Diagnostic Partagé. État des lieux 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic Partagé. État des lieux 2012"

Transcription

1 Diagnostic Partagé État des lieux 2012

2 02

3 SOMMAIRE Le diagnostic partagé : de l état des lieux au projet de territoire 05 Un cadre de référence 05 Une démarche partagée 05 Données et statistiques 05 Les études et analyses complémentaires La situation géographique Typologie territoriale Accès et mobilité La structure démographique Répartition territoriale de la population Evolution démographique Composantes démographiques Le tissu économique Nombre d établissements et évolutions Répartition territoriale des établissements Activités économiques Taille des établissements Les caractéristiques de l emploi Nombre d emplois salariés et évolutions Répartition territoriale des emplois salariés Activités salariés Offres d emploi L accès à l emploi Demande d emploi Publics prioritaires Insertion par l activité économique La formation Niveau de formation Secteurs d activité et diplômes Focus sur l apprentissage 30 Les perspectives 31 Vers un léger agrandissement du Grand Narbonne 31 03

4 04

5 Le diagnostic Partagé : Une démarche pour le territoire Un cadre de référence Le développement des territoires et le retour à l emploi passent par une approche intégrée des questions d économie, d emploi et de formation. Le diagnostic partagé offre un cadre de référence pour une meilleure connaissance et permet de contribuer à la mise en place d actions concrètes et adaptées. La Maison de l Emploi du Grand Narbonne, qui mène cette action, a été créée en Elle est un outil d anticipation, d adaptation aux besoins du territoire et de coordination des acteurs en matière d emploi, d insertion et de formation. Elle intervient, en complément d autres structures, en mettant à disposition ses compétences spécifiques, et en fondant son action sur le partenariat. Une démarche partagée Le diagnostic partagé est fondé sur les échanges entre acteurs du territoire. Il est le fruit d un travail collaboratif qui réunit : Les membres constitutifs de la Maison de l Emploi : Grand Narbonne - Communauté d Agglomération, Conseil Général de l Aude, Sous Préfecture de Narbonne, DIRECCTE LR, Pôle Emploi Bonne Source, Pôle Emploi Les Halles. Les membres associés de la Maison de l Emploi : Chambre de Commerce et d Industrie de Narbonne, Lézignan-Corbières, Port la Nouvelle, Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Aude, Chambre d Agriculture de l Aude, Mission Locale Jeunes du Grand Narbonne, Plan Local pour l Insertion et l Emploi du Grand Narbonne, ACTE, CCAS Narbonne, FFBTP Aude, ACSE, AFPA Aude, AIR- DIE Languedoc Roussillon, Association IDEAL, Cap Emploi Aude, CAPEB Aude, CGPME Aude, Fédération de la Formation Professionnelle Languedoc Roussillon, MEDEF Aude, UPA Aude. Données et statistiques Et les partenaires acteurs du territoire : Les organisations professionnelles de branche (AREFA Languedoc Roussillon, UMIH Aude, Vignerons Indépendants de l Aude, etc.), les syndicats de salariés, les acteurs de la formation (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés, Atout Métiers Languedoc Roussillon, organismes de formation)... Les données contenues dans le diagnostic proviennent de différentes sources et dates. Par souci de cohérence, les datations se situent entre 2009 (année du dernier recensement) et 2011 (dernière année complète au moment de la rédaction de ce document). Les données sont issues de sources institutionnelles (DIRECCTE, INSEE, Pôle Emploi, CCI, CMA, CAF, etc.). Notons que les données utilisées sont toutes limitées, notamment par leur champ. Pour exemple, les données de l emploi salarié Unistatis ne concernent pas les salariés de l État et des collectivités locales, les salariés des établissements publics à caractère administratif, les salariés des secteurs agricoles et para-agricoles (champ CCMSA), les employés de maison, le personnel des entreprises publiques à caractère industriel et commercial, des régies départementales ou communales, de certaines sociétés d économie mixte, et les intermittents du spectacle. Autre exemple, les données sur l offre et la demande d emploi sont uniquement celles de Pôle Emploi. Or, on sait que toutes les offres et toutes les demandes ne passent pas obligatoirement par cet organisme. Enfin, toutes les comparaisons ne sont pas possibles suivant la source des données, puisque les classements ne sont pas forcément les mêmes. Pour exemple, l industrie en tant que secteur lié au code NAF n est pas la même qu en tant qu activité liée à la classification Pôle Emploi. Les études et analyses complémentaires L observatoire a réalisé depuis sa création de nombreux documents d études et d analyses (tableaux de bord, études et diagnostics) sur l économie et l emploi. Vous pouvez retrouver toutes les publications sur la page observatoire du site internet de la Maison de l Emploi du Grand Narbonne : 05

6 1. Eléments géographiques 1.1. Typologie territoriale Un territoire agrandi Le périmètre d étude et d intervention de la Maison de l Emploi du Grand Narbonne correspond à celui de la communauté d agglomération du Grand Narbonne. Ce périmètre s est étendu au 1er janvier 2012, passant de 29 à 37 communes avec l intégration de 8 communes de l ancienne Communauté de Communes Corbières Méditerranée. Le Grand Narbonne comprend ainsi, depuis le 1er janvier 2012, 37 communes : Argeliers, Armissan, Bages, Bizanet, Bize Minervois, Caves, Coursan, Cuxac d Aude, Feuilla, Fleury, Ginestas, Gruissan, Leucate, Marcorignan, Mirepeisset, Montredon des Corbières, Moussan, Narbonne, Névian, Ouveillan, La Palme, Peyriac de Mer, Port la Nouvelle, Portel des Corbières, Pouzols Minervois, Raissac d Aude, Roquefort des Corbières, Saint Marcel sur Aude, Saint Nazaire d Aude, Sainte Valière, Sallèles d Aude, Salles d Aude, Sigean, Treilles, Ventenac en Minervois, Villedaigne et Vinassan. Ce territoire est réparti sur 945 km² dans l est audois. Narbonne est non seulement la commune centre de cette agglomération, mais c est également la sous-préfecture de l Aude, et la commune la plus peuplée du département ( habitants) devant Carcassonne ( habitants) (source : Insee recensement 2009). Périmètre du Grand Narbonne-Communauté d agglomération depuis le 1er janvier 2012 Figures 1 et 2 : Cartographies du Grand Narbonne Source : Grand Narbonne Réalisation : Maison de l Emploi du Grand Narbonne 06

