiers en cours. y panicipent un grand nombre d'acteurs de la ' 1I1e: des associations intéressées paf la vie des quartiers. l'environnement. le patrim oine. les g rands partenaires InstItutionnels. les organisations de professionnels, comme l'ordre des architectes. les monuments historiques. les chambres consulaires... Mais la conçenation se rait encore plus proclle des Citoyens dans le cadre des réunions organisées chaque année dans les q uar!lers où SOnt présentés les projets concernant la ville c t plus précisém ent le secteur. Les conseils de quartier qui viennent de se m c llre en place consti tuent un outil d e concertation supplémentaire. Enfin, nous avons en projel pour l'année prochaine d'organiser une grande exposition sur tous les projets (l'urbanisme de la ville. Il s'agira d"un évènement majeur pour notre ville : 30 millions d~ francs ( ,51 ) de travaux de sécurité dans les écoles de la ville BUDGET SÉCURITÉ DES ECOLES DE LA VILLE 1997 : F ( ) 1998 : F ( ) 1999 : F ( ) 2000 : F ( ) 2001 : F ( ) Total : F ( {) L a :-.énlrlté Clcs enfélnts sc"olaris(>s tians ll's ('coles li(' la ville CSI. depuis IOUJOIifS. UIl{' prl'on:upation permant'ille à \tolllpdlit'r. ClldqUl' ann6:', sur proposition de \Ia' Lé,"!\(]. ad joint au 1lI.lIre ci('it"'gul!' à l t nsdgnement. des ("((-. 3 tlits ~ont \"OI<'S par le Conse-il Municipal pouf pero mettre' 1<.1 ré-alisotion (le tra'tlllx qui ('OIKO\lf('IH à rendre I('~ ('lil])lisscmetlls scolaires toui()urs I)!lls sllrs polir It's enfants ('omme polir \(' personllel qui 1r<1' dil1t' di"lils I('s éc"ol<."s. Sur 1('"5 (."in<1 <If'rnit"res cu) Il('('s ft"t'rcices Il)97 à 2001). prt-s de 30 millions d(' trmlcs Olll cllllsi ('lé- affectés à la réalism!ol1 dl' tril\"<llix de s(curltç dans les é'mblisscmt'ilts S(C) l<iirt 'S lliontlx'lii(ori:tln.c;. l.es ("hallliers que la Ville est alll('né't' n t'nne pr<'ll(\re (:Oll("('nlent hien ~,'idemnlt'nt les t>tltilllt'ilts ('UX lllt\rnt's. cialls lesquels il est procé-dé. pm ('xt'mpll'. il des op('rmion... c; tl.:'lit"s que la mlst' aux nonnes dt s Installations élenriqut's. J"install,lIIOIl d"alé;\tl1it S Inccndit'. la réalisai ion (!"issues dt' st' ("ours. Id post' cil' portt's COllOt' {t'li. le rt'{ oupc Max Levita ell,':<,!_!'hl mt.'111 d é-tages ou le 1 loisollllt'rn{'nt (l"escci!iers. ITlais il~ s l'tcndt 'nt dussi n r('xl( f!t'ur (i( 'S IOl"i'lUX a' c(', notdmnwn1. Iii!liN <lilx normes des Hires d(' Jeu. la ré!t'ction des ft 'etl'lll(,"/lts de sol ou des cntourdge-s (rarbrcs dcul..<.; lt's l"\)lirs (je" ('("oies. 1.('"5 abords (les ('I<lbll~s(' mt ms sl"oldires SOnt cu, aussi con(."('tiil's {'t. Sl" Ion les C(l<;. diftéreills améllagernt lll<; de voirie IX'lI ' ent ('m' r('alises Ix)ur améliorer la sécurill' ('1 I~l prolt'{1i01l (k-s ('11[('\1115 aux abords cie!"> ('( oles ('lm gis...'-'t'illl'ilt de (rouoirs, aménagement dc CdTrdours <.'1 (l(' pi"ssagt'~ piétons, pose de barrières à la sor tit' dt s ('colc.". Par ailleurs. outtt' les lra\"aux l'iix mc mes. il COn\ it'nt de rappeler 'ltlc la sé('uril{' ( om ptt'nd ilussi un... nlcl entrelien- avcc I)dT l'xl'illplc (k's,('rilici\110ils périodiques (jlù rx'ntit'lit'nt dl' Sè:L<; SllrL'r (lu lx)ll lonctiollllcment Ü('qull){'lllt'nts tel.. qll(' les c'tinu{'urs, les alarmes inccll(ij{' ou Il's lrhi '1)( 'S {It' dés( nfllmage. MONTl'lLLlllt NOTlt f VI LLE OCTO'ltE N ' 25 3 MONTPELLIElt NOTltE VILLE

6 F ( ,97 ) de travaux dans les écoles en 2001 dont F ( ,96 ) de travaux de sécurité DOSSIER... ECOLE MATERNELLE ANNE FRANK H('!{'("1l0!l dc [;:1 S<'lll(' (J(' ps"choillolricitt' ('1 (hll!(lrhur Extellsion (livr,iîsoil no\'('ill!>r(' 2(XlI): COllstrunioJl de (!t'il'" classt's rit' rll<lu.'nw!lcl lm... lr!u lion (l'lui rf'si<lllram scol<li((' illix lionn('s dhygil'iw t'1 de st~('uril( H('Il,ll,ilit.lIlO!l dt' rancil'>n ret;!élurant di\ rcli SOli d('('('rnllrt' 2001 f. Coût dt s n <lnll'" TTC: 4- \-IF Ib09,<Jlj, 1 1 fi SUb\l'mlon dt' j'étal: 5..1H qï2 F ISI HI J {47 1 ECOLE MATERNELLE MARCEll NE DESBORDES-VALMOREIECOLE ÉLÉMEN TAIRE WINSTON CHURCHILL \l1s(',lux [llmlll's (111)'~J('I1C el dt St'(llril(' ('1 r<'lldhllil<1lioil dll!\'slilurilili S('Olillft" Coût d('s tr.waux TTC: 0.4 \.11, IhO t)7lj,h 1 ) Sub\C'ntlon de j'{-ml : (i(j HOO 1" (SOit 1 H,72 ) Sui)n'llIlon du dc:panemcm: 83 fil2 l' (S(Ji! 20,HO.) ECOLE MATERNELLE IN DIRA GANDHI EX\t'IlS1fJll dt' [OCilUX (1 salle l'i J c[ilss('j pouf J'm'cucU d('... t'l1l"\f1is f]t.' dt'iix ans lt las SI' 1><ISSt'feJ!('). Coût <les tm\du:>': 1ïC: 1.2 \IF (182 IHR,H3t.) Sul)n'mlon de l'état : 240 (XX) F (soli :lo' ECOLE MATERNELLE VIRGINIA WOOLF t W '''Ion d j ('( tr mme l' Hl l "::'lll ndg( nll'ill 'our!)efm.lh' J'dt (lit:l! ll",:.-; 1,1111,,>11(' 111'11'" <ut..; Coût ch.'s rranlm, TIC.: 1.~ \11 li 98 JK~,., ~. Sub\"C,'llIion dt' "{omt : 2' 3 3fI<11 (SC)II Ih,-.x Sul)\"l'ntion du départ('m('nl : 4!!:; (l("o 1 (snil lh.i}ï ) ECOLE ÉLÉMENTAIRE BERTHE MORISOT ~IISl dlix mmnr s d"hygi('llt' t'i clt' S('UIrt1I' dt... "III('s COût (I('s travclux ire: 0,3 ~II (4-5 ï::\ ) Suhvt'ntlon dl' l'fieu: ;,() (X)(l! (soil!b.i)i)' 0) 5ul>\'('nIl0l1 du dél)clrtcmcm : 1>2 'If)\) F {soil 20.Ç)(.J'~,1 ECOLE MATERNELLE LOUISE MICHEU ECOLE ÉL~MENTAIRE PAUL PAINLEVÉ \ l Js( dllx nortllt's (\ Iwgit"m' ('1 (Il' s('("liril(' elcs O]lI(TS, COat dc's Iffi\"êllIX TTC: 0.4 fo,u' (60 979, (j J ) Sulw('ntlon d(" l'("uh : ÎO <XX) F Isoi! 1 Î,5(fl" SlIbv('ntion du d("pilrl('olenr : (soit 22.";0' 1 ECOLE ÉLÉMENTAIRE CHARLES BAUDE LAIRE.\lise du\;!1(jtnw'" cnlygii'llt"' el fie ~é{'urilt' dl s olfjn's COllI des tnl\"aux TTC: C).2.\1" (3(> --l fi Sub\{'lllion d(' l'("lm : T, ()(IO "{solt ) Sub\"('n1Îon du département: 4-7 O()O 1 jsoil.n,'">!")' 1 ECOLE ÉLÉMENTAIRE LOUIS BLANC H('lt'Clion ('1('( trique COÛI d('s Irm aux TTC: n,':> i\if (Î ) suhv('lliion <lu départc"melll : 160 no{) l' (soli '12 L ){,) ECOLE ÉLÉMENTAIRE DOCTEUR CALMEnE ( Ibllion cl"tul\' S<l))e- cl'.wli\'u{" qui s('rd tlilji~ \ \ \ 'lll 'li \'11 pellodt" exlra St"olclire [loi Ir l',l( (lit' l! Il ( f Il1T!' rll' loisirs...!ll... he! 'r (lill-'jlllh Il!o'Vl \Hi... 2<X)2j.! r ln rt I~ I\Tl''''''''===~ J.III\.2UO.::1) CO(II (les Im\i'lln TTC: O.H \1"" 121 <..UCJ,.!2, ECOLE ÉLÉMENTAIRE MARIE CURIE < n 11/1 d ln/.. ~. III d"ol(!i\iie: l l'c'mplu( { lllt 1 du pn' III Sllill tl J'utillsdlior dt" J' HI, CI/mIl sall\ (l'd( 11\'11(' pouf Ja Cf('! III d'uil( ci.\ss( 1 Il.Ii, ll't 1,1I!!II'U dl... ( ti1dliis cll' C 11 "tlx <IIIS. Coùl {( ' s lriwaux n'c: (l,g :-']1' 19J 4-b9.,1-2.) DIVERSES ÉCOLES Ht'-Ic', {ion des s<lni1ilircs. CoCu d('8 Ira\,'(tlIx TTC: 0,.3 ~If' (7b 22 ~,5J ) TRAVAUX DE SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES :-Olist" cil" 1l0Hm,'s t"lt'nriqlles t'i ddt'clion Ill( {'II fil, pco!es (ialiiél.:. Bellard, Bloch, St'eIClT-S( ngtlur. [)<ltljji(o. HoulilX'h('.!I{'iddberg ('1 Louis\'ill(" ~Ilse <lux nornws decuiqu("s t~("o!l's Botivtlr. Prokofie\' 7';IY \loulin, Bergman. Pascal. Iknl!l<lrdl Pilllll('v(' \Iiç!ll'l. Dall(\cl. Curie. Pilt;WUT. I-\urosa \ ~1"( J. WSIiIlIr.lIliS S<ll<:ll )()ne, Sllrc olll. Simi '1 Ion, n!deml. CO( Il'ilU, GaribaJeli :\lljr<,( Ill. \Voolt, (.( ","<1I1I1::'S. LUlher Kin$.!, BoulaJl~t'r. sd 11)( 'Ic Ilt'r ('1 l>rt"-\'l'n [{('Il'Clioll dls pré'aux ('l'oies Boulloc!\(' I(r)(}s\ "\'(.'11. Bolivar. Balme!. 1 i( ttldl>t:rg. 1..oIUS\ 111(' Bloch ('1 <,illil('l' Coût des tr.l\.mx TTC: 4-.ï3 \IF 1ï21 083/M)() Sulwc'ntion (1(' ('f"u : 5: m 93fj F {soit]!.2~%1 Sul)\"('nllon du d('parlemcnt ; ] (soli H,<)Î%) \1 1 L t ( OCT08RE 1001 t<l 1SJ MONTPELLIEII t<lotr( Vlll(

