Réunion d'association. Plan de Prévention des Risques Technologiques du Havre. ---ooooooo---

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion d'association. Plan de Prévention des Risques Technologiques du Havre. ---ooooooo---"

Transcription

1 Réunion d'association Plan de Prévention des Risques Technologiques du Havre ---ooooooo--- Compte-rendu de la réunion d'association du 10 décembre 2013 Ce compte-rendu s appuie sur les documents transmis préalablement ou remis en cours de réunion et disponibles sur le site 1/5

2 Présents : M. ORY Sous-Préfet du Havre Mme BRONNEC Sous-Préfecture du Havre M. MABIRE Préfecture 76 SIRACEDPC M. HUART Adjoint au chef du Service Risques de la DREAL Mme VISTE Adjointe au chef de l'unité territoriale du Havre de la DREAL M. GILLERON Unité territoriale du Havre de la DREAL M. MORZELLE DDTM - Directeur M. REVEL DDTM76 - STH M. MACE DDTM 76 - SRMT M. DUREL DDTM76 - STH-MERS M. TIERCE SDIS 76 M. STER SDIS 76 M. LEROY SDIS 76 M. ESTEVAO Conseil Général 76 Mme THIOU Conseil Général 76 M. BINCTIN Mairie du HAVRE Adjoint au maire Mme LEMAIRE Ville du HAVRE Plan communal de sauvegarde M. DEWOLF Mairie d OUDALLE Adjoint au maire M. DELLERIE Maire de SANDOUVILLE M. CHICOT Mairie de GONFREVILLE L'ORCHER M. ENAULT Mairie d'harfleur M. LIONS ORMES M. CESAR CCI Le Havre - Directeur M. HOUIS GPMH M. MORO GPMH M. MERCHER LE HAVRE DEVELOPPEMENT M. HEBERT SAPN Gestion Trafic Mme WYZGOLIK Bureau d étude EFECTIS M. THIALLIER Bureau d étude TECHNIP M. ROUSSEL Directeur TOTAL RAFFINERIE M. LEFEBVRE Directeur ERAMET M. ROUX Directeur de site CARE M. PETAT Directeur de site LBC SOGESTROL M. MAHIEU Directeur SEPP M. ETCHEBES Directeur adjoint NORGAL M. LE COZ Directeur SHMPP Mme FELDMAN CIM M. LEBAS TOTAL FLUIDES M. BARRÉ YARA M. TURINI SIGALNOR - HSQE VITOGAZ Mme JEAN QSSE SHMPP M. THEBERT HSE OMNOVA SOLUTIONS M. MOUQUET CHSCT ERAMET M. KORZEMIAKIN CHSCT ERAMET M. BUREL CHSCT SIGALNOR M. WETTEL CHSCT NORGAL M. LAINE CFTC CHEVRON ORONITE M. THOURET COMITE DU QUARTIER DES NEIGES M. DUMONT ECO CHOIX M. ORY, sous-préfet du Havre, introduit cette troisième réunion d'association du Plan de Prévention des Risques Technologiques du Havre (PPRT). Il rappelle les principales étapes de ce dossier. Ce PPRT a été prescrit le 17 février Le délai d élaboration du PPRT est prolongé jusqu au 17 août Cette réunion d association entre dans le dispositif d association prévu par l arrêté préfectoral de prescription et fait suite à une réunion d association qui a eu lieu en décembre Depuis ce temps, des travaux 2/5