7 Un territoire à la géomorphologie variée Le territoire du Grand Narbonne, de par sa diversité géomorphologique, comprend des espaces qui ont des caractéristiques de développement économique très variées. L espace littoral est marqué principalement par une saisonnalité des activités et des populations. Le tourisme y domine. Il y a également une activité autour de la pêche, la conchyliculture et les salins grâce aux étangs (lagunes de Bages, d Ayrolle-Campignol et de Gruissan) et aux ports de pêche (Gruissan, Fleury, Port la Nouvelle), ainsi qu une activité commerciale importante avec le port de commerce de Port la Nouvelle. Les espaces ruraux sont marqués par l agriculture (essentiellement la culture de la vigne qui couvre 90% de la Surface Agricole Utile). Enfin, Narbonne est un espace urbanisé. Elle concentre les activités du tertiaire omniprésentes sur le territoire ainsi que les zones d activités, notamment les zones industrielles. Schématisation de la géomorphologie du Grand Narbonne Figure 3 : Cartographie de la géomorphologie du Grand Narbonne Réalisation : Maison de l Emploi du Grand Narbonne 07

8 1.2. Accès et mobilité Les infrastructures Le Grand Narbonne se situe au carrefour de trois zones d influence : l espace montpelliérain à l est, l espace toulousain à l ouest et l espace catalan au sud. En matière d infrastructures, il combine les axes routiers (A9, A61, et à proximité A75), ferroviaires (TGV, TEOZ, Talgo et Ter avec une gare principale sur Narbonne et trois gares secondaires sur Coursan, Port la Nouvelle et Leucate), et maritimes (Port la Nouvelle et espace méditerranéen). Cela permet une ouverture du territoire que ce soit vers l est (Montpellier, Marseille, Lyon, Paris), vers l ouest (Carcassonne, Toulouse, Bordeaux) ou vers le sud (Perpignan, Barcelone). Répartition territoriale des accès et voies de transport sur le Grand Narbonne Les voies d accès du Grand Narbonne Figure 4 : Cartographie des voies d accès sur le Grand Narbonne Source : Grand Narbonne Réalisation : Maison de l Emploi du Grand Narbonne Les transports Le réseau ferroviaire concentre son activité sur Narbonne avec une gare centrale qui permet les déplacements, et ce, de manière régulière, vers Montpellier et au delà, Carcassonne et au delà, et Perpignan et au delà. C est un axe majeur des déplacements de personnes mais également de marchandises avec une desserte de l espace montpelliérain, toulousain et catalan. De plus, on constate que le réseau ferroviaire incite à la multimodalité avec des services aux particuliers d auto train et aux entreprises de ferroutage, pour ce qui est de la complémentarité train / véhicule motorisé ; mais également un service train / transports en commun de l agglomération avec la Kartatoo et ses tarifs préférentiels qui permet de relier les différentes communes de la région Languedoc Roussillon avec les Trains Express Régionaux (TER) et d emprunter les transports en commun des agglomérations de départ et d arrivée. 08

9 Le Grand Narbonne possède son propre réseau de transports en commun : CITI- BUS. Il comprend 12 lignes inter-urbaines (cf. Cartographie ci-contre) qui relient l ensemble des communes du Grand Narbonne. En complément des dessertes régulières, un service de Transports A la Demande (TAD) peut être mobilisé sur simple réservation téléphonique. Le réseau CITIBUS propose également un service de Transport à la demande pour les Personnes à Mobilité Réduite (TPMR) qui permet aux personnes justifiant d un taux d invalidité égal ou supérieur à 80% d être transportées pour un euro sur tout le territoire. En période estivale, 3 lignes directes sont mises en place entre Narbonne et les plages de Gruissan, Saint Pierre et Narbonne Plage. Les débuts et fin de saison connaissent aussi un renforcement des dessertes. Le réseau CITIBUS comprend également 6 lignes urbaines (cf. Cartographie ci-contre) qui relient les différents quartiers de Narbonne au centre ville. Enfin, une plate-forme multimodale permet aux habitants du Grand Narbonne de bénéficier de la gratuité du parking du parc des sports et de la ligne A servant de lien avec le centre ville. Un service spécifique Bus Cool a été mis en place afin de desservir les établissements scolaires présents sur l ensemble du territoire. Figures 5 et 6 : Cartographies des transports interurbains et urbains du réseau CITIBUS du Grand Narbonne Source : Citibus Réalisation : Citibus 09

10 2. Demographie 2.1. Répartition territoriale de la population Au 1er janvier 2009, le Grand Narbonne compte habitants dont la majorité réside sur Narbonne (42.8%). On observe alors, en dehors de Narbonne, la répartition suivante : - Des communes périurbaines et littorales fortement peuplées : Cuxac 3.6%, Coursan 5%, Gruissan 3.8%, Leucate 3.4%, Port la Nouvelle 4.7% et Sigean 4.4% La répartition de la population sur le Grand Narbonne - Des communes périurbaines et littorales peuplées : Fleury 2.6%, Sallèles 2%, Salles 2.3%, Vinassan 2% - Des communes périurbaines peu peuplées : Argeliers 1.4%, Armissan 1.3%, Bizanet 1%, Ginestas 1.1%, La Palme 1.2%, Moussan 1.5%, Ouveillan 1.8%, St Marcel sur Aude 1.3%, St Nazaire d Aude 1.5% - Des communes de l arrière pays très peu peuplées qui représentent chacune moins d 1% de la population globale du territoire. Figures 7 et 8 Cartographies de la répartition de la population par commune du Grand Narbonne et de la densité Source : INSEE RCP Réalisation : Maison de l Emploi du Grand Narbonne La densité de population sur le Grand Narbonne La densité moyenne du Grand Narbonne est de 139 habitants au km². Lorsqu on observe les densités par commune, on remarque que les populations se concentrent sur : - La commune centre de Narbonne avec 296 hab/km², une densité peu révélatrice de la réelle concentration de la population sur Narbonne «centre» et Narbonne plage. - Les communes périurbaines au nord du territoire qui forment une demi-couronne autour de Narbonne : Vinassan 268hab/km², Coursan 247 hab/km², Salles d Aude 152 hab/ km², Cuxac d Aude 204 hab/km², Sallèles d Aude 196 hab/ km², St Marcel sur Aude 192 hab/km², St Nazaire d Aude 214 hab/km², Marcorignan 208 hab/km et Villedaigne 184 hab/km² - Les communes littorales du sud : Port la Nouvelle 198 hab/km², Leucate 172 hab/km², et Sigean 150 hab/km² L ouest du territoire, et notamment au sud, est beaucoup moins dense. 10

