Perspectives. poste de travail étendu. l archiviste dans la vague du Numérique et de la mutualisation UNE ÉVOLUTION SOUS CONTRÔLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perspectives. poste de travail étendu. l archiviste dans la vague du Numérique et de la mutualisation UNE ÉVOLUTION SOUS CONTRÔLE"

Transcription

1 Perspectives publiques Numériques Informatique CDC acteur de l économie numérique n 4 ///// mars 2013 tribune success story la dématérialisation au cœur du système de sécurité sociale > p. 4 l archiviste dans la vague du Numérique et de la mutualisation > p. 6 métier pierre lepetit retour sur les conclusions du rapport sur le pilotage et l audit des grands programmes informatiques de l état > p. 11 expertise toip : l informatique au service de la voix > p. 10 dossier poste de travail étendu UNE ÉVOLUTION SOUS CONTRÔLE > p. 7

2 l actualité des décideurs Université numérique : un plan en gestation Comment développer un enseignement universitaire en ligne, ouvert à tous, dans un monde où le digital devient le principal paradigme? Face à cette interrogation, les pouvoirs publics ont décidé de lancer le plan France Université numérique. Sous la responsabilité de Geneviève Fioraso, ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche, ses grandes lignes vont être prochainement dévoilées. La ministre s est notamment appuyée sur les travaux de Vincent Berger, rapporteur du comité de pilotage des assises de l enseignement supérieur et de la recherche. Parmi les propositions, quelques-unes ont trait au numérique : mise en place d un enseignement universitaire en ligne, innovations numériques pour le corps enseignant et développement des archives numériques. Le numérique doit faire ses classes À l heure du numérique, transmettre des savoirs aux enfants et offrir à chacun d eux les clés de la réussite professionnelle, personnelle et sociale nécessitent de refondre l approche classique de l apprentissage et de l enseignement, tout comme le contenu des programmes pédagogiques. Partant de cette conviction, Vincent Peillon, ministre de l Éducation nationale et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l Innovation et de l Économie numérique, ont présenté leur stratégie pour le numérique. Selon eux, la maîtrise des technologies numériques devrait permettre aux jeunes de mieux coopérer, innover, créer et entreprendre. Accélérer la transition numérique C est l un des trois chantiers du comité interministériel pour la modernisation de l action publique. Il s agit de généraliser le numérique pour améliorer l accès aux services publics. Cela passera de plus en plus par une mixité entre supports en ligne et présence territoriale des acteurs publics. Dans ce contexte, le gouvernement pourrait prendre, en synergie avec ses partenaires, l initiative d étendre le principe de gratuité de la réutilisation des données publiques (Open Data). Puissance7 L économie numérique se développe sept fois plus rapidement que le reste de l économie. Mais son potentiel est encore bridé par un cadre politique paneuropéen inadéquat. On peut citer notamment la nécessité de statuer sur un nouvel environnement réglementaire pour le très haut débit ou encore le lancement d une grande coalition sur les compétences et les emplois numériques. Perspectives publiques Numériques ///// mars 2013 Perspectives Publiques & Numériques est édité par Informatique CDC, groupement d intérêt économique au capital de ,10 euros, dont le siège social est situé au 56, rue de Lille, Paris et le siège administratif au 18, rue de Berthollet, Arcueil, immatriculé au RCS de Paris sous le numéro , et dont l actionnaire principal est la Caisse des Dépôts et Consignations Directeur de la publication : Maurice Sissoko Rédacteur en chef : Sophie Bernay Comité de rédaction : Dominique Poisson, Elia Chantal, Entrecom Crédits photographiques : Régis d Audeville, DR, Frédéric Fournier, Corbis, Gilles Larvor, Tristan Paviot, ThinkStock Réalisation : : 7, villa de Guelma, Paris Tél. : Imprimeur : Imprimerie rochelaise, rue du Pont-des-Salines, BP 197, La Rochelle Dépôt légal : Perspectives publiques Numériques

3 entretien «la mutualisation impose de professionnaliser davantage le management des infrastructures» À l heure du numérique généralisé, les acteurs publics, engagés dans la modernisation et la mutualisation de leurs systèmes d information, doivent optimiser et sécuriser leurs infrastructures. vu par maurice sissoko ///// directeur général d informatique cdc Les besoins en termes d infrastructures évoluent sans cesse. Comment Informatique CDC les prend-il en compte? Maurice Sissoko : L avènement du digital dans les structures publiques impose une évolution de la gouvernance des infrastructures. Avec l avènement du Cloud, du Byod*, d Atawad** et de la mobilité généralisée, leur management doit se professionnaliser davantage. Depuis de nombreuses années, Informatique CDC a mis en place une Road Map des infrastructures. Son objectif est triple : répondre aux besoins des membres, intégrer les meilleures pratiques du marché, veiller à l optimisation des investissements et à la rationalisation des coûts. Elle permet au GIE de construire des solutions optimisées techniquement et économiquement, et d assurer leur pérennité. Informatique CDC est ainsi un véritable partenaire à valeur ajoutée dans la mise en place de datacenters évolutifs, hautement sécurisés et écologiques, à un moment où maîtriser les technologies devient de plus en plus complexe. La sécurité est au cœur des préoccupations des organisations, qui font face à une montée en puissance de la cybercriminalité. Quels sont les atouts de votre GIE sur ce terrain? M. S. : L actualité le montre sans cesse, la sécurité est au centre des besoins de toutes les organisations, a fortiori celles relevant de la sphère publique. En tant que tiers de confiance, Informatique CDC permet à ses membres de bénéficier de son savoir-faire et de sa rigueur. Je rappelle ici quelques éléments de notre dispositif de surveillance, avec le classement Tier 3 et 4*** de nos sites, le contrôle des accès 24 h/24, la redondance des flux, la mise en place de plans de secours informatique Ces mesures sont destinées à la protection des données, mais aussi des hommes. Par ailleurs, Informatique CDC a fait le choix d une implantation nationale de ses datacenters, ce qui assure à ses membres l application du seul droit français en matière de protection des données. «Seule une démarche prospective peut permettre le partage de datacenters entre acteurs publics» L État préconise une gestion interministérielle de ses systèmes d information. Quelles sont vos préconisations en matière de mutualisation des infrastructures? M. S. : La mutualisation est sans conteste un levier puissant de rationalisation des dépenses. Mais ne nous y trompons pas, mutualiser ne s improvise pas. Afin d être en mesure de proposer des datacenters à différents acteurs, il est nécessaire de disposer d une analyse fine de leurs besoins actuels et à venir. Dans ce contexte, piloter les infrastructures n est pas un vain mot : il s agit tout à la fois d anticiper, de qualifier, de massifier, d amortir et de réunir. Car il faut être capable de rassembler des acteurs, aux besoins forcément différents autour de choix technologiques homogènes et pérennes. Au moment où la volumétrie des données explose, Informatique CDC pose un regard stratégique sur les infrastructures et positionne la mutualisation comme une expertise à part entière. * Bring Your Own Device ou Utilisation des outils personnels dans l entreprise. ** Any Time, Any Where, Any Device ou N importe quand, n importe où, sur n importe quel terminal. *** Classifi cation par Tier des datacenters telle que défi nie par l Uptime Institute. n 4 MARS 2013 ///// 3

