Table des matières. 3 Mot du directeur. 5 Bilan Statistiques. 40 Données financières. 42 Organigramme de la Direction de l enseignement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. 3 Mot du directeur. 5 Bilan 2013-2014. 16 Statistiques. 40 Données financières. 42 Organigramme de la Direction de l enseignement"

Transcription

1

2 Table des matières 3 Mot du directeur 5 Bilan Statistiques 40 Données financières 42 Organigramme de la Direction de l enseignement

3 Mot du directeur de l enseignement Depuis plusieurs années, la mission d enseignement de l HMR subissait des compressions en ressources humaines et financières et accusait un important déficit budgétaire. En , la donne a changé. L HMR a reconnu l enseignement comme une zone de fragilité et a décidé de rehausser sa base budgétaire à la hauteur des activités des trois dernières années. Par ailleurs, les travaux d un comité de révision du financement universitaire que je présidais ont amené l Université de Montréal à modifier son mode de distribution des subventions à l enseignement clinique. L HMR recevra dorénavant un financement plus important qui nous permettra de continuer à offrir un enseignement de qualité et des infrastructures accueillantes aux quelque stagiaires qui fréquentent annuellement notre établissement. Des développements significatifs ne peuvent toutefois se réaliser sans le soutien constant et généreux de la Fondation HMR, qui a encore cette année contribué à nos projets pour une somme de $, dont près de la moitié a servi à aménager les espaces d enseignement de la toute nouvelle Unité de médecine familiale au troisième étage du pavillon Rosemont. Nous remercions chaleureusement les dirigeants de la Fondation pour leur appui indispensable à la mission d enseignement de l HMR. Vous pourrez apprécier dans les pages suivantes le bilan de nos réalisations de Je tiens à remercier toutes les personnes impliquées dans les nombreuses activités d enseignement de l HMR. Je remercie en particulier les représentants de toutes les directions, départements et programmes-clientèles qui siègent au comité interdirections en enseignement. Leur contribution et leur engagement assurent la cohérence de notre action. Enfin, un coup de chapeau reconnaissant à madame Odette Roy, Ph.D., adjointe à la DSIPSSS, volets clinique et recherche. Docteure Roy célèbre cette année le 10 e anniversaire du Centre d excellence en soins infirmiers (CESI), qu elle a créé et qu elle dirige depuis le tout début. Par ses travaux de recherche et ses activités d enseignement, elle apporte une contribution inestimable et un rayonnement hors du commun à l HMR, et ce, tant au sein de l établissement qu en celui de la Faculté, du réseau universitaire et de la communauté internationale, notamment à travers sa collaboration avec le SIDIIEF et l Université de Bordeaux. Merci D re Roy pour le leadership que vous exercez et l expertise que vous développez! Alain Bonnardeaux, M.D. 3

4 Mission et objectifs Les soins, l enseignement et la recherche sont les trois missions de notre établissement. Nous adhérons pleinement à la mission, à la vision et aux valeurs de l HMR : Mission «Ensemble, offrir des soins de qualité à nos patients par des pratiques cliniques novatrices et collaboratives, intégrant le partage des connaissances, l enseignement et la recherche.» Vision «Être un milieu de santé et d enseignement dynamique, novateur et attrayant visant l excellence.» Valeurs Le patient et son bien-être ; Le respect ; La compétence ; La responsabilisation ; La reconnaissance ; L innovation. Objectifs Dans la planification stratégique de l HMR, l enjeu 2 concerne le leadership en enseignement au sein du réseau universitaire. De cet enjeu découlent nos objectifs : Assurer une présence optimale de l HMR aux activités du Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) et de l Université de Montréal (UdeM) ; Développer nos infrastructures d enseignement et de formation du personnel, puis planifier leur intégration au Centre du Savoir ; Développer la capacité d attraction de l HMR comme milieu de stage pour toutes les disciplines des sciences de la santé ; Mettre en place des structures et des activités d enseignement visant le développement des compétences et des pratiques collaboratives. 4

5 Mission universitaire Au cours de l année , l HMR a poursuivi son implication dans les comités et travaux du RUIS et de l UdeM. En effet, des directeurs, adjoints ou autres représentants de l HMR ont notamment participé à cinq comités que nous estimions stratégiques pour notre mission d enseignement : Comité des pratiques collaboratives et formation interprofessionnelle (RUIS) Nous avons participé à l élaboration du document de référence Pratique collaborative : engagement et leadership et du Guide d implantation du partenariat de soins et de services. Différents projets sont également en cours pour promouvoir et soutenir les pratiques collaboratives dans notre établissement. Le développement d un protocole de prévention et de traitement des plaies est un exemple du travail collaboratif d une équipe clinique interdisciplinaire. Comité de coordination universitaire de l enseignement dans les centres hospitaliers Nous avons présidé le sous-comité de révision du contrat d affiliation avec l UdeM, de même que le sous-comité sur la révision du mode de distribution des subventions à l enseignement clinique. Le fait que notre directeur de l enseignement ait dirigé les travaux de ces deux sous-comités nous aura permis de faire des gains intéressants. Nous avons notamment pu obtenir un meilleur financement du soutien à l enseignement, c est-à-dire une somme additionnelle de quelque $ par année. Nous avons également participé activement au sous-comité sur l interprétation de l entente collective des résidents, où nous partageons notre expérience avec les directions de l enseignement des autres centres hospitaliers dans le but d enrichir et d harmoniser nos pratiques. Comité du réseau infirmier (Faculté des sciences infirmières) Nous participons au projet de recherche visant le développement d un portail en oncologie pour lequel D re Odette Roy, chercheure et responsable du Centre d excellence en soins infirmiers de l HMR, et deux autres professeures de la Faculté des sciences infirmières se sont vu octroyer une subvention de plus d un demi-million de dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Fonds de recherche en santé du Québec (FRQS). Ce projet constitue une innovation clinique en oncologie qui veut soutenir les transferts des connaissances par l utilisation des nouvelles technologies. La Direction de l enseignement soutient cet important projet par un prêt de service de sa chef bibliothécaire, madame Hélène Lauzon. 5Bilan