11 2.2. Evolution de la démographie Une population en augmentation Le population du Grand Narbonne ne cesse de s accroître au fil des ans. Elle s élève au dernier recensement 2009 à habitants Evolution de la population du Grand Narbonne depuis 1982 Depuis 1982, elle a été multiplée par 1.4 soit une augmentation de 43% en 25 ans. Entre 1982 et 1999 on constate une forte augmentation de +12.7%, puis un ralentissement entre 1990 et 1999 avec une augmentation de 6.4% de la population, puis une reprise avec une augmentation record de plus de 19%. Cet accroissement démographique est principalement dû au solde migratoire (95% de nouveaux arrivants) ,4% +19, ,7% Figure 9 : Graphique de l évolution de la population du Grand Narbonne depuis 1982 Source : INSEE RCP Les projections d évolution Plusieurs scénarii d évolution sont possibles au regard des augmentations passées : - une évolution basse avec un taux de croissance annuel de 0.7% comme ce fut le cas entre 1990 et On atteindrait, d ici 2030, pratiquement habitants - une évolution moyenne avec un taux de croissance annuel de 1.58% comme ce fut le cas entre 1982 et On atteindrait ainsi, d ici 2030, plus de habitants - une évolution haute avec un taux de croissance annuel de 1.9% comme ce fut le cas entre 1999 et On atteindrait alors plus de habitants d ici 2030 Notons que ces projections ne prennent pas en compte les limites imposées par la capacité d accueil des territoires qui ne cesse de se restreindre à cause, d une part de l urbanisation constante, et, d autre part, du renforcement de certaines réglementations notamment sur les zones inondables Projections de croissance de la population du Grand Narbonne d'ici 2030 Evolution basse +0,7% par an Evolution moyenne +1,58% par an Evolution haute +1,9% par an Figure 10 : Graphique des projections de croissance de population sur le Grand Narbonne d ici 2030 Source : INSEE RCP

12 Une augmentation inégale suivant les territoires ARGELIERS ARMISSAN BAGES BIZANET Augmentation en % des populations communales du Grand Narbonne entre 1999 et 2009 BIZE-MINERVOIS CAVES COURSAN CUXAC-D'AUDE FEUILLA FLEURY D'AUDE GINESTAS GRUISSAN LA PALME LEUCATE MARCORIGNAN MIREPEISSET MONTREDON-DES-CORBIERES MOUSSAN NARBONNE NEVIAN PORT-LA-NOUVELLE Moyenne du GN 19,1% OUVEILLAN PEYRIAC-DE-MER PORTEL-DES-CORBIERES POUZOLS-MINERVOIS RAISSAC-D'AUDE ROQUEFORT-DES-CORBIERES SAINT-MARCEL-SUR-AUDE SAINT-NAZAIRE-D'AUDE SAINTE-VALIERE SALLELES-D'AUDE SALLES-D'AUDE SIGEAN TREILLES VENTENAC-EN-MINERVOIS VILLEDAIGNE VINASSAN On constate que, sur le Grand Narbonne, toutes les communes (hormis Villedaigne) ont vu croître leur population mais pas toutes avec la même intensité. Evolution de la population entre 1999 et 2008 sur le Grand Narbonne L augmentation de la population du Grand Narbonne entre 1999 et 2009 est de plus de 19%. 26 communes sur les 37 que compte l agglomération, soit 70% du territoire, sont au dessus de 19%. Les évolutions les plus notables se situent dans les villages du sud du territoire ainsi que dans ceux du ginestacois. Caves a vu sa population pratiquement doubler en 10 ans (+ 84%) 4 communes ont également vu augmenter leur population de plus de 50% : Saint Nazaire d Aude +66.4%, Mirepeisset +65.5%, Moussan +53.4% et Ventenac en Minervois +50.5%. 10 communes ont connu une augmentation entre 30% et 50% : Argeliers +36.5%, Gruissan +47%, La Palme +31.4%, Leucate +46.2%, Roquefort des Corbières, Ste Valière +38.7%, Sallèles d Aude +35.1%, Salles d Aude +46%, et Sigean 31.2%. Seule Villadaigne connaît une baisse de sa population de -0.8%. Figures 11 et 12 : Graphique et Cartographie de l augmentation en % des populations communales du Grand Narbonne entre 1999 et 2009 Source : INSEE RCP 12