7 ~ , DOSSIER Restauration scolaire: priorité à la qualité et à la sécurité alimentaire Cuisine CClllmll' 0(.' Id ville dt'.\10mpellier fdbrique {'I livre quolldlt'nnemem LJ-I t'pas polir It'~ t'rllallls q\1i déjeunent dans les 1:12 rt'~lallrwm, S( OI'Uft S des 110 éc oles 1lK1I('nll'llt'S loi d('illt'i1li)ircs <i{> 1<'1 vlue. L<-s n)cilll<; sont t ustrilllk-s ail' lamillt.--s {ils sont aussi consultdote-s sur \e sile ill1ernel de la ville (If' \tontpc:llier wwwyi!le-mompellier-fr. rubrique mairi(' ('n lignt') afin que tous les pc'lrcnl:-; plllssci11 en disposer el veiuer <'Iinsi à rt'<[llilibw allfnt 'llidlrt' de leurs t'tlku)ls cn tenant cornplt des mt'nu'" des (t'pas pris en famille CI de cellx pris (tans les restaurants sco laires. La Cuisine Ct'rIlral('. tllulalrc (fun agrérnem ~ïllilé\!r(' l'utofn'li. prexluil Ct dlc;tribl!e plus dun million de (('Pi'\..<; pal' an. Grflce;J ses JnStaJkltions uhm nl(xlen1l's,;-) la fonnation l'ominuc' de son PtT~Ollrll>1 qualifit'. ClU ~lhvi rigoureux de la mt"thode Il;\CCP Iqul perillel (le mailr~r CI cie coll1rôler les risques). <linsl qu'aux li\.taisons a<;surœs l"'lr rk's \'('hlnd("s r&frigél'é's. les condllioll.. " <mygil'rl(' sonl oplimales. I.t s l:lfodt lits tllili..'-;t,,\.<; fl.:îr la ('ui..<;ir'le centrale 50Jlt il("ht'll~s cllljltt'>.. dl' lourni&;eu(s s(olectionnés S\lr dpp('ls fl'o lfll..'!. l urop< t 'OS e t <:xam c m, cf ('chihlii!jons.-\vant toule sélectio n (;l'u n pro<lull. Sol hell{' tt' chnlqu(' complète e st exi:ullin('c par luit' qualiticicnne ainsi que par UIlC (li('i('liçil'nll(',\près validatio/) pour la stcurill".tlimentairt' 1.\ quilht(! ('1 1<1 composition a!illlentdires. le produil t,;st examiné CI lesté.. Wélllt tuilisallolll'il labri{"<liion. La priorit(' t'se donnù' ~l lt'l qualit(' t't ~) la sén Irll(' pour ct1aquc cm(>gori(' (falillwllt, BIen au (lel~) d(' la r<"r!enll. Otation en vigueur. un SOiIl!OUl»dnicu!i('r e~<.;1 ilppon(> à la tra(;abililé' ck.'s vlimek's el (I(>ri\'(>s. llnsi qu",) I"t"liminaliOfI dt' tout prcxlllit SLl<.;('q)tll )1(> de C"QllIl'nir etes ùrganisme-s gé'tk'u( II l(,'nk'elt tno( 1l1j('s, Les missions du service Enseignement DANS LE CADRE DE SA MISSION GLOBALE, LE SERVICE ENSEIGNEMENT MET EN ŒUVRE LES ACTIVI T~S SUIVANTES: la gestion de la vic' scolaire: caiss{' des écoles. gesllon ékhninif;l r71 tl\'l' et comptable l'animation cn millc'u scolaire : classes de dé CQuvem\ projets culturel... concens pédagogiques.. l'animation, l 'accuell du lemps périscolajre : études surv('lll( es. accueille malin et le soir le suivi des centres de lo islrs : centre municipal Astérix (Grornmonll t't centres de loisirs associatits basés clans les ( '<:01('5 la gestion du patrimo ine : construction. r(>novation CT entretien des écoles l 'équipement In(ormatielue el l es liaisons Internet ELUS.\I.u: Lé"lra AdJOl nr au Im.llre d élégué fi 1 E.nst'lgn<'!llf."nt UTd"\'(IUX dan... h S f'c oies. { Ollstrtlc linns "'( nldlrl's 11f"1l\.( s, W" I,llJr<lllts SC'o I.Uft S, st ( UTrtc' lians Il'S ("( nlt's nilsi1l!" n 'ntri:ltt <H cucli (1 dnlllldl!oil Irdll$ports SC"ol.url's. ("alsst' dl"'" ('( olc's n'lures (k' U''''SO\Ir<""t'S {:cllt'ndrt'iil,>, lll<ulll~'sedhons fl'k'\.ult Ik' h'11s('iglwnll'1111.\"1( {'-prt sidelll tl( ll-gut: dc' Id ("Olll- 1!1ISSI()lI Ellsl: iglll'i1l('llt A ndr ~(' Weill 1)('I('Rllt'('.lllX ('olls('ils n)llill{ Il I.HIX fl't'nfilills \lar lc-chrisi!n e Chaze [)( 16.t1l1't'.. IIX {"OllSllll 1IUIlS nc li\('s Alhmta Hhl r! [)('I(1411('(':11 rc'sl<111rélllcm s<n\;li~t' J\lar)'lIs(' HtdllC 1)('\('~1J4 '(',) la s('cun1t~ f ktfls les {. Georges t'rfdll' Déput~-:\Iair(' ut.' ~IOnlp('III("r la prestation des agents munic ipaux dans les éco les : asslstéu1('e écluci:hive. nettoyage (les locaux l'anhnallon c t l 'acc ueil dans les restaumnts scolaires: mise en œuvre (le f)rojcts éeluc,:liifs le scrvlce des restaurants scolaires p rend en charge les aclivltés suivantes: fabrica tion des repas ('Il liaison froide à la cuisine (('nt mie distribution des r{'pas gesliorl ddm inislfi:'ltive et comptable facluration. lariflcallon sociale, Renseignements: DirectiOn Enseignem ent Enfance Spor ts, 18, av enue Frédéric MIstral, Montpellier. Tél. : Çlaude CouRnenc I)lrtX'lt'IJI {jt"llt'r,11 rh,!> '-;l'r\k ('s Fré d ~ r lc G. l'\ll'd;ttdsk! t llrt'('ll'ur (;('1)('(;1\,\{ljc)1I11 dt s St'r\'!! cs.-\ n clr t~ JNm!JIIl'nl'l Ir tèrl'<t'1!411'lllt ll1. (':nl<ll'l«sik)(i Ilo mlnlqut' HOC'hko "ll('h DIII'I tr!cc',\djolrul'! '.nst'iril( JlI('nt. U11.. m{'(' Sporl Emmanudt(' l'ilc(1 1( spnns.ii,lf I-..fl-;t Ij..(nt'Inl'rll FONCTIONNAIRES Comment s'annonce le Ililan d'enjoy Mont.. 1>C'lIIer pour l'année \près unc année 2000 qui avait été I"annéc dt> tous I('s records s'annonce fga lement comme une année exceptionnelle pour Enjoy :-'Iontpellier. Pour le Corum, par exemple, on peut d'ores el déjè annoncer que lc~ résultats de I"année meilleu re année t'nr(~glslr(>e depuis I"ouvenure serom confirmfs en 200 t. En ce qui concer ne le Zénith sera la meilleure année jamais réalisée avec une augmentation significativc d u nombre de manifestations et du volume d'affaires. Enfin, pour le Parc des Expositions. dont le volume d'act ivité a dou blé au cours des dix demières année.s sera égalem ent la meilleure année enregistr(>e depuis la création du sile. Quelles sont, à votre sens, les raisons de ces succès 7 La synergie d 'Enjoy MOntpellier, qui rassemble le Corum. le Zénitl) et le Parc des ExposITions CSI en lrain de donner sa plei t- m esure. En gérant les trois sites so us une mênle enseigne. nous disposons d\j/1e offre globale. cc qui nous rend bien plus efflc 41ces pour répondre aux demandes des organisatcurs <.le manifestations, Par ailleurs. la qualité (le nos Installations n'est pius à clérnomrer Elle esi aujourd'hui largerncm conm lc et reconnue, qu'ii s'agisse du Corum. d u ZénITh - rénové l'année dernière - Oll tiu Parc des.expositions dont le plan de rénovation s'est poursuivi celte année avec, 2001, une année exceptionnelle pour Enjoy Montpellier Enjoy Montpellier qui regroupe le Corum, le Zénith et le Parc des Expositions avait battu tous les records en sera aussi une grande année. Le point avec François Barbance, directeur général. notamment. la réallsatlon d'un nouveau hall qui perme lira d'accueillir d'importants congrès. ConCt~man! le CorulTl. l'ouverture au mois de sepwmbre du restallrant "LEspril Brasserie" est un (svénement imponalll qui nous IX'rTnCt ctenrlchir la qualité de toffre proposél" aux organ[saleurs de congrès. DU 13 AU 15 NOVEMBRE visiteurs attendus pour le SITEVI 2001 IJ 20" éc!iuon du SITEVI. Salon International des Techniques. Equipements et ervlces pour la Vlllculture, la Vinicullure et l'arboricullure. se déroulera au Parc des ExpoSitiOns du 13 au 15 novembre, Tous les deux ans. le SITEVI rassemble à MOntpeJlJer l'ensemble des professionnels des filières de la vigne. du vin. des frulfs et des légumes. L'éd ition qui se déroulera clu 13 au 15 novembre sera marqu~e par l'élargissement de l'offre clu salon ainsi que par un fon accroissem ent de la surface d'exposltlon (en progression de 15% par rapport à Sur ml. ce SOnt en euel 900 exposants (dom 20'l6 en pro venance de 13 pays étrangers) qui présenterom sur leurs stands leurs derniers maté riels. équipements. produits et services. permellal1l ainsi aux quelque visiteurs anendus (dont 15'.16 en provenance de l'élffinget) de trouver des solutions adaptées à le urs préoccupations Parmi les secteurs e n forte progression ceue année. fig ure plus particulièrement celui d e la filière vlgne/v ln (œnologie. rmuéricls de C8Vt\ celliers. condilionnernenl. cmbolllclllage. étiquetage no!amment) dont les exposants représentent G096 du nombre to tal des cxposams. Le secteur des fruits et légumes. qui tra\'erse actuellement une p ériode pr0 t--ice au re nouvellement de matériels (cn rn lson de la mise aux normes de sécurité). sera pour sa pan InStallé au cœur du salo n et présentera les matériels. ACTUALITÉ...,......,......,...,...,..,..,.. Comm ent comptez-vous co ntinuer à dé velol>per l'acllvité congrès à MontpeUier 7 Enjoy Mompelller accueille en\'iron 500 manifestations par an, Plutôt que cie nous engager clans une course au nombre de manifestations. nous préféron!;j <.:onccntrcr nos effons sur la qllalitt et sur le df\'eloppement à l'international. L'obtention d u label "Qualicongrès- CT le classemelll du Corum dans le TOp des 50 premières villf's internationales Sllr le môtché des congrès 111- ternationaux \'Ont 10UI à fail dans Cf' sens. Par ailleurs nous sollh<li tons aussi dé\'clopper un partenariat avec la communauté mé.dicëlle CI scientifique nlol1t(x'uiérainc pour aboutir à la création de deux OU lrols grands "rendez-vous santé- annuels. d'équipe m e nt d e stallo ns alors que les pépiniéris!es. les se!llenciers el les firmes de produits phytosanitaires profiteront du SITEVI po ur p résemer leur!;j nouveaux calalogues ou lancer de nouveaux produits. Enfin. une large place sera également accordée aux exposants à \'ocation mixte dont les stands présemeront notammel1l du matériel de pulvérisation, des \facteurs ou du matériel de \'ITiculture. Enjoy Montpellier Hegrollpf... -5()US lji)c dm. lion commun nepll!5 1(Y.)2.~("ol'11m le 7',:1 (I :, l'arc dt s L'<pOSI110rls, HII é l é rt" ~ r(jljpf,> sou.1 nli"jrqw' UljO)- ~"II!II,t'!llcr en t999 FrdJlf:ol"'l~lrl,M'l Ct. Dlrl'lk'U[!-I lléml cri 'J} \Ionrpellil r. d ( u l'lu,m mol" j Il' Jlml tll'nu!'r l'r, s. de ni riu (jf(lupellll'iii des GCS1!nnrli-llft s (Il Ct"IlEH dl..' congrès el \'KC']>H!:Ol' Oelll (Jl' la IY'(I(-rdUOll tlf's FOlrt.'~ salmis el COII~rès lit Frdrll' qui entrcprt'n(1 dht~ren1l's d{ lions.lu St r' \ln;' de SC'S l'm'nit )ft,:... tt Ul", qljt la prom(,lion ('1 la 'a, IOflSclllon (\u m(-t1ii1,,,,c salons et 1 on,qn' s. rétudt (k's qtl... stkjlls Jur;lhqlJI ::;CX:!illcs la foml<11ion le (orum certtfle "Qualicongres H Le Corum a reçu du mol'" (le Juin 2001 la C('nifk';ltloll :\F:\Q Srrvice Conli,lIKt' d(~('né' par r..\$, ;oçlalion I-'rnrK,;<lISt l'nu\" j", \ssurélikt dc 1.1 Qua!lté I:\F... Q). Dé'"\'l'lopp~ par France CongrL's pour St'S,Klh('f(:nls 140 \'I!k's l'il r=r~u 1- ('1;' (!Ont ~ul11r)l'llit'rl. II:' H' férellllei "'Qtlillk":OllWè... \'IS( i'l gararujr ln: qui1lilé (k' St VIC(- d(>eermln(t ri (orn pont: 20 engag('i1l('ilis ni' qualrl~ dt' 5f'r\'lt (> l 1 4 prot':(>(lures ohl!r<llulf('s, \Iont pcllier CsI lil jjrt'lijl('re ~k' s tmallon congrè... (let1irnen.c;ton Impormnr{' à re cevolr ce label Le TouqueT (lvant élé ("ertlfla II \ 1 quelqucs mols, Lextcll.,>lOtl de celle dé-mnrche qu.1!l1é au zt!-mlh el au Parc des ExpoSlrions, ii:'s dt'ux.iulres Sites de!l}o) \-1oIltpellk.- esl à rétude M ntpelher,jan" 1 p d Oj,0 pl mtè'f Oj v Ile ln rnattr n 1 Ut n drch d s o qres selon tassoc!<lllon leu (ln ternational Congress 0111(/ Con\'enuon ASsŒl<lIlOm, Id desunallon \10ntpclll('r se dlsringue tlne fois de plus en Intégrant le pillmart's des 50 premli"r('s \ llles <lu monde qui ac('u('liit'nt le plus de manueslduons 1Illernationalcs (le: plus de 1 OCOpdnl(ipiultSpl(.lnlJ~ à partir de Monrp('l lier Ct Pans 50nl les dt'lix seules villes françalc.;es à.ap. parailfe dans,e ('I<I:-s( ment. Paris <lrri\'ant t'n 4' posilion CI."fompellier à l<l.j.5~ place de\'anl 5<Jn fri'ln ('&""0. Genè\'e ('t Bruxelles L'associallon ICCA, tqlx!... C en J963, réunll 77 puys ('1 est aujourd11ulla princlp.-île associallon réfé'rt'm.;ant 1('5 événements lntematlqoall'<..\ujollrd hui. <!6'" des congrès inlemallonaux Ont lieu en Europe ('t lil FratKt' a accueilli. à eut' 5l'ul '. en congrts IIlI('nl, lionaux MO NT PELL I ER NOTRE VltlE OCTOBRE N ls3 M O N T 'E L L IE R N OTR E VILL E OCTOI RE 2001 N ' 2S1