6 Bilan Colloque du RUIS,12 novembre 2013 Nous avons par ailleurs participé à l organisation du colloque du RUIS de l UdeM tenu à l HMR le 12 novembre 2013 et portant sur les télésoins à domicile. L équipe du Service régional de soins à domicile pour malades pulmonaires chroniques (SRSAD) de l HMR était à l honneur dans cette activité qui réunissait quelque 120 personnes. Elle y a présenté ses protocoles cliniques et démontré par ses témoignages comment la surveillance clinique et l enseignement à distance des télésoins permettent aux patients de mieux prendre en charge leur maladie. Avec les données complètes de l état de santé du patient disponibles quotidiennement, l intervention de l infirmière se fait de manière efficace au bon moment. Comité du programme des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) Nous participons aux comités de programme des IPS tant en néphrologie qu en première ligne. Nous avons contribué significativement à la mise à jour de la préparation de stage de janvier 2015 pour les IPS de néphrologie en collaboration avec la Faculté de médecine et la Faculté des sciences infirmières. Comité de gestion de la Maîtrise en pharmacothérapie avancée Nous avons obtenu l agrément du Conseil canadien de la résidence en pharmacie d hôpital jusqu en 2017 et reçu 60 demandes d admission au programme pour Une journée portes ouvertes a été tenue le 29 avril Nous contribuons enfin à l élaboration d un programme de résidence en clinique d oncologie. Il faut aussi souligner la participation importante de quatre équipes cliniques de l HMR aux travaux du programme Partenaires de soins chapeauté par le Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS) de l UdeM. Dans le cadre de ce programme, différents projets d amélioration continue et de collaboration incluant des patients partenaires ont été réalisés selon la méthode, les cycles et les échéanciers proposés par le CPASS. Le comité des pratiques professionnelles de l HMR assurera le suivi du projet en La Direction de l enseignement a quant à elle poursuivi avec les médecins professeurs l adaptation des stages des externes en fonction de la réforme du programme de médecine qui est en cours à l UdeM et qui se poursuivra en Il s agit d une transformation importante du cheminement de ces quelque 700 stagiaires que nous

7 recevons annuellement pour former la relève en médecine. En tant que milieu d enseignement clinique de l UdeM, notre établissement a d ailleurs fait l objet d une visite d agrément du 7 au 11 avril 2014 pour qu on détermine s il était conforme aux normes générales d agrément du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, du Collège des médecins de famille du Canada et du Collège des médecins du Québec. L HMR a négocié un nouveau contrat d affiliation avec l UdeM en , lequel a été approuvé par notre conseil d administration et par l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Des discussions sont en cours entre l UdeM et le ministère de la Santé en vue de la signature de ce contrat. Le texte de ce nouveau contrat a été simplifié, notamment pour que le nombre de stagiaires que l on forme ne soit pas établi des années à l avance, mais qu il tienne plutôt compte de notre capacité d accueil annuelle et de la qualité de formation attendue. Le développement de nouvelles responsabilités d enseignement (centres de simulation, Télésanté, programmes de développement professionnel continu, notamment) sera laissé à la discrétion de l établissement puisque aucun financement additionnel n a été prévu à cette fin. Enfin, les mécanismes de reddition de compte ont été précisés et nuancés pour assurer une transparence et une collaboration réciproques. Clientèles étudiantes L année scolaire , qui s est terminée le 30 juin 2014, s inscrit dans la continuité des dernières années, c est-à-dire dans un contexte de croissance constante du nombre de stagiaires, qui dépasse maintenant les par année. Les statistiques des pages 21 à 28 démontrent en effet que nous avons accueilli stagiaires ; il s agit d une augmentation de 2 % en équivalents temps complet par rapport à l an dernier. Il faut cependant préciser que l augmentation réelle est plus importante, mais que l UdeM a modifié sa méthode de calcul des équivalents temps complet à des fins de financement, ce qui réduit légèrement le résultat du calcul de la charge d enseignement. Nous avons accueilli 590 médecins résidents en stage à l HMR en , ce qui représente une hausse de 1 % par rapport à l an dernier. Les politiques gouvernementales visant à accroître le nombre de médecins de famille et à diminuer le nombre de médecins spécialistes se sont d ailleurs traduites par une hausse de 17 % des équivalents temps complet en médecine familiale. Accueil des nouveaux résidents, 1 er juillet Bilan