13 2.3. Composantes démographiques Une population âgée Si on observe la pyramide des âges du Grand Narbonne en 2009, on constate que la tranche d âge la plus importante chez les hommes comme chez les femmes est celle des 45 à 59 ans. Elle comprend personnes soit 20.2% de la population territoriale. Autre tranche importante, celle des 30 à 44 ans qui compte personnes soit 18.8% de la population. La base de la pyramide (0 à 14 ans) représente 16.6%, alors que les 15 à 29 ans ne représentent que 15.2% de la population. Les 75 à 89 ans sont également nombreux. Ils représentent 17.9% de la population. 90 ans et plus 75 à 89 ans 60 à 74 ans Pyramide des âges (7 catégories) du Grand Narbonne en 2009 Femmes Hommes Le territoire compte plus de femmes (62 306) que d hommes (57 309). Elles représentent ainsi 52% de la population. Toutefois, on remarque des disparités suivant les âges. Les jeunes hommes (0 à 14 ans) sont plus nombreux ( garçons pour filles), à l instar de la tranche 15 à 29 ans (9 138 hommes pour femmes). Les autres tranches d âge comptent plus de femmes que d hommes notamment à partir de 75 ans. Les femmes représentent plus de 60% des personnes âgées (75 ans et plus). 45 à 59 ans 30 à 44 ans 15 à 29 ans 0 à 14 ans ans et plus 20 à 64 ans Pyramide des âges (3 catégories) du Grand Narbonne en à 19 ans Femmes Hommes Si on segmente la population du Grand Narbonne en 3 catégories : les 0 à 19 ans, les 20 à 64 ans (tranche proche de la population active qui comprend les 15 à 65 ans) et les 65 ans et plus, on constate que les 20 à 64 ans représentent 56% de la population avec personnes dont 51.6% de femmes. Les jeunes (0 à 19 ans) représentent 22.2% de la population avec personnes dont 51.5% d hommes. Les 65 ans et plus représentent, quant à eux, 21.6% de la population avec personnes dont 56.7% de femmes. Figures 13 et 14 : Pyramides des âges du Grand Narbonne en 2009 Source : INSEE RCP Une population vieillissante 3 catégories ont vu croître leur poids dans la population entre 1999 et 2009 : les 45 à 59 ans (+1 point), les 60 à 74 ans (+0.5 point) et les 75 ans et plus (2 points). La tranche la plus importante s est déplacée entre les deux recensements passant des 30 à 44 ans aux 45 à 59 ans qui représentent désormais 20%. 3 catégories ont vu baisser leur poids dans la population entre 1999 et 2009 : les 0 à 14 ans (-1 point), les 15 à 29 ans (-3.5 points), ainsi que les 30 à 44 ans (-1.5 point). Figure 15 : Graphique d évolution de la répartition de la population par tranche d âge entre 1999 et 2009 sur le Grand Narbonne Source : INSEE RCP Evolution de la répartition par tranche d'âge de la population du Grand Narbonne entre 1999 et à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans 75 ans et plus 13

14 3. Le tissu economique 3.1. Nombre d établissements et évolutions Au 1er janvier 2011, le Grand Narbonne compte établissements. Malgré la crise amorcée en 2008, ce chiffre ne cesse de croître, +15.8% entre 2009 et 2011 soit établissements en plus. Les augmentations en nombre les plus importantes concernent Narbonne (+811 établissements en 2 ans), puis Gruissan (+ 147 établissements), Sigean (+ 100 établissements), Cousan, Fleury et Port-la-Nouvelle (+70 établissements en moyenne) Répartition territoriale des établissements Narbonne concentre l activité économique du Grand Narbonne avec plus de établissements sur les que compte le territoire, soit 42.5% de l ensemble des établissements. Les communes littorales ont également un poids significatif dans l économie locale : avec 5.2% des établissements, Gruissan est la deuxième commune la plus importante après Narbonne ; avec 4.7% Leucate regroupe 702 établissements ; avec 3.95% Sigean compte 581 établissements ; avec 3.8% des établissements, Port La Nouvelle compte, notamment grâce à son activité portuaire, 567 établissements. Le littoral apparaît comme un élément clé de l économie du Grand Narbonne. Les communes périurbaines au nord de Narbonne ont également leur importance. Argeliers, Sallèles d Aude, Ouveillan, Cuxac d Aude comptent entre 250 et 350 établissements. Les communes à l ouest du territoire accueillent moins d entreprises (moins de 1.5% voire moins de 0.5% pour les communes de Treilles, Feuilla, Ventenac, Raissac d Aude, et Villedaigne). Répartition par commune des établissements du Grand Narbonne au 1er janvier 2011 Figure 16 : Cartographie de la répartition par commune des établissements du Grand Naronne au 1er janvier 2011 Source : INSEE SIRENE Traitement : Maison de l Emploi du Grand Narbonne 14

15 3.3. Activités économiques Plus de 70% des établissements sont issus du tertiaire (secteur des services) (70.3%). Ce secteur est principalement représenté par les activités de commerce et réparation automobile (18,1%). La part des entreprises de transport et d entreposage est relativement faible (1,7% de l économie locale) eu égard à la situation géostratégique du territoire que ce soit sur terre (axes voyageurs et marchandises Montpellier-Barcelone et Toulouse-Barcelone) ou en mer (port de Port la Nouvelle). A contrario, on constate une surreprésentation des structures hôtelières, résidences de vacances, cafés, et restaurants dans l économie narbonnaise (6.4% contre 4,5% en région), qui s explique par une offre touristique territoriale attrayante notamment grâce aux 50km de plages qu offre le territoire et de grands sites : La Réserve Africaine de Sigean compte plus de visiteurs en 2012, l Ensemble Monumental de Narbonne pratiquement visiteurs, l Oulibo plus visiteurs, et l espace ludique d Espace de Liberté à Narbonne qui compte personnes. Répartition par secteur des établissements du Grand Narbonne au 1er janvier 2011 Autres services 39,5% Agriculture, viticulture 18,3% Activités spécialisées, scientifiques et techniques 1% Industrie 4,7% Construction 10,2% Transport et entreprosage 1,7% Commerce et réparation automobile 18,1% Hôtellerie Restauration 6,4% Figure 17 : Graphique de la répartition par secteur des établissements du Grand Narbonne au 1er janvier 2011 Source : INSEE SIRENE Le poids de l agriculture dans l économie locale reste important, essentiellement au travers de la culture de la vigne, avec 18.3% des établissements recensés. On constate qu à chaque intégration de nouvelles communes dans le périmètre du Grand Narbonne, ce poids augmente (16.9% sur le périmètre 2010, 17.5% sur le périmètre 2011 et plus de 18% sur le périmètre 2012), réaffirmant l importance des territoires ruraux et de leurs activités spécifiques dans l économie. Autres points importants : l industrie est sous-représentée, avec seulement 4,7% des établissements du Grand Narbonne, et ce sont essentiellement des industries manufacturières ; alors que le secteur de la construction est toujours dynamique avec 10.2% des établissements du territoire malgré la crise en cours. 15