4 success story la dématérialisation au cœur de la performance du système de la sécurité sociale Banquier de la Sécurité sociale, la Caisse des Dépôts a conduit, avec l Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), un projet de dématérialisation des opérations d alimentation en trésorerie des organismes du régime général (CAF, CPAM, Cnav ). Informatique CDC a endossé le rôle de maître d œuvre pour ce projet d envergure, grâce notamment à sa parfaite connaissance du domaine et à sa plate-forme de confi ance numérique. En 2012, la Caisse des Dépôts a aménagé son système d information bancaire, afin de faire évoluer le traitement des flux de l Acoss. «Le projet consistait à aller vers plus d automatisation des opérations. Cela a d ailleurs nécessité une évolution réglementaire via un décret, les relations entre l Acoss et la Caisse des Dépôts étant définies par le législateur», explique Véronique Régis, responsable de la maîtrise d ouvrage (MOA) à la direction des services bancaires de la Caisse des Dépôts direction qui assure la tenue des comptes bancaires de l Acoss et la centralisation en temps réel de la trésorerie du régime. Ainsi, «les opérations manuelles de saisie et de contrôle ont été remplacées par la transmission de fichiers d opérations automatisées», indique la responsable. Un projet d envergure Par les volumes concernés 410 milliards d euros de flux annuels entrants, l Acoss, qui assure la gestion de la trésorerie des orga- côté client «réactivité dans un contexte sensible» Pour la Caisse des Dépôts, l acoss est un client atypique. au regard des montants en jeu tout d abord, mais aussi de la complexité des circuits d acheminement des flux et du suivi en temps réel du positionnement de ces derniers. si les montants ne sont pas versés à temps sur le compte d une caisse du régime général, celle-ci peut en effet connaître des difficultés à verser les prestations sociales (maladie, vieillesse ). C est pourquoi les équipes d Informatique CDC et de la direction des services bancaires de la Caisse des Dépôts sont restées mobilisées tout au long du projet, qui a aussi nécessité une adaptation de l organisation et du système d information de l acoss. Les jours de recettes ont, par exemple, été étendus. Cette disponibilité des équipes, ajoutée à une connaissance parfaite des applications, a permis un démarrage assisté, avec une surveillance rapprochée, adaptée à la situation. au final, le client est satisfait et l application est en production depuis le 5 octobre véronique régis ///// responsable de la maîtrise d ouvrage à la direction des services bancaires de la caisse des dépôts 4 Perspectives publiques Numériques

5 nismes du régime général de la Sécurité sociale, est l un des comptes les plus significatifs de l industrie bancaire en France. L Acoss répartit et envoie quotidiennement les sommes collectées par le réseau de recouvrement vers les caisses du régime général (CAF, CPAM, Carsat). Jusqu à l année dernière, cette tâche quotidienne imposait aux agents du réseau de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) la saisie et le contrôle des ordres transmis par les organismes locaux. Une activité contraignante et génératrice de nombreuses régularisations, inhérentes à la complexité du circuit tel qu il avait été historiquement conçu. «Il s agissait d aménager des briques techniques. Nous avons participé à un travail de paramétrage de l application pour que celle-ci soit adaptée aux nouvelles exigences», indique Christophe Joly, responsable Études d Informatique CDC. Soixante personnes ont été mobilisées sur ce projet, soit jours/homme. «les flux répondent aux standards de sécurité les plus élevés de la place bancaire» christophe joly ///// responsable études d informatique cdc Une sécurité maximale Autre spécificité du projet : les flux financiers en jeu requièrent le plus haut niveau de sécurité. Cette mise en service a permis de remplacer les interventions manuelles par des échanges de fichiers remis selon les standards de sécurité les plus élevés de la Place bancaire. «Une équipe dédiée à la confiance numérique met à disposition les briques techniques et contrôle le bon niveau de sécurité», explique Christophe Joly. Une seconde équipe prend en charge l exploitation, et la maintenance corrective et évolutive de l application. En effet, parmi les quarante-six applications gérées par ce service d Informatique CDC, «la moitié est critique. Les flux sont fortement surveillés, le moindre problème, l absence ou l arrivée retardée d un fichier, par exemple, génère immédiatement une alerte et sa prise en charge par les équipes Études et Production d Informatique CDC», résume Christophe Joly. «le projet consistait À aller vers plus d automatisation des opérations» véronique régis ///// responsable de la maîtrise d ouvrage à la direction des services bancaires de la caisse des dépôts l avis de l expert «des flux complètement sécurisés par informatique cdc» Natacha borzakian Experte à Informatique CDC Pour ce projet, nous avons adopté le protocole technique de communication Ebics Ts. Ce dernier accepte la signature électronique d une douzaine d autorités de certification (ac) qui sont toutes référencées par le Comité français d organisation et de normalisation bancaires. Grâce à sa plate-forme de confiance numérique, Informatique CDC est en capacité de contrôler lui-même les signatures utilisées pour signer les flux d Ebics Ts. L adoption de ce protocole s est notamment traduite par un double bénéfice sur ce projet : davantage de fluidité, avec des fichiers de paiement qui ne nécessitent plus de confirmation manuelle comme auparavant ; et un niveau maximal de sécurité. Les services de confiance numérique d Informatique CDC sont basés sur des produits qualifiés par l agence nationale de la sécurité des systèmes d information. La plate-forme du GIE permet également de proposer à ses membres, en complément de la signature électronique, un archivage électronique sécurisé et à valeur probatoire sur le long terme. 410 milliards d euros de flux annuels entrants sont concernés par le projet n 4 MARS 2013 ///// 5