3 ont été réalisés et vont être présentés lors de cette séance. M. ORY rappelle l'ordre du jour : Nouveautés réglementaires, Présentation des études de vulnérabilité, Prochaines étapes du PPRT. I Nouveautés réglementaires Mme VISTE présente les dernières évolutions réglementaires sur la thématique PPRT : - Loi n du 16 juillet 2013 portant diverses dispositions d adaptation au droit de l Union Européenne dans le domaine du développement durable (Modification de la procédure de délaissement ; prise en compte des dépenses liées à la limitation des accès et à la démolition dans le financement des mesures foncières ; prise en compte des diagnostics préalables aux travaux dans les dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt ; l'enquête publique PPRT vaut également enquête publique au titre du code de l'expropriation ; plafond du coût des travaux en fonction du type de propriétaire (personne physique ou morale de droit privé ou de droit public), modalités de financement des travaux prescrits aux habitations (participation à hauteur de 50 % des industriels et des collectivités)). - Circulaire du 25 juin 2013 relative aux plates-formes économiques (possibilité de traitement particulier de certaines activités existantes et de développement économique sous réserve de l obligation de participation à des opérations collectives de sécurité). La circulaire précise les conditions de protection des personnes par des mesures constructives et/ou organisationnelles. M. THOURET reconnaît que le financement à 50 % des travaux obligatoires est une avancée mais estime que le crédit d'impôt est discriminatoire vis-à-vis des personnes seules, pour lesquelles le plafond est fixé à pour des travaux au lieu de pour un couple. De ce fait, les travaux seront remboursés à hauteur de 90 % pour un couple fiscal mais pour une personne seule ce ne sera remboursé qu à hauteur de 70 %. Le sous préfet entend bien cette remarque pertinente de M. THOURET mais indique que cet aspect n est pas du ressort d une instance telle qu'une réunion d'association, s agissant d une disposition législative prévue par la loi de finances pour le crédit d impôt. Le sous-préfet fait également remarquer que ce sujet du financement des travaux est un sujet qui a beaucoup évolué ces dernières années pour alléger le coût restant à la charge des particuliers. Le sous préfet revient sur les possibilités qui sont offertes par la circulaire du 25 juin 2013 qui est une avancée importante parce qu elle prévoit la possibilité de développement économique dans les zones fortement exposées du PPRT moyennant des dispositions prévues par ce texte. Elle permet de trouver un point d équilibre entre la protection des salariés des activités économiques exposées, des habitants et le développement économique de la zone. M. LIONS précise que dans les PPRT les plus avancés il y a eu la mise en place de plans d accompagnement pour l application des mesures. Des réflexions sont en cours pour ajouter la possibilité d'utiliser des OPAH (opération programmée d'amélioration de l'habitat) pour des questions de risque technologique. M. MORZELLE confirme cette information. 3/5

4 II PRESENTATION DES ETUDES DE VULNERABILITE M. DUREL rappelle le contexte de la réalisation des études de vulnérabilité. Plus de 1000 enjeux ont été recensés dans le périmètre du PPRT de la ZIPLH. Les études de vulnérabilité ont porté sur 114 enjeux répartis en 3 zones. Deux bureaux d études ont été retenus : EFECTIS France et TECHNIP. En outre, 4 enjeux particuliers ont fait l objet d études réalisées par l INERIS : L hotel restaurant «Le CORMORAN», l usine RENAULT de Sandouville, Le restaurant «La Marmite» et le magasin «Troc de l Isle». Mme WYZGOLIK, du bureau d étude EFECTIS FRANCE présente une synthèse des études de vulnérabilités des zones A et C en rappelant préalablement la méthodologie utilisée. Il en ressort que peu d enjeux, parmi ceux étudiés, présentent des caractéristiques constructives permettant de résister aux agressions qu ils pourraient subir en cas d accident majeur (voir la présentation). Les études ont montré qu il fallait au moins renforcer l enveloppe du bâti dans la majorité des cas. L étude a montré qu il y avait de nombreux bâtiments composés d une charpente métallique classique et de façades légères, qu il y avait aussi des bâtiments en maçonnerie et structure béton, qu il y avait aussi de nombreux bâtiments modulaires. La vulnérabilité est qualifiée de modérée à très forte face à la surpression notamment pour les bâtiments à structure métallique. Les façades et couvertures légères ainsi que les parois modulaires sont vulnérables à tous les types d effet. Les façades en maçonnerie garantissent un certain niveau de sécurité face aux effets de surpression et thermiques. Dans les zones où l intensité des effets de surpression est supérieure à 50 mbar, les menuiseries sont vulnérables, en deçà certains doubles vitrages résistent. Pour les bâtiments en zone d effets thermiques très graves, les menuiseries sont vulnérables. Les bâtiments modulaires sont très vulnérables et très difficiles voire impossibles à renforcer. Les locaux de confinement repérés présentent généralement des niveaux d étanchéité peu performants. Les coûts de renforcement sont généralement estimés à plus de 10 % de la valeur vénale pour les bâtiments des activités et inférieurs ou de l ordre de 10 % pour les habitations. Mme WYZGOLIK présente quelques exemples représentatifs de l étude. M. THOURET demande ce que représente une zone de 50 mbars, en pression par m² 1, car ça ne lui parle pas et les riverains ne comprendront pas. M THOURET souhaite savoir combien de riverains vont être concernés par les travaux et souhaite qu une étude soit réalisée pour l ensemble des riverains qui seront obligés de faire des travaux de renforcement dans la zone 35 à 50 mbars. M. DUREL indique que les habitations étudiées ont été choisies par sondage et les plus touchées sont proches du lieu dit «la Pissotière à Madame». M. THIALLIER, du bureau d étude TECHNIP présente les résultats de la zone B, et précise que les mêmes tendances que celles citées par EFECTIS FRANCE peuvent être faites sur les bâtiments investigués dans la zone B. M. DUREL présente les études faites par l'ineris sur 4 bâtis particuliers. M. CHICOT demande si des essais ont été faits sur les autocars, qui sont exposés sur l'autoroute au nord du site. M. DUREL indique que cela ne fait pas partie des études menées dans le cadre du PPRT. Le sous préfet rappelle que le PPRT est une démarche de maîtrise de l urbanisation, et que les voiries peuvent être gérées via la gestion de crise prévue dans les plans de secours. M. DUREL rappelle qu'une étude sur le déplacement des véhicules dans la zone industrielle est faite dans le cadre de la réponse collective aux situations d'urgence (RCU-ZIP). Des dispositifs dynamiques 1 Réponse apportée post-réunion : Un bar vaut 10 5 pascal ou encore 100 kilonewton par mètre carré ou encore approximativement 1kgf/cm 2 4/5

5 pourront être installés sur certains axes. M. DUMONT demande ce qu'il se passera quand le bilan économique est mentionné en rouge. M. DUREL indique qu'il faut d'abord vérifier la faisabilité technique, et voir ensuite quelle stratégie peut être adoptée. Le fait que le bilan économique soit indiqué en rouge signifie que les travaux auront un coût supérieur, voire très supérieur, à la limite des 10 % de la valeur des biens. M. DUREL indique que le résultat des études réalisées (sur 114 bâtis) doit désormais être transposé sur le reste des bâtiments de la zone industrielle (environ 1000 bâtiments ont été recensés). Il présente le travail en cours, qui est la constitution d une base de données, qui prend en compte le type de structure du bâtiment, et les effets auxquels il est soumis. La situation de chaque bâtiment au regard de ses activités (selon la typologie définie dans la note de traitement des activités économiques ) sera aussi prise en compte. M. THEBERT demande comment vont être prises en compte les réductions de risque en cours d'étude par certains industriels. M. DUREL indique que des études complémentaires pourront être réalisées pour prendre en compte les modifications. M. MORO demande s'il y aura une information globale de tous les propriétaires de bâti. M. DUREL indique que ce point est prévu, même si la méthodologie n'est pas encore fixée. Des réunions pourraient être faites par parc industriel. M. MORO souhaite savoir si les études réalisées ont déjà été transmises. M. DUREL répond que les études ne sont pas encore transmises, elles devaient être présentées aux POA en premier lieu. M. ROUSSEL rappelle qu'on est encore dans une phase d'analyse des enjeux, au regard des aléas déterminés. Il indique que de nombreuses solutions sont possibles pour aboutir au but qui est la maîtrise de l exposition du personnel des sociétés riveraines des établissements Seveso, et certaines mesures sont encore à explorer, par exemple les mesures organisationnelles qui pourront compléter les dispositions de renforcement du bâti. Les travaux de l ORMES sur ce sujet pourront être utilisés. M. ROUSSEL souhaite ne pas résumer cette réunion à une vision pessimiste du devenir des entreprises présentes. Désormais grâce aux études réalisées, le degré de vulnérabilité est connu et le travail consiste désormais à trouver des solutions de protection adaptées. Le sous préfet ajoute que sur la ZIP, il existe une sensibilité aux risques industriels et que même si le PPRT est un sujet complexe sur ce territoire, la réponse collective devrait apporter des solutions. M. LIONS souhaite que les études de vulnérabilité soient partagées le plus rapidement possible de manière à pouvoir élaborer une réponse aux situations d'urgence. III PROCHAINES ETAPES DU PPRT M. DUREL présente le planning prévisionnel. La transposition des études de vulnérabilité est prévue dans les mois à venir. Elle intégrera également la prise en compte de la typologie des activités. Les réflexions de stratégie seront lancées ensuite, une première version pourrait être élaborée d'ici l'automne 2014, date à laquelle une prochaine réunion de POA pourrait être organisée. L'ordre du jour étant épuisé, M. ORY lève la réunion et remercie l'ensemble des personnes présentes. 5/5

Compte rendu de la réunion du 14 décembre 2010 du Comité Local d'information et de Concertation (CLIC) pour le site ESA de Thénezay

Compte rendu de la réunion du 14 décembre 2010 du Comité Local d'information et de Concertation (CLIC) pour le site ESA de Thénezay SOUSPREFECTURE DE PARTHENAY Compte rendu de la réunion du 14 décembre 2010 du Comité Local d'information et de Concertation (CLIC) pour le site ESA de Thénezay Une réunion du comité local d information

Plus en détail

2. Conclusions des investigations complémentaires.

2. Conclusions des investigations complémentaires. - cas n 3, la protection des personnes peut être obtenue par la réalisation de travaux nécessitant au préalable un diagnostic «sommaire» par un bureau d études «structures» généralistes ; - cas n 4, la

Plus en détail

Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) ---PICOTY - SDLP. Réunion de la CSS le 1er juillet 2013. Commune de La Rochelle

Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) ---PICOTY - SDLP. Réunion de la CSS le 1er juillet 2013. Commune de La Rochelle Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) ---PICOTY - SDLP Commune de La Rochelle Réunion de la CSS le 1er juillet 2013 DDTM de la Charente Maritime DREAL Poitou-Charentes Sommaire 1. - Démarche

Plus en détail

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues

Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l'établissement EURENCO à Sorgues du 1 PPRT D'EURENCO à Sorgues Périmètre d'étude Le PPRT d'eurenco a été prescrit par arrêté interdépartemental

Plus en détail

LES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES

LES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES LES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES Extrait du site www.clic-rhonealpes.com Des catastrophes, Feyzin - Bhopal - AZF, rappellent périodiquement que certaines installations industrielles sont

Plus en détail

GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat

GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat GT Accompagnement des mesures relatives aux prescriptions de travaux de protection dans l habitat Le contexte : la mise en œuvre des Plans de Préventions des Risques Technologiques (PPRT) - les PPRT ont

Plus en détail

Mise en œuvre des PPRT en région Midi- Pyrénées

Mise en œuvre des PPRT en région Midi- Pyrénées Mise en œuvre des PPRT en région Midi- Pyrénées Secrétariat Permanent pour la Prévention des Problèmes Industriels 31 janvier 2013 1 Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

PPRT Lubrizol. Réunion des Personnes et Organismes Associés. 7 juin 2013 DREAL HN DDTM 76

PPRT Lubrizol. Réunion des Personnes et Organismes Associés. 7 juin 2013 DREAL HN DDTM 76 Réunion des Personnes et Organismes Associés 7 juin 2013 PPRT Lubrizol DREAL HN DDTM 76 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie www.developpement-durable.gouv.fr Ordre du jour

Plus en détail

PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées

PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées 3 Juin 2014 Vincent LARDIERE Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées

Plus en détail

PPRT - Les zones bleues B et b. Autorisations et prescriptions constructives

PPRT - Les zones bleues B et b. Autorisations et prescriptions constructives PPRT - Les zones bleues B et b. Autorisations et prescriptions constructives Projets de construction nouvelle Journée PPRT - CNFPT Marseille - 19 juin 2014 INERIS Benjamin Le Roux CEREMA Mathieu Maupetit

Plus en détail

Densité d établissements industriels à risque

Densité d établissements industriels à risque Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels Densité d établissements industriels à risque par

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

Commission de suivi de site STORENGY

Commission de suivi de site STORENGY Commission de suivi de site STORENGY Réunion du 8 octobre 2014 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Rhône-Alpes www.developpement-durable.gouv.fr Plan 1- Rappel des objectifs

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX

LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.developpement-durable.gouv.fr PPRT UKOBA SAINT-JEAN-DE-THURIGNEUX

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données PLAN 1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données 3. La composition de la base de données 4. Les utilisations de la base de donnée 5. L exploitation et les évolutions à venir 1.

Plus en détail

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr L information des acquéreurs et des Locataires sur Les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration de sinistre Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

Etude de vulnérabilité dans le cadre du PPRT du Havre

Etude de vulnérabilité dans le cadre du PPRT du Havre Etude de vulnérabilité dans le cadre du PPRT du Havre DCO 05/11/13 Périmètre de l étude Troc de l Isle Cormoran Marmite de l Estuaire Bâtiments Renault Bâtiment Renault A-001, A-002 et Espace com Agression

Plus en détail

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES INERIS, 3 Juin 2014, Paris 1 CONTEXTE Objectif des études de vulnérabilité

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs DIRECTION GÉNÉRALE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Technologiques

Plan de Prévention des Risques Technologiques Plan de Prévention des Risques Technologiques -EPC- Cahier des recommandations 1/ 9 Table des matières Préambule...3 I- Recommandations pour les constructions existantes...3 Article I.1 - Généralités...3

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE- ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE- ENQUETEUR DEPARTEMENT DU CHER Commune de Moulins sur Yèvre ENQUETE PUBLIQUE DU MARDI 15 OCTOBRE 2013 AU JEUDI 14 NOVEMBRE 2013 Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) autour de l établissement AXEREAL

Plus en détail

Journée PPRT CETE de Aix en Provence 09/10/2012. Journée. PPRT - Vulnérabilité des fenêtres dans la. Outils disponibles et REX sur l applicabilité

Journée PPRT CETE de Aix en Provence 09/10/2012. Journée. PPRT - Vulnérabilité des fenêtres dans la. Outils disponibles et REX sur l applicabilité PPRT - Vulnérabilité des fenêtres dans la zone 20-50 mbar Outils disponibles et REX sur l applicabilité Journée de la démarche Journée PPRT CETE de Aix en Provence 09/10/2012 DRA-12 12-125359 125359-10222A

Plus en détail

Bilan de la concertation

Bilan de la concertation Direction Départementale des Territoires du Bas-Rhin Contrôle Général des Armées PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES (PPRT) Dépôt de Munitions de Neubourg Bilan de la concertation Préambule Conformément

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

Préfecture du Loiret. Commune de Dordives

Préfecture du Loiret. Commune de Dordives 1. Annexe à l arrêté préfectoral Préfecture du Loiret Commune de Dordives Informations sur les risques naturels et technologiques pour l application des I, II, III de l article L 125-5 du code de l environnement

Plus en détail

PPRT de Saint-Fons. Réunion activités économiques

PPRT de Saint-Fons. Réunion activités économiques PPRT de Saint-Fons Réunion activités économiques 6 mai 2015 SPAR 1. Enjeux : définition et cartes 2. Stratégie réglementaire du PPRT 2.1 Action sur le bâti existant 2.2 Urbanisation future 3. Calendrier

Plus en détail

Commission de Suivi de Site (CSS) Stockage souterrain de gaz d Etrez (01)

Commission de Suivi de Site (CSS) Stockage souterrain de gaz d Etrez (01) Commission de Suivi de Site (CSS) Stockage souterrain de gaz d Etrez (01) Réunion n 1 du 22 novembre 2011 Préfecture de Bourg-en-Bresse Etaient présents : Collège Administrations Emmanuel DUPUIS Yves-Marie

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Technologiques De la plate forme industrielle de Bergerac (Dordogne)

Plan de Prévention des Risques Technologiques De la plate forme industrielle de Bergerac (Dordogne) PREFECTURE DE LA DORDOGNE Plan de Prévention des Risques Technologiques De la plate forme industrielle de Bergerac (Dordogne) PROJET DE REGLEMENT Version du 07 octobre 2010 SOMMAIRE TITRE I : PORTEE DU

Plus en détail

PPRT CIM et Antargaz DRIEE-UT91 - DDT 91. Première réunion des POA 26 novembre 2010, Evry

PPRT CIM et Antargaz DRIEE-UT91 - DDT 91. Première réunion des POA 26 novembre 2010, Evry PPRT CIM et Antargaz Première réunion des POA, Evry DRIEE-UT91 - DDT 91 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer WWW.developpement-durable.gouv.fr Recensement des enjeux

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

PPRT de BREST. 09 février 2011

PPRT de BREST. 09 février 2011 PPRT de BREST ème 3 réunion des Personnes et Organismes Associés (POA) Réglementation de l'urbanisation future Infrastructures routières (suites de la réunion du 5 janvier 2011) 09 février 2011 PLAN -

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) BIMA 83

Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) BIMA 83 1/7 Département du Haut-Rhin ------ Communes de Cernay, Uffholtz et Wittelsheim Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) BIMA 83 DOSSIER SOUMIS A L'ENQUETE PUBLIQUE Note de présentation Document

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

PPRT de la SRPP : Règlement et zonage

PPRT de la SRPP : Règlement et zonage PPRT de la SRPP : Règlement et zonage CETE Méditerranée Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Zone grisée Zone grisée «Zone d interdiction stricte en dehors de

Plus en détail

Proposition de contenu des supports d information sur les mesures PPRT relatifs aux travaux de protection dans le bâti

Proposition de contenu des supports d information sur les mesures PPRT relatifs aux travaux de protection dans le bâti Proposition de contenu des supports d information sur les mesures PPRT relatifs aux travaux de protection dans le bâti Attention, ce document n augure pas de l organisation des supports de communication

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 1 ARRÊTÉ de prescription du plan de prévention des risques technologiques du site

Plus en détail

Directive Inondations

Directive Inondations DREAL Bourgogne DDT Côte-d'Or Service de l'eau et des Risques Bureau Prévention des Risques Naturels et Hydrauliques 31/03/2014 Directive Inondations Bassin Rhône-Méditerranée Territoire à Risque Important

Plus en détail

PPRT SFDM d Huison-Longueville

PPRT SFDM d Huison-Longueville PPRT SFDM d Huison-Longueville Réunion des Personnes et Organismes Associés 5 février 2015 Contrôle général des armées - DDT 91 Sommaire 1/ Carte de zonage brut 2/ Principaux enjeux 3/ Stratégie 4/ Projet

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM Jeudi 4 décembre 2014 Exercice de sécurité civile Jeudi 4 décembre 2014 Un exercice de sécurité civile est prévu le jeudi 4 décembre 2014 sur

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS PREFECTURE DE LA MEUSE SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILE DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS A destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur les risques naturels

Plus en détail

Rencontres régionales AMARIS PPRT 2014-2015

Rencontres régionales AMARIS PPRT 2014-2015 Rencontres régionales AMARIS PPRT 2014-2015 Nicolas CHANTRENNE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques Ministère de l'écologie,

Plus en détail

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP)

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) ANNEXE 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) La mise en accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) de l'état passe par le lancement de différentes actions,

Plus en détail

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014

Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Réunion sur l audit réglementaire énergétique 9 septembre 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique La directive 2012/27/UE relative

Plus en détail

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 LES RUBRIQUES 4000 À qui s adresse cette plaquette? À toute ICPE susceptible d utiliser, fabriquer ou stocker des produits dangereux ( substances, mélanges ou déchets

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Prestation de veille réglementaire et évaluation de conformité en santé et sécurité au travail pour les Services Départementaux d Incendie et de Secours du Cher,

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAITRE D OUVRAGE : Commune d Irigny 7 avenue de Bezange BP n 2-69540 IRIGNY Tél. : 04.72.30.50.50 Fax : 04.72.30.50.59 Email : mairie.d-irigny@wanadoo.fr Site internet : www.irigny.fr

Plus en détail

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Mise en place d opérations de réduction du risque Partie 1 : Elaboration du PPRN Mouvement de Terrain

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

Objet : Politique micro-informatique des préfectures et sous-préfectures. Application ERP V1.03 en réseaux.

Objet : Politique micro-informatique des préfectures et sous-préfectures. Application ERP V1.03 en réseaux. CIRCULAIRE n NOR/INT/E/99/00089/C Paris, le 14 avril 1999 Le Ministre de l Intérieur à Mesdames et Messieurs les préfets de métropole et d Outre-Mer - Cabinet - Objet : Politique micro-informatique des

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. REFERENCES N dossier : 00001072 N client : 00043 Date : 08/12/2010 (Valable 6 mois)

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros INFORMATIONS année 2010 PROPRIÉTAIRES DE LOGEMENTS LOUÉS ou DESTINÉS À LA LOCATION Pour financer des travaux de réhabilitation dans vos immeubles

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS ACQUÉREURS - LOCATAIRES COMMUNE DU BEAUSSET Direction départementale des territoires et de la mer du Var 244, avenue de l'infanterie de Marine BP 501-83041 TOULON CEDEX

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

PPRT de ROUEN OUEST Partie Nord Etude de vulnérabilité du bâti ERP. Réunion d'information du 2 décembre 2013

PPRT de ROUEN OUEST Partie Nord Etude de vulnérabilité du bâti ERP. Réunion d'information du 2 décembre 2013 PPRT de ROUEN OUEST Partie Nord Etude de vulnérabilité du bâti ERP Réunion d'information du 2 décembre 2013 Sommaire I Présentation d APSYS II Composition de l équipe projet III Mission et périmètre de

Plus en détail

Avis d'appel public à la concurrence. Animation de 3 séminaires à destination des élus et des cadres

Avis d'appel public à la concurrence. Animation de 3 séminaires à destination des élus et des cadres Avis d'appel public à la concurrence Animation de 3 séminaires à destination des élus et des cadres Identification de l'organisme qui passe le marché : Service Marchés Publics, Mairie de Noisy-le-Sec,

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

Du diagnostic local à l action locale

Du diagnostic local à l action locale Du diagnostic local à l action locale Jean François Gauche directeur départemental de l Equipement des Hautes-Pyrénées Bruno Rouch chef du service Déplacements Environnement Contrôles chef de projet risque

Plus en détail

Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire

Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire Généralités A quoi sert cette nouvelle obligation? L objectif est d assurer une transparence totale lors de transactions immobilières

Plus en détail

PROCEDURE EXIGENCES LEGALES ET AUTRES EXIGENCES en santé et sécurité au travail (la version faisant foi est celle disponible sur Intranet)

PROCEDURE EXIGENCES LEGALES ET AUTRES EXIGENCES en santé et sécurité au travail (la version faisant foi est celle disponible sur Intranet) Fonction Nom Signature Création Vérification Approbation DDSIS N version Nature de la modification 01 Création Direction Encadrement Diffusion Sommaire : 1 - OBJET... page 2 2 - DOMAINE D'APPLICATION...

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES MINIERS DE LES CHAPELLES

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES MINIERS DE LES CHAPELLES Ministère de l Écologie, de l Énergie du Développement durable et de la Mer PLAN DE PREVENTION DES RISQUES MINIERS DE LES CHAPELLES Reunion du 20 janvier 2014 aux Chapelles Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

Synthèse des résultats des études de vulnérabilité

Synthèse des résultats des études de vulnérabilité Synthèse des résultats des études de vulnérabilité PPRT ArcelorMittal (57) Réunion des POA n 3 25 juin 2012 Centre d'études Techniques de l'équipement 1 Bâtiments ayant fait l'objet d'une étude de vulnérabilité

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 27 JUIN 2012

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 27 JUIN 2012 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 27 JUIN 2012 Extraits du compte rendu Délibération N 10 Création de la Zone d aménagement concerté (ZAC) de la Savoureuse pour un Eco Quartier sur le site des friches GEFCO

Plus en détail

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST

CARGILL. CARGILL Port de commerce 29200 BREST MAITRISE DES RISQUES ETABLISSEMENT CARGILL Plaquette d information «Les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de Carnac

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de Carnac Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de Carnac Comité de pilotage PPRL Carnac 22 mai 2015 DDTM56/SPACES/PRN - 1 Ordre du jour : - Procédure PPRL : étapes réalisées - Résultats de l expertise

Plus en détail

Annexes au registre d'enquête publique

Annexes au registre d'enquête publique PREFET DU CANTAL Direction départementale des Territoires Cantal Service environnement Unité Nature et Biodiversité Plan de prévention des risques naturels ''mouvements de terrain'' Commune de Thiézac

Plus en détail

PREFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. PPRT de Donges. Deuxième réunion publique du 16 décembre 2010 à l'espace Renaissance - Compte-rendu -

PREFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. PPRT de Donges. Deuxième réunion publique du 16 décembre 2010 à l'espace Renaissance - Compte-rendu - PREFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE PPRT de Donges Deuxième réunion publique du 16 décembre 2010 à l'espace Renaissance - Compte-rendu - La réunion publique se déroule à partir de 19h à l'espace Renaissance

Plus en détail

Établissement Entrepôt Pétrolier de Dijon (EPD) à Longvic. Approbation du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) Jeudi 6 février 2014

Établissement Entrepôt Pétrolier de Dijon (EPD) à Longvic. Approbation du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) Jeudi 6 février 2014 Établissement Entrepôt Pétrolier de Dijon (EPD) à Longvic Approbation du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) Jeudi 6 février 2014 Dossier de presse Approbation PPRT EPD Longvic 6 février

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DES PYRENEES ORIENTALES NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DECEMBRE 2006 Préambule Le risque feux de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. NOR : DEVP1401911J (Texte non paru au Journal officiel)

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. NOR : DEVP1401911J (Texte non paru au Journal officiel) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, et de l Energie Direction Générale de la Prévention des Risques Service de la Prévention des Nuisances et de la Qualité de l Environnement

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE CONGRES DES MAIRES DU NORD 2014 LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE La Sécurité Civile La loi de modernisation de la sécurité civile du 13 Août 2004 a refondé la doctrine et l organisation

Plus en détail

Arrêté n.. 2D/2B/ENV du de prescription du plan de prévention des risques technologiques pour l établissement SARA de Dégrad des Cannes

Arrêté n.. 2D/2B/ENV du de prescription du plan de prévention des risques technologiques pour l établissement SARA de Dégrad des Cannes SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES COLLECTIVITES LOCALES ET DES AFFAIRES INTERMINISTERIELLES «Bureau de l environnement et du foncier» PREFECTURE DE LA REGION GUYANE Arrêté n.. 2D/2B/ENV du de prescription

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 5404 Mode EDITION** Réalisé par David BARDY Pour le compte de KINAXIA Date

Plus en détail

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction Compte-rendu de la réunion publique du 24 novembre 2014 1. Contexte de la réunion publique Une vingtaine de personnes s est réunie à Bordeaux Métropole le 24 novembre 2014 pour prendre connaissance du

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 10200 Réalisé par FRANCK MAY Pour le compte de EX'IM - EURL DIAGNOS'IM

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION CHAMPAGNE - ARDENNE PRÉFECTURE DE LA MARNE

PRÉFECTURE DE LA RÉGION CHAMPAGNE - ARDENNE PRÉFECTURE DE LA MARNE PRÉFECTURE DE LA RÉGION CHAMPAGNE - ARDENNE PRÉFECTURE DE LA MARNE CABINET DU PREFET SERVICE INTERMINISTERIEL REGIONAL DES AFFAIRES CIVILES ET ECONOMIQUES DE DEFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE N DPC/2006-I/2/177

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 15/IMO/0204 Date de réalisation : 16 avril 2015 (Valable 6 mois)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

LOI SUR SÉCURISATION DE L EMPLOI INCIDENCES SUR LE FONCTIONNEMENT DU CHSCT

LOI SUR SÉCURISATION DE L EMPLOI INCIDENCES SUR LE FONCTIONNEMENT DU CHSCT NOTE D INFORMATION-juillet 2013 LOI SUR SÉCURISATION DE L EMPLOI INCIDENCES SUR LE FONCTIONNEMENT DU CHSCT La loi du 14 Juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (n 2013-504) a introduit plusieurs

Plus en détail

PLU de Toulouse Métropole Commune de Toulouse

PLU de Toulouse Métropole Commune de Toulouse PLU de Toulouse Métropole Commune de Toulouse Modification 2015 Réunion Publique 29 Avril 2015 Déroulé de la réunion 1 Contexte d'élaboration de la Modification du PLU 2 Rappel des principes d'un PLU 3

Plus en détail