16 3.4. Taille des établissements Caractéristique du territoire, l immense majorité des établissements est composée d entreprises de petite taille. 96.1% comptent moins de 10 salariés. 73.7% n ont même aucun salarié. Les Très Petites Entreprises (moins de 20 salariés) représentent pratiquement la totalité des établissements ( établissements soit 98%). 187 établissements comptent entre 20 et 49 salariés, ce sont les moyennes entreprises du territoire. Seules 98 structures emploient plus de 50 salariés, ce qui représente moins d 1% du tissu économique. Sans salarié 73,7% Répartition par taille des établissements du Grand Narbonne au 1er janvier à 2 salariés 13% 3 à 5 salariés 6,3% 6 à 9 salariés 3,1% 20 à 49 salariés 1,2% 10 à 19 salariés 2% 50 salariés et plus 0,6% Figure 18 : Graphique de répartition par taille des établissements du Grand Narbonne au 1er janvier 2011 Source : INSEE SIRENE 4. Les caractéristiques de l emploi 4.1. Nombre d emplois salariés et évolutions Une reprise de l emploi Le Grand Narbonne compte, au 31 décembre 2010, emplois salariés, soit une reprise de 3.8% de l emploi salarié par rapport à 2009, après une baisse entre 2008 et 2009 de 6.2%. Si on observe l évolution depuis 2000, le nombre d emplois salariés a augmenté de +25%, soit emplois salariés supplémentaires Une baisse des établissements employeurs Alors que l emploi salarié augmente, le nombre d établissements employeurs baisse. On compte sur le Grand Narbonne, au 31 décembre 2010, établissements employeurs, soit une baisse de 1.8% (- 62 établissements) depuis Cependant si on observe l évolution depuis 2000, le nombre d établissements a augmenté de 21.8% avec 600 établissements supplémentaires. *Ne comprend pas : les salariés de l État et des collectivités locales, les salariés des établissements publics à caractère administratif, les salariés des secteurs agricoles et para-agricoles (champ CCMSA), les employés de maison, le personnel des entreprises publiques à caractère industriel et commercial, des régies départementales ou communales, de certaines sociétés d économie mixte, et les intermittents du spectacle Répartition territoriale des emplois salariés Narbonne concentre les emplois salariés. La commune comprend emplois salariés soit 72.4% de l ensemble des emplois de l agglomération. La commune de Port-la-Nouvelle a également un poids important dans l emploi local avec emplois salariés soit 4.75% des emplois du territoire. Montredon-des Corbières, grâce à sa zone d activité, comprend 722 emplois salariés soit 3.2%. On remarque que les communes périurbaines ont aussi un poids important : Coursan et Cuxac représentent chacune 2% des emplois salariés, tout comme les communes littorales de Gruissan, Leucate voire Sigean en retrait. Les communes de Fleury, Saint Marcel, Sallèles, Salles et Vinassan comptent, quant à elles, entre 0.5% et 1% de l emploi salarié. Désertée, la façade ouest du territoire du nord au sud compte moins de 0.5% des emplois salariés par commune, voire aucun pour la commune de Feuilla. 16

17 Répartition par commune des emplois salariés du Grand Narbonne au 31 décembre 2010 Figure 18 : Graphique de répartition par commune des emplois salariés du Grand Narbonne au 31 décembre 2010 Source : Unistatis 4.3. Activités salariées 79.3% des emplois salariés appartiennent au secteur tertiaire. Il s agit notamment d emplois salariés du commerce et de la réparation automobile (5 602 emplois salariés soit pratiquement 25% des emplois), ainsi que ceux de l hôtellerie-restauration (1 787 emplois salariés soit 8%). Le secteur secondaire représente 20.5% des emplois salariés. La construction est le secteur le plus important du secondaire. Il représente 12% de l ensemble des emplois salariés avec emplois salariés. De son côté, l industrie représente 8.5% de l emploi salarié avec emplois salariés. Figure 19 : Graphique de répartition par secteur des emplois salariés du Grand Narbonne au 31 décembre 2010 Source : Unistatis Activités spécialisées, scientifiques et techniques 13,5% Transport et entreprosage 8,5% Autres services 24,5% Répartition par secteur des emplois salariés du Grand Narbonne au 31 décembre 2010 Hôtellerie Restauration 8% Industrie 8,5% Commerce et Réparation automobile 24,8% Construction 12% 17