6 MÉTIER L ARCHIVISTE DANS LA VAGUE DU NUMÉRIQUE ET DE LA MUTUALISATION En 2003, l Inpi posait les bases de la dématérialisation de ses procédures relatives aux brevets d invention. La collaboration avec la Caisse des Dépôts donne une nouvelle impulsion grâce à la création du GIE Archidata, pour lequel Informatique CDC mutualise sa plate-forme d archivage électronique, et transforme le métier d archiviste. 6 Perspectives PUBLIQUES NUMÉRIQUES Valérie Marchal ///// Responsable du pôle Archives à l Inpi Une rupture progressive... Depuis dix ans, l Institut national de la propriété industrielle (Inpi) se met au numérique. «Avec l accélération de la dématérialisation dans presque tous les domaines, nous avons voulu être conformes à l état de l art en mettant au point un processus de traitement permettant de faciliter la conservation des archives et l accès à ces documents», explique Valérie Marchal, responsable du pôle Archives à l Inpi. Cette plongée dans le monde digital a transformé le métier d archiviste. Ce dernier ne se contente plus de décrire, classer et restituer les documents ; il intervient désormais en amont de ces processus. «Nous travaillons avec les services métiers pour définir les règles de gestion des flux documentaires. En fait, l archiviste est aujourd hui impliqué dans tout projet intégrant un volet dématérialisation comprenant un archivage électronique.» Pour vivre cette mutation dans de bonnes conditions, l Inpi, qui a mis pleinement le cap sur la dématérialisation des documents, s est rapproché du groupe Caisse des Dépôts dans le cadre d une politique de mutualisation des moyens, préconisée par les pouvoirs publics. Le tandem a créé le groupement d intérêt économique (GIE) Archidata, qui bénéficie d instances communes de pilotage. Cette structure est mise à contribution dans la gestion de toute nouvelle procédure nécessitant un archivage à valeur probatoire. «L ARCHIVISTE EST DÉSORMAIS IMPLIQUÉ DANS TOUT PROJET INTÉGRANT UN VOLET DÉMATÉRIALISATION COMPRENANT UN ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE.» Informatique CDC assure la maîtrise d oeuvre du GIE Archidata avec la mutualisation de son service d archivage électronique (SAE). Cette solution remplace un existant assorti de supports de sécurisation différents : CD, coffre-fort électronique, etc. La mutualisation permet à l archiviste de basculer dans une nouvelle ère, marquée par une optimisation des coûts d archivage. La qualité n est pas en reste puisque l utilisateur peut accéder facilement à la base documentaire adossée à un système respectant les normes en vigueur en matière d archivage électronique. L une des particularités de cette plate-forme hautement sécurisée est sa capacité à gérer tous les types de documents, qu ils soient simples ou complexes, à valeur probatoire. Sa souplesse permet de prendre en compte les évolutions légales. L AVIS DE L EXPERT JEAN-CHRISTOPHE BERNARD Responsable de département à Informatique CDC Informatique CDC est le maître d œuvre du service d archivage électronique (SAE) mutualisé dans le cadre du GIE Archidata. «À ce service nous ajoutons une solution de confiance numérique et une architecture à valeur probatoire», explique Jean-Christophe Bernard, responsable de département. Et d ajouter : «Partant d un socle de base déjà mis au point pour le compte de la Caisse des Dépôts, nous avons développé un outil évolutif capable de prendre en compte les besoins futurs de ses membres fondateurs, mais aussi ceux d autres acteurs publics.»

7 dossier 67 % des professionnels interrogés pensent que l utilisation de smartphones, tablettes ou pc personnels va augmenter les coûts informatiques et ceux liés À la sécurité dans l entreprise. sondage réalisé en août 2012 par lieberman software, société spécialisée dans les solutions de gestion de sécurité. 84 % des salariés déclarent utiliser des équipements personnels (pc, téléphone, ) À des fins professionnelles. chiffre extrait d une étude effectuée par orange business services, bearingpoint et tns sofres en c est le Nombre de smartphones gérés par informatique cdc. ce chiffre est passé de 0 À en cinq ans. poste de travail étendu : UNE ÉVOLUTION SOUS CONTRÔLE Tablettes, smartphones, PC... L environnement professionnel des salariés a évolué en quelques années pour devenir multiforme. Cette mutation, technologique et comportementale, suscite des interrogations et nécessite des compétences nouvelles en termes de sécurité informatique et d organisation des ressources humaines. n 4 MARS 2013 ///// 7