8 L'OFFICE DU TOURISME DE MONTPELLIER PRESENTAU SALON TOP RESA l'office du tourisme de Montpellier a paniclpa les 20,21 et 22 sèptembre derniers" Deauville au salon des professionnels du voyage : Top Resa. Atcompagné des agences ré ceptlves montpelll~ralne5 Mtrldlonale Voyages et Azimut. J'office du touris me de Montpellier a plus partitullèrement mis l'atcent sur la destjnatlon Montpellier auprès des tours opérateurs et des agents de voyages. CALENDRIER DES VACANCES SCOLAIRES Toussaint : du 27 octobre au lundi 5 novembre 2001 Noil : du 22 dkembr au 7 janvier 2002 Hiver : du 9 au 25 février 2002 Printemps : du 6 au 22 avril SAMEDIS VAQUÉS DANS LES ECOLES 1'" trimestre ~ 12 septembrw-. 6 et 27 octobre 2" trimestre 19 janvier et 9 fé\lrter ]. trimestre : " et 18 mal. EXPO "ISLANDE. GRANDEUR NATURE" À LA MA/SONDE L'ENVIRONNEMENT La Maison de l'en\llronnement o"olanl5e du 25 septembre au 15 octobr. une exposition de photographies "alisms par Thomas Roger. hulonné d'ornlthologie et de photographie animalière, Thomas Roger a pl'ogressivem.nt ouven son r.golrd \lers las tontr+es arctiquh, UM dnquolntoline de photographlh touleur retracent le périple da l'été 2000 de (et étudiant amou,..ux des grands espaœs. VetnlUII~ le 9 octobre. 18h. suivi d'une confé... nt.. dlapofamoil "L'blande. une ne pas comme les eutres~ prt5entèe par lut David des Etologlstes de l'euzl',... Maison de,'en\llronnement. '6 rue Ferdinand FOilbre. OUwrture du lundi OIU Jeudi de 9h 19h et la wnd~1 de 9h,ah. RenHignements : CITOYENNETÉ Conseil municipal des enfants des idées plein les cartabl~~s~ Les élèves des écoles élémentaires de la ville vont bientôt être appelés à désigner leurs représentants au conseil municipal des enfants. Un conseil municipal qui chaque année élabore et réalise des projets sur la ville et les quartiers avec réalisme et une grande imagination. IJ conseil municipal des enfatll5 a él( créé par le conseil municipal de la Ville n "Cerre Sln/Cfllre dt' l x mwlpwion t'ise à sensibiliser les en/olus cks t!('ol!:s à une dérnardx' (>1 à W1e irnp licafion de citotj('jl (Ill s('in de la ciré, Elle lcur pcnnt'i cj'apprë!){-n(/er la comple:..irf cju fnncr/olllll'j))t1h cluj)(' m lltlicipo/iré. ainsi quc> 1('.<> rétlliré<.; c!coilo' Iniques ('/ sociales" explique Max L( \'ikl. a(1 jailli d('légué à l'enseignemcm qui a ~li i \'i IOUlt' J'année le travail des conseillers municil l<i:l ll.x en fants. -Elle 0 (ltt':i.,<;; /'(/[ I(Ulf(K 1<' (nn... Imlrer Wl {fioloç}ue enlfe élus a<lli//('s ('( dtl<> ('/1/( sur /{Jus les sujers (le /0 ['it' quorirl;ellne q vi le..,> concernclli." Cell(' anll(>c i1u st'in d es 1LÜl cliff(-remes commissions En virolinement, MOntpellle-r au Quotidien. Pist('s (",>clables. Sécurité.,\ lal<;ü!1 pour IOUS. SpOrt. H{'st(lurams scolaires t'i So!!(larilt". les ( n fanls ont élabli des IJTOJE'tS ayéu1t jx)lit assl sc' jeur quanier ou la \ Hle. OC's ptoj'lositions Clui ('0 1011(110n oc I{"'ur faisflbilité ont ('1(' r(>.. I lis(>('s i:l\"(>ç l'aide- des ser\'ices mutlicip<i UX compélents e l tics pt' r~llnah l ('s (It la \'11 It>. "Ce:; ClCTiotl.<; mitient lt's cnfw cl Jr."J prise dl' IKlm/t'. Ù 10 ré.flt'xioili'1 {It//ml'(/// ('Il com HlWl, - souligne \Iax Lt\'im. -'-('tif ('(IIXICUt' (k' n'l '('. le/,lr sériell.'(. ICt Ir pr~/n}(iil':iij)(' IxxJ,... t'ull'1l1 j'if/tse (l'tlll mo/ Ide (/'Odlii/cs 1 )('/1.~' pur des adt/lltos CI favollselll li/1c meillewe 1 )(oxl m ué de /0 démocmlie locale" AMtLlORER LE QUOTIDIEN QU'i l s'agisse de protéger leur en\'ironne menl en participam à des opération~ dc re boisemej1l. ti'appeler au ci\'isme CI (famc- liorer la propreté des parcs el ttol10irs en (hstribualll <.les pin('es à crolles à leurs camarades d'écoles propriétaires de- chiens. de sé'cllriser les trajets. les e01 rées CI sorlies des écoles au moyen de -dos <! tlrle" pour ré~h l ir(" 1~1 Yilesse des \'éhicules. de Illller aussi. dcyë\nt les écoles. comre It, sla tlonnl'jncnl g('na01, Yoire dat1gcreux (I('S <lll1 o nlobillslc's irresp ectueux dt:~ t<l réglc 1lll'Il1<ltion. el<.' s 'i nformer sur la cl(-(nëtf('lw QUëI!it(' prallqut'c lors cie 1'&laboratlon dc'<:; rl'pils qu'ils prennent à ln ('amine ou Ilien d'organiser eles grands loumois sportifs rra- 1('fl1l'ls Ct ('ol1\iviaux CI des fêtes ~ \'()('i:l' lion l1ullklnitaire. les jeunes conseillers mu nll'ipi:lux iont montrl' d e moli\'alion (l'(-lfi('ac i1(' t'i dl' sagesse. L'Cl'1l!leul q u 'ils posent sur cllaque problème ou dlfficullé est pt.' Il(tT<lm CI sans ('oncession. Leurs ac lions sonl (Il' lél même trempe réalistes ç1dir\'oyéll1tps. ('onslruc!i\'es et cmprc'ill1cs (tim (>ntl\"ilé. l'hiiiplh' \101 \\\\\ \ 1 11" 1 ""> Première assemblte générale plénière, le 11 lai/vier der/lier, pour le$- 86 conseillers nl1miciptwx t'nfillll nouvel/emml 1'111$ LA SOLIDARITt AVANT TOUT "Les 1 x/livre::; som comme nous. sauf qu'lis Il'Olll pos d'arçjt.'m" s'ii est un sujet sur le qut'i les 86 jeunt's conseillers municipaux cn fonction au ('ours du dernier m andat IOLL'> été unanimes. C'CSI bien celui de la so It( k!rilé ClVCC les plus démunis. ToUl au long de l'annœ scolaire, grâce aux fonds récol lés par la \ t'flie de leurs Jouets. Icu rs disquc's. leurs Ilvres Ct aulres objels pero son n ('l~ lors des 'puces- qu'ils avaiem or Ranls(>cs pendanl les fêtes cie Icurs quar liers. lcs {'nfants (le toutes les écoles réunis Ont r('ussi tt recueillir F. {\\'cc celle sornu1t'. ils "vëtl('rll pour projt'i dachctcr (les Ix'rlis pois pour I(:'s offrir alix toul-perils (les Rt.'5tOS d u Cœur bébés. CC,,:;! le 27 jll111 dernl('r, lors de 1i:1 ( len1ière r(-union plénière ( lu conscil municipal dps enfflnts flue les 1520 Pt'llls pots. mont(>s en ulle pyramide colart'l' ('t polir les(.jlle-is Cl10ix a\'ail été fail cie Il(' ptt. \1(lr(' que {les douceurs 5ucrét'S ('1 Iruil(-('S. ont ë1t~ solellll('liemen! remis oux fl''''ixlnshbl{'s de l'ass('ieiéliloil, l 'n moment Ion qui préfigure..' lorlenratlon htlmanualre ilmnrn~t' (I('jll c.k:puis plusieurs années dt.':ss~,-,,.t.:-... élnions t"1 r('altsations des futures gtnér... llons (l'cnfants cons('ii!ers IllUnicipallx Les 12 écoles concernées cette année par l'élect ion des conseillers municipaux Quanler ('rob; d'argen r : N:ol~s dém euld lres \I<lm> ( Urlt'. (it or~. s SU!lt'1l01l,'1 Vohaltc QU<l rrlcr I.a paill,lde : écoles t<1('ownti:llrc's.'\ndré Boulioclw Leopold St d ar St:nghor t'i F r<1i1klill-1{, K)st'vdr Qu<trlic r liôplhlllx ['th.... llés : école é léml'lli<lirt S C'ondorn l. Juil s + t'rrv l"l ('1l,lrJ{'S Da\'iler_ QU<lnle r Les Cé\'cnnc!>: ('(ole~ élém enlalres Jost pihx"hl 11. L ~{).. Millt 1,'1.Julw Ddublé Toult' l'amuft'. les e"fimls SI' s,ml mobilisés polir acheter Il! pe/ils pots (dolll 500 off t'ris par AlIdmll) dr:../lllés mu liébis des familles des Reslos dll CO!llr. la remise officielle a t'u lieu le 27 jllin demi('r, lors de la drmjitfl! rlwlioll pléllière. EI/Il/IIII à gal/clle, al/x côtes des folisci/krs municipllux (,11/allls, CIal/de Vedel et Jacql/I.'s Col/beau. rn;polls.ables des Restos dll Ca'llr et Max Lévila, ad}qinl ail Maire délégué âl'ellseignemenl Exemples d'idées et de projets proposés en 2000/2001 par les conseillers enfants COMMISSION StCURITÉ : 0 1'1.>:'0 1. I l,ii( SZll\" " 'IXll lxr LIS ft "'Jour... 1 "lrll LI ".\' 11 ' 1' nlll\l!' Ikllt IrCUIl";--'\dlld,tm'\,UI. ",, \,Ii~I'!() l l,k,.,ml!l1<ii)ii~lt... qur, ()lidlll~( Ill. S( g dl('1 n 111<:11 l'n parul II1L'r d. \' s ( ",' COMMISSION ENVIRONNEMENT: hw,,1. t "llulr... ou... IlIm... dv wux. 1,1 \ q.'\' 1,11I01l, 1 h " {(JI Il.. dl.u 1 h 1./ \ III, I>;-UlI1 Ip.) d,'s "1)( ri-lt!nn... cie (('\)oist'!l1, ni COMMISSION SPORT : o / "" 1 OIl/l<lÎIH '" s 1 J,...' "n', t'n t~lllil J' /1<"11 "'1 )()r1l1 1 l, 111'" ;,..., l' '.11 Tt. S o Ol.lnl ' r. fdn,h r<-neon!!l'... porll\/ ""11,, 1 \,11, / Il 1\.1111, Inh lw'" dc'';; a. IH 1( 111'.11." (1 ni" 1 fi '.' 111 ~" "1.nl \t<ll\ll't \l,. r COMMISSION MONTPELLIER AU QUOTIDIEN: o l,\. li ITü\ "\5' n'iii'. le, IIlllornlill \"" t ( lt1 Il')r ) Il lit!'l IS dc '" 1 1'" dgr(' lbk,l 1 Ht 1 <;,1\ d''''lk S(IlI"" {( 'II... \ 1 jl' 1\ ( 1. ': g, m/sl','" à COMMISSION MAISON POUR TOUS: o n 1\ III, H... \1." :... ; )., 'l'>.~' k:' 11\ 11c.: "< { (It S acll()l1~ " 'II' ; r. c 11/1la\( o P,nl K «I"rg, Il COMMISSION RESTAURANTS SCOLAIRES : " Il tllslm \. :lirdl< I~III ' '(( 1 «' '11 '1111"11' " 111/ lu. 1 tu\. "ri 1 f.lll011 (Il S r 1); IS o hllfl" )llilllrl'l'lc ""IUtllWlllell,sp'''PO'''UI<lI1S(/,s('h \c... ur Ir ti l''''> ( 111'1' "'1/11,;;('rYIS d,1i1s 1. " II "'ldllr,iiu......,n IdlWS!lt r Il I\c Il r rf'nllc Inlonl!,lllo'l CI JI nrlt"l'!ir l,., t) ( \\ COMMISSION PISTES CYCLABLES: ''r0iil)'7!rll,h Ill:' Il... urlesl)t'solrl''.1<1i1slt quii',le 1'.1111 lil",d, j\,t,,,, ' tl>k,le,111,"nmm.11,,\ 'Ikll (1'llll,r:I\... (/, St,... Ir! ',1, )1 \\t (1 Mla S" '1n COMMISSION SOLIDARITÉ : \h ri'\<- IllIr.II"'I1<' '1 \, ".k"':llillr"u' ~ 1 '1110.;((' n1>(. d('i]);.q", d 1 Il 10 CITOYENNETÉ o..... Conseil municipal des enfants, mode d'emploi Qui peui1>e porrer candldar? 00t1ZC' (-colt s (1('f!l('lIldlres ~nl d~slgné(';s chaque année dan.. s.~ quanlc'(s cif' Id Ville pour panl{'ipcr è'i l't'kx11on du con.ser! mwllcipaj enfanrs lotis les (-lèvt's de (,\-12 de n's {>cok's Pc.'llV("nr ~ poner ci:mdiclals, POur êm.. élu. il faur hahl \{"r MOnTp/'II1"r, '\IW IIllr,' \<. ml'rcrooi malin el avoir l'aulorl<;<li!ol1 de ~w-s /Xt. rem~ Les CiJlldifJJ!ures ~)nl rt>('('nsées dans chaque classe el Jes Il<;I(:!', 0111 CiH/t s dl' <ll,,1q\ll' (oc olt SOIl! t'n~lllre tri'lilstniscs tlla Mairie C'('Sl il ('(~ s!il(k' que la ci;lmpagnc ('-lecloralt peul (':olomell("er 11 s'agil illors pour l'(-ji"n' ("an rli(ldl d. ('O!l\'ilim r(' S('S «lffiard(lt!s de \'ocer puur lui en leur lals<llllll<1rt (l(" ses Id('('s 1.'1 projt'ls pour son quanicr Ou Jo ville. Les (-h~c.:llons Les pro('l10111('<; (-1('('llons dt s c(ln~li1ers muni<.lpaux se Clé'rouk'r(1)! les Jl'ul11 7 t'i 'I.'t nuredi ~ rlo\'('mbr(~ L,,"lHldln(> prt'pdn; k's btlllellns dt' \'OIt. Jes um{'s. k>s isoloirs ainsi qu{' It s «1rtt''> cfe"ll'neur de chi:ttlue (oli"\,t" ilppelé à \'oter Les élenlolt:; onl lil'u SlllluJwnelllel1l ddns les burt!aux cie VOI(' SIIU(-S d,ms l. s douze ('coles I.( ur u('roukll1t'nj t'si idenrique à celui des (-lenions <I('s ('ol1..st'lllers 'Illmlc ipdtlx adultes. à ('t'cl près que Jes assesseurs 1,.'1 les ~'{ rc" l(\ift S sonl dt:.<; f'll{é1ll1s. landis qlll'!t. présldcnl du bureau dt" VOIl' CSI un duiii le. Som ('llls pour 1111 ;-UI. Il'''' ('<lndktats qui 100all'>f'llI 1(" plus. dt: \QIX IL.Ul..<; rhaqlk' ('('ole Ld ph '1111("«' <1,,<.,(, 1111>1t 't' gl'némle qui rh.ijlil'a IOUS les noll\ 'l'dux ( (lflsdlk '(~ St" Ilemifil J(" 1 q ck' ('( mbr{. çl IOh. saut' d<:.<; Henconrre!'i. a\'ec lt" ITldirc Commcm foncrionnc 1(' Conseil municipal? J.t s njll<;('uk"rs S(' rt tllll"si!li ck 'u." lois par semaine. sauf IXTII1a!ll k-~ \')(".1fll'('S St olalr<. <,; Les r(-ulllllns 0Il! lieu (L.ans lt' qu,mier des enfams l'fl(: anlm<1lrit'{' de la \ ll\t ('SI dl,i(r(''' ckncadr('r leur lta\'ali. Les enfallis. ré'pdrl1s t'il 1'010 mls.'iiolls spt'cialis{'('s r-r(o(o("s ('n fonctiun des orientalions d10i.,slt... lra\,liut'lli à la ml<;(' t u pl"n' dt" I("urs proj' ls. [)(>s mo)t'ns md1ériels SOllllntS à I('ur (Ils posluon ('1 JI" dt \ rom aitssi ~('rcr 10US ens{~mble lt l>ut.jg( 1 alloue" Sp(',tjil!(' m{'!1llklf la "ilie Les COIl..<;{ iii("rs S't'flg<lg,'rl! à inlonner I('urs {.;:uli<lracjt s (J("<.;,,1\'dnC(-t'S el r('olis<li!olls (ks projels Témoignages Maguelone \11 d(jp<ir/. j'(/l'ois It'." Inl'll1,' ifk,'''' (JI/{' l,'''; (JUin". EII('s ('(J/1('/'OIQif>1l11011f{'.'i ICI -;lllu/rllll,'.\ku'i {en w ur ){It~' (l'(li//w,>,; t'n j(11-'>11fj1/i1:!nu' 1//' la colnlni::>s/ol1\1uis()rj pour 10C/"o. On {) I)((/a nr<;t' llil mard,.. (l(/x pun',o; ('1 1//,..' J11/(' (II' '/11</1, lier (1'1'('(' 1<1.\IUL';OIl {XIII( lotis Pil'Ift.. \Z('/l)(J 0/1 (/ Il l '('Il( /1/ rlf)," (JI))I 'I.'i J)t'fS( I/J/'Id.o;, rit... r J' ;1('(/1 IX ('/ ~ ri (/ bien ml/rr/le! 1('0; (}l'il.'" "'1It 'liit'l1l qw' 1 (lrq.'ill (/(01)(/11 èrw r(:'l'cr.o;{> pour les 1)11/.11'" d/,,> /u>sr()s au ("t)'ur, Je rell«'/xvwhup (ie' (.1'1/" ('xp/'/'/i"f)u' fyo Hl'cI p/'nnis (II' JIlIf(',/twlllul' t hfl~' pur Illo/ nwij1c srul'" (/1 'oir Irll"" p /((7110; 111'rm TI'!lUll Cer/!' 0/1/1(1,', 1<' ""'((1'" (lu (.\12 J)XIL... W rw IXX/{((I! t.llls {Jrn' (t1r"'/l1e III' IXlt...-/W Il''Hl,'cO/e Ill' (uil /XI'i IXInIC" dt'...,~n/,':s <'1/'"'/''' IlI1'S c(~ldohunf.l(j(',\/"b~ 1Jf11"'SIUI'/f'un'(' l/t'llllaltll) (/i io/j U' qui l11,'/fi' JIIil Magali le 11'<11 pus ht~'iilë 1/11/rt'irWll () nl(' prt''-i<'/li1'1 (',' 'Iui rn'jmëre'ise SlIrtoUI. (l'slla so/lr/nrll,' <..>tiwli 1 l"~ l yji.o; /('.'i (J!1l'" f)j(iu-wt/f('tix (/(lrt-./u nw. rfl '11(' faill 'rw/)1('i11 qui'i(iui' d" N'. JIll 1/ >l /JI >l,r-; (,11I'j. /Ie h'... (li(ii'(, Comme IOU'" ks <lim,.,,; (( Jr l"dllc'r.s, far j'lonicjp<' 1/(1 1 )Tu/t'r poif( I,'s 1(1'.>';' I(,,,, (II/ C<t'ur J.' suis CVIlI('llU' (1,t'(!Il wr P" 11/1,'( jllsljr{oll /JOli!, tllllis W (('(jrl'ih' l 'HWI Il'W (/,' /11' [Ill" ut 'IIir pu (lelnner 1)"'1-/1"';/1)(' It"> IX'lil>'; //t)r... <111,'\ /J,'I)li." C{'lfI' (lnlll~. j'or "ppfls cormll,'lli /' JI!Cru 'Ill,... 11/1 COIl.'il.'illm mi, I/ll/i ({mur".,111""t Il' rl', 11/1(' 1/1/1' ça mo 111:'(11/('11111' Oj}[lOf/(..., J," VII'" 1111 ('(1I1... i/ ti Il'lI1I1I7 {II,X JIHU'" d,'!'i/',,... jt'/11/f (/iroi qul/'j<' }(II /likt'> /,..... U('[ (/ "'(1Kj<II/1't c",""r 111)1.' dll.tl)l.'t /:,Xlraor(/i/lIlII' El n' 1/; "'1/(1... l "II','XII('li( lin' 'li/{' 1'1 KI 1 K'I/I l'ii «' (Iml'" /(lilr'... Il'S' oh's, ~ 1 nl<~ll/:' rions III(I/('S ', //... Samuel \11 cld)w J' nk' "'lil" Jn.;c(jf "'tl/i... <.;tll'()/r, I.n..;{1I1/ '/IKII)d j'ol ;u (P", ('1... HlII Imlt','1 (jl'" lin (Ullj' 111..; o'qu,',.'r.m. "'llidpa"'«~i/i'ij' '\j'k''''', (II /11'11 flili /'UI'UI.>';."lI1l1 nu,/ OUjllluSt'r 1/11<,'X/II '-,,/U<l1l "'1lr If' re'('!j1 Il ~ji' t!(... d, 'cl Il '''' /11,ur /<1 k. n!ii... St (1/' Bt.lU(lIdk' \Iw.'" (1/ 11(/ pas c;l. po... srl,k,) Off/tlIli<;,'r puret: fil//' 1 't (lllll'-,r 1111,' }l'/( IlII1Sj'('(/It> c~'.,>r l '(lllrllf'lll rit,mllk)(/( <.;j/jo/j. 1 (II 1 Il''rl /1111 l(' l'e<< 11(.11) (/,' ""-'/i!// lm,' l'ii'(/( III 1/ / le "" /JI'Ws {II 'L>.; p'ji.r k':'< IJd... l:s J/' l/1l/(7)ol /HlllrlSI JI){1'" (/1<1/«(/117.,' CI ICI rf('("lltll't'(/( du l'art HlIl1lx/lld "",'r 1<1 \loisolllle /'Iim'lfoJJrwmnll III' f)otl" "([,milc' J,' Ilom (/1''''1''<111'''''. d/... ur/m'". Ii''' In"'l'I Il... 1'1 {In.1 foi/ lk~ f('ux l'ouf mwllx 1 Olll'HIÎ/W 1,... oj'-i<'iiux. \Iw>.; (t >.;1 l,' 01/11/1111<1 1) (.r,'iiu11< "it (li"''1. 1(l!.l>.; /t's II\IIte... n Ifl... 11I( rs /./ 1 ~ Ilk ti, 1" dl nm\r, n muili,>.;si' '11 /11"/11/ ri' 1 Il W 1 CIl II' pll,s ' (", rwr 10 /Jrulm'n' l' Ih' /11" {,." IlIiStIi'".le 1Il'!l "ui." 1 JI/ Il 1111 Il'....<.;j Ol! /11/' propos, (It {m JI'.II"I/ r /'('XI"'1( /tcf" t'il /1( Inlll ',... II< li /1 IW( 11 H 1... '111,'", 1 JI( Il :-.l'ir If-, /', MO N T' E LL'EII N 01IIE VILLE OtlOlllE 2001 N IS) M O HT ' E L LI E II H O TII E V IL le Otl0 8R ( H '2SJ