18 4.4. Offres d emploi Les secteurs porteurs On compte, en moyenne par trimestre, sur l année 2011, sur le bassin d emploi de Narbonne, offres d emploi salarié déposées à Pôle Emploi, et sur l année, offres collectées. Elles concernent essentiellement le secteur tertiaire (Plus de offres sur l année soit 76% de l ensemble des offres du bassin). Le secteur secondaire représente 16.3% des offres (11.8% pour la construction et 4.5% pour l industrie). Le secteur primaire, quant à lui, représente 7.8% des offres collectées en 2011 par Pôle Emploi. Le premier secteur d activité à recruter est celui de l hôtellerie, restauration, tourisme, loisirs et animation avec pratiquement offres sur l année, soit 23.2%. 40% des offres sont proposées au 2ème trimestre avant la saison touristique. De plus on peut estimer que l offre est encore plus importante, le système de recrutement du secteur ne passant pas forçément par les rouages de Pôle Emploi. Le deuxième secteur d activité à recruter, également tertaire, est celui du commerce, de la vente et de la grande distribution qui compte environ 1750 offres sur l année, offres réparties de manière plus ou moins égales sur les 4 trimestres. Le troisième secteur à recruter est celui de la construction, bâtiment et travaux publics. Malgré les difficultés du secteur, celui-ci recrute massivement avec plus de offres sur l année et ce, de manière égale, tout au long de l année. Répartition par secteur des offres d'emploi déposées à Pôle Emploi sur l'année 2011 sur le bassin d'emploi de Narbonne Hôtellerie, restauration, tourisme, loisirs et animation Commerce, vente et grande distribution Construction, bâtiment et travaux publics Services à la personne et à la collectivité Transport et logistique Agriculture Installation et maintenance Industrie Support à l'entreprise Santé Banque, assurance, immobilier Arts et façonnage d'art Figure 20 : Graphique de répartition par secteur à Pôle Emploi sur le bassin d emploi de Narbonne en 2011 Source : Pôle Emploi Les métiers qui recrutent Communication, média et multimédia Spectacle On compte une dizaine de métiers qui proposent plus de 200 offres par an, sur le bassin d emploi de Narbonne, en Ils appartiennent majoritairement au secteur tertiaire et notamment à l hôtellerie, restauration, tourisme, loisirs et animation (3 métiers sur 10) ainsi qu au commerce (2 métiers sur 10). 2 métiers sont particulièrement proposés et ils concernent le secteur de la restauration : personnel de cuisine et service en restauration. Ils regroupent, à eux deux, plus de 10% des offres d emploi salarié collectées par Pôle Emploi en métiers comptent entre 300 et 400 offres sur l année et ce, dans des secteurs très variés : le transport et l entreprosage avec le métier de magasinage et préparation de commandes (400 offres sur l année soit 3.7%), de nouveau la restauration avec le métier de personnel polyvalent en restauration (388 offres sur l année soit 3.6%), le commerce avec le métier de relation commerciale grands comptes et entreprises (375 offres sur l année soit 3.5%), et les services aux entreprises à travers le métier de nettoyage de locaux (322 offres sur l année soit 3%). Nbre d'offres en 2011 G1602 Personnel de cuisine 597 G1803 Service en restauration 539 N1103 Magasinage et préparation de commandes 400 G1603 Personnel polyvalent en restauration 388 D1402 Relation commerciale grands comptes et entreprises 375 K2204 Nettoyage de locaux 322 F1703 Maçonnerie 283 A1203 Entretien des espaces verts 255 I1203 Maintenance des bâtiments et des locaux 216 D1505 Personnel de caisse 214 Figure 21 : Tableau des 10 métiers les plus proposés en 2011 sur le bassin d emploi de Narbonne Source : Pôle Emploi 18

19 Les Besoins en Main d Oeuvre (BMO) Chaque année, Pôle Emploi mène une enquête sur les intentions de recrutement des établissements pour l année à venir : l enquête BMO. Sur le bassin d emploi de Narbonne, on compte projets de recrutement pour Figure 22 et 23 : Tableaux des projets de recrutement sur le bassin d emploi en 2012 Source : Pôle Emploi 19

20 5. L accès à l emploi 5.1. Demande d emploi Un chômage en hausse Durant l année 2011, le taux de chômage a globalement augmenté que ce soit en France, sur la région, le département et même la zone d emploi, et ce, malgré une baisse au 2ème trimestre. Evolution par territoire des taux de chômage sur l'année 2011 Zone d'emploi de Narbonne Languedoc Roussillon Aude France métropolitaine La zone d emploi de Narbonne est ainsi passée de 14% à 14.4%, soit une augmentation de 0.4 point sur l année. Ce taux demeure toujours élevé, comparé au département, la région ou la France. Toutefois, on constate qu il suit la même évolution que les autres taux de chômage sur l année : +0.2 point en France, +0.4 point sur le Languedoc Roussillon, +0.3 sur le département audois Figure 24 : Graphique de l évolution par territoire (zone d emploi, département, région, France) du taux de chômage sur l année Source : DIRECCTE LR 9 T T T T Des typologies variées de demandeurs Les femmes sont plus nombreuses que les hommes parmi les demandeurs d emploi inscrits en 2011 et ce, quel que soit le trimestre choisi. Les écarts vont de 183 femmes en plus au 1er trimestre à 569 femmes en plus au 3ème trimestre. Ainsi on constate que, lors de la forte augmentation des inscriptions au 3ème trimestre 2011, les femmes ont été plus touchées que les hommes, bien que l écart se soit réduit au 4ème trimestre (280 femmes de plus que d hommes). Figure 25 : Graphique de répartition par sexe des demandeurs d emploi sur le Grand Narbonne au cours de l année 2011 Source : Pôle Emploi Evolution du nombre de demandeurs d'emploi sur le bassin d'emploi de Narbonne en 2011 avec répartition par sexe Hommes Femmes T T T T Répartition par tranche d'âge des demandeurs d'emploi du bassin d'emploi de Narbonne en moyenne en 2011 Moins de 25 ans 15% En outre, au niveau de la répartition par âge, on remarque, qu en moyenne par trimestre sur le Grand Narbonne en 2011, plus d 1 demandeur sur 5 a 50 ans et plus (22%) alors que les moins de 25 ans représentent moins d 1 demandeur sur 6 (15%). Les 25 à 49 ans demeurent les plus nombreux. Ils représentent en moyenne 65% des demandeurs d emploi du territoire. 26 à 49 ans 63% 50 ans et plus 22% Figure 26 : Graphique de répartition par âge des demandeurs d emploi du Grand Narbonne en moyenne par trimestre sur l année 2011 Source : Pôle Emploi 20

Appel à projets 2013 Bénéficiaires

Appel à projets 2013 Bénéficiaires Appel à projets 2013 Bénéficiaires Réalisé avec la collaboration de : UT DIRECCTE de l Aude, Conseil Général de l Aude, Communauté d Agglomération Le Grand Narbonne, Pôle Emploi, CCAS de Narbonne, Mission

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

ETABLISSEMENT FORMATIONS PERIODE MINI STAGE PERSONNE A CONTACTER Tel. ETABLISSEMENT FORMATIONS PERIODE MINI STAGE PERSONNE A CONTACTER Tel JPO

ETABLISSEMENT FORMATIONS PERIODE MINI STAGE PERSONNE A CONTACTER Tel. ETABLISSEMENT FORMATIONS PERIODE MINI STAGE PERSONNE A CONTACTER Tel JPO Carcassonne Castelnaudary Limoux Narbonne 2012 MINI STAGES ET Journées Portes Ouvertes Des Etablissements Publics de l AUDE document interne pour les établissements - S il y a des demandes spécifiques,

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2014 Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE.

