Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit"

Transcription

1 Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit 1 - Comment devenir crédible aux yeux de l élève, des élèves, de l enfant/adolescent? 2 - Comment développer chez l enfant / l adolescent le désir de devenir élève durant le temps scolaire? 3 - Comment construire la classe?

2 Principes préliminaires Chacun fait ce qu il peut là où il est. Chacun peut avoir l impression qu il peut peu Apprendre à visualiser, à reconnaître, à valoriser les micro changements Le métier d enseignant n est plus un métier solitaire, mais un métier solidaire Apprendre à travailler avec les autres dans la complémentarité et l échange et non sans les autres, contre les autres ou dans le rapport de pouvoir. Chercher à réduire les écarts entre attentes / idéal et réalité du terrain S adapter aux enfants/adolescents tels qu ils sont pour les amener progressivement vers la posture d élève. Il n y a pas de solutions toute prêtes, de recettes prêtes à l emploi pour résoudre les problèmes relationnels qui se posent. Il y a des pistes à emprunter, des outils à ajuster, des projets à monter : apprendre la méthodologie de projet.

3 1ère question? Devenir crédible Objectifs et réponses Objectifs : développer chez l enfant/élève la confiance à l égard de l enseignant. Amener l enfant/élève à reconnaître l autorité de l enseignant. Représentations de l autorité et de la crédibilité? Autorité se distingue d autoritarisme. Comme faire autorité sur quelqu un? Devenir crédible, c est d abord l être à ses propres yeux : ne pas exiger des autres ce que l on n exige pas de soi. Faire ce que l on dit et dire ce que l on fait. Compétences : Construire de la relation avec l enfant/ l élève, les élèves. La relation ne se réduit pas aux émotions et sentiments ressentis (affectivité). Percevoir l enfant/ l élève tel qu il est. L aider à avoir confiance en lui, à développer l estime de soi. Apprendre et développer des compétences relationnelles : écoute, empathie, ambivalence, respect, juste distance relationnelle

4 2ème question? Développer le désir d apprendre Représentations et compétences Représentations de l élève et du désir d apprendre? Représentations de l enseignant et du désir de transmettre? L élève idéal n existe pas. Le désir d apprendre se construit sur le manque et la frustration. Apprendre est une sublimation des pulsions. L identité d élève et d élève d une classe se transmet de manière explicite. Il ne suffit pas d être dans un établissement scolaire pour occuper la posture d élève (comme il ne suffit pas de connaître les règles et les lois pour les mettre en pratique). Le passage de l enfant/adolescent vers l élève se construit tout au long de l année scolaire et tous les ans. Compétences : apprendre la posture d élève (chapitre 7 - Développer les compétences sociales des adolescents par des ateliers de parole). Apprendre à utiliser son énergie «agressivité naturelle» au service de l adaptation scolaire. Mettre en place des projets spécifiques et valorisant pour les élèves en difficultés scolaires.

5 3ème question? Construire la classe Objectifs, représentations, compétences Objectifs : faire de la classe un lieu de vie. Développer les relations entre les personnes présentes dans la classe. Créer en chacun, un sentiment d appartenance à cette classe. Représentations : La classe, comme groupe social est à construire afin que chacun apprenne à se positionner souplement dans un groupe (passer du JE au NOUS). Chacun, dans le groupe, est responsable de ce qui se passe. L enseignant est «maître du cadre». Il régule les dérégulations. Compétences : Rechercher les consensus concernant les objectifs, les règles, les rôles de chacun. Travailler ses propres représentations du groupe et ses manières d être dans un groupe formatif.

6 Travailler nos représentations mentales pour les aménager, les adapter aux nouvelles réalités Les représentations mentales s expriment sous la forme d images (visuelles, sonores, etc ), d habitudes, de concepts. Les représentations se construisent sous influence Les représentations déterminent nos attitudes et nos conduites. Changer, c est accepter de se remettre en question, c est modifier ses représentations mentales, c est chercher de nouveaux positionnements. Quelles sont nos représentations personnelles et collectives : de l adulte? du métier d enseignant? De nos rôles dans l établissement? De nos rapports avec les collègues des différentes équipes? De l élève, du groupe-classe? Des enfants/adolescents en difficultés scolaires ou difficiles? Des relations entre parents, enseignants, élèves? Des actions se prévention? Du cadre à faire vivre dans l établissement : ce qui est permis et interdit? Des difficultés relationnelles? Des conflits? De la violence? Des manières d y faire face? Des sanctions?