9 SPORT... LES JUNIORS DU MONTPELLIER PÉTANQUE SAINT MARTIN VICE-CHAMPIONS OEFRANCE l'équipe montpelliéraine Junior composée de Jonathan Do ya ainsi que d'anderson et Johan Caurel. tous trois licentlés au club Montpellier Pétanque Saint Martin, est devenue, au terme d'un brillant parcours. \/ ice-<hampionne de France, De quoi ravir le président du club, Jean-Louis Salager, qui se voit récompense des actions mises en place pour tes jeunes au sein du Montpellier Pétanque. Du 27 octobre au 2 novembre. dans le cadre du 21ème Festival du Cinéma Méditerranéen, la médiathèque Federico Fellini propose une compétition de doc:umentalres. Les projections auront lieu;la l1h et;la 14h, tous les jours du samedi 27 octobre au vendredi 2 no... embre (y compris le dimanche et jeudi 1" no... embre jour férié) salle Jean Vigo. Entree libre, lofo: MILLIONS OE VOYAGEURS POUR LE TRAMWAY En il peine plus d'un an. le cap des 20 millions de... oyageurs il été franchi par le tramway. La... ingt.millionième... oyageuse s'appelle Christiane Vuattoux. A5sistante de... ie pour les personnes 6gées. elle utilise fréquemment les transports en commun (bus et tramway jusqu'! six fois par jour). Elle gagne deux abonnements annuels. pour elle et une personne de son choix. CORUMOES PHOTOGRAPHES le Corum des photographes est une manifestation annuelle réservée en priorité aux photographes de la Ville et de l'agglomération, les inscriptions seront prises du 15 au 18 octobre de 9h à 12h et de Oh à 16h30 au Carré Sainte Anne (place Sainte Anne). Renseignements : Affluence record pour la 11 e Comédie de la Pétanque Or anisée sur le site prestlgîeux du Peyrou, la 1~édit Comédie de la Pétanque, qui s'est déroulée du 28 au 31 juillet, a battu des records de fréquentation ,Joueurs (550 triplelles) engtlgés à 11n tt'nl(ltioim1. près de 700 joueurs pour le;' N<l tlonal minimes. cadets. julliors e t pour le chall{,llgt' triplenes Ernest Onillon. 760 bou, listes inscrits a u :"Jational fé'minlll, éj,ux Grands p rix doub letl{'s ou au Grand prix p rovençal. 200 joueurs encore pr('sl'l1ts le 3 t juillt"t. lors de la clôture, pour le collcours triplt"tt!:'s mixte,. Au total. en aiou[(tlll les accornpa~ n él1eurs ('t les spcctc'll('urs. n~ som (Jlus de 4 (X)() lx'rsonneb qui Ont par, tk'ipé il l'édition de la Comédie de lij PétanQllc_"Conlraircnwl1/ () (1c no/nvh'lix Qwrcs concou rs qui connaissetu (Inc I>clis, se de la p onicipalion, /0 COn1(X/iI' cie /0 pë /(I! kll/(' (J enwc)i.srrt cerre (Innée tuk' JonI' (lue /. I1Wl1rullOIl sou ligne.lcoil,lou!.., S{//WWr. p u is/clem rit' /"a.c;.'iociorioll COlllfflic /'('1I1I X Ill('. O,:/Ie /wusse esi J)urJ/cllli('ren WIlI 1/ npor, Irlll/e po ur l'in/ernoilol1o/. all('c 550 écjtril)('s ('/l<ju(}(je5 cellc Olll 1t~f' conrre 492 }'O(lrw<, (Icr nlère, mois elle concente éocllcmenl 10 p /u IXlrr dcs t1uirt!5 compë/i riolls. Ce/a confirme l'o/lmilllwiol lai ('/ illfemalio/lul de la (:omédi(' (1e 10 Pt,>/Qllqllé' qw rf'f);1 d~()rlll(/is les p llls Ç)f(I/l<l.:; joueurs, Celle (ltlllt'e. on I)o/(Iir I Xlr C'xcrnple la prést'llh' ci.\j{)flii X '/11er ( l'tille Faril1l lti. StranD, tt PelO/IX (m rougtj t'1lil/qllt'/trs du lourl/oi l'xhibitioli (/(f/,lqwion dll Club Fm llce j Ulliors (/l't'c It':-i joueur... sè/('("/icj/lll($ polir les dlwnp iol1/1qis (/tl moil(/(. cellt' (/c fl/il cles joti('l/rs /)('/(j('s cllilillp;oils du /llo/xie en 1;/(('. (/( >!'; ("/ W/ll' j)/oll,o..; f /(' Fronce 2 ( )() 1 Irip /etlcs CI (101 Ib/ew's mlxlt's. (/(' /'(\ltlj/x' fé tlil lint' loc(l/c l 'in'-(1lom, p ionne cl(' Fronce, mais aussi <lt' /(1 pllllxlfl (Ie<> jmwtlrs s~ /('n lolln<~ pour les jeux!ll{)il' c!1(iw; m/ }(lj)"1l el pour les Jet/x,\Ifdi/(>r((/ fl(;('ils (1;I"bi qt/!' 1('5 jouellrs prc:5_'iéleniul lil(ls polir Ic<; cllompionllws du motl(/(',,, vainqlleurs dll COI/Cours Mi/lim6.s01l.<; llier les (1c;S/égo/ioll.'; illlefl}(liiol1ol('s qll; re' j)16;('ili(lienl /HuUe. 11:5/>ug/1e. \lolic/co ('1 /0 les Maisons pour lous dans la compétition POllrl<tt!eUXIf."nK'ilIU)( C'C(lllst"(IIII\t Icl({Jn)t,II~ Ik "II'Cldrlll\l~,)I/!-lll.lléi)n:,11 IOU/110 lits \Idlson... pour I()ll".\u l'oial Ih t"qtnrk's ~ ~)nr.lllhlliu ("~ d<ul'" Il',.IUr( d(' Ct [ou/nol qui,1 ~I(o rl nlfloné. ;. Tissut' dune fil)dl, IH"S cll!'i)lrrl-(. r'" J( '(lljlix: 1(111)('(' 1:>< \ldl') IIIIC-Lotli!,(. l1t ( 0111 Pl" \tdrl \Iaz\ln el )(;.ul-i 'lt'rre 'd\ orro '1\11._---.., d('tt'n(/;\ '1l1 k'<; COll 'UI'_ rk'!il \l'-1i.s0i1 pou 1\)1.1~.\la fi( Curll',O'lk:n.~'IJ\'t") t. QCTOnRE.\lhlC: /lsm t': :illill,' rk' 1<1 Coupe d, 11lt'rdull Il ~.HUst t ' p.-'u k'.\.-i{ C \111I('II~ml' Ull...(,,( II'pidt S vulky-ba ll : \hulipdlll'r Volle)II~)n" IU:\.mll, Il<ildl~ j I. s...".orl:-:; Rt Il(' BOI1,l.iJlUJ 1li,\Skel : \.jolllpd/ier 1'<i1l1,lt"k I.L... kl I/Dijnn..!IIII. pdl,li~ d,'" sport<; Pit rh: dl ( )ul"'rllil 7 OCTQnRE liandbali : ~!ltbjbord('.-h'x_ t 711 pdlilis de... sport" I-(t'né t ~ougll<j1. (0 OCTOnllli 1'0(11)all : \IC>llIJJot:ltlefl130fdl'dUX.!llli ~l..,!! dt rd \\(l<;so[li.\[nu<.!ial ~18 1:1 OCTOBRE v ollt")" billl : \tonlp( lilt'rrn Ilou... ('.!oh 1>;11,11<; (10 S{~ Is R{'n(' Bntlgnnl ~d~ei;ila=-- Ik/rJi<jut' FOrt dt' cc bil~ln. c'est cl\"ec sé-rénlté qlle J(.'all-Louis s al<lg{'r prépare d'ores et cléjè rê'd ilion 2002 (\(' la comé<lie de la Pétanque. toujours sur I ~l promella(i(' du Peyrou, u n lit'l l qui. polir Jean Louis Salager. esi Wl sire s(lperlw, Ir('s bien si/uë t'il 0'/1/((' l'il/l' t'i C/tli fjf(... ~ Il/e (le 11Ol nlm.'llx ut '(II rto<j{-:s T XXIf /'ornurrl~l/ioll (Il' 10 Cornéclie de 10 PélanQue le palmarès 2001 IIUNnmionallrlpk'nes (5!"',o é(iuipes) CldUd('.\In. \1.1X Fowllll' Bruno PoutCIl<mJ I\l0l1llx'Illl"1 j'(i.ulqll{' Saml \I<lfIlll). ~mlonal rt mlnln (74 ('{[uhk'si \<filnil\('... mlél. \1 r Jmsrli't' \-lrc-bu\'t(" ''R'amm.;;;~ 'Il OIlUl 1>('lHllqll~' -' J>OubICtf\ s (258 tquijx's) Ikgrs l-<uit\('ro. It'an Ht.'1\alJd Il lu1cl) pron'm;al (32 équlllcl;) ("'(Inl ('1 tl.hiii! I:iC"l~{ h l:-..'ime~l. RC[lé r(i)u' Zl('r tli{'i.ltl\ OI~lIl1 Tournoi exhibition f'dfl/wii, ~ rdnf). Pt'loux NllIlon,,1 jl'uj\('s J{'~~)11 L,l\"IIl~' ('llss<'r Hol1mélnn 1C<lSldlli:lll 1 >('I,U"k11 IL'). \[,11'>011 I)(lrk \\[()lllix'uler P(>t<UllIIK' S,llnl "k1rlinl Cadt't~ J\lininws lullen.\jd/)~'rl (Ism's). \!illlllt'u Bi{ 11Hrd \:-';\,OI1S!. (l'rnnll).:limnl. Julien serrano Trlplcl1l'S mlxlt's (64 tquipes) \llchl'll('.\1im f\ " ~'I 'ùl!1nl( k S<.11\ ijgndc \Lodi'\"q. y,lzld 1"l'l,tkl (Tt'<lm Nlt"oilln P( lcu1qu~ J Soirée inaugurait. 01/,,'colI/lail I/olamllleJ11 (de g il d) Fral/cis Gael,on. prêsidelll de la Fédéra/jOli Frallçaise dt NiaI/qi/l', Sop/lie 8otliface PaSCJ/l, adjointe aux sports et leal/-louis Salager. prkidmt de la Comédie Ife la PétuI/q[te Calendrie r des manifestations sportives t:l El U OCT OBRE Sp o(lijoult"s, (,r,]jld prix buuli~l( d( Id Vith' 1 Il' \1. JllIrX II!( r cl '-Olll\. arr(l( t, ('1 HOI!-"slm'sri IlilndlMII : ~ IInli rellliu (It'Id ('OUI\( (rellnll'".hl paldls dl'" sporis H( n(' Al)lI~nol 20 OCTOB RE volkpb<.lli : \lonlrx'liwr VOllt') :).ldfllp;ui S_ 201! pilldl... 1 k's "'pon... Ht 'n(' IWl1gnol Ril skl'i : '\"I!\!pdlln i"'uilkxk B;:1... k/ ll'nrlll('v ~()h. 1 ',I).lls rll'" "I){ >f(.. Plt'rn' {I~' ('Ollbt 'nl[\ ;! t OC l'orlu:' Handball : \11\1\ <-;(ojeslui. t711 p<lldls (It... 'lm"'''' HI m" BO\l~l1nl 270CTOBIŒ..., l )1 "[Il Ihal <)!i 2~ OCTOt:JR.E \lodé ll~ m t : l nrnjw'-liuon (k'il\lm\{''''''njt.111<1( tir dl <111" (;r.unlllonl \orp;"iiisc,mr l'/\ss(k 1. 1 lion (f. \lod(h~nj{" Ol.dl.IIl('. liilnd b,l ll ; \!libf( lliullht"f }. 1 7h. pal,lis (If-., ~1'OII~ r-lt'nt" I~)llp;flnl. I\u~h}': \lh( 'l\nl~<.;( '. ISh. s\;ldesi:ükulll fi - 1 t... OVL :\IHIl.l:i. A UIOIllOhlk :.~ (.rll{ rillin Iles C('H'lln{'" l)fg.hli~ pdr L\ S.\ 11('(i;1ulr 10 NOV E \IUIŒ I\ask{'( : ~1t)lllpdlJ('r Palll'ttl( B.l.... IU'liUrnO~t.... ~{lh. I);-)Idl~ (l,,,,porls l'[('rf(' d.' couh('nln t 1... OY1:,:'ItBHI' IMmthall : -1 tour,llil'r dl 1.1 COUI){' ItEuropt t 711. l>ill.ll ",,>... pons I{l'Il{' Botlp;nol ltujth ): \[Jt{ (Olll\( (i, Id 1 IHut Sl...(!!.<;.;11.><uI1( PATRIMOINE L -Œuvre de la Miséricorde, le 12 juillet dernier, les dernières sœurs de la Charité quittaient les lieux qu'elles occupaient depuis trois siècles. Retour sur quelques éléments d'histoire de cette congrégation, ancêtre du CCAS L'n'tl\'f(' <1(' la Miséricorde: (,St née en 1 (j22 lor-" du -"i'... St' de Mompelllt.'r par [(, roi Louis XIII. Un Ix'tlf OptrSCllle. lmprllll(- cht z.jean Mar1t'l à MOntpellier ('ri 1840, r('tmec les grandes lignes de l'i1istol Tt' clt ("{'lit' t>.l<'llson cil' charilé qui au III des,\[)s devlnl Burl';:ltr de bienféllsancc. pilier de l'a<ïul'i centre comlnulli:ll d'action SQ' cialt' 1622 ~LCI Sl fllcll/o!l o(j se frouuaic/lt IC's pal/l're." (lui. / x'/1( ('.<.;i(~(,e (le.\iofl/pej/ier. re:;ulielll fld(\/i~<; ct leur re/ir/ion. engogeo (les [)Wll('S ( (11110liql/t'.<; ct forlller li/je ossociario().'j('('f(\. /e po( Ir S()(If(~nlr It.'t/I'S frères mn/lx.1.jreu.x. C't:S/ oinsi qtrt' S'il'(l1J1i1 WW 1 t'lit'fc> qui /w mlsc SOl/.... /0 pro/{'c Ijt ll1 rie /0 \ Il'me (/1' 1".\ Uséri cordl" il départ des dt'nlihes sœurs de la Clrarité le 12 juil/t' dentier De Saint~Pons à Saint-Roch LOl1is ~<'<":ondy. (Ians 5011 ()I 1\'ïrl~C "De Si:llnt.f'Ons à s.:,lnl ROC'I1". tl lravers l'hls' lolrt' (k's p.~ii/s Sél])inalrl's t'i (/{'s l'coll's presbylé- (dll s. dr{'s~' 1'!rIV{ nmlre des cltorrs eolre, pris pm Il''> {'''l'ques (lu diocèse- de \-Iont pt'tlll'r f'llirl' 1750 t'l t 979 J)()llr assuri'r la rdi'\ {' du r I<-rg~' 1. hlslorit 1\ Ilr'lll il préciser qlk' 'C('I OUI '/"(ltif' /1',',,1 (XI<.; CUl<' fi', /w/"("/w (le (JOlIlW. UIlt"' Ilk~. /I1t'm'...,1 S"llppUit' sur Wlt' Ilxl:<;('. /1xli.., 1 u 1 llf1rrol 1'-"'; <II' I( 'mlll), en Jiclélil(J m~'(: Ct' (Tul Il l'it' 1'(.'1 Il (Il< long des (Ill." dans ce (/j()("i', ~.. Il S',lppuit",,>ur Il's én"llemems QUI foill /.1 \ 1(' dl's tlh t s ail jour II' Jour. sur la lt'( ture des t\'\11l's loc alt's sp(~lahs(:c~ dans t('<;qudle... It' SOUCI (lu renui{'mcili {ks pr('lrcs ~'SI omlllpr( s.t'iu ~llr 1'!liSlolre des ft,lbllsst m~ nls. sur Il" {Onlçnll même dc )'('duc<llion <klllllét' n,lils ct"-s miclîsol"\s var, t,tg('(' l'iilr(' ou\t"rltjrt el rigldué, sur le~ t(>, Illolgna,l,\t s. t nlrn. i.l\"t'c ce qu'ii~ j"x'u\"t'11i pr6.\.'lllt'r {Il' l)<trtl{'/ t'i subj('( tif Les l'irorr~ (Il'.. (>vrqu{-'s <Ill fil (\('5 ans pour (o\'eui{'r {k' noil\ t'1if's von.llions ne SOnt pas IOUJoUfC; paves (Il' rt'iour pace' a un rcntl lt ITJ('11I qui s e~rllll('. l'inqui(>lude des res POIlSilbl\'s {roir Dl' ces ('norr~ (le recrule nwnl. largt'nlt'nl rural. (Iécoule une con.s(i,qlk.-'nn ccs malson.s ck'vien(l(>f)1 ck'cs 1I('lI.\; (le promollon soclêllt pour 11."5 t'nrams (h' t,lnllllt' humhles. Eifel ImlHemlu d'unt'. pd!;lcmlll" It'" VQ(-cIlJO'1S' qui (I("\'ra se [111) dlll('(,1\'('(" Il's ('\"ojullon... du monde CI d(' l'i,~iisc d,ms k's <11111& ~DC S<llm pons à Saint ROC:h H u..'$ petits séminaires el les ecojes prc.. bytémles du Diocèse de l\1ontpt'liier dt' 1750 à 1979 Louis SCcondy 1668 "Les soin... (it' }wnil/i' ('/ 1'('x/ensiOIl que l',~i It'rc' t )ft'i 1(111 11(' j")('nll/r('111 /)ielll6r plus Ul/X rxiiij{'s (/1' ((,Illp/ir è) dies... eu/cs Iet/rs jon(" tioils clloriroll/i's. d/("s rt;sclvm(\relll c1t!5 secours mljjf(\<; tic' 1(1 /10l/t '('Ile congrë9wion (te Sa/nI \ 'illn'il! (/1: '''''lul Le SlI/XSriellr G(1 nc:5ral "C("(lrdu ('Il J(j(jt( (/(:'lix S<rurs" 1715 "Le (j s('ptemljre 1715 (il!j ovail a/ors 5 SŒursJ. \ 1adorne 1\ll/le de Cailly d'argen' cour. l ' '1IU de M rie Grassel de FurleI. /(:alla à 1'00 ft 're sa grande er S(1 pelî/c maison sé por(1e par 1II1 jorclin", L'étah lisse men t fut -Di n si transponé entre la rue Fab re, la rue M Ontpellié re l e t la ruc de la MonnaIe où li est toujours_ "O(1I1S le COtlfOIll de ('('$ allllée."i. la Rël'olt//;on ne ces- Lectures Cambacérés fondateur de la justice moderne It. dll.ldcqut S rl(~gls r:<1i11b<:l("ér~s (,SI pell connt,. mo."me des l\lonlpdh( ralns. SOlI ('('U\"f(' poullimr. ('/Kore ilujourd'hui. millque loute noire \'1(" quoli, dlelllle L1 fk~ l'ill"> Il esi n(>.'j \l0/1ipdlj{'r e 't'sl lui qui d conçu la JU... lin comm{' un POllvoir inrl(ï)l'ndillli. qui a 1011"" k' Oxk' CM/. 1!lu d l<.iil du Cnns<:i! d'etal "J(' ll<lmlx'au de k'is' \1<l}tl<;lral'" \tonrpd lin. présldl'ni du cornu(' lk: &tlur Public t'n 17<~1-. Il Ik'\'K'Ilt di... 1 H(XI k' mililr<' d'/l'u\ re (k'!':dpoh,"ol) :\VIX.t1 dt" 1<1 I()l(r~lnc:t-'. frère d'un t..\filin,l!. grillxj Il1<lÎlre (k' la tmll(' maçonnerle. Sil tallit rt.<put(-e tlan... t'europe enllèrt' { /lchantt Il)\,l,> k's 1.><.lI'1IS<lIls (le 1 Em percur \ J I)('c.a!ilon ciu blc"cnl('[}(lire dt noire or p;<tnls;-ltlon Ju(1IClaln' ('n l'<ln Il élalt normal que td \'11It' d(' \[onlpeluer lui r('oo(' 110mmap;(' ("'('SI ainsi qu'ul1 colloque. plac(> SOl!-'" 1.-1 liiren!oll dt l...-iur\ 'nce Chatt'I d(' Brannon QIl' \ ~rt pilr Gt'org('s Fr{!;d1(' <, <,It~ org;r nis(> les :.W el 27 ITlQI 2000 du Co full). ('11 liaison d\'t'-<; la Fontldlion l'\apol('on 1'1 l'l nl \TrSII{' dl' Monlp('llIt'l L.es itcit's de C'" colloque pu bliés itu~ ~(ll!lons "one Ile liayol.... a (II' (Iëtn/;rc les fl/illl':.'; d/(':s,/nbn~~ é/(/ienl (llléoil//(:.'" () ml'sun' qu'on ks /nrnwi/. L'o't/l're (le lu mjsà;cn(f le n(' /X>l.1I '(lit 1;('hoP. Ix~r ql j(' pllr lill mjrae/t'. /1 ('(1/ /Icu ell!'i(j fcl' V('III L'(IIlicle dl' /u/o; du / H <IOLI/ qui :';lipprillluil IOll/e... le... CfJ/lfJn'owiol1....ou uss(x"iwirl/l.<.; cie rn(~n If' 1111/[ Ire. (1<:Slillë('<) à /'('r1- seiqnemelll ('1{lUX soins (1e.., m%d"... t,>loil ar>r>lico/)ie ('Il "Ill/t'/"{) l'u''iil!((, 1t:5/1{)piIOt/x _<.;{>tl/s <,lillc'l}/ { Otl."{'Il~ t lro/,. 'isoi/cl nenl, /l"lclis tulls Je... /)W/lS n('lloie/ Il rift' mis cn vente Les O(Jtl]('S odminisl((lirie ('.", n'(nvliclli tjlus Q'exisrenct' /éook'. oll k,<; lol"mil ou plt/lôt 011 ne j(lisclil pos OlWl11101l à t'i/es, Le 19 OOÛI /793. ell("s furclli forcà"s (/'u/)(lnr/o!lner leur maison (Iprès (Il 'C)lr U'/lll leur dernit\re séance" Il reslail les sœurs de la Charité desquelles on (Ie\'ait exiger le serment à la constltulion civile du Clerg(-_ L'Agent national p réposé pour le rece\'oir (/1.1 ThilJaud. docteur en médecine) 'sentir la perle irrépowble ql/'ol lait COlllluÎrre /0 cilé. /\lors. cl1ol1qea/ll haro d imell/ la /Onllt/le. illclir p roposa ne p rom et/r e d Dieu d t> ("OlllÏli IH:,r cl sewir les pal/vre.s comme IX lr le pas.9!_ ' TbUlt',,<; rc~p ~ rùf'lli à (Ioix llal/le cc s('m WIlI" "l'ile vdl(1i/ts nl' (('Iou r ù l'ordre inspira la loi (Ill ~8 no/.!f'mijw 179(j (Jt li néo d(-,;<; Bureoux de hien/aiso/le!:'. On ;ns/ollo ce/iii cie.\ rolll /X'llkr (Iolls IUIIlQI.<.;()1l de la.\lis~!l ico((k Louis Frëdéric Rouquette Ecrivain de la terre d'oc LouiS-r=r(>dt~ric Houqu('U(' l st abst.'nt de... nombrl'us('s bioj.tr<tphle~ nl/"l'<;m,rf!'s dl IX ful\'ains I1n 2fY Sl{"c:It' on a pu pourl.rnl ("ompilfn Cl' wand écm <lin mllllllltll!é'rrlin à Jac-k Londun. Lt plus connu dl' sc... romans. 'L(' Grand!';llentt h!.u1( pdrll {'Il r 921 St' déroule t'n I\Ja<okd {'1 ('\'oql le la ~oliludt' moralt t"1 ph) slqul' tk~ clll'r, c-heurs d'or.\mls. noll'" fdprx'lk: \1,UIl HloL" présldelll dl' 1',lssondClOIl "Lt s,unis dl' Loul$-Frt'"dt'ric HOllquctr(". sll'csst'nllei Ik.'!'>On (t'livrc d p(n Ir cadre tcs lull\'t'r~ gld('('s clu grand non.! ciln<x!it'n. (lu <-irex nkmd. dt, 1','\klSka Oll {k' 1'l"I.. u"i(k'. LOI 1~,Fr('i I('ric Rol.Iquelle éldll un vnlillomnw du ~lid. un J~l' Tin 0<1115 Lçl chanson du pav:-:;" (10111 II a('h~\'c ta r6dq{"ilol) à 1<1 \"d1lt clt' sa m'm. il t'xalle son élmour tl(' la l('rrt' langu('(\{)' CI("0I1('. 1.(' prt"ju(k rt'swnl' bl('1l son ln, It'ntlon CuiSine l,!l " 1(1".. \'/11 Il< lingerie eleu\rc pl. ~(d -,,0 1', Ii de" s dl. hl -"10 ln 1f"1.1~ HO, nui... 1 lil lit,lu t 010/1.Joli Ir \ r ~li1.>;. :>t J' lm I<IX 4IxlhMr r. '<lux 1I'Ofi n, r~ HO Il''' dt' 1 itml >i lgnt ni! ''',llll~. J U 1 (III /1l1Sl'S pli Ir holllllll" 1,.!5 pnur l' IIUI11 ]00 t)(lll lll'i~d.'t.llk ~on'>t:t\ \1( ".II' l't'lix dlol1lcr Te ("(JIn df /('m' otik'suisne' k't'illlh/i'fjlll~ 11l.llllfe UII solf'ilnllw 1(' /JTl'u du ( Jd./ JI' tltl'li (ft' IlIl1l1.'r U1 II'fW bénie, fe 13</<TIIU... fd-<> clt' st'm,'i,'. qui lorrlle-; n'p." Je, ]JI/ilS QIlX {WIIIC.s ({cs,'o/cut/x 1.0 /l'm' SOif II(' OÙ Ic.s (11l< l'irt'" (l/ii ('~'II 0(1 Ils O/ll,~lufft'l1 Où IL" ')111 Qim,; /.oll'rte [fl"lernt'/jc <llii lt'cs fi [Iris "/ <lui /('.'; Ç}Cfr(h'. n l'o/llhft' d(... c!iim>s. noirs {ILo.;{'QUX. quf:nfll..ul/c's (',ld< IIil/I't'.s \ "h> Cc1lllU 10u al/l/ciu rk WfTl/ O{/tl/('... 1' >i nos("(1/. T(lU t'd/uj(i Cjlle S(" ("(1<)1/(10 ml '-'OI./rd. IIllrë.lotl "lu d.1 n( ti f IllIl /JIu d(; la moi Lu Terra hé'll(li) (1.' HcrCC/)t'll... 1'<'10/1 rll' SÙllëJé que I(Xl...,... TCMt" gal Il'1... sus pilliatl dt' /(/S ('O"'IU" l.u l('rr(/ _..;(1111(1 OU/IW Inou'" l ld... UII IIf:':SC'UI. Uil s01.l1/1'r. (//1 Wnl{//. /.(1 TCmll1l<lIen"lcl/o I1WS j'xtsti pd... ë qel\' /ott..!lu/tki... d 1'()(/fIlIJ/"fJ 1 JI CI/pr6. nél1rt-'~!t11.<;ét"iu'i. ni/ils "JJlI 1)('bnH1as' --- u. alaxso' IX! PA" S La Chanson du pays LouIs l''r~dtrlc HOU(IUeUC Edifions esjlac(' Sud liiusir~ par Pierre François MONTPELL I ER NOTRE... llle octoare 2001 N " ls) MONTPELLIER NOTNE... ILLE OCTO'RE 1001 N 2S)