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DES METIERS TERRITORIAUX Tourisme Espaces verts gestion des eaux Mécanique

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Repères & Analyses Études

Repères & Analyses Études Décembre 2013 - Hors série service études, veille et prospective Repères & Analyses Études Direction régionale Nord - Pas de Calais Sommaire Dynamisme économique Analyse Chiffres clés Démographie des établissements

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

sur le territoire de Saint-Malo Agglomération

sur le territoire de Saint-Malo Agglomération ...... LA... LA......... 1 Les effectifs scolaires du 1 er et 2 nd degré sur le territoire de Agglomération a Les établissements scolaires, maternelles et primaires Établissements maternelles publics et

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Liste des CAP prioritaires pour les 3 e générales, 2 des, 3 e d'insertion, CIPPA et pour les 3 e SEGPA (EREA et Montesoro)

Liste des CAP prioritaires pour les 3 e générales, 2 des, 3 e d'insertion, CIPPA et pour les 3 e SEGPA (EREA et Montesoro) ANNEXE 3-0 POST-3e Liste des CAP prioritaires pour les 3 e générales, 2 des, 3 e d'insertion, CIPPA et pour les 3 e SEGPA (EREA et Montesoro) 3 e DP6, d'insertion et CIPPA 3 e SEGPA 3 e générale et 2 de

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

M é t e i e t r d s e d l e a l R H e ô s t t a e u l l r e a r t i i e o n N 2 5

M é t e i e t r d s e d l e a l R H e ô s t t a e u l l r e a r t i i e o n N 2 5 M é t i e r s d e l H ô t e l l e r i e e t d e l a R e s t a u r a t i o n N 2 5 Faites de votre D O S S I E R D U M O I S Les Métiers de l Hôtellerie 2 L hôtellerie et la restauration sont des secteurs

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006 PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 7-11 Zone d emploi de Tarbes AVRIL 6 Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi Fonds social européen Dernières tendances en

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

BAC PRO de spécialités identiques

BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 04/07/2013 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE

LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE Septembre 2011 Zoom sur les métiers exercés dans la Branche 1[ ENJEUX ET PISTES DE TRAVAIL Les enjeux identifiés par le Groupe Domaine «Secteurs Economiques

Plus en détail

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs»

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» N 3 N - Septembre 46 - Novembre2009 201 2 Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» Tableau de bord Emploi Formation Le Contrat d Objectifs Territorial «Métiers

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

et projet de vie DrépanOcytOse Orientations scolaire et professionnelle Réseau Ouest Francilien de Soins des Enfants Drépanocytaires www.rofsed.

et projet de vie DrépanOcytOse Orientations scolaire et professionnelle Réseau Ouest Francilien de Soins des Enfants Drépanocytaires www.rofsed. DrépanOcytOse et projet de vie Orientations scolaire et professionnelle Réseau Ouest Francilien de Soins des Enfants Drépanocytaires HÔPITAL NECKER - ENFANTS MALADES 149, RUE DE SÈVRES, 75743 PARIS CEDEX

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE 2014 2015 CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (AFPA, CCI, CMA, CNAM, DRAAF, GRETA et Universités) REGION ALSACE DIRECTION DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Service

Plus en détail

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION - Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION PRÉAMBULE Le secteur des services à la personne a connu une croissance très rapide

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

LivretForumAmbitions.indd 2 16/12/2011 14:36:07

LivretForumAmbitions.indd 2 16/12/2011 14:36:07 LivretForumAmbitions.indd 1 16/12/2011 14:36:07 LivretForumAmbitions.indd 2 16/12/2011 14:36:07 Présentation Les Lycées partenaires, le Bureau Information Jeunesse et le Centre d Information et d Orientation

Plus en détail

Document élaboré et édité par le CIO d'epinal - mai 2013. Source : Le guide de l'apprentissage - rentrée 2013 - ONISEP Alsace

Document élaboré et édité par le CIO d'epinal - mai 2013. Source : Le guide de l'apprentissage - rentrée 2013 - ONISEP Alsace Document élaboré et édité par le CIO d'epinal - mai 2013. Source : Le guide de l'apprentissage - rentrée 2013 - ONISEP Alsace Pourquoi choisir de se former en apprentissage? UN GRAND CHOIX DE MÉTIERS

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

FORUM des FORMATIONS et des METIERS

FORUM des FORMATIONS et des METIERS BASSIN D EDUCATION ET DE FORMATION DE TOULON FORUM des FORMATIONS et des METIERS Samedi 7 février 2015 de 8 heures à 12 heures 30 au Lycée Dumont d Urville 212, Avenue Amiral Jaujard 83000 TOULON Tel :

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Management des relations commerciales / Lieux Lieux de formation de formation : Aurillac, : Clermont-Ferrand et et Brioude Vichy Objectifs

Plus en détail

Métiers porteurs? Les niveaux de diplômes de l'education Nationale sont donnés à titre indicatif.

Métiers porteurs? Les niveaux de diplômes de l'education Nationale sont donnés à titre indicatif. Observatoire de l Emploi, des Qualifications, des Salaires et de la Formation LES MéTIERS PORTEURS OBSERVATOIRE édition 2014 Les «métiers porteurs» sont des métiers en manque de main-d œuvre en Nouvelle-Calédonie.

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE.