8 dossier poste de travail étendu «l enjeu pour les organisations est double : d une part, fournir les services de l entreprise sur ces NouveauX supports et, d autre part, maîtriser la sécurité et la gestion logicielle et matérielle de ces appareils» jean-guy maisonneuve ///// responsable du service engineering à la production d informatique cdc «grâce À une connexion vpn (virtual private NetWorK), des collaborateurs se connectent en toute sécurité au si avec leur pc portable depuis leur domicile ou en déplacement» joël desplanches ///// responsable de service ingénierie bureautique à informatique cdc contexte Le phénomène BYOD (Bring Your Own Device) est défini par l utilisation, dans l entreprise, de terminaux mobiles (smartphones, tablettes ou PC portables) appartenant aux salariés. Pour les directions des systèmes d information (DSI), ce concept pose de nombreuses questions en matière de sécurité informatique, de maîtrise du parc, de gestion des licences... auxquelles il est encore difficile d apporter des réponses pertinentes. 8 Perspectives publiques Numériques Le PC de bureau vit-il ses dernières heures? Quarante ans après l apparition du micro-ordinateur, cet appareil passe par une (r) évolution technologique et sociétale. Nombreux sont les salariés à vouloir travailler au bureau avec leurs propres équipements. Baptisé BYOD (Bring Your Own Device) et BYOA (Bring Your Own Application), ce phénomène se propage au sein des entreprises et pose de multiples questions, parfois difficiles à appréhender. Pour cette raison, Informatique CDC mène une réflexion approfondie sur le poste de travail étendu. «Même si nous avons, technologiquement parlant, tous les éléments pour autoriser le BYOD, nous le bloquons pour l instant, car il y a encore trop d inconnues», résume Joël Desplanches, responsable de service Ingénierie bureautique à Informatique CDC. Le principal obstacle est lié à la sécurité informatique. En accédant au SI de l entreprise avec son terminal personnel, le salarié peut être à l origine (volontairement ou non) d une infection virale ou d une fuite de données. Ainsi, il est important de cadrer l utilisation de ces appareils. La virtualisation du poste de travail permet de répondre partiellement à ces nouveaux usages. «La virtualisation est l une des solutions pour maîtriser ces évolutions. À Informatique CDC, nous avons environ terminaux légers qui utilisent la technologie Citrix, 500 postes de travail virtualisés de type VDI (Virtual Desktop Infrastructure) et 250 packages applicatifs virtualisés. Nous avons notamment utilisé cette technologie pour les besoins du plan de secours informatique ou des environnements tests», explique Jean-Guy Maisonneuve, responsable du service Engineering à la production d Informatique CDC. Dans le cadre d une migration du système d exploitation dont bénéficient les postes de type VDI, la sécurité des postes de travail a été considérablement renforcée. «Si un collaborateur souhaite se connecter sur un poste virtuel de l entreprise depuis un réseau externe Internet, par exemple, nous utilisons des flux strictement réservés à cette connexion à l aide d un tunnel VPN (Virtual Private Network), afin de contrôler les données transitées. D autre part, l accès est réalisé à l aide d une authentification renforcée. Le but étant d éviter les fuites d information et les usurpations d identité», précise Jérémy Renard, expert sécurité à Informatique CDC. Concernant les terminaux mobiles, il faut cloisonner les flux professionnels et privés, et assurer un niveau de sécurité identique à tout terminal. Ainsi, des solutions de type MDM (Mobile Device Manager) permettent d appliquer et de contrôler le paramétrage de sécurité de ces appareils. Il s agit de restreindre l accès au SI uniquement aux terminaux mobiles autorisés par l entreprise. Le BYOD rend également plus compliquée la gestion du parc informatique. «Certains outils ne sont pas adaptés pour exécuter des applications professionnelles spécifiques. C est le cas, par exemple, de nos 900 postes de travail avec double écran», complète Jean- Guy Maisonneuve. Le poste de travail étendu constitue certes un atout de par sa fl exibilité. Il doit toutefois être maîtrisé.

9 débat le poste de travail étendu doit rester sous surveillance L utilisation des appareils personnels dans un cadre professionnel présente des avantages pour les collaborateurs. Mais pour l entreprise, leur multiplication oblige à mettre en place des garde-fous pour conserver la maîtrise du système d information (SI). «sébastien gioria ///// consultant en sécurité informatique et membre du club de la sécurité de l information français (clusif) Pour les entreprises, le BYOD peut être un avantage si le salarié s avère plus productif lorsqu il travaille sur un environnement informatique qu il connaît bien. Même s il existe des outils permettant d imposer des paramètres de sécurité sur un appareil dès qu il est raccordé au SI, cette connexion présente toutefois de nombreux risques, dont celui inhérent à la perte de maîtrise complète du parc. La virtualisation des postes de travail est l une des réponses partielles à cette problématique. Certes, l entreprise est capable de contrôler l environnement logiciel. Mais si le matériel est la propriété du collaborateur, il y aura toujours des risques résiduels. Des codes malveillants peuvent être installés sur ce terminal à l insu de son utilisateur, et réaliser des captures d écran ou enregistrer toutes les frappes de clavier. Les solutions logicielles et matérielles sont donc utiles, mais il y a toujours une part de facteur humain.» uridiquement, les questions à envisager «Jsont multiples. L une des premières est de savoir ce que l employeur peut intégrer sur un terminal dont il n est pas censé avoir la maîtrise. Or différents textes de loi (dont l article 34 de la loi du 6 janvier 1978) précisent que les entreprises ont des obligations en termes de sécurité informatique et, notamment, concernant les données à caractère personnel qu elles traitent. L employeur étant maître de son SI, il peut signaler aux salariés qui veulent connecter leur terminal personnel qu ils devront respecter des règles très strictes de sécurité. Pour que ces contraintes soient plus facilement acceptées, il peut utilement rappeler que ces directives permettent aussi d assurer la sécurité de leur terminal et de leurs propres données. Face aux contraintes du BYOD, la réponse est souvent le COPE (Corporate Owned, Personally Enabled) : un outil préconfiguré, maîtrisable et qui appartient à l employeur (maintenance, licence d utilisation...).» françois coupez ///// avocat associé chez caprioli & associés mélanie de vigan ///// consultante chez atos entreprise s intéresse de nouveau «L à l environnement utilisateur, car elle y voit un moyen d améliorer la compétitivité en permettant aux salariés de travailler différemment. Il s agit également d attirer certains profils et de fidéliser des talents, des études ayant montré que les jeunes à la recherche d un emploi sont attirés par des outils d avant-garde (logiciels, matériel, accès aux réseaux sociaux). Le BYOD permet également à l entreprise d être plus réactive : un nouveau collaborateur arrivant avec son PC portable et son smartphone peut être opérationnel dès le premier jour. Mais l aspect sécurité freine encore de nombreuses entreprises. Auparavant, nous étions dans un univers où les barrières étaient globalement autour de l entreprise. Aujourd hui, elles se rapprochent du datacenter et des applications, ce qui oblige à repenser la sécurité informatique : il s agit de protéger au maximum le cœur du SI et de rendre le reste plus ouvert.» n 4 MARS 2013 ///// 9

10 EXPERTISE ToIP : l informatique au service de la voix La Caisse des Dépôts a basculé sa téléphonie sur un réseau de données IP (ToIP - Telephony over Internet Protocol). Ce projet, source de nouvelles fonctionnalités améliorant le couplage téléphonieposte de travail, mais aussi d économies, a été conduit par le maître d œuvre Informatique CDC. Schéma d urbanisation Brique Système d information Client Collecte des appels Brique CTI Logiciels SI CTI Environnement superviseur Poste agent Téléphone collaborateur CRM Infrastructure centre d appels Infrastructure téléphonie CSTA Environnement applicatif de travail Routage intelligent Secteur vocal interactif SP Secteur vocal interactif Planification (ressources) Statistiques (Tps réel et différé) Supports écrits (mail, fax, courrier...) Campagnes d appels sortants Suivi qualité (enregistrement voix/crm/...) Brique collecte des appels Brique téléphonie Brique centre d appels Brique centre intégrée au centre d appels ou sur application dissociée en fonction des solutions Brique CTI Brique Système d information Flux voix Flux voix obligatoire ou optionnel suivant les solutions Flux data nominal Flux data obligatoire ou optionnel suivant les solutions Un projet primé En septembre 2012, la Caisse des Dépôts a reçu, pour son projet ToIP, le trophée Essec du changement dans la catégorie Déploiement de la conduite du changement dans le cadre d un projet d organisation informatique. 10 Perspectives Quand la Caisse des Dépôts confie la modernisation de sa téléphonie à Informatique CDC, ce dernier en profite pour proposer une nouvelle solution conforme à l état de l art. «Intégrer de nouveaux commutateurs était une alternative qui ne nous a pas semblé adéquate. En revanche, la ToIP, qui permet de transformer la téléphonie en une application informatique en la faisant transiter par le réseau de données de l entreprise, a rapidement été identifiée comme la solution la mieux adaptée aux attentes de notre membre», explique Christophe Fayolle, responsable de domaine à Informatique CDC. Le GIE, qui a mené, dès 2001, des projets significatifs de déploiement sur ToIP, dispose d une forte expertise sur ces technologies. publiques Christophe Fayolle ///// Responsable de domaine à Informatique CDC Numériques Néanmoins, les exigences de sécurité très élevées de la Caisse des Dépôts impliquaient l usage d une nouvelle génération d architecture pour déployer la ToIP sur les 63 sites de l établissement public. Au total, ce sont près de postes téléphoniques qui ont été migrés avec plus de 300 téléconseillers en relation directe avec les clients. Face à l ampleur d une telle opération, le chantier a été structuré en plusieurs phases et a respecté la démarche qualité des projets informatiques. Informatique CDC s est porté pilote pour la réalisation de tests préalables sur deux de ses sites, avant le déploiement industriel au sein de la Caisse des Dépôts. «Afin de respecter les exigences de la Caisse des Dépôts, la nouvelle infrastructure téléphonique met l accent à la fois sur la couche de sécurité (haute disponibilité et chiffrage) et sur les fonctionnalités applicatives des centres d appels (couplage téléphonie-informatique)», explique Michel Legarrec, responsable de département à Informatique CDC. Le déploiement vient d être finalisé. Devenue une application comme une autre, la ToIP introduit déjà de nouveaux usages tel le répertoire électronique des collaborateurs, consultable à partir du poste téléphonique, et prépare l intégration de la voix et du multimédia dans l environnement du poste de travail informatique (mobilité, click-to-call, messagerie unifiée, vidéo conférence, travail collaboratif ). Par ailleurs, le projet a été mené dans une logique hautement sécurisée et évolutive. Michel Legarrec ///// Responsable de département à Informatique CDC

11 tribune désigner un seul sponsor par projet Le superviseur du rapport sur le pilotage et l audit des grands programmes informatiques de l État, paru l année dernière, revient sur ses conclusions. Selon lui, il faut un seul sponsor par projet. pierre lepetit ///// inspecteur général des finances et superviseur du rapport sur le pilotage et l audit des grands programmes informatiques de l état. Perspectives Publiques&Numériques : Quelles conclusions avez-vous tiré de l examen de ces grands programmes? Pierre Lepetit : Cet audit a permis de réaliser un bilan des pratiques de gouvernance de ces programmes structurants en les comparant avec ceux du privé et des pays étrangers. au-delà de leur caractère technique, ces projets possèdent un aspect humain important. Il s agit de programmes complexes de transformation nécessitant une gouvernance aguerrie et un accompagnement des hommes. En France comme ailleurs, leur taux d échec est élevé (un sur deux), car les délais, le budget et les fonctionnalités de départ ne sont pas respectés. PPN : Quelles mesures préconisezvous? P. L. : Il faut travailler la conception des programmes avant toute décision de lancement, même si le feu vert politique a déjà été donné. Prévoir toutes les implications en termes de modification des pratiques, y compris dans les services déconcentrés. Lancer des projets courts étalés au maximum sur dix-huit mois, afin d éviter le fameux effet tunnel et les soubresauts liés aux changements de majorité. En complément, il faut une gestion proactive des hommes. Enfin, il est nécessaire d adopter des pratiques professionnelles dans la gouvernance de ces chantiers à travers un comité de pilotage régulier, une évaluation stricte, etc. PPN : La sécurité et la mutualisation étant au cœur de ces grands programmes, que conseillez-vous en la matière? P. L. : même si notre rapport est centré sur la gouvernance, il est évident que nous abordons ces deux thèmes sous-jacents. Les acteurs publics doivent en permanence être attentifs aux aspects sécurité dans leurs projets. Côté mutualisation, la Disic* est garante de son bon déroulement. Elle est l équivalent du Chief Information Officer (CIO) à la maison Blanche. D autre part, certains acteurs comme le GIE Informatique CDC peuvent accompagner les acteurs publics confrontés à ces défis (encadré ci-contre). * Direction interministérielle des systèmes d information et de communication de l État. la solution d icdc > Apporter un soutien professionnel aux acteurs publics Face aux mutations qu ils rencontrent, les administrations et les organismes publics doivent pouvoir compter sur des professionnels aguerris. Informatique CDC peut ainsi aider les maîtrises d ouvrage publiques à concevoir et à articuler leurs programmes de transformation. Et leur apporter les ressources humaines dont elles ont besoin sachant qu elles sont généralement sous-équipées en personnel. De plus, Informatique CDC dispose d une solide expérience en matière de pilotage de projets complexes, et propose des services intégrant les méthodes et les bonnes pratiques actuellement à la pointe du marché. Il faut adopter des pratiques professionnelles dans la gouvernance des grands projets informatiques n 4 MARS 2013 ///// 11

12

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE

Plus en détail

RÉUSSIR SON PROJET BYOD

RÉUSSIR SON PROJET BYOD RÉUSSIR SON PROJET BYOD 330 millions de smartphones vendus dans le monde en 2012 (Gartner) 43% des cadres (entreprises américaines de plus de 500 salariés) utilisent des équipements perso sur les réseaux

Plus en détail

Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins

Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins Le bureau virtuel toujours disponible, n importe où, simplement et de façon totalement sécurisée. Desk-inCloud est une solution (Daas)

Plus en détail

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012 DÉCEMBRE 2012 ÉTUDE IT FOCUS Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI En partenariat avec SOMMAIRE INTRODUCTION IT FOCUS...4 MÉTHODOLOGIE...4 BUDGETS ET ORIENTATIONS...5 Disposez-vous d un budget qui vous

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Device Management Premium & Samsung Knox

Device Management Premium & Samsung Knox Device Management Premium & Samsung Knox Domaine Mobile France & International / Growth Area Jacques Després Pourquoi Device Management Premium? contexte le mobile en entreprise change Depuis plusieurs

Plus en détail

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15 Assemblée Générale SUdF 04 juin 2014 Agenda 1. Genèse du projet 2. Solution envisagée 3. Feuille de route 4. Point d étape Projet de modernisation des SI

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE PRESENTATION DE 700 25 % DE L OPEN SOURCE PAR AN DE CROISSANCE EXPERTS + de 20 ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE + de 35 PARTENAIRES OPEN SOURCE près de 50 Smile Open Source Solutions - Toute

Plus en détail

Dématérialisation et mobilité

Dématérialisation et mobilité Dématérialisation et mobilité Comment gérer le dernier maillon du processus? 1 LA DEMATERIALISATION, UN ENJEU ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE La dématérialisation n est pas un sujet nouveau pour les entreprises,

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Sage 30 pour les petites entreprises

Sage 30 pour les petites entreprises Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage 30 pour les petites entreprises Abordez votre gestion en toute

Plus en détail

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device»)

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») IBM Global Technology Services Livre blanc pour l innovation Juin 2011 Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») 2 Le nouvel espace de travail : Prise en charge

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Au-delà de l infrastructure VDI : fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Edouard Lorrain 5 juin 2014 2014 VMware Inc. Tous droits réservés. Sommaire 1 Évoluez vers le Cloud

Plus en détail

La Voix Sur IP (VoIP)

La Voix Sur IP (VoIP) La Voix Sur IP (VoIP) Sommaire 1. INTRODUCTION 2. DÉFINITION 3. POURQUOI LA TÉLÉPHONIE IP? 4. COMMENT ÇA MARCHE? 5. LES PRINCIPAUX PROTOCOLES 6. QU'EST-CE QU'UN IPBX? 7. PASSER À LA TÉLÉPHONIE SUR IP 8.

Plus en détail

96% 75% 99% 78% 74% 44 %

96% 75% 99% 78% 74% 44 % Karim Manar 3 96% 75% 99% 78% 74% 44 % 5 Posture: le «sachant», très méthodique «Faber» «Ludens» Travail : effort, dévouement, mérite, sacrifice, perfectionnisme Temps : orienté vers le futur, la planification

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS?

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? 94 Rue de Provence - 75009 Paris - Tél : +33 (0)1 53 32 21 40 - Fax : +33 (0)1 53 16 35 85 - www.exl Group.com EXL GROUP - Tous droits réservés SOMMAIRE 1. Présentation

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 16/2014 le 10 décembre 2014 Concerne : Demande de crédit de Fr. 550'000.-- pour le renouvellement et migration de l infrastructure

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Classement des 10 enjeux majeurs des technologies de l information en 2014 : incarnez le changement

Classement des 10 enjeux majeurs des technologies de l information en 2014 : incarnez le changement Classement des 10 enjeux majeurs des technologies de l information en 2014 : incarnez le changement Auteur : Susan Grajek, pour EDUCAUSE Publié le 24 mars 2014, traduction AMUE septembre 2014 NDLR : -

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

Stratégie dirigeants 2015

Stratégie dirigeants 2015 Stratégie dirigeants 2015 Révolutionner la productivité des entreprises par le digital Sommaire 1 Introduction Hub One, en bref 4 Modèles économiques de migration vers les solutions Cloud 2 Analyse des

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique?

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique? CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012 Comment bien choisir son équipement informatique? Vous êtes plutôt PC... ou plutôt Mac? o Depuis plus de 20 ans, le couple PC/Windows représente le poste

Plus en détail

SOLUTIONS DE COMMUNICATION POUR PME

SOLUTIONS DE COMMUNICATION POUR PME SOLUTIONS DE COMMUNICATION POUR PME Alcatel OmniPCX Office La solution de communication globale adaptée aux besoins de votre entreprise VOIX, DONNÉ LA SOLUTION DE UNE SOLUTION UNIQUE POUR RÉPONDRE À TOUS

Plus en détail

Le projet Chorus a été conçu pour doter. Chorus : résultats et perspectives

Le projet Chorus a été conçu pour doter. Chorus : résultats et perspectives Danièle LAJOUMARD Inspecteur Général des Finances Chorus : résultats et perspectives Le projet Chorus destiné à permettre la mise en œuvre intégrale de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF)

Plus en détail

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Editeur de solutions innovantes C 3 Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Intelligence et fiabilité au coeur du système de communication de l entreprise de manière simple et

Plus en détail

Surveillance sur IP Axis. Des possibilités illimitées pour la vidéosurveillance.

Surveillance sur IP Axis. Des possibilités illimitées pour la vidéosurveillance. Surveillance sur IP Axis. Des possibilités illimitées pour la vidéosurveillance. Répondre aux exigences de vidéosurveillance actuelles Le marché de la vidéosurveillance explose, poussé en cela par les

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Veille technologique - BYOD

Veille technologique - BYOD Veille technologique - BYOD Présentation : L acronyme BYOD signifie Bring Your Own Device. En fait, ce principe récent est de partager vie privée et professionnelle sur un même appareil mobile (Smartphone,

Plus en détail

«AS 400 Everywhere» les solutions Business Everywhere et 3G de France Telecom

«AS 400 Everywhere» les solutions Business Everywhere et 3G de France Telecom «AS 400 Everywhere» les solutions Business Everywhere et 3G de France Telecom Conférence CLUB AS 400 19 Octobre 2004 OrangeFrance - 1 Le nomadisme réussi : un enjeu clé pour les entreprises Proximité et

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des flottes des postes nomades

Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des flottes des postes nomades Livre blanc WP1 Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des flottes des postes nomades Février 2012 Auteur Vytalink Ref. WP 1 Index 1 Introduction...3 2 Comprendre où est le besoin...5 3 Les trois bonnes

Plus en détail

CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012. Spécialité : Analyste

CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012. Spécialité : Analyste CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012 Spécialité : Analyste Epreuve de rédaction, à l aide des éléments d un dossier, d un RAPPORT faisant appel à l esprit d analyse

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Le Réseau Social d Entreprise (RSE)

Le Réseau Social d Entreprise (RSE) ALTANA CABINET D AVOCATS Le Réseau Social d Entreprise (RSE) Maîtriser les risques de ce nouvel outil numérique d entreprise et déterminer sa stratégie digitale Claire BERNIER Document confidentiel Ne

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr ID NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Livre blanc Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Erik Willey 12.12.2014 SUMMARY: ImprivataMD OneSignMD propose une solution facile

Plus en détail

«Virtualisation, mobilité, au sein du bâtiment intelligent»

«Virtualisation, mobilité, au sein du bâtiment intelligent» «Virtualisation, mobilité, communication au sein du bâtiment intelligent» Jean-Denis Garo, Directeur Communication & Marketing Support Aastra jgaro@aastra.com - http://fr.twitter.com/jeandenisg Introduction

Plus en détail

L a technologie de la voix sur IP (VoIP) est une SESTREAM. Nos valeurs

L a technologie de la voix sur IP (VoIP) est une SESTREAM. Nos valeurs EXECUTIVE UMMARY OFFRE DE ERVICE pour la VoIP Conseil : Installation de la VoIP à base de logiciels open source gratuits Mise en œuvre d outils pour implémenter à moindre coût votre politique de Qo Intégrer

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

OpenScape Business. La solution de communications unifiées tout-en-un pour les PME

OpenScape Business. La solution de communications unifiées tout-en-un pour les PME OpenScape Business La solution de communications unifiées tout-en-un pour les PME Améliorez vos performances et faites passer votre entreprise à la vitesse supérieure grâce aux communications unifiées.

Plus en détail

Panorama de l offre Sage CRM Solutions

Panorama de l offre Sage CRM Solutions Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation privilégiée avec vos clients et prospects, Sage a développé une gamme de solutions de CRM (Customer

Plus en détail

Projet de déploiement de tablettes numériques aux Agents Généraux

Projet de déploiement de tablettes numériques aux Agents Généraux Projet de déploiement de tablettes numériques aux Agents Généraux CRIP - 22 septembre 2012 Vincent Pelletier 2 I I Les Agences GENERALI Les Agents Généraux 1 000 agents généraux portent aujourd hui l enseigne

Plus en détail

LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS

LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS Par Jason Frye, Direction Technologique, BMC Software By Joe Smith, BMC Software Que vous le vouliez ou non, la plupart de vos employés utilisent des smartphones,

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE SMART printers L IMPRESSION INTELLIGENTE NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE www.smart-printers.com * Votre Nouvelle Expérience Business.

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2011

RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 02 INFORMATIQUE CDC RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 P. 03 MESSAGE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL P. 04 @VENIR 2 016 P. 05 PERFORMANCE 2016 P. 06 Performance économique P. 07 Performance organisationnelle

Plus en détail

La sécurité des PABX IP. Panorama des risques et introduction des mesures de protection

La sécurité des PABX IP. Panorama des risques et introduction des mesures de protection La sécurité des PABX IP Panorama des risques et introduction des mesures de protection Marc LEFEBVRE Consultant Sécurité Orange Consulting - 25 avril 2013 Consulting Services cybersécurité by Orange unité

Plus en détail

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Messagerie, Intranet d entreprise, applications métiers spécifi ques Avec Business Everywhere pack, vos collaborateurs en déplacement accèdent

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

TABLE RONDE TÉLÉTRAVAIL ET BYOD

TABLE RONDE TÉLÉTRAVAIL ET BYOD François-Xavier Baude, Directeur des ressources humaines et des affaires médicales au CH de Blois Vincent Trély, Président de l APSSIS Tristan Savalle, ADVENS TABLE RONDE TÉLÉTRAVAIL ET BYOD François-Xavier

Plus en détail

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Livre blanc La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Introduction Ces dernières années, la virtualisation est devenue progressivement un élément stratégique clé pour le secteur

Plus en détail

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN Matinale du 5 Février 2015 Vous présente LA DSN Benoit.coutouly@groupeadinfo.com Le Partenaire du Développement Informatique des Entreprises du Grand Ouest Le Groupe ADINFO, prestataire de services informatiques,

Plus en détail

Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise

Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise Sécurité et Consumérisation de l IT dans l'entreprise C A M P A N A T H É O C A R P I N T E R O F A B I A N G A N I V E T J U S T I N L A P O T R E G U I L L A U M E L A D E V I E S T É P H A N E S A U

Plus en détail

M7480 Contact Center. Des centres d appels aux centres de contacts multimédias

M7480 Contact Center. Des centres d appels aux centres de contacts multimédias M7480 Contact Center Des centres d appels aux centres de contacts multimédias M7480 Contact Center Une solution modulaire intégrée L éventail des modules applicatifs permet une adaptation permanente aux

Plus en détail

IT on demand & cloud professional services

IT on demand & cloud professional services IT on demand & cloud professional construisons ensemble l avenir de vos solutions informatiques les plus critiques IT on demand & cloud professional agréger un écosystème d applications et d infrastructures

Plus en détail

Archivage de documents à valeur juridique. Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz

Archivage de documents à valeur juridique. Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz Archivage de documents à valeur juridique Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz CDC ZANTAZ Tiers archiveur - Tiers de confiance La référence en matière de confiance CDC ZANTAZ créée 2001

Plus en détail

Regard sur cloud privé et hybridation

Regard sur cloud privé et hybridation Regard sur cloud privé et hybridation Mai 2014 édito «faire rimer performances et gouvernance!» Toutes les études le confirment, une voie est en train de se dégager en matière de conception des infrastructures

Plus en détail

La DRH face aux défis du numérique. Enquête Solucom 2014

La DRH face aux défis du numérique. Enquête Solucom 2014 La DRH face aux défis du numérique Enquête Solucom 2014 L enquête Solucom 2014 À propos de l enquête Notre ambition : évaluer les impacts du numérique sur la fonction RH Mesurer, au sein des organisations,

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

Informatique CDC Talend. Dei Lab Sophie Haré Conférence utilisateurs Octobre 2012

Informatique CDC Talend. Dei Lab Sophie Haré Conférence utilisateurs Octobre 2012 Informatique CDC Talend Dei Lab Sophie Haré Conférence utilisateurs Octobre 2012 La Caisse des Dépôts & Informatique CDC Contexte de choix Existant Audit de code Conclusion La Caisse des Dépôts & Informatique

Plus en détail

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Définir Analyser planifier optimiser mesurer Anticiper 01 DE GAMMA arcole rh T Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Accélérateur de Performance Métier L optimisation de la productivité de votre

Plus en détail

«Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste

«Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste «Les enjeux du SIRH pour les trois années à venir» Le mercredi 14 mars 2012 19h Musée de la poste Programme Conférence animée par Carole Blancot - Directrice Conseil - SpotPink 19h15 19h30 : Présentation

Plus en détail

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Transformez votre PME Pour que le travail soit accompli, il est essentiel de rester en contact avec les collègues et les clients, au bureau comme sur la route.

Plus en détail

«Synexie Display, votre communication unifiée, web, mobile, affichage numérique» www.synexie-display.fr

«Synexie Display, votre communication unifiée, web, mobile, affichage numérique» www.synexie-display.fr «Synexie Display, votre communication unifiée, web, mobile, affichage numérique» www.synexie-display.fr Nos références Synexie Display : Présentation Synexie Display est l aboutissement de nos travaux

Plus en détail

des Produits et des Solutions

des Produits et des Solutions des Produits et des Solutions Le groupe Econocom Notre mission Accompagner nos clients dans la maîtrise et la transformation des infrastructures IT et télécoms pour en garantir l accès en tout lieu et

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

Présentation des nouveautés Sage i7

Présentation des nouveautés Sage i7 Présentation des nouveautés Sage i7 1 - Nouveautés transverses A. Ergonomie B. La dimension Etendue C. Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Suite AdminStudio

FICHE TECHNIQUE Suite AdminStudio FICHE TECHNIQUE Suite AdminStudio Lancement du processus de préparation des applications pour la planification, le packaging, la livraison des applications physiques, virtuelles et mobiles dans les environnements

Plus en détail

La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise

La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise GS Days 2014 Frédéric Connes Frederic.Connes@hsc.fr Amélie Paget Amelie.Paget@hsc.fr 1/29 Plan! Importance de la charte informatique! Nouveaux

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

OpenLine Un faxserver qui va transformer le fax en outil de haute précision

OpenLine Un faxserver qui va transformer le fax en outil de haute précision OpenLine Un faxserver qui va transformer le fax en outil de haute précision Solution clé en main de serveur de fax haute précision Interopérabilité & communication unifiée : intégration dans tout type

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE.

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Windows 7 : mal nécessaire ou réel avantage? Au cours des 24 prochains mois,

Plus en détail

Bring Your Own Device

Bring Your Own Device Bring Your Own Device Quels risques, quelles approches pour sécuriser? Chadi HANTOUCHE chadi.hantouche@solucom.fr Notre mission : Accompagner les grands comptes dans la maîtrise des risqueset la conduite

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Guide de mise en œuvre de la politique BYOD

Guide de mise en œuvre de la politique BYOD BYOD Guide de mise en œuvre de la politique BYOD Trois mesures simples pour protéger et gérer en toute légalité les appareils de vos employés dans l entreprise Nous n allons pas vous assommer en évoquant

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES

NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES QUALITÉ HD MISE EN RÉSEAU EN TOUTE TRANSPARENCE ÉVOLUTIF AU GRÉ DES BESOINS NS1000 EN QUELQUES MOTS Serveur de communications

Plus en détail

Présentation Vmware View 5 et local mode

Présentation Vmware View 5 et local mode Présentation Vmware View 5 et local mode La virtualisation disponible aussi pour les utilisateurs nomades Philippe Nardin Directeur Technologies Page 1 Agenda 1. ixion Services qui sommes-nous? 2. Rappel

Plus en détail