8 Bilan Le nombre des stagiaires infirmières a aussi crû de 23 % au niveau collégial et de 21 % au niveau du baccalauréat en équivalents temps complet. En ce qui a trait aux études de deuxième cycle en sciences infirmières, l HMR a plus que doublé sa capacité d accueil : il peut maintenant recevoir cinq infirmières praticiennes spécialisées de première ligne (IPSPL) stagiaires. Leurs stages d une durée de six mois ont été réalisés sous la supervision des médecins de l unité de médecine familiale et des IPSPL Claudine Ahern et Caroline Deneault. Le Centre d excellence en soins infirmiers de l HMR a enfin accueilli quatre stagiaires à la maîtrise en sciences infirmières sous la supervision de D re Odette Roy, de Nicole Tremblay, infirmière clinicienne en soins infirmiers au programme-clientèle d oncologie, ainsi que de Christine Lapointe, IPS en néphrologie. Au Département de pharmacie, les journées portes ouvertes ont permis de mieux faire connaître le dynamisme de ce milieu de stage et d accroître le nombre de résidents accueillis. Enfin, du côté de la Direction de la recherche, la clientèle est globalement stable. On observe cependant une diminution du nombre d étudiants au baccalauréat et une augmentation de ceux qui sont au doctorat. D re Danielle Lamer et un groupe d étudiants 8 L HMR accorde une grande importance au recrutement et à l embauche de stagiaires dans toutes les disciplines de la santé. Avec le soutien de la Fondation HMR et de la Banque TD, les programmes de bourses du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP), du conseil multidisciplinaire (CM) et de la Direction des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des soins et services (DSIPSSS) auront permis à quatre médecins-résidents, quatre professionnels et de nombreuses infirmières, infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires de poursuivre leur développement professionnel pour le plus grand bénéfice de nos patients et de notre organisation.

9 Activités d enseignement et de rayonnement L événement marquant de en enseignement à l HMR a été sans conteste l ouverture du Laboratoire d enseignement en néphrologie le 21 janvier Les membres du conseil d administration et les représentants de la direction de l HMR et de la Fondation ont d ailleurs pu assister par visioconférence à cette ouverture et faire la connaissance de monsieur Valentin. Ce mannequin haute fidélité peut simuler les principales complications liées à l hémodialyse comme les chutes de tension artérielle, les arythmies et l œdème pulmonaire. Ce laboratoire permet de former plus rapidement les nouveaux soignants du Service de néphrologie et de leur donner une plus grande confiance en eux pour intervenir auprès des patients lorsque les choses ne se passent pas comme prévu. Le personnel peut donc s entraîner et développer ses compétences sans aucun risque pour les patients. La rétroaction qui suit les ateliers pratiques permet d assimiler les apprentissages et d en assurer le transfert dans les soins prodigués aux patients. La qualité de cette formation in situ est très appréciée par les nouveaux employés et contribue à leur rétention. Nous verrons aussi à mettre en place des activités de formation continue pour le personnel expérimenté, et le laboratoire sera également utilisé pour la formation des résidents en néphrologie. Madame Patricia Caron au Laboratoire d enseignement en néphrologie La mise sur pied de ce laboratoire a nécessité un important travail d équipe avec notre Fondation, qui a financé l acquisition du mannequin haute fidélité, et avec des membres de notre communauté de pratique en simulation, qui ont mis leur expertise à contribution. Madame Patricia Caron, infirmière clinicienne et monitrice clinique, madame Christine Lapointe, infirmière praticienne spécialisée en néphrologie, et D r Alain Bonnardeaux, néphrologue et directeur de l enseignement à l HMR, ont développé ensemble des scénarios pédagogiques réalistes. Docteur François Marquis, interniste-intensiviste, directeur du Centre d apprentissage et de simulation en soins aigus transdisciplinaires (CASSAT), a collaboré à l adaptation de l équipement pour que le mannequin soit muni d un cathéter, d une fistule artério-veineuse et d un sang artificiel qui soit reconnu par l appareil d hémodialyse. La Direction de l enseignement a vu de son côté à l aménagement du local devant recevoir ce nouveau laboratoire. 9Bilan

10 Bilan Ce type de formation par simulation in situ est assez rare au Québec, mais elle est très bénéfique pour les patients et le personnel. Développer les compétences de manière sécuritaire, directement à l unité de soins et avec de l équipement adapté à la réalité des soins constitue un contexte d apprentissage et de collaboration très porteur de sens. Le Laboratoire d enseignement en néphrologie est le cinquième laboratoire mis sur pied à l HMR. Outre le CASSAT pour les soins aigus en médecine, nous comptons l Unité de formation chirurgicale, le Laboratoire de morphologie hématologique et le Laboratoire d ophtalmologie chirurgicale de l Université de Montréal. Ces cinq plateaux techniques soutiennent un enseignement de haut niveau dans nos axes d excellence et nos secteurs de pointe pour le personnel et les stagiaires, dont les futurs médecins spécialistes (voir statistiques pages 34 à 38). Il importe de souligner le 10 e anniversaire de création du Centre d excellence en soins infirmiers (CESI), gardien de la vie scientifique et de l excellence des soins à l HMR. Sous la direction de la D re Odette Roy et en lien avec sa mission de transfert des meilleures pratiques, le Centre d excellence en soins infirmiers a tenu plusieurs activités dans les domaines clinique, de l enseignement et de la recherche. Près de 20 conférences-midi scientifiques ont été présentées tout au long de l année, réunissant plus de participants soucieux d améliorer et de partager leurs connaissances. D re Odette Roy, Mesdames Johanne Senneville et Danièle Normandin au CESI En novembre 2013, le CESI a inauguré un satellite au pavillon Rosemont. La salle A-126 a été aménagée pour favoriser les apprentissages. Elle a notamment été pourvue d un mannequin et d un équipement multimédia approprié pour soutenir l enseignement par simulation. 10 L HMR voit aussi à la formation des médecins omnipraticiens et des professionnels de la santé qui nous réfèrent des patients : il leur offre chaque année huit activités de formation médicale continue (FMC) qui visent l amélioration de la prise en charge des usagers en première ligne. Ces activités, accréditées pour le développement professionnel continu, sont très appréciées des médecins de famille de notre territoire. Quelque 900 médecins sont abonnés à nos infolettres en vue de s inscrire aux différentes activités offertes. On peut consulter le programme de chaque activité et s y inscrire sur le site Internet de l HMR, sous l onglet Enseignement FMC.