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. SNCF RECRUTE SUR SNCF.COM/FR/ALTERNANCE L ALTERNANCE EST POSSIBLE CHEZ SNCF Soit dans le cadre de dispositifs de formation organisés

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017)

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) LOT INTITULE DU PARCOURS DEPARTEMENT PLACES /AN TYPE DE CERTIFICATION TYPE DE CERTIFICATION INTITULE CERTIFICATION

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE ETUDE ET PROPOSITIONS SEPTEMBRE 2010 SOUS LA PRESIDENCE DE : Bruno BERTHIER, Président du CCC COMITE DE PILOTAGE : Bernard BELLER, GAM BNP Paribas Bruno BERTRAND,

Plus en détail

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers DEFICIT FONCIER : DEFINITION Le propriétaire d un bien immobilier mis en location se retrouve en situation de déficit foncier lorsque ses charges annuelles de

Plus en détail

Contrairement à une formation classique, le dispositif

Contrairement à une formation classique, le dispositif Repères HORS SERIE EMPLOI FORMATION n 21 - Juillet 2014 Les parcours VAE en Haute-Normandie Contrairement à une formation classique, le dispositif de la Validation des Acquis de l Expérience offre des

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

BEP Métiers des services administratifs. BEP Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants CAP Préparation et Réalisation d'ouvrages Electriques

BEP Métiers des services administratifs. BEP Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants CAP Préparation et Réalisation d'ouvrages Electriques LISTE DES BACS PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE Intitulé du Bac Pro BAC PRO Accompagnement, soins et services à la personne BEP Carrières Sanitaires et Sociales (abrogé à cette session 2012) BEP Accompagnement,

Plus en détail

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées GFE 18A Dans les domaines Nettoyage Assainissement Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006 Dossier

Plus en détail

Bac après Bac Alternance ou statut étudiant

Bac après Bac Alternance ou statut étudiant Guide des formations Bac après Bac Alternance ou statut étudiant EDITO Formations CCI, Bac à Bac + 5 L énergie de la réussite C est une réalité. Avec un diplôme de valeur en poche et reconnu, les jeunes

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

L offre de formation. des Lycées. Professionnels. de l Essonne. Cliquez ici pour voir la carte des formations. CIO Evry, janvier 2014

L offre de formation. des Lycées. Professionnels. de l Essonne. Cliquez ici pour voir la carte des formations. CIO Evry, janvier 2014 L offre de formation Cliquez ici pour voir la carte des formations des Lycées Professionnels de l Essonne Cio Evry, janvier 2014 LP Henry Poincaré Palaiseau LP Jean Perrin Longjumeau LP Clément Ader Athis-Mons

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE REPÈRES & ANALYSES AVRIL 215 PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO LORRAINE / 215 2 BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE

Plus en détail

Diagnostic régional emploi-formation

Diagnostic régional emploi-formation GREF Bretagne Diagnostic régional emploi-formation Contribution à l'élaboration du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles Mai 2011 Contrat de projets Etat-Région Sommaire

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse Une offre complète de 60 boutiques au cœur d un projet urbain ambitieux Toulouse Métropole une agglomération dynamique Croissance démographique la plus élevée d Europe

Plus en détail

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE.

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. SNCF RECRUTE SUR SNCF.COM/FR/ALTERNANCE L ALTERNANCE EST POSSIBLE CHEZ SNCF Soit dans le cadre de dispositifs de formation organisés

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL POUR L EMPLOI ET LA FORMATION

DIAGNOSTIC TERRITORIAL POUR L EMPLOI ET LA FORMATION DIAGNOSTIC TERRITORIAL POUR L EMPLOI ET LA FORMATION PAYS D ANCENIS - 29 Ce diagnostic territorial pour l emploi et la formation vise à construire une vision partagée actualisée du Pays d'ancenis. Dans

Plus en détail

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Réunion du Service Public de l Emploi Départemental (SPED) Séminaire de travail thématique Préfecture de la région d Île-de-France Préfecture

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

CALENDRIER DES MINI STAGES ET JOURNEES PORTES OUVERTES Fin 3 ème

CALENDRIER DES MINI STAGES ET JOURNEES PORTES OUVERTES Fin 3 ème CALENDRIER DES MINI STAGES ET JOURNEES PORTES OUVERTES Fin 3 ème Les inscriptions auprès de M STRULLU sont à déposer au plus tard UNE SEMAINE avant la date du mini-stage Etablissements Mini Stages Journées

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Mai 2011 Contrat de plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

APRES LA 3e. CIO de Fontainebleau

APRES LA 3e. CIO de Fontainebleau APRES LA 3e CIO de Fontainebleau Après la 3ème Voie Générale Voie Technologique Voie Professionnelle Lycée Général et Technologique Lycée Professionnel Ou Apprentissage 3ème La Voie Professionnelle BTS

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS VILLE DATE FORMATIONS CFA DINAH DERYCKE 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D ASCQ Tél : 03 20 19 66 81 22 mars 2013 23 mars 2013 CAP employé de vente

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Enquête régionale auprès des entreprises agréées 2010 Services à la personne Midi-Pyrénées En France : > 390 000 emplois créés depuis 2005 > Près de 2 millions de salariés dans les services à la personne

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS CFA DINAH DERYCKE VILLE DATE FORMATIONS 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE Tél : 03 20 19 66 62 / 03 20 19 66 61 / 03 20 19 66 67 ufa.derycke@ac-lille.fr

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Les métiers de la maintenance industrielle

Les métiers de la maintenance industrielle L A L E T T R E D E L o r e f Bulletin d information de l Observatoire Régional Emploi-Formation Décembre 2007 n 20 Les métiers de la maintenance industrielle La Région Réunion définit, au travers du Plan

Plus en détail

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES Décembre 2013 Diagnostic de l emploi et de la formation dans le spectacle vivant et l audiovisuel en Rhône-Alpes

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Handisup juin 2015: Extrait de la liste des profils de jeunes diplômés en situation de handicap en recherche d'expériences professionnelles

Handisup juin 2015: Extrait de la liste des profils de jeunes diplômés en situation de handicap en recherche d'expériences professionnelles Handisup juin 2015: Extrait de la liste des profils de jeunes diplômés en situation de handicap en recherche d'expériences professionnelles Accueillir un jeune en situation de handicap pour une alternance

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Certificat d aptitude professionnelle (CAPA) Production, utilisation des matériels (PAUM) en 2008 - Enquête 2011

Plus en détail

SOMMAIRE DOMAINE ECONOMIE - GESTION

SOMMAIRE DOMAINE ECONOMIE - GESTION SOMMAIRE DOMAINE ECONOMIE - GESTION Mention Assurance, Banque, Finance Spécialité Chargé de la clientèle bancassurance... 1 Spécialité Valorisation des actifs financiers : Métiers du back-office... 12

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail