Les plates-formes d achat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les plates-formes d achat"

Transcription

1 DESHORGUES Jean-Benoît DUPIN Guillaume LE GALLIC Christelle MERITEL Anne SAROUR Lahoucine Les plates-formes d achat e-procurement (B2B) M. CAHIER RE11 M. PETARD P004

2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION PRESENTATION DU E-PROCUREMENT CONTEXTE GENERAL E-commerce Quelques aspects législatifs Le e-procurement au cœur du e-commerce E-sourcing : en amont de l e-procurement E-procurement EVOLUTION DE LA FONCTION ACHAT D UNE ENTREPRISE AU COURS DU TEMPS LA PLATE-FORME E-PROCUREMENT ANALYSE DE LA PROBLEMATIQUE DEFINITION DU CAS TYPE ACTEURS ROLES ANALYSE STRATEGIQUE, FONCTIONNELLE ET DES PROCESSUS ETUDE D OPPORTUNITE Contexte général Aperçu sur le e-procurement aujourd hui EURODIF Bilan économique SWOT ANALYSIS CAS D UTILISATION DIAGRAMME DE CLASSE ARBORESCENCE DU PROCESSUS APPROVISIONNEMENT SOLUTIONS DU MARCHE POUR NOTRE PROJET IDENTIFICATION DES BRIQUES TECHNOLOGIQUES DIFFERENTS TYPES DE SOLUTIONS Typologie des solutions Avantages et inconvénients des typologies «clé en main», «intégrables» CLASSIFICATION DES SOLUTIONS «INTEGRABLES» Tableau comparatif de solutions potentielles Solution retenue pour notre projet EXPERIMENTATION DE LA SOLUTION RETENUE COMMERCE ONE Pourquoi Commerce One? Fonctionnalités de Commerce One Description et utilisation de Commerce One Préconisation de mise en œuvre

3 Quelques réactions d entreprises utilisant Commerce One CONDUITES ANALYSE DES RISQUES ETUDE DES COUTS Coûts de la construction de la solution Commerce One Coûts de mise en place Coûts de formation Retour sur investissement CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXES

4 INTRODUCTION La croissance exponentielle des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication (NTIC) incite de plus en plus les entreprises à se tourner vers des architectures de type Intranet, Extranet, Internet. Compte tenu de l impact économique et financier de ces outils de travail mais aussi du changement organisationnel qu ils occasionnent, les entreprises n hésitent plus à investir. Ces investissements deviennent indispensables pour des entreprises voulant conquérir de nouvelles parts de marché et faire face à une concurrence de plus en plus vive et réactive. Toutes ces technologies ont engendré la création et la mise en œuvre de supports tels que le e-commerce qui permettent une maîtrise des systèmes d information (sécurisation des échanges et paiements, dématérialisation des documents, processus de validation automatisé ). Par ailleurs, de nombreuses activités gravitant autour du e-commerce se sont considérablement développées ces dernières années, du fait que les marchés sont en pleine expansion et porteurs de bénéfices. C est pourquoi dans le cadre de l UV RE 11, notre groupe projet composé de personnes aux compétences diverses (Génie des Systèmes Industriels et Génie des Systèmes d Informations et Télécommunications), a décidé de réaliser une étude sur une des composantes du e-commerce : la mise en place d une plate-forme e-procurement au sein d une société. Le e-procurement permet d entrer au cœur de la fonction achat d une entreprise et d en simplifier les pratiques qui sont considérées à l heure actuelle comme peu productives et bien trop gourmandes en heures de travail. C est un processus de gestion des commandes à part entière car il permet de couvrir les différentes étapes de la fonction approvisionnement depuis la création du besoin, la réalisation de la commande jusqu à la facturation et au paiement. Nous allons tout d abord vous présenter dans une première partie le e-procurement. Nous introduirons ensuite le cas (EURODIF) que nous avons étudié au travers d une analyse de la problématique. La troisième partie sera, quant à elle, consacrée à l analyse fonctionnelle, stratégique et des processus qui a permis de mettre en évidence les différents flux et processus organisationnels et plus particulièrement l acte d approvisionnement. Enfin, dans une dernière 4

5 partie nous vous présenterons les différentes solutions existant sur le marché pour mettre en place une plate-forme e-procurement et notamment la solution Commerce One. 5