10 Peter Grimes de Benjamin Britten 4, 6 et 8 novembrel à l'opéra Comédie 1'::\ hef d'œlme de Benjamin Bntten. cet opél<l VIt le JOI.l~ ~ en Do potnt de vue musical. c'est un joyau ou Bnuen a su déployer son art orchestral, mêlant des pièces d atrnosphères et des 5en\!menlS humams. les ju.t.aposant et les faisant se renétef. Peter Gnmes est typiquement un opéra où les sentiments sont suggérés. Cest une des paraboles :hoisles par Britten_ Une atmosphère sombre dans une hypocrisie socj3le dêclarée_ Un personnage rejeté par la SOCleté qui entrellent des liens ambigus entre Violence et besoin. avec son jeune apprenti Peter GM1es est un pêchetji antipathique aux yeux de ses péiir.> vlvanl duns un Village brumeux au bord de la mer. DepUIS la mort d'un apprenti de Gnmes. tout le village le soupçonne d'avoir les mams sales. seuls deux protagonistes le protègent: Ellen Offort! qui lui donne un somblanl de respectabilité el décl(lant de refaire sa VI avec lui - sans quan &ache SI Gnmes est rée ement volontaire : et Batstrode Jn capltame qu'a le respect (les autres Vila :>IS On JI offre une seconde chan:e avec un ulre a'j'>fentl John. QUI rrk""jrra lu aussi dans un SCCldent. la foule funeuse pousse alats Gnmes à fuir. Devant son ami au désespoir. Batstrode suggére alors à Gnmes de fuir en mer et de se laisser emporter par l'océan. Ce suicide permettra finalement au de purger son sentiment de rejet et de recommencer sa VIe quotidienne dans un matin mome et gns. Coproduction de. Op'r de Montpellier et de ropera NatIonal du_ Mlae en dne Alfred Kirchner ~.. e Café des LeH.res vous donne rendez"vous tous le. Jeudis à 18 heures 30. '-1' Présentation du projet avec Gilles Gudln de Vallerin, conservateur de la bibliothèque municipale De. animation. en continu pour cr" r une yérttable an... du Uvre 'le café des Lettres est un terme générique pour désigner des aolma\lons qui se dérouleront dans dlv8fs lieux, dont bien sûr fespa ce QUI pane ce nom. L'Idée est de créer des événements. des rencontres littéraires, tout au long de tannée, en marge des deux événements phares, mais ponctuels, que constituent la Comédie du Livre organisée par la Ville. et ure en Fête organisée par retat. C'est ce qu Henn TaMil. adjoint au maire délégué à la culture expnme en disant: 'de la même manière qu'il y a une année de la Danse. il faut Qu'il Y ail une année du livre'. On y trouvera des événement::; consacrés à la vie littér<me et à son actualrté. organisés en étroite collabor.ltion avec les libraires de Montpellier: FrançoiS Bon, Jacques laurans. Jean d'ormesson. etc. viendront parter de leur demier [Me. On y abordera aussi des Othemes de fond Qui ne se rattachent pas directement à une publication reœnte d'ouwage : le cathansme par e.:.:emple, aojec Jacques Berlioz, un des plus grarlds hlstooens médlévrstes. Autre exemple. la SOIrée organisée dans le courant du deuxième tnrnest.re. consacrée aux vampires, thème majeur de la littérature el du cinéma <lepl.iis le 18'" Siècle. le café des lettres n'est Qu'une contnbutlon parmi d'autres à tannée du Livre qui intègre d'autres Initiatives: Heures du conte tous les mercredis à la Bibliothèque municipale centrale ou à Jean Jacques Rousseau avec l'accueil de Vaner et Valai, lectures â la médiathèque Victor Hugo par le théâtre des Trene vents. Autre manifestation, la NuIt de lecture proposée par Jean-Claude Fall dans le cadre de ure en fête, au cours de laquelle i! lira le Fou d'elsa d'aragon. "Toute rannée, d'autres partenaires oontnbuent â rannée du [Me: auteurs. éditeurs, IIbrnlres. cafés-littéraires ou poéljques, associations. UnlvelSltés. 27 Oktobre des ' rue contemporaines ktobre, des écntures contemporaines. offre a de::; compagnies Indépendantes un terrain (l'expéri- mentation, el au public un terrain (l'aventures. Ce!; compagrue5 vont nous faire entendre des auteur!! d'autourd hul pour des formes d aujourd hui ou de demain. Connus ou Inconnus. IOUS nous font partager leur pas Ion. Mélange des genres. théâtre poétique. absurde. drole, théâtre engagé; les mots sont là. Sachons nous montrer attenuls.. et aventuf8uj(, Cette année encore, Oktobrc BIS. réalisé en collaboration avec la compagnfe labyrinthe ae Jean Marc Bourg en résidence BU CON), par les ateliers, les lectures. les rencontres qu Il propose. sera roccaslofl de confrontations et de partage autour des écntures contemporaines. (VOIr programme colonne page 18) cinéma méditerranéen Du 28 octobre au 3 novembr e Festival du Cinéma méditerranéen Des films en compétition. des rétrospectives Vittorio Gassman, 20 aos de camèra tuntsienne ; des hommages à Gonzalo Suàrez, Atlf Yilmaz et Turkan 50ray ; une nuit d épouvante en hommage à Jess Franco et Lina Romay, du cinéma d animation: des tables rondes: une exposition Visage du cinéma tunisien.. Tout te Pf08J8mme à votre disposition au Faire ylvre un Yral r... u autour d_ dtfférent_ form_ d'art : le Uvre, mals au.slle théâtre, la musique, le cinéma. ta Bib!iothèque est constrtuée d'un réseau de médiathèques ayant chacune ses animations propres, autour du livre mais aussi de la danse, du Cinéma, (le ta musique. Au cœur de ce réseau, la Bibliothèque centrale Joue un rôle <le COOl"d,na \IOfl des (llfférentes structures. AInsi, les rencontres musicales autour (l'un musicien et d'un Instrument que nous mettons en place à la bibliothèque. se (lérouleront aussi dans les mé<hathèques Vlctor Hugo. Jean-Jacques Rousseau et Garcia Lorca. L'objectif est que les gens qui ne peuvent pas toutours se déplacer trouvent aussi des animations dans leur quartier. Nous souhaitons aussi renforcer les passerelles entre les différentes formes d expression artistique. C'est la raison pour laquelle le café des Lettres n'est pas exclusivement consacré à ta littérature mais aborde d'autres forroes d'art. L'écnt constitue une des vocations majeures de la blbllo thèque. mais les lettres n'englobent pas tout. Elles ne petneflt s'épanouir que dans le cadre d'un dialogue permanent avec les autres disciplines. Avec le théâtre bien sûr, QUI se fonde sur les textes, les mots. MaiS aussi avec le Cinéma, la musique". La bibliothèque, au delà de rvlc qu'elle propo.e, se veut un lieu de rencontre et de discu lon, et. 'efforce de dèyelop per _ voeatlon âducatiye ta bibliothèque est un grand bâtiment m' qui proposa un cer tain nombre de semees : plus de documents sont en libre ac cès, et nous prêtons documents par an : on peut y consulter Internet, des céôéroms, des films, y écouter <le \a musique.. Mais à côté de la démarche quantitative nous avons la VOlonté de développer un aspect Qualitatif : au-<lelà de la dlsllibution de semees, nous voulons jouer un lié ntable rôle éducatif. faire découvnr aux usagets des connaissances nouvelles, les Incner à s'interroger sur les contenus des documents que nous mettons à leur dispo5l\lofl. les animations que nous proposons sont destinées au grand puhllc. ce qui ne veut pas dire que nous ne proposons que des choses faciles. On souharte qu'elles soient l'occasion d'une véntable rencontre autour d un document qui peut être un livre, un (lisque, un film, et Que les parltcipants en reurent un véntab~ ennchlsseffierlt personnel' 1 EXPO SITION J 1 Jean Rouzaud 1 Peintures n un parcours rétrospecl1f oes dix dem.eres an~. Jean RouzaU<l offre une découverte du processus de CfeatMté du peintre, fart de constances et d'ennchlssement COnstance clans un j8tl d'altemanœ entre des tol!es de grandes et de petrtes dirnertslofls, dans un jeu de mise en page lue honzontalement ou verticalement sulv8nt l'émotlan et la sensibilité de chacun, constance aussi dans une palette volontairement réduite d'une trés belle densité lumineu se. M8Is sans cesse, un nouveau lang<ige s In$(;nt ou Slmposent un graphisme chaque JOOr épuré, un chant coloré à deux IIOIX : ocre - blanc rouge. noir et une ma\lère de plus en plus trava,liée. Intégré dans respace et Je temps de son siècle. sensrbie et touché par rœtme de ses contemporains. Jean Rouzaud, 78 ans. a su sen,nsplfef et s'en détacher tout à la fois. à la recherche de son esthétique propre. fme de ngue Jr. de nuance. de Iynsme et de déchirures. de IU""llnoslté et d'lnterro gatlons. Exposition du 18 octobre au 18 novembre Carre Sainte-Anne Tous les Jours d. 13h a 18h.suf le lundi.. ora! YI... I.