11 Les sujets couverts en sont les suivants 20 septembre 2013 Oncologie 105 participants 18 octobre 2013 Rhumatologie 131 participants 29 novembre 2013 Maladies infectieuses 164 participants 24 janvier 2014 Hématologie 143 participants 21 février 2014 Psychiatrie 98 participants 21 mars 2014 Dermatologie 150 participants Bilan avril 2014 Santé de la femme 149 participants 9 mai 2014 Radiologie 99 participants Total participants Ces activités permettent un réseautage indispensable entre les médecins omnipraticiens du territoire et les médecins spécialistes de notre établissement. Elles témoignent également de l expertise et du dynamisme présent à l HMR. Le comité scientifique de la FMC : D rs Édith Maugière, Neil Gaul et Geneviève Tondreau, médecins de famille, et D r Alain Bonnardeaux, directeur de l enseignement Enfin, il est important de souligner que notre établissement partage son expertise avec l ensemble du réseau par la téléformation. Nous rendons des activités présentées à l HMR accessibles par visioconférence et exportables à titre d activités de développement professionnel continu. Une cinquantaine d activités ont été publicisées sur le site IRIS-RUIS et plus d une douzaine d établissements différents se sont joints par visioconférence à nos activités. Il s agit d une opportunité de rayonnement fort intéressante. 11

12 Bilan Infrastructures et services Outre l ouverture d un cinquième laboratoire d enseignement en néphrologie qui vient élargir les plateaux techniques de notre centre d apprentissage, la Direction de l enseignement a poursuivi ses travaux de modernisation des infrastructures d enseignement pour recevoir ses stagiaires, patients et employés dans des lieux fonctionnels et agréables. Grâce au soutien financier de notre fondation hospitalière, nous avons assuré cette année l aménagement des locaux de notre Unité de médecine familiale (UMF) à sa nouvelle adresse. Depuis juin 2014, l UMF agrandie et modernisée est située au troisième étage du pavillon Rosemont. L achat d une bonne partie du mobilier et des équipements d enseignement a été financé par la Fondation HMR. Nouveaux locaux de l UMF Deux autres salles d enseignement ont connu des améliorations appréciables. La salle 800, qui est l un des seuls locaux d enseignement au cœur du pavillon Maisonneuve, a été entièrement rénovée pour assurer une insonorisation adéquate ; le mobilier désuet a également été remplacé. La salle SS-3121, située au sous-sol du centre ambulatoire, a reçu du nouveau mobilier, lequel permet désormais d accueillir 20 personnes. Enfin, les deux chambres de garde des résidents des soins intensifs ont été rénovées. Des installations améliorées représentent toujours un facteur d intérêt pour les stagiaires et toute la communauté de notre établissement, c est pourquoi nous y voyons chaque année. Le Service des techniques audiovisuelles et la bibliothèque constituent deux équipes dynamiques qui soutiennent la mission d enseignement de l HMR. Le bilan de leurs réalisations se trouve aux pages 29 à L année sera une année de transition permettant de consolider nos objectifs avant d amorcer une nouvelle planification stratégique pour l horizon

13 Prix et distinctions Le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens et la Fondation HMR ont offert pour une cinquième année consécutive quatre bourses de perfectionnement à des résidents qui feront carrière à l HMR une fois leur formation de surspécialité terminée. Les boursiers 2014 sont : D re Catherine Adam du Département de médecine (Service d endocrinologie) qui fera une année de formation sur le diabète gestationnel à l Université d Auckland en Nouvelle-Zélande à compter de janvier 2015 ; D r Louis Bondaz, patron au Service d endocrinologie du Département de médecine, qui fait une année de formation sur les pathologies thyroïdiennes au Women s College Hospital de Toronto ainsi qu un certificat en enseignement médical de l Université de Toronto depuis juillet 2014 ; D r Charles Alexandre Filion du Département de médecine (immuno-allergie) qui entreprendra en avril 2015 une formation de deux ans en immunodéficience primaire à l Icahn School of Medecine at Mount Sinai de New York ; D r Jonathan Noujaim du Département de médecine (Service d hématologie) qui poursuivra une année de formation sur les sarcomes à l Hôpital Royal Marsden de Londres dès janvier Bilan De gauche à droite : Le président du CMDP, D r Rafik Ghali, D r Jonathan Noujaim, madame Lucie Drapeau, directrice générale de la Fondation HMR, D r Charles Alexandre Filion, D re Catherine Adam, D r Louis Bondaz et le directeur de l enseignement, D r Alain Bonnardeaux qui est également président du comité de sélection des boursiers. 13

