Les plates-formes d achat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les plates-formes d achat"

Transcription

1 DESHORGUES Jean-Benoît DUPIN Guillaume LE GALLIC Christelle MERITEL Anne SAROUR Lahoucine Les plates-formes d achat e-procurement (B2B) M. CAHIER RE11 M. PETARD P004

2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION PRESENTATION DU E-PROCUREMENT CONTEXTE GENERAL E-commerce Quelques aspects législatifs Le e-procurement au cœur du e-commerce E-sourcing : en amont de l e-procurement E-procurement EVOLUTION DE LA FONCTION ACHAT D UNE ENTREPRISE AU COURS DU TEMPS LA PLATE-FORME E-PROCUREMENT ANALYSE DE LA PROBLEMATIQUE DEFINITION DU CAS TYPE ACTEURS ROLES ANALYSE STRATEGIQUE, FONCTIONNELLE ET DES PROCESSUS ETUDE D OPPORTUNITE Contexte général Aperçu sur le e-procurement aujourd hui EURODIF Bilan économique SWOT ANALYSIS CAS D UTILISATION DIAGRAMME DE CLASSE ARBORESCENCE DU PROCESSUS APPROVISIONNEMENT SOLUTIONS DU MARCHE POUR NOTRE PROJET IDENTIFICATION DES BRIQUES TECHNOLOGIQUES DIFFERENTS TYPES DE SOLUTIONS Typologie des solutions Avantages et inconvénients des typologies «clé en main», «intégrables» CLASSIFICATION DES SOLUTIONS «INTEGRABLES» Tableau comparatif de solutions potentielles Solution retenue pour notre projet EXPERIMENTATION DE LA SOLUTION RETENUE COMMERCE ONE Pourquoi Commerce One? Fonctionnalités de Commerce One Description et utilisation de Commerce One Préconisation de mise en œuvre

3 Quelques réactions d entreprises utilisant Commerce One CONDUITES ANALYSE DES RISQUES ETUDE DES COUTS Coûts de la construction de la solution Commerce One Coûts de mise en place Coûts de formation Retour sur investissement CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXES

4 INTRODUCTION La croissance exponentielle des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication (NTIC) incite de plus en plus les entreprises à se tourner vers des architectures de type Intranet, Extranet, Internet. Compte tenu de l impact économique et financier de ces outils de travail mais aussi du changement organisationnel qu ils occasionnent, les entreprises n hésitent plus à investir. Ces investissements deviennent indispensables pour des entreprises voulant conquérir de nouvelles parts de marché et faire face à une concurrence de plus en plus vive et réactive. Toutes ces technologies ont engendré la création et la mise en œuvre de supports tels que le e-commerce qui permettent une maîtrise des systèmes d information (sécurisation des échanges et paiements, dématérialisation des documents, processus de validation automatisé ). Par ailleurs, de nombreuses activités gravitant autour du e-commerce se sont considérablement développées ces dernières années, du fait que les marchés sont en pleine expansion et porteurs de bénéfices. C est pourquoi dans le cadre de l UV RE 11, notre groupe projet composé de personnes aux compétences diverses (Génie des Systèmes Industriels et Génie des Systèmes d Informations et Télécommunications), a décidé de réaliser une étude sur une des composantes du e-commerce : la mise en place d une plate-forme e-procurement au sein d une société. Le e-procurement permet d entrer au cœur de la fonction achat d une entreprise et d en simplifier les pratiques qui sont considérées à l heure actuelle comme peu productives et bien trop gourmandes en heures de travail. C est un processus de gestion des commandes à part entière car il permet de couvrir les différentes étapes de la fonction approvisionnement depuis la création du besoin, la réalisation de la commande jusqu à la facturation et au paiement. Nous allons tout d abord vous présenter dans une première partie le e-procurement. Nous introduirons ensuite le cas (EURODIF) que nous avons étudié au travers d une analyse de la problématique. La troisième partie sera, quant à elle, consacrée à l analyse fonctionnelle, stratégique et des processus qui a permis de mettre en évidence les différents flux et processus organisationnels et plus particulièrement l acte d approvisionnement. Enfin, dans une dernière 4

5 partie nous vous présenterons les différentes solutions existant sur le marché pour mettre en place une plate-forme e-procurement et notamment la solution Commerce One. 5

6 1. Présentation du e-procurement 1.1. Contexte général E-commerce L expression «commerce électronique» (e-commerce) recouvre l utilisation combinée et optimale des technologies de la communication qui permettent d assurer et de développer les transactions d affaires généralement réalisées entre acheteurs et vendeurs. Ce commerce électronique s effectue notamment au moyen du courrier électronique, du web, de l EDI Concrètement, il s'agit de numériser des activités commerciales classiques, de les mettre en réseau et de les automatiser toujours davantage afin d'en accélérer la réalisation et donc d'accroître l'efficacité des processus et d'en retirer des avantages en termes de coûts susceptibles d'avoir un impact positif sur la conduite des affaires. Nous pouvons distinguer quatre grands domaines du commerce électronique : - B to A (Business to Administration) : transactions électroniques entre une entreprise et une administration par exemple la transmission d une déclaration. - B to B (Business to Business) : transactions électroniques entre deux ou plusieurs entreprises. C est le domaine par excellence du commerce électronique car 98% des échanges dématérialisés se font entre entreprises. Les outils de ce processus sont les portails spécialisés, les places de marché, les plates-formes e-procurement - B to C (Business to Consumers) : transactions électroniques entre une entreprise et une personne privée, par exemple un consommateur. Les outils de ce processus sont les sites de ventes en ligne de produits de consommation, les sites d enchères - A to C (Administration to Consumer) : transactions électroniques entre une administration et une personne privée (ce domaine est pour le moment en voie de développement) Dans le cadre de notre projet, nous ne nous intéressons uniquement qu au e-commerce B to B et en particulier aux plates-formes d achat e-procurement. 6

7 Quelques aspects législatifs Pour plus de détails concernant les réglementations principales sur le e-commerce, les annexes sont consultables en fin de rapport. Droit applicable et compétence territoriale des tribunaux Internet est un média universel qui permet à chacun de ses utilisateurs d'entrer en contact et ainsi de nouer des liens juridiques avec d'autres personnes du monde entier. Or l'existence de contacts électroniques et de relations commerciales internationales pose la question de la compétence des tribunaux et du droit applicable : il s'agit d'un point capital pour la résolution des problèmes, notamment en cas de litige. La conclusion électronique de contrats La plupart des affaires peuvent être conclues de manière tout à fait légale sur Internet. En la matière, les règles applicables sont en général les mêmes que pour les contrats conclus par la voie classique. Au sein de l'union Européenne, le droit des contrats a néanmoins déjà été complété par des dispositions spécifiques, la plus importante étant la directive sur la vente à distance, qui concerne les contrats impliquant des particuliers et conclus à distance. Elle garantit au consommateur un délai de rétractation d'au moins 7 jours et impose une obligation d'information au vendeur. La conclusion de contrats bilatéraux (contrats comprenant une prestation et une contrepartie) est réglée de manière similaire dans toute l'europe: le contrat est réputé conclu lorsqu'une partie fait une offre ferme et que cette dernière est acceptée par l'autre partie que ce soit au moyen d'une déclaration d'acceptation ou de toute autre action valant acceptation, voire dans certains cas en gardant le silence. L'absence de réaction à un e- mail de commande peut dès lors s'avérer risquée. Dans de nombreux cas, le législateur ne précise pas la forme que doivent prendre l'offre et l'acceptation, si bien que rien ne s'oppose à ce que les contrats soient conclus verbalement ou via Internet. Lorsqu'un contrat (bilatéral) est conclu, il engage par principe les deux parties, ce qui signifie qu'il doit être exécuté. Responsabilité Tout ce qui est techniquement faisable sur Internet n'est pas pour autant autorisé. Et quiconque porte atteinte aux droits d'autrui ou contrevient à la réglementation en vigueur peut voir sa responsabilité engagée, du moins en principe. En pratique, les choses sont toutefois plus compliquées et les obstacles nombreux, à commencer par les frontières nationales : le 7

8 droit reste en effet l'apanage des Etats alors que les contrevenants peuvent agir à l'échelon mondial. Et si, de surcroît, ces derniers agissent avec doigté ou se réfugient dans des pays où la législation leur offre une protection, les poursuites deviennent très complexes, voire impossibles. Protection des données Si la protection des données a été poussée vers le devant de la scène par l'essor du commerce électronique, ses origines sont néanmoins bien plus lointaines. La protection des données désigne la protection de la sphère privée pour tout ce qui a trait à la gestion des données se rapportant à des tiers, qu'elles soient informatisées ou sur papier. Les dispositions relatives à la protection des données ont pour objectif de concilier le droit de chacun à contrôler les données le concernant et les intérêts légitimes de celui qui traite ces données. La protection des données n'interdit donc pas le traitement des données, mais le soumet à certaines règles. Le traitement de données personnelles est en principe autorisé. Les données personnelles peuvent même être transmises à des tiers sans le consentement de l'intéressé, pour autant qu'il ne s'agisse pas de profils de la personnalité ou de données sensibles (ex : données touchant à la sphère intime). Les données ne peuvent être transférées à l'étranger que dans la mesure où une protection équivalente des données est assurée dans le pays de destination. Si le pays est dépourvu de législation à cet égard, la protection des données doit être réglée par contrat. Propriété intellectuelle Internet est une mine d'idées et de contenus et rien n'y est plus simple que la copie de logos, textes et images pour les intégrer à son propre site. Mais tout ce qui est techniquement réalisable n'est pas pour autant autorisé: les droits d'auteur et la propriété intellectuelle s'appliquent également sur la toile. Celui qui détient les droits d'auteur sur une œuvre ou sur une marque, peut, dans certaines limites, décider de l'utilisation qui en est faite et entamer des poursuites en violation de sa propriété intellectuelle. La protection de la propriété intellectuelle se fait certes au niveau national mais plusieurs traités internationaux permettent de garantir des standards minimaux et d'harmoniser les procédures d'enregistrement. Les trois formes de propriété intellectuelle les plus importantes en matière de commerce électronique sont les suivantes: 8

9 - Les droits d'auteur: Ils sont automatiquement acquis à tous ceux qui, par une activité créatrice, donnent naissance à une œuvre (qu'il s'agisse d'un texte, d'un graphique, d'une composition, d'une photographie), la valeur de l'œuvre n'entrant pas en ligne de compte. - Droit des marques : Il reconnaît le droit d'être le seul à utiliser une marque (mot, logo, mélodie ) pour déterminer une marchandise ou un service et permet de se défendre contre la mise en place de processus trompeurs. - Droit des brevets : Il reconnaît le droit à décider, dans le pays concerné, de l'utilisation commerciale qui est faite d'une invention donnée. Droit des pratiques loyales La prospection active du marché est essentielle au succès d'une activité commerciale. En la matière, la loi permet beaucoup de choses mais pas tout. Le droit des pratiques loyales fixe ainsi des limites en interdisant aux acteurs du marché d'exercer une concurrence par le biais de pratiques commerciales injustes et déloyales. Pour l'heure, le droit des pratiques loyales n'a été que partiellement harmonisé au sein de l'union Européenne, mais de nouvelles dispositions sont en préparation. Le payement via Internet Le mode de payement dépend de divers facteurs. Tel que le type de clientèle (professionnels ou particuliers), le prix de vente (les petits montants ne se prêtent pas aux mêmes procédures de paiement que les sommes plus importantes), le lieu où se situe l'acheteur (marché national ou étranger) et des considérations d'ordre technique (interface du logiciel de magasin en ligne utilisé, par exemple). Afin que le système de payement numérique puisse s imposer, il doit répondre aux critères suivants : - Acceptation : Afin de pouvoir s imposer, l infrastructure de paiement doit être largement acceptée. - Anonymat : Si les clients le souhaitent, leur identité devrait pouvoir être protégée. - Convertibilité : L argent numérique doit pouvoir être converti en d autres types de fond. - Efficacité : Le coût par transaction doit être proche de zéro. - Flexibilité : Plusieurs méthodes de paiement doivent être gérées. - Intégration : Pour supporter les applications existantes, des interfaces devraient être créées pour s intégrer aux applications. 9

10 - Fiabilité : Le système de paiement ne devrait pas comporter le moindre défaut. - Extensibilité : L arrivée de nouveaux clients et commerçants dans le système ne devrait pas entraîner la panne de l infrastructure. - Sécurité : Il faut que les transactions financières soient possibles sur des réseaux ouverts, comme Internet. - Simplicité : Les paiements devraient être aussi faciles à effectuer que dans le commerce hors Internet. Les factures : Le nouveau cadre juridique en droit français ressort des textes suivants: - Loi de finance rectificative pour 2002 du 30 décembre Décret n du 7 juillet Décret nº du 18 juillet Décret nº du 18 juillet 2003 Ces nouvelles dispositions édictent : - des règles communes à toutes les factures - des règles propres aux factures dématérialisées (e-facture) : il existe deux moyens reconnus de dématérialisation des factures : la facture EDI (échange de données informatisées) et la facture sécurisée par une signature électronique. L adoption d un tel système est soumis à une notification préalable de l administration (obligatoire jusqu au 31 décembre 2005) De plus, le recours à la e-facture doit faire l objet d une acceptation du destinataire dans le contrat initial (vente ou prestation de services), dans le contrat d interchange EDI. A défaut de contrat, il faut octroyer au destinataire un délai raisonnable pour exiger une facture papier La facture EDI : L EDI est reconnu en France depuis 1991 et au niveau européen depuis 1994 (recommandation 1994/820/CE de la Commission). Il s agit d une facture transmise par voie électronique qui se présente sous la forme d un message structuré, selon une norme convenue entre les parties (contrat EDI), permettant une lecture par ordinateur et pouvant être traité automatiquement et de manière univoque. Les données émises et reçues doivent être 10

11 identiques, les entreprises doivent tenir une liste récapitulative des échanges EDI et les entreprises doivent tenir un fichier des partenaires d échange EDI. La facture sécurisée par une signature électronique (Art. 289 V CGI / Art. 96 F, I, Annexe III CGI) Il s agit d une facture créée, transmise et archivée sous forme électronique dans un format qui permet de garantir l authenticité, l intégrité et la pérennité depuis son émission jusqu à l expiration de la période de stockage. La signature peut être générée par des produits utilisant des technologies de cryptographie asymétrique (deux clés distinctes pour chiffrer puis déchiffrer un document). De plus, la signature électronique repose sur un certificat électronique délivré par un prestataire de service de certification. La signature électronique doit : - Être propre au signataire et permettre son identification. - Être créée par des moyens que le signataire puisse garder sous son contrôle exclusif. - Garantir le lien avec les factures auxquelles elle s attache, de telle sorte que toute modification ultérieure de ces factures soit détectable. L archivage des e-factures L émetteur et le destinataire des factures sont chacun responsable du stockage des factures dématérialisées et doivent garantir l accès sans délai aux factures stockées, garantir leur authenticité et leur intégrité durant toute la période de stockage. Et enfin, ils doivent pouvoir restituer les informations en langage clair (format standard), y compris sur support papier. La durée de conservation des e-factures est exigé à 6 ans par l administration fiscale et 10 ans pour toute contestation commerciale. La législation, sanctionne fermement tout acte présentant une non-conformité telle que : - Absence de facturation / facturation fictive: - amende allant jusqu à (art. L du Code de commerce) - amende fiscale égale à 50% du montant des factures litigieuses - Défaut ou omissions graves de mentions obligatoires / Défaut de conservation des factures originales sur support informatique: peut entraîner la remise en cause du droit à déduction de TVA. - En cas de non-conformité du système EDI non régularisé dans les 30 jours après contrôle de l administration: perte du droit de télé-transmettre ses factures. 11

12 Le e-procurement au cœur du e-commerce Les schémas suivants montre la place du e-procurement dans le e-business. 12

13 Le e-procurement se trouve au centre du processus global (processus ayant pour but final la vente du produit). On le trouve entre l acheteur et le vendeur et entre les places de marché et le paiement E-sourcing : en amont de l e-procurement E-sourcing : recherche des marchés fournisseurs. Afin de mener à bien un projet e-procurement il est important de bien comprendre ce qu il se passe en amont du système. Pour cela, voici les différentes étapes amont à réaliser pour permettre de décupler la puissance des achats. Ce processus est déclenché dès lors que l entreprise fait un achat récurrent : dans un premier temps il faut spécifier les besoins, il faut ensuite rechercher et vérifier les qualifications des fournisseurs. Puis l étape suivante consiste à montrer la transparence et l équité avant de professionnaliser le processus. Toutes ces étapes sont contrôlées par l acheteur de l entreprise et permettent de choisir électroniquement les fournisseurs grâce aux places de marché. La démarche de sourcing est ainsi beaucoup plus dynamique qu avec les annuaires papier et le téléphone. Une fois la sélection des fournisseurs réalisée, des contrats cadres sont signés entre les partenaires avant de commencer le processus d approvisionnement (e-procurement) E-procurement Le e-procurement est la gestion des achats de biens ou de services à l aide d Internet ou de technologies de l information. Le e-procurement permet à l entreprise de constituer un catalogue produits multi fournisseurs, de bénéficier en ligne d une traçabilité de la demande 13

14 d achat depuis son émission jusqu à sa validation, et enfin il simplifie les recoupements entre commandes ou des contrôles automatiques «livraison/réception/facturation». Le e-procurement est donc un processus qui permet une automatisation en ligne de la demande d achat au paiement en ligne. Afin de construire un projet e-procurement, il est donc nécessaire de tenir compte des différents partenaires qui entourent l entreprise : - Le marché du travail composé des ressources humaines disponibles ainsi que des compétences. - Les banques qui apportent leurs capitaux et services de paiement. - Les fournisseurs, clients situés en amont ou aval. L installation d une plate-forme e-procurement au sein d une entreprise permet ainsi de mettre en interaction tous ces acteurs. Il est important d insister sur ce point car il ne s agit pas de la mise en place d un projet informatique classique. En effet, le e-procurement a un fort impact en interne entre les différents service de la société et en externe dans les relations avec les fournisseurs. 14

15 1.2. Evolution de la fonction achat d une entreprise au cours du temps La fonction achat a toujours fait perdre beaucoup de temps à une entreprise sur la mise à disposition d un bien. En effet, elle est soumise à une longue procédure dont la longueur des processus peut être variable. Sans les plates-formes e-procurement Sélection Demande achat Négociation Réception Paiement Production Approbation Bon de commande Logistique Facturation 2 semaines Fournisseur Entreprise Lorsque l approvisionneur a besoin d un produit ou service il déclenche la demande d achat (1) sur papier qui est ensuite transmise à la direction pour approbation (2). Cette phase peut être plus ou moins longue en fonction du nombre de personnes intervenant dans l approbation et de l efficacité du système d information entre les différents services de l entreprise. Une fois validée la commande doit encore être négociée avant de transmettre le résultat au service approprié pour émission d un bon de commande (3, 4). Le fournisseur choisi fabrique le produit (5) et assure le transport en compte propre ou en compte d autrui (6). L entreprise réceptionne le produit en le contrôlant (7). Le fournisseur envoie la facture (8) qui est par la suite traitée (vérifiée) par les différents services concernés avant d être réglée (9). 15

16 L ensemble de ces étapes d approvisionnement est réalisé en un temps minimal de 2 semaines. Avec la solution e-procurement Demande achat Bon de commande Production Réception Paiement Approbation 5 7 Logistique Facturation 3 jours Fournisseur Entreprise L approvisionneur exprime son besoin électroniquement grâce au e-catalogue (1), sa demande entre immédiatement dans un processus de validation géré par Workflow (2). Un gain de temps considérable est réalisé pour cette phase car la communication est instantanée. Une fois la commande validée, le bon de commande est immédiatement émis (3) et envoyé au fournisseur préalablement choisi par l acheteur. Le fournisseur déclenche la fabrication du produit (4) puis envoie la marchandise à l entreprise (5) qui la réceptionne (6). La facture est envoyée électroniquement à l entreprise par le fournisseur (7). Ainsi, l entreprise peut aisément vérifier la compatibilité entre la commande et le bon de livraison et ceci grâce aux données informatiques centralisées. Le paiement est donc accéléré (8). La procédure administrative est donc simplifiée ce qui permet, entre autre, au processus d être réalisé en trois jours. 16

17 Ainsi grâce à l e-procurement l entreprise bénéficie d une meilleure visibilité et donc traçabilité de ses flux (passation de commandes, approbation automatisée, facturation ). De plus l entreprise gagne un temps considérable sur la mise à disposition de son bien et réalise une importante économie sur le traitement de ses achats La plate-forme e-procurement La plate-forme e-procurement doit remplir un certain nombre de fonctions essentielles permettant de regrouper les commandes, de les passer, d assurer leur traçabilité et de les traiter. Ces fonctions sont les suivantes : - Définir la commande : grâce au e-catalogue la commande peut être passée rapidement. - Autoriser la commande : cette fonction correspond au cycle de validation effectué par Workflow. - Suivi de livraison réception : la logistique est intégrée dans la plate-forme afin de mieux gérer les délais - Facturation paiement : suivi et vérification des différents documents (bon de livraison, bon de commande ). Un paiement électronique sécurisé est ensuite effectué. Les entreprises déploient leur stratégie e-procurement d abord sur les achats non stratégiques (produits dont l entreprise a besoin pour fonctionner) afin de réaliser des économies. C est donc le premier besoin auquel doit répondre la plate-forme. De plus, l objectif de la mise en place d une plate-forme e-procurement est de simplifier le processus d approvisionnement d une entreprise. Pour cela il est nécessaire que la plateforme : - Accroisse la rapidité des transactions : mise en réseaux électroniques de l ensemble des interlocuteurs concernés permettant une circulation immédiate de l information (automatisation complète). - Réduise le nombre d intervenants (seul le demandeur intervient). - Soit simple d utilisation. - Réduise les coûts administratifs (environ 50%) 17

18 - Permette une traçabilité parfaite du cycle d approvisionnement. Le e-procurement est un outil de travail qui permet une automatisation des processus conjuguée à la mise en réseaux de tous les interlocuteurs concernés. Les relations entre clients et fournisseurs sont donc privilégiées. C est pourquoi la suite de ce rapport sera dédiée à expliquer comment une plate-forme e- procurement peut être mise en place au sein d une entreprise et à analyser les impacts que celle-ci aura sur les différents acteurs (fournisseur et client). 18

19 2. Analyse de la problématique Cette partie est tout d abord consacrée à présenter le cas type que nous avons choisi pour notre étude, puis nous présenterons dans un deuxième temps les différents acteurs intervenant dans un projet e-procurement ainsi que leurs fonctions Définition du cas type Afin d expliquer la mise en place e-procurement, nous avons choisi d orienter notre projet vers une entreprise en voie de développement et ne possédant pas encore de gestion électronique de ses achats. De cette manière nous pourrons bien comprendre et analyser comment se met en place un projet e-procurement. L entreprise que nous avons choisie est la centrale d achat EURODIF. Son activité est consacrée au textile et son domaine fonctionnel est la vente de vêtements homme, femme ou enfant. Son processus d approvisionnement actuel est le suivant : Demande achat Sélection Négociation Réception Paiement Production Approbation Bon de commande Logistique Facturation Fournisseur EURODIF 19

20 Ce processus d approvisionnement prenant beaucoup de temps et provoquant une importante dépense, il est nécessaire qu EURODIF le simplifie. Ses besoins sont donc de : - Gagner du temps. - Réduire les coûts administratifs. - Faciliter le transfert de données. - Sécuriser les informations et les traitements. - Réduire le nombre d intervenants. - Bénéficier d une meilleure traçabilité de son cycle d approvisionnement. Nous pouvons aisément constater que tous ces besoins correspondent aux besoins auxquels est capable de répondre une plate-forme e-procurement Acteurs Rôles Les différents acteurs intervenant dans une relation d achat par l intermédiaire d une plate-forme e-procurement sont les suivants : Prestataire informatique Banque Fournisseur - production - logistique - comptabilité E-procurement EURODIF - approvisionneur - logistique - comptabilité Logistique 20

21 - Les deux principaux acteurs : fournisseur et EURODIF (c est entre les deux que prend place la plate-forme e-procurement). - Les prestataires informatiques : ils peuvent être société de services informatiques, cabinet de conseil en organisation, éditeurs de logiciels spécialisés Leur rôle est d assurer la conception, la mise en place, l administration mais aussi la maintenance de la plate-forme. - Les banques qui permettent d apporter au départ les fonds nécessaires à la mise en place de la plate-forme, puis par la suite elles permettent la gestion des règlements entre clients et fournisseurs. - La logistique qui permet de bénéficier d une meilleure gestion des délais. Nous pouvons remarquer qu au sein des deux principaux acteurs (EURODIF et le fournisseur) de nombreux acteurs interviennent au cours de la transaction. Pour EURODIF dont l intérêt premier est l approvisionnement en produits et services on trouve : - L approvisionneur dont la fonction est de commander les produits nécessaires. - La logistique qui s occupe de la manutention à la réception des marchandises. - La comptabilité qui gère le budget, les règlements mais aussi les enregistrements comptables (balances, bilans, compte de résultats) Pour le fournisseur dont la principale fonction est de fournir à EURODIF le produit qu elle désire en quantité suffisante, avec une bonne qualité et dans les délais prescrits, on trouve : - La production qui fabrique les produits en fonction des demandes reçues. - La logistique qui s assure de la livraison au client. - La comptabilité qui s occupe de la facturation et du paiement des produits. 21

22 3. Analyse stratégique, fonctionnelle et des processus 3.1. Etude d opportunité Face à la décision d investir dans le e-procurement, trois attitudes sont possibles : - L attente : car l investissement reste assez lourd. De plus les prix des matériels et des logiciels diminueront encore dans les prochaines années, tout en étant de plus en plus performants. - Subir le e-procurement : cela correspond à un investissement rapide et non préparé, c'est-à-dire que le besoin n a pas été spécifié au préalable. On est obligé d investir si l on veut rester sur le marché. - En faire un outil stratégique, correspondant aux objectifs de l entreprise et capable de répondre au mieux aux besoins. Cette attitude est sans nul doute la meilleure Contexte général Typologie de l entreprise et acteurs concernés par le e-procurement EURODIF est une entreprise française créée en 1924 et constituée de 90 magasins répartis dans toute la France. Elle est spécialisée dans la vente et la distribution de produits de différentes typologies : - pour la maison : le tissu d ameublement, le voilage, le rideau prêt à poser, le store, la quincaillerie, la passementerie, le lit, la table, le bain, la couture, la déco. - pour la mode : féminin (branché, tendance, grande taille, lingerie), masculin (homme branché, homme moderne), enfant (bébé, enfant 2/5 ans, fille 6/14 ans, garçon 6/14 ans), accessoires (bijoux, bagagerie, maroquinerie) Les clients d EURODIF peuvent être fidélisés s ils le désirent. Dans notre cas d étude nous ne nous intéressons qu à la vente de vêtements pour adultes et enfants. 22

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité

Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions. ERP reflex-erp.com

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS «L e-procurement est un outil au service de la stratégie achats des grandes entreprises. Automatiser intégralement le processus

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR Le 12 Mars 2014 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE V i7.70 COMMUNIQUE DE MISE A JOUR SOMMAIRE Page (s) 1. Le Pôle Financier 2 La Comptabilité Les Moyens de Paiement La Trésorerie LA COMPTABILITÉ

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b e X la Facture électronique SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 : qu est-ce que c est? 8 Définition... 8 Modes d échange... 8 Etape

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b X la Facture électronique mes premiers pas 2 e SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 La facture électronique : qu est-ce que c est?

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Sommaire Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés

Plus en détail

La facture dématérialisée mes premiers pas...

La facture dématérialisée mes premiers pas... La facture dématérialisée mes premiers pas... liste des annonceurs sommaire @gp... page 16 Agena 3000... page 18 Atos worldline... page 12 Edicot... page 6 Gexedi... page 8 Seres... page 20 Les annonceurs

Plus en détail

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées Un cas B-to-C 1 Plan de la présentation Les origines de dématérialisation des factures Enjeux de la dématérialisation Rappel

Plus en détail

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat.

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat. Secrétariat général DIRECTION DE L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE, ET DES AFFAIRES FINANCIERES ET IMMOBILIERES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES IMMOBILIERES SLAC/N AFFAIRE SUIVIE PAR : Pierre AZZOPARDI Tél :

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

CONSOMMATION Proposition de directive relative aux droits des consommateurs Position et Amendements de la CGPME

CONSOMMATION Proposition de directive relative aux droits des consommateurs Position et Amendements de la CGPME CONSOMMATION Proposition de directive relative aux droits des consommateurs Position et Amendements de la CGPME La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises (CGPME) est une organisation

Plus en détail

La carte d'achat dans les organisations françaises

La carte d'achat dans les organisations françaises CHAPITRE 2 La carte d'achat dans les organisations françaises Pour bien appréhender l'usage efficace de la carte d'achat, il est important de toujours la considérer comme un moyen d'exécution de la commande.

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Utiliser Internet pour les achats

Utiliser Internet pour les achats L évolution de la fonction achats, ces dernières années, s est encore accélérée sous l impulsion d Internet. La conjonction d éléments différents, tels la reconnaissance de l importance économique des

Plus en détail

Sage Paie & RH GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE.

Sage Paie & RH GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE. Sage Paie & RH Gestion de la Paie et des Ressources Humaines GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE. 63% des entreprises se disent être intéressées

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application Pour que le projet de carte d'achat puisse être mis en œuvre de manière efficace, il importe de déterminer précisément le périmètre d'application. En effet,

Plus en détail

Conditions d'utilisation

Conditions d'utilisation PRÉAMBULE Conditions d'utilisation Les présentes conditions générales de vente sont conclues entre, d une part, la société/entreprise SNFB Chantelle, inscrite au RCS de Cusset sous le numéro 32577290300010

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie

CODE PROFESSIONNEL. déontologie déontologie Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis de la protection des données à caractère personnel 1 Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER Tirer pleinement profit de l ETL d Informatica à l aide d une plate-forme de Business Discovery rapide et flexible De plus en plus d entreprises exploitent

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1)

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1048 DIRECTIVES DE CONCEPTION D'UN SYSTÈME DE BASE POUR LA GESTION AUTOMATISÉE DU SPECTRE (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 (1994) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 LES ENJEUX DE LA DÉMATÉRIALISATION...2 LES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION...3 LES OBLIGATIONS... 3 LES TECHNOLOGIES

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état En bref Valoriser le patrimoine immatériel invite l État à développer des approches nouvelles et, parfois, à céder contre paiement

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation et de vente du site www.monvisagedelorient.com

Conditions Générales d'utilisation et de vente du site www.monvisagedelorient.com 1 sur 5 Conditions Générales d'utilisation et de vente du site www.monvisagedelorient.com Préambule Le présent document a pour objet de présenter les services proposés par la société PIX IN THE CITY SARL

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «Expert en automobile indépendant» (convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «Expert en automobile indépendant» (convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «Expert en automobile indépendant» (convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par M. Jean-Benoît ALBERTINI, Préfet

Plus en détail

Contrats Générales d utilisation et de vente de la solution Mailissimo

Contrats Générales d utilisation et de vente de la solution Mailissimo Contrats Générales d utilisation et de vente de la solution Mailissimo Le présent contrat est conclu entre les parties suivantes : Net Solution Partner - Mailissimo SARL au capital de 9 146,94 Euros Inscrite

Plus en détail

Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises

Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises Du point de vue juridique, les stratégies e-business inter-entreprises (B2B) s'organisent en un ensemble de contrats tenant lieu de loi entre

Plus en détail

Conditions générales.

Conditions générales. Conditions générales. Les services présentés sur le site www.net-style.fr sont fournis par NetStyle, propose à une clientèle de professionnels et de particuliers des services dédiés à la création de sites

Plus en détail

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Depuis 230 ans, Descours & Cabaud fait de la distribution professionnelle son métier. Notre Groupe, en proposant l offre la plus large du

Plus en détail

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable.

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Introduction La Gestion Electronique des Documents est la mémoire de l entreprise. La mémoire existante qui

Plus en détail

Dossier de presse L'archivage électronique

Dossier de presse L'archivage électronique Dossier de presse L'archivage électronique Préambule Le développement massif des nouvelles technologies de l information et de la communication (TIC) a introduit une dimension nouvelle dans la gestion

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Facturation électronique et dématérialisation fiscale

Facturation électronique et dématérialisation fiscale Facturation électronique et dématérialisation fiscale 6 mars 2006 Leader européen de la facturation électronique Plus de 400 000 factures traitées par mois 250 sociétés connectés ou en cours de connexion

Plus en détail

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Date de publication : 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques.

Plus en détail

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Dématérialisation des factures au service du cash management LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Conférence

Plus en détail

Les crédits à la consommation

Les crédits à la consommation Les crédits à la consommation Billet du blog publié le 16/03/2015, vu 244 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la consommation (Valable à partir du 18 mars 2016) Avis du 24 juin 2014 relatif à l'application

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

CONTRAT D INTERCHANGE EDI

CONTRAT D INTERCHANGE EDI CLUB INFORMATIQUE DES GRANDES ENTREPRISES FRANCAISES 21, avenue de Messine - 75008 PARIS Tél. : 01 56 59 70 00 - Fax : 01 56 59 70 01 http://www.cigref.fr cigref@cigref.fr CONTRAT D INTERCHANGE EDI Janvier

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation. Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil

Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation. Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil 1 La Facture au centre des processus P2P et / ou O2C SI Fournisseur SI Client Compta CRM

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

chaîne logistique GESTION DE LA MICROSOFT BUSINESS SOLUTION NAVISION

chaîne logistique GESTION DE LA MICROSOFT BUSINESS SOLUTION NAVISION GESTION DE LA chaîne logistique MICROSOFT BUSINESS SOLUTION NAVISION DISTRIBUTION Le module Distribution de Microsoft Business Solutions navision vous donne les moyens de pleinement satisfaire vos clients.

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION DES FACTURES : LA NOUVELLE EQUATION FE = EDI + (I+P)2

LA DEMATERIALISATION DES FACTURES : LA NOUVELLE EQUATION FE = EDI + (I+P)2 Cahiers de l académie N 3 Juin 2005 JUIN 2005 William Nahum - Président Tél. : 06 07 86 41 64 - wnahum@lacademie.info Marie-Claude Picard - Groupes de travail Tél. : 01 44 15 62 52 - mcpicard@lacademie.info

Plus en détail

Contrat de conception d'un site Web Maintenance Hébergement

Contrat de conception d'un site Web Maintenance Hébergement Contrat de conception d'un site Web Maintenance Hébergement Conditions générales de vente Préambule : CREASITE, est domiciliée au 36 Rue lille et BD emille zola N :7 Casablanca Maroc désignée ci-après

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

Facturation électronique et dématérialisation fiscale

Facturation électronique et dématérialisation fiscale Facturation électronique et dématérialisation fiscale 16 mars 2006 Leader européen de la facturation électronique Plus de 400 000 factures traitées par mois 250 sociétés connectés ou en cours de connexion

Plus en détail

Conditions générales de Ventes sur Internet

Conditions générales de Ventes sur Internet Conditions générales de Ventes sur Internet Définitions SAS PALMYRA HOTEL CAP D AGDE, si après désignée «hôtel», exploite le site web www.palmyragolf.com, site de réservation hôtelière de l hôtel agissant

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1. PREAMBULE : Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les opérations commerciales concernant les objets mis en vente par le Collection heure sprl

Plus en détail

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur Étape 2 Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur n Les règles applicables aux relations entre professionnels (relations b to b) Des

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 7 : Customer Relationship Management (CRM) Supply Chain Management (SCM) Sommaire

Plus en détail

GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées

GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées GS1 Belgium & Luxembourg CONVENTION D ECHANGE pour les factures dématérialisées La présente convention est établie le [----------] ENTRE [Nom du destinataire de la facture], ayant son siège social situé

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Travail pratique #1 «Réalisation d'une plateforme de vente aux enchères électronique» À réaliser individuellement ou en équipe

Plus en détail

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique?

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? La chaîne d approvisionnement ne saurait plus fonctionner sans EDI. L enjeu est à présent d accélérer

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES CEE

DÉMATÉRIALISATION DES CEE CONTRIBUTION À LA CONCERTATION SUR LES MODALITÉS DE CONSTITUTION D UNE DEMANDE DE CEE EN TROISIÈME PÉRIODE DÉMATÉRIALISATION DES CEE Pour atteindre l objectif de simplification, la dématérialisation du

Plus en détail

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP HARMONISEZ VOTRE ENTREPRISE AVEC... Insidjam ERP Améliorez la performance de votre entreprise avec ERP Personnalisée et Supportée par IT Solutions, cette version Algérienne d'openerp, qui est le logiciel

Plus en détail

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise.

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. STRATEGIES MANAGEMENT La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. Quelle approche pragmatique adopter? KPMG ENTREPRISES 2008 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable

Plus en détail

Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 5 La dématérialisation des factures

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

JE MONTE UN SITE INTERNET

JE MONTE UN SITE INTERNET JE MONTE UN SITE INTERNET GUIDE PRATIQUE C O M M I S S I O N N A T I O N A L E D E L I N F O R M A T I Q U E E T D E S L I B E R T E S Janvier 2006 JE MONTE UN SITE INTERNET Le monde virtuel auquel vous

Plus en détail

Des compétences financières et techniques enfin réunies pour un meilleur service au développement des entreprises.

Des compétences financières et techniques enfin réunies pour un meilleur service au développement des entreprises. Des compétences financières et techniques enfin réunies pour un meilleur service au développement des entreprises. Siège 83 bis rue de rouen 95300 Pontoise Tél: 01 34 35 02 31 www.cinergy.fr Analyse financière

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015 Allianz Courtage Sommaire 1. La Déclaration Sociale Nominative (DSN) : présentation 2. Les pré requis à mettre en place par l entreprise pour télétransmettre

Plus en détail

Les outils de l e-achat Enquête annuelle 2007-2008

Les outils de l e-achat Enquête annuelle 2007-2008 Les outils de l e-achat Enquête annuelle 2007-2008 Des achats de plus en plus exigeants Une conférence animée par François-Charles Rebeix Sylvain Chanourdie Programme Introduction Présentation de l étude

Plus en détail

Catalogue de conférences v1

Catalogue de conférences v1 Programme de s Catalogue de s v1 1 sur 9 Planning type des deux jours Programme de s Mercredi 23 mars 2011 (salon ouvert de 9h00 à 18h30) 9h30-10h15 : 10h30-11h15 : 11h30-13h00 : 13H30-14h15 : 14H30-15h15

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006 Hélène CHEUTIN Master 2 ISMAG 2005-2006 SRM ((Supplliierr Rellattiionshiip Managementt)) INTRODUCTII ION Les entreprises cherchent sans cesse à améliorer leurs performances et notamment à réaliser des

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE :

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES À L INTENTION DES AGENCES ET COURTIERS À LEUR COMPTE IMPORTANT L OACIQ se réserve le droit de modifier ses exigences en fonction

Plus en détail

Une solution éprouvée pour votre entreprise

Une solution éprouvée pour votre entreprise Voyez loin Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Voyez loin grâce à Microsoft Dynamics NAV. Parce qu'elle offre un meilleur contrôle et une visibilité

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE DE LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE ENTRE LES AVOCATS ET LES CHAMBRES CIVILES DE LA COUR D APPEL DE LYON

PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE DE LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE ENTRE LES AVOCATS ET LES CHAMBRES CIVILES DE LA COUR D APPEL DE LYON PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE DE LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE ENTRE LES AVOCATS ET LES CHAMBRES CIVILES DE LA COUR D APPEL DE LYON La cour d appel de Lyon représentée par son premier président et son procureur

Plus en détail

La dématérialisation

La dématérialisation La dématérialisation La dématérialisation : une priorité de l Etat La dématérialisation, la ligne d action prioritaire de l AIFE : Elle constitue un levier important d amélioration de l efficience des

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Domaine d application et acceptation des conditions Les présentes conditions générales d utilisation régissent, sans exception, les relations juridiques et contractuelles

Plus en détail

Présentation Extranet CHD SiWiPo

Présentation Extranet CHD SiWiPo Présentation Extranet CHD SiWiPo Petit déjeuner Vendredi 03 octobre 2014 08h30-10h Hôtel Raphaël - 75016 www.siweb.fr +33 (0)4 42 901 605 75015 Paris 13797 Aix-en-Provence Présentation solution SiWiPo

Plus en détail

CHAPITRE 4 Le choix de l établissement émetteur

CHAPITRE 4 Le choix de l établissement émetteur CHAPITRE 4 Le choix de l établissement émetteur La mise en place d un programme de carte d'achat au sein d une entité publique suppose la conclusion d un marché de prestation de services passé avec une

Plus en détail

TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL

TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL TC ONLINE PAYMENT DIGICEL FINAL Convention d utilisation du Service «Digicel Online» Considérant que la Unigestion Holding S.A. opérant sous le nom commercial de Digicel, dispose d un système et d équipements

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes Conditions Générales de Vente de la société SEPETA définissent les conditions applicables aux ventes conclues entre, d'une part, le client, et d'autre part la

Plus en détail

LOHNBUCHHALTUNG COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LIGHT

LOHNBUCHHALTUNG COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LIGHT LOHNBUCHHALTUNG COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LIGHT LOGICIEL IDÉAL 3 POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES De nombreuses fonctionnalités pour un rapport qualité / prix attractif CofiLight ABACUS est un logiciel

Plus en détail

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C)

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition et catégories 3 : Critère de définition 1 : la nature des produits 4 : Critère de définition

Plus en détail

IBM Tivoli Service Desk

IBM Tivoli Service Desk Déployer des services de qualité tout en maîtrisant les coûts IBM Tivoli Service Desk Points forts Rationalise la gestion des problèmes et des incidents afin de permettre la restauration rapide et économique

Plus en détail

CONTRAT DE RECHERCHE CTI. entre. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) CH 1015 Lausanne, Suisse. représentée par le Prof

CONTRAT DE RECHERCHE CTI. entre. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) CH 1015 Lausanne, Suisse. représentée par le Prof Contrat de Recherche CTI entre l'epfl et un partenaire industriel Avis importants a. Ce document est le modèle de Contrat de Recherche CTI. Il est entendu que seul un accord dûment signé aura force obligatoire.

Plus en détail

Radiospares Fiabilité et Expérience. Votre partenaire e-commerce

Radiospares Fiabilité et Expérience. Votre partenaire e-commerce Radiospares Fiabilité et Expérience Votre partenaire e-commerce Experts en distribution Depuis toujours, Radiospares s assure que le bon composant est dans les bonnes mains au bon moment. Nous avons passé

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009

Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009 Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009 Les présentes conditions générales d utilisation et de vente, aussi dénommée «Contrat», sont conclues entres les parties suivantes : -

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Forum Télécom SPI+ Ateliers «e-business» R. Delhaye / P. Poty - AWT Verviers, 19 février 2002 Introduction générale 1. Définitions et

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

Comment gérer toutes mes tâches logicielles d automatisation dans un seul environnement?

Comment gérer toutes mes tâches logicielles d automatisation dans un seul environnement? Comment gérer toutes mes tâches logicielles d automatisation dans un seul environnement? Avec Totally Integrated Automation Portal : un seul environnement de développement intégré pour toutes vos tâches

Plus en détail