11 LE CHU DE MONTPELLIER CLASSÉ SE SUR SSO HÔPITAUX FRANÇAIS 1 :la bctom.htal n' 1 (' Point m 1311 du]1 ;lolit 20(1) CI d.hisé le elui de' :\Iompt'llit'( ('Il :-;" position du.. P'lhndrès 2001 lh's IIÔpl (<lux" qui. pour la premièr('! ruls. ponait sur "("IlSt'mblc dl'!', éfal>l i.,-;seme uts puhl ies cil' soins fralh;ais, sulr S30 hôpitaux. l.(' CIII dt'.\iolupdlil'( esi pilrlkulièrelllf'nt hien d.isst' (2~ place) ell marlt'n' dl' ("hirurgj(' cligt's!lvt" l'l dt:' ('hirurgit~ J.o nt~("ol(l)(iqut dont les servin'''' spécialist'!i som rt'f.;iw;'c'tiv('meo! djrig('s par les Professe'urs l\t'nrëlnd.'lil1at ('t.l'j('f(ui's non\l"rgllt', ainsi que par I('s r"rof('s."it urs Fmm,'ols la.ihar~u(. Bernard l!t'dun ( t I>it'rre Boulur. CliU I~",d) H6p/tal CodIIn rw lmtiwt ~Ihta Mao!bouriI PlN CHU~ { Hm.k) 5' CHU latduui (GirOlldtl T CHU NAftCJ' 1","""H! W<IMIltl r H6pIcoII ~ 1~. 1'Irts ~ Ii6pIboIldovlnttt.,1aoI 1p (Rb6Kl 1.11' OIUC- le. J ~-----=== '--,_._- --,.., - (HIRURGIE DIGESTIVE -//'... ;//./ / " "'. G ~ w ~ ~ ~ ~.... u... el.. li,- r ~_uaiiii._ r:oo.. " CHIRURGIE DIGF5T1vr ---.v,_... --, " '--,..._.- '. ~ - ~

12

13

14 ...,,. ' 1-. "1..!...

15

16 Le secteur MouJarès. Richter; Jacques Cœur; Port MarÎanne après quelques grands travaux: ligne de tramway, entre Moularès et Port Marianne. première tranche du port Jacques Cœur; démolition des logements de Moularès à la Grappe. ouverture du bassîn du futur port Jacques Cœur.