14 Bilan Le Conseil multidisciplinaire a poursuivi, en partenariat avec la Fondation HMR, son programme de bourses d études, de perfectionnement et de rayonnement à l intention de ses professionnels, techniciens et technologues. Les récipiendaires de sont : Catégorie «clinique», gagnants ex æquo Myriam Jochems, travailleuse sociale au Programme-clientèle de médecine familiale et de gériatrie, pour son projet «Amélioration des pratiques sociales, médicales et légales au sein des organismes de la santé et du milieu juridique afin de mieux desservir et protéger les personnes vulnérables et inaptes» ; Grégoire Marois, physiothérapeute au Programme-clientèle de médecine, pour son projet «Développement et validation d un outil d évaluation des critères de sécurité de la mobilisation en position debout des patients aux soins intensifs»; Catégorie «organisationnelle», gagnants ex æquo Claude Belisle, spécialiste en sciences biologiques au Programme-diagnostique de biologie médicale, pour son projet «Formation en histocompatibilité et séquençage de nouvelle génération» ; David Faucher, biochimiste au Programme-diagnostique de biologie médicale, pour son projet «Formation professionnelle dans le cadre du congrès annuel de l Association en pathologie moléculaire (AMP) visant l intégration des technologies de pointe en analyses diagnostiques». La Direction des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des soins et services (DSIPSSS) et la Fondation HMR ont poursuivi leur partenariat avec le Groupe Banque TD dans le programme de bourses Subvention TD pour les techniques infirmières et la formation en sciences infirmières. En , 23 récipiendaires ont obtenu une bourse pour la poursuite de leurs études en soins infirmiers au cégep, au baccalauréat, à la maîtrise en sciences infirmières ou à la certification canadienne de l AIIC. Toujours grâce à ce programme, près de 150 préposés aux bénéficiaires ont pu bénéficier de bourses pour assister à des activités de perfectionnement. 14

15 Le Département universitaire de chirurgie de l UdeM a rendu hommage à deux chirurgiens piliers de l HMR en avril D r Serge Dubé était lauréat d un prix hommage pour l ensemble de sa carrière universitaire et D r Gilles Beauchamp était honoré pour sa brillante carrière de professeur. Il s agit d hommages dûment mérités. D re Silvy Lachance du Département de médecine a reçu en avril 2014 le prix IMS-Brogan qui récompense les médecins et les pharmaciens qui contribuent à la formation continue de leurs pairs par des articles sur l utilisation appropriée des médicaments. D r François Codère du Département d ophtalmologie s est vu décerner le prix Senior Achievement Award de l American Association of Ophtalmology. D r Éric Fortin, également ophtalmologiste à l HMR, a été désigné professeur de l année pour les études postdoctorales de la Faculté de médecine de l UdeM. Bilan D re Claire Béliveau, microbiologiste-infectiologue et présidente du CMDP de l HMR, a obtenu deux prix octroyés par les étudiants de première année de médecine pour la qualité de l enseignement offert. Il s agit des prix «Professeur à qui l on confierait notre vie» et «Professeur que l on voudrait comme maman». D re Patricia Ugolini du Département de radiologie a été nommée professeure de l année par les résidents du programme universitaire de radiologie en juin Un résident de radiologie en stage à l HMR, D r Youri Kaitoukov, a reçu le prix de la meilleure affiche éducative 2013 de la Société canadienne française de radiologie. D rs Julie Amyot, Ph.D. et Nicolas Tétreault, Ph.D., résidents en biochimie clinique à l HMR, ont tous deux obtenu en 2013 une bourse de formation de la Société québécoise de biologie clinique. D re Amyot s est par ailleurs mérité le prix de la meilleure présentation orale au congrès annuel de la Société en octobre Le Département de pharmacie de l HMR a récolté plusieurs honneurs en Notre équipe de pharmaciens de la rotation Médecine interne a reçu le 28 mai dernier un prix décerné par la Faculté de pharmacie de l UdeM pour l excellence de son engagement. M. Michel Savoie, pharmacien et coordonnateur de l enseignement en pharmacie à l HMR souligne que cette équipe a accueilli 46 stagiaires en quatre ans, ce qui est une contribution exceptionnelle à la formation de la relève et la meilleure performance du réseau. Enfin, la cohorte de nos résidentes en pharmacie a reçu le 5 décembre 2013, le Prix d excellence SCPH-APES Pfizer 2013 du meilleur manuscrit pour leur projet de maîtrise. Il s agissait d un travail réalisé en interdisciplinarité avec les médecins, infirmières des soins intensifs et pharmaciens impliqués dans l axe de recherche en néphrologie. Les résidentes récipiendaires sont Élizabeth Hébert, Viviane Lavigne, Annie Beauchamp et Danya Munoz. Nos plus sincères félicitations à tous et à toutes! 15

16 16 Statistiques

17 Implication des membres du CMDP de l HMR dans l enseignement Évolution comparative Membres du C.M.D.P. Statut Médecin membre actif (congé inclus) Médecin membre associé (congé inclus) Statistiques Médecin membre conseil (congé inclus) Dentiste membre actif Dentiste membre associé Pharmacien membre actif (congé inclus) Pharmacien membre associé Total Évolution comparative Titres (Faculté de médecine) Titre Professeur adjoint de clinique Professeur agrégé Professeur agrégé de clinique Professeur associé Professeur titulaire Professeur titulaire de clinique Chargé d enseignement clinique Responsable formation clinique Stagiaire de recherche Professeur chercheur-adjoint Professeur chercheur-agrégé Professeur chercheur-titulaire Total