7 Les représentations à promouvoir Distinguer les espaces privé et public (social). Distinguer se remettre en question et douter de soi. Chercher à construire une posture professionnelle qui tienne compte des évolutions culturelles actuelles. Développer son sens de la responsabilité : répondre des situations, élargir son champ d intervention, s intéresser aux relations avec les autres. S intéresser à l enfant / l adolescent qui se présente «devant ou derrière» l élève. Eduquer, c est transmettre des savoirs (contenus), des savoirs-être et des savoirs-faire (contenants) : Seuls les contenants permettent de contenir les contenus. Promouvoir les différentes formes d intelligence : verbale, logico-mathématique, spatiale, musicale, corporelle, intrapersonnelle, interpersonnelle. S intéresser aux besoins des élèves : dont les besoins de sécurité, identité, estime de soi, réalisation de soi. Construire et développer des principes : l humain ne se réduit pas à ce qu il fait. Le respect de la personne est inconditionnel, ce sont ses actes que l on peut juger.

8 Les représentations à promouvoir Porter un regard «ambivalent» sur l autre (élève, collègue ) : le voir dans sa globalité avec ses réussites et ses erreurs, ses qualités et ses défauts. Porter un regard ambivalent sur soi-même : je ne suis ni totalement parfait, ni totalement imparfait. Valoriser avant de faire des remarques Ne pas répondre en miroir : repérer les effets de similitude et d écho entre les problématiques de l élève et celles de l enseignant. Refuser «les étiquettes» qui figent et enferment la personne dans l image que les autres se font d elle. Refuser de travailler dans la toute puissance : l école ne doit pas tout faire. Chacun doit rester à sa place professionnelle tout en abordant des thématiques qui intéressent les enfants / adolescents ou qui peuvent les aider à grandir (santé physique et psychique, résister aux influences, construire une image satisfaisante de soi, etc )

9 Mettre en échec les violences symboliques Les V.S. ont pour but de détruire les liens d humanité. Les V.S. représentent le terreau sur lequel va pousser la violence destructrice. Lutter contre les V.S. c est : - Rompre avec l indifférence, - respecter les autres et se respecter, - refuser la chosification ou l instrumentalisation, - faciliter l adaptation de chacun dans l espace scolaire, - valoriser plutôt que dévaloriser, - Refuser l arbitraire.

10 Distinguer La violence se prévient et se traite. Elle représente le déchaînement d une force qui détruit tout sur son passage. L agressivité se gère. Elle s exprime dans le conflit, l opposition, le désaccord, etc

11 Réguler les dysfonctionnements Transmettre un cadre cohérent et visible. Apaiser et contenir. Refuser le rapport de force, l escalade : ne pas répondre à la violence par la violence. Produire un effet de surprise. Responsabiliser avant de sanctionner. Transmettre des compétences relationnelles : vocabulaire émotionnel, estime de soi, tolérer la frustration, élaborer ses pulsions, vivre en groupe, etc Composer avec certaines formes d opposition et certains opposants.

Savoir communiquer avec les enfants, pré et adolescents; prévenir la violence; gérer les conflits; construire des relations souples Conférence RETZ

Savoir communiquer avec les enfants, pré et adolescents; prévenir la violence; gérer les conflits; construire des relations souples Conférence RETZ Savoir communiquer avec les enfants, pré et adolescents; prévenir la violence; gérer les conflits; construire des relations souples Conférence RETZ 2015 / 2016 Edith TARTAR GODDET 3 questions à garder

Plus en détail

Posture de l enseignant. Gestion du groupe classe. Novembre 2011 Ateliers pédagogiques DDEC 26

Posture de l enseignant. Gestion du groupe classe. Novembre 2011 Ateliers pédagogiques DDEC 26 Posture de l enseignant Gestion du groupe classe Novembre 2011 Ateliers pédagogiques DDEC 26 Construction psychique de l enfant : Quelques rappels Sans avoir appris à se soumettre, l enfant ne peut s inscrire

Plus en détail

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard)

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) Enfant instables et hyperactifs Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) I- Le TDAH ou THADA : trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité ( approche

Plus en détail

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Doctorat HEC Formation à la pédagogie d adultes Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Septembre 2006 2 1. Présentation générale 1.1. Principes de base d une formation des doctorants à la pédagogie d