17

18 Maisons pour tous, POUR TOUS LES Maison pour toi/s Voltaire La Maison pour tous Joseph Ricome, entièrement restructurée, et la toute nouvelle Maison de Quartier Emma Calvé ont été inaugurées au mois de septembre. :.&_-\lf rl Ut e our des Maisons pour tous Michel Colucci et Paul Emile Victor ainsi que celui de la Maison de quartier Frédéric Chopin qui ouvriront leurs portes d'ici au premier trimestre Tour d'horizon avec André Jean, Directeur de la Ré~ gie municipale des Maisons pour tous. POUR TOUS LES Mnisoll pour tous VoltaiT'!:' MaiSOIJ pour toiis Lio Lagra/Jge Alldré Jean Pouvons-nous faire le point, en cette rentrée , sur les nouveautés dans le secteur des Maisons pour tous? la rentrée est marquée par l'ouverture de plusieurs nouveaux équipements. Deux d'entre eux ont déjà ouvert leurs portes. Il s'agit d'une part de la Maison pour tous Joseph Ricome - quartier Gély Figuerolles - qui existait déjà mais qui a été profondément restructurée et, d'autre part, de la Maison de quartier Emma Calvé dans le secteur Hopitaux-Facultés 1 Plan des 4 Seigneurs. Trois autres nouvelles structures seront mises à la disposition du public au cours des mois qui viennent: la Maison pour tous Michel Colueei, au mois de décembre 2000, pour les quartiers Bagatelle et Puech d'argent, la Maison pour tous Paul Emile Victor, dans le secteur Cévennes 1 Aleo, en janvier 2001, et la Maison de quartier Frédéric Chopin, dans le quartier des Beaux Arts, au mois de février Quels sont les objectifs des Maisons pour tous? les Maisons pour tous - et les Maisons de quartier - sont des équipements de proximité au service des habitants et des associations des différents quartiers de la ville. Leur mission consiste à faciliter la création d'un lien social entre les habitants. A ce titre, elles participent au soutien de la vie associative, elles facilitent l'accès à des activités sportives, culturelles, artistiques ou ludiques et elles assurent une fonction d'animation en partenariat avec les comités de quartiers et les associations. Quel est leur public 1 les Maisons pour tous s'adressent à toutes et à tous. Aux adultes bien sûr, avec plus de 450 activités différentes proposées sur l'ensemble du réseau des Maisons pour tous et des Maisons de quartier, mais aussi aux enfants, avec les centres de loisirs maternels et primaires qui les accueillent le mercredi et pendant les vacances scolaires. Un seul chiffre, pour mémoire : pour l'année on comptait plus de adhérents sur l'ensemble des structures. le réseau des Maisons pour tous va-t-il encore ëtre amené à évoluer 1 Début 2001, avec J'ouverture des trois nouvelles structures qui vont s'ajouter au réseau (Maisons pour tous Michel Colucci, Paul Emile victor et Maison de quartier Frédéric Chopin), les Montpelliérains disposeront de 23 Maisons pour tous et Maisons de quartier. Pour les années à venir, des projets existent pour les quartiers Clémenceau, Vert-Bois, Boutonnet et Port Marianne. POUR TOUTES LES

19 MONTPELLIER NOTR~ VILLE m GÉlY 1 FIGUEROllES MAISON POUR TOUS JOSEPH RICOME Juallguratioll de rex/el/tioll de la Maison polir tous Joseph Ricome, le 16 septembre Restructurée au cours de l'été, la Maison pour tous Joseph Ricome -inauguree le 16 septembre dernier- a été mise à la disposition des habitants et des associations du quartier à la rentrée. Parmi les principaux travaux réalisés figure la construction d'un vaste hall d'accueil édifié sur une partie de l'ancienne cour pour permettre la desserte des locaux de la Maison pour tous ainsi que l'accueil et ['accès du 'est au mois de décembre 2000 ( que la Maison pour tous Michel Colucci sera mise à ta disposition des habitants et des associations des quartiers Bagatelle et Puech d'argent. les travaux d'aménagement, débutés au mois de février dernier, ont été réalisés avec le souci de conserver l'aspect extérieur de cet ancien mas, référence historique du quartier, situé dans un parc boisé de ml. Le corps principal du bâtiment, avec ses façades historiques, a été réhabilité et la cour principale a retrouvé un sol minéral pavé. le bâtiment intermédiaire, situé entre la maison de maître et le chai, a pour sa part été reconstruit avec quelques touches de modernité. Composé d'un vaste hall, d'un secrétariat et du bureau de la direction, il assurera la fonction d'acthéâtre Gérard Philipe. Les bureaux de la Maison pour tous ont pour leur part été déplacés et aménagés derrière une banque d'accueil. en partie centrale du hall. Outre l'accueil du public et la di!rtribution des bâtiments, le nouvel espace créé a aussi vocation à devenir un véritable lieu d'échange et de vie qui pourra par exemple accueillir des expositions, des activités, des animations... Par ailleurs, des travaux de sécurité ont été effectués sur la partie existante des locaux de la Maison pour ous. Un e~ca lier a été cl'éé pour desservir les niveaux 1 et 2 de la partie du bâtiment donnant sur la rue Pagès et diverses interventions ponctuelles ont aussi eueil du public. C'est depuis ce même hall, également conçu pour accueillir des expositions et des animations, que l'on pourra accéder à t'étage et à sa grande salle de jeux ainsi qu'aux cinq salles d'activités aménagées dans l'ancienne maison de maître. Enfin, le kiosque, situé en fond de cour, a été rénové pour accueillir des activités en extérieur. l'ensemble de l'opération sera entièrement terminé au début de l'année 2001 avec l'aménagement des espaces verts et la réalisation du logement du gardien. En attendant l'ouverture prochai- OCTOBRE 2000 N 24) été effectuées: remise aux normes de sécurité électrique, amélioration du fonctionnement par des modifications du cloisonnement... En complémentarité avec la Maison pour tous, le théâtre Gérard philipe, théâtre de poche de 110 places, pourra dès le mois d'octobre accueillir de façon privilégiée les compagnies locales désirant se produire et offrira aux adhérents de la Maison pour tous la possibilité de prendre des cours de théâtre dans des conditions particulièrement agréables. ne de ce nouvel équipement municipal, au mois de décembre prochain, une permanence a été mise en place depuis le début du mois d'octobre pour renseigner le public sur les activités et les animations qui seront proposées par la Maison pour tous Michel Colucci. Coût des travaux: 4 MF (Espaces verts: 1 MF 1 Maison de gardien: 0,5 MF) Financement Ville de Montpellier: 3,6 MF (90%) Conseil Général de l'hérault: 0,4 MF (10%) La Maison pour tous Paul Emile Victor ouvrira ses portes au mois de janvier Aménagée dans le Mas Vanneau, elle est située en bordure de l'avenue louis Ravas dans un magnifique parc arboré en trois terrasses. les travaux en cours de réalisation concernent, d'une part, l'installation des bureaux d'une nouvelle mairie annexe et, d'autre part, l'aménagement des locaux de la Maison pour tous proprement dite: hall d'accueil et d'exposition, bureaux, sal Ie de jeux, grande salle de réunion, salles d'activités... l'ancien chai dont l'ossature et l'aspect extérieur seront conservés sera réhabilité et 'est dans les murs de l'ancienne "Villa letellier", qui abritait ( 11 y a encore peu de temps une partie des services de l'école des Beaux Arts, que la Ville est en train de réaliser les travaux d'aménagement de la Maison de quartier Frédéric Chopin. Située à l'angle de la route de Nîmes et de la rue du Marché aux Bestiaux, dans le quartier des Beaux Arts, cette nouvelle Maison de quartier ouvrira ses portes au mois de février les aménagements en cours de réalisation permettront de retrouver l'intégralité de la maison de maître avec le corps central, les deux ailes latérales ainsi que la reconstitution de l'orangerie. Les façades du bâtiment seront entièrement réhabilitées et la toiture à quatre pentes sur le corps principal a été rétablie pour retrouver l'harmonie de l'ensemble. l'entrée de la Maison de quartier Frédéric Chopin sera marquée par un bâtiment neuf d'un seul niveau qui permettra l'accès des personnes CÉVENNES 1 AlCO MAISON POUR TOUS PAUL EMILE VICTOR abritera notamment une salle polyvalente d'une superficie de 200 m: qui pourra accueillir 250 personnes. En redonnant une unité à cet ensemble, en le réintégrant dans son parc, dans son quartier, la Maison pour tous deviendra l'un des principaux pôles d'animation des quartiers Cévennes et Alea. Coût des travaux: 8,5 MF Financement Ville de Montpellier: 7 MF (80%) Conseil Général de l'hérault: 1,5 MF(20%) BEAUX ARTS MAISON DE QUARTIER FRÉDÉRIC CHOPIN handicapées. Résolument contemporain, ce nouveau corps de bâtiment qui se démarquera du reste de la bâtisse comprend la réhabilitation de Soo ml sur deux niveaux. les locaux comprendront notamment un accueil, des bureaux, cinq salles d'activités, une salle de jeux... Le parc boisé dans lequel se situe cette nouvelle Maison de quartier sera aussi ouvert au public à l'occasion de la réhabilitation des lieux. A l'image des autres Maisons pour tous, une réunion de concertation sera organisée avec les comités et associations de MONTPELLlfR NOTRE Coût des travaux; 1,3 MF Financement : 100% Ville de Montpellier quartier, dès le mois d'octobre, pour dégager les grandes orientations sur la mise en place des activités (activités culturelles, ateliers d'art, centres de loisirs... ) de la Maison de quartier Frédéric Chopin. Villf m OCTOBRE Située à ['extrémité de la rue des Poiriers, à la croisée des quartiers Proby, Hopitaux et route de Ganges, la Maison de quartier Emma Calvé a ouvert ses portes au public au mois de septembre. Complémentaire de la Maison pour tous Albert Dubout (quartier de l'aiguelongue), la Maison de quartier Emma Calvé dispose notamment de deux salles de réunion ou d'activités. Dès l'annonce de son ouverture, elle a suscité un vif intérêt auprès des habitants et des associations du quartier. Cinq associations y sont accueillies et de nombreuses activités y sont d'ores et déjà proposées. 3 questions à Frédéric Barandon. Directeur de la Maison de quartier Emma Calvé* Quelles sont les activités proposées par la Maison de quartier Emma Calvé? la Maison de quartier vient d'ou ;",,-wir,~, p'ortes' et le programme n'est pas encore définitivement bouclé mais le choix proposé est déjà assez large. On peut citer par exemple le soutien scolaire pour les enfants et les adolescents, mais aussi l'éveil musical, les cours de piano, de guitare, de grec moder- ne, de danse en coupte, de lindyhop, de tai chi, de gymnastique, de couture, de peinture sur porcelaine... Que souhaitez-vous développer plus particulièrement? Comme toutes les Maisons pour tous et les Maisons de quartier, nous sommes là pour favoriser la vie de quartier. Cela passe par le soutien de la vie associative, le développe- ment de l'accès aux activités sportives ou culturelles, ou J'animation en partenariat avec les associations du quartier. Nous souhaitons surtout faire émerger des initiatives de proximité et nous travaillons beaucoup avec le Comité de quartier Montpellier Nord. Des dates à annoncer? Un pot amical va être organisé, dans le courant du mois d'octobre, avec le Comité de quartier. A plus long terme, nous avons aussi prévu un spectacle pour Noël, une manifestation autour des vins de la région au mois de mai et une fête de quartier au mois de juin. Mais d'ici là, d'autres manifestations s'ajouteront à notre calendrier! '" F. Barandon dirige également la Maison pour tous Albert Dubout, dans le quartier de l'aiguelongue.

20 Mairies annexes MAIRIE ANNEXE DE L'AIGUELONGUE Maison pour tous Albert Dubout. Tél.: n MAIRIE ANNEXE DE CElLENEUVE Maison pour tous Marie Curie. Tél. ; MAIRIE ANNEXE DE LA CHAMBERTE Maison pour tous Marcel Pagnol. Tél. : MAIRIE ANNEXE DES HAUTS DE MASSANE MaÎson pour tous Georges Brassens. Tél. : S 09. Mairies annexes: les services publics municipaux au cœur des quartiers Les mairies annexes accueillent le public pour toutes les démarches administratives concernant les affaires civiles et militaires (fiches d'état civil, copies certifiées conformes, attestations d'accueil...). Actuellement au nombre de sept, elles sont situées dans les locaux des Maisons pour tous de la ville de Montpellier : Maison pour tous Georges Brassens aux Hauts de Massane, Léo La grange pour la Paillade Sud, Marie Curie à Celleneuve, Marcel Pa- tervenues à la rentrée pour amé liorer le service public. C'est ainsi que les horaires d'ouverture des mairies annexes ont été alignés sur ceux de la mairie centrale (ouverture de ah30 à 17h30, sans interruption, du lundi au vendredi), sauf pour les mairies annexes des quartiers Saint-Martin et Hauts de Massane qui conservent pour l'instant leurs horaires d'ouverture de 8h45 à 16h30 (avec 45 minutes de fermeture pendant le déjeuner). Pour garantir cette amplitude d'ouverture au public, les effectifs des mairies annexes de Celleneuve, de la Chamberte, de Tastavin et de l'aiguelongue ont été dou- blés, la mairie annexe de la Paillade comptant déjà deux personnes au service du public. Par ailleurs, des travaux d'amélioration de l'accueil du public ont été réalisés au cours de l'été dans certaines mairies annexes, notamment dans celles des quartiers Aiguelongue et Tastavin. Enfin, toutes les mairies annexes seront équipées avant la fin de l'année de micro ordinateurs et du logiciel spécifique à l'état civil, du matériel informatique nécessaire à l'établissement des cartes d'identité et des passeports qui seront à leur charge dans le courant de l'année MAIRIE ANNEXE DE LA PAILLADE Maison pour tous Léo Lagrange. Tél.: MAIRIE ANNEXE SAINT MARTIN Maison pour tous l'escoutaïre. Tél. : MAI'RIE ANNEXE TASTAVIN Maison"' pour ' tous Albert Camus. Tél.: MAIRIE ANNEXE C~VENNES 1 AleO Ouverture au mois de janvier 2001 dans les locaux de la Maison pour tous Paul Emile Victor, actuellement en cours de réalisation. Des locaux pour favoriser la vie associative Plus de 300 associations'" bénéficient à l'heure actuelle de locaux associatifs mis à leur disposition par la Ville de Montpellier. C'est la Direction des Maisons pour tous, chargée de faciliter le développement et l'aide à la vie associative, qui assure la réception et le suivi des demandes et qui effec t,lontpellier NOTRE YlllE m gnol à la Chamberte, Albert Camus à Tastavin, Albert Dubout à l'aiguelongue, et l'escoutaïre à Saint Martin. Une huitième mairie annexe est en cours de réalisation dans les locaux de la Maison pour tous Paul-Emile Victor qui ouvrira ses portes au cours du mois de janvier 2001 dans le quartier Cévennes 1 Aleo. Dans le cadre de l'application du protocole d'accord sur l'aménagement et la réduction du temps de travail, des modifications sont intue la recherche des locaux en fonction des opportunités liées au patrimoine de la Ville. Parmi les associations auxquelles la Ville a ré cemment attribué des locaux, on peut notamment citer le Collectif des chômeurs. la Jeune Chambre économique, le Comité de liaison et de coordination des associations des personnes handicapées ou les Restos du Cœur qui mettent en place cette année deux nouvelles antennes ainsi qu'un Relais Resto Bébés et qui uti lisent depuis plusieurs années différents locaux municipaux. L'aide fournie par la Ville sous la forme de mise à disposition de locaux ne concerne bien évidemment que les associations dont l'activité le nécessite. Pour toutes les autres, les Maisons pour tous offrent de nombreuses solutions et 300 associations tiennent régulièrement des activités ou des réunions dans leurs locaux. "Ce chiffre ne prend pas en compee les associations sportives qui sont logées dans des installations spécifiques (gymnases ou stades municipaux... ) Mairie armexr de "AigueJol!gue LOCAUX ASSOCIATIFS: NOUVELLES ADRESSES Relais restos bébés Restaurants et Relais du cœur (Restos du cœur) Centre Malherbe - Cité Gély 1 370, rue de Centrayrargues Rés. Paul Valéry - 17, 18 rue Danton 1551, rue d'aleo / 46, cours Les amis du tango Argentin Le "St James", Gambetta / 370, rue de Cen- 6 rue Favre de St Castor trayrargues 1 Maison pour tous Comité de liaison et de Georges Brassens / Maison pour coordination des associations de tous Léa Lagrange / Place de ['Aipersonnes handicapées Avenue du Pont Trinquat Le mouvement du nid 27, avenue J. Mermoz SOS Racisme 1, rue Ter de Charancy Aides aux personnes en difficulté 46, cours Gambetta Colle<tif des chômeurs et précaires de Montpellier 59, avenue de tas Sorbes Association "Attitude" et festival 15, rue Ste Ursule Comité de quartier Cévennes et environ 556, avenue Louis Ravas Rés. Las Rébes Jeune chambre économique de Montpellier Rés. Du Lac- 385, rue Pierre Cardinal Ras le front Rue Joachim Colbert OCTO.RE 2000 N l4) guelongue Les Gipsy Catalan Rés. Gély - Rue Ronsard Association defi handicap 46, cours Gambetta Association handicap et accessibilité 46, cours Gambetta Association loisirs vacances pour inadaptés Tour Condorcet "Mimi Azaïs" Confédération syndicale du cadre de vie Impasse Jonquet Association de quartier Les Bastides Rés. Pétrarque - Rue Gay Lussac Bureau Français de l'épilepsie 46. cours Gambetta Le Groupe des dix Le Serpolet - Rue lakanal Association des amis pour la fondation pour la mémoire de la déportation Maison des Combattants ~ Jean Moulin"

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre Références : des informations techniques pour agir Violences à l école Prévenir, agir contre Juin 2008 $ % $ '( ) ) % *'++, - #. / +0 1 *23 4. )( % ) * -!""5. % ( + + 6 ( % 7 % 7 ) + *8 #-. ) + *8!""5.

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

Stages Séjours vacances

Stages Séjours vacances Stages Séjours vacances Enfants, Adultes Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS 3 Le Cresna Généralités 4 Stages Séjours vacances 1 formatrice Déli Sciencement

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Confirmé e u._ 1 ~ I.R.E. ~ 1 garanti 1:::: «Oui, c'est vrai, vous venez de gagner 37'680.- francs!

Confirmé e u._ 1 ~ I.R.E. ~ 1 garanti 1:::: «Oui, c'est vrai, vous venez de gagner 37'680.- francs! PAIEMENT DU CHEQUE Confirmé e u._ ~ I.R.E. ~ garanti :::: GAGlWiJfQNFII!ME..,. 309589225 037202 0 070 les informations Cl-dessous s'adressent au Grand Gagnant officielfement confirmé qui a été déstgné

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État» d exécution 2006 721 «du patrimoine immobilier de l État» Mission ministérielle : YB «du patrimoine immobilier de l État» Ministère : 07 «Économie, finances et industrie» (Version du 23/01/2007 à 05:34:43

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants :

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants : Ma rie -Noë lle Vande rhove n Conseiller Dé part e m e nt affaire s s ociale s T +3 2 2 5 1 5 0 8 6 5 F mnv@vbo-feb.be CIRCULAIRE MNV/ Vv E Assujet t issement à l ONSS de t out es les ind e m nit é s p

Plus en détail

DECRET N 2008 812 DU 31. DECEMBRE 2008. la loi no 90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin ;

DECRET N 2008 812 DU 31. DECEMBRE 2008. la loi no 90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin ; FE ;- :.L\'UULIQUE DU BENIN : ::::.:-:-!t:fi,ice DE LA REPUBLIQUE DECRET N 2008 812 DU 31. DECEMBRE 2008 Portant critères d'attribution des bourses de stages. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L'ETAT,

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

CONVEl\TION cadre DE coopénarrory

CONVEl\TION cadre DE coopénarrory RAPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTRE DË L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERC}IE SCTENTIFIQUE UNIVERSITE 08 MAT 1945 GT.IELMA MINISTERË DU COMMERCE DIRECTION DU COMMERCE DE LA WILAYA

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim)

Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim) Commune : Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim) Référence: IA00050914 Adresse : Aristide Briand (rue) 7 Titre de l œuvre : Brasserie Cartographie : Lambert2 ; 0970380 ; 2318500 Cadastre: 1980 7 120

Plus en détail

Résumé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans"

Résumé de l'avis de l'académie des sciences L'enfant et les écrans Résé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans" http://wwwacademiesciencesfr/activite/rapport/avis0113pdf réalisé par Gilles Moneyrol, conseiller pédagogique TCE en Gironde (circonscriptions

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

TRANSFORMER PERRACHE - REFLEXION À COURT TERME

TRANSFORMER PERRACHE - REFLEXION À COURT TERME TRANSFORMER PERRACHE - REFLEXION À COURT TERME Se préoccupant du Pôle Perrache Verdun, l Atelier du Projet de la SEM Lyon Confluence é criva it e n Juin 2001 dans une plaque tte d informa tion de 8 pages

Plus en détail

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux!

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Vous êtes âgé(e) de 55 à 75 ans et plus? Votre avis nous intéresse! union nationale des centres communaux d action sociale (UNCCAS) porte

Plus en détail

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE!

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! logo QUI SUIS-JE? PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! WEB DESIGN Découvrez tous mes travaux sur mon site internet et pour plus d informations sur mes prestations contactez-moi. IDENTITÉ QUI SUIS-JE? ÉDITION ILLUSTRATION

Plus en détail

Conseil de quartier Bréquigny Du 8 juin 2015. Compte rendu de réunion

Conseil de quartier Bréquigny Du 8 juin 2015. Compte rendu de réunion Rennes, le 8 juin 2015 Direction de Quartiers Sud Ouest 1 place de la Communauté 35200 RENNES Téléphone : 02 23 62 21 56 Télécopie : 02 23 62 21 89 e-mail :dqso@ville-rennes.fr Nos références : JF/SM/

Plus en détail

cigref METHODOLOGIE DES ETUDES D'OPPORTUNITE FORMALISEES Réf. 2 le 15 janvier 1985

cigref METHODOLOGIE DES ETUDES D'OPPORTUNITE FORMALISEES Réf. 2 le 15 janvier 1985 if cngre 0 21, CLUB INFORMATIQUE DES GRANDES ENTREPRISES FRANÇAISES avenue de Messine, 75008 Paris, téléphone 764.24.94 Réf. 2 le 15 janvier 1985 cigref METHODOLOGIE DES ETUDES D'OPPORTUNITE FORMALISEES

Plus en détail

BESOINS EN LOCAUX DES ASSOCIATIONS DE LA GOUTTE D'OR- - Projet Salle St Bruno -

BESOINS EN LOCAUX DES ASSOCIATIONS DE LA GOUTTE D'OR- - Projet Salle St Bruno - BESOINS EN LOCAUX DES ASSOCIATIONS DE LA GOUTTE D'OR- - Projet Salle St Bruno - (; vj OB.oo Lors d'une réunion (18-1-89) de la quasi totalité des Associations du quartier membres de la Commission "Ilot

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

PROJET SOCIAL ET CULTUREL

PROJET SOCIAL ET CULTUREL PROJET SOCIAL ET CULTUREL ALFA3A " Association pour le Logement, la Formation et l'animation - Accueillir, Associer, Accompagner ", organisme créé en 1971, est une association à vocation sociale et culturelle,

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête : enquête 51 La zone 30 à Lyon, tant décriée par certains, plébiscité par d autres, est en train de se mettre en place tout doucement dans notre paysage lyonnais. Ce sont en effet près de 60% des habitants

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

Le suivi de la construction neuve la base SITADEL2

Le suivi de la construction neuve la base SITADEL2 Le suivi de la construction neuve la base SITADEL2 30 juin 2015 Le suivi de la construction neuve La base SITADEL2 30 juin 2015 Erwan Pouliquen Dreal Haute-Normandie www.haute-normandie.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

------------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------------ - 32 - ---- Les cinq premiers quartiers correspondent aux circonscriptions administratives des Bureaux Municipaux (.Ma.iries-annexes~,sous la responsabilité d Adjoints au Maire de Brazzaville. Le quartier

Plus en détail

Le Centre Communal. avec et pour ses séniors

Le Centre Communal. avec et pour ses séniors Le Centre Communal d'action Sociale de la ville de Béziers avec et pour ses séniors Le service Vie Sociale et Animation : maintenir le lien social... Les clubs d'animation : des lieux de rencontre, d'échange

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013.

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013. P ROMETH E E CO NS E I L A NALY S E DE P L A CEMENT Point au 12 Avril 2011 Loi de Finances pour 2011 LE DISPOSITIF «SCELLIER» Devant la nécessite absolue de redynamiser le secteur de l investissement locatif,

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

Aimez la. à Sathonay-Camp

Aimez la. à Sathonay-Camp Aimez la à Sathonay-Camp ÉDITO Sathonay est une ville où il fait bon vivre. Son esprit village caractéristique offre une qualité de vie remarquable aux portes de la 2 e agglomération de France. Le quartier

Plus en détail

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Le soutien à l immobilier d entreprises Cycle «Habitat, cadre de vie et gestion urbaine» 24 novembre 2015 La Région et

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Nouvelle adresse mail du collectif : 63@alternatiba.eu

Nouvelle adresse mail du collectif : 63@alternatiba.eu ALTERNATIDOMES : COMPTE RENDU DU 17 DECEMBRE 2014 Notes prises : Rédaction : Murielle Présents : 19 personnes Excusés : 8 Nouvelle adresse mail du collectif : 63@alternatiba.eu Rappel de l'ordre du jour

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Charte du Conseil des enfants

Charte du Conseil des enfants Juillet 2014 Charte du Conseil des enfants Notre monde actuel connaît une révolution technologique sans précédent, marquée notamment par des modifications fondamentales de nos moyens de communication et

Plus en détail

1 153.011.1-A1. Annexe 1: Classement des fonctions dans les classes de traitement (état au 28.10.2015)

1 153.011.1-A1. Annexe 1: Classement des fonctions dans les classes de traitement (état au 28.10.2015) 1 153.011.1-A1 Annexe 1: Classement des fonctions dans les classes de traitement (état au 28.10.2015) Les fonctions repérées par un astérisque «*» sont suivies par la commission d évaluation conformément

Plus en détail

THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ. ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011

THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ. ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011 THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011 Q U E S T -C E Q U U N E T HE R MO G R A P HIE? C e s t u n e «p h o to g r a p h i e d e l a c h a

Plus en détail

BIf,lIOTf,üOÜE BIBLIOTI{EQUE DE CERTINES. CSBTIilE ANNEE 2OI5. COMPï RE^{DA rurtrencl ER TOTAL RECETTES TOTÂL DEPENSES SOLI}E AA SUNDOM

BIf,lIOTf,üOÜE BIBLIOTI{EQUE DE CERTINES. CSBTIilE ANNEE 2OI5. COMPï RE^{DA rurtrencl ER TOTAL RECETTES TOTÂL DEPENSES SOLI}E AA SUNDOM ig:! i,.. k È: cè w tà BIf,lIOTf,üOÜE CSBTIilE BIBLIOTI{EQUE DE CERTINES ANNEE 2OI5 COMPï RE^{DA rurtrencl ER SOLI}E AA SUNDOM 1, RECETT - Subvention cornmunâie - cotisations - paiementtap 780,69 5s0.00

Plus en détail

Votre livret d accueil

Votre livret d accueil Informations pratiques Vous pouvez nous contacter : par courrier : Avantages Services 172 avenue Georges Clémenceau 40100 DAX par téléphone : 05 58 90 25 17 06 43 94 93 95 URGENCE par mail : avantages.services@wanadoo.fr

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s TABLE DES MATIÈRES P réface...

Plus en détail

Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr

Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr 1 Logo de l Université Université: IBN TOFAIL Établissement: Ensemble des établissements de l université http://www.univ-ibntofail.ac.ma Présentation du CRU de l UIT Auteur

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

Cahier. de lecture syllabique. dès ans

Cahier. de lecture syllabique. dès ans C l é m e n t i n e D e l i l e J e a n D e l i l e Cahier de lecture syllabique 6 dès ans Méthode de lecture syllabique Des exercices pour s entraîner à bien lire Ce cahier contient plus de 200 exercices

Plus en détail

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe Introduction Les liens entre les villes de Nancy et Karlsruhe, qui comptent parmi les premiers tissés entre l Allemagne et la France, datent de 1955. A cette date, le Conseil de l Europe instituait le

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 TITRE Créer un café des parents et un blog pour une co-construction d une communauté éducative

Plus en détail

C A H I E R D ES C O NDI T I O NS D E V E N T E

C A H I E R D ES C O NDI T I O NS D E V E N T E Dominique L E G I E R - Gabrielle G E R V A IS de L A F O ND - William D E V A IN E! M I L L O N-M ESN A RD Société Civile Professionnelle d'avocats 2 bis rue Carnot BP 10203 16007 A N G O U L E M E T

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE

DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE 281 Séance du lundi 18 novembre 2013 D-2013/652 Coopération Bordeaux-Oran (Algérie). Soutien aux projets entre les Centres d'animation des Quartiers de Bordeaux

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

Musée de la Résistance en Morvan

Musée de la Résistance en Morvan Association pour la Recherche sur l Occupation et la Résistance en Morvan (A.R.O.R.M.) Musée de la Résistance en Morvan Programme des animations Eté 2013 Maison du Parc 58 230 SAINT-BRISSON Tél : 03 86

Plus en détail

Une année. La nourriture p.83. La famille. Les métiers. L école. La vie politique p.100. Les modes de déplacement p.103. Les vacances p.

Une année. La nourriture p.83. La famille. Les métiers. L école. La vie politique p.100. Les modes de déplacement p.103. Les vacances p. Une année enfrance La famille p.76 Les animaux de compagnie p.79 La nourriture p.83 s venez d arriver en France pour une année scolaire complète. V ous fait ites con onna nais issa sanc nce avec la fa

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

Présentation Cabiron Traiteur

Présentation Cabiron Traiteur Restauration Présentation Cabiron Traiteur ORGANISATEUR DE RECEPTIONS Quelques clients de référence Ville de Montpellier Agglomération de Montpelier Département de l Hérault Région Languedoc Roussillon

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

POUR RAPPEL. L'ACEGAA recrute

POUR RAPPEL. L'ACEGAA recrute 1 sur 10 31/07/2015 13:57 Vous recevez cette Newsletter suite à votre inscription sur notre site acegaa.org, ou une publication au Journal Officiel. Plus intéressé? Désinscription instantanée. Dans cette

Plus en détail

la confiance que lui accordent des milliers de cabinets et de laboratoires à travers le monde. Avec Sirona, chaque journée est une bonne journée.

la confiance que lui accordent des milliers de cabinets et de laboratoires à travers le monde. Avec Sirona, chaque journée est une bonne journée. 10 I 13 Fil l il âbl i. XIOS XG S P ighi i-l è h iv. Av qli 'ig xill gâ à l li HD à l h** CI. XIO S XG Sl Vi l l iq XIOS XG v bili lv qi ff l ibili 'ê qi ' l Wi-Fi. Qli l'ig HD L li XIOS XG S i 33,3 Ll/

Plus en détail