18 Statistiques Membres du CMDP avec fonction universitaire en Directeurs Programme Département HMR D re Louise Authier Médecine familiale Médecine générale (Médecine familiale) D r Alain Bonnardeaux Néphrologie Médecine (Néphrologie) D r Martin Desrosiers O.R.L. Chirurgie (ORL - CHUM) D r Rafik Ghali Chirurgie vasculaire Chirurgie (Chirurgie vasculaire) D r Marc Isler Orthopédie Chirurgie (Orthopédie) D re Jeannine Kassis Hématologie Médecine (Hématologie) D re Silvy Lachance Greffe de cellules hématopoïétiques Médecine (Hématologie) D r Jean-François Latulippe Chirurgie générale Chirurgie (Chirurgie généalre) Responsables externat Stage obligatoire Département HMR D re Martine Bernard Obstétrique-gynécologie Obstétrique-gynécologie D re Hélène Lord Médecine interne Médecine D re Monique Lamarre Psychiatrie Psychiatrie Faculté de pharmacie Titre Département HMR Mme Barbara Vadnais Professeur adjoint de clinique Pharmacie Mme Violaine Masson Chargée de cours Pharmacie Mme Nada Dabbagh Responsable de formation continue Pharmacie 18

19 Infirmières avec fonction d enseignement Professeur associé Programme d études Direction Odette Roy, inf., M.Sc., M.A.P., Ph.D. Adjointe à la directrice des soins infirmiers - volet recherche et enseignement Responsable de formation clinique Professeure associée à la Faculté des sciences infirmières de l U de M - 2 e cycle Programme de formation d infirmière praticienne spécialisée (IPS) 2 e cycle Programme d études Direction des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des soins et services (DSIPSSS) Direction Statistiques Marie-Claude Lussier, conseillère-cadre au développement et maintien des compétences (par interim) Programme de préceptorat DSIPSSS IPS Associée Programme d études Direction Claudine Ahern, IPS Première ligne Caroline Deneault, IPS Première ligne Chantal Fortin, IPS Néphrologie Christine Lapointe, IPS Néphrologie Programme de formation d infirmière praticienne spécialisée (IPS) 2 e cycle Programme de formation d infirmière praticienne spécialisée (IPS) 2 e cycle Programme de formation d infirmière praticienne spécialisée (IPS) 2 e cycle Programme de formation d infirmière praticienne spécialisée (IPS) 2 e cycle DSIPSSS Programme-clientèle médecine familiale et gériatrie DSIPSSS Programme-clientèle médecine familiale et gériatrie DSIPSSS Programme-clientèle médecine DSIPSSS Programme-clientèle médecine Chargée de cours et CCSI associée Programme d études Direction Nicole Tremblay Programme de formation au baccalauréat DSIPSSS Programme-clientèle oncologie Monitrice clinique enseignement universitaire Programme d études Direction Hayet Hamana, conseillère en soins - enseignement clinique universitaire Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Virginie Gagné De Courval Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Fafa Djabi Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Mesrati Rachida Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Faiza Gherdi Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Nathalie Ducharme Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Gyslaine Gemme Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Samia Hached Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de M. DSIPSSS Nicolas Trudel Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de Sherbrooke DSIPSSS Virginie Gauthier Baccalauréat en sciences infirmières FSI de l U de Sherbrooke DSIPSSS 19

20 Statistiques Professionnels et techniciens avec fonction d enseignement Professeur Programme d études Programme HMR Nathalie Farley Chef professionnel en ergothérapie Professeure adjointe de clinique à la Faculté de médecine, UdeM Professeure invitée à l École de réadaptation, UdeS Direction des services multidisciplinaires Chargée de cours Programme d études Programme HMR Louise Aubertin Sexologue Jean-François Berthiaume Chef professionnel en travail social Barbara Hamelin Physiothérapeute Département de sexologie, UQUAM École de service social, UdeM École de réadaptation, UdeM Programme-clientèle urgence Direction des services multidisciplinaires Programme-clientèle urgence Chargée d enseignement clinique Programme d études Programme HMR Louise Aubertin Sexologue Karim Benkirane Biochimiste clinique Robert Robitaille Chef du département de biochimie Mohsen Vaez Chef de service de génie biomédical Département de médecine familiale Faculté de médecine, UdeM Département de biochimie, Faculté de médecine, UdeM Département de biochimie, Faculté de médecine, UdeM Département de physiologie Faculté de médecine, UdeM Programme-clientèle urgence Programme diagnostique de biologie médicale Programme diagnostique de biologie médicale DRFTI Instituteur en enseignement clinique Programme d études Programme HMR Josée Dépelteau Technologue en médecine nucléaire Marcelo Ferdinand Technologue en radiodiagnostic Michaël Lévesque Technologue en médecine nucléaire Émilie Paillé Technologue en radio-oncologie Technologie de médecine nucléaire Collège Ahuntsic Technologie de radiodiagnostic Collège Ahuntsic Technologie de médecine nucléaire Collège Ahuntsic Technologie de radio-oncologie Collège Ahuntsic Programme diagnostique imagerie médicale Programme diagnostique imagerie médicale Programme diagnostique imagerie médicale Programme-clientèle oncologie 20 Formation sur l hygiène des mains et la prévention des infections

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Robin Dumais, MSI, coordonnateur des ressources documentaires et informationnelles

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

Rapport. annuel 2014-2015- Direction de l enseignement de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Rapport. annuel 2014-2015- Direction de l enseignement de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Rapport annuel 2014-2015- Direction de l enseignement de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Rapport annuel 2014-2015- Direction de l enseignement de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Rapport annuel 2014-2015

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

Modification 72 à l Accord-cadre

Modification 72 à l Accord-cadre 024 À l intention des médecins spécialistes 29 avril Modification 72 à l Accord-cadre Assurance responsabilité professionnelle Les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux et de votre

Plus en détail

Les Programmes Clientèles. L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002

Les Programmes Clientèles. L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002 TESTING! Les Programmes Clientèles L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002 Plan Historique Création des programmes clientèles Gestion classique

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT QUALITÉ ET PERFORMANCE ENSEIGNEMENT COLLABORATION À LA RECHERCHE P1 P4 Dans la perspective d assurer des services de qualité optimale, le CSSS contribue à la formation de la relève professionnelle et collabore

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

Organigrammes Révisé en février 2012

Organigrammes Révisé en février 2012 Hôpital de Mont-Laurier 2561, ch. de la Lièvre Sud Mont-Laurier QC J9L 3G3 Centre de services de Rivière-Rouge 1525, rue l Annonciation Nord Rivière-Rouge QC J0T 1T0 Organigrammes Révisé en février 2012

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL Document préparé par : Edgard Nassif, M.D., MBA Présentateur

Plus en détail

Principaux points des décrets publiés au Bulletin officiel 6038 du 12/04/2012

Principaux points des décrets publiés au Bulletin officiel 6038 du 12/04/2012 Principaux points des décrets publiés au Bulletin officiel 608 du 1/0/01 Décret n -1-95 modifiant le décret n -99-69 du 6 octobre 1999 relatif à la protection et à l'indemnisation de certaines catégories

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Un hôpital accueillant et apprenant

Un hôpital accueillant et apprenant Un hôpital accueillant et apprenant Un modèle novateur d intégration et de soutien de la pratique clinique chez les jeunes infirmières Mots-clés : Encadrement clinique Changement de culture Performance

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

Liste des sections du Guide

Liste des sections du Guide Introduction Liste des sections du Guide Introduction Aspects éthiques et légaux Identification des cibles Formulation de la question d intérêt Recherche de littérature Évaluation de la documentation Évaluation

Plus en détail

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Plan de la présentation Partie 1 : Répondre au besoin d une relève pour une main-d œuvre qualifiée dans les URDM

Plus en détail

haute école catégorie paramédicale

haute école catégorie paramédicale haute école catégorie paramédicale Bachelier en Soins Infirmiers Spécialisation en Pédiatrie Spécialisation en Santé communautaire Spécialisation en Salle d opération Spécialisation interdisciplinaire

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX (CvSSS)

LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX (CvSSS) LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX (CvSSS) LA TÉLÉSANTÉ SIMPLIFIÉE! Le CvSSS: le coffre à outils du clinicien Johanne Desrochers,directrice associée-télésanté Madeleine St-Gelais, conseillère-cadre,

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Chargée de cours UQAC Maxime Sasseville, inf. M.Sc (c). Chargé de cours & Inf. Clinicien

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES V. LE PLATEAU TECHNIQUE VI. LES ACTIVITES DE LA CLINIQUE

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE (PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE I ORIENTATIONS GÉNÉRALES La Bibliothèque joue un rôle fondamental en étant au cœur même des activités pédagogiques du Cégep de l Abitibi Témiscamingue (CAT) et

Plus en détail

Amendement n o 125 Entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Amendement n o 125 Entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 107 À l intention des médecins omnipraticiens 6 août 2012 Amendement n o 125 Entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Primes au 1 er janvier 2012 La Régie vous présente

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014 COMMUNIQUÉ L OOAQ décerne près de 45 000 $ en prix et subventions de recherche en soutien aux orthophonistes et aux audiologistes pour des soins de qualité à la population. MONTRÉAL, le 16 juin 2015 Dans

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Le rôle des infirmières en PIA

Le rôle des infirmières en PIA Cours de transplantation Le rôle des infirmières en PIA Mme Chantal Fortin IPSN, MSc., CNephro(C) Infirmière praticienne spécialisée en néphrologie RUIS McGill -UdeM 16 avril 2010 Objectifs Comprendre

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS)

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) NÉONATALOGIE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME NOVEMBRE 2010 Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé Mars 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 2 1. CHAMPS D APPLICATION... 2 2. CADRE GÉNÉRAL... 2 3. RECONNAISSANCE D ACQUIS AUX FINS D ADMISSION

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE. CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013

CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE. CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013 CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013 L enjeu des Epreuves Classantes Nationales est important car il détermine l accès aux spécialités médicales ou chirurgicales.

Plus en détail

Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires.

Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires. Guide des services À conserver pour votre prochaine visite Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires.

Plus en détail

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955 Jacky TESSIER, premier directeur de l Institut de Formation en Soins Infirmiers d Allonnes, nous a laissé son témoignage à propos du «cheminement de la formation initiale du personnel soignant sur près

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

Formalisation d une collaboration de trois partenaires ayant des expertises à transférer au réseau de la santé et des services sociaux :

Formalisation d une collaboration de trois partenaires ayant des expertises à transférer au réseau de la santé et des services sociaux : Travaux de la Communauté de pratique-comité de pilotage interrégional pour pérenniser la pratique «Accompagner les équipes vers la collaboration interprofessionnelle» 1. Pratique innovante à transférer

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec

Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec Mise en contexte Le préceptorat La définition Les buts La mise en œuvre L expérience clinique Les intervenants A. Les compétences

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Soins partagés : un modèle de collaboration

Soins partagés : un modèle de collaboration Soins partagés : un modèle de collaboration Quatrième colloque interétablissements en psychiatrie et en santé mentale. 5 octobre 2007 Soins partagés : un modèle de collaboration Plan de présentation Le

Plus en détail

D Démographe. nvestigateur. Liste des métiers de type

D Démographe. nvestigateur. Liste des métiers de type Liste des métiers de type nvestigateur A B Actuaire Acupuncteur Analyste de photographies aériennes Anatomiste Anthropologue Archéologue Archiviste Astronome Audiologiste Audioprothésiste Bactériologiste

Plus en détail

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009 Le Manitoba Travailler avec un DME Il est evident que [le DME] a amené le patient à prendre davantage de responsabilités à l égard de ses propres soins. D r Michael Omichinski, médecin de famille, Portage

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET PLAN D ACTION 2014-2018

LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET PLAN D ACTION 2014-2018 LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET Un carrefour de l apprentissage PLAN D ACTION 2014-2018 JANVIER 2014 L OFFRE DE SERVICES : LA VISION La bibliothèque Paul-Émile-Boulet offre des services adaptés aux besoins

Plus en détail

Mission Sourires d Afrique Ouagadougou 10 au 20 février 2014 Rapport d activités

Mission Sourires d Afrique Ouagadougou 10 au 20 février 2014 Rapport d activités Mission Sourires d Afrique Ouagadougou 10 au 20 février 2014 Rapport d activités 1- INTRODUCTION La mission s est déroulée à la Clinique ElFateh-Suka de Ouagadougou. L équipe de Montréal, Mission Sourires

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS Référence : 4504-20-04 Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS 1. OBJECTIF Uniformiser le processus de prescription

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

SONT ÉGALEMENT PRÉSENTS : Normand Lacasse, directeur du Centre et Louise Poulin, secrétaire du Centre.

SONT ÉGALEMENT PRÉSENTS : Normand Lacasse, directeur du Centre et Louise Poulin, secrétaire du Centre. PROCÈS-VERBAL ADOPTÉ C.E.13-04-23 PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE-ROLLET, TENUE LE MARDI 23 AVRIL 2013 AU 3000, BOUL. HOCHELAGA, QUÉBEC,

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Ces règles s appliquent pour les formations complémentaires débutant à compter du 1 er juillet 2015

Ces règles s appliquent pour les formations complémentaires débutant à compter du 1 er juillet 2015 Règles portant sur la formation complémentaire aux programmes de résidence en médecine spécialisée en lien avec le recrutement en établissement universitaire et non universitaire Ces règles s appliquent

Plus en détail

Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint Michel 23 septembre 2010

Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint Michel 23 septembre 2010 Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale GUICHET D ACCÈS AUX SERVICES EN SANTÉ MENTALE Présentation en plénière Sylvie Boutin CSSS de Saint Léonard et Saint

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

Programmes universitaires canadiens d ergothérapie Préparé par l Association canadienne des programmes universitaires d ergothérapie (ACPUE) Mai 2009

Programmes universitaires canadiens d ergothérapie Préparé par l Association canadienne des programmes universitaires d ergothérapie (ACPUE) Mai 2009 Programmes universitaires canadiens d Préparé par l Association canadienne des s universitaires d (ACPUE) Mai 2009 Tous les s universitaires canadiens sont en voie de mettre sur pied des s de maîtrises

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

COLLOQUE DE MONCTON 2011

COLLOQUE DE MONCTON 2011 8355 boul. Saint-Laurent, Montréal QC H2P 2Z6 Téléphone : 514 388-2228 ou 1 800 387-2228 Internet / Courriel : medecinsfrancophones.ca COLLOQUE DE MONCTON 2011 Médecins francophones du Canada vous invite

Plus en détail

SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER

SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER CONVENTION DE DONATION Le Groupe Banque TD appuie et promeut la qualité et la sécurité des soins et services offerts

Plus en détail

Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec

Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec 16 juin 2015 PROGRAMMES OFFERTS EN PARTENARIAT DANS LES ÉTABLISSEMENTS UNIVERSITAIRES DU QUÉBEC BCI AVANT-PROPOS Le présent

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES ANNEXES 2D - A D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - (2013-2014) (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES 1ère partie Anatomie et cytologie pathologiques Cardiologie et maladies vasculaires Dermatologie et

Plus en détail

NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC À PARTIR DU 1 ER AVRIL 2010 DISPOSITIONS GÉNÉRALES La présente nomenclature

Plus en détail

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final 2010 Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final Un projet du Cégep de Matane en collaboration avec le Campus Saint Jean de l Université

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

Vers de nouveaux sommets, ensemble

Vers de nouveaux sommets, ensemble Vers de nouveaux sommets, ensemble 1904 Le Département de médecine dentaire de McGill ouvre ses portes, d abord sous l égide de la Faculté de médecine. 1908 La formation clinique déménage à l Hôpital général

Plus en détail

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession

Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession 1 Santé physique et santé mentale: deux expertises,une même profession Optimisation de la gestion du diabète et réseautage interne au CSSS de Gatineau entre VERS SA Santé et l hôpital Pierre-Janet Marie

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES CONDITIONS ET MODALITES DE DELIVRANCE DU PERMIS ET DES CERTIFICATS DE SPECIALISTE DU COLLEGE DES MEDECINS DU QUEBEC

REGLEMENT SUR LES CONDITIONS ET MODALITES DE DELIVRANCE DU PERMIS ET DES CERTIFICATS DE SPECIALISTE DU COLLEGE DES MEDECINS DU QUEBEC Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. c et c.1, a. 94, par. i et a. 94.1) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de déterminer les règles d'accès à la profession

Plus en détail

Centre universitaire de santé McGill #CUSM2015. Transformation Innovation Excellence

Centre universitaire de santé McGill #CUSM2015. Transformation Innovation Excellence Centre universitaire de santé McGill #CUSM2015 Transformation Innovation Excellence Pour plus d information : cusm.ca/2015 514-934-1934 cusm.muhc @cusm_muhc @HopitalChildren #CUSM2015 Au service des Montréalais

Plus en détail