6 1. Présentation du e-procurement 1.1. Contexte général E-commerce L expression «commerce électronique» (e-commerce) recouvre l utilisation combinée et optimale des technologies de la communication qui permettent d assurer et de développer les transactions d affaires généralement réalisées entre acheteurs et vendeurs. Ce commerce électronique s effectue notamment au moyen du courrier électronique, du web, de l EDI Concrètement, il s'agit de numériser des activités commerciales classiques, de les mettre en réseau et de les automatiser toujours davantage afin d'en accélérer la réalisation et donc d'accroître l'efficacité des processus et d'en retirer des avantages en termes de coûts susceptibles d'avoir un impact positif sur la conduite des affaires. Nous pouvons distinguer quatre grands domaines du commerce électronique : - B to A (Business to Administration) : transactions électroniques entre une entreprise et une administration par exemple la transmission d une déclaration. - B to B (Business to Business) : transactions électroniques entre deux ou plusieurs entreprises. C est le domaine par excellence du commerce électronique car 98% des échanges dématérialisés se font entre entreprises. Les outils de ce processus sont les portails spécialisés, les places de marché, les plates-formes e-procurement - B to C (Business to Consumers) : transactions électroniques entre une entreprise et une personne privée, par exemple un consommateur. Les outils de ce processus sont les sites de ventes en ligne de produits de consommation, les sites d enchères - A to C (Administration to Consumer) : transactions électroniques entre une administration et une personne privée (ce domaine est pour le moment en voie de développement) Dans le cadre de notre projet, nous ne nous intéressons uniquement qu au e-commerce B to B et en particulier aux plates-formes d achat e-procurement. 6

7 Quelques aspects législatifs Pour plus de détails concernant les réglementations principales sur le e-commerce, les annexes sont consultables en fin de rapport. Droit applicable et compétence territoriale des tribunaux Internet est un média universel qui permet à chacun de ses utilisateurs d'entrer en contact et ainsi de nouer des liens juridiques avec d'autres personnes du monde entier. Or l'existence de contacts électroniques et de relations commerciales internationales pose la question de la compétence des tribunaux et du droit applicable : il s'agit d'un point capital pour la résolution des problèmes, notamment en cas de litige. La conclusion électronique de contrats La plupart des affaires peuvent être conclues de manière tout à fait légale sur Internet. En la matière, les règles applicables sont en général les mêmes que pour les contrats conclus par la voie classique. Au sein de l'union Européenne, le droit des contrats a néanmoins déjà été complété par des dispositions spécifiques, la plus importante étant la directive sur la vente à distance, qui concerne les contrats impliquant des particuliers et conclus à distance. Elle garantit au consommateur un délai de rétractation d'au moins 7 jours et impose une obligation d'information au vendeur. La conclusion de contrats bilatéraux (contrats comprenant une prestation et une contrepartie) est réglée de manière similaire dans toute l'europe: le contrat est réputé conclu lorsqu'une partie fait une offre ferme et que cette dernière est acceptée par l'autre partie que ce soit au moyen d'une déclaration d'acceptation ou de toute autre action valant acceptation, voire dans certains cas en gardant le silence. L'absence de réaction à un e- mail de commande peut dès lors s'avérer risquée. Dans de nombreux cas, le législateur ne précise pas la forme que doivent prendre l'offre et l'acceptation, si bien que rien ne s'oppose à ce que les contrats soient conclus verbalement ou via Internet. Lorsqu'un contrat (bilatéral) est conclu, il engage par principe les deux parties, ce qui signifie qu'il doit être exécuté. Responsabilité Tout ce qui est techniquement faisable sur Internet n'est pas pour autant autorisé. Et quiconque porte atteinte aux droits d'autrui ou contrevient à la réglementation en vigueur peut voir sa responsabilité engagée, du moins en principe. En pratique, les choses sont toutefois plus compliquées et les obstacles nombreux, à commencer par les frontières nationales : le 7

8 droit reste en effet l'apanage des Etats alors que les contrevenants peuvent agir à l'échelon mondial. Et si, de surcroît, ces derniers agissent avec doigté ou se réfugient dans des pays où la législation leur offre une protection, les poursuites deviennent très complexes, voire impossibles. Protection des données Si la protection des données a été poussée vers le devant de la scène par l'essor du commerce électronique, ses origines sont néanmoins bien plus lointaines. La protection des données désigne la protection de la sphère privée pour tout ce qui a trait à la gestion des données se rapportant à des tiers, qu'elles soient informatisées ou sur papier. Les dispositions relatives à la protection des données ont pour objectif de concilier le droit de chacun à contrôler les données le concernant et les intérêts légitimes de celui qui traite ces données. La protection des données n'interdit donc pas le traitement des données, mais le soumet à certaines règles. Le traitement de données personnelles est en principe autorisé. Les données personnelles peuvent même être transmises à des tiers sans le consentement de l'intéressé, pour autant qu'il ne s'agisse pas de profils de la personnalité ou de données sensibles (ex : données touchant à la sphère intime). Les données ne peuvent être transférées à l'étranger que dans la mesure où une protection équivalente des données est assurée dans le pays de destination. Si le pays est dépourvu de législation à cet égard, la protection des données doit être réglée par contrat. Propriété intellectuelle Internet est une mine d'idées et de contenus et rien n'y est plus simple que la copie de logos, textes et images pour les intégrer à son propre site. Mais tout ce qui est techniquement réalisable n'est pas pour autant autorisé: les droits d'auteur et la propriété intellectuelle s'appliquent également sur la toile. Celui qui détient les droits d'auteur sur une œuvre ou sur une marque, peut, dans certaines limites, décider de l'utilisation qui en est faite et entamer des poursuites en violation de sa propriété intellectuelle. La protection de la propriété intellectuelle se fait certes au niveau national mais plusieurs traités internationaux permettent de garantir des standards minimaux et d'harmoniser les procédures d'enregistrement. Les trois formes de propriété intellectuelle les plus importantes en matière de commerce électronique sont les suivantes: 8

9 - Les droits d'auteur: Ils sont automatiquement acquis à tous ceux qui, par une activité créatrice, donnent naissance à une œuvre (qu'il s'agisse d'un texte, d'un graphique, d'une composition, d'une photographie), la valeur de l'œuvre n'entrant pas en ligne de compte. - Droit des marques : Il reconnaît le droit d'être le seul à utiliser une marque (mot, logo, mélodie ) pour déterminer une marchandise ou un service et permet de se défendre contre la mise en place de processus trompeurs. - Droit des brevets : Il reconnaît le droit à décider, dans le pays concerné, de l'utilisation commerciale qui est faite d'une invention donnée. Droit des pratiques loyales La prospection active du marché est essentielle au succès d'une activité commerciale. En la matière, la loi permet beaucoup de choses mais pas tout. Le droit des pratiques loyales fixe ainsi des limites en interdisant aux acteurs du marché d'exercer une concurrence par le biais de pratiques commerciales injustes et déloyales. Pour l'heure, le droit des pratiques loyales n'a été que partiellement harmonisé au sein de l'union Européenne, mais de nouvelles dispositions sont en préparation. Le payement via Internet Le mode de payement dépend de divers facteurs. Tel que le type de clientèle (professionnels ou particuliers), le prix de vente (les petits montants ne se prêtent pas aux mêmes procédures de paiement que les sommes plus importantes), le lieu où se situe l'acheteur (marché national ou étranger) et des considérations d'ordre technique (interface du logiciel de magasin en ligne utilisé, par exemple). Afin que le système de payement numérique puisse s imposer, il doit répondre aux critères suivants : - Acceptation : Afin de pouvoir s imposer, l infrastructure de paiement doit être largement acceptée. - Anonymat : Si les clients le souhaitent, leur identité devrait pouvoir être protégée. - Convertibilité : L argent numérique doit pouvoir être converti en d autres types de fond. - Efficacité : Le coût par transaction doit être proche de zéro. - Flexibilité : Plusieurs méthodes de paiement doivent être gérées. - Intégration : Pour supporter les applications existantes, des interfaces devraient être créées pour s intégrer aux applications. 9

10 - Fiabilité : Le système de paiement ne devrait pas comporter le moindre défaut. - Extensibilité : L arrivée de nouveaux clients et commerçants dans le système ne devrait pas entraîner la panne de l infrastructure. - Sécurité : Il faut que les transactions financières soient possibles sur des réseaux ouverts, comme Internet. - Simplicité : Les paiements devraient être aussi faciles à effectuer que dans le commerce hors Internet. Les factures : Le nouveau cadre juridique en droit français ressort des textes suivants: - Loi de finance rectificative pour 2002 du 30 décembre Décret n du 7 juillet Décret nº du 18 juillet Décret nº du 18 juillet 2003 Ces nouvelles dispositions édictent : - des règles communes à toutes les factures - des règles propres aux factures dématérialisées (e-facture) : il existe deux moyens reconnus de dématérialisation des factures : la facture EDI (échange de données informatisées) et la facture sécurisée par une signature électronique. L adoption d un tel système est soumis à une notification préalable de l administration (obligatoire jusqu au 31 décembre 2005) De plus, le recours à la e-facture doit faire l objet d une acceptation du destinataire dans le contrat initial (vente ou prestation de services), dans le contrat d interchange EDI. A défaut de contrat, il faut octroyer au destinataire un délai raisonnable pour exiger une facture papier La facture EDI : L EDI est reconnu en France depuis 1991 et au niveau européen depuis 1994 (recommandation 1994/820/CE de la Commission). Il s agit d une facture transmise par voie électronique qui se présente sous la forme d un message structuré, selon une norme convenue entre les parties (contrat EDI), permettant une lecture par ordinateur et pouvant être traité automatiquement et de manière univoque. Les données émises et reçues doivent être 10

11 identiques, les entreprises doivent tenir une liste récapitulative des échanges EDI et les entreprises doivent tenir un fichier des partenaires d échange EDI. La facture sécurisée par une signature électronique (Art. 289 V CGI / Art. 96 F, I, Annexe III CGI) Il s agit d une facture créée, transmise et archivée sous forme électronique dans un format qui permet de garantir l authenticité, l intégrité et la pérennité depuis son émission jusqu à l expiration de la période de stockage. La signature peut être générée par des produits utilisant des technologies de cryptographie asymétrique (deux clés distinctes pour chiffrer puis déchiffrer un document). De plus, la signature électronique repose sur un certificat électronique délivré par un prestataire de service de certification. La signature électronique doit : - Être propre au signataire et permettre son identification. - Être créée par des moyens que le signataire puisse garder sous son contrôle exclusif. - Garantir le lien avec les factures auxquelles elle s attache, de telle sorte que toute modification ultérieure de ces factures soit détectable. L archivage des e-factures L émetteur et le destinataire des factures sont chacun responsable du stockage des factures dématérialisées et doivent garantir l accès sans délai aux factures stockées, garantir leur authenticité et leur intégrité durant toute la période de stockage. Et enfin, ils doivent pouvoir restituer les informations en langage clair (format standard), y compris sur support papier. La durée de conservation des e-factures est exigé à 6 ans par l administration fiscale et 10 ans pour toute contestation commerciale. La législation, sanctionne fermement tout acte présentant une non-conformité telle que : - Absence de facturation / facturation fictive: - amende allant jusqu à (art. L du Code de commerce) - amende fiscale égale à 50% du montant des factures litigieuses - Défaut ou omissions graves de mentions obligatoires / Défaut de conservation des factures originales sur support informatique: peut entraîner la remise en cause du droit à déduction de TVA. - En cas de non-conformité du système EDI non régularisé dans les 30 jours après contrôle de l administration: perte du droit de télé-transmettre ses factures. 11

12 Le e-procurement au cœur du e-commerce Les schémas suivants montre la place du e-procurement dans le e-business. 12

13 Le e-procurement se trouve au centre du processus global (processus ayant pour but final la vente du produit). On le trouve entre l acheteur et le vendeur et entre les places de marché et le paiement E-sourcing : en amont de l e-procurement E-sourcing : recherche des marchés fournisseurs. Afin de mener à bien un projet e-procurement il est important de bien comprendre ce qu il se passe en amont du système. Pour cela, voici les différentes étapes amont à réaliser pour permettre de décupler la puissance des achats. Ce processus est déclenché dès lors que l entreprise fait un achat récurrent : dans un premier temps il faut spécifier les besoins, il faut ensuite rechercher et vérifier les qualifications des fournisseurs. Puis l étape suivante consiste à montrer la transparence et l équité avant de professionnaliser le processus. Toutes ces étapes sont contrôlées par l acheteur de l entreprise et permettent de choisir électroniquement les fournisseurs grâce aux places de marché. La démarche de sourcing est ainsi beaucoup plus dynamique qu avec les annuaires papier et le téléphone. Une fois la sélection des fournisseurs réalisée, des contrats cadres sont signés entre les partenaires avant de commencer le processus d approvisionnement (e-procurement) E-procurement Le e-procurement est la gestion des achats de biens ou de services à l aide d Internet ou de technologies de l information. Le e-procurement permet à l entreprise de constituer un catalogue produits multi fournisseurs, de bénéficier en ligne d une traçabilité de la demande 13

14 d achat depuis son émission jusqu à sa validation, et enfin il simplifie les recoupements entre commandes ou des contrôles automatiques «livraison/réception/facturation». Le e-procurement est donc un processus qui permet une automatisation en ligne de la demande d achat au paiement en ligne. Afin de construire un projet e-procurement, il est donc nécessaire de tenir compte des différents partenaires qui entourent l entreprise : - Le marché du travail composé des ressources humaines disponibles ainsi que des compétences. - Les banques qui apportent leurs capitaux et services de paiement. - Les fournisseurs, clients situés en amont ou aval. L installation d une plate-forme e-procurement au sein d une entreprise permet ainsi de mettre en interaction tous ces acteurs. Il est important d insister sur ce point car il ne s agit pas de la mise en place d un projet informatique classique. En effet, le e-procurement a un fort impact en interne entre les différents service de la société et en externe dans les relations avec les fournisseurs. 14

15 1.2. Evolution de la fonction achat d une entreprise au cours du temps La fonction achat a toujours fait perdre beaucoup de temps à une entreprise sur la mise à disposition d un bien. En effet, elle est soumise à une longue procédure dont la longueur des processus peut être variable. Sans les plates-formes e-procurement Sélection Demande achat Négociation Réception Paiement Production Approbation Bon de commande Logistique Facturation 2 semaines Fournisseur Entreprise Lorsque l approvisionneur a besoin d un produit ou service il déclenche la demande d achat (1) sur papier qui est ensuite transmise à la direction pour approbation (2). Cette phase peut être plus ou moins longue en fonction du nombre de personnes intervenant dans l approbation et de l efficacité du système d information entre les différents services de l entreprise. Une fois validée la commande doit encore être négociée avant de transmettre le résultat au service approprié pour émission d un bon de commande (3, 4). Le fournisseur choisi fabrique le produit (5) et assure le transport en compte propre ou en compte d autrui (6). L entreprise réceptionne le produit en le contrôlant (7). Le fournisseur envoie la facture (8) qui est par la suite traitée (vérifiée) par les différents services concernés avant d être réglée (9). 15

16 L ensemble de ces étapes d approvisionnement est réalisé en un temps minimal de 2 semaines. Avec la solution e-procurement Demande achat Bon de commande Production Réception Paiement Approbation 5 7 Logistique Facturation 3 jours Fournisseur Entreprise L approvisionneur exprime son besoin électroniquement grâce au e-catalogue (1), sa demande entre immédiatement dans un processus de validation géré par Workflow (2). Un gain de temps considérable est réalisé pour cette phase car la communication est instantanée. Une fois la commande validée, le bon de commande est immédiatement émis (3) et envoyé au fournisseur préalablement choisi par l acheteur. Le fournisseur déclenche la fabrication du produit (4) puis envoie la marchandise à l entreprise (5) qui la réceptionne (6). La facture est envoyée électroniquement à l entreprise par le fournisseur (7). Ainsi, l entreprise peut aisément vérifier la compatibilité entre la commande et le bon de livraison et ceci grâce aux données informatiques centralisées. Le paiement est donc accéléré (8). La procédure administrative est donc simplifiée ce qui permet, entre autre, au processus d être réalisé en trois jours. 16

17 Ainsi grâce à l e-procurement l entreprise bénéficie d une meilleure visibilité et donc traçabilité de ses flux (passation de commandes, approbation automatisée, facturation ). De plus l entreprise gagne un temps considérable sur la mise à disposition de son bien et réalise une importante économie sur le traitement de ses achats La plate-forme e-procurement La plate-forme e-procurement doit remplir un certain nombre de fonctions essentielles permettant de regrouper les commandes, de les passer, d assurer leur traçabilité et de les traiter. Ces fonctions sont les suivantes : - Définir la commande : grâce au e-catalogue la commande peut être passée rapidement. - Autoriser la commande : cette fonction correspond au cycle de validation effectué par Workflow. - Suivi de livraison réception : la logistique est intégrée dans la plate-forme afin de mieux gérer les délais - Facturation paiement : suivi et vérification des différents documents (bon de livraison, bon de commande ). Un paiement électronique sécurisé est ensuite effectué. Les entreprises déploient leur stratégie e-procurement d abord sur les achats non stratégiques (produits dont l entreprise a besoin pour fonctionner) afin de réaliser des économies. C est donc le premier besoin auquel doit répondre la plate-forme. De plus, l objectif de la mise en place d une plate-forme e-procurement est de simplifier le processus d approvisionnement d une entreprise. Pour cela il est nécessaire que la plateforme : - Accroisse la rapidité des transactions : mise en réseaux électroniques de l ensemble des interlocuteurs concernés permettant une circulation immédiate de l information (automatisation complète). - Réduise le nombre d intervenants (seul le demandeur intervient). - Soit simple d utilisation. - Réduise les coûts administratifs (environ 50%) 17

18 - Permette une traçabilité parfaite du cycle d approvisionnement. Le e-procurement est un outil de travail qui permet une automatisation des processus conjuguée à la mise en réseaux de tous les interlocuteurs concernés. Les relations entre clients et fournisseurs sont donc privilégiées. C est pourquoi la suite de ce rapport sera dédiée à expliquer comment une plate-forme e- procurement peut être mise en place au sein d une entreprise et à analyser les impacts que celle-ci aura sur les différents acteurs (fournisseur et client). 18

19 2. Analyse de la problématique Cette partie est tout d abord consacrée à présenter le cas type que nous avons choisi pour notre étude, puis nous présenterons dans un deuxième temps les différents acteurs intervenant dans un projet e-procurement ainsi que leurs fonctions Définition du cas type Afin d expliquer la mise en place e-procurement, nous avons choisi d orienter notre projet vers une entreprise en voie de développement et ne possédant pas encore de gestion électronique de ses achats. De cette manière nous pourrons bien comprendre et analyser comment se met en place un projet e-procurement. L entreprise que nous avons choisie est la centrale d achat EURODIF. Son activité est consacrée au textile et son domaine fonctionnel est la vente de vêtements homme, femme ou enfant. Son processus d approvisionnement actuel est le suivant : Demande achat Sélection Négociation Réception Paiement Production Approbation Bon de commande Logistique Facturation Fournisseur EURODIF 19

20 Ce processus d approvisionnement prenant beaucoup de temps et provoquant une importante dépense, il est nécessaire qu EURODIF le simplifie. Ses besoins sont donc de : - Gagner du temps. - Réduire les coûts administratifs. - Faciliter le transfert de données. - Sécuriser les informations et les traitements. - Réduire le nombre d intervenants. - Bénéficier d une meilleure traçabilité de son cycle d approvisionnement. Nous pouvons aisément constater que tous ces besoins correspondent aux besoins auxquels est capable de répondre une plate-forme e-procurement Acteurs Rôles Les différents acteurs intervenant dans une relation d achat par l intermédiaire d une plate-forme e-procurement sont les suivants : Prestataire informatique Banque Fournisseur - production - logistique - comptabilité E-procurement EURODIF - approvisionneur - logistique - comptabilité Logistique 20

21 - Les deux principaux acteurs : fournisseur et EURODIF (c est entre les deux que prend place la plate-forme e-procurement). - Les prestataires informatiques : ils peuvent être société de services informatiques, cabinet de conseil en organisation, éditeurs de logiciels spécialisés Leur rôle est d assurer la conception, la mise en place, l administration mais aussi la maintenance de la plate-forme. - Les banques qui permettent d apporter au départ les fonds nécessaires à la mise en place de la plate-forme, puis par la suite elles permettent la gestion des règlements entre clients et fournisseurs. - La logistique qui permet de bénéficier d une meilleure gestion des délais. Nous pouvons remarquer qu au sein des deux principaux acteurs (EURODIF et le fournisseur) de nombreux acteurs interviennent au cours de la transaction. Pour EURODIF dont l intérêt premier est l approvisionnement en produits et services on trouve : - L approvisionneur dont la fonction est de commander les produits nécessaires. - La logistique qui s occupe de la manutention à la réception des marchandises. - La comptabilité qui gère le budget, les règlements mais aussi les enregistrements comptables (balances, bilans, compte de résultats) Pour le fournisseur dont la principale fonction est de fournir à EURODIF le produit qu elle désire en quantité suffisante, avec une bonne qualité et dans les délais prescrits, on trouve : - La production qui fabrique les produits en fonction des demandes reçues. - La logistique qui s assure de la livraison au client. - La comptabilité qui s occupe de la facturation et du paiement des produits. 21

22 3. Analyse stratégique, fonctionnelle et des processus 3.1. Etude d opportunité Face à la décision d investir dans le e-procurement, trois attitudes sont possibles : - L attente : car l investissement reste assez lourd. De plus les prix des matériels et des logiciels diminueront encore dans les prochaines années, tout en étant de plus en plus performants. - Subir le e-procurement : cela correspond à un investissement rapide et non préparé, c'est-à-dire que le besoin n a pas été spécifié au préalable. On est obligé d investir si l on veut rester sur le marché. - En faire un outil stratégique, correspondant aux objectifs de l entreprise et capable de répondre au mieux aux besoins. Cette attitude est sans nul doute la meilleure Contexte général Typologie de l entreprise et acteurs concernés par le e-procurement EURODIF est une entreprise française créée en 1924 et constituée de 90 magasins répartis dans toute la France. Elle est spécialisée dans la vente et la distribution de produits de différentes typologies : - pour la maison : le tissu d ameublement, le voilage, le rideau prêt à poser, le store, la quincaillerie, la passementerie, le lit, la table, le bain, la couture, la déco. - pour la mode : féminin (branché, tendance, grande taille, lingerie), masculin (homme branché, homme moderne), enfant (bébé, enfant 2/5 ans, fille 6/14 ans, garçon 6/14 ans), accessoires (bijoux, bagagerie, maroquinerie) Les clients d EURODIF peuvent être fidélisés s ils le désirent. Dans notre cas d étude nous ne nous intéressons qu à la vente de vêtements pour adultes et enfants. 22

Les factures dématérialisées

Les factures dématérialisées ANNEXE 8 Les factures dématérialisées Les sources de droit en matière de factures. Deux sources de droit définissent la facture : le Code de commerce et le Code général des impôts. Article 441-3 du Code

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées Un cas B-to-C 1 Plan de la présentation Les origines de dématérialisation des factures Enjeux de la dématérialisation Rappel

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS «L e-procurement est un outil au service de la stratégie achats des grandes entreprises. Automatiser intégralement le processus

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE

CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE CONDITIONS PARTICULIERES COMPTE INDIVIDUEL DE MESSAGERIE COLLABORATIVE Définitions : Dernière version en date du 21 Avril 2011 Activation du Service : L activation du Service intervient à compter de la

Plus en détail

Sage Paie & RH GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE.

Sage Paie & RH GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE. Sage Paie & RH Gestion de la Paie et des Ressources Humaines GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE. 63% des entreprises se disent être intéressées

Plus en détail

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul Accompagnement Construire son site e-commerce et pas aides à pas! Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul 2- Site Internet : moyen de communication indispensable Hausse du marché e- commerce 13% (2013)

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Conditions générales de vente pour la réservation de produits via le site foireauxvins-lidl.fr

Conditions générales de vente pour la réservation de produits via le site foireauxvins-lidl.fr Conditions générales de vente pour la réservation de produits via le site foireauxvins-lidl.fr (Version du 20/08/2015) Article 1 Objet Les présentes Conditions générales régissent l'ensemble des relations

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

ANNEXE 5-A au CCTP PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

ANNEXE 5-A au CCTP PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE ANNEXE 5-A au CCTP PRESENTATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU PORTAIL EPROCUREMENT DES CHU 1. Objectif PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE Le groupement de 17 Centres Hospitaliers Universitaires (CHU)

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH Guide d utilisation WebEDI IXPath Page 1 sur 20 GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH SOMMAIRE 1. Objet... 2 2. Introduction... 2 3. Processus d échange entre OCP et un fournisseur... 4 4. Exploitation WebEDI

Plus en détail

Des compétences financières et techniques enfin réunies pour un meilleur service au développement des entreprises.

Des compétences financières et techniques enfin réunies pour un meilleur service au développement des entreprises. Des compétences financières et techniques enfin réunies pour un meilleur service au développement des entreprises. Siège 83 bis rue de rouen 95300 Pontoise Tél: 01 34 35 02 31 www.cinergy.fr Analyse financière

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Optimisez vos échanges commerciaux avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Mars 2012 Sommaire 1. Pourquoi dématérialiser les factures? Les motivations / le ROI 2. Dématérialiser mes factures oui,

Plus en détail

Utiliser Internet pour les achats

Utiliser Internet pour les achats L évolution de la fonction achats, ces dernières années, s est encore accélérée sous l impulsion d Internet. La conjonction d éléments différents, tels la reconnaissance de l importance économique des

Plus en détail

Conditions générales 1 [Dispositions générales] 2 [Conclusion du Contrat] 3 [Matériaux fournis par le Client]

Conditions générales 1 [Dispositions générales] 2 [Conclusion du Contrat] 3 [Matériaux fournis par le Client] Conditions générales de prestation de services graphiques fournis par la société CGS Drukarnia sp. z o.o. ayant son siège social à Mrowino k. Poznania, ul. Towarowa 3 drukarniakreatywna 1 [Dispositions

Plus en détail

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques.

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques. Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows Sage 100 Génération i7 version 7.50 a pour ambition d offrir aux applications des fonctions différenciantes, tout en aidant les entreprises à améliorer leur

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESENTATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU PORTAIL D APPROVISIONNEMENT DEMATERIALISE DES CH 1. Objectif PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie

Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie 2014-R-01 du 3 juillet 2014 1. Contexte L analyse des pratiques et des conventions observées sur le marché de

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot L approche processus Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Des exigences venues de l ISO La Norme ISO 9001 v 2000 «encourage l'adoption d'une approche processus lors du développement, de la mise en

Plus en détail

Qui est concerné par la qualité des données?

Qui est concerné par la qualité des données? INTRODUCTION Qui est concerné par la qualité des données? Plus que jamais, les entreprises sont confrontées à des marchés de plus en plus exigeants, réclamant une réponse immédiate et adaptée à des besoins

Plus en détail

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking Payement électronique Sommaire 1. Les systèmes de paiement électroniques... 1 1.1 E-banking... 1 1.2 Porte-monnaie électronique et porte-monnaie virtuel... 2 1.2.1 Le porte monnaie électronique (e-cash)...

Plus en détail

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs Qualiac et la dématérialisation des factures Dématérialisation des factures fournisseurs Dématérialisation des factures Sommaire Les sources de la LAD (Lecture Automatique de Document) et Gestion Electronique

Plus en détail

Gestion des e-mails par ELO

Gestion des e-mails par ELO >> La gestion du cycle de vie du courrier électronique comme La bonne décision pour aujourd hui et pour demain Les solutions de gestion du contenu d entreprise (Enterprise Content Management/ECM) de ELO

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1 Dispositions générales Parisian Inspired est une marque déposée N National : 14 4 129 237 sous le numéro de Siret 753434596 00023 représentée par Mademoiselle Camille Fontaine

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax.

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. EXERCICE 1 La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. La multiplication des modes de communication entre

Plus en détail

2015 c est demain comment s y préparer

2015 c est demain comment s y préparer 2015 c est demain comment s y préparer Yves-René Guillou, Avocat Associé, Cabinet Earth Avocats La dématérialisation : notions Dématérialisation des procédures de marchés publics = utilisation de la voie

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009» Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Rapport Technique" Thème : conception et développement logiciel Note : 15,75/20 Rapport technique

Plus en détail

Intervention de la vice-présidente, Micheline Claes, lors de la conférence Isabel du 27 février 2008

Intervention de la vice-présidente, Micheline Claes, lors de la conférence Isabel du 27 février 2008 Intervention de la vice-présidente, Micheline Claes, lors de la conférence Isabel du 27 février 2008 Remplissant de multiples fonctions et pièce maîtresse en comptabilité et en fiscalité, la facture intéresse

Plus en détail

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Préambule : Les présentes conditions générales de vente ont pour objet la conformité aux dispositions visées à l article L.441-6 du Code de commerce

Plus en détail

La dématérialisation

La dématérialisation La dématérialisation La dématérialisation : une priorité de l Etat La dématérialisation, la ligne d action prioritaire de l AIFE : Elle constitue un levier important d amélioration de l efficience des

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques La dématérialisation des échanges des flux administratifs liés à l exploitation

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SOMMAIRE A qui s adresse ce kit?...3 Introduction sur le traitement des commandes...4 Challenges...5 Solution

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale SHERLOCK S GESTION La Gestion de la caisse Présentation générale Version 01/2009 1/11 1-LES OUTILS DE GESTION DE CAISSE... 3 2-SHERLOCK S GESTION... 3 3-SHERLOCK S OFFICE SERVER... 4 4-LES OPÉRATIONS DE

Plus en détail

Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 5 La dématérialisation des factures

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (33 dont 3 à 5 de PFE) T H E M E S POLE 1 COMPTABILITE ET GESTION DES ACTIVITES POLE 2 COMMUNICATION ET ORGANISATION

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Universign Universign Version: 1.2 DIFFUSION PUBLIQUE Les présentes conditions de vente s appliquent entre d une part la société Cryptolog International au capital de 275

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET LES FICHES PRATIQUES DE LRSET Mise à jour le 29 Mars 2013 LES FACTURES 1. factures / mentions obligatoires Tout professionnel est tenu de s assurer qu une facture est émise en double exemplaire, par lui-même,

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b X la Facture électronique mes premiers pas 2 e SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 La facture électronique : qu est-ce que c est?

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b e X la Facture électronique SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 : qu est-ce que c est? 8 Définition... 8 Modes d échange... 8 Etape

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE»

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE» Mise en œuvre de la directive 2008/9/CE du 12 février 2008 Dématérialisation de la procédure de remboursement de TVA supportée dans un autre État membre. Fiche n 4 bis : Les modalités de dépôt d une deman

Plus en détail

www.developpement-de-photo.com

www.developpement-de-photo.com Le logiciel Zhai-On requière l'utilisation d'un lecteur code barre portatif. Des étiquettes code barre imprimables depuis l'interface du logiciel sont à coller sur vos cartes de visite. Vos clients reçoivent

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. Domaine d application Le Vendeur est la société «COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME», association dont le siège social est situé à ALENCON (61000) 86 rue St Blaise. Le site

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

1. Délai de réflexion : le délai durant lequel le consommateur peut utiliser son droit de rétraction ;

1. Délai de réflexion : le délai durant lequel le consommateur peut utiliser son droit de rétraction ; Conditions générales SHOP.BELGIANREDDEVILS.BE Table des matières Article 1 - Définitions Article 2 Identité de l entreprise Article 3 - Domaine d application Article 4 L'offre Article 5 La convention Article

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES E-BOUTIQUE A EMPORTER

CONDITIONS GENERALES E-BOUTIQUE A EMPORTER CONDITIONS GENERALES E-BOUTIQUE A EMPORTER CONDITIONS GENERALES DE VENTES 1. MENTIONS LEGALES BAUD SARL SARL au capital de 64 000 Euros 4 Grande Rue 25000 BESANCON RCS BESANCON 387598576 TVA intracommunautaire

Plus en détail

Déploiement national de la carte d achat au CNRS

Déploiement national de la carte d achat au CNRS Déploiement national de la carte d achat au CNRS Délégations pilotes 18 septembre 2007 Délégation Paris B Qu est-ce que la Carte d achat? La carte d achat est un moyen de paiement confié à certains agents

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

UltimaX EDM for Microsoft Dynamics AX TM

UltimaX EDM for Microsoft Dynamics AX TM UltimaX EDM for Microsoft Dynamics AX TM Au sein d une organisation, une gestion de l information non structurée se révèle être parfois très compliquée pour l ensemble des collaborateurs. La surcharge

Plus en détail

L encadrement juridique d un site de commerce électronique

L encadrement juridique d un site de commerce électronique L encadrement juridique d un site de commerce électronique Avant s intéresser précisément au cadre juridique de la vente en ligne, nous devons nous interroger sur la capacité juridique des OT et CDT à

Plus en détail

Lettre d informations

Lettre d informations Juillet 2015 Lettre d informations Edito Nouveautés : Sage Génération i7 V8 Infos : Tableaux des dernières versions Fiche pratique : Echéance de vos codes annuels Chers Clients, A l arrivée de l été, vous

Plus en détail

DACHSER Code de conduite

DACHSER Code de conduite DACHSER Code de conduite 1. Préambule Toute action chez Dachser repose sur le respect des dispositions juridiquement contraignantes aux niveaux national et international ainsi que sur tous les engagements

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects :

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects : DEMATERIALISER LES PROCEDURES COMPTABLES ET FINANCIERES La dématérialisation des procédures comptables et financières s inscrit dans l évolution actuelle des collectivités locales car elle permet de gagner

Plus en détail

Conditions générales de vente Repro Reptiles

Conditions générales de vente Repro Reptiles Postel Nicolas 28 rue Turgot 27150 Etrepagny 02.32.55.72.43 / 06.20.61.45.20 nico@repro reptiles.com www.repro reptiles.com A Etrepagny, le 01/02/2014 Les présentes conditions de vente sont conclues d'une

Plus en détail