Plus en détail

PROJET D'EVEIL SONORE

PROJET D'EVEIL SONORE PROJET D'EVEIL SONORE et MUSICAL PETITE ENFANCE Parce que la ville de Metz considère que l'accès aux loisirs, aux arts et à la culture représente un fondement du développement et du bien-être de l'enfant,

Plus en détail

Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole»

Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole» Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole» Nombre de réunions en 2009 : 4 3 (13 février, 10 avril, 22 septembre 2009) + 1 dérivée : «mutualisation des

Plus en détail

Parents - élèves - enseignants comment réussir ensemble? Edith TARTAR GODDET

Parents - élèves - enseignants comment réussir ensemble? Edith TARTAR GODDET Parents - élèves - enseignants comment réussir ensemble? Edith TARTAR GODDET Programme 1 - La relation, c est quoi? 2 - En quel état sont les relations entre parents et enseignants entre familles et écoles?

Plus en détail

L accueil Les premiers mots : le vocabulaire de présentation La disponibilité dans le ton Les expressions à éviter Les formulations à utiliser

L accueil Les premiers mots : le vocabulaire de présentation La disponibilité dans le ton Les expressions à éviter Les formulations à utiliser Accueil téléphonique Toute personne ayant en charge l accueil téléphonique du public L accueil téléphonique Les spécificités liées à «l outil téléphone» Analyse de l impact sur une personne d un simple

Plus en détail

Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H

Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H Inspection de l Éducation nationale de Calais ASH Description

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008)

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Devenir élève Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Objectifs généraux : L objectif est d apprendre à l enfant à devenir un élève. Cette mission de l école maternelle est essentielle comme celle

Plus en détail

Parents - élèves - enseignants comment vivre ensemble? Edith TARTAR GODDET

Parents - élèves - enseignants comment vivre ensemble? Edith TARTAR GODDET Parents - élèves - enseignants comment vivre ensemble? Edith TARTAR GODDET Programme 1 - La relation, c est quoi? 2 - En quel état sont les relations entre parents et enseignants entre familles et écoles?

Plus en détail

Intégration. Débriefer la session, lui donner du sens et traduire ce qui doit l'être. Solution

Intégration. Débriefer la session, lui donner du sens et traduire ce qui doit l'être. Solution COACHING INDIVIDUEL Coaching Systémique Chaque «problématique» est constituée d un système d éléments reliés entre eux. C est pourquoi, il est indispensable de l appréhender avec une vue large en intégrant

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Aujourd hui, la notion de communication est devenue nécessaire, caractérisée par publicité. Il faut COM-MU-NI-QUER. Les attentes de

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP Perspectives et protocole d accueil des enfants en situation de handicap dans les établissements de la petite enfance Document à enrichir par vos observations et

Plus en détail

La technique d entretien, pratique professionnelle du CPE. Sophie Carrère CPE CLG Montaigne Lormont

La technique d entretien, pratique professionnelle du CPE. Sophie Carrère CPE CLG Montaigne Lormont La technique d entretien, pratique professionnelle du CPE Sophie Carrère CPE CLG Montaigne Lormont Plan du stage Présentation du stage Définition de la situation d entretien en tant que communication L

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE

PROJET EDUCATIF DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE PROJET EDUCATIF DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE LA MISSION DES SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE L Association des Scouts musulmans de France offre le scoutisme aux jeunes garçons et aux jeunes filles en vue de

Plus en détail

Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions?

Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions? Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions? Illfurth, 13 octobre 2015 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale 1 Plan 1. Repérer les évolutions

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction LE JEU A L ECOLE MATERNELLE Introduction L enfant passe six heures par jour de trois à six ans à l école maternelle. On doit donc de lui proposer des activités qui, au fur et à mesure de l évolution de

Plus en détail

Que sont les Compétences Psychosociales?

Que sont les Compétences Psychosociales? Que sont les Compétences Psychosociales? Dans le cadre de la conférence-débat: «Aider son enfant à résister à la pression résister à la pression» le lundi 23 novembre 2015 Organisée par la ville de Valbonne

Plus en détail

La posture managériale

La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION Entre les nouveaux modèles et concepts de management, il est parfois bien difficile de s y retrouver pour les managers

Plus en détail

Athénée Royal Pierre Paulus Châtelet.

Athénée Royal Pierre Paulus Châtelet. Athénée Royal Pierre Paulus Châtelet. Projet d établissement 2012-2015 Rue des Gaux, 100 6200 Châtelet Tél. :071/38 10 31 Fax :071/38 55 17 E-mail: ar.paulus.chatelet@sec.cfwb.be Site : www.arppaulus.be

Plus en détail

Spectacle de l enseignant

Spectacle de l enseignant Intervention d'un médiateur : la marionnette Inventaire d activités Christophe Lécullée Pour commencer : Le choix de la marionnette : attirante pour les enfants, pas trop petite, qui plaît à l enseignant,

Plus en détail

Animation pédagogique Cycle 1. Devenir élève

Animation pédagogique Cycle 1. Devenir élève Animation pédagogique Cycle 1 Devenir élève Pour vous... Qu est-ce que devenir élève? Devenir élève... L être social L être apprenant Devenir élève... L être social L expérience : du partage du temps réglé

Plus en détail

PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1

PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 L annonce d un diagnostic de neurofibromatose de type 1 que ce soit dans le cas d une forme sporadique ou familiale est un

Plus en détail

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre)

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Objectifs Appréhender les transformations de son corps Connaître sa valeur et celle des autres Comprendre l intérêt d exprimer ses émotions dans le cadre d une relation

Plus en détail

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations.

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations. Les animations proposées par le CRIE de Modave visent et développent des compétences relatives à l apprentissage du français, à l éveil scientifique, géographique et historique ainsi qu à l éducation physique

Plus en détail

Accueillir Informer. Soutenir

Accueillir Informer. Soutenir Centre de compétences en matière de toxicomanie Centre d accueil pour personnes toxicomanes Accueillir Informer Orienter Pierre-Yves Bassin, directeur José Oberson, éducateur spécialisé Soutenir De l aide

Plus en détail

PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS (2) AnimGestionconflits/1112/Annecy ouest/s.bianco

PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS (2) AnimGestionconflits/1112/Annecy ouest/s.bianco PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS (2) PREVENTION, ANALYSE ET GESTION DES CONFLITS Niveau de langue Sens des mots Culture de référence Le groupe Emotion Affect Centration sur soi Echec scolaire Sens de

Plus en détail

Écouter, aider, coopérer, demander de l'aide

Écouter, aider, coopérer, demander de l'aide Devenir élève Emmanuel Le Du, Hélène Salmon, Michel Deslandes, Annie Poinot PôLE MATERNELLE 17 programmes 2008 Écouter, aider, coopérer, demander de l'aide Cette compétence s enrichit tout au long du cursus

Plus en détail

Quel est le rôle des parents dans la motivation à apprendre?

Quel est le rôle des parents dans la motivation à apprendre? Union des Fédérations des Associations de Parents de l'enseignement Catholique Avenue des Combattants, 24-1340 Ottignies 010.42.00.50 010.42.00.59 Siège social : rue Belliard, 23A - 1040 Bruxelles Compte

Plus en détail

Un rallye mathématique

Un rallye mathématique Un rallye mathématique Pourquoi faire? Comment faire? 1 Mettre les élèves en situation de recherche de façon autonome Faire émerger les procédures de résolutions personnelles Lire un problème en s adaptant

Plus en détail

«Il ne me confie plus rien...»

«Il ne me confie plus rien...» LA LETTRE AUX PARENTS N o 7 Cher-s Parent-s, Parler pour mieux s entendre Communiquer, c est bien plus que transmettre des informations. Communiquer signifie une ouverture à l autre et un échange réciproque.

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALITES DEFINITION. Difficultés dans les apprentissages scolaires

INTRODUCTION GENERALITES DEFINITION. Difficultés dans les apprentissages scolaires Apprendre au collège Quelles souffrances? Quelles solutions? TROUBLES PSYCHOAFFECTIFS DANS LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Le point de vue du pédopsychiatre. Dr S. SERRET Pédopsychiatre Service de Psychiatrie

Plus en détail

KARTA BRETAGNE. Des projets pour grandir!

KARTA BRETAGNE. Des projets pour grandir! KARTA BRETAGNE Des projets pour grandir! Enseignante en lycée professionnel pendant plus de 20 ans, j ai observé que les situations de souffrance et donc de violence se sont développées au fil des ans.

Plus en détail

Livret. médiateur élève

Livret. médiateur élève Livret du médiateur élève En début d année, suite à une session de sensibilisation à la médiation par les pairs animée par la médiatrice sociale de votre école/collège, vous vous êtes portés candidat pour

Plus en détail

1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses

1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses 1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses croyances, ses pensées et de les défendre de façon non-destructive.

Plus en détail

PLAN DE LUTTE CONTRE LA VIOLENCE ET L INTIMIDATION

PLAN DE LUTTE CONTRE LA VIOLENCE ET L INTIMIDATION PLAN DE LUTTE CONTRE LA VIOLENCE ET L INTIMIDATION La sécurité à l école est d une grande importance et il n est point question d y laisser place à l intimidation et à la violence. C est pourquoi, nous

Plus en détail

ÉCOLES ET ONG. Interventions des ONG d éducation au développement en milieu scolaire

ÉCOLES ET ONG. Interventions des ONG d éducation au développement en milieu scolaire ÉCOLES ET ONG Interventions des ONG d éducation au développement en milieu scolaire INTRODUCTION L intervention des ONG dans les écoles pour y pratiquer l éducation au développement correspond à une rencontre

Plus en détail

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles Références : - Référentiel des compétences professionnelles des métiers du

Plus en détail

Knowledge CONSULT. La Localisation d Expertise Introduction. Knowledge CONSULT AVRIL 2003. Conseil en Système d Information

Knowledge CONSULT. La Localisation d Expertise Introduction. Knowledge CONSULT AVRIL 2003. Conseil en Système d Information Knowledge Conseil en Système d Information La Localisation d Expertise Introduction AVRIL 2003 1 La localisation d expertise Le défi à relever Imaginons qu un collaborateur souhaite comprendre le concept

Plus en détail

Gérer des comportements difficiles Les crises de colère

Gérer des comportements difficiles Les crises de colère 1 Gérer des comportements difficiles Les crises de colère Ces crises, et la violence qui en découle, sont un mécanisme de défense pour lutter contre des angoisses; c est le dernier rempart avant l effondrement.

Plus en détail

La boîte à outils attitude. Formation continue AFT Décembre 2015

La boîte à outils attitude. Formation continue AFT Décembre 2015 La boîte à outils attitude Formation continue AFT Décembre 2015 LA FORMATION CONTINUE Avantages Evolution du jeu et de la société Vs mise à jour Progresser dans son métier (LLL) Faire évoluer son club

Plus en détail

Coach la Vie - Nathalie Favre DEVELOPPER LA CONFIANCE EN SOI DES ENFANTS

Coach la Vie - Nathalie Favre DEVELOPPER LA CONFIANCE EN SOI DES ENFANTS DEVELOPPER LA CONFIANCE EN SOI DES ENFANTS De quoi parle-t-on? Confiance en soi estime de soi image de soi affirmation de soi Comment se construit la confiance en soi? Les besoins psychologiques sécurité,

Plus en détail

GESTION DES CONFLITS ET COMMUNICATION NON VIOLENTE

GESTION DES CONFLITS ET COMMUNICATION NON VIOLENTE GESTION DES CONFLITS ET COMMUNICATION NON VIOLENTE Un adolescent se pose toujours la question: est-ce que je suis normal? se désolidariser du groupe est anormal; un ado a besoin de grandir; le conflit

Plus en détail

La thérapie familiale en Algérie : entre savoir transmis et savoir faire construit

La thérapie familiale en Algérie : entre savoir transmis et savoir faire construit La thérapie familiale en Algérie : entre savoir transmis et savoir faire construit BOUSSAFSAF ZOUBIR Maître assistant UNIVERSITE 20 août 1955 Skikda La thérapie familiale systémique a vu le jour aux USA

Plus en détail

AIDE POUR L ENSEIGNANT NOUVELLEMENT AFFECTÉ en SEGPA

AIDE POUR L ENSEIGNANT NOUVELLEMENT AFFECTÉ en SEGPA AIDE POUR L ENSEIGNANT NOUVELLEMENT AFFECTÉ en SEGPA S E G P A Section d' Général et Professionnel Adapté I. LA DIMENSION INSTITUTIONNELLE 1.1 La SEGPA fait partie du collège La SEGPA fait partie intégrante

Plus en détail

Faire confiance à son intuition

Faire confiance à son intuition oui! Faire confiance à son intuition durée : 2 jours Explorer la perception des autres à son égard et la sienne à l égard des autres Faire un retour en exprimant son ressenti et en se basant sur du concret

Plus en détail

Le management de proximité

Le management de proximité 1 Programme de formation Le management de proximité Une entrerpise souhaite aider ses managers à améliorer leur impact sur leurs équipes. En outre de leur connaissance du management par objectif, les managers

Plus en détail

Bourgoin - Jailleu. Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales

Bourgoin - Jailleu. Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Bourgoin - Jailleu Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Spécificité historique d un partenariat à construire et à réguler en permanence Enseignants et non

Plus en détail

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique Un principe fondamental : Tous les enfants sont capables

Plus en détail

Syndrome Gilles de la Tourette Intervention auprès s de la famille et de l él

Syndrome Gilles de la Tourette Intervention auprès s de la famille et de l él Intervention auprès s de la famille et de l él école Chantal Labbé Travailleuse sociale Geneviève ve Duchesne Neuropsychologue Le 16 mars 2010 1 Plan de présentation Description du SGT Tics / interventions

Plus en détail

Rites et rituels à l école maternelle. Moments d apprentissage

Rites et rituels à l école maternelle. Moments d apprentissage Rites et rituels à l école maternelle Moments d apprentissage L entrée à l école : un bouleversement Pour les enfants Pour les parents Pour les relations parents/enfants Effets cognitifs Effets affectifs

Plus en détail

Troubles de la conduite

Troubles de la conduite Troubles de la conduite Définition O.M.S (CIM) «ensemble de conduites dissociales, agressives ou provocatrices, répétitives et persistantes, dans lesquelles sont bafouées les règles sociales correspondant

Plus en détail

DOSSIER CE2 PREVENTION ROUTIERE

DOSSIER CE2 PREVENTION ROUTIERE VERSION Septembre 2010 DOSSIER CE2 PREVENTION ROUTIERE Progression et Supports Document S.TINAYRE CPC EPS Circonscription de Moulins 1 SOURCES : Instructions Officielles Documents APER Supports pédagogiques

Plus en détail

Maîtriser les techniques du consultant

Maîtriser les techniques du consultant Maîtriser les techniques du consultant > Développer son réseau relationnel > Respect mutuel et management > PNL et conseil > Parcours coach professionnel > Les fondamentaux de la gestion de projet 16 >

Plus en détail

Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas - Lire et s entraîner (CIDEB) : recommandé pour l autoentraînement à la lecture et la compréhension écrite

Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas - Lire et s entraîner (CIDEB) : recommandé pour l autoentraînement à la lecture et la compréhension écrite BU Geneva - CAS FR 313 Intensive Advanced French SESSION AUTOMNE 2015 *** Professeur : Niloufar Latour Titre : Docteur en Linguistique Appliquée et Didactique des Langues (Université Stendhal - Grenoble,

Plus en détail

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL Troubles psychocomportementaux et SEP Une intrication complexe entre: Des phénomènes neuropsychobiologiques (troubles cognitifs

Plus en détail

Circonscription de Moulins 1

Circonscription de Moulins 1 RALLYE MATHÉMATIQUE CP 2015-2016 Circonscription de Moulins 1 Mardi 10 Novembre Principes généraux Construire des apprentissages en liaison étroite avec les programmes de l école élémentaire et le socle

Plus en détail

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK, L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT L OUTIL «DÉBAT TONIK» TE PERMET DE LANCER DES DÉBATS TONIQUES DANS LE MOUVEMENT AVEC LES J&SIENS SUR DES

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION

COURSE D ORIENTATION FICHE CYCLE 2 COURSE D ORIENTATION Compétence propre à l EPS Adapter ses déplacements à différents types d environnements Définition : La course d orientation est une course contre la montre qui se déroule

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. Version abrégée. École: École secondaire Camille-Lavoie

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. Version abrégée. École: École secondaire Camille-Lavoie PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée École: École secondaire Camille-Lavoie L école et son milieu École secondaire, située en milieu urbain accueillant les élèves de la première à la cinquième

Plus en détail

IPM 2010-11 Cours modèles pédagogiques & statut de l'erreur - Plateforme

IPM 2010-11 Cours modèles pédagogiques & statut de l'erreur - Plateforme IPM 201011 Cours modèles pédagogiques & statut de l'erreur Plateforme Notes réalisées à partir des cours de Nacira Aït Abdesselam et Raquel Beccerril Ortegea Quelques définitions : Didactique : science

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DANS UNE SITUATION DE HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE

CONDUITE A TENIR DANS UNE SITUATION DE HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE CONDUITE A TENIR DANS UNE SITUATION DE HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE Dr Jean Luc ROBBE Médecin Conseiller Technique et le Service social en faveurs des élèves DSDEN du Doubs janvier 2013 1 La problématique

Plus en détail

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 56 (2012, chapitre 19) Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école Présenté le 15 février 2012 Principe adopté

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE L ensemble des contraintes de travail des parents nécessite la prise en charge des enfants pendant les périodes plus larges que l accueil scolaire

Plus en détail

Je construis ma posture professionnelle

Je construis ma posture professionnelle Je construis ma posture professionnelle 7 ateliers pour les professionnels de l'éducation : Enseignants, éducateurs, parents 7 samedis de 10h à 15h30 répartis sur toute l année scolaire 2016-2017. La maison

Plus en détail

«Contribution de l Alter Obs aux travaux du Pacte» 26 janvier 2016

«Contribution de l Alter Obs aux travaux du Pacte» 26 janvier 2016 «Contribution de l Alter Obs aux travaux du Pacte» 26 janvier 2016 Présentation pour la rencontre du 26 janvier 2016 Dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d excellence, un groupe de parents et de

Plus en détail

Un être social Un être «apprenant» Introduction. Animation pédagogique : Lysiane Forspagnac

Un être social Un être «apprenant» Introduction. Animation pédagogique : Lysiane Forspagnac Les enjeux majeurs du Domaine «Devenir élève» Compte-rendu Animations Pédagogiques du 13 et 27 mai 2009 Enseignants des écoles maternelles de la circonscription Châlons Ouest Introduction «Devenir élève»

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

Colloque Européen. Jeunes citoyens Européens contre la violence Jeudi 22 Mai 2014

Colloque Européen. Jeunes citoyens Européens contre la violence Jeudi 22 Mai 2014 Colloque Européen Jeunes citoyens Européens contre la violence Jeudi 22 Mai 2014 Journée coordonnée par Corinne NONIN, Directrice de l Aroéven et coordinatrice du projet COMINIUS Avec la participation

Plus en détail

CATALOGUE 2017 COACHING & FORMATIONS RÉALISÉES EN SEMI PRÉSENTIEL - LMS

CATALOGUE 2017 COACHING & FORMATIONS RÉALISÉES EN SEMI PRÉSENTIEL - LMS METTEZ EN "LUMEN" VOS TALENTS! Laurence GIANNOLI Accompagnatrice de Talents 06 73 18 49 60 www.lumen-conseil.fr www.lumen-conseil-lms.com laurence.giannoli@lumen-conseil.fr CATALOGUE 2017 COACHING & FORMATIONS

Plus en détail

L'autonomie à l'école maternelle. L'autonomie physique

L'autonomie à l'école maternelle. L'autonomie physique L'autonomie affective et relationnelle L'autonomie intellectuelle L'autonomie à l'école maternelle L'autonomie physique L autonomie affective et relationnelle Pour l enfant - Se séparer des parents - Se

Plus en détail

Formation de gestion positive des conflits et médiation par les pairs

Formation de gestion positive des conflits et médiation par les pairs Association agréée par l Education Nationale Formation de gestion positive des conflits et médiation par les pairs Renforcer l estime de soi Apprendre à s écouter Prévenir la violence Des jeunes luttent

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

Le dispositif «Classe d eau»

Le dispositif «Classe d eau» Le dispositif «Classe d eau» Ce dispositif a été créé en 1987 suite à plusieurs constats : Pollution de la terre et de l eau L eau, un bien précieux à protéger Besoin d éduquer les nouvelles générations

Plus en détail

Le processus de transmission transgénérationnelle. Objets et enjeux de la transmission familiale

Le processus de transmission transgénérationnelle. Objets et enjeux de la transmission familiale Le processus de transmission transgénérationnelle Objets et enjeux de la transmission familiale Conférence du 28 mai 2011 à l ABMP présentée par Fabienne SIMON, psychologue Résumé Nous sommes un maillon

Plus en détail

Sport des enfants Bases théoriques

Sport des enfants Bases théoriques Brochure J+S-Kids «Bases théoriques» Sport des enfants Bases théoriques Concept des moyens didactiques J+S-Kids Contenu Encouragement global Application de J+S-Sport des enfants: compétence psychique Rire

Plus en détail

Diplôme Interuniversitaire. Management des équipes et des projets en milieu industriel. Programme de la formation

Diplôme Interuniversitaire. Management des équipes et des projets en milieu industriel. Programme de la formation Diplôme Interuniversitaire Management des équipes et des projets en milieu industriel Programme de la formation 1 Du "sur mesure" pour l'entreprise Deux universités complémentaires, un projet pour les

Plus en détail

La violence à l adolescence ou l agir comme symptôme

La violence à l adolescence ou l agir comme symptôme Santé mentale des jeunes adultes: nous pouvons faire mieux! 6e Colloque interétablissements en psychiatrie et santé mentale La violence à l adolescence ou l agir comme symptôme Olivia QUETIER Psychologue

Plus en détail

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Comment intégrer une démarche d' Education Thérapeutique du Patient dans notre Unité

Plus en détail

10 situations, 10 jeux. Jaouad Diouri

10 situations, 10 jeux. Jaouad Diouri Relations interpersonnelles 10 situations, 10 jeux Jaouad Diouri jeu de rôles 1 Entrer en contact, initier une ligne de communication A et B se rencontrent tpour la 1 ère fois dans la rue, ils avaient

Plus en détail

LIVRET DE L ALTERNANCE

LIVRET DE L ALTERNANCE LIVRET DE L ALTERNANCE DEJEPS / BPJEPS Stagiaire : Structure d accueil : Tuteur : L alternance, une logique de formation : Les BPJEPS et les DEJEPS sont des diplômes d état construits autour du principe

Plus en détail

L attachement : L importance de la relation dans le développement de l enfant.

L attachement : L importance de la relation dans le développement de l enfant. L attachement : L importance de la relation dans le développement de l enfant. Geneviève Brabant, Mss, TSI (basé sur l approche du Dr. Gordon Neufeld) Qu est-ce l attachement? «L attachement est au cœur

Plus en détail

éduscol Objectif 4 : collaborer, coopérer, s opposer Ressources maternelle Agir, s exprimer, comprendre à travers l activité physique

éduscol Objectif 4 : collaborer, coopérer, s opposer Ressources maternelle Agir, s exprimer, comprendre à travers l activité physique éduscol Ressources maternelle Agir, s exprimer, comprendre à travers l activité physique Objectif 4 : collaborer, coopérer, s opposer Retrouvez eduscol sur : Septembre 2015 Table des matières Les enjeux

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Nom, prénom de l étudiant GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Année de formation et promotion Date MSP 1 2 Rattrapage Lieu - Unité- Discipline Nom du Cadre Pédagogique Nom du

Plus en détail

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS Formation «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS PREAMBULE AYOA conçoit et réalise des formations sur mesure en développement personnel, communication

Plus en détail

Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir. Patricia Plasier, Psychologue

Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir. Patricia Plasier, Psychologue Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Patricia Plasier, Psychologue Introduction La maladie grave = événement potentiellement traumatique pour le malade et pour les proches La

Plus en détail

Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques

Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques Les IPR de Mathématiques Formation stagiaires : 29 et 30 Août 2013 Mot de bienvenue Parole aux stagiaires Quelles sont les questions que vous vous posez?

Plus en détail

TABLEAU DES ENTREVUES

TABLEAU DES ENTREVUES TABLEAU DES ENTREVUES Ce tableau regroupe les descriptions de toutes les entrevues réalisées auprès des éducatrices et éducateurs spécialisés. Pour chacun des thèmes, des suggestions de questions en lien

Plus en détail

AP Accueillir un élève avec des troubles du comportement 14/12/11

AP Accueillir un élève avec des troubles du comportement 14/12/11 AP Accueillir un élève avec des troubles du comportement 14/12/11 Intervenants : M. Barrier Chef de service d une classe éveil. M. Beurel Directeur d un pôle d ITEP et de SESSAD. Prise en charge par ces

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE DANS L ECOLE

UN GYNECOLOGUE DANS L ECOLE 2014 UN GYNECOLOGUE DANS L ECOLE FRANCE Membre Fondateur du FSF CNGOF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues. Outre la pilule,

Plus en détail

Connaissance du cadre d intervention

Connaissance du cadre d intervention MECS du Breuil Priieuré du Breuiill 55200 COMMERCY Grille d auto-évaluation pour Educateur Spécialisé en formation dans le cadre d un stage à responsabilité à la MECS du Breuil Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

Dans le cas d un manquement majeur, celui-ci nécessite l intervention immédiate de la direction et des services complémentaires.

Dans le cas d un manquement majeur, celui-ci nécessite l intervention immédiate de la direction et des services complémentaires. Les règles de vie Je suis présent et à l heure à tous les cours. Je respecte le code vestimentaire de l école J apporte uniquement le matériel nécessaire à l école et à mes cours. Je remets mes devoirs

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail